AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Les Joutes du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Tour I - Terminé]
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
MessageSujet: Les Joutes du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Tour I - Terminé]   Mar 26 Mai 2015 - 12:19



Les Joutes.


Voici le moment tant attendu ! Au deuxième jour des festivités, les rumeurs vont bon train sur les propos échangés au sein du Conclave des Rois et Reines de Westeros mais la population se désintéresse pour un temps de ce ballet diplomatique pour se concentrer sur l’aspect le plus festif du Grand Tournoi ; les Joutes. Celles-ci ont lieu dans la plaine attenante à Goëville. La population s’est massée sous la surveillance des hallebardiers Arryn et Grafton et déjà, les participants défilent, montés sur leur destrier et parés de leurs plus belles armures et arborant leurs couleurs.
La moitié des participants tire dans un bocal le nom de son premier adversaire… Et ce tirage au sort donne les premières joutes suivantes :
- Lyman et Roward
- Aléinor et Orys
- Brynden et Smaug
- Eren et Anders
- Tiago et Jon
- Elias et Pnj

Dans votre premier post, vous pouvez indiquer que vous arrivez pendant la parade et que vous allez voir votre public, éventuellement demander à défendre les couleurs des dames présentes. Le public s’assemble justement au même moment, avant que le coup d’envoi ne soit finalement donné pour les premières joutes par Lord Grafton.

Cet ordre de passage durera une semaine, vous pouvez éventuellement poster plusieurs fois si cela vous tente. Les modalités pour vous départager vous seront données au prochain ordre de passage.

avatar
Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again.
Messages : 4779
Membre du mois : 1069
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bloody-crown.forumactif.org En ligne
MessageSujet: Re: Les Joutes du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Tour I - Terminé]   Mer 27 Mai 2015 - 18:47


La joute, côté spectateur


Joust & Rhaenys “the supporter”

Je sortais, Presque avec soulagement de cette première entrevue au conclave. Rester enfermer aussi longtemps dans une pièce n’était vraiment pas à mon goût. J’avais besoin d’air, et d’évasion, surtout que les heures précédents avaient été plutôt éprouvante nerveusement. Je pris le temps de me changer dans mes quartiers, disposant d’un peu de temps avant les festivités. Je ne pouvais pas me rendre avec la même robe aux deux évènements. Ma servante posa soigneusement ma robe sur mon lit, pour ne pas la froisser, ni l’abimer. Je la revêtirais de nouveau pour la suite du conclave. J’ôtais pour une robe plus couverte, les joutes se déroulant à l’extérieur. Je gardais cependant l’ornement que j’avais autour du cou, fait à base d’une griffe de Ballerion et d’une griffe de Vaghar. Je laissais ma servante me tresser légèrement les cheveux et les réarranger pour l’occasion. Je dois bien avouer que au départ, je n’en avais pas vu l’intérêt, elle mettait parfaitement bien ma chevelure et mes traits en avant. Elle rehaussa ensuite mes yeux lavande avec un peu d’artifice, les soulignant avec des traits noirs. Sa main était experte et adroite, et elle n’eut pas besoin de s’y reprendre à plusieurs fois pour, une nouvelle fois, me sublimer.  Il s’était écoulé une quinzaine de minutes tout au plus, et j’étais pourtant déjà fin prête.

Toujours sous bonne escorte, je rejoignais les gradins rapidement, suivant le mouvement de la foule, sans pour autant m’y mêler, pour des questions évidentes de sécurité. J’avais demandé à Baâl de rester aux côtés d’Orys et de l’aider dans ses préparatifs. Il avait certes un écuyer, mais les derniers conseils de notre maitre d’arme ne pouvaient que lui être. Je lui avais également demandé de lui remettre Noire sœur, afin qu’il puisse la porter. Elle était l’un des biens les plus précieux que je possédais, et je savais qu’il serait touché de cette attention.  Rares étaient les épées d’une telle valeur et d’une qualité. L’acier Valyrien était rare et les armes forgées à partir de ce premier l’était tout autant. A Peyredragon, il ne nous restait que celle confiée à mon frère. Il saurait en prendre soin, et s’en sentirait honoré. Je le connaissais assez pour le savoir, et c’était d’ailleurs pour cela que j’avais agis. De mon côté, j’avais remplacé l’épée de ma sœur par celle que je portais avant qu’elle ne me la donne. Il n’avait pas été question que je sors désarmée. J’avais d’ailleurs caché une dague dans l’une de mes bottes, au cas où. Comme le répétait si souvent Baâl, il était préférable de sortir trop couvert que pas assez.

Il n’eut pas besoin d’attendre bien longtemps pour que la parade commence. Les combattants s’avancèrent dans leurs belles et lourdes armures. Je ne pus m’empêcher de regretter de n’avoir pu emporter avec moi mon carnet de croquis pour dessiner tout cette beauté que je voyais. Mes souvenirs ne sauraient être aussi fidèles à la réalité malheureusement. Je détaillais tout de même tous les arrivants, essayant de distinguer des couleurs et des visages qui me seraient familiers. Je m’attardais pour l’instant uniquement sur les combattants, ne faisant pas attention à tous ceux qui prenaient place dans les gradins à mes côtés.




Shall we begin?


Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine des sept royaumes de Westeros
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Shall we begin? Fire, Blood & Winter
Messages : 1818
Membre du mois : 28
Célébrité : Emilia Clarke
Maison : Représentée par un dragon à trois têtes et un loup, aux couleurs rouge, noir et blanc... La maison impératrice Braenaryon
Caractère : Ambitieuse ● Combattante ● Sans compromis ● Intègre ● Libertine ● Déterminée ● Non conventionnelle ● Charismatique ● Vengeresse ● Passionnée ● Violente avec ses ennemis
Shall we begin? Fire, Blood & Winter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org/
MessageSujet: Re: Les Joutes du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Tour I - Terminé]   Ven 29 Mai 2015 - 12:07


Le conclave avait commencé et je n'avais aucune idée de comment les choses s'étaient déroulées. Père risquait de e pas être très présent les jours à venir et je regrettais vivement qu'il ne joute pas pour montrer la force du Roi du Nord. Je l'admirais. C'était un grand roi et un puissant guerrier, qui se battait depuis son plus jeune âge contre les sauvageons qui menaçaient de déferler sur Westeros. Et si encore il n'y avait que les sauvageons... J'avais été bercée par des histoires terrifiantes de créatures monstrueuses qui guettaient derrière le Mur. Des histoires à me faire faire des cauchemars pendant des semaines, même si Jon s'était moqué de mon imagination trop fertile avant de me promettre qu'il me protégerait toujours. Je ne pouvais m'empêcher de sourire en songeant à ces souvenirs, si précieux. Bien sûr, il tiendrait encore le même discours aujourd'hui, mais la réalité était malgré tout différente. Bientôt, ce ne serait plus à lui de me défendre. Mais à mon... époux.

Je grimpais les marches menant à la tribune du Nord et pris place avec deux de mes Dames de compagnie. Au premier rang, naturellement. J'avais une vue imprenable sur la lice. Moi qui avais attendu avec impatience mon premier tournoi, j'y étais enfin ! Une fois encore, j'avais mit du temps avant de me décider pour une toilette convenable. J'avais de très belles pièces, mais tout était finalement assez simple. Pas de fanfreluches, pas de robes exubérantes. Les coupes demeuraient sobres. Seules les broderies, le détails, les dorures ou encore la qualité des tissus faisait la différence. On me répétait qu'une princesse n'avait pas à éblouir par ses vêtements, mais par sa beauté, sublimée quand elle n'était pas masquée par moults artifices. En attendant, je me pris à scruter les dames autour de moi et fus éblouie par la beauté de beaucoup... Et amusée par la laideur d'autres qui s'étaient effectivement perdues dans des tissus aux couleurs criardes et des accessoires d'un goût douteux.

Je m'amusais donc à en discuter avec mes demoiselles de compagnie, avant de m'arrêter net quand les premiers chevaliers firent leur entrer pour un tour de parade. Avide, je scrutais leurs chevaux, leurs armures, leurs armoiries. Un premier chevalier, de la maison Bolton d'après ses armoiries s'avança vers la tribune de Peyredragon, réclamant les couleurs d'une Dame là bas. Surprise, j'observais la demoiselle, délicate, blonde, l'air doux, sensiblement de mon âge. Pourquoi aller vers elle et ne pas réclamer les couleurs d'une dame du Nord ? Mais un second chevalier s'avança vers cette tribune, pour défendre les couleurs de la Reine Targaryen cette fois. On me souffla qu'il s'agissait d'Orys Baratheon, son demi-frère et protecteur. J'allais en apprendre des choses sur les liens entre jouteurs et spectateurs !

Et un troisième chevalier se démarqua, pour jouter pour la princesse Deria de Dorne. Le prince Roward me souffla-t-on de nouveau. Que je ne pouvais apercevoir avec tout cet harnachement. Cela semblait terriblement lourd. Et malgré moi, je me surpris à chercher du regard le blason des Lannister. Je savais que Dame Aléinor allait jouter... Et Lyman également. Encore jeune, devant encore apprendre, mais prêt à représenter sa famille dans un tournoi où une mauvaise chute pouvait vous faire perdre la vie...



   
Lannistark
The heart of a wolf and the soul of a lioness.
I'm scared and I'm brave, or somewhere between the two. I'm beautifully strong, and tragically confused. (by anaëlle)
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Née Princesse du Nord, devenue Princesse de l'Ouest
Âge du Personnage: 16 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Wolf Princess
Messages : 1758
Membre du mois : 10
Célébrité : Adelaïde Kane
Maison : Stark
Caractère : Sincère – Indépendante - Loyale - Aimante - Obstinée - Maternante - Patiente
Wolf Princess
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les Joutes du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Tour I - Terminé]   Sam 30 Mai 2015 - 18:56


La joute, côté spectateur


Joust & Rhaenys “the supporter”

Je n’eus conscience de la présence de Daena à mes côtés que lorsqu’un des participants s’approcha d’elle pour lui demander ses couleurs. D’après l’emblème qu’il portait, il appartenait à la maison des Boltons. Ou du moins, il en était issu. Je m’étais renseignée sur la liste des participants et je savais que l’héritier de cette famille nordienne n’en faisait pas parti. J’en eu la confirmation lorsqu’il se présenta comme étant Tiago Icebreaker. Ainsi donc, il était le fils illégitime d’un seigneur, qui avait été anobli comme chevalier. C’était très intéressant qu’il vienne s’enquérir de couleurs appartenant non pas à son royaume natal, mais à celui du dragon. La jeune Velaryon tourna la tête vers moi, comme pour me demander silencieusement si elle devait et je lui fis un léger sourire avec un signe affirmatif de la tête. Si elle le désirait, elle pouvait lui offrir ses couleurs, cela ne me dérangeant nullement. Au contraire, il était agréable de voir qu’un Nordien désire défendre la maison des hippocampes. La formule de Daena fut juste, et elle fit honneur à notre pays. Je ne pus qu’apprécier la réponse du chevalier Icebreaker, tant ses manières que ses mots. Une fois qu’il se fut éloigner, je me penchais à l’oreille de la jeune femme pour lui demander Voilà bien des cachoteries Daena. Il te faudrait tout me raconter. Je suis bien curieuse d'apprendre de quelle manière Peyredragon est arrivé à séduire le Nord.. Je posais ma main sur la sienne pour la serrer légèrement, avant de me reconcentrer sur la parade. Plusieurs combattants venaient demander les faveurs des femmes présentes, et la grande majorité d’entre eux les obtenues, bien entendu. J’essayais de distinguer les emblèmes et les nations lorsque je vis Ardent s’approcher. Entre mille, j’aurais su le reconnaitre sans me tromper. Il y avait des signes qui ne trompaient pas et je ne connaissais que trop bien cette mouture. Orys approcha de notre tribune, se plaçant juste devant Daena et moi, après avoir suivi Icebreaker du regard. Je l’avoue, je fus troublée par l’acte de mon frère. Il inclina son arme, et me demanda de défendre mes couleurs. J’hésitais quelques secondes avant de me reprendre, ne pouvant décemment pas rester sans rien faire, et sans rien répondre. Je devais bien l’avouer, entre Orys et moi, c’était plutôt… Tendu dirons-nous.  Cela ne changeait rien à l’affection que je pouvais lui porter seulement… Seulement j’étais lasse des comportements qu’il  pouvait avoir à mon égard. Il faisait sans cesse un pas vers moi avant de reculer de trois. Le conclave avait eu un avantage : il n’en avait fait oublier tous mes problèmes personnels au profit de ceux qui se présageaient pour mon royaume.  Je me levais et lui répondais Que les souffles des dragons Targaryens vous soient favorables Seigneur Baratheon et vous mène à la victoire. Que votre maison et votre lignée puissent s’illustrer dans ce tournoi. Impassible, je nouais mes couleurs sur son arme. Je ne laissais rien entrevoir, aucun sentiment, aucune émotion, mon visage restant de marbre, comme il l’aurait été s’il s’était s’agit d’un parfait étranger et non de mon frère.  Soit notre fierté Orys, et montre que Peyredragon est un royaume fort, qu’il faut redouter. Fait honneur aux trois dragons, à Aegon, et à Visenya. Tu en es capable, et je crois en toi. Voilà ce que signifiaient réellement mes mots.

J’étais touchée qu’il ait désiré afficher les couleurs de notre maison, qu’il ait voulu représenter les trois dragons de l’emblème des Targaryens. Oui, je l’avais vraiment. La Reine en moi en était enchantée. La sœur, elle, elle n’existait plus. Il n’y avait pas de place pour elle et c’était mieux ainsi. Enfin, c’était ce que je me forçais à penser, même si cela était au combien difficile. Je ne voulais plus voir des signes où il n’y en avait pas. Je ne supporterais tout simplement plus qu’Orys s’approche de nouveau pour mieux s’éloigner. J’avais toujours été égale envers lui, même si ce n’était pas son cas et cela me blessait profondément. Il restait mon frère, et je voulais qu’il brille, qu’il gagne et montre au monde ce que je savais déjà sur lui. Mais je ne voulais plus m’attarder sur le trouble qu’il faisait naitre en moi et cette douleur qu’il m’infligeait.  Je lui fis un signe de tête respectueux, avant de m’asseoir de nouveau, un peu plus troublée que je l’étais avant son arrivée.




Shall we begin?


Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine des sept royaumes de Westeros
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Shall we begin? Fire, Blood & Winter
Messages : 1818
Membre du mois : 28
Célébrité : Emilia Clarke
Maison : Représentée par un dragon à trois têtes et un loup, aux couleurs rouge, noir et blanc... La maison impératrice Braenaryon
Caractère : Ambitieuse ● Combattante ● Sans compromis ● Intègre ● Libertine ● Déterminée ● Non conventionnelle ● Charismatique ● Vengeresse ● Passionnée ● Violente avec ses ennemis
Shall we begin? Fire, Blood & Winter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org/
MessageSujet: Re: Les Joutes du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Tour I - Terminé]   Sam 30 Mai 2015 - 20:37


Les chevaliers commençaient à parader, certains réclamant faveurs à leurs Dames, à leurs Reines... Je déroulais mentalement la liste des participants à cette joute. Beaucoup d'héritiers des maisons royales de Westeros. Lyman Lannister pour les lions, Orys Baratheon pour les dragons, Roward Martell pour Dorne, Eren Hoare pour le Conflans. Une femme ? Une Fer née. Ces femmes étaient redoutables au combat. J'étais presque déçue qu'elle ne soit pas en lice contre la chienne de Lannister. Mais cela aurait été réducteur que de réunir le sexe dit faible. Elles se disaient l'égale des hommes et c'était le moment de le prouver. Pourtant, les femmes si elles étaient plus rapides et agiles, étaient moins fortes et endurantes, non ?

Aucun roi ne s'était risqué à jouter. Trop... vieux ? J’aurais tellement aimé assister à une joute de Père, mais il ne goûtait pas ces jeux et il avait autre chose à penser avec le conclave. Pourtant, je supposais qu'à l'âge de Jon, il avait du être aussi fougueux et insouciant que les princes qui s'avançaient dans leurs lourdes armures, rivalisant d'emphase pour gagner le droit de jouter aux faveurs de leurs dames. J'aurais aimé le connaître à cette époque. Quand bien même il était ripailleur, paillard, léger, idiot... Comme tous les jeunes hommes. Surtout dans le Nord. J'aurais alors découvert une facette de lui à jamais disparue depuis qu'il était roi, marié et père.

Un autre lui, à jamais inaccessible.

Je soupirais, avant de soudainement relever la tête quand Myra me toucha le bras pour me chuchoter, en gloussant :

« Regardez ma Dame, le jeune Lannister approche ! »

Je le cherchais des yeux, avisant son armure aux couleurs de l'Ouest. Je fus déçue de le voir ainsi paré de son heaume, m'empêchant ainsi totalement de voir ses traits. Évidemment que j'étais dévorée de curiosité à son égard ! Je n'avais plus vraiment de chance d'échapper à ce mariage, à moins que, suite au conclave, Père décide que cette alliance ne valait rien et ne me rapatrie au Nord. Je l'espérais. Mais ce serait pour mieux épouser un autre prétendant. Peut-être pire. Je me retins de me tortiller sur mon siège pour essayer de mieux le voir, faisant appel à toute ma dignité de princesse en restant stoïque et presque indifférente. Comme blasée. Alors que j'étais excitée comme une puce.

S'il s'était dirigé vers sa famille de prime abord, son cheval changea de trajectoire et il se retrouva face à moi. Et toujours impossible de distinguer ses traits. Même pas son regard. Il savait à quoi je ressemblais désormais, si tant est qu'il ne l'ai su avant. Et moi, je devais me contenter de vagues descriptifs. C'était injuste. Je sentis pourtant mon cœur battre plus vite quand il prit la voix, une voix rendue caverneuse par la résonance du casque. Il me demanda alors mes faveurs et je demeurais muette. Là. Devant tout le monde. L'héritier Lannister venait réclamer mes couleurs...

J'aurais aimé que les gens pensent qu'il était juste subjugué par la beauté du Nord. Mais ce ne serait pas le cas. Ser Icebreaker et Lady Velarion allaient faire parler d'eux. Nous également. Mais si un mariage n'était sans doute pas à l'ordre du jour entre le bâtard Bolton et le petit hippocampe, il n'en allait pas de même pour nous, bien que peu soient dans la confidence. Je sentis alors un léger coup de coude dans le côtes. Ah oui, il attendait ma réponse. J'étais partagée... Entre la colère de devoir épouser cet inconnu... Et le plaisir de pouvoir participer à ma manière à ce tournoi. Finalement, le plaisir l'emporta et je me fendis d'un sourire lumineux, avant de détacher mon étole et de me lever pour venir la nouer sur la lance tendue.

« Que le Guerrier veille sur vous. Puisse l'esprit du Nord porter chance au Lion afin que nous assistions à votre triomphe. »



   
Lannistark
The heart of a wolf and the soul of a lioness.
I'm scared and I'm brave, or somewhere between the two. I'm beautifully strong, and tragically confused. (by anaëlle)
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Née Princesse du Nord, devenue Princesse de l'Ouest
Âge du Personnage: 16 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Wolf Princess
Messages : 1758
Membre du mois : 10
Célébrité : Adelaïde Kane
Maison : Stark
Caractère : Sincère – Indépendante - Loyale - Aimante - Obstinée - Maternante - Patiente
Wolf Princess
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les Joutes du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Tour I - Terminé]   Dim 31 Mai 2015 - 1:19

Et bien voilà. C'était le grand moment. Celui de la gloire ou... de la honte. Malheureusement la seconde option était plus plausible, ne serait-ce que parce que les Dorniens n'étaient pas du tout habitués à ces joutes et à ces armures bien trop conséquentes et lourdes. Anders, comme Roward étaient davantage taillés pour la vitesse que pour la force pure et dure. Cela leur serait plus utile en mêlée. Pour ce qui était de la joute... Qui vivrait verrait n'est-ce pas ? Quelques heures plus tôt, Arianne était venue trouver son frère, lui donnant un mouchoir brodé de ses initiales... ou de celles d'Anders ? Ils avaient les mêmes, difficile de savoir. Mais il avait prit cela comme un gage secret, une raison de se battre avec honneur et de faire de son mieux. Arianne serait sa dame de beauté... Elle l'était déjà en temps normal, mais là, il pourrait le clamer. On verrait là le dévouement d'un frère pour sa sœur, comme Roward pour Deria. Qu'importe, pour lui, c'était symbolique.

Roward n'était pas emballé pour jouter, mais reconnaissait que cela pouvait... impressionner ? les autres monarques. Dorne paraissait plus faible, sûrement sujette à convoitise de par la jeunesse et l'inexpérience de Deria. Il fallait montrer que ce n'était pas le cas, qu'elle avait des frères valeureux prêts à la défendre, dignes représentants des guerriers de Dorne. Anders cacha le mouchoir d'Arianne dans son gantelet, avant de se laisser harnacher. Il maugréait maintenant. Parce que c'était d'une lourdeur improbable et qu'il était impossible de bouger là dedans, déjà. Et parce qu'il ruminait le nom de son adversaire du premier tour.

Eren Hoare.

La fille de Harren le Noir, rien que ça.

Une Fer Née. De la même trempe que ceux qui avaient enlevé Arianne. Depuis, elle n'était plus tout à fait la même. La vengeance était un poison dans le cœur du jeune Dornien. Il se ferait un plaisir de combattre cette princesse. Même si un petit côté machiste regrettait de se battre contre une femme, fut-elle une Fer Née. Et surtout l'idée de perdre contre elle l'horrifiait. Il ne pensait pas pouvoir remporter ce tournoi... Même s'il n'y avait pas de guerriers mythiques. Les rois s'étaient abstenus. La jeune génération avait prit la relève. Roward se battrait contre l'héritier Lannister dont les exploits guerriers étaient loin d'être connus de tous. Aussi inexpérimenté que les Dorniens. Peut-être même davantage. Roward et Anders avaient servi deux ans aux frontières, cela avait complété l'apprentissage... théorique. Mais c'étaient des escarmouches, pas de sanglantes batailles.

Sous la tente du Soleil, Anders s'était entretenu rapidement avec son frère, lui souhaitant bon courage, terminant sur une accolade fraternelle. Roward le quitta pour aller saluer son adversaire. Anders n'était pas prêt à faire de même. Si Lyman Lannister était sympathique (d'après Roward), la fille Hoare, c'était autre chose !

Maintenant... Chacun allait faire du mieux qu'il pouvait, sous les yeux des personnages les plus importants et influents de Westeros, rien que cela. Pas la peine d'avoir la pression n'est-ce pas ? Une fois installé sur son destrier, Anders rejoignit la lice, pour le petit tour d'honneur. Plusieurs chevaliers étaient déjà là. Pas difficile de reconnaître Roward avec son armure étincelante et... très voyante. Oh, c'était un bijou, à n'en point douter. Plus adaptée à un défilé d'ailleurs. Anders ne s'était pas gêné pour chambrer son frère à ce sujet. Beaucoup plus sobre, le bâtard n'arborait qu'un soleil sur le plastron. C'était très bien ainsi.

Plusieurs chevaliers allaient quémander quelques faveurs. Baratheon à sa sœur, un Bolton à une dame de Peyredragon, Lannister à une Stark... Roward était devant Deria... Tout naturellement, Anders avança vers Arianne, la visière relevée, c'était tout de même plus pratique. On ne voyait rien là dedans. Mais impossible de s'en passer au risque de se retrouver avec la lance dans la tête. Il salua Deria, sa princesse, non sans une étincelle malicieuse dans le regard qui faisait penser qu'il ne prenait pas cela totalement au sérieux.

« Altesse, le soleil semble bien pâle en comparaison de votre éclat. »

Anders lui adressa un clin d’œil, affichant une grandiloquence un brin exagérée... et sans doute moqueuse envers les autres chevaliers si coincés, avant de se tourner vers Arianne.

« Princesse Arianne... »

Et il appuya bien sur le princesse. Il se moquait comme d'une guigne de ce que cela pouvait provoquer comme réactions chez les autres. Arianne était une bâtarde, comme lui légitimée récemment, mais pas une princesse. Si elle n'en avait le titre officiel, elle en avait la grâce.

« Ce serait pour moi un honneur et un privilège que de pouvoir être porté sur le chemin de la victoire par l'assurance de votre soutien et la conscience de votre regard bienveillant sur ma personne. Accepterez-vous de me voir arborer vos couleurs afin de jouter pour être digne de votre beauté et montrer à tout Westeros la grandeur de Dorne ? »

Et il conclut par un sourire éblouissant et une expression espiègle que ses sœurs connaissaient bien. Si ses paroles étaient exagérées, le fond, lui était sincère. Arianne était magnifique, comme Deria et il jouterait aujourd'hui pour qu'elles soient fières de lui. Et pour l'honneur de Dorne.


I am a greedy, selfish bastard.
I want the fact that I existed to mean something

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 21 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Idéaliste, indiscipliné, intrépide
Messages : 878
Membre du mois : 1
Célébrité : Luke Pasqualino
Maison : Martell
Caractère : Vif, emporté, arrogant, vénal, idéaliste, passionné, loyal, ambitieux, séducteur, orgueilleux
Idéaliste, indiscipliné, intrépide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les Joutes du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Tour I - Terminé]   Dim 31 Mai 2015 - 2:08

Je n’avais qu’une hâte, retrouver ma chambre et me délasser dans un bain. Je sortais, sans m’attarder plus que nécessaire après ce premier magnifique essai du conclave. Elios se place à ma droite dès que j’arrive dans le couloir, ne décrochant pas davantage de paroles qu’à l’aller.
On m’ouvre la porte de mes quartiers et j’entre. Je m’arrête au bout de deux pas. Célène m’attend, avec une autre tenue. Je la regarde un instant. Ah. Oui. Les joutes. Pendant quelques secondes, je songe très sérieusement à ne pas y aller. A réellement prendre un bain. Ou encore mieux, me changer, aller aux écuries et voir si j’arrive à semer ma garde avec Kiranov ici aussi. J’en ai tellement envie que j’ouvre la bouche pour demander à ce qu’on le prépare… Mais je ne dis rien et referme la bouche. Je ne peux pas. Accessoirement, ce n’était pas le moment. Et puis surtout. Il y avait Roward et Anders. Je ne pouvais pas ne pas y aller. Et je ne voulais pas les manquer.
Célène m’aide à me changer, une robe un peu plus couvrante pour l’occasion, avec de légères manches. Mais tout aussi peu discrète. De l’orange vif et scintillant, on passe aux verts. Vert foret, vert prairie, vert pomme. Elle est magnifique. Je vais certainement l’abimer en marchant dehors. Quel dommage. Je garde mon pendentif, et ma coiffure avec mes stylets, prend un châle au cas où, et ressort. Je passe dans une des chambres attenantes pour chercher Arianne et Perle.

Les gardes nous entourent de nouveau alors que nous nous dirigeons à l’extérieur, vers l’arène réservée aux joutes. Je grimpe les marches des gradins, les gardes m’entourant. Dans le genre discret, on repassera oui. J’avance vers le premier rang. Il faut bien que mon statut serve de temps à autre.
Je regarde autour de moi. Je reconnais une ou deux personnes, de nombreux blasons, il y en a tant. Ah. Rhaenys. Et d’autres que je ne reconnais pas. J’hésite un instant. On verra bien. Je continue et m’installe devant, non loin de Rhaenys. Non loin de tout un tas de personnes qui ne risquent guère de m’apprécier. Qu’importe, je ne suis pas là pour eux. J’essaie de reconnaître blasons et familles.

Les chevaliers commencent à apparaître. Je grimace en voyant les armures. Par les Dieux, comment peuvent-ils se mouvoir avec de telles charges. Ma grimace se transforme en sourire alors que j’imagine mes frères en train de pester sur ces poids d’acier. « Crois-tu qu’ils vont arriver ne serait-ce qu’à lever le bras avec une telle armure sur le dos ? Nos dorniens ne sont guère aidés. » Je murmure en souriant, mais ce n’est pas si drôle. Non seulement ils risquent de se prendre de mauvais coups. Mais s’ils n’arrivent pas à marquer de point, nous qui voulons démontrer que nous sommes toujours forts…. Non. Il s’agit de Roward et Anders. Ils sont doués.

Certains chevaliers viennent demander des faveurs aux dames présentes. J’arrive à les restituer presque tous.
Un Bolton qui demande à… qui ? une jeune demoiselle venant de Peyredragon à n’en pas douter. Et pas à une nordienne ? Amusant. Orys Barathéon, qui demande à Rhaenys. Normal. Et oh, un lionceau qui demande à… tiens la fille du vieux loup. Jolie, très jolie. Mais lui demander à elle… Je note ce détail, alors que je suis littéralement éblouie par l’arrivée de mon frère. Par les Dieux, cette armure…. Je m’interroge un instant, pour savoir si c’est son idée ou celle du forgeron. Je souris en me disant qu’avec le reflet du soleil dessus, il aura peut-être un avantage sur son adversaire.
Mais pourquoi a-t-il sa visière ? Que les autres restent neutres m’importent peu. Je ne suis pas tempérée, je ne sais pas faire. Mon sourire s’agrandit. Je me lève, détachant un foulard et me penchant pour l’attacher à sa lance.

« Puisses les couleurs de Dorne vous être favorables et le Guerrier vous assister Prince Martell.  N’ayez crainte, vous ne pouvez me décevoir. L’éclat de votre combat sera aussi resplendissant que votre armure j’en suis certaine. »

Je me rassois, toujours souriante, alors qu’arrive Anders. Et si Roward était bien sérieux, Anders lui ne le semble guère. J’incline la tête alors qu’il me salue, tout aussi malicieuse que lui en cet instant.

« Lord Martell, si vous maniez la lance aussi bien que la langue, votre adversaire a grand souci à se faire. »

Je souris toujours autant alors qu’il s’adresse à Arianne. Mon sourire ne perd pas son éclat le moins du monde alors qu’il l’appelle Princesse. J’essaie au contraire de faire en sorte qu’il ne s’agrandisse pas encore. Mais je ne suis pas sûre qu’elle soit si à l’aise après ça. Et que je n’entende pas un murmure dans mon dos. Mais c’est qu’il tourne ces proses de mieux en mieux. Il plaisante, ou du moins se cache derrière son sourire et ses facéties. Mais tout autant que Roward, il désire gagner.
Oui. Pour l’honneur de Dorne. Puisse le Guerrier guider leurs coups.



UNBOWED - UNBENT- UNBROKEN


Spoiler:
 


Dernière édition par Deria Martell le Dim 31 Mai 2015 - 14:37, édité 1 fois
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse de Dorne
Âge du Personnage: 24 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Insoumise. Indépendante. Impétueuse.
Messages : 5609
Membre du mois : 12
Célébrité : Ashley Green
Maison : Martell
Caractère : Impétueuse - Naïve - Loyale – Indépendante - Farouche - Obstinée - Protectrice
Insoumise. Indépendante. Impétueuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les Joutes du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Tour I - Terminé]   Lun 1 Juin 2015 - 1:51

Je peinais à me résoudre à entrer dans les appartements de mon frère, sachant qu’il était présent. Le bruit qui en provenait ne faisait aucun doute. N’aurais-je pas préféré son absence, pour éviter l’inconfort que nos échanges en notre seule présence me créaient ? Non, jamais. Nous avions beau avoir perdu cette confiance aveugle que nous avions l’un en l’autre, j’avais beau la briser à chaque instant, jamais je ne fuirai mon frère. Mon Soutien, celui qui m’avait défendue depuis toujours. A moi, à nouveau, de lui montrer que je pouvais l’épauler. Tentant de me donner du courage, je me faisais entendre en frappant contre la porte puis en l’ouvrant. J’étais confuse, ne sachant pas bien comment me comporter. J’aurai voulu l’étreindre, en lui remettant le mouchoir brodé à nos initiales, serrer sa main en le lui passant, lui transmettre ainsi toute mon affection. Évidemment, tout m’en empêchait. Ou rien. Je ne savais plus bien. Nous n’avions pas échangé beaucoup de mots, mais j’avais été soulagée qu’il l’accepte. Je n’avais même pas réalisé ma crainte qu’il le refuse.

Je l’avais laissé à ses préparatifs, pour retourner à ceux de ma sœur. Ou plutôt pour lui tirer les vers du nez, concernant le conclave. Serait-elle déjà de retour dans ses appartements ? Je n’en savais à vrai dire rien. Célène m’informa que non, mais qu’elle me ferait quérir dès que possible. Autant dire qu’elle savait la raison de ma venue, elle-même concernée par l’humeur de sa maîtresse au sortir de ce qui devait être un éprouvant échange, mais qu’elle ne me laisserait pas l’approcher avant qu’elle ne soit prête pour les joutes, pour s’assurer que je ne l’indisposerai pas en ce qui concernait l’humeur agréable qu’elle devrait présenter aux yeux de tous. Oh, Célène était clairvoyante, parfois trop, mais elle s’occupait bien de ma sœur, et je ne pouvais que lui reconnaître cette qualité, et sa persévérance. D’autant qu’elle ne me manquait jamais de respect, même lorsqu’elle estimait qu’il n’était pas le moment pour moi d’être en présence de Deria.

Perle m’attendait, pour m’apprêter, malgré les quelques heures avant la parade de fiers et puissants combattants, chevaliers, héritiers, seigneurs… qui devait se dérouler. Je lui imposais de ne pas se soucier de moi, mais bel et bien de me confier ses impressions du Val, des gens, de toute l’activité à laquelle nous assistions. C’était nouveau pour elle comme pour moi, et je ne pouvais m’adresser à mon amie comme à une simple suivante, et ne la questionner que par politesse sur son ressenti concernant cette expérience. Non, peu m’importait qu’une suivante de Sharra Aryn ne me voie converser avec elle à bâtons rompus. Le temps de nous préparer vint réellement, toutefois. Je ne faisais pas fi des convenances à ce poids, en demandant à Perle de se préparer pendant que je m’occupais de moi, bien que l’envie ne m’en soit pas passée, malgré les nombreuses années à l’avoir à mon service. C’était un compromis que je pouvais bien lui accorder, elle qui se sentait tellement redevable d’avoir été enlevée au bordel par mon père. Si seulement elle se doutait du soutien que cela avait été, de l’avoir avec moi…

Je me laissais malgré tout vêtir de bon gré d’une robe d’un orange très dornien, bien moins décente que ne l’estimeraient bon nombre de nobles présents au tournoi. Les manches ne sont que voile transparent, mais la robe était bien moins échancrée que ce que j’avais l’habitude de porter. Perle aussi, était magnifique. Elle était plus richement vêtue qu’une suivante, et avec des vêtements plus commodes, la mettant malgré tout en valeur. Elle n’était pas une simple servante, mais bel et bien mon garde du corps, et ses gestes devaient par conséquent ne pas être entravés. Cela ne changeait rien à sa beauté. Un coup sur la porte me fit signe que Deria venait nous charger. Il était temps. Nous ne passons pas inaperçues, mais il n’en faut pas moins pour la Princesse de Dorne. Ma sœur doit être vue, et cela passe par la garde imposante qui nous entoure, par nos atours, et par notre manque de discrétion certain. Je m’assois aux côtés de ma sœur, invite Perle à faire de même – il est hors de question qu’elle reste en retrait, peu importe les langues qui se délieront. Je jette un œil à notre entourage, reconnaissant la Reine des dragons dont la prestance n’est plus à trouver, et une jeune fille dont la délicatesse n’est que flagrante. Je m’amuse du cérémonial, alors que tous semblent si ampoulés. Je prête attention à tous les détails, tous ces gestes peut-être anodins, mais peut-être révélateurs de bien des choses. Toutes ces couleurs, que demandent les jouteurs. Ne suis-je pas la Conseillère de ma sœur, ne dois-je pas prêter attention à tout cela, même si elle le fait assurément ? Je me fais plus sérieuse de visage, alors que Deria s’adresse à moi. Evidemment, elle doute. Si ces joutes pourraient sembler inoffensives, elles ne le sont pas. Il s’agit d’appuyer la puissance de la Principauté de Dorne, qui est bien fragilisée. J’ai confiance, pourtant. Elle devrait aussi. « Ne doute pas, et fais leur confiance. Ils seront concentrés, et bien décidés à montrer à tous ta suprématie, ta légitimé, et la puissance de notre contrée. » Oh oui, il se défendrait avec hargne, n’abandonnant jamais. L’obstination était bien un trait que nous partagions tous.

Je ne peux m’empêcher de sourire, en voyant mon frère. Oh, quel fier chevalier fait-il, ainsi. Mais pourquoi une armure aussi… voyante ? Elle restera dans tous les esprits, c’est certain. Peut-être est-ce une bonne chose. Seul l’avenir nous le dira. Mon sourire s’élargit, en l’entendant demander tout aussi sérieusement que les autres les couleurs de ma sœur. Cela change bien de ses habitudes. Je n’ai guère le temps de m’appesantir là-dessus, que mon autre frère fait son entrée. Resplendissant, mais nettement plus discret que Roward. Nulle surprise dans ce fait. Si ma sœur garde un minimum son sérieux, je me refuse à contenir le rire flûté qui m’échappe, à leurs paroles. Dois-je m’en soucier que ce soit inconvenant pour beaucoup ? Mon existence elle-même l’est, à leurs yeux. Je ne peux m’empêcher de ressentir de l’inconfort, cependant, en l’entendant. Princesse. C’est bien lui, un pied de nez, à tout le public. Je ne leur ferai pas l’affront de me sentir gênée de cette appellation, bien au contraire. Je me redresse, et peu importe le rouge qui doit se voir sur mes joues. Sur sa lance, j'attache le foulard que je portais.

« Lord Martell, soyez certain que vous avez tout mon soutien, et la conviction que toute branche de la lignée Martell défendra avec vigueur et honneur la grandeur de Dorne. Puissiez-vous être aussi étincelant que votre frère, et prouver à tout Westeros votre agilité avec votre lance. »

Je n’avais pas la désinvolture de mes frères et sœur, ni même leur don pour manier les mots avec humour, mais je ne pouvais rester aussi sérieuse que la bienséance l’exigeait, je me devais de poursuivre sur le même ton qu’eux, bien que mon ton candide le démentait, alors même que j’étais au centre de tous les regards, et de tous les murmures. Oh, je ne les entendais pas encore, mais ils ne sauraient tarder. Je les braverai avec fierté, les ignorerai dignement, malgré tout. Je fixais mon frère droit dans les yeux, pour lui insuffler toute la confiance que je ressentais, et la fierté qu’il faisait naître en moi. Comprendra-t-il le message silencieux que je lui passe ? Il n’a pas pu ignorer l’identité de son adversaire. Son lien avec mon ravisseur. J’en suis persuadée. Écrase la, mon frère, mets à terre cette famille qui a attaqué notre honneur. Oui, je dois penser ça, et faire taire cette curiosité malvenue que suscite en moi la jeune femme qu’il va affronter.



             
"The arms of House Martell display the sun and spear, the Dornishman's two favored weapons, but of the two, the sun is the more deadly."      



Dernière édition par Arianne Martell le Lun 1 Juin 2015 - 7:56, édité 1 fois
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady
Âge du Personnage: 26
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Intègre. Idéaliste. Ingénue.
Messages : 2676
Membre du mois : 30
Célébrité : Freida Pinto
Maison : Martell
Intègre. Idéaliste. Ingénue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les Joutes du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Tour I - Terminé]   Lun 1 Juin 2015 - 20:31

A coté de moi, les conversations continuaient alors que le temps était comme suspendu entre moi et mon... promis. Les Martell devisaient gaiement et semblaient très soudés et unis. Une belle fratrie. Quand bien même deux de ces quatre là n'étaient pas nés du mariage de Nymor Martell. La nouvelle de la légitimation de ces deux bâtards avaient fait grand bruit. Si je pouvais concevoir que l'on aime ses frères et sœurs, même si un parent divergeait, en revanche, j'étais bien plus dubitative quant au fait de les reconnaître. Cela venait bousculer une fratrie et même un ordre de succession si on allait plus loin. Néanmoins, ils semblaient vraiment complices. Élevés ensemble à ce que j'en savais.

Lyman Lannister avait rejoint des deux frères et Orys Baratheon, ou plutôt son étalon, décida de se joindre à la petite troupe. Ils ne semblaient pas nerveux et si la solennité avait été de mise pour les dragons, en attestent les demandes d'Orys et du bâtard Bolton, ils semblaient se détendre grâce aux facéties des Dorniens. Néanmoins, si je m'amusais de leurs bons mots, mon sourire se figea brutalement quand le lionceau se décida à relever sa visière afin de discuter avec ses voisins.

J'oubliais alors ce qui m'entourait, incrédule.

Ce sourire éclatant, ce regard bleu malicieux... Si j'enlevais le heaume, je découvrirais une masse de cheveux blonds et bouclés... Ce n'était pas possible. Ma vue me jouait des tours ! Je me frottais les yeux, les rouvris et... C'était toujours lui. L'héritier Lannister était le séduisant et taquin jeune homme que j'avais croisé lors d'une maraude nocturne dans les cuisines. Le destin et les dieux se jouaient de nous, ce n'était pas possible ! J'étais de nouveau figée comme quand... Comme quand il m'avait volé un baiser, comme si j'étais une vulgaire fille de cuisine. Le rouge me monta aux jours alors que je m'indignais enfin ! Oh le fourbe, l'infâme cancrelat ! J'avais une petite idée du genre d'homme qu'était mon fiancé ! Ça pour aimer les femmes, il se posait là ! Sans savoir qui j'étais, il m'avait embrassé avant de prendre la fuite, afin de ne pas affronter les conséquences de cet acte immonde!3

Et en cet instant qu'importe que je l'ai trouvé agréable cette nuit là et que j'ai repensé à lui ensuite, je ne voyais que la tromperie ! Il m'avait demandé mes faveurs en sachant qui j'étais. Lui, il m'avait reconnu. Du moins, je l'espérais, je serais vexée du contraire. Sans m'en apercevoir, je m'étais de nouveau levée, le regard noir posé sur mon fiancé.

« Espèce de... »

« Princesse ?! »

J'avais murmuré entre mes dents, pas assez fort pour que les autres m'entendent mais suffisamment pour que mes proches voisinent s'inquiètent.

Le croisais alors le regard du prince.

Et le mien indiquait clairement qu'il ne payait rien pour attendre alors que je me rasseyais.

J'avais pris le tissu de ma robe entre mes doigts, que je chiffonnais furieusement. Je quittais Lyman du regard, le snobant superbement et cherchant à apercevoir Jon.



   
Lannistark
The heart of a wolf and the soul of a lioness.
I'm scared and I'm brave, or somewhere between the two. I'm beautifully strong, and tragically confused. (by anaëlle)
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Née Princesse du Nord, devenue Princesse de l'Ouest
Âge du Personnage: 16 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Wolf Princess
Messages : 1758
Membre du mois : 10
Célébrité : Adelaïde Kane
Maison : Stark
Caractère : Sincère – Indépendante - Loyale - Aimante - Obstinée - Maternante - Patiente
Wolf Princess
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les Joutes du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Tour I - Terminé]   Mar 2 Juin 2015 - 12:29



Les Joutes.


Le tirage au sort donne les premières joutes suivantes :
- Lyman et Roward
- Aléinor et Orys
- Brynden et Smaug
- Eren et Anders
- Tiago et Jon
- Elias et Pnj

Comment les départager?
Nous vous demanderons pour les participants comme les spectateurs de rester relativement flous sur les prestations des concurrents. Nous allons en fait juger la réussite sur:
- la qualité du post
- la cohérence en fonction de la "valeur" des concurrents
- les soutiens -voir en dessous-
- un jet de dé histoire de pimenter le truc

Quel est le rôle des soutiens?
Eh bien, c'est très simple. Chaque concurrent, s'il est soutenu par un (ou plusieurs posts), gagnera des points qui peuvent l'aider à gagner sa manche! On vous demandera cependant de dire explicitement qui vous soutenez dans votre post

Quand déterminer les vainqueurs du premier tour?
Eh bien, la semaine prochaine, nous déterminerons au prochain tour les vainqueurs en fonction des éléments sus-mentionnés. Les vaincus pourront rejoindre l'assistance et un nouveau tour commencera, jusqu'à la finale!

avatar
Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again.
Messages : 4779
Membre du mois : 1069
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bloody-crown.forumactif.org En ligne
MessageSujet: Re: Les Joutes du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Tour I - Terminé]   Sam 6 Juin 2015 - 14:45

Je fus surprise d'entendre une voix féminine s'adresser à moi. Une voix qui n'était pas celle de mes suivantes. Je tournais le visage vers celle qui s'adressait à moi. Limor Bolton. Une femme dont Jeyne ne savait pas grand chose d'ailleurs. Même si des histoires couraient. Mais les rumeurs étaient parfois exagérées. En tous les cas, elle était d'une beauté exquise. Une beauté Nordienne avec sa peau claire, ses yeux bleus et ses longs cheveux sombres. Elle avait un visage affirmé, un regard déterminé. Je me raidis malgré moi quand elle présenta ses excuses pour son frère bâtard, pensant que c'était lui qui avait provoqué ma réaction un peu trop vive... Cependant, elle m'offrait là une excellente excuse à ce drôle de comportement et je ne me fis pas prier pour saisir cette perche. Après tout, je ne pouvais nier avoir été légèrement vexée qu'il préfère une dame de Peyredragon aussi jolie soit-elle. Je n'aurais pas dédaigné sa demande, qu'importe sa bâtardise. Ce qui comptait ce jour était le courage et l'habileté. C'était bien le moment idéal pour prendre sa revanche quand on était illégitime. Ou une femme.

Je notais tout de même qu'elle appelait le bâtard d'après le nom qui signalait bien sa naissance et non celui qu'il s'était attribué. Si jamais j'avais un doute, il était balayé : Limor n'aimait pas Tiago. Je souris légèrement, hochant la tête comme pour accepter ses excuses.

« Vous n'avez pas à vous excusez pour les manquements de votre demi-frère. Chacun est responsable de ses actes... Je suis davantage surprise par son choix qu'offensée. Peut-être a-t-il craint un refus de ma part ? Ou... Des représailles de la part du vieux loup. »

Malgré moi, j'avais pris un ton de confidence avec ma voisine. Torrhen Stark était impressionnant. Et les hommes ne devaient pas vraiment être pressés de se le mettre à dos. Demander les faveurs de sa fille pouvait attirer son regard. Bien qu'il ne soit pas présent. C'était dommage. Jon allait jouter et je savais combien il rêvait de voir briller la fierté dans les yeux de notre père. Moi j'étais là, bien sûr, mais il n'avait pas besoin de ma reconnaissance.

« Avec son cœur ? Pensez-vous qu'il soit sensible au charme de la demoiselle ? »

Je m'étais faite amusée. Je pourrais même me vexer qu'il trouve plus charmante que moi. Si j'avais eu un ego démesuré. Ce n'était pas le cas, fort heureusement. Je me montrais prudente pour lui répondre concernant le choix de Lyman.

« A n'en point douter, il est flatteur d'attirer le regard de jeunes hommes qui ne sont point des vassaux. De ce fait, nous pouvons sans doute ranger le jeune lion dans la catégorie des jeunes gens préférant le cœur à l'honneur... Il sont sans doute plus nombreux qu'on ne le pense, qu'en dites-vous ? »

Sans que cela n'implique qu'il soit amoureux de moi, bien entendu ! Juste qu'il ai choisi une demoiselle plaisante à regarder et méritant d'être une reine de beauté. Cela aurait été flatteur si il n'avait en fait demandé à sa promise. Mais cela, les autres l'ignoraient, même s'ils étaient désormais en droit de s'interroger.

« J'ai l'impression que ce tournoi ne sera pas placé sous le signe des convenances. »

Je parlais des Dorniens, mais aussi de... mon frère. Mon frère qui se dirigea vers une fille Lannister. Il ne pouvait me demander, s'étant fait voler ce droit par Lyman. Pourquoi demander à Megara Lannister ? Par vengeance ? Par dépit ? Parce qu'il la trouvait à son goût ? Elle était, de fait, fort jolie. Comme sa sœur. Et que dire de la reine Jordane... Éblouissante de beauté et royale. Jon aurait sans doute pu demander à une Nordienne... En fait, ils étaient bien tous les mêmes. Je soupirais, mais... Jon était magnifique. Mon cœur se gonfla de fierté.

« Lady Bolton, avez-vous un favori ? »

Évidemment, mes encouragements allaient à Jon, car il était mon frère. Et à Lyman, car il portait mes couleurs. Les participants se mirent en place. Les choses sérieuses commençaient. Martell contre Lannister. C'était ma première joute et quand les chevaux s'élancèrent, que les lances se rapprochèrent, je me fis la réflexion que cela allait être terriblement violent. Je me mordis la lèvre, tendue vers la lice, priant que Lyman sorte vainqueur de ce premier tour !



   
Lannistark
The heart of a wolf and the soul of a lioness.
I'm scared and I'm brave, or somewhere between the two. I'm beautifully strong, and tragically confused. (by anaëlle)
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Née Princesse du Nord, devenue Princesse de l'Ouest
Âge du Personnage: 16 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Wolf Princess
Messages : 1758
Membre du mois : 10
Célébrité : Adelaïde Kane
Maison : Stark
Caractère : Sincère – Indépendante - Loyale - Aimante - Obstinée - Maternante - Patiente
Wolf Princess
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les Joutes du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Tour I - Terminé]   Lun 8 Juin 2015 - 19:28

Ah l'ambiance était bonne enfant et cela détendait agréablement Anders, qui, sans être vraiment angoissé, éprouvait tout de même une certaine appréhension. L'honneur de Dorne était en jeu ? Son honneur. Sa revanche sur la vie, sur tous ses détracteurs. Il avait autant à prouver que Roward. Peut-être davantage même, car les choses étaient loin d'être acquises pour lui. Il avait du batailler, plus fort. Il avait du se battre, affronter l'adversité. Alors aujourd'hui, ce n'était pas Eren Hoare qu'il désirait terrasser. C'était tout ce qu'elle représentait. Il ne put s'empêcher de rire quand Deria lui rétorqua avec malice que son adversaire devrait se faire du soucis s'il était aussi doué avec sa lance que sa langue. Bon sang, sa sœur l'avait-elle fait exprès ou bien était-ce lui qui avait l'esprit particulièrement déplacé ? Hum... Cela ne serait pas étonnant de Deria tiens.

La façon dont Arianne encouragea celui qui avait demandé ses couleurs toucha Anders, avant de le faire rire également. Le toucha car elle soulignait bien que peu importe les parents, ils étaient tous liés par leur père et le sang des Martell. Jolie façon de le dire. Amusé ensuite, parce qu'elle aussi joua de l'armure et parla de la lance de son frère... Même si, venant d'Arianne, cela lui laissait un sentiment amer. Roward semblait avoir sympathisé avec Lyman, tous deux entretenaient une complicité bonne enfant alors que l’héritier des lions vantait l'humour des Dorniens et que le prince se faisait un plaisir de le renseigner quant à l'identité d'Anders, non sans emphase. Ce que son frère souligna avec malice.

« C'est tout ? Je suis déçu, tu es capable de plus. »

En attendant, tout le monde s'amusait de l'armure étincelante de Roward et ce dernier prit le parti d'en rire également. Elle était fédératrice cette armure ! Créatrice de liens sociaux ! Puisqu'elle réunissait les deux frères Martell, mais aussi le Lannister et très vite le Baratheon. Ou plutôt son cheval qui fit un écart vers les dorniens. Vers la monture de Roward. Ce dont s'excusa Orys non sans lui aussi, épingler l'armure de Roward.

« Mon frère, tu fais l’unanimité en tous les cas ! »

Il regarda le chevalier Baratheon avec bonhomie. Un bâtard lui aussi. Légitimité. Et a qui on avait accordé un nom, un titre. Main de sa sœur.

« A vous aussi Lord Baratheon. »

Anders le salua alors qu'il s'éloignait, pensif. Le cheval d'Orys était un cheval de bataille. Entraîné pour cela. Ce qui amenait le Dornien à ne pas sous estimer cet adversaire là. Anders remarqua alors le mouvement de la princesse Stark, se levant brutalement avec un regard meurtrier, mais très vite rassise et occupée à discuter avec une voisine. Lady Clegane, après avoir demandé les faveurs de sa reine se dirigea alors vers le groupe, alpaguant Orys, son futur adversaire avant de s'adresser à Roward, qu'elle semblait connaître. Le petit veinard. Le regard que lui lança Anders était d'ailleurs éloquent à ce sujet.

« Et oui, Roward, il va falloir assurer maintenant que tu as ébloui la foule par ton armure, il va falloir le faire par tes exploits. Quelle pression ! J'ignorais que tu connaissais la chienne des Lannister... Ma Dame... »

Il la salua, appréciateur. Jolie plante.

« L'Ouest recèle bien des trésors et des surprises. »

Allez, trève de courtoisie, il était temps de passer aux choses sérieuses. Les chevaliers quittèrent ainsi le tour d'honneur pour enfin jouter. Anders ne souriait plus. Ne riait plus. Il était sérieux et concentré. Et oui, cela pouvait lui arriver. Il avait une raison pour défaire Eren lors de cette joute. Elle était une Fer Né. Elle prendrait pour ceux qui avaient enlevé Arianne. Pour ce maudit Pyke ! C'était personnel. Il conduisit son étalon au bout de la lice, se mettant en place. Il était un peu nerveux. Très impatient. Son cheval piaffait, avide d'enfin pouvoir se lancer. Et quand le drapeau s'abaissa, il s'élança. Son heaume ne lui permettait pas de voir grand chose. Hormis sa cible. Il ajusta sa lance. Il voulait gagner. Il devait gagner. Et il visa le plastron de la jeune femme, bien décidé à lui faire vider les étriers, sa rage en songeant à l'enlèvement d'Arianne guidant son geste. La volonté pouvait-elle pallier au manque d'expérience ? Il n'allait pas tarder à le savoir !


I am a greedy, selfish bastard.
I want the fact that I existed to mean something

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 21 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Idéaliste, indiscipliné, intrépide
Messages : 878
Membre du mois : 1
Célébrité : Luke Pasqualino
Maison : Martell
Caractère : Vif, emporté, arrogant, vénal, idéaliste, passionné, loyal, ambitieux, séducteur, orgueilleux
Idéaliste, indiscipliné, intrépide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les Joutes du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Tour I - Terminé]   Lun 8 Juin 2015 - 23:27

Alors que tout le monde choisit visiblement de se moquer gentiment de l’armure étincelante de Roward, et qu’Arianne donne ses couleurs à Anders, je détaille les autres chevaliers.
Roward va combattre le lionceau. Qu’il semble d’ailleurs connaître. Peut-être devrais-je lui demander à quelle occasion il a pu croiser l’héritier de l’Ouest. Et pourquoi il n’a pas jugé utile de me tenir informée de ce fait. Connaitre ce genre de détails, s’ils s’entendent aussi bien qu’il semblait, peut toujours être utile.
Et après l’Ouest, Peyredragon se joint au groupe. Le bâtard légitimé. Qui a perdu la moitié de sa fratrie. Etaient-ils aussi proches que nous le sommes ? Est-ce aussi difficile pour lui que pour Rhaenys ? Peut-être. Difficile à dire avec son casque. Il est aussi sombre que mon frère est clinquant… Est-ce un reflet de sa personnalité comme pour Roward ?
Je tourne la tête alors que la louve semble sur le point de faire un éclat, avant de se reprendre. Je l’observe. Mais ce début de cri est éteint dans l’œuf, et elle se rassoit sagement. Ce tournoi est bien plus intéressant que je ne l’aurais parié. Tel père, telle fille…
Et voilà qu’après le prince, c’est le bouclier-lige de l’Ouest que mon cher frère semble connaitre… Décidément… quoique dans le cas de la Dame, cela m’étonne moins de Roward.
Mais qu’importe tout ceci pour le moment, j’aviserais par la suite.
Je salue d’un sourire et d’un signe de tête Elias qui se tient plus loin. Un troisième guerrier de Dorne. Mes guerriers.

Bien que tout le monde, ou du moins certains, plaisantent, les hérauts se mettent en place. Et peu à peu les cavaliers quittent l’avant de la scène pour rejoindre  la lice. Roward passe en premier. Je ne doute pas de ses talents. C’est un cavalier aguerri.
Alors que les chevaux s’élancent, que les guerriers placent leurs lances, je me surprends une nouvelle fois à prier le Guerrier. Pour Roward. Pour Anders. Pour Elias. Pour Dorne. Prêtez-leur votre force. Guidez leur bras.  



UNBOWED - UNBENT- UNBROKEN


Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse de Dorne
Âge du Personnage: 24 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Insoumise. Indépendante. Impétueuse.
Messages : 5609
Membre du mois : 12
Célébrité : Ashley Green
Maison : Martell
Caractère : Impétueuse - Naïve - Loyale – Indépendante - Farouche - Obstinée - Protectrice
Insoumise. Indépendante. Impétueuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les Joutes du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Tour I - Terminé]   Mar 9 Juin 2015 - 0:04

J’étais fière de mes frères, qui avaient tout mon soutien. Oh, l’on pouvait rire de leurs manières, de leur humour plus qu’inattendu ou peut-être même déplacé aux yeux de certains, mais ils avaient malgré tout belle allure, bien qu’ils ne soient pas habitués à porter des telles armures. C’était le moindre que l’on puisse dire. Je savais qu’ils nous feraient honneur, et cela suffisait à me rendre heureuse, et à me faire vouloir les soutenir. Je ne pouvais pourtant m’empêcher de craindre pour leur santé. Après tout, n’était-ce pas un divertissement bien sanglant ? Peu coutumière des joutes, les échos que j’avais pu avoir des Royaumes où elles étaient fréquentes ne concernaient que la violence qui en résultait, et les quelques blessures vicieuses et parfois mortelles qui pouvaient être causées. Je ne pouvais pas imaginer que mes frères allaient subir cela. Et pourtant, j’allais rester, à contempler, sagement, me contentant de les dévisager et de prier pour qu’il ne leur arrive rien. En espérant leur insuffler de la force, par mon regard qui ne les quitterait pas un seul instant. Si je n’avais pas le courage d’affronter cette épreuve à leurs côtés, si je détournais un instant mes yeux de ce qui se déroulait devant moi, s’il leur arrivait malheur durant ce laps de temps… Non, je ne cesserai de les observer. Ils seraient à n’en pas douter parfaits, de toute façon.

Bien sûr, mon attention serait partagée entre eux, et Elias. Comment ne pas soutenir l’un de ceux qui nous a toujours été fidèle ? Qui a toujours vu en moi bien plus que la bâtarde, décriée par beaucoup, presque tous ? Un de mes plus fidèles amis, depuis que j’ai rejoint Lancehélion ? Il mérite presqu’autant que mes frères que je retienne mon souffle pour lui, m’inquiète de ce qu’il va advenir de lui pendant ces joutes. Mon attention se fait plus précise, plus définie. Je prie, encore, pour eux trois. Pour mon Prince, pour mon Frère, pour mon Ami. Que le Guerrier leur vienne en aide, qu’il les prenne sous son aile.



             
"The arms of House Martell display the sun and spear, the Dornishman's two favored weapons, but of the two, the sun is the more deadly."      

avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady
Âge du Personnage: 26
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Intègre. Idéaliste. Ingénue.
Messages : 2676
Membre du mois : 30
Célébrité : Freida Pinto
Maison : Martell
Intègre. Idéaliste. Ingénue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les Joutes du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Tour I - Terminé]   Mer 10 Juin 2015 - 12:31


La joute, côté spectateur


Joust & Rhaenys “the supporter”

JLes joutes allaient commencer d’une miute à une autre. Les parades étaient terminées et de nombreux combattants étaient venus réclamer des couleurs à défendre. Si Daena avait donné les siennes à un seigneur du nord, les miennes m’avaient été demandées par mon demi-frère Orys.  Cela avait beau être tendu entre nous, je les lui avais accordé. En amont, je lui avais confié Noire Sœur en gage de porte bonheur. Elle m’avait juste que là toujours protégé et j’espérais qu’elle mènerait mon frère à la victoire. Il avait fier allure dans son armure, et chevauchant Ardent, son destrier. Il laissait voir un jeune homme fier et courageux, qui semblait être dans son élément et qui avait toujours connu cela. Ce n’était pas le cas, je le savais mieux que quiconque, et pourtant, il donnait parfaitement le change. J’inclinais la tête à sa réponse, n’ajoutant rien de plus. Je le connaissais assez pour savoir ce qui se passait derrière la lisière qu’il avait laissé baissé sur son visage. Alors qu’il allait bientôt combattre, il n’était pas question de le laisser se distraire et penser aux problèmes que nous rencontrions et que peut-être, n’arriverions-nous jamais à résoudre. Alors qu’il s’éloignait, je murmurais plus à moi-même qu’autre chose Bon chance Ryry des paroles que seule Daena pouvaient entendre et qui, je le savais, ne relèverait pas, comprenant qu’elles m’avaient échappé et qu’elles n’attendaient aucune réponse. Elle était d’ailleurs devenue écarlates aux compliments d’Orys, et cela me fit sourire tendrement. Daena était encore une petite fille sur bien des aspects et, je l’avoue, j’espérais égoïstement qu’elle le resterait encore longtemps. Sa tendresse et la douceur de son cœur, elle me les réservait. Le jour où un homme viendra conquérir son cœur, j’en serais la première touchée. Je l’aimais énormément. Elle était ma petite sœur et j’avais besoin d’elle à mes côtés, à Peyredragon. Elle réchauffait mon cœur et apaisait ma peine. Ne plus l’avoir avec moi… Non, je ne pouvais le concevoir pour l’instant.
Je tournais la tête lorsque la sœur bâtarde de Daena s’adressa à moi. Je l’avoue, je restais toujours septique et réticente vis-à-vis d’elle. Je ne me souvenais que trop bien de la manière dont elle s’était conduite avec moi quelques semaines plus tôt. Si j’avais accepté qu’elle s’occupe de nouveau de quelques-unes des tâches de servantes à mon égard, sur les conseils de Baâl et à la demande de son Père qui s’était excusé un bon millier de fois pour son attitude, je restais tout de même sur mes gardes. Je récupérais mon carnet sans aucun commentaire, notant qu’elle faisait des efforts pour me plaire, mais qu’elle ne savait vraiment pas s’y prendre. Je le fis le plus discrètement possible avant de glisser mon matériel à la jeune Velaryon, qui venait de me souffler quelques paroles. Aujourd’hui, je n’étais pas Rhaenys Targaryen, mais la Reine Rhaenys Targaryen. Et ces deux femmes étaient différentes.  Tiens, tu n’auras qu’à dessiner quelques esquisses, et je t’aiderais plus tard à les peaufiner. lui répondis-je un sourire tendre aux lèvres. Pas besoin de lui demander de garder mes affaires jusqu’à ce soir, et d’en prendre soin. Elle le comprendrait parfaitement. Je n’aimais pas laisser les carnets à n’importe qui, ni m’aimais pas qu’on les touche sans mon accord. Elle faisait partie de ces exceptions, car elle faisait partie à mes yeux de ma famille.

Je me détournais de la jeune Velaryon pour me concentrer de nouveau sur les joutes. Elles allaient commencer et mon appréhension monta d’un cran. Toutes mes pensées étaient dirigées à présent vers Orys, et uniquement lui. Je ne pouvais m’empêcher de m’angoisser à l’idée qu’il puisse être blessé ou pire encore. Il était mon frère, le dernier membre de ma famille.
Je serrais la main de ma compagne à côté, cachant par ce simple geste mon appréhension. J’avais confiance en Orys et il gagnerait, je le savais, je le sentais. Il était l’un des meilleurs combattants que je connaissais et personne n’était aussi déterminé que lui. Il était un véritable roc, et s’il n’était pas un dragon par sa naissance bâtarde, et ses cheveux bruns, il avait su le devenir au fil des années. Orys était un dragon, et je savais qu’Aegon et Visenya seraient avec nous, avec lui pour le mener à la victoire. Il avait toujours eu notre amour et notre soutien et cela ne changera jamais. Qu’importe ce qu’il pourrait faire ou dire, il était un dragon et j’étais fière que l’homme qu’il était devenu soit le protecteur de mon royaume, ma main, mon frère, et celui qui défendrait aujourd’hui nos couleurs. Il allait gagner, oui, il allait gagner et écraser son premier adversaire.
3. Ardent s’élança à pleine vitesse vers son adversaire et mon souffle se coupa. Vas-y Ryry. Montre leur. Montre leur tout ce dont tu es capable. Montre leur que tu peux être fier de ton nouveau titre et combien tu le mérites. 2. Ils ne sont plus qu’à quelques mètres l’un de l’autre. Bientôt ils seront au contact l’un de l’autre. Ardent n’a plus besoin d’être guidé, il sait ce qu’il a à faire. Il mènera son cavalier à la victoire. Je me lève de l’estrade pour mieux voir. Cela avait été instinctif, sans que je m’en rende compte. . Combats Ryry, et ne tombe pas. Tu en es capable. Les souffles des trois dragons targaryens sont avec toi. Qu’importe que Visenya et Aegon soient tombés, ils sont quand même avec toi. Fait-le Ryry, et montre leur à tous que Peyredragon possède toujours un guerrier fort, droit, juste et courageux. Prends cette place qui est la tienne. Vas-y Ryry. Tu en es capable. Nous croyons en toi. 1. Les deux adversaires entrent en contact l’un avec l’autre. Un seul restera sur sa scelle après cela. Et cela ne pouvait-être qu’Orys. Je priais mes deux ainés tombés de le porter jusqu’à la victoire, et de le protéger s’il venait à tomber.  Je crois en toi Ryry.

Ps : Rhaenys soutient bien entendu Orys, et uniquement lui.





Shall we begin?


Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine des sept royaumes de Westeros
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Shall we begin? Fire, Blood & Winter
Messages : 1818
Membre du mois : 28
Célébrité : Emilia Clarke
Maison : Représentée par un dragon à trois têtes et un loup, aux couleurs rouge, noir et blanc... La maison impératrice Braenaryon
Caractère : Ambitieuse ● Combattante ● Sans compromis ● Intègre ● Libertine ● Déterminée ● Non conventionnelle ● Charismatique ● Vengeresse ● Passionnée ● Violente avec ses ennemis
Shall we begin? Fire, Blood & Winter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org/
MessageSujet: Re: Les Joutes du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Tour I - Terminé]   Sam 13 Juin 2015 - 9:43



Les Joutes.


Résultat des premières joutes:
- Roward gagne en surclassant Lyman à la maîtrise de la lance; son coup est plus précis et Lyman vide les étriers, un peu sonné.
- Orys gagne d'un coup précis et puissant, qui sèche Aléinor sur place. Elle n'est pas blessée.
- Anders gagne d'extrême justesse, il a pris un mauvais coup qui ripe sur son bouclier et frappe son casque. Eren est légèrement blessée.
- Jon gagne au bout de plusieurs passes indécises. Il finit par sortir Tiago d'un coup de chance, après avoir refusé d'abandonner grâce au soutien du public.
- Elias l'emporte contre son adversaire, mais avec difficulté.
- Smaug l'emporte de justesse contre Brynden.

Les vaincus peuvent discuter entre eux ou après s'être débarrassés de leur équipement, rejoindre le public.

Nouvelles joutes:
Roward et Orys
Jon et Anders
Elias et Smaug

Comment les départager?
Nous vous demanderons pour les participants comme les spectateurs de rester relativement flous sur les prestations des concurrents. Nous allons en fait juger la réussite sur:
- la qualité du post
- la cohérence en fonction de la "valeur" des concurrents
- les soutiens -voir en dessous-
- un jet de dé histoire de pimenter le truc

Quel est le rôle des soutiens?
Eh bien, c'est très simple. Chaque concurrent, s'il est soutenu par un (ou plusieurs posts), gagnera des points qui peuvent l'aider à gagner sa manche! On vous demandera cependant de dire explicitement qui vous soutenez dans votre post. Attention, vous ne pouvez soutenir qu'une personne!

Quand déterminer les vainqueurs tour?
Eh bien, la semaine prochaine, nous déterminerons au prochain tour les vainqueurs en fonction des éléments sus-mentionnés. Les vaincus pourront rejoindre l'assistance et un nouveau tour commencera, jusqu'à la finale!


avatar
Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again.
Messages : 4779
Membre du mois : 1069
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bloody-crown.forumactif.org En ligne
MessageSujet: Re: Les Joutes du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Tour I - Terminé]   Dim 21 Juin 2015 - 19:54

Je respire à nouveau. Je crois que j’ai retenu ma respiration à chaque passage.
Quand les chevaux se sont élancés pour Roward, j’ai cru que mon cœur allait cesser de battre. Le choc a été tellement violent. Et j’ai même remercié les Sept quand je me suis rendue compte que c’était Roward qui était toujours debout. Pas tant pour sa victoire pour le coup que parce qu’il semblait toujours en état. Honte sur moi, je n’ai pensé qu’après à regarder comment se portait l’héritier Lannister, qui lui avait littéralement volé de son cheval. Et mon frère qui retourne à sa rencontre, avant que quiconque n’ait pu s’enquérir de ses blessures. Je souris. Qu’il s’inquiète ainsi pour son adversaire est tout à son honneur, même si cela ne m’étonnes absolument pas venant de lui.
Je crois que la main d’Arianne manque d’écraser la mienne alors qu’Anders se prend un coup sur le casque. Mais il tient bon, et parvient à gagner. Un nouveau sourire illumine mon visage. Je suis d’autant plus ravie qu’il a réussi à battre la propre fille du Noir. Blessée ? Peu m’importe. Lui ne l’est pas. Il remporte cette manche.
Et Elias parvient également à battre son adversaire.

Les miens sont passés. Les Dorniens sont tous sélectionnés pour ce premier tour. Les autres combattants passent, mais forts peu m’intéresse en dehors d’eux.
Certes, leurs futurs adversaires retiennent mon attention. Ceux qui se sélectionnent. Ceux qu’ils risquent d’avoir à affronter aux prochains tours. Le Baratheon, par exemple, qui semble plus expérimenté. Ou Arryn… pour d’autres raisons quant à lui. Bien qu’il semble également fort bien se débrouiller ici aussi. Même le jeune Loup passe malgré quelques difficultés.

Il faut qu’ils gagnent. Que Dorne sorte vainqueur.
Roward passe à nouveau en premier. Face à Orys Baratheon. Prêtez-lui à nouveau votre force Guerrier. Roward doit gagner.



UNBOWED - UNBENT- UNBROKEN


Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse de Dorne
Âge du Personnage: 24 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Insoumise. Indépendante. Impétueuse.
Messages : 5609
Membre du mois : 12
Célébrité : Ashley Green
Maison : Martell
Caractère : Impétueuse - Naïve - Loyale – Indépendante - Farouche - Obstinée - Protectrice
Insoumise. Indépendante. Impétueuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les Joutes du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Tour I - Terminé]   Lun 22 Juin 2015 - 17:14


La joute, côté spectateur


Joust & Rhaenys “the supporter”

Je m’étais levée au dernier moment, lorsque les deux adversaires s’étaient percutés. J’avais eu peur pour Orys, je devais bien l’avouer. J’avais confiance en lui, il était capable de gagner, je le savais parfaitement. Pour autant, irrationnellement, j’avais eu peur qu’il lui arrive un malheur et qu’il soit blessé s’il chutait. Je n’aurais pas supporté qu’il puisse lui arriver le moindre malheur. C’était une bonne chose qu’il participe à cette joute et qu’il montre ce dont il était capable. Je fus soulagée lorsqu’il resta bien en scelle. Il fit tomber son adversaire et je me mis à l’acclamer avec le reste de la foule, en reprenant place sur l’estrade, et en m’asseyant de nouveau à côté de Daena. Il avait remporté la première manche, et j’étais on ne peut plus fière de lui. Cette victoire, il l’a mérité amplement. Je fus touchée lorsqu’il posa sa main sur la garde de Noire sœur, rendant hommage à Visenya. Je portais ma main à mon cœur, faisant écho à son geste. Elle aurait été fière de son petit frère, aussi fière que je l’étais en cet instant. Orys représentait et défendait fièrement nos couleurs. Peyredragon avait énormément de chance de l’avoir.

J’attendais les résultats suivants et voir qui est-ce qu’il viendrait à combattre. Roward Martell. Cela allait être un adversaire surement plus coriace et plus difficile à battre. Qu’importe. Orys gagnerait une nouvelle fois. Il n’y avait aucune raison qu’il tombe et qu’il se blesse. Il allait gagner et vaincre tous ceux qui se présenteront en face de lui. Il en était capable. Si je ne pouvais pas faire grand-chose, je pouvais au moins le soutenir et priais pour sa victoire. Il méritait d’aller en finale et de se qualifier, et il le ferait. Je pris la main de Daena et la serra fortement dans la mienne. Je savais qu’elle aussi soutiendrait mon frère. Tout Peuyredragon était derrière Orys, et toutes nos pensées allaient vers lui. Nous avions foi en sa victoire et en toutes ses capacités. Il l’emporterait. Oui, il l’emporterait. Qu’il soit face ou non au prince de Dorne, il gagnerait cette joute.  

A côté de moi, je savais que Daena soutiendrait tout autant que moi Orys. Elle serra fortement ma main et je l'avoue, je serrais tout aussi fort la sienne. Si je m'étais retenue de me lever de nouveau, je le fis à sa suite, lorsqu'elle m'entraina avec elle. Nous étions toutes deux debout, nous serrant la main, à regarder Orys. Cinq... Quatre... Trois... Deux... Un... Je fermais les yeux incapables de regarder lorsque les deux hommes allaient se percuter. Juste quelques secondes, tout au plus. L'envie de voir qui serait encore debout serait trop grande et si Orys avait chuté - ce dont je doutais totalement - je serais la première à accourir auprès de lui. S'il gagnait aussi d'ailleurs. Me retenir allait être très difficile.


Ps : Rhaenys soutient bien entendu Orys, et uniquement lui.





Shall we begin?


Spoiler:
 


Dernière édition par Rhaenys Targaryen le Lun 22 Juin 2015 - 20:33, édité 1 fois
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine des sept royaumes de Westeros
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Shall we begin? Fire, Blood & Winter
Messages : 1818
Membre du mois : 28
Célébrité : Emilia Clarke
Maison : Représentée par un dragon à trois têtes et un loup, aux couleurs rouge, noir et blanc... La maison impératrice Braenaryon
Caractère : Ambitieuse ● Combattante ● Sans compromis ● Intègre ● Libertine ● Déterminée ● Non conventionnelle ● Charismatique ● Vengeresse ● Passionnée ● Violente avec ses ennemis
Shall we begin? Fire, Blood & Winter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org/
MessageSujet: Re: Les Joutes du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Tour I - Terminé]   Lun 22 Juin 2015 - 20:27

Le bruit, le fracas, les chutes, tout cela rendait ce divertissement particulièrement éprouvant. Comment ne pas craindre, quand quelques uns des adversaires se trouvent violemment projetés à terre ? Mon souffle s’est fait l’écho de celui de ma sœur, ne circulant plus l’espace d’un instant, l’espace de l’affrontement, l’espace du choc. Roward, Roward qui a désarçonné son adversaire et l’a projeté à terre, dans une violence inouïe. Il semble intact, fort heureusement, son adversaire aussi, mais la force de l’impact m’a secouée, plus que je ne l’aurai cru. Je me sens incapable d’affronter le plus petit de ces affrontements, et pourtant, je ne détourne pas le regard. Je me force à fixer chacun des opposants, chacune des touches, chacune des chutes, chacune des blessures. Je serre la main de Deria, un peu fort peut-être, encore plus quand Anders passe, trop sûrement. Si l’inquiétude m’a prise, puissante, au passage de Roward, elle est encore plus importante au passage de mon autre frère. Je ne m’attendais pas à ce que les coups portés soient si peu mesurés, si décisifs. Pourvu qu’il ne lui arrive rien. Je ferme les yeux, deux secondes, les ouvrant pour le voir s’élancer. Blesser son adversaire, dont la lance frotte le bouclier de mon frère, heurte son heaume. Est-il blessé ? Non. Il gagne. Je suis fière, fière de lui, fière de sa persévérance. Je n’ai pas grand doute sur ses motivations face à la fille du Noir, mais je ne peux pas ne pas être fière. Mon souffle se coupe encore, à nouveau, au tour d’Elias. Moins inquiète, mais beaucoup tout de même. Il réussit, non sans mal. Que l’on ne doute plus des Dorniens. Nous avons triomphé, quand les lions ont échoué. S’il n’avait pas été face à mon frère, peut-être aurais-je soutenu le Lionceau, qui m’était apparu plaisant lors de notre rencontre. Mais il s’était retrouvé face à mon frère. Quant aux autres… Rien ne me liait à eux, d’une quelconque manière. J’aurai voulu aller voir mes frères, les féliciter, mais déjà ils devaient remonter en selle. Reprenant la main de ma sœur, je cherchais du regard Roward, avant de fixer Anders. Anders, qui devait gagner. Je le soutenais, et j’espérais qu’il puiserait la force de réussir en mon soutien, s’il ne l’avait pas déjà.



             
"The arms of House Martell display the sun and spear, the Dornishman's two favored weapons, but of the two, the sun is the more deadly."      

avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady
Âge du Personnage: 26
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Intègre. Idéaliste. Ingénue.
Messages : 2676
Membre du mois : 30
Célébrité : Freida Pinto
Maison : Martell
Intègre. Idéaliste. Ingénue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les Joutes du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Tour I - Terminé]   Jeu 25 Juin 2015 - 17:50

Le choc fut tel que le jeune homme se sentit trembler dans l'armure alors que sa lance percutait Eren et que celle de la Fer Née frappait son bouclier, lui déclenchant une décharge dans tout le bras. Mais il aurait sans doute été moins sonné si l'échange s'en était tenu là. Sauf que, par hasard ou calcul, il ne le saurait jamais et les spectateurs non plus, la lance de la Hoare percuta son casque, lui faisant voir des étoiles alors que sa tête prenait durement le coup. Malgré tout, il resta sur son cheval, alors qu'Eren se retrouve au sol, arrachant ainsi la victoire, mais ne s'en rendant compte qu'après quelques minutes à retrouver ses esprits. Ah, qu'il était tentant de revenir à la charge et de finir le travail en la piétinant ! Sa seule satisfaction, outre le fait d'avoir sorti cette Fer Née et de pouvoir jouter au prochain tour était de la voir se relever, blessée. Il jubilait naturellement.

Jubilation qui se renforça quand Roward éjecta le lionceau de sa selle d'un coup net précis et dangereux. Sans aucune haine, puisqu'il alla relever son adversaire. Il avait bien senti que les deux hommes s'appréciaient. Mais on pouvait toujours courir si on espérait qu'il irait s'enquérir de l'état de santé d'Eren. Quelle crève donc, il en serait ravi. Il n'était pas hypocrite. Il n'irait pas parader avec un sourire pour donner le change et il se moquait totalement de ce que l'on pourrait en dire ! Elias réussit lui aussi à l'emporter. Et sur trois dorniens sur trois au second tour... Dorne avait une chance d'aller loin avec autant de représentants ! Mais c'était bien le prince qui avait la victoire la plus éclatante bien que sujette à controverse.

Le Baratheon fut lui aussi précis en éjectant la chienne des Lannister. C'était un adversaire redoutable. Le jeune loup du Nord passa lui aussi de justesse en sortant le bâtard Bolton, tout comme le Corbray qui l'emporta sur le Hightower. Sans lui faire de dégâts... Dommage.

Anders avait enlevé son casque après sa victoire, un peu sonné, mais vivant, adressant un regard accompagné d'un sourire à Deria et Arianne, pour les rassurer. Son sourire était triomphant et un brin malicieux également. Des tribunes, cela devait être impressionnant et intolérable d'assister à tout cela sans rien pouvoir faire, sinon prier les Sept. C'est alors qu'Orys se rapprocha d'Anders, le félicitant de sa victoire sur Eren, ce qui accentua le sourire du Dornien.

« Je trouve aussi. Je dois reconnaître qu'il me plaît d'avoir donné une leçon à cette engeance qui cherche à s'élever bien trop haut. Et félicitations, le dragon n'a fait qu'une bouchée de la chienne des lions. »

Mais alors que les adversaires du second tour étaient annoncés, le cœur d'Anders rata un battement quand il apprit que son frère se mesurerait justement au dragon. C'étaient les deux concurrents qui avaient été les plus précis et puissants. Cela ferait un magnifique duel. Néanmoins, il lança au Baratheon, d'un ton léger, bien qu'il soit légèrement inquiet pour son cadet : 

« Voilà sans doute le duo le plus attendu après ce premier tour triomphal pour vous deux. Bonne chance, bien que mes vœux accompagneront naturellement le prince de Dorne, vous ne m'en tiendrez pas rigueur. »

Il adressa un clin d’œil à Orys, avant de rejoindre rapidement son équipe, pour rajuster l'armure, s'assurer de la solidité du bouclier ou du casque, tous deux rudement éprouvés. Roward le rejoignit, le félicitant et se félicitant que les deux frères soient en lice pour le second tour.

« Je te renvoie le compliment, j'ignorais qu'un lion pouvait voler. Mais le prince Lyman doit encore travailler son atterrissage. »

Il sourit à son frère, avant de hocher la tête à ses propos :

« A toi aussi. Méfie-toi du dragon. Même s'il ne l'est qu'à moitié, c'est un sacré combattant. »

Roward était en pleine forme. Anders un peu moins, on ne se remettait pas aussi facilement d'un tel choc, il était encore ébranlé et il savait déjà que le lendemain, il serait courbaturé de partout, tant le choc avait raisonné dans ses os. Néanmoins, il affichait un sourire et un assurance sans failles sous le regard scrutateur de son cadet, qui finit par le délaisser pour aller... il ne savait trop où. Pour une fois plus sérieux, Anders se concentra sur son prochain adversaire. Jon Stark. Encore jeune et indécis, mais avec du potentiel. Anders et lui devaient être du même niveau à peu prêt. Même si Jon avait eu des difficultés à éliminer Tiago. Anders avait regardé leur affrontement, analysant les failles, comme il avait fait avec les autres. Cela était toujours utile.

Une fois son armure révisée et lui de nouveau opérationnel, il repartit en lice pour affronter le jeune loup du Nord. Rapide prière au Guerrier, coup d’œil à ses sœurs et il fut temps de s'élancer de nouveau, lance brandie devant lui, légèrement en déclive, pour se relever au dernier moment. Il ne tenterait pas le coup de son frère, trop dangereux. Si cela ne l'aurait pas gêné face à Brynden ou même Eren, il n'était pas non plus totalement stupide au point de risquer de tuer l'héritier du Nord. Dorne n'avait pas besoin de ça. Conscient du regard de ses sœurs sur lui, le cœur gonflé à bloc de l'espoir de briller à ce tournoi, de porter haut les couleurs d'Arianne et de montrer de quel bois était fait les bâtards, il retint sa respiration, avant de souffler un bon coup alors que l'extrémité de la lance remontait vers le plastron du Stark, prêt à encaisser le choc donné... et celui reçu alors qu'il contractait ses cuisses autour de sa monture.


I am a greedy, selfish bastard.
I want the fact that I existed to mean something

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 21 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Idéaliste, indiscipliné, intrépide
Messages : 878
Membre du mois : 1
Célébrité : Luke Pasqualino
Maison : Martell
Caractère : Vif, emporté, arrogant, vénal, idéaliste, passionné, loyal, ambitieux, séducteur, orgueilleux
Idéaliste, indiscipliné, intrépide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les Joutes du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Tour I - Terminé]   Jeu 25 Juin 2015 - 19:47



Les Joutes.


Résultat des secondes joutes:
- Orys l'emporte contre Roward, au bout de deux passes. Il le fait chuter de cheval et gagne la manche.
- Anders l'emporte de justesse sur Jon, après de nombreuses passes sans succès il parvient à le faire chuter de cheval.
- Smaug domine Elias et le fait chuter au bout de deux passes. Malheureusement, la lance d'Elias s'est brisée à l'impact contre le bouclier du Valois et l'a blessé au flanc. Il est qualifié, mais doit déclarer forfait pour se faire soigner, car des mailles lui ont rentré dans les chairs avec quelques petits débris de bois. Douloureux, mais pas mortel. Sa place assurée de troisième lui vaudra un prix à la fin des joutes.

Les vaincus peuvent discuter entre eux ou après s'être débarrassés de leur équipement, rejoindre le public.

Finale :
Orys et Anders

Comment les départager?
Nous vous demanderons pour les participants comme les spectateurs de rester relativement flous sur les prestations des concurrents. Nous allons en fait juger la réussite sur:
- la qualité du post
- la cohérence en fonction de la "valeur" des concurrents
- les soutiens -voir en dessous-
- un jet de dé histoire de pimenter le truc

Quel est le rôle des soutiens?
Eh bien, c'est très simple. Chaque concurrent, s'il est soutenu par un (ou plusieurs posts), gagnera des points qui peuvent l'aider à gagner sa manche! On vous demandera cependant de dire explicitement qui vous soutenez dans votre post. Attention, vous ne pouvez soutenir qu'une personne!

Quand déterminer les vainqueurs tour?
Eh bien, la semaine prochaine, nous déterminerons au prochain tour les vainqueurs en fonction des éléments sus-mentionnés. Les vaincus pourront rejoindre l'assistance et un nouveau tour commencera, jusqu'à la finale!

avatar
Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again.
Messages : 4779
Membre du mois : 1069
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bloody-crown.forumactif.org En ligne
MessageSujet: Re: Les Joutes du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Tour I - Terminé]   Ven 26 Juin 2015 - 16:52


La joute, côté spectateur


Joust & Rhaenys “the supporter”

La première passe d’Orys n’avait pas été concluante. Mais la seconde le fut. Il fit tomber le prince de Dorne de son cheval, se qualifiant pour la finale. Je poussais un soupir de soulagement, avant de me tourner vers Daena Je ne peux pas m’absenter… Mais toi si. Va trouver Orys de ma part et livre lui ce message s’il te plait. Je récupérais mon carnet de croquis et me mis à griffonner plusieurs phrases en ancien valyrien. Je préférais lui écrire dans cette langue pour gagner en intimité. Rare étaient ceux capables de lire le haut Valyrien. Mon frère, héritier des Targaryens l’apprit bien entendu appris. Je n’étais pas peu fière de lui d’ailleurs. Si je l’avais appris comme langue natale, il avait été un élève très assidu lorsque je lui avais transmis ce savoir. Nous avions passé de nombreuses heures consacrées à cette tâche, et il avait fait la fierté de notre Père une fois qu’il fut capable de la manier aussi bien que nous trois. Je détachais la feuille du carnet, la pliais en quatre avant de la confier au joyau de Peyredragon. Je te remercie Daena. Et n’hésites pas à rester à ses côtés jusqu’à sa joute finale si tu le désires. Cela ne me déranges pas, et lui fera plaisir. Ah et je n’attends pas de réponse, tu pourras lui signaler. . Je serrais un peu sa main, avant de la laisser s’éclipser quelques minutes pour donner mon message à mon frère. J’aurais aimé le faire moi-même, mais je ne le pouvais pas. En tant que Reine, il n’aurait pas été convenable que je quitte cette estrade pour aller saluer en coulisse l’un des combattants. Et puis cela avait aussi un autre avantage. J’étais certaine qu’ainsi, nous ne nous disputerions pas.
Après le départ de Daena, j’avais repris mon carnet de croquis, pour le poser sur mes genoux. Je ne voulais pas que quiconque vienne à me le prendre et le feuilleter à sa guise. Tous ses croquis n’appartenaient qu’à moi et c’était ce qui me dérangeait dans le fait que la fille batarde de Velaryon l’ait amené jusqu’ici. Je n’aimais guère que l’on touche aux affaires que je possédais, surtout celles aussi intimes. Daena le pouvait bien entendu. Elle avait conquis mon cœur depuis de nombreuses années et elle faisait partie de ma famille. Mes aînés et Orys le pouvaient également. Mais les autres non. Il y avait des choses pour lesquelles j’étais pudique, et ma passion pour le dessin en faisait partie. En jetant un coup d’œil du côté de la tribune, je décidais finalement de me déplacer jusqu’à arriver à la hauteur de Deria Martell. Je lui glissais alors . Il semblerait que Dorne et Peyredragon doivent se combattre une seconde fois. Ne trouvez-vous pas cela ironique ? Vous avez légitimé Andres quelques mois après que j’en ai fait de même avec Orys. Et les voilà tous deux en final. Je me plais à croire que les seigneurs septiques sur la qualité de nos frères changent d’avis sur leur compte, même si j’ai bien peur que cela ne suffise pas. Soyez assuré que c’est un honneur pour Peyredragron d’affronter une nouvelle fois Dorne. Je n’avais pas pu m’empêcher de glisser un mot vis-à-vis du statut de batard légitimé de nos frères. Je n’étais pas peu fière des victoires d’Orys, et cela devait être également le cas de la fratrie Martell. J’imaginais sans mal qu’eux aussi avaient surement essuyés plus d’un regard hautain et jugement vis-à-vis des autres nobles bien-pensants. Nos frères n’étaient sans doute pas sortis d’une mère noble possédant des titres, mais ils n’avaient pour autant pas démérité leur légitimation.



Ps : Rhaenys soutient bien entendu Orys, et uniquement lui.





Shall we begin?


Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine des sept royaumes de Westeros
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Shall we begin? Fire, Blood & Winter
Messages : 1818
Membre du mois : 28
Célébrité : Emilia Clarke
Maison : Représentée par un dragon à trois têtes et un loup, aux couleurs rouge, noir et blanc... La maison impératrice Braenaryon
Caractère : Ambitieuse ● Combattante ● Sans compromis ● Intègre ● Libertine ● Déterminée ● Non conventionnelle ● Charismatique ● Vengeresse ● Passionnée ● Violente avec ses ennemis
Shall we begin? Fire, Blood & Winter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org/
MessageSujet: Re: Les Joutes du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Tour I - Terminé]   Lun 29 Juin 2015 - 23:21

Ma main n’a pas quitté celle de Deria, pas plus de quelques brèves secondes, tant l’inquiétude me ceint. Ces affrontements n’ont pas pour but de blesser sérieusement, encore moins de causer la mort, mais nul ne peut nier les accidents qui ont pu survenir, dans le passé. Des on-dit, bien évidemment, qui ont été soufflés plus ou moins discrètement au sein de Goeville, ces derniers jours, mais suffisamment pour m’inquiéter. Malgré la confiance aveugle, ou presque, que j’ai en mes frères, en leur force, et leur volonté de réussir. Je ne peux m’empêcher de craindre malheur, et je le cache bien mal, si j’en crois la pression de ma main sur celle de ma sœur. J’espère simplement que mon visage n’apparaît pas si tourmenté. Nous devons montrer que nous ne doutons de rien, mais que pouvons-nous pourtant attendre d’autres de nous, condamnées à observer et à subir ces rituels, sans savoir si nos bien-aimés n’en ressortiront pas blessés, légèrement ou plus lourdement ? Je crois bien retenir mon souffle, alors que notre Prince s’élance contre le Dragon. Un remarquable jouteur, si j’en crois les paroles d’admiration voilée de ces dames. Aucun des jouteurs n’y échappe, faisant grande impression. Pourvu qu’elle ne soit pas éphémère… Et qu’elle se propage auprès des hommes. Mes frères doivent marquer leurs esprits, plus que ceux des femmes, si versatiles.

Je lâche la main de ma Princesse, alors que mon frère, mon Prince, s’élance. Il est décidé à ne pas céder, mais il chute. Je sens la main de Deria de nouveau dans la mienne, sans savoir si j’ai été à sa recherche, ou si elle a saisi la mienne, mais peu importe. Voir mon frère se relever rapidement me rassure, malgré tout. J’irai le voir, après. Après le dernier affrontement. Après que mon frère se soit confronté à son adversaire. Il a plus besoin de moi que Roward, j’en suis persuadée. Je ne peux que me lever, alors qu’il s’élance. Une fois, et encore. Et encore. Que ça en finisse, ou je crois bien que je finirai par mourir d’asphyxie, à force de retenir mon souffle pour lui. Ou par broyer la main de ma sœur. Je la lâche et la prend dans mes bras, emportée par le soulagement.

Anders doit se préparer à ce qui l’attend. La finale. Il sait ce que l’on attend de lui. Il sait qu’il a déjà fait preuve de force et de bravoure, mais qu’il ne peut s’arrêter. Seul le vainqueur, marquera réellement les esprits, même si l’on peut considérer que Dorne s’est bien défendue, et que notre valeur n’est plus à prouver. Nous devons, en plus, être inoubliables. Pour Deria, pour défendre la justesse de ses actions. Le bâtard légitimé de Dorne doit vaincre, lui et lui seul. Je descends l’estrade, adressant quelques mots à ma sœur pour lui dire que je reviens, et me dirige vers la tente que je sais être celle de mon frère.

J’hésite, un bref instant. Peut-être ne veut-il pas de moi ici. Peut-être a-t-il besoin de se vider la tête, et non pas d’avoir son aînée dans les pattes. Je soupire. Peu importe. J’ai besoin de le voir, et de l’encourager. De lui dire combien je suis fière de lui, de sa place parmi les derniers et les plus valeureux, et qu’il a notre soutien à tous. Froissant légèrement la toile qui l’abrite, j’entre, un grand sourire ornant mon visage, malgré l’inquiétude qui danse dans mes yeux. Et si les coups qu’il a pris l’ont plus amoché que prévu ? Il n’a pas l’air excessivement blessé. Je m’approche de lui, et le serre dans mes bras, l’embrassant avec douceur sur la joue. Oubliée, la distance qui nous séparait. Elle n’importe que peu, en ce moment.

« Tu peux être fier de toi, et de tes prouesses pour manier la lance, Anders. Si nous n’en doutions, tu as prouvé à tous que Dorne n’avait à rougir de rien. Que tu n’as pas à être honteux de tes origines, ni de ta naissance. Tu vaux autant, si ce n’est plus, que bien des hommes présents à ce tournoi. Je suis fière de toi, si eux ne le sont pas, en tous les cas. Et j’ai confiance en toi, quelle qu’en soit l’issue. Je m’arrêtais un instant, posant ma main sur sa joue, pour me rassurer. C’était ridicule, mais j’avais besoin d’apaiser mon inquiétude. Promets moi que tu seras prudent, assuré, et que tu ne le laisseras pas te blesser de manière irréversible. »

Je sais, qu’il va penser qu’il s’agit de craintes infondées, de peurs motivées par une sensiblerie féminine, mais jamais il ne se jouera de ma peur, ou la considèrera comme un manque de confiance en lui. Cette confiance ne m’empêche pas de craindre qu’il lui arrive un mal sinon fatal, du moins irréversible.

A peine rassurée, je quitte malgré tout la tente de mon frère, pour rejoindre Deria. Inutile de la laisser seule trop longtemps, peut-être a-t-elle autant que moi besoin de se rassurer. J’ose croire que Roward nous rejoindra, lui aussi, sous peu. Je la retrouve seule, et saisis sa main, à nouveau, alors que je m’assois.

« Anders va bien, et il est déterminé à remporter ce tournoi. »

Je finis à peine ma phrase, que la dragonne se lève et se dirige vers nous. Difficile de ne pas la reconnaître, tant elle se distingue. Elle ne s’adresse cependant pas à moi, et je sais où est ma place, face à une Reine. Je ne prendrais pas les devants pour me présenter, et être targuée d’impolitesse, bien que je sois maintenant une Martell. Ce à quoi elle aurait du prêter attention elle-même, plutôt que de prononcer des paroles destinées à ma sœur uniquement, et que je ne percevais pas entièrement. Si elle pouvait se permettre d’ignorer Arianne Sand, elle ne le pouvait réellement en ce qui concernait Arianne Martell, sœur de la Princesse et du Prince de Dorne. J'attendais de voir apparaître mes frères, l'un pour le féliciter malgré son échec, l'autre pour le soutenir autant que possible. Elias aussi nous rejoindrait très probablement sous peu.



             
"The arms of House Martell display the sun and spear, the Dornishman's two favored weapons, but of the two, the sun is the more deadly."      

avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady
Âge du Personnage: 26
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Intègre. Idéaliste. Ingénue.
Messages : 2676
Membre du mois : 30
Célébrité : Freida Pinto
Maison : Martell
Intègre. Idéaliste. Ingénue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les Joutes du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Tour I - Terminé]   Mar 30 Juin 2015 - 14:47

Je hochais pensivement la tête aux paroles de Lady Bolton concernant la raison et le cœur. C'était là un adage maintes fois entendu. Rien ne valait la réflexion. Et pourtant... C'était sans doute un principe que je ne pouvais appliquer moi même tant j'étais guidée par mes émotions, au mépris de toute prudence. Je faisais des efforts pourtant, j'apprenais à tenir ma langue et à attendre que la tempête de mes sentiments passe. Mais ce n'était pas chose aisée. Je n'avais que 16 ans. Lady Bolton environ le double, elle en savait davantage sur la vie et ses épreuves que moi. Je lui demandais si elle avait un favori et fus surprise par sa réponse. Lady Aléinor. Pour son sexe, pour ce qu'elle était. J'approuvais ce choix d'une certaine façon.

« Il est vrai qu'il serait plaisant de la voir triompher de tous. »

Je hochais de nouveau la tête quand elle parla des chevaux, non sans sourie légèrement, avant que mon sourire ne disparaisse alors que le tournoi commençait réellement. Mon cœur se mit à battre la chamade, comme au rythme des sabots des chevaux alors que le prince Martell et Lyman s'élançaient l'un contre l'autre et qu'en une fraction de seconde, le lionceau se retrouve éjecté de sa selle alors que la lance avait dévié vers la partie haute de son corps. Le choc me fit tressaillir et je me levais à moitié alors qu'il retombait lourdement sur le sol, inerte. Oh non... Etait-il... mort ? L'espace d'une poignée de secondes, j'eus peur pour lui et je m'en voulus d'avoir pu souhaité qu'il lui arrive malheur dans mon désir puéril de vengeance. Il ne pouvait pas être mort... Très vite, le Martell alla rejoindre son adversaire, pour s'enquérir de son état et je me rendis compte que j'avais cessé de respirer quand je poussais un soupir de soulagement alors qu'il se relevait et qu'ils discutaient tous les deux. Je me rassis, angoissée. J'avais imaginé la violence des joutes, mais je ne m'étais pas doutée que c'était aussi prenant.

Les seconds en lice furent le bâtard légitimé de Peyredragon, contre Dame Aléinor. J'espérais qu'elle le vaincrait, parce que j'appréciais cette femme pour le peu que je m'étais entretenue avec elle. Malheureusement, elle se fit sortir en un coup net et précis elle aussi et je soupirais déçue.

« On dirait que nous n'avons pas porté chance à ceux que nous soutenions. »

Je m'étais adressée à Lady Bolton alors que Lyman et Aléinor étaient sortis. Ce fut ensuite au tour du bâtard de Dorne, contre cette chienne de Hoare et je fus bien heureuse qu'il finisse par la sortir. Puis vint Jon, et là, je connus de nouveau l'inquiétude, de façon plus violente encore que pour Lyman. Jon était mon frère, je l'adorais et là, je craignais pour lui. Cela prit du temps, mettant mes nerfs à rude épreuve, mais finalement, il l'emporta alors qu'il avait refusé d'abandonner et je me levais de nouveau, comme un ressort, en applaudissant alors qu'il quittait la lice vainqueur. J'étais si fière de lui ! Les autres affrontements se déroulèrent sans incidents notables et le second tour fut annoncé. Jon joutait contre le bâtard dornien. Les autres concurrents ne m'intéressaient plus.

Le second tour commença. Le Baratheon sortit l'héritier de Dorne assez rapidement et proprement. Puis de nouveau, ce fut à Jon de passer. De nouveau, cela se fit en plusieurs manches, alors qu'aucun des eux adversaires ne semblait réellement prendre l'avantage. Et finalement, ce fut le Dornien qui gagna à ce petit jeu, faisant chuter mon frère au sol. Je me crispais, très vite rassurée alors qu'il bougeait et ne semblait pas blessée. Il n'avait pas à rougir, il avait fait honneur au Nord et j'espérais qu'il viendrait très vite nous rejoindre... A moins que je ne parvienne à me glisser sous sa tente pour le féliciter en privé ? La dernière joute n'amena aucun finaliste, par forfait à cause d'une blessure. La finale approchait, mais ne m'intéressait plus vraiment. Malgré tout, je demeurais à ma place, refrénant l'envie d'aller retrouver Jon... Ou même de demander des nouvelles d'Aléinor ou Lyman. Davantage blessés dans leur orgueil que physiquement. Surtout pour la chienne. Je reportais mon attention sur la lice, alors que les deux derniers combattant s'élançaient.



   
Lannistark
The heart of a wolf and the soul of a lioness.
I'm scared and I'm brave, or somewhere between the two. I'm beautifully strong, and tragically confused. (by anaëlle)
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Née Princesse du Nord, devenue Princesse de l'Ouest
Âge du Personnage: 16 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Wolf Princess
Messages : 1758
Membre du mois : 10
Célébrité : Adelaïde Kane
Maison : Stark
Caractère : Sincère – Indépendante - Loyale - Aimante - Obstinée - Maternante - Patiente
Wolf Princess
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les Joutes du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Tour I - Terminé]   Mar 30 Juin 2015 - 16:25

Si lors du premier tour, Anders avait eu raison d'Eren Hoare sans trop de difficultés, il n'en fut pas de même cette fois. Son cheval s'élança, les lances rencontrèrent l'écu ou le plastron de l'autre, se fracassèrent, mais aucun des deux adversaires ne tomba de son cheval. Et il en fut ainsi encore plusieurs fois. Ils étaient solidement ancrés sur leur monture, les passes manquaient parfois de précision ou de puissance, les lances ne se fracassaient pas toujours. Mais Anders ne se découragea pas. Bien qu'impatient le bâtard était aussi tenace, une ténacité qui finit par porter ses fruits alors qu'enfin, il désarçonnait le Stark, se retenant de hurler sa joie. Et si, pour la Hoare, il n'avait eu aucun état d'âme, cette fois, il alla tout de même s’enquérir de l'état de santé de son adversaire, heureusement indemne. Une fois cela fait... Il put réaliser ce que cela signifiait. Il avait battu l'héritier du Nord. Il était en finale.

En finale contre le Baratheon qui avait réussi à faire chuter Roward. Une nouvelle qui réussit à ternir légèrement l'euphorie de la victoire d'Anders. Roward ne serait pas dans la dernière manche. D'un autre côté, c'était mieux. Que se serait-il passé lors d'une finale entre Roward et Anders ? L'aîné se serait incliné face au cadet, ravalant sa fierté et son désir de gloire pour que le fils légitime puisse gagner, parce qu'il devait en être ainsi. Il était... soulagé de ne pas devoir faire cela. L'idéal aurait été que Roward soit en final et pas Anders, bien sûr, mais le bâtard, bien qu'il adorait son frère et lui était tout dévoué, ne pouvait vraiment se retenir d'exulter d'être aller si loin.

Une si belle revanche sur la vie et les regards méprisants, voire haineux. Ah comme il avait envie de faire un geste obscène à la foule, un pied de nez à tous ces nobles qui le regardaient de haut. Mais il retint ce geste puéril. Cela viendrait entacher son parcours. Il était arrivé là avec honneur et bravoure. Par contre, il ne put s'empêcher de retirer de nouveau son heaume et de lever le bras en guise de victoire en direction des tribunes de Dorne, en direction de ses sœurs, un sourire éblouissant aux lèvres.

Ce serait lui contre le Baratheon au cheval carnivore. Deux bâtards... Cela représentait-il autant pour Orys que pour Anders ? Possible. Il était fier de combattre un tel adversaire, même s'il craignait que cette fois, il ne réussisse pas à l'emporter. A chaque fois le Baratheon s'était montré redoutablement efficace, précis et puissant. Anders avaient eu plus de difficultés à se hisser jusque là. Mais perdre contre Orys ne serait pas une honte, loin de là. De son côté Elias avait aussi perdu, mais blessé suffisamment son adversaire pour l'empêcher de continuer.

Anders se dirigea vers la tante de son frère, pour aller s'assurer qu'il allait bien et le féliciter.

« Hey. Tu sais, réflexion faite, va falloir que tu bosses aussi l'atterrissage. »

Il s'empara de l'avant bras de son frère pour une poignée virile, le regard pétillant de malice.

« On dirait que la moitié de dragon est vraiment redoutable. Tu veux pas préparer un matelas pour que j’atterrisse en douceur ? »

Il sourit, ajoutant, avec plus de sérieux :

« Dorne est fière de toi... »

Il lui ébouriffa les cheveux en riant :

«... Petit prince. Allez, souhaite-moi bonne chance ! On ne sait jamais ! »

Il s'éclipsa alors pour rejoindre sa propre tente, et se préparer au dernier tour. Et là, qu'elle ne fut pas sa surprise de voir Arianne se glisser sous la tente et venir l'enlacer et l'embrasser sur la joue. Bien que l'image de la svelte jeune femme en train d'enlacer une armure lourde et encombrante avait de quoi faire sourire. Il se sentit bouleversé par ce simple baiser. Spontané. Sans cette terrible distante qui existait entre eux depuis qu'elle était revenue parmi eux. Depuis qu'elle avait compris que son petit frère ne flirtait pas simplement pour le jeu. Cet accès de tendresse faillit avoir raison de lui, alors que l'émotion le submergeait déjà de se retrouver en finale, d'avoir attiré ainsi tous les regards, de pouvoir marcher la tête droite, lui, le bâtard de Nymort Martell, tant de fois insulté, voire même maltraité enfant, par les jaloux et les envieux, par les méprisants et les haineux. Cette « victoire » avait une saveur que peu pouvaient comprendre. Orys Baratheon pouvait comprendre.

Arianne également.

Il repoussa la boule qui s'était formée dans sa gorge, affichant un sourire assuré alors qu'elle lui confiait quelques paroles. Confirmant son sentiment d'avoir enfin prouvé la valeur du sang illégitime. Elle posa la main sur sa joue, et il posa la sienne, gantelée d'acier, avant de s'emparer des deux mains de la belle et de les baiser avec douceur et affection :

« Rien ne m'importe davantage que la fierté des miens. De Roward, de Deria... et de toi. Que les Sept fassent que jamais je n'oublie la lueur dans tes yeux à cet instant et que jamais je ne te déçoive. »

Pourtant cela arriverait... Il grava cet instant dans son esprit, lâchant les mains de sa sœur, de celle qui hantait ses pensées et le rendait fou.

« Je te promet de faire attention. Quoiqu'il serait tentant de t'avoir à mon chevet pour soigner les blessures de finaliste du tournoi. »

Il lui adressa un clin d’œil, la regardant s'éclipser avec un sourire, qui disparut, sitôt qu'elle fut partie. Savoir qu'elle était fière de lui le galvanisait. Il était remonté à bloc pour la dernière passe. Et en même temps, il avait un sentiment doux amer au souvenir de ce simple échange... Il avait le cœur troublé. Mais il ne devait pas se laisser distraire. Il sortit de la tente, se remit en selles et alla voir Orys Baratheon.

« Et bien, il semblerait que ce tournoi appartienne aux bâtards... Je ne sais pas pour vous, mais personnellement, cela me comble de joie. Même si je regrette que mon frère ne soit pas à votre place, j'avoue qu'il est plus aisé de vous affronter, même si vous avez prouvé que le feu du dragon est redoutable. A voir s'il résiste une seconde fois aux rayons du soleil. »

Il sourit, léger, tendant le bras pour serrer celui d'Orys.

« Bonne chance. Bien que je serais tentée de la garder pour moi, vous n'en avez pas besoin. »

Il renfila son heaume, tourna la tête vers la tribune de Dorne, avant de prendre place au bout de la lice, récupérant la lance tendue par son écuyer. Il serait fou de penser qu'il pouvait gagner cette fois. Mais la folie était douce. Et le monde appartenait aux fous et aux audacieux. Le signal fut donné, et le cheval et son cavalier s'élancèrent pour l'une des dernières fois, voire la dernière si l'un des deux triomphait lors de cet assaut. A défaut de gagner, Anders, espérait bien donner du fil à retordre à son adversaire. Cependant, alors que le bout de sa lance s'approchait à grande vitesse de son adversaire, il n'était pas défaitiste et croyait encore qu'une victoire était possible. Et ce fut le choc, encore. Demain, il ne saurait plus bouger.


I am a greedy, selfish bastard.
I want the fact that I existed to mean something

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 21 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Idéaliste, indiscipliné, intrépide
Messages : 878
Membre du mois : 1
Célébrité : Luke Pasqualino
Maison : Martell
Caractère : Vif, emporté, arrogant, vénal, idéaliste, passionné, loyal, ambitieux, séducteur, orgueilleux
Idéaliste, indiscipliné, intrépide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les Joutes du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Tour I - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Les Joutes du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Tour I - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les Joutes du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Tour I - Terminé]
» Le Bal Masqué du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Tour I - Terminé]
» Les Mêlées du Grand Tournoi [Mini-Missions] [Tour I - Terminé]
» Le Bal Masqué du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Livre I - Terminé]
» Grand Tournoi de Catalogne par équipe, 1 et 2 octobre 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Nordiens
 :: Le Val & La Montagne :: Goeville
-
Sauter vers: