AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Le Bal Masqué du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Livre I - Terminé]
MessageSujet: Le Bal Masqué du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Livre I - Terminé]   Mar 26 Mai - 12:21



Le Bal Masqué de la Reine.


Pour ouvrir les festivités du Val, la Reine Sharra a dépensé sans compter pour que l’on monte d’énormes rangées de tables à proximité de Goeville, de l’autre côté de la plaine des Joutes. L’idée est de fouiller chaque participant avant son entrée pour éviter les assassinats, et de patrouiller comme de surveiller tout le pourtour du banquet. Autour des tablées sont disposées quantité de stands où des commis préparent quantité de plats et servent différentes boissons. Chaque personne, noble ou roturière, doit se présenter propre, déguisée, et masquée. Tous ceux qui ne répondent pas à ces critères ne sont pas acceptés par les nombreux gardes, ce qui empêche mécaniquement la plus vile roture à s’immiscer en nombre parmi les puissants, mais des bourgeois et quelques étrangers, serviteurs et autres, sont suffisamment bien « équipés »pour avoir de quoi se rendre à cette fête.

Celle-ci débute au coucher du soleil et l’on boit, mange, danse déjà lorsque vous arrivez pour participer à ces frivolités. Etant donné qu’il est pratiquement impossible de reconnaître qui que ce soit avec les déguisements, masques et seulement à la lueur des torches, vous vous retrouvez à une tablée de gens qui ne vous disent rien… Cette mixité est bien entendu le but affiché de la Reine Arryn, qui souhaite faire nouer des liens entre gens de tous horizons.

Votre groupe :
groupe 2 Deria, Orys, Smaug, Lyman, Crispin, Tiago, Mégara


avatar
Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again.
Messages : 5440
Membre du mois : 1119
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bloody-crown.forumactif.org
MessageSujet: Re: Le Bal Masqué du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Livre I - Terminé]   Jeu 28 Mai - 3:11


Le Bal Masqué Du Grand Tournoi



Je poussais un nouveau soupir alors que je terminais de me laver. Un bal masqué ? Voilà qui était incongru. Je n'avais jamais assisté à aucun bal et encore moins masqué. Il faut dire que les toute ces années de guerre contre Harren le Noir ne nous avais pas permis à nous, nordiens, de ripailler et de nous amuser. Bien entendu il nous arrivait de faire des banquets, mais rien de très somptueux comparé aux mœurs du Sud. Tout particulièrement la maison Bolton avec sa réputation austère, morbide et menaçante. Pourtant quel ne fut pas mon étonnement lorsque la veille de partir pour Goeville un émissaire de Fort-Terreur vint à Winterfell et m'apporta un assez gros paquet. Un présent de Lord Ori Bolton. De père. J'avais pour instruction de ne l'ouvrir qu'une fois arrivé à destination et uniquement le soir du bal. J’étais très intrigué, je devais l'avouer. Le seul autre cadeau que Père m'avait fait était mon épée, Profanatrice-de-cadavre.

Je sortis de mon bain, m'essuyant avec une serviette avant de sortir la fameux paquet d'une malle. Je le fixait longuement, hésitant à l'ouvrir. Finalement ma curiosité l'emporta et je défi les ficelles tenant le cuir en place. Je ne pu retenir un cri de surprise.





"Pardonnez-moi, pouvez-vous répétez votre nom ?"

"Ser Tiago Icebreaker de la maison Bolton. Chevalier de Son Altesse le Roi Torrhen Stark."


Le garde me regardait avec beaucoup d'hésitation tandis que son camarade me dévisageait avec stupeur et... peur ? Déjà sur le chemin pour aller au bal de la reine Sharra les gens m'avaient dévisagé avec un mélange de curiosité et d'horreur. Finalement les deux soldats se regardèrent d'un air entendu et s'écartèrent afin de me laisser aller. Enfin arrivé aux festivités. Si les musiciens continuaient de jouer, je sentais les regards que les invités me lançaient et entendais leurs murmures, pareils à ceux des passants. Je n'en étais pas dérangé le moins du monde. Ma bâtardise m'avait habitué depuis longtemps à ce genre d'attitude, cependant je pouvais comprendre que je dérange. Père m'avait offert un costume somptueux et horrible à la fois. Tout ce que j'aimais.

Rouge. Rouge sang sur presque chaque habit : les pantalons, la chemise, la veste et la longue cape passée par dessus mon épaule gauche. Sur les manches, le col et les rebords étaient brodées des arabesque d'une couleur dorée. Sur cet ensemble sanglant ressortait ma ceinture et mes gants de cuir noirs ainsi des bottes toutes aussi noirs. Bottes dans lesquels j'avais pris soin de dissimuler une dague, mieux valait prévenir que guérir. C'était un costume véritablement sanglant, mais ce qui donnait la touche morbide et qui attirait tous les regards était le masque. D'un blanc nacré il donnait l'impression d'être taillé à même le crâne d'un homme... ce qui ne m'étonnerait pas de Père. Il recouvrait mon visage du front jusqu'à la lèvre supérieure et afin d'accentuer le côté menaçant j'avais recouvert le contour de mes yeux de suit. Ajouté à cela ma coupe de cheveux atypique : rasé sur les côtés sauf le dessus du crâne et une longue queue nattée. J'étais superbe et terrifiant. La Mort. La Mort Rouge.

Un serviteur vint à ma rencontre, cachant difficilement son inquiétude et s'enquit de mon nom. Après lui avoir répondu il m'invita à le suivre jusqu'à une table. Là je vis que plusieurs invités avaient déjà pris place, je les saluait poliment et m’asseyait. Une silence pesant et gênant se fesait entendre, là encore je n'en avais cure et mangeait tranquillement. Finalement je me levait et m'approcha de ma voisine de table la plus proche, m'inclinant légèrement et lui tendit la main en souriant.


"Pardonnez mon impertinence, MyLady. Me feriez-vous l'honneur et la plaisir de m'accorder cette dance ?"




Dernière édition par Tiago Icebreaker le Lun 1 Juin - 15:33, édité 1 fois
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Bal Masqué du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Livre I - Terminé]   Ven 29 Mai - 1:33

Ilyana finit d’apposer le fard rouge orangé autour de mes yeux. Elle sourit en regardant, avant de faire quelques retouches. Oui, mes yeux verts doivent ressortir d’autant plus au milieu de cette teinte. C’est, avec ma bouche du même colori, les seules touches de couleurs que j’ai pour l’occasion. Rien que ce fait me perturbe un peu. J’ai tellement l’habitude de porter des couleurs vives et joyeuses. Mais le travail de dentelle et de pierreries sur la jupe suffit amplement à me faire oublier le manque de couleur. Une jupe longue, ample, travaillée. Un haut plus simple, avec de petites manches pour le coup, sans pierreries, mais tout autant travaillé, s’arrêtant bien trop haut pour la bienséance de ces lieux. Je me relève alors qu’Ilyana a fini de me maquiller bien davantage que d’ordinaire. Je tourne sur moi-même, la jupe partant dans un large mouvement autour de moi. Je souris. Le contraste du tissu blanc et de ma peau mate marque encore davantage le fait que mon ventre soit découvert. Et oui d’accord, si je lève trop les bras, le haut devient presque indécent. Je ne les lèverais pas trop. Je m’empare du masque, et passe doucement ma main dessus. D’un blanc nacré, recouvert également de pierreries et de perles. De longues plumes blanches entourent tout le côté droit, et trois longues plumes rajoutent encore du volume. Il est magnifique. Je laisse Célène faire les derniers arrangements, me mettant le masque de sorte qu’on ne voit pas les attaches.  Mes cheveux retombent librement, uniquement retenus par quelques pinces savamment disposées, çà et là. Pas de bijoux. Ma tenue me pare suffisamment en elle-même. Je prends un long voile de soie blanc, transparent, brodé lui aussi de mailles travaillées, que je dépose sur mes épaules. Juste au cas où il ferait frais. Mais j’en doute, vu le nombre de personne qui se presse vers les lieux.

Cette soirée ne me fait pas peur. Contrairement à bons nombre des événements prévus à venir. Il s’agit juste de faire connaissance, de séduire … et peut-être même de s’amuser. Et quand bien même j’apparais clairement Dornienne, quand bien même certains pourraient se douter, personne ne saura. Cela fait un moment déjà que je n’avais pas eu la possibilité de passer presque autant inaperçue. Enfin inaperçue. Pour autre chose que ma tenue… ou de quelque chose dépendant de moi, et uniquement de moi.
Je ne m’inquiète pas vraiment pour les autres. Ils feront ce qu’il faut. Chacun à leur manière. Peut-être devrais-je garder un œil sur les garçons quand même. Si j’arrive à les reconnaître de loin vu que je n’avais aucune idée de ce qu’ils avaient préparé…
Je stoppe après avoir fait quelque pas. Je regarde autour de moi. Tant de personnes. De partout. Je souris. Oh certes, il y avait bon nombre de ces personnes qui ne m’aimaient pas ou qui n’appréciaient pas Dorne ou peu importe. J’avance, regardant autour de moi, comme la petite fille émerveillée que j’avais été, souriante et ravie. Et je stoppe au milieu. La dernière réception de ce genre avait mal tournée… tellement mal. Je déglutis. Reprends-toi. Je suis en train d’essayer alors qu’on me guide jusqu’à une table lorsque le repas est annoncé. Je souris aux personnes présentes, même si non, je ne les reconnais pas, quand bien même je cherche des indices. Ça ne m’aurait pas gêné 5 minutes plus tôt. Là… Je cligne des yeux.

Je m’installe en les saluant d’un signe de tête. Non, tout va bien. Je  grignote distraitement. Cette soirée va être amusante si personne n’ose prendra la parole et si moi-même je m’enferme dans mon silence. Non. Cela ne me ressemble pas. Relèves la tête et profites.

Je tourne la tête alors qu’on m’adresse enfin la parole. Je le détaille un instant. Costume rouge sang et un masque en forme de crâne… comme c’est charmant. Mais il faut oser. Il me salue et me tend la main pour m’inviter. Je lui souris.

« Ne vous excusez pas Messire, il n’y a nulle offense. Je serais ravie de danser avec vous. »

Je me lève, laisse mon voile sur ma chaise, et prends sa main, le suivant jusqu’à la piste. Je pose mon autre main sur son épaule, gardant la distance qu’il convient. Il est bien trop tôt pour déjà heurter ces bonnes gens. Je le laisse me guider alors que les musiciens poursuivent leur air.

« Dites-moi Messire, je suis curieuse. Etes-vous ici pour participer aux joutes et aux mêlées ? » Je souris et secoue la tête. « Non, en réalité, la première question qui m’est venue à l’esprit était plus indiscrète. Votre costume. A-t-il une signification particulière ? Ou aimez-vous particulièrement cette couleur ? »



UNBOWED - UNBENT- UNBROKEN


Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse de Dorne
Âge du Personnage: 24 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Insoumise. Indépendante. Impétueuse.
Messages : 5801
Membre du mois : 20
Célébrité : Ashley Green
Maison : Martell
Caractère : Impétueuse - Naïve - Loyale – Indépendante - Farouche - Obstinée - Protectrice
Insoumise. Indépendante. Impétueuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le Bal Masqué du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Livre I - Terminé]   Sam 30 Mai - 21:55



   
    Le Bal Masqué Du Grand Tournoi
   C'est lorsqu'il parle en son nom que l'homme est le moins lui-même. Donnez-lui un masque, et il vous dira la vérité.

I
ncroyable comment les barbares de Westeros pouvait surprendre Crispian, un bal masqué, lui qui pensait que les ouestriens étaient du genre banquet avec de larges tables, de la bière, des chansons paillardes, voilà qu’on lui offrait une soirée typique de Braavos. Cela faisait un jour qu’il était arrivé au Val, débarquant de la Belle Insoumise, l’un des navires de la flotte Braavienne qui transportait toute la compagnie de mercenaire de l’homme. Il devait d’abord reprendre contact avec Talya, mais cette dernière semblait vouloir jouer les fantômes et cela ennuyait le Capitaine-Général, il aurait aimé pouvoir parler avec elle et savoir laquelle des factions serait plus susceptible d’avoir recours à la Compagnie Noire. Enfin, il arriverait bien à la retrouver ou alors c’est elle, chose qui ne serait pas surprenante connaissant la donzelle.
Crispian arriva devant les portes où il remarqua la sécurité importante de la Arryn, visiblement, ils avaient peur de se poignarder les uns les autres ? Ridicule, à Braavos, tous étaient armés de leurs magnifiques épées d’estoc, de poignards rutilants, idéal pour les duels qui ne manquaient pas d’arriver. En tout cas, Crispian s’était plié aux exigences, il n’avait pas d’arme… Enfin… Sauf peut être un petit stylet, anodin et caché dans son chapeau au panache tapageur, une arme de dernier recours et il espérait fort bien que cela puisse passer.
L’homme de Braavos était habillé dans le plus pur style d’un spadassin de sa ville chérie, ce n’était pas original à Braavos mais à Westeros, c’était tout à fait particulier et il s’affichait avec une désinvolture arrogante, sa petite cape d’un bleu azuréen rehaussait son chapeau où un bandeau de la même couleur l’entourait. Le reste, ce n’était que cuir, pourpoint aux motifs délicats, et même une sorte d’épaulières aux lys délicatement dessinés et fait de cuir lui aussi. En fait, il était habillé comme à la normale et seul le loup qui barrait son visage faisait de lui quelqu’un de véritablement déguiser, enfin, pour les ouestriens, il était déguisé, c’était le principal non ? Lorsqu’il arriva enfin devant les gardes, il fut fouillé et jugé apte à parader devant la noblesse de Westeros et il se fendit d’une révérence narquoise avant d’entrer dans le vif du sujet.

C
’était fade, la Arryn aurait mieux fait de demander l’avis de quelqu’un d’Essos, enfin, au moins, il allait pouvoir, boire et manger un vrai repas, chose qui lui manquait cruellement. Louvoyant dans la foule, le mercenaire alla se vautrer sur une chaise alors même qu’un couple s’élançait pour danser, ce bonhomme en rouge ne pouvait pas passer inaperçu et Crispian émit un léger rire avant de prendre le verre qui était à sa portée, reniflant le vin qui était dedans, il but une gorgée, satisfait et il se laissa aller, regardant tout autour de lui, son verre à la main.
À dire vrai, il devait encore s'acclimater, il était totalement étranger, il allait sûrement se faire remarquer avec son accent chantant. De ce qu’il savait, ce grand tournoi du Val était aussi un prétexte pour visiblement calmer les tensions entre les rois et reines de Westeros, Crispian savait fort bien que ce genre de conclave était surtout le meilleur moyen de raviver les plaies.
Mais c’était parfait pour sa compagnie, encore devait-il trouver un employeur. On lui avait dit rapidement parler de l’Histoire de Westeros, des grandes familles afin de reconnaître les blasons. Tout ceci était tellement barbant qu’il doutait qu’il puisse vraiment s’y retrouver et pour ça, Talya serait d’une aide inestimable vu ses origines.

I
l brûlait de combattre des ouestriens, affronter des mercenaires était grisant car tous avaient des tactiques fourbes mais, tuer un soldat entraîné, un chevalier, voilà qui serait nouveau pour Crispian, les chevaliers exilés ne comptaient pas pour lui, ils ne portaient pas d’armures. C’était un challenge en soit. Enfin pour l’instant, il ne voyait que la frivolité des gens et cela l’ennuyait, le braavien prit une nouvelle gorgée, la Reine-Régente savait y faire par contre pour le vin et il la remercia intérieurement.
Crispian resta ainsi donc assit, laissant le bal continuer sans qu’il ne daigne inviter qui que ce soit, il étudiait juste les manières des ouestriens, c’était un bon exercice, au moins cela lui éviterait de faire des erreurs face à eux.
WILDBIRD
 
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Bal Masqué du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Livre I - Terminé]   Lun 1 Juin - 4:13


Le Bal Masqué Du Grand Tournoi



Je serrais avec délicatesse la main que me tendais ma charmante voisine de table et l'invita à me suivre jusqu'à la piste de danse. Là elle mit son autre main sur mon épaule tandis que la mienne se posa doucement sur sa taille. Malgré mes gants je pouvais deviner la douceur du fin tissu de soie... et celle de sa peau. D'une couleur caramel, évoquant le soleil et la chaleur. Sans aucun doute une dornienne. Alors que nous commencions à nous mouvoir au rythme de la musique, la jeune femme me demanda si je participais aux tournois, du moins à son aspect guerrier, mais avant que je pu lui répondre elle enchaîna sur mon costume. Il était certains qu'ainsi vêtu j'allais me faire remarquer... ce qui n'était pas pour me déplaire. Etant un bâtard j'ai dû apprendre très tôt à être discret afin que le nom des Bolton ne soit pas plus traîné dans la boue qu'il ne l'ait déjà. Aussi le présent de Père m'avait-il surpris, mais j'avais depuis longtemps abandonné l'idée de comprendre l'esprit particulier de cet homme. Auparavant j'aurais dis "malade", mais je savais au fond de moi que j'étais pareil que lui et cela me révulsait et me rendait fier en même temps. Je ne suis pas mieux que le reste des Bolton, mais ma bâtardise m'avais dôté... disons une certaine lucidité. Je ris doucement avant de répondre aux questions de ma partenaire.

"Votre question n'est point indiscrète, MyLady. Ce costume ainsi que ce masque ont été fait pour attirer les regards. Le rouge est une couleur que j'affectionne beaucoup. Elle est une couleur très chère à ma famille et elle m'évoque des souvenirs agréables."

Comme la première fois que Père m'a appris à écorcher sur des lapins. Ou bien lorsque j'a réussi à dépecer vivant un homme et à le maintenait en vie deux jours. Ou bien les batailles sanglantes lors de la guerre contre Harren le Noir. Que de souvenirs... Alors que je fesais tourner ma partenaire sur elle même je ne pouvais m'empêcher de remarquer le contraste entre nous deux. Elle toute vêtue de blanc et moi de rouge et de noir. Elle portant un masque d'un blanc nacrée décoré de perles, de joyaux et de plumes et moi portant un masque tout aussi blanc et tout aussi nacrée, mais sans décoration, juste fait à partir d'un crâne humain. Ses longs cheveux étaient d'ébènes et avaient l'air soyeux, les miens étaient blonds comme les blés. Pour ajouter au contraste ma peau est presque aussi pâle que la neige tandis que la sienne est d'un marron chaud... l'espace d'un instant j'en viens à me demander qu'elle ferait un cuir superbe, je n'ai jamais expérimenté sur cette couleur de peau. Reprenons-nous.

La musique est douce et l'atmosphère enjouée, presque bonne enfant. On en oublierai que la tension est au maximum entre les royaumes et qu'il suffit d'une étincelle pour déclencher le feu de la guerre. J'avoue que je ne serais pas contre. J'aime mon poste de chevalier et membre de la garde royale de Winterfell, mais exterminer les sauvageons est d'un ennui. Une fois que l'on en a tué un on les a tous tués. Mes mains ont retrouvés leurs places initiales sur le corps de la charmante inconnue. Toujours souriant, je reprend.


"Pour répondre à votre première question, je participe en effet au tournoi, joutes et mêlée comprises. Qu'en est-il de vous ? Aurais-je l'occasion de croiser à nouveau votre superbe regard regard cyan lors de ces célébrations ?"

Le rythme s’accélère, ma main rejoint sa consœur sur la taille de ma partenaire de danse et je la soulève dans les airs l'espace d'un tour sur nous-même. Elle est étonnement légère ou bien peut-être est-ce moi qui n'ai pas conscience de ma force. Ça ne serait pas la première fois. Je la repose délicatement au sol et mes mains reprennent leurs places originels, continuant notre douce danse alors que le rythme de la musique est revenu à un tempo plus lent.

"Je m'excuse de ma piètre performance, je ne suis pas très bon danseur cependant je dois avouer passer un moment agréable en votre compagnie. C'est là une très bonne surprise, je ne suis pas particulièrement adepte de ce genre de mondanités, je les trouve superficiels et inutiles. Je m'attendais à passer une soirée ennuyeuse, mais vous avez rapidement fait changer la donne."


Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Bal Masqué du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Livre I - Terminé]   Mer 3 Juin - 15:13

Bien. Mon imagination était partie en vadrouille dans la Mer de Sel. Je ne voyais absolument pas en quoi me grimer. C'était désespérant. Cela dit, un simple surcot pourpre, des culottes noirs et un masque suffiraient n'est ce pas ? Evidemment, je n'aurais pas l'éclat d'un déguisement mais cela suffirait. Inutile d'en faire de trop et puis de toute façon, il y avait de forte chance pour que personne ne sache qui était qui.

L'idée de teindre mes boucles me traversa durant une seconde l'esprit mais je l'oubliais bien vite, tant pis, au moins, le masque en dessin de loup serait suffisant, les crocs descendaient sur mes joues, encradrant ma bouche et ainsi cachait les trois quart de mon visage. Ce serait parfait. J'enfilais un gant de cuir léger pourpre, tandis que son jumeaux se teintait de ténèbres et enfin nouais sur mes épaules, une cape légère avant de sortir de ma chambre, me rendant dans celle de ma sœur Mégara, esquivant la sortie de ses caméristes.

« Es tu prête ? »

De fait, elle l'était et elle faisait honneur à la beauté de notre mère. Je souris au travers mon masque.

« Père serait fier de toi, tu es magnifique. Allons viens, nous sommes déjà en retard et tu sais que Mère aime la ponctualité. »

Même si nous risquions de ne pas la reconnaître. J'offrais donc mon bras a ma sœur et ensemble nous nous dirigeâmes vers les salles de bal. La sécurité nous inspecta rapidement et on nous laissa entrer. Tenant la main de ma sœur au creux de mon coude, je nous enfonçais donc au cœur des réjouissances. Je n'osais m'aventurer sur le terrain glissant des identités présentes, sans doute me perdrais je en conjoncture si j'essayais. Mais malgré moi, je me pris a chercher la chevelure blonde de Mère ainsi que la silhouette imposante de Père. Je me penchais vers ma sœur, tout en la guidant au milieu des tables dressées ici et là :

« Sais tu si Nyméria est déjà là ? Dire qu'elle n'a pas voulu de moi pour l'escorter, mon cœur aimant de frère est irrémédiablement brisé. »

Mais nul doute que notre petite sauvageonne avait trouvé son bonheur. Finalement, je nous trouvâmes une table presque vide, seulement occupé par un homme au couvre chef...terriblement voyant. Plus loin, un couple dansait déjà. Oui, nous étions bel et bien en retard. Je tirais une chaise pour ma sœur et saluai l'occupant avec un sourire :

« Le vin est il bon ? Que vous dis votre nez ? »

Il y avait de l'amusement dans mes iris car selon l'attitude de cet homme, il semblerait qu'il était proche de l'ennui, voir l'enlaçait il déjà.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Bal Masqué du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Livre I - Terminé]   Ven 5 Juin - 2:33


 Le Bal Masqué du Grand Tournoi
Jamais je n’avais été grande adapte de la cour et de ses obligations. Participer à un bal masqué encore moins, mais au moins j’évoluerai libre sans qu’on ne sache qui se cache derrière ce loup bleu saphir que je porterai au fil de la nuit. J’avais accepté la demande de Lyman, mon aîné de m’escorter durant la soirée, persuadée à contrario de ma benjamine, que cela permettrait peut-être de nous rapprocher, lui et moi. Nymeria, beaucoup plus rebelle que je ne puis l'être, avait tout simplement préférer arriver de son coté, seule.  La présence de mon frère à mes cotés, m'apaisait, mais je me savais en public, ainsi ma malédiction resterait latente, en sommeil. L’opprobre serait que je fasse du tord à notre famille. Ce n’était aucunement le lieu pour perdre le contrôle de moi même.  Mes domestiques me préparaient, nouant ce corsage si bien que ma taille marquée me faisait presque souffrir.  Un tissu de satin bleu nuit, brodé d’or pour en faire ressortir toute la délicatesse, un fin liserai de broderie dorée soulignait le décolleté de ma robe. Costume d’apparat choisis bien évidemment par ma mère qui souhaitait  plus que tout que l’aura des Lannister transparaisse en chacun de nous.  On finit de me coiffer, ramenant ma chevelure en une cascade de boucles dorée sur le coté droit du visage, maintenue par une barrette représentatif de l’astre de la nuit. Tout a été pensé par Mère, elle a donné ses directives, de la broderie de ma robe, à ma chevelure en passant par le fard à paupière noir saupoudré de paillettes d’or le tout magnifié par un loup aux couleurs de la nuit agrémentée de plumes dorées.  Enfin parée pour faire ma grande entrée, je pouvais sentir mon cœur s’emballer contre ma poitrine, tellement mon anxiété était grande.  Bien qu’à l’aise en société,  j’avais pour habitude d’évoluer au sein de notre royaume, là, hormis mon frère, tous étaient de sombres étrangers. Bonne élève, seuls leurs patronymes ne m’étaient pas inconnus.  Cependant, le but d’un bal masqué n’est il pas avant tout de garder une part de mystère sur nos véritables identités ? Je priais intérieurement les Sept que seul mon frère ne sache qui se cachait sous ce masque bleu nuit.  

Ce n’est qu’un bout de quelques secondes que je remarquais la présence de mon aîné alors que je m’assurais que personne ne me parviendrait à me reconnaître en examinant le moindre petit détail de mon costume grâce à mon reflet dans le miroir.  Mes caméristes quand a elles, finissaient d’arranger les derniers détails, avant de quitter la pièce me laissant seule avec mon frère.  Tournant légèrement la tête vers lui, je finissais de mettre mon loup avant de le rejoindre. Un sourire sincère se dessina sur mes lèvres, même si Lyman était semblable à un loup, j’aurai pu le reconnaître parmi toute une assemblée.  Enfants, nous nous chamaillions, sans cesse, mais désormais, nous semblions, malgré nos différents, nous rapprocher avec le temps, ce que je ne pouvais qu’apprécier.  A sa question, j’acquiesçais d’un mouvement de tête nerveux, avant de le rejoindre  et de remarquer son sourire bien que camouflé sous son masque.

«  Merci Lyman. Regarde toi, tu fais honneur à l’ensemble de notre famille.  Tu as fière allure. Mais tu as raison, inutile de perdre trop de temps, je ne voudrai pas voir la déception dans le regard de notre mère aux aurores demain matin. »

Ma mère, ce modèle que je voulais par tout les moyens rendre fière de ma personne. Rien de plus ne comptait à mes yeux. Je me hâtais donc, mon bras entrelacé à celui de mon frère,  sa main posée sur la mienne. Je ne saurai cependant dire si il pouvait ressentir à quel point ce bal d’ouverture me rendait indéniablement nerveuse, mon esprit semblait embrouillé, la peur me paralysait presque, même si je savais que je serai apte à ne pas succomber à cette malédiction qui était mienne. Jamais, et je remercie les Sept pour cela, je n’avais eu le joug de mon vice pesant sur moi en société.   A l’entrée de la salle de bal, par mesure de précaution, les gardes, présents pour la sécurité de chacun s’assurèrent qu’aucun de nous deux ne possédait une arme quelconque.  Mon regard balayait la pièce,  avec une frénésie cependant dissimulée à la perfection, à la recherche des yeux bienveillants de mon père, ou de la longue chevelure blonde de ma mère. En vain. Je tentais d’enterrer au plus profond de mon âme mes appréhensions premières, un léger sourire aux lèvres pour cacher mon trouble et avançait au bras de mon frère jusqu’à la place qui était notre.  La remarque de Lyman intensifia mon sourire sans le vouloir, me penchant à mon tour vers lui, je lui parlais à voix basse :

«  Sans nulle doute, elle qui était si impatiente d’assister aux réjouissances…  Ne lui en veux pas, tu sais à juste titre qu’elle est la plus indocile des lionceaux. Que jeunesse se fasse.  J’espère cependant avoir contribué à panser ce cœur brisé mon frère. »

Lyman nous mena à une table ou un homme dont l’ennui semblait se lire dans chacun de ses gestes se trouvait être seul, son verre de vin pour seule compagnie. Je m’installais à la chaise offerte par mon frère alors qu’il s’adressait à notre voisin de table.  Mon regard se perdait au sein de la foule, recherchant Nyméria, mais un couple  dansant non loin de nous piqua mon attention. Un nouveau sourire put se lire sur mes traits en voyant la grâce habitant de la demoiselle, chacun de ses pas semblait la faire flotter. Les prunelles brillantes, je l’admirai telle la jeune fille que j’étais, loin de mes tourments, loin des questionnements qui faisait mon quotidien. Cette soirée tant redoutée s’avèrerait peut être plus agréable que présagée. Laissant mon frère saluer l’inconnu, je l’imitais, agrémentant mes paroles, d’un léger signe de la tête, signe de mon respect.

«  Bonsoir Messire, j’espère que notre présence ne vous importune point. »

Mon sourire ne n’avait pas quitté, et bien que l’inconnu face à nous semblait terrassé par l’ennui, peut être la présence de mon frère et moi le parviendrait à le sortir de sa langueur.  Quoiqu’il en soit, tant que mon frère était à mes cotés, je restai sereine, semblant prête à aller contre vents et marrées.  

FICHE PAR SWAN.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Bal Masqué du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Livre I - Terminé]   Dim 14 Juin - 0:47

Le Bal Masqué du Grand Tournoi
∞ Smaug
Je frappe une nouvelle fois à la porte de Sharra pour savoir si elle est fin prête. La réception est sur le point de commencer et nous sommes encore dans nos appartements. Enfin, moi non, je suis dans le couloir comme un imbécile alors qu'elle, elle traîne dans ce qui lui sert de chambre pour le moment. Je sais que la robe qu'elle veut porter est difficile à mettre mais tout de même. Portant une tenue de soirée avec une cape couvrant la moitié de mon corps, celle-ci contraste avec la moitié de mon visage masqué. Dans de la fourrure teintée aux couleurs du Val, ma cape tient grâce à un fil d'or accroché à mon épaule. Mon masque couvre une partie de mon visage mais j'ai décidé de laisser ma chevelure totalement libre, quelque mèche venant même sur mon visage. Dans une teinte de rouille, cela fait ressortir ma crinière rousse tout autant que mes yeux bleus. Respirant fort, je dois avouer qu'elle est en train de mettre ma patience à rude épreuve. Je crois qu'elle a toujours eu ce don.
- Sharra, cela serait fort mal avenant que d'arriver en retard pour ton bal tu ne trouves pas ?
Et à peine je prononce ses mots qu'elle ouvre la porte.  Je lui souris tendrement, lui embrasse la paume de la main et détaille sa robe.
- Je dois l'admettre, l'attente en valait le coup.
Un dernier sourire et c'est ensemble que nous nous dirigeons tout droit vers la salle de réception.

En entrant dans la salle, je dois avouer que je suis bluffé par les efforts de ma sœur. Son banquet est magnifique et je en serais pas étonné d'entendre que des éloges à ce sujet. Le soleil est en train de se coucher et cela ne fait qu'accentuer la beauté du lieu mis à notre disposition. Les gardes commencent à vouloir me fouiller et je suis heureux de voir qu'ils prennent leur tâche autant à cœur. Je me laisse faire sans ronchonner sous les yeux amusés de ma sœur. Pendant ce temps, je commence à détailler les personnes présentes. Que du beau peuple, dans des tenues somptueuses. Les masques étant de rigueur, il est clairement impossible de discerner qui est qui. C'est le but rechercher de ma sœur, elle veut une simplicité et surtout une facilité dans le dialogue qui dépasse le préjugé. Je ne peux m'empêcher de remarquer qu'il y a beaucoup de femmes présentes et mon regard à tôt fait de s'égarer. Soudain, une pensée m'assaille, et si elle était là ? J'ai envie de lui parler, j'ai envie de comprendre. En vérité j'ai envie d'en savoir plus sur cette personne qui semble avoir du caractère. Il faut dire qu'elle n'a pas vraiment quitté mes pensées, surtout depuis ma découverte lors du tournoi de joutes. Seulement, comment la reconnaître ? Je grognerais presque en pensant à cela... Moi qui trouvais cette idée fabuleuse, j'en reviendrais presque sur mes paroles.
- Vous pouvez-y aller.
La voix du garde me tire de ma rêverie. J'hoche la tête et m'éloigne de la porte d'entrer. Je me mélange à la foule, observe ceux qui dansent avec un sourire en coin. Je me demande si je vais danser ce soir ou non. Je remarque le regard de certaines femmes sur moi, mais je décide de ne pas trop m'attarder dessus. Si je ne suis pas le meilleur parti de Westeros, je reste tout de moins intéressant et certainement plus accessible pour les roturières. J'entends certaines glousser dans un coin tout en me regardant. Je souris un peu avant de me détourner rapidement. Je décide de me concentrer plus sur le buffet que sur les personnes qui m'entourent. Je sais, très sociable comme attitude, mais il se trouve que je fais ce que je veux. je cherche ma sœur des yeux mais je ne la trouve pas. Je ne peux m'empêcher de grogner, je dois avouer que je me sens ainsi plus à l'aise. Je n'ai jamais été très friand des mondanités, préférant le champ de bataille à la piste de danse. Mais je me retrouve seul au milieu de toutes ces personnes que je ne reconnais pas. J'ai clairement besoin de boire pour me calmer et c'est donc naturellement que je me dirige vers le banquet pour boire un verre très rapidement.
Si ce n'est pas moi qui la retrouve, du moins si elle est bien présente, j'espère qu'elle saura reconnaître la crinière qui me caractérise.
Code by Silver Lungs
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Bal Masqué du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Livre I - Terminé]   Lun 15 Juin - 17:46



   
    Le Bal Masqué Du Grand Tournoi
   C'est lorsqu'il parle en son nom que l'homme est le moins lui-même. Donnez-lui un masque, et il vous dira la vérité.

A
lors que Crispian se faisait un tête-à-tête avec son verre de vin, un étrange couple vint se mettre à sa table, le braavien regarda avec intérêt les deux, la grâce était quelque chose qui semblait naturel chez eux, des nobles forcément, mais forcément, des inconnus pour lui, mais à dire vrai, la jeune femme semblait charmante et lorsque les deux se présentèrent, Crispian se releva et s’inclina avec un profond respect, faisant jouer son chapeau à plumes. Si l’ennui l’avait habité, cette arrivée semblait sonner son glas. Jeune demoiselle, noble messire, c’est un plaisir que de voir de si élégantes personnes à ma table, vous tromperez certainement mon ennui avec votre seule présence. Cette dernière allusion, il la fit en regardant droit dans les yeux la jeune femme derrière le masque et il se réinstalla dans son fauteuil, offrant à l’une comme à l’autre un verre de vin avec un sourire nonchalant sur son visage. Et ce vin est… Et bien, totalement étranger pour moi, bon très certainement, mais je suis piètre juge, je pense. Il haussa les épaules, comme s’il s’excusait.
Bon et bien la soirée ne serait pas si terrible au final et il allait pouvoir peut-être en apprendre plus sur les coutumes de Westeros. Il se pencha légèrement en avant, regardant le couple. Son accent venu de l’autre côté du Détroit avait quelque chose de mélodieusement exotique et il se permit de rajouter. Pardonnez mon accent, je ne suis pas encore à l’aise avec votre langue. Il émit un léger rire avant de reprendre un verre de vin.

I
l se demanda alors une chose, n’y avait-il que de la noblesse à ce bal ? À Braavos, même les humbles citoyens pouvaient venir dans certaines soirées, c’était un bal masqué alors bon. Crispian , regarda autour de lui, cette nouvelle visite, et surtout, charmante, il faut avouer, lui redonnait légèrement goût à cette soirée.
Il servit deux coupes pour les nouveaux arrivants, les laissant prendre place.
Leurs atours étaient magnifiques et somptueux, clairement pas des gueux. Mais même s’il pouvait souffler ce soir, il ne devait pas oublier son but premier, glaner des informations et offrir ses services au plus offrant. La question se posait encore dans son esprit, il n’était pas très sûr de qui pouvait profiter au mieux de la Compagnie Noire et surtout qui offrirait le contrat le plus lucratif pour lui et ses hommes. Il se murmurait que la Néra se troublait de plus en plus, aussi, proposer les services de sa compagnie à Harren ne serait pas une chose idiote et ce serait même amusant, La Compagnie Noire sous les ordres du Noir, cela ferait grand bruit à Braavos.
Sa compagnie pouvait rapidement débarquer et encore mieux, vu qu’elle croisait au large, elle pouvait prendre une armée à revers. Enfin pour l’instant ce n’était qu’une idée comme une autre, après tout, il y avait les rivalités entre le Bief et l’Ouest, l’Orage pouvait être un partenaire également, ce royaume qui avait soutenu Braavos. Il devait faire vite cependant, les navires ne pouvaient pas garder en leurs seins tous les hommes de la compagnie. Lorsqu’ils débarqueront, une chose était sûre, c’est qu’ils seront remontés et Crispian plaignait l’ennemi ou le bordel qui croiserait en premier la route des mercenaires.

I
l secoua légèrement la tête pour revenir au présent et il reporta son regard à sa table. Le Val offrait une grande festivité, une mascarade avant le massacre, Crispian sourit, bientôt, ceux qui étaient présent dans cette soirée seront ennemis, morts, violés, assassinés, soumis, prisonniers. Les masques tomberont bien vite et le mercenaire se ferait une joie alors de rire de cette situation. Soupirant légèrement, il offrit un sourire à la jeune femme qui l’avait abordée de façon courtoise et il leva son verre. A cette soirée qui finalement, aux masques qui tomberont demain. Phrase quelque peu cynique mais c’était dans la mentalité de Crispian, au moins, il n’y avait pas cette maudite rouge dans le coin pour ternir ce tableau.
Enfin au moins le Dieu Multiface aura de quoi faire avec la boucherie d’une guerre, en pensant à cela, il se demandait si Talya traînait dans le coin. Il fallait qu’il la consulte avant de prendre l’ultime décision, son destin en dépendait et il n’aimait pas y aller trop à tâtons, surtout sur un continent qu’il ne connaissait pas.
WILDBIRD
 
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Bal Masqué du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Livre I - Terminé]   Dim 21 Juin - 14:42

En dehors du conclave, ce séjour au Val recelait de surprises fort agréables. Et ce bal en était une.
Je le laisse me guider, suivants ses pas sur la piste au rythme de la mélodie jouée par les musiciens. Je ne peux m’empêcher d’être curieuse et de m’enquérir sur lui et sur son costume. Et puis, ce n’est pas tous les jours que je pourrais me montrer indiscrète en toute quiétude. Une Princesse ne peut se permettre de paraître aussi fureteuse ou importune. Mais ce soir, je pouvais être intéressée et sembler cavalière. Cela n’aurait aucune répercussion. Ce soir, je n’étais qu’une danseuse.

Je souris à sa réponse. Certes. Les costumes étaient tous plus recherchés et magnifiques les uns que les autres, il fallait bien se démarquer. Que ce soit en montrant trop de peau, ou en usant une couleur fort peu discrète.

« Et cela fonctionne fort bien Ser. Il invite les regards à vous suivre.
Appartenez-vous à une maison au blason rouge ? Ou votre amour du rouge n’a-t-il rien à voir ? »


Il me fait tourner, je le laisse faire, ma jupe virevoltant autour de moi tels les pétales d’une fleur. Quand bien même une soirée de ce genre peut paraître superficielle, et l’est sans aucun doute, j’ai toujours aimé ce genre de frivolités Se perdre au rythme de la musique et simplement passer d’agréables moments, usant séduction et charme, avec ou non un objectif sérieux au bout. Rencontres, rires et amusements. Oui, jeune fille insouciante et parfois inconséquente, je le suis parfois… Ou du mois, je l’étais parfois. Beaucoup moins dorénavant. Jusqu’à il y a peu effectivement. Je chasse ses souvenirs, refusant de les laisser gâcher une soirée où je ne suis personne.
Je lui souris à nouveau en retour, repoussant fermement le reste.

« Oh, vous participez aux deux ? Quel courageux chevalier. Comptez-vous remporter les deux ? Sans laisser aucune chance à vos adversaires de briller aux yeux de leur demoiselle pour l’un ou l’autre ? » Il affrontera donc les miens. Il est plus âgé qu’eux. Sans doute a-t-il par conséquent plus d’expérience. Mais malgré tout, j’ai confiance en eux. Ce sont des Dorniens après tout. J’hoche la tête. « Vous m’y verrais sans doute Messire, je compte bien soutenir ces vaillants combattants. C’est le moindre que je puisse faire. »

Je m’accroche à ses épaules, alors que sa main quitte la mienne pour se poser sur ma taille. Je ne peux m’empêcher de rire quelques secondes alors que mes pieds quittent le sol. Puis, doucement, sa main reprend la mienne, la musique redevenant plus douce. Mon sourire amusé est toujours là, alors qu’il reprend la parole. J’hausse un sourcil.

« Cessez de vous excusez. Vous vous débrouillez fort bien, n’ayez crainte.
Et je suis ravie et honorée de vous de vous faire changer d’avis Ser.
Je me suis, pour ma part, toujours énormément amusée à ce genre de soirées totalement superficielles et inutiles. »
Je ris un peu. « C’est toujours une excellente occasion de faire des rencontres et d’allier plaisir et négociation, divertissement et diplomatie. Bien que ce soir, cela soit uniquement accès sur le côté agrément et plaisir. Et c’est tant mieux. »

Nous virevoltons encore quelques instants, puis la musique ralentit encore et se termine. Je lui souris et me détache de lui, faisant une légère référence.

« J’ai passé un moment fort agréable également Messire, je vous en remercie. »

Je le laisse me raccompagner à la table, où d’autres convives ont pris place durant notre danse. Un homme vêtu comme un épéiste de Braavos. Je l’observe quelques secondes, lui, sa nonchalance, son chapeau tape-à-l’œil. Soit il joue bien, ce qui est possible, soit… ce n’est pas tant un déguisement. Une ravissante demoiselle blonde, parée d’une sublime robe de satin bleu nuit et d’or. Un jeune tout aussi blond, dans une tenue ma foi plus simple de pourpre et de noir, et d’un masque de loup. Ils sont assis proches l’un de l’autres. Se connaissent-ils ?
Moi je ne connais visiblement personne et c’est tant mieux.

« Messires, Ma Demoiselle. C’est un plaisir de vous rencontrer. »  

Je fais de nouveau une légère révérence amusée, mon sourire toujours sur mes lèvres. Je relève la tête et je cligne des yeux. Ah. J’ai peut-être parlé trop vite. Je ne saurais être sûre que c’est lui avec ce masque, même si je suis quasiment certaine que c’est bien cette chevelure que mes mains ont saisies il y a peu. Devrais-je aller m’en assurer ? Non. Peut-être plus tard. Pourrait-il me reconnaitre lui ? Qui sait. Nous verrons bien.

Le spadassin porte un toast alors que j’arrive. Oh oui, les masques tomberont malheureusement bien vite. Mais pas ce soir.
Je me réinstalle à la table, où mon étole était posée, non loin du jeune loup blondinet. Je passe distraitement une main dans mes cheveux, les replaçant rapidement tant bien que mal. M’emparant d’un verre de vin, j’hésite à nouveau un instant, plongeant mon regard dans le liquide. Oh, je t’en prie.
Je lève mon verre.

« Que les masques nous préservent pour cette soirée. Qu’elle soit agréable et remplie de surprises. »  

Je bois une ou deux gorgées, avant de les détailler tour à tour. Un sourire taquin sur le visage, je m’adresse à la Demoiselle.

« Aucun de ses hommes ne daigne offrir une danse à si éblouissante beauté ? C’est un affront à un astre pareil, qu’il faudrait réparer sans tarder m’est avis. »  

Je porte à nouveau la coupe à mes lèvres. Trop ? Peut-être. Mais il serait bien dommage qu’une si jeune et jolie demoiselle ne puisse s’amuser par une telle occasion. Je me lève à nouveau, me tournant vers mon voisin, toujours souriante.
Je fais une petite révérence en lui tendant la main.

« Accepteriez-vous de m'accompagner pour une danse Messire ?»  



UNBOWED - UNBENT- UNBROKEN


Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse de Dorne
Âge du Personnage: 24 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Insoumise. Indépendante. Impétueuse.
Messages : 5801
Membre du mois : 20
Célébrité : Ashley Green
Maison : Martell
Caractère : Impétueuse - Naïve - Loyale – Indépendante - Farouche - Obstinée - Protectrice
Insoumise. Indépendante. Impétueuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le Bal Masqué du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Livre I - Terminé]   Dim 21 Juin - 19:50


Le Bal Masqué Du Grand Tournoi



Je devais bien l'admettre : je passais une magnifique soirée, surtout grâce à ma délicieuse partenaire de danse dornienne. J'étais partis du principe que ces frivolités mondaines allaient être d'un ennui, mais si tous les invités et plus particulièrement les dames étaient aussi charmantes qu'elle qui étais-je pour me plaindre ? Contrairement à mes pairs masculin et plus spécialement nordien, je n'éprouvais aucun intérêt à courir après les femmes, je n'étais du genre à collectionner les conquêtes et encore moi à m'en vanter. J'avais appris à les respecter et je les traitais toujours poliment et de manière courtoise, ce quelque soit leur rang. Par ailleurs c'est ce genre de comportement qui m'avait fait apprendre la vérité sur la relation que mes parents avaient entretenu. Un jour Père, intrigué de voir que je traitais les prostituées qui venaient parfois à Fort-Terreur avec un certains égard, m'avait pris à part et raconter comment il avait forcer ma mère à avoir des relations avec lui. Je n'avais guère été surpris par une telle révélation : Ori Bolton était ainsi fait qu'il prenait et obtenait toujours ce qu'il voulait, n'ayant cure de l'avis des autres et leurs opinions. Toujours est-il que je me refusais de prendre une femme contre son avis d'ailleurs je tirais autant de plaisir dans les jeux de séduction teintés de courtoisie que l'acte de copuler qui venait derrière.

"Le rouge est très fortement lié au blason et à l'histoire de ma maison d'où mon attachement à cette couleur. Par ailleurs elle est superbe et se décline en tant de teintes qu'elle peut aller presque partout. Je suis persuadé qu'une robe vermeille vous irais à merveille, Milady.

Vous savoir présente lors du tournoi et pouvoir vous revoir sans ce masque cachant votre, sans doute, superbe faciès me fais grandement plaisir. Par ailleurs si nos regards se croisent peut-être me ferez vous l'honneur de me laisser défendre vos couleurs. Je puis vous assurez que je me battrais vaillamment en votre nom."


Nom qui m'étais encore inconnu à l'heure actuelle, mais cela viendra sans doute plus tard. Alors que la musique ralentissait doucement et qu'elle s'apprêtait à s'arrêter, ma partenaire et moi échangions nos derniers pas. J'ancrais mon regard cyan dans le sien gris, profitant de cet instant et gravant à jamais ses yeux dans mon esprit, les mémorisant. Finalement, une fois que la dernière note retentit, elle se détacha de mon étreinte, s’inclinant légèrement et me remercia pour la danse. Je lui rendis la politesse.

"Ce fut un plaisir et un honneur, Milady. Puissions nous partager quelques pas à nouveau."

Je la raccompagne à notre table où je note que de nouveaux invités sont arrivés pendant que nous dansions. Un homme grimé en épéiste de Braavos. Une superbe jeune femme blonde vêtue de bleu et d'or. Un jeune homme tout aussi blond portant une tenue noir et rouge. Enfin une couleur familière dans cet arc-en-ciel. Alors que je salue les invités, imitant ma partenaire, je ne peux m'empêcher de remarquer que les deux jeunes personnes blondes semblent proche. Mari et femme ? Ou frères et sœurs ? Qui sait. Je m'assois, prenant plaisir dans un verre de vin tandis que j'écoute d'une oreille distraite les conversations que mes voisins de table s'échangeaient. Malgré moi mon regard se porte sur la beauté maquillée et grimée tel une nuit étoilée, original et superbe. Une phrase de ma voisine me fait tiqué tandis que j'essaye de deviner la personne sous le masque. Personne n'a encore invité cette délicieuse Lady à danser ? Allons donc. Il faut que je répare cette injustice en bon chevalier servant que je suis. Après avoir fini mon verre de vin, je me lève et me dirige vers cette voie lactée plus que tentante. Je m'incline légèrement et lui tend ma main.

"Veuillez excusez mon indiscrétion, Milady, mais j'ai cru comprendre qu'aucun homme n'avait eu l'honneur d'être votre cavalier ? Permettez-moi de résoudre cet affront à votre égard, si vous me le permettez bien entendu."


Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Bal Masqué du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Livre I - Terminé]   Mer 24 Juin - 1:41

Le Bal Masqué du Grand Tournoi
∞ Smaug
- A cette soirée qui finalement, aux masques qui tomberont demain.
Je détourne la tête vers l'homme qui a parlé d'une voix un peu trop forte. Peut-être voulait-il qu'on l'entende, ou peut-être pas, mais le fait est que je l'ai entendu. Je ne suis pas certain que sa phrase soit de très bon goût dans ce genre de mondanité, surtout quand je sais à quel point ma sœur s'est donné du mal afin de réunir ce monde en paix. C'est comme s'il avouait que demain, alors que les masques tomberont, tout le monde deviendra un nouveau visage, un visage ennemi. Je ne désapprouve pas ce qu'il vient de dire, je partage même cette sombre pensée, seulement il y a une différence ente le penser, et le dire à voix haute. Les masques sont certes une métaphore, tout le monde porte un masque. A nous de savoir si nous savons déceler ce qui se cache en dessous ou non.
Même si sa phrase me laisse un léger goût amer, je décide tout de même de faire comme si je n'avais rien entendu pour le coup. Cependant, je me rapproche de la table où du beau monde s’attelle. Sharra serait fière de moi de voir que je tente de me sociabiliser, même si je n'ai pas encore dit un mot. Je suis plus un homme d'action que de parole.
- Que les masques nous préservent pour cette soirée. Qu'elle soit agréable et remplie de surprises.
Je me tourne vers la jeune ne pouvant m'empêcher de la fixer maintenant. Cette voix, je la reconnais facilement. Elle est si présente dans ma tête depuis ces quelques jours, et puis son rire, ce sourire taquin je l'ai déjà vu. Je ne me trompe pas, je suis certain que c'est elle et que le hasard a décidé de me tourmenter. Le hasard, ou alors le destin ? Je voulais la retrouver, mais maintenant que je c'est fait, je ne sais absolument pas ce que je dois faire. Devrais prendre la parole ? Me rappeler à son bon souvenir ? Et si elle m'avait déjà totalement oublié, même si j'en doute. Je choisis la solution de facilité et continue de la fixer sans prononcer un mot. Je l'écoute parler d'une jeune femme qu'aucun homme n'a invité à danser. Je ne prends même pas en compte cela, je sais que je n'inviterais pas cette fille. Je fais bien d'ailleurs car un autre homme se fait un plaisir de le faire à ma place. En vérité, c'est elle que j'ai envie d'inviter à danser. Je commence à boire une gorgée...
- Accepteriez-vous de m'accompagner pour une danse Messire ?
… et je manque de m’étouffer en entendant cela. Je tapote doucement le haut de ma poitrine afin de faire passer tout cela... Non, ce n'est pas à moi qu'elle parle, et je dois avouer une chose, je suis fortement déçue. Je pense d'ailleurs que cela ne passe pas inaperçu au vu de mon manque d'élégance pour boire. Non mais, franchement, qu'est ce que ce blondinet à de plus que moi ? (sans offense.) Mais en même temps, je me dis que je deviens totalement dingue de penser ainsi, on croirait entendre une femme lorsqu'elle craque pour je ne sais quel lord. Seulement, même si je suis le frère de la reine régente, je ne suis clairement pas du même monde que cette femme. Si les masques font bien les choses ce soir, c'est que nous pouvons faire partie du même monde, une nouvelle fois. Ma mâchoire se crispe et je décide de garder le silence en buvant une gorgée de mon verre. Qu'il profite de sa danse, parce que le prochain n'est autre que moi.
Code by Silver Lungs
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Bal Masqué du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Livre I - Terminé]   Ven 3 Juil - 18:37

Soit. Je n'aimais pas vraiment le regard donc l'homme au panache venait de gratifier ma sœur. Mais je gardais le silence a ce sujet. C'était soir de fête et de bonne humeur. Je ne voulais pas gâcher la soirée de Megara. Pour une fois qu'elle s'éclipsait sans son ombre, cela devait lui plaire.

Entre les crocs du loup qui ornait mon masque, je souris avec malice à l'homme.

« Connaissant notre hôtesse, il plaira a tous les palais, fussent il étrangers. »

Effectivement son accent était..Bien présent mais je n'arrivais pas a en cerner la provenance. Oh et bien qu'importe, je n'étais pas ici pour chercher querelle ou complot. Pas comme les trois quart des personnes présentes sans doute. Installé aux côtés de ma sœur, je lui servit un verre de vin délicat pour qu'elle puisse trinquer avec nous. Je me sentais bien, a mon aise même dirais je. Mais quoi de plus normal me direz vous. Nous buvions donc lorsqu'une autre convive se joignit a nous, nous saluant avec grâce et bonne humeur. Une femme délicieuse pour le peu que j'en apercevais la peau. J'inclinais la tête :

« Ma Dame, le plaisir est grandement partagé, notre table manquait de joyaux malgré la présence de ma voisine. »

Et sœur aussi. Il est vrai que j'aurais sans doute pu le préciser mais cela serait triché. Après tout, il fallait jouer le jeu n'est ce pas ? Et puis s'y laisser prendre serait quelque peu grisant. De nouveau un toast, en l'honneur de cette beauté rieuse :

« Qu'il en soit selon vos vœux ma chère ! »

Et je ne put m'empêcher de rire devant le compliment qu'elle fit a ma sœur. Serrant doucement la main de celle ci, je l'enjoignis a se mêler au badinage. Après tout, que risquait elle ? J'étais tout prêt, et elle savait que j’accourrais au moindre signe de détresse. C'est donc dans un état d'esprit festif et joyeux que j’accueillis la demande audacieuse de la nouvelle venue avec un sourire éclatant.

« Serais je un rustre de refuser, Dame ! Surtout lorsque votre audace me charme déjà. »

Il était de coutume que ce soit l'homme qui invite, voir le contraire était quelque peu surprenant mais très plaisant n'en doutez pas. Cependant avant de me lever, je baisais la main de ma sœur :

« Amuse toi, cette soirée n'est pas faite pour le sombre. »

Je lui souris et me levais, me dirigeant vers l'espace de danse en portant bien haut une main délicatement ouvragée entre mes doigts. Elle était légère, souple et féline. De quoi attirer la convoitise d'un lion. Mais tout ceci n'était qu'un paravent, un voile et j'étais d'humeur folâtre. Posant sa paume sur la mienne, levant bien haut nos mains, je ris légèrement :

« Ah je crains de ne pouvoir vous laissez échapper suite a cette danse, car quelque chose me dit que vous êtes fort douée. »
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Bal Masqué du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Livre I - Terminé]   Dim 12 Juil - 0:23

Je souris à mon cavalier alors qu’il m’explique la provenance de son costume, ou tout du moins l’origine de sa couleur. Et alors qu’il parle, j’égrène inconsciemment les divers blasons que je connais, afin d’essayer de le trouver. Mais cela m’importe pu au final, le but du jeu n’est-il pas justement de ne pas savoir ? Nous continuons de danser quelque peu, et je me contente de sourire alors qu’il parle de mes couleurs. Mes couleurs seront vaillamment défendues sans nul doute, mais par les miens.
La danse se termine, et nous rejoignons notre table, jouant à nouveau le jeu des politesses et la légèreté. Je souris bien décidée à profiter de cette soirée. Ce n’est guère souvent que mes actes ne prêtent pas à conséquences. Soit, je l’avoue, j’ai souvent tendance à oblitérer les conséquences que peuvent avoir mes faits et gestes. Il m’était particulièrement difficile de me montrer discrète et mesurée, pour ne pas dire impossible, quand bien même je pouvais parfois essayer. Mais ce soir, je n’avais pas à essayer. Je souris donc et lève mon verre, rapidement rejoint par les autres convives. Mon sourire se fait espiègle. Non pour embarrasser la jeune demoiselle, mais bien pour que les hommes présents se rendent compte de la chance qu’ils peuvent avoir à côtoyer si ravissante beauté. Je fais au moins rire son voisin, le jeune homme blond, et toujours souriante, je me lève et l’invite. J’entends bien la toux suite à ma demande. Un hasard ou m’aura-t-il reconnu ? Qu’importe. Il n’aura qu’à m’inviter à danser plutôt que de simplement contempler, il en aurait eu le temps.
Je ne détourne donc pas les yeux, me contentant de me redresser après ma révérence, lorsque le jeune homme accepte.
Oh, et ils se connaissent donc. Il veille sur elle comme… oui, comme Roward sur moi. Quoique ce dernier ne m’aurait pas dit de m’amuser, mais bien de ne pas exagérer sous peine de devoir passer au fil de l’épée tous mes prétendants. Mon sourire se fait plus grand.

« Dans ce cas, prenez garde Messire, vous risquez bel et bien de tomber entièrement à ma merci. » Je saisis sa main. « Il serait fort dommage que votre gentillesse soit la cause de votre perte n’est-ce pas ? »

Je le laisse me conduire jusqu’à la piste que je venais de quitter. Je le laisse guider la danse, suivant ses pas et ses mains. Après tout, je l’ai invité, je ne vais pas non plus voler son rôle à longueur de temps. Je réponds à son rire, et penche la tête sur le côté.

« Vous voudriez donc déjà me garder exclusivement pour vous ? Je ne pensais pas vous ensorceler si rapidement Ser, mais vous me flattez.
Quand bien même je serais douée, il serait dommage pour les autres demoiselles de devoir se rester à se pâmer et à me jalouser. Cela pourrait se révéler dangereux, vous n’avez pas idée de ce qu’une femme délaissée peut aller imaginer. »
Je hoche la tête d’un air assuré. La musique entrainante et agréable se poursuit. Je me rapproche de lui et ajoute d’un air de conspirateur. « Mais vous avez raison. Sans me vanter, je pense me débrouiller assez bien ma foi à ces jeux-là. Assez pour rendre vos soupirantes ombrageuses. » Mon sourire s’agrandit.



UNBOWED - UNBENT- UNBROKEN


Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse de Dorne
Âge du Personnage: 24 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Insoumise. Indépendante. Impétueuse.
Messages : 5801
Membre du mois : 20
Célébrité : Ashley Green
Maison : Martell
Caractère : Impétueuse - Naïve - Loyale – Indépendante - Farouche - Obstinée - Protectrice
Insoumise. Indépendante. Impétueuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le Bal Masqué du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Livre I - Terminé]   Dim 19 Juil - 16:04

Les festivités de Dame Sharra ayant durées un certain temps déjà, les serviteurs débarrassent les tables et la salle sera vidée sous peu, chassant aimablement, mais fermement les derniers invités piquant les petits fours (pour le 31 juillet 2015 IRL)



UNBOWED - UNBENT- UNBROKEN


Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse de Dorne
Âge du Personnage: 24 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Insoumise. Indépendante. Impétueuse.
Messages : 5801
Membre du mois : 20
Célébrité : Ashley Green
Maison : Martell
Caractère : Impétueuse - Naïve - Loyale – Indépendante - Farouche - Obstinée - Protectrice
Insoumise. Indépendante. Impétueuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le Bal Masqué du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Livre I - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Le Bal Masqué du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Livre I - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Bal Masqué du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Livre I - Terminé]
» Le Bal Masqué du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Tour I - Terminé]
» Les Joutes du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Tour I - Terminé]
» Les Mêlées du Grand Tournoi [Mini-Missions] [Tour I - Terminé]
» Grand Tournoi de Catalogne par équipe, 1 et 2 octobre 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Nordiens
 :: Le Val & La Montagne :: Goeville
-
Sauter vers: