Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -50%
Nike Sportswear Club Fleece – Sweat à ...
Voir le deal
29.97 €

 

 Shall we begin ?

Aller en bas 
MessageSujet: Shall we begin ?   Shall we begin ? EmptyVen 6 Mai - 22:56

<
Le retour au bercail. L’accueil de la terre ferme. Cela lui était à la fois si familier et étrange de sentir cette fermeté pleine et entière en dessous de ses semelles. Cela devrait être courant, mais après plusieurs jours en mer, ce n’était pas forcément le cas. Il y avait des individus qui avaient le sang marin, et d’autres qui ne l’avaient pas. Garlan faisait parti assurément de cette deuxième tranche. Il ne supportait guère les voyages en navire, peu importe leur durée, le mal de mer le torturait. Heureusement, sa défunte épouse, que les Sept protègent son âme, lui avaient prodigué soins et conseillés pour lutter contre ce mal. Cela lui avait permis de le rendre bien plus vivable en l’état.  Le bercail. Oui en état, c’est ce qui était pour lui la plus fidèle représentation d’un foyer. Il n’y avait pas de demeure, de chambre. Mais c’était là où il se sentait le plus chez lui. Chassé de son île natale, il n’était plus le bienvenue en état dans les terres de son vert pays depuis qu’il avait rejoins le Prince Kevan, son ami, dans sa fuite.

Oui Fort-Darion était devenu un repère pour lui. Mais pour le coup, un lieu qu’il regrettait de voir de sitôt. Ce retour avait un goût d’échec pour le jeune homme. La force coalisée n’avait réussie à prendre seulement que deux des trois sœurs et la flotte avait dû les rapatriée en terres impériales, alors menacées par des forces d’invasion ennemies. Tout cela avait un goût d’inachevé, un goût amer. On lui avait donné l’opportunité de se dépasser, de l’emporter et il avait échoué. Et en se faisant, il avait perdu un de ses amis, lord Glover. Cela ne devait pas se produire, il ne pouvait pas se le permettre. Commençant à coordonner le débarquement de sa cohorte dans le port de Fort-Darion, il passa le relais un de ses officiers subalternes pour tout ce qui est coordination.

Il suivit le cortège impérial à une certaine distance jusqu’à la cour du bastion, là l’Empereur est applaudi et acclamé. Ce dernier s’exprime. Il fait part de la situation acutelle. De celle des royaumes fédérés. De celle à Dorne. Lady Allyrion. Elle semble avoir atteint son objectif. Garlan est heureux pour elle, elle qui semblait incertain de supporter sur ses épaules le poids des responsabilités, des attentes de tous ceux qui comptaient sur elle. Elle l’avait accompli, là où beaucoup auraient jeté l’éponge. C’était une femme courageuse et capable.  Le Bieffois apprit alors également la perte de l’enfant à naître de l’Empereur. Une perte terrible, il était on ne peut mieux placer pour comprendre ce qu’il devait ressentir, il ne pouvait que compatir pour le moment.

Fêter Piz et une partie des Trois sœurs, c’était comme fêter une demi-victoire. Garlan ne participerait pas à cela et il ferait en sorte que ses hommes gardent l’esprit clair en attendant les ordres. Ces derniers ne tarderaient pas à tomber, ils allaient de nouveau entrer en action, c’était certain. Le soir venu, il se reposa dans sa tente à la suite d’un modeste repas passé en compagnie des hommes de sa cohorte.

Le lendemain, on l’informa de la tenue d’un conseil de guerre au bastion. Il se parut comme il se doit, l’épaulette de son grade de commandant ornait ses vêtements. Il prit la direction du bastion. L’endroit était très bien gardé, comme d’habitude, les Demalion étaient dans la place et avec le retour de l’Empereur, ils étaient très présents, encore plus qu’à l’accoutumé ! Il suivit l’un d’entre eux jusqu’à la salle où se tenait le conseil, on l’introduisait. Son regard vif scruta les environs. L’empereur était présent, ainsi que des généraux, des officiers de son rang également, il n’était pas le premier, mais certainement pas le dernier. Il se présenta devant l’Empereur, genou à terre tête baissé pour le saluer. Sire . Toutes mes condoléances les plus sincères pour votre perte.»

De simples mots, succincts. Mais sincères. Pour avoir traversé cette passe, il savait que tout autre mot aurait été superflu, inutile. Une fois qu’il eut l’autorisation de se relever, il prit place à côté des autres officiers en attendant que l’Empereur préside.


“Loyalty means I am down with you whether you are wrong or right, but I will tell you when you are wrong and help you get it right.”



Spoiler:

Garlan Goldwyne
Par-delà le cap !
Messages : 10035
Membre du mois : 162
Maison : Goldwyne
Caractère : Loyal ♠ Rancunier ♠ Blasé ♠ Téméraire ♠Juste ♠ Têtu ♠ Galant ♠ Méfiant
Célébrité : Joshua Sasse

Infos supp.
Richesses : 374

Par-delà le cap !

Shall we begin ? Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t4489-garlan-goldwyne-chevalier-du-bief-libre https://bloody-crown.forumactif.org/t4493-garlan-goldwyne-rp https://bloody-crown.forumactif.org/t4494-garlan-goldwyne-liens
MessageSujet: Re: Shall we begin ?   Shall we begin ? EmptyMer 15 Juin - 23:30



Shall we begin ?
Torrhen Braenaryon & Garlan Goldwyne

Fort-Darion, Terres Impériales, Semaine 1 du mois 2 de l’An 2 de l’Ere des Luttes
J’ai le corps encore raide de la nuit. Mes gestes sont lents, ils sont gauches. On dirait de moi que j’ai été diminué par un entraînement sans doute trop rigoureux. C’est sans doute en partie vrai. Mais en partie seulement. Je me sens épuisé physiquement et moralement par les élans sensuels d’une nymphe bien plus jeune que moi, qui remue un brin dans le lit quand je m’en lève aux aurores. Les étreintes m’ont rappelé à ma condition d’homme, au sens littéral comme au sens figuré. J’ai déjà eu le temps d’échanger avec Nelya. Et les choses auraient pu plus mal se passer. Ou mieux, c’est selon. Mais bien vite, plus que le plaisir et l’éphémère réconfort du giron d’une femme, c’est de la guerre qu’il doit s’agir. La guerre qui n’attend plus que moi, maintenant que je suis de retour. La guerre, qui ne peut désormais que se déchaîner compte tenu de la menace qui pèse sur nous tous.


Je monte vers le bureau où aura lieu le conseil de guerre ; la salle des cartes. C’était autrefois l’office du mestre de séant, l’homme des besognes littéraires des Salins d’ici. Mais il a été envoyé ailleurs, car la luminosité de l’étude permet d’avoir de la lumière d’un peu partout au cours de la journée, ce qui est toujours utile pour savoir lire les cartes sur lesquels nous pouvons parfois nous pencher durant des heures. La Garde fait le tri et filtre les entrées. Les officiers arrivent en masse, et c’est une bonne chose. Personne ne prend visiblement le risque de me déplaire en n’étant pas à l’heure, et même si j’aurais pu moi-même arriver en retard avec une nouvelle étreinte avec Isla, dame de Chelsted, à tout le moins ai-je pris mes précautions.


Goldwyne arrive, et me salue en s’inclinant. Je hoche la tête, visage fermé. Pas par rudesse pour l’homme, mais parce que les condoléances dont on m’harasse depuis la veille me font tourner en boucle vers ce qui m’a précisément poussé à accueillir la nymphette dans ma couche. Le désespoir d’une tristesse infinie et de la solitude loin de l’être aimé.



| Merci. Levez vous, commandant. Le conseil va commencer. |


Le brouhaha cesse et l’on se rapproche de la grande tablée où les cartes sont étalées. C’est un conseil qui se fait à l’eau, car l’urgence de la situation n’échappe à personne, avec des forces ennemies signalées à trois jours à peine de la capitale… La guerre peut prendre une vilaine tournure, et vite avec ça. Je montre Fort-Darion du bout du doigt.


| Et bien messieurs. La campagne du Val a tourné court. Nous avons au moins su recomposer une force avec plus de trente mille hommes sur place, quand on me signale vingt mille bieffois ici, à Herpivoie, ou plus au sud, à Lychester. Pour l’instant, leurs intentions ne sont pas très claires, mais elles nous séparent de l’armée du Nord et de Vivesaigues. Avant de décider ce que nous allons faire ici, je dois vous informer des évolutions militaires des autres fronts. |


Je montre Dorne


| Au sud, l’Impératrice et Mahée Allyrion ont assemblé une vaste armée. Elles sont plus fortes que les Martell, et sans doute plus que les Valtigar. Mais il n’y a qu’un dragon opérationnel, et impacté par diverses anciennes blessures, et d’autres plus récentes. |


Je montre l’Orage.


| Ici, la Reine Argella court sus à l’ennemi. Elle dispose de larges réserves, mais elle risque de combattre en infériorité les masses principales du Bief. |


Je balaie l’assemblée du regard.


| Ici, nous risquons de faire face à deux armées. Il est possible que le Bief se disperse, ou qu’il soit rejoint par le Val, qui jusqu’à maintenant, brille par sa stratégie du gain de temps et d’économie des forces. Nous devons l’emporter et repousser la menace sur la capitale impériale, pour faire peser la plus grande menace possible sur l’un des autres fronts sur lequel nous reporter… A vos idées, messieurs. |


J’écoute, avant de dicter. Comme toujours.

(c) DΛNDELION



Fire, Blood & Winter


Let me tell you something about wolves, son. When the snow falls and the icy winds blow, the lone wolf dies, but the pack survives. Summer is the time for quarrels. In winter, we must protect each other, give each other warmth, join our forces. " Running After My Fate (c)codage - Kanala - texte (c)Running After My Fate, The Divide


Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 44386
Membre du mois : 222
Maison : Braenaryon
Caractère : Le Vieux Loup de Winterfell
Célébrité : Christian Bale

Infos supp.
Richesses : 5628

Fire, Blood and Winter.

Shall we begin ? Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t210-torrhen-stark-winter-is-coming https://bloody-crown.forumactif.org/t221-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://bloody-crown.forumactif.org/t222-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://deusexhominum.forumactif.com/
MessageSujet: Re: Shall we begin ?   Shall we begin ? EmptyMar 21 Juin - 21:39

Leur départ précipité du Val laissait un goût amer au jeune homme. Un goût d’inachevé. Sortonne aurait fini par lâcher les armes, ils se seraient rendus. C’était une certitude. On ne pouvait que saluer la détermination de Lord Sunderland de ne pas l’avoir fait plus tôt. Les soeurois semblaient être un peuple fier et tenace, peut-être que la forte composante nordienne dans les troupes impériales l’avait amené à résister jusqu’à la fin. C’était même fort probable. S’ils l’avaient remportés sur la dernière île, Garlan avait déjà eu à l’idée des idées de mesures qu’il aurait présenté au général nordien afin de diminuer les heurts sur les îles pendant l’occupation. Mais ces idées ne purent pas aboutir de tout de façon. Sunderland avait refusé de se rendre, provoquant le siège de la cité et une partie de celle-ci avait été victime des flammes.

Il n’avait aucun doute sur le fait que les forces restantes feraient ployer l’ennemi, mais il avait été  déçu de ne pas avoir pu rester jusqu’à la fin. Cependant, les ordres étaient les ordres. Ce n’était qu’une bataille parmi tant d’autres. Il y aurait bien d’autres objectifs à mener à terme, de batailles auxquelles participer. La guerre était loin d’être terminée et l’ennemi était innombrable. Le bieffois se sentait pousser par une énergie sans commune mesure. Il était extrêmement motivé, malgré la déception de son départ des Trois Sœurs qu’il étouffait. Depuis sa nomination par l’Empereur en personne, il savait qu’il pouvait participer à l’établissement de quelque de grand et il comptait bien donner apporter sa pierre à l’édifice comme il le pourrait.

Il était persuadé que l’Empereur devait être tourmenté par le décès de son enfant à naître. Quel père ne le saurait. Il connaissait cette épreuve… Non. Il connaît cette épreuve. Il avait dû s’armer de courage et de détermination pour la surmonter, en se concentrant sur son nouveau rôle par ailleurs. Cependant, lorsqu’on occupait une place à de si hautes responsabilités que celle d’Empereur;il était persuadé qu’on ne pouvait se laisser aller à se lamenter après une telle tragédie. Cela devait le ronger de l’intérieur, mais il n’en laissait presque rien transparaître, à part que ses traits étaient encore plus froids et rudes que d’habitude.

Le vieux Loup expose leur situation, plutôt délicate dans laquelle l’Empire se trouve. Des ennemis au Nord. Des ennemis à l’Ouest et au Sud également. Ils sont engagés sur tous les fronts et pour le moment ils n’ont remportés aucune bataille décisive pour prendre l’avantage sur l’un d’entre eux. Il écoute attentivement son supérieur, analysant soigneusement la carte, les informations, qu’il reçoit, sont précieuses. Il espère que Lady Allyrion s’en sortira de son côté, dans sa lutte pour mener à bien son projet. L’Empereur semblait vouloir associer ses officiers à la stratégie à adopter, quelle directe allaient-ils prendre tous ensemble pour lutter face aux jours sombres qui s’annonçaient à l’horizon. Il continua à scruter pensivement la carte, fixant tour par tour les positions alliées, comme ennemis. Les obstacles naturelles. Les montagnes, rivières, fleuves ; ainsi que les villes d’importance qui étaient symbolisées sur la carte. Une idée se dessinait dans ses pensées. Il se frotta pensivement la barbe, regarda ses homologues autour de lui. Puis il fit un pas en avant en inclinant sa tête vers l’Empereur pour signifier son respect.




“Loyalty means I am down with you whether you are wrong or right, but I will tell you when you are wrong and help you get it right.”



Spoiler:

Garlan Goldwyne
Par-delà le cap !
Messages : 10035
Membre du mois : 162
Maison : Goldwyne
Caractère : Loyal ♠ Rancunier ♠ Blasé ♠ Téméraire ♠Juste ♠ Têtu ♠ Galant ♠ Méfiant
Célébrité : Joshua Sasse

Infos supp.
Richesses : 374

Par-delà le cap !

Shall we begin ? Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t4489-garlan-goldwyne-chevalier-du-bief-libre https://bloody-crown.forumactif.org/t4493-garlan-goldwyne-rp https://bloody-crown.forumactif.org/t4494-garlan-goldwyne-liens
MessageSujet: Re: Shall we begin ?   Shall we begin ? EmptyLun 18 Juil - 18:07



 Shall we begin ?
Torrhen Braenaryon & Garlan Goldwyne

Fort-Darion, Terres Impériales, Semaine 1 du mois 2 de l’An 2 de l’Ere des Luttes
Le conseil militaire est toujours un moment délicat à aborder ; il faut savoir jongler entre les expertises des uns et des autres, les informations factuelles que l’on peut retirer des rapports qui nous parviennent, mais aussi des rapports politiques entre troupes des différents royaumes fédérés… Il y a des opportunités dans toute situation, notamment quand les troupes sont en mouvement et qu’on se retrouve opposés à des unités venues de royaumes différents, qui peuvent se montrer évidemment désunies lorsque les circonstances ne leur sont pas vraiment favorables. Je sais en tout cas que je me dois d’accomplir le maximum pour tirer profit d’une situation qui pourrait très rapidement s’avérer des plus problématiques si jamais nous laissions l’initiative à nos ennemis… Je sais aussi que des officiers dans mon entourage ont l’ambition de s’illustrer, car les pertes que nous allons recevoir, et que nous avons déjà endurées, permettent aussi de stimuler les appétits de terres, de richesses, de reconnaissance politique. Je sais que je dois veiller à maintenir sous contrôle les appétits de mes gens, à les faire tous œuvrer pour le commun tout en leur donnant suffisamment le sentiment de partager les acquis d’une lutte qui demandera beaucoup de sacrifices…


J’entends les idées qui sont énoncées. Utiliser la flotte pour la manœuvre de troupes sur la rive nord ou sud de la Baie des Crabes. Laisser une garnison d’importance ou non. Ecraser le Val, ou l’Ouest, ou le Bief. Redéployer des renforts sur les autres fronts, jouer la défense ici. On m’interroge sur les mouvements du Val, sur leur propension à repartir au moins à l’assaut maintenant qu’ils étaient entrés pour de bon la guerre.



| Pour le moment, rien de probant. Leur flotte louvoie entre la Baie des Crabes et les Doigts. Mais ils évitent le combat. Ceux que nous avons croisés au retour semblent être allés s’en prendre à Claquepince… Ils espèrent encore manœuvrer et perturber le commerce. Mais cela n’arrivera plus. Plus grave que le blocus d’Accalmie serait la protection de cette zone du Détroit, vitale au commerce nordien, peyredragonien et orageois. Fort-Darion est devenu un carrefour qui irrigue tout l’Empire de sang et de matériel. La Flotte Impérale a donc pour ordre de neutraliser la flotte du Val. |


Autant être sûr directement des impondérables de notre situation et de ce que nous pourrions mettre en place. Ne pas compter immédiatement sur notre flotte pour un impératif de bataille de rencontre serait sans aucun doute le plus efficace, en tout cas, ce qui créerait le moins de dangers pour la capitale. Ca restreint forcément les options stratégiques en dehors du cœur de l’Empire, car seules les flottilles sont capables d’atteindre rapidement les régions éloignées les unes des autres. Et je ne perdrais pas plus tard. Goldwyne, qui avait posé la première question, embraie rapidement sur une seconde, sur qui commande l’armée Bieffoise. Je réagis à ces doutes et ces précautions dont il se fait l’écho. Mais pas sans réfléchir en me passant une main sur le menton couvert de mon abondante toison poivre et sel.


| Le renforcement serait compliqué, pour eux. Venant du Val, il reste possible, mais ils n’occupent pas la rive nord du Trident ; nous pouvons encore empêcher une jonction si les autres villes tenant les ponts tiennent bon. Nous ne connaissons pas leur commandant. Mais je gage qu’il est une diversion… QU’espérer, face à la capitale impériale et ses armées de réserve, avec une force si éloignée des Ouestriens qui poussent sur Vivesaigues et des Bieffois sur Accalmie ? Ils nous occupent ici. Ils défendront sans doute le pont d’Herpivoie, et retraiteront devant nous… A moins évidemment que le Val ne sorte en masse des portes Sanglantes. Mais s’il le fait, il n’y aura plus aucune réserve, ou alors insuffisantes, au pays des Montagnes… |


L’idée que le bieffois évoque est tentante. J’embraie, en pointant la route vers le Val et vers Harrenhal.




(c) DΛNDELION


Fire, Blood & Winter


Let me tell you something about wolves, son. When the snow falls and the icy winds blow, the lone wolf dies, but the pack survives. Summer is the time for quarrels. In winter, we must protect each other, give each other warmth, join our forces. " Running After My Fate (c)codage - Kanala - texte (c)Running After My Fate, The Divide


Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 44386
Membre du mois : 222
Maison : Braenaryon
Caractère : Le Vieux Loup de Winterfell
Célébrité : Christian Bale

Infos supp.
Richesses : 5628

Fire, Blood and Winter.

Shall we begin ? Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t210-torrhen-stark-winter-is-coming https://bloody-crown.forumactif.org/t221-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://bloody-crown.forumactif.org/t222-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://deusexhominum.forumactif.com/
MessageSujet: Re: Shall we begin ?   Shall we begin ? EmptyMar 19 Juil - 22:37

L’intérêt d’un conseil militaire de ce genre était la multitude d’idées qui pouvait en découler. Au vu de l’exposé de l’Empereur, la situation était loin d’être bonne à l’échelle du continent pour leur camp. Mais après tout, c’était la guerre, des victoires et des défaites, des avancées et des retraites. Bataille après bataille, d’escarmouche en escarmouche. Tout ceci pouvait encore durer bien des années avant qu’un parti ne l’emporte ou qu’ils arrivent finalement, envers et contre tout, à une paix durable. Mais pour cette dernière option, c’était encore loin d’y parvenir, il ne la verrait probablement pas de son vivant. Les divergences d’opinions provenaient de bien des critères : les origines, les caractères, et ce que chacun risquait de perdre et de gagner dans chaque manœuvres.

Ils étaient tous sous la bannière de l’Empire, mais il y aurait toujours des individus qui chercheront à tirer profit de la situation. C’était la guerre, il y avait toujours possibilité de gagner en réputation, en richesses et également en terres. Mais également de perdre ces trois éléments en une seule et même bataille. L’avantage de Garlan, c’était qu’il n’avait aucune des trois. Il avait tout à construire, mais il était loin d’être ambitieux, certes il ne cracherait jamais sur une récompense si elle lui ait offert et si elle est le fruit d’un dur labeur. Il ne cherchait qu’à améliorer ses compétences chaque jour, devenir plus fort et être à la hauteur des attentes qu’on avait misé sur lui. Le bieffois écouta patiemment toutes les réactions de ses compères, il était réceptif à toutes les informations qu’il pouvait capter ; les analysant afin de réfléchir au mieux à la situation.

La flotte impériale allait tenter de s’occuper de celle Valoise, ils les avaient croisés lors du retour au pays. Il s’en était fallu de peu pour qu’il y ait bataille, mais les Valois avaient pris la fuite. Avec la supériorité navale impériale, c’était une sage décision, il n’y avait alors aucune chance qu’ils l’emportent, c’était impossible. Comme le spécifiait l’Empereur, leurs ennemis menaçaient le commerce dans la Baie qui était la clé de voûte des échanges entre royaumes fédérés. Mais à l’entendre parler, cette menace serait bientôt un lointain souvenir. Le commandant entendit la réponse du Vieux Loup quand à ses doutes au fait que Val pourrait venir en renfort. Cela était une possibilité, il en avait pleinement conscience.  Le fait, que le commandant Bieffois leur était inconnu, était fort regrettable. Une telle information aurait été précieuse, pouvoir mettre un nom sur l’ennemi d’en face aurait permis d’étudier le personnage en détail de reprenant les récits des dernières batailles auxquelles il avait participé. Cela aurait été riche en détails et ils auraient pu probablement anticiper certaines de ses manœuvres ou jouer au mieux avec son caractère pour le mettre en défaut.





“Loyalty means I am down with you whether you are wrong or right, but I will tell you when you are wrong and help you get it right.”



Spoiler:

Garlan Goldwyne
Par-delà le cap !
Messages : 10035
Membre du mois : 162
Maison : Goldwyne
Caractère : Loyal ♠ Rancunier ♠ Blasé ♠ Téméraire ♠Juste ♠ Têtu ♠ Galant ♠ Méfiant
Célébrité : Joshua Sasse

Infos supp.
Richesses : 374

Par-delà le cap !

Shall we begin ? Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t4489-garlan-goldwyne-chevalier-du-bief-libre https://bloody-crown.forumactif.org/t4493-garlan-goldwyne-rp https://bloody-crown.forumactif.org/t4494-garlan-goldwyne-liens
MessageSujet: Re: Shall we begin ?   Shall we begin ? EmptyJeu 25 Aoû - 13:01



Shall we begin ?
Torrhen Braenaryon & Garlan Goldwyne

Fort-Darion, Terres Impériales, Semaine 1 du mois 2 de l’An 2 de l’Ere des Luttes
Les risques que je vais prendre vont aller croissants. Je vais continuer de miser toujours plus grand, toujours plus loin, pour dégager non pas les plus grandes chances de réussite, mais plutôt l’opportunité d’un succès écrasant. Je suis prêt à sacrifier un peu plus, si la victoire qui peut en ressortir permet de faire place nette pour la suite de la campagne. Cela peut sembler insensé, cela peut sembler cruel. La vie des soldats est précieuse. Considérer qu’en faire tuer plus encore à la première occasion peut être le signe d’un esprit devenu fou. Peut-être le suis-je devenu, ou l’ai-je toujours été. Je ne sais pas. Ce que je sais en revanche, c’est que les campagnes militaires les plus courtes, même si elles sont menées brutalement, avec violence et agressivité, ont tendance à faire moins couler de sang une fois les premières effusions soutenues. Cette fois, c’est différent. Depuis le début de cette Ere des Luttes, je pratique avant tout des campagnes offensives. Contre les sauvageons, contre Harren le Noir sur le Trident, puis sur Vivesaigues, puis vers Atranta, Buron, Eysines… Et jusque dans l’Orage, puis le Val. Pourtant cette fois, c’est ma capitale que l’on menace directement, et c’est autour de moi que s’agglutinent de larges effectifs ennemis.


Je sais mener une défense efficace. En cinq années de terribles campagnes, le Nord n’était jamais tombée aux mains d’Harren le Noir, et nous avions su préserver l’intégrité territoriale du pays pour conclure une paix blanche, un retour au statu quo ante bellum. Il n’arrangeait personne alors, de devoir remiser l’épée au fourreau. Mais trop de sang avait été versé dans obtenir le moindre résultat qui puisse s’avérer décisif. Nous allons cette fois devoir innover. Attirer pour mieux détruire, si possible. Tout risquer, y compris ma tête, dans ce qui pourrait très bien devenir mon dernier coup de dé dans cette guerre.


J’écoute ce qu’a à me dire Garlan Goldwyne. Il est expérimenté, même s’il a déjà changé de poste et de position dans l’organigramme de mes forces. Il n’en reste pas moins qu’au contraire de beaucoup, il a survécu suffisamment longtemps pour tirer profit de son expérience. L’homme a été à bonne école, et est désormais largement aguerri à nos manœuvres, à notre manière de pratiquer la guerre, si différente de sa patrie d’origine… Même si le Bief, depuis le début du conflit, cumule les surprises et mauvais coups à notre endroit.





(c) DΛNDELION



Fire, Blood & Winter


Let me tell you something about wolves, son. When the snow falls and the icy winds blow, the lone wolf dies, but the pack survives. Summer is the time for quarrels. In winter, we must protect each other, give each other warmth, join our forces. " Running After My Fate (c)codage - Kanala - texte (c)Running After My Fate, The Divide


Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 44386
Membre du mois : 222
Maison : Braenaryon
Caractère : Le Vieux Loup de Winterfell
Célébrité : Christian Bale

Infos supp.
Richesses : 5628

Fire, Blood and Winter.

Shall we begin ? Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t210-torrhen-stark-winter-is-coming https://bloody-crown.forumactif.org/t221-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://bloody-crown.forumactif.org/t222-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://deusexhominum.forumactif.com/
MessageSujet: Re: Shall we begin ?   Shall we begin ? EmptySam 10 Sep - 0:09

  Son regard songeur se posa sur les différents officiers présents dans la pièce. Nombre de visages ne lui était pas inconnu aux premiers abords, il serait assez facilement identifier la plupart d’entre eux pour avoir converser avec et combattu à leurs côtés. Mais il observait aussi plusieurs nouveaux visages, des inconnus à ses yeux pour le moment. On aurait pu se dire que ce n’était pas étonnant, l’armée impériale était colossale de par sa taille et son organisation, il y avait une myriade d’officiers qui commandait tout type d’unité de différents formats. C’était alors impossible de tous les connaître, à part être un des maréchaux ou l’Empereur probablement. Un bon souverain et général se devait de connaître ses hommes de confiance, et encore plus ses officiers en qui il déléguait une partie de son autorité. Mais en soit, ces nouveaux visages, il s’agissait aussi probablement de remplaçants. L’Empire avait connu de violentes et sanglantes batailles et avec tous ces morts, il n’était pas étonnant qu’un paquet de capitaines et de commandants avaient passé l’arme à gauche.

Combien seront-ils à revenir du combat qui se profilait ? Beaucoup périraient à la bataille et à cause des blessures qui en résulteraient. Avec toutes ces pertes, Garlan pouvait presque dire qu’il était un vétéran dans cette armée. En soit autour de la table, il y avait tout de même des seigneurs et des chevaliers bien plus expérimentés que lui, il avait encore à apprendre, bien qu’en soit on avait jamais fini d’apprendre. Il se battait depuis qu’il avait eu l’âge requis pour être écuyer de Ser Jason Tyrell. Il était formé aux arts de la guerre et aux stratégies militaires. Il était à même de pouvoir participer à ce conseil et de donner pleinement son avis.



“Loyalty means I am down with you whether you are wrong or right, but I will tell you when you are wrong and help you get it right.”



Spoiler:

Garlan Goldwyne
Par-delà le cap !
Messages : 10035
Membre du mois : 162
Maison : Goldwyne
Caractère : Loyal ♠ Rancunier ♠ Blasé ♠ Téméraire ♠Juste ♠ Têtu ♠ Galant ♠ Méfiant
Célébrité : Joshua Sasse

Infos supp.
Richesses : 374

Par-delà le cap !

Shall we begin ? Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t4489-garlan-goldwyne-chevalier-du-bief-libre https://bloody-crown.forumactif.org/t4493-garlan-goldwyne-rp https://bloody-crown.forumactif.org/t4494-garlan-goldwyne-liens
MessageSujet: Re: Shall we begin ?   Shall we begin ? EmptyVen 16 Sep - 10:53



Shall we begin ?
Torrhen Braenaryon & Garlan Goldwyne

Fort-Darion, Terres Impériales, Semaine 1 du mois 2 de l’An 2 de l’Ere des Luttes
Les contours d’un plan se dessinent, qui ferait la part belle à la manœuvre, à la vitesse de mouvement. J’ai toujours compensé ainsi les faiblesses de l’armée du Nord ; une moindre proportion à caparaçonner ses montures, moins de protections pour certains bataillons, pas de longues hampes utilisables dans les terres du Nord vallonnées ou boisées… Il faut bien faire en sorte de compenser ses défauts, de se concentrer pour appuyer sur ses qualités, pour écraser l’ennemi d’un ascendant certain. Je ne peux pas dire que je me montre peu habile en la matière. Réformer l’armée dans sa structure, sans toucher aux liens féodaux ni à tout ce qui constitue les bases de la société nordienne. Cela a été l’œuvre de ma vie, dictée par les circonstances particulières dans lesquelles j’évolue depuis toujours. J’ai été formé et guidé par la guerre. Je n’ai presque connu que ça, et les temps de paix qui parfois perduraient un moment n’étaient conçus dans mon esprit que comme des pauses opérationnelles, qui permettaient ou d’envisager la suite, ou de panser ses plaies. Dans la plupart des cas, plutôt les deux…


Pour rester à un haut niveau de qualité dans l’exécution des tâches nécessaires à la conduite de mes campagnes, il faut encore que je sois assisté d’un parterre d’officiers de qualité, qui savent lire et écrire –ce qui ne va pas de soi à notre époque- sans parler du fait qu’ils doivent être aussi habiles que courageux. Certains naissent avec ce genre de talent, et une facilité énorme pour apprendre dans ce domaine. D’autres se révèlent plus ou moins accidentellement quand vient l’épreuve du combat. Comme Garlan Goldwyne, un traître du camp ennemi, douteux de prime abord de par la nature de son histoire.







(c) DΛNDELION



Fire, Blood & Winter


Let me tell you something about wolves, son. When the snow falls and the icy winds blow, the lone wolf dies, but the pack survives. Summer is the time for quarrels. In winter, we must protect each other, give each other warmth, join our forces. " Running After My Fate (c)codage - Kanala - texte (c)Running After My Fate, The Divide


Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 44386
Membre du mois : 222
Maison : Braenaryon
Caractère : Le Vieux Loup de Winterfell
Célébrité : Christian Bale

Infos supp.
Richesses : 5628

Fire, Blood and Winter.

Shall we begin ? Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t210-torrhen-stark-winter-is-coming https://bloody-crown.forumactif.org/t221-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://bloody-crown.forumactif.org/t222-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://deusexhominum.forumactif.com/
MessageSujet: Re: Shall we begin ?   Shall we begin ? Empty


Contenu sponsorisé


Shall we begin ? Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
Shall we begin ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Nord de Westeros :: Les Terres Impériales :: Fort-Darion-
Sauter vers: