Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-40%
Le deal à ne pas rater :
-40% Nike Crater Impact SE
68.97 € 114.99 €
Voir le deal

 

 The last night (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX -Terminé]

Aller en bas 
MessageSujet: The last night (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX -Terminé]   The last night (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX -Terminé] EmptyMer 27 Juil - 18:27

La guerre était déjà là depuis si longtemps, pour autant, elle ne cessait de se rapprocher de Fort-Darion, elle ne cessait d'être de plus en plus menaçante envers les populations qui désiraient se protéger de l'ennemi puissant qui portait de nombreux visages et qui ne cessait d'abattre ses fléaux un peu partout à Westeros. La menace n'avait jamais semblé aussi proche, aussi pressante, aussi tétanisante et parfois la jeune orageoise avait l'impression qu'elle risquait de perdre pieds, car elle ne contrôlait rien. Certes, elle avait accompagné l'armée impériale sur les terres de l'Orage mais néanmoins, elle en avait eu un sentiment tout à fait différent. Elle était à l'arrière du convoi, en compagnie des jumeaux impériaux qui avaient fait également le voyage, et même si les combats revenaient à être toujours les mêmes à ses yeux, apportant leurs flots de blessés et de morts, sans qu'on puisse vraiment se dire gagnant avec tous ceux qu'on avait perdu, elle avait l'impression que l'avancée était réelle, qu'ils allaient finir par toucher au but, qu'ils allaient réussir à renverser leurs ennemis, car on allait directement les chercher sur leurs terrains, on venait reconquérir ce qui avaient été perdus. Cette fois, c'était eux qui venaient à les attaquer sur leurs propres territoires, à venir les menacer directement, à menacer leurs vis, leurs familles, leurs foyers. Même si Mina avait épousé Béric Swann, et donc qu'elle s'était sentie adopter par la population de Pierheaume, elle n'avait jamais véritablement eu la sensation d'être chez elle là-bas, tous venant à lui rappeler qu'elle était née dans le Bief, et qu'elle restait donc une ennemie de leur royaume. Même si elle se rappelait les falaises qui bordaient la mer, même si elle adorait l'électricité qui régnait quand l'orage grondait et les odeurs des embruns marins, à Fort-Darion, elle avait réussi à trouver quelque chose qu'elle n'avait pas là-bas. Tant que les combats se déroulaient au Sud, ils étaient réels mais ne la menaçaient pas directement, pas plus que ses enfants qu'elle chérissait tant et cette sensation de sécurité relative était essentielle. Mais aujourd'hui, tout avait changé, tout était en train de changer et elle avait réellement peur, dans ses tripes, dans son cœur, et sa tête hurlait de se mettre à l'abri.

Tout cela était bien sombre, et pourtant, dans ce contexte bien particulier, avait réussi à trouver une lueur, une flamme dans l'obscurité qui n'avait eu de cesse de s’accroître petit à petit, qui l'avait grandement surprise avant de la terrasser de la plus délicieuse des façons. La jeune femme avait toujours été fidèle à son époux au cours de leurs annonces, certes assez brèves mais qui avaient néanmoins vu la naissance de deux formidables petits enfants, il n'y avait aucun doute concernant le père. Puis malheureusement, son époux avait quitté ce monde et elle était restée seule un long moment, n'osant remettre en cause la réserve qui devait être la sienne pendant la période de deuil et cela avait continué bien après. Dans toute son existence, elle n'avait qu'une seule fois bravé les interdits et n'avait pas recommencé depuis, se présentant comme une lady bien sous tout rapport. Néanmoins, un certain nordien avait totalement bouleversé la jeune femme et elle s'était laissée aller dans ses bras. Mina avait longuement repensé à cet instant de félicité qu'elle avait partagé avec lui en pleine nature. Pourquoi lui ? Pourquoi maintenant ? Parce qu'elle avait besoin de se sentir vivante, parce qu'il la faisait se sentir vivante, parce qu'elle sentait en lui la fièvre sous cette apparence si froide, parce qu'il avait su la captiver et qu'elle n'avait pas pu lui résister. Et parce qu'elle ne voulait plus perdre de temps, à savoir si elle pouvait s'autoriser à se laisser aller ou non, il partait à la guerre et elle ne voulait pas passer à côté.

C'est pourquoi elle était actuellement en train de se diriger vers le camp militaire de l'armée du Nord pour pouvoir dire aurevoir à Daemon avant qu'il ne parte au combat. Le campement était en ébullition, tout le monde allait dans tous les sens et elle devait bien avouer qu'elle ne savait pas où elle devait se diriger. Elle allait demander à ce qu'un soldat l'accompagne quand une voix masculine se fit entendre derrière elle. « Lady Swann ? Que faites-vous ici ? » Mina se retourna, et heureusement que le soleil était déjà bas pour cacher le rougissement de ses joues, face au Roi Jon Stark qu'elle avait déjà eu l'occasion de croiser pendant les séances du Collège Impérial. « Votre Majesté ... » Souffla-t-elle. « Je venais faire mes adieux à Lord Cerwyn, mais je dois avouer que je ne sais où me rendre ... » Un bref sourire amusé se dessina sur les lèvres du souverain du Nord et elle était certaine qu'il ne manquait pas de se moquer un peu d'elle. « Suivez-moi, je vais vous y conduire. » Elle se sentait soudainement mal à l'aise mais elle ne se voyait pas refuser la proposition du roi pour autant, elle prit donc place à ses côtés et elle fit le parcours dans un silence de mort jusqu'à parvenir à la tente du lord en question qui était en pleine réunion. Les hommes se raidirent immédiatement et s'inclinèrent devant leur souverain avant de faire de même en direction de la lady qui l'accompagnait. « Messeigneurs, si vous pouviez nous laissez seuls je vous prie. » Ils prirent alors congé et sortirent rapidement de la tente. Jon regarda son ami puis l'orageoise avec un petit sourire complice. « Je vous souhaite une bonne soirée à tous les deux ... » Souffla-t-il amuser avant de s'éclipser à son tour. Mina ne savait plus où se mettre. « Je suis véritablement désolée … Je n'avais pas prévu de croiser sa Majesté, et il a voulu m'accompagner jusqu'ici. »


Mina Swann

Écoutez le chant du cygne ...
Le chant du cygne blanc !

Mina Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Messages : 1631
Membre du mois : 12
Maison : Swann
Célébrité : Amber Heard

Infos supp.
Richesses : 819

Grâce et vaillance en toute chose

The last night (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX -Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: The last night (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX -Terminé]   The last night (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX -Terminé] EmptyMer 27 Juil - 23:29

The last night


“ To live in hearts we leave behind is not to die. ”



Par moments, certains jours, le jeune Cerwyn se demandait depuis combien de temps il était ici. Certes For-Darion n'était pas son foyer et ne le serait jamais, mais il commençait à en connaître les recoins avec une étonnante aisance, se familiarisant avec les lieux bien plus qu'il ne l'aurait souhaité. En descendant au sud avec ses troupes, la toute première fois, au côté de son père, il n'avait eu aucune idée du temps que durerait cette fichue guerre mais, à présent, tout ce qu'il souhaitait voir était sa fin. Pourquoi ? Parce qu'il avait hâte de retrouver son frère, de retrouver les terres enneigées qui l'avaient vu naître, et de rentrer chez lui, avec ses soldats et voisins, sous l'acclamation de la populace.
Il n'était évidemment pas le seul dans ce cas. Combien de visages fatigués et d'hommes épuisés pouvait-il repérer, d'un seul regard dans la foule ? Ils étaient tous aussi fatigués que lui, mais il n'avait simplement pas le luxe de s'exprimer sur ce sujet, car la guerre n'était pas encore finie, pour lui. L'ombre menaçante et suffocante de la guerre assombrissait les cœurs et les corps, sapant la motivation des plus braves. Combien de temps pourraient-ils encore continuer ainsi ? C'était la question que personne n'osait poser, car la fatigue et le désespoir se répandaient toujours comme une traînée de poudre.

Si dans les premiers temps de son arrivée ici, étranger dans une terre où il n'avait pas sa place, le jeune nordien parvint à trouver un confort et un repos certain, profitant de quelques moments de rare insouciance, une voix dans sa tête ne cessait de lui souffler que cela ne pourrait pas durer. Après tout n'était-il pas un homme d'armes ? La guerre n'était-elle pas la chose pour laquelle il s'était préparé toute sa vie, pour que d'autres n'aient pas à le faire ? Il avait donc essayé de garder un semblant de routine, de rester sur ses gardes car ce repos ne pourrait pas durer et, avant qu'il ne puisse s'en rendre compte, ses attentes les plus sombres trouvèrent un écho de réalité. Les ordres avaient été donnés, les troupes devraient se mettre en marche d'ici quelques jours.
Il avait attendu cette nouvelle depuis son arrivée ici, elle n'était donc aucunement surprenante pour lui. Alors pourquoi sentait-il ce cœur s'enserrer à l'idée de devoir quitter ces hauts murs protecteurs ? De la peur ? Non, bien sûr que non, mais alors quoi ? Il ne pouvait pas le dire, pas l'admettre à quiconque, mais cette réticence était née de la plus étonnante rencontre qui lui ait été donnée de faire, à peine quelques jours plus tôt.

Daemon avait toujours fait passer le devoir avant tout le reste, faisant de lui un allié fiable et implacable. Il n'avait jamais pensé à son propre avenir, son propre bonheur, son propre héritage, jusqu'à ce que son chemin ne croise le chemin de cette orageoise. Jamais encore il ne s'était senti aussi vivant dans les bras d'une femme, jamais il ne s'était senti aussi rempli d'une volonté de vivre, de continuer à vivre, pour elle comme pour lui. Elle l'obsédait, elle occupait ses pensées du matin jusqu'au soir et, bien qu'il soit toujours parfaitement capable de remplir son devoir, le Cerwyn devait bien avouer que ce concept était...déconcertant.

Le temps ne faisait que s'écouler un peu plus jusqu'à ce que, enfin, les nordiens ne soient plus qu'à la veille de leur grand départ. Le camp connaissait une agitation certaine, alors que les les officiers faisaient l'inventaire des troupes, du matériel et des provisions pour le grand départ. Tous les commandants étaient rassemblés avec leurs officiers et, bien entendu, Daemon ne fit pas exception à cette règle. Rassemblés avec ses hommes de confiance, autour d'une table dans sa tente, le colosse aux yeux glacés passait ses prunelles sur les différents rapports, sous ses yeux, écoutant en même temps les comptes-rendus des hommes devant lui. Il n'était pas inquiet, l'armée nordienne était bien huilée et l'organisation ne posait aucun soucis, mais ce fut lorsque son Roi pénétra dans sa tente, lorsque son regard perçant se posa sur l'autre présence, au côté du loup, que le cœur du seigneur Cerwyn s'enserra à nouveau. Comme tous ses hommes il se redressa légèrement, s'inclinant et posant son poing serré contre son cœur, perçant le silence d'un :

« Mon Roi. Lady Swann. »

La surprise était totale. Il ne s'était attendu à ce qu'aucun des deux ne vienne le voir, surtout aujourd'hui, mais quand le Roi Loup vint à lui sourire, Daemon sentit son âme se réchauffer, en comprenant les intentions de son suzerain. Un simple hochement de tête servit au banneret pour remercier son ami et roi de ce geste, alors que ce dernier quittait enfin la tente. Contournant la table, attrapant un rapport et pour le replier, pour le ranger plus tard, Daemon passa une main dans sa sombre crinière, relevant son regard perçant vers la belle Mina, souriant alors qu'elle se confondait en excuses inutiles. Craignait-elle d'avoir abusé de la gentillesse du roi, ou d'avoir mis le Cerwyn dans une position inconfortable ?

« Tu n'as pas à t'excuser. Il est mon roi tout autant que mon ami, je suis sûr qu'il se délecte déjà de l'idée de pouvoir me taquiner à ton sujet.  »

Jon était intelligent et observateur. Son poste exigeait qu'il le soit, en tout cas, aussi Daemon comprit par ce discret sourire que le loup avait deviné pourquoi Mina était venu le voir, ici et maintenant.
Les traits légèrement tirés par la fatigue et les épaules alourdies par le poids du devoir, le guerrier  restait tout de même impressionnant par sa massive stature. Posant le rapport plié sur la table, vêtu d'une simple tenue en cuir noir, comme à son habitude, le colosse s'approcha de la belle et tendit sa main, la posant contre la joue de la Swann, avant de poser son front contre le sien. Fermant les yeux, laissant une partie de sa fatigue et son stress s'échapper au travers de ce contact, il souffla alors :

« Je suis content de te voir. »

Il serait resté là, contre elle, pendant une éternité s'il avait pu. A profiter du silence, à profiter de sa présence mais, enfin, au bout de ce qui lui semblait être une éternité, le colosse brisa à nouveau le silence, d'un :

« J'espère que tu ne m'en veux pas de ne pas être venu te rendre visite, avant. Comme tu peux le voir, nous avons fort à faire avec les préparatifs. »

La table était couverte de rapports en tous genres, et le simple fait de les contempler fatiguait déjà le colosse. Une certaine tension était audible dans sa voix, visible dans ses prunelles, mais il faisait de son mieux pour continuer à mettre un pied devant l'autre, à la veille d'un événement si important.

« Je te proposerai bien un peu de vin, mais je gage que tu le trouverai un peu plus...rêche que ce à quoi tu es habituée. »

Il plaisantait pour éviter de penser à ce qui enserrait son cœur. Il plaisantait pour masquer son inconfort, pour éviter de demander à Mina ce qu'il n'osait vocaliser. Demain il partirait, sans savoir s'il reviendrait. Était-ce un crime de ne pas vouloir rester seul, avec ses satanés rapports, ce soir ? Cela lui semblait bien en être un, en tout cas.



© NE


Daemon Cerwyn
Aiguisé et prêt
Messages : 65
Membre du mois : 4
Maison : Cerwyn
Célébrité : Alexander Dreymon

Infos supp.
Richesses : 10

Aiguisé et prêt

The last night (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX -Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t7959-daemon-cerwyn https://bloody-crown.forumactif.org/t7965-daemon-cerwyn-fiche-rp https://bloody-crown.forumactif.org/t7972-daemon-cerwyn-liens-du-seigneur-de-castel-cerwyn#235575
MessageSujet: Re: The last night (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX -Terminé]   The last night (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX -Terminé] EmptyDim 14 Aoû - 17:54

La discussion avec le Roi du Nord ne fut pas très longue, ni même très intense. Leurs univers étaient pour le moins à l'opposé, il fallait bien se l'avouer, et il fallait également reconnaître, qu'il y avait quelque chose d'impressionnant chez cet homme, à moins que ce ne soit l'effet que provoquait chaque nordien qui détenait une partie du pouvoir. Ils se transformaient tous en hommes sombres, taciturnes et ils semblaient aussi froids et durs que de la roche recouverte de neige en plein hiver. Sans parler du fait que que le jeune souverain avait une certaine ressemblance physique mais aussi morale avec son illustre paternel. Mina avait mis du temps à comprendre et a réellement apprécié l'homme qu'était l'Empereur, et sans doute que le lien qu'ils avaient su créer n'en était que plus fort à présent. Néanmoins, elle doutait d'avoir assez le temps pour pouvoir discuter avec l'homme et apprendre à le connaître, et pas seulement parce que la guerre allait l'appeler loin de Fort-Darion d'ici peu mais parce qu'elle avait bien compris que l'attachement du peuple du Nord pour sa terre et pour les siens dépassaient tout le reste, et donc que son séjour ne s'éterniserait pas dans la capitale impériale outre mesure. Après, bien qu'elle est un profond respect pour la maison impériale et toutes autres familles royales qui s'y attachaient, ce n'était pas eux qui l'intéressaient véritablement. Elle se questionnait bien plus sur ce qui se passerait ou qui ne se produirait peut-être jamais avec Daemon Cerwyn. Il était plein de bons préceptes, c'était un homme d'honneur et un homme de devoirs, et elle comprenait parfaitement que là où son souverain lui dirait d'aller, il irait. Et elle appréciait ce fait, autant qu'elle venait à le redouter, car à bien des égards, il ressemblait à Béric, et c'était ainsi qu'elle avait perdu son époux, dans une guerre qu'il avait fait pour sauver les siens autant qu'il l'avait faite pour le souverain qui le lui avait ordonné. Mais elle ne voulait pas revivre la même issue fatale que ce qu'elle avait connu quelques années auparavant. Elle reprenait tout juste goût à la vie, et le nordien n'y était pas pour rien, elle n'avait pas envie de connaître à nouveau la même chute dans le précipice.

Et rien qu'en arrivant juste face à lui, juste en croisant un seul instant son regard, il était certain qu'elle n'avait pas envie de le perdre. Elle avait juste le désir de se blottir dans les bras réconfortants de cette haute carrure et ne plus jamais avoir à affronter le monde réel, ces coups durs et ces désillusions. Néanmoins, le nombre de regards qui se portèrent sur elle, juste après que les soldats aient saluer leur souverain, la firent profondément rougir, se demandant ce qu'ils pourraient imaginer de tout cela, et même ce que le souverain du Nord viendrait à penser de cette situation. Peut-être aurait-elle dû envoyer l'un des gardes qui assurait sa protection pour venir directement chercher le lord de la maison Cerwyn pour l'inviter plus rapidement à passer un peu de temps ensemble avant le grand départ, avant le grand combat. Les différents hommes présents sous la tente écoutèrent leur Roi d'une seule voix et ils s'éclipsèrent tous avec politesse. Mina releva le visage pour se tourner vers le Jeune Loup et observa son visage alors qu'il prenait congé également. Il semblait clairement amuser par la situation et bien qu'elle était certaine que Jon ne ferait aucune remarque vers la lady de l'Orage, cela pourrait faire un sujet de conversation pour les deux hommes durant les prochaines semaines. Elle fut presque soulagée de le voir s'en aller et puis elle était contente de pouvoir se retrouver en tête à tête avec Daemon.

Une fois qu'ils se retrouvèrent seuls, la première chose qu'elle eut besoin de faire c'était de s'excuser. Elle ne savait pas réellement ce que les hommes du lord ou son suzerain pourraient bien penser de cette entrevue et elle ne voulait pas causer un quelconque désagrément à l'égard du Cerwyn qui semblait plus amusé qu'autre chose par la situation. Mina se mit à sourire légèrement, bien que ses joues étaient encore rouges. « Même si c'est ton ami, cela n'en reste pas moins le Roi du Nord pour moi. L'homme que je croise lors des réceptions officielles ou dans les réunions du Collège Impériale, je n'imagine pas ce qu'il va se dire maintenant … Mais j'avais besoin de te voir une dernière fois avant ton départ ... » Alors qu'il s'approchait d'elle, elle parcourut aussi quelques mètres pour pouvoir le rejoindre, frissonnant sous la chaleur de sa main contre sa joue. Elle passa ses mains autour du colosse et ferma les yeux quand il posa son front contre le sien. La jeune lady aurait pu rester un long moment ainsi, car rien n'était plus agréable que cet instant-là. « Tu m'as manqué ... » Murmura-t-elle pour lui répondre avec douceur alors que sa main libre venait se glisser dans celle de Daemon et qu'elle la serrait tendrement. Mais malheureusement, rapidement, bien trop rapidement à son goût, les excuses de l'homme la ramenèrent à la réalité alors qu'il exprimait les préparatifs militaires avant leur départ. Elle poussa un long soupir, avant de rouvrir les yeux, détachant son front de celui de son partenaire pour pouvoir le regarder dans les yeux avec une certaine tristesse.

« Il n'y a pas plus terrible compagne que la Guerre. Elle vous prend les hommes de tout âge, vos pères, vos frères, vos maris, vos amants. Elle est bien souvent gourmande, ne se lasse jamais d'en avoir toujours plus et peine bien souvent à vous les rendre … Mais chaque rendez-vous avec cette dernière demande une préparation, une planification que les femmes comme moi on finit par accepter car elles ne peuvent faire autrement. Alors tu n'as pas besoin de t'excuser pour ça. Je ne serai pas jalouse d'elle ... » Elle essayait de plaisanter un peu alors qu'elle sentait à nouveau cette boule d'angoisse gonfler dans le creux de son ventre et qu'elle avait peur d'en avoir la nausée si elle venait à trop y penser. « Je ne sais pas si tu connais La Treille … C'est là que je suis née, une petite île bien au Sud, le long des côtes du Bief, toujours baignée par le soleil et les embruns marins. Sans doute as-tu croisé mon frère dernièrement, je crois qu'il doit partir avec lord Glover et le Prince Walton Stark pour d'autres horizons que vous … Néanmoins, notre nom de famille est Goldwyne, ce n'est pas pour rien … Notre famille est productrice de vin depuis des générations. Alors oui, ton vin sera toujours plus rêche que celui que je connais et que j'apprécie boire. Pour autant, je ne dis pas non à un baiser de ta part. » Elle glissa ses mains dans sa nuque et elle l'attira à elle pour l'embrasser tendrement, avant de s'enflammer petit à petit au contact de ce corps chaud. Elle ne s'écarta qu'une fois le souffle court et elle recula un peu pour l'observer. « Dites moi Lord Cerwyn, puis-je vous inviter dans mes appartements pour cette nuit ou cette table de travail sera votre compagne pour les heures à venir ? »


Mina Swann

Écoutez le chant du cygne ...
Le chant du cygne blanc !

Mina Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Messages : 1631
Membre du mois : 12
Maison : Swann
Célébrité : Amber Heard

Infos supp.
Richesses : 819

Grâce et vaillance en toute chose

The last night (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX -Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: The last night (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX -Terminé]   The last night (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX -Terminé] EmptyDim 14 Aoû - 18:55

The last night


“ To live in hearts we leave behind is not to die. ”



Le relationnel qu'entretenait le jeune Cerwyn avec son roi était bien différent de tous les autres officiers de l'armée du Nord. Ils s'étaient connus lorsqu'ils n'étaient tous deux que des héritiers attendant leur heure, attendant leur ascension et, s'ils étaient rapidement devenus de proches amis, un gouffre n'avait cessé de les séparer en raison de leurs positions respectives. L'un était aujourd'hui un Roi, un souverain dans tout ce qu'il avait de puissant et absolu, tandis que l'autre était destiné à le suivre, dans son ombre, jusqu'à son dernier souffle. Ils n'évoluaient donc pas sur un pied d'égalité et, s'ils pouvaient plaisanter et parler en toute franchise, loin des oreilles indiscrètes, publiquement Daemon n'oubliait jamais son rôle de loyal sujet. Il avait appris à se rappeler de sa position, à ne jamais contredire son Roi mais, lorsque honnêteté était demandée, le Cerwyn n'était jamais bien loin.
Il avait du respect pour le loup couronné, évidemment, mais il comprenait que sa position soit encore plus impressionnante pour quiconque n'ayant pas grandi avec lui. Raison pour laquelle, lorsque lady Swann expliqua pourquoi elle s'excusait, le seigneur ne chercha pas à la contredire. Il était son ami et son frère d'armes, mais Mina ne connaîtrait sans doute jamais une telle proximité. C'était de cela qu'était née cette gêne, car elle aurait sans doute préféré pouvoir pénétrer dans cette tente sans que personne ne remarque sa présence, pour que leur relation reste encore à l'état de mystère, pour le commun des mortels.

Si l'espace d'un instant Daemon voulut plaisanter, voulut dire qu'elle n'aurait peut-être pas à s'interroger sur leur relation bien longtemps, surtout s'il ne revenait pas de cette guerre, il garda ces pensées pour lui, car elles étaient de bien trop mauvais goût. Un seul échange de regards lui faisait comprendre que la situation était aussi voire plus difficile pour elle que pour lui, car si lui allait se battre, elle devrait rester en attente d'un corbeau qui pourrait lui apporter la plus funeste des nouvelles. Daemon n'aurait pas voulu être à sa place, rester ainsi sur le banc de touche, mais c'était cette compréhension qui le poussait à mettre sous silence certaines de ses pensées les plus sombres.
Il se contenta donc de rester là tout contre elle, à profiter de ce contact si doux, si chaud, si...vital, pendant aussi longtemps que nécessaire. Pour une fois il se trouvait à court de mots, aussi resta t-il là, front contre front jusqu'à ce qu'il finisse douloureusement par s'écarter, s'excusant de son absence,  jusqu'à présent.

Elle comprenait, évidemment qu'elle comprenait. Elle était une dame, certes, mais elle avait été mariée puis veuve, aussi connaissait-elle la douleur de laissant un compagnon partir à la guerre, et le déchirement de savoir qu'il n'en reviendrait jamais. Daemon aurait pu promettre qu'il reviendrait, qu'il ne subirait pas le même sort que Béric, mais lui comme elle sauraient que cela ne serait qu'un fieffé mensonge. Il pouvait garantir de faire de son mieux...mais le résultat final était clairement hors de son contrôle. Ainsi, face à cette situation déchirante pour elle comme pour lui, Daemon n'eut pas le cœur de répondre et se força simplement à sourire, face au trait d'humour.

Certes on ne choisissait pas vraiment par qui on était attiré, mais le Cerwyn devait bien avouer que le timing n'aurait pas pu être pire que celui-ci. Il fit donc de son mieux pour chasser ses pensées les plus sombres, écoutant la demoiselle parler du frère de son Roi, de son propre beau-frère, ainsi que du Goldwyne qu'il ne connaissait que de nom. Elle appartenait donc à cette famille...effectivement, s'il était amené à revenir de cette guerre, il allait devoir remplir sa cave de vins de bien meilleure qualité que ceux qui étaient actuellement entreposés, à Castel-Cerwyn.
Souriant, il s'apprêta à répliquer, lorsqu'elle la belle dame s'approcha de lui et lui déroba un baiser, réveillant à nouveau son corps en ravivant la flamme qui était là, dormante, au cœur de sa poitrine. Oh ce que cela lui avait manqué ! Cela ne rendait son départ que plus difficile mais pour l'instant, juste en cet instant, il oublia totalement ce qu'il faisait ici, sous cette tente, se perdant complètement dans cette danse des sens initiée par la Swann.

Si Mina avait le souffle court le jeune homme, lui, avait une lueur sans équivoque dans le regard, qui n'était que le reflet du brasier que ce baiser venait de rallumer. S'écartant légèrement, posant son regard clair et perçant sur la belle, il posa ensuite son regard sur le maigre confort que proposait cette tente. Soupirant, il admit alors volontiers :


« Je serais bien idiot de refuser cette proposition. Si cela ne vous dérange pas dans ce cas, oui, je me ferai une joie de profiter de votre charmante compagnie, pour ce soir. »


Bien qu'il n'arrive pas à le vocaliser, le jeune homme savait très bien qu'il ne s'agissait pas simplement de s'abandonner à ses plus bas instincts, à ses besoins les plus primaires et bestiaux. Certes une danse des corps et des sens ne se refusait jamais mais, tout fier qu'il était, il n'arrivait pas encore tout à fait à admettre que, loin d'ici, ce serait la tendresse et la douceur de la belle Swann qui lui manqueraient le plus. Peu importait comment la nuit se terminerait, si elle était là alors il n'aurait pas à s'inquiéter.


« J'en ai assez des rapports et des comptes-rendus pour aujourd'hui. Y allons-nous ? »


Il savait bien qu'elle serait aussi plus confortable, dans ses propres quartiers, à l'abri des regards indiscrets, et certainement lui aussi. Vérifiant qu'il avait bien tout rangé, le jeune homme attrapa son manteau en fourrure de loup, en prévision de la fraîcheur matinale, avant d'emboîter le pas de la Swann, en direction de ses appartements. Il avait faim, il avait souvent, il avait la nuque raide et les épaules lourdes mais, en ce moment, tout ce qu'il voulait c'était de s'asseoir devant un bon feu de cheminée ou, à défaut, de simplement profiter du silence et de la chaleur d'une présence aimante, comme il avait si peu l'habitude de le faire.

Qui pouvait dire si jamais il pourrait s'en délecter à nouveau ? Qui pourrait dire si ce voyage ne serait pas sans retour ?


© NE


Daemon Cerwyn
Aiguisé et prêt
Messages : 65
Membre du mois : 4
Maison : Cerwyn
Célébrité : Alexander Dreymon

Infos supp.
Richesses : 10

Aiguisé et prêt

The last night (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX -Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t7959-daemon-cerwyn https://bloody-crown.forumactif.org/t7965-daemon-cerwyn-fiche-rp https://bloody-crown.forumactif.org/t7972-daemon-cerwyn-liens-du-seigneur-de-castel-cerwyn#235575
MessageSujet: Re: The last night (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX -Terminé]   The last night (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX -Terminé] EmptyDim 28 Aoû - 11:04

Bien souvent, Mina venait à repenser à sa vie, à celle d'avant, celle qui avait précédé son mariage, celle qui ressemblait de plus en plus à un songe et non plus à la réalité, à cette époque où malgré tout ce qu'elle pouvait dire, malgré les moments de doute qu'elle avait pu avoir, elle s'était clairement sentie bénie des Sept. La jeune demoiselle avait eu de la chance dans son parcours, fille d'une petite famille de la noblesse, elle avait été au service de la maison Redwyne, avant de partir pour le continent et pour rejoindre les rangs de ceux qui entouraient les membres de la famille Tyrell. Elle avait ainsi rencontré le Roi de l'époque, et le Roi actuel également, elle avait pu côtoyé une Reine d'une immense beauté, et un prince qui avait su être un ami, avant que le destin et sans doute aussi son trop grand empressement à récupérer ce qui lui revenait de droit sans aucune stratégie ne vienne finalement à le faire mourir avant qu'il n'est véritablement pu vivre. Kevan était un ami, et aussi un souvenir tendre qu'elle gardait, bien qu'elle reconnaissait les erreurs qui avaient été les siennes et qui lui avaient été fatale. Elle aurait aimé qu'il soit toujours là, qu'il puisse continuer à faire battre le cœur du Bief qui n'était pas totalement soumis à Manfred Hightower, pour le meilleur et surtout pour le pire. Certes, aujourd'hui encore, elle continuait à côtoyer les plus grands au sein de Westeros, entre le couple impérial, Argella Durandon et toutes les autres personnes du Collège Impérial et de leur entourage. Elle ne pouvait nullement le nier, elle avait une place de choix dans ce monde et une place qui comptait. Néanmoins, malgré tous les privilèges dont elle bénéficiait, il y avait eu pour cela de nombreux sacrifices à faire, même peut-être de trop gros sacrifices et elle songeait à ce que sa vie aurait pu être si elle avait trouvé un petit noble bieffois comme époux. Elle aurait peut-être eu la chance de retourner sur son île, de pouvoir parcourir les allées des vignes baignées de soleil, parfumant les alentours d'une douce odeur de raisin chaud, se mélangeant alors aux embruns maritimes. Là-bas, il y aurait eu très peu de risque qu'elle soit affectée par la guerre physiquement en dehors de l'absence de son époux appelé au combat. Mais aurait-elle été plus heureuse pour autant ? Elle ne pourrait sans doute jamais le savoir.

Dans tous les cas, elle n'était pas à la Treille, elle n'était pas dans le Bief, elle était présentement à Fort-Darion, ayant tout le loisir d'observer les nombreuses troupes regroupées aux portes de la capitale prêtes à partir pour les combats. Et si elle savait bien une chose, c'est que dans tous les cas, elle serait toujours plus heureuse qu'eux ne le seraient jamais. Ils partaient faire la guerre sans jamais pouvoir être certain de revenir. Elle, elle savait qu'elle resterait là dans la place forte de l'Empire et qu'elle avait peu de chance de se retrouver en danger, bien qu'elle avait accepté de son propre côté une mission importante. Néanmoins, pour le moment, ce n'était pas ce qui comptait, ce n'était pas à elle qu'elle désirait penser mais bien à celui qui était entré dans sa vie depuis peu et qui la faisait tout simplement frémir. Pour la première fois depuis une éternité, pour la seconde fois de son existence seulement, elle venait à laisser le désir, le plaisir passé avant l'impeccable réputation qu'elle s'était forgée depuis qu'elle était arrivée à Accalmie. Mina ne pouvait prétendre savoir ce que Béric aurait pensé d'elle dans le présent, mais il n'aurait pas voulu qu'elle s'arrête de vivre. De plus, elle estimait qu'elle n'avait pas choisi n'importe qui, que tout ce qui se passait avec le Nordien aux yeux de glace n'était pas juste une passade, un amusement provisoire ou juste une recherche de réconfort pour l'un comme pour l'autre. Elle se sentait réellement vibrer pour le Lord Cerwyn et elle n'avait su lui résister. Elle avait confiance, et elle se mettait même à rêver à un avenir commun s'il venait à revenir de la guerre, ou plutôt quand il reviendrait de la guerre, car elle ne pouvait croire que c'était la dernière fois qu'elle le voyait, que c'était tout simplement les derniers moments qu'ils passaient en tête à tête.

Mina eut besoin de se rappeler qu'il était encore pleinement vivant, qu'ils l'étaient tous les deux en venant se blottir contre son corps et en venant combler la distance entre leurs deux visages alors qu'elle capturait ses lèvres des siennes, de plus en plus avide de ce contact qui la rendait bien folle. Quand elle eut le souffle court, elle prit le soin de se décaler un peu pour reprendre sa respiration et quelque peu son esprit, mais elle ne manqua pas d'observer le regard que Daemon posait sur elle. Elle adorait cette lueur qu'elle pouvait voir dans ses yeux, ce désir à l'état brut qu'il semblait ressentir pour elle à cet instant. La nuit risquait sans doute d'être courte pour le soldat, mais elle ne voulait pas que ce brasier puisse s'éteindre. « Si je te le propose, c'est que cela ne me dérange pas bien au contraire. De plus, je pense qu'il sera plus agréable de passer une nuit au chaud dans le château plutôt qu'une nuit dans le froid sous cette tente austère. Tu en auras pour de nombreuses semaines à vivre dans ces conditions, et sans vouloir paraître précieuse, pour l'avoir moi-même vécue il y a peu, ce n'est clairement pas le plus agréable comme vie. J'ose espérer que quand tu seras seul le soir et que tu te sentiras un peu perdu, tu penseras tout simplement à moi et à l'idée de pouvoir me revenir dans quelques semaines. » Elle hocha doucement la tête alors qu'il parlait de se mettre en route. Elle vint à prendre à nouveau son visage en coupe et l'embrassa tendrement avant de se reculer, remettant la tenue de son partenaire, comme la sienne correctement pour ne pas faire parler les mauvaises langues en sortant de la tente. Le trajet jusqu'à ses petits appartements se fit dans un certain silence, elle lui lançait quelques regards doux avant de finalement ouvrir la porte découvrant alors sa fille réveillée aux côtés de sa gouvernante. Cette dernière s'inclina devant les deux personnes entrant et elle prit le soin de s'expliquer immédiatement. « Elle désirait vous voir avant de se coucher, je n'ai pas réussi à la faire changer d'avis. » Mina se pencha pour prendre sa fille dans ses bras et la serra doucement contre elle. « Voilà qui me rappelle quelqu'un ... » Murmura-t-elle avec amusement puis elle se tourna vers Daemon. « Lenora, je te présente Lord Cerwyn, un seigneur qui vient tout droit du Nord. Lord Cerwyn je vous présente ma première née, la petite Lenora Swann. Si cela ne vous dérange pas, je vais aller border ma fille et je vous rejoins ensuite. » Elle se tourna vers la gouvernante. « Pouvez-vous aller voir dans les cuisines s'il est possible de faire monter de quoi dîner, je vous en serai reconnaissance. » Elle s'inclina devant le Nordien, puis elle alla coucher sa fille, elle revint au bout de quelques minutes, tout sourire. « Je t'aurai bien présenté mon fils, mais il dort à point fermé, et je ne voudrais pas que l'on soit dérangé, qu'on passe quelques heures ensemble, le plus tranquille possible. Juste toi et moi ... » Elle s'approcha doucement de lui.


Mina Swann

Écoutez le chant du cygne ...
Le chant du cygne blanc !

Mina Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Messages : 1631
Membre du mois : 12
Maison : Swann
Célébrité : Amber Heard

Infos supp.
Richesses : 819

Grâce et vaillance en toute chose

The last night (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX -Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: The last night (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX -Terminé]   The last night (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX -Terminé] EmptyMar 30 Aoû - 2:54

The last night


“ To live in hearts we leave behind is not to die. ”



Daemon n'avait fait que compter les jours, depuis que les derniers ordres avaient été donnés. Il savait où il devait aller, qui il devait affronter et, si le fait de savoir qu'il se battrait au côté du roi loup avait quelque chose de rassurant, il savait aussi qu'il avait une chance de ne pas revenir ici. Bien entendu il ne pouvait pas laisser de telles pensées assombrir son esprit, et l'éloigner de son devoir, aussi fit-il de son mieux pour faire taire ces voix et se concentrer sur la tâche qui lui incombait. Il pouvait contrôler certaines choses, comme la préparation de ses troupes et le moral de ses hommes mais, face à une menace dont il ne savait pas grand chose, dans des contrées bien différentes de là où il était né, il devait accepter que certains paramètres ne pourraient être contrôlés.
Aucun plan, aussi bien ficelé puisse t-il être, ne survivait à la réalité du terrain. Il fallait garder la tête froide et s'adapter, voilà ce que son père lui avait appris, voilà ce qu'il essayait de se répéter, encore et encore, pour éviter que son esprit ne parte dans tous les sens. D'aussi loin qu'il se souvienne, il n'avait jamais vraiment eu voix au chapitre. Dés sa naissance il avait été lié à l'avenir de sa maison, désigné comme successeur de son père, puis comme futur guerrier en devenir, lorsqu'il avait été envoyé comme écuyer chez l'un de ses voisins. Descendance mis à part, il avait toujours fait ce qu'on attendait de lui et bien plus encore, toujours été là où on l'attendait, fiable et loyal comme jamais mais, aujourd'hui, tous ses efforts pourraient être réduits à néant à cause de cette même loyauté.

Peut-être cela aurait-il été plus simple s'il avait suivi son beau-frère, plutôt que son roi. Peut-être que ses chances de survie auraient été plus grandes...encore une question qui demeurerait sans réponse. Il n'était pas né libre, il devait suivre les ordres même si ceux-ci le menaient vers une fin plus rapide que prévue. Il ne pouvait le dire à personne mais cette absence de choix, le fait d'être enchaîné à son devoir, c'était sans doute ce qui le troublait le plus. Il avait perdu sa mère, son père, sa petite soeur et, alors que sa maison avait plus que jamais besoin de stabilité, il n'était plus lui-même certain de revoir un jour ces terres enneigées.

Alors oui, poser son regard sur Mina était ce dont il avait le plus grand besoin en ce moment. Il était un nordien, froid et peu propice à s'épancher sur ces troubles, mais il pouvait au moins trouver un peu de réconfort dans les bras celle qui avait su le faire vibrer comme aucune autre. C'était un baume sur une plaie ouverte, la douleur était toujours plaisante mais, tout contre la Swann, il pouvait au moins faire quelques pas sans se sentir paralysé par ce poids accablant.

Daemon était bien plus maladroit qu'il ne voulait bien l'admettre, et il le savait. Il était bien plus doué à la hache qu'avec les mots, ce qui prévoyait quelques bourdes sur son parcours. Il écouta alors la belle confirmer qu'elle ne souhaitait pas passer leurs derniers instants ensemble, ici, avançant que quand il serait là ce serait le souvenir de leurs soirées ensemble qui le tiendrait chaud. Pendant un instant il faillit admettre que ce souvenir était tout ce qu'il lui restait, qu'il n'avait plus rien d'autre à quoi s'accrocher mais, réalisant que ce fatalisme n'apporterait que ombre et tristesse sur leur soirée, il se ravisa. Au lieu de cela, après qu'ils se soient à nouveau unis en un chaud baiser, il admit :


« Je garderai précieusement chacun de ces moments, auprès de moi. »


Il savait bien que ces mots sonnaient comme un adieu. Ils le savaient tous les deux, Mina n'étant pas étrangère aux séparations sans retrouvailles, mais aucun d'eux ne voulait aborder le sujet, surtout maintenant. Pas de vaines promesses d'un retour qu'il ne pouvait garantir, simplement l'assurance de faire de son mieux pour lui revenir : tel avait été le seul et unique terme de leur marché. Se tenant à ce marché fait sous le regard scrutateur d'un soleil couchant, le colosse attrapa donc ses affaires, posant son manteau sur ses larges épaules, avant de suivre Mina à distance raisonnable. Après tout il n'y avait encore rien d'officiel entre eux, ils devaient donc s'en tenir à l'étiquette et jouer le jeu, pour le moment. Quand il reviendrait...s'il reviendrait, plutôt, il s'armerait alors du courage dont il serait encore pourvu, pour officialiser sa demande et lier la maison Cerwyn et la maison Swann dans la plus sacrée des unions. L'hiver et la tempête : cela sonnait bien, non ?

Toujours à bonne distance, au moins deux pas derrière Mina, le colosse hésita un instant à pénétrer dans les quartiers de la Swann, surtout en se rappelant que ses enfants y étaient également. Comprendraient-ils la situation ? Était-ce à lui de l'expliquer, ou devait-il rester dans le flou ? Le Cerwyn essaya de faire disparaître son expression sérieuse habituelle, pour avoir l'air un peu moins austère et menaçant, alors qu'il posait son regard sur la douce et adorable fille de Mina, celle dont le père lui avait été arraché trop tôt. Daemon ne s'était jamais demandé s'il était doué avec les enfants mais, face à cet être si innocent, il ne put que se fendre d'un sourire à même de faire craqueler la glace, avant de souffler :


« C'est un plaisir de te rencontrer, Lenora. »


Il laissa alors Mina ordonner qu'un repas leur soit servi, ce qu'il ne pouvait décemment refuser, avant de la laisser aller border sa fille. Pendant un instant il se trouva seul dans cette pièce et, bien évidemment, son regard de glace se posa sur le feu crépitant dans la cheminée, à quelques pas de lui. Posant son manteau sur une chaise, non lui de lui, il approcha  ses mains du feu, alors que son esprit commençait déjà à partir dans tous les sens, à nouveau. Mina était jeune et avec une famille, de quel droit rentrait-il dans sa vie pour lui causer du chagrin, s'il venait à ne pas revenir ? Pourrait-elle accepter un nordien, un étranger dans sa vie ? Auprès de sa famille ? Il aurait été bien plus pratique qu'elle se remarie avec quelqu'un de chez elle, une maison voisine...à peine eut-il commencé à se laisser embarquer dans ces pensées, que la voix de la Swann lui ramena les pieds sur terre. A la mention du fils de la dame, Daemon essaya de plaisanter par un :


«  Et je ne voudrais pas lui faire peur, non plus. Rien de mieux pour faire des cauchemars que la tête d'un nordien hirsute, dés le réveil. »


Ils s'approchèrent l'un de l'autre et, pendant ce moment de silence, le jeune homme tendit ses mains pour prendre celles – plus fines – de la dame de l'orage. Sentant cette boule au ventre toujours omniprésente, essayant de l'oublier, il lui souffla alors :


«  Il va falloir être un peu patiente, lady Swann. Quelques semaines, et nous n'auront plus besoin d'être aussi...discrets. »


Quelques semaines...c'était difficile de ne pas y penser. Daemon s'écarta légèrement, quelques minutes plus tard, lorsqu'il entendit un servant frapper à la porte, ouvrant cette dernière et apportant deux plateaux, suivi d'un second servant apportant de quoi à boire, avant de poser le tout sur la table érigée dans un coin de la pièce.


« Merci.  »


Sans demander leur reste, les servants s’inclinèrent respectueusement, discrètement, avant de prendre congé du duo devant eux. Posant un regard intrigué et impatient sur le plat devant lui, le Cerwyn commença par servir deux coupes de vin, curieux d'en connaître le goût, avant d'en tendre une à Mina. Levant son verre, il demanda alors :


«  A quoi trinquons-nous, lady Swann ? »



© NE


Daemon Cerwyn
Aiguisé et prêt
Messages : 65
Membre du mois : 4
Maison : Cerwyn
Célébrité : Alexander Dreymon

Infos supp.
Richesses : 10

Aiguisé et prêt

The last night (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX -Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t7959-daemon-cerwyn https://bloody-crown.forumactif.org/t7965-daemon-cerwyn-fiche-rp https://bloody-crown.forumactif.org/t7972-daemon-cerwyn-liens-du-seigneur-de-castel-cerwyn#235575
MessageSujet: Re: The last night (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX -Terminé]   The last night (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX -Terminé] EmptyDim 11 Sep - 9:45

Pour le moment, elle vivait au jour le jour, le compte à rebours avait commencé, le temps était à présent compté, pour le moment il n'était question que d'un départ à la guerre, mais cela voulait dire tellement plus. Si elle essayait de se dire qu'elle se devait de lâcher prise ce soir encore, de ne pas se laisser totalement dévorer par l'inquiétude, l'angoisse anticipée d'une possible perte, d'une possible disparition, son esprit n'arrivait pas à se détacher de tout ce qui pouvait bien se passer, de tout ce qui pouvait malheureusement arriver à l'homme qui se trouvait à ses côtés, contre qui elle se serrait, contre qui elle se lovait et qu'elle pressait également contre elle. Mina avait fermé les yeux, comme pour pouvoir graver les moindres détails du corps du nordien contre le sien, sa chaleur, son odeur également, tout ce qui pouvait lui permettre de se souvenir de l'homme, tout ce qui pourrait lui rappeler celui qu'il était pendant cette absence qu'elle espérait ne pas voir durer une éternité. Silencieuse, elle l'était, mais elle n'arrivait pas à couper son esprit de tous les bruits qui existaient tout autour d'eux, derrière les bordures de la tente. Le métal qu'on frappait, le crépitement du feu, les rires de certains soldats alors que le vin et la bière avaient dû couler à flots, les hennissements des chevaux qui aspiraient à se mettre en mouvement. Tout cela, elle l'avait déjà entendu, parce qu'elle avait elle-même connu la guerre, parce qu'elle avait fait parti du convoi, lors de la dernière campagne de l'Empereur, et même si elle avait eu peur, elle avait eu peur pour les autres plus qu'elle même. Les conditions de voyage n'avaient pas été agréables, mais elle était avec les jumeaux impériaux presque à chaque instant du jour et de la nuit et elle bénéficiait donc de plus de confort et de sécurité que presque l'ensemble de l'armée. Elle l'avait surtout entendu à l'époque où Béric venait à se préparer à partir combattre auprès d'Argella Durrandon.

Elle n'aurait su dire pour quel combat, contre quel ennemi mais elle se souvenait avec une exactitude presque malsaine des dernières minutes que son défunt mari avait passé avec elle. Elle se souvenait d'Enguerrand Selmy qui était venu les voir chez eux et qui avait réclamé la présence du Lord Swann sur le champ de bataille. Mina avait été sereine face à l'ami de son époux, mais quand il avait été l'heure des adieux, elle n'avait pas su retenir ses larmes. On disait des femmes enceintes, qu'elles semblaient presque avoir des pouvoirs, des sens plus développés. Comme si elle sentait déjà la disparition de l'être aimé, du père de ses enfants, elle avait commencé par bouder, ses deux mains sur son ventre arrondi, comme pour se relier à quelque chose. Puis finalement elle s'était accrochée à lui, et ses jambes avaient flanché, incapable de la maintenir debout. Il l'avait tendrement embrassé sur ses lèvres, sur son front, puis il avait fallu le laisser partir et elle s'était effondrée, de tristesse, de fatigue, de colère et d'une certaine façon d'abandon. Une partie d'elle était plus confiante aujourd'hui, mais les drames pouvaient arriver, elle, elle ne pouvait rien changer à cela. Juste faire en sorte de profiter du temps qu'on lui accordait auprès de Daemon. Et les quelques mots qu'il vint à prononcer, rendit difficile toutes paroles pour la jeune femme et elle le serra un peu plus contre elle pour ne pas risquer de voir les larmes coulées sur son visage. Elle était fatiguée de dire au-revoir, elle était fatiguée de dire adieu aux personnes qu'elle aimait et qu'elle perdait au cours des mois et des années.

Mina garda le silence et ils avancèrent ensemble, ou plutôt, ils avancèrent l'un derrière l'autre, pour ne pas éveiller un peu plus les soupçons, bien que certains soldats avaient du divulguer la scène qui s'était déroulée sous la tête quelques minutes auparavant. C'était étrange de devoir se cacher d'une certaine façon, alors qu'elle n'avait jamais eu à le faire avant. Il n'y avait guère de gestes de tendresse entre Béric et elle lorsqu'ils étaient mariés, sauf pendant ses grossesses, mais néanmoins, on savait que la femme qui marchait à côté était la sienne. Certaines personnes devaient aimer le fait de se jouer des gens et des colporteurs vivants à la Cour, pour sa part Mina n'était clairement pas convaincue mais il n'était pas question de se montrer en public hors des liens du mariage. De plus, elle ne voulait pas juste une passade, elle ne voulait pas une relation éphémère, elle voulait pouvoir retrouver l'amour, pouvoir recréer un foyer, autant pour elle que pour ses enfants. Enfants qu'elle ne pouvait ignorer et que visiblement, elle ne pouvait éviter une fois qu'elle pénétra avec le Lord dans ses petits appartements qui lui avaient été attribués. Sa fille était encore debout et elle dût la ramener au lit, prenant du temps pour la coucher avant de retrouver le fier soldat venu du Nord. Elle le regarda une longue seconde pendant qu'il se réchauffait les mains auprès du petit foyer et elle vint finalement combler la distance entre eux deux.

« Je crois bien que tu te vois bien plus terrifiant que tu ne l'es en réalité. Dans tous les cas, il est bien rare que des enfants aussi jeunes viennent à voir un visage masculin, qu'il soit hirsute ou non, au réveil. L'éducation et l'occupation de ses jeunes âmes sont totalement dévolues à leurs mères et à leurs gouvernantes, jusqu'à ce que vous, les soldats et hommes d'armes, ne veniez à récupérer nos tendres bébés pour en faire des hommes dès qu'ils ont l'âge d'apprendre à se battre ou à cultiver les champs. Néanmoins, si nous décidons de nous engager sur la voie que nous sommes, je crois, en train d'emprunter, il devra bien s'habituer à voir ton visage au réveil, aussi souvent que la guerre et le devoir le permettra. » Dit-elle tout en glissant ses mains dans les siennes. S'ils décidaient de se marier et de rendre leur relation officielle, cela viendrait sans doute à provoquer de nombreux bouleversements, changements, qu'elle ne pouvait entrevoir pour le moment. Née dans le Bief, épouse dans l'Orage, veuve à Fort-Darion, puis à nouveau mariée dans le Nord. Elle devait s'établir quelque part, pour le bien de ses enfants, mais si elle ne doutait pas de vouloir l'homme, elle n'était pas certaine de désirer s'enterrer dans le Nord. Elle recula quand on vint leur apporter de quoi manger, tournant même le dos à la porte alors que le serviteur venait à déposer leur repas et attendit qu'il sorte pour reprendre la parole. « Quelques semaines ? Ou quelques mois … Sans savoir si tu ne me reviendras finalement … Je sais que je ne dois pas penser à de telles choses, mais plus les heures passent et plus j'angoisse à l'idée de ton départ. Et puis qui sait … Peut-être vas-tu rencontrer une délicieuse jeune femme pendant les combats, une femme bien sous tout rapport qui a une vie et une histoire bien moins compliquée que la mienne et que tu décideras finalement être la mieux placée pour t'accompagner dans le Nord, devenir ta femme et par conséquent te donner des enfants. » Elle eut un pauvre sourire alors qu'elle se sentait maintenant las. Elle prit le verre et regarda Daemon dans les yeux. « Trinquons à nous ce soir. »


Mina Swann

Écoutez le chant du cygne ...
Le chant du cygne blanc !

Mina Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Messages : 1631
Membre du mois : 12
Maison : Swann
Célébrité : Amber Heard

Infos supp.
Richesses : 819

Grâce et vaillance en toute chose

The last night (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX -Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: The last night (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX -Terminé]   The last night (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX -Terminé] EmptySam 17 Sep - 3:16

The last night


“ To live in hearts we leave behind is not to die. ”



Cette guerre n'était pas la sienne, ni celle des hommes qui allaient se battre avec lui, dans les jours et semaines à venir. Il n'avait pas demandé à quitter sa terre natale pour migrer vers le sud, à laisser Castel-Cerwyn sans savoir s'il y retournerait un jour mais, malheureusement, le choix n'avait jamais été le sien. Il n'était qu'un grand de sable dans le désert, qu'un engrenage dans un rouage qui s'étendait bien au-delà des limites de ses propres terres et, s'il avait pensé être préparé à cette vie qui serait la sienne un jour, les choses s'étaient enchaînées bien trop vite à son goût. En l'espace de quelques mois il avait quitté Castel-Cerwyn, quitté son petit frère, perdu son seigneur et père, perdue le joyaux de leur famille, sa sœur, pour être à présent catapulté seigneur et commandant d'une division de l'armée nordienne. Il aurait dû avoir des années pour faire son deuil, pour se préparer à chacun de ces différents changements mais, au lieu de cela, il n'avait eu que quelques mois d'une période extrêmement troublée.
Il n'était pas le seul dans cette histoire. Plusieurs hommes avaient perdu leurs pères ou leurs fils. Plusieurs familles ne reverraient jamais les leurs rentrer chez eux, alors de quel droit pourrait-il s'arrêter un moment pour s'apitoyer sur son sort, quand sa colère n'était pas la seule présence, dans ce fort ? Il devait ravaler sa fierté, enfoncer bien profondément les plus sombres de ses pensées et continuer d'avancer, jusqu'à ce que cette fichue guerre soit terminée.

Aujourd'hui était son dernier jour de repos, avant que les choses sérieuses ne reprennent. Alors, oui, entre passer ses dernières heures de liberté avec des guerriers hirsutes ou les passer avec une belle femme comme la Swann, le choix était vite fait. Certes ils devaient encore se montrer discret en public, jusqu'à ce que Daemon ne revienne et n'officialise les choses, en tout cas, mais une fois la porte fermée et les enfants couchés ils seraient enfin seuls et libres.

Daemon ne savait pas trop comment agir envers les enfants de Mina. Il savait l'image qu'il donnait au reste du monde, l'image typique d'un nordien, mais Mina avait sa façon à elle de le rassurer sur ce point. Il ne chercherait jamais à être leur père, évidemment mais, si leur relation était faite pour durer alors, oui, ils devraient tous s'habituer à la présence de l'autre. Hochant la tête, comme pour abonder dans le sens de la dame, Daemon se fendit d'un commentaire en rapport avec les derniers propos de Mina.


« Si ? Je crois que nous savons tous les deux que ce que nous avons, ici, n'a rien d'hypothétique. C'est juste que...les seuls enfants que j'ai eu autour de moi, dans ma vie, étaient mon frère et ma sœur.  »


Il était un guerrier, pas nécessairement un bon parent. Voilà ce qu'il voulait dire mais ne parvenait pas à prononcer à voix haute. Profitant de cette union de leurs mains, de ce contact doux et chaud dont il ne pouvait à présent plus se passer, le Cerwyn s'autorisa à penser à un futur où il rentrerait de cette guerre en vie. Pourrait-il redevenir un petit seigneur, après avoir été commandant d'une division de l'armée nordienne ? Arriverait-il à profiter de cette paix chèrement gagner, si elle venait à arriver ? Il espérait bien que oui, mais il savait bien qu'il lui faudrait du temps. Restait alors une grande question : où s'installer ? Quitter sa famille et rester dans le sud, demander à Mina de faire l'inverse en montant au Nord, ou trouver un juste milieu comme à Fort-Darion ? La question fut balayée lorsque la nourriture fut apportée au couple discret, s'écartant l'un de l'autre pour donner le change, jusqu'à ce que la porte se ferme à nouveau.

Mina pensait aussi à cette éventualité, comme elle le fit comprendre au colosse. Rien d'étonnant à cela, bien évidemment, mais que pouvait dire le nordien, alors que son avenir était plus qu'incertain ? Elle essaya de plaisanter pour masquer cette fatigue, plaisanter en avançant qu'il rencontrerait peut-être quelqu'un et, au lieu de la rassurer, Daemon décida de rentrer dans son jeu. Un sourire discret sur ses lèvres, il posa sa main sur la joue de la belle, répondant :


« C'est une possibilité oui. La guerre amène son lot de surprises, assurément. Mais si ça arrive, crois-bien que je chérirai tout de même ces moments précieux passés ensemble. »


Il n'était pas le plus expressif du monde, on pourrait croire qu'il était sérieux mais la lueur dans son regard donnait une toute autre impression. S'il avait voulu de la simplicité il se serait marié avec une fille d'une maison voisine. S'il avait attendu tout ce temps, à cause de ses responsabilités et de son devoir, il devait y avoir une bonne raison, non ? Le Cerwyn n'était pas le plus dévot des hommes, mais il savait que rien n'arrivait par hasard...enfin presque rien.


« A ce soir, et tous les autres soirs que nous passerons ensemble. Aussi longtemps que tu voudras de moi.  »


Portant la coupe à ses lèvres, sentant ses entrailles se réchauffer sous le contact de ce liquide bien plus agréable que la pisse d'âne qu'il buvait habituellement, Daemon ne manqua pas de montrer qu'il était agréablement surprise, avant de poser sa coupe sur la table. Faisant un signe de tête à la belle, pour le suivre près de la cheminée, il commenta alors :


« Allez, viens. Partage moi ta chaleur, celle qui me tiendra éveillée quand je serai loin.  »


Partage-moi ta chaleur...ce fut après avoir lancé ces mots qu'il réalisa leur connotation. A l'heure actuelle il voulait surtout la sentir blottie tout contre lui, auprès du feu, mais ses mots suggéraient un exercice d'un tout autre genre. Réalisant sa maladresse, soupirant de lassitude face à sa propre bêtise, il vint alors s'asseoir près du feu, en corrigeant d'un ton confus :


« Ce n'est pas ce que...mais quel idiot je fais, décidément. Je veux juste t'avoir contre moi et profiter du moment. Est-ce une idée acceptable, pour toi ?  »

Espérant une réponse positive, le colosse tendit alors la main à la demoiselle. Il avait besoin de cela, tout autant qu'elle probablement.


© NE


Daemon Cerwyn
Aiguisé et prêt
Messages : 65
Membre du mois : 4
Maison : Cerwyn
Célébrité : Alexander Dreymon

Infos supp.
Richesses : 10

Aiguisé et prêt

The last night (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX -Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t7959-daemon-cerwyn https://bloody-crown.forumactif.org/t7965-daemon-cerwyn-fiche-rp https://bloody-crown.forumactif.org/t7972-daemon-cerwyn-liens-du-seigneur-de-castel-cerwyn#235575
MessageSujet: Re: The last night (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX -Terminé]   The last night (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX -Terminé] EmptyDim 25 Sep - 11:47

Tout le long de leur trajet, elle avait entendu le bruit des chevaux qui hennissaient d'impatience ou de fatigue, le bruit du métal des forgerons ou des épées qui venaient à s'entrechoquer, les rires gras et d'une certaine façon, le silence aussi de l'homme qui était à ses côtés en train de l'accompagner et qui semblait malgré tout un peu perdu dans ses pensées. Tout en le regardant avec tendresse, elle se demandait réellement ce qu'il pouvait penser à cet instant, il gardait toujours ce visage fermé quand il était en contact avec le public alors qu'il savait si bien s'animer quand il se retrouvait à l'abri des regards, dans l'intimité. Avait-il peur de mourir ? Ou s'était-il finalement habitué à l'idée que tout pouvait être remis en question en un claquement de doigt ? Dans tous les cas, elle espérait qu'elle lui permettrait d'avoir de bons souvenirs auxquels il pourrait se raccrocher et juste lui offrir la possibilité de se détendre et de se reposer une dernière nuit avant qu'il ne puisse plus connaître que le froid, les éléments naturels, et la dure loi des campements militaires. Pour l'avoir connu, elle était consciente de la chance qu'elle avait de pouvoir vivre dans un château. Bien sûr, ils n'étaient pas tous magnifiques et d'un confort parfait, certains venaient à être parcouru par les vents et par le froid, ils avaient au moins un toit sur la tête et d'être à l'abri des intempéries. La vie d'un soldat était toute autre et elle savait que cela pouvait peser. Elle n'en parlait pas toujours avec Béric quand il rentrait du champ de bataille, elle le laissait tranquille reprendre le cours de sa vie en tant que Lord de Pierheaume et elle se tenait à sa disposition pour pouvoir parler s'il venait à la chercher pour cela, s'il avait besoin de s'exprimer sur ce qu'il avait vécu. Elle se souvenait encore aujourd'hui, de la nuit où elle avait retrouvé le lit froid en son absence et qu'il était allé dans la chambre de leur petite fille nouvellement née. Elle avait vu les larmes venir s'accumuler au coin de ses yeux et elle l'avait laissé seule, regagnant leur chambre. Daemon était un homme qui avait ses secrets mais qui avait néanmoins pris le temps de partager avec elle. Et elle espérait sincèrement qu'il venait à se dire qu'il pourrait toujours lui parler et compter sur elle dans les bons comme dans les mauvais moments.

Pour autant, même si elle était prête à agir en tant que femme envers le Lord de la maison Cerwyn, tout droit descendu de ce royaume du Nord dont elle ne connaissait rien. Mais elle était aussi une mère et malheureusement pour lui, il fallait qu'il accepte le lot tout entier ou cela ne pourrait pas fonctionner entre eux, car elle ne pouvait en aucun cas abandonner ses enfants ou les éloigner d'elle. Elle ne pourrait tout simplement pas le supporter. Alors il n'avait vu Lenora que quelques secondes seulement, mais il y avait également Harlan et les deux étaient encore de très jeunes enfants. Alors d'une certaine façon, l'idée de devenir mère une nouvelle fois n'était nullement une inquiétude pour la jeune femme, mais il fallait faire avec deux jeunes bambins plein de vitalité et tout le monde n'était pas prêt à accepter cela. Donc elle venait à mettre la possibilité d'un avenir commun au conditionnel, pas seulement s'il revenait des combats, mais parce qu'elle avait eu une vie avant lui, un vie de femme mariée et de mère de famille, et que cela voulait dire des contraintes supplémentaires pour forger quelque chose de nouveau. « Non, notre relation n'est pas hypothétique … Bien au contraire mais … Je viens malgré tout à t'imposer les enfants d'un autre homme et … C'est une chose d'en vouloir, cela peut paraître compliquer de se retrouver à élever ceux de quelqu'un d'autre. » Elle lui fit un doux sourire alors qu'il parlait de son frère et de sa sœur. « J'imagine qu'aujourd'hui, l'un comme l'autre doivent être grands à présent, et puis potentiellement, cela voudra dire également que nous pourrions en avoir un nous aussi, et c'est bien différent alors, c'est bien plus mouvementé qu'on ne se l'imagine. Peut-être même que le combat te semblera plus agréable que cela. » Elle lui fit un clin d'œil complice.

Elle vint alors à le taquiner sur la possibilité qu'il fasse une autre rencontre qu'elle dans un futur plus ou moins proche et c'est amusé qu'elle vit qu'il se prêta au jeu tout en lui caressant tendrement la joue. Et elle vint à grogner malgré tout alors qu'il plaisantait sur le fait qu'il puisse s'intéresser à quelqu'un d'autre pendant qu'il partirait combattre. Elle le regarda avec malice et ne manqua pas de lui tirer la langue, avant de s'approcher de lui et de l'embrasser délicatement du bout des lèvres avant de trinquer de boire dans sa propre coupe de vin. Elle suivit du regard l'homme qui lui indiqua la cheminée, elle hocha doucement la tête, posant son verre avant d'arrêter son geste en entendant les paroles du Lord, venant alors à provoquer l'hilarité de la jeune femme de l'Orage. « Tu sais que plus tu essaies de t'excuser et plus je te trouve profondément adorable. » Elle vint alors à s'asseoir à ses côtés, et elle écarta les bras de l'homme pour venir se blottir contre lui, tirant à elle une couverture pour l'étaler sur ses genoux. Elle ferma alors les yeux et soupira de joie. « Nous pouvons rester ainsi toute la nuit si tu le désires … » Souffla-t-elle alors.


Mina Swann

Écoutez le chant du cygne ...
Le chant du cygne blanc !

Mina Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Messages : 1631
Membre du mois : 12
Maison : Swann
Célébrité : Amber Heard

Infos supp.
Richesses : 819

Grâce et vaillance en toute chose

The last night (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX -Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: The last night (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX -Terminé]   The last night (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX -Terminé] EmptySam 1 Oct - 21:56

The last night


“ To live in hearts we leave behind is not to die. ”



Depuis combien de temps s'était-il habitué à cette ambiance, à ce brouhaha permanent ? Depuis combien de temps est-ce que les mouvements de troupes, et le tintement  des lames l'une contre l'autre étaient devenus son quotidien ? Jadis il était le garçon qui ne cessait de courir, de grimper sur les remparts de Castel-Cerwyn, le garçon passé maître dans l'art de faire tourner sa gouvernante en bourrique et de lui glisser entre les deux mais, aujourd'hui, cette énergie semblait s'être totalement éteinte. Il en connaissait la raison, bien sûr, mais c'était aujourd'hui, à la veille du départ vers des horizons bien moins paisibles, qu'il avait réalisé que cette guerre était devenu son quotidien.
Peut-être n'avait-il jamais été fait pour la paix, ou peut-être s'adaptait-il simplement facilement aux événements de la vie, mais une question demeurait: parviendrait-il à apprécier le silence et la paix, à nouveau, lorsque cette guerre stupide serait terminée ? Parviendrait-il à rentrer à Castel-Cerwyn et dormir, une nuit complète, sans s'attendre à une attaque à chaque instant ? Sans entendre les cris de ses hommes et le fracas des lames contre boucliers ? Il aurait aimé dire que oui, aimé croire qu'il était au-dessus de tout cela et que la guerre ne l'avait pas marqué, mais ses nuits étaient devenues bien trop courtes pour prétendre le contraire.

Il lui faudrait du temps, mais Daemon savait qu'il ne serait jamais plus l'homme qu'il fut jadis. Il en avait trop vu, trop senti, trop fait pour récupérer le peu d'innocence qu'il avait encore, avant que toute cette boucherie insensée ne commence.

Mais ce soir il n'était pas question de récupérer son innocence, ou de trouver un quelconque chemin vers la rédemption. Ce soir il pouvait laisser tomber ses armes, ses titres, ses barrières, reprendre son souffle car les semaines à venir ne lui donneraient pas ce luxe. Qu'il en profite pendant qu'il en était encore temps, telle était l'idée qu'il avait en tête, depuis que Mina était venu le voir dans sa tente, quelques instants plus tôt. Partager sa couche avec une inconnue était simple, mais le seul plaisir de la chair n'était pas suffisant pour faire oublier au Cerwyn l'enfer qui l'attendait, dés demain. Il voulait un moment de calme, de paix et, si jadis sa sœur ou sa mère auraient été capables de dompter la tempête faisant rage dans son esprit, aujourd'hui ce rôle semblait incomber à Mina. Avait-elle seulement conscience de la charge allant avec cette responsabilité ?

Certes, la demoiselle avait aussi ses bagages. Son passé, sa famille, l'ombre de son regretté époux et ses enfants. D'ordinaire, il serait compliqué pour un homme d'accepter les enfants d'un autre dans sa famille, ou tout du moins Daemon comprit que c'était le cas quand Mina en fit la mention. Il savait qu'il était plus de simple de tout recommencer à zéro, mais il ne pouvait pas nous plus ignorer ce qu'il ressentait, pas totalement en tout cas. Il se permit donc un petit commentaire, d'un :


«  Si les derniers mois m'ont appris une chose, c'est que la famille ne s'arrête pas aux seuls liens du sang.  »


S'il pouvait accepter des soldats comme ses frères, il pourrait aisément accepter les fils de Mina dans sa famille. Ces derniers parviendraient-ils à accepter le nordien, par contre ? Là était la question essentielle. Vint alors la mention des frères et sœurs du jeune homme, ce à quoi il répondit d'un :


« Mon frère est grand, oui. Il a la charge de gérer notre maison, en mon absence. Il est encore jeune, mais volontaire. Ma sœur, quant à elle... »


Il aurait voulu continuer, admettre que Mina ne connaîtrait jamais sa sœur, mais les mots restèrent bloqués au fond de sa gorge. Au lieu de cela il se racla donc cette même gorge, enchaînant ensuite sur l'idée de la famille qu'ils finiraient par fonder, et surtout les nombreuses nuits de pratique qu'ils devraient avoir avant que cela n'arrive. Souriant, imaginant l'idée l'espace d'un instant, le Cerwyn aquiesça d'un :


«  Je demande à voir ça. »


Vint alors le moment pour le jeune homme de s'asseoir près du feu et, une fois encore, il trouva le moyen de se ridiculiser. Pas étonnant qu'il ouvrait si rarement la bouche, compte tenu du fait qu'il sortait bêtise sur bêtise, à chaque fois. Soupirant face à sa propre maladresse, il écouta la Swann se moquer de lui, des mots ayant dépassé sa pensée, avant de se rapprocher de lui.


« Que puis-je dire ? Je suis un soldat, après tout. Bien plus doué avec une hache qu'avec les mots. »


Décidément, elle avait vraiment tiré le mauvais numéro, si elle voulait quelqu'un avec qui partageait des moments doux et des conversations profondes. Mina vint alors s'asseoir à côté du Lord et, lorsque ses larges bras se refermèrent doucement autour d'elle, lorsqu'il put enfin se rappeler le sens du mot chaleur, il sut qu'il ne pourrait pas la laisser partir de si tôt.


Que les Anciens Dieux soient bénis, il avait vraiment besoin de cela.

© NE


Daemon Cerwyn
Aiguisé et prêt
Messages : 65
Membre du mois : 4
Maison : Cerwyn
Célébrité : Alexander Dreymon

Infos supp.
Richesses : 10

Aiguisé et prêt

The last night (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX -Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t7959-daemon-cerwyn https://bloody-crown.forumactif.org/t7965-daemon-cerwyn-fiche-rp https://bloody-crown.forumactif.org/t7972-daemon-cerwyn-liens-du-seigneur-de-castel-cerwyn#235575
MessageSujet: Re: The last night (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX -Terminé]   The last night (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX -Terminé] Empty


Contenu sponsorisé


The last night (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX -Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
The last night (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX -Terminé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» On that night, she slept like she never did [Tour III - Terminé]
»  Do not go gentle into that god night [Tour IV - Terminé]
» A light in the night has gone out [Tour VI - Terminé]
» Night's Queen ✘ Rhaneys Braenaryon [Tour IX - Terminé]
» Lynara Brax | One night will remind you how we touched and went our separate ways

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Nord de Westeros :: Les Terres Impériales :: Fort-Darion-
Sauter vers: