Tumblr  Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Clé licence Windows 10 professionnel 32/64 bits ...
Voir le deal
12.90 €

A la lumière d'un visage du passé [Tour VII - Terminé]
MessageSujet: A la lumière d'un visage du passé [Tour VII - Terminé]   A la lumière d'un visage du passé [Tour VII - Terminé] EmptyDim 17 Mar - 11:54

Plusieurs jours étaient passés depuis qu’il était rentré à bride abattue à la capitale impériale, Fort-Darion et depuis son entrevue avec l’Empereur. Sa situation avait changée, drastiquement. Il y avait tellement d’évolutions dans sa vie ses derniers temps. Son départ de l’armée royale pour suivre Kevan, sa rencontre avec Yesaminda, sa loyauté naissante envers l’Empire, sa participation au Collège Impérial, ses doutes concernant son ami et roi,  son mariage avec celle pour qui son cœur battait, le départ de Fort-Darion et pour finir son retour lorsqu’il avait découvert que cela s’était fais sans prévenance auprès du couple impérial ou du Maréchal. Une faute qu’il avait commise lui aussi et il avait été prêt à assumer les conséquences de son erreur. Il avait fais un choix, celui de servir l’Empire, de protéger les valeurs prônées par cette entité, car il se reconnaissait dans celles-ci.  

Cela l’avait poussé à s’écarter de Kevan qu’il n’arrivait plus à reconnaître depuis quelques temps pour s’adonner dorénavant et entièrement à son allégeance envers l’Empire. Il ne nourrissait aucun regret dans sa décision, à part le fait que s’il avait tenu tête à l’ancien connétable juste après le Collège, s’il aurait tout fais pour lui ouvrir les yeux, alors la situation aurait été peut-être différente aujourd’hui. Cependant, il était trop tard pour ressasser le passé, il était résolu dans son action.  Garlan avait été des plus heureux de pouvoir retrouver son épouse, son absence n’avait pas duré bien longtemps au final, mais il n’avait pas cessé de penser à elle. Il comptait bien profiter de chaque instant qu’il le pourrait en sa compagnie, être là pour elle, l’aimer, être plein d’intentions à son égard, le jeune homme ne pouvait se comporter autrement à son égard.

Chacun avait ses obligations, sa femme auprès des enfants du couple impérial et Garlan dans la cavalerie dorénavant. Si bien qu’il allait se présenter tous les matins à peu près à la même heure au chef de corps pour être à sa disposition et suivre ses directives.  Il faisait toujours être en avance, car il détestait être en retard et faire attendre une quelconque personne. La journée avait passée à toute vitesse, c’était toujours le cas lorsque cette dernière était bien chargée sans de temps morts. Le jeune homme s’était bien couvert, car même si la neige n’était pas tombée en ce jour, il n’en restait pas moins qu’ils étaient encore bel et bien en hiver. Les températures étaient basses et le bieffois s’était bien couvert pour être sûr de ne pas finir frigorifier et ne pas tomber malade également. Il s’était retrouvé mortifier par le froid lors de son voyage de retour vers Fort-Darion lorsqu’il eut quitté la troupe de Kevan.

La journée d’aujourd’hui était différente de celle de hier et il était persuadé que ça serait le cas pour les suivantes. Il aimait la diversité des tâches qu’on lui confiait, on lui avait donné une seconde chance et il ne comptait pas faire regretter à l’Empereur son choix. On le congédia lorsqu’on n’eut plus besoin de lui et que la lumière faisait place à l’obscurité. Pénétrant à l’intérieur du castel, éclairé par la lumière des torches fixées au mur, il tenterait de voir si Yesaminda pourrait lui accorder un peu de temps ou si elle était trop prise par les héritiers. Au détour d’un couloir, des rires enfantins se firent entendre, avant qu’une petite fille blonde aux cheveux tous emmêlées se projette dans ses jambes, ne regardant pas où elle allait. Par réflexe, Garlan la retint pour qu’elle ne vacille pas suite au choc. Elle ne semblait pas avoir mal et un grand sourire arborait son visage, elle semblait excitée et enthousiaste en le regardant de ses grandes billes bleues.

Le bieffois plia les genoux pour se mettre à sa hauteur, sourire bienveillant au visage. «Ce n’est pas bien prudent de ne pas regarder où tu vas ainsi, petite, tu aurais pu te blesser. » Ce n’était pas pour lui faire la morale, mais il s’inquiétait quand même de son état, et s’enquit donc. « Tu ne t’es pas fais mal, au moins?  Où courais-tu ainsi comme ça, jeune fille ?  . » Même si le castel était un lieu sûr, il était étrange qu’un enfant si jeune soit laissé ainsi sans surveillance. Peut-être qu’à force de courir comme ça comme une dératée, elle s’était perdue, il lui proposa donc : « Je devrai te raccompagner auprès de tes parents, ces derniers doivent se faire une sang d’encre de ne plus t’apercevoir. »


“Loyalty means I am down with you whether you are wrong or right, but I will tell you when you are wrong and help you get it right.”



Spoiler:
 


Dernière édition par Garlan Goldwyne le Dim 12 Mai - 13:56, édité 1 fois
Garlan Goldwyne

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Ser / Capitaine dans la cavalerie impériale
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Garlan Goldwyne
Par-delà le cap !
Messages : 6699
Membre du mois : 32
Célébrité : Joshua Sasse
Maison : Goldwyne
Caractère : Loyal ♠ Rancunier ♠ Blasé ♠ Téméraire ♠Juste ♠ Têtu ♠ Galant ♠ Méfiant
Par-delà le cap !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A la lumière d'un visage du passé [Tour VII - Terminé]   A la lumière d'un visage du passé [Tour VII - Terminé] EmptyDim 17 Mar - 21:21

Tout doucement, elle s'était mise naturellement à chantonner pour pouvoir bercer son fils. A présent, qu'elle était sortie de son état léthargique et qu'elle avait réussi depuis peu à quitter cet environnement confiné dans lequel on l'avait gardé encore presque trois longues semaines après son réveil. Retrouver ses enfants avait été la plus belle chose qui avait pu lui arriver, elle avait envie de passer chaque moment en leur compagnie, les voir grandir était une chance qu'elle ne pouvait pas perdre à nouveau. Elle aurait pu mourir lorsqu'elle avait mis le petit Harlan au monde, elle aurait pu mourir ces dernières semaines, ce n'était clairement pas une bonne idée d'avoir pris la décision de voyager si peu de mois après son accouchement difficile et d'aller de Pierhaume à Accalmie puis de rejoindre Fort-Darion avait mis son corps à rude épreuve, mais comme toujours elle avait réussi à s'en sortir. Peut-être que les Sept avaient entendu ses prières silencieuses dans son sommeil pour pouvoir lu donner un second souffle de vie. Alors depuis, elle prenait le temps, le temps de caresser le doux visage de son fils, ses petites boucles brunes qui étaient en train d'apparaître dans sa chevelure, ses joues rouges et potelés d'un bébé en bonne santé. De tous les rôles qu'elle avait un jour voulu occupé, de tous les rôles qu'elle avait un jour occupé, celui de mère était sincèrement celui qu'elle préférait entre tous, où elle se sentait le plus accomplie. Cependant, après deux accouchements, s'il y avait bien une chose qu'elle ne désirait plus c'était de tomber enceinte. Le fait qu'elle soit veuve lui assurer une certaine tranquillité pour le moment, mais elle était jeune et peut-être qu'elle viendrait à être remarié. Pour autant, elle était prête à pleinement s'accomoder d'une existence sans grossesse et surtout pas au péril de sa vie. Elle pouvait sans aucun problème se contenter de Lenora et de Harlan. Le petit garçonnet avait d'ailleurs fini par s'assoupir et la nourrice ne manqua pas alors à rassurer Mina, lui indiquant qu'elle pouvait prendre le relais auprès des deux enfants Swann. Harlan ne semblait pas réussir encore à trouver le sommeil, il semblait que les changements de domicile et de climats n'arrivaient pas à apaiser l'enfant et il ne resterait endormi que pendant quelques heures dans le meilleur des cas.

Lenora l'attendait à son tour et Mina lui proposa alors une promenade dans les couloirs de la forteresse de Fort-Darion, elle tenait avec tendresse la main de sa fille. Pour autant, la petite était remuante, comme elle l'était elle-même enfant, et elle n'avait aucunement envie de se contenter simplement d'une petite balade, son envie de jouer avait repris le dessus et elle avait le désir de faire une partie de cache cache. Si Mina suivit le mouvement au début, elle finit par se sentir dépasser, alors qu'elle sentait sa poitrine en train de se comprimer petit à petit, signe qu'elle n'avait pas repris pleinement possession de ses moyens et de ses forces. Cependant Lenora, elle, au contraire avait la santé et la jeunesse, et même si sa mère n'avait que vingt-deux ans, elle était en train de se faire distancer par une petite fille ayant à peine plus de deux ans … Elle s'arrêta quelques instants pour pouvoir reprendre son souffle avant de reprendre d'un pas plus long ses recherches dans le dédale des couloirs, appelant d'une voix douce Lenora. La petite fille, quant à elle, avait un sourire d'ange à ses lèvres, lançant un regard plein de malice aux yeux de l'homme qui l'avait attrapé, elle se retourna un instant quand elle entendit alors la voix de sa mère résonner à travers les couloirs, signifiant qu'elle n'allait pas tarder à arriver. Elle posa un doigt sur ses lèvres puis elle fit la même chose sur les lèvres de l'homme comme pour lui dire de garder le silence, puis elle se tourna légèrement et elle ferma les yeux avant de se cacher le visage avec ses petites mains. Mina sortit alors d'un couloir adjacent et s'approcha de la petite tête blonde qui pensait devenir invisible aux yeux de sa mère dans une piètre manœuvre de camouflage. Mina se précipita alors, gênée de voir qu'elle était en compagnie d'une homme, elle refusait qu'il soit indisposé par la présence de la petite fille. « Lenora Swann ! Je t'ai retrouvé ! » Elle s'agenouilla et avec un doux sourire la petite fillette se jeta dans les bras de sa mère, l'enserrant de toutes ses forces. Elle embrassa tendrement le front de la petite demoiselle avant de tourner son visage vers celui de l'homme, qui la fixait avec intensité et qui semblait choquer. Elle relâcha d'un coup Lenora pour pouvoir se jeter à son cou, ne pouvait retenir les larmes de couler sur ses joues. « Par les Sept! Tu es en vie ! J'ai eu si peur quand j'ai appris pour Kevan ! »


Mina Swann

Écoutez le chant du cygne ...
Le chant du cygne blanc !
Mina Swann

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady de la Maison Swann
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Mina Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Messages : 675
Membre du mois : 0
Célébrité : Amber Heard
Maison : Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A la lumière d'un visage du passé [Tour VII - Terminé]   A la lumière d'un visage du passé [Tour VII - Terminé] EmptyLun 18 Mar - 17:40

Garlan ne pouvait pas s’empêcher de se montrer attendri à l’égard des enfants lorsqu’il en croisait, cela dépendait du contexte de la rencontre bien entendu. Ils représentaient l’avenir, ils étaient tous passés par ce stade un jour ou l’autre. Ce moment de la vie où l’insouciance semblait le maître mot pour gérer son existence, où tout pouvait se porter au jeu, au rire. Le jeune homme espérait également avoir un jour des enfants, si les dieux en faisaient la faveur à leur couple, rien ne le rendrait plus heureux que cela, bien qu’en état il était déjà très satisfait de sa situation. Fonder une famille avec Yesaminda, ensemble, il savait que c’était leur volonté commune. De part son passé, son épouse était surement bien plus préparer à cela que le bieffois, elle avait déjà enfanté et avait élevé son fils avec tout l’amour qu’une mère pouvait porter au fruit de ses entrailles. Il lui avait été injustement enlevé par son mari, et malgré cette épreuve, elle semblait prête à reformer une famille avec lui.

Le chevalier ferait tout pour ne lui pas lui faire regretter cette décision. En tout cas il reconnaissait bien cette insouciance si caractéristique des enfants de cet âge chez cette petite. Son air jovial ne pouvait que réussir à faire sourire l’homme qu’il était. Il crut reconnaître un air vaguement familier chez elle, ses jeunes traits faisaient revenir le souvenir d’une certaine personne. Une personne avec qui il avait été très proche, mais qui avait été aussi  une source d’immense tristesse, d’inquiétude et également, il fallait le dire, de déception lorsqu’elle avait décidé de ne plus lui fournir de nouvelles et de refuser de le voir lors de ses rares séjours en la demeure natale ou à la capitale. Ses yeux s’écarquillèrent lorsque des paroles retentirent dans le couloir adjacent. Cette voix. Il la connaissait. Du moins pensait-il la reconnaître. Mais non, ce n’était pas possible. Garlan ne pouvait pas y croire, ne voyant pas comment les événements auraient pu s’enchaîner et les raisons qui auraient conduis leurs deux personnes à se revoir ici, au bout de trois ans.

Non ce n’était pas possible, il recentra difficilement son attention vers la jeune fille pour essayer de lui faire penser à autre chose. Elle lui intima le silence et cacha son visage à l’aide de ses mains, alors qu’une femme débarqua à l’angle du couloir. Ce visage du passé éclairée par la lumière émise par les torches, elle. Il avait préféré ne pas y croire, car il ne pensait pas que c’était possible. Pourtant elle était bel et bien là. Le sourire de Garlan avait disparu, la bouche entrouverte, il ne savait pas quoi penser, il ne savait pas non plus comment il devait réagir face à cela. Perturbé, il resta là, à la fixer, alors qu’elle ne semblait pas avoir porté son attention sur lui et c’était précipité dans les bras de la petite cachotière.  Puis tout à coup, leurs deux regards se recroisèrent et la jeune femme se jeta dans ses bras, se laissant choir à ses émotions en pleurant.

Garlan avait un peu de mal à se confronter à cette réalité, pourtant elle était là, depuis tout ce temps. Surpris, la voix émue par ces retrouvailles improbables, il souffla :« Mina…» Ses bras se refermèrent dans son dos, réaction naturelle d’un frère envers sa sœur, il n’eut aucun mot envers elle pendant un certain temps, son esprit devant prendre le temps de tout assimiler, dont ce flot d’émotions qui lui saisissait les entrailles. « Toi ici… C’est improbable, Mina. Je peine à y croire… » Dans sa voix, il n’y avait rien qui aurait pu faire penser qu’il était déçu, bien au contraire, il avait été très proche de sa sœur dans le passé, c’était surement une des personnes dans leur maison avec qui il s’entendait le mieux. « …après toutes ces années. » Il ne l’avait pas oublié, cette blessure, l’absence qu’elle avait laissée, elle qui avait été si importante pour lui.

Elle avait affirmé qu’elle s’était inquiétée en apprenant pour Kevan, elle avait dû faire référence à leur désertion de l’armée royale. C’était un événement assez marquant et ce dernier avait dû être transmis dans bien des royaumes à Westeros, si bien qu’il n’était pas étonnant qu’elle soit au courant. Il écarta quelque peu sa tête de sa sœur, la regardant, ses sourcils se froncèrent, pensif, des tas de questions se bousculaient dans sa tête alors qu’il repensait aux paroles qu’elle avait eu.  « Swann… » Ses yeux se portèrent vers la jeune fille avec ses grands yeux qui les regardait ne comprenant pas tout ce qui se passait, elle réussit à revenir un léger sourire à son visage. Elle ressemblait bien à sa sœur, aucun doute là-dessus. « Il s’agit de ta fille, Mina ? La dernière fois que je t’ai vu, c’était à Hautjardin, j’ignorai alors que notre père te destinait à une quelconque union. Enfin… Je n’ai jamais été dans ses confidences après tout. »

Garlan recentra son attention sur sa sœur. « J’ai tellement de questions, Mina. »


“Loyalty means I am down with you whether you are wrong or right, but I will tell you when you are wrong and help you get it right.”



Spoiler:
 
Garlan Goldwyne

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Ser / Capitaine dans la cavalerie impériale
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Garlan Goldwyne
Par-delà le cap !
Messages : 6699
Membre du mois : 32
Célébrité : Joshua Sasse
Maison : Goldwyne
Caractère : Loyal ♠ Rancunier ♠ Blasé ♠ Téméraire ♠Juste ♠ Têtu ♠ Galant ♠ Méfiant
Par-delà le cap !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A la lumière d'un visage du passé [Tour VII - Terminé]   A la lumière d'un visage du passé [Tour VII - Terminé] EmptyDim 24 Mar - 17:16

Le monde était plein de surprises, bonne ou mauvaise, la vie trouvait toujours le moyen de vous emmener à travers des chemins différents, à vous apporter quelque chose. Quelque chose qui pouvait tout vous faire perdre ou tout vous faire gagner. A cet instant, à cet instant, Mina avait le cœur au bord des lèvres, les larmes ne cessaient de couler ses joues et elle avait la gorge bien trop serrée pour pouvoir trouver les mots. Elle se souvenait de la dernière fois où elle avait serré Garlan dans ses bras à Hautjardin. Ils avaient toujours été si proche, il avait toujours été là pour veiller sur elle. Elle ne lui avait rien dit déjà à l'époque alors que les prémices du mariage étaient en train de se décider en au lieu. Son père avait pris la décision de la donner en mariage, elle avait l'âge pour cela, à presque dix-neuf ans, il n'était pas acceptable que la dernière de ses filles ne soit pas rapidement unis à un homme et qu'elle rende service à sa famille. La proposition qu'on lui avait faite ne pouvait se refuser, et puis ce serait sans doute le meilleur moyen pour pouvoir éloigner le plus loin possible Mina de la Treille et d'une certaine façon de son frère, dont il estimait qu'il ne pouvait avoir une bonne influence sur la demoiselle. Leur père lui avait strictement interdit de mettre Garlan au courant, il voulait qu'elle coupe tout contact avec lui, faisant planer les plus graves menaces sur sa tête, notamment celle de dire à quiconque que Mina n'était pas une lady digne de ce nom et qu'elle s'offrait à tous les hommes qui pouvaient la désir. Sans aucune vertu, elle n'aurait alors plus aucune chance de contracter un mariage correct et alors elle perdrait tout, jusqu'à sa place auprès de lady Aleyna Tyrell. Elle n'aurait plus rien eu et elle n'aurait pas su quoi faire de sa vie après ça. Alors, elle avait serré Garlan tout prêt de son cœur, si fort qu'elle avait eu peur qu'il vienne à se douter de quelque chose et il en avait même ris, lui promettant qu'il se reverrait bientôt. Oui, ils avaient prévu de se revoir mais la vie en avait décidé autrement. Il s'était éloigné, elle s'était effondrée le regardant s'éloigner en se demandant si un jour, il pourrait se retrouver. Peut-être après la mort de leur père sans doute. Elle s'était arrangée avec Kevan pour pouvoir continuer à avoir des nouvelles de Garlan puis ils avaient tous les deux désertés de l'armée royale et alors, alors elle avait fini par perdre espoir. Puis, tout s'était enchainé, le départ de Béric, l'annonce de sa mort, son accouchement compliqué, la maladie qui avait manqué de peu de l'emporter dans la mort. Mina était comme un chat, elle retombait toujours sur ses pattes et dès qu'on lui avait donné son feu vert, elle s'était levée et elle était retournée plaider sa cause auprès de l'empereur. Elle avait alors su, elle avait appris le destin de son frère et elle avait furieusement eu envie d'assassiner de ses propres mains Kevan pour avoir été aussi stupide et de mêler son frère a tout cela.

Elle ne pensait pas qu'elle le retrouverait là au beau milieu d'un couloir à la nuit tombée en train de courir après Lenora. Doucement ses larmes se calmèrent, elle caressa le visage de son frère, passa ses mains dans ses cheveux et embrassa tendrement ses joues. « Ce n'est pas improbable … C'est le destin … Je savais qu'un jour on se reverrait … Je ne savais pas où et quand mais je savais qu'un jour j'aurais la chance de te retrouver ... » Elle baissa un instant les yeux, honteuse. Comment pourrait-elle lui expliquer, il risquait sans doute de lui en vouloir, mais elle avait voulu se protéger alors que lui était si loin, elle ne voulait pas qu'on puisse dire d'elle qu'elle était une femme des plus inconvenables alors que sa nature était à l'entière opposée de ce que son père aurait pu faire planer comme doutes. Elle sourit tristement. « Et j'ai toutes les réponses qu'il te faut ... » Elle caressa encore une fois sa joue avec douceur avant de reculer pour pouvoir faire une place à Lenora qui ne pouvait pas comprendre ce qu'il se passait, à part le fait qu'elle était en train de voir sa mère pleurer et alors Mina sentit tout le petit corps de sa fille prit d'une certaine fébrilité et elle vit des larmes perlées aux coins de ses yeux. Doucement, Mina prit sa fille tout contre son cœur et la berça quelques instants pour pouvoir calmer ses pleurs, lui chuchotant à l'oreille que tout allait bien qu'elle ne devait surtout pas s'inquiéter pour elle et que l'homme en face d'elles n'était pas méchant pour le moindre sou. Lentement, le visage de la fillette se décala un peu pour pouvoir mieux regarder Garlan, et Mina fut heureuse de voir un sourire apparaître sur son visage. La crise était maintenant passée. Elle posa un léger baiser sur son front avant de regarder à nouveau son frère. « Oui c'est ma fille … Garlan je te présente Lenora … Lenora voici ton oncle Garlan ... » Elle sourit avec toute la tendresse du monde. « Je lui ai souvent parlé de toi … Je suis si heureuse qu'elle te rencontre enfin … Tu sais j'aurais aimé tout te dire … Mais père … » Elle se releva lentement en prenant Lenora dans ses bras. « Suis-moi … Je dois mettre cette jeune demoiselle au lit et nous pourrons alors parler plus tranquillement. » Elle posa sa fille par terre et prit la main de Garlan, ne voulant plus la lâcher. Elle commença à avancer dans le couloir en direction de ses appartements, Lenora sautillant devant eux, elle ajouta à l'attention de sa fille. « Et toi, je t'interdis de réveiller ton frère en arrivant, Harlan est déjà assez difficile de l'endormir comme ça ... » 


Mina Swann

Écoutez le chant du cygne ...
Le chant du cygne blanc !
Mina Swann

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady de la Maison Swann
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Mina Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Messages : 675
Membre du mois : 0
Célébrité : Amber Heard
Maison : Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A la lumière d'un visage du passé [Tour VII - Terminé]   A la lumière d'un visage du passé [Tour VII - Terminé] EmptyDim 7 Avr - 17:21

Le destin est parfois cruel, certains jugeront qu’il s’acharne sur vous à certaines périodes de votre vie lorsque les événements dramatiques s’abattent sur votre personne. Le plus dur dans ces moments-là est de rester fidèle à ses principes, ne pas flancher, faire honneur à toutes les personnes qui auront pu croire en vous. Ce n’est pas facile, ça ne l’est jamais. Mais on ressort souvent plus fort de ce type d’épreuve, bien qu’à jamais marqué par la tristesse, par la déception et le désespoir ressentie. Pour d’autres, c’était les dieux qui mettaient sur votre route ces péripéties et cela pouvait avoir différentes origines. Soit pour vous punir des multiples pêchés que vous auriez pu commettre tout au long de votre vie, un moyen de les expier également si vous étiez capables d’en venir à bout. Soit parce qu’on voulait vous tester, vous et vos valeurs, pour être certain que vous ne dévierez pas du droit chemin malgré que « le ciel vous tombe sur la tête ».

Oui les dieux sont parfois cruels. Bien que les plus sceptiques diront, quant à eux, que ce n’est que le hasard et qu’on est le maître de son destin, cela dépend bien sûr de sa place dans la société, car bien souvent des individus ont une énorme influence sur la vie d’autrui. Comme les gens de sang de royal et les personnes issues de la noblesse. Garlan, lui, ne savait pas trop quoi en penser, peut-être était-ce un mélange de tout cela, bien qu’il fût certain qu’on récolte ce que l’on sème. C’est pour cela qu’il faisait en sorte de son côté de rester fidèle à ses valeurs et à la parole donnée. Afin d’avoir le moins de remords possible, n’avoir aucun regret, c’était essentiel pour être droit dans ses bottes et ne pas avoir honte de lui.

Que ce soit l’ordre logique des événements, les dieux ou que sais-je encore, ils avaient été séparés. Et cela faisait bien longtemps maintenant qu’il n’avait pas revu sa sœur. Et cependant, ils se retrouvaient aujourd’hui, en ces lieux. Qui l’eut cru ? Garlan n’y croyait plus, même si cela faisait mal, il avait dû se faire une raison. L’espoir peut être une source de motivation comme une autre. Mais parfois, il y a des causes auxquelles il ne vaut plus croire, car la souffrance entraînée est bien supérieur aux effets bénéfiques ressentis. Donc oui, il ne pensait plus revoir  sa sœur, même si cela l’attristait énormément. Et elle était là, à présent, dans ses  bras. Le fait de la voir si attristée, en larmes, l’émouvait bien entendu. Lui aussi était pris par les émotions, même s’il n’en faisait pas autant l’étalage que Mina. Même si elle lui avouait qu’elle n’avait jamais perdue espoir de le revoir, Garlan se sentait obligé de dire ce qu’il ressentait, ce qu’il avait ressenti à l’époque. Il ne souhaitait rien cacher à sa sœur.  « Tu as alors nourri l’espoir pour nous-deux Mina… N’ayant plus de tes nouvelles, pas même une missive pour me rassurer de ton état, je n’y croyais plus… Je ne pensais plus jamais te revoir. »

Les mots pouvaient être durs à entendre, il en avait pleinement conscience, ce n’était pas évident non plus pour lui de dire cela. Mais il faisait part de la déception qu’il avait ressenti il y a trois ans, la dernière fois où il avait vu sa sœur, n’ayant plus aucune nouvelle d’elle du jour au lendemain si on pouvait dire cela comme ça. Profitant de la proximité avec sa sœur, il déposa un baiser sur son front et souffla. « Je n’ai jamais été aussi heureux d’avoir tord, je prierai les sept de ne plus jamais nous séparer ainsi. »  Mina avait apparemment toutes les réponses à ses questions, il avait ressasser énormément les événements, pour savoir ce qu’il avait pu faire qui aurait provoqué l’éloignement de sa sœur, s’il avait fauté. Oui il s’était énormément remis en question.  Sa sœur réussirait surement à l’apaiser, répondre à toutes ses questions, donner les raisons qui avaient poussées son comportement, s’il y en avait.

La petite fille ne devait pas comprendre ce qui se passait sous ses yeux et elle était mise en dehors de la conversation. Si bien qu’elle imita le comportement de Mina en pleurant, c’était un crève-cœur de voir cette petite tête blonde pleurer. Sa sœur la prit dans ses bras et la rassura, si bien qu’elle réussit à la consoler par ses gestes et ses mots.  C’était donc bien sa fille, Lenora, il avait pu entendre son prénom un peu plus tôt lorsque sa mère lui courait après.  Les présentations  étant faites, Garlan vint saisir délicatement la main de la jeune demoiselle dans la sienne qui lui affichait un grand sourire, malgré que ses joues fussent encore mouillées par les larmes qui y avaient coulées récemment. « Je suis très content de faire ta connaissance, Lenora. Nous avons un retard à combler me semble-t-il, mais nous aurons tout le temps d’apprendre à nous connaître dans les jours prochains. »  Elle portait de nombreux traits similaires à ceux de Mina, à vrai dire, le chevalier se souvenait de comment sa sœur était lorsqu’elle avait cet âge, mais oui, c’était son portrait craché.

Sa sœur lui assura qu’elle avait voulu tout lui dire et le mot qu’elle prononça pour terminer sa phrase lui provoqua un frisson qui parcourut son échine. Il balaya certaines questions de son esprit, n’ayant plus lieu d’être suite aux propos de la jeune femme, elle mettait l’accent sur un événement auquel il avait pensé à l’époque. Il gardait cela pour un peu plus tard.  Pour le moment, il allait raccompagner Lenora jusqu’aux appartements de sa sœur et il apprit encore une fois un nouvel élément. C’était la journée des retrouvailles et des découvertes aujourd’hui.  « Décidément, je pense que tu vas avoir énormément de choses à me raconter. En moins de cinq minutes, voilà que je retrouve ma sœur que je ne pensais plus revoir et que j’apprends que je suis maintenant l’oncle de tes enfants.  » Il avait dis cela sur un ton pince sans-rire, comme pour dédramatiser la situation. Du moins essayait-il de le faire.

Ils arrivèrent assez rapidement dans les appartements de Mina et la jeune fille fut confiée à la gouvernante. Garlan demanda à voir son neveu, en silence bien sûr pour être certain de ne pas le réveiller. Un petit brun, peut-être avait-il les cheveux de son père, il l’ignorait, le bieffois ne le connaissait pas.  En tout cas, il avait ceux de son oncle, ce qui le fit sourire. Ils s’attardèrent un peu près de lui, en silence, le chevalier était encore tout retourné par les événements, il caressa les joues du petit bout et ils sortirent de la chambre pour ne pas le déranger. Ils s’isolèrent dans ce qui ressemblait à un bureau,  là ils pourraient parler à leur aise sans être déranger.  Il s’enquit d’abord de l’état de santé de santé de sa sœur qui semblait bien fatiguée : « Tu me sembles quelque peu affaiblie ? Es-tu sûre que tout va bien ?  » Les traits de sa jeune sœur ne mentaient pas, même s’il ne l’avait plus vu depuis longtemps.  Il attendit qu’elle le rassure sur sa santé avant d’entrer dans le vif du sujet.

« Tout à l’heure, une des premières questions qui me venait à l’esprit était de connaître la raison du pourquoi tu n’as plus souhaité me voir ou échanger avec moi pendant ces trois dernières années. Jusqu’à ce que tu prononces le nom de père… Que t’a-t-t’il fais Mina ? J’ai besoin de savoir. Est-ce lui qui t'empêchait de m’écrire et de nous retrouver ?  »


“Loyalty means I am down with you whether you are wrong or right, but I will tell you when you are wrong and help you get it right.”



Spoiler:
 
Garlan Goldwyne

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Ser / Capitaine dans la cavalerie impériale
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Garlan Goldwyne
Par-delà le cap !
Messages : 6699
Membre du mois : 32
Célébrité : Joshua Sasse
Maison : Goldwyne
Caractère : Loyal ♠ Rancunier ♠ Blasé ♠ Téméraire ♠Juste ♠ Têtu ♠ Galant ♠ Méfiant
Par-delà le cap !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A la lumière d'un visage du passé [Tour VII - Terminé]   A la lumière d'un visage du passé [Tour VII - Terminé] EmptyLun 15 Avr - 22:35

Le destin pouvait vous réserver des épreuves atroces comme les surprises les plus belles. Mina pouvait se prévaloir d'avoir connu une enfance agréable malgré toutes les relations complexes qu'elle pouvait mener avec les autres membres de sa famille. Elle était la dernière des fills, l'avant-dernière enfant de la maison Goldwyne. Elle n'était clairement pas dans une position avantagée, elle venait après deux frères et une sœur, l'aîné serait le garant de l'avenir de la famille, le second fils serait reléguer sans doute à une place moins prestigieuse, se mettant au service d'une autre maison, d'une autre personne. Sa sœur aînée aurait l'occasion de faire un bon mariage, pour pouvoir valoriser leur famille, mais les autres … Les autres, finalement, même s'ils avaient été aimés, de ça Mina en était persuadée, étaient parfois plus encombrants qu'autre chose. Alysanne avait eu son occasion et leur père n'avait pas hésité à finaliser les choses. Mina commençait à poser trop de questions, elle avait toujours eu du mal à garder ces remarques pour elle, malgré toute la bonne éducation que la jeune femme avait reçu, dans l'intimité de la demeure des Goldwyne, elle osait affronter les choses en face. Ce qui était profondément déplaisant, elle apparaissait comme une jeune demoiselle qui devait épouser un noble seigneur, et ainsi, ainsi il ne serait plus responsable d'elle et le mariage lui imposerait alors d'avoir un comportement aussi exemplaire que possible … La menace de son père planant pendant plusieurs mois encore au-dessus d'elle, créant une énorme angoisse pour Mina, qui avait certes trouvé un soutien et une réelle complicité auprès de Béric, et elle n'aurait jamais pu supporter que son père vienne à compromettre cette nouvelle vie qu'elle avait entamé dans l'Orage. Elle refusait que le doute puisse s'insinuer dans l'esprit de son époux et que qui que ce soit puisse se faufiler dans la brèche et remettre en cause sa personne, mais surtout celle de ses enfants. Mina savait qu'un jour viendrait où il serait important qu'elle mette au monde un ou des enfants, c'était son rôle en tant que femme. Pour autant, elle ne s'était jamais vraiment intéressée plus que cela à ses petits êtres, aussi affectueux que pénibles par instant. Mais Lenora était née et tout avait alors changé et Mina s'était pleinement plongée dans son rôle pour s'occuper de sa fille, puis de son fils. C'était pour eux qu'elle se battait puisque Béric n'était plus là pour le faire.

Elle s'était demandée ce qui lui restait alors, son mari n'était plus, son beau-frère était certes sa nouvelle sa famille mais il serait sans aucun doute décidé à l'évincer pendant son absence de Pierhaume, elle n'avait plus aucun contact avec sa famille … Il n'y avait plus que ses enfants … Puis, l'Empereur lui avait annoncé la nouvelle, il lui avait révélé la vérité. Garlan était à Fort-Darion, il n'y était plus, se lançant alors dans une entreprise périlleuse pour pouvoir sauver le Bief. Elle le reconnaissait bien là, mais elle se détestait d'avoir été si faible au cours des dernières semaines et de ne pas avoir pu prendre conscience que son frère qu'elle chérissait tant était juste là, dans la même forteresse et qu'elle aurait ainsi pu le retrouver, enfin, après trois longues années. Alors croiser ainsi son chemin alors qu'elle ne pensait ne jamais le revoir, c'était un véritable miracle, pourtant, en son cœur, elle n'avait jamais douté que ce moment viendrait, et qu'elle pourrait à nouveau le serrer dans ses bras. Il était si tendre de l'avoir à nouveau à ses côtés, elle n'avait plus aucunement envie de se séparer de lui, maintenant qu'elle l'avait retrouvé. Son cœur se serrait à l'idée que Garlan puisse la détester de ne pas lui avoir donné des nouvelles, même si elle ne pouvait que comprendre entièrement qu'elle avait mal agis ainsi, et qu'elle allait sans doute un jour en payer le prix, elle avait peur de le perdre définitivement. Finalement, toute l'attention fut alors reporter sur Lenora, il fallait qu'elle calme la jeune enfant qui s'était inquitée de voir ainsi sa mère aux yeux si larmoyants. Garlan fit alors un geste envers la petite fille, qui se mit doucement à sourire malgré ses joues rougies par les larmes. Mina joua un instant avec les petites boucles de sa fille, regardant ce moment avec tout l'amour qu'elle ressentait dans son cœur, pour son frère et pour son enfant. Ils se levèrent tous les trois et prirent le chemin de ses appartements. Mina se mit à rougir doucement à la petite phrase de Garlan sur le fait qu'il était devenu un oncle. Ils s'étaient quittés alors qu'elle n'était encore qu'une enfant, depuis elle était devenue une femme qui avait connu un seul et unique homme mais dont elle avait deux beaux enfants. « J'ai eu de la chance de pouvoir mettre deux merveilleux enfants au monde en très peu de temps … Cela fait beaucoup de choses à entendre et à accepter  ».

Une fois qu'ils furent arriver dans les appartements de la jeune femme, Mina confia Lenora à la gouvernante et le frère et la sœur allèrent se porter auprès du berceau de Harlan. Ils observèrent quelques instants l'enfant endormi, aux joues roses et potelés, elle avait tant d'amour pour ses enfants et elle était là, à Fort-Darion pour pouvoir les protéger et leur donner une chance. Ils se retirèrent tous les deux dans un petit bureau attenant aux chambres, ils s'assirent tous les deux à la table et elle leur servit une coupe à chacun, un peu de vin ne pourrait que les réchauffer un peu en cette soirée si fraîche. Mina baissa la tête quelques instants avant d'observer à nouveau Garlan. « J'ai été souffrante au cours des derniers mois … De nombreuses choses se sont passées … Mon époux est mort au combat alors que j'étais à la fin de ma deuxième grossesse … L'accouchement s'est particulièrement mal passé. Le mestre de Pierhaume a bien cru pour ma vie mais heureusement les Sept m'ont gardé sur cette terre … Mais la guerre … La guerre s'est rapprochée de la cité et j'ai donc rejoins sa majesté Argella Durrandon avec mes enfants pour venir défendre les possessions de la famille Swann à Fort-Darion. Malheureusement, je n'étais pas assez rétablis, j'ai été touché par une forte fièvre et je ne me souviens plus de la suite … A mon réveil, on m'a dit que cela faisait presque deux mois déjà que j'étais endormie … Je me remets à peine … Mais cela va beaucoup mieux. » Elle lui serra doucement la main, avant de poser un délicat baiser sur la paume de celui-ci comme pour le rassurer. Pour autant le sujet qu'il abordait maintenant était sans aucun doute le plus difficile de tous. Elle lâcha sa main, se releva et alla jusqu'à la fenêtre de la pièce, resserrant son lourd châle autour de ses épaules. Discrètement, elle effaça une larme qui coulait sur sa joue. « Il m'a menacé … Il m'a menacé de mettre en jeu ma vertue, mon honnêteté et ma loyauté si je gardais contact avec toi … Ni mariage, ni enfants, ni prestige, renié par la famille pour ne pas poser de déshonneur sur les Goldwyne … Kevan était mon intermédiaire pendant plusieurs mois … Il me donnait de tes nouvelles … Jusqu'à ce que vous veniez tous les deux à disparaître ...  »


Mina Swann

Écoutez le chant du cygne ...
Le chant du cygne blanc !


Dernière édition par Mina Swann le Jeu 2 Mai - 19:17, édité 1 fois
Mina Swann

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady de la Maison Swann
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Mina Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Messages : 675
Membre du mois : 0
Célébrité : Amber Heard
Maison : Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A la lumière d'un visage du passé [Tour VII - Terminé]   A la lumière d'un visage du passé [Tour VII - Terminé] EmptyMer 1 Mai - 17:22

Les mariages forcés étaient rarement heureux, il y avait quelques exceptions, mais bon, autant dire que ce n’était pas courant. Si bien que comme Mina avait deux enfants, elle avait dû également être mariée à un chevalier ou un seigneur appartement à la maison Swann du royaume des terres de l’Orage.  Garlan se demandait de quel type de mariage il pouvait s’agir, bien qu’il se doute qu’il s’agissait d’une union forcée assurément et sans amour. Intrigué et soudainement, nerveux à cette idée, tout un tas de questions lui brûlèrent les lèvres. Son époux n’était d’ailleurs pas avec elle, où pouvait-il donc être ? Peut-être était-il resté sur ses terres dans l’Orage afin de les préserver en cas d’assaut ennemi et de maintenir l’ordre. Mais il était alors étonnant que les deux enfants aient accompagnés sa sœur dans ce voyage, oui surprenant, c’était le mot. Bien qu’ils étaient surement plus en sécurité ici que là-bas.

Ou bien il le verrait plus tard dans les appartements de Mina, donc ceux de son mari également. Des questions, il en avait à foison. Et il nourrissait une certaine hâte de jauger l’homme qui partageait sa vie pour évaluer le genre d’individu qu’il était. Autant dire que maintenant qu’elle était de nouveau dans sa vie, il ferait tout pour protéger sa sœur et ne pas la perdre son mari. Si bien que son mari ne traitait pas correctement Mina, comme tout gentilhomme devait entretenir de bonnes relations avec la gente féminine, d’autant plus avec son épouse, alors il pouvait être assuré qu’il soit simple chevalier ou seigneur, il aurait à faire à Garlan. Oui il devrait composer avec sa personne dorénavant, il avait retrouvé sa sœur après toutes ses années, et il était hors de question que cette dernière soit malheureuse. Au final, les années passent, et malgré l’éloignement, son besoin de la protéger n’avait en rien changé.

Le bieffois suivit sa jeune sœur dans ses appartements où ils confièrent Lenora à la gouvernante qui se chargerait surement de la coucher, il était déjà bien tard pour une fille de son âge. Il fit également la connaissance de son neveu, Harlan, celui-ci était endormi et il était inconcevable de le réveiller, il ne se permettrait pas d'agir ainsi. Sa sœur le guida ensuite vers une pièce qui lui servait vraisemblablement de bureau, ils s’assirent tous les deux et elle procéda au service du vin. Ils trinquèrent ensemble à leurs retrouvailles. Garlan but une gorgée du rouge, un peu trop amer à son goût, autant dire que ça n’équivalait pas un cru de La Treille, c’était certain. Il écoutait attentivement sa sœur, les événements qu’elle avait traversés, ce qu’elle avait subi, tout cela était des plus difficiles à entendre. Il imaginait que c’était encore plus terrible pour elle qui l’avait vécu.

Il obtenait des réponses à la plupart de ses questions suite à cela, son époux était mort au combat, peut-être était-ce même à la seconde bataille de Tinivel qui sait. En tout cas,  ça n’était ni le moment, ni le lieu pour lui demander ce genre de détail, surtout que ça avait peu d’importance en état. Troublé, il l’était, son regard désolé était posé sur Mina, il aurait tant voulu être là pour la soutenir dans ces épreuves. Mais il ne l’avait pas été, et pour cela il s’en voulait, bien qu’il ne sache pas encore que tout n’avait pas dépendu de son fait. Garlan ne souhaitait guère interrompre sa sœur, si bien qu’il l’a laissé continuer dans son élan, elle s’était remise difficilement de sa grossesse, si bien qu’elle était restée dans un état d’inconscience pendant près de deux mois. Mina vint à le rassurer tout de même sur le fait que ça allait mieux, elle mettrait surement du temps à reprendre des forces. Il pourrait demander à son épouse si elle pourrait ausculter sa sœur afin de lui fournir toute une liste de conseils et de soins pour qu’elle retrouve de l’énergie rapidement. Il y penserait, puis ça leur donnerait l’occasion de faire connaissance toutes les deux.

Elle se leva ensuite pour se rendre jusqu’à la fenêtre, expliquant les raisons de son silence pendant toutes ces années. Un silence forcé, contre son gré. Toujours, leur père, cet homme qui avait eu tant d’influences dans leurs vies et qui continuait en avoir encore d’une certaine manière aujourd’hui. Si Mina n’avait pas obtempéré et céder au chantage de Lord Goldwyne, que serait-elle devenue à ce jour ? Être répudié, déshonoré, c’est une chose dont on ne se relevait pas lorsqu’on était une femme, car dans leur société, la réputation était primordiale. Si bien que lorsque leur père aurait répandue qu’elle était une femme de peu de vertu, il était sûr qu’elle n’aurait jamais trouvé un parti auquel se lier et les racontars auraient allé bon train sur sa personne. Il était difficile de vivre avec cela.

Voilà ce qui l’avait poussé à prendre du recul, à couper tout contact. Voilà où leur père était prêt à aller pour que Garlan n’ait plus de contact avec les membres de sa maison.  Elle n’avait pas eu le choix, non. Elle avait bien fais, il lui en aurait voulu de sacrifier son avenir pour lui, il en était hors de question, elle avait pris la bonne décision, la seule raisonnable.  Le chevalier ferma un instant les yeux, pensif quand à l’idée que Kevan avait pu lui cacher cela, surtout en voyant dans l’état qu’était son ami ? Il lui en voulait oui, si jamais il le revoyait un jour, ils auraient une petite explication à ce sujet,  mais rien ne laissait entendre que leurs chemins se recroiseraient de sitôt. Ses paupières se rouvrirent, il poussa sa chaise pour rejoindre sa sœur près de la fenêtre, attrapant doucement son coude pour la forcer à se tourner vers lui, sa main entoura ensuite la sienne :  « Tu as pris la bonne décision, Mina, la seule raisonnable qui pouvait te permettre de t’assurer un avenir. Je t’en aurai voulu si tu ne l’avais pas fais, je pense que tu t’en doutes.   »

Son autre main libre se forma en un poing, ses propos étaient maintenant ponctués par de la rage, colère tournée vers leur géniteur. « Peste soit cet homme, Mina ! Il est notre père, soit, mais vois-tu où il était prêt à aller pour arriver à ses fins ? Te menaçant, prêt à épandre des rumeurs à ton sujet en ce qui concernait ta vertu ?  Il n’a vraiment aucun scrupule ! Il n’en a jamais eu ! » Garlan se voulut par la suite plus rassurant avec sa jeune sœur, calmant quelque peu la rage qui fulminée en son sein : « Il est loin de nous dorénavant Mina, il n’aura plus aucune influence sur nos vies. Je te promets de te protéger s'il trouverait un quelconque stratagème pour nous atteindre. »

Elle avait été mariée à un membre de la maison Swann, ce dernier était mort au combat pendant sa grossesse selon ce qu’elle lui avait dis. Un événement tragique qui avait dû la perturber, plus ou moins fortement selon si elle s’était attachée à lui. Il la questionna donc sans trop insister pour ne pas la forcer à parler d’un sujet qui la faisait peut-être trop souffrir : « Comment te traitait ton époux Mina ? Je veux dire était-il respectueux et convenable avec toi ? J’ai combattu aux côtés d’orageois contre mes anciens frères d’arme bieffois à Tinivel, qui sait…peut-être l’ai-je côtoyé sans même le savoir…»


“Loyalty means I am down with you whether you are wrong or right, but I will tell you when you are wrong and help you get it right.”



Spoiler:
 
Garlan Goldwyne

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Ser / Capitaine dans la cavalerie impériale
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Garlan Goldwyne
Par-delà le cap !
Messages : 6699
Membre du mois : 32
Célébrité : Joshua Sasse
Maison : Goldwyne
Caractère : Loyal ♠ Rancunier ♠ Blasé ♠ Téméraire ♠Juste ♠ Têtu ♠ Galant ♠ Méfiant
Par-delà le cap !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A la lumière d'un visage du passé [Tour VII - Terminé]   A la lumière d'un visage du passé [Tour VII - Terminé] EmptySam 4 Mai - 23:05

Le monde avait plus d'une fois tournée sur lui-même, tout ce dont elle était certaine quelques années auparavant n'était plus rien aujourd'hui. Cela pouvait avoir du bon d'un certain côté, mais c'était également profondément effrayant. Si elle s'arrêtait pendant quelques instants pour pouvoir penser à sa vie au cours des dernières années, quand elle pensait à tout ce qu'elle avait vécu, elle trouvait véritablement que les événements s'étaient enchaînés, qu'elle avait suivis le mouvement, qu'elle avait suivis la voie sans pour autant savoir où cela allait la mener. Maintenant qu'elle se trouvait à Fort-Darion, qu'elle se réveillait tout juste d'une longue maladie, ou plutôt d'un long cauchemar, qui bientôt se retrouverait membre du collège impérial, tout en ayant prévu un avenir pour Pierheaume, elle se sentait tout simplement dépassée par le cours des choses et cela avait le don de lui faire un petit peu tourner la tête. Il était clair, qu'il y a un peu plus trois ans de cela, quand elle se trouvait encore à Hautjardin, devant s'occuper de Lady Aleyna Tyrell, qui était certes adorable mais pour autant plus jeune qu'elle et du coup leurs centres d'intérêt pouvaient parfois diverger, elle n'aurait jamais pensé un seul instant que sa vie serait celle-ci. Mina ferma les yeux quelques instants, alors qu'elle repensait aux paroles de Kevan Gardener, lui disant qu'il n'y avait rien de pareil, que de voyager à travers Westeros et de voir autre chose. Elle qui ne pensait qu'elle ne quitterait jamais le Bief, s'éloignant tout juste de la Treille pour pouvoir faire un petit mariage avec le cadet d'un autre petit seigneur du royaume ; elle s'était retrouvée dans le Sud de l'Orage et puis aujourd'hui à Fort-Darion, une petite cité qui était devenue la capitale des Terres Impériales à présent.

Mais au moins, sa présence ici, dans cette immense fourmilière, elle avait enfin pu retrouver son frère. Ce qui était d'ailleurs totalement fou. Elle n'aurait jamais imaginé qu'après toutes les choses qu'ils avaient vécu l'un et l'autre, ils allaient un jour pouvoir se retrouver ici. Finalement, peut-être que les Sept l'avaient assez bien écouté, quand elle était profondément malade. Qu'ils lui avaient accordé un peu plus de temps à Westeros pour pouvoir ainsi voir une nouvelle fois son frère, et pouvoir également régler les comptes qu'ils avaient l'un envers l'autre. Mina se sentait profondément coupable depuis de nombreuses années. Elle avait menti à son frère, la dernière fois qu'ils s'étaient vus, elle avait joué de faux semblants, de beaux sourires alors qu'elle n'avait qu'une seule et unique envie, de pleurer et de rester éternellement dans ses bras. Cependant, ce n'était pas ce qu'il s'était passé, elle l'avait tendrement embrassé, le laissant ensuite s'éloigner comme à son habitude, devant retrouver le Connétable pour pouvoir se rendre sur un nouvel endroit où ils étaient alors attendus. Elle avait gardé pour elle, qu'ils ne se reverront sans doute jamais et qu'elle ne pourrait plus jamais le contacter. Trois ans qu'elle se faisait passer pour morte, et d'ailleurs elle avait manqué de peu de l'être réellement. Garlan avait dû tant la détester durant ses longues années. Et à présent elle lui sautait dans les bras, toute heureuse d'avoir la possibilité à nouveau de se serrer contre lui mais il devait avoir une haine si grande à son égard que cela lui provoquait forcément une intense panique en son sein.

Les petits appartements qui avaient été accordés à Mina pour pouvoir s'installer et y installer ses enfants, serait un très bon endroit pour pouvoir discuter à l'abris des regards et des nombreuses oreilles qu'ils pouvaient y avoir à Fort-Darion, même à une heure aussi tardive. Garlan avait pu rapidement croiser ses deux enfants, Lenora et Harlan auraient à présent l'occasion de pouvoir connaître leur oncle et c'était une chance pour chacun d'entre eux. C'était un nouveau départ qui se profilait pour le frère et la sœur, il était essentiel d'en profiter. Pour autant, il paraissait essentiel aux yeux de la jeune femme de remettre toutes les choses à plat, de ne plus avoir aucun secret pour lui. Dans un sens, elle était en partie tétaniser devant la fenêtre qu'elle fixait maintenant sans un mot, alors que la peine, la colère venaient à lui enserrer la gorge. Elle entendit Garlan pousser sa chaise et elle tenta tant bien que mal d'effacer les larmes qui coulaient sur ses joues. Elle suivit le mouvement quand Garlan vint à tirer son bras pour pouvoir la tourner dans sa direction, elle serra doucement sa main dans la sienne, mais elle n'osait pas pour autant le regarder alors qu'il prenait la parole. Mina se mordit doucement la lèvre. « Ce que tu me dis là, ne me réconforte pas vraiment pour autant. J'aurais du trouver un moyen de te dire ce qu'il se passait, que j'allais bien, qu'il ne fallait pas m'en vouloir et surtout qu'il ne fallait pas que tu t'inquiètes pour moi. Je me sens terriblement coupable d'avoir joué à son jeu … Je suis désolée … Si tu savais. »

Mina redressa la tête alors qu'elle sentait toute la colère qui était en train de parcourir les veines de son frère. Elle porta lentement sa main vers sa joue et elle caressa tendrement sa peau, tentant par là de le calmer. « Je sais que tu seras là pour moi, et je serai là pour toi, à présent, à chaque instant … Nous avons tous les deux quittés le Bief, nous avons tous les deux quittés notre père … Tu as raison, il ne pourra plus rien nous faire. Et un jour peut-être nous nous vengerons, par un moyen ou par un autre. » Mina n'était pas véritablement violente, loin de là. Elle ne se voyait pas aller jusqu'à tuer son père, mais il y avait des moyens sans violence physique pour réussir à faire tourner la situation en leur faveur. Il la questionna alors sur son époux, se demandant si les choses s'étaient bien passés pour elle. Mina était consciente de la chance qu'elle avait eu en se mariant avec Béric. Un sourire triste passa sur ses lèvres, tout en hochant doucement la tête. « Je pense que tu l'aurais apprécié. Je peux dire qu'un tel mariage était véritablement une chance pour moi … Vu mon statut et celle de la maison Swann, c'était assez impressionnant qu'il désire s'unir à moi ... » Elle se blottit doucement contre son frère. « Il s'appelait Béric. C'était le Lord de la maison Swann, bien plus vieux que moi. Il avait déjà eu une première épouse qui était malheureusement morte en couche. Pour autant, il était beau, fort et charismatique. Il n'a jamais été violent avec moi et nous nous sommes très vite entendus l'un et l'autre. Je l'aimais, et je crois pouvoir le dire je pense qu'il m'aimait également. Nous avons su trouver notre terrain d'entente et ces quelques années que j'ai pu passer à ses côtés, c'était une chose sincèrement agréable. Il est mort à la bataille de Beaupré … Nous avons eu de la chance et deux beaux enfants, même s'il n'a jamais connu Harlan. »


Mina Swann

Écoutez le chant du cygne ...
Le chant du cygne blanc !
Mina Swann

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady de la Maison Swann
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Mina Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Messages : 675
Membre du mois : 0
Célébrité : Amber Heard
Maison : Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A la lumière d'un visage du passé [Tour VII - Terminé]   A la lumière d'un visage du passé [Tour VII - Terminé] EmptyLun 17 Juin - 21:16

Il n’était pas évident de trouver les mots justes, des motifs convaincants pour apaiser ses craintes et qu’elle cesse de se faire de se morfondre. Après tout, ce n’était pas une situation évidente, ce qu’elle avait traversée, ce qu’il lui avait fais subir…Leur père. Cet homme était prêt à bien des choses pour arriver à ses fins. Enfin par bien des choses, entendez par là qu’il était prêt à TOUT ce qu’il jugeait être nécessaire pour qu’on ne conteste pas ses décisions, pour asseoir sa domination et gagner en influence. Il fallait se méfier de ce genre d’individus, ne pas leur accorder sa confiance, car c’était le début de la fin, il s’en servirait à vos dépends, ne devenant ainsi qu’un pion supplémentaire dans la réalisation de sa volonté. Même si ce qu’avait traversé Garlan de son côté était plus que regrettable, au moins cela lui aura permis de s’éloigner de l’influence de son paternel et qu’il ne cherche pas à le contaminer par son esprit fourbe et belliqueux.

Malheureusement pour Mina, elle avait été bien plus en contact que lui avec leur père, elle gardait tout de même une nature douce que son frère appréciait tant chez elle.  Sa sœur semblait vraiment perdue et pas prête non plus à écouter ce qu’il avait à dire, du moins ses tentatives pour la rassurer. Elle n’y pouvait rien, quel choix avait-elle eu ? Elle avait été obligée de l’écouter sinon que serait-elle devenue ? Il l’avait menacé, mais Lord Goldwyne était un homme de parole si on pouvait dire cela, ce qu’il disait, il le faisait. Alors s’il l’avait menacé sa fille de mettre plus bas de terre sa réputation si elle ne suivait pas ses commandements, il l’aurait fais sans hésitation, peu importe les conséquences pour elle.  Si cela était arrivé, aucune autre maison noble n’aurait accepté de marier un de ses membres avec la jolie blonde, elle aurait alors peut-être fini vieille fille ou bien leur père l’aurait probablement envoyé servir la Foi en tant que sœur du silence ou bien septa.

« Tu n’avais pas d’autres choix, Mina. Si tu ne lui avais pas obéis, tu sais très bien, tout comme moi, qu’il n’aurait pas hésité à mettre en exécution ses menaces. Il t’aurait fais vivre un véritable enfer. Ne sois donc pas aussi dure avec toi, tu as pris la seule décision logique qui s’offrait à toi ma chère sœur. » Garlan enlaça la main que Mina posa sur sa joue. Quand il affirmait qu’il n’aurait plus aucune influence sur leurs vies, lui-même essayait de s’en convaincre pour également persuader sa sœur. Mais d’un autre côté, il savait que ça ne serait certainement pas le cas. Car il était leur père, ils savaient très bien comment ce dernier était et qu’il avait bien des stratagèmes pour leur mener la vie dure à distance s’il le souhaitait. Cependant malgré cela, ils devaient vivre leur vie, c’était un nouveau départ pour tous les deux, ils feraient cela ensemble.

Le chevalier reprit la Swann sur ses mots. « La justice, Mina et non la vengeance. » La vengeance, c’est se laisser guider par ses sentiments, être prêt à tout pour accomplir son forfait, céder à une pulsion en prenant le risque de renier tout ce qu’on était, c’est pour cela qu’il avait préféré reprendre sa sœur sur ce point. Il avait fais un serment, et cela comprenait de chercher à rendre la justice, et non la vengeance, cela lui tenait donc à cœur.  « Mais nous sommes ensemble désormais, à deux nous sommes beaucoup plus forts. Il ne pourra plus nous séparer désormais. » La maison Swann était une maison majeure des terres de l’Orage, il était très surprenant que Mina s’était retrouvée être lié à cette famille si importante d’un royaume voisin du leur.

Leur père avait vraiment dû faire des pieds et des mains pour organiser des fiançailles. Il devait y avoir très probablement une dot conséquente là-dessous, les Goldwyne réussissaient à obtenir de bonnes recettes de la vente de vin produit par les vignes situés sur leur modeste domaine. Mais peut-être y avait-il eu d’autres leviers de négociation qui étaient inconnus à ce jour pour Mina et pour Garlan. Et qui le resteraient certainement avec la mort de l’époux de sa sœur. Le bieffois la prit dans ses bras en l’écoutant patiemment parlé, dans sa voix, elle ressentait toute l’affection qu’elle avait portée à Lord Swann, cela ne faisait donc aucun doute qu’elle l’avait aimée et chérie. Il était vraiment désolé qu’il soit mort, qu’il n’ait pas pu faire sa connaissance, lui qui semblait avoir apporté tant de bonheur à sa petite sœur. « A t’entendre parler de lui, je ne doute point des sentiments que tu avais à son égard. En effet, j’aurais aimé rencontrer l’homme qui arrivait à rendre ma sœur si heureuse, épanouie et vivante. Cela devait être un individu comme on en fait peu en ce monde. Lenora et Harlan seront surement les dignes descendants de leur père et tu pourras ainsi le retrouver en eux, malgré qu’il ne soit plus parmi nous aujourd’hui…»

Des mots doux, réconfortants au possible et surtout sincères. Il laissa sa sœur dans ses bras pendant un long moment, car parfois il n’y avait pas besoin de dire quelque chose pour montrer qu’on tenait à quelqu’un. Il fallait juste montrer qu’on était là pour lui, lorsque le moral était au plus bas, dans les moments difficiles. C’était là l’essentiel. Ils avaient énormément de choses à se dire, à se confier. Après de longues minutes, Garlan s’écarta légèrement de sa sœur, il devait également le lui dire, elle lui en voudrait peut-être si elle l’apprenait de la bouche de quelqu’un d’autre. Se frottant l’arrière du crâne, l’air légèrement conscrit, gêné, il embraya : « Peut-être n’est-ce clairement pas le meilleur moment pour te le dire, mais soit… On va dire qu’il s’en est fallu de peu, mais tu as tout de même loupé une superbe cérémonie…» Terminant ses mots en affichant un grand sourire, les étoiles pleins les yeux en pensant à celle qui le faisait vibrer.



“Loyalty means I am down with you whether you are wrong or right, but I will tell you when you are wrong and help you get it right.”



Spoiler:
 
Garlan Goldwyne

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Ser / Capitaine dans la cavalerie impériale
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Garlan Goldwyne
Par-delà le cap !
Messages : 6699
Membre du mois : 32
Célébrité : Joshua Sasse
Maison : Goldwyne
Caractère : Loyal ♠ Rancunier ♠ Blasé ♠ Téméraire ♠Juste ♠ Têtu ♠ Galant ♠ Méfiant
Par-delà le cap !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A la lumière d'un visage du passé [Tour VII - Terminé]   A la lumière d'un visage du passé [Tour VII - Terminé] EmptyMer 26 Juin - 16:29

Garlan semblait être le même homme que celui qu'elle avait connu durant toute son enfance et auquel elle avait du renoncer il y a déjà trois longues années à présent. Cependant, malgré leurs retrouvailles totalement saugrenue dans la capitale impériale, il avait changé et elle aussi. En trois ans, ils avaient vécu loin l'un de l'autre, ils avaient grandis loin l'un de l'autre et ils ne pouvaient plus être les mêmes qu'à l'époque où elle l'avait serré dans ses bras pour ce qu'elle croyait être la dernière fois. Il avait depuis suivis Kevan dans de nombreuses aventures, quant à elle, elle avait vécu l'aventure qu'on imposait à toute jeune femme, celle de se marier avec un lord choisis par son père puis elle lui avait donné une fille et enfin un héritier tant attendu, mais elle était veuve, à seulement vingt-deux ans, elle se retrouvait avec la charge de la maison Swann et de son honneur. Elle devait faire attention à son beau-frère qui avait encore toute la force de la jeunesse et qui pourrait au pire venir à tuer son fils pour qu'il puisse lui-même devenir le nouvel héritier de la maison, au mieux élever l'enfant et faire en sorte qu'elle ne soit plus une menace ou encore trouver la merveilleuse idée de l'épouser, comme cela pouvait se faire pour pouvoir assurer la bonne continuité de leur famille, et elle n'avait malheureusement que vingt-deux ans ce qui voulait dire qu'il était plus que probable qu'elle soit à nouveau bonne à marier dans quelques mois … Il fallait qu'elle se batte pour pouvoir garder son indépendance, et sa présence à Fort-Darion pouvait pour le moment lui assurer une certaine tranquillité mais pour combien de temps ? Mina était certaine de l'amour que son frère pouvait lui porter, et elle croyait avec force et sincérité dans le fait qu'à présent, il serait là pour la protéger, qu'ils ne seraient plus jamais séparés. Elle était certaine qu'il mettrait tout en œuvre pour cela, car il était un homme de promesse, et il avait un cœur immense. Mais ils avaient tous les deux des objectifs différents, ils avaient tous les deux des priorités et leurs propres combats à mener. Il était attaché à l'Empire, elle était une lady de l'Orage, il lui faudrait rejoindre un jour Pierheaume et il ne pourrait pas être toujours là pour elle. Même si à présent, leur père ne pourrait plus les séparer, et si elle venait à le revoir un jour, elle lui dirait sa façon de penser sans aucune retenu. Pour autant, elle ne pouvait pas non plus se pardonner d'avoir ainsi coupé tout contact avec son frère, elle aurait du en discuter avec Béric, il aurait sans doute cru son épouse et elle aurait pu alors adresser une missive à son frère au moins pour pouvoir le rassurer. Le passé était le passé, elle ne pouvait revenir en arrière et réparer ses erreurs.

Mina serra avec force la main de son frère contre sa joue, elle aurait aimé que tout fut plus simple pour l'un comme pour l'autre. Elle aurait aimé qu'il soit là pour rencontrer Béric, qu'il soit présent lors de son mariage, qu'il soit celui qui vienne à l'amener jusqu'à son promis, qu'il soit là pour la rassurer et lui dire que tout se passerait bien. Pour autant, Mina fut quelque peu surprise de la petite reprise de son frère concernant les mots qu'elle venait d'employer. Elle relâcha doucement sa main, haussa un sourcil, et finit par se mordre sa lèvre inférieure pour pouvoir éviter de dire une bêtise sur l'instant et lui répondre quelque chose de désagréable. Garlan avait toujours été le preux chevalier par excellence, ce qui d'ailleurs lui avait valu le regard de nombreuses demoiselles, qui le trouvait charmant en tout point. Mina avait toujours été beaucoup plus piquante et quand elle disait les choses, elle le pensait la plupart du temps, alors oui, pour elle se serait une vengeance et pas seulement de la justice. Mais elle n'avait clairement pas envie de vexer Garlan et elle lui adressa un fugace sourire. « J'ai l'impression de ne pas l'avoir vraiment connu malgré tout, de n'avoir fait que d'effleurer la personne qu'il était. Trois ans, avec la guerre, c'est beaucoup trop peu. Je pourrai parler de l'amour de leur père à nos enfants mais je ne pourrai pas le remplacer pour autant. Il aurait été un père formidable, bien loin de celui que nous avons eu … Et il est mort ...  » Après avoir fini de parler de son mari, elle se sentit un peu faible, comme si reparlait de lui continuait à lui provoquer une certaine douleur, elle préféra regagner la table et s'asseoir, cachant ainsi au passage une nouvelle larme qui venait à couler le long de sa joue encore pâle. Un court instant, elle eut l'impression de sentir sa présence dans la pièce comme s'il était toujours là à ses côtés à veiller sur elle mais également sur les enfants. Il changea soudainement d'attitude, bien loin du sérieux qu'il avait quelques instant auparavant pour afficher un air tout autre, presque comme un petit garçon prit en faute, qui avait quelque chose de drôle à dire mais qui ne savait pas comment le formuler. Elle se demandait ce qu'il voulait lui annoncer. Quant il parla de cérémonie, elle crut en premier qu'il parlait de la cérémonie de présentation des jumeaux du couple impérial et elle allait lui dire qu'elle s'était excusée auprès de l'empereur cet  après-midi même. Puis, il semble si heureux, voir même euphorique que cela ne pouvait pas concerner que lui. Elle prit quelques instants pour pouvoir réfléchir aux diverses possibilités, avant d'ouvrir la bouche, les yeux ronds. « Tu t'es marié ?!  » Il n'y avait que cela de logique.


Mina Swann

Écoutez le chant du cygne ...
Le chant du cygne blanc !
Mina Swann

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady de la Maison Swann
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Mina Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Messages : 675
Membre du mois : 0
Célébrité : Amber Heard
Maison : Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A la lumière d'un visage du passé [Tour VII - Terminé]   A la lumière d'un visage du passé [Tour VII - Terminé] EmptyMar 23 Juil - 20:51

Garlan s’en voulait de ne pas avoir été là pour sa sœur lorsqu’elle en avait besoin. Il s’était toujours des plus protecteurs avec elle, toujours à essayer de prendre soin de sa personne, de se dresser comme un rempart face à la cruauté et la dureté de ce monde. Mais en soit, même à l’époque, il n’arrivait pas à être suffisamment présent. Après tout, ils avaient tous les deux des responsabilités. Lui en appartenant à la troupe du Connétable et étant appelé à se rendre aux quatre coins du  Bief afin de protéger le royaume, elle en tant que dame d’atour de Lady Tyrell devant alors résider à Hautjardin et la suivre dans ses déplacements. Cela leur arrivait de se retrouver, mais c’était occasionnel, les seuls moments qui leur permettaient d’exprimer leur lien. Puis la vie avait décidé de les séparer, ce n’était pas un événement qui était de leur fait, mais quand bien même chacun avait été affecté par cette séparation.

Aujourd’hui, il l’avait retrouvé, il aurait préféré que rien ne cela se soit passé, mais aussi bien ils n’auraient pas vécu tout ce qu’ils avaient traversé sans cela. La vie était ainsi faite, d’instants de bonheur comme de malheur, ils en avaient connu leur lot chacun de leur côté. Seraient-ils de nouveau séparés un jour ? Peut-être. Probable même. Garlan essayait de ne pas y penser, mais il ne se voilait pas la face pour autant. C’était comme avant à vrai dire. Leurs responsabilités respectives les sépareraient, c’était certain. Elle, car elle était dorénavant la dame de la maison Swann et que sa place était sur ses terres, dans l’Orage. Lui parce qu’il avait juré pleinement et uniquement son allégeance à l’Empire dorénavant et il ne savait pas encore de quoi demain serait fais vraiment. Au moins se retrouvaient-ils dans le même camp, le tableau n’était pas si noir en fin de compte.

Elle continuait à lui parler de son défunt mari, il est sûr qu’il aurait pu faire un meilleur père que le leur, en effet la barre n’était pas bien haute avec ce dernier comme repère. Mais Garlan était convaincu par les propos de sa sœur qu’il devait être un homme de bien, il n’avait pas de mal à s’en faire un portrait.  « Le temps passait en compagnie d’êtres chers et précieux à nos yeux passe toujours à toute vitesse, il est vrai que trois ans, cela reste tout de même court. Et en aussi peu de temps, je vois comment il t’a marqué et donc l’homme qu’il devait être. Je prierai pour le salut de son âme.» Trop tard pour rencontre Lord Swann qui avait tant marqué sa sœur, il ne pouvait qu’espérer que les Sept et ses ancêtres l’accueilleraient comme il se doit dans l’autre monde, il le méritait.

Puis vint un autre sujet, celui qu’il devait annoncer à sa sœur. Ce n’était pas évident, disons qu’il ne l’avait pas vu depuis trois ans maintenant et elle était encore convalescente, il ne voulait pas la brusquer. Cependant, il savait que si elle l’apprenait d’une autre bouche, elle lui en voudrait pendant un bon bout de temps. Il initia donc la chose de manière à correctement lui annoncer, mais Mina était maline, elle le devina sans trop de mal en lui demandant effaré de confirmer sa pensée. Son sourire s’élargit en constatant sa réaction. Il hocha à deux-trois reprises la tête, son sourire s’élargit de plus bel et lui répondit sur un ton des plus enthousiastes. « Oui ! Peut-être que tu l’as même déjà croisé depuis ton réveil ! Elle se nomme Yesaminda Forel, enfin… Goldwyne comme nous nous sommes unis il y a un mois de cela maintenant ! Elle est une proche de sa majesté impériale, l’impératrice, et la perceptrice des héritiers impériaux.»

Il avait détaillé son rôle, il enchaîna rapidement : « Je n’ai jamais connu une femme comme elle, Mina. Le simple fait de penser à elle et d’être en sa présence fait bondir mon cœur dans ma poitrine. Si belle, si altruiste et intelligente, je ne pensais pas que je renconrterai une femme de cette qualité un jour. Je l’aime. Il faudra à tout prix que je la présente quand tu y seras disposée et si elle n’est pas prise par ses obligations, qu’en dis tu ?»




“Loyalty means I am down with you whether you are wrong or right, but I will tell you when you are wrong and help you get it right.”



Spoiler:
 
Garlan Goldwyne

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Ser / Capitaine dans la cavalerie impériale
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Garlan Goldwyne
Par-delà le cap !
Messages : 6699
Membre du mois : 32
Célébrité : Joshua Sasse
Maison : Goldwyne
Caractère : Loyal ♠ Rancunier ♠ Blasé ♠ Téméraire ♠Juste ♠ Têtu ♠ Galant ♠ Méfiant
Par-delà le cap !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A la lumière d'un visage du passé [Tour VII - Terminé]   A la lumière d'un visage du passé [Tour VII - Terminé] EmptyVen 30 Aoû - 7:40

Le temps était assassin, ils séparaient les êtres qui pouvaient s'aimer, s'adorer, et les priver parfois de toutes chances de pouvoir se retrouver, de se serrer à nouveau dans les bras l'un de l'autre. Cependant, malgré tout l'amour qu'ils pouvaient se porter, ils ne pourraient pas rattraper le temps perdu. Trois longues années les avaient séparé, c'était tout un pan la plus importante de sa vie que Garlan avait manqué. Ce n'était aucunement la faute de l'un ou de l'autre, le destin les avait éloigné, ou surtout leur père les avait éloigné. C'était ainsi et rien ne pourrait jamais changé les choses. Garlan avait été absent à son mariage, il n'avait jamais connu Béric et l'être exceptionnel qu'il était, il n'avait pas vu Lenora venir au monde, il ne lui avait pas tenu la main quand elle avait du dire au-revoir au corps de son mari, il n'était pas présent alors qu'elle sentait que la vie était en train de la quitter juste après la naissance de Harlan. Ce n'était rien que trois petites années, juste trois années mais pendant ces trois ans, elle s'était mariée, elle avait donné la vie, elle était devenue veuve et avait failli mourir. Trop de choses s'étaient passées et elle se demandait si cette séparation ne viendrait pas parfois à être la cause de certains incompréhensions dans les choix de vie de chacun. Mais après la tristesse des révélations au sujet de ce qui avait poussé Mina à couper tout contact, il ne fallait plus que penser à la joie de se retrouver maintenant tous les deux, qu'ils puissent connaître son neveu et sa nièce, et de connaître un peu Béric au travers des souvenirs qu'elle pouvait partager avec lui. Et surtout réapprendre également à se connaître. Bien qu'elle savait que l'Empire était encore en proie à la guerre, après tout c'était cela qui était en train de s'approcher de son royaume, qui l'avait poussé à prendre le bateau en compagnie de sa souveraine et ainsi pouvoir défendre sa cause auprès d'elle et auprès de l'Empereur. Pierhaume avait la capacité de s'en sortir, de pouvoir aider si on lui donnait l'occasion de le faire. Elle inclina doucement la tête face à son frère quand il vint à lui dire qu'il prierait pour le salut de l'âme de Béric, elle ne pouvait le remercier directement alors qu'elle sentait que l'émotion venait à la prendre à la gorge et qu'elle n'était pas certaine de pouvoir lui répondre sur l'instant.

Heureusement on vient à changer de sujet, abordant un peu plus la vie de son frère plutôt que la sienne. Il semblait tout excité à lui annoncer une grande nouvelle le concernant, une cérémonie particulièrement importante pour lui et qu'elle avait visiblement manqué. Immédiatement, elle lui posa la première question qui lui vint à l'esprit et qui était la plus logique. Son frère s'était-il marié ? La réponse était un grand oui et elle le prit alors dans ses bras, le serrant de toutes ses maigres forces alors qu'un sourire éclatant se dessinait autant sur le visage de Garlan que celui de sa sœur. Bien qu'elle soit sincèrement déçue d'avoir manqué la cérémonie, sans doute à cause de la fièvre qui l'avait plongé plusieurs semaines au lit. Yesaminda Forel. Elle l'avait même croisé avant son réveil. « En effet, j'ai eu l'occasion de la croiser, même plus d'ailleurs, quand j'ai quitté Accalmie en compagnie de sa Majesté, Argella Durrandon, elle était avec nous. Et je l'ai revu à mon réveil, elle a pris soin de moi pendant mon voyage jusqu'à Fort-Darion bien que je n'en ai aucun souvenir … Il est étrange qu'elle ne s'est pas présenté à moi quand on s'est vu. » Elle vint doucement à caresser la joue de son frère, qu'elle regardait avec une grande tendresse et surtout avec une joie immense pour lui. Il semblait totalement différent, complètement changé par la jeune femme et par le mariage. En tout cas, elle était certaine d'une chose, il était fou amoureux d'elle et il avait pu faire un véritable mariage d'amour. Lui qui avait connu des épisodes difficiles dans sa jeunesse, avec un père qui ne cessait de le rabrouer et de le privé parfois de cet amour familial qui était essentiel à la construction de soi, il avait eu sa chance, il avait trouvé une femme qui pourrait combler toutes ses attentes, toutes ses espérances, elle ne pouvait être que fière de lui et pour lui. « J'espère bien que tu vas me la présenter dans les règles de l'art, je serai extrêmement vexée si tu ne le faisais pas. Elle fait partie de notre famille à présent, et je compte bien l'aider à te supporter au cours des prochaines années. » Elle se mit à rire doucement. « Du coup, tu comptes t'installer définitivement à la Cour impérial ? Avec les responsabilités de ton épouse, il sera difficile de regagner le Bief non ? »


Mina Swann

Écoutez le chant du cygne ...
Le chant du cygne blanc !
Mina Swann

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady de la Maison Swann
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Mina Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Messages : 675
Membre du mois : 0
Célébrité : Amber Heard
Maison : Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A la lumière d'un visage du passé [Tour VII - Terminé]   A la lumière d'un visage du passé [Tour VII - Terminé] EmptyLun 16 Sep - 20:21

Garlan profite de l’étreinte que lui offre sa sœur, c’était une belle scène d’amour fraternelle qui était en train de se dérouler. Cela faisait bien longtemps qu’il n’avait plus eu une telle proximité avec Mina, il en profitait là, essayant de faire en sorte que sa présence se montre rassurante. Lui démontrer qu’il était là maintenant, pour la soutenir elle et ses enfants. Que cela soit dans cette épreuve difficile qu’était le deuil, mais également dans sa vie de tous les jours désormais. Il venait de la retrouver et comptait bien la protéger désormais. Bien qu’il se doutait que leurs obligations respectives les forceraient à s’éloigner l’un de l’autre. S’éloigner pour mieux se retrouver. Cela était déjà le cas avec Yesaminda, il savait que cela pourrait également s’appliquer avec sa sœur. Cela lui faisait du bien de voir Mina sourire ainsi, il était heureux de voir qu’elle se satisfaisait de voir son frère marié.

Bien que Garlan aurait préféré qu’elle soit là à ses côtés lors de cet événement, elle et ses enfants. Mais bon les Sept s’étaient montrés des plus cruels en les séparant l’un de l’autre pendant trois longues années. Les Sept… Non ! Rectification… Leur père ! Elle l’informa du fait qu’elle avait déjà croisé à plusieurs reprises celle qui faisait battre son cœur. Il l’ignorait totalement, mais après tout, pour Yesaminda il s’agissait de Lady Swann, elle ne savait pas encore qu’il s’agissait en réalité de sa sœur. Elles s’étaient donc côtoyées dans l’Orage et selon ce que lui disait Mina, c’est également elle qui avait pris soin sa personne durant la traversée pour Fort-Darion et pendant toute la durée de son état d’inconscience dans les murs de la capitale. Mina s’interrogeait sur le fait qu’elle ne s’est pas présentée comme la compagne de Garlan lorsqu’elles ont pu se croiser dans le château.

«En ignorant totalement que tu étais ma sœur, je pense qu’on ne peut lui en vouloir de ne pas te l’avoir annoncé, Mina. De plus, dans ton état de convalescence, la connaissant, elle devait se montrer bien plus inquiète de ta personne plutôt que t’annoncer la nouvelle qu’elle s’était mariée à un chevalier que tu connaissais si bien. » avait-il terminé en riant de bon cœur. Il connaissait bien sa dame. Elle était désintéressée, l’autrui passait complètement avant son intérêt personnel. Pour cela, ils étaient identiques et c’est pour cela qu’ils s’entendaient si bien et qu’un lien s’était rapidement créé et solidifié entre eux. Bien évidemment Mina voulait rencontrer celle qui réussissait à le mettre dans cet état-là, c’était la première fois qu’une femme réussissait à le toucher à ce point. Nulle autre n’y était parvenue par le passé.  Il faudrait qu’il organise la rencontre, Mina comptait énormément à ses yeux, on pouvait dire que elle et Yesaminda étaient les deux femmes en qui il tenait le plus.

«Bien sûr que oui ! Il ne pourrait en être autrement voyons... Yesaminda est fort prise par ses obligations auprès de sa majesté impériale, l’impératrice, mais je suis sûr qu’elle réussira à obtenir une soirée afin que nous puissions organiser un dîner afin que vous vous rencontriez. Elle fera également, j’en suis sûr, de bon cœur la connaissance de Harlan et Lenora, elle adore les enfants. » C’était bel et bien le cas, c’est pour cela que Garlan savait qu’elle ferait une parfaite perceptrice pour les héritiers impériaux. La majeure partie des femmes aimait les enfants, appelez-ça l’instinct maternelle. Mais parce qu’elle avait traversée, avec son défunt fils, cela avait un tout autre intérêt pour elle, il le savait. Même s’il ne connaîtrait jamais les mêmes sentiments qu’elle, car ceux d’une mère perdant son enfant sont incomparables, il était là pour la soutenir, elle pouvait se reposer sur son épaule. Il rit de bon coeur à la remarque de sa sœur en lui emboîtant le pas : «Ton aide sera plus que la bienvenue, elle risque d’en avoir bien besoin.»

Garlan disait cela pour plaisanter, il pensait être quelqu’un de facile à vivre, respectueux de sa conjointe, ne se montrant pas étouffant, la laissant vaquer à ses occupations, le principal est qu’elle soit heureuse, car cela contribuait également à son bonheur. Mina pensait déjà à l’après, il était encore certes trop tôt pour le dire pour l’instant. Mais ce sont des questions qui avaient déjà été soulevées que ce soit par le couple, ainsi que par les proches. «Je l’ignore totalement, Mina. J’ai juré ma pleine allégeance à l’Empire, si bien que je ferai ce qu’il faut pour respecter mon engagement. Il est donc plus que probable que je réside auprès d’elle une fois que la guerre sera terminée. Cela ne me dérange nullement, je ne pense pas que quelqu’un m’attende dans le Bief...»  C’était sûrement le cas, peut-être que Ser Tyrell et son mécène à Hautjardin devaient avoir une pensée bienveillante pour lui de tant à autre, mais ça devait être tout. «Et te concernant ? Je sais la sécurité des terres de l’Orage incertaine de par les multiples conflits qui ont saignés ce royaume, tu penses donc séjourner à Fort-Darion jusqu’à ce que la situation s’améliore ?»


“Loyalty means I am down with you whether you are wrong or right, but I will tell you when you are wrong and help you get it right.”



Spoiler:
 
Garlan Goldwyne

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Ser / Capitaine dans la cavalerie impériale
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Garlan Goldwyne
Par-delà le cap !
Messages : 6699
Membre du mois : 32
Célébrité : Joshua Sasse
Maison : Goldwyne
Caractère : Loyal ♠ Rancunier ♠ Blasé ♠ Téméraire ♠Juste ♠ Têtu ♠ Galant ♠ Méfiant
Par-delà le cap !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A la lumière d'un visage du passé [Tour VII - Terminé]   A la lumière d'un visage du passé [Tour VII - Terminé] EmptyMer 23 Oct - 11:18

Peut-être qu'ils auraient tous les deux des moments de doute, des instants où la séparation de plusieurs années sera plus lourde à porter qu'à d'autres moments, qu'ils auront des reproches à l'égard de l'un ou de l'autre. Ils étaient humains après tout, et si Mina avait souffert d'avoir dû garder le silence pendant tout ce temps, elle se doutait que son frère avait du être profondément inquiet de ne plus avoir de ses nouvelles et avait même pu imaginer le pire la concernant. Maintenant, ils étaient à nouveau ensemble, leur père ne pourrait plus avoir une quelconque incidence sur leur relation, et se blottir dans les bras de son frère était une grande consolation aux yeux de Mina. Elle souffrait, depuis des mois son cœur saignait. Après ces quelques années auprès de Béric, trois petites années avec lui dans sa vie, elle s'était retrouvée seule à Pierhaume. Seule avec une enfant qui n'avait même pas deux ans, un nourrisson qui était à peine né et elle, à moitié morte sur son lit, épuisée par le douloureux accouchement qu'elle venait de traverser, par la peine qui n'arrivait pas à disparaître après la mort de son époux. Elle avait pensé à un moment à baisser définitivement les armes, et à se laisser sombrer définitivement, ça aurait été sans doute bien plus simple, beaucoup moins douloureux pour le corps et pour l'esprit. Mais, elle avait entendu les cris de son petit garçon, il venait d'ouvrir les yeux sur un monde difficile et elle se devait en tant que mère d'être là pour pouvoir l'accompagner dans ses jeunes années, mais aussi tout au long de sa vie, tout le temps que les Sept lui accorderaient auprès de Lenora et Harlan. Cela n'avait pas été simple, mais elle s'était battue pour eux. Quand la santé lui était à peu près revenu, alors elle s'était lancée dans de nombreux projets pour développer Pierhaume, pour faire rayonner le nom des Swann. Mais elle se sentait toujours seule, certes il y avait Edmund mais il n'avait pas digérer le fait qu'elle mette au monde un fils, le privant alors du titre de Lord de la maison Swann. Il avait fallu fuir d'une certaine façon, pour qu'elle puisse garder son indépendance et cet esprit qui était le sien. A Fort-Darion, la cité fourmillait de gens venant de contrées et de peuplades différentes, c'était vraiment très agréable. Et visiblement, elle avait fait la connaissance de la toute nouvelle femme de son frère sans même le savoir.

« Ne t'inquiète donc pas, je ne faisais que de te taquiner là-dessus. J'étais convalescente, je ne porte pas le même nom que toi, je suis aussi blonde que les blés, là où tu es aussi brun que le plumage du corbeau. On ne peut pas dire que nous nous ressemblons énormément … Ton neveu, lui, sans doute tiendra plus de toi que de moi … Je ne suis même pas certaine qu'elle a fait le rapprochement entre elle, toi et moi … Ce n'est pas grave, cela va me permettre de la connaître sous un nouveau jour maintenant. Encore toutes mes félicitations Garlan, je te souhaite tout le bonheur du monde. » Elle caressa doucement son visage, avant d'embrasser tendrement sa joue. Oui, elle avait eu sa chance avec Béric, elle avait eu un mari aimant et elle l'avait profondément aimé également. Son frère n'avait pas connu ce même bonheur avant aujourd'hui, et elle espérait sincèrement que cela durerait éternellement pour lui, qu'ils pourraient profiter l'un de l'autre et qu'ils allaient vieillir ensemble. « Tu me diras quand ta belle aura l'occasion de se libérer de ses obligations impériales et nous pourrons nous retrouver ainsi tous les trois et que je puisse faire sa connaissance. Et puis mes enfants sont adorables, elle ne pourra que craquer devant leurs petites bouilles trop mignonnes. » Comment les choses allaient se passer maintenant, il n'était plus un membre du Bief, il était attaché à l'empire, et son épouse tout autant, même si elle ne venait pas de la même contrée. « Et si tu résides avec elle ? Cela veut dire que vous serez où ? » Oui, d'une certaine façon, elle avait dû mal à s'imaginer qu'ils puissent à nouveau être séparés malgré le fait qu'il partirait pour être pour la plus belle expérience de sa vie. « Pour le moment, je pense que je vais rester à Fort-Darion. J'ai demandé à l'empereur de pouvoir laisser mes enfants ici, en sécurité. Quant à moi … la Reine Argella Durrandon m'a offerte une place pour représenter l'Orage au Collège Impérial. Je ne pense pas quitter les lieux avant un bon moment ... »


Mina Swann

Écoutez le chant du cygne ...
Le chant du cygne blanc !
Mina Swann

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady de la Maison Swann
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Mina Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Messages : 675
Membre du mois : 0
Célébrité : Amber Heard
Maison : Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A la lumière d'un visage du passé [Tour VII - Terminé]   A la lumière d'un visage du passé [Tour VII - Terminé] EmptyLun 2 Déc - 19:01

Il était vrai qu’aujourd’hui de nombreuses différences creusaient un fossé entre leurs personnes. Ils ne portaient déjà pas de nombreux traits communs qui pouvaient permettre de les assimiler à une parenté. Mais de plus maintenant, ils ne portaient plus le même nom, celui des Goldwyne. Il était certes certain que Mina allait devoir changer de nom un jour, leur maison était une maison mineure si on la comparait à d’autres grands noms comme Redwyne, Rowan ou Hightower. Elle devrait prendre le nom de son époux lors d’un mariage, les mariages matrimoniaux étaient très rares et n’avaient lieu que lorsqu’il fallait préserver une lignée sur le point de disparaître. Mais il venait de la retrouver après ces trois longues années à être séparé d’elle, et l’une des premières informations qu’il avait appris sur elle est qu’elle ne s’appelait plus Goldwyne, mais Swann. Cela allait s’en dire qu’il en avait loupé des choses en trois ans et pas qu’un peu, les enfants qu’elle avait pu avoir avec feu Lord Swann étaient là pour en témoigner après tout.

Les mots de Mina étaient doux et bons à entendre, il y avait toujours eu une bonne complicité entre ses deux-là. Et malgré le temps qui était passé, bien qu’ils aient des choses à rattraper, leur lien était encore bel et bien là. Cela lui faisait du bien de la retrouver, alors qu’elle déposa affectueusement un baiser sur sa joue, il vint serrer sa main. Il avait hâte davantage la connaissance de son neveu et de sa nièce, de les protéger, d’être là pour les voir grandir… Mais en soit peut-être que leurs obligations les sépareraient de nouveau, en état Garlan ne pouvait que espérer, l’espoir pouvait s’avérer être une source d’énergie intarissable.Et maintenant qu’il avait retrouvé sa sœur, il se battrait pour cet espoir.

En tout cas Mina semblait réellement enjouer à l’idée de rencontrer Yesaminda, du moins disons de se présenter officiellement à elle en tant que sa sœur et de présenter ses enfants. C’est vrai que ça serait un très bon moment à passer tous ensemble, un moment de douceur avant l’ère de guerre qui allait bientôt reprendre.  «Avec le plus grand des plaisirs, Mina. Je pense que Yesaminda a encore plus d’obligations que toi et moi réunis, mais je suis sûr que nous arriverons à trouver quelques heures pour nous retrouver tous ensemble. Elle adore les enfants, je ne me fais donc pas de soucis, elle va adorer Lenora et Harlan, j’en suis certain !» Il espérait qu’ensemble ils aient l’opportunité d’avoir des enfants également, c’était un souhait qui leur était cher. Cependant Garlan laissait tout le temps qu’il le fallait à son épouse pour cela et ne se montrait pas trop pressant, il savait ce qu’elle avait traversée et ne souhaitait pas que de douloureux souvenirs viennent la hanter.

«Comme nos allégeances reviennent à l’Empire, et que Yesaminda se doit d’être présent pour les héritiers impériaux, je présume qu’il s’agira de Fort-Darion. Mais je ne peux prédire de quoi l’avenir sera fait. Nous venons à peine de nous retrouver, ne pensons pas déjà à l’instant où nos routes seront obligées de devoir se séparer temporairement. Puis comme tu le dis, pour le moment, tu penses rester en ces lieux, nous aurons bien des occasions de rattraper le temps perdu. » Après trois ans, ils en auraient des choses à se dire et de moments à passer ensemble. Il devait se faire déjà tard, bien tard, Garlan devait retourner à l’auberge pour dormir un peu pour être en forme pour l’entraînement matinal qui était prévu le lendemain.  «Je vais devoir te laisser pour ce soir, ma très chère sœur.» Il s’approcha d’elle, la prit dans ses bras et vint déposer un baiser sur son front.«Je ferai en sorte de venir te voir dès que la situation me le permettra, passe une délicieuse nuit, Mina.» Avant de partir, il alla déposer un baiser sur les joues de son neveu et de sa nièce avant de repartir pour son auberge, cette nuit, il ferait assurément de beaux rêves, alimentés par la lumière d’un visage du passé...


“Loyalty means I am down with you whether you are wrong or right, but I will tell you when you are wrong and help you get it right.”



Spoiler:
 
Garlan Goldwyne

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Ser / Capitaine dans la cavalerie impériale
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Garlan Goldwyne
Par-delà le cap !
Messages : 6699
Membre du mois : 32
Célébrité : Joshua Sasse
Maison : Goldwyne
Caractère : Loyal ♠ Rancunier ♠ Blasé ♠ Téméraire ♠Juste ♠ Têtu ♠ Galant ♠ Méfiant
Par-delà le cap !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A la lumière d'un visage du passé [Tour VII - Terminé]   A la lumière d'un visage du passé [Tour VII - Terminé] Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
A la lumière d'un visage du passé [Tour VII - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» NuiT. [PV/Adriene] [/!\ semi-hentaï, - 18 ans]
» Une nouvelle vie [PV Yuko][Hentaï]
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Village Hentaï
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Nord de Westeros :: Les Terres Impériales :: Fort-Darion-
Sauter vers: