Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -25%
TV LED 55″ 4K UHD 100Hz – SONY KD55X89J ...
Voir le deal
599.99 €

 

 A la croisée des chemins (An 2, mois, 2, semaine 2) [Tour IX - Terminé]

Aller en bas 
MessageSujet: A la croisée des chemins (An 2, mois, 2, semaine 2) [Tour IX - Terminé]   A la croisée des chemins (An 2, mois, 2, semaine 2) [Tour IX - Terminé] EmptyMer 12 Jan - 9:45

C'était comme une petite bulle de bonheur, que rien, ni personne ne pourrait un jour venir à faire exploser. Un peu de musique était joué en arrière fond, quelque chose de doux, quelque chose de rassurant, pour bercer les enfants qui se retrouvaient aujourd'hui, comme si tout ceci était un rituel quotidien qu'ils avaient réussi à créer tous ensemble. Le tumulte extérieur était toujours existant, les préparatifs de la guerre ne cessaient de faire leur propre musique, leur propre bruit ou plutôt leur propre vacarme. C'était tout bonnement épuisant, étourdissant et insupportable. Mais à force que les jours viennent à s'écouler, que l'échéance se rapproche petit à petit, elle ne savait plus ce qu'elle détestait le plus, si c'était le fait de les entendre, de voir toute cette agitation ou au contraire de savoir que cela allait prendre fin plus rapidement que ce qu'elle avait imaginé, que ce qu'elle avait espéré surtout. Certes, les rues, les ruelles et même le port de Fort-Darion n'avaient pas la capacité d'accueillir autant de monde pendant encore des semaines, ou des mois. Mais tant que les soldats étaient ici, ils étaient d'une certaine façon en sécurité, en vie. Et c'était triste à dire, mais ceux qui allaient rester étaient également plus en sécurité tant qu'ils seraient présents. D'autres jours sombres s'annonçaient, ils n'étaient pas les premiers, et ils ne seraient pas les derniers. Bien qu'elle n'était plus officiellement la gouvernante des jumeaux impériaux, depuis la rencontre avec l'Impératrice, elle savait qu'elle avait la confiance du couple pour pouvoir veiller sur eux une fois que les parents des deux jeunes enfants ne seraient à Fort-Darion.

Alors à l'occasion, de temps à autre, elle avait pris quelques dispositions pour que ses propres enfants, Lenora et Harlan, partagent un peu de temps et d'amusement avec eux. Après tout Harlan commençait tout juste à se déplacer autrement qu'à quatre pattes, ne rampant sur le sol que quand il se sentait décourager par l'équilibre précaire de ses jambes. Il avait tout juste quinze mois mais il babillait à présent joyeusement, et elle se rendait compte du temps qu'elle avait passé loin de lui et combien il avait changé rapidement. Lenora, elle, lui ressemblait de plus en plus. Les grands yeux d'un bleu-vert qui ne cessaient de s'émerveiller devant tout ce qu'elle voyait, ses cheveux blonds venant à onduler sur ses épaules, quelques bouclettes qui venaient à sautiller en même temps qu'elle alors qu'elle ne cessait de courir, de tomber, de se relever, tout cela en riant joyeusement. Il n'avait plus beau son que cela. Quand aux petites frimousses impériales, Mina avait calé la petite princesse contre elle, alors qu'une autre servante avait pris Aeden dans ses bras.

Tout le petit monde était ainsi assis sur le sol. Harlan jouait dans son coin, hermétique à tout ce qui pouvait bien se passer autour de lui. Lenora faisait presque de même, tournant autour d'eux. Elle voulait faire semblant de donner à manger aux jumeaux, et après un tendre avertissement de sa mère, elle allait bouder quelques secondes avant de revenir à leurs côtés, un sourire plein de malice accroché aux lèvres. Ce moment était parfait, réellement parfait, il n'y avait rien d'autre à dire là-dessus. Ils avaient joué un bon moment, mais les petits corps s'étaient vite épuisés, à moins que ce n'était elle qui ne tenait pas le rythme. Attrapant un livre, non loin d'elle, elle l'avait alors ouvert, commençant à lire à voix haute, telle une vieille habitude qu'elle n'avait jamais perdu depuis ses jeunes années auprès la jeune lady Tyrell, prenant une voix douce pour ne pas effrayer les enfants. Elle continuait à lire pendant de longues minutes, se rendant compte alors que l'enfant somnolait contre elle. C'est alors qu'on annonça l'arrivée de l'Empereur. On replaça l'enfant dans son berceau et elle se releva alors, prenant la main de sa fille pour qu'elle fasse également la révérence devant lui. « Votre Majesté. Je suis heureuse de vous voir. »


Mina Swann

Écoutez le chant du cygne ...
Le chant du cygne blanc !

Mina Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Messages : 1618
Membre du mois : 74
Maison : Swann
Célébrité : Amber Heard

Infos supp.
Richesses : 819

Grâce et vaillance en toute chose

A la croisée des chemins (An 2, mois, 2, semaine 2) [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: A la croisée des chemins (An 2, mois, 2, semaine 2) [Tour IX - Terminé]   A la croisée des chemins (An 2, mois, 2, semaine 2) [Tour IX - Terminé] EmptyMar 22 Fév - 11:09



A la croisée des chemins
Torrhen Braenaryon & Mina Swann

Fort-Darion, Terres Impériales, An 2 Mois 3 semaine 1
J’allais encore partir en campagne. Cela en faisait combien, au bout du bout ? Je ne savais même plus compter. Il y en avait trop pour pouvoir toutes les dénombrer, et à chaque fois qu’il y en avait une qui terminait, une autre redémarrait. Le pire c’était qu’au fond je les appelais presque de mes vœux, tant je ne convenais pas à la paix… Au fond, je ne pouvais plus m’en prendre qu’à moi-même, car c’était moi qui devait présenter une tare quelconque pour me retrouver en continu dans cette situation. A toujours rêver de la paix, et quand elle arrivait même provisoirement, d’être incapable de m’en contenter. D’où me venait pareille attitude, ce besoin constant de m’éprouver face aux plus grands dangers, de challenger mon intellect et mes capacités face à des choses qui pouvaient me détruire, physiquement ou mentalement…


J’étais inconséquent. Je me demandais du coup à quel point je prenais des risques sciemment ou non, ou si je ne provoquais pas un peu le destin.


Mais cette fois, c’était différent. Je ne cessais de me le répéter, après mes entrevues avec mon intendante, et avec ma conseillère juridique. Avec Orys et les autres officiers.


Je me dis ça une fois de plus au moment de bifurquer dans le couloir vers les appartements de mes enfants et je me retrouve l’air sombre à essayer une fois de plus à mettre le doigt sur ce qui me gêne quant à toute cette expédition. Le fait qu’elle se déroule en mer suffit peut être à mon mal être ? Rien n’est moins sûr. Au Val, là où j’avais tant partagé avec Sharra Arryn ? Peut être, et un lieu de vexations jamais soldées, d’ailleurs, compte tenu de mon expérience des Eyrié avec Rhaenys. J’arrive dans les appartements de mes enfants, et j’ai la surprise d’y voir Mina Swann et ses propres enfants jouer avec les miens. Mon visage torturé s’illumine devant la référence de la jeune dame, et à court de mots et d’instinct, je m’agenouille devant la demoiselle pour tirer de mon veston un bout de tissu frappé des armoiries impériales, un buvard de l’Empereur.



| Quelle belle petite princesse, votre révérence était parfaite et voici un cadeau de l’Empereur pour votre bonté… |


Je lui montre le bout de tissu couleur Vermillon.


| C’est un tissu magique, ne répétez à personne que je vous l’ai donné |


Et je murmure ensuite, sur le ton de la confidence.


| Un tissu qui permet d’obtenir des biscuits en cuisine, quand il est montré aux commis… |


Je me relève et saisis la main de Mina pour y déposer le baiser de circonstances, avant de prendre ma fille dans les bras et de la hisser bien haut.


| Tu te faisais des amis, petite dragonne ? Fais un bisou à ton Loup de père. |


Moi, je l’embrasse, un gros bécot sur la joue, et la tiens contre moi alors qu’elle attrape ma barbe en râlotant.


| Quatre enfants rien que pour vous, Lady Mina ? Vous êtes une perle, à venir vous occuper des miens quand le devoir nous appellent ailleurs, l’Impératrice et moi. |
(c) DΛNDELION



Fire, Blood & Winter


Let me tell you something about wolves, son. When the snow falls and the icy winds blow, the lone wolf dies, but the pack survives. Summer is the time for quarrels. In winter, we must protect each other, give each other warmth, join our forces. " Running After My Fate (c)codage - Kanala - texte (c)Running After My Fate, The Divide


Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 44386
Membre du mois : 222
Maison : Braenaryon
Caractère : Le Vieux Loup de Winterfell
Célébrité : Christian Bale

Infos supp.
Richesses : 5628

Fire, Blood and Winter.

A la croisée des chemins (An 2, mois, 2, semaine 2) [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t210-torrhen-stark-winter-is-coming https://bloody-crown.forumactif.org/t221-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://bloody-crown.forumactif.org/t222-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://deusexhominum.forumactif.com/
MessageSujet: Re: A la croisée des chemins (An 2, mois, 2, semaine 2) [Tour IX - Terminé]   A la croisée des chemins (An 2, mois, 2, semaine 2) [Tour IX - Terminé] EmptyMar 22 Fév - 14:31

Les jours sombres étaient loin d'être terminés, loin d'être derrière eux. Ils allaient devoir continuer à vivre en sachant parfaitement que l'issue finale était incertaine et que tout le monde ne reviendrait pas forcément de cette guerre qui n'en finissait plus. Parfois, elle se rêvait à une vie plus tranquille à Fort-Darion et même, elle se voyait pourquoi pas fouler à nouveau les terres du Bief, pas en tant qu'ennemis, mais en terre conquise, alliés peut-être et ainsi, elle pourrait enfin présenter ses enfants à ses parents, reprendre ses frères et sa sœur dans ses bras, pouvoir échanger des banalités et juste venir à revoir un jour les plages de la Treille, sentir cette eau chaude venir caresser ses chevilles et voir le soleil se coucher sur les terres de son enfance. Elle ne comprenait guère ce sentiment nostalgique qui venait aujourd'hui à la toucher, à étreindre son cœur et à serrer sa gorge, mais elle aurait tellement aimé pouvoir faire le lien entre son ancienne et sa nouvelle vie, et il était juste impossible de faire cela dans une telle situation que la leur. Alors, elle se raccrochait à ses sourires, à ses rires et à ses babillages d'enfants, car il n'y avait rien de plus beau, rien de plus précieux que cela et c'était tout ce qui lui restait d'une certaine façon. Ils étaient tous innocents autant les uns que les autres, et il fallait préserver tout cela aussi longtemps que c'était possible, c'était sa mission et elle en était particulièrement heureuse. Elle se sentait revivre dans cette pièce et elle aurait préféré y rester coincer des jours entiers plutôt que de retourner sur un champ de bataille et de s'occuper des soldats blessés. C'était une tâche encore plus noble que la sienne, mais elle n'arrivait pas à faire face à toute cette souffrance, face à tout ce sang, ce n'était pas pour elle.

Et elle plaignait réellement l'Empereur de faire face à nouveau à tout cela dans quelques heures, dans quelques jours. Ce n'était pas la première fois, et cela ne serait clairement pas la dernière fois. Néanmoins, elle le voyait se transformer littéralement sous ses yeux quand il venait à voir ses enfants, il n'était plus le même homme, et elle aurait sincèrement aimé voir ce visage bien plus souvent, plus de joie sur ses traits et moins de fatigue, moins de lassitude et de souffrance aussi. Mina relâcha la main de la petite Lenora pour la laisser parlementer librement avec l'Empereur sans interférer dans leurs échanges. Elle récupéra le morceau de tissu et le serra fort dans ses petites mains potelées. Elle lança un regard à sa mère avant de se tourner à nouveau vers Torrhen et elle posa un baiser sur la joue de ce dernier avant de s'échapper en riant. « Je crois bien votre Majesté que vous venez de gagner une nouvelle fidèle à votre cause. Vous êtes trop bon envers nous. » Mina fit quelques pas en direction de sa propre gouvernante qui était présente. « Lysandre, veuillez amener notre nouvelle petite princesse jusqu'au cuisine, je ne doute pas qu'elle désire voir si la magie opère … Emmenez également Harlan avant qu'il ne s'y faufile de lui-même. Je vous rejoindrai un peu plus tard. » Elle se pencha vers sa fille et embrassa son front. « Et ne sois pas trop gourmande ma puce ... » La gouvernante s'éloigna, tenant dans ses bras Harlan et suivi par la jeune Lenora. Une fois partie, Mina se tourna alors vers Torrhen qui embrassait chaleureusement sa fille. « Je me sens bien mieux à leurs côtés qu'enfermer dans un bureau à traiter des choses dont je ne comprends pas tout par moment … Que ce soit les miens ou les vôtres, ces quatre-là sont ma joie de vivre. Et je suis toujours heureuse de pouvoir vous rendre service. Bien que je l'avoue sans détour, j'en ai assez de vous faire mes aurevoirs … Cela arrive bien trop souvent. »


Mina Swann

Écoutez le chant du cygne ...
Le chant du cygne blanc !

Mina Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Messages : 1618
Membre du mois : 74
Maison : Swann
Célébrité : Amber Heard

Infos supp.
Richesses : 819

Grâce et vaillance en toute chose

A la croisée des chemins (An 2, mois, 2, semaine 2) [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: A la croisée des chemins (An 2, mois, 2, semaine 2) [Tour IX - Terminé]   A la croisée des chemins (An 2, mois, 2, semaine 2) [Tour IX - Terminé] EmptyMer 16 Mar - 17:43



A la croisée des chemins
Torrhen Braenaryon & Mina Swann

Fort-Darion, Terres Impériales, An 2 Mois 3 semaine 1
Je ne peux pas me lasser de faire des compliments à la jeune femme sur sa gestion des enfants, que ce soit pour les siens ou pour ceux des autres, car son implication rime volontiers avec quelque chose qui est bien proche de la dévotion. Ca ne rend pas les choses plus faciles pour quitter mes enfants et les laisser derrière moi. Ca reste difficile. Mais l’angoisse de la séparation en période de guerre, l’Empire encerclé par ses nombreux ennemis, peut au moins laisser place à une forme de réassurance quand on s’interroge sur le destin de ses héritiers. Ca ne ménage sans doute rien de bien sérieux, mais c’est toujours utile en période de doute de se réconforter comme on peut, avec ce qu’on peut. Il n’en reste pas moins que Mina a un talent maternel certain ; c’est une mère et une gardienne attendrissante, impliquée et dévouée, qui sait faire preuve d’une forme de sagesse et de tranquillité qui force le respect.


Je suis surpris par le baiser de l’enfant. D’ordinaire, je leur fais peur. Ca arrive même aux miens, quand je fais des grimaces, même si je lis dans leurs yeux plus d’amour, de confiance et d’affection que dans les yeux de n’importe qui, incluant Rhaenys ou mes premiers enfants. Aeden et Athynéa m’ont toujours connu sous cette forme. Pour eux, elle est encore naturelle. C’est en grandissant qu’ils se rendront compte de ce que je suis, de ce à quoi je ressemble, et comment j’en suis arrivé là. Je me redresse, un brin gêné par tant de proximité d’une gosse que je connais à peine alors que l’orageoise s’en amuse.



| C’est je crois, mon sens de la flatterie et du cadeau qui lui plaît. |


Je devise, essayant de me montrer aussi sage que possible.


| C’est important quand on est empereur, quand les convictions ne suffisent pas… |


Je souris aux enfants qui se rassemblent sous la houlette de leur mère pour aller chercher à manger. Je reste troublé de ses derniers mots, et masque ma gêne et ma peur de l’incompréhension derrière un regard pour mes propres enfants, dont je salue les efforts de jeu et d’acclimatation de caresses sur les joues et de baisers sur les fronts, ou sur les cheveux.


| Vous manquerais-je donc, Dame ? |


C’est presque indécent, alors que notre relation ne s’est jamais vraiment posée en ces termes… Et j’ai surtout noté autre chose dans son discours. Son rôle n’est pas clair sur certains aspects, mais c’est sans doute lié à la position de sa Reine et à sa façon de gouverner. Dans sa situation elle est forcément impactée par la guerre qui est partout en son royaume.


| La situation de votre royaume est confuse à ce point, Mina ? |

(c) DΛNDELION



Fire, Blood & Winter


Let me tell you something about wolves, son. When the snow falls and the icy winds blow, the lone wolf dies, but the pack survives. Summer is the time for quarrels. In winter, we must protect each other, give each other warmth, join our forces. " Running After My Fate (c)codage - Kanala - texte (c)Running After My Fate, The Divide


Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 44386
Membre du mois : 222
Maison : Braenaryon
Caractère : Le Vieux Loup de Winterfell
Célébrité : Christian Bale

Infos supp.
Richesses : 5628

Fire, Blood and Winter.

A la croisée des chemins (An 2, mois, 2, semaine 2) [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t210-torrhen-stark-winter-is-coming https://bloody-crown.forumactif.org/t221-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://bloody-crown.forumactif.org/t222-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://deusexhominum.forumactif.com/
MessageSujet: Re: A la croisée des chemins (An 2, mois, 2, semaine 2) [Tour IX - Terminé]   A la croisée des chemins (An 2, mois, 2, semaine 2) [Tour IX - Terminé] EmptyMer 30 Mar - 18:15

Chacun avait son rôle à jouer dans l'existence, devait trouver sa place pour ensuite se donner d'une certaine façon, corps et âme dans cette dernière. Certes, Mina était née dans la noblesse, le petite noblesse mais cela lui avait permis d'apprendre à lire, et à écrire également. Une instruction qui n'était clairement pas offerte à tout le monde et auquel elle avait cherché à rendre hommage tout au long de sa vie sur cette terre. La curiosité avait fait le reste, et si on le lui laissait l'opportunité, la chance d'apprendre, alors elle venait à poser de nombreuses questions sur ce qui l'entouraient et comment certains éléments pouvaient fonctionner, et surtout comment elle pouvait aider. Elle l'avait fait auprès de son époux, quand celui-ci était parti en guerre et qu'il avait laissé derrière les mines de Pierheaume à faire fonctionner. Mina savait que sa place n'était pas forcément à la gestion de ce qui faisait la fortune familiale, il y avait d'autres hommes qui gravitaient autour des Swann, comme des mines qui étaient bien plus concernés par tout le domaine. Mais elle avait eu l'envie sincère de s'y attarder, de s'y intéresser et de voir les rouages d'une chose qu'elle ne connaissait nullement. Après tout, elle venait d'un territoire où l'on cultivait le vin, et même si c'était un travail différent de la terre, la mine était une chose totalement inconnue pour elle. Et elle s'était toujours impliquée ainsi tout au long de sa vie, à chaque fois qu'une proposition lui était faite, elle ne pouvait se permettre de faire les choses à moitié, consciente d'être une femme, consciente que sans la protection de son mari, ou le jugement trop sévère de son père, il ne faudrait pas grand chose pour que sa vie bascule et celle de ses enfants avec.

Car finalement, c'était là son réel plaisir, la tâche pour laquelle elle se sentait véritablement faite. S'occuper d'enfants, que ce soit les siens ou ceux des autres, elle rayonnait en présence de ces derniers. Ils étaient leur avenir, et il ne fallait pas présumer que les bases n'étaient pas importantes, car sans cela, il était impossible de construire quelque chose de solide. Alors oui, elle préférait être entourée de marmots, hurlant à s'en percer les tympans, pleurant à s'en assécher les yeux, mais qui pouvaient soudainement vous sourire et vous faire sentir la personne la plus importante pour eux, celle dont ils avaient besoin pour faire un pas en avant et de ça, elle ne pouvait s'en passer. Torrhen était un chef de guerre, et quand la jeune lady de l'Orage le regardait en présence des jumeaux impériaux, elle se disait sincèrement qu'il était triste qu'il ne puisse pas passer plus de temps avec eux, car elle pouvait alors voir l'étincelle de vie et surtout de joie dans son regard. Mina renvoya gentiment Lenora et Harlan avec leur propre gouvernante pour ne pas avoir à infliger à l'empereur, trop d'agitations et de fatigue inutile.

« Vous vous rendez bien compte que vous sous-estimez votre profonde gentillesse et bonté ? Les enfants ont un pouvoir magnifique que l'on perd en grandissant. Ils arrivent à voir derrière les blessures, les cicatrices et les visages renfrognés pour voir ce qui est invisible, à savoir notre âme. Et je crois vous avoir déjà dit de ne pas vous dévalorisez ainsi ... » Mina savait parfaitement que ses mots ne pourraient pas faire mouche auprès de l'Empereur mais elle pouvait quand même tenter de lui faire prendre conscience qu'il n'était pas le monstre qu'il s'imaginait. Bien évidemment, il devait être assez terrifiant pour ses ennemis, mais ni Mina, ni les enfants n'en étaient et il s'était toujours montré attentif à son égard. La jeune femme hocha doucement la tête en réponse à la question de Torrhen. « Je crois que vous connaissez déjà la réponse depuis le temps. Je sais où est ma place, et je sais quelle est la vôtre, mais ce n'est pas pour autant que je ne vous considère pas aussi comme un de mes amis, de mes précieux amis. Et ceux-là, sont bien trop peu nombreux pour que j'ai le désir de les perdre. Et encore une fois, vous partez malheureusement à la guerre. »

Cependant, elle se referma un peu quand le sujet de l'Orage fut abordé. Depuis plusieurs jours, plusieurs semaines, quelque chose la rendait mal à l'aise, mais elle n'osait en parler à voix haute. Il fallait qu'elle soit honnête. Mina releva les yeux et plongea son regard dans celui de l'Empereur. « Comment le saurai-je ? Je n'ai aucune nouvelle de personnes, aucune information. Je ne suis pas cheffe de guerre et donc de ce côté-là, il est normal de ne pas être mise au courant. Mais pour le reste … Sa Majesté Argella ne m'a pas écrite une seule fois depuis que nous nous sommes séparées et que je prenne comme vous le chemin du retour pour Fort-Darion. Alors, dîtes moi à quoi je sers ? »


Mina Swann

Écoutez le chant du cygne ...
Le chant du cygne blanc !

Mina Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Messages : 1618
Membre du mois : 74
Maison : Swann
Célébrité : Amber Heard

Infos supp.
Richesses : 819

Grâce et vaillance en toute chose

A la croisée des chemins (An 2, mois, 2, semaine 2) [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: A la croisée des chemins (An 2, mois, 2, semaine 2) [Tour IX - Terminé]   A la croisée des chemins (An 2, mois, 2, semaine 2) [Tour IX - Terminé] EmptyMer 6 Avr - 21:58



A la croisée des chemins
Torrhen Braenaryon & Mina Swann

Fort-Darion, Terres Impériales, An 2 Mois 3 semaine 1
Flatteries et cadeaux. Il ne s’agit assurément pas des canaux que je préfère pour faire valoir mes idées ou ma politique, mais il n’en reste pas moins qu’il s’agit de canaux convaincants chez la plupart des gens. Mina Swann n’a pas besoin d’être flattée, elle, pour me suivre, pour suivre Rhaenys et l’Empire que nous composons. L’un dans l’autre, ils sont assez rares à qui cela suffit. Je ne peux pas dire que ce sont tous des ambitieux et des vantards, mais il y a tout de même une notion d’intérêt assez développée, et c’est nécessaire, chez ceux qui nous suivent. Parce que nous vivons dans une civilisation féodale, qui a certes ses spécificités d’un point de vue politique ou culturel, d’un pays à l’autre. De ce fait, beaucoup suivent par devoir et par obligation politique et morale. Ce que je perçois comme impôts d’or ou de sang de leur part est rétribué en droits d’exploiter des fiefs qui m’appartiennent et qu’ils gèrent pour moi. Tout ce système pyramidal est complexe, mais nécessaire. C’est lui qui régit le monde, pour le moment, du moins. Quoiqu’il en soit, si les compliments me viennent naturellement pour la jeune orageoise, ce n’est nullement pour m’en faire une alliée. Je sais que je n’en ai pas besoin ; elle nous suit volontairement et elle est prise de sentiments vraiment sincères vis-à-vis de ma famille, et de moi. Je sais que je peux compter sur elle, et elle, elle sait que c’est réciproque. Cela nous suffit évidemment.


Elle est maternelle, Mina. Elle a préféré venir jusqu’ici, jusqu’à la capitale impériale, pour vivre avec ses enfants -et les miens- plutôt que de rester dans un Orage assiégé, dont je sais pourtant son attachement pour sa patrie d’adoption.


La jeune femme est prévenante. Elle semble être une excellente maîtresse de maison, très prévenante, et pas oppressante, dans l’attente. Mina sait gérer le tempo de nos entrevues, et des interruptions infantiles de nos petits monstres. Elle renvoie les siens dans les jupons de la gouvernante et me tance quelque peu, parlant de ma bonté et de ma gentillesse. Touché, je ne peux toutefois pas m’ouvrir de l’émotion qui naît en moi, car je suis l’Empereur, et que c’est la guerre, et que nous ne sommes pas si intimes, avec Mina Swann.



| Vous l’aviez dit, c’est vrai. Mais j’ai honnêtement choisi de sciemment vous ignorer à ce sujet. Je ne me sous-estime jamais. Et je sais être gentil, et bon. Parfois. Ce ne sont malheureusement pas mes qualités premières, pas celles que l’on m’a demandé de développer ni celles que mon expérience m’a incliné à reproduire. |


Mais les enfants voient aussi les cicatrices, c’est un fait. Et la jeune femme continue d’adopter des mots qui me troublent. Mina a raison, sur le fond en tout cas.


| C’est vrai. Nous sommes amis. Et votre amitié m’est toute aussi précieuse que l’inverse. Vos mots me touchent, Mina. Je n’ai que rarement eu des amitiés avec le beau sexe, du fait de mon temps passé loin des cours et des bals. Mais je suis content d’avoir la vôtre. Et votre place évidemment, est à la mienne, de cour. |


La jeune femme semble plus grave, quand j’aborde le sujet de l’Empire, de ses tâches et de l’Orage. Je sens qu’il y a un loup, qu’elle me confirme rapidement visuellement d’abord, mais littéralement ensuite. Je ne sais quoi lui dire, dans un premier temps. Je pèse mes mots, en lui offrant un regard compréhensif où je la jauge, où je la lis.


| En effet, dans ces circonstances, votre rôle est plus limité. Mais vous allez avoir du travail, ici. J’ai des documents à faire signer. Un testament, si la campagne du Val ne prend pas la tournure attendue. En tant que co-représentante de l’Orage, vous aurez pour charge de lire le document, et de le contre-signer. Il y est surtout question de la perpétuation de mon héritage, de la confirmation des droits de mes premiers enfants sur le trône du Nord, d’Athynéa sur Peyredragon, d’Aeden sur l’Empire, mais il y a d’autres considérations. |


J’hésite, fais la moue, avant de reprendre.


| Vous devriez écrire à votre reine. |

(c) DΛNDELION



Fire, Blood & Winter


Let me tell you something about wolves, son. When the snow falls and the icy winds blow, the lone wolf dies, but the pack survives. Summer is the time for quarrels. In winter, we must protect each other, give each other warmth, join our forces. " Running After My Fate (c)codage - Kanala - texte (c)Running After My Fate, The Divide


Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 44386
Membre du mois : 222
Maison : Braenaryon
Caractère : Le Vieux Loup de Winterfell
Célébrité : Christian Bale

Infos supp.
Richesses : 5628

Fire, Blood and Winter.

A la croisée des chemins (An 2, mois, 2, semaine 2) [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t210-torrhen-stark-winter-is-coming https://bloody-crown.forumactif.org/t221-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://bloody-crown.forumactif.org/t222-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://deusexhominum.forumactif.com/
MessageSujet: Re: A la croisée des chemins (An 2, mois, 2, semaine 2) [Tour IX - Terminé]   A la croisée des chemins (An 2, mois, 2, semaine 2) [Tour IX - Terminé] EmptyMer 20 Avr - 8:52

La guerre appelait à nouveau les hommes de l'Empire bien loin de Fort-Darion et cette fois-ci, Mina avait pris la décision de rester dans la capitale, de rester à la place qu'il lui avait été confié par la souveraine de l'Orage, mais surtout de pouvoir rester auprès de ses enfants et également des enfants du couple impérial qui allaient tous les deux partir pour combattre les multiples ennemis à Westeros. Rhaenys lui avait rappelé qu'elle faisait parti du cercle de confiance qui se trouvait auprès d'Aeden et d'Athynea et elle en avait été profondément touché. C'est pourquoi, même si ce n'était plus réellement le rôle qui lui était aujourd'hui attribué dans le château et la tâche première dont elle devait s'occuper, elle continuait à venir aussi souvent que possible. Car ici, entouré de tous les enfants, elle se sentait bien plus sereine, bien plus calme et surtout bien plus optimiste pour l'avenir. Comme si une bulle protectrice se créait dès qu'elle passait le seuil de la porte et qu'elle pouvait entendre les rires des plus grands et les gazouillis des plus jeunes, s'exprimant dans leur propre langage sans qu'elle ne puisse réellement comprendre ce qu'ils se disaient, mais leurs visages joyeux venaient à parler pour eux. Ils étaient leur avenir et elle désirait sincèrement qu'on vienne à les protéger de toute cette noirceur qui envahissait le monde qui les entouraient. Ils auraient à affronter ce dernier bien assez tôt et à cet âge-là, les enfants ressentaient plus fortement les émotions et les sentiments, surtout quand ils étaient négatifs alors ici elle essayait juste de profiter du moment et de calmer la tempête qui pouvait couver dans son cœur ou dans son esprit. Néanmoins, malgré les accointances qu'elle pouvait avoir avec les parents des jumeaux impériaux, elle ne pouvait pas déranger plus longuement l'Empereur venu embrasser ses enfants avec les siens qui lui tournaient autour. Surtout Lenora qui a trois ans, n'avait pas encore toutes les règles sociales qui s'imposaient en présence d'une personne de haut-rang comme lui.

Elle avait donc demandé à ses enfants de rejoindre leur propre gouvernante et de laisser cette dernière s'occuper de sa progéniture pendant que de son côté, elle venait à discuter encore un peu avec l'Empereur. Elle ne manquerait pas, d'ici peu, à son tour de le laisser tranquille dans cette pièce pour profiter pleinement de ses enfants sans sa présence. Et de leur faire ses adieux. « Vous avez décidé de m'ignorer ? » Son regard était plein de malice et un petit sourire venait à se dessiner sur son visage. « Je pensais que mes paroles comptaient un peu plus pour vous. » Elle lui fit un petit clin d'oeil amical avant de reprendre quelque peu son sérieux face à Torrhen. « Vous êtes un guerrier, vous êtes né ainsi et vous vous êtes forgé ainsi également. Et je puis vous assurer que je vous respecte énormément pour cela. Je dis juste que j'ai eu l'occasion de votre autre chose de vous que cet aspect là, de grand commandant et que j'apprécie sincèrement. » Elle s'inclina doucement à ses paroles. « Je ne compte pas quitter Fort-Darion de sitôt, alors tant que vous voudrez bien de ma présence ici, j'y resterai avec plaisir et honneur. » Sa vie à Pierheaume était d'une certaine façon révolue, et elle ne se voyait pas regagner l'Orage pour le moment avec le danger de la guerre qui y faisait rage. Il la questionna alors sur son rôle auprès d'Argella Durrandon et elle se fit soudainement plus grave. C'était une chose qu'elle n'avait exprimé à personne et qu'elle n'aurait pas pensé partager avec lui. Mais il était sans doute le mieux placé à ce sujet. « Je ne dis pas qu'il n'y aura pas du travail, où qu'il n'y en a pas déjà aujourd'hui … Et je suis pleinement ravie et honorée de pouvoir être l'une des personnes qui pourra s'attarder sur la signature d'un tel document. Je n'ai pas songé un seul instant que ma vie pourrait prendre une telle tournure, je ne suis pas née dans la misère, mais je ne suis pas non plus la femme la mieux née de votre Cour. » Elle se passa une main dans la nuque, et se détourna un peu de l'Empereur alors que son regard se faisait plus sombre. « Lui écrire … Et pour lui dire quoi ? Elle est en pleine campagne militaire, je pourrai mettre à mal sa sécurité et … Je n'ai nullement le droit de me plaindre de la situation. »


Mina Swann

Écoutez le chant du cygne ...
Le chant du cygne blanc !

Mina Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Messages : 1618
Membre du mois : 74
Maison : Swann
Célébrité : Amber Heard

Infos supp.
Richesses : 819

Grâce et vaillance en toute chose

A la croisée des chemins (An 2, mois, 2, semaine 2) [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: A la croisée des chemins (An 2, mois, 2, semaine 2) [Tour IX - Terminé]   A la croisée des chemins (An 2, mois, 2, semaine 2) [Tour IX - Terminé] EmptyMar 7 Juin - 11:02



A la croisée des chemins
Torrhen Braenaryon & Mina Swann

Fort-Darion, Terres Impériales, An 2 Mois 3 semaine 1
Je sais que Mina n’est pas pleinement accomplie, dans son nouveau rôle de conseillère du Collège Impérial. Ce n’est pas une mince affaire que de se faire à une vie de cour aussi dense et complexe que celle de Fort-Darion et il est clair aussi que son rôle de mère, et celui qu’elle semble toujours souhaiter auprès de ses « neveux » impériaux, lui prend du temps, de l’énergie et de l’attention qui la détournent assez largement de ce que nous sommes en train de bâtir et surtout, des relations que la Reine de l’Orage semble tenir avec ses conseillers. Je ne peux blâmer Argella. Etre partout, tout le temps, n’est jamais facile. On ne sait rapidement plus où donner de la tête, à force de diriger. Toujours mille problèmes en tête, et mille autres qui attendent leur tour pour y faire leur entrée.


Partir au Val occupait déjà bien assez mon esprit… Alors, je sais bien, aussi, ce qu’il peut en être pour une femme qui n’est pas tellement avertie de quantités de sujets, quand elle se retrouve ainsi opposée à des vérités qui sont terribles à traiter. En comité, ou personnellement. Le Collège doit constamment valider ou invalider les évolutions de la politique impériale, mais les éléments les plus chauds et tendancieux de ces évolutions ont déjà été abordés ailleurs, en d’autres temps. Ce temps-ci est, une fois de plus, celui de la guerre, et des hostilités. La jeune femme ne manque pas de me taquiner un rien, et je lui souris, bouche fermée mais arc-boutée de chaque côté de mon immonde balafre.



| Vos paroles comptent beaucoup, et bien plus que celles des autres… Et je vous soupçonne de le savoir. |


Le reste de ses mots sème un rien le trouble, en moi. Et je me rends bien compte que je peux comprendre les choses de différentes façons… Ce qui ne serait pas pour me déplaire. D’autant que je me rappelle aussi de plusieurs échanges verbaux, ou de regards… Tout cela me travaille bien trop. Je ne peux pas dire que tout cela ne me déconcentre pas ; ce serait de bien terrible mauvaise foi.


| J’espère bien que vous vous sentez bien, ici. Le contraire me contrarierait beaucoup Mina, je puis vous le garantir. |


Puisqu’elle est à ce point dévouée et qu’elle est en posture d’apporter beaucoup par sa présence, que ce soit pour la voix de l’Orage qu’elle représente ou pour sa proximité avec nos enfants, Mina est précieuse. Elle est aussi calme, et même dans les périodes de stress et d’angoisse les plus intenses, elle a toujours su démontrer les plus grandes capacités d’écoute, d’analyse, et faire en sorte de calmer les choses par des questions pertinentes et une concentration à toute épreuve sur l’essentiel. Je comprends et j’écoute les tracas de la jeune femme, concernant sa situation au conseil.


Dans tous les cas, on ne peut pas dire qu’elle mâche ses mots ni qu’elle ait fondamentalement tort. Mais ça ne veut pas dire non plus que je puisse l’aider directement, ou risquer d’entacher une relation compliquée avec Argella du fait de ses désirs de relations inassouvis. Je dois manœuvrer l’ensemble avec soin, mais commence, d’abord, par mettre un terme tendre à mon entrevue avec mes enfants en leur murmurant que leur père leur reviendra bientôt et que je les aime. Puis je me tourne face à la jeune femme.



| Je comprends la situation. Commencez, peut-être, par écrire à la Reine sur la situation de l’Empire et enquérissez-vous de celle de l’Orage. Votre travail ne consiste pas qu’à ratifier des lois en cas de besoin, il consiste aussi à assurer le relais des informations entre l’Empire et votre pays. Je manque d’informations, clairement, de mon côté. Et ensuite, vous pouvez aussi vous impliquer dans les affaires de votre royaume et celles plus directement de l’Empire ; il convient d’organiser commerce et ravitaillement, et pourquoi pas, d’aider cette ville à grandir. Faites le partage de vos ressources avec l’Intendante Nelya Omble ; vos connaissances seront utiles. |


Je prends sa main dans la mienne, puis la porte à mes lèvres et la regarde d’en bas avant d’y apposer un baiser.


| Le devoir m’appelle, mais nous nous reverrons dès que la guerre nous en laissera le loisir. Je vous en fais la parole, Dame Mina. |
(c) DΛNDELION



Fire, Blood & Winter


Let me tell you something about wolves, son. When the snow falls and the icy winds blow, the lone wolf dies, but the pack survives. Summer is the time for quarrels. In winter, we must protect each other, give each other warmth, join our forces. " Running After My Fate (c)codage - Kanala - texte (c)Running After My Fate, The Divide


Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 44386
Membre du mois : 222
Maison : Braenaryon
Caractère : Le Vieux Loup de Winterfell
Célébrité : Christian Bale

Infos supp.
Richesses : 5628

Fire, Blood and Winter.

A la croisée des chemins (An 2, mois, 2, semaine 2) [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t210-torrhen-stark-winter-is-coming https://bloody-crown.forumactif.org/t221-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://bloody-crown.forumactif.org/t222-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://deusexhominum.forumactif.com/
MessageSujet: Re: A la croisée des chemins (An 2, mois, 2, semaine 2) [Tour IX - Terminé]   A la croisée des chemins (An 2, mois, 2, semaine 2) [Tour IX - Terminé] Empty


Contenu sponsorisé


A la croisée des chemins (An 2, mois, 2, semaine 2) [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
A la croisée des chemins (An 2, mois, 2, semaine 2) [Tour IX - Terminé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Little ride under the sunset (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX - Terminé]
» Hydra Attacks Everywhere (An 1 Mois 7 Semaine 2) [Tour IX Terminé]
» Aujourd'hui, ensemble. An 2, mois 2, semaine 1 [Tour IX - Terminé]
» A new dawn ... | An 1 - mois 10 - semaine 1 [Tour VIII - Terminé]
» Briser la glace (An 2, Mois 2, Semaine 4) [Terminé - Tour IX]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Nord de Westeros :: Les Terres Impériales :: Fort-Darion-
Sauter vers: