Tumblr  Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -39%
PLANTRONICS BACKBEAT PRO 2 – Casque bluetooth
Voir le deal
152 €

Byron Manderly - a loyal friend, a grim foe
MessageSujet: Byron Manderly - a loyal friend, a grim foe   Byron Manderly - a loyal friend, a grim foe EmptyJeu 28 Avr - 14:13



Byron Manderly


     


     


     -31 ▪▪ Naissance à Blancport
     -21 ▪▪ Devient l'écuyer de Lord Woolfield
     -16 ▪▪ Engendre une bâtarde
     -15 ▪▪ Épouse en premières noces Lady Leona Dustin
     -14 ▪▪ Naissance d’Arra Manderly, sa fille et héritière présomptive.
     -12 ▪▪ Naissance d’Alys Manderly, sa seconde fille. Son épouse meurt en couches.
     -11 ▪▪ Capturé par les fer-nés. Passe sa captivité à Salfalaise.
     -8 ▪▪ Est libéré contre salée rançon à la fin de la guerre.
     -8 ▪▪ Épouse en secondes noces Lady Alysane Glover.
-5 ▪▪ Naissance de Benjen Manderly, son fils et héritier.
0 ▪▪ Prend part à la bataille de la Mort-Aux-Loups ; y perd son frère cadet.
0 ▪▪ Consolide, de concert avec le Roi Torrhen Stark, les fortifications de Blancport.
     Lignée ▪▪ † Wendel Manderly, Père [-50;-11] ; Aregelle Manderly, Mère [-48;-]
† Jon Manderly, Frère cadet [-27;0]
Rickard Manderly, Oncle [-40;-]
Wyna Snow, fille bâtarde [-16;-]
† Leona Manderly, Épouse [-29;-12] ; Arra Manderly, fille aînée [-14;-] ; Alys Manderly, fille cadette [-12;-]
Alysane Manderly, seconde Épouse [-28;-] ; Benjen Manderly, fils et héritier. [-8;-]
     

      Anxieux Cultivé Jaloux Loyal Paranoïaque Curieux Impétueux Juste Cupide Politicien Rancunier Épicurien Tourmenté Acariâtre Ambitieux Taciturne

     


     ▪ 31 ans ▪
   ▪ Ser l'Anguille / Byron l'Assombri ▪
     ▪ Blancport ▪
     ▪ Blancport ▪
     ▪ Nord - Seigneur de grande maison ▪
     ▪ Manderly ▪
     ▪ Seigneur de la maison Manderly, Sire de Blancport, Gouverneur de la Blanchedague, Bouclier de la Foi, Défenseur des Dépossédés ▪
     ▪Marié ▪
     ▪ Je suis fidèle à mon souverain   ▪
     ▪ Je suis pour la guerre  ▪
     

     ▪ Feat Max Irons ▪

      © visagedupassé

     

     
     


     
Positionnement politique


     
N°1 ▪▪ Que pensez-vous de la situation tendue entre les différents royaumes de Westeros? Vous sentez-vous concerné?  
Les temps sont indubitablement troubles et les périls ont rarement été aussi présents; les inimités séculaires s'enveniment en conflits armés sans précédent. La tempête gronde, le Nord guerroie derechef contre les Fer-Nés, vermine de ce monde et Byron a juré par les Sept de combattre les insulaires jusqu'à ce que ceux-ci soient pacifiés et refoulés à la mer. Néanmoins, la nuit n'est pas dépourvue d'étoiles: certes, les ennemis sont légions, mais de nouveaux alliés font leur apparition, ce que le Triton voit d'un oeil satisfait.

N°2 ▪▪ Êtes-vous loyal à votre Royaume, à la famille régnante, ou seriez-vous plus... Electron libre?
Le Sire de Blancport se targue d'être le sujet le plus féal du Roi du Nord, palabrant à tort et à travers à propos des voeux qui furent scellés il y a sept siècles de cela, lorsque les Manderly firent du Nord leur nouveau berceau. Tout cela n'est pas que flagorneries éhontées; Byron voue une indéfectible et sincère loyauté aux Starks de Winterfell, approuvant les traités et les manoeuvres du Roi, qui font croître économiquement le Nord.

N°3 ▪▪ Si jamais la guerre venait à toucher votre région, quelle serait votre réaction?
Le Nord a d’ores et déjà été secoué par les affres de la guerre. À chaque rixe, les hommes de Blancport en ont décousu au côté de leur lord. L’acier de Byron a déjà été testé, son sang déjà versé, que ce soit contre les sauvageons ou les fer-nés. Harren Hoare a écrasé la flotte occidentale nordienne et a jeté ses troupes contre les remparts inexpugnables de Moat Cailin, signant ainsi les prémisses d’une nouvelle guerre. Bien que cela soit synonyme de pertes futures et d’horreurs, le Manderly est favorable à la guerre ; tant que le Sautoir n’aura pas été vaincu, le Nord ne connaîtra pas la paix.

N°4 ▪▪ Vous avez sûrement entendu parler de l'embuscade tendue par Harren le Noir à Aegon Targaryen, que pensez-vous d'un tel acte?
Un acte réprouvable, allant à l’encontre de toutes les lois des hommes, et qui démontre, d’après Byron, la cruelle nature de ce peuple sauvage. Néanmoins, s’il condamne la manœuvre et la façon dont elle a été exécutée, le sire de Blancport n’est point fâché du résultat ; en effet, il voyait d’un fort mauvais œil ce prétendu roi des sept couronnes et plus encore ses feux faits bêtes. La disparition de ces dragons gomme du ciel de Westeros de noirs nuages qui menaçaient l’indépendance du Nord.
     



     
Entre vous et nous.


     
▪▪ Shuff ▪▪ 22 ▪▪ 15 ▪▪ PRD ▪▪ La richesse du contexte ▪▪ ne pas avoir accès au modèle de fiche en invité ▪▪ nope ! ▪▪

   

      © Crédit ilsirius


     


Dernière édition par Byron Manderly le Sam 7 Mai - 1:05, édité 12 fois
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Byron Manderly - a loyal friend, a grim foe   Byron Manderly - a loyal friend, a grim foe EmptyJeu 28 Avr - 14:13



Savoir des mestres


       


       Après plusieurs fausses couches ayant menacé de découdre son mariage, Lady Manderly met finalement au monde un mâle joufflu et braillard qui devient rapidement l’épicentre de son univers. La matriarche couve le fruit de ses entrailles avec la pugnacité d’un fauve, refusant de le laisser aux bons soins de la nourrice, préférant lui donner elle-même de quoi se sustenter et épiant quiconque s’approche du mouflet avec l’œil acéré d’un faucon. Byron qu’elle le nomme, en mémoire de feu le seigneur son père. Choyé, dorloté, l’on passe tous les caprices et frasques du nobliau, qui apprend promptement à utiliser ces latitudes. Irrévérencieux, dissipé et facétieux, l’héritier de Blancport devient très vite le fléau du mestre et des serviteurs, qui essuient quotidiennement la morgue du chérubin. Seul le maître d’armes parvient à canaliser l’impétuosité du bambin en l’éreintant à la tâche, car Byron, très tôt, se rêve chevalier auréolé de gloire, dessein candide que tous les gamins nourrissent. D’ailleurs, il aime à s’abîmer dans la contemplation des va-et-vient animant le port, se voyant déjà sur le pont d’un fier navire, tranchant les vagues jusqu’à de lointains rivages.
Toutefois, le monopole qu’il exerçait sur l’attention de sa génitrice expire son dernier souffle lorsque Jon, son cadet, pousse son premier cri. Ce dernier naît en avance, chétif et valétudinaire, requérant souvent des soins. La jalousie et l’antipathie flambe presque instantanément en Byron, qui le démontre sans vergogne, faisant preuve d’une brutalité dont seuls les enfants sont capables. Ce climat délétère se prolonge jusqu’au dixième anniversaire de Byron. Durant cette année, son oncle paternel est découvert le pantalon aux chevilles en compagnie d’une fille Woolfield. L’incident crée de franches tensions entre les deux maisons, le seigneur de Blancport décidant d’envoyer son aîné au service du vassal floué et piqué dans son honneur, en tant qu’écuyer. Byron tempête et gronde, s’étant imaginé page d’un haut seigneur et non d’un piètre banneret mais finit par ravaler son fiel et céder, n’osant guère défier plus outre l’autorité paternelle. Il accepte donc de sacrifier sa soif de gloire afin de lénifier le vieux lord Woolfield mais l’odyssée ne fait rien pour taire la vanité du nobliau, qui crâne mais ne manque pourtant jamais ouvertement de respect au seigneur qu’il sert. L’adolescent qu’il devient continue sur les traces de l’enfant qu’il était ; Byron évolue en éphèbe impétueux, hautain et caustique. On lui trouve une certaine adresse à l’épée, tout bretteur diligent qu’il est, et une notable acuité de l’esprit. Néanmoins, l’écuyer préfère poursuivre les jupons des ribaudes plutôt que de se réserver pour sa future épouse. Ses tares vont en croissant au fil des âges, les rumeurs fourmillant mais le Manderly parvient peu à peu à museler son outrecuidance et à se montrer moins incisif avec tout un chacun. Observant ces bourgeons de rédemption, le seigneur Woolfield tourne un œil aveugle sur les conduites peccamineuses de son écuyer et l’adoube finalement.
Vient ensuite le retour de l’héritier au sein du fief qui l’a vu naître et le père retrouve son fils, fermement résolu à le mouler à sa guise. Les premiers mois s’étirent sans accroc aucun, uniquement ponctués çà et là de quelques rixes entre les deux frères. L’on parle dès bientôt d’un mariage, Wendel Manderly ayant jugé l’aînée Dustin digne de sa progéniture. Toutefois, une nuit, en plein cœur des négociations, un Byron sous l’empire de l’ivresse manque de prudence et engrosse une ribaude. Le Seigneur Dustin est grandement refroidi et la mercuriale paternelle est fameuse. Croulant sous le poids de la déception dégoûtée du père et des innombrables piques du frère, le chevalier est véritablement contrit et tire un trait définitif sur ses occupations honteuses. Les tractations sont sauvées in extremis et les deux maisons s’unissent, malgré des festivités glaciales. Soucieux de purifier sa réputation, l’héritier s’évertue à être un époux agréable, se montrant courtois et charmant, faisant fi de toute morgue. L’ingénue se montre rétive et méfiante, ayant bien entendu eu vent des écarts de son époux. Cela prend du temps mais à force de patience, la confiance et la complicité prennent lentement racines. Une petite fille vient bien vite pousser son museau et Byron est envoûté, ne se souciant aucunement du sexe de l’enfant ; le couple est jeune, ils ont tout le temps pour donner naissance à un fils. Rendu à ce point, le Triton voue une profonde affection à sa femme et mûrit à ses côtés, acquérant peu à peu l’étoffe d’un véritable seigneur.
Le ventre de Leona s’arrondit derechef mais l’accouchement tourne à la tragédie ; les dieux, dans leur infinie cruauté, décident de lui arracher la nymphe, comme pour enfin lui faire payer ses péchés passés, tout en lui octroyant une seconde fille. Le drame coïncide avec les prémisses de la guerre opposant le Nord aux fer-nés et c’est un Byron amer et furieux qui répond à la convocation du ban. Son intarissable colère se révèle être une véritable ressource dont il s’abreuve de tout son saoul, remportant ici et là quelques succès, ce qui lui permet de prouver la valeur de sa lame et de lui apporter le respect de ses pairs. Néanmoins, la bonne fortune se tarit et le Triton subit sa première défaite, qui va faire dérailler son destin. Il ne parvient pas à battre en retraite et les insulaires le font prisonnier. Il passera le reste des hostilités à décrépir dans une cellule humide et froide. Ses geôliers n’ont que peu d’égards pour les combattants des contrées vertes et encore moins pour son haut statut ; Byron subit d’innombrables humiliations et, lorsque les cerbères sont imbibés d’alcool, ils font étalage de toute leur brutalité, frappant jusqu’à ce que les os se brisent et que le captif implore leur clémence. Quotidiennement, le chevalier prie les Sept avec fièvre mais ceux-ci restent muets face à ses suppliques. Son esprit s’étiole, rongé par la solitude ainsi que par les sévices et dans cette cave abandonnée des dieux, Manderly égare sa foi. Car en effet, après trois longues années de captivité, c’est finalement une bourse farcie d’or, et non les dieux, qui lui permet de recouvrer sa liberté.
C’est un homme changé qui revient à Blancport, atrabilaire et taciturne, fortement porté sur la boisson et nourrissant une légère sujétion au vinsonge. Le père agit promptement et organise de nouvelles noces, afin d’extraire son héritier du puits dans lequel il se mure. C’est au poing Glover que le Triton s’unit cette fois, mais Byron se montre beaucoup moins docile et affable que lors du premier mariage. Il est ouvertement défiant avec son épouse, faisant preuve de causticité lors de leurs interactions, ayant le plus grand mal à renouer des liens. Le Chevalier voue aussi une jalousie hargneuse à son cadet, qui lui est sémillant et adulé par le petit peuple. Torturé, en proie à une paranoïa naissante, Byron va même jusqu’à suspecter une liaison adultère entre le puîné et la Glover. Dans les pires moments, il croit même flairer l’odeur du complot. Chimères, bien entendu, mais l’héritier a du mal à s’en convaincre.
La providence n’ayant pas fini de lutiner le Triton, le sire de Blancport décède un an après le mariage et c’est ironiquement cette terrible épreuve qui va consolider l’union. En effet, Alysane, faisant preuve d’un indéfectible soutien, finit par percer la carapace de son époux et parvient à étouffer sa cautèle. Il faut encore de longs mois pour qu’une véritable intimité s’installe mais Byron finit par peu à peu se laisser apprivoiser par la belle.          Il faut trois longues années pour que le couple soit béni d’un garçon, qu’ils appellent Benjen. Byron se rode à ses devoirs de seigneur et le temps s’égrène placidement, la seule ombre au tableau étant l’hostilité que les deux frères se vouent, l’aîné étant persuadé que le puîné couve des sentiments amoureux pour la Sirène au Poing.
En l’an 0, les sauvageons déferlent sur le Nord et le gouverneur de la Blanchedague répond à l’appel de son souverain, malgré l’appréhension qui lui liquéfie les entrailles ; c’est la première qu’il empoigne une épée depuis sa débâcle. Il apprend avec effroi que Motte-la-Forêt est tombée sous les assauts des sauvageons et ça lui tord le cœur de ne pas pouvoir être présent aux côtés de sa dame bouleversée et furieuse. La soif de vengeance se conjugue à l’anxiété et l’host du Nord fond sur le peuple libre. Lors de la bataille, Byron voit son frère choir sous les coups d’un sauvageon. Jon n’est qu’à quelques mètres mais l’aîné demeure gelé sur place, observant avec une fascination morbide le barbare porter l’estocade. Le soulagement initial de voir le cadet haï périr vire vite à un profond dégoût de lui-même et la culpabilité le submerge, lui qui s’en tire avec seulement quelques entailles. Il passe ces événements sous silence, son épouse étant déjà écorchée par le deuil, et il n’a de toute façon guère le temps à perdre à s’interroger sur ses remords car les choses s’accélèrent : son Roi désire fortifier Blancport, le fief étant de surcroît le théâtre du mariage de Bowen Glover et de Maedalyn Cerwyn. Aussi le royaume n’a-t-il pas eu l’opportunité de panser ses plaies : en effet, Harren le Noir a tourné son regard vers le Nord, ayant écrasé la flotte du port de Pouce-Flint et jeté ses troupes contre Moat Cailin. Le sire de Blancport est bien décidé à éteindre ses appréhensions et à laver le sang par le sang.

       
 


       
Les affiliations




       


       
Alysane Manderly
       
Leur mariage a commencé sous de mauvais auspices, les débuts ont été tempétueux. Byron, à la sortie de sa captivité, était à vif et cynique, hautement difficile à vivre. Cependant, à force de patience, de compréhension et de marques d'affection, Alysane a réussi à se faire aimer de son époux. À ce jour, ils sont farouchement loyaux l'un à l'autre, cultivant un amour sincère et robuste, gouvernant ensemble Blancport.
       

       © Crédit golden edge
Bowen Glover
       
Le cadet d'Alysane avait initialement assez peu d'estime pour Byron, sinistre individu à la réputation fort peu rutilante et père d'une bâtarde de surcroît. Toutefois, au nom de l'affection que les deux hommes vouent à la nymphe, ils firent des efforts pour se tolérer. Bowen, voyant sa soeur épanouie, finit par mettre de côté ses a priori. Aujourd'hui, les deux nordiens, beaux-frères et frères d'armes, se respectent et apprécient la valeur de l'autre.
       

       © Crédit freedomofheart

       
       
Pseudo du lien
       
On réécrit ici le lien. PAS de copier-coller. C'est à vous d'utiliser VOS propres mots pour nous décrire le lien qu'à votre personnage avec cette personne là. Vous n'êtes pas limité en terme de taille ici, cependant essayez quand même d'être concis.
       

       © Crédit icone
Pseudo du lien
       
On réécrit ici le lien. PAS de copier-coller. C'est à vous d'utiliser VOS propres mots pour nous décrire le lien qu'à votre personnage avec cette personne là. Vous n'êtes pas limité en terme de taille ici, cependant essayez quand même d'être concis.
       

       © Crédit icone

       


Dernière édition par Byron Manderly le Sam 7 Mai - 1:24, édité 4 fois
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Byron Manderly - a loyal friend, a grim foe   Byron Manderly - a loyal friend, a grim foe EmptyJeu 28 Avr - 14:17

Je te l'ai déjà dit hier soir par MP... Mais bienvenue dans la grande famille consanguine du Nord, beau-frère Razz
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Byron Manderly - a loyal friend, a grim foe   Byron Manderly - a loyal friend, a grim foe EmptyJeu 28 Avr - 14:19

Bienvenue sur le forum Byron !




~~~
Soothsayer, can you save them?
Can you see the streets in blood?
The remnants of your name?
Soothsayer, can you save them?
Soothsayer, let these words set you free
And now, give this leave and come away with me

~~~


Spoiler:
 
Torrhen Braenaryon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 38 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 30799
Membre du mois : 77
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
http://after-my-fate.forumactif.com/
MessageSujet: Re: Byron Manderly - a loyal friend, a grim foe   Byron Manderly - a loyal friend, a grim foe EmptyJeu 28 Avr - 14:33

Bienvenue parmi nous Byron !
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Byron Manderly - a loyal friend, a grim foe   Byron Manderly - a loyal friend, a grim foe EmptyJeu 28 Avr - 14:34

Bienvenue Byron !
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Byron Manderly - a loyal friend, a grim foe   Byron Manderly - a loyal friend, a grim foe EmptyJeu 28 Avr - 14:50

Byronnnnnnnnnnnnn Mon Cousin par Allianceeeeeeeeeeeee bienvenue dans le Nord Smile
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Byron Manderly - a loyal friend, a grim foe   Byron Manderly - a loyal friend, a grim foe EmptyJeu 28 Avr - 16:39

Bienvenue parmi nous Byron Manderly - a loyal friend, a grim foe 396417704

Bon courage pour ta fiche et n'hésites pas si besoin !
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Byron Manderly - a loyal friend, a grim foe   Byron Manderly - a loyal friend, a grim foe EmptyJeu 28 Avr - 16:59

Bienvenue sur le forum Byron !


Hēnkirī

Rhaenys Braenaryon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine des sept royaumes de Westeros
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Rhaenys Braenaryon
N'oublies pas qui tu es. Pense, crois, rêve et ose
Messages : 3172
Membre du mois : 16
Célébrité : Emilia Clarke
Maison : Représentée par un dragon à trois têtes et un loup, aux couleurs rouge, noir et blanc... La maison impériale Braenaryon
Caractère : Ambitieuse ● Combattante ● Sans compromis ● Intègre ● Libertine ● Déterminée ● Non conventionnelle ● Charismatique ● Vengeresse ● Passionnée ● Violente avec ses ennemis
N'oublies pas qui tu es. Pense, crois, rêve et ose
Revenir en haut Aller en bas
http://vetrragnarok.forumactif.org/
MessageSujet: Re: Byron Manderly - a loyal friend, a grim foe   Byron Manderly - a loyal friend, a grim foe EmptyJeu 28 Avr - 17:49

Bienvenue sur le forum ! Byron Manderly - a loyal friend, a grim foe 3421444868
Ah Max Irons qui engendre une bâtarde... Je dis oui ! Byron Manderly - a loyal friend, a grim foe 3870582857 Byron Manderly - a loyal friend, a grim foe 2748509082
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Byron Manderly - a loyal friend, a grim foe   Byron Manderly - a loyal friend, a grim foe EmptyJeu 28 Avr - 18:21

Bienvenue sur le forum et bon courage pour ta fiche ! Byron Manderly - a loyal friend, a grim foe 1698932253
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Byron Manderly - a loyal friend, a grim foe   Byron Manderly - a loyal friend, a grim foe EmptyJeu 28 Avr - 18:55

Bienvenue sur le forum ! Byron Manderly - a loyal friend, a grim foe 1698932253
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Byron Manderly - a loyal friend, a grim foe   Byron Manderly - a loyal friend, a grim foe EmptySam 30 Avr - 14:46

Bienvenue Byron Byron Manderly - a loyal friend, a grim foe 1484214221 Bon courage pour ta fichounette Byron Manderly - a loyal friend, a grim foe 3518595352
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Byron Manderly - a loyal friend, a grim foe   Byron Manderly - a loyal friend, a grim foe EmptyVen 6 Mai - 11:50

Byron, tu t'en sors ?
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Byron Manderly - a loyal friend, a grim foe   Byron Manderly - a loyal friend, a grim foe EmptyVen 6 Mai - 13:10

Hello ! Ça avance doucement. Pourrais-je avoir un petit délai ? D'ici mardi, au plus tard, ça devrait être bouclé. Merci d'avance !

EDIT: J'ai finalement su boucler ça aujourd'hui o/

Merci à tous pour l'accueil, ça fait plaisir. Byron Manderly - a loyal friend, a grim foe 1698932253
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Byron Manderly - a loyal friend, a grim foe   Byron Manderly - a loyal friend, a grim foe EmptySam 7 Mai - 1:36

Eh bien, c'est tout nickel pour moi,j'aime beaucoup ton style et la vérité crue des sentiments et des événements, tu respectes aussi bien le contexte général que particulier du forum et de ta maison, je te valide !




~~~
Soothsayer, can you save them?
Can you see the streets in blood?
The remnants of your name?
Soothsayer, can you save them?
Soothsayer, let these words set you free
And now, give this leave and come away with me

~~~


Spoiler:
 
Torrhen Braenaryon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 38 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 30799
Membre du mois : 77
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
http://after-my-fate.forumactif.com/
MessageSujet: Re: Byron Manderly - a loyal friend, a grim foe   Byron Manderly - a loyal friend, a grim foe EmptySam 7 Mai - 1:37





Félicitation tu es validé(e) !



   Savais-tu qu'un jour, il a perdu son alliance et que depuis, c'est le bordel dans la terre du milieu?   Arhem excuses-moi, mais c'est que... C'est mon idole !
BREF !
 
Toutes nos félicitations !



  Car oui, te voilà validé ! La classe hein ! Mais ne te repose pas sur tes lauriers trop vite, aussi confortables soient-ils, car il y reste encore quelques lieux à visiter, et dans lesquels tu dois poster. Nous t'avons fait une petite liste ci-dessous qui n'est pas exhaustive, mais qui t'indique les sujets les plus importants que tu dois aller voir absolument.  

  Les démarches post-Validation  ▪
 


  Favoriser son intégration  ▪
 


  Connaître en profondeur Torrhen, Sharra et Deria le background du forum  ▪
     

             
© Crédit dyxie


N'envoyez de mps sous ce compte que pour notre jeu des trônes
Le Cyvosse
Le Cyvosse
Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again.
Messages : 12990
Membre du mois : 2668
Revenir en haut Aller en bas
https://bloody-crown.forumactif.org
MessageSujet: Re: Byron Manderly - a loyal friend, a grim foe   Byron Manderly - a loyal friend, a grim foe EmptySam 7 Mai - 1:42

Ffiou, ça c'est du service express :p Merci beaucoup o/
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Byron Manderly - a loyal friend, a grim foe   Byron Manderly - a loyal friend, a grim foe Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Byron Manderly - a loyal friend, a grim foe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Chroniques de l'ère de luttes :: Présentations des personnages :: Les fiches validées :: Fiches validées des membres disparus-
Sauter vers: