AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Tourne toi vers le soleil et l'ombre sera derrière toi |Tour III - Terminé|
MessageSujet: Tourne toi vers le soleil et l'ombre sera derrière toi |Tour III - Terminé|   Mar 11 Oct - 14:21

Plus qu'un jour. Demain, elle deviendra une femme mariée. Indéniablement liée à un royaume qu'elle ne porte pas tellement dans son cœur. Mariée a un homme qu'elle ne connaît que peu malgré le fait qu'il assure vouloir prouver sa valeur. Mais le pire...C'est qu'elle ne pourra épouser l'homme qu'elle aime par dessus tout. Il lui semble que Karnal ne lui a jamais autant manqué qu'en ces jours fatidiques et elle ignore comment lui annoncer qu'à son retour au pays, elle sera mariée.  

Argella doute toujours de cette décision, elle ne reviendra pas dessus, mais elle se demande si c'est la meilleure solution pour son royaume alors qu'ils se font la guerre depuis des siècles. Pourtant, des alliés, elle en a plus que besoin et elle s'en est trouvé une nouvelle auprès de Rhaenys Targaryen. Il était temps de trouver un terrain d'entente avec sa voisine. Désormais, le prochain allié qu'elle désire pour son royaume est le Nord.

C'est en y réfléchissant qu'elle se promène dans Lancehélion, accompagnée de sa garde et Gawen à son côté. Elle n'aborde pas ce sujet avec lui, pas encore et certainement pas en étant entourée de Dorniens aux oreilles trop susceptible d'écouter leur conversation. L'expérience avec ce palefrenier la complètement dissuadé de dire quoi que ce soit, pas même dans sa propre chambre. Elle abordera le sujet quand elle sera au minimum sur son navire qui la mènera au sud de ses terres.  

Une petite fille se plante devant elle et l'observe, Argella la dévisage. Une petite souillon, elle est sale, ses vêtements, ou ce qui y ressemble, couvre tout juste ce qui est nécessaire, ses cheveux sont emmêlés et tombent devant ses yeux. Quant à l'odeur, cette fillette aurait bien besoin d'un bain. Désormais, elle lui tend quelque chose, mais la reine n'a pas le temps de voir de quoi il s'agit que Gawen s'empare du bras de l'enfant tout en lui ordonnant de déguerpir, craignant pour la vie de sa reine.

Cette dernière intervient avant que l'enfant ne s'exécute et lui demande de lui montrer ce qu'elle a dans la main. C'est rond, orangé et ça sent plutôt bon, ça ressemble à l'un de ses fruits que Dorne cultive et quand elle fait signe à Argella de s'en emparer, elle n'hésite pas à le prendre entre ses mains. Ce n'est pas pour autant qu'elle le mangera, mais ça ne coûte rien d'accepter ce qui semble être un présent. En retour de quoi, Argella retire une barrette, faites de bois de cerf, de ses cheveux et la donne à la fillette.

Argella est simplement fascinée tandis que la fillette attrape maladroitement une mèche de ses cheveux pour les attacher à l'aide de la barrette. Mais l'autre moitié de son visage reste cachée, une chose qu'elle a parfaitement compris puisque la voilà qui tend un autre fruit. L'orageoise rit de bon cœur et se prête volontiers à ce jeu de troc qui vient de s'instaurer entre la souillon et elle. Après tout, elle n'a que faire d'autant de fioritures dans ses cheveux quand cette enfant a d'avantage besoin de vivre. Elle pourra revendre les barrettes à un bon prix pour peu qu'un marchand reconnaisse la bonne manufacture de ses présents. Aucun mots ne sont échangés, le troc effectué l'enfant disparaît aussi vite qu'elle est venue.

Les cheveux désormais lâches, elle échange un regard avec Gawen, tout aussi interloqué par la scène qu'elle. C'est en se retournant qu'elle voit la personne qu'elle cherchait, Roward Martell, qui vient de surgir d'on ne sait où. Sans hésiter, elle part à sa rencontre. « Prince Martell, je vous cherchais. » C'est vraiment étrange de se dire que le lendemain, ils seront unis jusqu'à la mort, ça la met mal à l'aise face à lui.

« Je euh...Votre sœur a dû vous annoncer la nouvelle ? » Bien sur que oui, Argella n'en doute même pas. Quant à savoir si elle lui a raconté toute l'entrevue et sa tentative d'annuler le mariage...  « Serait-ce trop tard pour accepter votre présent ? » Le dit présent, ne sera clairement pas digne d'une cérémonie de mariage, mais c'est un geste qu'elle consent à faire. Elle n'a pas prévu de vêtement d'envergure pour une union prévue des mois plus tard, autant porter une robe conçue par Dorne. N'est-ce pas un geste qu'ils pourraient apprécier ?




COME WHAT MAY
I AM WAR. THOU SHALT MAKE WAR, TO LOSE REASON.
COME WHAT MAY,
I AM HELL. HELL THOU SHALT LIVE
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine de l'Orage & Dame d'Accalmie. Epouse de Roward Martell, Princesse de Dorne.
Âge du Personnage: 24 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING. A BODY DEVOURED BY HATED, MOTIVATED BY REVENGE.
Messages : 2665
Membre du mois : 18
Célébrité : Bridget Regan
Maison : Durrandon
Caractère : Impétueuse, Passionnée, Bagarreuse, Indépendante, Fière, Téméraire, Intransigeante, Aventurière
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING.  A BODY DEVOURED BY HATED,  MOTIVATED BY REVENGE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tourne toi vers le soleil et l'ombre sera derrière toi |Tour III - Terminé|   Ven 14 Oct - 10:53

Dans un jour, je ne serais plus un homme à proprement parlé libre. Je serais marié, poussé loin de Dorne à jouer un rôle, à protéger un pays au travers d'un autre. J'avoue que l'annonce avait été difficile, mais même si j'avais espéré qu'elle finisse par priser l'alliance toute seule, je savais aussi que si elle était raisonné, si elle pensait à son pays, elle ne refait rien pour contrarier les plans de son père. La journée avait donc commencé avec la désagréable impression que demain serait difficile. Errant dans le palais comme une âme en peine, je tentais à nouveau de m'empreindre de chaque chose, chaque élément, comme pour graver dans mon esprit les choses les plus innocentes, insignifiantes par peur de les oublier, de les perdre. C'est lors d'un long trajet à travers un couloir que j'entendis une chose qui me sortie de mon absence. La reine Argella me cherchait ? Intrigué, je suivais les bruits de couloir pour remonter jusqu'à la reine qui s'exclama assez rapidement. J'étais fermé, comme si notre dernière discussion m'avait fermé. Prince Martell… Sérieusement ? J'avais l'impression qu'elle prenait énormément sur elle, je n'allais pas la repousser et briser ses efforts.

« Ma Reine. »

Répondis-je en m'inclinant légèrement et en me déridant du mieux que je pouvais. Elle reprit en me demandant si Deria m'avait annoncer la nouvelle. Me redressant alors, je repris.

« En effet. »

Je ne savais déjà plus comment la prendre. Elle pouvait se vexer pour un rien, et je ne voulais pas m'opposer à elle, pas aujourd'hui. Elle reprit alors en me demandant si il n'était pas trop tard pour accepter la robe que je lui avais présenter quelques temps plus tôt. Ouvrant un peu plus les yeux, je devais reconnaitre que j'étais étonné, mais je ne me laissais pas démonter.

« Non, je vous l'apporterais ce soir si vous le désirez. »

Répondis-je avant de me reprendre et d'ajouter.

« Souhaiteriez-vous que je vous fasse confectionner une autre tenue pour demain ? Une qui vous plairait sans doute davantage ? »

Elle faisait des efforts, je pouvais en faire aussi. Comme adapter un présent pour qu'elle ne s'offusque pas.


"because you know we'll make it through"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Prince
Âge du Personnage: 20 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 208
Membre du mois : 13
Célébrité : Ben Barnes
Maison : Martell
Caractère : Brave - Téméraire - Passionné - Fier - Bagarreur – Protecteur - Impulsif - Possessif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tourne toi vers le soleil et l'ombre sera derrière toi |Tour III - Terminé|   Dim 16 Oct - 15:41

Comme elle le supposait justement, il est au courant. Roward semble étonné par sa demande, effectivement, il y a de quoi l'être vu la façon dont elle l'avait vertement rejeté. Elle n'est toujours pas prête de la porter, mais son avis importe peu, il ne s'agit que d'un morceau de tissu.

Le Prince lui répond qu'il n'est pas trop tard, et de surcroît, lui propose de faire la demande pour qu'une nouvelle robe lui soit confectionnée. Très conciliant, c'est à se demander ce que Deria lui a raconté de leur entretien la veille, à sa place, elle ne réagirait certainement pas de cette façon. C'est comme s'il n'avait pas le droit d'être fâché contre elle, tout au moins ne pas lui faire comprendre.

Une robe qui lui plaise d'avantage ? Elle doute de trouver plaisante n'importe quelle robe, sa provenance important peu, elle préférera toujours une tenue bien masculine, à une robe. Il paraît, pourtant, qu'elle devra s'y habituer...

« Ce ne sera pas nécessaire, néanmoins si vous pouviez me dire vers quelle personne je dois me tourner, si jamais des retouches sont à faire et je lui demanderais de m'en confectionner une pour le mariage de votre sœur et le Prince Barathéon. » Elle en avait une, pour cette occasion, mais force était d'admettre que les températures la font d'avantage souffrir qu'autre chose. Il est temps de mettre sa fierté de côté pour son propre confort. Si elle ne le fait pas maintenant, elle ne le fera jamais.

Elle vient seulement de l'intercepter dans les couloirs, qu'elle envisage déjà de lui fausser compagnie. Au lieu de quoi, elle se force à l'observer, tandis que ses gardes font mine de trouver passionnant ce qui les entoure. Son fiancé n'est pas laid, c'est une évidence qu'elle a constatée dès leur première rencontre, il est séduisant, néanmoins, elle a l'impression que de nombreux obstacles se dressent entre eux.

« Auriez-vous du temps à m'accorder en privé ? Maintenant, ou ce soir, comme ça vous chante. Il y a des sujets que nous devons aborder puisque demain...Vous serez lié à l'Orage et inversement plus tôt que prévu. » Ils auraient dû avoir le temps de s'acclimater l'un à l'autre et lui au royaume qui sera le sien. Argella a involontairement précipité les choses, ce qui n'est pas pour lui plaire, mais elle y voit d'autres avantages dans cette union.

« Nous devrions aussi...Faire plus ample connaissance ? » Elle a eu deux jours pour le faire avant d'arriver à Lancehélion, est-ce qu'elle s'excuserait de son comportement ? Non. Porter une robe à la mode dornienne représente déjà une sorte d'excuse à ses yeux. Son comportement tient d'avantage de sa bonne volonté pour que cette alliance fonctionne, que d'une quelconque culpabilité qu'elle devrait ressentir.

Se retrouver mariée à un inconnu, vous savez quel effet cela fait ? C'est terrifiant. Argella est pleine d'appréhension quant à son avenir en compagnie du Martell. Parce qu'elle ne souhaite pas reproduire le mariage de ses parents, pas des souvenirs qu'elle en garde en tout cas. Elle ne demande pas amour et fidélité, mais au minima respect et confiance. Il faut dire que leur relation a mal commencé par sa faute.




COME WHAT MAY
I AM WAR. THOU SHALT MAKE WAR, TO LOSE REASON.
COME WHAT MAY,
I AM HELL. HELL THOU SHALT LIVE
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine de l'Orage & Dame d'Accalmie. Epouse de Roward Martell, Princesse de Dorne.
Âge du Personnage: 24 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING. A BODY DEVOURED BY HATED, MOTIVATED BY REVENGE.
Messages : 2665
Membre du mois : 18
Célébrité : Bridget Regan
Maison : Durrandon
Caractère : Impétueuse, Passionnée, Bagarreuse, Indépendante, Fière, Téméraire, Intransigeante, Aventurière
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING.  A BODY DEVOURED BY HATED,  MOTIVATED BY REVENGE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tourne toi vers le soleil et l'ombre sera derrière toi |Tour III - Terminé|   Lun 17 Oct - 22:05

À cet instant, j'avais l'impression de ne plus être moi-même, de jouer un jeu pour ne pas la froisser davantage. Pourtant elle semblait faire des efforts, de véritable efforts. Ce qui me détendit sans doute assez pour lui proposer d'être davantage elle-même le lendemain. Elle me remercia, ajoutant que bien que cela ne soit pas nécéssaire, elle prendrait le nom avec plaisir afin d'effectuer quelques retouches pour le mariage de Deria. Elle ne campait plus sur ses positions, c'était déjà ça. « Sans problème ma Reine. », un silence s'installa rapidement. Un silence qui fort heureusement fut à nouveau brisé par elle qui faisait un pas vers moi. C'était étrange lorsqu'on savait à quel point elle avait jugé Dorne, ses princes, son peuple. Mon peuple. Elle me demanda donc si j'avais du temps à lui accorder en privé, que ce soit maintenant ou ce soir, j'avais le choix, mais elle voulait aborder certains sujets avec moi avant demain étant donné que nous allions être unis plus rapidement que prévu. Souriant doucement, je mis un peu plus mon agacement de côté, elle avançait vers moi et je n'avais toujours pas été traité de faible ou poids, c'était déjà un effort en soit. Et puis, avec sa logique, j'avais l'impression que c'était des excuses.

« Je suis disponible dès maintenant. Avez vous un lieu en tête ou souhaitez-vous que je vous en indique un ? »

Repris-je doucement. J'avais mes adieux à faire à Dorne, mais je ne pouvais pas rejeter une occasion de faire de ce mariage autre chose qu'un supplice. À défaut d'éprouver quoi que ce soit de profond envers elle, je pouvais l'apprécier en tant que personne et ne pas avoir l'impression de composer avec une enfant inapte.

« Si je peux me permettre, j'apprécie votre initiative. »

Finis-je par lui dire avec une réelle reconnaissance, même si cela était forcé, comme pour moi, elle avait cessé de camper sur ses position.


"because you know we'll make it through"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Prince
Âge du Personnage: 20 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 208
Membre du mois : 13
Célébrité : Ben Barnes
Maison : Martell
Caractère : Brave - Téméraire - Passionné - Fier - Bagarreur – Protecteur - Impulsif - Possessif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tourne toi vers le soleil et l'ombre sera derrière toi |Tour III - Terminé|   Mar 18 Oct - 11:02

Il est disponible, bien, au moins n'aura-t-elle pas à attendre jusqu'au soir à se demander ce qu'elle ferait du reste de sa journée. « Je vous suis, je ne connais pas votre capitale comme vous la connaissez. » Puis, qu'aurait-elle à craindre d'être espionné en compagnie du Prince ? Il rapportera probablement la majorité de leur entretien à sa sœur... « Si vous souhaitez me faire visiter l'endroit qui vous a vu grandir, j'en serais honorée. »

Il apprécie son initiative, elle fait la moue. Il peut, elle prend énormément sur elle. « Et j'aimerais d'avantage que vous me montriez votre vrai visage Prince Martell, votre personnalité, et non celle que prévaut la plus élémentaire des courtoisies. La bonne entente entre Dorne et l'Orage doit commencer par nous, mais si je ne sais que pensez de vous, et pour l'instant, je pense que vous êtes faux, ça ne pourra jamais fonctionner. »

C'est bien sa personne qu'elle souhaite d'avantage connaître, que son rang qui lui importe peu au vu des circonstances. Le lendemain, il deviendra son égal et si elle ignore a qui elle a affaire, ils n'avanceront jamais dans la bonne direction. Hors, elle ne compte pas faire autant d'efforts inutilement pour voir leur alliance voler en éclats. Argella a donné sa parole, quiconque la contredira ou ira à contre-sens, recevra la foudre qui fait la renommée de l'Orage. Mais surtout la sienne. Elle ne compte pas sacrifier autant pour rien.

« Votre sœur vous a-t-elle dit que je partirais au lendemain de nos noces ? J'ai des choses à régler qui nécessité ma présence dans mon royaume, je serais de retour pour sa cérémonie. Je lui ai signifié que vous aurez le choix, vous pouvez rester auprès d'elle et je le comprendrais aisément. » Elle lui a déjà arraché beaucoup de liberté. Elle aurait pu réclamer qu'il donne son accord pour ce mariage avancé, elle ne l'a pas fait et la raison est simple. Elle n'a guère pu avoir son mot à dire, pourquoi lui l'aurait ? C'est là une bien maigre vengeance, d'autant qu'il semble prêt à tout pour son pays.

« Comment imaginez-vous la suite Prince Martell ? » Elle-même ne sait pas trop, que cela concerne leur partenariat pour l'avenir de l'Orage, comme de leur mariage. Elle ignore où elle met les pieds, elle ignore qui est cet homme et ses ambitions. Dans quoi s'embarquent-ils ? Mèneront-ils son peuple à la victoire, ou à contrario dans la défaite ?




COME WHAT MAY
I AM WAR. THOU SHALT MAKE WAR, TO LOSE REASON.
COME WHAT MAY,
I AM HELL. HELL THOU SHALT LIVE
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine de l'Orage & Dame d'Accalmie. Epouse de Roward Martell, Princesse de Dorne.
Âge du Personnage: 24 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING. A BODY DEVOURED BY HATED, MOTIVATED BY REVENGE.
Messages : 2665
Membre du mois : 18
Célébrité : Bridget Regan
Maison : Durrandon
Caractère : Impétueuse, Passionnée, Bagarreuse, Indépendante, Fière, Téméraire, Intransigeante, Aventurière
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING.  A BODY DEVOURED BY HATED,  MOTIVATED BY REVENGE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tourne toi vers le soleil et l'ombre sera derrière toi |Tour III - Terminé|   Mar 18 Oct - 11:36

Elle acceptait de me suivre, ajoutant même qu'elle ne serait pas contre visiter l'endroit où j'avais pu grandir. Cela m'arracha un sourire franc et sincère que je ne pus contenir. Non pas pour ce qu'elle avait dit, simplement car penser à Dorne m'arrachait toujours autant de sourire. Prenant la route vers un lieu que je savais un peu plus calme, elle reprit en m'affirmant qu'elle souhaiterait me voir prendre ma véritable personnalité et non me cacher derrière une courtoisie élémentaire à notre situation. Elle voyait claire dans mon jeu comme moi dans le sien, le soucis étant qu'elle ne saurait me voir moi-même tant qu'il n'y aurait pas eu d'autre chose. Tant que Dorne ne serait pas au centre de mon coeur et qu'elle primait devant tout le reste. « Je vous l'accorde, mais sachez que je suis d'une nature avenante, mon impulsivité devant être contenue pour préserver notre alliance et pour nous donner justement plus de temps pour nous connaitre. Je sais que c'est déplaisant, et je m'en excuse, il était juste de mon devoir de penser à nos deux pays et non à ma petite personne. ». Elle reprit en me demandant si Deria m'avait dit qu'elle comptait partir au plus vite après notre mariage, du moins après nos noces. Elle avait des choses à régler, et bien qu'elle soit de retour pour le mariage de ma soeur, j'avais le choix de rester, ou de revenir simplement plus tard avec elle.

« Vous me demandez de jouer cartes sur table. J'aimerais rester avec mes soeurs, mon frère pour passer du temps avec eux avant que notre bulle éclate. Mais nous ne sommes plus des enfants et je ne suis pas certains que noyer mon avenir dans mon passé soit parfaitement appréciable. Je dis vouloir connaitre votre peuple, je ne compte pas me cacher au dernier moment. »

Même si devoir quitter ma famille revenait à quitter tout ce qui m'avait défini depuis des années. Elle me demanda ce que j'imaginais pour la suite. M'arrachant un soupire, non pas d'énervement, mais de réflexion, je plongeais mon regard dans le sien avant de souffler.

« Je ne sais pas. Soyons honnête, vous et moi avons campé sur nos positions depuis votre arrivée. Je ne sais pas à quoi m'attendre lorsque notre mariage sera fait, pas plus que lorsque j'arriverais sur vos terres. »

Nous venions de pénétrer dans les jardins intérieurs du palais, même si elle voulait visiter, je ne pouvais pas ignorer le fait qu'être épié par mon peuple soit agaçant. Il en était de même ici, mais il y avait des zones du palais qui ne pouvait pas l'être sans que je sois au courant et surtout, si elle me faisait suffisamment confiance, je pourrais nous tirer d'ici pour lui faire découvrir de véritable chose.

« Je devrais faire mes preuves, je ne me leurre pas la dessus. Accompagner vos hommes sur le front pour sur, le reste ne m'appartient pas. Je ne pense pas pouvoir attendre quelque chose en particulier, tout ce qui se passe ici est sous forme d'accords, une fois les accords sceller, c'est à nous de décider de comment ils seront honoré je pense. »

J'avais cessé de la brosser dans le sens du poil. Je n'étais plus aussi certain que le premier jour, je laissais entrevoir le fait que je ne maitrisais rien et que je ne serais qu'acteur de tout cela. Même si je voulais faire quelque chose, je sais que je ne pourrais pas l'anticiper. C'était ainsi.


"because you know we'll make it through"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Prince
Âge du Personnage: 20 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 208
Membre du mois : 13
Célébrité : Ben Barnes
Maison : Martell
Caractère : Brave - Téméraire - Passionné - Fier - Bagarreur – Protecteur - Impulsif - Possessif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tourne toi vers le soleil et l'ombre sera derrière toi |Tour III - Terminé|   Mar 18 Oct - 16:31

Elle ne saurait dire s'il se moque d'elle au vu de son sourire qu'elle dévisage, ou quelque chose d'amusant lui a échappé. Elle passe à autre chose, il ne sert à rien de l'interroger tandis qu'ils entament ce qui semble être une promenade. Elle fait signe à ses gardes de les laisser tranquille, elle doute d'avoir à craindre quoi que ce soit en la présence du Prince.

Avenant, elle ne peut le détromper puisqu'il a bien essayé d'être dans ses bonnes grâce dès le premier jouer, mais il énonce que son impulsivité doit être contenue, elle fronce des sourcils, en désaccord avec cette vision des choses. Elle-même est impulsive et s'est rarement contenue envers ses parents avec qui elle a autant une relation conflictuelle que tendre, et ils ne se sont jamais entre-tués.

Il se dit prêt à partir avec elle dès le lendemain de leur union malgré le fait qu'il souhaite par-dessus tout rester auprès de sa famille. Argella ne peut compatir dans la mesure où elle n'a aucun frères et sœurs. Elle l'écoute jusqu'au bout tandis que son regard erre partout et nulle part à la fois, surtout concentrée sur ce que lui dit son fiancé.

« Nous concernant, vous devez savoir -je pense que vous l'avez compris- que je dis ce que je pense et j'aimerais pouvoir en attendre de même de votre part. Par exemple, ma relation avec mes parents n'a jamais été tranquille, nous avons été plus d'une fois en conflits et j'imagine qu'il en sera de même entre nous parce que je ne tairais pas ce que je pense. Je préfère que ça sorte, qu'on s'engueule, qu'on en discute, qu'on trouve des solutions et que l'on passe à autre chose plutôt que rester sur des non-dits. Donc j'apprendrais à composer avec votre impulsivité, même lorsque, et si, vous m'insultez. Vous constaterez sans mal que je vous le rendrez bien.

J'ai conscience d'avoir mal commencé les choses, entre nous comme avec votre sœur, je ne reviendrais pas dessus puisque j'ai accepté les conditions de la Princesse et vous en subissez les conséquences. Vous n'êtes pas obligé de les subir jusqu'au bout, bien que j'apprécie votre volonté de faire les choses comme elles devraient l'être, il est important que vous pensiez également à vous. Je ne souhaite pas que vous m'accusiez tout au long de notre mariage de vous avoir enlevé à votre famille plus tôt que prévu par ma bêtise. »


Parce qu'a sa place, c'est ce qu'elle aurait probablement fait. Les choses étant autrement puisque c'est à lui et non à elle, de quitter son pays, elle essaie de ne pas produire ce qu'elle aurait fait. Il n'a guère eu plus de choix qu'elle, tous deux ont une place importante à prendre pour la prospérité de leur royaume.

« Maintenant que ma parole a été donnée, je suis pleinement engagé dans la réalisation efficace et durable de notre alliance, que cela me plaise ou non. Je ne veux pas que nous soyons les victimes des accords passés, je voudrais que nous collaborions. Si cela peut vous rassurer, j'ai autant que vous mes preuves à faire auprès de mon peuple. J'ai réussi à m'attacher la fidélité de quelques-uns, d'autres sont encore réticents à me voir gouverner, quand bien même je me suis toujours battue pour eux. Nous sommes dans le même panier, si je puis dire.

Dés demain, ce sera à nous deux et nous seuls de juger de la meilleure façon de mener cette alliance à bien. En outre, je ne veux pas voir votre sœur s’immiscer dans notre mariage en ne s'adressant qu'à vous, et si j’apprends que c'est le cas, vous m'entendrez tous deux. Si elle a quelque chose à redire, c'est à nous deux qu'elle devra s'adresser et inversement. »


Elle doute d'un jour pouvoir se débarrasser de cette tenace idée et hantise de voir Dorne s'annexer l'Orage. Seul le temps pourra faire disparaître ou amplifier cette idée, selon les dires et les actes de son futur mari et sa Princesse de sœur.




COME WHAT MAY
I AM WAR. THOU SHALT MAKE WAR, TO LOSE REASON.
COME WHAT MAY,
I AM HELL. HELL THOU SHALT LIVE
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine de l'Orage & Dame d'Accalmie. Epouse de Roward Martell, Princesse de Dorne.
Âge du Personnage: 24 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING. A BODY DEVOURED BY HATED, MOTIVATED BY REVENGE.
Messages : 2665
Membre du mois : 18
Célébrité : Bridget Regan
Maison : Durrandon
Caractère : Impétueuse, Passionnée, Bagarreuse, Indépendante, Fière, Téméraire, Intransigeante, Aventurière
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING.  A BODY DEVOURED BY HATED,  MOTIVATED BY REVENGE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tourne toi vers le soleil et l'ombre sera derrière toi |Tour III - Terminé|   Mer 19 Oct - 19:28

Il était temps de mettre les points sur les i visiblement. Ce n'était pas pour aller contre moi, bien que je doute qu'un laissé aller totale soit bénéfique à n'importe qu'elle nation. Elle dirait ce qu'elle pensait, en toute occasion, quitte à partir au conflit. Un point qui ne m'était étrangement pas étonnant. Je doutais qu'elle soit en mesure de composer avec n'importe qui, alors avec son mari. Je la voyais mal se contenir. Elle partait du principe que je pouvais jurer en sa présence, la malmené verbalement si cela était nécéssaire à briser tout abcès. Un vision bien étrange du mariage, mais qui n'était pas pour me déplaire. Du moins si je n'avais pas l'impression que s'auto détruire ne conduirait pas à la chute de l'Orage. Elle reconnaissait une nouvelle fois avoir jeté un froid à notre relation, avouant m'avoir fait payer pour ma soeur. Elle ne voulait toutefois pas que j'en subisse les conséquences, du moins pas jusqu'au bout. Penser à moi de une telle situation, l'utopie était belle, mais loin de m'être accessible.

« Si je rentre avec vous, cela serait une décision que j'aurais prise moi-même, et il n'est pas dans mes habitudes de rejeter la faute sur autrui quand j'en suis l'initiateur, du moins plus depuis que j'ai dépassé l'âge de huit ans. »

J'avais grandit, et j'avais cette fâcheuse tendance à regarder Deria droit dans les yeux quand j'avais fait une connerie suffisamment grosse pour mériter sanction. Je n'étais pas du genre à fuir. Si je disais vouloir partir, je partirais. Et puis rester à Dorne, c'était s'exposé à pas mal de tentation. Elle reprit rapidement en disant que bien que le choix nous soit imposé d'une certaine façon, elle ne voulait plus nous forcer, mais nous faire collaborer. Des paroles terriblement sage que je fus surpris d'entendre. Elle avoua avoir ses preuves à faire, du moins autant que moi. Si elle avait su gagner la confiance de quelques uns, ce n'était pas le cas de tout le monde. Nous en étions donc au même niveau. Elle parlait à présent de nous et non d'elle. Un changement profitable qui me laisser penser que bien qu'elle soit difficile, elle prenait peu-à-peu conscience que je n'étais pas un ennemis. Ce qui n'était pas plus mal. La seule chose qui me fit passablement froncer les sourcils fut ses injonctions concernant ma soeur. Elle ne voulait pas la voir s'immiscer dans notre mariage en s'adressant uniquement à elle. Ma soeur avait définitivement des relations difficiles avec mes prétendantes. Souriant doucement, je m'adossais contre un petit muret avant de m'asseoir sur ce dernier. Nous n'étions pas très loin de mes quartiers, sans doute une raison pour ma présence ici, je savais ou surveiller pour ne pas me faire remarquer.

« Vous l'avez dit vous même Majesté, vous n'avez pas eu de frère ni de soeur. Ma soeur ne le reconnaitra sans doute jamais face à vous, mais vous aller partir avec son frère et vous n'êtes pas sans savoir que notre pays a été secoué par la perte de feu notre grand-mère et feu notre père. Nous avons apprit à regarder derrière le dos de l'autre et à nous protéger. Elle me connait, et elle ne pourra plus assurer mes arrières. Il ne faut pas lui en vouloir. Je doute qu'elle s'immisce dans la gérance de l'Orage, quelques missives sauront vous trouver lors d'affrontement, mais bien au de-là de l'inquiétude qu'elle portera à votre peuple, il ne fera aucun doute qu'elle s'inquiètera aussi du fait de recevoir un jour un corbeau lui annonçant mon décès. »

Anders le serait sans doute tout autant, à la différence près qu'il savait que je me sortais très bien tout seul des situations les plus improbable. Il y aurait sans doute de l'ingérence, mais il était évident qu'Argella ne savait pas encore diriger un pays, pas plus que moi, j'essayais simplement de faire passer la chose différemment.

« Mon impétuosité au combat ne lui a pas encore donné de raison d'être sereine, elle me sait capable de servir de bouclier pour sauver un homme à terre. »

Ce n'était pas forcement rassurant, mais c'était ainsi, elle voulait la vérité.

« Mais vous avez ma parole, si vous la jugeait un jour trop intrusive, ou si vous pensez que le destinataire de ses missives se révèle être le même, je lui rappellerais que la Reine de l'Orage à plus de légitimité que moi pour traiter avec la Princesse de Dorne. Comme vous l'avez souligné, il nous faudra collaborer, et même si vous comme moi ne sommes pas encore capable de se considérer comme un pilier solide pour l'autre, nous devrons apprendre, comme nous devrons apprendre à faire nos preuves aux yeux de l'Orage. »

Je préférais rester ici pour le moment, j'avais un oeil sur les seules entrées, mais il y avait encore davantage à voir si elle le voulait, du moins lorsque nous ne parlerons plus de chose aussi délicate.

« Accepterez-vous, lorsque le sujet de notre discussion se fera plus léger, de chevaucher avec moi sur les terres de Dorne pour vous en présenter les terres de mon enfance ? »


"because you know we'll make it through"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Prince
Âge du Personnage: 20 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 208
Membre du mois : 13
Célébrité : Ben Barnes
Maison : Martell
Caractère : Brave - Téméraire - Passionné - Fier - Bagarreur – Protecteur - Impulsif - Possessif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tourne toi vers le soleil et l'ombre sera derrière toi |Tour III - Terminé|   Lun 24 Oct - 21:31

L'accompagner après leur union relève donc de son choix, elle note bien le Si, il ne semble pas encore décidé. Et peu importe, elle le laisse libre quant à la décision qu'il prendra, elle ne reviendra pas dessus et ça ne retardera pas son voyage jusqu'au sud de son royaume pour régler des affaires importantes. Notamment, avec Rhaenys et son armée à la frontière bieffoise.

Elle n'est pas sans savoir qu'ils ont perdus leur grand-mère et leur père, et elle sait exactement qui est à l'origine de ce double assassinat. Chose qu'elle a appris que récemment, avant son départ pour Dorne et fait désormais d'elle...Une complice de cet abominable crime en gardant sous verrou le secret de sa mère. Cette dernière devra faire attention avec son gendre à Accalmie, mais étrangement, Argella ne se fait pas mouron à ce sujet, Rowenna Durrandon est loin d'être idiote. Quant à Deria, elle ignore envoyer son frère dans la gueule du loup.

Il avoue être plus téméraire que nécessaire dans une bataille, prêt à sauver la vie d'un soldat au détriment de la sienne. La réaction d'Argella est assez mitigée, la première, c'est qu'elle espère qu'il se montrera d'avantage attentif tant qu'elle n'aura pas mis au monde au moins un héritier, la seconde et bien... C'est qu'ensuite, il fera ce que bon lui semble. On ne pourra pas l'accuser d'avoir assassiné le Roi et elle deviendra alors veuve. C'est une perspective alléchante, qu'elle ne peut nier, peut-être sera-t-elle même l'annonciatrice de la mauvaise nouvelle à la Princesse. En outre, un Roi qui part au combat est exactement ce qu'elle attend de son époux et il le sait parfaitement.

« C'est noble de votre part. Cependant, il vous faudra penser à l'avenir, la famille que nous allons composer et nos enfants à élever. Je ne vous empêcherai pas de prendre part aux batailles, moi-même j'y prendrais part si le royaume n'était pas en crise dynastique. » Oui, elle n'hésite pas à se mettre en danger pour son royaume, par 2 fois déjà et sans doute pas les dernières. Mais l'avenir de son royaume doit passer avant tout et tant qu'elle n'aura pas de fils, elle devra rester à l'arrière, cependant elle ne sera jamais bien loin. « Mais je vous conjure à d'avantage de prudence. »

« Le destinataire de ses missives sera majoritairement vous et loin de moi l'idée de vous couper de toute relation avec vos sœurs et votre frère, bien sûr, vous serez libre de correspondre avec eux et leur rendre visite, ils seront les bienvenus à Accalmie également. Je souhaite seulement que les sujets concernant le royaume de l'Orage et Dorne, soient aborder d'égal en égal entre nous. »


Il l'invite, prochainement, à lui faire visiter les terres de son enfance. Elle ne s'y attendait pas du tout. Surprise, elle ne cache pas son étonnement. Et pourtant, ça ne devrait pas l'étonner, depuis le début, il prouve qu'il est capable de faire des efforts pour que leur relation évolue vers quelque chose de positif plutôt que l'inverse. Il persiste dans cette idée, alors même qu'elle l'a traité comme un moins que rien. Il fait preuve de bien plus de diplomatie que semble le penser sa sœur.

Princesse de Dorne, elle y songe peu et pourtant, c'est un nouveau titre qui s'ajoutera au sien en épousant l'homme qui lui fait face le lendemain. Elle n'aura aucune responsabilité concernant ce royaume voisin, mais ce n'est pas pour autant qu'Argella devra prendre ce titre à la légère. Que ça lui plaise ou non, elles devront s'apporter soutien en toute circonstance. « Bien entendu. » Répond-elle simplement. Elle ne va pas jusqu'à dire que ce serait un plaisir, ce serait faux.

« Ne serions-nous pas plus tranquilles en allant chevaucher dès maintenant ? » S'enquit-elle en observant véritablement autour d'eux. Des jardins, étrangement bien verts dans un désert et... Plutôt beau à voir. Son regard vadrouille en tout sens, Lancehélion est bien différent de l'Orage, c'en est dépaysant. Jusqu'ici, elle observait d'avantage les personnes susceptibles d'espionner le moindre de ses faits et gestes, occultant tout le reste, comme elle sait si bien le faire.




COME WHAT MAY
I AM WAR. THOU SHALT MAKE WAR, TO LOSE REASON.
COME WHAT MAY,
I AM HELL. HELL THOU SHALT LIVE
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine de l'Orage & Dame d'Accalmie. Epouse de Roward Martell, Princesse de Dorne.
Âge du Personnage: 24 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING. A BODY DEVOURED BY HATED, MOTIVATED BY REVENGE.
Messages : 2665
Membre du mois : 18
Célébrité : Bridget Regan
Maison : Durrandon
Caractère : Impétueuse, Passionnée, Bagarreuse, Indépendante, Fière, Téméraire, Intransigeante, Aventurière
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING.  A BODY DEVOURED BY HATED,  MOTIVATED BY REVENGE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tourne toi vers le soleil et l'ombre sera derrière toi |Tour III - Terminé|   Mar 25 Oct - 14:55

J'aurais étrangement pensé qu'elle ne se serait pas réfugié derrière une vie de famille. Il était évident que si elle n'avait pas d'héritier pour monter sur le trône, d'hériter mâle, son peuple risquait fort de ne guère apprécier. Mais voilà, elle me mettait face à une réalité, à une famille. Un mot sensible au vue de l'attachement aux miens. Douterait-elle de mon attachement à nos enfants, lorsqu'ils seront présent ? Je n'en savais que trop rien. Mais je ne pouvais lui reprocher ces mots étrangement plus sage que je ne l'aurais cru venant d'elle. Baissant légèrement la tête pour accepter de prendre garde, je gardais le silence pour ne pas l'interrompre. Elle ne m'empêcherait pas d'échanger avec les miens, pas plus que de leur rendre visite. Mais concernant l'Orage et Dorne, il me fallait composer avec elle. Même si cela me déranger de mettre Dorne sur le même niveau que l'Orage, je ne pouvais nier que nous étions des alliés. « Cela me semble évident. » répondis-je simplement avant de lui proposer de quitter la sécurité du palais pour chevaucher quelques heures dans Dorne. Du moins lorsque le sujet de nos conversations serait plus léger. Elle accepta, demandant rapidement si il ne serait pas plus avertie de profiter de cette chevauché pour justement échanger. « Ce n'est pas faux. ». Sautant de mon muret, je l'invitais à me suivre jusqu'aux écuries. Prenant deux selles et harnachement nécessaire pour tenir un cheval Dornien, j'entrais dans un box pour en préparer l'animal. Ils étaient tous brosser, entretenu dans le doute. Les chevauchés étant rarement planifié ici, il ne fallait pas perdre plus de temps. Je ne fis pas l'affront de lui sceller une jument docile. Il s'agissait là d'un bon cheval, avec du sang, mais moins brutal que d'autre. En faisant de même avec mon cheval, je quittais ma monture pour venir attacher une lame courbé à la monture de la reine. Me doutant qu'elle s'interrogerait, je lui dis.

« Vous n'êtes pas sans savoir que certaines nations on récemment prit Dorne pour un de leur chef lieu. Je préfère nous éviter quelques ennuie. »

Passant une lame dans mon dos, je montais déjà sur l'équidés m'abaissant sur l'animal pour saisir les rênes de la sienne et l'inviter à monter.

« Prenez garde, les chevaux Dorniens on du sang. »

La preuve en est, mon cheval en était venu à piaffer tant il s'impatientait. Lorsque je fus sur que la reine soit prête, je sortis du bâtiment, non sans quelques dérobades qui ne me faisaient plus vraiment d'effet à présent. J'étais relativement bon sur un cheval. Je n'allais pas nous attirer dans un traquenard, mais j'allais nous isoler d'ici. Avançant donc vers la porte principal de Dorne, je ralentis l'animal pour me mettre u même niveau que la reine.

« Si vous le souhaitez, nous pourrons reprendre à la sortie de Lancehélion. »

Déclarais-je dans un sourire avant de regarder certains gardes s'interroger entre eux. Il y aurait-il eut des ordres donnés pour éviter que je fasse un mauvais choix avant demain ? Cela ne serait pas impossible.

« Pour être pleinement honnête avec vous, je ne sais pas si j'ai parfaitement le droit de sortir de la ville, et il n'est donc pas impossible que nous devions partir au galop dans un futur extrêmement proche. »

Je pouvais jouer avec le feux, je le savais, mais c'était ses convenance qui l'avait poussé elle comme moi à s'inventer une autre existence. Je ne dis pas que j'étais prêt à me faire remettre en place pour elle, loin de la même. Mais elle voulait à faire au prince Martell, hors Roward Martell n'était pas très discipliné et relativement impulsif. Fuir avec la reine hors de la capitale m'avait semblé être une bonne idée. Ou du moins le risque me donnait envie de sourire.


"because you know we'll make it through"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Prince
Âge du Personnage: 20 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 208
Membre du mois : 13
Célébrité : Ben Barnes
Maison : Martell
Caractère : Brave - Téméraire - Passionné - Fier - Bagarreur – Protecteur - Impulsif - Possessif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tourne toi vers le soleil et l'ombre sera derrière toi |Tour III - Terminé|   Mar 25 Oct - 17:26

Pour toute réponse, il reste laconique. D'accord. Qu'ajouter de plus ? Il serait inutile de palabrer d'avantage sur ce fait tant qu'elle n'en aura pas été témoin. Elle le saura bien assez tôt, puisque son royaume est toujours en guerre contre le Conflans et très bientôt contre le Bief. Elle suggère donc de chevaucher dès maintenant plutôt que d'attendre, avec ce même risque que quelqu'un vienne les interrompre.

Elle s'écarte de lui lorsqu'il redescend de son muret et le suit jusqu'aux écuries. Fameuse écurie dans laquelle elle a tissé une alliance avec Peyredragon, celle-ci n'est pas encore officielle tant que le pacte n'aura pas été signé par les deux parties. Elle se demande d'ailleurs, si elle devait en parler dès maintenant à Roward. Probablement, elle le devra, mais attendra-t-elle que le mariage soit effectif ? Qui sait s'il n'ira pas courir le répéter à sa sœur ?

Argella a tout loisir d'observer son fiancé tandis qu'il harnache leur monture. Demain, cet homme sera son époux, ce qui signifie que leur mariage devra être consommé. Bon, il n'est pas laid, pas obèse, loin d'être disgracieux, mais il n'y a aucun jeu de séduction entre eux, alors comment cela se passera-t-il demain ? Il faudra bien passer à l'acte...

Elle le voit accrocher une lame à la selle de son cheval, elle en perd, fort heureusement, le fil de ses pensées pour froncer les sourcils. Il lui explique qu'ils ont été victimes d'une attaque des Fer-Nés, chose dont elle est parfaitement au fait, mais elle ne s'imaginait pas un instant qu'il lui laisse un moyen de défense aussi affûté. Au contraire, elle aurait pensé qu'il prendrait soin de la protéger, comme tout homme pense devoir le faire en compagnie d'une femme. Il semble l'avoir bien mieux cerné et un faible sourire fleurit sur ses lèvres. Ce ne sera pas sa fidèle lame, mais ce sera toujours mieux que rien.

Roward la met en garde sur le sang des chevaux et elle monte ensuite la jument, non sans difficulté effectivement. Pas pour la monter puisqu'il tient fermement les rênes, mais pour la contrôler une fois récupéré les bribes. L'animal semble mécontent, de quoi ? Elle l'ignore, le fait est qu'il lui faut quelques secondes pour calmer la jument et l'habituer à elle. Enfin, elle le suit jusqu'à la sortie de l'écurie et fait signe à ses gardes de se tenir tranquille. Elle est armée et sait parfaitement se défendre.

« En ce cas... Autant partir au galop dès maintenant. Vous ne m'en voudrez pas de retrousser mes jupes. » Déclare-t-elle en s'exécutant. Laisser sa robe telle qu'elle ne ferait que la gêner pour diriger sa jument, hors, celle-ci est déjà bien assez impatiente comme ça si Argella doit en perdre le contrôle durant une cavalcade, elle se briserait sûrement quelque os, voir même le cou. Ainsi, elle bloque les pans vacants de sa jupe sous ses jambes, dévoilant une partie de celles-ci à la vue de tous et la partie arrière sous ses fesses. Sa petite scène doit d'avantage intriguer les gardes, Dorniens comme Orageois.

Elle aurait pu modérer le Prince, mais le fait est qu'elle est tout aussi impatiente de quitter cet endroit. Il semble également lui montrer une vraie facette de sa personnalité qui n'est pas pour lui déplaire. « Si l'on m'avait dit que je fuirais Lancehélion en compagnie de mon fiancé, je n'y aurais jamais cru. » Sur ces mots, elle donne de légers coups à sa jument et part au galop en direction de la sortie.

Et par les Sept, c'est ce qu'elle vit de plus agréable depuis qu'elle a quitté Accalmie. Le galop lui offre l'opportunité d'une légère brise sur son visage, qui la rafraîchit que trop peu, mais même ses cheveux fouettant son visage est agréable. Elle quitte enfin le rôle qu'elle est censée jouer pour être en partie elle-même.  

Le cheval de Roward lui passe brusquement devant, lors d'un virage particulièrement serré dans les rues de Lancehélion. Il ne doit pas être à sa première course à cheval, songe-t-elle en resserrant les mains sur les rênes de sa jument. Elle n'attend que la première et bonne occasion pour reprendre la tête de leur fuite, qu'elle prend désormais comme un jeu pour défier le Prince et sa jument semble se prêter au jeu puisqu'elle ne l'a toujours pas jeté à terre.

Elle se rappelle le chemin allé pour arriver au palais et sait parfaitement à quel endroit elle pourra le doubler. Une grande place, c'est risqué puisque des passants vaquent à leurs occupations. Argella se place sur la droite du Prince et le talonne de prêt. C'est au moment d'arriver sur la place, avant de passer le virage qui y mène, qu'elle demande à sa jument de fournir l'effort nécessaire pour le doubler avant la grande place.

Elle mène ensuite la jument, tout aussi rapidement, à éviter les dorniens. Ce serait assez mal vu de faire des blessés en plus du remue-ménage qu'ils provoquent. Elle constate qu'il a disparu, les sourcils froncés, elle regarde plusieurs fois par-dessus son épaule à sa recherche, en vain. Ce n'est qu'arrivée à la sortie qu'elle le retrouve, il y est déjà et l'attend même. « Vous avez triché ! » Lance-t-elle, ignorant s'il s'était prêter au jeu. Il avait dû prendre une autre rue, un raccourci qu'elle ne connaissait pas pour arriver là avant elle.




COME WHAT MAY
I AM WAR. THOU SHALT MAKE WAR, TO LOSE REASON.
COME WHAT MAY,
I AM HELL. HELL THOU SHALT LIVE
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine de l'Orage & Dame d'Accalmie. Epouse de Roward Martell, Princesse de Dorne.
Âge du Personnage: 24 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING. A BODY DEVOURED BY HATED, MOTIVATED BY REVENGE.
Messages : 2665
Membre du mois : 18
Célébrité : Bridget Regan
Maison : Durrandon
Caractère : Impétueuse, Passionnée, Bagarreuse, Indépendante, Fière, Téméraire, Intransigeante, Aventurière
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING.  A BODY DEVOURED BY HATED,  MOTIVATED BY REVENGE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tourne toi vers le soleil et l'ombre sera derrière toi |Tour III - Terminé|   Mer 26 Oct - 17:22

Je n'allais pas lui en vouloir, loin de là, pas plus que pour son départ à vive allure. C'est moi ou la situation venait de s'alléger d'un coup ? Je n'aurais jamais pensé qu'elle puisse à ce point rentrer dans mon jeu, mais soit. Elle cherchait visiblement à gagner, à me battre à une course avec mon cheval, dans ma ville ? C'était insensé et sans doute impossible. Je pense qu'elle n'avait pas pleinement prit conscience de ce détail. Je ne pouvais pas la dépasser pour le moment, la rue était pleine et je ne voulais pas risquer un accident. Je savais ou je pourrais reprendre l'avantage et je devais attendre, lui coller au train avant de disparaitre de son ombre. J'avais prit à gauche. J'allais jouer avec le feu, mais qu'importe, je l'avais déjà fait. Faisant sauter un court escalier à mon cheval, je m'engageais à vive allure dans une longue coursive réservé à nos gardes. Couché sur l'animal, je le laissais franchir la sortie avant de me redresser pour passer un dernière obstacle. Ralentissant l'allure avant de m'arrêter derrière la porte, je voyais la Reine arriver en regardant derrière elle. Non, je n'y étais plus depuis longtemps. Lorsqu'elle se rendit compte de sa défaite, elle ne put s'empêcher de m'accuser de triche, ce à quoi je répondis dans un grand sourire, « Non, je connais simplement mieux le terrain que vous. », ce qui m'avait donné la victoire. Faisant avancer ma monture vers elle, mon cheval refusa de s'arrêter à sa hauteur, ce qui me força à faire un tour de l'animal en ajoutant. « Et puis pour tricher il faut des règles, et là, hors l'obligation d'être à cheval, il n'y avait rien sur un chemin tiers. ». Avançant à nouveau, je vis dans mon dos quelques gardes se hâter vers nous, ce qui me poussa à reprendre un galop qui fut suivit par sa monture.

« Ils ne vont pas nous lâcher, il va falloir les semer. »

Et je connaissais suffisamment ce désert pour m'y cacher. Du moins je le connaissais en profondeur, la surface changeait tout le temps. Le vent, le sable, tout bougeait. Ce fut après de longue minute que je ralentis le pas, me dressant sur mes étriers pour repérer quelques ruines d'une très ancienne ferme. Elle se couvrait et découvrait au gré du vent. Ce n'était jamais la même partie que l'on pouvait admirer. Nous irions faire un tour le long de la côte un peu plus tard, quand je serais sur que personne ne nous aurait suivi.

« Je sais que mon pays n'est guère accueillant à première vue. Il faut juste se laisser guider pour en découvrir les merveilles. »

Déclarais-je alors que nous passions une ancienne porte pour découvrir une oasis. Celle-ci n'arrivait à subsister qu'à l'abris des anciens murs de la ferme, l'eau venant tout droit d'un ancien puit.

« Il n'est pas impossible que nous soyons obliger de bouger, mais rare son ceux connaissant ces lieux, et je doute que l'on mette mon frère à ma recherche. »

Anders à la rigueur, mais pas d'autre personne, même Lohan ne m'était pas assez proche pour cela. Nous étions donc un peu plus au calme. Descendant de ma monture, je passais les rênes dans la selle pour qu'il ne soit pas déranger avant de laisser l'animal vaquer à ses occupations, il se l'éloignerait pas. M'avançant vers la Reine, je lui tendis une main afin de l'aider à descendre.

« C'est davantage pour vous éviter une chute avec cette robe, rassurez-vous. »

Je en doutais pas de sa capacité à descendre d'un cheval, loin de là.


"because you know we'll make it through"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Prince
Âge du Personnage: 20 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 208
Membre du mois : 13
Célébrité : Ben Barnes
Maison : Martell
Caractère : Brave - Téméraire - Passionné - Fier - Bagarreur – Protecteur - Impulsif - Possessif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tourne toi vers le soleil et l'ombre sera derrière toi |Tour III - Terminé|   Mer 26 Oct - 18:30

Contre toute attente, elle lui rend son sourire. L'esprit plus léger par cette cavalcade à travers la ville, et ce, même si elle a perdu. Il était impossible qu'elle l'emporte de toute façon puisqu'il connaît mieux son pays qu'elle. Dans la situation inverse, elle serait gagnante. Il rappel assez justement, que pour tricher, il faut des règles, tout en tournant autour de sa jument qui pousse un léger hennissement. « Nous verrons, d'ici quelques années, qui l'emportera. » Quand elle connaître mieux Lancehélion. Autrement dit, elle accepte un défi non formulé.

Elle regarde par-dessus son épaule lorsqu'il annonce qu'ils sont toujours suivis. Pas étonnant, mais pourquoi tant d'acharnement ? Craignent-ils qu'elle le tue? Sur leur territoire, ce serait du suicide et l'idée ne lui a même pas traversé l'esprit malgré la lame sagement rangé sur le flanc de sa jument. Repartant au galop, cette fois, elle ne tente pas de prendre le dessus et se laisse guider par le Prince.

Ça ne lui laisse guère le temps de prêter attention au paysage, mais qu'importe, elle préfère d'avantage cette escapade. Elle ignore le temps qui passe, concentrée sur leur fuite et surtout sa jument. Jusqu’à ce qu'il ralentisse son canasson, qu'elle en fasse de même et traversent une porte en ruine. Il ignore de combien de temps ils disposent, mais qu'importe, la situation est plus amusante que s'ils étaient restés sagement dans la cour du palais.

« Pourquoi vous poursuivre de la sorte ? Vous êtes Prince, par conséquent n'êtes-vous pas libre de faire ce qui vous chante ? Ou craignent-ils que vous couriez un danger en ma présence ? » Demande-t-elle en acceptant la main tendue. Elle n'est pas encore assez bête pour refuser l'aide dans de tels vêtements dans lesquels elle n'est pas toujours à l'aise. Pourtant, il va bien falloir s'y habituer. Elle ne pense même pas à prendre offense qu'il l'aide ou refuser, ce serait ridicule, mais par fierté, elle en aurait été capable quelques jours plus tôt.

« Vous savez, je n'ai pas trouvé le Val ou le Bief, que j'ai eu l'occasion de visiter, plus accueillants que Dorne. » Dit-elle en tournant sur elle-même pour observer l'oasis. « Comme, j'imagine, vous ne trouverez pas l'Orage très accueillant. Ne serait-ce que par le climat, il vous faudra vous couvrir lorsque l'Orage et la tempête frappent, même entre les murs de la forteresse. Ici, j'ai d'avantage à me plaindre de la chaleur que de votre paysage totalement différent de mon pays. »  

Même la végétation est différente, ce n'en est pas moins beau à voir pour autant. La cour de Lancehélion semble mieux entretenu que cette oasis là, mais l'aspect sauvage de l'endroit le rend plus beau. Argella préfère cela au désert qui les entoure. Elle s'avance jusqu'à un banc loin d'être de première fraîcheur et s'y assoit.

« Je crains que vous n'ayez que peu de temps pour visiter Accalmie ou mon pays, dès que nous y accosterons après l'union de votre sœur, nous partirons pour la frontière. Nous allons entrer en guerre contre le Bief, mes hommes auront besoin de notre soutien. Je me suis déjà que trop éloigné d'eux. Si j'ai bien compris, vous participez aux batailles, mais êtes-vous un stratège militaire ? »

Elle ne manque pas de stratège parmi les orageois, elle-même n'a pas été dépourvu de cette éducation, mais qu'en est-il de Roward ? Elle doit apprendre à le connaître, leur avenir sera désormais lié et pas uniquement pour enfanter la nouvelle dynastie de l'Orage. « A combien de bataille avez-vous participé ? »




COME WHAT MAY
I AM WAR. THOU SHALT MAKE WAR, TO LOSE REASON.
COME WHAT MAY,
I AM HELL. HELL THOU SHALT LIVE
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine de l'Orage & Dame d'Accalmie. Epouse de Roward Martell, Princesse de Dorne.
Âge du Personnage: 24 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING. A BODY DEVOURED BY HATED, MOTIVATED BY REVENGE.
Messages : 2665
Membre du mois : 18
Célébrité : Bridget Regan
Maison : Durrandon
Caractère : Impétueuse, Passionnée, Bagarreuse, Indépendante, Fière, Téméraire, Intransigeante, Aventurière
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING.  A BODY DEVOURED BY HATED,  MOTIVATED BY REVENGE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tourne toi vers le soleil et l'ombre sera derrière toi |Tour III - Terminé|   Mer 26 Oct - 22:56

Elle était rentrée dans mon jeu, mais je savais que cela ne serait pas pour longtemps. Nous venions de nous arrêter dans un de mes repère lorsqu'elle me demanda pourquoi l'on me poursuivait de la sorte. J'étais en effet un prince, je pouvais faire ce que je voulais. Du moins en théorie. Elle devait savoir mieux que quiconque ce que cela faisait lorsque nous n'étions pas en mesure de faire exactement ce que l'on voulait malgré mon rang. « Peur d'une fuite, d'un accident. Ou tout simplement du fait qu'il serait très mal vu que je meurs en jouant les héros aujourd'hui. », il y avait toujours des passages que l'on ne pouvait pas contrôler. Une fois sur le sol, elle reprit en m'expliquant qu'il en avait été de même pour d'autre pays, loin du sien nous n'étions jamais réellement bien. Elle m'assura que je ressentirais la même chose envers l'Orage, ajoutant que les tempêtes se feraient ressentir même à travers les murs de la forteresse. Une optique qui me fit la regarder un instant avec de grand yeux. L'image de mur tremblant sous le vent avait de quoi me faire froid dans le dos. J'avais envie d'en savoir plus, mais poser la question avait quelque chose de dérangeant. « Les tempêtes frappent souvent ? », ou avais-je une change de voir le soleil. J'avais un teint halé naturellement, ce qui n'était pas le cas de la Reine. J'allais devenir un spectre. Elle s'assit finalement sur un vieux banc tacheté de sable. La conversation était à nouveau sérieuse, presque pesante. Elle s'inquiétait pour son pays.

« Si l'on remporte cette guerre, j'aurais tout le temps de découvrir Accalmie. »

Déclarais dans un premier temps avant d'attaquer la véritable question de fond.

« J'ai reçu l'enseignement militaire nécessaire, mais au vu de mon âge, je n'ai jamais pu prendre de véritable décision. J'ai été envoyé deux ans à nos frontières avec le Bief pour y faire mes armes, aussi bien en tant que soldat que commandant. Je ne vais pas vous mentir en vous disant qu'il y avait là de grandes décisions Militaires, mais nous étions au front et il était question d'agir vite et avec discrétion. Et bien souvent, il s'agissait plus de parlementer qu'autre chose. J'ai participé comme mon frère aux batailles les plus récentes, le nombre je ne saurais vous le dire. Il m'a été donné d'organiser la défense de Lancehélion lorsque les Fer nés nous on attaquait. »

La frustration d'avoir du repasser à l'arrière.

« J'étais indiscipliné et colérique étant jeune. Ma grand mère avait prit l'habitude d'acheter mes adversaires lorsque j'en défiais par arrogance afin de me laisser apprendre plus calmement. Le savoir avant la force. Même si j'ai aimé vivre aux frontières pendant deux ans, même si j'y ai fait mes preuves, et que je suis passé de prince couvert à véritable combattant, je suis toujours le petit dernier. Le dernier n'a pas à s'occuper des histoires d'adulte. »

Soufflais-je finalement en trouvant appui devant elle, assis sur un bloc de pierre. Je ne cherchais pas à cacher qui j'étais. J'avais reçu un enseignement qui me permettrait de savoir quoi faire. Mais mes choix ne seraient jamais aussi averti que ceux d'Anders, ou d'Orys dernièrement. Je n'allais pas m'apitoyer, loin de là. Il y avait une forme d'amusement dans ma voix. Je savais que cela n'avait jamais été contre moi, mais j'avais été le prince un peu limité durant des années et l'on continuait à penser que j'avais besoin de plus de temps. Dans un sens cela m'avait arrangé, j'avais pu vivre une vie de débauche, sans me soucier de quoi que ce soit. J'avais pu combattre à nos frontières sans m'inquiéter de quoi que ce soit.

« Je n'ai pas le parcours le plus convainquant, soyons honnête. »

Finis-je par ajouter alors que j'avais l'impression de passer un teste.


"because you know we'll make it through"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Prince
Âge du Personnage: 20 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 208
Membre du mois : 13
Célébrité : Ben Barnes
Maison : Martell
Caractère : Brave - Téméraire - Passionné - Fier - Bagarreur – Protecteur - Impulsif - Possessif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tourne toi vers le soleil et l'ombre sera derrière toi |Tour III - Terminé|   Jeu 27 Oct - 17:12

Si les tempêtes frappent souvent ? Argella hausse des épaules, c'est difficile à dire alors qu'elle y est habituée depuis toujours. Elle ignore quelle définition donner à l'expression du Prince, choc? Appréhension ? « Ce n'est pas sans raison que le royaume tire son nom des orages qui nous frappent, mais les tempêtes sont particulièrement virulentes à Accalmie. Ce n'est pas le cas partout. Quant à leur fréquence...Cela dépend des caprices de la nature. »

Petit dernier, inexpérimenté, tu parles d'un cadeau ! Qu'est-il donc passé dans la tête de sa mère pour lui offrir un époux pareil, pire, ce Roi pour l'Orage ? Fort heureusement, elle garde le silence sur ses pensées. Après tout, elle ne possède pas d'avantage d'expérience et il serait trop facile de dire que ça s'explique par le fait qu'elle soit femme ou que son père avait toujours refusé de la voir l'accompagner.

Les deux dernières batailles dont elle était à la tête lui ont appris une chose, la stratégie militaire se fait par expérience. Ce n'est pas un don inné et surtout, on ne peut prévoir les actions du camp adverse, c'est dans ces moments là et à force de s'y trouver confronter que l'on devient un stratège.

« Cela vous portera préjudice, vous auriez dû être d'avantage mêlé à ces histoires d'adultes. A ce moment-là, ils ne s'imaginaient pas que vous deviendrez le Roi de l'Orage, je suppose... » Il faut admettre, qu'ils se ressemblent plus qu'ils se l'imaginent. Pas dans leur personnalité, c'est encore trop tôt pour le dire, mais dans leur éducation, mis à l'écart pour diverses raisons. Ce n'est pas pour autant que ça attendrira Argella.

« Je préfère l'honnêteté, même si elle n'est pas toujours bonne à entendre. » Affirme-t-elle à ces derniers propos. « Je suis la première à admettre que la stratégie militaire ne s'apprend pas, elle s’expérimente. Dorne et l'Orage ont des stratégies bien différentes, c'est une évidence, ça nous rend prévisibles pour l'ennemi. J'ose espérer que nos expériences cumulées, nous parviendrons à trouver de quoi ployer l'adversaire. »

Autrement dit, elle ne se ferme pas au progrès, même avec un dornien. Pas plus qu'elle ne reniera l'héritage et la réputation de son royaume, mais tous les moyens sont bons pour remporter cette guerre. Pas uniquement pour l'Orage, mais aussi Dorne et Peyredragon. Voir peut-être le Nord. Tout royaume engagé dans cette guerre contre le Noir.

« Que savez-vous du royaume de l'Orage ? Qu'en pensez-vous ? Indépendamment de la façon dont je vous ai traité. » Des questions, elle peut avoir des tas de la sorte, tant qu'elle n'arrivera pas à cerner le personnage, la personnalité de ce Prince qui sera son époux dès le lendemain et Roi du royaume qui l'a vu naître et pour qui elle sacrifierait sa propre vie sans hésiter si elle était certaine qu'un avenir prospère et glorieux lui soit assuré.

Aucune chance qu'elle accorde sa confiance à Roward du jour au lendemain, mais si elle ne l'interroge pas à son sujet, il existera encore moins de chance que ça puisse arriver dans les jours, mois, années à venir pendant lesquelles ils devront être unis. Elle ne souhaite pas reproduire le mariage de ses parents, qui ont fini par s'entre-déchirer tandis qu'ils pensaient qu'elle n'était témoin de rien.




COME WHAT MAY
I AM WAR. THOU SHALT MAKE WAR, TO LOSE REASON.
COME WHAT MAY,
I AM HELL. HELL THOU SHALT LIVE
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine de l'Orage & Dame d'Accalmie. Epouse de Roward Martell, Princesse de Dorne.
Âge du Personnage: 24 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING. A BODY DEVOURED BY HATED, MOTIVATED BY REVENGE.
Messages : 2665
Membre du mois : 18
Célébrité : Bridget Regan
Maison : Durrandon
Caractère : Impétueuse, Passionnée, Bagarreuse, Indépendante, Fière, Téméraire, Intransigeante, Aventurière
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING.  A BODY DEVOURED BY HATED,  MOTIVATED BY REVENGE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tourne toi vers le soleil et l'ombre sera derrière toi |Tour III - Terminé|   Jeu 27 Oct - 18:03

Je me doutais bien que ce n'était pas sans raison, j'avais juste encore un peu d'espoir sur le fait que le soleil puisse transpercer cette carapace. Mais non, visiblement les caprice de la nature était courant à l'Orage, la Reine en étant la preuve. Elle commença alors à me poser plein de question, et je voyais très nettement à son visage que cela ne lui plaisait pas. Ce qui me donnait presque d'autant plus envie d'être franc. Elle ne m'était pas supérieur, loin de là, dommage qu'elle ait réellement autant de mal à en prendre conscience. Elle exposa alors le fait que cela me porterait préjudice, ajoutant que personne n'avait du penser que je deviendrais roi de l'Orage. Je devais ronger une nouvelle fois mon frein. Je savais pourquoi j'avais été mit de côté et je savais aussi ce que je valais. Même si c'était détourné, cette nouvelle agression sur mon éducation avait quelque peu du mal à passer, mais je n'allais pas lui exposer ma façon de penser maintenant, j'allais attendre, attendre qu'elle finisse. Avec un peu de chance elle s'en excuserait d'une certaine façon ? Elle reprit en disant qu'elle préférait l'honnêteté, même si la vérité n'était pas celle qu'elle aurait souhaité entendre. Elle reconnaissait tout de même ne pas être plus avancé que moi, ajoutant donc qu'à nous deux, nous pourrions sans doute y arriver. Secouant légèrement la tête, mon visage un peu plus fermé malgré le sourire qui arboré mon visage. J'avais éludé sa question sur l'Orage, il fallait jouer franc jeu, car je n'allais pas continuer bien longtemps.

« Jouons cartes sur table. Il me serait assez appréciable que le jugement que vous portiez sur moi ne soit pas immédiatement négatif. Vous semblez oublier qu'on va me marier à un royaume en guerre, à genoux et devant se battre pour garder ses terres. Vous semblez oublier que vous n'avez pas été davantage éduquer à la guerre que j'ai pu en faire l'exercice. Je n'ai guère d'expérience, veuillez excuser ce crime de ne point avoir un palmarès aussi important que feu nos pères. Mais je ne suis pas sans connaissance. Mon savoir sur la gestion des frontières n'est pas sans intérêt dans la situation actuelle de l'Orage, d'autant que ces frontières ne me sont pas inconnus. Nous partons, vous et moi un handicap, vous celui de n'avoir été qu'une fille à marier pour feu votre père et moi pour n'avoir été que le troisième sur la liste des successeurs de feu ma grand mère. Vous semblez penser que je ne serais qu'un poids, alors qu'il semble évident qu'aucun de nous n'a réellement les bagages pour s'en sortir indemne. »

Elle venait de m'agacer une nouvelle fois à piquer mon égaux sous couverts de réalité et discussion ouverte.

« Soyons honnête. J'ai tout intérêt à me battre pour votre pays, pour vous aider à le maintenir, à le sortir de cette spirale, et j'ai en effet tout intérêt à apprendre vite, à combiner mes forces avec les votre. Je ne vous demande ni amour, ni confiance à l'heure d'aujourd'hui. Je vous demande simplement d'arrêter de jouer contre moi. Vous comme moi avions sans doute de plus beau projet avec d'autres personnes. Vous comme moi sommes à présent obligé de nous satisfaire de la situation. Ne rendez pas tous plus difficile. Acceptez l'idée de composer. Je sais que vous désirez la franchise, mais je n'ai vu aucun royaume tenir bien longtemps lorsqu'il était gouverné par deux personnes préfèrent pointer les défauts de l'autre sous couvert d'honnêteté plutôt que d'essayer de les effacer et les transformer en force ensemble. »

Je n'avais pas dérobé mon regard du sien une seule fois, et je n'allais pas le lâcher.

« Vous vous présentez comme une femme forte et combattante, je ne demande qu'à vous croire, qu'à vous pousser à l'être pleinement. Je pense avoir autant de force que vous, il serait simplement temps que vous ôtiez vos oeillières pour le reconnaitre. ». Tendant un bras vers son cheval, je conclus ma tirade. « Je pense sans prétention avoir su vous cerner plus facilement que vous le l'avez fait pour moi. Je vous arme, je vous sais capable de vous défendre, je vous laisse mener une investigation à mon sujet, je vous reconnais comme un dirigeant et non pas comme une femme ayant du pouvoir. Vous jugez que mon éducation me portera préjudice, j'ai en effet beaucoup apprit dans les livres, mais Dorne reconnait les femmes comme pouvant régner avec autant de légitimité que les hommes. Ce qui implique qu'à aucun moment, je ne remettrais votre légitimité à apprendre les arts de la guerre, la stratégie de combat, les nuances d'une défense. Ne me faites pas confiance, vous en avez tout les droits. Jugez que je ne suis pas le meilleur parti, je l'avoue moi-même. Mais arrêtez de me prendre pour un boulet scellé à votre cheville qui ne sera pas capable de vous être utile. Car contrairement à vous, je sais que nos expériences cumulées parviendront à faire plier quiconque se dressera sur le chemin de l'Orage. Je suis encore Dornien jusqu'à demain, mais passé mes voeux, je serais Orageois. Comprenez le bien. »

Fermant finalement les yeux, je massais l'arrête de mon nez avant de reprendre.

« Comprenez bien que j'apprécie les efforts, j'ai même passé jusqu'à présent un très bon moment en votre compagnie. Simplement, arrêtez d'attaquer vos parents et ma soeur à travers moi. »

Me détachant de mon muret, j'allais vers ce qui restait du puit, en ôtant le couvercle de bois pour tirer sur la corde et faire remonter un seau d'eau presque fraiche. Y plongeant mes mains, je rafraichis ma nuque et mon visage tout en fixant le fond. Désolé Deria, je ne pouvais simplement plus la laisser juger l'éducation de Grand mère. J'avais su présenter les choses avec humour, elle l'avait jugé avec dureté.


"because you know we'll make it through"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Prince
Âge du Personnage: 20 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 208
Membre du mois : 13
Célébrité : Ben Barnes
Maison : Martell
Caractère : Brave - Téméraire - Passionné - Fier - Bagarreur – Protecteur - Impulsif - Possessif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tourne toi vers le soleil et l'ombre sera derrière toi |Tour III - Terminé|   Jeu 27 Oct - 20:03

Argella ne peut rien faire d'autre que fixer le Prince durant sa longue tirade, bouche bée. Oui, bouche bée, parce que c'est la première fois qu'elle le voit sortir de ses gonds. Quitter son rôle diplomate, accuser le coup de ses accusations qu'elle n'a guère conscience d'avoir lancé en réalité. Du moins, aujourd'hui. Il s'explique bien rapidement, elle a été trop loin en accusant sa famille de ne pas avoir donné meilleure éducation. Ok, à sa place elle aurait sûrement réagi à l'identique.

Un handicap ? Non, elle n'a sûrement pas été qu'une fille à marier pour son père ! Elle refuse de croire de telles inepties. Elle a fait ses preuves auprès de lui et elle n'aurait certainement pas reçu l'éducation qu'elle a eue, au grand dam de sa mère, s'il ne la considérait que comme une fille à marier.

Au final, il n'a pas tort. Il n'y est pour rien, il subit, tout comme elle. Sauf qu'elle a beaucoup trop d’à priori sur Dorne pour ne pas être inquiète et c'est sur lui, que ça retombe. Dorne est pourtant déjà venu à son aide et elle s'obstine à les renier. Elle est fautive et il le lui fait clairement comprendre. Argella ne s'écrasera pas pour autant, un regard haineux rivé au sien, la fierté se révèle être un véritable poison quand elle pointe son nez, mais elle s'oblige à garder les lèvres closes, tout le temps qu'elle le juge nécessaire pour prendre le temps de la réflexion.

Si Gawen la voyait, il serait fier d'elle. Il lui tourne désormais le dos. Il ne comprend sans doute pas le fond du problème. Des projets avec d'autres personnes, totalement et elle ne sait toujours pas comment annoncer à Buckler qu'elle sera mariée à son retour. Il avait déjà mal pris qu'elle refuse sa demande en mariage...Elle va l'achever, alors que la responsabilité de l'Ost lui incombe.

En outre, le double assassinat de sa mère à l'encontre de Dorne. Argella n'a pas le droit à l'erreur ou Dorne réclamera la tête de Rowenna, sa fille refusera catégoriquement de répondre favorablement à cette demande. Quand bien même elle trouve l'acte détestable, pour l'unique raison de voir sa fille unir le Sud. Alors peut-être, qu'en améliorant les relations entre elle et Dorne, éviteront-ils une guerre.

Elle est aussi terrifiée, à l'idée de ne pas réussir. Être une mauvaise reine, mener son royaume à la perte. Merde, elle peut écarter les cuisses pour un type dont elle ignore tout et deviendra son mari, mais elle ne se pardonnera jamais de le faire et ne pas réussir à sauver son royaume. Il s'écoule quelques minutes avant qu'elle ne reprenne la parole.

« J'ignore comment me comporter avec vous. » Avoue-t-elle. « Rien, dans notre relation, n'est naturel. Tout comme cette alliance avec laquelle je suis bien obligée de composer et je l'accepte, je fais de mon mieux en tout cas. Vous... J'essayais d'apprendre à vous connaître, sans doute pas de la meilleure façon qui soit je le conçois. »

Elle essaye pourtant, vraiment. « Je pense... Ne pas être aussi détestable d'ordinaire, je suis navrée que vous subissiez le pire en moi. Je suis à cran, dans un autre royaume, alors que le mien entrera bientôt en guerre contre le Bief allié au Conflans. J'ai tenté de fiche en l'air cette alliance, en vain... Toutes les nouvelles que je reçois n'augurent rien de bon pour l'Orage. »  Puis elle la ferme, vu que ça lui réussit de l'ouvrir jusqu'ici. Tout ce qu'elle entreprend, n'est pas une franche réussite finalement, alors il y a de quoi être à cran.




COME WHAT MAY
I AM WAR. THOU SHALT MAKE WAR, TO LOSE REASON.
COME WHAT MAY,
I AM HELL. HELL THOU SHALT LIVE
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine de l'Orage & Dame d'Accalmie. Epouse de Roward Martell, Princesse de Dorne.
Âge du Personnage: 24 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING. A BODY DEVOURED BY HATED, MOTIVATED BY REVENGE.
Messages : 2665
Membre du mois : 18
Célébrité : Bridget Regan
Maison : Durrandon
Caractère : Impétueuse, Passionnée, Bagarreuse, Indépendante, Fière, Téméraire, Intransigeante, Aventurière
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING.  A BODY DEVOURED BY HATED,  MOTIVATED BY REVENGE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tourne toi vers le soleil et l'ombre sera derrière toi |Tour III - Terminé|   Jeu 27 Oct - 21:57

Taper du poing sur la table avait parfois de l'effet. Elle m'avait écouté même si son regard s'était mué plus d'une fois en un regard de haine. Elle avait patienté, elle m'avait laissé finir et elle avait même laissé le silence s'étendre. Un long silence qui parlait de lui même en soit. Et lorsqu'elle le brisa, elle dit enfin quelque chose de censé. Elle ignorait comment se comporter avec moi comme j'ignorais comment me comporter avec elle. Rien n'était naturel, pas plus que cette alliance en effet. Elle essayait à apprendre à me connaitre, mais pas de la meilleure façon qu'il soit. En effet. Elle s'y prenait à l'envers. Elle avouait ne pas être aussi détestable qu'à l'ordinaire, et elle était navrée que je sois la victime de sa colère, mais elle n'était pas chez elle. Et son pays avait besoin d'elle. Soupirant lentement, je finis par revenir vers elle le seau tendu le long de mon bras, je le déposais à côté d'elle. M'asseyant à nouveau sur mon semblant de muret, je lui répondis finalement. « Je sais pas plus comment me comporter avec vous, rassurez vous. », elle était reine, et moi prince. Il y avait une distance entre nous qui n'était pas pour nous aider. « Si on commençait par le fait que je m'appelle Roward et non Prince Martell, et vous Argella et non Reine Durrandon. Je pense que vous comme moi savons parfaitement le titre de l'autre, inutile de se le rappeler. » où de se prendre pour quelqu'un d'autre. Il y avait surtout cette distance à briser.

« Le vouvoiement me semble de mise en public, mais en priver, pourquoi ne pas accepter de se tutoyer ? Pour briser l'impression de faux respect qui peut en transpirer lorsque nous sommes de base réfractaire à une idée. »

C'était comme lorsqu'on m'appelait Prince Martell à la cours, ça voulait dire que j'allais m'en prendre une belle et que je venais de me faire prendre la main de se sac. C'était une idée parmi d'autre, mais je proposais, à elle de décider derrière.

« On pourrait commencer par apprendre à se connaitre en tant que personne et pas en tant que titre. Savoir que je suis meilleur à l'épée qu'avec un arc ne vous aidera pas à mieux m'apprécier et inversement. Je sais qu'il n'y a guère de temps à perdre, mais si l'on ne sait pas communiquer car on ignore comme l'autre fonctionne, je ne suis pas sur que l'on soit capable de faire quoi que ce soit de correcte à deux. »

Je ne la tutoyais toujours pas, je lui laissais le feu vert, mais je continuais à présenter les choses. Le but était d'apprendre à se connaitre pour savoir comment se comporter avec l'autre. Le but était de se connaitre pour ne plus faire d'impair, pour ne plus craindre d'en faire surtout. Pour réussir à communiquer, à sourire et à ce détendre. Sinon j'avais de léger doute sur la nuit de demain déjà. C'était comme engager un jeu de séduction. Chose dans laquelle j'excellais.

« Commençons par des choses sans doute futile, la couleur que vous préféré, votre plat préféré, votre jouet préféré étant enfant, votre animal ou le jour que vous attendiez le plus au monde. Et puis on finira par se dire la plus grosse bêtise que l'on a commise, sans se juger. Un peu comme apprendre à marcher avant de pouvoir courir, avant de pouvoir franchir des obstacles ensemble. Je suis presque persuadé qu'on saura se trouver lorsqu'il sera temps de parler de chose sérieuse. D'ici l'on ne peut rien faire, autant discuter quand l'on pourra agir. »

Je pouvais me prendre une énorme porte au visage, mais au moins j'aurais essayé.

« J'aime beaucoup le bordeaux. »

Concluais-je dans un sourire, avant de rire en regardant ma tenue actuelle. N'avais-je pas une chemise de lin en bordeaux sur moi ? Si. Apprendre à se connaitre, apprendre comment se comporter avec l'autre. Mon regard se fit finalement plus encourageant. J'attendais un peu de retour, un peu de réponse. Juste pour se donner le change, pour avancer.


"because you know we'll make it through"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Prince
Âge du Personnage: 20 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 208
Membre du mois : 13
Célébrité : Ben Barnes
Maison : Martell
Caractère : Brave - Téméraire - Passionné - Fier - Bagarreur – Protecteur - Impulsif - Possessif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tourne toi vers le soleil et l'ombre sera derrière toi |Tour III - Terminé|   Ven 28 Oct - 18:18

Avec une certaine méfiance non dissimulée, elle l'observe revenir vers elle, avec son seau d'eau. Elle l'imagine déjà en jeter le contenu sur elle et plisse des yeux, mais il se contente seulement de le poser à côté d'elle. Comme si elle allait en faire quelque chose... Du coin de l’œil, elle l'observe ensuite reprendre place sur son muret. Il y a quelque chose de terrible à toujours s'imaginer le pire des autres, elle l'admet et la fatigue. Hors, ses appréhensions ne pourront disparaître du jour au lendemain.

Pour lui, apprendre à se connaître est beaucoup plus simple qu'elle le pense. En somme, par des conversations futiles, ils en sauront un peu plus l'un sur l'autre. Mais voilà des mois qu'Argella n'a pas eus de conversation sans grand intérêt. Tout son monde a basculé lorsque le Conflans a décidé de les prendre à revers. Son père au front dans la Néra et sa mère dans le Nord, elle avait dû gérer tout cela, seule, et l'avait profondément changé. Elle avait déjà des difficultés à gérer cela, mais être princesse ne représente pas la moitié de ce qu'est être Reine. Les conversations futiles et les rires ont été rayés de son quotidien.

Il voudrait qu'ils s'appellent par leur prénom et se tutoient, du moins en privée. Elle hoche la tête à cette requête. Quant au reste... Il lui semble qu'elle n'a jamais abordé ce genre de sujets avec quiconque, sauf peut-être Karnal et encore, ils se connaissent depuis l'enfance, ils ont tout découverts ensemble, c'est différent. Kevan peut-être ? Elle n'en a pas le souvenir, avec lui, c'était une autre histoire. Les autres n'étaient que de passages.

Roward n'a pas tort sur une chose, ils ne peuvent rien faire en attendant de devoir aborder les sujets plus sérieux qui requièrent leur avis immédiat. Donc, pourquoi pas se prêter au jeu ? Il l'encourage en tout cas et commence par sa couleur favorite, le bordeaux. Son regard tombe aussitôt sur la chemise qu'il porte, il va même jusqu'à en rire et elle se surprend à sourire faiblement également.

« J'aime le vert. » Répond-elle donc en croisant les mains sur ses genoux. « Mon plat préféré, sans aucun doute le poulet au miel, mais j'aime par-dessus tout les cerises. » Elle pourrait continuer sur cette lancée, étant bonne mangeuse, il existe beaucoup de choses qu'elle aime. La liste serait trop longue. « Mon jouet ? Hmm... » Elle n'en manquait pas, mais le fait est qu'elle s'est vite imposée pour une éducation plus masculine et passait davantage de temps avec des bâtons pour s’entraîner, seule la plupart du temps, plutôt que des jouets.

« Je passais plus de temps avec une épée en bois dans la main que des jouets à dire vrai. Sinon, j'avais toujours quelqu'un pour me tenir compagnie et nul besoin de jouets, Mère s'assurait que je passe d'avantage de temps à être éduqué comme une princesse, qu'a jouer à la guerre avec les garçons. » En vain, et aujourd'hui, il faut bien admettre qu'elle aurait mieux fait d'être plus attentive à ces leçons. A cet âge, elle ne réalisait pas l'importance de tout ceci. Aujourd'hui, elle doit encore compter sur sa mère pour l'aider à régner.

« J'aurai voulu un cerf blanc pour compagnon, j'ai eu un chat à la place et pas très affectueux. » Sourit-elle amusée par ce souvenir d'enfance. Les cerfs blancs ne sont pas une légende, mais ils sont extrêmement rares. Ce n'est que bien plus âgée qu'elle a eu l'occasion d'en croiser un, lors d'une chasse dans les bois au sud d'Accalmie. Les bois de l'animal avaient tôt fait de la dissuader de cette demande infantile. « Quant au jour que j'attendais le plus était toujours celui du retour de mon père de campagne, il m'accordait toujours un jour entier lorsque ses affaires avec les conseillers étaient réglées. » Elle attend qu'il lui en dise autant, avant de parler de bêtises qu'elle a pu commettre, il n'y en a pas qu'une.




COME WHAT MAY
I AM WAR. THOU SHALT MAKE WAR, TO LOSE REASON.
COME WHAT MAY,
I AM HELL. HELL THOU SHALT LIVE
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine de l'Orage & Dame d'Accalmie. Epouse de Roward Martell, Princesse de Dorne.
Âge du Personnage: 24 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING. A BODY DEVOURED BY HATED, MOTIVATED BY REVENGE.
Messages : 2665
Membre du mois : 18
Célébrité : Bridget Regan
Maison : Durrandon
Caractère : Impétueuse, Passionnée, Bagarreuse, Indépendante, Fière, Téméraire, Intransigeante, Aventurière
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING.  A BODY DEVOURED BY HATED,  MOTIVATED BY REVENGE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tourne toi vers le soleil et l'ombre sera derrière toi |Tour III - Terminé|   Ven 28 Oct - 18:47

Je ne savais pas quoi faire en attendant qu'elle se lance, mais j'avais su lui arracher un sourire. Déjà une chose de faite. La suite vient d'elle même en réalité. Elle évoqua sa couleur préféré, son plat préféré, mais surtout le fruit qu'elle aimait par dessus tout. Elle continua sur son jouet préféré qui n'en était pas un, mais qui permit de placer une anecdote. Voilà ou je voulais en venir, partir du futile pour en apprendre plus sur l'autre. Je savais déjà qu'il me serait possible de demander des cerises demain, pour qu'elle y trouve un peu son bonheur, tout comme je savais que malgré son attitude d'enfant gâté, elle n'avait pas été couverte de cadeau, du moins elle n'en avait point parlé. Elle reprit en parlant de l'animal qu'elle aurait souhaité avoir, et de celui qu'elle eût, et qui n'était pas ce qu'elle avait pu attendre au final. Elle conclut pour confier qu'elle avait préféré les jours ou son père revenait, car il lui donnait du temps, rien qu'à elle. Elle n'alla pas plus loin, attendant sans doute que je lui rends la politesse, ce que je fis sans tarder. « Hum, je sais pas si j'ai un plat préféré, j'aime juste les épices en réalité ! », ce qui sentait bon ne pouvait pas vous tuer à la base non ? Et après avoir passé deux ans sur les frontières à manger le strict minimum, il était presque rassurant de ressentir un peu de gout.

« Je n'avais pas un jouet préféré, mais plus un jeu, le cache-cache. Ce qui faisait faire des crises à la moitié du palais quand personne ne me retrouvait et que je m'endormais dans un placard, incapable d'abandonner. Je pense que mes parents ont plus d'une fois pensées que j'avais été enlevé. », avouais-je avec un sourire non dissimulé. J'avais du talent pour me cacher à l'époque. Concernant l'animal, ma réponse fut assez rapide, « J'ai toujours été fasciné par les loups. Le symbole du nord, l'exacte opposé d'ici. Un côté un peu inédit pour un Dornien, en grandissant je me suis prit d'affection pour les chevaux, le miens m'ayant été offert pour mes dix ans. », et il était toujours aussi vif, même onze ans après. Il m'accompagnait toujours partout. Il était un ami fiable. Quand au jour que j'attendais le plus ?

« Sans doute les anniversaires de Deria, on faisait un peu moins attention à moi et c'était une réelle partie de plaisir que de pouvoir filer en douce faire les quatre cents coups dans Lancehélion. »

Sur ce point nous étions plutôt fort avec Anders, beaucoup de pas vu pas prit dans le fond. Et sur ce point, nous n'avions pas souvent été prit.

« Je pense que mon enfance a été la meilleur période, même si grandir m'a apporté de nouvelle chose, une confiance en moi, je ne pourrais plus faire le quart de ce que j'ai fait à l'époque. »

Question de taille, de prise de conscience surtout. Malgré le fait que mon éducation m'ai été compliqué, imposé, je n'en restais pas moi un prince, turbulent, qui bien que gentil, n'en avait rien à faire des histoires des grands et qui donc y allait à coeur joie.


"because you know we'll make it through"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Prince
Âge du Personnage: 20 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 208
Membre du mois : 13
Célébrité : Ben Barnes
Maison : Martell
Caractère : Brave - Téméraire - Passionné - Fier - Bagarreur – Protecteur - Impulsif - Possessif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tourne toi vers le soleil et l'ombre sera derrière toi |Tour III - Terminé|   Mar 1 Nov - 16:05

Il aime le bordeaux, aime les plats épicés, jouait à cache-cache, aime les loups, les chevaux et passer inaperçu. C'est encore peu pour connaître une personne, et surtout elle n'en a que faire, mais elle commence à voir où il veut en venir. Ils finiront par échanger des informations plus importantes, plus personnelles, plus intéressantes. Oui, Argella veut connaître l'homme avec qui elle devra partager sa vie et ses devoirs, mais combien de temps sera leur prendra-t-il ? C'est pas évident d'épouser un étranger. C'est même inédit.

« Vous...Tu peux toujours faire des parties de cache-cache. » Lance-t-elle, encore amusée par son anecdote et en passant au tutoiement. Certes, passer un certain âge jouer à cache-cache contient d'avantages de sous-entendu coquin, ça reste un jeu auquel il peut toujours s’adonner. « Quand tu voudras me fuir, par exemple. » Cette fois, il ne s'agit pas d'une attaque ou quoi que ce soit d'autres, elle se montre taquine tout simplement. Il pourrait la rendre folle en la laissant le chercher partout.

Roward se révèle être un homme comme tout le monde, comme si Argella s'était imaginé autre chose... Ce qui est faux, pourtant, elle est en train de le réaliser. Elle place sans doute trop d'attente en lui, parce que son père a toujours été un Roi a ses yeux, elle en attend probablement de même de son époux. Hors, elle est bien placée pour savoir que ce n'est pas si évident. Cette conversation peut se révéler pleines de surprises finalement.

« Je trouve les loups assez terrifiants. Il est impossible de les approcher, en fait, ils ne pensent probablement qu'a nous manger. Il y a des loups à Dorne ? » Demande-t-elle curieuse de connaître la réponse. Des loups dans un désert, ça lui semble clairement improbable, mais qui sait. Elle observe le cheval du prince, une belle bête, c'est incontestable, il a l'air d'en prendre soin puisqu'au bout de dix ans l'animal est encore en vie et apparemment en bonne santé. C'est plutôt bon signe.

Il lui dit ce qu'elle pense également, l'âge et les responsabilités vous enlèvent toute innocence enfantine. Elle en vient à vouloir connaître les bêtises qu'il a commises, mais comme il ne fait pas mine de s'engager sur ce terrain-là, elle commence.

« La plupart des bêtises que j'ai faites étaient pour que mon père me voie. Qu'il comprenne que je pouvais être autre chose qu'une simple fille, bonne qu'a coudre. Je pensais devenir plus grande à cette époque, plus digne de son attention. Alors un jour, j'ai voulu lui ramener le gibier en partant chasser, seule, je n'avais que 10 ans. Autant dire que c'était peine perdue, mais j'y croyais vraiment. J'avais mon arc et des flèches que j'avais empruntées et je suis partie au milieu de la nuit pendant que le palefrenier ronflait. Rien ne se passait et je commençais à perdre patience quand je l'ai vu, c'était énorme et le sanglier me chargeait. Trop tard pour prendre la fuite, mon cheval a cabré et je suis tombée. Le sanglier a continué à charger le cheval sans faire attention à moi. Heureusement, la septa s'était rendue compte de ma disparition et a lancé la majorité des gardes d'Accalmie à ma recherche. J'ai pas attendu longtemps avant qu'ils me retrouvent, transie de froid, affamée et égratignée de partout par ma chute. »

Bien malgré elle, un sourire étire ses lèvres en y repensant. C'est loin d'être son unique bêtise, mais bien celle qui aurait pu lui coûter la vie. « Le sanglier m'a d'avantage terrifié, que l'intervention de Mère quand on m'a ramené à elle. Je n'ai jamais recommencé, mais plus tard, Père m'emmenait avec lui. Il avait probablement peur que l'idée me revienne et que je commette encore l'erreur d'y aller seule. En réalité, j'ai compris le danger que représentait une chasse quand un sanglier charge. » Surtout a 10 ans.




COME WHAT MAY
I AM WAR. THOU SHALT MAKE WAR, TO LOSE REASON.
COME WHAT MAY,
I AM HELL. HELL THOU SHALT LIVE
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine de l'Orage & Dame d'Accalmie. Epouse de Roward Martell, Princesse de Dorne.
Âge du Personnage: 24 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING. A BODY DEVOURED BY HATED, MOTIVATED BY REVENGE.
Messages : 2665
Membre du mois : 18
Célébrité : Bridget Regan
Maison : Durrandon
Caractère : Impétueuse, Passionnée, Bagarreuse, Indépendante, Fière, Téméraire, Intransigeante, Aventurière
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING.  A BODY DEVOURED BY HATED,  MOTIVATED BY REVENGE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tourne toi vers le soleil et l'ombre sera derrière toi |Tour III - Terminé|   Mer 16 Nov - 11:07

C'est moi ou ses mots n'avaient pas exactement la même porté ? Que ce n'était étrangement pas ce qu'un enfant aurait pu dire ? Mais il était vrai que cela serait davantage utile lorsque je la fuirais faute de patience, mais nous n'y étions pas encore. Je pouvais toutefois noter un effort de sa part pour ne pas tendre un fer brulant. C'était moins agressif, plus acceptable. Lui faisant donc par tout comme elle de certain pan de mon existence, elle finit par m'avouer trouver les loups terrifiant, ajoutant même qu'ils ne pensaient qu'à nous manger. J'en doutais sérieusement. Le loup était craintif lorsqu'il était seul, en meute ce n'était pas la même idée, mais passons. Elle me demanda alors si il y avait des loups à Dorne. « Oui, mais ils sont petits, rien à craindre à leurs sujets. », et il était davantage charognard qu'autre chose pour être parfaitement honnête. Je savais où elle voulait m'emmener, si elle me confiait sa plus grande bêtise de jeunesse, c'était bien qu'elle en attendait de même. Elle avait été comme bien des enfants avant elle, mais elle avait apprit de ses erreurs, je ne pouvais sans doute pas en dire autant. Nous étions nombreux chez les Martell, et même si il y avait toujours Meria pour recadrer, il n'y avait de toute évidence pas plus de chose qu'elle pouvait m'éviter de faire que moi. Sans doute plus tête brulé qu'elle n'aurait pu l'être, je n'avais pas été le plus calme. Mes erreurs ayant du être éprouvé beaucoup trop de fois. « Je ne suis pas certain que nous ayons le temps pour écouter tout ce que j'ai pu faire et qui a finit par m'apprendre quelque chose. », soufflais-je dans un sourire.

« Le Roi était incontestablement un grand homme. »

Ajoutais-je sans ironie. Déjà pour comprendre sa fille il fallait-être grand. Après je pense pouvoir dire qu'elle tirait en grande partie sa fougue de lui, sauf qu'il avait su s'assagir avec le temps contrairement à elle qui se battait toujours contre l'invisible pour survivre.

« Il m'est arrivé de partir seul pour combattre, mais en général je n'allais pas bien loin. J'avais davantage l'habitude de défier toute les personnes me jugeant ou jugeant ma famille. Je ne supportais pas les raillerie. Et je n'étais pas le plus doué à l'époque. Je pense que ma grand-mère à plus d'une fois du faire face à la rage d'un chevalier qui avait du retenir ses coups. Je n'étais pas vraiment un allier de choix pour gérer les politiques internes. Mais bon, à force de mordre la poussière par arrogance, j'ai fini par apprendre à me défendre et à attaquer, puis à comprendre que je ne pouvais pas punir tous ceux qui osait dire haut et fort combien ils n'aimaient pas ma famille. »

Bien qu'il m'arrive encore bien souvent de prendre les armes pour en calmer un ou deux lorsqu'il est question de Deria.

« Pour le reste, je vais sans doute me garder de parler des lâchés de chevaux, des absences répété aux leçons des Mestres… Je ne dirais pas qu'on la tous fait, mais presque non ? »

Peut-être pas les chevaux, je l'entends, mais pour le reste, nous avions tous eu ce genre d'expérience non ? Après je ne voulais pas couper la discussion, simplement, il n'était pas utile de concentrer l'entière discussion autour de tous ce que j'avais pu faire non ?


"because you know we'll make it through"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Prince
Âge du Personnage: 20 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 208
Membre du mois : 13
Célébrité : Ben Barnes
Maison : Martell
Caractère : Brave - Téméraire - Passionné - Fier - Bagarreur – Protecteur - Impulsif - Possessif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tourne toi vers le soleil et l'ombre sera derrière toi |Tour III - Terminé|   Dim 27 Nov - 18:07

Elle apprend qu'ils ont des loups, plus petits et plus inoffensifs, ce qui éveille la curiosité d'Argella. Elle se demande à quoi ils ressemblent, s'ils peuvent les approcher, les toucher ? Peut-être aura-t-elle l'occasion de le découvrir à l'avenir. Peut-être, lorsque les guerres seront terminées, passeront-ils d'avantage de temps sur les terres natales de sa mère, et celui qui deviendra son époux le lendemain. Elle est certaine que ça ferait plaisir à Rowenna, mais prendra-t-elle le risque de l'emmener au vu de ses actes ? Le mérite-t-elle seulement?

Roward lui fait comprendre qu’ils ne vont guère avoir plus de temps pour aborder les bêtises qu’il a pu faire. Ils seront probablement rattrapés par la garde qu’ils ont semée, ou s'agit-il seulement d’une fausse excuse pour ne pas le faire? Aucune importance, ils vont avoir des années pour en discuter.

Il fait un compliment à l'égard d'Argilac Durrandon, qui la touche sincèrement. Une part insidieuse en elle se demande s'il ne le fait pas exprès, pour l'amadouer. Quand bien même serait-ce le cas, qu'y pourrait-elle ? Rien. Elle a donné son accord, demain leur union sera scellée. Elle ne peut donc que faire avec. Apprendre a vivre avec sa paranoïa, ou apprendre à faire confiance.

« On ne peut empêcher les gens de penser ce qu'ils veulent. Quant à le dire, j'estime que c’est à leurs risques et périls... Cela dit, ces derniers jours, tu fais preuve de bien plus de diplomatie et de sang froid que tu le laisses entendre... Je n'ai reçu aucun coup d'estoc et ça m'aurait bien arrangé, je pense que tu l'as deviné. » Fera-t-il preuve d'autant de protection à l'égard de l'Orage ? Peut-être pas, mais de leurs enfants, il ne fait aucun doute. Comme elle en ferait autant. Peut-on considérer cela comme un point commun?

« Oui, sans doute. Je n'étais pas studieuse non plus, du moins pour tout ce qui ne concernait pas l'Orage, son histoire et ses guerres. Je le regrette aujourd'hui. On ne réalise pas dans notre jeunesse toutes les responsabilités que seront les nôtres... On a davantage soif d'aventures, de liberté. » Cela dit aurait-elle accepté d'être vendue au sud de la sorte même avec une éducation sans tache? Probablement pas. C’est un manque flagrant de respect de la part de ses parents a son égard.

Malheureusement, l’ennemi l’a empêché de faire part de son désaccord et de ses nombreuses incertitudes à son père. Elle aurait pu le convaincre qu’ils commettent une grosse erreur ou il aurait pu la convaincre que c'était la meilleure chose à faire. L’un comme l’autre, ils se seraient engueulés, puis discutés à cœur ouvert, une décision aurait été prise et s’il le jugeait nécessaire, elle aurait évité de se faire passer pour la méchante, ingrate et tout ce qui s’ensuit auprès de Dorne.

Elle a besoin de connaître l’avis de son père, lui le roi, le plus expérimenté, connaître les besoins de cette alliance. Ou savoir comment sa femme a réussi à le convaincre. Mais le fait est qu’une grande majorité des fautes reviennent a Argella, il faut bien le reconnaitre. Elle aurait simplement pu faire confiance en leur jugement au lieu de tenter de le briser par tous les moyens.

« Es-tu aussi nerveux que je le suis? Sur l’avenir, celui qu’on va devoir construire ensemble? » Pour leur royaume respectif. Comment concevoir une chose pareille? Deux royaumes livrés au bon vouloir de deux personnes. « Ils ont décidé de donner une seconde chance pour Dorne et l’Orage entre nos mains. Entre nous, le mariage de mes parents a été désastreux en plus d’une alliance qui n’a pas fonctionné. La faute à qui je l’ignore… Je souhaite seulement ne pas reproduire les mêmes erreurs… Je ne m’attends pas à un mariage heureux, mais je ne souhaite pas davantage que nous étouffions ce que nous sommes, j'espère que l’on trouvera simplement un terrain d’entente. Comme nous sommes en train de me faire. »




COME WHAT MAY
I AM WAR. THOU SHALT MAKE WAR, TO LOSE REASON.
COME WHAT MAY,
I AM HELL. HELL THOU SHALT LIVE
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine de l'Orage & Dame d'Accalmie. Epouse de Roward Martell, Princesse de Dorne.
Âge du Personnage: 24 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING. A BODY DEVOURED BY HATED, MOTIVATED BY REVENGE.
Messages : 2665
Membre du mois : 18
Célébrité : Bridget Regan
Maison : Durrandon
Caractère : Impétueuse, Passionnée, Bagarreuse, Indépendante, Fière, Téméraire, Intransigeante, Aventurière
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING.  A BODY DEVOURED BY HATED,  MOTIVATED BY REVENGE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tourne toi vers le soleil et l'ombre sera derrière toi |Tour III - Terminé|   Sam 10 Déc - 11:25

On ne pouvait pas soumettre un empire à ses pieds, je le savais déjà depuis quelques années à présent, mais il ne faisait aucun doute que c’était frustrant, qu’il y avait une forme d’injustice dans tout ça. Subir sans rien dire car même si vous avez les pleins pouvoir, vous ne pouvez pas vivre comme vous le souhaitez. Elle me nuança toutefois, m’annonçant que j’avais fait preuve d’une diplomatie et d’un sans sang qui n’avait rien à voir avec mes dires. Elle aurait préféré que cela se passe sans doute autrement, car elle en aurait été arrangé. Je m’en doutais bien en effet. « Parfois être trop lisse est plus agaçant qu’être impulsif. J’avoue avoir volontairement été exemplaire dès que j’ai comprit ton petit jeu. », déclarais-je dans un premier temps avant de reprendre, « Mais je ne me serais surtout pas pardonné de faire plonger mon pays natale pour un caprice. L’avenir de ce dernier aide à garder la tête froide. ». J’avais bien précisé pays natale, j’essayais de faire une distinction, de me détacher du soleil de mes bannières, de mon nom en tant que tel. Je faisais toujours un peu plus d’effort pour me tourner vers elle. J’en venais presque à rêver de pouvoir partir et ne rien faire.

Continuant quelques instants, je lui demandais rapidement si elle aussi avait été quelque peu distraite en cours, elle m’affirma ne pas avoir été des plus studieuse ou tout du moins, elle ne s’était guère inquiété de ce qui pouvait se passer en dehors de l’orage. J’avais été plus ouvert, mais trop concentré sur les guerres pour écouter le reste.

« On imagine surtout que l’on réussira à tous faire. Qu’on sera sans doute meilleur. »

Même si je respectais mon père, je pensais que je serais bien meilleur que lui, bien que ce soit ma grand mère qui fut au pouvoir. Elle finit par me demander si j’étais aussi nerveux qu’elle, si cet avenir qui était le notre me rassurait, si je nous pensais capable d’être un ensemble. Je n’avais pas grand chose de certain en cet instant, juste des appréhensions sans doute.

« Disons que c’était la première fois de ma vie que je suis aussi tendu et aussi peu sur de moi en présence d’une femme avec qui je vais partager un lit. » déclarais-je dans un léger rire nerveux avant de reprendre. « Je vais me contenter de penser que tant que nous ferons de notre mieux, il n’y aura rien d’insurmontable en soit. Tant qu’on continue à jouer franc jeu comme aujourd’hui du moins. »

Dis-je en écho à ses mots. Je savais que nous ne pouvions pas nous attendre à plus. Que nous allions devoir faire face à de grande chose, à l’inconnue. Il était évident que je ne saurais pas vivre dans un climat glacial, sans espoir. J’avais été trop attaché à ma famille pour vivre dans l’indifférence. Ce qui me faisait presque espérer d’avoir des enfants pour être en dans un climat de confiance.


"because you know we'll make it through"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Prince
Âge du Personnage: 20 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 208
Membre du mois : 13
Célébrité : Ben Barnes
Maison : Martell
Caractère : Brave - Téméraire - Passionné - Fier - Bagarreur – Protecteur - Impulsif - Possessif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tourne toi vers le soleil et l'ombre sera derrière toi |Tour III - Terminé|   Dim 8 Jan - 19:41

Il s'en serait voulu d'être la cause de la cessation de l'alliance entre l'Orage et Dorne. Elle n'avait pas vraiment vu les choses sous cet angle-là, si les rôles été inversés, elle aurait sûrement agi de la même façon. « Ce n'est pas tant l'alliance que je voulais annuler, seulement le mariage arrangé. Ce n'est pas personnel. » Annonce-t-elle en toute sincérité. Après tout, elle n'a rien contre la personne, si ce n'est qu'elle va devoir l'épouser. Dès le lendemain. Se retrouver intimement lié à un inconnu est effrayant, plus encore lorsqu'on n'a pas eu son mot à dire. Il va falloir du temps à Argella pour encaisser le mauvais coup de ses parents et du temps pour s'adapter à sa nouvelle condition de femme mariée.

« C'est derrière nous j'imagine. Demain, nous ne pourrons pas revenir en arrière, nous avancerons. » Ça l'aide énormément de savoir qu'il est aussi tendu qu'elle. La jeune femme ne se fait pas trop de soucis en ce qui concerne les moments intimes qu'ils devront partager, il ne s'agit pas de son premier amant et ça le détendra sûrement de le savoir, mais pas aujourd'hui. Ils seront probablement gênés demain, c'est même une certitude pour elle, mais les lois du sexe sont universelles, n'est-ce pas ? Ils s'adapteront et pas uniquement dans la couche qu'il devront partager. Il le faut bien, pour évoluer à deux, pour le bien d'un royaume. Seul l'avenir leur dira si cette seconde chance aura l'effet escompté.

Elle entrouvre les lèvres pour continuer, lorsque des galops se font entendre au loin. Un sourire fleurit sur ses lèvres. « Ne serait-ce pas nos protecteurs ? On dirait que nos gardes font route jusqu'à nous. Nous ferions mieux de nous laisser escorter. J'aimerais retrouver mes oncles, avec de la chance, je pourrais dîner en leur compagnie ce soir. » Elle les voit si peu, ils doivent forcément savoir qu'elle est là puisque deux d'entre eux sont directement liés aux Martell. Avec de la chance, Robert lui fera oublier qu'elle se mariera le lendemain, à l'inverse de son frère aîné qui ne manquera pas d'y faire allusion et sans aucun doute, de la sermonner.

Barristan est le moins commode de ses oncles. Sa relation avec Enguerrand est la moins tumultueuse, plus pacifique. Elle espère secrètement n'avoir a faire qu'à Robert, s'il y en a bien un qui peut lui donner une vision différente de Dorne, il est l'unique. Du moins c'est ce qu'elle pense et c'est plus que nécessaire pour que cette alliance ne tombe pas à l'eau au bout de quelques mois. Elle doit montrer l'exemple à ses sujets, mais pour montrer l'exemple, elle doit accepter. Le plus tôt sera le mieux.

Roward acquiesce à sa proposition et tous deux vont attendre leurs gardes. Ils s'en sont sorti sans une égratignure, ont même réussi à avoir une vraie conversation, ils finiront peut-être par bien s'entendre ? Argella reste septique, mais résolue à arranger les choses tandis qu'ils reprennent le chemin vers Lancehélion.




COME WHAT MAY
I AM WAR. THOU SHALT MAKE WAR, TO LOSE REASON.
COME WHAT MAY,
I AM HELL. HELL THOU SHALT LIVE
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine de l'Orage & Dame d'Accalmie. Epouse de Roward Martell, Princesse de Dorne.
Âge du Personnage: 24 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING. A BODY DEVOURED BY HATED, MOTIVATED BY REVENGE.
Messages : 2665
Membre du mois : 18
Célébrité : Bridget Regan
Maison : Durrandon
Caractère : Impétueuse, Passionnée, Bagarreuse, Indépendante, Fière, Téméraire, Intransigeante, Aventurière
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING.  A BODY DEVOURED BY HATED,  MOTIVATED BY REVENGE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tourne toi vers le soleil et l'ombre sera derrière toi |Tour III - Terminé|   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Tourne toi vers le soleil et l'ombre sera derrière toi |Tour III - Terminé|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tourne toi vers le soleil et l'ombre sera derrière toi
» Tourne-toi vers le soleil, l'ombre sera derrière toi. [Sept.]
» L'ombre et le feu [Tour I - Terminé]
» C'est un charnier sentimental que je laisse derrière moi [Livre 1 - Terminé]
» Cette fois John Wayne ne s'éloignera pas vers le soleil couchant [Fe]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Sudiens
 :: Dorne :: Lancehélion
-
Sauter vers: