AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Sens-tu la morsure du froid ? [Tour II - Terminé]
MessageSujet: Sens-tu la morsure du froid ? [Tour II - Terminé]   Sam 9 Jan - 14:36

Oh les sales petits menteurs ! Ils ne perdaient rien pour attendre ! J'étais furieuse. Et déçue. J'avais pensé que Lyman me faisait confiance, nous avions maintes fois abordé le sujet, je lui avais dit et répété que je voulais être une partenaire, qu'il devait me respecter et qu'alors, notre mariage se passerait bien. Il y aurait quelques heurts, bien sûr, mais rien d'irrémédiable. Et il avait semblé d'accord avec moi. Le sale petit hypocrite. Il m'avait amadoué à coups de grands sourires éblouissants. Il cachait bien son jeu et j'avais été assez naïve pour tomber sous son charme et penser qu'il était sincère avec moi. Je me sentais trahie. Une fois de plus. Je n'oubliais pas sa fourberie lors du tournoi, quand il savait qui j'étais et que moi j'ignorais son identité, lui donnant mon étole avant de découvrir son visage. Étole que je lui avais donné de nouveau, pour le protéger cette fois. Il était revenu, vivant. Blessé, mais vivant. Mais je n'oubliais pas ce baiser volé dans les cuisines. Je m'étais méfiée de lui de prime abord, avant de me laisser amadouer. Quelle idiote ! Que connaissais-je aux jeux de séduction après tout ? Rien... Et si Lyman avait menti sur le rôle de Gareth, il avait pu mentir sur bien d'autres choses. Malheureusement, il était actuellement occupé. Tant pis. Il ne perdait rien pour attendre.

En attendant, c'était son valet qui allait prendre. Ah non, pas son valet Lord Kenning. Rien que cela. Un cadet d'une maison secondaire, certes, mais un noble tout de même. Et il semblerait que voler des baisers aux nordiennes soit une spécialité des ouestriens. Lynara était venue me trouver, bouleversée et m'avait apprit la supercherie dont s'étaient redus coupables Lyman et Gareth. C'était assez offensant comme cela, mais je savais que pour ma cousine, cela avait également un goût de trahison. Je n'ignorais pas qu'elle appréciais le jeune homme, malheureusement de trop basse naissance pour elle. Mais ça, c'était avant d'apprendre qu'il n'en était finalement rien, qu'il était un lord et qu'il s'était bien joué de nous à jouer les serviteurs. Et il avait embrassé Lynara. Une Lynara blessée, vulnérable à ce moment là. Notre premier baiser avait été volé par des hommes de l'Ouest. Et des menteurs de surcroît. Sauf que moi, je devais épouser mon menteur. Quant à Lynara... Elle était bien trop remontée pour le moment pou être au clair avec ses sentiments. Ma cousine était bien moins sanguine que moi. C'était toujours étrange de la voir sortir de ses gonds. J'avais pesté avec elle après m'être remise du choc.

Et puis j'avais décidé de m'expliquer. Après une nuit à digérer la nouvelle. Sauf que Lyman n'était pas disponible. C'était un sursis. Pour Gareth en revanche, l'heure des foudres du Nord était venue. Pourtant, alors que j'approchais de sa chambre, la colère n'était plus un brasier. Elle était plus froide. Je soufflais un bon coup, me redressant alors et frappant à la porte. J'attendis à peine qu'on me réponde pour pénétrer à l'intérieur. Après tout... J'étais une princesse et il n'était censé être qu'un... valet.

« Gareth ? »

Je me forçais à sourire. Cela me serrait le cœur en réalité. J'avais apprécié sa compagnie, sa conversation, je lui avais confié des choses assez personnelles... Je m'étais sentie à l'aise avec Gareth le valet. J'avais bien décelé une grande complicité entre Lyman et lui. Lyman avait tenté de minimiser cela. Finalement j'avais eu raison. Oui, ils étaient comme des frères, surtout alors que Gareth était noble. Leur relation était un peu comme celle que j'entretenais avec Lynara. Pourquoi ne nous avaient-ils rien dit ? Avaient-ils pensé que nous allions les condamner ? Alors que Gareth avait simplement juré de veiller sur Lyman et voulait l'accompagner où qu'il aille, surtout eu devant du danger et d'une morte potentielle ? Nous pensaient-ils si... insensibles ? Même Père aurait pu comprendre. Il aurait pu faire une exception. J'aurais pu le convaincre. Mais non, ils avaient préféré mentir. Qu'ils en payent les conséquences...

« Je suis venue prendre de vos nouvelles. Je n'en ai pas eu le temps depuis votre retour. Ces préparatifs de mariage me prennent beaucoup d'énergie. Préparer un événement joyeux alors que beaucoup pleurent leurs morts... C'est indécent. Alors que je pleure moi-même un oncle chéri et aimé... »

Je marquais une pause, avant de reprendre, d'une voix plus neutre.

« Je suis soulagée que vous vous en sortiez à si bon compte. Quel courage ! Cela a du être terrifiant de se retrouver ainsi pris dans les combats en ne sachant pas se servir d'une épée ! On dirait que l'adoubement dont je vous ai fait grâce la dernière fois vous ai porté chance pour que vous vous en sortiez à si bon compte. »

Oui c'était vicieux. Je savais la vérité. Il l'ignorais. Je lui rappelais le vilain tour qu'il m'avait joué en me mentant. Qu'il en soit mal à l'aise. Qu'il se sente donc coupable. C'était une bien douce punition. Allait-il oser me mentir encore ? Allait-il éluder mes paroles ou en profiter pour se confesser ? De sa réaction dépendrait fortement notre entente à venir.



   
Lannistark
The heart of a wolf and the soul of a lioness.
I'm scared and I'm brave, or somewhere between the two. I'm beautifully strong, and tragically confused. (by anaëlle)
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Née Princesse du Nord, devenue Princesse de l'Ouest
Âge du Personnage: 16 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Wolf Princess
Messages : 1805
Membre du mois : 51
Célébrité : Adelaïde Kane
Maison : Stark
Caractère : Sincère – Indépendante - Loyale - Aimante - Obstinée - Maternante - Patiente
Wolf Princess
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sens-tu la morsure du froid ? [Tour II - Terminé]   Sam 9 Jan - 22:18


Un hurlement qui déchire l'obscurité. Il agonise, juste à coté de moi et personne n'y peut rien. Les mestres ont essayé, tout le monde a tenté de faire quelque chose mais il n'y a qu'à attendre qu'il meurt. Un de plus parmi tant d'autres alors que moi, j'ai juste une épaule écrasée. Et son regard accroche le mien alors qu'il est là, juste à quelques mètres de moi  à peine. Je n'arrive pas à le quitter des yeux et je reste, je ne saurais dire combien de temps, jusqu'à qu'il finisse par fermer les yeux pour de bon. Mais cette fois, il ne veut pas. Son regard refuse de se détacher du mien. Et je suis incapable de faire le moindre mouvement. Le temps est figé et je ne sortirais jamais de là.

Je me réveille en sursaut, réprimant une grimace de douleur alors que je cille, essayant de me rappeler avec difficulté où je suis. Un petit lit, dur mais bien plus confortable que ce à quoi nous avons eu droit durant des mois. Une pièce à la température étonnamment douce, même si je suis en nage. Je suis dans le Nord. A Winterfell. Tout va bien.

Je me répète ces quelques mots pendant un long moment, jusqu'à me calmer pour de bon et je finis par me lever, abandonnant toute idée de dormir un peu plus longtemps. De toute façon,  faire une nuit entière n'est plus quelque chose que j'espère depuis quelques temps déjà. J'arrive déjà à fermer l'œil plus de quelques heures, c'est déjà un net progrès auquel je m'accroche, tant bien que mal, faisant mine de me remettre parfaitement et d'apprécier le retour à Winterfell. Oh, pour ça, je n'ai pas à trop jouer la comédie. Je suis heureux de retrouver certains des visages croisés avant le départ, même si rien n'est plus pareil. Mais je suis fatigué et tenir mon rôle est un peu plus compliqué qu'avant.

Je me change avec difficulté et je prends quelques minutes pour m'asperger le visage d'eau, mon regard se perdant quelques instants sur l'eau presque glaciale que contient le seau posé sur la petite table de bois. Ce sera au moins ça pour avoir l'air à peu près alerte et prêt. Prêt à quoi ? Je ne sais pas. Les souvenirs de la bataille s'effacent pour laisser place à ma discussion de la veille avec Lynara et je soupire profondément, me demandant si je n'aurais pas mieux fait de m'abstenir et de laisser Lyman gérer les choses. Pourtant, je n'en ai pas encore fini. Loin de là.

J'entends qu'on frappe à la porte et j'ai à peine le temps de dire d'entrer que la princesse du Nord se présente à moi. Autant le dire tout de suite, si j'avais prévu d'essayer de lui parler, de lui expliquer les choses, je ne m'attendais guère à la croiser, encore moins comme ça, de bon matin, dans ma propre chambre. Je me fige avant de m'effacer pour la laisser entrer, cillant, un rien perplexe.

"Votre Altesse."

Je m'incline légèrement, la suivant des yeux alors qu'elle esquisse un sourire que je lui rends naturellement, sans même avoir à me forcer. Je réalise que j'ai vraiment apprécié de connaitre la jeune femme avant de partir il y a quelques mois et, brusquement, mon mensonge me revient sans que j'arrive à m'en empêcher, surtout quand elle semble venir uniquement pour prendre de mes nouvelles.

"Je n'ai pas eu l'occasion de vous le dire mais je suis sincèrement désolé pour votre oncle. Je n'ai guère eu le temps de le côtoyer mais il avait cette force et cette détermination qui nous a permis de tenir bon jusqu'au bout."

Je laisse filer un instant de silence avant de reprendre, d'un ton plus doux.

"Et vous ne devriez pas dire ça à propos du mariage. Les gens ont besoin d'avoir quelque chose de joyeux à fêter justement. Pour oublier tout ce qui s'est passé, même l'espace d'une journée. En tout cas, je ne peux que vous remercier d'avoir pris un temps précieux pour prendre de mes nouvelles, vous n'étiez pas obligée."

Quand elle me rappelle le moment où elle m'a adoubé et le fait que je ne sache pas me servir d'une épée, je me fige, la fixant quelques instants sans rien dire. Je ne suis pas idiot et peut-être suis-je un rien paranoïaque mais, brusquement, je me demande quelle est la réelle raison de sa présence ici.
Je souffle pourtant, d'un ton aussi neutre que le sien, comme pour donner le change.

"Savoir tenir ou non une épée n'avait pas grande importance au final. Tout comme être courageux ou pas.  J'ai surtout eu de la chance. Beaucoup de chance même. D'autres bien plus doués que moi ne l'ont pas eue."

C'est peut-être stupide mais j'ajoute, après l'avoir fixée dans les yeux en silence quelques instants.

"Votre Altesse… avez-vous eu l'occasion de voir Lady Lynara depuis que j'ai discuté avec elle ?"

Tant pis si je suis dans l'erreur. Et, si ce n'est pas le cas, et bien, allons-y gaiment.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 975
Membre du mois : 23
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sens-tu la morsure du froid ? [Tour II - Terminé]   Dim 10 Jan - 12:06

Un instant, je fermais les yeux. Un instant, je prie une grande inspiration alors qu'il me présentait ses condoléances pour mon oncle. Tout le monde le faisait et cela me touchait à chaque fois. Souvent, c'étaient des paroles simplement protocolaires, de personnes qui ne l'avaient pas vraiment connu, sinon de réputation. Parfois, les gens ne se doutaient même pas à quel point il avait compté pour moi et son absence laissait un grand vide dans mon cœur. Les plus proches de moi le savaient eux. Ils savaient que j'avais perdu un père. Je l'avais également expliqué à Lyman. Je lui avais confié bien des choses. La réciproque n'avait pas été vraie malheureusement. Cela n'arriverait plus. Puisqu'il ne me faisait pas confiance, je ne voyais aucune raison de lui faire confiance. Et cela me brisait le cœur.

« Merci. »

Je n'en dis pas plus. Qu'ajouter à cela ? Je le pensais sincère. Pas juste pour des formules d'usage, mais réellement touché par mon propre deuil. Néanmoins, cela ne devait pas me faire oublier le but premier de ma visite. Qui était bien de lui faire savoir mon mécontentement concernant leur petit jeu de dupe. Pourtant, je ne pouvais m'empêcher de continuer à lui confier certaines choses. Comme l'absurdité de ce mariage après tant d'horreur. Je retrouvais le même éclat hanté dans ses yeux que dans ceux de Lyman... Il avait une petite mine. Ses joues étaient plus creuses, ses yeux brun mangés par des cernes. Ses nuits ne devaient pas être de tout repos. Il avait été confronté à la violence de la guerre, de la sauvagerie, loin de la civilisation raffinée de l'Ouest... J'espérais tout de même qu'il n'aurait pas le Nord en horreur... Avant de me tancer mentalement et de me demander ce que cela pouvait bien me faire. Il m'avait promis d'être mon allié une fois au Roc. Décidément, ses propos prenaient une toute nouvelle dimension en sachant qui il était. Pas un petit serviteur qui pouvait se glisser partout et espionner les grands, mais un Lord qui évoluait parmi eux... Etait-il sincère derrière les mensonges ? Ses paroles étaient-elles sincères et n'avait-il menti que sur sa fonction ? Mais avais-je seulement envie de recevoir de l'aide d'un menteur ? Je ne savais plus trop où j'en étais.

« Non je ne l'étais pas. »

Mais j'y tenais. Pour prendre de ses nouvelles, oui, même si j'en avais déjà reçu, je n'étais pas indifférente à son sort, surtout en sachant que Lynara l'aimait bien. Pour m'expliquer avec lui également. C'était sans doute incongru qu'une princesse prenne ainsi des nouvelles, en personne d'un valet. Cela l'était moins en sachant qui il était. Mais même alors que je pensais qu'il n'était qu'un serviteur, je m'étais montrée aimable avec lui. J'avais passé un agréable moment en sa compagnie, avant leur départ. Et je le lui rappelais, non sans une pointe de perfidie. Et je sentis la colère flamber quand il continua sur sa lancée, et j'intervins, cassante :

« Effectivement. »

Brandon par exemple, un vétéran, bien plus aguerri que Lyman ou Gareth. Quelque part, ils avaient été préservés malgré l'horreur à laquelle ils avaient assisté. Ils n'avaient pas été dans les endroits les plus dangereux. S'en seraient-ils aussi bien sortis ? Je n'en étais pas certaine. Mais Gareth savait se servir d'une épée.

« Vous voulez dire depuis hier ? »

Il avait compris. Et je n'avais pas envie de jouer la comédie pendant longtemps. Je n'étais pas douée pour cela de toutes façons.

« Effectivement, mais Lyna et moi nous voyons tous les jours. Elle est ma bouffée d'air, vous savez ? Ce qui m'affecte l'affecte. Et réciproquement. »

Et là, mon ton était nettement moins amène.

« Dites-moi, Lord Kenning, le prince et vous seriez vous totalement idiot au point d'imaginer ce subterfuge et d'ensuite ne pas penser aux conséquences ? Vous avez menti. Au Nord. A mon père le roi. Voilà une alliance qui commence vraiment sous le signe du respect et de la confiance, j'en suis ravie. »

J'étais ironique, froide et surtout il n'était pas difficile d'entendre la colère qui pointait dans ma voix, la faisant presque trembler alors que je me maîtrisais à grand peine.

« Je n'ai pas encore eu l'occasion d'en toucher deux mots au Prince, mais soyez assuré que vous ne serez pas le seul à devoir vous en expliquer. »

Il n'y avait plus trace d'affection alors que je parlais de Lyman, le reléguant au rang d'étranger. C'était un peu ce qu'il était après m'avoir trahi ainsi.

« Jusqu'à quel point avez-vous menti, Lord Kenning ? Lors de nos conversations, comment puis-je démêler le vrai du faux maintenant que je sais que vous n'êtes pas un simple valet ? »



   
Lannistark
The heart of a wolf and the soul of a lioness.
I'm scared and I'm brave, or somewhere between the two. I'm beautifully strong, and tragically confused. (by anaëlle)
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Née Princesse du Nord, devenue Princesse de l'Ouest
Âge du Personnage: 16 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Wolf Princess
Messages : 1805
Membre du mois : 51
Célébrité : Adelaïde Kane
Maison : Stark
Caractère : Sincère – Indépendante - Loyale - Aimante - Obstinée - Maternante - Patiente
Wolf Princess
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sens-tu la morsure du froid ? [Tour II - Terminé]   Dim 10 Jan - 20:21


Il parait évident que la jeune louve a du recevoir son lot de condoléances et de paroles réconfortantes, surtout depuis notre retour. J'espère qu'elle n'imagine pas que les miens sont creux, je pense vraiment ce que je lui ai dit et, du peu que j'ai pu voir son oncle, il m'avait laissé une forte impression.

Je me contente d'un bref hochement de tête quand elle me remercie. Elle garde cette dignité propre à son statut et j'avoue, une part de moi est impressionnée. Comme pour Lynara, les derniers mois ont du être particulièrement difficiles et pourtant, elle semble tenir bon, envers et contre tout. Voilà qui fait d'elle la souveraine que tout le monde attend, à n'en pas douter.

Je fronce les sourcils quand sa voix se fait cassante alors que je commence vraiment à sentir que quelque chose cloche. Elle n'était en rien obligée de venir jusque là. Elle aurait même pu me convoquer où elle voulait mais là, il me semble qu'elle y tient personnellement. Alors, je lui demande si elle a vu Lynara, pour savoir à quel point ce personnellement risque d'être mauvais pour moi. Je réprime une grimace à sa réponse et je lâche, en restant aussi neutre que possible.

"Oui, depuis que je l'ai vue au Bois Sacré."

Quand elle parle de sa cousine, mon regard se perd un instant avant que je ne souffle, bien malgré moi.

"Je sais. Enfin, elle a aussi été une bouffée d'air pour moi et je… enfin, ce n'est pas le propos."

Si je pouvais avoir des doutes quant aux raisons réelles de sa venue dans ma chambre, au moins, elle ne me fait pas attendre plus longuement et, quand elle m'appelle Lord Kenning, je n'arrive cette fois pas à contenir ma grimace. Je réalise qu'il y a des mois que personne ne m'a plus appelé comme ça et, qu'au fond, j'ai presque commencé à m'y faire.

Toujours est-il que, venant de la princesse, ce nom que je devrais porter fièrement sonne brusquement comme une insulte. Je laisse échapper un profond soupir alors que je la fixe sans rien dire. Si trouver les mots avec Lynara s'est avéré une mission presque impossible, je me rends compte que ce n'est guère mieux avec la princesse, surtout quand je l'entends se faire aussi froide et aussi cassante. Je me lance pourtant, un rien hésitant, mettant pour l'heure de coté le rôle de Lyman dans toute cette histoire.

"Je vais être très honnête avec vous, l'idée au départ m'a amusé, quand bien même je n'avais pas d'autre solution pour veiller sur mon prince. C'était une aventure de plus. J'allais rencontrer de nouvelles personnes et, vu ce nouveau rôle que j'endossais, j'aurais nettement moins de responsabilités et ce que je pourrais dire ou faire aurait moins d'importance. C'était une idée séduisante, même si je n'ai guère apprécié d'avoir à cirer les bottes de Lyman."

A cette pensée, j'ai un sourire bien malgré moi qui ne me quitte pas quand je reprends, avec un haussement d'épaules.

"Bien évidemment que nous sommes des idiots votre Altesse. Des idiots de n'avoir pas réfléchi à tout ce que cela pouvait vraiment impliquer. Des idiots de ne pas avoir songé que je pourrais réellement apprécier les personnes que je croiserais, et… peu importe. Vous avez raison. C'est un manque de respect envers vous, envers le Nord et de toute façon, il est trop tard pour faire marche arrière."

Mon sourire s'est effacé à mesure que je parle et je reprends après un temps de silence, me faisant encore plus sérieux.

"Je pourrais vous dire que tout le reste était vrai mais je ne suis pas sûr que vous serez encline à me croire. J'avais décidé, avant même de vous rencontrer, que je ferais ce qu'il faut pour vous aider à trouver votre place à l'Ouest. Et, quand j'ai fait votre connaissance, c'est auprès de vous que je me suis engagé. Ce n'était pas une promesse en l'air. Il n'y a rien de changé pour moi."

Je ne suis même pas persuadé qu'elle comprendra ce que j'essaie de lui dire et elle n'aurait pas tout à fait tort. Difficile de lui expliquer l'impression qu'elle a pu me faire alors que, visiblement, l'image qu'elle a pu avoir de moi se dégrade à chacun de mes propos. Et encore, je ne sais pas ce que Lynara a pu exactement lui dire après ce qui s'est passé hier.



"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 975
Membre du mois : 23
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sens-tu la morsure du froid ? [Tour II - Terminé]   Dim 10 Jan - 21:43

Et bien, Gareth semblait se rendre compte que je savais déjà qui il était, même s'il tâtait le terrain, pour ne pas commettre un impair, ou peut-être en espérant qu'il se trompait et que ce n'était qu'une coïncidence. Malheureusement, souhaiter quelque chose très fort ne permettait pas de le réaliser... j'avais souhaité très fort que tout le monde revienne et Brandon était mort. J'avais souhaité très fort que mon union avec Lyman soit basée sur le respect et la confiance et cela n'était pas non plus le cas. Je devais cesser de m'accrocher à des rêves d'enfant stupide et naïve. Cela n'apportait que déception. La leçon était apprise. Je lui lançais un regard perçant quand il appuya mes paroles concernant Lynara. Il semblait vraiment tenir à elle. Mais cela n'était pas incompatible avec le mensonge... il m'avait semblé également que Lyman m'aimait bien. Et il m'avait menti en conservant son sourire et sans ciller, alors... Cela ne voulait pas dire grand chose.

« En effet. »

Nulle compassion pour lui. Il ne la méritait pas. Je confirmais alors ses doutes en l'appelant par son titre, avant de lui demander des explications concernant cet acte stupide. Oh, Lyman et lui m'avaient déjà fait comprendre qu'ils aimaient bien se montrer audacieux, voire inconscient, s'engageant tous les deux dans de petites farces afin d'échapper à la lourdeur de leurs responsabilités. Jusqu'ici, je n'avais pas mesuré à quel point ils étaient complices, puisque j'ignorais la réelle identité de Gareth. Il commença alors son plaidoyer. Et cela m'affligea.

« Vous êtes... sérieux ? Vous avez trouvé cela... amusant ? Par les anciens dieux, quel âge avez-vous donc ? Vous n'êtes pas idiot, vous êtes puéril, et ce n'est pas forcément mieux. Quoique les deux ne sont pas incompatibles. »

Ils étaient des enfants et ils étaient bien trop insouciants et inconséquents. Peut-être que je me montrais aussi sévère concernant leurs motivations parce que j'avais du grandir très vite, prendre en charge ma famille en étant encore une enfant justement. Je n'avais pas de loisirs pour ces enfantillages, ni pour commettre des actes qui pouvaient être lourds de conséquences. Et le pire, c'était qu'il souriait comme un benêt en parlant de cirer les bottes de Lyman. Comme si cette idée était drôle. Cela l'était probablement, mais ce n'était pas vraiment le moment de plaisanter. Surtout pas quand j'étais en colère. Il admit cependant qu'ils avaient été stupides tous les deux. Avant d'avouer qu'il ne pensait pas apprécier les personnes qu'il croiserait. Mon regard étincela.

« Comment ça, ne pas réellement apprécier les personnes que vous croiseriez ? Pensiez-vous donc que nous n'étions que des barbares rustres dans le Nord, qui ne pouvaient vous intéresser ou mériter votre attention ? Dans quel état d'esprit êtes-vous donc venu dans le Nord, Lord Kenning ? »

J'étais outrée par ce que ses paroles sous entendaient. Soit il était maladroit. Soit j’interprétais correctement ses paroles et cela me blessait profondément. Certes, Lyman était venu ici pour se battre avant de m'épouser. Mais tout de même... Quelle déplorable image avait-il donc de nous ? Je m'enquis alors de ce que ses paroles avaient eu de sincère quand il était avec moi. Je me retranchais derrière un masque de froideur. Hautaine.

« Vous avez raison, il n'est pas aisé de vous croire. Quand je me suis retrouvée seule avec vous, j'ai été honnête, sincère... vraie. Alors même que je n'aurais pas du me dévoiler ainsi à un simple serviteur. J'aime penser qu'au fond, j'avais deviné que vous n'étiez pas que cela, que même sans en avoir conscience, je le sentais, par votre façon de vous exprimer, votre posture, votre érudition... Votre lien avec le prince. Je vous ai interrogé tous les deux à ce sujet, vous avez menti sans sourciller. Soit. Voilà une leçon bien apprise, et je vous en remercie. Je saurais désormais comment me comporter dans l'Ouest, puisque le mensonge semble naturel. Vous avez tous deux, à plusieurs reprises, fait remarquer que j'étais sans doute trop franche pour mon propre bien. Ma foi, dans l'Ouest, nul n'est digne de recevoir mes confidences en effet. »

Je le toisais, ajoutant avec mépris :

« Je crains cependant de ne pas être suffisamment stupide pour me mesurer à vous dans ce domaine. La reine Jordane m'a semblé sagace. Mais ce n'est peut-être là qu'un défaut masculin. Comme de voler des baisers à de jeunes femmes sans doute. »

Oui, je savais pour cela aussi. Et Lyman et lui partageaient également cette détestable manie.



   
Lannistark
The heart of a wolf and the soul of a lioness.
I'm scared and I'm brave, or somewhere between the two. I'm beautifully strong, and tragically confused. (by anaëlle)
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Née Princesse du Nord, devenue Princesse de l'Ouest
Âge du Personnage: 16 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Wolf Princess
Messages : 1805
Membre du mois : 51
Célébrité : Adelaïde Kane
Maison : Stark
Caractère : Sincère – Indépendante - Loyale - Aimante - Obstinée - Maternante - Patiente
Wolf Princess
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sens-tu la morsure du froid ? [Tour II - Terminé]   Lun 11 Jan - 21:14


Je le savais, cette princesse est bien trop futée pour son bien. Ou, plutôt, en cet instant précis, pour le mien. Je n'arrive en plus même pas à savoir si j'aurais préféré une indifférence totale face à ce qui s'est passé ou si une part de moi n'est quand même pas contente de voir que la supercherie la touche à ce point-là. Toujours est-il que nous ne tournons pas autour du pot bien longtemps, au moins c'est toujours ça de pris même si ça ne me laisse guère de temps pour réfléchir à une argumentation et qu'en plus, je ne suis pas tout à fait en pleine possession de mes moyens. J'aurais préféré qu'elle passe un peu plus tard, j'aurais peut-être eu le temps de me préparer. Enfin, je ne l'aurais pas fait, autant être honnête, j'aurais probablement attendu quelques temps avant d'aller l'affronter, surtout après mon tête à tête avec Lynara.

Je me contente de garder le silence face au ton glacial qu'elle a pris et, visiblement, quand je commence à essayer de m'expliquer, je m'y prends de la pire des façons.

"Et j'aurais du faire quoi ? Me désoler parce que je me retrouvais à recoudre les boutons de chemise de Lyman sans avoir une seule arme à portée de main parce que cela aurait fortement déplu à votre père le Roi du Nord ? Parce qu'il fallait jouer le jeu de la diplomatie ? Oui, c'est idiot, puéril, ce que vous voulez. Mais c'était une façon comme une autre d'appréhender les choses."

Je laisse filer un instant de silence, prenant une profonde inspiration avant de continuer, d'un ton plus sombre.

"Oui c'était amusant. Au début. Mais soyez assurée que cela n'a pas duré."

Je détourne les yeux, mon regard se perdant un instant dans mes souvenirs avant de ciller et de secouer brièvement la tête. C'est définitif, je n'ai vraiment pas assez dormi et je vais finir par rêver debout à ce rythme-là. Enfin, à cauchemarder. Peu importe. Je me focalise à nouveau sur la princesse dont la colère semble croitre à mesure qu'elle parle.

Impossible de ne pas voir son regard étinceler quand elle reprend. Mes mâchoires se crispent quand elle évoque l'idée que nous les voyons comme des barbares rustres. Décidément, je ne sais pas ce qui est le pire, cette image qu'ils sont persuadés que nous avons sur eux ou l'image qu'ils doivent avoir de nous. Je laisse alors filer, d'un ton plus sec que je ne l'aurais voulu.

"Dans quel état d'esprit je suis venu ? Je suis venu pour veiller sur un prince à qui l'on avait interdit la moindre garde personnelle et qui était clairement envoyé dans le Nord pour se battre et prouver sa valeur. Un prince sur lequel je veille depuis qu'il a 4 ans et que j'ai juré de protéger, qu'elles que soient les circonstances. Et non, je ne considérais pas que vous n'étiez que des barbares. Jamais cette pensée ne m'a effleuré, même si vous semblez être nombreux à le croire. Je n'avais juste pas l'intention de m'attacher à qui que soit, d'apprécier les gens, ce n'était pas le but de cette supercherie. J'étais au mieux, curieux de ma future Reine et je ne pensais pas que vous seriez… comme ça… votre Altesse."

Décidément, la louve comme sa cousine ont vraiment le don de me mettre sur les nerfs. Je ne sais même pas si l'appeler votre Altesse avait pour but d'adoucir mes propos ou si, comme lorsque je suis énervé contre Lyman, c'est le terme que j'utilise pour recadrer les choses. Enfin, voilà qui amusera grandement Lyman, lui qui doit attendre de me voir dans cet état depuis toujours ou presque. Je me pince l'arrête du nez au reste de ses propos avant de laisser filer un soupir, ayant la vague impression de me heurter à un mur de glace.

"Je ne vous ai pas menti quand nous n'étions que tous les deux. Par omission oui mais j'étais sincère dans tout ce que je vous ai dit et ne croyez pas que j'ai pu vous mentir sur tout. Je ne suis pas comme ça. Je souhaitais… je souhaite vraiment vous aider, être un allié pour vous. Et je suis bel et bien au service de Lyman. Pas de la façon dont vous le pensiez certes et l'amitié que nous avons va au-delà d'une simple relation entre un prince et son sujet mais il n'en reste pas moins que si j'ai des ordres, je me verrais dans l'obligation d'y obéir, que cela me plaise ou non."

Je manque de lever les yeux au ciel quand elle parle de Jordane, me gardant bien de lui dire que, si nous voulons des leçons quant à la manipulation et autres elle serait un parfait modèle mais je me fige quand elle parle du baiser volé. Inutile de chercher à le nier mais, ne sachant pas exactement ce que Lynara a bien pu lui raconter à ce propos, je préfère éviter de rétorquer que si ce baiser à été volé, l'autre l'a été tout autant. Ce serait aussi puéril que peu constructif et, surtout, il est fort probable que cela me retomberait dessus.

"Bien. Vous êtes aussi au courant de ça donc. J'imagine que tout ce que je pourrais dire jouera encore plus en ma défaveur n'est ce pas ?"

J'hésite tout de même un instant à me confronter un peu plus au courroux de la jeune princesse ou non, à lui dire ce qui m'a vraiment poussé à agir de la sorte. A dire vrai, je m'attends plutôt à subir un autre coup de vent.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 975
Membre du mois : 23
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sens-tu la morsure du froid ? [Tour II - Terminé]   Ven 15 Jan - 15:20

Peut-être étais-je trop sévère avec lui. Avec eux en règle général. Que je prenais les choses beaucoup trop à cœur. Oh c'était même sans doute certain. J'avais toujours tendance à beaucoup m'investir. Même dans mes relations. Quand j'appréciais quelqu'un, c'était sans réserve. Et j'avais apprécié Gareth dés nos premiers échanges. Comme avec Lyman. C'était sans doute pour cela que cela me touchait autant. Il avait choisi de jouer le valet de Lyman, se rétrogradant ainsi à des tâches bien ingrates pour un noble de sa condition, même un cadet. Il avait opté pour s'en amuser. Soit. Cela se défendant, même si c'était un brin contestable. Pourtant, cette ombre qui passa sur son visage quand il ajouta que l'amusement n'avait pas duré me fit mal pour lui alors que je me demandais encore ce qu'il avait vu, comment il l'avait vécu. Lyman avait refusé de m'en parler. Et Gareth n'avait pas à le faire. Je m'abstins de tout commentaire, me refusant à lui répondre avec cruauté que j'étais ravie que la farce n'ai pas duré. Parce que oui, cela serait cruel au vu des circonstances. Il était allé se battre après tout. Il avait vu des hommes mourir. Des ennemis, certes, mais aussi des compagnons. Il avait entendu des râles d'agonie, des hurlements de douleur, des pleurs de détresse et de peur... N'était-il pas retourné sur le champ de bataille alors que son regard se perdait dans le vague ? Etait-il plus atteint que Lyman ? Ou simplement moins doué pour le dissimuler ?

Mais l'heure n'était pas à la compassion alors qu'il sous entendait ne pas s'être attendu à s'attacher à des gens comme nous. Que devais-je comprendre par là au juste ? Je le lui demandais. De son point de vue, ce qu'on avait attendu de Lyman était... trop excessif. Injuste ? Lui refuser une garde personnelle était simplement une façon de ne pas mettre en doute les intentions du roi du Nord, qui veillerait à sa sécurité. Et c'est ce qu'il avait fait. Lyman s'était aguerri.

« Le Nord n'a jamais cessé d'être en guerre, Lord Kenning. Je n'ai jamais connu la paix, contrairement à vous. Cependant, la guerre va bientôt s'abattre sur nous tous... Les traités, la diplomatie, les alliances maritales, ne sont qu'un moyen de repousser le moment fatidique où les armées s'affronteront, pour la suprématie sur Westeros, pour simplement conserver ses terres devant l'ambition de certains. L'Ouest sera précipité lui aussi dans la guerre, tôt ou tard... Mon père est un homme issu du cœur des batailles, qui ne vibre qu'au sein de celles-ci. Il ne pouvait confier sa fille à un homme qui ne serait pas capable de la protéger alors que des temps troublés nous attendent... Vous devez le sentir vous aussi. »

C'était sans doute mince comme justification. Mais Père avait besoin de savoir si l'Ouest serait fort et fiable. Le savait-il désormais ? Alors que la reine se faisait la banquière du Noir, notre ennemi ? Je l'ignorais, mais le vieux loup était plus rusé que ce que beaucoup pensaient. Lyman devrait savoir commander des troupes quand il serait roi. Loren avait été et était encore, un guerrier réputé. Je le verrais sans doute à l’œuvre bientôt. L'Ouest ne pouvait tergiverser indéfiniment. Gareth m'avoua alors, un peu pitoyablement, qu'il ne s'attendait pas à ce que je sois comme ça. Je le regardais, intriguée.

« Comme quoi ? »

Que voulait-il dire par là ? J'étais sans doute fort différente des nobles dont il avait l'habitude, mais quand même, j'aurais aimé qu'il soit un peu plus précis. Et comment devais-je le prendre ? Bien probablement, puisqu'il s'était... attaché ? À moi. Et à ma cousine. Et naturellement, je me demandais où s'arrêtait le mensonge et où commençait la vérité, notamment concernant ce que nous nous étions dit, sur les promesses qu'il m'avait faites.

« Vous serez à son service. Pas au mien. Vous serez mon allié, mais si le prince vous ordonne quoique ce soit, me concernant, votre loyauté passera avant une éventuelle alliance entre nous... Comment vous faire confiance dés lors Lord Kenning ? Et si vous ne me montriez que ce qu'il désire ? Navrée de me montrer aussi brutale, mais vous venez de m'apprendre la méfiance. »

Conflits d'intérêts... Comme le fait de devoir obéir à un ordre de passer pour un valet, de mentir à tout le monde et qui l'avait finalement poussé à l'avouer à Lynara, parce qu'il l'aimait bien. Plus que bien même.

« Ce n'est pas une critique. Juste une constatation. Vous êtes pour Lyman, ce que Lynara est pour moi. Sa loyauté m'est acquise et passera toujours avant tout. »

Du moins, je l'espérais. Et on ne pouvait blâmer une telle fidélité. Je ne pouvais en vouloir à Gareth de n'être dévoué qu'à son prince. Mais dés lors je ne pouvais totalement me fier à lui alors que Lyman pouvait lui ordonner tout et n'importe quoi, comme de me dissimuler certaines choses, de me guider selon certains critères. J'étais peut être un peu trop paranoïaque, mais désormais, je me méfierais d'eux, de leurs belles paroles, de leurs sourires enjôleurs. Cependant, je ne résistais pas à lui parler du baiser qu'il avait échangé avec Lynara. Volé en fait. Et qui l'avait mise dans tous ses états. Parce que ce baiser, elle l'avait apprécié bien sûr. Je ne voulais pas qu'il lui brise le cœur...

« Seriez-vous en train de sous entendre que mon opinion est arrêtée et que de toutes façons, je suis incapable de changer d'avis, quoique vous disiez ? »

Je le clouais du regard. Et cette fois, je prenais volontairement mal ce qu'il disait. Parce que je n'étais pas réellement offensée. A vrai dire, j'étais même légèrement amusé. J'ignorais pourquoi, parce qu'il avait quand même l'air de dire que j'étais butée et obtuse. Pas très flatteur. Bien que pas totalement faux. Je conclus donc, avec moins de froideur :

« Soyez simplement sincère, Gareth. »



   
Lannistark
The heart of a wolf and the soul of a lioness.
I'm scared and I'm brave, or somewhere between the two. I'm beautifully strong, and tragically confused. (by anaëlle)
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Née Princesse du Nord, devenue Princesse de l'Ouest
Âge du Personnage: 16 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Wolf Princess
Messages : 1805
Membre du mois : 51
Célébrité : Adelaïde Kane
Maison : Stark
Caractère : Sincère – Indépendante - Loyale - Aimante - Obstinée - Maternante - Patiente
Wolf Princess
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sens-tu la morsure du froid ? [Tour II - Terminé]   Sam 16 Jan - 19:28

J'avoue, j'ai quelque peu du mal à comprendre pourquoi elle se met dans un tel état. Je peux comprendre qu'elle désapprouve notre subterfuge et le fait que nous lui ayons caché la vérité jusqu'à notre retour mais elle se fait bien plus emportée que je ne l'aurais soupçonné. Je devrais laisser passer l'orage mais j'en suis incapable. Tant parce que j'apprécie réellement la princesse et que je souhaite que les choses soient claires entre nous, que parce que je pense aussi avoir les arguments pour me justifier. Je ne sais pas s'ils font mouche ou pas mais, au moins, j'aurais dit ce que j'ai à lui dire. Ce n'est guère plus facile qu'avec Lynara. Je dirais même en fait c'est même pire. A ses propos, j'ai un profond soupir avant de souffler, d'un ton las.

"J'ai presque l'impression que vous reprochez à l'Ouest le fait de ne pas être en guerre depuis toujours. Je sais pertinemment que les temps à venir vont être tout sauf des temps de paix. Il faudrait être aveugle pour ne pas le voir. Mais vous pensez réellement que cela pouvait justifier une telle demande ?"

Je la fixe, un rien sceptique avant de reprendre, toujours sur le même ton.

"Et je ne remets pas en cause les décisions de votre père ou de l'Ouest, je n'en ai pas la prétention. Mais ma loyauté et mon entêtement pouvaient difficilement accepter les bras croisés une telle situation. Nous avons sauvé les apparences et votre père n'a dû être dupe qu'un instant. Je ne pense pas qu'il aurait pris le temps de me parler aussi longuement s'il m'avait considéré comme un simple valet."

J'ai un mince sourire et je souffle, après lui avoir jeté un regard en coin et laissé filer un long moment de silence.

"… attachante votre Altesse. Vous avez une franchise, une façon de voir les choses qui dénotent avec ce que j'ai toujours pu voir. Enfin, vous me faites parfois penser à Nymeria, à ne pas vouloir vous fondre dans les convenances et à ne pas accepter de laisser couler les choses. Vous êtes vraiment surprenante."

A dire vrai, son attitude diffère grandement de celle de la jeune lionne et, pourtant, la comparaison ne m'apparait pas aussi hasardeuse. Je n'imagine guère Jeyne se précipiter dans une mêlée mais je suis sûr qu'elle n'aurait pas désapprouvé les motivations de la jeune fille. Je retrouve mon sérieux au reste de ses propos et je hoche brièvement la tête.

"Je suis bien au service de Lyman et non au votre, si l'on peut appeler cela de cette façon, et ma loyauté passe effectivement avant tout le reste. Que ça me plaise ou non. Ca ne m'empêche pas de vous proposer mon aide, voire mon amitié si vous décidez de passer outre cette histoire. Il faudra juste apprendre à faire la part des choses."

Elle comme moi. Rien ne me fera me détourner de mes missions ou de mes obligations auprès du lionceau, mais j'imagine être capable d'arriver tout de même à veiller sur la jeune louve autant que possible. Nous savons tous les deux que cette histoire flottera entre nous longtemps, si ce n'est tout le temps. Elle sait désormais jusqu'où je suis capable d'aller pour Lyman et cela doit probablement me servir et me desservir tout à la fois.

L'histoire du baiser est autrement plus délicate et, j'avoue, je suis un peu moins sûr de moi. Déjà que ce n'était guère glorieux, autant dire que ça ne s'arrange pas. J'ai tout de même un léger sourire à sa réplique avant de souffler, après lui avoir jeté un regard en coin.

"J'avais effectivement l'impression d'avoir déjà été jugé et condamné, avant même que vous posiez les yeux sur moi. J'ai tort donc ? Et vous n'êtes pas du genre à vous obstiner donc ?"

Je fronce alors les sourcils, brusquement à court de mots quand elle me demande d'être sincère, tout simplement. Voilà un exercice pour le moins compliqué, surtout après nos échanges.

"Je.. et bien, je l'apprécie beaucoup. Vraiment. C'est quelque chose qui m'est inhabituel. Et le fait qu'elle ait été aussi aimable avec moi sans savoir qui j'étais réellement penche énormément dans la balance. C'est idiot je le sais majesté, et je n'ai pas la moindre idée des implications que cela pourrait avoir."

Voilà pour la sincérité. Après le rire de Lyman quand je lui ai raconté, voyons comment sa fiancée va réagir. Il est peu probable qu'elle en soit amusée mais, au moins, elle semble quelque peu adoucie.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 975
Membre du mois : 23
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sens-tu la morsure du froid ? [Tour II - Terminé]   Dim 24 Jan - 14:07

« Je ne reproche rien à l'Ouest. Tant mieux pour vous si votre enfance n'a pas été bercée par le fracas des armes, par les disparitions multiples des soldats tombés au combat. Je souhaiterais simplement que vous compreniez le Nord et ses habitants. Nos contrées sont bien différentes, nos façons de vivre également. Sans parler de nos valeurs. »

Mais Gareth me faisait clairement comprendre qu'il désapprouvait ce qu'on avait exigé de son prince. Je ne pouvais pas l'en blâmer. J'étais encore étonnée que le roi et la reine Lannister aient accepté de telles exigences de la part du Nord. Qu'ils aient laissé leur fils et héritier se battre pour la contrée de sa fiancée. Mais je n'avais pas la prétention de comprendre les motivations des suzerains. Gareth non plus. Il n'avait pu qu'agir à son niveau. Avec ses moyens. Je soupirais. Père était-il au courant et avait-il fermé les yeux pour sauver les apparences ? Peut-être... il me restait beaucoup à apprendre et mon honnêteté et ma sincérité me semblaient des qualités bien encombrantes dans les épreuves qui m'attendaient. Ainsi que mon tempérament enflammé. J'avais tendance à foncer tête baissée, à laisser éclater ma colère et à exiger des explications tout de suite au lieu de ruminer dans mon coin.

Encore une fois, je m'emportais, alors que Gareth ne pensait pas s'attacher à nous et regretter ainsi davantage sa petite comédie. Je lui demandais à quoi il s'attendait de ma part et fus surprise qu'il me réponde qu'il me trouvait... attachante. Était-ce convenable de parler ainsi à une princesse ? Etais-je flattée qu'il me qualifie ainsi ? Oui, je l'étais. Même si je n'aurais pas du être heureuse qu'on me trouve attachante. J'étais une princesse, des termes comme impressionnante, intimidante auraient été meilleurs. Mais Gareth semblait m'apprécier. Et on n'apprécie pas quelqu'un qui vous intimide... Pas comme ça.

« Et ma franchise et la façon de voir les choses risquent de me jouer des tours au Roc... »

Lyman et lui me l'avaient bien assez répété. Mais Lyman et lui citaient Nymeria à chaque fois. Je n'avais pas eu l'occasion de faire connaissance avec les deux sœurs de Lyman, sinon brièvement dans un contexte solennel et formel. Il me semblait que je pouvais bien m'entendre avec Nymeria. Pour Megara, j'étais plus mitigée, je ne pensais avoir aucun point commun avec cette beauté blonde et délicate. Mais à quoi bon rechercher leur amitié alors que l'une et l'autre, comme moi, étaient destinées à se marier pour sceller quelques alliances et donc à quitter le Roc un jour ? Gareth se proposait comme ami, mais quelle confiance pouvais-je avoir en lui alors qu'il était loyal avant tout à Lyman ? Faire la part des choses... Au moins, il ne cherchait pas à me mentir cette fois, exposant simplement les faits.

« J'apprendrai... Comme le reste. »

Et j'avais la désagréable sensation d'être une enfant devant l'apprentissage qui m'attendait. Je n'avais pas été préparée à devenir princesse d'une cour sournoise comme celle de l'Ouest. Mais je ne faillirais pas à cette tâche. Pourtant, je fis preuve d'une certaine sournoiserie en parlant du baiser échangé entre Gareth et Lynara... Je le pris au dépourvu, il ne s'attendait pas à ce que je sois au courant, ou le cas échéant, que j'en parle aussi ouvertement. Je l'encourageais à être sincère, n'étant pas totalement obtuse.

« Contrairement aux apparences, non. »

Il était vexant quand même. Mon ton sec alors que je répondais devait trahir que je n'appréciais pas ce jugement à mon endroit alors même que nous ne nous connaissions pas. Pourtant, j'avais été prompte à le traiter de gamin immature, non ? Un point partout... Je voulais bien lui accorder une chance de remonter dans mon estime. Et je me retins de sourire alors qu'il m'avouait son attachement à elle. Attachement réciproque. Le savait-il ? Mais au delà de cela, il y avait effectivement d'autres paramètres à prendre en compte...

« Avez-vous la moindre idée de ce qu'elle a pu ressentir en apprenant qui vous étiez en réalité ? Elle est noble Gareth, elle est ma cousine, on attend d'elle qu'elle épouse un jour un parti intéressant. Il n'y a pas de place pour la rêverie dans la vie des femmes. Nous devons verrouiller notre cœur et nous préserver pour celui qui nous épousera, qu'importe ce qu'il nous inspire. Les hommes ont l'avantage de pouvoir s'amuser un peu avant de se lier... Et même après. Lynara vous apprécie beaucoup. Vous appréciait en tant que simple valet, alors que vous n'étiez pas digne de son rang... Comprenez-vous quels sentiments contraires cela a pu faire naître en elle ? On attend d'elle une certaine attitude et pas de se compromettre avec un domestique, aussi charmant soit-il... Elle s'est sentie trahie par vous. Comme moi. Mais d'une autre manière. Vous êtes un Lord, ne jouez pas avec son cœur si vous n'êtes pas prêt à en assumer les conséquences. Je ne tolérerais pas que vous la blessiez de nouveau par une attitude inconséquente. Suis-je bien claire ? »



   
Lannistark
The heart of a wolf and the soul of a lioness.
I'm scared and I'm brave, or somewhere between the two. I'm beautifully strong, and tragically confused. (by anaëlle)
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Née Princesse du Nord, devenue Princesse de l'Ouest
Âge du Personnage: 16 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Wolf Princess
Messages : 1805
Membre du mois : 51
Célébrité : Adelaïde Kane
Maison : Stark
Caractère : Sincère – Indépendante - Loyale - Aimante - Obstinée - Maternante - Patiente
Wolf Princess
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sens-tu la morsure du froid ? [Tour II - Terminé]   Lun 25 Jan - 14:29

Je réprime difficilement un soupir à sa réplique. Je ne suis même pas sûr qu’elle réalise la condescendance de ses propos ou non. Dans les deux cas, je ne saurais pas vraiment comment le prendre. Mais, plutôt que d’attiser le brasier, je me contente de souffler, d’un ton calme et aussi posé que possible.

"Je comprends le Nord et ses habitants, autant qu’il m’est possible de le faire en tout cas. Je ne dis pas que c’était le cas avant de partir en campagne, je l’admets. Mais je pense avoir saisi bien des choses qui ne m’avaient pas effleuré jusque là. Comme vous le dites si bien, nos façons de vivre et nos valeurs diffèrent, acceptez que nous n’approuvions pas forcément certaines façons de faire."

Je sais, je ne tiens pas tout à fait ma place, quand bien même je ne suis plus un valet. Mais elle veut de la franchise et c’est ainsi que je me comporte avec Lyman depuis toujours. Si cela lui déplait, au moins je serais fixé rapidement et je me contenterais de lui faire des ronds de jambe lorsque je la croiserais. J’avue que j’espère que non, cette jeune princesse étant pour le moins une sacré surprise.

Je ne sais pas ce qu’elle pense de ma réponse quand je la dis attachante. J’aurais probablement du trouver d’autres qualificatifs plus appropriés pour une future Reine et, pourtant, c’est vraiment la première chose qui me vient quand je pense à elle. Non pas que je ne pressente pas ses autres qualités mais c’est l’homme qui parle avant le reste cette fois.  J’ai un bref hochement de tête à sa réplique avant de souffle, d’un ton pensif.

" Il est vrai que votre franchise et votre vision des choses pourront vous desservir. Ou nous pouvons faire en sorte que tout cela soit une force et non une faiblesse votre Altesse."

Après tout, la personnalité de Nymeria s’adapte au Roc sans qu’elle ne perde rien de ce qui fait son charme. J’espère qu’il en sera de même pour Jeyne, j’avoue qu’il serait dommage de voir la jeune femme qui me fait face s’effacer face aux difficultés qu’elle pourrait rencontrer. Mais, pour l’heure, c’est plutôt moi qui suis dans une situation pour le moins délicate. Elle m’en veut, c’est certain, de façon moins virulente que Lynara, heureusement pour moi, mais j’ai le sentiment de l’avoir déçue.

Je fronce les sourcils au reste de ses propos, la fixant quelques secondes avant de lâcher, non sans sourire.

"Vous n’êtes pas la seule à avoir des choses à apprendre. Cette position et l’offre que je vous fais sont tout à fait nouvelles pour moi, je ne suis guère habitué à me soucier du bienêtre d’autres que Lyman ou ses sœurs."

Et encore, c’est plutôt pour Nymeria que je m’inquiète, Megara passant le plus clair de son temps à fuir dans la direction opposée lorsqu’elle me croise. A croire que j’ai fait quelque chose qui ne fallait pas. Enfin, peu importe.

Impossible de ne pas sourire au ton sec qu’elle prend pour me répondre, quand bien même l’ambiance ne s’y prête pas vraiment. Elle a décidément un caractère bien trempé et j’imagine sans mal les confrontations à venir avec le lionceau.

"C’est une bonne chose de ne pas s’arrêter aux apparences. Sinon j’aurais vraiment été condamné je pense."

Je n’en mène pourtant pas large quant à ce qui s’est passé avec Lynara et les propos qu’elle tient n’améliorent pas forcément les choses. Je laisse filer quelques instants, cherchant mes mots avec une difficulté qui ne m’est pas familière.

"Je n’avais pas idée de ce qu’elle pourrait ressentir parce que rien de tout cela n’était prévu. Que ce soit le temps que nous avons passé ensemble ou l’attachement que j’ai pu développer. Et qui semble plus ou moins réciproque à vous entendre. Je sais pertinemment que nous sommes bien plus libres que vous dans ce domaine et je vous mentirais si je vous disais que je ne profite jamais de cette liberté, surtout au vu des privilèges que m’accorde ma position à la Cour."

Elle doit bien s’en douter de toute façon. Si mon attitude a été bien différente depuis que je suis arrivé ici et que j’ai croisé Lynara, elles entendront bien des choses à mon propos quand nous serons rentrés à l’Ouest. Qu’elles soient vraies ou non, je doute que cela ait grande importance. Je sais très bien que les gens parlent souvent derrière mon dos et je m’en moque en règle générale, mais pas là. J’hésite un instant à lui en parler, mais ce que je lui ai dit doit être plus que suffisant.

"Je ne peux rien lui promettre, je ne peux m’engager à rien avec elle. Ne nous leurrons pas, nous savons que si je dois me marier avec n’importe qui d’autre pour le bien du royaume, je le ferais, que ça me plaise ou non. Mais je n’ai pas envie de lui faire du mal. Ni de me priver de sa compagnie. Je n’ai pas l’intention de faire quoi que ce soit qui pourrait lui nuire ou ternir sa réputation, soyez-en assurée."

Quelles que soient les envies qui pourraient me passer par la tête. Je laisse alors filer un sourire sans joie alors que mon regard se perd dans le vague.

"Avec un peu de chance, elle n’appréciera pas lord Kenning et il n’y aura pas de risque que je lui brise le cœur. Et je suppose qu’il serait peu judicieux que je me retrouve à nouveau seul avec elle."

J’ai une grimace bien involontaire, guettant la réaction de la princesse à mes propos. Je suis partagé, me demandant si elle va confirmer ou non ce que je dis, comme s’il était plus simple de la laisser décider à ma place.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 975
Membre du mois : 23
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sens-tu la morsure du froid ? [Tour II - Terminé]   Mar 2 Fév - 17:05

Je hochais la tête, un peu sèchement, alors que Gareth me demandait d'intégrer le fait qu'il ne puisse pas accepter certaines de nos façons de faire. Je supposais que je pouvais au moins faire cela. J'aurais pu tout à fait, le rabrouer et le faire taire. Même s'il n'était plus un valet, mais un Lord, je demeurais une princesse et je pouvais exiger de lui davantage de déférence. Sauf que je n'avais jamais été du genre à adorer qu'on me craigne, qu'on courbe la tête devant moi et qu'on se limite à quelques banalités dénuées de toute sincérité. Ce qui m'avait plu chez lui, c'était sa franchise, sa désinvolture également. J'aurais vraiment du deviner qu'il n'était pas ce qu'il prétendait être. Mais venant de l'Ouest, il aurait très bien pu avoir une façon d'agir normale pour cette contrée qui m'étais inconnue et que je trouvais étrange ici après tout. Je fus cependant surprise, après avoir été en colère, qu'il m'avoue me trouver attachante et ne pas avoir pensé pouvoir apprécier certains habitants du Nord. Il partait avec un sérieux a priori nous concernant tout de même, avec cette histoire d'éprouver la valeur de son prince, qu'il se montre digne de la fille de Torrhen Stark...

Donc soit, j'étais attachante. Espérons que je parvienne à amadouer ainsi les autres courtisans, ce serait une bonne chose. Je préférais qu'on m'aime plutôt qu'on me craigne. Mais je n'étais pas naïve au point de penser que je pouvais faire l'unanimité. Je serais une princesse étrangère, barbare, dans une cour civilisée. Il me faudrait corriger mes défauts pour me montrer à la hauteur de ce qu'on attendait de moi, ce que je confiais à Gareth, qui se montra plutôt rassurant à ce sujet, prêt à m'aider à en tirer profit bien au contraire. Il s'était fait à l'idée d'aider sa future reine et l'épouse de son prince et ami à s'intégrer au Roc, avant même de me connaître. Ce qu'il pensait faire par devoir d'abord semblait revêtir un aspect plus personnel.

Mais au delà de sa trahison envers moi, il y avait celle envers Lynara, infiniment plus grave pour moi. Lynara l'aimait beaucoup. Et elle était blessée. Il lui avait volé un baiser ce qui avait mis ma cousine dans tous ses états. Elle était en colère, mais aussi troublée. Des sentiments que je connaissais bien. Et je voulais des explications à ce sujet également. Je fus vexée qu'il laisse entendre que je m'étais déjà faite une opinion à son sujet, et que cela ne servait pas à grand chose qu'il s'explique. Je pouvais me montrer têtue et obstinée, mais pas totalement bornée non plus. Je demeurais silencieuse à son petit commentaire, écoutant ses explications et lui disant franchement ma façon de penser.

Il semblait chercher soigneusement ses mots pour me répondre. Évidemment, que rien n'avait été prévu. En revanche, je me demandais si je n'avais pas commis un impair en lui laissant entrevoir l'attachement de Lynara pour lui... Tant pis, ce qui était fait était fait. En espérant qu'il ne s'en serve pas contre elle. S'il le faisait, ami de Lyman ou pas, il verrait qu'on ne malmène pas les amis de Jeyne Stark impunément. Il ne mentit pas, m'avouant avoir profité de sa liberté de mâle pour avoir des aventures. Naturellement. Je ne l'aurais pas cru s'il s'était fendu d'un discours vertueux.

« Vous me prendriez pour une idiote si vous affirmiez le contraire. »

Je crus bon d'ajouter cela pour faire bonne mesure. La question était de savoir jusqu'à quel point Gareth était un coureur... Je n'avais pas très envie de le savoir. Cependant, il fallait demeurer lucide. Gareth, comme Lynara, étaient nobles et épouseraient qui leurs parents choisiraient, afin de contracter des alliances juteuses. Sauf que je comptais bien emmener ma cousine avec moi dans l'Ouest, la garder près de moi. Dans ce cas, mieux valait qu'elle épouse un noble de l'Ouest non ? Je l'observais, avant d'ajouter à son petit laïus sur son devoir, ses envies et son honneur :

« Vous emparer de son cœur et en épouser une autre serait cruel. Et plus vous passerez du temps avec elle, plus cela pourrait arriver. Pensez-y. »

Je voulais protéger ma cousine. Mais je ne pouvais pas décider pour elle pour autant. Si elle souhaitait continuer de voir Gareth, elle le ferait. Elle était adulte, elle pouvait faire ses choix. Mais qu'elle prenne garde à ne pas s'approcher trop du feu au risque de se brûler. Et c'était un peu pareil pour lui. Même s'il n'était pas aussi vulnérable que Lynara à ce niveau. Il ajouta alors quelques paroles, avec un air douloureux qui me toucha. Oui, il tenait vraiment à elle et l'idée de ne plus pouvoir converser seul avec elle lui faisait mal. Je soupirais, me ravisant le concernant. Peut-être était-il seulement un excellent comédien. Ou peut-être était-il sincère.

« Lord Kenning est-il si différent de Gareth ? »



   
Lannistark
The heart of a wolf and the soul of a lioness.
I'm scared and I'm brave, or somewhere between the two. I'm beautifully strong, and tragically confused. (by anaëlle)
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Née Princesse du Nord, devenue Princesse de l'Ouest
Âge du Personnage: 16 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Wolf Princess
Messages : 1805
Membre du mois : 51
Célébrité : Adelaïde Kane
Maison : Stark
Caractère : Sincère – Indépendante - Loyale - Aimante - Obstinée - Maternante - Patiente
Wolf Princess
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sens-tu la morsure du froid ? [Tour II - Terminé]   Mer 10 Fév - 11:46

J’oserais, je dirais qu’elle n’apprécie guère les propos que je peux tenir. Pour autant, je n’ai pas l’intention de me taire ou de modérer les paroles que je prononce. Outre le fait que ce serait contraire à mes habitudes, je n’ai pas envie que la relation que j’ai pu nouer avec la jeune louve évolue de cette façon.

Je lui ai menti sur mes fonctions, mes origines, ma relation même avec Lyman, certes, mais je n’ai pas l’intention de continuer en ce sens. Enfin, sauf si j’y suis obligé évidemment. Et ça, elle le sait tout aussi bien que moi. Difficile de paraitre parfaitement honnête en de telles circonstances, pourtant, j’ai comme l’impression qu’elle entend ce que je lui dis, tout comme je comprends ce qui a pu la mettre en colère. Mais étonnamment, cet accès de colère et le fait qu’elle soit venue réclamer des comptes directement la rend plus attachante encore, comme si nous pouvions envisager une réelle amitié au-delà de nos rangs respectifs. Ma foi, pourquoi pas, c’est quelque chose qui ne me déplairait vraiment pas, bien au contraire.

"Et je ne compte pas vous prendre pour une idiote votre Altesse, ça n’a jamais été dans mes intentions, quoi que vous puissiez en croire."

Vrai que je peux paraitre peu sincère dans mon propos et pourtant, c’est le cas. Certes, il était amusant de voir la tête et la façon d’agir de certains qui me prenaient pour un valet, mais, à mon grand étonnement, le jeu a été bien différent pour la louve et surtout pour sa cousine.

"Il est bien connu que dans notre univers, l’amour et le mariage ne sont guère compatibles. Mais j’aime passer du temps avec elle. Lynara a une fraicheur et une façon de voir la vie qui diffère vraiment de bien des jeunes femmes que j’ai pu croiser dans l’Ouest. Vous semblez pourtant me confirmer qu’il serait peu opportun de passer trop de temps avec elle. Ce serait une mauvaise chose. Et vous n’avez pas tort. Je ne veux pas lui faire plus de mal que ce que je n’ai déjà fait."

J’ai comme l’impression d’être en train d’essayer de me raisonner moi-même à haute voix. Il est particulièrement stupide de s’attacher de la sorte, surtout à une jeune femme que je connais à peine et qui, dans le fond, est elle aussi amenée à se marier selon les besoins de sa famille, quand bien même, l’espace d’un instant, j’aurais pu songer à autre chose.

J’ai un rire sans joie à sa question et je laisse filer un moment de silence, mes sourcils se fronçant alors que je réfléchis à la meilleure façon de lui répondre.

"A dire vrai, je n’en sais rien votre Altesse. Est-ce que la princesse du Nord est différente de la Jeyne que vous ne montrez qu’à vos proches ? L’écart ne doit probablement pas être aussi marqué en ce qui me concerne mais depuis des années, j’arbore effectivement le masque le plus utile pour servir les intérêts de Lyman. Je n’en reste pas moins tout aussi impertinent, moqueur, prêt à toutes les aventures qu’on pourra me proposer mais oui, je suppose qu’il y a une différence notable."

J’ajoute alors, à contrecoeur.

"Mais surtout, ce que je voulais dire c’est que, si c’est nécessaire, je peux faire en sorte que lord Kenning soit suffisamment différent pour qu’elle ne m’apprécie pas."

L’idée me déplait, évidemment, surtout que j’aurais l’impression de l’avoir doublement trahie. Mais, si c’est pour éviter de la rendre malheureuse, je préfère autant qu’elle me méprise ou quelque chose dans le même acabit.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 975
Membre du mois : 23
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sens-tu la morsure du froid ? [Tour II - Terminé]   Mer 17 Fév - 18:30

Gareth me répondit qu'il ne comptait pas me prendre pour une idiote, que cela n'avait jamais été dans son intention. Je souris légèrement, rétorquant avec un soupçon de malice :

« Avouez que je puisse m'interroger à ce sujet. »

C'était de bonne guerre, non ? Mais le ton que j'avais employé devait lui indiquer assez facilement que je n'étais pas vraiment sérieuse. Il n'aurait plus manquer que cela tiens ! Que le fidèle ami de mon futur époux me juge idiote... Bien sûr, j'aurais eu à cœur de le détromper, même si cela pouvait avoir des avantages de passer pour une évaporée, afin de mieux cacher son jeu. Mais c'étaient là manœuvres de cour du Roc qui ne m'étaient pas familières. Je n'étais pas capable de jouer bien longtemps un rôle trop éloigné de celle que j'étais. Peut-être apprendrais-je dans mon nouvel environnement... Nous ne parlâmes plus de leur petite entourloupe. Le sujet était clos me concernant. Je ne pardonnais pas encore, mais je comprenais.

Non le sujet qui nous touchait maintenant était on ne peut plus délicat. Et précieux à mes yeux. Parce qu'il s'agissait de sa relation avec ma cousine. Si relation il y avait. Je savais qu'ils avaient passé du temps ensemble, qu'ils s'appréciaient, que Gareth lui avait volé un baiser... Rien que ça. Lynara avait des sentiments pour le valet/noble. Et lui semblait en éprouver également. Mais cela ne suffisait pas, pas dans le monde dans lequel nous évoluions. Je ne voulais pas qu'elle souffre, qu'elle s'approche trop près de la flamme au risque de se brûler. Il n'était pas permis de se laisser guider par ses sentiments quand on avait son statut. Sa vertu était précieuse et se devait d'être offerte à son époux. Comme pour moi.

Le discours de Gareth allait en ce sens. J'ignorais quel genre d'homme il était... Un charmeur ? Un homme prompt à mettre tout ce qui avait un jupon dans son lit ? J'en serais déçue. Mais Lynara était assez intelligente pour ne pas se laisser aller à ce genre d'erreur, n'est-ce pas ? Je souris malgré moi quand il avoua que Lyna avait une façon de voir les choses bien différentes des femmes de l'Ouest qu'il connaissait. Oui, Lynara et moi étions faites du même bois à ce sujet, nos discours devaient être assez semblables et dérouter nos amis de l'Ouest qui trouvaient cela rafraîchissant, mais aussi un brin handicapant concernant l'avenir. Enfin pour moi. Pour elle... C'était différent. Je sentis mon cœur se serrer quand il convint que c'était sans doute une mauvaise idée de passer trop de temps avec elle, puisque cela ne pouvait aboutir à rien. N'étais-je pas en train de faire une erreur en me mêlant de ce qui ne me regardait pas ? En venant faire ingérence dans les affaires de ma cousine ?

« La décision vous appartient à tous les deux. Tant que vous gardez bien en tête ce qui peut et ce qui ne doit pas se produire... »

Je ne pouvais pas être plus explicite. Si Gareth était un homme bien, je ne voyais pas d'inconvénients à ce qu'ils continuent de se voir, même si cela devait les amener à se blesser de ne pouvoir assouvir quelques inclinaisons naturelles. En revanche, s'il était un menteur... Si Lord Kenning était différent de Gareth... C'était cela le problème, nous ne savions plus réellement qui il était. Je penchais la tête quand il me demanda si la princesse du Nord était différente de Jeyne.

« Elle l'est. La Princesse du Nord est plus distante et froide et se doit d'être moins emportée et franche, pour son propre bien... Malheureusement, cela n'est pas toujours un succès comme vous avez du le remarquer. »

Oh je pouvais très bien être altière et arrogante quand quelque chose me déplaisait. Tout dépendait de la personne. Et là, il précisa qu'il pouvait faire en sorte que Lynara ne l'apprécie plus... Jouant un autre rôle.

« Cela vous demanderait de gros efforts ? »



   
Lannistark
The heart of a wolf and the soul of a lioness.
I'm scared and I'm brave, or somewhere between the two. I'm beautifully strong, and tragically confused. (by anaëlle)
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Née Princesse du Nord, devenue Princesse de l'Ouest
Âge du Personnage: 16 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Wolf Princess
Messages : 1805
Membre du mois : 51
Célébrité : Adelaïde Kane
Maison : Stark
Caractère : Sincère – Indépendante - Loyale - Aimante - Obstinée - Maternante - Patiente
Wolf Princess
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sens-tu la morsure du froid ? [Tour II - Terminé]   Mer 24 Fév - 16:21

Le fait de la voir sourire est plutôt une bonne chose pour moi non ? En tout cas, je le suppose et je lui rends un large sourire avant de rétorquer, d'un ton tranquille.

"Le fait que vous puissiez vous interroger à ce propos prouve justement que vous n'êtes pas une idiote votre Altesse."

Je retrouve d'un coup cette répartie qui ne pouvait que me plaire quand j'ai passé du temps avec la jeune louve avant notre départ pour le Nord. Mais, bien évidemment, c'est avant que nous n'abordions un sujet particulièrement sensible. Je ne suis pas vraiment fier de ce que j'ai pu faire ou dire lorsque j'étais seul avec Lynara et, pourtant, je ne regrette rien. Ne serait-ce que pour le rose qui est monté aux joues de la femme et qui m'arrache un sourire malgré moi, sans même que je ne m'en rende compte.
Difficile d'être totalement sincère avec Jeyne quand j'ai du mal à savoir moi-même où j'en suis réellement. Les interrogations que cette discussion soulève sont nouvelles pour moi et je n'ai guère l'habitude de songer à tout cela, plus habitué que je suis à me laisser porter par des situations bien moins complexes.

J'ai toujours mis un point d'honneur à ne pas trop m'approcher de jeunes donzelles qui pourraient être blessées par mon attitude ou qui pourraient perdre quelque de trop précieux en échange de quelques instants de plaisir et je ne compte pas le faire avec Lynara. Mais ce n'est pas le genre de paroles que je pourrais me permettre de dire à haute voix, ne serait-ce que pour que Jeyne évite de s'imaginer des choses à mon propos.

Je fronce les sourcils à sa réponse, laissant filer un instant de silence avant de répondre, pensivement.

"Je vais être honnête. Ca ne tiendrait qu'à moi et je n'aurais pas à songer aux conséquences, je ne me priverais pas de passer du temps avec elle. Lynara réussit à m'apaiser et à voir les choses bien plus sereinement que je ne pouvais l'imaginer. Et j'aime l'entendre rire j'avoue. Mais cela ne tient pas qu'à moi, nous le savons tous les deux."

Je ne sais même pas pourquoi je lui dis ça. Ca n'a pas grand intérêt et ne fait peut-être que la conforter dans l'idée que je ne suis pas vraiment la meilleure fréquentation possible pour Lynara, bien au contraire. Je laisse échapper un soupir avant de l'interroger à mon tour, lui demandant si la princesse du Nord était différente de Jeyne. La réponse qu'elle m'offre est à peu près ce à quoi je m'attendais et je hoche la tête avec un sourire.

"Et bien, je ne suis pas un prince, loin de là, mais ma position m'oblige à jouer un rôle qui diffère parfois de ma vraie personnalité. Enfin, pour être totalement honnête, mis à part avec quelques personnes, je dois jouer ce rôle à longueur de journée et j'en oublie parfois les frontières. Mais j'ai effectivement pu déceler quelques différences entre vos deux … personnalités. Je ne sais si l'on peut vraiment parler d'échec, après tout vous m'avez obligé à être parfaitement honnête, ce qui n'est pas toujours dans ma nature."

Pour ne pas dire jamais. Il m'arrive d'être franc mais avec une poignée de personnes à peine. En tout cas, Jeyne peut se vanter de réussir à en faire partie et vraiment très rapidement. Je ne saurais dire si cela va durer ou si c'est juste un concours de circonstances mais, pour l'heure et pour ce sujet en tout cas, je préfère tout lui dire. Il est après tout peu probable que j'ai l'occasion d'en parler aussi franchement à nouveau.

A sa nouvelle question, je me mordille la lèvre avant de lâcher avec un bref hochement de tête.

"Je devrais vous dire que non, que ça ne me demanderait pas d'efforts. Et en temps normal, ce serait probablement le cas. Je suis capable d'être aussi imbus et insupportable que possible, vous entendrez probablement parfois parler de moi de cette façon mais c'est souvent le plus simple pour que les gens ne vous jugent pas à votre réelle valeur."

Je laisse échapper un sourire sans joie avant de reprendre, d'un ton toujours sérieux qui ne m'est pas habituel.

"Mais ce n'est pas le cas. Je n'ai pas envie de lui mentir ou de faire ce qu'il faut pour qu'elle ne m'apprécie plus. Mais, si c'est nécessaire et que c'est le mieux pour elle, je le ferais."


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 975
Membre du mois : 23
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sens-tu la morsure du froid ? [Tour II - Terminé]   Jeu 25 Fév - 18:32

« Et cette réponse prouve que vous n'êtes qu'un vil flagorneur Lord Kenning. »

Néanmoins, il était difficile de rester fâchée contre lui. Et à vrai dir,e je n'en avais pas spécialement envie non plus. Je l'appréciais. J'avais apprécié Gareth. Pourquoi Lord Kenning serait-il différent ? J'aimais à penser qu'il s'était montré vrai en jouant le valet, qu'il avait montré sa vraie personnalité, puisqu'il n'avait pas à jouer le noble... mais je pouvais me tromper et finalement, avoir totalement à faire à un inconnu. Néanmoins il y avait un autre sujet qui était source d'inquiétude pour moi. Peut-être commettais-je une erreur d'ailleurs, en lui parlant de Lynara et en cherchant à en apprendre davantage. Je n'étais pas davantage mature que ma cousine sur les choses de badinage et de l'amour. Mais je savais quels pièges, nous autres, femmes, surtout de noble naissance, devions éviter... Et si la vertu n'était qu'accessoire pour certains royaumes, ce n'était pas le cas du Nord. Lynara ne pouvait se laisser aller à aimer Gareth et à commettre l'irréparable... Sa réputation était en jeu. Un homme aux multiples conquêtes était encensé... une femme qui fautait était rejetée. Nous vivions dans un monde d'hommes malheureusement. Je tenais à m'assurer de la probité de Gareth.

Je hochais doucement la tête aux paroles du jeune homme concernant le plaisir qu'il prenait en compagnie de ma cousine. J'ignorais pourquoi, mais mon cœur se serra à cet aveu. Une idylle n'était pas possible entre eux. Et passer du temps ensemble pouvait faire naître de bien vilaines rumeurs... Sans compter qu'ils ne feraient que s'attacher davantage encore l'un à l'autre... mieux valait peut-être mettre un terme à tout cela dés maintenant ? Naturellement, j'aurais tenu ce même discours à Gareth le valet. C'était même encore pire à ce moment là. Frayer avec un domestique... Ce n'était pas convenable même si je n'avais pas jugé Lynara pour cela. Après tout, j'avais passé du temps seule avec lui et même accepté son aide une fois au Roc.

Mais il y avait le fait qu'il l'avait embrassée... Cela n'était pas anodin. Il devait ressentir quelque chose pour elle. Du désir, de l'affection, peu importe en réalité. Et cela devait être étouffé dans l’œuf... Ce n'était pas juste.

Pourtant, quand je m'enquis de la différence entre Lord Kenning et Gareth, il me renvoya la question, et je compris ce qu'il entendant par là. Même si finalement, je jouais sans doute moins la comédie que Lyman ou lui. J'étais quelqu'un de franc et entier. Néanmoins, je pouvais me montrer hautaine et froide avec les personnes qui manquaient à la déférence dont ils devaient faire preuve envers moi. Ou quand je n'appréciais pas quelqu'un et me faisais un devoir de lui rappeler nos positions. Je n'aimais pas me faire marcher sur les pieds... Et me vint alors en tête mon intervention dans l'auberge quand j'avais surpris mon père avec cette catin... j'avais éprouvé un choc, de la jalousie et je l'avais rabaissée plus bas que terre. Oui, je pouvais être une peste. Il m'avoua pourtant que j'avais réussi à le rendre honnête et je haussais délicatement un sourcil, surprise de cet aveu. Et un peu fâchée d'apprendre que ce n'était pas naturel chez lui. Néanmoins, je n'insinuais pas qu'il était un menteur. Je devinais une gamme de mensonges et de non dits bien plus subtils. Comme Lyman.

« Et bien vous me voyez ravie d'apprendre que je vous oblige à être honnête avec moi. »

Ma voix était un peu froide et j'avais bien insisté sur le terme oblige. Pourquoi ? Parce que cela le gênait de me mentir ? J'avais envie de croire qu'il pouvait exister une certaine amitié entre nous... Quand j'aurais pardonné sa tromperie. L'amitié demandait-elle la confiance ? Excellente question... Alors quand il parla de la possibilité de faire en sorte que Lord Kenning déplaise à Lynara, je cherchais à en apprendre davantage. Cela lui serait-il difficile de se faire haïr d'elle ainsi ? Il m'apprit alors qu'en temps normal, cela serait facile, alors qu'il pouvait être imbus de lui même et insupportable et je souris malgré moi.

« Vous n'êtes pas proche du prince Lyman pour rien. »

Parce que Lyman était un peu façonné de la même façon. Il avait bien des visages et je savais ne pas les connaître tous... Je posais alors doucement ma main sur son avant bras, trop sensible à son sérieux qui naissait de la fatalité.

« Il est difficile de se faire haïr de quelqu'un qu'on aime, n'est-ce pas ? D'être mal estimé par une personne dont l'avis compte énormément... Faites en votre âme et conscience Lord Kenning. Je vous demande simplement de prendre soin de son cœur. »

Je soupirais, retirant ma main.

« Je vais vous laisser, vous avez besoin de repos. Et il me faut tirer les oreilles d'un lionceau qui me fait des cachotteries. Bonne journée Lord Kenning. »

Je le laissais alors, consciente que l'affrontement avec Lyman serait plus difficile pour moi. Je n'éprouvais même plus de colère envers Gareth qui n'avait fait qu'obéir aux ordres de son prince... Mais je demeurais déçue.



   
Lannistark
The heart of a wolf and the soul of a lioness.
I'm scared and I'm brave, or somewhere between the two. I'm beautifully strong, and tragically confused. (by anaëlle)
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Née Princesse du Nord, devenue Princesse de l'Ouest
Âge du Personnage: 16 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Wolf Princess
Messages : 1805
Membre du mois : 51
Célébrité : Adelaïde Kane
Maison : Stark
Caractère : Sincère – Indépendante - Loyale - Aimante - Obstinée - Maternante - Patiente
Wolf Princess
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sens-tu la morsure du froid ? [Tour II - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Sens-tu la morsure du froid ? [Tour II - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Cours Été 2015 Histoire] La Tour Dragospire [Terminé]
» C'est une blague ou le Noyé a un sens de l'humour de merde | Mathie [Tour I - Terminé]
» (mission) Alerte à la Tour Chetiflor ! [Terminé]
» L'avenir est un long passé [Tour I - Terminé]
» Les Joutes du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Tour I - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Nordiens
 :: Le Nord :: Winterfell
-
Sauter vers: