Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -40%
-40% Nike Air Zoom Pegasus 39 Premium
Voir le deal
77.97 €

 

 Pas après pas, perte après perte, et pourtant toujours debout (An 2 Mois 3 Semaine 4)[Tour IX - Terminé]

Aller en bas 
MessageSujet: Pas après pas, perte après perte, et pourtant toujours debout (An 2 Mois 3 Semaine 4)[Tour IX - Terminé]   Pas après pas, perte après perte, et pourtant toujours debout (An 2 Mois 3 Semaine 4)[Tour IX - Terminé] EmptyDim 27 Mar - 14:32

La nouvelle était tombée. Et Jon ne savait pas quoi faire. Il avait posé la lettre à quelques centimètres de lui et il regardait droit devant, sans rien fixer réellement. Il ne comprenait pas, cela ne pouvait pas être possible, les Anciens Dieux ne pouvaient pas avoir laissé une telle chose se produire. Il y avait déjà eu tant de morts, et il y en aurait bien d'autres, il en était conscient. Mais il ne s'attendait pas à celle-là, il ne pouvait pas l'accepter. Tellement soudain, tellement violent, il avait tellement de choses à dire encore à Bowen, tellement de choses à partager avec ce dernier. Il ne pouvait pas imaginer un seul instant que tout cela maintenant serait totalement impossible. Tout était terminé, il n'était plus là, il n'y avait plus rien. Jon porta la main à la poitrine et il eut besoin de s'asseoir alors pour pouvoir digérer la nouvelle, ou tout du moins tenter de digérer celle-ci. Il avait l'impression qu'il avait été lui-même transpercé de part en part, et il savait qu'il avait perdu un ami précieux, sans doute le plus précieux de tous. Et soudainement, il se sentait orphelin, perdu face à l'ampleur de la tâche qui se présentait devant lui, sans pouvoir malheureusement s'appuyer sur le soutien le plus fort qu'il avait depuis le début de son règne. Cela ne faisait finalement que quelques mois à peine qu'il était roi, et après les différentes épreuves qu'il avait passé, après avoir appris la liaison de sa mère, après avoir douté de ne pas être légitime sur le trône du Nord, il venait à perdre un soutien en qui pourtant, il n'avait pas cru pendant très longtemps lors de ses jeunes années, complètement dévoré par la jalousie alors que Bowen occupait une place très proche de l'ancien roi du Nord et de l'actuel empereur. Car cette place, c'était celle que Jon aurait voulu occuper auprès de son père, il se sentait plus légitime que l'héritier de Motte-la-Forêt de suivre son père dans ses différentes batailles. Car un jour, ce serait à lui de régner. Et finalement, toute cette expérience qu'il avait réussi à se forger auprès de Torrhen Stark, faisait de lui, une aide précieuse, et c'est pourquoi quand il avait quitté Fort-Darion, il était plein de confiance envers le Sénéchal du Nord. Le Val, espérait-il, devait être une conquête assez rapide et sans doute moins périlleuse que la guerre qui attendait le reste des troupes dans le Conflans. Il lui avait confié son frère, ses troupes et la bannière du Nord. Il ne pouvait rien se passer de grave, lui qui avait combattu et mis à terre le dernier des Hoarre. Y avait-il une malédiction pour que toutes les personnes autour des Stark viennent à disparaître ou était-ce juste la loi implacable de la guerre ?

Il sembla retrouver un peu de souffle, revenir peu à peu à la réalité et il tendit à nouveau la main vers la missive écrite par son père pour pouvoir à nouveau la relire. Peut-être qu'ainsi, en faisant plusieurs lectures de cette dernière, il viendrait à intégrer dans son esprit, la réalité de la perte juste à l'aube d'une bataille où il pourrait lui aussi finir par tomber. Depuis combien de temps était-il perdu dans ses pensées sous la tente de commandement dans laquelle il avait pris place ? Il n'en savait rien, mais la nuit avait commencé à tomber quand il finit par se relever et faire quelques pas pour pouvoir sortir de là et prendre un peu d'air, quelques instants. Il se tourna vers l'un de ses gardes à l'entrée, et lui demanda alors de convoquer au plus vite Lord Cerwyn, faisant comprendre par son regard et par le ton de ses paroles, que c'était un ordre de la plus grande urgence. Il y avait plusieurs raisons pour lesquelles Daemon devait être le premier à être mis au courant. Tout d'abord parce que ce dernier était le beau-frère de Bowen et qu'il était normal qu'il apprenne ce qu'il s'était passé avant le reste des troupes. Jon avait déjà dû prévenir le seigneur quelques semaines auparavant de la disparition de sa sœur, morte en couches, et maintenant, c'était au tour du mari de rejoindre la disparue. Cela aurait pu être romantique, avec une note de désespoir bien sûr, qu'ils se soient tous les deux suivis à quelques mois d'intervalle, mais Jon pensait également à Torrhen, le fils du couple qui n'était pas beaucoup plus vieux que son aînée à lui. Même si Bowen avait toujours un frère à Motte-la-Forêt, même si son autre oncle, Daemon, était également en vie, Torrhen avait été déclaré comme étant son pupille, une mesure de précaution qu'avait pris le souverain si Lord Glover venait à disparaître pendant la guerre. Il ne pensait pas pour autant qu'il y aurait un tel besoin. Mais après le sacrifice qu'avait fait Bowen, le royaume du Nord se devait de protéger et d'éduquer le jeune orphelin, c'était un devoir que Jon prenait au sérieux, et il lui faudrait donc prévenir aussi Eléanor de cette nouvelle. Il espérait que le choc ne serait pas trop fort pour elle et que cela ne vienne pas à mettre sa propre grossesse en danger. Tant de choses à penser mais il ne s'en sentait pas capable pour le moment. Il donna aux gardes l'indication qu'il fallait immédiatement faire rentrer le Lord quand il viendrait à se présenter et il allait se réinstaller derrière son bureau, buvant sa bière à grandes lampées comme pour essayer de calmer sa peine.


Jon Stark - Le Jeune Loup
Roi du Nord


The enemy is at our gates,
Old allies, new traitors.
Even blood can fail you.
Winter is Coming.

Jon Stark
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Messages : 9390
Membre du mois : 142
Maison : Stark
Caractère : ♦ Impulsif ♦ Courageux ♦ Impatient ♦ Mature ♦ Imprudent ♦ Sociable ♦ Secret ♦ Protecteur ♦ Sarcastique ♦ Loyale ♦
Célébrité : Kit Harington

Infos supp.
Richesses : 5309

∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇

Pas après pas, perte après perte, et pourtant toujours debout (An 2 Mois 3 Semaine 4)[Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pas après pas, perte après perte, et pourtant toujours debout (An 2 Mois 3 Semaine 4)[Tour IX - Terminé]   Pas après pas, perte après perte, et pourtant toujours debout (An 2 Mois 3 Semaine 4)[Tour IX - Terminé] EmptyDim 27 Mar - 15:19

Pas après pas, perte après perte, et pourtant toujours debout


“ To live in hearts we leave behind is not to die. ”



Cela faisait plusieurs semaines, maintenant, que les troupes du Roi du Nord étaient en marche, afin d'accomplir la tâche qui leur avait été assignée. Plusieurs semaines d'interminables balades à cheval, entouré d'hommes plus impatients d'en découdre les uns que les autres. La simplicité de ce moment plaisait au jeune seigneur Cerwyn car il avait où il allait, il n'y avait aucun doute à avoir dans son esprit, et pourtant...pourtant une petite partie de lui-même aurait aimé rester à Fort-Darrion, un peu plus longtemps. Il savait que là n'était pas sa place, que son rôle était de demeurer ici, auprès de ses hommes et d'empêcher la peur de se répandre comme un feu de forêt, mais le Cerwyn devait faire un effort conscient pour éviter à ses pensées de retourner en arrière, en compagnie de celle qui avait secoué son monde bien plus qu'il ne l'attendait.
Il était un guerrier. Il avait grandi auprès de soldats et avait appris à mourir honorablement depuis longtemps, très longtemps, et par la force des choses il était également devenu un meneur d'homme, alors que son père n'avait pas encore achevé de lui apprendre tout ce qu'il savait. Daemon avait l'impression d'être un imposteur, de ne pas mériter son titre et la division qu'il commandait mais, comme à chaque fois que nécessité faisait loi, il préférait se taire et remplir son rôle, au mieux de ses capacités. À mesure qu'il avançait il voyait bien le regard de certains hommes se tourner vers lui, le dévisageant, essayant de lire à travers ce visage imperturbable et, d'une certaine façon, de puiser dans sa force pour essayer de chasser leur stress. Daemon n'était pas adepte des discours ronflants et des promesses en l'air, il était un homme direct et un homme d'action, mais la plus grande preuve de gratitude était de pouvoir lire la confiance dans les yeux de ses hommes. En voyant cela, en sachant cela, il ne pourrait pas échouer.

Si durant les jours précédents son départ le Cerwyn avait fini par ressentir un certain ennui, trépignant sur place en attendant des ordres qui ne venaient jamais, depuis sa récente arrivée au premier point d'arrêt de cette armée, il n'avait pas chômé. L'équipement devait être vérifié, le ravitaillement devait être aussi pris en charge et, plus important, le nordien fit de son mieux pour passer dans les rangs de ses hommes, passer un moment avec certains groupes, au coin du feu, de façon un peu plus informelle, pour raffermir le contact avec ses troupes et prendre la température. Dans l'ensemble le moral était excellent, les soldats étaient plus impatients que jamais d'en découdre, et ce seul constat vint retirer un poids des épaules du jeune commandant car, au moins, il n'aurait pas à s'en inquiéter outre mesure.

Il n'avait pas un instant à lui, il y avait toujours quelqu'un ou quelque chose ayant besoin de son avis, de ses directives et, s'il était agréable de se sentir nécessaire, il appréciait surtout de ne pas s'ennuyer. Il avait besoin d'agir, besoin d'avancer, besoin de faire quelque chose de ses mains, au risque d'avoir l'impression de gâcher son temps. Enfin, alors que la nuit commençait à prendre enfin sa place, le jeune commandant – ayant pour ce soir délaissé son manteau en fourrure de loup – décida de retourner à sa tente, jusqu'à ce qu'il repère un garde s'approche de lui, à vive allure. Pourquoi cet empressement ? Daemon resta imperturbable, comme à son habitude, jusqu'à ce que le garde lui fasse comprendre que son Roi avait besoin de le voir, et qu'il ne fallait certainement pas le faire attendre. Avait-il besoin de la compagnie d'un ami, ou était-ce su subordonné qu'il avait convoqué, cette fois ? Daemon ne tarderait pas à être fixé, sans doute.
D'une démarche rapide, sentant sa hache toujours coincée entre sa tenue en cuir et sa ceinture, Daemon se dirigea vers la tente de commandant et, sans avoir besoin de s'annoncer, les gardes le reconnurent directement, lui ouvrant la tête pour le laisser entrer dans une pièce bien trop silencieuse, même selon ses propres critères. Il n'y avait personne d'autre que lui ici, il supposa donc que cela ne concernait pas l'armée dans sa globalité mais, tout curieux qu'il était, il respecta tout de même le protocole et salua son roi en se penchant en avant, posant sa main droite là où était son cœur, avant d'affirmer.

« Vous souhaitiez me voir, mon Roi.  »

Pas une question, mais bien une affirmation. Entre eux il n'y avait nu ; besoin de jouer au chat et à la souris, si le Roi du Nord avait quelque chose en tête il ne tarderait pas à le faire savoir. Cependant aujourd'hui ce Roi était un peu sombre, plus sombre que d'habitude, et la coupe qu'il était en train de s'enfiler acheva d'inquiéter Daemon. Se redressant, toujours aussi respectueux, le Cerwyn s'avança à travers la tente, s'arrêtant à deux pas du bureau, avant de croiser les mains dans son dos, pour finalement venir s'enquérir de la raison de sa présence, ici.


« Que se passe t-il ?  »




© NE


Daemon Cerwyn
Aiguisé et prêt
Messages : 63
Membre du mois : 32
Maison : Cerwyn
Célébrité : Alexander Dreymon

Infos supp.
Richesses : 10

Aiguisé et prêt

Pas après pas, perte après perte, et pourtant toujours debout (An 2 Mois 3 Semaine 4)[Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t7959-daemon-cerwyn https://bloody-crown.forumactif.org/t7965-daemon-cerwyn-fiche-rp https://bloody-crown.forumactif.org/t7972-daemon-cerwyn-liens-du-seigneur-de-castel-cerwyn#235575
MessageSujet: Re: Pas après pas, perte après perte, et pourtant toujours debout (An 2 Mois 3 Semaine 4)[Tour IX - Terminé]   Pas après pas, perte après perte, et pourtant toujours debout (An 2 Mois 3 Semaine 4)[Tour IX - Terminé] EmptyMer 30 Mar - 18:25

Cette guerre aurait-elle une fin un jour ? Il ne cessait de douter qu'une issue puisse se trouver dans un laps de temps plus ou moins long. Il était certain que Jon n'avait jamais été reconnu pour être un très grand optimiste, mais en réalité, il fallait commencer par regarder dans quelle condition il était né. D'une certaine façon, le jeune Roi du Nord était un homme qui avait été forgé dans la guerre et dans cet atmosphère pesante. Quel âge avait-il quand les hostilités avaient été pleinement ouvertes entre le royaume de son père et celui d'Harren Hoare ? Cela avait commencé bien avant le massacre du frère et de la sœur Targaryen par ce dernier, bien avant que tout Westeros ne vienne à être à feu et à sang. Il n'avait qu'une vingtaine d'années, mais avait déjà à son actif presque deux ans complets d'opérations militaires et d'hostilités, et il pouvait bien compter encore avant cela, au moins quinze ans qui s'étaient écoulés avant qu'il ne soit mis à la tête d'un commandement d'hommes. Il avait donc grandi dans cet esprit d'opposition, de dualité permanente où tout se réglait toujours par le fer et dans le sang. Cela n'avait rien d'extraordinaire, rien de plaisant, mais il était resté malgré tout assez préserver, assez mis à l'écart des combats, pour son plus grand désespoir au cours de son enfance. La guerre était toujours présente dans un coin de sa tête, et puis il était assez grand pour comprendre, assez grand pour voir. Son père qui avait joué les éternels absents pour pouvoir assurer les différentes campagnes militaires. Il était le Roi du Nord, et le roi du Nord ne restait pas bien chaudement à Winterfell pendant que ses troupes saignaient, non ce dernier se devait d'aller saigner avec ses troupes et ainsi réitérer d'une façon ou d'une autre la légende qui s'était petit à petit construite autour du personnage de Torrhen Stark. Lui qui n'était jamais tombé, lui qui avait survécu, bataille après bataille. Mais tant d'autres hommes n'avaient pas eu cette chance, cette protection des Anciens Dieux. Jon avait pu voir disparaître ses oncles un à un, puis d'autres personnes qui avaient pu compter comme Conrad Omble, ce père de substitution qui était tombé sur le champ d'honneur. La jeune génération avait grandi avec de telles figures de stabilité, et quand il était devenu Roi, Jon avait dû faire face à leur absence, à la disparition dans de lourdes batailles mais il pouvait compter sur d'autres personnalités fortes et Bowen Glover en faisait parti, il avait réussi à gagner ses lettres de noblesse, il avait gagné le respect des troupes et il était un très bon général en chef, celui qu'il fallait au Nord pour continuer à avancer sur la ligne directrice lancée par Torrhen Stark.

A ce moment-là, Jon venait à perdre un de ses piliers, un homme à qui il avait pu confier le secret le plus important de son existence, un secret si grand et si lourd que cela pourrait remettre tout en cause pour lui, pour sa petite princesse ou pour l'enfant que son épouse attendait. Il n'était pas prêt à digérer encore la nouvelle qu'il venait de recevoir, et si pour le moment, il ne se voyait pas l'annoncer à ses troupes, surtout pas juste avant sans doute une bataille qui serait décisive pour l'Empire, il fallait néanmoins qu'il puisse partager l'information avec quelqu'un, qu'il puisse juste libérer la peine qui était la sienne sans pour autant venir à se montrer un homme faible devant les soldats qu'il allait mener au combat dans un jour très prochain. Et puis l'homme qu'il avait appelé à le rejoindre sous la tente de commandement, n'était pas n'importe quel homme. Castel-Cerwyn était un fief extrêmement proche géographiquement de Winterfell, et donc il avait toujours eu des contacts plus étroits avec la maison Cerwyn. Maedelyn avait été une amie dès l'enfance, tout comme son frère Daemon. Ce soir, Jon n'avait pas seulement besoin du frère de la disparue pour lui annoncer que malheureusement son neveu était aujourd'hui orphelin mais il avait surtout besoin de son ami et il se doutait qu'après la révélation qu'il allait lui faire, Daemon aurait aussi besoin de lui pour entamer un second deuil, si peu de temps après la mort de sa sœur.  Il n'eut pas longtemps à attendre l'arrivé du lord de la maison Cerwyn après avoir envoyé l'un de ses gardes personnels à la recherche de ce dernier. Il réagit à peine quand l'homme vint à se présenter devant lui. Il n'arrivait pas à le regarder directement dans les yeux, et il laissa le silence s'installer de longues minutes durant, lui présentant finalement un fauteuil de l'autre côté de son bureau pour lui indiquer qu'il pouvait le rejoindre et s'asseoir. « Je ne sais pas comment te le dire … Alors je vais éviter de faire un long discours. » Il tourna son regard vers lui, plongeant dans ses yeux. « Bowen est mort. Je viens de recevoir la nouvelle de la main de mon père. »


Jon Stark - Le Jeune Loup
Roi du Nord


The enemy is at our gates,
Old allies, new traitors.
Even blood can fail you.
Winter is Coming.

Jon Stark
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Messages : 9390
Membre du mois : 142
Maison : Stark
Caractère : ♦ Impulsif ♦ Courageux ♦ Impatient ♦ Mature ♦ Imprudent ♦ Sociable ♦ Secret ♦ Protecteur ♦ Sarcastique ♦ Loyale ♦
Célébrité : Kit Harington

Infos supp.
Richesses : 5309

∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇

Pas après pas, perte après perte, et pourtant toujours debout (An 2 Mois 3 Semaine 4)[Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pas après pas, perte après perte, et pourtant toujours debout (An 2 Mois 3 Semaine 4)[Tour IX - Terminé]   Pas après pas, perte après perte, et pourtant toujours debout (An 2 Mois 3 Semaine 4)[Tour IX - Terminé] EmptyJeu 31 Mar - 19:21

Pas après pas, perte après perte, et pourtant toujours debout


“ To live in hearts we leave behind is not to die. ”



Cette guerre, cette vie n'était qu'un éternel recommencement. Aussi longtemps qu'il y aurait des hommes au pouvoir, ces hommes continueraient de se battre pour en avoir toujours plus, car le pouvoir n'attirait que le pouvoir et la cupidité des moins vertueux. Les soldats ne se battaient pas pour des lendemains meilleurs mais simplement pour retrouver leur famille, car ils savaient tous au fond d'eux que quand cette guerre prendrait fin, une autre la suivrait peu de temps après. C'était quelque chose dont tous les soldats avaient conscience mais qu'ils n'osaient vocaliser, au risque de plomber le moral général des troupes, mais chaque bataille retirait une petite portion d'espoir qu'ils avaient encore en eux, jusqu'à ce qu'il ne reste plus que le pouvoir et l'habitude machinale. Certains croyaient peut-être que la gloire les attendrait au bout du tunnel qu'ils rentreraient triomphants auprès de leurs femmes, mais la vérité était que beaucoup d'entre eux ne rentreraient pas...ou rentreraient, transformés à tout jamais. Restait alors une seule question : combien de temps ? Combien de temps pourraient-ils continuer ainsi, à suivre un Roi aussi fatigué que ses hommes de participer à une lutte qui n'était pas la sienne ? Combien de temps avant de revoir les pics enneigés de leur enfance ? Combien de temps, encore, avant de rentrer chez eux ?
Les soldats avaient le droit de se poser ces questions, de douter, d'être fatigués, mais les officiers n'avaient malheureusement pas ce luxe, car ils devaient être des modèles pour le groupe des troupes. Le seigneur Cerwyn avait été un loyal subordonné toute sa vie, il avait suivi le roi du nord lorsqu'il l'avait appelé et, à présent, si le roi n'était plus le même, si le seigneur Cerwyn avait un nouveau visage, il suivait tout de même son suzerain, car là était sa place.

Il aurait pu suivre son beau-frère et partir se confronter aux troupes du Val, ceux qui aurait rendu son absence de Fort-Darrion probablement plus courte, mais Daemon devinait les ténèbres qui emplissaient la tête de son Roi. Fort de cette connaissance, il savait donc que son roi avait besoin de conseillers fiables autant qu'amis, pour les batailles à venir. Daemon avait donc fait fi de ses préférences, de la petite voix dans sa tête lui hurlant de ne pas quitter Fort-Darrion, pour faire ce qu'on attendait de lui, ce qui était juste. Chaque jour était plus difficile que le précédent, chaque jour l'éloignait d'elle, mais il était un soldat du nord et un fier banneret de son roi, avant d'être toute autre chose : cela, il ne risquait jamais de l'oublier.

Alors il fit ce qu'on attendait de lui et plus encore. Il fut de tous les fronts, de toutes les batailles, de toutes les tâches pour mettre toutes les chances de son côté. Il n'était pas prêt à mourir, pas encore et, même s'il sentait les cloches de la guerre sonner dans un recoin de sa tête, il faisait de son mieux pour les ignorer, pour avancer un pas après l'autre, en espérant un jour pouvoir rentrer chez lui. Il ne pouvait pas espérer mieux, pas selon la situation actuelle en tout cas, mais il devrait s'en contenter pour le moment.

Répondant à la convocation de son roi, curieux mais aussi silencieux que d'habitude, le jeune seigneur Cerwyn se présenta dans la tente, notant sans attendre la mine du Stark encore plus sombre que d'habitude. Certes il était difficile de différencier un nordien bourru d'un autre, mais Daemon savait reconnaître les nuances, surtout chez celui qui avait été son ami depuis de nombreuses années, bien avant qu'ils ne tiennent leurs positions actuelles. Daemon était héritier de Castel-Cerwyn, à l'époque, et Jon n'était encore que prince du Nord. Ils se connaissaient donc bien, bien mieux qu'ils ne pouvaient l'admettre, ce qui permettait au seigneur de deviner l'aura sombre qui entourait son roi, tel un manteau couleur de jais. Il vint donc à l'essentiel, venant s'enquérir de sa présence ici et, lorsque nota le regard fuyant de Jon, ce dernier l'invitant silencieusement à s'asseoir, le regard glacé du Cerwyn se porta sur la missive, ouverte, sur le bureau juste devant lui.

Il ne connaissait que trop bien ce regard sombre, ces épaules affaissées et ce silence des plus pesants. Il ne connaissait que trop bien ce silence qui précédait la plus terrible des annonces et, bien entendu, Daemon soutint le regard sombre de son ami, sans faillir, alors que le poids de la nouvelle venait s'écraser sur ses larges épaules. Certes le Cerwyn n'avait jamais été très proche de son beau-frère, la guerre avait su les rapprocher bien plus que leur alliance, mais il avait été celui qui avait aimé sa sœur et, de ce point de vue là, le Glover avait toujours eu le respect de son beau-frère. Le cœur de ce dernier s'enserra  à l'annonce du trépas du Sénéchal et, s'il resta silencieux un moment, de nombreuses questions fourmillaient déjà dans sa tête.
Les questions concernaient la gestion de l'armée, bien sûr, mais la première interrogation était pointée vers son neveu qui, à présent, se trouvait sans aucun parent direct. Qui prendrait soin de lui ? Qui raconterait à son neveu, une fois plus grand, qui étaient réellement ses parents ? Daemon rabaissa son regard vers la missive juste devant lui, tendant la main avant de la saisir, voyant que son roi ne s'y opposait pas.

C'était une chose d'apprendre la nouvelle mais la lire, couchée sur papier...le soldat lu la lettre une fois, deux fois, puis une troisième fois, avant que le poids de l'annonce ne vienne écraser un peu plus ses épaules. Oh il aurait pu dire que Bowen était mort en héros et que c'était tout ce qui comptait, que son sacrifice ne serait pas oublier, mais ni lui ni son roi ne croyaient à ce lot de bêtises, en cet instant. Bowen était parti, il laissait un vide dans le cœur de beaucoup, un vide que la guerre ne ferait qu'agrandir, mais il fallait accepter cette disparition au plus tôt et se servir de cette peine, pour alimenter le brasier brûlait dans la poitrine de chaque guerrier du nord. Ruminant cette information sans trop savoir quoi dire, Daemon se releva de son siège et partit se servir une bière, lui aussi, avant de retourner à sa place, sans tarder.
Pendant un instant il laissa son regard se perdre dans le liquide flottant dans sa coupe, en luttant contre le carcan qui étouffait désormais son cœur. Dans un effort presque surhumain il releva la tête, posant son regard glacial et déterminé, plus déterminé que jamais en direction de son roi, avant de lever sa coupe pour trinquer à la mémoire de ce disparu...parti bien trop tôt.

« À Bowen, le meilleur d'entre nous. Puisse t-il trouver la paix, et retrouver les siens, de l'autre côté. »

Nul ne douterait jamais des exploits accomplis par Bowen, de ses sacrifices et de ses parents. Cependant, si on pouvait se consoler de quelque chose c'était que, là où il allait, il serait sans doute réuni avec son épouse, la sœur de Daemon, et tous ceux que la guerre lui avait arraché. Le Cerwyn ne trouvait rien d'autre à dire que cela, en cet instant.



© NE


Daemon Cerwyn
Aiguisé et prêt
Messages : 63
Membre du mois : 32
Maison : Cerwyn
Célébrité : Alexander Dreymon

Infos supp.
Richesses : 10

Aiguisé et prêt

Pas après pas, perte après perte, et pourtant toujours debout (An 2 Mois 3 Semaine 4)[Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t7959-daemon-cerwyn https://bloody-crown.forumactif.org/t7965-daemon-cerwyn-fiche-rp https://bloody-crown.forumactif.org/t7972-daemon-cerwyn-liens-du-seigneur-de-castel-cerwyn#235575
MessageSujet: Re: Pas après pas, perte après perte, et pourtant toujours debout (An 2 Mois 3 Semaine 4)[Tour IX - Terminé]   Pas après pas, perte après perte, et pourtant toujours debout (An 2 Mois 3 Semaine 4)[Tour IX - Terminé] EmptyMer 20 Avr - 9:13

La mort faisait partie de la vie. Dès qu'on venait au monde, chaque jour que l'on passait sur terre nous rapprochait inexorablement de la fin et personne ne pouvait malheureusement l'éviter. Car personne ne pouvait être éternel. Pour autant, Jon avait pensé, avait espéré que son ami tiendrait plus longtemps que cela. Il était un guerrier expérimenté, il n'était pas à son premier combat, il avait suivi un entraînement pendant de nombreuses années et avait côtoyé les plus grands tel que Torrhen Stark ou encore Conrad Omble, et bien d'autres noms qui n'avaient pas besoin d'être cité aujourd'hui. Ils avaient tous les deux rêvé de cette paix que l'Empire venait à proposer, celle que son père lui avait vendu pour les générations futures. Et même si Jon estimait que tout cela était plus utopique qu'il n'y paressait réellement, il avait accepté de suivre le mouvement, parce qu'il croyait en son père, parce qu'il croyait au Nord, à ce peuple, à cette terre qui était la sienne et qu'il espérait sincèrement pouvoir donner un avenir plus radieux à tous ses sujets et surtout à sa propre famille qu'il était en train de construire. Mais plus les combats se rapprochaient, plus ils s'étendaient un peu partout à travers Westeros et plus le jeune Roi du Nord venait à douter qu'ils puissent y arriver un jour. Bowen Glover aurait dû être à côté de lui pour célébrer la victoire du Nord et de l'Empire, pour pouvoir s'imaginer vieillissant au coin d'un feu, tels deux vieux loups racontant aux jeunes louveteaux comment ils avaient combattu pour pouvoir leur offrir cette vie de paix qui serait la leur dans les années à venir. Mais rien ne semblait pouvoir se passer comme ils l'avaient envisagé, comme ils l'avaient espéré. De plus en plus de vieux soldats, des soldats de mérite, des soldats de carrière, venaient à casser leur lame sur les champs de bataille, emportant avec eux leur regard sage et leur force plus tranquille, sans parler de leur habitude au combat et leur vitesse de redéploiement suivant la stratégie militaire décidée. C'était une perte immense pour leur faction et pour lui. De plus en plus de jeunes soldats se faisaient faucher avant même d'avoir réellement vécu. Certains avaient tout juste l'âge d'être réquisitionné pour partir à la guerre, et venaient à mourir tout aussi rapidement derrière sans que l'on ne puisse rien y changer. Sans même qu'ils aient pu devenir père à leur tour, et donner ainsi de l'espoir pour les leurs, pour le royaume d'avoir une chance de se relever de tout ça par la suite.

Jon était triste, profondément triste, mais en réalité, plus les minutes étaient en train de s'écouler après avoir reçu la missive lui annonçant la perte de Bowen et plus il se sentait en colère. Est-ce qu'ils allaient tous finir comme ça ? Planter au beau milieu d'un champ de bataille, les yeux tournés vers le ciel en espérant gagner une vie meilleure dans l'au-delà ou juste observer une dernière fois l'immensité qui se déployait juste au-dessus de nous et penser à sa famille qui regardait peut-être le même ciel. Maedelyn était morte, Bowen l'était aussi, et maintenant le tout jeune Torrhen Glover était un orphelin. Est-ce que bientôt ça serait à son tour ? Est-ce que bientôt Eléanor pourrait se retrouver sans époux, avec une petite princesse sur les bras qui n'avait même pas un an et en espérant que le second enfant qu'elle portait serait l'héritier tant attendu. Sinon que deviendraient-ils ? A cet instant bien précis, il aurait eu l'envie de pouvoir se transporter si rapidement qu'il se serait ainsi retrouver à leurs côtés à tous. Les choses n'avaient pas été toujours évidentes avec son épouse, c'était même peu de le dire et il reconnaissait clairement cet état de fait. Il lui avait reproché beaucoup de choses, mais il était vrai à présent qu'il aurait aimé qu'elle soit à ses côtés pour pouvoir avoir un peu de douceur et pouvoir un peu calmer l'angoisse qu'il sentait monter en lui. Il aurait pu caresser avec tendresse son ventre arrondi, maintenant cela devait se voir, cela faisait tellement de semaines qu'il était parti de Winterfell. Et Sigyn. Il ferma un instant les yeux alors qu'il repensait à sa douce petite fille. Elle devait avoir tant changer. Il aurait aimé revoir son sourire, prendre sa main si douce, si petite et si fragile à la fois dans la sienne et la serrer tendrement. Mais ils étaient si loin. Il tapa du poing sur la table et se redressa alors pour commencer à arpenter sa tente d'un pas rapide.

« Je lui faisais confiance ! Et lui … Lui ... » Lui, il l'avait abandonné ici sur cette terre. Pourquoi sa colère était-elle si soudainement tournée vers Bowen ? Il secoua la tête, eut besoin de se stopper quelques instants et il pinça l'arête de son nez pour pouvoir retrouver une attitude un peu plus sereine. Il ne devait pas se laisser ainsi submerger par les émotions, il était roi, et il était surtout un roi au combat, il devait penser aux affrontements qui allaient bientôt être les siens, et il se devait de garder la tête le plus froid possible pour permettre aux plus de soldats possibles de revenir des combats, et lui avec, égoïstement. « Je suis désolé, je ne sais pas ce qu'il m'a pris. » Il soupira doucement avant de venir à nouveau s'asseoir dans son fauteuil face à Daemon et pendant plusieurs longues minutes, il vint à garder le silence, sans rien ajouter d'autre, comme pour pouvoir digérer l'information ou en tout cas tenter de le faire. Il finit par se tourner vers son ami d'enfance et reprendre la parole. « Après la mort de Maedelyn, et dans la prévision que cette situation puisse se produire, j'avais eu l'occasion de discuter avec Bowen de l'avenir de son fils. Torrhen est actuellement à Winterfell comme tu peux l'imaginer puisque Motte-la-Forêt est encore en reconstruction, et comme ta sœur était la femme du Sénéchal, sa place était auprès de la souveraine du Nord. Il y est donc resté après le décès de sa mère et il avait été décidé que leur fils devienne mon pupille si jamais Lord Glover ne vienne à trépasser. Je ne pensais pas que cela se ferait aussi rapidement après en avoir discuté … Et c'est ce qu'il se passera. Je dois écrire à Eléanor pour lui annoncer la nouvelle et pour pouvoir prendre les dispositions à cet égard. Pour le reste, si nous survivons tous à cette guerre, nous pourrons envisager d'autres dispositions concernant l'éducation de l'enfant, en ta présence bien sûr, mais également celle d'Edwyn Glover qui est le frère survivant de la maison Glover ou encore en présence des Manderly, puisqu'Alysanne n'en reste pas moins la tante de ce petit bonhomme et qu'ayant une place au Collège Impérial pour me représenter, je pense qu'elle a également un droit de regard sur l'avenir de son neveu. Est-ce que cela te paraît raisonnable dans un premier temps ? » Jon était peut-être le souverain du Nord, ce n'était pas pour autant qu'il ne devait pas prendre en compte l'avis de la famille du défunt concernant le dernier né de la maison Glover.


Jon Stark - Le Jeune Loup
Roi du Nord


The enemy is at our gates,
Old allies, new traitors.
Even blood can fail you.
Winter is Coming.

Jon Stark
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Messages : 9390
Membre du mois : 142
Maison : Stark
Caractère : ♦ Impulsif ♦ Courageux ♦ Impatient ♦ Mature ♦ Imprudent ♦ Sociable ♦ Secret ♦ Protecteur ♦ Sarcastique ♦ Loyale ♦
Célébrité : Kit Harington

Infos supp.
Richesses : 5309

∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇

Pas après pas, perte après perte, et pourtant toujours debout (An 2 Mois 3 Semaine 4)[Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pas après pas, perte après perte, et pourtant toujours debout (An 2 Mois 3 Semaine 4)[Tour IX - Terminé]   Pas après pas, perte après perte, et pourtant toujours debout (An 2 Mois 3 Semaine 4)[Tour IX - Terminé] EmptyMer 20 Avr - 18:11

Pas après pas, perte après perte, et pourtant toujours debout


“ To live in hearts we leave behind is not to die. ”



Jadis le jeune guerrier à la hache avait eu une vision idéalisée de ce que pouvait être la guerre. Il s'était imaginé des héros engoncés dans leurs armures massives, chargeant des hordes d'ennemis au rythme des tambours . Il s'était imaginé ces batailles se finissant par un duel entre deux champions, deux des plus formidables guerriers réunions sur place, ainsi que l'image du champion victorieux sur une une montagne de vaincus. C'était là l'image  que se faisait un enfant naïf de la guerre, mais jamais n'aurait-il pu penser que ces batailles pourraient être aussi horribles et suffocantes de toute sa vie. Il avait appris à se battre, à viser les points vitaux d'un ennemi pour un maximum de dégâts, mais il y avait un monde entre s’entraîner avec le maître d'armes, et faire face à un homme qui voulait réellement lui ôter la vie. Il se rappelait du premier homme qu'il ait pourfendu, son visage était gravé dans sa mémoire, au même titre que toutes celles et ceux qu'il n'avait pas pu sauver ; le tout s'entremêlant dans une tornade folle qui ravageait son esprit, en ce moment-même.
Il avait cru s'y être habitué, à présent. Il avait cru que perdre sa mère, son père et sa sœur auraient pu ériger de solides barrières autour de son esprit, afin que cette douleur douleur ne l'atteigne plus jamais. Mais il avait eu tort car, à présent que l'information était digérée, le Cerwyn pouvait sentir le point de cette absence venir écraser ses épaules, jusqu'à presque le coller au sol. Il devait faire fi de sa colère et rester fort, car sa tâche n'était pas encore terminée, mais il comprenait aussi que si son ami l'avait fait venir, ici, c'était parce qu'il avait besoin de partager son chagrin avec quelqu'un.

Les fiers guerriers du nord avaient pour réputation d'être froids et rustres, mais en eux résidait un feu plus intense que tous les dragons du monde ne pourraient jamais cracher. Ils utilisaient simplement cette énergie,  lors de la bataille, mais aujourd'hui le chagrin de Jon le poussa à ouvrir les vannes, jusqu'à ce qu'il fracasse son poing sur la table. D'autres auraient sursauté, face à un geste qui n'était pas digne d'un roi, mais Daemon ne connaissait que trop bien son ami et le laissa faire, car il avait besoin de laisser échapper sa colère même si, de toute évidence, les mots étaient difficiles à exprimer. Ce fut le moment que le guerrier choisit pour intervenir, pour finir le phrase inachevée de son ami.

« Il t'a abandonné, c'est ça ? »

Il le savait car il avait ressenti la même chose quand sa mère, puis son père, puis sa sœur s'en étaient allés. D'abord était venue la peine, puis ce vide s'était rempli de colère, car il était plus simple d'être enragé envers la personne partie, plutôt que d'accepter qu'il n'y avait rien à faire. Rien qui pourrait changer cela. Daemon ne blâmait donc pas son ami mais, quand ce dernier s'excusa, faisant comme s'il ne comprenait pas la raison de son emportement, le Cerwyn balaya ces excuses inutiles d'un revers de la main, avant de vocaliser l'évidence.

« Tu l'aimais comme un frère, comme ton propre sang. C'est la raison du feu qui t'habite. »

Ils étaient proches, ils avaient compté l'un sur l'autre dans les moments difficiles et, à présent, le Stark se retrouvait seul alors que la guerre, elle, suivait son cours. Le silence retomba et, pendant ce qui lui sembla être une éternité, Daemon laissa son regard glacé se perdre dans le liquide, dans sa coupe, en essayant de réfléchir à tout ce que cette disparition impliquait. En essayant de voir le tableau dans son ensemble, car il ne pouvait se permettre de crier sa frustration à la face du monde, une nouvelle fois.
Il n'était pas le seul à y penser car, au bout d'un moment, Jon aborda le sujet épineux de l'avenir de celui qui, désormais, était orphelin. C'était trop tôt pour y penser, beaucoup trop tôt pour le Cerwyn, mais son Roi ne lui laissait guère le choix, en lui précisant qu'il avait prévenu de faire de l'orphelin son pupille. Un choix judicieux et, si une partie de Daemon aurait voulu se charger de l'éducation de celui qui portait son sang, il ne se trouvait pas suffisamment digne pour vocaliser cette préférence. Au lieu de cela, les yeux toujours dans le vide, il avoua sans aucune passion dans la voix :

« J'apprécie Edwyn mais, de toi à moi, je ne vois pas de meilleur endroit pour éduquer mon neveu, que le cœur du nord, Winterfell. Tu seras sans doute un bien meilleur modèle, pour lui, que je ne pourrai jamais l'être. »

S'il se pensait être un imposteur, indigne d'être commandant, indigne de diriger des troupes, l'idée de se charger de l'éducation de quelqu'un ne lui venait même pas à l'esprit. Il ne pouvait même pas s'occuper de sa propre famille, alors son très jeune neveux ? Non, bien sûr que non surtout que, à présent, la disparition du Glover venait de faire la lumière sur une évidence qu'il n'admettait jamais. Si son beau-frère était mort, si son père était mort, si des hommes bien plus vertueux et talentueux que lui n'étaient plus, quelle garantie avait-il que sa seule volonté lui permettrait d'échapper aux griffes de la mort ? Aucune, strictement aucune. Il haussa alors les épaules et, sur un ton absent, abonda donc dans le sens de son ami, en confirmant :

« Je ne vais pas aller à l'encontre de cette décision, si c'est ce que tu me demande. La place de Torrhen est au côté de son roi. Tout comme moi. Pour le reste, nous pourrons toujours y réfléchir quand nous...si nous revenons de cette guerre. »

Si. S'ils revenaient en un seul morceau. S'ils revenaient avec leur santé mentale intacte. Beaucoup trop de conditions et d'inconnues pour se permettre de tirer des plans sur la comète. Daemon faisait de son mieux pour lutter contre cette ombre qui englobait ses pensées, rejetant dans un coin de la tête l'idée de ne plus revoir Mina ou son petit frère et, dans le seul but de dévier les esprits vers une autre direction, il releva son regard glacé vers son ami, pour lui demander si :

« J'imagine que cette nouvelle ne change pas nos plans, pour autant, non ? »

© NE


Daemon Cerwyn
Aiguisé et prêt
Messages : 63
Membre du mois : 32
Maison : Cerwyn
Célébrité : Alexander Dreymon

Infos supp.
Richesses : 10

Aiguisé et prêt

Pas après pas, perte après perte, et pourtant toujours debout (An 2 Mois 3 Semaine 4)[Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t7959-daemon-cerwyn https://bloody-crown.forumactif.org/t7965-daemon-cerwyn-fiche-rp https://bloody-crown.forumactif.org/t7972-daemon-cerwyn-liens-du-seigneur-de-castel-cerwyn#235575
MessageSujet: Re: Pas après pas, perte après perte, et pourtant toujours debout (An 2 Mois 3 Semaine 4)[Tour IX - Terminé]   Pas après pas, perte après perte, et pourtant toujours debout (An 2 Mois 3 Semaine 4)[Tour IX - Terminé] EmptySam 21 Mai - 7:39

Jon avait tellement de choses à dire, tellement d'éléments à exprimer, de colère, de frustration, de tristesse aussi, qu'il devait à tout prix extérioriser pour que cela ne devienne pas un nouveau poison qui le ferait ruminer jour et nuit dès qu'on laisserait le temps à son esprit d'y repenser. Et pourtant, il était incapable de dire les mots, de traduire les pensées qui se bousculaient à ce moment précis dans sa tête, et surtout tout ce qu'il avait sur le cœur. Pourquoi se sentait-il ainsi trahi ? Pourquoi se sentait-il soudainement si seul ? L'homme n'était pas parti de sa propre volonté mais parce que les Anciens Dieux en avaient décidé ainsi, et qu'ils l'avaient laissé mourir sur ce champ de bataille, avec tous les honneurs qu'on pouvait offrir à un combattant aussi valeureux, comme si toute sa raison de vivre était finalement de venir à expirer son dernier souffle dans un instant de bravoure, dans un moment de don de soi pour le royaume pour lequel il avait pris la décision de combattre et de défendre jusqu'au péril de sa vie. Néanmoins, Jon ne pouvait être d'accord avec cela, il estimait que Bowen Glover avait encore de nombreuses années devant lui, et qu'il aurait tellement pu apporter de choses encore pour le Nord, pour l'Empire, pour Westeros et pour les siens. La mort aurait pu attendre encore de nombreuses années avant de venir le chercher et de le faire quitter le monde des vivants. Les deux amis, les deux frères d'armes avaient eu le temps d'en parler, comme l'un de ces soirs où on se perdait à imaginer un autre univers, une autre histoire, un autre avenir, devant un bon feu de camp juste devant soi, alors que le froid venait à percer les couches de peau et qu'on attendait les premiers rayons du soleil pour reprendre la route vers un nouveau combat, une nouvelle guerre. Il m'avait parlé d'un des rêves qu'il avait fait plusieurs fois. Celui où il était là, à un âge déjà avancé, près d'un feu de cheminée. Jon était également présent et tous les deux regardaient avec tendresse, toute la marmaille, la nouvelle génération de Stark et de Glover courant auprès d'eux à Winterfell, dans cette atmosphère de paix que l'Empire leur avait vendu. Il n'y avait pas de pleurs, il n'y avait pas de cris ou juste ceux de joie des enfants en train de jouer. Même le Jeune Loup qui avait un caractère plus que taciturne c'était pris à rêver de cela et trouvait que le décor, comme l'idée, semblait plutôt bonne. Mais rien de tout cela ne pouvait être réel maintenant, Jon ne savait même pas si lui pourrait un jour assister à une telle scène, une telle situation. Mais à chaque fois que le doute viendrait à l'assaillir, il essayerait de repenser à cette vision heureuse, et Bowen resterait à ces côtés ainsi.

Il sursauta presque quand il entendit la voix de Daemon exprimait tout haut, ce qu'il pensait tout bas. C'était clairement ça, il se sentait abandonné, par quelqu'un qui n'aurait jamais dû l'abandonner, quelqu'un avec qui la relation avait très mal commencé mais qui était finalement devenu un réel pilier pour lui. Il était un jeune roi, et il savait l'importance de la personne qui était à côté de soi pour aider à régner, c'était parfois le rôle d'une épouse envers son mari, mais Eléanor n'avait pas gagné encore la reconnaissance de Jon concernant la politique, et il était clair qu'elle ne pouvait l'accompagner sur le champ de bataille. Torrhen avait eu ses frères, avait eu Conrad auprès de lui, mais tous avaient fini par disparaître dans les mêmes conditions que feu Lord Glover. Le jeune roi du Nord n'avait pas envie de voir tous les siens mourir les uns après les autres pendant encore des années de guerre. Jon soupira lentement et passa une main sur son visage avant de se tourner vers Daemon et de plonger son regard dans le sien. Il ne sait combien de temps il resta là à le regarder sans ouvrir la bouche, puis petit à petit il se mit à hocher la tête légèrement. « Tu as parfaitement raison … Alors ça ne change rien à la colère et à la tristesse que je ressens mais c'était ça … Je l'aimais comme un frère. Et la relation était d'une façon plus forte avec lui que ce que je n'ai jamais su créer avec Walton. C'est le frère qu'on choisit, celui à qui on accorde une confiance pleine et entière. Il avait les épaules pour la charge qui était la sienne, il savait écouter, mais il savait aussi s'exprimer et conseiller. Je savais que la campagne du Val ne serait pas forcément évidente, mais je ne pensais pas qu'il tomberait à la première escarmouche, lui qui a participé à la chute de Harren le Noir à mes côtés et celle de l'Empereur, et qui a conduit à la mort de Yoren Hoare. La guerre prend trop de notre peuple … Je ne veux pas juste me satisfaire d'avoir eu moins de perte que l'ennemi en face. »

Il lui expliqua alors les dispositions qui avaient été prises pour le jeune Torrhen Glover avant la disparition du père du petit garçon. Il ne voulait pas pour autant que ça puisse déplaire ou froisser l'une ou l'autre famille, ceux qui restaient, ceux qui étaient encore en vie et qui auraient sans doute à cœur l'éducation de cet enfant. « Il n'est pas ici question de modèle, je voulais tout d'abord assurer à mon ami que je continuerai à veiller sur sa famille, même s'il n'était plus. L'autre raison qui m'a fait penser également à le prendre comme pupille, c'est qu'il n'a que quelques mois d'écart avec ma propre fille. Sigyn et Torrhen sont la nouvelle génération du Nord, et si leurs pères étaient amis, je me dis qu'ils peuvent l'être aussi et pouvoir compter l'un sur l'autre en grandissant. Mais nous pourrons bien évidemment en reparler par la suite. »


Jon Stark - Le Jeune Loup
Roi du Nord


The enemy is at our gates,
Old allies, new traitors.
Even blood can fail you.
Winter is Coming.

Jon Stark
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Messages : 9390
Membre du mois : 142
Maison : Stark
Caractère : ♦ Impulsif ♦ Courageux ♦ Impatient ♦ Mature ♦ Imprudent ♦ Sociable ♦ Secret ♦ Protecteur ♦ Sarcastique ♦ Loyale ♦
Célébrité : Kit Harington

Infos supp.
Richesses : 5309

∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇

Pas après pas, perte après perte, et pourtant toujours debout (An 2 Mois 3 Semaine 4)[Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pas après pas, perte après perte, et pourtant toujours debout (An 2 Mois 3 Semaine 4)[Tour IX - Terminé]   Pas après pas, perte après perte, et pourtant toujours debout (An 2 Mois 3 Semaine 4)[Tour IX - Terminé] EmptyLun 13 Juin - 20:20

Pas après pas, perte après perte, et pourtant toujours debout


“ To live in hearts we leave behind is not to die. ”



Chaque personne acceptait différemment la perte d'un être aimé. Certains laissaient le chagrin les envahir, d'autres décidaient de se noyer dans la bouteille et enfin, les guerriers, ceux qui approchaient la mort de plus près que tous les autres, se servaient de ce vide, de cette frustration, de cette douleur pour continuer d'avancer. Certains disaient que seul le temps pouvait guérir les blessures du cœur mais, de sa propre expérience, Daemon considérait cela comme un véritable ramassis de conneries. Certes, avec du temps ce vide faisait un petit peu moins mal, mais cette blessure serait toujours là, marquerait un individu à vie, pour le restant de ses jours.
Pas un jour de se passait sans que le jeune homme ne puisse penser à sa sœur aimée, d'une façon ou d'une autre, et maintenant que son époux s'en était allé, lui aussi, ce rappel était bien plus violent que tous les autres. Bowen avait été le protecteur de sa sœur, le gardien de son héritage mais, maintenant qu'il n'était plus de ce monde, seuls Daemon, son frère et leur neveux étaient les gardiens de qui fut, jadis, ; le soleil des Cerwyn.

Ce n'était pas la première fois que le jeune commandant participait à une froid conversation, comme celle-ci. Pas la première fois qu'il devait pleurer la disparition d'un frère d'armes et, de toute évidence, cela ne sera pas la dernière fois non plus. Daemon était lié par le mariage au disparu, certes, mais le Cerwyn ne s'était jamais aussi senti proche du Glover que son roi pouvait l'être. Il n'avait jamais cherché à le faire mais, à présent que la faucheuse était passée, Daemon n'aurait jamais plus cette chance de combler le gouffre entre les deux hommes.
C'était un poids avec lequel il allait devoir vivre, il le savait, mais pour l'heure il laissa cela de côté. Pour l'heure Jon avait besoin de pleurer la mort d'un ami, d'un frère, et qui de mieux qu'un autre ami pour l'accompagner dans ce douloureux voyage ? Jon avait ses propres pensées, ses propres démons à combattre et, royauté oblige, certains chosent ne pouvaient être dites en public. C'était là que Daemon intervenait, vocalisant tout haut ce que le Stark ne pouvait qu'admettre tout bas. Certains y verraient un manque de tact, un manque de respect envers un homme en deuil, mais c'était justement parce qu'il le respectait plus qu'aucun autre homme vivant que le jeune guerrier du nord se permettait un instant de franchise et de transparence. Un instant qu'ils ne retrouveraient pas de si tôt, car la guerre était proche, et que bientôt ce ne serait pas autour d'une table, mais un feu de camp qu'ils seraient réunis.

Jon confirma alors les propos de son ami. Confirmant la force du lien qu'il avait avec son sénéchal et, en l'entendant parler du disparu, Daemon fit de son mieux pour chasser une pointe de jalousie, se frayant un chemin à l'arrière de sa tête. Jamais il ne serait aussi proche de Jon que Bowen avait pu l'être, c'était une évidence et c'était quelque chose qu'il ne pouvait forcer. Il était bien content d'être l'un de ses officiers, l'un de ses amis, en demander plus ne serait que pure gourmandise. Face au constat de ce que la guerre était en train de prendre au peuple du nord, le seigneur de la maison Cerwyn se contenta de répondre, bien sombrement :

«  La guerre nous prend toujours plus que ce que nous pensons être prêts à donner. Le Nord pleurera, en temps voulu, la disparition d'un de ses fils les plus vaillants. »

Il ne cherchait pas à repousser les sentiments de son ami, mais bien à rappeler qu'ils n'avaient malheureusement pas le luxe de s'arrêter pour pleurer les disparus. Il n'avait jamais eu le temps de pleurer le départ de son père, ou sa sœur : il n'allait pas pouvoir s'arrêter pour pleurer son beau-frère, non plus.
En parlant de beau-frère, les projets pour le neveu de Daemon furent apposés sur la table. Son neveu deviendrait donc pupille du Roi, ce qui semblait logique et avisé, mais ce fut lorsque Jon dévoila le reste de son idée, la nécessité de maintenir sa relation avec les Glover, comme prolongement de la relation qu'il avait avec son sénéchal, que le jeune Cerwyn hocha de la tête en répondant :

« Tu sais que tu as déjà ma bénédiction, sur ce point, même si tu n'en as pas besoin. Nous sommes les derniers gardiens des souvenirs de qui étaient les parents de Torrhen. Il est donc normal que tu souhaites préserver cette relation, en gardant un étroit lien entre Starks et Glovers. J'aurai fait la même chose, si j'avais été à ta place. »



© NE


Daemon Cerwyn
Aiguisé et prêt
Messages : 63
Membre du mois : 32
Maison : Cerwyn
Célébrité : Alexander Dreymon

Infos supp.
Richesses : 10

Aiguisé et prêt

Pas après pas, perte après perte, et pourtant toujours debout (An 2 Mois 3 Semaine 4)[Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t7959-daemon-cerwyn https://bloody-crown.forumactif.org/t7965-daemon-cerwyn-fiche-rp https://bloody-crown.forumactif.org/t7972-daemon-cerwyn-liens-du-seigneur-de-castel-cerwyn#235575
MessageSujet: Re: Pas après pas, perte après perte, et pourtant toujours debout (An 2 Mois 3 Semaine 4)[Tour IX - Terminé]   Pas après pas, perte après perte, et pourtant toujours debout (An 2 Mois 3 Semaine 4)[Tour IX - Terminé] EmptyLun 15 Aoû - 20:03

Combien de fils le Nord allait-il devoir encore pleurer ? Jon était lasse de devoir les compter, et encore plus de savoir qu'il venait forcément à en oublier, que certaines dépouilles ne seraient jamais remonter à leurs familles, car bien souvent, cela était le privilège des grands hommes de pouvoir regagner leur foyer une fois qu'ils étaient passés de vie à trépas, et Jon espérait sincèrement que cela serait fait pour Bowen et qu'il pourrait être enterré comme le reste des membres de sa famille à Motte-la-Forêt, auprès de son père, auprès de ses frères disparus eux aussi et bien évidemment auprès de Maedelyn. Finalement, la jeune et jolie femme, morte en couches quelques mois plutôt, n'aura pas eu à attendre longtemps le trépas de son époux adoré pour qu'il vienne la rejoindre dans la mort et que les deux amants ne viennent à se retrouver. C'était d'une tristesse, presque écœurante, et il avait réellement cette boule dans le creux de son ventre qui ne venait pas à le quitter. Pour autant, c'était le lot de bon nombre de personnes dans le Nord, et même dans tous Westeros. Car s'il pouvait se réjouir des victoires de l'Empire, et se laisser emporter lors de l'annonce des défaites de leurs forces, dans tous les cas, il y avait des morts, toujours plus nombreux, autant de destins brisés par l'honneur, par le devoir ou juste l'obligation d'aller chercher ces hommes jusqu'au fin fond des campagnes ou des montagnes et de venir à les traîner, l'arme à la main pour défendre l'intégrité de leur royaume, une cité, ou tout simplement juste faire bouger l'espace de quelques heures, de quelques jours ou de quelques semaines tout au plus les lignes de front avant que ces dernières ne soient finalement reprises par l'ennemi en face. Combien de familles ne se relèveraient jamais de tout ça ? Car une fois que les hommes étaient partis, et malgré le courage que l'on pouvait accorder aux femmes qui restaient à l'arrière, il fallait cultiver la terre, élever les bêtes, faire vivre les enfants, essayer de continuer à avancer, sans jamais réellement connaître le bonheur, le luxe et la prospérité. Car dans les terres du Nord, outre l'absence des hommes, le territoire était pour le moment peu attaqué, ce qui était une chance et pour ceux qui y étaient, la vie n'était pas véritablement différente. Tout le monde était en alerte, mais les massacres étaient encore loin pour eux. C'était dans les instants les plus sombres que Jon venait à vouloir refaire le monde sans pour autant venir à l'énoncer à voix haute, il s'enfermait plutôt dans ses idées sombres, et noyait tout cela avec de la bière ou du vin. Mais même s'il avait le désir ardent de changer les choses, il savait qu'il devait continuer, il s'y était engagé auprès de son père quand il avait signé cette foutue constitution. Cependant, on ne pouvait prévoir ce que la vie allait leur réserver et ils ne seraient peut-être plus en vie demain. « Si nous venons à rentrer dans le Nord, ce dernier n'aura pas à pleurer seulement l'un de ses fils les plus vaillants … Mais tous ses fils disparus. J'organiserai quelque chose à Winterfell pour commémorer les soldats morts au front et ensuite nous verrons pour quelque chose de plus intime à Motte-la-Forêt pour célébrer comme il se doit la disparition de Bowen et rendre hommage également à Maedelyn. En espérant que nous serons là tous les deux pour pouvoir le voir. »



Jon Stark - Le Jeune Loup
Roi du Nord


The enemy is at our gates,
Old allies, new traitors.
Even blood can fail you.
Winter is Coming.

Jon Stark
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Messages : 9390
Membre du mois : 142
Maison : Stark
Caractère : ♦ Impulsif ♦ Courageux ♦ Impatient ♦ Mature ♦ Imprudent ♦ Sociable ♦ Secret ♦ Protecteur ♦ Sarcastique ♦ Loyale ♦
Célébrité : Kit Harington

Infos supp.
Richesses : 5309

∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇

Pas après pas, perte après perte, et pourtant toujours debout (An 2 Mois 3 Semaine 4)[Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pas après pas, perte après perte, et pourtant toujours debout (An 2 Mois 3 Semaine 4)[Tour IX - Terminé]   Pas après pas, perte après perte, et pourtant toujours debout (An 2 Mois 3 Semaine 4)[Tour IX - Terminé] Empty


Contenu sponsorisé


Pas après pas, perte après perte, et pourtant toujours debout (An 2 Mois 3 Semaine 4)[Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
Pas après pas, perte après perte, et pourtant toujours debout (An 2 Mois 3 Semaine 4)[Tour IX - Terminé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Briser la glace (An 2, Mois 2, Semaine 4) [Terminé - Tour IX]
» At the dawn of war / Tour VII, An 1, Mois 12, Semaine 1 [Tour VIII - Terminé]
» In the shadow of the desert (An 2, Mois 3, Semaine 4) [Tour X - Terminé]
» A new dawn ... | An 1 - mois 10 - semaine 1 [Tour VIII - Terminé]
» A la croisée des chemins (An 2, mois, 2, semaine 2) [Tour IX - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Nord de Westeros :: Le Conflans-
Sauter vers: