Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Seeds of the Future [FB]

Aller en bas 
MessageSujet: Seeds of the Future [FB]   Seeds of the Future [FB] EmptyMer 24 Fév - 11:47

C’était le septième mois de l’année. L’hiver refluait, doucement. Le froid se faisait un peu moins mordant, les chutes de neige se faisaient remplacer par de la pluie, intense par moments. La météo était très humide, alternant entre fortes bourrasques et averses battantes, mais aussi brouillard à couper au couteau, qui nous laisser tenues et cheveux humides. Le printemps revenait… Et avec lui, la guerre. Sur mon nouveau destrier, offert par Rhaenys après la mort de Brennus à Buron, je regardais la plaine alluviale sur la rive sud du Trident, où plusieurs dizaines de milliers d’hommes s’éveillaient, cuisinaient, fourbissaient leurs armes ou s’entraînaient. Maintenir une si vaste armée capable de se déplacer prochainement requérait une quantité incroyable de denrées et de fourrage, de matériaux pour remplacer ses armes, fabriquer des consommables et de nouveaux équipements. Dans tous les cas, l’activité commerciale, navale et terrestre, était incroyablement intense. Les voiles ne cessaient d’aller et venir dans la baie et il convenait de noter que jamais Westeros n’avait vu autant de vaisseaux commerciaux réunis en si peu d’espace. Le nombre de charrettes à bras ou tirées par des bœufs ou des chevaux, qui allaient et venaient aux portes de la capitale et de là vers le Conflans, le Nord, ou la Néra aux mains de Peyredragon et de l’Orage, était aussi croissant.


Mon cœur se gonflait de fierté à la vision de tous ces échanges, de tout ce que l’Empire comptait de forces vives, d’unité. Je savais bien que tout était éphémère, et qu’il y aurait sans doute maille à partir à l’avenir. Les points de désaccord, voire de dissensions, n’étaient pas anecdotiques. Ils ne le seraient sans doute jamais. Avec la crainte que l’Empire ne me survivrait pas, ou ne survivrait pas à Rhaenys, car tout inclinait à croire que sa jeunesse et son rythme de vie lui permettraient de me survivre.


La capitale grandissait à vue d’œil. Il n’y avait pas de doutes sur le fait que d’ici quelques années, Fort-Darion ne rayonneraient pas que pour le nœud politique et commercial qu’elle incarnait, mais aussi pour sa population. La quantité de marchands, de pêcheurs, d’armateurs, de marins et de soldats qui transitaient par la ville avait déjà tendance à couvrir l’espace près des murs de l’ancienne Salins de chantiers de construction, en plus du Palais fortifié sur la rive nord, et des pieds des immenses statues encadrées de tours de bois autour de la baie. Berthram avançait bien sur ses chantiers aux dimensions gargantuesques, et à la consommation de ressources qui l’étaient toutes autant.


Je finissais par rentrer, après l’entraînement matinal. Course à petite foulée autour des remparts, torse nu. Malgré la pluie, malgré le froid, avec un escadron de Demalion. Et parades à l’épée. Un bain, au retour. Et une coupe de barbe bien droite, un rafraîchissement des cheveux, qui passaient de mi-longs à courts. Je revenais sur les remparts de l’ancien Castel Salins, le petit château sur l’Ile centrale de la capitale, pour admirer la baie. La lourde cape grise me ceignait les épaules, recouvrant mon plastron de cuir sombre. J’y retrouvais Nelya ; j’avais demandé à un messager de la trouver et de lui redonner rendez-vous sur ces murs. Bientôt, le départ… A d’ici on pouvait observer le ballet des navires dans la baie. Il ne pleuvait plus, pour le moment, et le vent était un peu fort, le ciel chargé.


Pas de quoi effaroucher des nordiens. Le vent passe dans mes cheveux sans plus faire virevolter des mèches coupées ; c’était volontaire. Ainsi mon casque Sallet  serait plus facile à enfiler et on verrait plus facilement ma tronche ravagée, de quoi effrayer les ennemis les moins aguerris. Lorsque j’arrive, la nordienne est déjà là, à regarder la baie. J’arrive à côté d’elle, mains appuyées sur la roche. J’y pose juste avant une petite bourse dont l’odeur piquante et épicée nous monte aux narines.



| Aurait-on deviné pareil remue-ménage, vingt ans plus tôt ? Dans ce petit sac il y a un cadeau d’un marchand orageois. Qui tient lui-même des produits de contrebande, et de son propre commerce. Il y a des graines de moutarde de Dorne, du poivre d’Estremont, des herbes aromatiques du Conflans, hachées, des baies du Nord… Tant de symboles de ce qu’on est en train de bâtir. Je te l’offre, si tu veux les faire goûter à tes enfants. |


L’Empire centralisait tant de ressources et les redistribuait en égales mesures entre toutes ses composantes.


| Je te remercie de t’être rendue disponible si vite, Nelya. Tu avais beaucoup de missives auxquelles répondre pour assurer la continuité des échanges avec nos voisins, j’en ai bien conscience. Mais tu sais que l’Empire prépare ses forces, et qu’avec le Printemps revient la guerre. Comment te sens-tu ? |






Soothsayer, can you save them? Can you see the streets in blood? The remnants of your name? Soothsayer, can you save them?Soothsayer, let these words set you free. And now, give this leave and come away with me

Torrhen Braenaryon
Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 37489
Membre du mois : 192
Maison : Braenaryon
Caractère : Le Vieux Loup de Winterfell
Célébrité : Christian Bale

Infos supp.
Richesses : 1160

Fire, Blood and Winter.

Seeds of the Future [FB] Empty
Revenir en haut Aller en bas
https://bloody-crown.forumactif.org/t210-torrhen-stark-winter-is-coming https://bloody-crown.forumactif.org/t221-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://bloody-crown.forumactif.org/t222-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://deusexhominum.forumactif.com/
MessageSujet: Re: Seeds of the Future [FB]   Seeds of the Future [FB] EmptyMer 24 Fév - 15:00


La prise de la capitale par un fer-né n’est plus qu’un lointain souvenir, il suffit de regarder par delà les remparts du château pour se sentir en sécurité. Voilà plusieurs mois que les royaumes fédérés ont rejoint la capitale, ainsi que les armées, dont son mari, le Maréchal qui ne lui laisse que peu de répit à la nuit tombée pour se reposer. Non pas qu’elle se plaigne vraiment de cette voracité, bien au contraire cela lui confirme qu’elle est toujours séduisante aux yeux des hommes. Elle n’est plus aussi inconséquente qu’elle a pu l’être par le passé avec les princes, mais elle joue toujours autant de ses charmes.

Un charme nordien qui fonctionne au mieux sur son mari, même s’il disparaît toujours avant l’aurore pour rejoindre ses hommes. C’est mieux ainsi, les hommes envahissants l’agacent et son mari a également son caractère, Nelya préfère autant qu’il passe ses nerfs sur eux que sur sa personne. Croyez bien qu’il ne la retrouve pas dès qu’elle s’aperçoit de son humeur ombrageuse, tant pis si c’est une autre qui paie les humeurs de cet homme, tant que ce n’est pas la nordienne.  

Vers le milieu de journée, elle reçoit une invitation de l’Empereur par un de ses messagers. C’est assez intriguant, il ne l'inviterait pas sans une bonne raison. Ou souhaite-t-il savoir où en sont les échanges avec les pays voisins, mais si elle avait eu du nouveau elle lui aurait fait savoir. La jeune femme écourte donc son déjeuner en compagnie de ses enfants pour se rendre au lieu de rendez-vous. Première arrivée, elle observe le Trident et plus au sud, les armées.

Son esprit vagabonde déjà dans les méandres d’une telle gestion de soldats venus de partout pour se regrouper en ce lieu. Les souvenirs de tous ses hommes de Corbois qu’elle envoyait en guerre lorsque la situation l’exigeait, annoncer aux femmes que leurs hommes ne rentreraient pas, mais le pire de tout, annoncer la perte de leurs enfants. Le lourd tribut à payer pour la sauvegarde du Nord. Elle redoute ce moment, celui où on lui annoncera la mort de Benjen, lui-même parmi tous ses hommes. La dame resserre les pans de ses fourrures autour d’elle, frigorifiée par cette possibilité.

Elle se détourne légèrement de la vue lorsque des pas se font entendre derrière elle, comme il est de coutume, elle s’incline face à l’Empereur. Votre Majesté. Celui-ci ne ressemble plus à ce qu’il était autrefois, il n’a plus son charme juvénile, son arrogance, ni ce sourire qui l’avait fait tombé dans ses bras et sa couche. Bien qu’il possède toujours cette aura de fierté, il affiche toujours un air austère que cette blessure au visage ne rend pas moins grave, l’expression d’un Empereur face à ses sujets.

De quelques doigts agiles, elle ouvre la bourse pour en humer les odeurs disparates. Un sourire fleurit à ses lèvres, un modeste rappel des souvenirs du passé. Il n’a pas oublié, contrairement à ce qu’elle pouvait penser. Il y a vingt ans nous ne pouvions prévoir l’avenir, pas plus qu’aujourd’hui. De grandes choses s’accomplissent sous nos yeux, vous réalisez l’impensable. La bourse en est la preuve même, réunir en un seul endroit autant de diversités du continent. Ça lui redonne un regain d'énergie pour accomplir son devoir et fédérer le Val et l’Ouest. Du bout des doigts, elle émiette un peu d’herbes séchées. Merci. C’est merveilleux, nous en ferons bon usage. Daignerais-tu me donner le nom de ce marchand ?  

Il la remercie, c’est ce qui fait sa bonté d’âme quand bien même il n’y est pas forcé. Le Roi ordonne, les sujets disposent, il en a toujours été ainsi. La nordienne referme la bourse et pose son regard sur l’horizon. A vrai dire, l’Ouest est visiblement trop occupé à régler ses propres affaires suite aux attaques à l’encontre de la couronne pour prêter la moindre attention à mes courriers. Je poursuis mon entremise sans les presser davantage pour le moment. Elle n’en dit pas davantage tant le sujet peut éveiller la colère de l’Empereur, l’attentat faisant suite à la conversation religieuse de sa fille.

Je vais aussi bien que possible. J’aurai préféré que l’hiver vous laisse plus de répit et dure plus longtemps. Murmure-t-elle. Il aura toutefois permis à ta femme de mettre au monde vos enfants en sécurité plutôt qu’au coeur des campagnes.

Nelya Omble
Nelya Omble
Messages : 149
Membre du mois : 16
Maison : Omble
Caractère : Intelligente ;; Calculatrice ;; Aimante ;; Passionnée ;; Ambitieuse ;; Charmeuse ;;
Célébrité : Morena Baccarin


Seeds of the Future [FB] Empty
Revenir en haut Aller en bas
https://bloody-crown.forumactif.org/t7534-nelya-here-we-stand https://bloody-crown.forumactif.org/t7555-nelya-rps-dispo-3-3 https://bloody-crown.forumactif.org/t7557-nelya-liens
MessageSujet: Re: Seeds of the Future [FB]   Seeds of the Future [FB] EmptyMer 24 Fév - 17:30

Il n’y a pas de destin, mais ce que nous faisons. Je me rappelais de cette vieille maxime de mon père, pour qui je nourrissais des sentiments toujours autant ambivalents. Je comprenais ce qu’il voulait dire, même si ce qui était sous entendu était une sorte d’insulte aux dieux. On ne pouvait pas dire qu’il avait été aussi fervent croyant que moi, le paternel. Peut être était-ce dû au fait qu’il n’avait foi qu’en l’acier, et en la violence que les gens comme lui pouvaient mobiliser pour dominer les autres. J’en avais compris le fond des années plus tôt, quand je n’étais encore qu’un jeune prince qui battait la campagne avec une troupe de cavalerie lourde pour prêter main forte aux comtes et barons assaillis par les sauvageons, les brigands ou les fer-nés. La vie était plus simple, alors, et je pensais à l’époque que les dieux m’avaient tracé un destin bien avant ma venue au monde, et que je ne faisais que l’accomplir en suivant mon instinct, sans plus.


J’avais depuis compris que personne n’était forcé d’accepter la trame fixée par le Grand Ancêtre sans rien dire. Les Dieux décidaient de tout, de la conséquence de chacune de nos actions. Mais je commençais à me dire qu’il y avait une part toujours plus grande d’individualité dans ce que nous entreprenions. J’avais décidé de renverser la table du cyvosse, quand le Val nous avait abandonnés à notre sort, Jon et son armée dans la balance, Rhaenys et moi contre le reste du monde. J’avais voulu changer les règles du jeu, rebattre les cartes. Ca avait marché, un temps. Il allait encore falloir du travail avant d’arriver à nos fins. D’aplanir la situation…


Il restait tant de chemin à parcourir, de drames à souffrir. Ma capitale avait déjà été prise, à peine son emplacement avait-il été décidé. Des tas de gens étaient morts depuis le début de la guerre… Et ça allait sans doute continuer. Il fallait rester fort et droit dans ses bottes.


La belle brune s’incline à son tour. Je vois à son regard qu’elle se demandait pourquoi je l’avais fait mander. Elle est restée belle, Nelya. Mais il y a une dureté dans son regard qu’il n’y avait pas jadis. Elle avait grandi, depuis notre rencontre. Elle était devenue femme, et mère. Plus féminine que jamais, mais plus dure aussi. Le Nord était un endroit difficile et produisait des gens qui l’étaient tout autant, durs à la peine et résolus jusqu’à l’entêtement. La nordienne défait les cordons de la bourse d’herbes aromatiques pour les sentir et un sourire fait rayonner son visage.



| L’impensable ? Je suis ravi que tu le croies. J’ai du mal à regarder en arrière et contempler notre œuvre. Tant de cadavres et de fantômes cheminent dans mon sillage que j’ai parfois de la peine à retrouver un point de départ à tout ceci. |


Les choses étaient plus simples, jadis, quand je comptais fleurette à la jeunesse de Mormont et que je la besognais avec passion en cachette. Quand je ne réfléchissais qu’à la douleur de mes muscles endoloris par les combats du jour. Quinze ans et la vie devant soi… Être un héros. Je savais depuis longtemps que je n’en étais pas un. J’avais pris quantité de décisions difficiles. Ma famille était fracturée, hantée par ses secrets et ses démons du passé. Le Nord était saigné. Le continent tout entier était irrigué de fleuves de sang, sacrifié sur l’autel de mes principes et de mes idéaux. Les dieux me jugeraient, en temps et en heure. D’ici là je me devais de continuer. Ma vieille amie et partenaire me demandait le nom du marchand. Je me frottais la barbe, désormais bien taillée certes, mais filée d’argent à cause de l’âge et des épreuves.


| Mahon de La Griffonnière, je crois me souvenir. Sa compagnie a un emblème de taureau. Il fait transiter beaucoup de matières premières du Bois du Roi jusque les chantiers navals de Peyredragon et Lamarck, mais aussi pour la construction et l’extension de la cité impériale. |


Et je savais par mes agents en ville que la rumeur prêtait aussi une part active à la compagnie du taureau dans l’établissement de nouveaux bordels à marins près des quais, dans d’anciennes masures rachetées à bas prix. J’écoutais ce que mon ambassadrice me rapportait de l’Ouest et me renfrognais, sans parler de tout ce que ce sujet éveillait chez moi…


| Tu as raison de continuer. Je doute qu’ils nous rejoignent, du moins pas tant que nous ne serons victorieux. L’Ouest joue trouble jeu depuis le tout début… Quant au reste, tu as raison, l’hiver a été trop court. L’avantage c’est que nous nous sommes sans doute plus renforcés que l’ennemi, l’inconvénient, c’est que ceux-ci ont eu le temps de se renforcer… Je t’ai fait venir pour parler de ça. De ta mission. Tu as bien travaillé mais j’ai besoin de toi pour autre chose que de la diplomatie. |


Je la dévisage longuement quand elle parle de nos deux bébés, à Rhaenys et moi.


| Oui, c’est vrai. J’ai été blessé à Paege. J’ai failli mourir à Buron. Le poison a failli me l’enlever, elle et les enfants qu’elle portait. Mais elle a tenu bon, et moi aussi. Nous allons pouvoir jeter toutes nos forces dans la bataille de printemps… Et toi-même, pas encore de signes des fruits de ton union, avec le maréchal ? |



Soothsayer, can you save them? Can you see the streets in blood? The remnants of your name? Soothsayer, can you save them?Soothsayer, let these words set you free. And now, give this leave and come away with me

Torrhen Braenaryon
Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 37489
Membre du mois : 192
Maison : Braenaryon
Caractère : Le Vieux Loup de Winterfell
Célébrité : Christian Bale

Infos supp.
Richesses : 1160

Fire, Blood and Winter.

Seeds of the Future [FB] Empty
Revenir en haut Aller en bas
https://bloody-crown.forumactif.org/t210-torrhen-stark-winter-is-coming https://bloody-crown.forumactif.org/t221-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://bloody-crown.forumactif.org/t222-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://deusexhominum.forumactif.com/
MessageSujet: Re: Seeds of the Future [FB]   Seeds of the Future [FB] EmptyVen 12 Mar - 11:50


Elle le pense, elle le croit, même si ce n’était pas le cas lorsqu’ils avaient bâti l’Empire quelques mois plus tôt. Pourtant, il faut se rendre à l’évidence, ils parviennent à mettre d’accord les souverains fédérés, ce n'est pas donné à tout le monde. Ils sont unis, conscients des enjeux et prêts aux sacrifices pour parvenir à un but commun. Elle le sent lasse, elle le comprend, tant de morts sur la conscience depuis son règne, 20 années à récolter les âmes des meilleurs guerriers du nord, ça laisse des traces. Nelya a toujours fait de son mieux pour qu’il ne sombre pas, avec plus ou moins de succès, même si au final il préférait d’autres femmes à elle. Il ne faut pas croire que ça ne la touche pas dans sa fierté même si elle fait de son mieux pour ne rien laisser paraître.

Alors regarde toujours devant toi, reste concentré sur ton objectif. Ils se battent pour l’avenir, leurs enfants, leurs terres. Ais foi en eux autant qu’ils ont foi en vous. Tu dois accepter ces pertes, même si ce sont tes enfants qui jouiront le plus de tes sacrifices. Les sacrifices ne doivent pas rester vains. Un homme ne se bat pas pour des clopinettes, il se bat toujours pour quelque chose.  Le moindre doute et tout flanche. C’est ce qu’elle a toujours appliqué pour elle-même et pour Corbois, bien évidemment elle a commis quelques erreurs, mais a toujours fait en sorte de rétablir les choses. Bien évidemment, un modeste domaine du nord contre le royaume entier, ce n’est pas comparable, mais il comprendra ce qu’elle veut dire, des encouragements. Il pourra toujours compter sur elle.

Il lui donne le nom du commerçant de l’Orage et elle se promet de le retrouver pour envisager avec lui un traité entre Corbois et la Griffonnière. Si ce n’est immédiatement au vu de la construction de la cité impériale, pour la suite. Si son fils est officiellement le seigneur de la cité depuis son remariage, il est fort occupé par la guerre et laisse volontiers la charge à sa mère de poursuivre la prospérité de Corbois en attendant qu’il se trouve lui-même une femme. Non pas qu’elle lui laisse cette liberté, elle compte bien la trouver elle-même cette future Dame de Corbois.

Elle savait, en mentionnant l’Ouest, que le côté ombrageux de l’Empereur surgirait. C’est pourquoi elle n’insiste pas sur le sujet, la Reine de l’Ouest se fait volontairement intéressée, prudente et méfiante concernant l’Empire, quant à Jeyne, elles ont eu plus d’une fois l’occasion d’en discuter vivement. Nelya connaît son avis et se garde bien d’en raconter les détails à son père. Jouer le rôle d’ambassadrice est une chose, s'immiscer entre un père et sa fille en est une autre. Je le crains. Admet-elle étant donné qu’il est lui-même conscient que l’Ouest restera loin de l’Empire. Toutefois, elle n’abandonne pas sa mission si facilement, il s’agit de nombreuses vies en jeu, plus que de pouvoir entre deux puissances divergentes.

Mais Torrhen en vient sur la raison de sa présence sur les remparts, à admirer des lieux de troupes disparates sous leurs yeux. Mais il a ce regard, indéchiffrable, quand elle évoque ses enfants nouveaux-nés. La jeune femme ne s’y laisse pas prendre, son coeur a trop souvent souffert d’être rejeté par cet homme pour s’interroger sur ce regard qu’il fixe sur elle. Nelya sait trop bien qu’il a failli perdre la vie, son visage en porte la cicatrice à vie. Vous payez tous deux la création d’un Empire et regardez-vous, vous êtes toujours debout. Les rumeurs prétendent que vous êtes indestructibles et la naissance d’Ebryon vous rend plus fort encore. L’hiver vous a plutôt bien réussi.

Quant à elle, la jeune femme secoue la tête à son questionnement. Je ne possède plus la jeunesse de ta femme Torrhen. A son âge, elle doute clairement de pouvoir enfanter de nouveau, ça ne la rend pas malheureuse, elle a déjà 3 enfants et en est satisfaite. Elle ne se plaint pas, en réalité c’est tout l’inverse, de quoi hériteraient-ils ? Conrad n’a plus légitimité sur âtre-les-confins depuis qu’il a dû en laisser la seigneurie à son neveu, à la demande de Jon. Il a la renommé de son titre, Maréchal de l’Empire, mais nul domaine a administré. Peux-tu être plus explicite sur ma présence en ce cas ? L’invite-t-elle à poursuivre en revenant sur un sujet plus neutre que leur mariage. Ais-je été… Insatisfaisante ? Espérais-tu que je travaille mieux auprès de l’Ouest ? Il a beau affirmer qu’elle a bien travaillé, s’il ne veut pas d’elle pour sa diplomatie qui est pourtant sa plus grande qualité, elle a bien du mal à visualiser ce pour quoi il aurait besoin d’elle.

Nelya Omble
Nelya Omble
Messages : 149
Membre du mois : 16
Maison : Omble
Caractère : Intelligente ;; Calculatrice ;; Aimante ;; Passionnée ;; Ambitieuse ;; Charmeuse ;;
Célébrité : Morena Baccarin


Seeds of the Future [FB] Empty
Revenir en haut Aller en bas
https://bloody-crown.forumactif.org/t7534-nelya-here-we-stand https://bloody-crown.forumactif.org/t7555-nelya-rps-dispo-3-3 https://bloody-crown.forumactif.org/t7557-nelya-liens
MessageSujet: Re: Seeds of the Future [FB]   Seeds of the Future [FB] EmptyMer 17 Mar - 10:48

Nos entrevues étaient devenues rares et précieuses, avec Nelya. Rares car il y avait ce fossé qui s’était creusé entre nous, aussi bien physique qu’émotionnel. Nous avions beaucoup partagé, jadis. Plus qu’une amourette adolescente ; la première avait toujours une place à part dans le cœur d’un homme, même nordien. Mais nous n’avions plus eu la même proximité, après l’expédition sur l’Île aux Ours. Parce qu’elle s’était entichée de mon frère. Parce que j’étais promis à une Karstark, à Sigyn, dont l’amour et la passion avaient bientôt expliqué toutes mes autres aventures éphémères avant mariage. Mais en sus, Nelya était partie dans le domaine de son mari, et même si je sillonnais le Nord des années durant, il était clair que je n’avais pas pu m’attarder dans des endroits où la rumeur me prêtait un peu trop de proximité…


Qu’importe. Ce n’est pas sa chute de reins qui m’intéresse aujourd’hui, ni le sourire réhaussant ses pommettes de jeune femme avenante et rieuse qu’elle était jadis. Nelya est une politicienne douée et une grande gestionnaire. Homme ou femme qu’importe, pourvu que chacun fasse son devoir et sache rester à la place qui est la sienne. Elle n’a pas toujours été un soutien, non plus. Même si j’avais confiance dans sa loyauté au Nord et au nom des Stark, elle n’avait pas caché ses réticences aux débuts de l’Empire. Je promène mon regard dans la baie des crabes et soupire à son injonction de ne pas regarder en arrière. Elle avait parfaitement raison, nous partagions la même philosophie sur ce sujet.



| Je regarde devant moi. Si je tourne le regard en arrière, c’en est fini de moi. Je navigue depuis trop longtemps entre deux eaux, Nelya, et je suis plus que jamais au bord de l’abîme. J’ai juste du mal à vivre avec le fait d’être l’un des derniers de ma génération. Plus vieux que ne l’a jamais été mon père, ou mes frères. Tous sont morts, aujourd’hui, comme nombre de mes compagnons. Heureusement, il me reste ton mari. Et toi. Et quelques autres. |


La nouvelle génération n’avait pas cette foi, ni en moi ni en mes idées. C’était le paradoxe nordien ; ma décision de fonder l’Empire avait presque plus pu aux anciens, à ceux qui vivaient dans la guerre depuis toujours, alors que les jeunes renâclaient et se chamaillaient pour des questions d’ambition, comme si gérer plus tard cet Empire ou en faire partie était l’idéal à atteindre, l’ambition ultime. Sans doute aurais-je dû prendre une part plus active à l’éducation de mes enfants, mais comment faire quand on devait régner sur l’un des royaumes les plus étendus et les plus en danger de tout Westeros ? Toujours, le Nord avait eu quantité d’ennemis. Ils avaient imprimé leur haine de nous jusque dans ma chair. Boiteux un rien, défiguré, marqué sur tout le corps, voilà la rançon de la gloire que l’on me prêtait.


| Oui, plutôt. Si on excepte des milliers de morts entre Buron et Eysines et la disparition du peu qu’il me restait de charme, j’en ai bien peur… Mais il y a eu Ebryon, la fin d’Harren et de sa capitale, les victoires dans la difficulté… Qui sait, le printemps pourra porter d’autres fruits à tout ce travail que nous accomplissons. |


C’était peut être utopique, tout ceci, mais je n’en démordais pas. Nous pouvions réussir. La Omble me dit qu’elle n’est plus aussi jeune que Rhaenys. Mais elle avait été féconde, dans le passé. Et pas de façon si lointaine que ceci… J’acquiesce d’un signe de tête, ne voulant pas prendre le risque de remuer quelque chose qui pouvait encore être douloureux pour elle. Beaucoup de femmes, surtout au Nord, vivaient pour leurs enfants, leur éducation et leurs accomplissements. Elle reprend, polie mais ferme. Elle est curieuse, Nelya, et sans doute un peu inquiéte. Je la dévisage un court moment avant de reprendre.


| Non. Ce n’est pas toi qui l’a été. Ta mission a été globalement un échec, mais je ne pense pas que tu en sois la responsable. L’Ouest nous mène en bateau depuis toujours, et les renseignements que tu as collectés au cours de ta mission, ce que m’a raconté Jeyne à Vivesaigues ou ce qui se sait aujourd’hui nous démontre qu’ils ne font que mener un jeu de dupes. Non, ce n’est pas ça en tout cas, tu n’es pas en cause. |


Je désignais la baie, la plaine et la ville d’un large signe de la main.


| Ce point sera central pour l’année à venir. Fort-Darion est la clé de voûte de ma stratégie. Vont transiter par ici des dizaines de milliers d’hommes, de montures, des centaines de navires de guerre et de commerce. Les infrastructures sont insuffisantes et si les marchés bâtissent à tour de bras et que nous exploitons les bras des soldats pour les fortifications et dépôts, il y aura fort à faire. Le commerce et les efforts militaires de cinq puissances transitant par un seul endroit, tu imagines ? J’ai besoin de quelqu’un qui saura coordonner toute cette logistique tentaculaire, tout en veillant à l’élargissement et au bâti de la cité, tout en même temps à la conduite des autres projets, notamment de l’architecte Berthram. J’ai besoin de quelqu’un qui a les épaules pour endosser cette responsabilité vitale, l’esprit pour faire part de ses idées, de ses améliorations, et du cœur pour cimenter l’unité impériale dans ce secteur. Te sens-tu capable d’endosser ce rôle d’intendante de la maison impériale, Nelya ? Et plus encore, nourris-tu pour cette mission quelque intérêt? |



Soothsayer, can you save them? Can you see the streets in blood? The remnants of your name? Soothsayer, can you save them?Soothsayer, let these words set you free. And now, give this leave and come away with me

Torrhen Braenaryon
Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 37489
Membre du mois : 192
Maison : Braenaryon
Caractère : Le Vieux Loup de Winterfell
Célébrité : Christian Bale

Infos supp.
Richesses : 1160

Fire, Blood and Winter.

Seeds of the Future [FB] Empty
Revenir en haut Aller en bas
https://bloody-crown.forumactif.org/t210-torrhen-stark-winter-is-coming https://bloody-crown.forumactif.org/t221-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://bloody-crown.forumactif.org/t222-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://deusexhominum.forumactif.com/
MessageSujet: Re: Seeds of the Future [FB]   Seeds of the Future [FB] EmptyMer 7 Avr - 12:16


La jeune femme n’est pas du genre à s'apitoyer sur son sort, et n’en laisse pas davantage l’occasion aux autres de le faire. Nelya est une nordienne, pure et dure, éduquée dans la rudesse de l’île aux ours, entourée de frères bagarreurs et fiers, la délicatesse n’y avait pas de place. Ce n’est pas un monde, ni le moment, pour pleurer sur son triste sort, il faut apprendre des erreurs passées et avancer, poursuivre la mission coûte que coûte dès lors qu’elle est lancée. Jusqu’à la mort s’il le faut. Elle a su, dès l’instant où ils l’ont annoncé, que l’Empire vivra jusqu’à leur mort, et désormais ils ont une lignée pour perpétuer leur mission. Jon poursuit son devoir sur le Nord, Torrhen sur l’empire, avec leurs épouses respectives. Tandis qu’elle, ne possède ni terre, ni titre, aucun pouvoir si ce n’est la gérance de Corbois en attendant le retour de leur seigneur, son fils.

Elle ne remet pas en doute les responsabilités de Torrhen, ni sa détermination. Il n’a toujours vécu que pour son devoir envers son peuple. Pourtant, il semble avoir besoin de se confier à quelqu’un, sur son fardeau et toutes les morts qui pèsent sur sa conscience, un homme qui vit avec ses regrets. Elle saisit l’importance de ces mots, de moindre importance, elle avait dû envoyer des hommes au combat lorsqu’elle avait pris la gérance de son domaine suite à la perte de son mari, certains étaient revenus, d’autres non, elle avait dû annoncer de nombreuses et fatidiques nouvelles à des femmes, des enfants. Leur apporter son soutien autant qu’ils apportent le leur.

Son regard reste résolument posé sur la baie devant eux, les mains serrés autour de la bourse contenant son présent, elle résiste à l’envie de le réconforter comme elle l’aurait fait il y a des années, dans leur jeunesse. Nelya se sent soudainement émotive à entendre de tels propos, mais il n’est plus de son ressort d’apaiser ses douleurs, physiques comme morales. Cela revient à sa femme, la Targaryen. Je ne peux compatir à ta solitude, j’ai certes perdu des membres de ma famille, mes frères sont toujours en vie et ma relation avec mes enfants est sans doute moins tumultueuse qu’avec les tiens. J’espère simplement qu’ils mesurent la portée des sacrifices que tu fais pour leur avenir. Avant qu’il ne soit trop tard, qu’il finisse par périr au combat et qu’ils n’aient pu lui faire correctement leurs adieux ou ratés l’occasion de pardonner à leur père tous ses manquements au profit d’un Royaume sur lequel régner.   Bien entendu, tu pourras toujours compter sur nous, tes décisions ont toujours été réfléchis et mesurés, nous avons été témoins de tes réformes qui ont fait prospérer le Nord.

De la même façon qu’elle a fait prospérer un domaine, à moindre échelle, elle a su en profiter grâce au développement dont il est l’instigateur. La guerre l’avait obligée à user d’intelligence pour détourner les restrictions, chaque situation avait nécessité une attention particulière et épuisante, mais aujourd’hui, elle est fière du travail accompli avec réussite, et de ce qu’elle va léguer à ses enfants en poursuivant ses efforts.   C’est évidemment tout ce que je vous souhaite, malgré les réticences que j’ai pu te communiquer sur la création de l’Empire. Vous accomplissez un travail titanesque. Elle a toujours été globalement honnête envers lui, exprimer ses craintes, ses réussites, ses doutes, ce n’est pas un problème étant donné qu’il était à l’écoute.

Torrhen lui affirme que son travail n’est pas en cause selon les informations recueillies, toutefois elle garde le goût amer de l’échec de sa mission diplomatique, mais il est somme toute résigné à faire une croix sur l’Ouest. Sachant que sa fille est l’épouse de l’héritier, elle imagine sans mal la difficulté d’accepter l’insuccès de cette alliance. Elle aimerait pouvoir lui être d’un quelconque secours à imaginer la souffrance qu’il doit s’infliger, mais encore une fois, s’abstient de toute approche. Je suis navrée. Souffle-t-elle malgré tout peinée pour le père, elle se sent en partie coupable de la situation.

Il poursuit ensuite dans un palabre qui éveille la curiosité de la jeune femme, étant donné que ce n’est pas le plus grand bavard de Westeros, il veut sans doute en venir quelque part. Elle aperçoit brièvement un espoir lorsqu’il énonce avoir besoin de quelqu’un, s’il en parle c’est qu’il entrevoit un rôle pour elle, du moins l’espère-t-elle. Ses yeux s’écarquillent largement lorsqu’il arrive au but, un rôle oui, mais aussi important ? Elle était loin d’imaginer ne serait-ce que la moitié de ces responsabilités. Si j’en suis capable ? Ce n’est pas la question, c’est mon domaine de compétence, bien que je n’ai eu à gérer une aussi grande et vaste logistique…  Mais je mentirai si je te disais que le challenge ne m’intéressait pas. On parle aujourd’hui de 5 puissances, le Nord, Peyredragon, le Conflans, l’Orage, l’Empire, qu’en sera-t-il demain ? Il ne s’agit pas de donner son assentiment dans la seconde, cela nécessite de la sagesse à la réflexion. Cela ne ressemble en rien à la gestion d’un modeste domaine du Nord.

Elle observe les armées entourant la capitale en construction, pour en être témoin depuis des semaines de l’agitation permanente, elle sait le travail monstrueux que cela nécessite et de ce que cela implique. Tout au moins en l’absence du couple impérial, sa vie sera totalement sacrifiée au profit de l’expansion de l’Empire, tout autant qu’à la logistique des guerres et leurs ravitaillements. Il ne s’agit pas de voir un défi à relever dans cette proposition, l’enjeu est trop considérable, se sent-elle vraiment capable de gérer une position aussi importante ? Qu’en retire-t-elle si ce n’est son propre sacrifice pour une œuvre démesurée ? Il y a quelques mois, elle aurait douté. Aujourd’hui, elle est témoin de l’accomplissement, le succès des batailles entre armées coalisées, maintenir l’entente entre têtes couronnées, la construction d’une capitale.

Ta confiance m’honore Torrhen, je suis sincèrement ravie, surprise aussi, que tu aies une telle opinion de moi. Si ta femme exprime cette même volonté pour que je vous assiste, j’en fais mon devoir le plus cher, je m’engage solenellement à vous servir, vous aussi bien que vos enfants. Aujourd’hui, elle peut servir à quelque chose, à la réalisation de cette œuvre plutôt que de tomber dans l’oubli de Corbois lorsque son fils en prendra pleinement la gestion au retour de la guerre. Devenir l’Intendante vaut mieux qu’être simplement la femme du Maréchal. Lorsqu’elle s’engage, elle le fait pleinement, il le sait et prendra toute la mesure de ses mots, d’autant qu’elle est désormais convaincue par la nécessité de l’Empire.  

Nelya Omble
Nelya Omble
Messages : 149
Membre du mois : 16
Maison : Omble
Caractère : Intelligente ;; Calculatrice ;; Aimante ;; Passionnée ;; Ambitieuse ;; Charmeuse ;;
Célébrité : Morena Baccarin


Seeds of the Future [FB] Empty
Revenir en haut Aller en bas
https://bloody-crown.forumactif.org/t7534-nelya-here-we-stand https://bloody-crown.forumactif.org/t7555-nelya-rps-dispo-3-3 https://bloody-crown.forumactif.org/t7557-nelya-liens
MessageSujet: Re: Seeds of the Future [FB]   Seeds of the Future [FB] EmptyJeu 6 Mai - 23:33



Seeds of the Future
Torrhen Braenaryon & Nelya Omble

« Fort-Darion, Terres Impériales. Semaine 4 du mois 7 de l'an 1 de l'Ere des Luttes. »
La confiance que je plaçais en Nelya n’avait pas toujours été là, pas toujours aussi vivace. Sans dire que nous ayons été opposés par le passé, il était clair que la création de l’Empire avait éveillé chez la nordienne des sentiments plutôt timorés, sur lesquels elle n’avait pas hésité à se confier dès le tout début. Son mari m’en avait aussi parlé à demi-mots, mais j’avais misé sur son mariage avec l’un de mes plus loyaux généraux pour pouvoir lui montrer à quel point l’Empire était une création qui en valait la peine, compte tenu des enjeux qui étaient les nôtres et des difficultés que nous ne manquerions pas de connaître devant tant d’ennemis rassemblés dans chaque direction où l’on pouvait regarder. Quoiqu’il arrive, je savais que je parviendrais à en convaincre quelques uns, des soutiens de jadis. Et que ça compterait forcément pour quelque chose lorsque viendra l’heure de faire les comptes.


J’avais besoin de personnes comme Nelya, qui même s’il ne s’agirait peut être jamais de fanatiques à l’Empire, étaient au moins en position ou en capacité de fournir un soutien qui était indispensable à la réussite de notre entreprise dans son plan le plus large. J’avais besoin de personnes de talent. Nelya en faisait partie. D’une manière ou d’une autre, je devais la raccrocher à l’Empire et à ses enjeux, mais ce n’était pas forcément une partie de plaisir pour autant. Les personnes les plus intelligentes, et parfois même de convictions, n’était pas pour autant celles qui demandaient le moins de rétribution, et je ne parlais pas que de numéraire. Il y avait des personnes qui ne travaillaient pas pour leur richesse personnelle… Et c’était le cas de Nelya, qui avait tout ce qu’elle voulait, ou presque. Il lui restait des enfants dont il fallait s’assurer de l’avenir.


C’était quelque chose que je savais faire, ça, nouer des alliances. Avec plus ou moins de succès selon toute évidence, c’était plutôt un talent de Rhaenys, qui savait vite faire le tri entre ceux avec qui elle s’allierait jusqu’à la mort et ceux qui n’auraient très vite que son mépris en tout et son soutien en rien. Je n’étais pas fait du même bois qu’elle, mais il n’en restait pas moins que je savais nouer des partenariats durables, car ma parole était d’acier. La brune, au port fier, celui d’une femme accomplir et forte, embrasse la baie du regard. Devant tant d’accomplissement, le silence était le meilleur signe de respect.


La compassion de mon premier amour me touche, mais en aucun cas je ne me laisse attendrir… Il n’était pas question de lui laisser de l’emprise sur moi, ce n’était pas tellement ça que je ne pouvais simplement pas me laisser moi-même incliné à me plaindre. Ce serait ouvrir une porte vers l’expression de sentiments bien plus douloureux et violents, du genre que j’enterrais dans chacune de mes prières dans les bois sacrés que je traversais. Ma vie n’était qu’une longue succession d’échecs et de désillusions, d’un point de vue personnel. Heureusement, je n’étais pas seulement un homme, sinon je serais devenu fou de tant de faiblesses, mais j’étais un Roi, avec un devoir, et de la réussite dans son accomplissement, ce qui sans être source de fierté, était au moins pour moi un revenu de quiétude, d’apaisement de l’âme.



| Je ne sacrifie rien. Pas vraiment. A quoi d’autre suis-je bon, amie ? Je ne sais faire que ça ; partir en campagne, la mener à son terme, et en recommencer une nouvelle. Il y a toujours quelqu’un qui veut ma peau et celle du Nord, quelque part. Il y a toçujours un ennemi à combattre. Du moins, jusqu’à maintenant. C’est ce pourquoi je fais tout cela. |


Machinalement, je frôle la balafre qui me coupe le visage en plusieurs parties inégales, qui court de mon front du côté gauche à la commissure de mes lèvres du côté droit, survolant le nez, et remontant ensuite de ma bouche à ma pommette. Une sorte de V relevé sur l’un de ses bords, ravageant ma face. C’était de loin la pire des douleurs jamais subie, mais pas la seule, loin de là. Celle-là m’avait meurtri dans mon âme, mais elle symbolisait à elle seule tout ce qu’était réellement mon existence. Je pose un regard neuf vers Nelya. Un rien circonspect, surpris. Je ne doutais pas qu’elle m’estime, mais ma politique ? Cela faisait beaucoup de compliments en une seule phrase.


| Certains diraient plutôt que j’ai condamné le Nord… Surtout parmi nos jeunes gens, qui n’étaient pas là pour se rappeler aujourd’hui des guerres et des injustices d’autrefois, auxquelles nous avions dû faire face. Mais je te remercie pour tes bons mots. Tu croiras peut être à l’attitude typique du vieux loup qui flatte ceux qui le servent, mais rien de tout ce qu’on n’aurait pu décider avec l’Impératrice n’aurait pu être couronné de réussite sans chacun des rouages que toi et bien d’autres représentaient. |


Nelya signifie ses regrets pour sa mission avortée, mais je n’enfonce pas le clou. Je suis le premier responsable. Peut être que cette alliance ne devait tout simplement rester qu’un leurre, qu’une illusion… Et le monstre de pragmatisme qu’il y avait au fond de moi se satisfaisait que l’Ouest n’ai rejoint aucun camp à l’heure fatidique où nous affrontions de véritables montagnes avec nos moyens dérisoires. Tant de choses auraient pu mal tourner en un an et demi, notamment quand nous n’étions que deux parmi les plus petits royaumes contre de tels mastodontes ! Mais par chance et par opportunisme, par compétence et par expérience, nous avions vaincu, et commencé à bâtir quelque chose que j’espérais durable. La nordienne est touchée et surprise de ma proposition. Je la laisse réfléchir un instant.


| Pense déjà à servir l’Empire ; je ne veux pas que ce soit l’œuvre d’un homme ou d’une femme. Je ne suis pas éternel, beaucoup de batailles l’ont prouvé, et Buron plus que toute autre. |


Nouvel effleurement de ma cicatrice, le regard perdu dans le vague, dans les réminiscences de mes sensations alors que je me mourrais dans la neige et le froid.


| Alors, c’est décidé. Je vais avoir besoin que tu fasses preuve de toute ta diplomatie ; tu sais que nous sommes fiers au nord, mais les autres royaumes ne sont pas mieux. Les orageois sont prompts à la querelle, les riverains se sentent encore mal acceptés, les peyredragoniens marchandent tout, et les impériaux sont partagés entre enthousiasme et ambition. Tu vas devoir composer avec tout ça. Mais je sais que ce travail mérite salaire… Alors dis-moi ce que tu souhaites, si je t’esquinte à la tâche. |
.
(c) DΛNDELION



Soothsayer, can you save them? Can you see the streets in blood? The remnants of your name? Soothsayer, can you save them?Soothsayer, let these words set you free. And now, give this leave and come away with me

Torrhen Braenaryon
Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 37489
Membre du mois : 192
Maison : Braenaryon
Caractère : Le Vieux Loup de Winterfell
Célébrité : Christian Bale

Infos supp.
Richesses : 1160

Fire, Blood and Winter.

Seeds of the Future [FB] Empty
Revenir en haut Aller en bas
https://bloody-crown.forumactif.org/t210-torrhen-stark-winter-is-coming https://bloody-crown.forumactif.org/t221-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://bloody-crown.forumactif.org/t222-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://deusexhominum.forumactif.com/
MessageSujet: Re: Seeds of the Future [FB]   Seeds of the Future [FB] Empty


Contenu sponsorisé


Seeds of the Future [FB] Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
Seeds of the Future [FB]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vers une future proie [PV Garret Worfken / Selantis Shya] /!\Hentaï/!\ [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Nord de Westeros :: Les Terres Impériales :: Fort-Darion-
Sauter vers: