Tumblr  Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-21%
Le deal à ne pas rater :
TOSHIBA 50UA3A63DG TV 4K UHD – 50″ (126 cm) – AndroidTV – ...
332.62 € 419.00 €
Voir le deal

Si vis pacem, para bellum || Damon Reyne
MessageSujet: Si vis pacem, para bellum || Damon Reyne   Si vis pacem, para bellum || Damon Reyne EmptyMar 19 Fév - 22:55

Damon Reyne
I don't wanna die without any scars



   
Alexander Reyne ▪▪ Lord Reyne, père de Damon, Ministre des finances des Terres de l'Ouest Johana Reyne ▪▪ Mère de Damon, épouse de Lord Alexander et cousine éloignée de ce dernier Oxia Reyne ▪▪ Soeur de Damon, fille de Lord Alexander et Lady Johana Lan Reyne ▪▪ Oncle de Damon, frère de Alexander, capitaine d'une flotte mercenaire à Essos


Red is your death

Année de naissance ▪▪ -26
Nom de naissance ▪▪ Reyne
Ville de naissance ▪▪ Castamere
Royaume de naissance ▪▪ Terre de l'Ouest

Situation matrimoniale ▪▪ Célibataire
Royaume servi actuellement ▪▪ Terre de l'Ouest
Titre / rôle au sein du royaume ▪▪ Héritier de la famille Reyne à la suite de la mort de son frère, retour récent.
Positionnement politique actuel ▪▪Je suis pour les puissances centrales

Avatar ▪▪ William Moseley
Crédit ▪▪ Mrs Hyde

▪▪ Brave▪▪ Cynique ▪▪ Stratège ▪▪ Insensible ▪▪ Cultivé ▪▪ Associable ▪▪


   


-26, 4E mois ▪▪ Naissance de Damon, deuxième fils de lord Alexander, le jeune bébé est alors très chétif, on craint pour sa vie. -22, 4E mois ▪▪ Pour le quatrième anniversaire de son deuxième fils, Alexander emmène ses deux fils à un tournoi de chevalerie. Il est écœuré de voir Damon si apeuré en entendant le fracas des armures-21, 3E mois ▪▪ Damon manque de tomber d'une tour du château de Castamere. Son père haussa les épaules disant "La peur lui aurait peut-être donné des ailes." -19 ▪▪ Damon, alors âgé de 7 ans, entre au service d'un membre de la famille Lannister, qui le prendra par la suite comme écuyer à la grande surprise de son père qui pensait être couvert de honte. -18, 5E mois ▪▪ Suite à une autre dispute avec son père, Damon s'enferme à double tour dans la bibliothèque, il y découvre des livres sur l'Art de la Guerre et le combat qui le passionnent - 15 ▪▪ Damon progresse au combat au point de battre son frère, Lysandre, devant son père. Ce dernier, rouge de colère de voir son héritier perdre, renverra Damon à Castral Roc. -10, 5E mois, semaine 2, jours 6 ▪▪ Lors du tournoi organisé par les Reyne, Damon remporte la compétition à la surprise générale. Son père désigna un valet pour lui remettre un prix, insultant ainsi son fils. Damon est fait le même jour chevalier. -10, 5E mois, semaine 2, jour 7 ▪▪ Damon part des Terres de l'Ouest avec son oncle, Lan Reyne. Son père en fut plus qu'heureux. Peu après le départ de Damon ▪▪ La Flotte de Lan se fait attaquer par des pillards fer-nés au niveau de la Treille. La flotte de l'Ouest gagne grâce à un surnombre, mais Lan est contraint de faire réparer sa flotte à Pentos par la suite. Damon tue son premier homme durant cette bataille. - 8, 1E mois, semaine 3 ▪▪ Damon quitte la flotte de son oncle et s'engage comme soldat dans une compagnie à Pentos: Le Poing Valyrien.  -8, 9E mois, semaine 2▪▪ Après trois mois d'affrontement, une bataille majeure se déroule à la frontière entre Norvos et Pentos. La compagnie de Damon est isolée et morcelée. Encerclé, Damon arrive à rallier les troupes et assure la retraite. -8, 11E mois, semaine 1 ▪▪ Suite à la bataille des Collines Rouges, Le Poing Valyrien est fortement touché. Damon, ayant su inspirer confiance à ses troupes, est élu officier en chef, il décide de faire fusionner sa compagnie d'autres petites compagnies fortement diminuées par la bataille. Le Général en Chef de cette armée est un natif de Volantis, Damon devient simple officier. -6, 9E mois ▪▪ Depuis trois mois, la compagnie de Damon, tient une place forte frontalière assiégée par d'autres compagnies de mercenaires. Pendant ces trois mois, Damon réforme l'entrainement de la troupe afin de préparer la sortie. -6, 10E mois, semaine 1, jour 1 ▪▪ Damon fait sortir ses troupes avec la nouvelle formation. En sous-nombre, il met l'armée adverse en déroute grâce à l'effet de surprise. - 3, 6E mois ▪▪ La compagnie de mercenaires est engagée par Lorath dans son conflit contre Norvos. Damon assiste, impuissant, aux pillages et aux viols. Il organise la chute de quelques places fortifiées. -1, 9E mois ▪▪ Bataille rangée majeure pour les compagnies de mercenaires. Aucune troupe des cités libres n'est engagée. Victoire à la Pyrrhus pour Damon qui a vu ses alliés se faire mettre en pièce. 0, 12E mois ▪▪ Un messager arrive à Pentos, où Damon négociait avec son supérieur la nouvelle solde pour sa compagnie. Le messager lui apprend la mort de son frère quelques mois plus tôt lors de la rébellion Falwell. Damon doit rentrer, mais ce dernier n'est pas pressé et compte bien voyager dans Westeros. 1, 7E mois, semaine 1 ▪▪ Damon rentre à Castamere





Pinterest ▪▪Le père de Damon est un homme dur. Il obéit à trois grands principes. De l'Or tu gagneras. Avec cet Or, pour ton pays tu combattras. Et pour le salut de ce pays, les Dieux tu aimeras. Il n'a jamais aimé la lâcheté de Damon lors de son jeune âge et a toujours refusé de voir le jeune adolescent qu'il devenait. Peu importe ce que faisait Damon, cela mettait son père dans une rage folle. Il avait peur d'avoir un deuxième fils faible et ignare. Au lieu de cela il avait eut un second fils devenu fort surpassant ainsi son aîné. Il fut très heureux que Lan, son frère, prenne Damon avec lui. Il était fier d'entendre les exploits de son fils, mais il était encore plus heureux de le savoir loin de Castamere. La mort de son aîné, contraint Alexander à convoquer ce fils si craint. Les tensions ne tardèrent pas à remonter à la surface devant l'impiété de son fils et son hostilité à la Croisade et à la Foi.

Père

repliquedefilm.fr ▪▪ Damon tient bien plus de son oncle que de son père. Cynique comme personne ne saurait l'être, il tourne beaucoup en dérision les responsabilités des Lord. Lan est un soldat et il se comporte comme tel. Mais la paix ne pouvant lui donner l'adrénaline du combat, il décida de fonder sa flotte de mercenaires. Bien que de petite taille, elle sut toujours se montrer efficace. Il fut ravi de prendre Damon sous son aile. Il lui apprit beaucoup sur la stratégie, donnant à son neveu un côté pratique qu'il n'avait pas eu dans les livres. Il l'entraîna à se battre, non comme un chevalier en armure, mais bien comme un soldat qui jouait sa vie à chaque moment sur le champ de bataille. Damon aimait son oncle. Même s'il le quitta très tôt, la marine n'étant pas faite pour lui. Lan est porté disparu depuis l'occupation des Degrés de Pierre par le Tigre.

Oncle disparu



Salut moi c'est Parménion. J'ai connais BC via mon ancien compte. Le grand plus de BC, c'est à mon avis son contexte et le fait qu'il soit très complet. Par contre je ne suis pas fan de son organisation, je trouve qu'on a du mal à avoir certaines informations et le choix des couleurs comme sur la chronologie, le violet est illisible. Si 7/7 signifie que je peux passer tous les jours, je pense que ma présence sera au minimum de 3/7. Si 7/7 signifie que je peux rp tous les jours, mon activité sera au minimum de 5/7. J'ai un mot à rajouter et c'est Content d'être de retour. Enfin, je confirme avoir bien lu le règlement.


Dernière édition par Damon Reyne le Jeu 7 Mar - 19:49, édité 21 fois
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Si vis pacem, para bellum || Damon Reyne   Si vis pacem, para bellum || Damon Reyne EmptyMar 19 Fév - 22:56

La guerre commence à toucher la totalité des royaumes... Etes-vous partisan de l'unification de Westeros par l'Empire ou les Puissances Centrales, ou plutôt attaché à l'indépendance de votre Royaume? Pourquoi?


Je pense qu'il faut une unification de Westeros par les Terres de l'Ouest. Seules les Terres de l'Ouest, avec peut-être le Bief, a une légitimité pour unifier le continent. Après tout, nous avons l'or, les hommes, le prestige. Nous sommes d'une religion majoritaire, nous suivons les codes de la chevalerie, notre indépendance remonte à des temps anciens. Le Bief aussi, ceci dit, nous sommes moins à couteau tiré avec nos voisins que le Bief. Un roi de ce Royaume serait détesté par l'Orage et Dorne. Un roi de l'Ouest ne serait détesté au mieux que par les fer-nés qui ont une animosité naturelle envers nous. D'ailleurs si on regarde les autres Royaumes, le Nord garde majoritairement une religion minoritaire dans ce qu'ils appellent le Sud, les Fer-nés ont le même problème. Le Val est certes un candidat de choix et stable, mais trop pauvre et a trop de problèmes avec des barbares. L'Orage est une option intéressante, mais la ligne des Durandon est trop bancale pour le moment. Dorne a des problèmes de voisinages et donc ne serait pas respecté. Et pour ce qui est des Conflans, c'est un peu la victime de l'Histoire, un roi Tully n'aurait aucune crédibilité. L'unification passera, d'une manière ou d'une autre, par l'Ouest, sinon ce sera la porte ouverte à des guerres de pouvoir incessantes. Après est-ce que l'Ouest doit être gouverné par les Lannister, ça c'est une autre question. Je ne suis qu'un soldat avant d'être un noble.



Only dead have seen the end of war

Entrée le -10, 5E MOIS, SEMAINE 2, JOUR 7

Enfin à bord du navire de mon oncle Lan. Il n'est jamais facile d'être fils de Lord. Pour beaucoup, nous avons la belle vie, car nous naissons une cuillère en argent dans la bouche. Pourtant, la réalité est toute autre. Nous naissons avec un destin tracé, des obligations dictées par notre famille. Certes, nous avons un confort qu'un paysan ne pourrait jamais s'offrir. Toutefois, ce dernier est bien plus libre que n'importe quel noble. Mon père m'a bien fait comprendre ce principe basique. Dès mon plus jeune âge il m'a méprisé, ne voyant en moi qu'un simple d'esprit et de corps, allant jusqu'à être dégoûté de ma présence. Je ne pouvais pas lui en vouloir ceci dit. Il est vrai que plus jeune j'étais faible et peut-être un peu trop peureux. Néanmoins, aujourd'hui j'étais un tout autre homme, chose qu'il n'avait pas voulu voir. Assez jeune, je m'étais perdu dans la bibliothèque. Ce fut-là que ma vie changea. J'étais tombé sur des livres de stratégie et des comtes sur les héros des Terres de l'Ouest. La simple lecture de ces livres me donna envie d'être un de ces hommes. Un grand combattant, un grand stratège. Le genre d'homme à rallier une troupe, assis sur un cheval, criant des mots insufflant courage à des hommes en sous-nombre et volant la victoire. J'ai encore ce rêve et je fais tout pour qu'il se réalise. J'avais commencé par les bases, celles du combat. Avec un entraînement de tous les jours et une lecture approfondie des manuels de combats, j'avais réussi à apprendre seul à me battre. Mon style était brouillon, mais je me battais avec ma tête en plus qu'avec mon cœur, ce qui faisait toute la différence. J'avais même été pris comme écuyer par un membre de la famille Lannister, à la grande surprise de mon père. Mes progrès furent tels que j'avais réussi à gagner un tournoi organisé par ma famille. Malheureusement, mon père fut fou de rage et me renvoya. Ce n'était pas mon rôle que de couvrir ma famille de gloire, non ce privilège revenait à mon frère aîné.

Heureusement, même dans une prison dorée, il est possible de s'échapper. La clé de la liberté était mon oncle, Lan, qui accepta de me prendre avec lui comme mercenaire. Le combat était devenu en plus de mon rêve, le meilleur moyen d'être libre de la famille Reyne.

Entrée le -10, 6E MOIS, 1SEMAINE , JOUR 3

J'écris ces quelques lignes, encore blessé à l'épaule. Depuis mon départ, tout se passait bien. Lan m'aidait à améliorer mes techniques de combat. Selon lui, je m'étais trop reposé sur mon apprentissage de la chevalerie. Que ce soit à cause des livres ou du fait que les seuls combats que j'avais connus étaient des situations honorables. Selon lui je devais apprendre à me battre de manière moins loyale, avec moins de règle. Pour le citer « Quand tu es enterré, peu importe que ce soit du lin ou de la soie qui t'accueille. Il en va de même pour l'honneur. Il est d'un maigre réconfort une fois mort. » Bien que ce cynisme n'était pas forcément à mon goût, je ne pouvais m'empêcher de vouloir apprendre à ses côtés. C'était toujours plus intéressant que la stratégie navale dont il ne cessait de me parler. Il m'apprit notamment à avoir un meilleur jeu de jambe, à me battre sans bouclier et aussi à ne pas hésiter à prendre par surprise mon adversaire. Pour ce dernier point, malheureusement, il était bien plus expérimenté que moi. Finalement, je n'ai réussi à le battre qu'une fois, car le vent avait joué en ma faveur. Enfin... Ce n'est pas vraiment une façon de parler, vu que c'est une forte bourrasque de vent qui lui fit perdre l'équilibre alors qu'il levait la jambe pour me donner un coup de pied. Même si le mérite de la victoire ne me revient pas réellement, je suis tout de même content d'avoir vu mon oncle à terre au moins une fois.

Cependant, ces passes d'armes prirent fin lorsque notre flotte passait non loin des côtes du Bief. En effet, des fer-nés attaquèrent la flotte de mon oncle. Très vite alertés, les marins se mirent en place. Mon oncle mit la flotte en « v » afin de forcer le passage à une flotte fer-née en sous-nombre. Tout se passa bien, mais nous avons dû aborder le navire amiral afin d'être sûr de pouvoir rejoindre Pentos en toute sécurité. Mon premier affrontement en temps réel. À bord du navire ennemi, je fus pris à part, seul contre trois hommes. Les mots de mon oncle sur la mort et l'honneur me revinrent rapidement à l'esprit alors que je m'apprêtais à les combattre. Deux se jetèrent sur moi. Je me reculai afin de saisir la lame de celui sur ma droite afin de la plonger dans le torse de celui qui me chargeait sur la gauche. Leur élan et leur masse rendit compliquée toute esquive de leur part. Malheureusement, le guerrier dont je saisis la lame fut assez alerte pour éviter que le coup ne soit fatal à son camarade.En colère, il met fit voler d'un simple revers de la main. Je saisis un peu plus fort ma lame. Il n'était pas question de mourir ici. Le troisième homme qui était resté en retrait chargea à son tour, non sans pousser un juron. Il frappa avec sa lourde épée. Je parai avec difficulté au point de finir à genoux, entendant les deux autres guerriers rire quand nos deux épées ne s'entrechoquaient pas. Une fois un genou à terre, je me roulai sur la gauche, prenant au passage un débris de bois, témoin du combat qui avait fait rage entre les deux navires à coup de tentative d'éperonnage. Alors que mon adversaire chargea de nouveau, je déviai son coup avec mon épée à une main. Se faisant, j'attaquai sa gorge avec le bout de bois. Choqué, il se vida de son sang, tombant à genou devant moi. Il essaya de m'asséner un coup d'épée, sans conviction. Je saisis son bras, pris son arme et la planta dans son torse. Il tomba au sol avec un grand fracas. Les deux autres hommes s'apprêtèrent à charger, mais ils furent tuer par deux marins alliés.

Après ce combat, mon oncle me frappa l'épaule me disant qu'il ne s'attendait pas à ce que je survive à un tel combat contre des ennemis si déterminés. Encore maintenant, je revois le guerrier se vider de son sang. C'était la première fois que je voyais le prix de la voie que j'avais prise.

Entrée le -8, 11E MOIS, SEMAINE 1

Depuis mes débuts comme mercenaire, le sang est plus abondant que l'encre, ce qui explique mes entrées si rare. Depuis le combat naval, je suis arrivé à Pentos, où avec l'accord de mon oncle, j'ai quitté la flotte pour m'engager dans une armée de mercenaire. Je me sens plus à l'aise sur terre qu'en mer, même si l'apprentissage auprès de mon oncle est encore pour moi inestimable. Comme il est facile pour un homme de croire tout savoir en lisant des livres, alors que la réalité est tout autre. Pourtant, bien que plus pratique, l'apprentissage de mon oncle était lui aussi d'ordre théorique. Les entraînements étaient bien réels, ainsi que les coups qu'il aimait me donner, mais la stratégie, les situations, elles étaient factices en ce sens où je n'appliquais jamais en situation réelle les choses. Je savais qu'en théorie un triangle de cavalerie était plus efficace pour percer les lignes ennemies, mais quand l'utiliser, est-ce que cela s'applique à tous les types de cavalerie ? Beaucoup de choses ne pouvaient être apprises dans les livres ou à l'entraînement. Il fallait parfois voir et vivre pour savoir.

C'est ce que m'a appris la bataille des collines sanglantes. Ma compagnie de mercenaire était engagée par la citée de Pentos, alors en conflit avec Norvos. Ce genre de conflit n'était que rarement majeur, il avait plus pour but de soutirer un paiement à son rival, plus que des gains de territoires conséquents. Tout gain de territoires conséquent pourrait vouloir dire coalition contre soit ; et Pentos n'avait pas la carrure d'une Citée fondant un empire. Néanmoins, petit gain ne voulait pas dire petites batailles, parfois de grosses compagnies étaient engagées chacune espérant se payer par le pillage et les réparations de guerre de la citée vaincue. De plus, ce qui était pratique avec les compagnies de mercenaires c'était qu'on payait chèrement les services de milliers d'hommes alors qu'à la fin de la bataille il en restait quelques centaines. Cela pouvait toujours faire quelques économies et au moins il n'y avait nul besoin de payer les veuves dans la plupart des cas. C'est en écrivant ces lignes que je me rends compte que le cynisme de mon oncle a sans doute fait mouche, mais comment ne pas l'être devant la démesure de certains massacre ?

La bataille a eu lieu près de collines à la frontière. Le grand général avait décidé de disposer des compagnies de mercenaire sur les collines. L'idée était simple, les collines étant en hauteur, prendre chaque hauteur nous donnerait un avantage. En soit, ce n'était pas un mauvais choix, toute troupe voulant prendre sur les flancs pourrait alors être prise en tenaille par les deux compagnies sur encadrant la route. Néanmoins, ce qui tient du génie et de la bêtise étaient souvent très proches, contrôler les points forts était une bonne chose, vouloir contrôler toutes les hauteurs sans garder de troupe en réserve en cas de débordement en était une autre. Surtout que prendre les hauteurs était très intelligent quand on avait des unités de tirs, chose dont on disposait en petit nombre. En somme les hauteurs ne servaient pas à augmenter de manière significative l'efficacité de nos archers et nous n'avions pas caché de troupes derrière les collines. Le désastre arriva. Le général adverse envoya son infanterie charger en masse sur les collines de front et utilisa la cavalerie sur les flancs. Chaque compagnie fut encerclée si bien que la prise en tenaille fut une vaste illusion ; et l'absence de troupe en réserve empêcha toute réaction à cette stratégie pourtant dangereuse. Finalement, la bonne idée fut défaite là où la stratégie qui aurait pu être refoulée juste avec des troupes en réserve fut l'idée brillante.

Ma troupe fut elle aussi massacrée. Je n'étais qu'un simple soldat de base, je n'avais donc réalisé le drame que quand il était trop tard. Chaque compagnie de mercenaire se mit en formation plus ou moins carré ou rond selon les cas. Bref, une formation pour combattre encerclé. Le combat en formation n'avait rien à voir avec le combat que l'on nous enseignait en tant que chevalier et encore moins avec les tournois. Ici on parlait d'une masse de soldats où presque aucun coup ne tuait instantanément. Non, sur un champ de bataille on était mutilé, mortellement blessé, déchiqueté, écrasé, mais rarement on ne connaissait une mort rapide après les charges des deux blocs. Heureusement pour moi, j'étais sur la troisième ligne, je ne pris part à l'affrontement entre les deux blocs que des dizaines de minutes après le commencement de l'affrontement. Le début d'un combat était toujours éprouvant, tel un plongeon dans une eau froide et profonde, mais très vite la frénésie me gagna, combattant encore et encore, plus par instinct de survie que par goût du combat. Après des instants dont je ne saurai quantifier la durée, je levai ma tête, notre général était tombé au combat, sans officier et nous étions l'une des dernières compagnies encore à la bataille. Si l'on continuait comme cela, nous allions être entièrement encerclés et annihilés. Encore maintenant je ne sais pas ce qui m'est arrivé à ce moment-là. J'aurai pu fuir ou continuer de me battre, mais je ne fis en quelque sorte aucun des deux. Prenant mon courage à deux mains, je me mis à crier des ordres. "En formation, sur dix rangs." Je fus plus que stupéfait de voir que les soldats m'avaient obéi, j'ordonnai la retraite en ordre de bataille, une fois désengagé et en bas de la colline, j'ordonnais une formation en losange afin de briser toute charge ennemie, c'était dangereux si la pointe était prise en tenaille, mais la cavalerie ne nous suivait plus. Après quelques escarmouches, nous avons pu regagner le campement. Je ne sais pas vraiment pourquoi les soldats m'ont obéi. Sans doute que dans le chaos de la bataille, ils ne pouvaient distinguer les ordres d'un officier à ceux d'un simple soldat, pour peu que la voix était autoritaire, tout ordre pouvait être suivi.

Quelques jours après, le bilan fut dressé pour chaque compagnie, le bilan avait été lourd peu de compagnie gardait un effectif viable pour être engagée à l'avenir. Je pris alors la parole auprès de mercenaires démoralisés, les invitants à prendre de nouveau les armes et à nous unir. Un homme me fit remarquer que jamais il ne suivrait un gamin étranger, appuyé par des hochements de tête de beaucoup de ses camarades. J'ai alors répliqué en ces termes environ : « Je ne prétends pas devenir votre commandant. Pourtant, c'est bien un étranger qui se dresse et qui ne compte pas rentrer chez lui les poches vides. Nous sommes ici pour gagner notre vie, pour combattre et un peu de gloire au passage ne fait pas de mal. Alors vous pouvez soit vivre dans cet échec, ou me suivre afin de reformer une compagnie dont le commandant sera élu par les courageux qui me suivront. » Bien entendu, je ne fus pas élu commandant, mais celui qui fut élu me prit comme officier. Je ne pouvais rêver meilleure occasion pour mettre en pratique la tactique militaire et éviter un nouveau massacre.

Entrée le -6, 10E MOIS, SEMAINE 1, JOUR 1

Le siège est enfin levé. Depuis trois mois nous étions assiégés par des compagnies de mercenaire adverse. Heureusement, le siège avait été planifié et prévu, tenir cette place forte étant dans notre contrat. Le gros du problème était le manque de renfort, nous ne pouvions compter que sur trois compagnies, bien que massives alors qu'en face ils avaient une douzaine de compagnies, bien que de plus petite taille chacune. Le rapport de force n'était pas en notre faveur, si bien que les assiégeant se contentèrent d'entourer la place forte, sans essayer de faire plus d'effort, ils avaient tout leur temps vu le nombre de villages à piller aux alentours. Pendant ces trois mois, je m'étais mis en tête de former les compagnies à de nouvelles formations de combat. En effet, nous avions un problème de taille, nous étions en sous-nombre et en plus nous avions de plus grosses unités à leur opposer. Même si à titre personnel j'aimais bien l'idée d'une charge de milliers d'hommes en un seul bloc, cette formation était peu maniable. Je pris alors comme initiative de décomposer chaque compagnie en petit groupe de cent soldats plus un officier, avec l'accord des trois généraux des compagnies. Cette formation nous permettait toujours de profiter d'une charge massive au début, mais permettait aussi de profiter des failles des formations adverses ainsi que de répondre aux débordements des adversaires. Les ennemis avaient décidé d'entour la place forte ? Ils allaient le payer chèrement.

Au bout des trois mois, alors que les provisions étaient rares et que le moral commençait à se faire vacillant, une sortie fut décidée. Sous mes conseils, nous étions sortis que d'un côté, afin de charger en masse d'un des côté assiégé. Surpris, les adversaires furent mis en pièces, alors que la défense des assiégeants se mis en place. Toujours en sous-nombre, nous sommes parvenus à repousser la contre-attaque de l'ennemi en profitant de l'avantage tactique des petits groupes. Malgré l'infériorité, nous étions parvenus à les contourner sur leur flanc droit. Après quelques heures d'un combat acharné, ils prirent la fuite avec des pertes considérables alors que finalement n'avions que quelques dizaines ou centaines de morts à déplorer.

Entrée le  1ER JOUR DE LA 1ÈRE SEMAINE DU MOIS 7 DE L'AN 1

Sept ans sans écrire dans ce journal. Pourtant il s'en est passé des choses. Malheureusement, les aléas de la guerre ont fait que je n'ai pas pu m'adonner à rédiger ce carnet comme je l'aurai souhaiter. Pourtant bien des événements auraient mérité d'être comptés, comme cette charge au cœur des territoires de Lorath pour briser une invasion de Norvos, fort de son succès face à Pentos. Ou encore le siège de place forte frontalière, tombant et se faisant piller par mes hommes. Cela est sans aucun doute ce qui me déplaisait le plus dans la guerre. Que ce soit dans la victoire ou la défaite, les soldats se comportaient toujours de la même façon. Chaque compagnie de mercenaire fonctionnait avec la fameuse phrases des trois V. Pour chaque Village il y a Vols et Viols. Tout cela est désormais derrière mois. Je suis de retour à Castral Roc, plus de dix ans après mon départ. Dix ans de combats, d'apprentissage et de vie militaire, dix ans d'une vie qui me collait à la peau et que j'avais appris à aimer autant qu'à détester, dix ans où je me sentais à ma place, où j'avais une emprise sur mon destin. Toutefois, la mort de mon frère a tout changé. Lors des révoltes dans les Terres de l'Ouest, mon frère perdit la vie, mon père fut alors obligé de faire de moi son héritier et me rappela d'Essos. Même si me faire passer pour mort m'avait bien tenté, je ne pus que répondre à mes obligations familiales. Je pris mon temps pour rentrer, la vue de mon père ne m'enthousiasmait guère et cela me laissa le temps de parfaire ma connaissance de Westeros et de ses actualité. Après tout, j'avais passé un tiers de ma vie presque dans un continent étranger où j'étais connu sous le nom de Damon le Lion Rouge. Forcément, les titres de noblesses de Westeros à Essos, ce n'était pas forcément la première chose qui était respectée, surtout dans les compagnies de mercenaires. Du Lion Rouge à Reyne, il y avait une certaine cohérence quelque part. Espérons que cette nouvelle page sera aussi palpitante que la précédente.


 


Les codes de validation

BOTTIN
Code:
William Moseley est <a href="/t5143-si-vis-pacem-para-bellum-damon-reyne"><span class="Gp_Ouest">Damon Reyne</span></a>
RECENCEMENT
Code:
<span class="Gp_Ouest">Damon Reyne</span> - Je suis fidèle à mon souverain - Ser, héritier de Lord Tybolt Reyne - <a href="/t5143-si-vis-pacem-para-bellum-damon-reyne">Personnage inventé</a>
LIEU
Code:
<a href="http://bloody-crown.forumactif.org/u558"><span class="Gp_Ouest">Damon Reyne</span></a> se trouve à <span class="Gp_Ouest">Castral Roc - Terre de l'Ouest</span>


Dernière édition par Damon Reyne le Mar 5 Mar - 15:58, édité 12 fois
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Si vis pacem, para bellum || Damon Reyne   Si vis pacem, para bellum || Damon Reyne EmptyMar 19 Fév - 23:33

Bienvenue à toi !
Bon courage pour ta fiche et n'hésite pas si tu as besoin d'infos Smile


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Gareth Kenning

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Capitaine de la Maison du Roi
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Gareth Kenning
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 5066
Membre du mois : 14
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur
Si vis pacem, para bellum || Damon Reyne Kennin11
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Si vis pacem, para bellum || Damon Reyne   Si vis pacem, para bellum || Damon Reyne EmptyMer 20 Fév - 8:56

Rebienvenue sur le forum !




~~~
Soothsayer, can you save them?
Can you see the streets in blood?
The remnants of your name?
Soothsayer, can you save them?
Soothsayer, let these words set you free
And now, give this leave and come away with me

~~~


Spoiler:
 
Torrhen Braenaryon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 38 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 30839
Membre du mois : 95
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
http://after-my-fate.forumactif.com/ En ligne
MessageSujet: Re: Si vis pacem, para bellum || Damon Reyne   Si vis pacem, para bellum || Damon Reyne EmptyMer 20 Fév - 17:46

Rebienvenue sur le forum et bon courage pour ta fiche ! Si vis pacem, para bellum || Damon Reyne 1698932253


“Loyalty means I am down with you whether you are wrong or right, but I will tell you when you are wrong and help you get it right.”



Spoiler:
 
Garlan Goldwyne

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Ser / Capitaine dans la cavalerie impériale
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Garlan Goldwyne
Par-delà le cap !
Messages : 6802
Membre du mois : 118
Célébrité : Joshua Sasse
Maison : Goldwyne
Caractère : Loyal ♠ Rancunier ♠ Blasé ♠ Téméraire ♠Juste ♠ Têtu ♠ Galant ♠ Méfiant
Par-delà le cap !
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
MessageSujet: Re: Si vis pacem, para bellum || Damon Reyne   Si vis pacem, para bellum || Damon Reyne EmptyMer 20 Fév - 18:28

Bienvenue à toi !
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Si vis pacem, para bellum || Damon Reyne   Si vis pacem, para bellum || Damon Reyne EmptyJeu 21 Fév - 14:50

Bienvenue sur BC !




 
 
 


Bannière:
 

Recompenses:
 
Myria Hoare

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Myria Hoare
Le Phénix
♛ ℝeine de l'Ombre ♛
Messages : 2044
Membre du mois : 1
Célébrité : Eva Green
Maison : Hoare
Caractère : Déterminée ♢ Ambitieuse ♢ Diplomate ♢ Rancunière ♢ Pragmatique ♢ Maligne ♢ Enragée
Le Phénix ♛ ℝeine de l'Ombre ♛
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Si vis pacem, para bellum || Damon Reyne   Si vis pacem, para bellum || Damon Reyne EmptyMer 27 Fév - 22:11

Rebienvenue ici !

Bon courage pour ta fiche et n'hésite pas si besoin Si vis pacem, para bellum || Damon Reyne 396417704
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Si vis pacem, para bellum || Damon Reyne   Si vis pacem, para bellum || Damon Reyne EmptySam 2 Mar - 11:35

Où en es-tu @Damon Reyne ?




~~~
Soothsayer, can you save them?
Can you see the streets in blood?
The remnants of your name?
Soothsayer, can you save them?
Soothsayer, let these words set you free
And now, give this leave and come away with me

~~~


Spoiler:
 
Torrhen Braenaryon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 38 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 30839
Membre du mois : 95
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
http://after-my-fate.forumactif.com/ En ligne
MessageSujet: Re: Si vis pacem, para bellum || Damon Reyne   Si vis pacem, para bellum || Damon Reyne EmptySam 2 Mar - 15:59

Welcome here le Reyne ! Courage pour la fin de ta fiche !
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Si vis pacem, para bellum || Damon Reyne   Si vis pacem, para bellum || Damon Reyne EmptyDim 3 Mar - 19:22

Comme vu ensemble, ok pour la deadline à mardi soir Smile
Le Cyvosse
Le Cyvosse
Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again.
Messages : 13003
Membre du mois : 2668
Revenir en haut Aller en bas
https://bloody-crown.forumactif.org
MessageSujet: Re: Si vis pacem, para bellum || Damon Reyne   Si vis pacem, para bellum || Damon Reyne EmptyMar 5 Mar - 10:35

Très bonne fiche Damon ! Je te demanderai simplement une bonne relecture pour les fautes d'accord et de conugaison, sur la chrono et l'histoire Smile Courage, tu y es presque!




~~~
Soothsayer, can you save them?
Can you see the streets in blood?
The remnants of your name?
Soothsayer, can you save them?
Soothsayer, let these words set you free
And now, give this leave and come away with me

~~~


Spoiler:
 
Torrhen Braenaryon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 38 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 30839
Membre du mois : 95
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
http://after-my-fate.forumactif.com/ En ligne
MessageSujet: Re: Si vis pacem, para bellum || Damon Reyne   Si vis pacem, para bellum || Damon Reyne EmptyMar 5 Mar - 11:03

Re-bienvenueee et bon courage pour la validation



La Truite Argentée



Si vis pacem, para bellum || Damon Reyne Lysara
Cadeau:
 
Lysara Tully

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse des Rivières et des Collines
Âge du Personnage: 21 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Lysara Tully
♛La Truite Argentée♛
Messages : 3870
Membre du mois : 16
Célébrité : Eleanor Tomlinson
Maison : Tully
Caractère : Intelligente ▪▪ Maladroite ▪▪ Dévouée à sa famille ▪▪ Lunatique ▪▪ Persuasive ▪▪ Orgueilleuse ▪▪ Curieuse
♛La Truite Argentée♛
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Si vis pacem, para bellum || Damon Reyne   Si vis pacem, para bellum || Damon Reyne EmptyMar 5 Mar - 15:59

Merci à toutes et tous, ça fait vraiment plaisir d'avoir un si bel accueil. n_n

Pour l'orthographe, désolé je t'avais dit que j'avais posté ça ier soir sans relire et que je pouvais relire qu'aujourd'hui. xD Je pense avoir corrigé une bonne partie des fautes, mais je peux repasser encore une fois si j'en ai trop loupé. Razz
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Si vis pacem, para bellum || Damon Reyne   Si vis pacem, para bellum || Damon Reyne EmptyMar 5 Mar - 16:08

Bienvenue Damon !

Et oui, te voilà validé(e) ! La classe hein ! Mais ne te repose pas sur tes lauriers trop vite, aussi confortables soient-ils, car il y reste encore quelques lieux à visiter, et dans lesquels tu dois poster. Nous t'avons fait une petite liste ci-dessous qui n'est pas exhaustive, mais qui t'indique les sujets les plus importants que tu dois aller voir absolument.

▪▪ Demander un rang
▪▪ Verrouiller et Déplacer vos Sujets
▪▪ Créer des zones de jeu
▪▪ Démarches pour faire un scénario
▪▪ Les Chroniques du Cyvosse ▪▪
▪▪ Le Cyvosse
▪▪ Demandes de liens
▪▪ Demandes de rps
▪▪ Section des corbeaux
▪▪ Avoir un journal intime
▪▪ Discuter dans le flood
▪▪ S'amuser dans les jeux
▪▪ Participer aux animations du forum ▪▪
▪▪ Signaler une absence ou un ralentissement ▪▪
▪▪ Présentation du staff ▪▪
▪▪ Poser une question ▪▪
▪▪ Se situer dans la chronologie de BC ▪▪
▪▪ Lire les nouveautés de la semaine ▪▪
▪▪



Le Cyvosse
Le Cyvosse
Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again.
Messages : 13003
Membre du mois : 2668
Revenir en haut Aller en bas
https://bloody-crown.forumactif.org
MessageSujet: Re: Si vis pacem, para bellum || Damon Reyne   Si vis pacem, para bellum || Damon Reyne EmptyMar 5 Mar - 21:29

Coucouuuuuuu

Re bienvenue dans le fofo !

Ta fiche est top ! Ton personnage est très très orienté combat, ça tranche vraiiiiiiiment avec Quentyn XD

Bonne chance pour les Rp, au plaisir 8D
Dovan Caron

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lord
Âge du Personnage: 20 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Dovan Caron
Messages : 377
Membre du mois : 0
Célébrité : Jamie Dornan
Maison : Maison Caron
Caractère : Attentif, prévoyant, combatif, rancunier, passionné, réfléchi, incrédule
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Si vis pacem, para bellum || Damon Reyne   Si vis pacem, para bellum || Damon Reyne EmptyVen 8 Mar - 22:00

A JOUR
La Corneille à Trois Yeux
La Corneille à Trois Yeux
Messages : 869
Membre du mois : 146
Célébrité : Fait par Kanala
Maison : Westeros
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Si vis pacem, para bellum || Damon Reyne   Si vis pacem, para bellum || Damon Reyne EmptyMer 20 Mar - 20:22

Je déplace.
La Corneille à Trois Yeux
La Corneille à Trois Yeux
Messages : 869
Membre du mois : 146
Célébrité : Fait par Kanala
Maison : Westeros
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Si vis pacem, para bellum || Damon Reyne   Si vis pacem, para bellum || Damon Reyne EmptyLun 30 Sep - 13:23

Je locke et déplace
Le Cyvosse
Le Cyvosse
Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again.
Messages : 13003
Membre du mois : 2668
Revenir en haut Aller en bas
https://bloody-crown.forumactif.org
MessageSujet: Re: Si vis pacem, para bellum || Damon Reyne   Si vis pacem, para bellum || Damon Reyne Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Si vis pacem, para bellum || Damon Reyne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 123456789... Déclaration !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Chroniques de l'ère de luttes :: Présentations des personnages :: Les fiches validées :: Fiches validées des membres disparus-
Sauter vers: