Tumblr  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
I'll drink to that... | William
MessageSujet: I'll drink to that... | William    I'll drink to that... | William  EmptyLun 4 Fév - 11:46

Le regard dans le vide, j’essaie vaguement de faire le point sur le verre que j’ai en face de moi, avec un succès tout relatif. Je ne compte plus le nombre de chopes que j’ai pu tenir depuis les derniers jours. Que ce soit pour fêter la naissance du nouvel héritier il y a quelques semaines, que pour fêter ma propre paternité. Et, comme à chaque fois que j’y pense, l’incrédulité, la joie et la panique se mêlent dans un ensemble de sentiments que j’ai du mal à gérer.

Des jumeaux.

Etrangement, cette pensée m’aide à attraper le verre en face de moi, quand bien même c’est probablement déraisonnable d’en rajouter. Mais, après tout, Meg ne m’attend pas avant longtemps, elle sait que la nuit va être courte pour moi. Et elle se fera un plaisir de me le rappeler demain matin. Je ne peux m’empêcher d’esquisser un sourire alors que je ne sais quelle personne m’assène une tape dans le dos, me félicitant une fois de plus. Je ne compte plus le nombre de fois où c’est arrivé et, pire encore, je finis même par oublier qui sont les personnes qui s’approchent. Que ce soit pour me parler du nouvel héritier ou de mes propres enfants.

Mais, la silhouette qui apparait non loin m’est bien plus familière que d’autres. Il y a longtemps que je n’ai pas eu l’occasion de converser avec William, ne l’ayant que rapidement croisé à la naissance du jeune lionceau il y a quelques jours déjà. J’ai entendu dire que les choses s’arrangeaient pour lui, que l’avenir prenait enfin une autre tournure le concernant et, si je n’ai pas pu en parler avec lui, je suis heureux qu’il s’en sorte. Je n’ai pas oublié la proposition que je lui ai faite, il y a quelques mois de cela concernant ma cadette, ayant aussi abordé le sujet avec ma femme qui était ravie de voir que d’autres pouvaient le soutenir à leur façon. Mais je lui ai laissé le temps d’y réfléchir, ne préférant pas insister ou le pousser dans ses retranchements. Et peut-être un peu paniqué à voir le ventre de ma femme gonfler plus que de raison.

J’adresse donc un large sourire au jeune homme tandis qu’il se rapproche, désignant la place qui vient de se libérer juste en face de moi. « William ! Je suis ravi de te voir ici ! » Et je continue, d’un ton léger. « Il semblerait que j’ai déjà bu plus que de raison ces derniers jours mais ce soir, je suis encore à peu près lucide. Mais j’aimerais beaucoup trinquer avec toi mon cher. Nous avons plus d’une chose à fêter parait-il. » Sans compter que nous pourrons en profiter pour discuter un peu. En espérant que je sois capable de me rappeler de l’ensemble de la conversation, ce serait mieux tout de même. Enfin, ce n’est pas comme si c’était quelque chose qui m’arrivait fréquemment, quand bien même je pousse un peu plus que d’ordinaire ces derniers temps.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Gareth Kenning

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Capitaine de la Maison du Roi
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 4118
Membre du mois : 38
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur
I'll drink to that... | William  Kennin11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: I'll drink to that... | William    I'll drink to that... | William  EmptySam 9 Fév - 16:16

La peste soit de ces maudits usuriers du Roc, qui n’avaient décidément plus que leur intérêt à la bouche ! Trop de risques, trop de dangers, votre entreprise Lord Potter serait bien plus efficace si elle était directement soutenue par le Roi… Le Roi, le Roi, il n’en avait pas grand-chose à faire le Roi. Malefoy punit, les Potter réintégrés dans leur bon droit… Pourquoi aller risquer la vie de soldats, ou une petite fortune en mercenaires, pour chasser une bande de soudards en rupture de bans qui contrôlait toujours mon castel ? L’argent n’arrivait plus de chez Malefoy, d’après ce que j’en savais. Il n’en restait pas moins que l’on allait se retrouver dans de beaux draps quand j’allais devoir placer des gages pour que je sois en mesure, militairement parlant, de réintégrer mon domaine. Je savais que les choses ne pouvaient plus que s’améliorer. Je devrais peut être penser d’ailleurs, à pousser un peu mon avantage concernant les Lannister.


Maintenant qu’ils avaient réussi à battre leurs adversaires politiques à l’intérieur des frontières et qu’ils prenaient position à l’extérieur, il me semblait assez certain qu’ils seraient peut être un peu moins frileux à l’idée de soutenir la reconquête d’un jeune noble de son domaine, fut-il accusé, peu de temps auparavant encore, d’hérésie ? Allez savoir. Le fait qu’ils soient tous en train de se congratuler de la naissance de leurs rejetons comptait sans doute pour essayer de profiter de la bonne humeur ambiante…


Quoiqu’il en soit, j’étais plutôt en train de renâcler, personnellement. Je me rendais bien compte que je ne pouvais pas avoir recours à de telles extrêmités ; ce ne serait sans doute au bénéfice de personne. Je devais donc prendre mon mal en patience et continuer d’échanger sur les différentes possibilités avec tous les acteurs de la politique Ouestrienne qui seraient susceptibles de m’aider dans ma quête. Difficile pourtant d’échapper aux circonstances de fêtes qui semblaient submerger le Roc. Même si je ne me sentais qu’assez peu concerné, je devais quand même reconnaître que je préférais largement cet état d’esprit-ci à tous ceux que j’avais pu voir auparavant ; la capitale était pleine de vie. Bien sûr, on parlait beaucoup de religion et on continuait de me pointer du doigt, mais on ne le faisait plus que sous cape depuis ma victoire dans le duel judiciaire.


Je croise dans la foule dense qui fait la fête des têtes connues. Des gens qui auparavant m’évitaient, et qui maintenant se retrouvent à me faire des risettes. Je distingue l’heureux parent d’une paire de jeunes lionceaux, un jeune noble de moindre importance mais au grand coeur, qui s’est retrouvé vers les sommets de la politique. Sa femme n’a pas pris son nom, lui n’a pas pris le sien, mais il n’empêche qu’ils forment un couple plus heureux que les motivations politiques de leur union auraient pu le laisser entendre. Je lui tape dans l’épaule d’un geste amical, mais bien peu seigneurial. J’avais toujours du mal à réfréner ces vieilles habitudes de cadet.



| Le bonsoir Gareth. Et toutes mes félicitations. Père hein ? Et de jumeaux ? Vous devez être aux anges, la Princesse et toi. C’est une excellente nouvelle. J’avais entendu dire qu’il ne s’agissait pas d’accouchements faciles, mais je suis content que tout se soit bien passé. |


Boire n’était pas forcément une bonne idée ; j’avais trop bu avant le duel judiciaire… Mais maintenant?


| Allons-y, qu’est ce qu’il y a dans ces cruchons? Et comment s’appellent les petits d’ailleurs ? Tout le monde en parle mais je suis toujours arrivé juste avant ou après que leur nom passe dans une conversation. |



Nous Survivons
William Potter

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Ser Potter
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Nous Survivons !
Messages : 261
Membre du mois : 12
Célébrité : Jamie Bell
Maison : Potter
Nous Survivons !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: I'll drink to that... | William    I'll drink to that... | William  EmptySam 2 Mar - 22:02

Je devrais probablement être raisonnable et rentrer au Roc. J’en ai envie en plus. Retrouver Meg et passer du temps avec les petits. Enfin, dans cet état, il vaut mieux que je rentre dans nos appartements avant de créer des problèmes là où, pour l’heure, tout semble aller au mieux. J’essaie de ne pas songer à cette appréhension qui ne manque pas de me gagner sur mes capacités à être un bon père, à savoir veiller sur eux convenablement dans un monde où tout semble partir dans tous les sens mais l’alcool n’aide pas à avoir les idées claires. Et je suis partagé entre la joie de la paternité, une fierté somme toute mal placée, après tout, je n’ai pas fait grand-chose pour leur venue au monde, et cette inquiétude sourde, qui ne me quitte guère depuis des mois.

J’essaie de me focaliser sur ce qu’il y a autour de moi, de profiter de l’instant avant de me décider à repartir dans mes quartiers. Et les verres se succèdent les uns aux autres, me laissant dans un état d’enivrement peu convenable pour mon statut. Ou quelque chose du genre. Mais je ne peux m’empêcher de sourire à ceux qui me parlent, encore plus largement quand la silhouette de Potter se dessine devant moi. La tape dans le dos a le mérite de me remettre un peu les idées en place, mais pas tant et je hoche la tête dans sa direction. « Merci pour les félicitations William. C’était vraiment… inattendu. Ce n’est pas tous les jours que l’on a l’occasion d’avoir deux garçons en parfaite santé et que leur mère aille tout aussi bien. La Princesse a été à la hauteur de la réputation des lionnes et tout s’est parfaitement passé. » Même si elle avait été dans un état second après la naissance mais ça, difficile de lui reprocher. Je me souviens encore de sa mine alors que je lui confirme que nous avons bien deux garçons et, à cette pensée, je ne peux m’empêcher de sourire comme un idiot, avant de secouer la tête pour revenir au présent.

« Alors je crois qu’il y a de la bière dans celui-là. Du vin de la Treille dans l’autre. Ils en ont encore en stock étonnamment. Et pour le reste, je n’ai pas encore eu l’occasion de goûter, les gens s’empressant bien trop à mon goût pour me payer quelque chose à boire. Il faut dire que l’excuse est toute trouvée il est vrai. » A sa question, quand il me demande le nom des petits, je me fige, interdit l’espace d’un instant, alors qu’un blanc monumental semble avoir totalement envahi mon esprit. Je cille, réalisant que je ne dois pas laisser le silence s’éterniser trop longtemps. « … Tybalt … et Cadwyn Lannister. Oui, voilà. Leur nom. Hem. » J’écarquille les yeux alors que j’attrape un autre verre, toussant un rire nerveux avant de boire quelques gorgées. « Par pitié, ne répète jamais que j’ai oublié l’espace d’une seconde comment ils s’appelaient, je tiens à ma tête. » J’ai potentiellement un peu honte, d’autant que nous avons soigneusement choisi leur nom avec Meg et que je n’ai de cesse de les répéter à longueur de journée. A croire que ce vin est encore plus fort que je l’aurais cru. Je louche sur mon verre avant de désigner le siège devant moi à William. « Installe-toi donc et raconte-moi comment tu vas. Cela m’aidera à oublier ce petit incident. » Je lui décoche mon plus beau sourire alors que j’attends vraiment curieux de savoir comment il se porte, surtout après tout ce qui s’est passé pour lui.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Gareth Kenning

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Capitaine de la Maison du Roi
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 4118
Membre du mois : 38
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur
I'll drink to that... | William  Kennin11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: I'll drink to that... | William    I'll drink to that... | William  EmptyDim 7 Avr - 21:38

D’accord, c’était sans doute stupide la remarque sur les noms. Mais franchement, est-ce que je pouvais me défendre autrement que par le manque de chance ? Je ne pensais pas, il y avait fort à parier aussi que certains ne se dévoilaient pas totalement en ma présence, ils avaient sans doute peur que je me transforme en démon cornu ou que sais-je d’autre, tout ça parce qu’on m’avait un temps accusé d’hérésie, au même titre que mes parents et que le reste de ma famille, qui avait subi le supplice sous le sceau de ces accusations. Dans tous les cas, c’est Gareth qui a l’air un peu en vrac, fatigué sans doute, et concentré sur autre chose. Compte tenu de tout ce qu’il se passait, c’était difficile, vraiment, de lui en vouloir. A sa place je serais sans doute transporté de joie, même si avec ma situation actuelle il était sans doute plus probable que j’engrosse une putain des docks qu’une princesse, et compte tenu de ma chance habituelle, sans doute y récolterais-je en même temps quelque maladie ou infection dont on se passerait bien, récoltée dans un endroit tout sauf propre…


Je hochais la tête, tout sourire au plaisir qui semblait avoir un rien assommé mon ami de la haute, qui disait qu’en effet ce n’était pas tous les jours qu’on accouchait d’enfants en bonne santé, à cause des difficultés à en sortir deux coup sur coup sans parler du fait que la mère elle, semblait bien se porter elle aussi.



| Je t’en prie, c’est bien normal. Par les temps qui courent, c’est encore mieux d’avoir à se réjouir pour ce genre de nouvelles plutôt que pour quelque chose de dramatique, alors que le continent tout entier devient fou. Ca fait plaisir du coup de voir que la vie continue de suivre son cours. |


Pour ceux qui le méritent le plus, allais-je ajouter, mais sans être bien sûr de moi. Je ne voulais pas passer pour un flagorneur de bas étage, et montrer que je faisais le pitre tout en le brossant dans le sens du poil. Evidemment, je ne faisais pas à proprement parler de la cour, et je ne voulais pas non plus que l’on puisse Je ricane en tapant l’homme sur l’épaule quand il parle de ce qu’il y a à s’envoyer, niveau boisson.


| Va pour la Treille Auré, on peut bien s’envoyer un godet de qualité pour trinquer à la naissance de tes héritiers. On se finira à la bière de toute façon, je ne compte pas te laisser repartir sur tes deux jambes. |


Il a surtout l’air ivre en fait, le Gareth. Il oublie le nom de son second gamin et m’implore de ne pas le répéter. Je ris de plus belle, presque jusqu’aux larmes. Mais il m’invite à m’asseoir, et je m’exécute tout en séchant les larmes aux coins de mes yeux. Et alors, je repense à tout le reste, quand il me demande comment je vais. Je laisse filer un instant, le temps de remplir deux coupes de vin et de trinquer.


| Aux p’tits Kenning ! Et à leur père qui se rappelle à peine d’eux tellement il a fêté leur naissance… C’est du propre. Ca devrait se monnayer, ce genre d’information… Je plaisante, je plaisante ! Moi eh bien écoute, ça va plutôt bien. Les Dieux ont prouvé que je n’étais pas à un démon à deux pattes. Et j’ai revu ta sœur, aussi. Et j’ai repensé à ce dont tu m’as parlé, la dernière fois. |


Je cache ma gêne et le rouge qui me monte aux joues en buvant goulument dans ma coupe.



Nous Survivons
William Potter

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Ser Potter
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Nous Survivons !
Messages : 261
Membre du mois : 12
Célébrité : Jamie Bell
Maison : Potter
Nous Survivons !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: I'll drink to that... | William    I'll drink to that... | William  EmptyVen 19 Avr - 13:30

Je n’avais pas encore vraiment pris le temps de fêter la naissance de mes enfants. Pas de cette façon en tout cas. Bien trop occupé à veiller sur mon épouse, à profiter de ces deux petits et de la chance presque insolente que j’ai, malgré tout ce qui a pu se passer autour de nous. Alors, forcément, je pousse un peu ce soir, en espérant ne pas avoir le regretter demain.

Je rends son sourire au Potter, hochant la tête, un rien pensif. « La vie continue oui. Pour tout le monde. Parfois, on a tendance à l’oublier quand on a l’impression que tout part dans tous les sens. » Mais il est vrai que ce qui se passe en dehors de la forteresse qu’est devenue l’Ouest a quelque chose d’effrayant, d’autant que je ne sais toujours pas sur quel pied danser avec la Reine et ce qu’elle compte faire face aux deux forces qui s’opposent sur le reste du continent. Mais pour l’heure, il semblerait que j’ai plus à m’occuper de fêter la naissance de mes petits que du reste. Autant essayer de me concentrer sur ça et rien d’autre non ? Tout du moins, rien de désagréable en tout cas.

Je grimace quand il me répond, fixant mon verre à moitié vide avant de me résigner. « Il fallait bien que cela finisse par arriver. Et je préfère que ce soit en ta compagnie qu’avec d’autres qui n’auront aucun scrupules à tenter de me faire déballer tout et n’importe quoi sur la famille royale, mon épouse et j’en passe. » Alors je remplis nos deux verres, n’arrivant même pas à m’offusquer quand il rit aux éclats face à mon trou de mémoire. Difficile de tenir rigueur à William de quoi que ce soit. Il a tellement l’air penaud de ne pas savoir le nom de mes petits… sans compter le fait que moi-même j’ai du mal à m’en rappeler mais c’est un détail sur lequel je préfère ne pas vraiment m’appesantir. J’aimerais dire que mon esprit est tellement encombré par tout ce qui s’est passé que j’ai du mal à me concentrer sur l’essentiel mais je ne suis pas vraiment sûr que cette excuse soit valable. Au final, ne pas chercher à se justifier est peut-être l’option la plus sure, surtout couplée à ces chopes qui n’ont de cesse de se succéder sous mon nez.

Et je lève mon verre, toussant un rire tout en secouant la tête à son toast. « Aux deux petits lionceaux farouchement protégés par leur mère donc. Et dis moi ton prix, je pourrais peut-être y réfléchir. » Je lui décoche un large sourire avant qu’il ne reprenne. Je hoche la tête lorsqu’il évoque l’épisode où il a pu se laver de tout soupçon et je lève un sourcil au reste, surtout à sa mine gênée. Il me faut un temps pour comprendre de quoi il parle et je souffle un « oh » songeur. Avant de retrouver mon sourire et de me pencher vers lui. « Et bien. Dis-moi tout. Tu as repensé à tout cela… et donc ? Ta conclusion ? » Autant y aller franchement non ? Et puis, je ne suis guère en état de faire vraiment dans la subtilité de toute façon.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Gareth Kenning

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Capitaine de la Maison du Roi
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 4118
Membre du mois : 38
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur
I'll drink to that... | William  Kennin11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: I'll drink to that... | William    I'll drink to that... | William  EmptyLun 13 Mai - 21:59

Les choses allaient si vite au Roc, qu’il était difficile de garder le fil. Entre les naissances, les procès, les marchands qui ramenaient tant et plus de nouvelles de l’étranger… Allez savoir ce qui tenait bon avec le temps, ce qui nous permettait de tenir la distance dans un ballet sanglant de rois et de batailles, dans une tempête de lames. J’aime ce genre de moment, avec le genre de personne qu’est William. Parce que ça fait du bien de temps en temps, de se retrouver en compagnie d’un homme qui n’en a pas grand-chose à secouer de tout ce bordel politique, qui se satisferait aussi bien de boire, de jouter, et de rêver simplement de gloire. Il avait raison, toutefois, sur son espèce de mise en garde qui nous ramenait certes à la réalité… Mais qui n’était que la vérité vraie malgré tout.


| J’imagine que tu dois être aussi bien occupé, avec tes nouvelles responsabilités. Ca doit te faire côtoyer plus d’horreurs que de plaisirs, j’imagine. |


Encore que… le connaissant, il devait toujours avoir plutôt un bon filon sur tout ce qui concernait  les bonnes adresses pour picoler… Ou pour baiser, si je me rappelais bien des histoires qui couraient à l’époque de notre jeunesse. Son sourire de héros avait dû en ramener sur ses genoux, des pucelles n’ayant que pour seule hâte de se faire salement dévergonder. L’idée me fit sourire, à l’évocation de tous ces vieux souvenirs. Il n’en restait pas moins que je haussais finalement les épaules, quand il évoquait le fait que moi au moins, je n’aurais pas d’attentes déplacées à son endroit.


| Ben, c’est surtout que je n’ai pas grand-chose à demander. Je ne suis impliqué dans rien, alors… Je n’attends rien de toi. J’ai compris depuis longtemps que reprendre pour de bon mon domaine ne se fera que par mes seuls moyens… Et ce n’est pas une réflexion. J’imagine que ce n’est pas plus mal. Je serais le Seigneur que je dois être, ainsi. |


Si Seigneur je serais pour de bon, finalement… Peut être. Si les dieux sont bons. Je m’empare du verre servi par le Kenning, et trinque avec lui avant de commencer à engloutir le pinard. Pas mauvais, mais qui piquait un peu le palais. Du genre à vous filer des maux de tête comme lors des défilés des troupes en ville, au départ ou à l’arrivée. Il porte un toast à ses gamins, qu’il considère comme des lionceaux. J’imaginais que c’était dur de croire autre chose quand. Je soutiens son regard, rougissant discrètement, essayant de me contrôler, quand il me demanda mon prix pour mon silence.


| … J’en dis que ça peut être elle, mon prix. Si tu me le permets. Je… J’en suis plus digne que la dernière fois, non ? J’ai battu Reyne en duel. Je suis seigneur, toujours en titre certes. Et puis, j’ai battu ton ami le Prince aux joutes. Je ne serais jamais un héros de guerre, Gareth. Mais j’apprécie beaucoup ta sœur. Et j’ai besoin d’amis, d’alliés. Je ne te mentirais pas, ni en te disant que c’est désintéressé, ni en te disant le contraire. La vérité se situe entre les deux. Ta sœur est… Elle est pleine de charmes. Et tout seul je ne reprendrais jamais Godric’s Hall, dont tout le monde se fout. Je veux d’elle, si elle veut bien de moi. |


Oserais-je lui avouer tous les moments passés avec elle ? Sûrement pas.



Nous Survivons
William Potter

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Ser Potter
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Nous Survivons !
Messages : 261
Membre du mois : 12
Célébrité : Jamie Bell
Maison : Potter
Nous Survivons !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: I'll drink to that... | William    I'll drink to that... | William  EmptyLun 3 Juin - 12:07

A regarder William, je me rends compte à quel point les choses ont pu changer depuis notre prime jeunesse, depuis cette époque où mon plus gros problème était de savoir dans quel bordel je finirais ma nuit et quelle demoiselle j’irais taquiner après avoir bu plus que de raison. A dire vrai, je ne sais même pas si je regrette ou non cette période. L’insouciance qui allait avec, fort probablement. J’ai une ombre de sourire à sa remarque et je souffle, d’un ton léger. « Oh, il semblerait que je n’aurais de toute façon pas pu continuer à jouer au petit nobliau arrogant qui se moque de tout et de tout le monde bien longtemps. Autant que j’essaie de me rendre utile comme je le peux. Quant à ce que j’ai pu côtoyer… » J’ai un léger froncement de sourcils avant de souffler, un brin plus sérieux. « Je t’avoue qu’il y a bien des choses que je me serais passé de découvrir. Mais je suppose que cela m’a rendu un peu moins idiot, c’est toujours cela de pris. Et j’ai su profiter des plaisirs que j’ai pu croiser sur ma route. » Je me suis fait un peu plus malicieux à mes derniers mots avant de remplir nos deux verres et de l’écouter, levant un sourcil à ses propos.

« Il y a bien des gens que ce genre de considérations n’arrête pas tu sais. Mais tu as raison, si tu veux être légitime sur ton domaine, c’est encore la meilleure façon de le faire. Quand bien même nous pouvons t’aider matériellement, il faut que la démarche vienne de toi et que tu mènes les hommes. Sinon tu ne seras vu que comme un pantin de la famille royale. » Ce que certains voient chez moi, à n’en pas douter. Mais autant dire que je m’en moque totalement, je ne suis plus à une image déplorable à mon propos près. Je me rends compte que l’alcool ingurgité me fait tout de même oublier, l’espace d’un instant, le nom de mes propres petits. Autant dire que ce n’est guère glorieux et que je ne vais pas m’en vanter mais William semble être plus amusé qu’autre chose à ce propos.

Mais je fronce légèrement les sourcils, me penchant vers lui. « William Potter, tu ne serais pas en train de rougir ? A quoi songes-tu donc ? » Et je n’ai pas le temps d’attendre une réponse que déjà il me l’apporte. Autant dire que je reste interdit quelques instants. Il m’est toujours difficile d’imaginer Alys comme une jeune femme qui pourrait être convoitée, quand bien même elle a l’âge pour cela et que je sais qu’elle est fort agréable à regarder. Je bois tout de même mon verre d’une traite avant de me resservir et de fixer Potter en cillant. « Tu voudrais donc ma sœur. Enfin, je sais que je te l’ai proposée mais… je ne m’attendais pas à ce que cela ressorte comme ça d’un coup, paf. » Paf… l’alcool fait de moi un merveilleux orateur, à n’en pas douter. Et je me frotte la nuque avant de reprendre, plus sérieusement. « Tu en étais déjà digne à mes yeux lorsque nous en avons parlé. Les faits d’armes ne sont rien d’autres que des moyens de se mettre en avant. Cela ne change en rien le caractère d’un homme ou ce qu’il est réellement. Et je sais que tu es un homme de confiance, qui serait capable de devenir malgré tout un héros de guerre si c’était nécessaire. » Je joue un instant avec mon verre, manquant de le renverser, avant d’ajouter, curieux. « Tu as déjà passé du temps avec elle semble-t-il. Et je suppose que tu sais que je ne la forcerais pas à épouser quelqu’un avec qui elle n’aurait aucune affinité. Je ne parle pas d’amour, c’est quelque chose qui n’entre pas en ligne de compte. Mais elle veut quelqu’un qui ait du respect pour elle et avec qui elle pourrait au moins s’entendre. » Ce qui est déjà beaucoup, je l’admets. « Quant au fait que tu aies besoin d’alliés, ce n’est pas une surprise. Et c’est aussi pour ça que j’avais évoqué Alys. Cela montrerait que tu as l’appui des Kenning, mais aussi des Lannister, même si c’est un peu moins direct. Mon épouse appuiera cette union. Et je gage que le couple princier aussi. Tu as plus d’amis que tu ne peux le croire William. » Mais j’avoue, je me demande s’ils ont déjà vraiment pris le temps d’échanger avec Alys. Et si oui, ce qui a pu se passer pour qu’il ose enfin me demander ça.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Gareth Kenning

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Capitaine de la Maison du Roi
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 4118
Membre du mois : 38
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur
I'll drink to that... | William  Kennin11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: I'll drink to that... | William    I'll drink to that... | William  EmptyLun 3 Juin - 21:33

Jamais je n’aurais cru considérer Gareth aussi longtemps comme un ami. Ce n’était pas un mauvais bougre et ça ne l’avait jamais été. Pourtant, il y avait eu ces moments où j’avais cru déceler chez lui un peu d’ambition, ou cette arrogance propre aux gens de notre classe, qui avaient un avenir radieux devant eux et qui n’avaient qu’une seule hâte ; le vivre. J’avais cru que je finirais seul puiné, et aigri, que je servirais quelque cause au lointain, voué à ne rester que second. Second je l’étais toujours. La vie m’avait appris qu’on était toujours le second de quelqu’un. J’aurais pensé que le jeune Kenning, toujours proche du prince, de la maison Royale et forcément de toute cette clique de chevaliers qui gravitaient autour… J’aurais cru qu’il se serait éloigné de ce qu’il était, et de ce qu’il s’était préparé à devenir. Par arrogance ? Non, je ne l’en aurais pas cru capable. Par bêtise, sans doute, mais jamais je n’aurais pu lui jeter la pierre, alors, car bête je l’avais été bien plus, et je l’étais de toute évidence encore aujourd’hui. Ce qu’il me confie sur sa nouvelle vie ne me laisse pas de marbre, loin de là. Car je n’osais pas vraiment imaginer ce qu’il pouvait y avoir au sein d’une maison aussi riche et puissante que celle des Lannister. Tellement de ressorts de puissance et de secrets, tellement de problèmes à anticiper et à régler, ça devait épuiser tout le monde, et porter sur les nerfs. Mais Kenning avait déjà prouvé qu’il était capable de les soutenir.


| Je ne pense pas que tu jouais, sauf ton respect. Mais arrogant on l’était tous, à un moment ou à un autre. Je ne sais pas vraiment si on a tous changé, aussi, mais ce qui est sûr c’est que notre façon de voir le monde a changé, elle. |


Et c’était le peu de le dire, compte tenu des bains de sang qu’il avait dû voir au Nord lors de son abominable campagne contre les sauvageons, ou celles auxquelles j’avais assisté en ma propre maison, en mon domaine propre. C’était ainsi, sans doute. Mais je ne comprenais pas très bien ce qu’il me disait, à propos de mon domaine et des efforts pour le reprendre.


| Je ne serais jamais le pantin de personne... |


Ce n’était pas une bravade courageuse, téméraire et pleine de fiel, mais une simple constatation. Ma famille avait été décimée parce qu’une troupe était volontairement devenue le pantin d’un homme, et ce même homme avait envoyé un autre se battre contre moi. Je n’étais pas l’homme le plus courageux du monde, c’était un fait, mais je ne pouvais pas aller à rebours de toutes les horreurs vécues par les miens.


Mais voilà que le sujet d’un coup s’allège. Très vite. Trop vite. Et ne propulse mon coeur, mes yeux et ma fierté en direction du ciel, comme un gamin pris en faute, qui sait qu’il va s’attirer une bonne dose de jugement dans la poire. Rien de dramatique sans doute mais j’avais surtout peur que Kenning ne tourne la situation en dérision, mais il ne semble pas le faire, et il semble même totalement surpris de la tournure que prend notre conversation. Il prend son temps, me dit qu’il me trouvait déjà digne. La remarque me fait autant plaisir qu’elle m’émeut, mais une part de moi en est malgré tout insupportée, car il est clair que je ne suis pas tout ce qu’il raconte. Mon regard se durcit un rien. Sans doute pas ce qu’on avait espéré ni l’un ni ‘autre, mais je ne réagis que d’impulsion.



| Un héros de guerre ne reste pas le dernier survivant de sa famille. Je me suis battu et j’ai obéi à mon père, mais les héros sont tous morts ce jour-là. Et en est-on un en tuant des compatriotes ? Je n’en sais rien. Mais ce que je sais, Gareth, c’est que je protégerais Alys, et que je lui donnerais un foyer où elle sera bien, une fois que je serais parti le sécuriser. Je… Je crois que je l’aime beaucoup. |


Je m’éclaircis la gorge en toussant dans mon poing fermé, et j’ai du mal à me refaire une contenance.


| J’ai eu des nouvelles du Prince ; j’aurais des hommes pour libérer mon domaine. Ce sera une formalité militaire, si les choses se passent en parfait respect de l’arythmétique. A mon retour, je te ferais officiellement la demande. |



Nous Survivons
William Potter

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Ser Potter
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Nous Survivons !
Messages : 261
Membre du mois : 12
Célébrité : Jamie Bell
Maison : Potter
Nous Survivons !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: I'll drink to that... | William    I'll drink to that... | William  Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
I'll drink to that... | William
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» William Delacroix [ Voleur ]
» Nouvelle Garde [William]
» William Saule [validée]
» The Undertaker Vs William Regal Vs L.Ä Crÿ Vs Maxxie
» Présentation William

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Sud de Westeros :: Les Terres de l'Ouest :: Port Lannis-
Sauter vers: