Tumblr  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

We live to fight another day
MessageSujet: We live to fight another day   Dim 21 Oct - 16:31

La Ville Ombreuse est constamment en effervescence. Elle représente une ville portuaire classique. L’homme natif de Volantis a foulé le sol de nombreuses cités portuaires en se trouvant aux ordres du Tigre. Il sait que ces rues et ruelles parsemées d’échoppes, d’étales et d’odeurs épicées confèrent un charme certain à cette capitale. D’un autre côté, c’est aussi un coupe-gorge idéal. Les hommes intéressés à l’idée faire disparaître quelqu’un ne manquent pas d’opportunités. Les hommes du Tigre ne sont pas à leur premier débarquement. Ils connaissent les risques de ne pas connaître aussi bien les lieux que les locaux, et surtout, ce ne sont pas des enfants de choeur. Ils viennent, ils brisent, ils conquièrent. Irrésistibles, ils sont parvenus à établir la jonction avec Westeros. Le Diadoque de Valyria a mis en place une organisation redoutable pour régir ses forces et en faire une véritable machine de guerre.

Circulant dans ce labyrinthe urbain, Nassio se dirge vers la forteresse des Martell tandis que quelques musiciens jouent de leur instrument à corde. Il se présente aux hommes en faction gardant l’entrée. Son analyse est rapide. Ce ne sont pas des jeunes loups. L’un d’eux présente même une belle cicatrice au visage. Des vétérans gardent la forteresse et finissent par le laisser entrer. Habillé d’un pourpoint gris, il porte sur celui-ci une pièce carrée signifiant son appartenance à la Banque de Fer de Braavos et sur laquelle on aperçoit un casque braavosi entouré de deux épées placées en sens opposé. L’armure n’est jamais très loin pour cet ancien soldat qui la conserve dans ses appartements de Lancehelion.

Il ne s’aventure pas à sa guise dans les travées du « Palais Vieux ». Nassio est escorté par deux gardes et un serviteur. Épié en tant qu’étranger à la stature assez imposante, il soutient le regard fièrement. Le silence instauré est rompu par la venue de la Princesse. L’étranger effectue une révérence à son intention et se redresse ensuite.  «Altesse…»

Son royaume est en difficulté et elle est plutôt jeune. Il est difficile de supposer dans quel état d’esprit elle se présente aujourd’hui. « Je gage que j’ai bel et bien été mandé ici par vous, à moins d’avoir été victime d’un quolibet visant à me nuire. » Si les deux hommes derrière lui détiennent bien une lance, ce sont les seuls éléments laissant penser que la vie de Nassio est en danger. En temps normal, il sait qu’il aurait foulé les marches et les allées du plais de façon à ce que Cleitos Caradreon s’empare d’un castel maculé de sang. « Aggelos Praderion était curieux à l’idée d’échanger avec vous. Il s’agit d’un nouveau continent dont on ne connaît que de peu de choses en réalité. » Cela a  bien plus d’importance aujourd’hui que lors des campagnes passées dans les cités libres.
avatar
Messages : 34
Membre du mois : 12
Célébrité : Gerard Butler
Maison : Demestris
Caractère : Serein - Impitoyable - Observateur - Esclavagiste - Charismatique - Arrogant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: We live to fight another day   Lun 12 Nov - 21:40

L’arrivée du Tigre et de ses troupes suscitait autant de tourments que d’inquiétudes. Pourtant, elle amenait avec elle tout autant d’espoirs et de curiosité. Et j’ai beau être à l’origine de tout ceci, je suis plus que partagée. Je sais fort bien tout ce que cela implique et signifie, tout ce que je vais devoir céder ou concéder… Tout comme je sais que beaucoup ne comprendront pas et finiront par protester un peu plus fort. À les entendre pour certains, j’aurais dû accepter la main mise de l’empire Braenaryon et plier le genou. Mais bien peu sont ceux au courant des demandes et des exigences de ces derniers. Oublier leur mépris et leur rejet, ne pas tenir compte de leur ultimatum ou de leurs injures, étaient bien au-dessus de mes forces. Mais peut-être aurais-je dû, cela aurait évité peut-être bien des morts et de terres brûlées. Ou peut-être pas, peut-être auraient-ils encore une fois eu mieux à faire que de nous venir en aide. Et de toute manière, ces mêmes nobles auraient été les premiers à contester cette décision qu’ils plébiscitaient à présent.
Et si Dorne finit par appartenir à un empire, au moins ai-je décidé duquel, et avec de la chance aurais-je un réel poids et une réelle importance. Oui, il y a là bien trop d’arrogance et d’opiniâtreté de ma part. Mais au moins aurais-je le plaisir de ne pas m’agenouiller face à autrui. Des concessions oui, mais en contrepartie de la tête de nos ennemis, même à long terme, ce n’est pas si cher donné. Et il est certaines choses sur lesquelles je ne reviendrais pas, sur lesquelles je ne pourrais revenir, quand bien même je gage que cela ne sera pas aussi évident ou facile.
Mais nous avons longuement, trop longuement, pesé les avantages et les inconvénients, nous avons réfléchi sur les possibilités… sur toutes les issues possibles. Des sacrifices seront nécessaires, mais cela je le sais depuis longtemps et j’ai accepté. Pour Dorne. Toujours pour Dorne.

Et les avantages ont été bien plus nombreux que les obstacles évidemment, sans quoi aucun des essossiens ne serait présents aujourd’hui. Et parmi ces quelques atouts que le conquérant amène avec lui, il y a la Banque de Fer. Même s’il veut conquérir tout Westeros, même s’il veut ajouter Dorne à ses conquêtes et qu’il lui serait facile de simplement attendre, il serait idiot de sa part de se priver de notre aide. Fragilisée et chancelante, Dorne reste malgré tout plus forte et combative que nos ennemis se plaisent à le croire. Rajouter nos troupes et nos connaissances aux siennes augmente les chances et les possibilités du Tigre, et ce dernier le sait fort bien. Sans quoi, aucun des essossiens ne serait présents aujourd’hui. Pas dans des conditions pacifiques.
Mais pour que nous puissions l’aider, pour que je puisse ajouter mes hommes aux siens, pour qu’il puisse avancer dans la conquête de ce continent, nous devons régler de nombreuses difficultés. Autant commencer par la principale, celle permettant de débloquer le reste, n’est-ce pas ?

Voilà donc pourquoi j’ai aimablement invité le représentant de la Banque de Fer, Nassio Demestris. Je le salue d’un signe de tête, alors qu‘Elios le fait entrer dans mon bureau et qu’il s’incline.

« Lord Demestris » J’esquisse un sourire. « Si tel était le cas, vous n’auriez pas franchi les marches du palais, tout soldat de l’empereur que vous soyez. » Je le fixe et hausse un sourcil. « Nous avons eu des conversations intéressantes lui et moi. Je gage que cela a satisfait sa curiosité étant donné l’avancée des relations entre Dorne et Essos… Je ne l’ai pas revu depuis sa première venue, vous accompagne-t-il ?
Et vous, avez-vous eu le temps de vous familiariser avec Lancehélion ?  Même si elle n’est pas si différente que ça de nombres de cités que vous avez dû arpenter en Essos, contrairement aux autres capitales d’ici. Mais vous aurez bien l’occasion de vous en rendre compte. »


Je lui fais signe de s’installer dans le fauteuil me faisant face, alors que les gardes reprennent leur place de chaque côté de la porte.

« Je suppose que ma demande ne vous surprend pas outre mesure et que vous en avez déjà discuté avec votre empereur. »



UNBOWED - UNBENT- UNBROKEN


Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse de Dorne
Âge du Personnage: 24 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Insoumise. Indépendante. Impétueuse.
Messages : 6577
Membre du mois : 9
Célébrité : Ashley Green
Maison : Martell
Caractère : Impétueuse - Naïve - Loyale – Indépendante - Farouche - Obstinée - Protectrice
Insoumise. Indépendante. Impétueuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: We live to fight another day   Mer 28 Nov - 22:29

Parfois, il se demande pourquoi il a été choisi pour assurer une telle fonction. Les proches du Tigre sont essentiellement des généraux, des hommes de guerre pour faire fonctionner ce régime fondé sur les conquêtes territoriales. Vivre par la guerre implique de ne jamais rechercher une fin à celle-ci. L’emploi de la Banque de Fer se justifie ainsi. Quoi de mieux qu’un ancien général pour la représenter ? Certes, cela a nécessité un certain effort depuis le départ pour que cette puissante institution finisse par servir le Tigre. Ce dernier et ses sbires sont parvenus à faire tomber quelques têtes pour cela.

Nassio demeure impassible à sa première réponse laissant penser qu’elle se doute bien du passé militaire de l’homme originaire d’Essos. Cela ne change rien en réalité. Sa rencontre avec Aggelos Praderion ne semble pas avoir été déplaisante malgré le contexte de celle-ci. « Non, il n’est pas venu avec moi. Mais, j’imagine que vous pourrez le rencontrer à nouveau. » Chacun détient un rôle précis. C’est toute une organisation au profit d’un même but. « Comme vous le dîtes si bien, nous avons arpenté tant de cités qu’il nous est aisé de nous adapter à Lancehélion. » Il fait bonne figure dans son nouveau rôle. L’âge aidant certainement un peu, il ne se laisse pas prendre à défaut. Elle est jeune et subit le supplice d’immenses responsabilités. Lui pourrait être son père et n’a plus rien à prouver ou à rechercher. Il s’installe ensuite sur le fauteuil lorsqu’elle l’invite à le faire.  

Les choses sérieuses débutent. « Je n’ai pas à nourrir une quelconque opinion ou à exprimer une quelconque surprise. Vous demandez. Nous évaluons. C’est ainsi que la Banque de Fer remplit son office, Princesse. » Nassio se redresse sur son fauteuil pour se retrouver avec les doigts entrelacés et les coudes posés en appui sur les accoudoirs. « Sachez en tout premier lieu, que la Banque de Fer est une des plus puissantes banques du monde et se trouve au sein même de l’Empire du Tigre ce qui facilite grandement la proposition que nous pouvons vous apporter. » La Banque de Fer s’invite en Westeros. Les Lannister sont prévenus de l’arrivée de ce puissant concurrent. Une lutte d’influence entre institutions financières se dessine en toile de fond  de cette guerre pour l’indépendance, pour la gloire…

« J’en viens ensuite à répondre à votre interrogation. Oui, sa majesté, le Diadoque de Valyria a été avisé de votre demande par mes soins. Compte tenu de la situation, des contrats conclus avec d’autres éminents clients du Détroit, il convient ensuite de trouver un accord acceptable et qui vous soit pleinement favorable. Seulement, je tiens à vous prévenir en avance de phase, Princesse. Cet accord financier que je peux vous proposer aujourd’hui est assorti de conditions et de propositions. J’espère que vous ne penserez pas que j’ai pour idée de vous abuser au vu de votre jeunesse et de la délicatesse de la situation. Prendre le temps d’introduire ces propositions n’est pas insensé. »
Il marque une pause à la fin de son discours d’introduction ce qui laisse l’opportunité à la Princesse Martell et le temps d’absorber ces informations et de répondre si elle le souhaite.



avatar
Messages : 34
Membre du mois : 12
Célébrité : Gerard Butler
Maison : Demestris
Caractère : Serein - Impitoyable - Observateur - Esclavagiste - Charismatique - Arrogant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: We live to fight another day   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
We live to fight another day
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bite fight...
» Davy Back Fight !
» Dino Fight
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀
» Live your life to death (Featuring Nayki)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown ::  :: Dorne :: Lancehélion-
Sauter vers: