AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Vengeance et Honneur [Feat Argella Durrandon]
MessageSujet: Vengeance et Honneur [Feat Argella Durrandon]   Dim 2 Avr - 20:15

Vengeance et Honneur

L'honneur commande, la vengeance impose

La boue accrochait à ses bottes et le cliquetis de son haubert était couvert par les nombreuses conversations qui émaillaient le camp de l’armée Orageo-Dornienne. Loras Connington n’était cependant pas là pour flâner dans le camp et parler avec les braves qui avaient combattu. Non, il se dirigeait d’un pas déterminé vers la tente royale de sa reine qui l’avait fait appeler. Il ne savait pas vraiment la raison de tout ceci, mais il avait cette impression que ce n’était pas juste pour savoir comment il se portait. L’orageois avait eu quelques blessures légères, mais ce n’était pas si grave, il était prêt à reprendre la guerre dès que possible bien qu’il sentait tout son corps se meurtrir d’une campagne qui ne semblait jamais finir.
Il était également tourmenté, la fin de la bataille et le massacre des bieffois l’avait ébranlé. La vengeance, voilà ce qui avait incité la Reine à tuer les bieffois blessés ou se rendant, alliés du Boucher, il avait au départ rien trouvé à y redire mais maintenant, il doutait. C’était s'aliéner la noblesse du Bief mais il était de toute façon trop tard pour y remédier, ce qui était fait est fait. Pour sa Reine, il avait exécuté ses ordres sans broncher, mais est-ce que l’on pouvait se venger ainsi d’hommes qui n’avaient pas pris part au massacre des orageois ? Où était l’honneur ? Il secoua la tête pour chasser cette sombre pensée. C’était désormais leur propre croix.
Il s’inquiétait également de l’état de l’armée. La victoire était éclatante, l’armée bieffoise avait été durement battue mais ce n’était pas terminé. Le Bief avait encore des ressources, mais eux ? L’Orage avait souffert et l’Ost sous l’oriflamme de Argella Durrandon allait commencer à peiner face à temps de batailles.  

Bha, il n’était pas Roi, n’y même le Général de l’armée alors à quoi bon y réfléchir ? Il n’était que chevalier sous la bannière royale, il obéissait simplement aux ordres et point. Il rêvait pour l’instant d’un bon bain chaud, le temps n’était pas idéal et il avait cette désagréable impression qu’il ne pourrait jamais se réchauffer autrement que dans les bras de Sybille.
À cette idée, il sourit de façon idiote. Ils n’étaient pas encore mariés et pourtant, il n’arrêtait pas de penser à elle et de son étreinte, ses lèvres. Dans sa dernière lettre, il lui avait promis le mariage dès qu’il rentrerait, mais même ça le rendait finalement perplexe. D’une guerre purement territoriale, la religion commençait à se lover dessus, la Sainte Croisade menaçait de redistribuer les cartes et il craignait que cela ébranle un petit peu plus le royaume.
Par les Sept ! Ne pouvait-il pas y avoir une lueur de paix ? Le sol de Westros devait-il se gorger de sang à en devenir carmin pour qu’enfin la paix s’installe ? Que devait-il faire ? Il doutait de tout en ce moment, hérétique, voilà ce qu’il devait être désormais. Il se sermonna intérieurement, chassant ses idées noires. Il devait être alerte face à sa reine et la servir le mieux qu’il le pouvait, ça, il le pouvait et il se l’était juré. Loras allait continuer vaille que vaille à combattre pour la Couronne jusqu’à ce qu’enfin, il puisse se reposer aux bras de Sybille.

Arrivant devant la tente de Argella, Lord Connington regarda les deux gardes en faction et ils lui ouvrirent le passage en lui offrant un léger signe de tête, austère. Il leur rendit le signe de tête et pénétra à l'intérieur et il soupira d’aise, il y faisait chaud et partout où il posait ses yeux, Loras vit le confort et le luxe que réclamait reines et rois. Lui-même avait une tente confortable à cause de son statut de Lord mais c’était tout de même plus spartiate. Il s’avança de quelques pas, Argella était en train d’écrire des missives, absorbée visiblement comme une véritable souveraine et il se mit à sourire en la voyant. Il posa un genou à terre et s’inclina. “Ma Reine, vous m’avez fait appeler ?” Il resta ainsi, posant son bras sur son genou relevé et attendit qu’elle daigne lui offrir l’occasion de se relever.
Il avait été au début sceptique au sujet de cette reine, il l’avait été encore plus lorsqu’elle prit elle-même les armes… Ce n’était pas son rôle, une femme guerrière ! Mais maintenant, il la respectait, elle avait fait tout cela pour le royaume et toutes ses décisions avaient été prise en son âme et conscience pour la sauvegarde de ce dernier. Aurait-il fait pareil ? Certainement pas, se marier avec une dornienne, jamais il ne l’aurait osé mais sans eux, l’Orage serait certainement sous la botte de l’envahisseur. Cela avait dû être une terrible décision et en cela il l’admirait.

Le feu du brasero réchauffa la moelle du guerrier qu’il était et le moelleux du tapis où il était à genoux le réconfortait. Il aurait tout donné pour un bon lit ici même et dormir des jours. Loras Connington releva la tête pour regarder Argella Durrandon, il était maintenant curieux de savoir la raison de cette entrevue. Peut-être était-ce pour lui demander d’aller patrouiller au-delà de la frontière ? Elle cherchait peut-être à pousser son avantage maintenant que Mern IX Gardener était à eux ? D’après ce qu’il avait glané comme informations, l’armée du Bief était en déroute et pousser maintenant pouvait leur offrir l’opportunité d’établir une tête de pont chez l’ennemi ? Peut-être un commandement ? Lui qui sous Argilac s'était vu confier l’Ost principale de l’Orage lorsque son Roi était retourné sauvé son royaume et y mourir ? Non, il ne devait pas trop espérer, lui qui avait pensé garder le commandement, il avait été amer lorsque ce dernier fut confié à Béric Swann, non pas qu’il n’était pas digne, bien au contraire, il le respectait, mais hélas, avoir un instant du pouvoir faisait parfois tourner la tête et si aujourd’hui il l’avait digéré, il se devait de garder la tête froide. Tout ce qu’il espérait, c’était de prouver sa valeur.

made by roller coaster


Griffon Scarlet
« the violent delights have violent ends » by Wiise
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lord Connington
Âge du Personnage: 30 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
♒ The violent delights have violent ends ♒
Messages : 160
Membre du mois : 0
Célébrité : Jack Huston
Maison : Connington
Caractère : ♦ Orgueilleux ♦ Stratège ♦ Cynique ♦ Bon Vivant ♦ Fourbe ♦ Bon Bretteur ♦ Coureur de Jupons ♦ Instruit ♦ Lunatique ♦ Réfléchit ♦
♒ The violent delights have violent ends ♒
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Vengeance et Honneur [Feat Argella Durrandon]   Lun 3 Avr - 23:27

Ces derniers temps, Argella a quelque peu délaissé les missives auxquelles elle devait répondre. Il faut dire que les réunions s’enchaînaient, afin de déterminer la suite des évènements. Elle souhaitait attendre son entrevue avec le Roi Mern avant de prendre des décisions, son Conseil tentait de la persuader qu’il fallait progresser vers le Bief. Ils ne disaient qu'à demi-mot qu’elle était trop naïve de croire qu’elle pourrait raisonner leur prisonnier, même Kevan le laisser entendre. Elle hésite encore, elle pourrait sauver de nombreuses vies en persuadant Mern d’une trêve.

Certes, ç’aurait été plus simple si elle n’avait pas ordonné l’exécution de tous les bieffois à portée de main. Ses conseillers assurent que cette erreur rendra les négociations impossibles. Tous s’accordent sur les faits, mais les avis divergent, Argella a bien du mal à composer avec tout cela. Tout était si simple quand elle n’était encore qu’une princesse. Elle évoluait dans ce monde, seule. Désormais, tout doit êt re décortiqué par des conseillers, elle doit les consulter pour tout et n’importe quoi. Chose qu’elle n’a guère, ou si peu, fait jusqu’ici, mais elle réalise son erreur. Non pas qu’elle doute de toutes ces décisions, un bon Roi n’est pas égoïste et se doit d’écouter ceux qui l’épaulent.

Finalement, un Roi ou une Reine, n’a qu’une infime marge de manoeuvre. Son père, pourtant, parvenait aisément à faire entendre et respecter son point de vue jusqu’à faire plier ses conseillers, pourquoi pas elle ? Argella ne souhaite pas descendre la mémoire d’Argilac, mais le royaume serait peut-être en paix s’il avait écouté ses conseillers. S’il y a bien une chose qu’elle ne souhaite pas reproduire, ce sont les erreurs de feu son père.

Elle doit apprendre à faire confiance, mais pour cela, elle doit aussi savoir si la réciproque est vraie. La défiance les uns envers les autres ne feraient que les ralentir et ne mènerait nulle part. Elle est la première à reconnaître cette règle, mais pas la première à l’appliquer. Ca doit changer, elle doit changer. Pour le royaume. Ne plus penser pour elle, penser pour les autres. Argella a déjà commencé le sacrifice d’elle-même au profit des autres, en épousant le prince dornien, elle travaille chaque jour à rendre cette alliance durable et prospère, mais au vu des dernières missives reçues…

La jeune femme soupire, elle doit présenter tout ça au conseil. Fort heureusement, l’entrée d’un homme lui offre un moment de répit. Comme le veut le protocole, mais surtout le respect envers son souverain, l’homme pose genou à terre. Elle en profite pour l’étudier, ce n’est pas la première fois qu’elle le voit, il lui avait fait un rapport complet des actes du boucher à son retour avec l’Ost, mais elle avait été trop ébranlée par ce qu’elle apprenait pour poursuivre leur entretien.

“Je vous prie de vous relever Lord Connington et installez-vous à ma table.” Parfois, il lui arrive de se demander quel noble orageois ses parents lui auraient fait épouser, si elle n’en avait pas décidé autrement à 17 ans. Elle sait, que Lord Connington n’est pas encore marié, bien qu’elle a eu l’occasion de rencontrer sa fiancée à Accalmie. Ou bien aurait-ce été un Buckler, Karnal aurait été son souhait le plus cher. Peut-être Liam? Ou encore ce Connington, tous auraient été de bons partis, l’un d’eux serait devenu Roi de l’Orage. Au lieu de quoi, elle y a gagné un Prince Dornien. Si elle avait su, elle n’aurait pas été si butée à vouloir davantage ressembler à un prince.

“J’aimerais connaitre votre avis sur la situation qui est la nôtre.” Dit-elle. Comme à son habitude, elle ne tourne pas autour du pot, rentre directement dans le vif du sujet. “Sans fioritures, avec franchise.” Ajoute-t-elle pour bien se faire comprendre. Argella ne compte pas lui annoncer de but en blanc la raison de sa venue à elle, d’abord, elle doit déterminer si elle fait le bon choix. Ou plutôt, si la Reine-Mère fait le bon choix.




COME WHAT MAY
I AM WAR. THOU SHALT MAKE WAR, TO LOSE REASON.
COME WHAT MAY,
I AM HELL. HELL THOU SHALT LIVE
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine de l'Orage & Dame d'Accalmie. Epouse de Roward Martell, Princesse de Dorne.
Âge du Personnage: 24 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING. A BODY DEVOURED BY HATED, MOTIVATED BY REVENGE.
Messages : 2634
Membre du mois : 25
Célébrité : Bridget Regan
Maison : Durrandon
Caractère : Impétueuse, Passionnée, Bagarreuse, Indépendante, Fière, Téméraire, Intransigeante, Aventurière
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING.  A BODY DEVOURED BY HATED,  MOTIVATED BY REVENGE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Vengeance et Honneur [Feat Argella Durrandon]   Dim 9 Avr - 11:12

Vengeance et Honneur

L'honneur commande, la vengeance impose

D’un geste, Loras se releva et remercia sa reine de l’invitation en lui faisant un léger signe de tête sincère, bien heureux de pouvoir s’asseoir. Toujours aussi curieux de voir la raison pour laquelle il avait été convié ici, le Lord de la Griffonnière eut un léger sourire lorsque sa reine en vint à parler franchement.
Ainsi donc elle voulait savoir ce qu’il pensait de la situation et sans aucune langue de bois ? Voilà qui était dangereux, pouvait-il se permettre d’être totalement sincère ? Oh il aimait Argella Durrandon, elle avait sauvé le royaume, mais il n’était pas forcément toujours d’accord avec ses idées. S’installant confortablement dans le siège de campagne, il plongea son regard dans celui de sa reine et soupira légèrement. “Franchement, ma Reine, je crois que nous sommes dans une situation périlleuse.” Il fit une légère pause pour remettre les idées en place. “Notre armée bien que valeureuse se réduit au fil des combats. À ce rythme, je doute que nous puissions continuer la guerre indéfiniment.”

“Voilà mon avis ma reine, nous sommes dans une impasse, il va falloir faire des concessions si nous ne voulons pas être noyés.” Il bougea légèrement sur sa chaise et croisa les bras, il était temps de voir ce que sa reine allait penser de son avis sur la situation. Il avait bien évidemment parlé uniquement du côté militaire, pour la politique, il préférait encore se réserver, si jamais elle désirait son avis, il le donnerait, mais si Loras n’avait pas été tendre maintenant, parlé de politique serait très certainement encore pire.

Dehors, le vent arriva, mordant, humide, faisant claquer les oriflammes de l’Orage, quelque chose dans l’air laissait sentir que la guerre n’était pas finie et en y repensant, Loras se demandait quand le moral de l’armée allait flancher ? Ils étaient des professionnels, mais désormais, il y avait aussi des paysans qui formaient les rangs. Il y avait les récoltes, l’envie de retrouver le feu de sa maison. Le royaume avait siphonné les gens valides et pourtant, ils n’étaient pas assez nombreux pour faire face au Bief. Et puis que dire de la Sainte Croisade ? Oh il ne s’inquiétait pas des orageois mais plutôt du Val, de l’Ouest. Ils étaient encore neutres, mais à cette guerre territoriale s'ajoute une guerre religieuse et savoir qu’il était dans le même panier que les dorniens, il en frissonna. “Je tiens cependant à rajouter une chose avant que vous ne décidiez si ma franchise était-ce que vous attendiez. Il faut conserver l’armée dornienne avec nous si nous voulons gagner. Seuls, nous risquons le pire et je doute que la dragonne et le loup viennent nous aider…. En réalité.... L’union du feu et de la glace va très certainement modifier le rapport de force et faire se réveiller les royaumes neutres…”

Il y avait tellement de choses qui arrivaient sur eux, il n’aurait pas aimé être à la place d’Argella, d’une quelconque tête couronnée en fait. Lui obéissait, c’était plus facile même si parfois, obéir pouvait peiner son âme à cause d’actes odieux.

made by roller coaster


Griffon Scarlet
« the violent delights have violent ends » by Wiise
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lord Connington
Âge du Personnage: 30 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
♒ The violent delights have violent ends ♒
Messages : 160
Membre du mois : 0
Célébrité : Jack Huston
Maison : Connington
Caractère : ♦ Orgueilleux ♦ Stratège ♦ Cynique ♦ Bon Vivant ♦ Fourbe ♦ Bon Bretteur ♦ Coureur de Jupons ♦ Instruit ♦ Lunatique ♦ Réfléchit ♦
♒ The violent delights have violent ends ♒
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Vengeance et Honneur [Feat Argella Durrandon]   Lun 8 Mai - 18:40





COME WHAT MAY
I AM WAR. THOU SHALT MAKE WAR, TO LOSE REASON.
COME WHAT MAY,
I AM HELL. HELL THOU SHALT LIVE
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine de l'Orage & Dame d'Accalmie. Epouse de Roward Martell, Princesse de Dorne.
Âge du Personnage: 24 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING. A BODY DEVOURED BY HATED, MOTIVATED BY REVENGE.
Messages : 2634
Membre du mois : 25
Célébrité : Bridget Regan
Maison : Durrandon
Caractère : Impétueuse, Passionnée, Bagarreuse, Indépendante, Fière, Téméraire, Intransigeante, Aventurière
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING.  A BODY DEVOURED BY HATED,  MOTIVATED BY REVENGE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Vengeance et Honneur [Feat Argella Durrandon]   Mar 9 Mai - 19:14

Vengeance et Honneur

L'honneur commande, la vengeance impose

Loras écouta sa reine sans broncher, elle avait ses idées et il ne pouvait que respecter cela. Elle lui avait demandé son avis et elle l’avait écouté et maintenant, c’était le sien qu’elle donnait et il faisait force de loi. Buvant son verre de vin, il réfléchissait. Elle voulait que l’armée attaque, mais il ne partageait pas cet avis quand bien même il brûlait de le faire, mais le souci restait les troupes et l’ennemi en face. Sans l’aide de leurs alliés, ils étaient dans une sombre impasse qui pouvait se solder par une défaite totale et ça, il ne pouvait que difficilement l'accepter. Mais si la reine désirait attaquer, alors les nobles devaient s’y plier et réfléchir le plus sereinement à un plan d’attaque. Si le Nord et Peyredragon ne pouvaient pas aider, c’était un souci. Les Dorniens sont valeureux, mais ils n’étaient pas légion et eux même devait subir les attaques du Bief, combien de temps resteront-ils à les aider avant de partir pour leur royaume ? “Je vois. Si votre désir est de porter l’attaque alors je ne peux pas le réfuter.” Une nouvelle gorgée de vin, songeur. Attaquer le Bief, il n’osait pas imaginer le sang qui allait couler, les nobles bieffois peuvent se permettre d’envoyer des hommes à la mort, eux, c’était autre chose.

À dire vrai, il n’aurait pas aimé être à la place de Beric Swann, diriger l’armée en l’état ne devait pas être une partie de plaisir et surtout s’il devait la mener au combat avec l’effectif qu’il avait, enfin avec les dorniens, c’était jouable, tendu mais jouable. “Avec de la chance, la noblesse bieffoise va s'écharper devant le trône vide. Et cela peut nous permettre de frapper des armées désorganisées.” C’était une possibilité même si Loras savait que certains nobles de Mern IX Gardener étaient de vrais combattants et fins stratèges.
Il avait également ressenti une pointe d'amertume dans sa voix lorsqu’elle avait évoqué l’aide venant de la dragonne et il ne pouvait que la comprendre. Devoir être débitrice pour une tête couronnée vis-à-vis d’une autre était quelque chose de désagréable, car un jour ou l’autre, il y aura une demande et il serait impossible de s’y soustraire.

En définitif, l’Orage n’était pas encore sortie de l’auberge. Il fallait trouver le moyen de bloquer le Bief et son armée populeuse… Et si le salut ne venait non pas de la force, mais de la ruse, de politique ou ce genre de chose ? Ce n’était certes pas honorable comme le dictait la conduite des chevaliers de l’Orage, mais avaient-ils le choix ? Mais de ça, il n’en parlerait pas à la Reine, pas encore, il devait y réfléchir, c’était préférable que de donner des idées dans le vent. Par les Sept, il avait cette désagréable sensation que la guerre leur échappait. Il avait peur, peur de voir les bannières Gardener flotter sur Accalmie, peur de voir les armées du Bief franchir la frontière sans résistance. Non, il fallait absolument gagner à Grassy Vale, mais honnêtement, il doutait qu’une bataille rangée soit la meilleure des solutions. Il termina son verre, appréciant la saveur qui venait caresser son palais et reposa le récipient vide, jouant avec ce dernier, son pouce effleurant le verre. “A dire vrai, ma Reine.... J’ai l’impression que nous sommes dans une impasse. Nos actions auront des conséquences dangereuses pour le royaume… Toutes les actions.” C’était peut-être fataliste, voir défaitiste, mais il fallait qu’il le dise, il avait besoin de partager cet avis pour que sa reine lui redonne confiance. Mais il se rendit compte, certes trop tard qu’il donnait l’air d’un homme fatigué. Il se mit alors à rire et il secoua la tête. “Pardonnez-moi, je crois que je suis encore fatigué des combats. Quoi que vous décidiez, je vous suivrais. L’Orage n’est pas vaincu, vous avez raison de vouloir le montrer.” Et malgré ses doutes, oui, il avait confiance en elle, il se resservit en vin, remplissant celui de sa reine et dans un sourire, il leva son verre. “A l’Orage et à la Reine !”
Il but d’un trait le verre avant de rire, la fatigue et l’alcool ne faisait pas bon ménage et il avait presque honte de faiblir avec seulement deux verres… Plus ceux avant de rejoindre la tente de Argella. Il bougea légèrement sur sa chaise avant de se détendre, étendant ses jambes pour profiter d’un peu plus d’espace. Il se détendit légèrement, amusé dans un sens de voir à quel point sa reine pouvait être rusée, car le vin n’était pas là que pour les convenances.

made by roller coaster


Griffon Scarlet
« the violent delights have violent ends » by Wiise
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lord Connington
Âge du Personnage: 30 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
♒ The violent delights have violent ends ♒
Messages : 160
Membre du mois : 0
Célébrité : Jack Huston
Maison : Connington
Caractère : ♦ Orgueilleux ♦ Stratège ♦ Cynique ♦ Bon Vivant ♦ Fourbe ♦ Bon Bretteur ♦ Coureur de Jupons ♦ Instruit ♦ Lunatique ♦ Réfléchit ♦
♒ The violent delights have violent ends ♒
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Vengeance et Honneur [Feat Argella Durrandon]   Dim 14 Mai - 11:57

Son souhait ? Pas vraiment, mais elle doit penser aux intérêts du royaume, ils ne peuvent indéfiniment rester dans le rôle défensif sans passer pour des pleutres. Le Conflans les a envahis, le Bief en a fait de même, il n’y aura pas de troisième fois. 2 invasions en l’espace de quelques semaines, c’est plus que ce qu’ils peuvent tolérer. Elle fait peut-être preuve de trop d’optimisme, mais ils doivent de nouveau prouver que le nombre ne fait pas la victoire. Ils peuvent l’emporter. Ils doivent.

Elle a donné ses ordres au Général, si son entretien avec le Roi du Bief n’aboutit à rien, ils feront mouvement. En l’état actuel, ils ne peuvent leur permettre de se réunir. Ils ont mis Grassy Vale en déroute, mais des renforts arrivent de Pont l’Amer et Cendregué. Cette fois, elle n’attendra pas, elle ne laissera pas une chance de tous se regrouper, de devenir aussi nombreux que la coalition Riverains-Bieffois à leur frontière, qui les a poussé à rebrousser chemin vers les Montagnes. Elle doit profiter que le Conflans soit occupé ailleurs pour s’occuper du Bief. C’est risqué, elle mène peut-être ses hommes à la défaite, ou à la victoire, mais elle n’hésitera plus. Cette victoire a redonné du courage aux soldats, ils doivent en tirer le meilleur tant qu’il est encore temps.

Peut-être que la noblesse s'étrillera devant le trône laissé vide face à l’absence de leur Roi, c’est une possibilité et elle compte sur Kevan pour en rallier quelques uns sous leur bannière. Elle n’envie pas la place de ce dernier. Déchu par un royaume entier, déchu par une habile manoeuvre pour l’éloigner du trône. Mais quiconque à décacheté le Sceau de la Reine en répondra, tôt ou tard. Ils devront se battre pour placer Kevan sur le trône qui lui reviendra.

Il la suivra, quoi qu’il en coûte. Loras lui laisse l’impression d’être défaitiste, en dans le même temps, prêt à tout pour défendre le royaume. Elle ne sait que trop quoi en penser, elle ne peut placer sa confiance dans une psyché si ambiguë. Mais sa mère semble lui porter beaucoup de considération et si son père a placé ses hommes sous le commandement du Lord ce n’est sans doute pas sans raison. Finalement, il se met à rire, à remplir de nouveaux leurs gobelets pour de nouveau vider le sien d’une traite.

“Lord, vous me semblez fort à votre aise en ma présence, est-ce là le fait de vos relations avec mes royaux parents, ou l’alcool vous fait-il déjà défaut ?”  Si l’on y prête attention, on peut entendre l’amusement dans sa voix, un homme qui ne tient pas l’alcool est source de dérision. “Dois-je faire venir une bassine ? J’apprécierai peu devoir demander à mes servants de nettoyer votre manque de retenue.” Dans le même temps, elle s’empare de la carafe et remplit encore le verre de son compagnon de table. Elle le met clairement au défi. Pourquoi pas ? Ils ont remporté une belle victoire sur l’ennemi, autant se détendre tant qu’on le peut encore.




COME WHAT MAY
I AM WAR. THOU SHALT MAKE WAR, TO LOSE REASON.
COME WHAT MAY,
I AM HELL. HELL THOU SHALT LIVE
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine de l'Orage & Dame d'Accalmie. Epouse de Roward Martell, Princesse de Dorne.
Âge du Personnage: 24 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING. A BODY DEVOURED BY HATED, MOTIVATED BY REVENGE.
Messages : 2634
Membre du mois : 25
Célébrité : Bridget Regan
Maison : Durrandon
Caractère : Impétueuse, Passionnée, Bagarreuse, Indépendante, Fière, Téméraire, Intransigeante, Aventurière
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING.  A BODY DEVOURED BY HATED,  MOTIVATED BY REVENGE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Vengeance et Honneur [Feat Argella Durrandon]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Vengeance et Honneur [Feat Argella Durrandon]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Argella Durrandon
» Renom et honneur du marine Walter C Drake
» Renom, Honneur et Wanted d'un Nain?!
» Barikad Crew-- Amour Infini-- Honneur à la femme haitienne
» Amy of Leeds : Reine de Coeur, à vous l'honneur !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Sudiens
 :: Les Terres de l'Orage
-
Sauter vers: