AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Perfect illusion - [Terminé - Tour IV]
MessageSujet: Perfect illusion - [Terminé - Tour IV]   Dim 19 Mar - 10:55






Terres de l'Orage

An 0, Mois 10.


Délicatement, prenant garde à ne pas lui faire mal, je savonnais les cheveux de la Reine de l’orage. Je l’avais fait soulever la tête afin de pouvoir récupérer l’ensemble de sa chevelure. Je l’avais d’abord enduite de savon, avant de la masser pour l’en imprégner et chasser toutes les saletés qui s’y étaient accumulé. Mes doigts remontaient doucement sur sa longueur puis se posèrent sur son cuir chevelure. Je les posais dessus puis effectuer quelques ronds avec mes pouces, pour le masser. La Reine Mère avait été très exigeante sur la manière de la laver et j’avais du très vite apprendre et m’adapter, pour son plus grand plaisir. Avant de me confier au service de sa fille, elle m’avait déclaré que mes doigts de fée lui manqueraient surement. Je l’avoue, j’aurais été réellement domestique, cela aurait éveillé en moi une grande fierté. Là, cela m’avait rendu indifférente. J’avais d’autres tâches dont je devais m’acquitter, et la satisfaire n’avait été qu’un moyen d’y arriver.

Je n’étais pas arrivée depuis très longtemps auprès de la Reine de l’Orage. A peine deux nuits, et une journée pour être précise. La veille, elle s’était passée de mes services et ne les avait réclamés qu’à la nuit tombée ce jour pour sa toilette. J’étais entrée sans un mot dans ses quartiers, m’inclinant respectueusement devant elle. Puis j’avais multiplié les allers retours pour apporter assez d’eau pour qu’elle puisse se baigner. Poster les sceaux remplis n’étaient pas une mince affaire, mais je m’en étais acquittée sans m’en plaindre, sans réclamer la moindre aide et dans le silence le plus total. Je l’avais ensuite fait chauffer, puis remplis le bac. Une fois cela fait, je m’étais de nouveau inclinée devant la reine et lui avais indiqué d’un léger signe de main et de tête que son bain était prêt. Je l’avais laissé approcher, les yeux rivés vers le sol, puis l’avais aidé à se déshabiller sans jamais toucher sa peau outre mesure, sans la détailler non plus. Je connaissais mon rôle et je ne ferais rien qui pourrait la pousser à me congédier. Je l’avais aidé à entrer dans l’eau dont j’avais plusieurs fois vérifié la température et l’avais laissé profiter de son bain de nombreuses minutes sans la solliciter, sans la gêner. Je me faisais discrète, semblable à une ombre.

J ‘avais commencé sa toilette, ensuite, par ses cheveux, afin qu’elle s’habitue un peu à ma présence, et à ma personne. Je ne savais pas si elle voulait d’ailleurs que je lave son corps ou si elle préférait s’en charger seule. Sa mère n’aimait pas s’en occuper et m’avais demandé de le faire à sa place. Pour autant cela était connu que les deux Reines ne se ressemblaient pas. Argella tenait bien plus d’une guerrière que d’une lady aux dires des domestiques du château… Et de ses soldats également. Ils en parlaient non sans une certaine admiration même s’ils étaient nombreux à penser que la place d’une femme n’était pas à la guerre, mais dans une demeure protégée, à porter les enfants de son époux… Son époux dornien. J’avais été rassurée de savoir que le frère aîné du Prince de Dorne n’était pas ici. Cela aurait posé de grand problème à ma mission si ça avait été le cas. Je doutais que Roward me reconnaisse. Il n’avait pas dû prêter attention à moi lors de notre jeunesse et je ne l’avais jamais côtoyé comme j’avais côtoyé son frère. Je secouais la tête pour chasser cela de mon esprit. Je quittais les cheveux de la reine pour récupérer un bac d’eau limpide et les rincer autant que cela était nécessaire. Cela fait, j’ouvrais pour la première fois la bouche et demandais à la reine, doucement et respectueusement Désirez-vous que vous lave votre Majesté ?



Don't show me your weakness
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Danseuse dans la Troupe Jehän Drüss
Âge du Personnage: 20 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
«Danse et éclaire la voie »
Messages : 229
Membre du mois : 0
Célébrité : Gaia Weiss
Maison : Aucune. Solvej est une ancienne danseuse sillonant les routes. Désormais elle est servante auprès d'Argella Durrandon
Caractère : Menteuse ● Discrète ● Manipulatrice ● Adroite ● Douce ● Blasée ● Craintive ● Réaliste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org
MessageSujet: Re: Perfect illusion - [Terminé - Tour IV]   Lun 8 Mai - 18:06

Tandis que la tempête fait rage à l’extérieur, elle ne prête guère attention à ce qui se passe autour d’elle. Elle a demandé à ce qu’on lui prépare un bain et elle avait bien vu la jeune servante aux cheveux d’or s’affairer pendant que celles habituellement à son service lui apportait le repas du soir. Elle n’est pas vraiment d’humeur à partager son repas autour d’une table empli de nobles, elle n’aspire qu’à la tranquillité. La pièce éclairée par de multiples bougies et le silence qui règne est exactement l’ambiance qu’elle recherche, le calme.

Lorsque le bain est prêt, la jeune femme congédie tout le monde et se fait aider de la nouvelle pour se dévêtir. L’eau chaude entoure agréablement son corps transie de froid par la journée passé à l’extérieur. La pluie est tombé dru toute la journée, sans parler des éclairs qui n’ont eu de cesse de zébrer le ciel. Les étrangers qualifient ce climat d’inhospitalier, exécrable, pour elle c’est la maison. Elle préfère de loin les orages de ses terres, au désert de Dorne. Seul un orageois peut apprécier le climat. L’arrivée de l’automne ne change pas grand chose au climat des terres de l’Orage, ce dernier ne tire pas son nom de nulle part.

Les doigts filent entre ses cheveux, s’emmêlent quelquefois dans les noeuds, Argella n’en fait aucunement de remarques désobligeantes. Au contraire, même ces petits accrocs ne lui déplaisent pas. Sa chevelure a toujours été son péché mignon, elle aime qu’on les lave, les brosse, les coiffe. Elle rechigne bien plus sur le port d’une robe, que sur le port d’une coiffure sophistiqué, sauf lorsqu’elle n’a vraiment pas le temps. En outre, la servante semble s’y connaître et petit à petit la Reine se détend totalement dans son bain.

Elle regrette presque que ce soit terminé lorsque la servante fait couler de l’eau propre sur sa chevelure. Elle s’enquit ensuite de ce qu’elle doit faire. “Le dos je te prie.” Le reste, elle est assez grande pour s’en charger. Rare sont les fois où elle se laisse totalement toiletter par ses servantes, quand bien même c’est leur travail. Elle se redresse dans l'eau pour laisser librement l'accès à la jeune femme de passer le linge dans son dos.

“Tu es bien silencieuse. Tu te nommes Solvej de ce qu’on m’a dit, d’où viens-tu?” Argella ne copine pas avec ses servantes, cependant, elle n’est pas hautaine et apprécie de temps à autres de converser avec les jeunes, comme moins jeunes, femmes de son entourage. Ne serait-ce que pour savoir à qui elle a affaire et s’assurer qu’aucun mal ne leur est fait. Le premier qui ose maltraiter ses filles ne s’en sort pas sans en subir les conséquences.




COME WHAT MAY
I AM WAR. THOU SHALT MAKE WAR, TO LOSE REASON.
COME WHAT MAY,
I AM HELL. HELL THOU SHALT LIVE
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine de l'Orage & Dame d'Accalmie. Epouse de Roward Martell, Princesse de Dorne.
Âge du Personnage: 24 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING. A BODY DEVOURED BY HATED, MOTIVATED BY REVENGE.
Messages : 2779
Membre du mois : 74
Célébrité : Bridget Regan
Maison : Durrandon
Caractère : Impétueuse, Passionnée, Bagarreuse, Indépendante, Fière, Téméraire, Intransigeante, Aventurière
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING.  A BODY DEVOURED BY HATED,  MOTIVATED BY REVENGE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org/ En ligne
MessageSujet: Re: Perfect illusion - [Terminé - Tour IV]   Lun 15 Mai - 22:25






Terres de l'Orage

An 0, Mois 10.


Je fais attention à ne pas trop tirer les cheveux de la Reine de l’orage. J’ai besoin de rester sa domestique et si possible me hisser à la place de sa favorite. C’est là le but de ma présence ici. J’y étais arrivée sans réel effort auprès de sa mère. Je savais les deux femmes différentes, mais j’espérais malgré tout que mon professionnaliste et mon application suffiraient. Je prenais soin de ne pas faire le moindre faux pas. je ne me risquais à aucune indiscrétion, exécutant mes tâches sans poser de questions, sans faire la moindre vague, sans discuter non plus. Je m’appliquais avec soin et ne sortais pas du rang. C’était là quelque chose que je savais bien faire pour l’avoir toujours fais.

Je lui propose de la laver si elle le désirait. Sa mère me le demandait quelques fois et je la savais toujours satisfaite de mon travail. Ou du moins elle ne m’avait jamais donné à penser le contraire. La guerrière me demande de m’atteler à son dos et je le fais immédiatement. J’enroule délicatement ses cheveux en un chignon que je fais tenir avec une pince. Je me saisis ensuite d’une éponge et la trempe dans la baignoire. Puis je la frotte contre un savon, avant de la poser sur la peau de la jeune femme. Je commence par les épaules, n’hésitant pas à appuyer sur ses muscles noués, puis redressant doucement, sans oublier la moindre parcelle de peau. Je ne peux pas m’empêcher de penser qu’elle est une très belle femme. Beaucoup d’hommes devaient se damner pour s’attirer ses faveurs, même au-delà de son titre. Elle respirait la noblesse et sa peau était soyeuse, comme celles des femmes de son rang. La nature l’avait dôté d’un très beau corps et de traits de visage fin, délicat. Oui elle était vraiment très belle. Je me donnais l’impression d’être une souillon à ses côtés. Aurais-je été aussi jolie qu’elle si j’avais vécu, non pas au côté de ma mère mais de mon père ?

Le fils de mes pensées d’interrompit quand elle reprit la parole. Elle m’indiqua que j’étais bien silencieuse, avant de me demander confirmation sur son prénom, puis m’interroger. Je trempe une nouvelle fois l’éponge dans l’eau, puis la repasser sur sa peau avec autant de son que précédemment. Vous me voyez flattée Majesté que vous puissiez connaître mon prénom. lui dis-je avec respect. Mon ton n’était pas très élevé. Je n’avais plus vraiment l’habitude de tenir une conversation – je ne l’avais jamais vraiment eu d’ailleurs - C’était un exercice auquel je me prêtais de moins en moins. Je ne saurais vous répondre Majesté. Je suis d’ici et d’ailleurs. Je ne lui mentais pas. C’était là la stricte vérité. Mais j’ajoutais doucement, sans m’arrêter de la baigner. Je suis née sur une route, mais je ne sais où. Cela n’a jamais eu d’importance. finis-je par lui dire. Je ne relançais pas et n’allais pas plus loin. Ce n’était là mon rôle que de m’étendre sur la vie insignifiante que j’avais toujours menée. Nous évoluions dans deux univers différents et cela même si je me savais déjà un peu de sang noble. J’avais été éduquée ainsi. Et je restais personne. Si demain je devais mourir, personne ne me pleurerait, personne ne s’en préoccuperait non plus. Je ne manquerais à personne et j’en étais parfaitement consciente.



Don't show me your weakness
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Danseuse dans la Troupe Jehän Drüss
Âge du Personnage: 20 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
«Danse et éclaire la voie »
Messages : 229
Membre du mois : 0
Célébrité : Gaia Weiss
Maison : Aucune. Solvej est une ancienne danseuse sillonant les routes. Désormais elle est servante auprès d'Argella Durrandon
Caractère : Menteuse ● Discrète ● Manipulatrice ● Adroite ● Douce ● Blasée ● Craintive ● Réaliste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org
MessageSujet: Re: Perfect illusion - [Terminé - Tour IV]   Jeu 18 Mai - 18:28

Avec les années, Argella préfère se forger sa propre opinion. A l’origine, par contradiction avec sa mère, qui ne voit que la servitude des gens qui travaillent pour eux. Rowenna était hérissé de voir la princesse sympathiser avec leurs employés. Avec le temps, parce qu’elle aime savoir à qui elle a affaire. Puis, les servants ne sont simplement pas des esclaves, ils méritent  une certaine considération pour leur travail. Ils restent des personnes, avec une vie, un passé et parfois, ce dernier se révèle intéressant malgré leur basse naissance.

Argella s’intéresse donc aux gens, surtout ceux qui l’entourent quotidiennement. C’est aussi un moyen de décompresser, côtoyer un citoyen qui n’a pas de doléances à lui présenter. Déjà quand elle était princesse le travail lui revenait lorsqu’aucun de ses parents n’était présent, désormais Reine ça n’en finit plus. Elle aimerait autant pouvoir se concentrer pleinement sur les batailles qui ne manqueront pas d’arriver prochainement. Le massacre de Tinivel ne restera pas sans conséquences.

Les mains délicates de Solvej dans ses cheveux achèvent de la détendre de sa journée harassante. Elle décide de mettre un terme à ce silence, même si ce dernier est apaisant. Elle se demande qui est cette nouvelle jeune fille à son service. Son nom, elle l’avait demandé aux autres servantes qu’elle connaît depuis fort longtemps, contrairement à Rowenna, sa fille ne ressent pas le besoin de renvoyer quiconque la contrarie quelque peu. Il faudrait vraiment commettre une terrible erreur pour qu’Argella en renvoi une. Celle que remplace Solvej est apparemment souffrante et n’aurait pas survécu au voyage d’Accalmie à Tinivel.

La jeune Solvej est donc d’ici et d’ailleurs, peut-être des parents commerçants, une mère forcée d’accoucher sur une route entre deux transactions. Bien sur, il ne s’agit que de suppositions, sa servante semble tout ignorer de ses origines. “N’as-tu pas été élevée par celle qui t’a mise au monde ?” S’enquit-elle donc. Si elle avait été abandonnée sur le bord de la route, elle n’aurait simplement pas survécu. Elle a forcément été élevée par quelqu’un. “Ou ton géniteur ?”

Il est courant que les femmes ne survivent pas à l’accouchement, d’autant plus si celles-ci accouchent sur la route. Le taux de mortalité maternelle est grand. Les risques ne sont pas moindres pour la noblesse, quand bien même disposent-ils des mestres. La mort frappe sans distinction. “Va t’asseoir, je termine.” Demande-t-elle lorsque sa servante eut fini de laver son dos. Argella s’empare de l’éponge et termine ce que Solvej à commencer. “S’il te plait, sers moi un verre de vin.”




COME WHAT MAY
I AM WAR. THOU SHALT MAKE WAR, TO LOSE REASON.
COME WHAT MAY,
I AM HELL. HELL THOU SHALT LIVE
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine de l'Orage & Dame d'Accalmie. Epouse de Roward Martell, Princesse de Dorne.
Âge du Personnage: 24 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING. A BODY DEVOURED BY HATED, MOTIVATED BY REVENGE.
Messages : 2779
Membre du mois : 74
Célébrité : Bridget Regan
Maison : Durrandon
Caractère : Impétueuse, Passionnée, Bagarreuse, Indépendante, Fière, Téméraire, Intransigeante, Aventurière
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING.  A BODY DEVOURED BY HATED,  MOTIVATED BY REVENGE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org/ En ligne
MessageSujet: Re: Perfect illusion - [Terminé - Tour IV]   Mar 18 Juil - 22:24






Terres de l'Orage

An 0, Mois 10.


La nouvelle reine de l’Orage m’interrogeait sur mon histoire alors que je l’aidais à faire sa toilette. Je devais le reconnaitre, je ne m’y étais pas vraiment attendue. Je n’étais qu’une servante sans importance. Pourquoi donc cherchait-elle à en savoir autant sur ma personne ? Est-ce parce qu’elle se doutait de quelque chose ou simplement par curiosité ? Je ne pouvais le savoir. Quelle que soit la raison, je devais restée prudente – comme je l’étais toujours d’ailleurs -. Je lui répondais avec sincérité même si je ne lui indiquais pas tout. Je ne lui mentais que par omission mais cela elle ne pouvait le savoir, tout en continuant à laver sa chevelure. Ils étaient emmêlés et je devais prendre garde à ne pas tirer trop dessus en passant mes doigts entre les mèches pour les laver soigneusement.

Même si j’avais répondu à la Reine, sans aucune relance, elle continua à me poser de nouvelle question. Je terminais de savonner ses cheveux pour désormais les rincer, tout en lui répondant, toujours sur un ton tout juste audible. J’ai été élevée par ma mère jusqu’à qu’elle ne se blesse et meurt. Si cela était encore douloureux, je ne le montrais pas, ni dans mes gestes, ni dans le timbre de ma voix. Je ne détaillais pas plus. Cela n’avait aucune importance et si la Reine voulait en savoir plus, elle continuerait à me questionner sur le sujet comme elle le faisait en cet instant. Je ne connais mon géniteur Majesté. lui répondis-je simplement, sans mentir une nouvelle fois. Je savais qui il était désormais, mais je ne le connaissais pas pour autant. Il était un parfait inconnu et je ne désirais pas que cela change. Je le redoutais d’ailleurs.

Dès que j’eu fini de lui laver le dos, elle me demanda de m’asseoir, désirant finir seule sa toilette. Je m’inclinais devant elle, avant de faire strictement ce qu’elle me demanda. Je m’installais à terre non loin, me tenant prête cependant à me relever pour l’envelopper d’un linge pour l’essuyer. Elle me demanda alors de lui servir un verre de vin ce que je fis aussitôt. Avec grâce et rapidité, je me relevais et m’exécutais sans le moindre bruit. Je gardais la coupe en main pour venir le poser sur les caisses non loin. Si elle désirait s’en emparer tout de suite, elle le pouvait ; comme elle pouvait attendre de sortir du bac pour le faire.

Une fois lavée, la Reine se leva et enjamba la baignoire. Je m’approchais de nouveau d’elle et lui tendais un linge sec, avant d’en prendre un second et de venir la sécher également, sans prononcer un mot. Le silence ne m’avait jamais dérangé, au contraire. Il était devenu mon élément. Une fois séchait, je lui donnais une robe de chambre dans laquelle elle s’entoura aussitôt. Je l’aidais encore quelques instants à dompter sa chevelure, m’excusant dans un souffle à chaque fois que je devais tirer un peu fort pour démêler un nœud. Puis, lorsqu’elle n’eut plus besoin de moi, je m’en allais sans un bruit, avoir m’être inclinée pour la saluer une dernière fois.


RP TERMINE





Don't show me your weakness
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Danseuse dans la Troupe Jehän Drüss
Âge du Personnage: 20 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
«Danse et éclaire la voie »
Messages : 229
Membre du mois : 0
Célébrité : Gaia Weiss
Maison : Aucune. Solvej est une ancienne danseuse sillonant les routes. Désormais elle est servante auprès d'Argella Durrandon
Caractère : Menteuse ● Discrète ● Manipulatrice ● Adroite ● Douce ● Blasée ● Craintive ● Réaliste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org
MessageSujet: Re: Perfect illusion - [Terminé - Tour IV]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Perfect illusion - [Terminé - Tour IV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé - Tour II] C'est ici que nos chemins se séparent
» [Terminé - Tour III] When the Nera's bastard meet the wolf king PV Torrhen
» Godefroy-Maurice de la Tour d'Auvergne, duc de Bouillon [Terminé]
» [Cours Été 2015 Histoire] La Tour Dragospire [Terminé]
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Sudiens
 :: Les Terres de l'Orage
-
Sauter vers: