AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Go to South [Tour II - Terminé]
MessageSujet: Go to South [Tour II - Terminé]   Sam 19 Mar - 17:49

Nous arriverions à Blancport le lendemain. J'étais fourbu. J'avais chassé aujourd'hui, non loin de la colonne principale. Je n'étais pas un grand chasseur, pas mauvais archer mais pas assez patient, et assez peu disposé à m'entourer de faucons et de chiens de chasse. J'en avais quelques uns bien sûr, de gros chiens qui tenaient plus du loup que du basset mais qui étaient fort utiles pour rabattre le gibier. Dans ces vastes collines touffues aux abords de Blancport pullulait le sanglier. A la lance, donc et quelques dangers à la clef. J'avais apprécié pouvoir me dégourdir les jambes après tant de journées passées à cavaler. Les nouvelles n'étaient pas toutes bonnes au sud et à l'ouest, mais qu'importait. Seul comptait l'aboutissement, enfin, de ce long voyage. Je n'avais pas chevauché comme un furieux cette fois-ci, comme lors de mon dernier passage dans la région où j'avais épuisé quantité de chevaux, en changeant à chaque relais pour savoir remonter au plus vite vers Winterfell. Cette fois-ci, nous charrions tant de matériel, de chariots et de choses diverses que nous ne pouvions nous permettre d'aller trop vite. En revanche, il y avait quelques avantages à cette longue traversée de mon royaume. J'avais fait bâtir de nombreux relais en bordure de route et je pouvais m'y délaisser. J'avais plus d'une fois été m'immiscer dans la chambre de Sharra Arryn, ou elle dans la mienne, et nous nous étions délassés comme seuls deux veufs sont capables de le faire. Ces pauses bienvenues me permettaient aussi de faire le point, car la colonne, lente, était souvent rattrapée par des messagers envoyés par les chateaux à proximité de notre chemin. Je savais ainsi quantité de choses sur ce qu'il se passait à proximité de mes frontières ou en dehors de celles-ci.


J'avais aussi quelques informations qui m'inquiétaient, même si je ne l'avouerais probablement jamais tel quel. Je devais en savoir plus, mais l'espionnage et la collecte d'informations était moins aisé pour le Nord que pour d'autres royaumes plus enclavés dans quantités de relations commerciales diverses.


Ce soir, pas de relais, mais j'avais insisté pour que nous progressions jusqu'à la fin du jour, et nous nous mettions maintenant à camper dans un village sur notre route. Les plus riches d'entre nous dormaient à l'auberge de la petite localité, les hommes d'armes patrouillant alentours ou campant à proximité de la localité. J'avais choisi la tente pour cette nuit, car je dérangerais les nobles personnes qui souhaiteraient dormir convenablement cette nuit. Faire passer dans le couloir étriqué d'une petite auberge tout un tas de gens, de nobles commandants de mes troupes à des intendants ou d'autres personnes allait causer un certain remue-ménage jusqu'à une heure avancée. Je demandais à deux de mes hommes d'aller me chercher une « dame » de ma connaissance, qui avait rejoint le convoi vers Blancport car pourvue d'une mission sur mon ordre. Mathie Rivers ne tarda pas du coup, à entrer dans ma tente. Je croise les bras en la voyant arriver.



| Bonsoir, Mathie. Ravi de voir que tu sembles en forme. J'ai eu des nouvelles du sud, et ta mission risque par ailleurs de se voir complétée par d'autres événements. Je vais avoir besoin qu'en sus des accointances du Bief avec ses voisins que tu auras à surveiller, que tu jauges les rumeurs qui se répandront comme une traînée de poudre sur mon remariage. Il a été décidé que j'épouserais aussi bien la Reine de Peyredragon que sa cause. Comme tu t'en doutes, je vais avoir besoin de savoir comment le sud prend la chose. As-tu déjà vu avec le Sénéchal pour les modalités de ton voyage? |  





Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon




Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Fire, Blood and Winter.
Messages : 12750
Membre du mois : 194
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Go to South [Tour II - Terminé]   Sam 26 Mar - 18:48

Prendre la route pour Blancport, quitter à nouveau Winterfell. Voilà qui devrait me réjouir, surtout maintenant que j'ai retrouvé Erwann, quand bien même je soupçonne la source d'ennuis qu'il ne manquera pas de me créer rien qu'en songeant à tout ce que j'ai du faire pour qu'il sorte de geôle. Et pourtant, j'ai cette désagréable sensation que je ne suis pas prête de revenir ici.

Peut-être ne reviendrais-je jamais d'ailleurs. C'est probablement pour ça que j'ai laissé des instructions précises à la seule fille que je suppose capable de prendre le relai, quelques semaines seulement après que j'ai pris les rênes de l'affaire. J'ai pris toutes mes affaires, celles qui avaient de l'importance en tout cas et, surtout, tout l'or que je possède. Or de question d'en laisser une miette à qui que ce soit, surtout vu ce qu'a pu me coûter chacune de ces pièces. Si je suis passée par le fond lors de mon voyage, au moins, ce sera avec mes richesses.

J'aurais pu rester, le Stark m'en a laissé le choix. J'aurais pu faire bien d'autres choses. Et pourtant, j'ai pris l'option la plus périlleuse et probablement la moins pertinente au vu de ma situation. Mais, à mesure que le temps passe, ce choix m'apparait paradoxalement comme le meilleur et le pire tout à la fois. Il est évident que bien des choses vont changer et j'ai peur de tout ce qui pourra arriver. Faire partie du convoi qui se dirige vers Blancport a au moins ça de bon qu'il me change les idées, qu'il arrive presque à me conforter dans ma décision.

Bien évidemment, c'est avant que le Roi du Nord ne me fasse demander sous sa tente. Je ne l'ai pas vu depuis que j'ai fui ces appartements quelques semaines plus tôt et, d'une certaine façon, c'était un soulagement. Et, maintenant que je suis à quelques mètres à peine de sa tente, j'en viens presque à souhaiter qu'il ait attendu quelques jours de plus, ne serait-ce que pour être capable de me convaincre qu'il ne me manque pas du tout.

Je prends une profonde inspiration, fixant la tête, la mine hésitante. J'ai vraiment peur d'entrer là-dedans tout comme j'ai envie de le voir, malgré tout. C'est tellement stupide que je me fustige intérieurement avant de me décider enfin. J'entre et mon cœur a un raté quand je le vois croiser les bras et prendre la parole, sans laisser le temps à un silence gênant de s'instaurer, à mon grand soulagement. Je n'aurais de toute façon pas su de quelle façon prendre la parole, quand bien même j'aborde effectivement une mine bien plus avenante que lors de nos dernières rencontres.

"Majesté. Vous avez également l'air en forme et bien remis de vos blessures. J'en suis heureuse… pour vous."

Difficile encore et toujours d'être autant à l'aise que je le souhaite alors que, quelques instants plus tôt, j'essayais de me convaincre que tout se passerait parfaitement bien. Après tout, à bien le regarder, il a plutôt l'air de bonne humeur, autant que possible après un long voyage et avec toutes les nouvelles qui ne manquent d'arriver. Je hoche la tête au reste de ses propos, le fixant avec une curiosité non dissimulée et je n'essaie de ne pas paraitre surprise quand il me parle de son mariage à venir. Il était évident qu'il allait bientôt se remarier mais, au vu des quelques rumeurs que j'avais pu entendre, j'aurais plutôt eu tendance à imaginer une autre personne de sang royal. Et pourtant, l'idée qu'il se marie me dérange, quand bien même je devrais m'en moquer. Je dois m'en moquer. c'est pourquoi je reprends, d'un ton neutre, tout sauf naturel.

"Les rumeurs iront évidemment bon train, c'est un fait. Surtout quand ils sauront à qui vous allez vous lier. Et tout Westeros va rapidement être au courant. Vous allez bientôt l'annoncer officiellement ? "

Le fait qu'il m'en parle avant a quelque chose de blessant, sans bien que j'arrive à saisir pourquoi, ou plutôt j'essaie de ne pas me focaliser sur ces sentiments confus qui m'ont gagnés l'espace d'un instant. Je laisse filer un silence, pensive, avant de reprendre, non sans le fixer avec attention. Je n'arrive de toute façon pas à détacher mon regard et je me rends une fois de plus compte qu'il m'est impossible de me convaincre que je me moque de le voir ou non, c'est tout le contraire.

"Est-ce qu'il y a des endroits précis où vous souhaitez que je jauge la situation ? J'imagine que oui. Et je suppose que j'ai toute liberté pour la façon dont je peux obtenir les différentes informations ?"

Quand il évoque le Sénéchal, je me crispe, mais moins que je ne l'aurais cru. Conrad s'est montré plus compréhensif que je le croyais ces derniers temps et, finalement, j'avais même réussi à discuter avec lui sans qu'il ne m'oblige à quoi que ce soit.

"J'ai effectivement discuté avec lui à plusieurs reprises. Tout n'est pas encore totalement planifié, notamment à propos du navire que je vais prendre. Je ne sais pas s'il s'attend à ce que mon navire soit coulé à peine sorti de la baie ou quelque chose dans le même genre mais il semble prendre à cœur la certitude que je voyagerais sans dommage. Le point exact de destination ne m'est pas connu pour le moment non plus d'ailleurs."

Je laisse alors filer un silence, me demandant si c'est bien la réponse qu'il attend ou s'il veut autre chose de moi. Je me mordille la lèvre, un peu inquiète alors que j'arrive malgré tout à garder un sourire plutôt convaincant. En tout cas, j'aime à m'en persuader.


I can handle the lies, that’s the truth that kills me… by lizzou.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Prostituée
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour.
Messages : 976
Membre du mois : 0
Célébrité : Caitlin Stasey
Maison : *
Caractère : Rusée - Menteuse - Séductrice - Manipulatrice - Rêveuse - Ambitieuse - Intelligente - Inconstante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Go to South [Tour II - Terminé]   Mar 29 Mar - 22:21

J'étais prêt, plus prêt que je ne le serais jamais. Je me préparais depuis huit ans. Depuis que j'avais apposé ma signature au traité, d'un coup de plume. A peine l'encre était-elle en train d'imbiber le papier, à peine croisais-je de nouveau le regard de mon pire ennemi, que je savais que je venais de signer la fin du premier round, pas celle du match. Depuis, j'avais oeuvré comme j'avais pu pour préparer la suite. Cela avait pris longtemps. J'avais compris que le Nord ne pouvait plus continuer comme il le faisait depuis des millénaires, entérinant les traditions plutôt que la raison. Là où mes aïeux avaient formé une colonne de conscrits motivés et entraînés, j'avais perfectionné l'outil en dotant le royaume de vastes forces permanentes et semi-professionnelles. Là où ils comptaient sur la cavalerie de choc pour créer la brèche et dévaster l'ennemi par l'audace, je comptais sur la manœuvre, sur la cohésion d'une armée entraînée à manoeuvrer depuis le début comme autant de pièces sur un plateau d'échec, des pièces qui comme l'armée de l'Orage, connaissaient leur propre rôle. J'avais fait de l'agriculture vivrière du Nord le moteur pour financer des aménagements longs et coûteux, développant la spécialisation de quantité de régions, poussant les seigneurs à engendrer des bénéfices.


C'était aussi passé par le rôle central de Blancport dans ma stratégie, donc le plein essor était assuré depuis seulement quelques mois, mais qui promettait déjà de se montrer particulièrement florissant. J'avais trouvé des alliés. Le Nord ne partira pas seul à la guerre, pour la première fois depuis des temps immémoriaux. J'étais prêt. Même la putain qui se trouvait devant moi avait participé, sans que je le devine de prime abord, à cette préparation. Elle m'avait fait prendre conscience de la froide résolution de mon ennemi. De sa capacité à me surprendre. Et de la nécessité de ne surtout plus m'impliquer sur la base de mes propres désirs, de mes pulsions. La leçon a été cruelle, mais sera probablement salvatrice dans cet avenir qui se profile à l'horizon. Je reste stoïque quand la putain me parle de sa satisfaction de me voir rétabli. Paroles creuses. Elle n'est pas heureuse, mais elle fait mieux de le cacher que de s'en plaindre. Parler de mariage me ramène à des rêves fous, insensés, des rêves d'ivrognes. Qui se flétrissent dès que la pensée de son ignoble trahison ne reviennent affleurer ma mémoire. Je reste droit dans mes bottes. [i]


| Si la dame a tenu sa parole, je dois la rejoindre à proximité de Blancport demain dans la journée. Et je l'introduirais dans la foulée auprès de ma cour. Les choses ne doivent plus traîner. Je pensais que j'aurais plus de temps, mais l'évolution de la situation au sud, dans la Néra, et au sud du Neck, me poussent à déplacer ce qui peut déjà l'être. Le Nord ne sera plus celui que nous avons laissé derrière nous il y a près de six mois pour partir à Goeville, quoiqu'il arrive il en restera changé à tout jamais. |


[i]Et moi aussi. Elle aussi. Nous tous. Je ne souris pas, quand je lâche la vérité sur mes attentes, sur les talents que je lui reconnaissais aisément.



| Accalmie est un bon point de départ, d'étape, j'ai besoin de savoir ce qu'il s'y trame. Quant aux moyens pour l'obtenir, nous savons tous deux que ta bouche n'est pas habile qu'au mensonge. C'est pourquoi tu seras parfaite. Les dieux t'ont donné le talent de plaire, de charmer. Cela te sera utile. |


Mes paroles pouvaient paraître insultantes. Elles l'étaient sans aucun doute. Mais l'injure n'était pas leur objectif, ni premier ni secondaire. Je me laissais le plus souvent accaparer par la réalité brute des faits, par ce que j'étais capable de discerner dans la plus parfaite et la plus solitaire des objectivités. J'écoute ce qu'elle me dit.


| Tu partiras sur la galère marchande « Les Bois du Cerf », qui ralliera le Val, la Néra, l'Orage. Tu feras relâche dans les ports traversés pour m'y envoyer nouvelles et rumeurs. Ton passage est payé jusqu'Accalmie, où j'attends de toi des renseignements aussi précis que possible. Puis, tu iras à Dorne, où tu te mêleras au cortège de mon ambassadeur pour les épousailles princières. J'ai besoin que tu me dises ce qu'il se passe à cette cour, ce que le commun qualifie facilement de nid de vipères. Je pressens que l'alliance entre Dorne et Peyredragon bat de l'aile ; aucun dornien n'est venu se battre dans la Néra, selon mes informations. Peyredragon a à peine les hommes pour engager une action contre Hoare, et n'a très probablement pas pu s'engager si loin au sud contre le Bief. J'imagine que la Reine-Dragon a perçu le soufflet diplomatique de nouvelles épousailles pour Roward Martell pour ce que c'était. Connaissant, bien que fort peu, les deux souveraines, je mettrais ma main à couper que les choses vont mal entre ces deux royaumes est que l'Orage est à la base de leurs désaccords. J'aimerais en apprendre autant que possible sur ce sujet, mais aussi sur tous les autres. Pourquoi Dorne n'a pas attaqué pendant qu'il en avait l'avantage ? Que fait le Bief désormais ? Autant de questions auxquelles tu devras répondre. Car plus précises seront mes informations du sud, et plus facilement je pourrais m'engager contre notre ennemi commun. Est-ce que tu comprends ta mission, est-ce que tu es d'accord avec ce qu'elle va t'amener à faire? |





Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon




Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Fire, Blood and Winter.
Messages : 12750
Membre du mois : 194
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Go to South [Tour II - Terminé]   Mar 12 Avr - 22:07

Son absence totale de réaction à mes propos devait me blesser. A dire vrai, elle me blesse, bien plus que je ne pourrais me l'avouer à moi-même mais je ne peux pas me permettre de le montrer une nouvelle fois. Et pourtant, je n'en suis pas surprise, je ne m'attendais pas vraiment à autre chose en entrant dans cette tente. Je devrais déjà être heureuse qu'il prenne le temps de me parler et il serait inutile que j'insiste, au risque les choses ne dégénèrent de nouveau.

Je prends une profonde inspiration et j'écoute ce qu'il a à me dire avec une attention non feinte, essayant de mettre de coté ce que je ressens, avec un succès tout relatif. Pourtant, je ne dois plus me laisser guider par mes sentiments. Je sais de quoi je suis capable et j'ai toujours fait ce qu'il fallait pour obtenir ce que je voulais, voilà qui ne doit pas changer. La seule exception me fait face et elle est suffisamment douloureuse pour que je ne risque pas de l'oublier.

"Voilà qui est effectivement rapide. Et qui fera d'autant plus parler les gens. Je suppose que le mariage se fera tout aussi vite."

Ca ne me regarde pas, je ne devrais même pas poser la question et pourtant, impossible de m'en empêcher. Je ne suis qu'une idiote. Et cette pensée m'arrache un sourire, comme si le reconnaitre une fois de plus pouvait me servir à quelque chose. Je me redresse légèrement et je reprends, d'un ton plus naturel et assuré que ce que j'ai pu avoir avec lui depuis des semaines.

"J'ai entendu des rumeurs sur ce qui se passe dans le sud mais rien de tangible. Est-ce que je peux avoir plus de détails ou est-ce que ça n'a aucun intérêt ?"

Quant reste… je laisse filer un silence avant de souffler, un ton plus bas.

"Pour le savoir, il faudrait être sûr de revenir pour voir les changements."

Et, au vu de ce qui m'attend, rien n'est moins sûr. Et puis, pourquoi reviendrais-je ? Pour glaner quelques instants en compagnie d'un homme qui ne supporte guère ma présence ? Je secoue brièvement la tête pour chasser cette pensée, me focalisant sur ses propos. Sa réponse devrait me toucher mais c'est surtout la neutralité avec laquelle il énonce les faits qui me blesse. Pour autant, je me contente de hocher la tête, mon regard fixant le sol quelques instants. Hors de question de lui montrer que ce qu'il dit peut me faire du mal. J'inspire à nouveau avant de reprendre, d'un ton toujours aussi calme.

"Je ne connais personne à Accalmie. Il me faudra probablement un peu de temps avant d'obtenir des informations intéressantes. Mais ce ne sera visiblement qu'une question de temps vu que j'ai les capacités recherchées."

Après tout, c'était aussi pour ça qu'Harren m'avait recrutée. Je n'allais pas me leurrer, ce n'était pas pour ma personnalité que les hommes me mettaient dans leur lit. Et il aurait été stupide de croire que le nordien aurait pu s'attacher réellement à moi et apprécier quoi que ce soit en dehors de nos ébats. Et le voilà qui détaille mon voyage à venir. Je l'écoute avec attention, un peu étonnée de voir à quel point tout a été planifié et surtout, je grave mentalement tout ce qu'il me dit sur les relations entre Dorne et Peyredragon.

"Si je comprends bien, Dorne et l'Orage vont par effet de ricochet devenir aussi vos alliés. Et vous n'avez pas envie de vous jeter dans la fosse sans savoir si vos propres alliés ne vont pas vous poignarder dans le dos pendant que vos hommes seront en train de mourir pour sauver leurs terres d'Hoare. Ou si, pire encore ils ne vont pas vous regarder vous battre sans bouger d'un pouce."

Parler de la sorte au Stark sonne étrangement à mes oreilles et pourtant, aux propos qu'il vient de tenir, mon nouveau rôle se dessine bien plus clairement qu'avant. Il semble attendre beaucoup de moi, un peut trop peut-être, surement même et je me demande s'il  ne s'attend pas à ce que j'échoue.

"Vous voulez donc savoir sur qui vous pouvez réellement compter et sur qui vous défier. C'est bien cela ? Enfin, je ne parle même pas réellement de confiance, cela va sans dire. Et mon rôle est de vous pointer du doigt ce qui me parait suspect, c'est bien cela ?"

Et de ne jamais remettre les pieds ici. Enfin, à la réflexion, il doit bien se moquer de ce qui pourrait m'arriver, durant cette mission ou après.


I can handle the lies, that’s the truth that kills me… by lizzou.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Prostituée
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour.
Messages : 976
Membre du mois : 0
Célébrité : Caitlin Stasey
Maison : *
Caractère : Rusée - Menteuse - Séductrice - Manipulatrice - Rêveuse - Ambitieuse - Intelligente - Inconstante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Go to South [Tour II - Terminé]   Jeu 5 Mai - 18:25

Rationaliser à outrance m'aidait à ne pas me laisser piéger par les sentiments, par l'affection qui était toujours là. En d'autres temps, j'aurais ri avec elle, pris une coupe de vin, et l'aurais probablement couchée sur la table pour la besogner avec passion. Plus maintenant. Quelque chose s'était brisé entre nous. De mon côté, j'en avais bien conscience. Sa trahison et ses mensonges, la vérité révélée tardivement, ne me rappelaient que de trop mauvais souvenirs et ne faisaient absolument rien pour me rassurer quant à la situation de Mathie, dans notre relation. Quand je ne me sentais plus en sécurité dans une relation, j'avais tendance à prendre la fuite. Je le savais pertinemment. Brave devant la mort, mais incapable d'aimer et de gérer des femmes comme le commun des hommes. Mathie m'attirait toujours. Mais elle était dangereuse pour moi. Elle l'avait été et elle le serait encore. Je m'abandonnais trop à ses côtés, et je devais m'éloigner d'elle au plus vite si je ne voulais plus me laisser influencer par ses cuisses, par sa chaleur. Je devais être Roi, être simplement un homme n'avait jamais suffi depuis que j'avais ceint la couronne des Rois du Nord. Mathie ne dit rien quand je lui parle de mon union à venir avec la Targaryen. Elle inspire, blessée, touchée malgré tout. Je ne me laisse pas émouvoir ; je ne dois plus jamais laisser ce genre d'ascendant à qui que ce soit. Je savais bien qu'un jour ou l'autre, je baisserais à nouveau la garde. Mais en attendant, je devais faire en sorte d'être un roc, un véritable bloc de glace à l'état brut.


| Je ne sais encore pour les épousailles en elles-mêmes. |


La jeune femme me pose ses questions, sourit comme pour éviter de trop s'appesantir sur les sujets les plus douloureux. Elle semble essayer de se détendre, de respirer un bon coup pour pouvoir réfléchir un peu plus sur sa mission. Je passe ce qu'elle lâche dans un souffle. Je retiens ses mises en garde, et j'ai particulièrement confiance dans sa capacité à s'acclimater à ce nouvel environnement. Mathie est un véritable caméléon, ces bestioles étranges qui venaient de l'autre côté du Détroit. Elle avait pu jouer à la candide petite nymphe pendant deux ans sans jamais faire ou dire quoi que ce soit qui aurait pu la trahir. Elle allait réussir, j'en étais persuadé.


| Une armée du Conflans fonce vers le sud et la capitale de l'Orage, à ce qu'il se dit. Mais je n'en sais pas plus. Quant au reste, je te laisse seule juge des moyens auxquels tu devras recourir. Je te donnerais des fonds pour que tu accomplisses ta mission, l'argent ne devrait pas être un problème |


Mathie lâche ses qualités d'espionne comme s'il n'y avait que ça d'intéressant chez elle. Je lui avais pourtant déjà révélé ce que j'avais ressenti pour elle, ce que je me refusais désormais. Qu'importe. Quelle creuse ce fossé et qu'elle oublie le reste, nous ne nous en sortirions pas plus mal, l'un comme l'autre. Mathie récapitule ce que je pense de la situation, en particulier à propos de Dorne et de l'Orage. Je confirme qu'elle a bien résumé la situation d'un signe de la tête.


| C'est bien cela. L'Orage est connu pour sa diplomatie changeante, et Dorne n'a donné qu'assez peu de signes encourageants. Je n'aime pas trop ce qu'il se passe avec le Bief, et je sais que leurs relations avec leurs alliés sont houleuses. De plus, Dorne a une position particulière dans la politique de Westeros et je ne souhaiterais pas me laisser dépasser par son particularisme. J'ai donc besoin d'informations de première main. Donc oui, j'ai besoin de savoir tout ce qui pourra t'interpeller. Est-ce que c'est clair pour toi? |





Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon




Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Fire, Blood and Winter.
Messages : 12750
Membre du mois : 194
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Go to South [Tour II - Terminé]   Mar 10 Mai - 21:08

J'aimerais… A dire vrai, je ne sais pas ce que j'aimerais. Enfin si. J'aimerais qu'il me prenne à nouveau dans ses bras, oublier tout ce qui a pu se passer. J'aimerais, même l'espace d'une seconde, retrouver l'homme que j'ai connu, ou que j'ai cru connaitre, que j'ai entrevu derrière ce Roi glacial qui me fait face. J'aimerais rire avec lui, boire du mauvais vin et m'en moquer ou que sais-je encore. N'importe quoi qui me conforte dans l'idée que tout cela n'a pas été vain, que je ne me suis pas fourvoyée depuis des mois et que l'attachement que j'ai pour lui était partagée, même un peu.

Mais cela n'arrivera pas. Plus jamais. Je sais que quand je quitterais cette tente, ce sera probablement, sûrement même, la dernière fois que je le verrais. J'ai essayé de me convaincre du contraire, de me persuader que j'allais revenir dans le Nord une fois la mission qu'il m'a demandée accomplie. Mais pourquoi faire ? La seule personne qui aurait pu me faire rester, qui avec quelques mots à peine aurait pu obtenir de moi ce qu'il voulait, est celle qui m'envoie au loin. Difficile de faire plus clair comme message, j'ai beau être aveugle et naïve sur bien des points, je ne suis pas encore totalement idiote. Le peu de bon sens qu'il me reste me servira à me préserver. Comme toujours.

Savoir qu'il se marie me blesse évidemment. Non pas parce qu'il va finir dans le lit d'une autre, ce n'est pas comme si ça n'avait pas déjà été le cas mais parce qu'il m'annonce ça sans visiblement se soucier de ma réaction. Et que cela ne fait qu'accentuer un peu plus le fossé qui s'est creusé entre nous. A sa réponse, je me contente de hocher la tête et de souffler, à mi-voix.

"Et de toute façon, ce n'est pas comme si cela me concernait bien entendu."

Cette réflexion n'attend pas de réponse, je ne sais même pas pourquoi je l'ai prononcée à haute voix. Je me contente d'énoncer une évidence. Une de plus. Comme tant d'autres qui m'assaillent alors que je le regarde, cherchant inconsciemment à graver son image dans mon esprit, pour ne rien oublier. J'en suis de toute façon incapable, je le sais bien.

"Il serait peut-être intéressant que je croise l'armée du Conflans. Surtout si c'est le fils Hoare qui la commande. Après tout, je pourrais peut-être l'amener à me dévoiler des choses intéressantes. Qui pourraient vous être utiles."

Je réfléchis tout haut plus que je ne m'adresse vraiment à lui. Je mets de coté mes sentiments, tout ce qui pourrait me nuire à nouveau, pour ne me focaliser que sur ce que j'aurais à faire. Quand je serais sortie d'ici, je dois y laisser cette faiblesse que les sentiments que j'ai pour lui ont créé. Et j'esquisse un sourire avant de répondre, d'un ton qui ne me ressemble guère.

"L'argent n'a jamais été un problème. Mais il sera utilisé à bon escient, soyez-en certain."

Qu'au moins, je sois utile à quelque chose. Même si ce n'est qu'à cela. Je ferme les yeux un instant, chassant encore cette pensée de mon esprit avant de retenir chacune des paroles qu'il prononce.

"L'Orage n'est donc pas un allié fiable, je vois. Je n'ai guère de connaissance là-bas et encore moins à Dorne mais je ferais ce qu'il faut pour en avoir. Et je suppose que toutes les capitales fonctionnent de la même façon. Je devrais trouver mes marques rapidement. J'imagine que leur politique particulière réside surtout dans le fait qu'elle est impossible à cerner."

Voilà des mots bien étranges que je n'aurais cru prononcer un jour mais il y a bien des songes auxquelles je n'aurais jamais songé avant de venir dans le Nord. Je suis sur le point de poser une autre question mais je sens brusquement une violente douleur au niveau de mon bas-ventre. Je titube un peu, m'appuyant sur la table quelques instants et je prends une profonde inspiration pour reprendre mes esprits avant de souffler, d'un ton neutre tout sauf naturel, essayant de faire comme si de rien était.

"Je pense que c'est clair Majesté. Il y a autre chose à savoir ?"

En espérant qu'il dise non et que je puisse partir pour m'écrouler quelque part. Voilà qui me parait un programme particulièrement intéressant et qui me fera oublier que je ne le verrais plus jamais.


I can handle the lies, that’s the truth that kills me… by lizzou.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Prostituée
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour.
Messages : 976
Membre du mois : 0
Célébrité : Caitlin Stasey
Maison : *
Caractère : Rusée - Menteuse - Séductrice - Manipulatrice - Rêveuse - Ambitieuse - Intelligente - Inconstante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Go to South [Tour II - Terminé]   Sam 14 Mai - 10:49

Cette discussion sonnait comme des adieux. Le gouffre s'était creusé entre Mathie et moi, depuis cette fraîche nuit en lisière du Bois-Aux-Loups. Nous n'avions plus jamais été les mêmes. Pas ensemble en tous cas. Je l'avais forcée à prendre un amant pour l'éloigner de moi. Et ça avait fonctionné. Trop, peut être. Je ne savais pas ce que je devais ressentir à son égard. Ou plutôt si, je savais très bien. Le Roi du Nord ne peut pas se permettre d'éprouver de l'attachement pour une putain alors qu'il est désormais promis à une autre. De manière plus terre-à-terre, c'était déjà une erreur en soi que de s'attacher à quelqu'un qui monnayait charmes et affection contre des espèces sonnantes et trébuchantes. La confiance n'aurait jamais dû être de mise. Pas en sus avec mon propre passif. J'aurais dû être plus prudent, plus aux aguets. C'était difficile autrement, de pouvoir se rendre concrètement compte de ce qu'il se passait. C'était arrivé si vite. Du simple besoin du corps j'avais glissé sans m'en rendre compte vers une affection réelle et sincère, qui n'avait rien de feinte. Si je m'éloignais toujours aussi facilement de chez moi, je pensais plus constamment à cette petite nymphette qui m'attendait et guérirait sans nul doute les vieilles blessures du passé. Cruelle déception. Je l'éloignais pour nous protéger tous les deux, maintenant. Mais aussi parce que j'étais un monstre de pragmatisme. Ne plus la vouloir dans mon lit -bien que je la désire toujours- ne signifiait pas qu'elle n'avait plus la moindre utilité à mes yeux, bien au contraire. Elle pouvait encore accomplir de grandes choses contre notre ennemi commun. Comment m'étais je leurré, après tout ce temps ? J'avais cru, naîvement, que rien ne bougerait plus de ce côté. J'avais cru qu'un avenir, sans parler de mariage, était possible avec Mathie. Qu'un Roi ait une concubine de petite naissance ne serait pas la première fois de l'histoire, et une fois mes enfants suffisamment âgés pour comprendre, nous n'aurions plus été obligés de nous cacher. Sans pour autant lui donner une place à ma cour, j'aurais pu un peu plus officialiser les choses. En tous cas, les vivres de manière un peu plus directes. Mais tout ça n'était qu'un leurre, une illusion du destin. Je passe sur son effronterie, une fois de plus. Elle ne m'amuse plus, elle me rappelle juste ce que je perds.


Je réfléchis sur Joren Hoare. Pas bête.



| Tu peux, mais ce sera dangereux. S'il découvre ton rôle d'espionne, tu subiras un terrible supplice. Gagner ses faveurs autrement, ne devrait pas être difficile. On le dit toutefois aussi intelligent que retors, il te faudra prendre garde à ce que tu fais en sa compagnie. |


Je sais autrement qu'elle a raison. Pour une femme comme elle, avec ses ressources, l'argent ne sera en effet jamais un problème. Elle récapitule mon point de vue. Elle s'avance en parlant d'alliance avec l'Orage, mais sans doute ce raccourcis est-il viable dans le sens où nous luttons de concert contre un ennemi commun. Son récapitulatif m'agrée assez, et je pense qu'elle en a saisi tous les principaux enjeux. Je me rapproche de Mathie. J'ai un fantôme de sourire. Je passe ma main sur sa joue. J'ai envie de l'embrasser. De la garder près de moi.


Je ne le fais pas. Je suis Roi du Nord.



| Bonne chance, Mathie. |


Et tourne les talons d'un pas vif avant de faire quelque chose que je regretterais, la laissant seule.





Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon




Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Fire, Blood and Winter.
Messages : 12750
Membre du mois : 194
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Go to South [Tour II - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Go to South [Tour II - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Cours Été 2015 Histoire] La Tour Dragospire [Terminé]
» (mission) Alerte à la Tour Chetiflor ! [Terminé]
» L'avenir est un long passé [Tour I - Terminé]
» Les Joutes du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Tour I - Terminé]
» Les Mêlées du Grand Tournoi [Mini-Missions] [Tour I - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Nordiens
 :: Le Nord :: Blancport
-
Sauter vers: