AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Look down, look down, don't look 'em in the eye [Tour II - Terminé]
MessageSujet: Look down, look down, don't look 'em in the eye [Tour II - Terminé]   Mer 17 Fév - 0:46

Cela faisait plusieurs jours, que nous avions quitté Castral Roc. Si nous étions restés quelques temps ensemble, pour conserver ma couverture, ma garde temporaire avait fini par faire route vers le Val, avec les effets d’Ysilla Rougefort, pendant que je faisais route vers le Conflans, avec quelques tenues suffisamment belles pour facilement prétendre que j’étais une noble accompagnée d’Ulwyck, quand nous nous rejoindrons. En attendant, depuis que nous nous étions séparés, j’évitais les endroits les plus fréquentés, les auberges, et les routes extrêmement visibles. J’avais à peine dormi, ces derniers jours, tentant de somnoler sur mon cheval, et ne m’octroyant que deux à trois heures de réel sommeil par nuit. Si l’on me surprenait, on pouvait m’accuser d’avoir dérobé les effets que je possédais, cheval comme vêtements et bijoux, ou me vouloir du mal. Si j’avais les moyens de me défendre, il serait de mauvais ton de laisser des traces derrière moi – de quelque manière que ce soit. Je ne m’étais arrêtée que parce que je me savais proche de mon ami, et parce que j’avais manqué de tomber de cheval par épuisement. Je devais me faire davantage présentable, et me nettoyer entièrement.

Je soupirais à l’idée de devoir chevaucher comme une Dame, et d’être considérablement ralentie. Sortant une robe de mes paquetages, et quelques bijoux de moindre valeur pour les mettre avec, que j’étendais sur le sol non loin de l’étang que j’avais repéré. J’attachais le cheval à plus grande distance, dissimulé plus loin. Ôtant mes affaires plus confortables et les déposant en tas à côté de la robe, je pénétrais progressivement dans l’eau glacée, trop froide pour y entrer d’un seul coup. Elle n’était que peu profonde, pour le moment, mais je m’avançais un peu plus pour pouvoir me dissimuler à la vue des gens. Je ne nageais pas de manière aguerrie, ayant appris seule dans un étang à proximité de ma terre natale, mais je me débrouillais suffisamment pour ne pas me noyer. Je me forçais à ne pas rester immobile pour ne pas attraper froid, et jetais de fréquents coups d’œil vers mes affaires sur la rive.


    Shadow in the dark
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Espionne
Âge du Personnage: 24
Allégeance: Ma loyauté va à un autre Souverain.
Écoute les murmures de la nuit...
Messages : 739
Membre du mois : 0
Célébrité : Amanda Seyfried
Maison : Aucune
Caractère : Agile - débrouillarde - têtue - tête brûlée - discrète - suspicieuse - fidèle - déterminée - insignifiante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Look down, look down, don't look 'em in the eye [Tour II - Terminé]   Dim 6 Mar - 18:17


La route vers le Nord était affreusement longue, d'autant plus qu'il me fallait me tenir écarté des routes pour m'éviter de fâcheuses déconvenues... Surtout à l'approche du domaine de Vivesaigues. J'avais accompli le plus dur en dépassant Harrenhal et Haye-Pierre, et je serais moins reconnaissable sur ces terres... Mais ce ne serait qu'une fois que j'aurais gagné le Neck que je serais réellement hors d'atteinte du courroux de mes pairs. Pourquoi m'effrayer pour si peu ? Ils me croyaient morts, non ? Je devais uniquement m'assurer qu'ils le croient encore un moment, et ne m'associent surtout pas aux rebelles de la Baie de la Néra. Je n'avais pas un visage ou une mise si reconnaissable pour que l'on me repère au premier coup d'œil, mais tomber sur l'une des troupes de mon père auraient été un sérieux coup de malchance. J'avais bien trop souvent fréquenté les soldats des Bracken pour qu'on ne m'associe pas immédiatement au bâtard du Lord. Je pourrais bien plus aisément mettre le doute aux gardes des Tully, mais je ne voulais prendre aucun risque inconsidéré. J'étais assez bon chasseur pour me sustenter par moi-même sans me faire repérer pour braconnage. J'avais agi ainsi toute mon enfance, après tout. Je ne faisais que renouer avec mes origines... C'était facile. Ca me ralentissait dans mon avancée, mais j'étais seul, et un lapin attrapé pouvait me durer un moment par conséquent.

Ce ne fut pas la faim qui me força à mettre pied à terre, mais la rumeur de l'eau. Je dirigeai ma monture vers la source pour qu'elle puisse se désaltérer et moi avec. Je restais vigilant, à guetter scrupuleusement les alentours, parce que les points d'eau étaient souvent l'occasion de quelques haltes pour n'importe qui. Et je ne fus pas détrompé, en entendant un léger clapotis plus à l'orée. Homme ou animal ? Je laissai ma monture boire tout son saoul, l'attachant à l'arbre le plus proche pour aller jeter un œil plus loin. J'aperçus des vêtements et quelques bijoux délaissés sur un rocher, et me cachai derrière ce dernier en apercevant une femme se baigner. J'étais tenté de rester là à jouer les voyeurs, vu depuis combien de temps je n'avais pas eu l'occasion de partager une étreinte avec une femme. Elle avait une belle silhouette, féline, mais qui manquait un peu de formes plus charnues... Mais la bougresse était aussi sacrément vigilante et me forçai constamment à me baisser. Bon... Assez joué. Ce serait vraiment idiot de me trahir juste parce que j'ai voulu profiter de la vue. J'attendis qu'elle oriente son regard ailleurs pour m'emparer des bijoux. Je devrais pouvoir les revendre pour un prix honnête dans le Nord. Ca tombait bien, ma bourse était totalement vide avec mon départ précipité de la Néra... Il me faudrait bien un petit pécule pour me refaire quand j'aurais réintégré la civilisation. J'hésitais à lui prendre ses vêtements aussi. C'était du beau tissu, mais ce serait moins évident à revendre...

J'allais m'enfuir avec ma trouvaille sans demander mon reste mais regagnai bien vite ma cachette en la voyant sortir de l'eau pour approcher. Oui, vraiment une jolie silhouette maintenant que j'avais eu un aperçu des pieds à la tête... Je réfléchissais à toute hâte à mes possibilités, et en voyait une plus profitable que les autres. C'était visiblement une noble qui prenait du bon temps loin du domaine familial. Peut-être que je pourrais en tirer un bon prix, bien davantage que ces quelques breloques glanées sur ses effets ? A quel point cela pourrait me retarder ? Je n'avais pas le temps de réfléchir à tous les tenants et aboutissants qu'elle était déjà là, et sans crier gare, je sortis de ma cachette pour lui sauter dessus. Je plaquai ma main sur sa bouche pour étouffer un cri à même de rameuter ses gardes et pressai ma dague contre sa gorge pour lui passer l'envie de me mordre ou de se débattre comme une sauvageonne.

- Du calme, ma jolie ! Si tu fais tout ce que je te dis, il n'y aucune raison pour que tu ne rentres pas chez toi saine et sauve... Mais essaie de crier et tu risques d'en baver.

Et merde. Elle était nue. Difficile de faire abstraction, mais je ne comptais pas la lâcher pour qu'elle prenne le temps de se revêtir. Tant pis pour elle, dans le pire des cas, ce n'était pas moi que ça dérangeait de voir ce joli petit cul en permanence.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Look down, look down, don't look 'em in the eye [Tour II - Terminé]   Ven 11 Mar - 22:04

Quoi que j’en dise, et peu importe à quel point je souhaitais repartir au plus vite, il était agréable de goûter à l’eau, bien qu’elle soit assez froide. Trop, en réalité, mais au moins me réveillait-elle. Je n’étais malgré tout ni confiante ni à l’aise, et je n’allais certainement pas perdre de vue mes maigres effets. Pas que je n’y tienne, pas du tout même, mais je craignais en revanche les intrus. Ce qui expliquait pourquoi je jetais fréquemment des coups d’œil vers la rive, vers le petit tas que formait mon paquetage. Quand je frissonnais trop, je regagnais la rive, claquant légèrement des dents. Peu importait. Je me sècherai avec mes vieilles frusques, avant de revêtir la robe qui m’attendait. Soupirant encore à cette pensée, je me résignais malgré tout à le faire, prenant garde à ne voir personne – auquel cas, je devrais me dissimuler quelque part, et attendre leur départ. Nue, ce ne serait guère confortable, mais ça vaudrait bien mieux que de tomber sur des inconnus qui pourraient peut-être ne pas me vouloir que du bien. Une contre un, je pourrais m’en charger, mais s’ils étaient plusieurs. Haussant les épaules, je continuais à progresser vers mes vêtements, quand je fus attrapée sans crier garde. D’où venait-il ? Car c’était bien un homme, à n’en pas douter, vu la main qui se pressait sur ma bouche. Et pas un homme inhabitué des rapts de jeune femme, vu sa réactivité et sa capacité à me réduire au silence. Oh, je pourrais toujours le mordre, mais il aurait tôt fait de me rattraper. Alors que si je lui laissais croire que je n’avais aucune velléité de me défendre… Oui, c’était le mieux pour le moment. Et qui se méfierait d’une jeune femme ingénue et nue, se baignant sans réellement prendre garde, au milieu de nulle part ?

Sans remuer beaucoup, je tentais de répondre à ses paroles, sans rien sortir que des paroles incompréhensibles et étouffées. J’acquiesçais alors, d’un mouvement de tête. Pourvu qu’il me laisse ainsi un peu de lest, que je puisse échapper un minimum à son emprise. Il semblait trop sûr de lui, pour se fourvoyer et que je lui échappe aussi facilement mais… Je verrais bien. Je frissonnais bien malgré moi, ressentant un léger vent. J’hésitais malgré tout, finalement, à mordre mon assaillant. S’il ne me lâchait pas… Au lieu de ça, je bougeais légèrement ma main, la posant sur sa jambe, effleurant cette dernière, feignant de perdre l’équilibre pour m’y accrocher. Peut-être pourrais-je prendre suffisamment appui dessus pour me dégager de sa poigne… ou lui mettre un coup assez fort dans ses bijoux de famille, dont ma main était proche, pour les mêmes raisons. Il l’aurait très certainement mérité – après tout, c’était mes bijoux que je voyais gisant sur le sol à côté de la pierre derrière laquelle il se dissimulait. Je posais la seconde sur son bras, difficilement étant donné qu’elle était bloquée, mais doucement. Avec un peu de chance, il le prendrait pour une tentative de l’adoucir, et une preuve du manque d’esprit combattif que j’avais. Oui, peut-être.


    Shadow in the dark
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Espionne
Âge du Personnage: 24
Allégeance: Ma loyauté va à un autre Souverain.
Écoute les murmures de la nuit...
Messages : 739
Membre du mois : 0
Célébrité : Amanda Seyfried
Maison : Aucune
Caractère : Agile - débrouillarde - têtue - tête brûlée - discrète - suspicieuse - fidèle - déterminée - insignifiante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Look down, look down, don't look 'em in the eye [Tour II - Terminé]   Dim 20 Mar - 21:21


De toute évidence, elle essayait de communiquer… Même si ce n’était pas un franc succès, de par la main que je gardais plaquée contre sa bouche. Elle finit par acquiescer, ce qui me suffisait pour me faire comprendre qu’elle était prête à coopérer. J’attendais qu’elle retrouve un semblant de calme avant de lui laisser un peu de lest. Je retirai doucement ma main pour la descendre à sa gorge, sans serrer, uniquement pour la bloquer, afin de la laisser répondre à une série de questions dont les réponses détermineraient toute la suite de nos échanges.

- Où sont tes gardes ? Quel est le nom de ta Maison ? … Et le tien ?

J'avais la voix rauque, après de nombreux jours passés sans lâcher le moindre mot. Au moins, je ne venais pas de tomber sur une furie, prête à mordre et à se débattre jusqu’à ce que je sois dans l’obligation de l’assommer sans connaître l’identité de la marchandise. Non, la jeune noble pariait sur une autre approche alors que je sentais sa main descendre contre ma jambe. Je n’aimais pas vraiment ça… Ou alors, peut-être que j’aimais un peu trop ça, au contraire. Je sentais son autre main contre mon avant-bras, mais elle n’essayait pas de forcer dans le sens opposé.

- Je crois qu’on va réussir à s’entendre toi et moi.

J’allais la faire paniquer à employer un ton pareil, comme si ma principale raison après l’avoir vu se baigner était de la prendre contre son gré plutôt que de l’échanger contre un petit pactole et une promesse de tranquillité… Bon, les deux seraient idéals, mais une jeune noble perdait de la valeur si on ne la rendait pas intacte. Je perdais doucement pied avec les réalités. C’était bien beau de la tenir, oui, mais comment me débrouiller pour obtenir ce que je voulais ? Je venais de me fourrer dans un sacré pétrin. Il était toujours temps de faire demi-tour, de prendre ses bijoux et de foncer en direction du Nord sans attendre. Personne ne me retrouverait à temps, avant que je ne franchisse la frontière. Et en même temps, après des semaines passées seul à vivre du fruit de ma chasse, l’argent finissait par moins me motiver qu’une bonne rasade et une paire de cuisses accueillantes.

- Je vais te ramener chez toi, sois tranquille. Tu vas remettre tes vêtements déjà… Et ensuite on va parler un peu tous les deux.

Parce que si elle restait encore nue, pressée contre moi, je ne répondrais plus de rien. Je me saisis de sa main baladeuse avec force pour la conserver dans mon champ de vision. Je lui donnai davantage l’occasion de bouger pour se saisir de ses vêtements, l’observant avec une pointe de regret de haut en bas. Rester éveillé, et ne pas lui laisser l’occasion de s’enfuir.

- J’ai un long voyage à faire. Montre-moi ton camp. Je vais me contenter de tes bijoux, de vêtements chauds et de quoi manger. Mais si tu fais n’importe quoi qui me contrarie, c’est toi que je vends pour me réapprovisionner. Compris ?
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Look down, look down, don't look 'em in the eye [Tour II - Terminé]   Sam 26 Mar - 19:54

Je laissais s’échapper un soupir de soulagement factice, alors qu’il libérait ma bouche – soulagement que je ne ressentais pas mais qu’une noble sotte ressentirait. Ou du moins le supposais-je. Il était évident qu’il ne me libèrerait pas aussi facilement que cela de son emprise, et m’avouer gagnante trop tôt serait stupide. Je me forçais à rester immobile, le mouvement de ma main mis à part, attendant qu’il annonce ses intentions, ou fasse ce qu’il souhaitait faire. Je déglutissais, espérant ainsi donner l’impression que j’étais mal à l’aise et inquiète. Que lui répondre ? Je pouvais très bien feindre être une noble, mais il voudrait le vérifier.

« Je ne suis que la fille que d’un marchand qui s’est imposé par son commerce fructueux, qui a une certaine influence au sein du domaine des Tully, et qui espère que les guerres à venir lui permettront de se doter de terres et d’un nom. Quant à mes gardes… Ils se trouvent à la taverne du village que vous avez du apercevoir en passant. Ainsi que nos montures, et le reste de mes effets. Il ne serait pas convenable pas qu’ils puissent voir une jeune fille se baigner. Mon père ne le pardonnerait pas. Je suis Ryella. »

Ma robe n’était pas d’excellente facture, pas plus que ne l’étaient mes bijoux. Mon mensonge pouvait être crédible. Je n’étais pas certaine qu’il le croit, cependant, mais je l’espérais. Si besoin était, je le conduirai auprès d’Ulwyck, le faisant passer pour mon frère. Son ton, cependant, n’augurait rien de bon. Je devais renverser la situation, trouver un moyen de le prendre à revers ou… j’aviserais. J’acquiesçais, sentant sa main se détacher quelque peu, me laissant libre de mes mouvements. Ou presque. Si ma gorge était maintenant délivrée, il avait saisi mon bras. Me laissant tout juste la possibilité d’attraper ma robe, que je devrais revêtir avec difficulté. Sauf que si je faisais cela, il saisirait tout de suite que je n’étais pas une simple fille de marchand renommé, étant donné les frusques dissimulées par elle, et les armes encore en dessous. J’allais devoir agir autrement.

C’était risqué mais… Son regard ne trompait pas, et je me doutais que l’attaquer avec une dague ou les quelques armes que m’avaient conseillé Lord Royce entrait dans les choses qui le contrarieraient. Soupirant, comme inquiète, je m’approchais de lui, ne retrouvant pas la proximité physique que nous avions quelques instants auparavant, mais presque. Posant ma main sur son bras, je saisissais ses lèvres et l’embrassais avec autant d’ardeur que je le pouvais. J’avais beau ne pas avoir beaucoup fréquenté d’hommes, et être encore intacte, il n’était pas le premier que j’embrassais. Détachant mes lèvres des siennes, je soufflais à son oreille. « Nous pouvons faire des choses bien plus intéressantes… »


    Shadow in the dark
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Espionne
Âge du Personnage: 24
Allégeance: Ma loyauté va à un autre Souverain.
Écoute les murmures de la nuit...
Messages : 739
Membre du mois : 0
Célébrité : Amanda Seyfried
Maison : Aucune
Caractère : Agile - débrouillarde - têtue - tête brûlée - discrète - suspicieuse - fidèle - déterminée - insignifiante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Look down, look down, don't look 'em in the eye [Tour II - Terminé]   Ven 1 Avr - 10:32


Elle se révélait incroyablement docile et, à mon plus grand soulagement, elle ne s’était pas débattue ou effondrée en larmes à supplier que j’épargne sa vie. Je restais quelque peu perplexe face à ses réactions, précisément parce que je ne semblais pas tellement l’effrayer alors qu’elle était nue et à ma portée. D’ailleurs, je devais éviter de songer à ce point de détail si je désirais rester lucide et songer à ce que j’avais à faire. Oui, et bien, j’étais plutôt novice en termes d’enlèvement de jeunes filles pour tout dire…

- Timide, on dirait.


Pourtant, son discours était parfait, comme si elle l’avait travaillé et répété. Elle donnait trop de détails aussi. Je fronçai les sourcils, un air peu amène au visage, mais ce qu’elle disait faisait sens en mon esprit. Une fille de marchand… Voilà ce qui expliquait qu’elle soit moins effarouchée, à traîner sur les routes, et avec ces frusques finalement bien trop ordinaires pour une femme issue de la haute. Ça ne changeait rien à mon forfait, en vérité, c’était même bien plus avantageux pour moi. Un bon pactole, des embrouilles supplémentaires plus maîtrisables…

J’orientai mon regard vers les alentours, prêtant attention aux moindres bruits suspects qui pourraient infirmer ses dires. Je n’avais pas vu cette taverne, puisque je cherchais scrupuleusement à éviter les routes et les zones de passage, ni même ce village, à couper sans arrêt à travers bois. J’imaginais qu’il était plus convenable pour une dame de dormir dans un lit douillet plutôt qu’à la belle étoile, même si se baigner dans une rivière ne semblait pas la déranger outre-mesure. J’avais imaginé qu’elle était forcée de faire un long voyage, et plutôt de basse extraction pour en faire autant, ce qui rendait son excuse assez étonnante. Elle aurait pu se contenter d’une toilette à cette fameuse taverne. Que faisait-elle ici, perdue seule au milieu de nulle part ? Si elle disait vrai, elle n’était pas très intelligente… Parce que je n’avais désormais qu’elle à me mettre sous la dent, et une autre faim toute autre se réveillait doucement.

- Si je comprends bien, même si tu te mets à crier, personne ne t’entendra… Et tu me dis ça, le plus naturellement du monde.

Je lâchai un rire bref. Il ne serait pas convenable qu’on la voit se baigner, ben voyons… Et qu’un bandit de grand chemin en profite allégrement à cause d’une vigilance bien trop relâchée ? Après tout, c’était son problème, pas le mien. Je voulais qu’elle s’habille avant que je ne dérape pour de bon et abîme la marchandise, lui laissant juste assez de moue pour ce faire. Je la suivis du regard alors qu’elle s’écartait légèrement, tout à mes pensées.

- C’est quand même louche ton histoire. J’ai du mal à croire que…

Je n’eus pas le temps de finir ma phrase qu’elle fit subitement demi-tour, lançant un assaut brutal contre mes lèvres. Je m’attendais à toutes les éventualités, mais certainement pas à celle-ci. Je restais les yeux grands ouverts, bien trop surpris pour le lui rendre immédiatement, mais je ne tardais pas à me laisser emporter par la fièvre de l’instant. Je lâchai son bras pour refermer ma prise à sa taille et la ramener contre moi, sentant sa peau nue sous mes mains. Je ne saisissais pas ce soudain revirement mais était loin de m’en plaindre. Son invitation ne tomba pas dans l’oreille d’un sourd. Je n’avais pas eu l’occasion de passer une nuit en bonne compagnie depuis mon départ de la Baie de la Néra, et elle était loin d’être désagréable à regarder. Il ne me fallait pas beaucoup plus pour réviser mes intentions envers elle. Je lâchai dans un souffle, complice :

- Pas si timide que ça, en réalité.


Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Look down, look down, don't look 'em in the eye [Tour II - Terminé]   Mer 6 Avr - 19:26

Timide ? Ça n’état pas vraiment une description que l’on avait souvent utilisée, à mon sujet. Ça ne me ressemblait pas vraiment, mais s’il me voyait ainsi, c’était très bien. Je hochais la tête, avec retenue, comme pour le conforter dans son opinion. Tant qu’il pouvait me considérer comme inoffensive, cela me permettait de passer inaperçue et de ne pas attirer son attention sur les frusques dissimulées sous la tenue plus élégante disposée à la vue de tous et les armes qui se trouvaient avec. Soupirant, je le dévisageais quelques très brèves secondes, puis détournais le regard. Je n’étais pas aussi à l’aise que j’essayais de prétendre l’être, ainsi dévêtue devant lui. Probablement à cause de son regard qui trahissait bien trop de choses pour moi. Grimaçant, je lui comptais la fable sur laquelle nous nous étions accordés, Ulwyck et moi. Elle était assez simple, malgré tout.

J’évitais de serrer les dents, en entendant sa phrase, suivie d’un rire plutôt désagréable. Plutôt menaçant, mais peut-être étais-je trop méfiante. En même temps, un voleur se trouvait face à moi, prêt sans aucun souci à me menacer pour obtenir davantage encore de richesses, alors… Analysant brièvement la situation, et l’incapacité que j’avais à agir pour le forcer à me lâcher du moins, sans saisir mes armes et risquer d’agir trop vite sans pouvoir réellement me sortir de cette situation. Je laissais échapper un sourire énigmatique à ses propos, avant de saisir ses lèvres. Sa réaction était assez drôle, mais je me gardais bien de rire. Je ne devais pas lui faire croire que je me riais de lui, non, mais plutôt continuer ce que j’avais commencé. Je me crispais légèrement en le sentant me rapprocher contre lui, de manière plutôt brusque ou empressée.

J’étais totalement sous son emprise, physique, mais je ne perdais pas de vue que je pourrais lui faire un coup traitre pour le laisser à terre. Ou alors je pouvais le contenter, et m’en tirer ainsi un peu plus facilement. Si je m’étais légèrement crispée en sentant ses mains sur moi, je m’efforçais de paraître aussi détendue que possible, et je n‘étais bien malgré moi pas aussi impassible que je l’aurai voulu sous ses gestes. Masquant une grimace sous un nouveau baiser, tentant d’ignorer ses propres réactions physiques, je rattrapais de justesse les vêtements qu’il tentait de faire tomber, les calant sous moi comme pour atténuer la dureté du rocher. Difficile de faire abstraction de la douleur des armes dans mon dos, alors qu’il m’appuyait davantage encore sur la pierre, pendant que je m’accrochais à lui et dissimulais la douleur qui se mêlait à toutes les autres sensations tant bien que mal.

Je le laissais se détacher de moi, ne prenant garde à rien de ce que je ressentais et avais pu ressentir, me levant et m’asseyant sur le sol, dissimulant ma nudité avec ma robe.
« On doit m’attendre… » Me laisserait-il ? Il ne servait à rien de tenter de m’en prendre à lui, pour l’instant. Peut-être avait-il obtenu ce qu’il désirait.


    Shadow in the dark
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Espionne
Âge du Personnage: 24
Allégeance: Ma loyauté va à un autre Souverain.
Écoute les murmures de la nuit...
Messages : 739
Membre du mois : 0
Célébrité : Amanda Seyfried
Maison : Aucune
Caractère : Agile - débrouillarde - têtue - tête brûlée - discrète - suspicieuse - fidèle - déterminée - insignifiante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Look down, look down, don't look 'em in the eye [Tour II - Terminé]   Lun 2 Mai - 23:41


L'expérience fut singulière, et un doute s'insinuait en moi en la regardant presser sa robe contre sa poitrine en maigre rempart. J'avais bien trop fréquenté de prostituées pour que cette nuance m'échappe, sans savoir si je devais l'imputer à sa situation de fille de marchande ou... Elle était vierge, avant nos rapports. Cela ne l'avait pas freiné, à s'engager d'elle-même sur cette voie. Décidément, je ne comprendrais jamais les femmes... Qu'est-ce qui avait bien pu lui passer la tête ? Oh, je ne niais pas mes charmes, mais je m'étais présenté à elle comme le pire gredin, prêt à la détrousser et lui trancher la gorge dès que j'aurais obtenu ce que je voulais. S'attendait-elle à ce que je la laisse en paix maintenant qu'elle avait su me satisfaire ? Que ce serait plus simple pour elle si elle n'opposait aucune résistance ?

Je secouai la tête négativement, sans comprendre, jeté dans la confusion la plus totale. Personne n'était venu nous déranger, ce qui apportait du crédit à ses paroles. Ses gardes devaient être effectivement à l'auberge du coin, et elle, bien imprudente à s'aventurer dans ces bois pour prendre un bain en plein air. Je me rhabillai et m'approchai de l'eau pour me rincer le visage. Je ne la perdais pas de vue, quand bien même elle n'avait plus grand-chose à me cacher.

Ces quelques paroles lâchées au vent me sortirent de ma torpeur. Je me rapprochai d'elle pour m'accroupir, me portant à sa hauteur. Elle aurait certainement mieux fait de ne pas parler, ou de ne pas me rappeler qu'elles étaient mes premières intentions. J'attrapai sa mâchoire d'une main pour la forcer à ancrer son regard en le mien. Deux perles de glace si semblables aux miennes. Elle n'avait pas des formes très marquées mais son visage était doux, avec ce regard perçant qui en disait long.

- C'est justement parce que l'on t'attend que tu m'intéressais, Ryella. Même si j'ai passé un très bon moment...

Je me relevai, vérifiant que mes armes étaient bien en place. J'étais fatigué, autant par ma chevauchée que... Une toute autre qui pouvait porter le même nom. Je n'étais pas certain d'être de taille face à plusieurs gardes, frais et disponibles, même si je tentais de les prendre par surprise. Et, autant le dire, prendre un tel risque pouvait écourter ma quête, drastiquement.

- J'imagine que tu dois regretter amèrement t'être écartée de tes gardes. D'autant plus que tu étais intacte... Je me trompe ?

Je lâchai un bref rire, devant cette situation totalement invraisemblable.

- Ca ne t'as pas empêché de me sauter dessus. Je ne savais pas mes charmes si foudroyants... Dis-moi, tu ne chercherais pas à contrarier ton père en frayant avec un bandit de grand chemin ? Je sens que tu risques d'être une monnaie d'échange bien compliquée...

Est-ce que j'avais du temps à perdre avec elle ? J'avais faim, et soif. Elle n'avait rien sur elle hormis ces vêtements et quelques bijoux. Je pouvais bien l'envoyer chercher le nécessaire à cette auberge, mais je n'avais rien qui lui tiendrait assez à cœur pour la forcer à revenir avec mon dû. Trouver son père ? Long, et compliqué. La laisser partir ? Oui, je pouvais. Ce serait faire preuve d'abnégation, et je n'en avais jamais. En outre, j'étais bien trop fourbu pour me payer le luxe d'une cavalcade avec ses gardes sur mes talons à vouloir des représailles.

Je lâchai avec nonchalance, comme des ultimes menaces avant le coup de grâce :

- Franchement, je me demande bien à quoi tu vas me servir maintenant.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Look down, look down, don't look 'em in the eye [Tour II - Terminé]   Mar 10 Mai - 21:09

Je retenais le sourire qui me venait, qui m’aurait bien trop trahie. Il avait gobé le visage innocent que je lui avais offert, sans même chercher à réfléchir davantage. Ou à peine, et instantanément distrait par ma témérité, et ce que je lui offrais. Il avait une mine peu engageante, qui en aurait effrayée plus d’une, à vrai dire, si une réelle jeune fille de bonne famille s’était trouvée face à un bandit. Sauf que je n’en étais pas une, et qu’il avait malgré tout gobé mon histoire. Je me laissais aller à une exclamation de surprise, moitié feinte moitié réelle, en sentant sa main qui entourait ma mâchoire, avec poigne, mais malgré tout de manière pas si serrée. Volontairement ? Je n’aurai su le dire. Je hochais la tête, prête à prétexter n’être qu’une jeune femme écervelée, qui aurait cru qu’il prendrait ses responsabilités – seule une réelle idiote penserait cela, évidemment, mais peu importe. Je gardais malgré tout le silence, le suivant du regard, et jugeant les armes dont il disposait. J’avais très peu de chance de m’en sortir, face à lui. Aucune, à vrai dire. Mais j’avais d’autres atouts pour moi.

« Est-ce réellement important ? Je ne suis pas une dame de bonne famille, qui doit préserver son corps à tout prix. Oh, bien sûr, il serait fâcheux que cela ait des conséquences… inattendues. »

Je baissais les yeux, feignant une grimace, digne d’Ysilla Rougefort. Secouant la tête, je prenais la parole d’une voix assez faible.

« Peut-être. Mais prendrais-tu le risque de te retrouver confronté à plusieurs gardes, qui pourraient assez aisément t’amener devant mon père ? Nous ne sommes pas nobles, mais sa richesse fait suffisamment sa renommée pour qu’il veuille que sa fille soit entourée d’un assez grand nombre de gardes, pour les apparences – et, peut-être, un jour, se voir offrir un domaine. Mon père ne voudra surement pas négocier avec celui qui a souillé sa fille, et encore moins donner quoi que ce soit pour la garder auprès de lui, quand il a des héritiers plus dignes que ça. »

Je jouais un jeu assez dangereux, mais j’étais persuadée de pouvoir m’en sortir.

« À moins que vous n’ayez encore envie de mon corps, à peu de choses, je le crains. Vous évitez les chemins, vous évitez les villages au point de ne pas savoir qu’ils sont là, et vous êtes dans le besoin. Prenez ces bijoux, vendez les à quelqu’un de peu regardant, et poursuivez votre voyage. Vous ne voudriez pas avoir des gardes à vos trousses, je me trompe ? »

Oui, mes propos étaient risqués pour moi.


    Shadow in the dark
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Espionne
Âge du Personnage: 24
Allégeance: Ma loyauté va à un autre Souverain.
Écoute les murmures de la nuit...
Messages : 739
Membre du mois : 0
Célébrité : Amanda Seyfried
Maison : Aucune
Caractère : Agile - débrouillarde - têtue - tête brûlée - discrète - suspicieuse - fidèle - déterminée - insignifiante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Look down, look down, don't look 'em in the eye [Tour II - Terminé]   Jeu 2 Juin - 23:58


Elle n'était pas ce qu'elle prétendait être. Cette conviction commençait doucement à s'imposer à mon esprit en l'écoutant parler. La jeune femme voulait que je débarrasse le plancher au plus vite, et c'était pourquoi elle m'avait donné ce que je voulais, sans aucune contrepartie. Elle avait mis fin à mes suspicions d'un baiser, ce qui était pour le moins efficace, mais maintenant que j'étais plus calme et satisfait, il était plus compliqué pour elle de continuer à feinter. Leur apprenait-on vraiment à faire semblant d'être des petites filles sages à tel point que ce talent de comédien devenait inné pour toutes ? Leurs maris attendaient qu'elles répondent au moindre de leur désir et toute leur éducation tournait autour de cette nécessité-là, n'est-ce pas ?

Je fronçais les sourcils en me retournant un peu trop vivement. Elle détaillait mes armes, jusqu'à ce que je lui empoigne la mâchoire pour la forcer à me regarder. Son hoquet aurait pu me faire croire qu'elle était intimidée, si elle ne venait pas de se donner à moi. Voilà qu'elle essayait de me convaincre que l'idée d'être engrossée la gênait.

- C'est un peu tard pour se soucier d'un incident fâcheux, non ? Tu te contredis. Ton père est riche, assez pour engager des gardes qui protégeraient ta vertu, et voilà que tu me la donnes sans rechigner en prétextant ne pas être une dame de bonne famille ?

Je lâchai un bref rire, alors que ses paroles étaient comme du venin que l'on distillait. Elle espérait me faire peur, après ce que je venais de voir ?

- Serait-ce là des menaces ? Un "assez grand nombre" de gardes, dis-tu ?


J'ouvrai les bras, avec un brin d'ironie.

- Et bien ! Où sont-ils ? Nous avons eu le temps de profiter allègrement de cette halte qu'ils ne se sont toujours pas pointés. Visiblement, ils ne sont pas si inquiétés que tu sembles vouloir me le faire croire. Et tu me dis que ton père serait prêt à payer autant de gardes pour les apparences mais pas à racheter sa fille ? Allons, ton histoire ne tient pas debout. Tu espères simplement pouvoir te défiler, en croyant que je te laisserais tranquille... C'est adorablement naïf.

Je coulai un regard vers elle, la jaugeant de haut en bas alors qu'elle me parlait de son corps. J'en aurais bien encore envie, oui, mais plus tellement l'énergie dans l'immédiat. Et autant dire que la prendre sous le bras pour un encas plus tard serait me donner beaucoup de mal même pour ce joli minois là. Je la regardai avec une once de méfiance alors qu'elle voyait plus clair dans mon jeu que certainement moi dans le sien. Je faisais certainement moins d'efforts aussi... Car je n'avais pas besoin de me tirer d'une situation fort fâcheuse comme elle. Il ne s'agissait que d'un plus, durant ce fastidieux voyage. J'avais presque oublié ses bijoux, tiens... Je m'en emparai pour les fourrer dans ma poche sans demander mon reste.

- Tu as raison sur un point.

Je lui rendis un franc sourire, un rien amusé.

- Je préfère me fatiguer avec toi plutôt qu'avec tes gardes, s'ils existent vraiment. Je m'en passerais volontiers.

Je plaquai mes lèvres contre les siennes, sans lui laisser guère le choix dans ce baiser forcé, avant de m'écarter d'elle sans plus un regard en arrière. Je me contenterais de revendre ses bijoux pour goûter à nouveau autre chose que le fruit de mes braconnages parfois bien compliqués. La route risquait d'être encore longue, et les ennuis nombreux en chemin... Autant ne pas me donner la peine de m'en créer davantage avec une femme qui avait au moins le mérite de me satisfaire en deux points. J'oubliais ma curiosité à son égard pour me remettre en selle, le rouge piaffant d'impatience à l'idée de repartir. Je talonnai ma monture, en me demandant si je reverrais cette fleur isolée et intrigante un jour...

Non, probablement pas.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Look down, look down, don't look 'em in the eye [Tour II - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Look down, look down, don't look 'em in the eye [Tour II - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Les Royaumes Elfiques] Modélisme
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Tour de Jeu
» [SORTIE] L'Abîme invitation chez Kanaxai [Terminé]
» Un petit tour pour Gaza

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Nordiens
 :: Le Conflans :: Vivesaigues
-
Sauter vers: