Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -40%
-40% Nike Air Zoom Pegasus 39 Premium
Voir le deal
77.97 €

 

 Landing the Paps (An 2, Mois 3, Semaine 3) [Tour IX - Terminé]

Aller en bas 
MessageSujet: Landing the Paps (An 2, Mois 3, Semaine 3) [Tour IX - Terminé]   Landing the Paps (An 2, Mois 3, Semaine 3) [Tour IX - Terminé] EmptyLun 14 Fév - 10:55



Landing the Paps
Torrhen Braenaryon & Orys Baratheon & Liam Chelsted

Plage bordant l'Ile des Piz, Royaume du Val et de la Montagne, Semaine 3 du mois 3 de l’An 2 de l’Ere des Luttes
Nous y étions, alors. Enfin. Montant sur le pont du Dromon « l’Impératrice », je constate la ligne d’horizon barrée par la pluie qui détrempe le chêne que nous foulons du pied par centaines. Cors d’alarme, dont l’écho se réverbère sur l’eau. Et cornes de brume des navires qui répondent. Plus d’une centaine, qui organise la cacophonie du débarquement. Le tonnerre gronde, au loin. Débarquer en plein orage est compliqué, voire impossible. Mais il pleut, seulement, à cet instant. Pire viendra peut être plus tard. Une pluie battante, une grosse mer, cela implique quelques risques… Moins qu’une mer démontée. Il faut vite prendre la plage et le port attenant, au risque que la flotte ne passe la nuit dehors, en mer.  Face à la rive, nous avons approché le plus possible, pour jeter l’ancre à très faible distance du rivage ; les arbalétriers des hunes ont déjà échangé quelques amabilités avec les miliciens du Val. Pas de bannières au vent, pas de troupes. Des barricades à la hâte, sur les dunes surplombant la plage. Rien de plus, quelques hommes à peine. La bannière Elesham, que l’on observe à la longue vue. Veulent-ils vraiment se battre ?


Les canots sont mis à la mer, capables de transporter des dizaines de soldats et de rameurs. Les filets pendent aux flancs des monstres marins de bois que nous chevauchons. La Demalion est autour, de même que la Garde Régine de Peyredragon. Elite des deux armées assemblées sur les navires les plus proches. Encadré par mes hommes en plates, Prince Orys en tête, des chevaliers de ma connaissance alentours. Je grimpe sur un amoncellement de caisses de vivres, qui suivront la deuxième vague de débarqués. La mer est couverte de bruits de bois, de cordages et de flots, de maîtres d’équipage et de capitaines cherchant à se faire entendre de leurs forces. Les hommes en armes, lourdement équipés, me regardent.



| Hommes de l’Empire et de Peyredragon, frères d’armes ! Nous voilà enfin arrivés à la seconde étape de notre voyage, après l’escale de Peyredragon. Les Piz, demeure des Elesham ! Les valois sont des hommes de valeur et d’honneur ! Ils se battront s’ils l’estiment juste, et tenteront sûrement de nous rejeter à la mer… |  


Je me tourne vers le rivage, secoue la tête, et pivote à nouveau face aux hommes.


| Je leur souhaite bien du courage. glissais-je, d’un ton neutre, sans pitié. | Loups et Dragons, chassant côte à côte... Aux canots, garçons, et adressons-leur la récompense de leurs trahisons ! Pour l’Empire ! |


Les cris de guerre retentissent sur le pont et les hommes en armes commencent à descendre aux canot avec précautions, amarrés au filet. Il faut éviter les chutes… Je m’avance vers Baratheon, et reconnaît Chelsted. Mon armure d’acier et mon casque à tête de loup est surmonté d’un panache noir, sur le côté droit pour me rendre identifiable dans la masse des combattants. Je salue Orys d’une poignée de main de guerriers, et fais de même avec Chelsted.


| Messires. La Mort et la Gloire. J’espère que vous avez l’estomac plus accroché que moi, de si grandes étendues d’eau me rendent malade, mais je ne peux troquer l’eau salée contre un océan de bière brune, je le crains. |


Nous descendons au canot qui nous est réservé. Généraux ensemble, ce n’est jamais bon. Mais l’image est bonne pour la troupe. Et pour nous-mêmes, aussi. A peine le canot quittait-il à la force de la rame le giron du dromon que je me sentais blêmir, l’estomac roulant dans mon ventre.


| Les dieux nous permettent de vite toucher le sol… |


(c) DΛNDELION


Fire, Blood & Winter


Let me tell you something about wolves, son. When the snow falls and the icy winds blow, the lone wolf dies, but the pack survives. Summer is the time for quarrels. In winter, we must protect each other, give each other warmth, join our forces. " Running After My Fate (c)codage - Kanala - texte (c)Running After My Fate, The Divide


Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 44573
Membre du mois : 81
Maison : J'ai fondé la maison Braenaryon, mais je suis né Stark
Caractère : Loyal - Calculateur - Secret - Stratège - Froid - Fier
Célébrité : Christian Bale

Infos supp.
Richesses : 5831

Fire, Blood and Winter.

Landing the Paps (An 2, Mois 3, Semaine 3) [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t210-torrhen-stark-winter-is-coming https://bloody-crown.forumactif.org/t221-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://bloody-crown.forumactif.org/t222-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://deusexhominum.forumactif.com/
MessageSujet: Re: Landing the Paps (An 2, Mois 3, Semaine 3) [Tour IX - Terminé]   Landing the Paps (An 2, Mois 3, Semaine 3) [Tour IX - Terminé] EmptyJeu 17 Mar - 14:10

Une nouvelle campagne les attendait, sur de nouvelles terres ennemies. La Montagne avait grondé, disait-on, mais la Montagne restait silencieuse, constataient les hommes accumulés sous la bannière de l’Empire. Certains étaient guillerets, persuadés que l’Empereur et le Prince Régent de Peyredragon n’allaient faire qu’une bouchée du jeune Roi du Val et de la Montagne. D’autres se méfiaient, craignant qu’ils ne s’enlisent dans des sièges de forteresses solidement protégées soit par les mains de l’Homme, soit par la main des Sept – ou des Anciens Dieux – à travers montagnes et temps.

Liam écoutait, d’une oreille. Il préférait simplement se pencher sur ses croquis de machines de guerre, à chercher à les améliorer encore et encore. Une guerre menée intelligemment se gagnait sans grand sacrifice humain. Il fallait user l’ennemi, ou être plus rusé que lui, ou avoir droit à des armes ou des navires révolutionnaires pour les battre à plate couture par la vitesse ou par la force. Voilà la vision de guerre du Chevalier, bien loin de toutes ces campagnes sanglantes et violentes.

Malheureusement, à ce jour, ses essaies – à travers des maquettes de taille très modeste – étaient infructueux. Il n’avait ni le talent, ni les ressources, ni le temps que le grand architecte impérial – ou tout autre inventeur farfelu – disposaient. Cette réalité le frustrait grandement. Or, quand le brun est irrité, il est prompt à prendre de mauvaises décisions, comme boire de trop, ou se mêler d’affaires qui ne le regardent pas. Deux sales habitudes qui l’avaient entrainé dans de nombreuses et stupides bagarres. Cependant, aujourd’hui, il pouvait se flatter de ne pas avoir causer trop de remous au milieu de cette troupe.

La mer fatiguait et gâtait l’humeur de certains, surtout ces Continentaux qui n’avaient pas le pied marin, ayant une mine toujours plus blanche à chaque fois que la coque battait et frappait une vague. Si le spectacle amusait, au départ, elle mettait mal à l’aise maintenant : c’est que ces hommes vomissaient en prime. Si c’était uniquement par-dessus bord, l’équipage serait ravi. Malheureusement, tout le monde n’avait pas le temps de courir jusqu’à ce rebord …

On annonce l’approche de notre destination, les Piz. Aussitôt, les cris de guerre s’entendent. Les hommes avaient hâte de remettre pied à terre, et tâter leurs épées contre celles de leurs ennemis. Par coïncidence, le Seigneur Chelsted se trouve dans le même canot que l’Empereur et son Souverain. Une situation qui gonflait un tantinet son orgueil, mais qui le rendait tout autant nerveux. Il entend la demi-prière de Torrhen Braenaryon, et ne peut pas s’empêcher d’esquisser un sourire amusé.

- La mer est clémente, Sire. Nous toucherons le sol bien vite. Et nous allons nous reposer tout aussi rapidement autour d’une bonne tablée, il semblerait, conclut-il, lorsque les côtes devinrent toujours plus visibles. Nulle armée, nulle forteresse, nul navire ennemi à l’horizon. C’était calme et silencieux, à croire que le Royaume n’avait pas déclaré la guerre à tous ses voisins. Liam ne savait pas quoi en penser, ou ressentir : la joie de ne rencontrer aucune résistance, ou la méfiance de tomber sur un piège tendu par celui qu’on surnommait le Faucon ?



[center]Alcool & War & Madness
[/center]

Liam Chelsted
Plutôt mourir que le parjure
Messages : 117
Membre du mois : 0
Maison : Chelsted
Caractère : Insomniaque ▪▪ Ivrogne ▪▪ Colérique ▪▪ Visionnaire ▪▪ Génie ▪▪ Bricoleur
Célébrité : Tom Hiddleston

Infos supp.
Richesses : 0

Plutôt mourir  que le parjure

Landing the Paps (An 2, Mois 3, Semaine 3) [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t7654-liam-chelsted-un-chevalier-resigne-mais-loyal https://bloody-crown.forumactif.org/t7696-liam-chelsted-chevalier-de-peyredragon-rps https://bloody-crown.forumactif.org/t7695-liam-chelsted-chevalier-de-peyredragon-liens
MessageSujet: Re: Landing the Paps (An 2, Mois 3, Semaine 3) [Tour IX - Terminé]   Landing the Paps (An 2, Mois 3, Semaine 3) [Tour IX - Terminé] EmptyMar 5 Avr - 10:37

[HJ ; vu avec Orys, en attendant qu’elle soit plus dispo, je peux répondre pour qu’on avance 😊]




Landing the Paps
Torrhen Braenaryon & Orys Baratheon & Liam Chelsted

Plage bordant l'Ile des Piz, Royaume du Val et de la Montagne, Semaine 3 du mois 3 de l’An 2 de l’Ere des Luttes
Et l’on se retrouve déjà à affronter le froid des embruns de cette partie septentrionale de la Mer du Détroit, où, je le sais bien, le temps n’est que rarement au beau fixe. Le visage moucheté d’une pluie fine et glaciale, qui colle à la pilosité de mon visage -cheveux et barbe déjà blanchis par l’âge et les épreuves-, l’humidité perle aux extrémités de ma barbe et des mèches qui dépassent un rien de mon casque. Je n’ai pas l’habitude de me montrer trop douillet, et ces conditions en valent bien d’autres. Je me rappelle de Buron, qui a toujours dans ma tête l’image d’un terrifiant enfer glacé, où la neige et le blizzard aspiraient les sons et engloutissaient les hommes. Quoiqu’il arrive, désormais, rien ne sera plus jamais aussi dramatique que cette double-journée de combats…


Orys Baratheon ne pourrait pas me dire le contraire. Si j’ai perdu mon visage à Buron, il a lui-même perdu une large part de son habileté au maniement des armes, par cette blessure à la main et à l’avant-bras qui aujourd’hui encore le contraint dans sa capacité à être un bretteur de grande qualité. Pour l’avoir déjà revu en combat, il reste talentueux. Il a toujours le même instinct de mort, la même grande classe. Mais ses capacités physiques, sa rapidité et sa liberté de mouvement, ne lui permettent plus de briller comme avant.


Nous avons tous nos maux, désormais et la guerre nous use.


Présentement, je dois me concentrer pour ne pas dégueuler dans le large et profond canot qui nous envoie sillonner la Mer du Détroit, qui, si elle n’est pas démontée, et tout de même bien vive. Je masque mon malaise, heureusement sous ma tête casquée et ma sombre humeur habituelle.



| Clémente, Ser, vous rigolez ? Ca tangue plus qu’une pute de Blancport après deux pichets de blanc. |



Nous touchons finalement au sol alors que Baratheon reste engoncé dans ses pensées. Le fond du bateau râcle et les hommes poussent des cris et grognements sous le poids de leur armure, alors que les premiers rangs avancent et sautent dans la mince profondeur d’eau de la grève. Pas de défenses, pas de tirs. Je me tourne vers mes compagnons.


| Et voilà, garçons ! Le premier pied impérial posé au Val, le premier du Nord au Val depuis trois siècles. Gageons, cette fois, de ne pas faire le chemin inverse la queue entre les jambes ! |


Je vais voir Chelsted.


| Menez les compagnies peyredragoniennes en lisière de la ville, et rendez-nous compte de ce que vous y voyez. |


Et pour Orys.


| Je n’aurais pas aimé franchir cette plage sous une pluie de flèches. Ils vont se rendre, je pense. |

(c) DΛNDELION



Fire, Blood & Winter


Let me tell you something about wolves, son. When the snow falls and the icy winds blow, the lone wolf dies, but the pack survives. Summer is the time for quarrels. In winter, we must protect each other, give each other warmth, join our forces. " Running After My Fate (c)codage - Kanala - texte (c)Running After My Fate, The Divide


Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 44573
Membre du mois : 81
Maison : J'ai fondé la maison Braenaryon, mais je suis né Stark
Caractère : Loyal - Calculateur - Secret - Stratège - Froid - Fier
Célébrité : Christian Bale

Infos supp.
Richesses : 5831

Fire, Blood and Winter.

Landing the Paps (An 2, Mois 3, Semaine 3) [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t210-torrhen-stark-winter-is-coming https://bloody-crown.forumactif.org/t221-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://bloody-crown.forumactif.org/t222-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://deusexhominum.forumactif.com/
MessageSujet: Re: Landing the Paps (An 2, Mois 3, Semaine 3) [Tour IX - Terminé]   Landing the Paps (An 2, Mois 3, Semaine 3) [Tour IX - Terminé] EmptyDim 22 Mai - 21:19

Les paroles d’un Empereur ayant le mal de mer arrachent un sourire amusé au Chevalier de Peyredragon. Pourtant, il n’en profite pas pour répliquer, ou pour surenchérir. Il y avait bien plus important que chambrer un tel homme, à cet instant-ci. Qu’est-ce qui les attendait en ces lieux ? Sans surprise, plus il se rapprochait des côtes, et plus il était avare de mots. La méfiance prenait le pas sur le reste. Le sentiment persiste toujours, alors qu’ils mettent un pied sûr sur une plage calme, voire accueillante.

Lorsque le premier ordre tombe, le brun s’exécute aussitôt. Il rejoint la compagnie peyredragonnienne, cordonne un semblant d’ordre suite au débarquement, et dirige aussitôt celle-ci aux abords d’une ville. Celle-ci était à peine protégée, et la garde qui surveillait les environs pouvaient se compter sur les doigts d’une main. Prudent, il exige que quelques éclaireurs vagabondent dans les environs pour s’assurer qu’une petite armée n’était pas dissimulée derrière quelques petites vallées, hauteurs ou forêts. Ils reviennent, affirmant tous qu’ils n’avaient rien vu.

Aussitôt qu’il a toutes ces informations en main, il s’empresse de les rapporter au Nordien. Son ton n’exprimait pas le fatalisme, mais il manquait également d’entrain. Liam était mitigé. La victoire semblait assurée, mais elle lui semblait trop facile. Le sentiment de tomber dans un piège, ou d’avoir affaire à un Roi bien débutant se disputait leur place dans le cœur du soldat aguerri.

- Le lieu est pauvrement protégé. Il n’y a pas de garnisons solides, ni d’armes meurtrières qui pourraient entraver notre avancée. Nos éclaireurs ont vérifié les alentours, et ils n’ont rien reporté de notables.

Il se tait, attendant que les deux Souverains décident de la marche à suivre. Il en profite pour balayer cette île bien sereine. Il sentait que la victoire allait être facile. S’il n’y avait pas de gloire à en tirer, elle n’en restait pas moins délicieuse et agréable. Le sang n’aura pas à couler, pour les mauvaises et hâtives décisions d’un quelconque Roi. Il ne se doutait pas que Torrhen et Orys partageaient ce sentiment.

Un soldat n’aimait pas forcément le sang, et le chaos : il s’engageait par la force du destin, bien souvent. Ainsi, qu’importe que l’homme soit d’une nature querelleuse, il n’en restait pas un amoureux de la beauté. Or celle-ci n’allait pas là où la Mort, la Décapitation, la Charogne, la Pourriture et la Douleur se côtoyaient et jouaient allègrement.

Il espérait, secrètement, que le Val comprendra son erreur lorsque les îles seront converties à la cause de l’Empire. Aujourd’hui était la preuve que ce Royaume n’était pas de taille contre la coalition de tous ses voisins, soit Peyredragon, le Nord, le Conflans et l’Empire. Il en était persuadé, du moins tant qu’Il restait isolé de ses principaux alliés. Il partageait donc l’urgence de faire plier la Montagne, avant qu’il ne soit trop tard.

- Pensez-vous que le jeune Roi du Val nous a attiré en ces lieux à dessein, ou manque-t-il simplement de connaissance dans l’art de la guerre ? glissa le Chevalier. Il ne connaissait pas ce garçon, lui. Torrhen ou Orys pourraient, peut-être, l’éclairer. Le caractère d’un dirigeant déterminait toute la stratégie de cette dernière, c’était connu.

Liam Chelsted
Plutôt mourir que le parjure
Messages : 117
Membre du mois : 0
Maison : Chelsted
Caractère : Insomniaque ▪▪ Ivrogne ▪▪ Colérique ▪▪ Visionnaire ▪▪ Génie ▪▪ Bricoleur
Célébrité : Tom Hiddleston

Infos supp.
Richesses : 0

Plutôt mourir  que le parjure

Landing the Paps (An 2, Mois 3, Semaine 3) [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t7654-liam-chelsted-un-chevalier-resigne-mais-loyal https://bloody-crown.forumactif.org/t7696-liam-chelsted-chevalier-de-peyredragon-rps https://bloody-crown.forumactif.org/t7695-liam-chelsted-chevalier-de-peyredragon-liens
MessageSujet: Re: Landing the Paps (An 2, Mois 3, Semaine 3) [Tour IX - Terminé]   Landing the Paps (An 2, Mois 3, Semaine 3) [Tour IX - Terminé] EmptyMer 29 Juin - 11:58



Landing the Paps
Torrhen Braenaryon & Orys Baratheon & Liam Chelsted

Plage bordant l'Ile des Piz, Royaume du Val et de la Montagne, Semaine 3 du mois 3 de l’An 2 de l’Ere des Luttes
La conquête la plus facile de mon existence si elle s’avère. Je me méfie, toutefois. Toujours ce vil pressentiment vis-à-vis du Val et de son entrée en guerre. Je reste dubitatif quant à leurs méthodes, leurs stratégies. Leur résolution semble chancelante et pourtant… Pourtant, il y a autre chose. L’économie des forces n’est que rarement une preuve exclusive de manque de courage. C’est même souvent le contraire. Ce genre d’adversaire se préserve pour porter des estocades qui seront sans doute mortelles. Et plus encore, le Val d’Arryn a prouvé à plusieurs reprises à quel point il était déterminé, prêt à tout. Et qu’il peut aussi se montrer libre de toute contrainte liée à l’honneur et au bon respect de la parole donnée, de la vertu… Avec un ennemi pareil, l’Empire est forcément en danger, quand bien même le rapport de forces reste largement positif. Je ne peux certainement pas en plus dénier un certain respect pour les compétences intellectuelles de la Reine Sharra, et pour les talents d’un jeune souverain prometteur mais si mal conseillé. Quoiqu’il en soit, je me méfie. Et cette victoire, si c’en est finalement une, n’en a clairement pas le goût. Pas même un peu.


Il est encore possible que tout cela ne soit qu’un vaste piège. Les populations insulaires sont souvent guidées avant toute chose par la nécessité qui fait loi dans tous les aspects de leurs prises de décision. J’envoie des éclaireurs et Chelsted est chargé de reconnaître le terrain et de voir ce qu’il est possible de se rendre compte à distance. L’idée reste quand même d’éviter d’aller se faire tuer en paradant dans les ruelles de la petite ville côtière sans prendre la moindre précaution. Le Loup n’est pas un animal craintif, mais prudent en toute chose. Le genre de bête qui peut s’avérer féroce mais qui d’abord fera le dos rond et avancera à pas de … Loup, juste le temps de s’assurer qu’il n’y a pas vraiment danger. Avec Orys, nous rassemblons alors nos hommes sur la plage et les chalands arrivent avec des renforts déposés constamment sur la grève. Les cohortes se forment, les hommes se positionnent en carrés compacts en cas de sorties de la garnison. Mais rien ne se passe. Chelsted finit par revenir pour rendre compte.



| Alors, c’est que l’ennemi a fait le choix de ne pas défendre cette île. Ils se sont sans doute concentrés sur la Baie des Crabes, comme nos forces n’ont pas été arrêtées en route, et que nous n’avons pas eu de nouvelles des reconnaissances de la flotte du Nord. |


Drôle de choix, mais qui renforce mon sentiment. L’ennemi allait il tout risquer pendant que nous serions occupés sur le pourtour de ses frontières, pour tenter l’offensive et l’invasion brutale de Fort-Darion et de sa région ? Difficile à envisager, car le Val n’est pas réputé pour la taille de sa flotte et il ne pourrait transborder qu’un petit corps expéditionnaire, à moins de faire de nombreux allers-retours et de risquer de tomber sur les patrouilles navales impériales, et de perdre ses escadres et ses troupes en mer. Je l’aurais peut être tenté… Mais pas sans une autre carte dans ma manche. Le fait est que je reste considérablement. Je me tourne vers le Prince de Peyredragon.


| Prépare tes hommes. Prends la ville par le nord, nous l’aborderons frontalement. Fantassins de choc en premier, appuyés par des tireurs. Prévois des colonnes au cas où l’on devrait prendre l’endroit d’assaut… |


Je gueule mes propres ordres aux commandants de cohortes de mettre en place le même dispositif ; tirailleurs encadrant des colonnes d’assaut mixtes de lanciers et d’hallebardiers. Puis nous nous mettons en marche. Chelsted rompt le bruit du pas cadencé des hommes et des tambours qui en marquent le rythme.


| Je pense qu’il a dû faire des choix, surtout. Il a une flotte et des forces limitées, et les côtes les plus longues de tout Westeros. Il ne peut pas tout protéger… Mais je suis surpris, je pensais que le guet opposerait une résistance de principes. Marchons, Ser, et voyons ce que l’endroit nous réserve. |


[HJ je te laisse raconter notre entrée en ville ? L’endroit s’est rendu sans coup férir, comme raconté en chronique]
(c) DΛNDELION



Fire, Blood & Winter


Let me tell you something about wolves, son. When the snow falls and the icy winds blow, the lone wolf dies, but the pack survives. Summer is the time for quarrels. In winter, we must protect each other, give each other warmth, join our forces. " Running After My Fate (c)codage - Kanala - texte (c)Running After My Fate, The Divide


Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 44573
Membre du mois : 81
Maison : J'ai fondé la maison Braenaryon, mais je suis né Stark
Caractère : Loyal - Calculateur - Secret - Stratège - Froid - Fier
Célébrité : Christian Bale

Infos supp.
Richesses : 5831

Fire, Blood and Winter.

Landing the Paps (An 2, Mois 3, Semaine 3) [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t210-torrhen-stark-winter-is-coming https://bloody-crown.forumactif.org/t221-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://bloody-crown.forumactif.org/t222-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://deusexhominum.forumactif.com/
MessageSujet: Re: Landing the Paps (An 2, Mois 3, Semaine 3) [Tour IX - Terminé]   Landing the Paps (An 2, Mois 3, Semaine 3) [Tour IX - Terminé] EmptyDim 31 Juil - 12:46

Liam écoute attentivement l’Empereur. Malgré les paroles de cet homme, il ne peut pas taire cette petite voix qui l’invite à la méfiance : il n’a jamais été très friand des victoires faciles, où l’ennemi n’a pas reçu la raclée mémorable. Certes, si de telles réussites apportent quelques menus avantages - ou gros avantages -, elles n’indiquent nullement la fin immédiat d’un conflit. Or l’Empire est déjà bien enlisé dans différents conflits à ses différentes frontières. Combien de temps est-ce que cette coalition pourrait tenir ? Les forces étaient équilibrées, rajoutant encore plus d’incertitudes à l’issu de cette situation.

- Le Val a beaucoup de côtes à couvrir, mais cela signifie que nous aurons aussi à en couvrir autant. C’est une géographie à double tranchant, autant pour eux que pour nous, souffle-t-il.

A son ton, on devine aisément qu’il n’est pas question de défaitisme mais plutôt d’une analyse froide et factuelle. Liam est guerrier, avant tout. Ses pieds sont plus à l’aise à s’épuiser sur des campagnes militaires, qu’à gambader oisivement sur un quelconque domaine. Enfin, il voit son tête-à-tête avec la mort avec les tripes et boyaux à l’air, qu’au fond d’un lit dans un corps flétri et fatigué par les années. Vieillir n’est pas permis pour un combattant, sur le Westeros.

Et cette vérité l’inquiète pour son Impératrice. Malgré qu’il admire son courage, et qu’il comprend la nécessité de sa participation à cette guerre, il ne peut pas s’empêcher de craindre pour le nom Targaryen. Si la dernière héritière est cette petite enfant, alors la lignée royale de Peyredragon a fort à craindre. Les nourrissons qui dépassent leurs cinq ans sont déjà bien rares, l’affaire est toujours plus complexe avec des bébés royaux …

Il soupire.

- Je suis aussi surpris que vous, Sire, qu’il n’y aucune résistance. Soit le Roi du Val se joue de nous et nous tend un piège, soit il est simplement mal entouré et opte pour des décisions qui vont le mener à sa perte. Espérons que c’est le second cas, que son surnom de Faucon est davantage une moquerie pour souligner sa couardise … qu’autre chose, conclut-il avant de s’éclipser.

Les ordres donnés, Liam s’exécute sans tarder. Entre temps, il sort une petite flasque du dessous de sa veste, et en avale une gorgée. Le liquide amer lui coule dans le gosier, mettant en feu ce dernier. Qu’importe, l’effet est immédiat : l’adrénaline monte, sa joie prend le dessus et il vocifère ses instructions. Le petit corps à sa charge se met en marche selon la ligne de conduite désirée. Lorsqu’ils arrivent, la surprise est à nouveau au rendez-vous.

Le seigneur des lieux, impressionné par la flotte impériale et par l’armée qui se dirige vers ses murs dégarnis et à peine protégés, se rend.

Oui, c’est une victoire bien facile …


PS : rp terminé



[center]Alcool & War & Madness
[/center]

Liam Chelsted
Plutôt mourir que le parjure
Messages : 117
Membre du mois : 0
Maison : Chelsted
Caractère : Insomniaque ▪▪ Ivrogne ▪▪ Colérique ▪▪ Visionnaire ▪▪ Génie ▪▪ Bricoleur
Célébrité : Tom Hiddleston

Infos supp.
Richesses : 0

Plutôt mourir  que le parjure

Landing the Paps (An 2, Mois 3, Semaine 3) [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t7654-liam-chelsted-un-chevalier-resigne-mais-loyal https://bloody-crown.forumactif.org/t7696-liam-chelsted-chevalier-de-peyredragon-rps https://bloody-crown.forumactif.org/t7695-liam-chelsted-chevalier-de-peyredragon-liens
MessageSujet: Re: Landing the Paps (An 2, Mois 3, Semaine 3) [Tour IX - Terminé]   Landing the Paps (An 2, Mois 3, Semaine 3) [Tour IX - Terminé] Empty


Contenu sponsorisé


Landing the Paps (An 2, Mois 3, Semaine 3) [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
Landing the Paps (An 2, Mois 3, Semaine 3) [Tour IX - Terminé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Nord de Westeros :: Le Val & La Montagne-
Sauter vers: