Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -40%
-40% Nike Air Zoom Pegasus 39 Premium
Voir le deal
77.97 €

 

 A la santé du Conflans Libre [Tour VI - Terminé]

Aller en bas 
MessageSujet: A la santé du Conflans Libre [Tour VI - Terminé]   A la santé du Conflans Libre [Tour VI - Terminé] EmptyMar 21 Juil - 12:11

Sharra se posait encore la question de sa présence ici. La Reine du Val n'était en aucun cas déplacée dans ces festivités royales, où on venait célébrer le mariage de Jon Stark avec Eléanor Tully. Ce n'était pas le premier événement de ce genre auquel elle participait et elle espérait que cela ne serait pas le dernier également. Les mariages représentaient toujours un temps de paix plus ou moins court, où le vin venait à enivrer les corps et les cœurs, où la guerre semblait être bien loin pendant quelques heures, pendant quelques jours, et que les joies de la vie pouvaient reprendre place pour accorder une bulle de repos aux personnes qui avaient fait le déplacement. Elle aurait sans doute été tentée de parler du bonheur qui pouvait souvent accompagner des noces, mais ce n'était clairement pas le cas au cours de toute cette journée. Sharra ne se souvenait pas d'ailleurs qu'elle ait un jour participer à des noces aussi moroses que celles du nouveau roi du Nord. La Reine régente du Val pouvait prétendre au fait de connaître un peu le jeune époux. En effet, il fut un temps où elle l'avait côtoyé alors que le Nord et le Val devaient s'allier. Il ne lui paraissait pas alors aussi taciturne, aussi fermé au monde qui l'entourait. Elle pensa alors à la douce Ysilia Royce, qui rêvait du prince charmant et qui avait été pendant un temps promise au Jeune Loup. Elle était si tendre et pleine de bon sentiment, qu'elle se serait sans doute heurter à un mur pour les biens d'un cousin et d'une alliance entre deux royaumes. S'il était sans doute dommage que l'alliance ne se soit pas déroulé comme la reine l'imaginait, il était mieux ainsi qu'Ysilia ne soit pas la triste épouse de ce triste roi. Au moins, lui avait-elle épargné une morne existence, même si elle savait qu'elle avait  eu du mal à accepter la réalité de la chose. Pour revenir seulement à elle, il y avait un goût amer dans sa bouche, quelque chose qui venait à lui enserrer la gorge, et son ventre qui se nouait légèrement. Oh, bien évidement, elle ne laissait strictement rien paraître comme à son habitude, toujours dans la maîtrise de soi et ne manquant pas alors d'éblouir cette nouvelle cour impériale de sa présence. Sharra savait qu'elle plaisait, elle avait souvent joué de ce fait pour pouvoir obtenir ce qu'elle estimait être le mieux pour les siens et pour le royaume. Il y avait une impression de déjà vu mais elle savait que dans tous les cas, la finalité ne serait pas la même.

Sharra était restée très largement à l'écart de Torrhen Stark, ou de Torrhen Braenaryon comme il se faisait à présent nommer. Elle n'avait pas envie de négocier ou même de parler avec lui ce soir. Il ne lui avait apporté rien de bon et elle n'était pas certaine que les choses pouvaient changer dans l'avenir. Cependant, elle n'allait pas rester sur le coin de sa table à observer les festivités. Il serait sans doute plus simple de prévoir, après une danse, une rencontre avec le jeune marié. Si le père n'était pas enclin à discuter avec elle, le fils n'avait peut-être pas garder autant de rancune par rapport à elle et il y avait sans doute moyen d'arriver à quelque chose. C'est donc, elle qui vint le trouver pour l'inviter sur la piste de danse. Ils partagèrent un bref moment ensemble, alors qu'il semblait y avoir une certaine agitation dans la foule, Torrhen avait disparu du paysage, le père de la mariée également, et très vite ce fut le moment d'accompagner les jeunes mariés pour pouvoir célébrer la cérémonie du coucher avant que les deux ne passent leur première nuit ensemble. Vu la froideur qui avait miné la cérémonie puis le banquet, elle espérait que la jeune épouse aurait les épaules et surtout la sensualité, le charme, la force de caractère pour pouvoir faire fondre la glace et ne pas gâcher sa première nuit car les deux jeunes personnes ne s'entendaient pas. Le petit matin était arrivé, Sharra ne s'était pas enquise un seule instant de savoir si le jeune couple avait passé une bonne nuit, elle était bien plus intéressée par l’effervescence qu'elle sentait dans tout le château. Il s'était passé quelque chose et il lui fallait savoir ce qu'il se tramait ici. Déambulant alors dans les couloirs de Vivesaigues, en début d'après-midi, elle finit enfin par croiser une tête couronnée, en la personne de Lyham Tully. Elle inclina légèrement la tête devant lui, accrochant alors un sourire malicieux à ses lèvres. « Votre Majesté … Il est bien difficile de vous apercevoir depuis le banquet d'hier soir … Vous êtes partis si précipitamment en compagnie de l'Empereur alors qu'il s'agissait du mariage de vos enfants respectifs. Qu'est-ce que vous fuiez ou plutôt qu'est-ce que vous cherchez ? »

Anonymous
Invité
Invité


A la santé du Conflans Libre [Tour VI - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A la santé du Conflans Libre [Tour VI - Terminé]   A la santé du Conflans Libre [Tour VI - Terminé] EmptyJeu 6 Aoû - 19:55

J’inspire longuement, tentant tant bien que mal de me remettre les idées en place alors que le jour se décide enfin à se lever. La nuit a été beaucoup trop longue à mon goût. Et j’ai cru qu’elle ne finirait jamais. Pour autant, je ne suis pas du tout serein ou de bonne humeur. J’ai demandé comment la fin de la soirée a pu se dérouler et, si j’avais quelques doutes quant aux difficultés qu’allaient avoir les jeunes mariés, je n’en ai plus vraiment désormais. Ce qui n’est pas la nouvelle que j’aurais aimé entendre. Au moins, tous les deux ont rempli leurs devoirs, c’est déjà ça et personne n’aura à se sentir insulté, quand bien même la mine du jeune Stark n’était pas vraiment des plus agréables à voir. Je me doute bien qu’il n’avait pas la moindre envie de se marier, ma fille non plus, et je n’essaie de pas prendre ombrage de sa froideur. En espérant que ce soit le cas de tout le monde.

Et puis, de toute façon, il y a eu bien pire et plus difficile à gérer cette nuit. Je repense aux différents évènements de la nuit et j’ai un profond soupir alors que je réalise vaguement que je n’ai rien mangé. Cumulé à la fatigue, cela risque de me rendre quelque peu irritable et j’avoue être un rien sec quand je croise des servants qui me demandent quelles sont les directives de la journée. Au moins, Alysanne a pu dormir et j’avoue que j’aurais préféré la rejoindre plutôt que de me perdre en conjectures sur les origines réelles de ce qui a pu arriver. Je me frotte l’arrière du crâne avant de décider d’abandonner et d’aller dormir quelques heures. Ce ne sera pas suffisant vu qu’il nous faudra recommencer les interrogatoires dès que possible mais je ne suis plus vraiment en état de réfléchir.

C’est à moitié réveillé que je me retrouve à déambuler dans les couloirs de ma demeure, songeant qu’il faudrait que j’aille manger quelque chose même s’il est un peu tard pour cela. Et surtout, les cuisines sont quelque peu débordées, agitées et j’en passe. Pour autant, ne pas leur réclamer quelque chose serait les insulter. Et je soupire, songeant que je n’ai décidément pas les idées encore assez claires et espérant vaguement que les gens mettront cela sur le fait d’avoir tout juste marié ma fille. Ce qui, pour être parfaitement honnête n’entre pas immédiatement dans ce qui me travaille le plus.

Je sursaute à moitié quand je réalise que quelqu’un vient de me saluer. Et je me fige un instant en réalisant qu’il s’agit de sa majesté Sharra Arryn. Je n’ai que peu échangé avec elle mais elle fait partie des hôtes de marque de ces festivités. J’ai un bref instant d’hésitation quand elle m’appelle Majesté, me rappelant vaguement quelle est ma place désormais et je ne peux m’empêcher de lui rendre un sourire. Il faut dire qu’elle n’a pas usurpé les légendes qui la concernent et que la pointe de malice qui orne ses lèvres la rend des plus charmantes. Et même si je ne suis guère sensible à sa beauté, je ne peux que la reconnaitre en toute objectivité. « Majesté… j’espère que vous n’étiez pas en train d’errer dans ces couloirs à ma recherche tout de même. » Je m’incline devant elle, essayant d’oublier le poids de la fatigue et du reste alors que je dois me glisser de nouveau dans celui du père qui a marié son ainée, du Roi qui a accueilli tous ces gens et, surtout, qu’elle aurait pu mourir hier à cause des choix que nous avons faits. « Mais j’avoue qu’il a été difficile de pouvoir échanger avec tout le monde hier, vous m’en voyez navré, surtout que j’ai pas eu l’occasion de vous solliciter pour une danse. » Je me vois difficilement répondre à ses questions aussi directes soient-elles. Ou probablement parce qu’elles le sont un peu trop. Il faut dire que le couloir n’est guère propice à une discussion sérieuse et que je ne connais pas vraiment la femme qui me fait face. La situation est bien fragile, que ce soit nos propres alliances internes ou le reste et je n’ai pas particulièrement envie d’en rajouter. « Avez-vous mangé quelque chose ? Je sais qu’il est tard, mais je suis quelque peu décalé. Et ce serait un honneur de vous avoir à ma table, même si c’est pour une petite collation improvisée. » Ne serait-ce que pour calmer un peu sa curiosité, avant qu’elle n’interroge quelqu’un qui serait incapable de ne pas lui répondre.

Anonymous
Invité
Invité


A la santé du Conflans Libre [Tour VI - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A la santé du Conflans Libre [Tour VI - Terminé]   A la santé du Conflans Libre [Tour VI - Terminé] EmptyLun 17 Aoû - 21:10

L'atmosphère était pesant, lourd. Il y avait eu quelque chose ici, Sharra pouvait le sentir, elle pouvait le voir aussi. La souveraine du Val n'était pas née de la dernière pluie, elle n'était pas non plus une toute jeune reine qui venait encore à faire ses premiers pas auprès des autres têtes couronnées de Westeros. Non, Sharra avait de l'expérience, voilà maintenant plus de quinze ans qu'elle côtoyait les plus hauts sommets, à partir du jour où elle avait été mariée à Jehan Arryn et cela faisait presque tout autant qu'on lui avait posé la couronne sur la tête et qu'elle jouait pleinement son rôle de reine. Elle était bien consciente que la situation était déjà particulière. Les noces de Jon Stark et de la petite Eléanor Tully ne se faisaient pas dans les meilleures conditions possibles, et pas seulement parce que le tout jeune roi du Nord semblait aller assister à sa propre pendaison qu'elle pensait cela. L'Empire était en guerre, Harren Hoare avait encore sa couronne et sa tête aussi sur ses épaules, et l'opposition entre les deux ennemis n'étaient pas encore finis. Ce mariage royal, qu'elle estimait néanmoins bien plus intéressant pour un parti que pour un autre, se faisait donc dans un contexte où la politique, tout comme l'avenir étaient incertains. Lyham Tully était un traitre pour l'ensemble du Conflans, et pour le moment tout le monde n'avait pas encore joué ses cartes et ajouté son pion sur l'échiquier de Westeros. Le mariage était donc pressé, sans grande cérémonie, ni même une fête s'éternisant sur plusieurs jours. D'une certaine façon, Sharra trouvait cela d'une tristesse infinie et peut-être aussi de mauvais présages pour ce jeune couple qui semblait ne pouvoir s'accorder pour le moment. Si elle n'avait en réalité que peu d'intérêt pour cette union et pour ce que cela allait offrir par la suite, mais elle espérait néanmoins pour eux que la nuit de noces avait réussi à dérider les traits du Jeune Loup, car sinon la petite reine n'allait pas s'amuser beaucoup avec son royal époux au cours des prochains mois.

Cependant, si Sharra avait fait le déplacement jusqu'à Vivesaigues, ce n'était pas seulement pour la cérémonie de mariage, mais bien plus pour pouvoir tenter de voir ce qu'il était possible de faire avec l'Empire, ou de ne pas faire. Elle était consciente de la place que tenait le Val et des frontières qui étaient les siennes. Elle ne voulait pas revenir une énième fois sur les oppositions qui avaient eu lieu quelques mois auparavant. Rhaenys Targaryen avait eu le désir de la soumettre, mais elle avait oublié la devise des Arryn, « Aussi haut que l'honneur », et il n'était pas question qu'elle dépose la couronne de son fils aux pieds de la reine de Peyredragon. Elle était prête à discuter, mais elle avait le désir que le Val puisse garder son intégrité et sa liberté de décisions et de réflexions. Ce n'est pas pour autant qu'elle ne pouvait pas envisager un commerce entre les deux royaumes , une certaine pacification des relations qui serait bénéfique autant pour l'un comme pour l'autre. Mais pour pouvoir en discuter, il fallait déjà qu'elle mette la main sur quelqu'un capable de lui répondre. Car petit à petit, elle était en train de se courroucer des regards la suspectant qu'on laissait traîner sur elle, et elle refusait de leur donner l'impression qu'elle était à leur disposition et sous leur bon vouloir ou non de s'entretenir avec elle.

C'est pour cela qu'elle n'avait pas hésité à aller voir Lyham Tully alors qu'ils étaient tous les deux dans les couloirs. Sharra l'étudia quelques instants avant de plonger son regard dans le sien. « Je n'erre jamais, je me promène, quant à savoir si je vous cherchais, oui et non à la fois … Une danse avec vous aurait été sans aucun doute un moment fort agréable, bien qu'il ne m'a pas semblé que beaucoup de personnes avait envie de danser. J'ai pu faire quelques pas en compagnie du roi Jon Stark. Cependant, je l'ai trouvé bien plus fermer que la dernière fois que j'avais pu le voir à Winterfell. De la fatigue sans doute, à moins qu'il ne s'agissait d'autre chose. Mais il est toujours si difficile de savoir ce qu'il se passe dans l'esprit des hommes du Nord ... » Sharra aurait presque pu s'amuser de la situation, puisqu'il avait mis son pion là où elle avait placé le sien par le passé. « J'accepte avec plaisir votre invitation à dîner, ainsi cela compense la danse que nous n'avons pas eu la chance de faire hier soir ... » Elle inclina légèrement la tête, gardant un sourire subtile aux lèvres.

Anonymous
Invité
Invité


A la santé du Conflans Libre [Tour VI - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A la santé du Conflans Libre [Tour VI - Terminé]   A la santé du Conflans Libre [Tour VI - Terminé] EmptyVen 21 Aoû - 9:25

Si la situation est complexe, j’ai souvenir d’avoir été un rien intransigeant concernant la position du Val et des Arryn, surtout après tout ce que j’avais pu entendre à leur sujet. D’aucuns pourraient dire que je suis mal placé pour parler, étant considéré comme un traitre par nombre d’habitants de Westeros. Mais tout n’est pas blanc ou noir. Et tout n’est pas aussi simple qu’on voudrait bien le penser. Est-ce que j’essaie de me dire ça pour me convaincre ? Non, j’ai été conscient de mon geste à la seconde où j’ai ployé le genou devant Rhaenys et Torrhen. Et je sais qu’il faudra du temps pour que ma position soit acceptée, si tant est qu’elle finisse par l’être. Je gage que Bran aura plus de chances que moi de s’imposer comme Roi du Conflans, une fois que les années auront passé. Et si nous gagnons cette guerre.

Je lève un sourcil à cette pensée qui en amène bien d’autres beaucoup trop sombres et qui me rappelle que je n’ai pas assez dormi. Avant que le regard de la beauté du Val n’accroche le mien. Et je le soutiens, un léger sourire flottant sur mes lèvres. « Toutes mes excuses Majesté, j’espère ne pas vous avoir offensée. Mais il m’arrive moi-même de souvent errer dans mon propre château. » J’ai une légère grimace quand elle continue, avant de hocher la tête. « La situation n’est guère propice aux festivités, à la danse et à la légèreté malheureusement. J’ose espérer que les prochains mariages qui uniront l’Empire seront plus joyeux. » Je me retiens de dire que je n’ai guère apprécié de voir la mine renfermée de mon nouveau gendre. Si j’entends parfaitement que cette union ne lui plait guère, tout comme c’est le cas de sa nouvelle épouse, il n’a vraiment fait aucun effort pour le cacher. Et tout mettre sur le dos de la froideur nordienne serait hypocrite et surtout naïf.

Je me doute que la Reine essaie de prêcher le faux pour savoir le vrai. « La fatigue et probablement la tension due au mariage. Chacun gère ces instants comme il le peut et au vu de son propre caractère. Je me souviens avoir été moi-même incapable de manger les jours qui ont précédé et avoir manqué de trébucher aux pieds de ma promise le jour J. C’était ridicule. » J’ai un sourire plus franc à ce souvenir avant de souffler un rire quand elle continue. « On dirait que l’esprit des hommes du Nord semble vous avoir posé des difficultés par le passé. » Je l’observe, curieux, sans bien savoir quels ont pu être les liens tissés précédemment, que ce soit entre elle et Jon ou Torrhen.

Au reste de ses propos, je m’incline légèrement avant de héler un domestique pour lui demander de préparer une petite table dans le jardin. Il s’éloignement rapidement et je reporte mon attention sur mon interlocutrice, non sans sourire plus largement. « Je suis un piètre danseur pour tout vous dire. Vous n’avez rien raté d’autre que mes pieds écrasant les vôtres et un sourire gêné qui n’aurait en rien amélioré les relations entre nos deux contrées. » Parce que c’est un peu de cela dont il s’agit, ne nous leurrons pas. Le Val et le Conflans ne sont pas amis, loin de là. Et je ne suis pas vraiment sûr que, tant que le Val n’aura pas pris clairement position, il pourra en être autrement.

Anonymous
Invité
Invité


A la santé du Conflans Libre [Tour VI - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A la santé du Conflans Libre [Tour VI - Terminé]   A la santé du Conflans Libre [Tour VI - Terminé] EmptyDim 30 Aoû - 20:30

Sharra ne pouvait que comprendre ce que Lyham voulait lui dire. Même si elle avait eu le plaisir de le taquiner sur le fait qu'elle n'errait jamais quelque part, il était certain que quand on venait à avoir une couronne sur la tête, il fallait être prêt à assumer les pouvoirs et les obligations qui allaient avec, ce qui n'était pas une mince affaire. La marche pouvait parfois libérer les pensées, permettre de mettre un peu d'ordre dans celles-ci et préparer en secret les prochaines décisions qui seraient essentielles à prendre pour pouvoir atteindre le but que l'on s'était fixé. Dans le cas de Sharra, elle venait souvent à laisser son esprit divagué quand elle se trouvait seule ou presque dans la salle du trône, fixant celui qu'elle avait occupé et celui où son époux avait siégé pendant de nombreuses années. Elle y voyait maintenant Ronnel avec la belle Nymeria Lannister à ses côtés. Ils étaient la futur génération, celle qui pourrait renforcer le Val, ainsi que la maison Arryn, et permettre à s'installer durablement dans la politique de Westeros. Elle leur souhaitait tout le bonheur du monde ensemble, ils étaient sincèrement amoureux, et elle était certaine que cela serait une force pour eux, surtout maintenant qu'elle avait assisté au mariage de Jon Stark avec la jeune Tully, le peu d'enthousiasme était inquiétant, même s'il n'était pas essentiel qu'un couple s'entende pour pouvoir gouverner, pour autant c'était quand même mieux pour la cohésion du royaume et pour l'image que celui-ci voulait renvoyer à ses sujets. Sharra avait connu des difficultés avec Jehan au cours des dernières années de sa vie, mais elle avait réussi à donner le change et les problèmes n'étaient connus que de peu de personnes. Cela lui avait causé bien du soucis, autant en temps que femme mais également en tant que souveraine. Et la discussion n'était pas toujours ce dont on avait besoin à ce moment-là. « Le poids du devoir est parfois bien plus complexe qu'il n'y paraît au premier abord. Je voudrais bien vous dire qu'avec les années cela s'apprend, mais ce n'est malheureusement pas le cas. On pourra dire néanmoins que l'on prend l'habitude d'une certaine façon. »

Sharra vint à hocher la tête. « J'espère également pour vous et l'Empire que cela sera le cas. Car s'il y a des unions dans le futur, cela voudra dire que ce que vous êtes en train de créer est toujours en place et que ce sera une réussite pour les différents souverains fédérés. » Elle se mit à rire. « La maladresse a un certain charme et je ne doute pas que cela a pu favoriser une approche différente auprès de votre épouse. Pour ma part, j'étais si éprise de mon défunt mari que j'ai marché droit vers lui sans aucune inquiétude face au destin qui allait être le mien, pour autant je n'étais plus aussi assurée une fois que les fêtes du mariage avaient pris fin, le véritable exercice commençait à cet instant. » Sharra ne répondit rien à sa remarque concernant les hommes du Nord, fut un temps pas si lointain que ça, elle était amie avec ces derniers et même plus avec l'un en particulier. On lui avait demandé quelque chose qu'elle ne pouvait accepter, et le dialogue avait été rompu. Cela restait sans doute un grand regret pour elle, mais maintenant les choses étaient ainsi faites et chacun des deux partis devait l'accepter. Bien évidemment, en se remariant avec Rhaenys, Torrhen avait visiblement accepté les choses et les remplacé bien plus vite qu'elle ne le faisait de son côté. Mais elle était Sharra Arryn et elle ne montrait jamais rien des possibles blessures qui pouvaient être les siennes. Elle continuait donc à sourire, avec malice, comme pour s'amuser de ce qu'il venait de lui demander à demi-mots. « Pensez-vous qu'une danse puisse ainsi causer du tord ? Même avec quelques orteils écrasés, cela aurait sans doute pu réchauffer les relations, au contraire. »

Anonymous
Invité
Invité


A la santé du Conflans Libre [Tour VI - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A la santé du Conflans Libre [Tour VI - Terminé]   A la santé du Conflans Libre [Tour VI - Terminé] EmptyLun 14 Sep - 18:44

Difficile, pour ne pas dire impossible, de réellement savoir ce que la Reine du Val a dans la tête. Il faut dire qu’il y a des gens qui semblent faciles à décrypter, qui sont comme des livres ouverts. Mais ce n’est pas du tout le cas de la femme qui me fait face. Je ne sais pas quels sont ses desseins et ce qu’elle attend de sa venue ici. Nouer de nouveau des alliances avec l’Empire ? Après la façon dont les choses ont pu se passer il y a quelques mois ? J’ai du mal à le croire. Pourtant, il ne faut pas tourner le dos à la paix et, à sa place, j’essaierais de faire de mon mieux pour la préserver. Même si c’est bien trop tard pour le Conflans et que le sang continuera d’imbiber mes terres pendant de longs mois, si ce n’est pas des années. Etre au carrefour de Westeros est, dans l’immédiat, la pire des choses qui pouvait arriver à mon peuple. Peut-être qu’un jour, ce sera de nouveau une bonne chose.

En attendant de comprendre quelles pourraient être ses intentions véritables, discuter avec elle n’est, ma foi, pas la pire des façons de passer ce moment. Elle reste des plus avenantes et particulièrement charmante, sachant manier les mots comme on pourrait l’attendre d’une reine. J’ai un rire silencieux à sa répartie et je souffle, non sans lui darder une œillade malicieuse. « Et bien, moi qui espérais être rassuré, moi voilà au-devant de longues années complexes et fatigantes. » Si je survis à tout cela, cela va sans dire. Mais si ce n’est pas le cas, je n’aurais guère à me soucier de telles problématiques.

Je la fixe, curieux, alors qu’elle confirme mes propos. « Pour l’Empire et ses éventuels alliés. Le but reste d’assurer la paix sur tout le continent. La guerre n’a fait que trop de victimes et j’aimerais autant ne pas passer les prochaines années à me battre contre d’anciens frères d’armes pour que mes hommes puissent enfin être qui ils souhaitent et vivre de la façon qui leur conviendra le plus. » Cela peut paraitre naïf, j’en suis bien conscient. Pour autant, c’est ce qui m’aide chaque jour à continuer le combat. L’espoir que ce jour arrive où chacun pourra enfin vivre comme il l’entend sans avoir à craindre un homme comme Hoare ou les siens. Difficile de ne pas sourire en entendant son rire, alors que je souffle, d’un ton toujours aussi léger. « J’avoue que mon épouse parle souvent de cette journée avec le regard pétillant. A un point que je ne changerais absolument rien de ce qui s’est passé. Pour autant, le mariage s’avère tout aussi complexe que le devoir royal semble-t-il, à des degrés divers. » Je l’observe un instant alors qu’elle évoque son défunt mari sans remord ou tristesse. Juste une pointe de nostalgie qui laisse à penser que le temps a fait son office. Je me demande, l’espace d’une seconde, comment je pourrais gérer les choses à place, songeant avec un frisson à l’empoisonnement dont nous avons failli être les victimes.

Au reste, à son ton malicieux, j’ai un bref haussement d’épaules. « Sait-on jamais. Imaginez, j’aurais marché sur votre robe, elle aurait été déchirée. Un véritable incident diplomatique. Là au moins, je ne risque pas de me montrer trop empoté et je suis sûr qu’il y a nombre de moyens de réchauffer des relations, vous ne pensez pas ? » Après tout, c’est aussi dans cette optique qu’elle est venue ici. Et je ne peux pas me montrer totalement hermétique à la discussion, je n’en ai plus vraiment le droit maintenant que j’ai accepté de porter la couronne du Conflans.

Anonymous
Invité
Invité


A la santé du Conflans Libre [Tour VI - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A la santé du Conflans Libre [Tour VI - Terminé]   A la santé du Conflans Libre [Tour VI - Terminé] EmptyDim 20 Sep - 13:43

Sharra était dans son élément ici à Vivesaigues, elle n'était plus une jeune reine depuis bien longtemps, elle avait vécu de nombreuses situations qui ne lui avaient pas permise de rester inflexible et immobile. Certains pouvaient facilement dire que la Reine-Mère du Val et de la Montagne s'était donnée corps et âme pour la fonction qu'elle occupait, accompagnant alors son époux sur le trône quelques courtes années après leur mariage. Elle avait fait ce qu'il fallait faire, et aujourd'hui encore, elle était prête à le faire, et cela englobait tout un tas de choses qui était plus ou moins louable. Un royaume ne se commandait pas simplement. Le souverain, son épouse, et toute la famille royale était en constante représentation. Il fallait savoir se faire douce et délicate, puis ensuite il fallait réaffirmer les positions, parfois avec plus de violence que de diplomatie quand il n'était plus possible de faire autrement. La vie n'était pas seulement faite de banquets, de bals, de rencontres agréables ou de douces chevauchées autour du château, un commerce florissant sans jamais connaître les malheurs du monde : la guerre, la maladie, la sécheresse, la famine … Elle pouvait dire pour autant que Lyham Tully commençait son servie en tant que nouveau roi d'une partie du Conflans avec de nombreuses difficultés. Elle n'allait pas venir à lui poser la question frontalement de savoir ce qui avait pu le pousser à trahir Harren Hoare et de créer son propre royaume, avec le soutien plus qu'important du couple impérial dans cette entreprise. Il était donc un traître aux yeux d'une partie de la population qu'elle soit ou non attachée aux terres qu'il se devait d'annexer. Cela faisait une grande menace pour lui, sans parler de l'urgence de pacifier ce qui était sous son contrôle ou ce qui le serait dans les mois à venir. Il y avait également la guerre qui était loin d'être finie … Sharra n'aimerait nullement être à sa place actuellement, c'était même tout le contraire.

La souveraine se mit à sourire doucement amusée par la réflexion qu'il venait de faire. « Je dois malheureusement vous dire que vous avez choisi le mauvais métier pour cela … Je me dis parfois qu'il serait bien plus évident d'être des paysans à cultiver la terre, que de servir son royaume en étant à la tête de ce dernier. Il n'y a rien de moins reposant que d'être roi … Mais je ne doute pas un seul instant que vous commencez à comprendre tout ce que ce titre peut impliquer … Vous verrez, d'une certaine façon, on finit par s'y habituer. » Ou dans tous les cas, on venait à agir plus rapidement quand certains problèmes venaient à se présenter. Rien n'était moins évident pour autant. Seul l'avenir pourrait bien dire ce qu'il leur réservait à tous les deux, peut-être qu'ils ne seraient même plus en vie dans un an. Tout était si complexe et ils n'étaient pas les seuls à s'être engagés dans cette partie de cartes. Il fallait tout simplement savoir à quel moment c'était le mieux de jouer une ou l'autre. La paix était une belle idéologie, mais tout cela n'était pour autant qu'utopie. Cependant, il fallait toujours quelqu'un pour y croire. « Il est beau de voir à quel point votre épouse semble attachée à vous et combien vous l'êtes également en retour. C'est une chance que l'amour soit encore si présent après de nombreuses années de mariage. » La flamme s'était éteinte bien avant la disparition de Jehan. Sharra se mit à rire légèrement. « Il aurait été en effet assez cocasse que ma robe se déchire, d'une certaine façon cela aurait sans doute réchauffer les relations … Mais j'avais en effet mis un soin tout particulier à choisir ma toilette pour l'occasion. Vous avez raison, un dîner nous permettra de ne pas prendre de risque et d'éviter de se fouler la cheville ou d'avoir quelques orteils écrasés. »

Anonymous
Invité
Invité


A la santé du Conflans Libre [Tour VI - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A la santé du Conflans Libre [Tour VI - Terminé]   A la santé du Conflans Libre [Tour VI - Terminé] EmptyDim 4 Oct - 18:09

La Reine-mère du Val a quelque chose de fascinant. Comme toutes les femmes de pouvoir, elle a su se faire une place, trouver comment se faire entendre et, bien évidemment, je gage qu’elle continue de jouer de son image de plus belle femme de Westeros. Si elle ne me laisse pas indifférent, comme tout homme normalement constitué je suppose, elle ne déclenche pourtant pas cette étincelle que j’ai éprouvée à la seconde où j’ai rencontré Alysanne. Et je me rends compte à quel point je suis chanceux de l’avoir à mes côtés, même si elle n’avait pas la moindre envie d’être Reine. Pour autant, il faut que je me rappelle encore et encore que je suis tout aussi légitime qu’elle, si ce n’est plus. Je suis le Roi du Conflans, elle n’est plus que la mère du Roi.

Je lui rends néanmoins son sourire, l’écoutant avec attention. Avant de hocher doucement la tête. « Je suppose que oui, qu’il aurait été plus facile pour moi de ne pas accepter de porter cette couronne. Mais nous avons tous un devoir à accomplir. Je ne sais pas si je finirais par m’habituer mais, en tout cas, je ferais de mon mieux pour être à la hauteur de ce rôle qui est le mien désormais. » Je suis peut-être un peu trop solennel, j’en suis bien conscient. Mais difficile de nier sa véritable nature. Et c’est bien pour ça que j’ai accepté de suivre Torrhen et Rhaenys. « Je serais tout de même curieux d’entendre un point de vue extérieur à l’Empire. » Je gage que j’aurais pu être plus subtil mais, après tout, si elle ne veut pas en parler, je n’ai aucun doute sur le fait qu’elle saura changer de sujet avec toute la délicatesse dont elle est capable.

Au reste, lorsqu’elle évoque mon épouse, j’ai évidemment un sourire que je ne cherche même pas à cacher. L’amour que j’ai pour Alysanne est une évidence, la première que j’ai eue et la seule qui semble être constante. « Je sais, je suis chanceux. Surtout après près de 18 ans de mariage. Mais c’est elle qui a tout le mérite, être mon épouse n’est pas particulièrement reposant. »  Je suis bien conscient que ma situation est atypique et que, outre le fait que l’amour n’est que rarement partie prenante dans un mariage entre nobles, qu’il dure aussi longtemps est vraiment exceptionnel. Mon rire fait écho au sien alors que nous badinons quelque peu sur cette danse qui n’a jamais eu lieu. Et je lève tout de même un sourcil à sa remarque avant de rétorquer, malicieux. « J’ai un peu peur que la robe déchirée de la beauté du Val fasse bien plus que simplement réchauffer l’atmosphère. Nous aurions risqué l’émeute ou quelque chose dans ce goût-là. Je note tout de même que vous aviez fait bien des efforts pour cette occasion et je vous en remercie. Alors un dîner permettra, un peu tout du moins, de compenser ? Surtout que vos orteils vous remercieront, je vous le garantis. » Et, plutôt que de remettre cela à plus tard, j’espère qu’elle acceptera que cette invitation soit immédiate. Il peut se passer tellement de choses d’ici au prochain repas que j’en viens à me demander si je serais toujours là pour le savourer. Ou quelque chose dans ce goût-là.

Anonymous
Invité
Invité


A la santé du Conflans Libre [Tour VI - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A la santé du Conflans Libre [Tour VI - Terminé]   A la santé du Conflans Libre [Tour VI - Terminé] EmptyMer 21 Oct - 14:52

Sharra ne pouvait que se questionner sur la décision de Lyham Tully d'accepter la proposition de Torrhen et Rhaenys Braenaryon. Il était certain que de se voir couronner apportait forcément un avantage considérable, bien que les inconvénients dévolus à cette fonction étaient sûrement bien plus importants que les biens faits qu'il était possible de gagner par ce biais. La maison Tully dépendait pleinement des Hoare et avait, de ce qu'elle avait compris, toujours fait preuve de loyauté envers celle-ci jusqu'à il y a peu de temps. L'homme avait combattu cet empire balbutiant, avant de se retrouver comme prisonnier de guerre de cette même force qui l'avait mis à genoux. Et dans un jeu de dupes des plus intéressants et intrigants, on lui avait finalement proposé une couronne, et un tout jeune roi comme gendre pour sa fille, qu'elle ne manquait pas de juger mal dégrossi et parfaitement mal associé à l'homme qu'était Jon Stark. Si son père avait un côté taciturne, le jeune homme semblait encore être plus … Elle n'aurait su dire exactement quel mot elle pouvait employer pour pouvoir décrire le jeune Loup. D'une certaine façon il lui faisait de la peine, peut-être était-il dépassé par tout cela après tant de changements en si peu de temps. A moins qu'il n'était tout simplement inapproprié à tout rapport social quel qu'il soit. Dans tous les cas, Lyham Tully était devenu roi, et cela venait donc à le placer au même niveau qu'elle dans la hiérarchie de Westeros. Ce qui avait quelque chose de révoltant pour une femme comme Sharra. Elle n'était pas de sang royal à proprement parlée, mais elle avait épousé un roi de sang, et pas un homme qu'on avait fait roi par un étrange coup du sort, et qui pour le moment ne tenait son titre et ses terres que par le soutien de la belle-famille de sa fille. C'était révoltant, mais à la fois intéressant de voir comment les choses allaient évoluer et aussi amusant. Et c'était d'ailleurs avec un sourire amusé qu'elle continuait à parler avec l'homme, qui était charmant par ailleurs.

« Votre dévotion pour la cause de votre royaume, de votre peuple et de l'Empire auquel vous vous êtes liés, est louable je dois dire. Il y a une vision utopiste dans tout cela, mais l'homme a besoin de croire en quelque chose pour pouvoir accomplir des choses parfois même surprenantes. Tout ce que je peux vous dire, c'est que je vais suivre votre parcours avec intérêt votre Majesté. » Elle laissa filer sur ses lèvres un sourire charmeur, avant de reprendre un ton un peu plus sérieux, le regardant droit dans les yeux. « Un point de vue extérieur à propos de quoi ? De votre changement d'allégeance, de la prise de vos nouvelles fonctions ? C'est un joli coup, si vous arrivez à le faire perdurer dans le temps, à court et à long terme. Car une couronne est toujours une chose convoitée, et qui peut si facilement changer de tête. Vous en êtes la preuve toute entière. » Et elle était certaine que Harren Hoare ne manquerait pas de mettre ses forces en œuvre pour pouvoir trancher la tête de Lyham Tully le plus rapidement possible. Il fallait tuer dans l’œuf toute forme de rébellion, quelle qu'elle puisse être. « Je n'ai sans doute qu'une seule chose à dire, nous pouvons trinquer à cet amour sincère qui vous lie, vous et votre épouse depuis maintenant dix-huit longues années. » Elle hocha doucement la tête. « Prenons ce repas sur l'heure, nous avons tous les deux besoin de reprendre des forces après cette nuit de fête. »

Anonymous
Invité
Invité


A la santé du Conflans Libre [Tour VI - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A la santé du Conflans Libre [Tour VI - Terminé]   A la santé du Conflans Libre [Tour VI - Terminé] EmptyMer 11 Nov - 16:48

Je sens le regard de la Reine-mère du Val peser sur moi sans pour autant me mettre mal à l’aise plus que de raison. J’ai l’habitude d’être dévisagé depuis que j’ai accepté de ployer le genou devant l’Empire et de ceindre la couronne du Conflans. Et, en général, les regards sont bien moins amicaux. Oh, je sais pertinemment qu’elle peut cacher son jeu et ce ne serait pas la dernière, mais au moins, elle ne rend pas la discussion désagréable, bien au contraire. J’ai toujours du mal cependant à imaginer que nous sommes désormais sur le même plan. Pire encore, elle n’est plus que Reine Mère, alors que je serais Roi jusqu’à ma mort. Ou si Harren reprend le Conflans, ce qui reviendrait peu ou prou au même me concernant. J’ai un haussement de sourcil à cette pensée avant de me focaliser de nouveau sur la femme qui me fait face avant d’esquisser un sourire en retour au sien. « Louable ? J’étais déjà dévoué à mon peuple bien avant cela. J’ai surtout vu l’opportunité qu’offrait l’Empire de nous libérer du joug Hoare. Il a fait beaucoup de mal au Conflans et il continue en l’utilisant comme un champ de bataille depuis des années. » J’ai parlé d’un ton plus sérieux. Mais, après tout, je n’ai pas caché pourquoi j’ai pris cette décision.

Je me fais plus curieux quand elle continue, avant de souffler, plus pensif. « Une vision utopiste ? Celle de vouloir trouver la meilleure voie pour son peuple ? N’auriez pas vous-même fait la même la chose à ma place ? Si on vous donnait la possibilité de soigner une plaie à vif, de tenter de la guérir mais s’il faut trancher. » Je me fais malicieux l’espace d’un instant avant de reprendre, d’un ton léger. « Mais je suis ravi de voir que vous suivrez mon parcours avec intérêt. J’espère que je ferais honneur aux Rois Tully qui m’ont précédé en tout cas. » Après tout, je suis descendant des Premiers Hommes et cela continue de couler dans mes veines. Je devrais pouvoir porter une couronne aussi bien qu’un autre, surtout si je fais au mieux pour mon peuple.

Et j’ai un bref hochement de tête quand elle continue. « Beaucoup trouvent que c’est un joli coup. C’est aussi un bon moyen de mettre une cible dans mon dos à mon sens. » J’ai un sourire sans joie avant de reprendre, sans pour autant montrer la moindre animosité. « Il n’y avait aucune démarche politique dans ma décision, aussi surprenant que cela puisse paraitre. Enfin je n’ai pas fait ça dans le but d’obtenir une couronne. Le pouvoir n’est pas quelque chose qui m’intéresse en soit. Mais la couronne était une nécessité pour arriver à mes fins. A la paix dans le Conflans. » Des années que mes terres saignent, des années que mes hommes meurent pour assouvir les soifs de conquête d’un seul homme. Alors oui, quand j’en ai eu l’opportunité, je l’ai saisie. Il y avait déjà des mois, des années, que je doutais, mais la rencontre de Torrhen et de Rhaenys a tout fait basculer.

Mais je ne peux que lui rendre un large sourire au reste de ses propos. « Voilà une bonne raison de trinquer votre Altesse. Et j’espère pouvoir le faire de nouveau avec vous dans de longues années. J’ai de la chance, j’en suis bien conscient. » Malgré les difficultés que notre mariage peut parfois rencontrer, je sais que je peux compter sur Alysanne et sur son amour indéfectible. A son assentiment pour le repas, j’agite la main en direction de deux serviteurs qui passent et je leur demande de préparer un repas à partager avec la Reine. Et de le mettre en place dans le jardin. Malgré leur mine circonspecte, ils s’exécutent et en quelques minutes à peine, une petite table est joliment dressée à quelques mètres de nous à peine. « Je suppose que le lieu doit vous paraitre bien différent des Eyriés. Je n’ai jamais eu l’occasion de voir à quoi cela pouvait ressembler malheureusement. Voudriez-vous le décrire ? » Je suis curieux. J’ai beaucoup entendu parler de cet endroit perché dans le ciel, sans trop savoir quoi en penser. Tout en parlant, je tire la chaise pour qu’elle puisse s’installer, m’inclinant brièvement face à elle avant de prendre place à ses côtés. « Comptez-vous rester encore quelques jours ? Ce serait un honneur de vous avoir parmi nous encore un peu, même si nous devrons malheureusement bientôt reprendre la route. » Pour quelle direction ? Difficile à dire, même s’il va nous falloir aller aux Jumeaux régler certaines choses.  

Anonymous
Invité
Invité


A la santé du Conflans Libre [Tour VI - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A la santé du Conflans Libre [Tour VI - Terminé]   A la santé du Conflans Libre [Tour VI - Terminé] EmptyLun 30 Nov - 20:52

Sharra était parfaitement consciente du chaos que Harren le Noir pouvait venir à disséminer petit à petit dans tout Westeros. N'avait-elle pas d'ailleurs pris la décision de réunir tous les royaumes qui n'étaient pas sous son influence directe pour pouvoir tenter une action commune contre ce dernier ? Si d'une façon, dans les faits, les choses avaient finalement mal tournés, il y avait toujours cette idée de vivace bien qu'aujourd'hui elle était portée par le couple impérial. Alors oui, la Reine du Val pouvait comprendre quels étaient les désagréments et également les sacrifices que la maison Tully et que d'autres maisons du Conflans avaient dû subir sous le joug des Hoare. Pour autant, concernant Lyham Tully, bien qu'elle était certaine qu'il y avait une part réelle de dévotion pour le peuple du Conflans, elle venait encore à se demander s'il avait les épaules pour pouvoir assumer une telle charge. Il était certain en tout cas que ce n'était clairement pas la même chose avec l'aînée de ses enfants et dans un merveilleux jeu de stratégie elle venait de devenir la nouvelle souveraine du Nord. Les choses avaient changé, et certaines règles du jeu avec elle, tout comme les adversaires. Cela rendait les choses plus complexes et à la fois, un peu moins attrayant. Elle avait sans doute déjà fait son temps sur le trône du Val, et c'était maintenant à Ronnel et à Nymeria de faire leurs preuves au sommet des Eyrié. Ils étaient jeunes, mais elle aurait aimé qu'ils soient tous les deux plus solides que cela. C'était encore de grands rêveurs, l'un comme l'autre. Si Jordane semblait avoir une poigne de fer niveau éducation, Sharra était consciente que Loren avait fait en sorte que cela soit plus doux pour sa dernière fille. Quant à elle, elle avait tout donné pour ses fils, encore plus pour Ronnel et elle se demandait si elle ne l'avait finalement pas un peu trop couvé. Ils étaient à leur bonheur tout récent de mariage et à leur profond amour l'un pour l'autre, mais l'amour dans un couple ne pouvait pas être le gage d'une bonne gestion d'un royaume, elle en avait bien peur. Elle priait les Sept pour que jamais malheur ne leur soit imposé, car elle n'était pas certaine de les voir tenir debout si le chagrin et la douleur venaient à les toucher.

Sharra se mit à sourire malicieusement en entendant les paroles de Lyham et elle prit alors le temps de répondre. « Je le fais tout autant que vous, de choisir la meilleure voie pour mon peuple. Votre Impératrice a demandé à mon fils de ployer le genou devant elle, et de la reconnaître comme véritable souveraine des Sept couronnes de Westeros. A partir de cet instant-là, j'ai donc du réfléchir immédiatement pour savoir si on devait accepter le renoncement à tout ce que nous étions ou à chercher encore à affirmer la position qui a toujours été la nôtre. Nous n'avons pas ployé le genou. Mais je vois qu'elle a su convaincre d'autres royaumes de le faire. Si cela était pour vous la meilleure des solutions alors tant mieux. Je le souhaite sincèrement. Mais croyez-vous vraiment qu'avec l'Empire, votre Conflans ne sera-t-il plus le théâtre de la guerre à Westeros ? Vous êtes central, entre les forces d'Harren Hoare, celles venant du Sud, et coincer entre l'Ouest et le Val. Si des royaumes veulent se faire la guerre, vous continuerez à être le lieu des batailles. Vous avez échangé un impérialiste pour un autre, même si Torrhen et Rhaenys Braenaryon semblent être mieux disposés à la collaboration. » Oui elle aurait pu être leur alliée à tous, si elle n'avait pas été trahis quand ils étaient en train de mettre en place leur politique, leur stratégie contre Harren. Elle avait un jour placé sa confiance dans Torrhen Stark et il l'avait finalement laissé pour compte. Il avait été simple pour lui de lui demander de se soumettre à Rhaenys puisqu'il obtenait autant de pouvoir qu'elle par le biais du mariage. Mais le Val dans tout cela ? Il ne serait devenu qu'un larbin à leurs ordres et ça il en était hors de question. Elle vint alors à le suivre jusqu'à la petite table qui avait été dressé pour eux le temps d'un repas qu'elle espérait amical, même après les mots qu'elle venait de prononcer. Elle continuait à sourire doucement. « C'est différent certes, ce n'est pas pour autant que ce n'est pas agréable. On appelle les Eyrié le nid de faucon, et de là-haut il faut bien avouer que la vue est magnifique sur les terres qui nous entourent. Quand le soleil est au beau fixe, on a presque l'impression qu'on pourrait venir à voir la mer de là où l'on est. Mais dès que la tempête ou le froid se fait sentir, alors on se retrouve entourer de nuages, de brouillards, comme si on était suspendu dans les airs. J'ai un attachement profond pour le Val, je n'ai connu que lui et c'est ce qui a fait celle que je suis aujourd'hui. Peut-être pourriez vous venir un jour, avec votre épouse et vos enfants, visiter le Val ? » Bien que pour cela, il fallait demander l'autorisation de l'Empereur et de l'Impératrice. Sharra avait eu la constitution entre les mains et elle s'en souvenait parfaitement. « Je vais rester encore un jour ou deux tout au plus. La guerre vous attend et je ne voudrais pas risquer une attaque contre ma personne sur le chemin du retour. Même si ce fut un voyage des plus intéressants. »

Anonymous
Invité
Invité


A la santé du Conflans Libre [Tour VI - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A la santé du Conflans Libre [Tour VI - Terminé]   A la santé du Conflans Libre [Tour VI - Terminé] Empty


Contenu sponsorisé


A la santé du Conflans Libre [Tour VI - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
A la santé du Conflans Libre [Tour VI - Terminé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
»  Look down, look down, don't look 'em in the eye [Tour II - Terminé]
» Tour 7 – Le Conflans au Fer-Prix - Année 1 - Mois 9 - Semaine 2
» Le cœur des femmes renferme de nombreux secrets / Tour Vii, An 1, Mois 12, Semaine 2 / [Tour IX - Terminé]
» Le Bouclier de Port Lannis (Fb - tour VII) [Tour VIII - Terminé]
» At the dawn of war / Tour VII, An 1, Mois 12, Semaine 1 [Tour VIII - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Nord de Westeros :: Le Conflans :: Vivesaigues-
Sauter vers: