Tumblr  Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-78%
Le deal à ne pas rater :
Batterie externe 26800 mAh à charge rapide
23.95 € 110 €
Voir le deal

[FB] La raison ne saurait remettre en cause le souvenir des morts [Tour VII - Terminé]
MessageSujet: [FB] La raison ne saurait remettre en cause le souvenir des morts [Tour VII - Terminé]   [FB] La raison ne saurait remettre en cause le souvenir des morts [Tour VII - Terminé] EmptyVen 19 Juil - 11:08

Appartements de Barristan,
An 1, Mois 7,semaine 4

La Veuve ensoleillée se réveillait péniblement. Elle repensait à sa discussion avec la princesse de Dorne. Si Deria la soutenait, elle devait maintenant parler à son beau-frère et Lord des Météores. Barristan était un homme très occupé, elle le savait sans aucun doute mieux que personne. Et leur dernière véritable discussion s’était passée dans une atmosphère plus que pesante. Enguerrand venait de mourir ou c’était tout comme, les Météores venaient de tomber et Dorne sombrait dans la guerre. Cette fois c’était différent. Le traité de Boycitre avait mis un terme, peut-être temporaire, au conflit avec leurs voisin Bieffois. La princesse avait obtenu que les Météores reste sous l’égide de Dorne et la née Uller s’en réjouissait. Elle ne supportait plus l’idée que des étrangers puissent fouler sans crainte le sol de SON fief. Le Bief regretterait un jour leur prise, elle le jurait. Et elle savait qu’elle aurait pour elle les maisons de son père et de sa mère et surtout celle de sa mère. Les Dalt avait payé le prix fort dans cette guerre. Son oncle lord Dalt avait péri en aidant les Dayne. Le port de Boycitre avait d=û abriter la flotte ennemie. Et surtout c’était à Boycitre que l’accord avait été signé. Mais l’heure n’était pas encore à la vengeance. Non l’heure était à la discussion. Alors la jeune femme s’extirpa de ses draps et se prépara pour l’une de ses conversations les plus délicates.

Nalia quitta ses appartements, ses pas froissant la robe verte pâle qu’elle portait avec élégance. Elle croisa quelques regards mais n’en fit pas grand cas. Elle préféra se concentrer sur le sujet de sa future conversation avec Lord Dayne des Météores. Et lorsqu’elle arriva devant la porte, elle inspira un grand coup. Son avenir, leur avenir allait se jouer maintenant. Sa main frappa doucement à la porte des appartements du Lord qui logeait tout comme elle pour le moment à Lancehélion. Lorsqu’elle eut l’autorisation, elle la poussa avec toute la délicatesse que l’on pouvait avoir face à une porte qui pesait son poids.

« Barristan, j’ai à te parler si tu as du temps pour moi. » fit la Dayne en approchant. Elle avait laissé tomber le vouvoiement. Elle n’avait plus le temps de s’embarrasser avec ce que voulait les usages. Et puis, les appartements offraient une intimité et une simplicité qu’elle préférait au tumulte de la cour. Elle avait appris à jouer des apparences à Lancehélion pour servir sa princesse. Mais sa force restait sa capacité à s’adapter. Et c’était tout autant le Lord qu’un membre de sa famille qui lui faisait maintenant face.  « Barristan, il nous faut parler des Météores maintenant que le traité est acté. Des Météores et de l’avenir. » lâcha sans prévenir la Dame alors que l’homme n’avait pas encore prononcé un seul mot. La Veuve ensoleillée s’était approchée du lord, planta son regard dans le sien. Il n’y aurait pas de fuite possible, elle ne le laissait pas faire. Il l’avait soigneusement évitée les premiers temps qui avaient suivi la mort d’Enguerrand. Elle l’avait laissé faire un temps jusqu’à ce qu’elle provoque leur dernière discussion. Et c’était fois encore elle prenait les devants.



La Veuve Ensoleillée



Cadeau:
 
Nalia Dayne

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady Dayne
Âge du Personnage: 33 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Nalia Dayne
"La Veuve Ensoleillée"
Messages : 712
Membre du mois : 34
Célébrité : Michelle Jenner
Maison : Dayne
Caractère : Loyale ▪▪ Hypocrite ▪▪ Aimante ▪▪ Calculatrice ▪▪ Déterminée ▪▪ Trop têtue
[FB] La raison ne saurait remettre en cause le souvenir des morts [Tour VII - Terminé] Dayne10
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [FB] La raison ne saurait remettre en cause le souvenir des morts [Tour VII - Terminé]   [FB] La raison ne saurait remettre en cause le souvenir des morts [Tour VII - Terminé] EmptyDim 4 Aoû - 13:10



Lord Barristan Dayne


Lord Barristan Dayne est le Lord des Météores. Frère aîné de l’Epée du Matin, il est aussi un des conseillers de la princesse Deria Martell. Il laisse la défense des Météores à ses deux frères Robert et Enguerrand. Stratège et opignatre, il n’a pas dit son dernier mot même si le traité de Boycitre a été signé entre Dorne, l’Ouest des Lannister, le Conflanss de Yoren Hoare et le Bief des Hightower. L’homme connait bien sa belle-sœur Nalia Dayne, la veuve de son cadet. Malgré leur différence, il lui fait confiance. Il connait sa loyauté et son sen des priorités, en l’occurrence l’avenir des Météores.


L'avenir était incertain et morose. Le fier combattant qu'il avait été, avait perdu de sa superbe. Il fallait négocier  pour pouvoir sauver Dorne, pour réunir toutes les forces du royaume, même si les distensions avaient fait leur travail et que l'accord semblait souvent bien précaire. Barristan n'oubliait en aucun cas qui il était et surtout d'où il venait. Il avait su prendre une place importante aux côtés de la souveraine qu'il avait choisi de suivre, mais il restait le lord de la Maison Dayne, et cela voulait donc dire qu'il devait également jouer ce rôle-ci auprès de ses terres, de son peuple et de sa famille qui avaient eu à grandement souffrir au cours des dernières années passées. Les Météores avaient pu être sauvé mais à quel prix ? Enguerrand n'était plus là pour s'occuper de leur fief, la mort était une chose douloureuse avec laquelle il fallait apprendre à vivre. Pour autant, il était encore en colère contre son frère, qui avait mis fin à ses jours. Une question d'honneur, de mourir par les armes plutôt que de prouver son abandon total après la reddition de la cité. Tout cela n'avait pas manqué de marquer le lord Dayne. Il avait une assez haute estime de sa personne pour pouvoir prétendre à qui voulait bien l'écouter que dans une égale situation, il ne se serait jamais rendu, et aurait combattu jusqu'au péril de sa vie pour protéger les Météores et tout ce qui appartenaient à leur famille. Il n'avait pas été là, et c'était sûrement ce sentiment d'avoir échoué dans sa propre famille qui le rendait plus vindicatif encore avec les autres. L'acceptation de la défaite était bien plus amère, alors qu'il n'avait pu sauver sa cité et par conséquent la vie de son frère.

Les Météores devaient maintenant se relever. Robert avait été blessé et il aurait pu s’accommoder de la place à la tête de la maison en l'absence de son aîné. Cependant, Barristan n'avait jamais eu une grande influence sur lui, et ce n'était pas aujourd'hui que les choses allaient réussir à changer. Il était après tout, l'Épée du Matin, au service de Deria Martell, et sa place était à ses côtés dans le cœur de la Principauté de Dorne pour pouvoir la défendre. Davos avait bien grandis, mais il n'était encore qu'un enfant, il n'avait pas les épaules pour devenir le nouveau seigneur du domaine. Barristan avait laissé une lourde charge sur les épaules de Nalia, la veuve de son frère Enguerrand. Si les choses n'avaient pas été toujours simple entre eux, il lui faisait à présent confiance pour pouvoir mener à bien les causes du fief familial. Mais l'avenir restait incertain et morose. Et Nalia avait décidé aujourd'hui de confronter le Lord avec la réalité, et le pousser à prendre une décision pour le bien-être de leur maison. S'il avait accepté de la laisser entrer dans ses appartements pour pouvoir s'entretenir avec elle, il semblait qu'elle voulait prendre les choses en main et qu'elle n'accepterait aucune concession, allant droit au but face à Barristan qui n'avait pas eu le temps de prononcer un seul mot depuis son arrivée, à peine avait-il d'ailleurs eu le temps de se lever de son siège pour pouvoir s'approcher d'elle, qu'elle avait rapidement comblé le vide les séparant, tout en plongeant son regard dans le sien. Elle attendait des réponses de sa part et vite. « J'ai parfaitement bien compris que tu avais le désir de me parler. Voilà déjà deux fois que tu prononces ces mots alors que tu viens à peine de franchir le seuil de la porte. N'ayant aucune raison de fuir, je serai pleinement enchanté d'entendre ce que tu as à me dire. » Il lui décocha un sourire quelque peu cynique, n'aimant pas être celui qui se retrouvait brusquer par la veuve de son frère.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [FB] La raison ne saurait remettre en cause le souvenir des morts [Tour VII - Terminé]   [FB] La raison ne saurait remettre en cause le souvenir des morts [Tour VII - Terminé] EmptyJeu 29 Aoû - 15:55

Nalia Dayne avait pour ainsi dire fait irruption dans les appartements de son beau-frère sans la moindre délicatesse. Elle n’avait pas pris la peine d’être annoncée ni de laisser le moindre choix à ce dernier quant à accepter sa présence ou non. La Veuve Ensoleillée s’était faite entreprenante et avait jusque là pris l’initiative e la discussion. A tel point que son pauvre beau-frère n’avait pour l’heure pas réussi à placer le moindre mot ne pouvant faire autrement qu’écouter la née Uller. « Pardonne-moi cette approche quelque peu cavalière. Mais je te connais, Barristan et je sais que tu n’aurais pas été celui qui aurai fait le pas entre nous deux. » lâcha d’un ton moins empressé la jeune femme qui finalement vint à s’accouder au rebord de la fenêtre. Lady Dayne laissa son beau-frère prendre le temps qu’il voulait pour lui répondre avant d’ajouter. « J’ai parlé avec la princesse Deria. Elle approuve ma décision, reste à savoir si toi… » Nalia marqua un blanc et se rapprocha à nouveau de Barristan Dayne. Elle apposa une main sur les siennes avant de la laisser glisser dans le vide. « Tu l’accepteras. » lâcha-t-elle, un brin mystérieuse et un fin sourire aux coins des lèvres.

Nalia pouvait se montrer redoutable lorsqu’elle avait quelque chose en tête. Et si son premier mariage avec les Dayne n’avait pas fait d’elle la Dame des Météores, son second la hisserait à ce rang, s’en était décidé. Elle n’était pas prête d’accepter qu’une autre femme vienne se pavaner aux bras de son beau-frère, pas après tout ce qui s’était passé. Nalia connaissait mieux que personne les Météores, elle y avait vécu des années. Et elle connaissait aussi bien les deux frères survivants de la maison. Le couple qu’elle formait avec Ser Enguerrand Dayne avait su faire le lien entre Robert et Barristan. Les Dayne était sa famille de cœur et au-delà de son orgueil personnel, elle se voyait mal n’être que la veuve d’Enguerrand. Elle se devait de maintenir la maison Dayne debout, elle avait su le faire et le ferait encore. « Il nous faut restaurer la puissance des Météores, Barristan. Quand bien même ces maudits bieffois ont quitté nos terres, ils ne sont pas si loin. Qui nous dit qu’ils respecteront le traité de Boycitre ? Qui nous dit qu’ils ne voudront pas aller plus loin et marcher sur les météores ? » questionna finalement Nalia. La jeune femme avait volontairement pris un ton alarmiste. Elle voulait que son beau-frère comprenne l’urgence de ce qu’elle allait dire par la suite. Car si la conversation avançait, elle n’en était toujours pas à exprimer la raison de sa venue. Elle préférait attendre, attendre que l’homme soit dans de bonnes conditions pour enfin lancer le sujet qui lui tenait tant à cœur.

Nalia se recula à nouveau, comme dans une danse et alla ouvrir la fenêtre. Prenant finalement une grande inspiration, elle planta son regard dans celui de son interlocuteur avant de lancer. « Que dirais-tu d’un mariage aux Météores ? » La question était posée, comme arrivée de nulle part ou presque. Elle l’avait lancé comme on lance une petite pierre dans un tunnel pour voir ce qui nous attendait ensuite. Ses prunelles ne quittèrent plus le Dayne, attendant presque fébrilement ce qu’il aurait à répondre à cela.



La Veuve Ensoleillée



Cadeau:
 
Nalia Dayne

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady Dayne
Âge du Personnage: 33 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Nalia Dayne
"La Veuve Ensoleillée"
Messages : 712
Membre du mois : 34
Célébrité : Michelle Jenner
Maison : Dayne
Caractère : Loyale ▪▪ Hypocrite ▪▪ Aimante ▪▪ Calculatrice ▪▪ Déterminée ▪▪ Trop têtue
[FB] La raison ne saurait remettre en cause le souvenir des morts [Tour VII - Terminé] Dayne10
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [FB] La raison ne saurait remettre en cause le souvenir des morts [Tour VII - Terminé]   [FB] La raison ne saurait remettre en cause le souvenir des morts [Tour VII - Terminé] EmptyMer 25 Sep - 11:04



Lord Barristan Dayne


Lord Barristan Dayne est le Lord des Météores. Frère aîné de l’Epée du Matin, il est aussi un des conseillers de la princesse Deria Martell. Il laisse la défense des Météores à ses deux frères Robert et Enguerrand. Stratège et opignatre, il n’a pas dit son dernier mot même si le traité de Boycitre a été signé entre Dorne, l’Ouest des Lannister, le Conflanss de Yoren Hoare et le Bief des Hightower. L’homme connait bien sa belle-sœur Nalia Dayne, la veuve de son cadet. Malgré leur différence, il lui fait confiance. Il connait sa loyauté et son sen des priorités, en l’occurrence l’avenir des Météores.


L'homme restait stoïque dans sa posture, il ne montrait pas forcément son agacement à ce qu'elle se soit présenter ainsi à lui, sans même prendre le temps d'avoir été autorisé à pénétrer dans ces lieux. Cela l'amusait un peu dans le fond, cette femme avait toujours eu un tempérament assez impétueux et quand elle avait décidé quelque chose il semblait que rien ne pouvait l'arrêter. Pour autant, et malgré le fait qu'elle avait depuis bien longtemps intégré la famille Dayne et sans compter les épreuves qu'ils avaient traversé au nom de leur famille, de leur maison, il restait le Lord de la maison et il détestait d'être ainsi acculé par sa belle-soeur. Il la laissa s'emballer, attendant qu'elle finisse de s'exprimer pour pouvoir lui faire alors remarquer sa façon d'agir. Ce qui la fit alors se calmer quelque peu à son égard, sans se défaire un instant de sa détermination à son égard. Après quelques instants, il poussa un soupir alors qu'elle semblait ne pas pouvoir tenir en place et qu'elle se déplaçait dans la pièce de lui jusqu'à la fenêtre avant de faire à nouveau quelques pas dans sa direction. Il l'observait attentivement, alors qu'elle jouait le rôle de cette femme qui semblait vouloir se faire désirer, ou au moins qu'on vienne à lui demander de lui en dire plus. Ce n'était nullement ce à quoi Barristan était en train de penser actuellement, mais plutôt que la Princesse qu'il servait, et sa belle-soeur avaient pris le soin de discuter de lui et de prendre des décisions le concernant en décidant de le prévenir une fois que les choses seraient actées. «  Je suis profondément heureux que tu désires me mêler à tes projets, bien que je suis sans doute en droit de me demander si mon avis peut compter, puisqu'il semble que tu ais déjà obtenu la bénédiction de Deria. »

Barristan était un homme fier, il s'était battu pour les siens, pour son royaume, même s'il n'avait pas toujours obtenu tout ce qu'il voulait, il ne pouvait regretter de s'être battu pour la cause des Martell, pour les siens également. Il était le chef de famille, et cela voulait alors dire qu'il fallait d'une certaine façon, se sacrifier pour le bien commun plutôt que le sien. Mais il avait été aussi égoïste, et Enguerrand avait fini par disparaître car son aîné était bien trop loin des Météores pour pouvoir sauver la maison et leur famille. Il était parfaitement conscient de l'importance de ses terres pour lui, mais aussi pour sa belle-soeur. Les Météores avaient soufferts de la présence des Bieffois et même si un accord avait été passé, ce n'était pas cela qui pouvait indéfiniment protéger ce qui lui restait. Il finit par s'asseoir à nouveau dans le fauteuil qu'il avait quitté à l'arrivée de Nalia et il continua à observer son petit manège, se retenant de sourire par la même occasion. «  Penses-tu t'installer un instant ou tu préfères à ce point cette pièce pour en parcourir chaque recoin jusqu'à la fin de notre conversation ? » Il posa les mains sur les accoudoirs de son fauteuil. «  Je ne suis pas dans le Bief, je ne suis pas le roi de ce royaume, ni un de ses conseillers. Je ne peux qu'espérer que les choses se passent comme elles ont été négociées mais c'est en effet un risque, que je ne suis pas prêt à prendre. Je ne laisserai pas les Météores souffrir à nouveau. » Elle se tourna à nouveau vers lui, bien qu'elle restait proche de la fenêtre le fixant avec une grande intensité. Il plissa alors les yeux en entendant sa proposition, il finit par se relever et se rapprocher d'elle. «  Un mariage ? J'imagine que je suis convié à la noce. » Il soupira doucement. «  J'aurais aimé que nous en parlions ensemble avant que tu n'en discutes avec son Altesse ... »
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [FB] La raison ne saurait remettre en cause le souvenir des morts [Tour VII - Terminé]   [FB] La raison ne saurait remettre en cause le souvenir des morts [Tour VII - Terminé] EmptyLun 30 Sep - 19:46

« Deria est mon amie d’enfance avant d’être ma souveraine, Barristan. C’est avant tout à cette amie que j’ai soumis mon idée bien que l’avis de ma souveraine compte pour moi. Et sache que le sujet est arrivé dans la conversation après un autre qui me tenait tout autant à cœur voire plus. » répondit avec velléité la jeune femme. Bien sûr qu’elle comprenait la réaction de son beau-frère. Mais l’heure n’était pas à la chamaillerie, loin de là. Nalia inspira doucement et poursuivi. « Bien sûr que ton avis compte. Quant bien même la princesse soutient cette idée, si tu es contre elle ne verra pas le jour, Barristan. Sion je ne serai pas ici entrain de te parler. » Nalia appuya ses paroles d’un sourire affectueux. Elle ne voulait pas se mettre à dos son beau-frère et ce qu’il pensait avait d’ailleurs bien plus d’importance que ce que pensait Deria. Deria était son amie, lui un membre de sa famille, qu’importe son veuvage, qu’importe leurs veuvages à tous les deux.

Lorsque Barristan lui demanda si elle comptait se poser à un moment ou bien si elle préférait arpenter de long en large la pièce, la veuve ensoleillée esquissa un sourire amusé. Elle se dirigea alors vers l’un des fauteuils restés libre et s’y installa un instant. « M’asseoir ou on n’est point important. Mais au moins je ne te donnerai point le tournis en ne cessant de marcher ici. » répliqua, malicieuse, la jeune femme. Et si la voix de lady Dayne trahissait une certaine gaieté, son regard se fit plus sombre et sérieux face à la réponse de son beau-frère. Tout comme elle, il n’était pas prêt de voir les météores souffrir une nouvelle fois. Et tout comme elle, il espérait bien que les accords seraient respectés. Malgré tout, l’idée même d’avoir des hommes du Bief à leur porte l’angoissait et la rendait nerveuse. Il était hors de question qu’un seul de ces êtres abjects ne foulent une fois les terres qui étaient les siennes. Et s’ils se permettaient de le faire, elle les recevrait comme il se doit. « Nous sommes donc d’accord concernant les bieffois. Barristan, je ne supporterais pas qu’ils franchissent la frontière ténue entre les Météores et les terres de la Torrentine que nous avons du leur concéder. Le peuple des Météores ne l’acceptera pas et sache que je ne leur parlerai pas pour les dissuader de se soulever face aux hommes du roi Manfred Hightower. » lâcha avec force et détermination la née Uller. Nalia Dayne le savait, son sang Uller ne tarderait pas à se réveiller si les bieffois leur faisaient cet affront. Elle leur ferait connaitre la chaleur ardente du désert de Dorne.

Lady Dayne se leva à nouveau et finalement amorça le sujet qui l’avait poussée à venir voir son beau-frère. Elle avait repris sa place près de la fenêtre et un fin sourire amusé se dessina sur ses lèvres face aux paroles de Barristan. « Convié à la noce, mais cela va de soi, Barristan. Tu en serais même l’un des protagonistes, mon cher. » lâcha en rigolant la jeune femme curieuse de connaître sa réaction. Puis elle s’approcha de lui et s’agenouilla devant lui posant ses mains sur ses genoux. « Barristan, je te l’ai dit, j’en ai parlé à mon amie d’enfance, pas à la princesse. Il se trouve juste qu’elles sont une seule et même personne. Et pis nous en parlons en ce moment même, tu vois. Et quand bien même son altesse approuve, c’est une proposition que tu es libre de refuser. Je ne t’impose rien. Mais au moins si tu acceptes, nous n’aurons pas à demander l’approbation de la princesse. » répondit avec douceur et calme la jeune femme qui avait vite retrouvé son sérieux et sa dignité. Le regard de la jeune femme se faisait bienveillant comme si elle se trouvait à Enguerrand. Oui, elle avait ce même regard qu’elle posait si souvent sur son défunt époux lorsqu’il se trouvait trop affecté face aux rumeurs et aux on-dit que les gens disaient sur leur manque d’enfant.



La Veuve Ensoleillée



Cadeau:
 
Nalia Dayne

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady Dayne
Âge du Personnage: 33 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Nalia Dayne
"La Veuve Ensoleillée"
Messages : 712
Membre du mois : 34
Célébrité : Michelle Jenner
Maison : Dayne
Caractère : Loyale ▪▪ Hypocrite ▪▪ Aimante ▪▪ Calculatrice ▪▪ Déterminée ▪▪ Trop têtue
[FB] La raison ne saurait remettre en cause le souvenir des morts [Tour VII - Terminé] Dayne10
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [FB] La raison ne saurait remettre en cause le souvenir des morts [Tour VII - Terminé]   [FB] La raison ne saurait remettre en cause le souvenir des morts [Tour VII - Terminé] EmptyJeu 24 Oct - 10:04



Lord Barristan Dayne


Lord Barristan Dayne est le Lord des Météores. Frère aîné de l’Epée du Matin, il est aussi un des conseillers de la princesse Deria Martell. Il laisse la défense des Météores à ses deux frères Robert et Enguerrand. Stratège et opignatre, il n’a pas dit son dernier mot même si le traité de Boycitre a été signé entre Dorne, l’Ouest des Lannister, le Conflanss de Yoren Hoare et le Bief des Hightower. L’homme connait bien sa belle-sœur Nalia Dayne, la veuve de son cadet. Malgré leur différence, il lui fait confiance. Il connait sa loyauté et son sen des priorités, en l’occurrence l’avenir des Météores.


Barristan était bien conscient du lien qui unissait Nalia à la princesse de Dorne, il était parfaitement au courant que les deux étaient amies depuis de nombreuses années, et que cette amitié avait perduré avec le temps et que les choses, malgré les aléas de la vie, restaient assez identiques aujourd'hui encore. Pour autant, il était en droit de se poser la question, était-ce la dirigeante ou l'amie qui avait répondu à Nalia quand elle était venue à aborder un sujet aussi personnel que celui-ci. Bien sûr, leur amitié jouait dans la réponse de Deria Martell, mais il fallait prendre en compte également qu'il y avait un aspect politique à réaliser une telle union. Cependant, et ce qu'il était en train de penser était purement ironique, Nalia avait discuté de cela entre deux autres sujets de conversation, telle la petite rumeur badine qu'on échangeait entre deux couloirs, et visiblement le sujet de son remariage ne semblait pas être le plus important. Il dût se pincer quelques instants l'arrête de son nez, tout en fermant les yeux, signe alors d'un profond mécontentement à son égard à cet instant.

Bien sûr qu'il avait compris que c'était d'elle et de lui dont elle parlait, qu'elle avait trop d'attachement pour les Météores et le souvenir de Enguerrand pour se décider, discrètement, dans son dos, à se chercher un autre mari ailleurs qu'au sein des Dayne. De plus, il n'en restait plus que deux : lui et son frère, mais Robert n'avait que peu d'emprise sur la gestion des possessions familiales. Il ne fallait donc pas être trop idiot pour comprendre où elle voulait en venir. Pour autant, Barristan venait à se poser certaines questions. Que représentait donc ce mariage aux yeux de Nalia ? Était-ce seulement pour protéger les Météores ? Était-ce par simple état de fait, estimant qu'elle avait beaucoup trop donné pour la cité pour qu'une autre vienne à lui râvir sa place ? Elle était la veuve de son frère, et certes elle s'était investie tout au long de ces dernières années pour que la maison Dayne ainsi que pour les terres en leur possession. Elle avait accompli beaucoup de bonnes choses, mais Barristan ne pouvait pour autant éloigner totalement l'idée qu'un autre mariage, avec une autre famille importante de la principauté pourrait permettre aux Dayne de renforcer leur position.

Le petit passage sur les Bieffois eut le don de faire rire Barristan, même si c'était un rire jaune. « Pourquoi je ne serai pas d'accord avec toi ? Quel intérêt je porterai à laisser les Bieffos ravagés les Météores ? Tu penses vraiment que je les laisserai faire ? Que je les laisserai détruire les terres des Dayne et la population qui y vit ? Pour qui me prends-tu à la fin ?! Si tu avais décidé aujourd'hui de m'irriter, je te félicite alors, tu as parfaitement réussi ton coup ! Je n'étais pas là, Enguerrand si. Es-tu en train de m'accuser de ne pas avoir assez d'ambition ou d'amour pour les Météores et que tu te trouves bien mieux placer que moi pour cela ? Que je n'ai pas fait ce qu'il fallait faire la dernière fois alors que je suis le lord de cette maison ? » Barristan n'était pas homme prompt à perdre son calme, et il restait toujours dans cet aspect de force sereine, mais Nalia était en train de tirer sur la corde sensible et ce n'était clairement pas dans son intérêt de faire ça.  Elle reprit un ton plus léger pour parler du mariage qu'elle voulait organiser entre eux deux, et si elle se permit de rire, le visage de Barristan se ferma un peu plus. Il la fixa pendant qu'elle était en train de parler et de s'expliquer sur ce qu'elle désirait, avec un peu plus de calme et de sérieux que les minutes précédentes. Pour autant, il sentait toujours la tension dans ses muscles. Cette fois se fut lui qui se leva et s'éloigna d'elle, prenant une coupe de vin au passage, il marcha jusqu'à la fenêtre et porta le verre à sa bouche, buvant alors une longue rasade avant de reprendre la parole. « Puisque tout semble déjà réglé, nous n'avons qu'à faire cela. » Lui répondit-il sans même la regarder.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [FB] La raison ne saurait remettre en cause le souvenir des morts [Tour VII - Terminé]   [FB] La raison ne saurait remettre en cause le souvenir des morts [Tour VII - Terminé] EmptyLun 11 Nov - 22:52

La relation qui existait entre Nalia et son beau-frère avait toujours été délicate, parfois même houleuse c’était certain. Elle l’avait probablement fâché, elle s’en doutait même. Le simple fait que le Lord des Météores se pinça l’arrête du nez en disait long. Mais là n’était plus le sujet. Nalia voulait faire comprenne à son beau-frère qu’elle en avait parlé à son amie d’enfance et non à sa souveraine. Parce qu’elle voulait avant tout l’avis de celle qu’elle connaissait depuis des années et non de sa souveraine. Elle lui avait aussi assuré qu’elle ne parlerait pas aux gens des Météores si ces derniers décidaient de se soulever face aux bieffois. Si les hommes du roi Manfred Hightower passaient la frontière ténue et invisible entre les terres qui étaient désormais sous leur contrôle et celles sous juridiction des Dayne, Nalia soutiendrait ses gens parce qu’elle était la Dame des lieux. Elle était la future Dame des Météores et elle tenait à ceux qu’elle avait côtoyé depuis des années en tant qu’épouse de Ser Enguerrand Dayne.

Nalia en était venue ensuite à parler de leur mariage. Elle lui avait confirmé qu’il était bien le marié en lâchant un petit rire amusé. Mais visiblement la nouvelle ne plaisait guère à son beau-frère. Il semblait septique sur ce mariage et Nalia fronça instinctivement les sourcils en attendant la réponse de l’homme qu’elle comptait bien épouser. Barristan eut un petit rire et finalement reprit la parole. Mais quand il commença à dire qu’elle pensait être mieux placé que lui pour gérer les terres des Dayne et surtout quand il parla d’Enguerrand, la Veuve Ensoleillée grinça des dents. Elle s’était agenouillée devant lui, elle avait posé ses mains sur les genoux de son beau-frère pour lui dire une nouvelle fois qu’elle était venue trouver son amie et non sa souveraine mais les propos qu’il tenait l’agaçait elle aussi. Non elle ne cherchait pas à l’irriter. Elle était simplement venue lui parler de ce projet qu’elle pensait être le mieux pour les Météores, pour leurs gens et pour Davos. Alors oui, elle avait parfois des mots durs mais la jeune femme était ainsi. Elle avait cette franchise qui la caractérisait tant et elle se moquait bien de lui déplaire. Elle le vit se lever et ne chercha pas à le retenir. Elle se leva à sa suite et le regarda faire quelques pas et finalement prendre un verre qu’il porta à ses lèvres. Mais lorsqu’il prononça ses derniers mots la née Uller se leva d’un bond. « Arrête ! Arrête, Barristan ! Comment peux-tu dire des choses pareilles ?! Je n’ai jamais pensé que j’était plus capable que toi. Je n’ai jamais songé à te reprocher quoi que ce soit. Enguerrand était aux Météores, ton devoir t’amenait à Lancehélion. Les choses sont ainsi. Et par les Sept cela à au moins permis à ton fils de ne pas devenir orphelin. Je sais parfaitement que tu veux le meilleur pour les Météores. » commença la jeune femme en s’approchant de son beau-frère. Elle posa une main sur son épaule et l’obligea à se retourner vers elle. « Que me reproches-tu vraiment, Barristan. D’avoir osé songer à t’épouser D’en avoir parler à la princesse avant de venir te voir ? Que je désire le meilleur pour les Météores tout comme toi ou bien que je songe à me remarier si peu de temps après la mort d’Enguerrand ? Je t’écoute. Il doit bine y avoir quelques choses. » fit la jeune femme en apposant avec délicatesse l’une de ses mains sur sa joue. « Si cela ne te convient pas cela ne se fera pas je te l’ai dit. J’ai juste pensé que cela était le mieux pour ton fief, pour ton fils, pour les gens des Météores. » Nalia Dayne tenta u sourire pour apaiser le lord de la maison Dayne. Puis elle s’écarta laissant sa main glisser le long de sa tenue avant de tomber dans le vide. Elle fixa alors l’homme devant elle songeant au jour où elle l’avait vu la première fois. Ce jour-là, lady Noirmont était à ses côtés et elle, elle s’apprêtait à épouser le second fils de la maison Dayne des Météores. Ce jour-là elle avait eu un goût mer dans la bouche à l’idée d’épouser un second fils et non un héritier. Mais ce n’était pas cela qui motivait aujourd’hui la jeune femme.



La Veuve Ensoleillée



Cadeau:
 
Nalia Dayne

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady Dayne
Âge du Personnage: 33 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Nalia Dayne
"La Veuve Ensoleillée"
Messages : 712
Membre du mois : 34
Célébrité : Michelle Jenner
Maison : Dayne
Caractère : Loyale ▪▪ Hypocrite ▪▪ Aimante ▪▪ Calculatrice ▪▪ Déterminée ▪▪ Trop têtue
[FB] La raison ne saurait remettre en cause le souvenir des morts [Tour VII - Terminé] Dayne10
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [FB] La raison ne saurait remettre en cause le souvenir des morts [Tour VII - Terminé]   [FB] La raison ne saurait remettre en cause le souvenir des morts [Tour VII - Terminé] EmptyDim 29 Déc - 13:20



Lord Barristan Dayne


Lord Barristan Dayne est le Lord des Météores. Frère aîné de l’Epée du Matin, il est aussi un des conseillers de la princesse Deria Martell. Il laisse la défense des Météores à ses deux frères Robert et Enguerrand. Stratège et opignatre, il n’a pas dit son dernier mot même si le traité de Boycitre a été signé entre Dorne, l’Ouest des Lannister, le Conflanss de Yoren Hoare et le Bief des Hightower. L’homme connait bien sa belle-sœur Nalia Dayne, la veuve de son cadet. Malgré leur différence, il lui fait confiance. Il connait sa loyauté et son sen des priorités, en l’occurrence l’avenir des Météores.


Barristan n'était pas homme qui aimait qu'on lui impose une décision, même si le Dayne savait que sa belle-sœur n'avait pas eu le désir d'être maladroite, elle l'avait cependant été. L'aîné des Météores n'avait jamais été un homme simple, caractère complexe, besoin impétueux de contrôle sur sa vie, même s'il était parfaitement conscient que cela n'était pas toujours possible. Le fond de la proposition était plus que logique, bien que ce n'était pas forcément ce à quoi il pensait pour pouvoir renforcer la cité dont sa famille était à la tête depuis plusieurs générations maintenant. Il était veuf, il avait certes déjà eu un héritier, ce qui pour le moment lui assurait que son fils pourrait reprendre son rôle à sa disparition. Pour autant, la guerre n'était pas loin et elle prenait les hommes, les maris, les frères et les fils bien plus vite qu'il ne fallait de temps pour les concevoir, les voir naître et les voir grandir. Il avait le temps d'en avoir d'autres avant de mourir, à moins que le prochain combat ne soit le dernier. De ce fait, la question d'un nouveau mariage se posait. Mais il devait bien se l'avouer, il n'avait pas pensé à Nalia de prime abord. Bien qu'elle soit veuve également, elle l'était après la disparition non pas d'un inconnu, mais après le suicide de son propre frère. Barristan n'avait jamais eu de vue sur la femme d'Enguerrand de son vivant, et cela n'avait pas changé pour autant avec la mort de ce dernier. Il devait néanmoins accordé à Nalia qu'elle avait toujours défendu les intérêts de la maison Dayne ainsi que les Météores avec toute sa force et toute sa conviction. Elle était ici chez elle, elle se donnait corps et âme pour que les lieux gardent leur importance malgré ce qu'il s'était passé avec le Bief et les accords de Boycitre. Elle avait le droit de porter le titre de Dame des Météores. Alors il s'arrêtait aux détails, au fait que la princesse de Dorne avait été mise au courant avant lui, et puis il s'était emporté aux mots qu'elle avait prononcé. Les Météores comptaient aux yeux de Barristan et ce n'est pas parce qu'il avait voué sa vie au service de Deria Martell qu'il en oubliait d'où il venait. C'était juste que chacun des frères Dayne avait une mission différente au sein de leur famille et de leur royaume. Enguerrand devait protéger les Météores et il avait mis fin à sa vie, son aîné ne savait pas encore comment considérer ce geste de sa part.

Il prit une longue gorgée de vin, avant de sentir Nalia se rapprocher de lui. Le ton était monté entre les deux Dayne et il ne savait si l'un des deux était prêt à véritablement se calmer. Peut-être était-ce plus fort que lui, après tant de semaines à garder ses mauvaises pensées. Cependant, un mariage ce n'était pas rien. Il se tourna vers elle, alors qu'elle venait à presser légèrement son épaule pour qu'il fasse un mouvement dans sa direction. Il la laissa poser sa main sur sa joue, la fixant droit dans les yeux. « Bien sûr qu'il y a de cela … Enguerrand est mort il y a peu de temps, qu'est-ce que les gens penseront du fait que nous nous marions aussi vite. Ta pensée est logique, je ne dis pas le contraire. Depuis la mort de la mère de Davos, tu as toujours joué le rôle de Lady des Météores. Tu connais les terres, tu connais les personnes qui vivent ici, et tu connais Davos. Je sais que votre lien est fort entre vous. Tu ne chercheras pas à l'évincer pour pouvoir mettre ton héritier à sa place et tu continueras à veiller sur lui. Car il faut que tu sois bien consciente d'une chose, je suis toujours un conseiller de Deria, et je ne pourrais pas être constamment aux Météores, je continuerais à partager ma vie entre ici et Lancehélion. » Il s'approcha d'elle et vint la prendre dans ses bras. « Nous ferons comme cela alors. Je te laisse voir pour les préparatifs du mariage … Concernant tout cela je ne suis pas certain d'avoir envie de m'en occuper. » Il sourit doucement, en desserrant légèrement son étreinte pour pouvoir l'observer dans les yeux.


Jon Stark - Le Jeune Loup
Roi du Nord

We regret our sins but ...
We saw our destiny and
Under my mask I remain low
Under my mask I smile



[FB] La raison ne saurait remettre en cause le souvenir des morts [Tour VII - Terminé] 2rxhf0n
Jon Stark

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord
Âge du Personnage: 19 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Jon Stark
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Messages : 2610
Membre du mois : 153
Célébrité : Kit Harington
Maison : Stark
Caractère : ♦ Impulsif ♦ Courageux ♦ Impatient ♦ Mature ♦ Imprudent ♦ Sociable ♦ Secret ♦ Protecteur ♦ Drôle ♦ Loyale ♦
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [FB] La raison ne saurait remettre en cause le souvenir des morts [Tour VII - Terminé]   [FB] La raison ne saurait remettre en cause le souvenir des morts [Tour VII - Terminé] EmptyJeu 2 Jan - 19:16

Rien n’était facile, chaque mot pouvait prêter à confusion, chaque mot pouvait blessé parce qu’il avait été mal compris, mal employé. Entre Nalia et Barrisan, le ton pouvait monter, il était déjà monté entre eux, bien avant tout cela, avant que Enguerrand ne disparaisse, avant qu’elle ne propose ce mariage. C’était ainsi et la Veuve Ensoleillée le savait très bien. Cela ne voulait pas dire pour autant qu’il n’y avait pas d’affection et qu’ils ne pouvaient pas trouver d’accord. Ils avaient leur caractère et il était bien différent voilà tout. Alors Nalia Dayne pardonnait déjà à son beau-frère comme elle avait pardonné à Enguerrand chacun de ses mots durs qu’il lui avait dit après une énième réflexion sur leur mariage toujours aussi stérile après des années. Et alors que la dame pensait que la tension allait retomber doucement, elle s’emporta une nouvelle fois mais avec un peu moins de force et plus de déception peut-être dans le timbre de la voix. Elle demanda alors ce qui dérangeait le plus Barristan au sujet de ce mariage. Elle avait obligé le seigneur des Météores à se tourner vers elle et avait déposé une main délicate et douce sur sa joue. Elle avait planté son regard dans le sien en attendant qu’il lui réponde et dévoile le fond de ses pensées. Nalia voulait être fixée. Car si elle devait véritablement l’épouser autant qu’elle sache ce qui le tracassait le plus. « Oh Barristan… » commença par souffler la née Uller. « Crois-tu que je ne pense pas à lui. Il est encore présent dans chacune de mes nuits, il ne me quitte jamais. Je sais que certains me reproche de ne plus porter le noir, de l’avoir quitter bien tôt dans les couloirs rassurant de Lancehélion. Mais qu’est-ce que porter le deuil ? S’ils pensent que je l’ai déjà oublié, que je ne pleure plus la nuit tombée sous prétexte que je ne porte plus ces sombres habits c’est qu’ils sont encore plus imbéciles que ce que je pensais. » Nalia marqua un silence et baissa un court instant la tête avant de reprendre d’une voix déterminée. « Et puis tu sais, j’ai l’habitude d’affronter les rumeurs de la Cour et ses murmures. Je me suis toujours dressée face à eux pour le protéger de ce que l’on pouvait dire de notre mariage à Enguerrand et moi. J’agirai de la même façon si nous devons nous unir. Quant à Davos, il est et restera l’héritier des Météores qu’importe ce que nous réserve les Sept et même s’ils m’accordent le bonheur de porter enfin un enfant. » Nalia offrit un maigre sourire rassurant à son beau-frère avant de poursuivre sur le même ton. « Tu sais, je ne te demande pas de quitter le service de la princesse. Ta place est autant au près d’elle qu’ici. Il faudra juste nous réorganiser un peu maintenant que Enguerrand n’est plus et que les Météores retrouvent de leur vie. »

Nalia Dayne resta muette et ne bougea pas lorsque le lord des Météores s’approcha d’elle. Elle ne silla pas non plus lorsqu’il la saisit dans ses bras. Son cœur manqua un battement et elle eut soudainement du mal à respirer. Nalia sentit sa gorge se nouer et quelques larmes vinrent à rouler sur ses joues. Depuis combien de temps ne s’était-elle plus retrouvée dans une telle situation. Cela faisait des mois qu’elle n’avait plus été prise dans les bras et en un instant tous ses souvenirs remontèrent à la surface. La dernière personne à l’avoir fait avait été Enguerrand avant son propre départ pour Lancehélion pour le mariage de la princesse Deria Martell et du prince Orys Baratheon. Elle se perdit dans ses pensées et ses souvenirs alors que Barristan lui confiait qu’il la laissait gérer toute l’organisation de ce mariage. L’homme n’avait guère envie de le faire et elle pouvait le comprendre parfaitement. Barristan la relâcha et Nalia tenta de se refaire une contenance sentant le regard de son beau-frère poser sur elle. Une larme amère perla une nouvelle fois sur sa joue et vin mourir au coin de ses lèvres. La née Uller inspira difficilement et se concentra pour ne point sombrer dans les sanglots qui lui montait à la gorge. « Je suis désolée Barrsitan. Je m’occuperai de tout. » réussi à articuler avec peine la future Dame des Météores.



La Veuve Ensoleillée



Cadeau:
 
Nalia Dayne

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady Dayne
Âge du Personnage: 33 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Nalia Dayne
"La Veuve Ensoleillée"
Messages : 712
Membre du mois : 34
Célébrité : Michelle Jenner
Maison : Dayne
Caractère : Loyale ▪▪ Hypocrite ▪▪ Aimante ▪▪ Calculatrice ▪▪ Déterminée ▪▪ Trop têtue
[FB] La raison ne saurait remettre en cause le souvenir des morts [Tour VII - Terminé] Dayne10
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [FB] La raison ne saurait remettre en cause le souvenir des morts [Tour VII - Terminé]   [FB] La raison ne saurait remettre en cause le souvenir des morts [Tour VII - Terminé] EmptyJeu 9 Jan - 20:42



Lord Barristan Dayne


Lord Barristan Dayne est le Lord des Météores. Frère aîné de l’Epée du Matin, il est aussi un des conseillers de la princesse Deria Martell. Il laisse la défense des Météores à ses deux frères Robert et Enguerrand. Stratège et opignatre, il n’a pas dit son dernier mot même si le traité de Boycitre a été signé entre Dorne, l’Ouest des Lannister, le Conflanss de Yoren Hoare et le Bief des Hightower. L’homme connait bien sa belle-sœur Nalia Dayne, la veuve de son cadet. Malgré leur différence, il lui fait confiance. Il connait sa loyauté et son sen des priorités, en l’occurrence l’avenir des Météores.


Barristan n'était pas le genre d'homme qui s'arrêtait à toutes les discussions qu'il pouvait y avoir sur son compte. Bien sûr, il avait eu ses propres moments de doute, des petits instants où il était plus difficile que d'autres de ne pas tendre l'oreille et de ne pas faire attention à ce qu'on pouvait murmurer sur son passage. Mais cela lui passait généralement bien vite, ce qui comptait depuis toutes ces années, c'était de remplir sa tâche, d'être un bon conseiller auprès de la princesse Deria Martell, et même s'il n'était pas celui qui avait eu l'honneur de recevoir l'épée du matin, il n'hésiterait pas à mettre la sienne au service du royaume de Dorne dès qu'il le fallait, et sans doute que cela ne tarderait pas une nouvelle fois. La guerre était partout à Westeros et il savait parfaitement que Dorne aurait son rôle à jouer dans l'avenir. Pour autant, tout ce qui concernait Enguerrand le touchait profondément. Barristan était l'aîné, il était donc naturellement le Lord de la maison Dayne, celui qui devait protéger les Météores. Cependant, il avait mené sa vie d'une autre manière, confiant la tâche à son frère cadet et par extension à l'épouse de ce dernier. Mais l'ennemi était arrivé jusqu'aux Météores, conduisant Enguerrand à son suicide, pendant que le véritable seigneur et maître de ces terres, lui se trouvait bien loin de la cité.

A présent, il était question de mariage, mariage avec la veuve de son frère. Les gens parleraient forcément et cela sans doute serait mal vu, pas de la part des habitants des Météores. Au moins, maintenant qu'elle en avait parlé à Deria, et que celle-ci leur avait donné la bénédiction pour ce nouvel engagement entre les deux membres de la famille Dayne, alors cela pourrait bien poser des questions, la souveraine de la principauté avait validé cette décision et personne ne pourrait la remettre en cause ouvertement. Barristan ne pouvait s'empêcher de se demander ce que son frère aurait pensé de tout cela, s'il avait pu lui dire ses volontés avant sa mort, qu'est-ce qu'il lui aurait transmis. Cette question resterait éternellement sans réponse, mais le souvenir d'Enguerrand serait toujours bien vivant dans l'esprit de son aîné.

Barristan plongea donc son regard dans celui de Nalia, maintenant qu'il lui avait dit ce qui le tracassait, il espérait qu'elle comprendrait la situation. Il hocha doucement la tête avant de soupirer légèrement. « Tu sais bien comment les gens perçoivent les choses, les convenances sont pour certains des éléments dont on ne peut faire abstraction et qu'il faut absolument s'y soumettre pour devenir à leurs yeux des personnes à la hauteur de son nom et de son rang. Je sais que certaines rumeurs ont circulé, je les ai moi-même entendu sans avoir eu envie d'y faire réellement attention. Cela ne m'a jamais regardé ce qu'il pouvait se passer entre vous deux, et ce n'est toujours pas le cas aujourd'hui. » Il acquiesa doucement. « Nous ferons en sorte que les Météores retrouvent leur importance, loin de la menace du Bief. » Barristan l'avait pris dans ses bras naturellement, dans un geste pour pouvoir la rassurer sur son emportement quelques instants auparavant et aussi pour lui dire qu'il acceptait donc que ce mariage se fasse. Il recula ensuite doucement son visage pour pouvoir observer celui de Nalia, observant alors le trajet de la larme sur sa joue. Il vint délicatement retirer cette larme solitaire du bout des doigts avant de venir déposer un baiser sur son front. « Ne sois donc pas désolé. Je ne dis pas regretter cette décision, mais sois certaine que j'aurai préféré que mon frère soit encore à nos côtés. »


Jon Stark - Le Jeune Loup
Roi du Nord

We regret our sins but ...
We saw our destiny and
Under my mask I remain low
Under my mask I smile



[FB] La raison ne saurait remettre en cause le souvenir des morts [Tour VII - Terminé] 2rxhf0n
Jon Stark

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord
Âge du Personnage: 19 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Jon Stark
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Messages : 2610
Membre du mois : 153
Célébrité : Kit Harington
Maison : Stark
Caractère : ♦ Impulsif ♦ Courageux ♦ Impatient ♦ Mature ♦ Imprudent ♦ Sociable ♦ Secret ♦ Protecteur ♦ Drôle ♦ Loyale ♦
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [FB] La raison ne saurait remettre en cause le souvenir des morts [Tour VII - Terminé]   [FB] La raison ne saurait remettre en cause le souvenir des morts [Tour VII - Terminé] EmptyDim 19 Jan - 23:53

 Nalia Dayne avait tout fait pour que son beau-frère comprenne qu’elle ferait tout pour que les gens ne médisent point trop sur leur compte. Elle était prête à beaucoup de chose pour protéger les membres de la maison Dayne et en premier lieu Barristan et son fils Davos. Elle avait déjà agi de la sorte pour Enguerrand et elle était prête à faire de même en ce qui concernait Barristan et leur mariage à venir. La tension était un peu redescendue. Nalia Dayne le sentait. Barristan ui avait dit toutes ses craintes et la jeune femme ne pouvait que les comprendre. Alors la Dayne lui offrit un léger sourire compréhensif et se rapprocha de son beau-frère. « Je sais comment sont les gens. Mais je me moque de leur convenance. Les convenances servent à ceux qui n’ont pas à sauvegarder leur maison. Nous devons faire des choix et c’est sas aucun doute le meilleur pour les Météores. » répondit la Veuve Ensoleillée.

Puis elle lâcha un long soupire de soulagement. Au moins Barrsitan et elle s’entendaient sur le sort des Météores. Oui, les Météores devaient retrouver leur grandeur et en cela, le futur couple Dayne agirait de concert. Brristan l’avait ensuite pris dans ses bras et la jeune femme n’avait su retenir une larme de rouler le long de sa joue. Une larme que Barristan remarqua et qu’il essuya avec douceur. Il déposa un baiser sur son front et lui assura qu’elle ne devait pas être désolé. Il aurait juste préféré que son frère soit toujours à leur côté. « Barristan, j’aurai préféré ne pas me retrouver dans cette situation. Mais soit certain que la raison ne saurait remettre en cause le souvenir des morts, son souvenir. » lâcha dans un souffle la veuve d’Enguerrand Dayne. Puis elle déposa sur la joue du lord des Météores un tendre baiser avant de saluer d’un signe de la tête. Elle se retourna et quitta finalement les lieux d’un pas peut-être un peu plus léger qu’il ne l’avait été en la menant jusqu’ici. Lady Nalia Dayne regagna rapidement ses appartements et alla se changer. Elle revêtit une robe plus sobre et passa autour de son cou un petit collier au bout duquel trônait l’étoile des Sept. Elle s’agenouilla alors au pied de son grand lit et pria les Sept pour qu’ils lui donnent la force de protéger les siens et la principauté en vers et contre tout.



La Veuve Ensoleillée



Cadeau:
 
Nalia Dayne

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady Dayne
Âge du Personnage: 33 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Nalia Dayne
"La Veuve Ensoleillée"
Messages : 712
Membre du mois : 34
Célébrité : Michelle Jenner
Maison : Dayne
Caractère : Loyale ▪▪ Hypocrite ▪▪ Aimante ▪▪ Calculatrice ▪▪ Déterminée ▪▪ Trop têtue
[FB] La raison ne saurait remettre en cause le souvenir des morts [Tour VII - Terminé] Dayne10
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [FB] La raison ne saurait remettre en cause le souvenir des morts [Tour VII - Terminé]   [FB] La raison ne saurait remettre en cause le souvenir des morts [Tour VII - Terminé] Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[FB] La raison ne saurait remettre en cause le souvenir des morts [Tour VII - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Doux moment en forêt (PV Yuko) [Hentaï] [Terminé]
» Une après-midi tranquille ? [PV Yuko] [Hentaï] [terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Sud de Westeros :: Dorne :: Lancehélion-
Sauter vers: