Tumblr  Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -78%
Batterie externe 26800 mAh à charge rapide
Voir le deal
23.95 €

Yoren Hoare - Que se fracassent les vagues
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: Yoren Hoare - Que se fracassent les vagues    Yoren Hoare - Que se fracassent les vagues  EmptyDim 8 Juil - 19:44

Yoren Hoare né Pyke
Des mers aux champs batailles la terreur pour seule compagne



   
Halleck Hoare ▪️▪️ Grand-père, décédé
Myrcellia Hoare ▪️▪️ Grand-mère, décédée

Harren Hoare ▪️▪️ Père
Asha ▪️▪️ Mère, décédée

Joren Hoare ▪️▪️ Frère, décédé
Eren Hoare ▪️▪️ Soeur

Myria Hoare, née Frey ▪️▪️ Belle-soeur
Manfred Hightower ▪️▪️ Beau-frère

Beron, Aenarion, Euron et Victarion Hoare ▪️▪️ Neveux
Victaria Hoare ▪️▪️ Nièce



"Brule de t'élever"

Année de naissance ▪▪ C'est vingt trois ans avant l'ère des luttes que le batard du roi le plus cruel de Westeros a vu le jour.
Nom de naissance ▪▪ Pyke comme tout les batards des iles de fer. Le nom de son illustre père ne lui ayant été offert que très récemment.
Ville de naissance ▪▪ Pyke ou la plus vaste des modestes iles composant l'archipel unanimement redouté des iles de fer.
Royaume de naissance ▪▪ L'un des royaumes les plus étendu du continent ouest. Le plus belliqueux d'entre tous celui du Sel et du Roc.

Situation matrimoniale ▪▪ Célibataire bien qu'il ait du engendré à son tour une pelletée d'enfants illégitimes au gré de ses pérégrinations. Le nombre de parti intéressant pour un roi étant assez bas de nature qu'en est il d'un roi craint, haï et engagé dans une guerre totale contre les deux tiers du continent…?
Royaume servi actuellement ▪▪ Le sien ou du moins ce qu'il en reste pour l'heure soit celui du royaume des Iles de Fer et du Conflans.
Titre / rôle au sein du royaume ▪▪ Roi en fuite ou prétendant à la couronne selon le point de vue. Point de vue que sa hache et sa légitimation par feu son père le Noir suffisent à rendre majoritaire parmi les derniers loyalistes.  
Positionnement politique actuel ▪▪ Je suis pour les puissances centrales ou pour le dire de manière plus explicite je suis pour le recouvrement de mes possessions et la destruction complète et irrémédiable de l'empire Braenaryon.

Avatar ▪▪ Alexander Ludwig
Crédit ▪▪ Echo des plaines

▪️▪️ Conquérant ▪️▪️ Débauché ▪️▪️ Tacticien ▪️▪️ Alcoolique ▪️▪️ Charismatique ▪️▪️ Brutal ▪️▪️


 


-23 ▪️▪️ Mise au monde du futur capitaine le plus renommé de la flotte de fer derrière la princesse Eren. Le Pyke a hérité du caractère de son père et de la beauté de sa mère du moins selon des critères insulaires. La favorite du Noir aura chèrement payée l'attrait du roi.

-19 ▪️▪️ Le batard devenu orphelin n'a personne pour le recueillir. Les quelques membres de sa famille maternelle ayant tourné le dos à Helya en raison de sa profession. Son salut vient d'un sombre amant de sa mère informant le roi Harren de l'existence du gamin pour toucher une récompense.

-16 ▪️▪️ Impitoyable et en cela parfaitement fidèle à sa sombre réputation le souverain envoie son fils illégitime dès son plus jeune âge sur le même navire de guerre que sa demi sœur ainée pour qu'il se forme au dur métier de pillard et s'endurcisse tout en apprenant qu'un fer né à l'océan dans le sang. Un lien indestructible se crée entre Eren et Yoren durant ce service. La première défendant le second contre les abus de l'équipage. Ce lien de sang sera plus puissant que celui unissant la Hoare à sa fratrie légitime.

-6 ▪️▪️Yoren fait rapidement preuve de talent dans l'art ancestral et bien particulier du pillage et du raid. La voie du fer et du sang coule littéralement dans ses veines de par son ascendance et chacune de ses victoires navales ou terrestres le prouvent un peu plus. Ce qui lui vaut de devenir capitaine à un âge relativement précoce. Bien décidé à marquer son statut de sang malgré sa bâtardise, il fait bâtir son propre navire révolutionnaire. Plus grand, puissant et rapide que les autres boutres il le nommera le requin noir. Ce qui deviendra son propre surnom par la suite. Heda devient rapidement sa seconde sur le requin.  

-2 ▪️▪️ Sa demi sœur ainée constatant sa terrifiante et téméraire efficacité en mer décide de le nommer chef de sa propre escadrille de boutres fers nés à la tète duquel il continue de s'illustrer au cours de divers raids sur les cotes de Westeros et d'Essos. Une dizaine de boutres sont alors sous ses ordres. Il se complait dans le rôle de chien fou de l'armada marine Hoare.

-1 ▪️▪️ Yoren Pyke assoit encore un peu plus sa réputation de pirate émérite en menant une série d'audacieux coups de mains entre pillages et raids sur les cotes Dorniennes pourtant réputés comme les plus dangereuses du continent. Son escadrille s'enrichit considérablement durant les opérations mais le plus grand trésor que capture le sanguinaire rejeton du Noir s'avère être Arianne Sand la sœur illégitime de la princesse Martell. Dans la plus pure tradition insulaire, il en fait sa femme sel durant plusieurs semaines jusqu'à ce que la famille princière ne paie le fer prix pour la libérer. Leur relation s'avèrera ambiguë.

An 0 mois 1 ▪️▪️ Tous les dirigeants de Westeros décident de faire preuve de bonne volonté en se réunissant au Conclave de Geoville afin de tenter de préserver la paix précaire et inattendue des derniers mois. Une paix relative car Harren n'a jamais vraiment cessé ses actions belliqueuses. Pendant que les tètes couronnées tentent vainement de régler leurs problèmes politiques, Yoren développe des ambitions plus terre à terre car bien conscient du statut de princesse de sa demi sœur. La flotte de fer voilà ce qu'il désire le plus au monde. Non pas une modeste escadrille mais toute cette formidable armada crainte sur tous les océans.

An 0 mois 4 ▪️▪️ Le pacifiste et éclairé roi du plus vaste royaume du continent a rassemblé ses belliqueux voisins sudiens afin de tenter de trouver une issue paisible aux multiples troubles frontaliers et politiques agitant les trois couronnes voisines. Inadmissible aux yeux du Noir qui ne souhaitait en aucun cas voir un sud apaisé eu égard à ses diverses intrigues et plans de conquêtes. Raison pour laquelle il envoya son batard et son équipage au sein de la capitale Bieffoise pour y semer le trouble sous le couvert des différentes délégations. C'est donc déguisés tant en Orageois, Dorniens qu'en Bieffois que les marins du Requin noir allumèrent l'étincelle du chaos en s'en prenant au peuple local. Ypren démontra une fois de plus à son père qu'il était un pion très utile.  

An 0 mois 12 ▪️▪️ Coup de tonnerre dans le ciel pourtant déjà mouvementé du Sel et du Roc, un prince se rebelle contre son roi un fils, contre son père, un apprenti contre son mentor. Le prince héritier Joren Hoare également connu sous les doux sobriquets de prince noir, boucher de l'Orage ou de l'intrépide a décidé au beau milieu d'une guerre totale de tenter de renverser son père. Fort de ses succès et de la loyauté de son armée il fomente un coup d'Etat à peine revenu de l'Orage. Harren prouve à son héritier qu'il est bien meilleur qu'il ne le sera jamais puisque le prince est assassiné par sa propre épouse sur ordre de son beau père. Contraint de trouver une alternative, il déclare Eren son héritière pendant un temps mais bien conscient de son statut de femme se décide à légitimer son batard afin d'écarter ses petits fils du trône.

An 0 mois 12 ▪️▪️ L'avenir du Conflans est dans la balance. Les batailles successives auquel il n'a guère participé car alors en train de piller au sein de la flotte de fer avec sa sœur ainée ne sont rien comparées à cette bataille qui verra le grand roi en personne quitter son imprenable forteresse pour le champ de mort. La première bataille de Buron est une victoire presque totale pour l'Empire mais l'arrivée de l'armée du roi du Sel et du Roc inverse totalement la donne. Le nouveau prince légitime s'illustre brillement sur le flanc droit avec ses compatriotes. Sa fidèle seconde de toujours Heda Volmark dans son ombre. La capture de l'empereur et du prince dragon le ravit autant que son royal géniteur. Cependant, il aurait préféré les abattre sur place. Leur évasion les mettra dans une rage noire.

An 1 mois 3 ▪️▪️ La guerre aurait pu s'achever à Buron sous la pluie verglacée de cet hiver naissant. Voici venu le temps des loups disaient les plus pessimistes des soldats. Des superstitieux se cherchant des excuses selon lui. Les tempêtes des iles de fer n'ayant rien à envier au cœur glacial du septentrion. Mais le destin voulut que tout se joua à Eysines. Pour la première fois de son existence, Harren Hoare fut pris au dépourvu malgré la découverte et la défaite de la colonne de Lynham Tully traitre parmi les traitres. Le mouvement de l'armée impériale était trop bien pensé, trop bien exécuté pour pouvoir s'avérer autre chose qu'un piège mortel. La réaction du roi des rois fut celle de n'importe quel fer né digne de ce nom. L'attaque frontale et impitoyable. Lamentable échec. Malgré tous ses efforts le prince ne put rien changer à la déroute et fut évacué du champ de bataille inconscient, son casque enfoncé par une lame par des fidèles du Sautoir.  





(c) Wegotthiscovered ▪▪  Le terme le plus approprié pour qualifier ce que fut le Noir pour son fils illégitime serait surement aussi dur et concis que géniteur. Cependant bien qu'il n'y ait jamais eu de liens d'affection entre les deux hommes un profond respect mutuel s'est rapidement instauré entre le roi des rois et son rejeton. Le premier utilisant et ne se privant jamais de le faire son batard pour des taches toutes plus sanglantes les unes que les autres et le second admirant indubitablement le premier malgré toutes les épreuves que celui ci lui a imposé. Harren n' probablement jamais aimé le fer né comme un fils mais il lui a reconnu des qualités que ses descendants légitimes n'avaient pas puisqu'il lui a offert sa couronne. Pour cela et le fait qu'il ait été son modèle le nouveau roi pirate a juré de venger l'honneur de son père dans le feu et le sang. Il s'agit selon lui du meilleur hommage qu'il pourrait lui rendre.

Harren Hoare

(c) Inconnu ▪▪  Eren est la première personne que le batard devenu roi a croisé dans ce qui n'était alors que la base de la forteresse d'Harrenhal. Depuis ce jour ou enfant il fut intimidé par cette jeune fille sauvage et téméraire un lien indestructible s'est construit entre le demi frère et son ainée. La nouvelle reine du Bief fut la seule personne à ne jamais lui rappeler son statut de sang. Ce lien impérissable s'est renforcé sur le même boutre les ayant vu servir. La princesse veillant sur son cadet au milieu d'un équipage violent et détestable. Leurs classes accomplies ils ont gravis les échelons ensemble. Le requin dans le sillage et l'ombre de sa sœur ainée. Second sur le boutre d'Eren, capitaine de son propre navire puis d'une escadrille. Si il est aujourd'hui roi en lieu et place de son neveu c'est en grande partie grâce à elle et cela il ne l'oubliera jamais. Le sang des Hoare coulent dans leurs veines et nul doute que la malédiction touchant la famille poussant la lignée au sang noir à s'entre déchirer ne s'appliquera pas à eux. Ensemble, ils conquerront le monde et ferons mieux que leurs illustres ancêtres, mieux que le Noir lui mème.  

Eren Hoare






(c) Google ▪▪  La réputation de chien fou de la flotte de fer qu'a obtenu le né Pyke au gré de ses exploits par ses tours de force n'a point été usurpé. Menant son escadrille personnelle composée d'une dizaine de boutres dans les eaux Dorniennes en vu de piller allégrement les richesses épicés du Sud de Westeros. Quelle ne fut sa surprise lorsqu'il captura la sœur illégitime de la princesse de la maison Martell. Arianne avait beau être née Sand, cette dernière transpirait la noblesse et l'orgueil. Pourtant, cette dernière ne se montra guère farouche ne rendant en cela guère hommage au cliché sur le caractère des femmes de cette contrée. Il aurait pu se contenter de la retenir prisonnière pour empocher une juteuse rançon mais cela aurait été contraire à son âme de fer né. Aussi, il en a fait sa femme sel des semaines durant cependant il ne s'attendait pas à éprouver des émotions vis à vis d'elle. De brutale et contrainte leur relation s'est peu à peu transformée à son plus grand dam. Et c'est soulagé et très heureux qu'il l'a laissé partir contre son poids en or. Le requin noir n'allait tout de même pas se laisser naviguer par une femme aussi sublime soit elle.

Arianne Martell

(c) Torben ▪▪  Cela fait quinze ans. Quinze longues et épuisantes années que le royaume autrefois le plus puissant du continent s'est échiné à briser la résistance de son voisin. Quinze ans à tenter de s'approprier une part de cet immense territoire. Au point que cet échec ne devienne une obsession dans un esprit aussi brillant que celui d'Harren. Le Noir avait fait du roi loup sa Némésis, sa cible à abattre à tout prix mais également son pire ennemi dans une haine tenace et réciproque. Peut être que s'il n'avait pas focalisé sa pensée sur l'empereur son père serait encore de ce monde et victorieux. Mais refaire l'histoire avec des si est futile et stupide. Ce qui est fait est fait et lui ne tombera pas dans le même piège qu'Harren. Car, il sait que ses ennemis sont légions et que leur accorder une importance individuelle est vain. Un bon ennemi est un ennemi vaincu. Son royaume lui est arraché, démembré par les traitres et les envahisseurs alors il ne se montrera pas obsédé par le Nord. Le sang coulera à flot pour tous dès qu'il sera en mesure de récupérer ce qui lui revient de droit. Cependant, il n'hésitera pas à abattre lui même le Braenaryon si celui ci croise sa route car il a eu vent de son rôle dans la chute de son père et c'est avec un plaisir non feint qu'il lui arrachera les boyaux pour pendre sa chienne d'impératrice.  

Torrhen Braenaryon


/// Pour rajouter deux liens
Code:
<br /><br /><div class="FFond4"><table><td><center><img src="Lien icone carré du lien1. Image redimensionnée automatiquement" class="FLic"></center>
<div class="FLien"><span class="Fiche_Mot">Crédit image ici ▪️▪️</span> Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici </div>
<div class="FLPs">Pseudo du lien</div></td>
<td><center><img src="https://i54.servimg.com/u/f54/19/93/96/04/christ10.jpg" class="FLic"></center>
<div class="FLien"><span class="Fiche_Mot">Crédit image ici ▪️▪️</span> Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici Blabla lien ici </div>
<div class="FLPs">Pseudo du lien</div></td></table></div>


Salut moi c'est Fangs. J'ai connais BC via un top site . Le grand plus de BC, c'est à mon avis sa trame alternative de l'histoire officielle, sa communauté hyper accueillante, son contexte alléchant et son système de jeu . Par contre je ne suis pas fan de de l'empire et surtout de Toto  What a Face . Si 7/7 signifie que je peux passer tous les jours, je pense que ma présence sera au minimum de 4/7. Si 7/7 signifie que je peux rp tous les jours, mon activité sera au minimum de 4/7. J'ai un mot à rajouter et c'est  pirate  Yoren Hoare - Que se fracassent les vagues  3870230058  Yoren Hoare - Que se fracassent les vagues  560914141 . Enfin, je confirme avoir bien lu le règlement.


Dernière édition par Yoren Hoare le Mer 18 Juil - 23:16, édité 20 fois
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Yoren Hoare - Que se fracassent les vagues    Yoren Hoare - Que se fracassent les vagues  EmptyDim 8 Juil - 19:46

La guerre commence à toucher la totalité des royaumes... Etes-vous partisan de l'unification de Westeros par l'Empire ou les Puissances Centrales, ou plutôt attaché à l'indépendance de votre Royaume? Pourquoi?


Le feu et le sang ont beau être la devise des Targaryens ces mots ont de tout temps semblé l'apanage de mon peuple. La guerre coule dans les veines des fers nés plus que dans celui d'aucun autre peuple des sept couronnes n'en déplaise aux féroces loups du Nord. Les Hoare sont responsables de l'état géopolitique du continent de manière directe ou plus subtile, état particulièrement déplaisant pour mon royaume mais néanmoins intéressant pour le pirate que je suis. Un état hautement délicat pour la bannière du sautoir dont la cause principale semble à mes yeux être la trahison de mon demi frère Joren qui s'est vicieusement retourné contre notre père au pire moment de la guerre. A l'instar de mon glorieux géniteur j'ai soif d'une ère nouvelle pour Westeros, soif transmise par nos ancêtres de la noire lignée. Celle d'un continent unifié sous une seule bannière qui ne saurait être autre que celle de la maison Hoare. Seulement contrairement à mon royal paternel je ne dispose guère des outils qui furent les siens à l'aune de cet ambitieux projet. Malgré la haine et la rage qui me brulent les veines, mon esprit est pleinement lucide sur les difficultés à venir pour recouvrer ce qui me revient de droit. La perte écrasante d'une bonne partie de mon armée à Eysines, la trahison d'un certain nombre de familles du Conflans et la défection de certains généraux de confiance d'Harren tel que Lyle Salfalaise rendent ma position plus que précaire et ma prétention au trône vacillante. J'ai néanmoins prestement pris les devants afin d'éviter que les choses empirent en châtiant l'ancien général.

La vision de son ile dévorée par les flammes devrait suffire à lui faire comprendre qu'il a choisi le mauvais camp en s'inclinant devant le loup et sa putain d'Essos ainsi que raffermir la loyauté des miens. Je suis néanmoins sur des troupes qu'il me reste justement car composées à grande majorité de fers nés n'ayant plus rien à perdre. A l'instar des riverains loyalistes qui ne peuvent que s'attendre à se voir hautement récompensé en restant dans le giron du Sautoir lorsque la guerre sera remportée. N'ayant aucune nouvelle de ma belle sœur Myria, j'en conclus que celle ci a également trahie notre cause ce qui ne m'étonne guère d'elle au vu de sa piètre réputation auprès de ma chère demi-sœur. Quoi qu'il en soit mes neveux ne monteront jamais sur le trône désormais car je ne laisserais personne usurper mon héritage. D'autant qu'en tant que fils de traitres ils auront fort à faire pour regagner leurs positions parmi nous. En parlant d'Eren, si le fait de la revoir endimanchée en noble lady Bieffoise lors de son union stratégique avec Manfred Hightower me fait encore sourire je ne puis dire que mon humeur soit aussi bonne que lors de ce jour fameux au cours duquel la fière capitaine de la flotte de fer a pour la première fois de son existence parue dépassée. Au vu de la situation il ne fait aucun doute que j'attends énormément de cette union matrimoniale contractée entre le Chêne sudier et le Roc riverain. Cependant, je sais pertinemment qu'Eren ne me décevra pas et que je peux amplement compter sur elle. Bien que je ne compte pas attendre sagement que ma grande sœur ne vienne à ma rescousse je suis terriblement conscient que la suite des évènements dépendra hautement de ses renforts. La guerre n'est pas terminée. Elle ne fait que commencer et ces chiens d'Impériaux risquent vite de s'en rendre compte. Nous sommes les orages déchainés de la mer du Crépuscule, les requins de l'ouest, les démons de Westeros et si l'hiver vient nous brulons quant à nous plus que jamais de nous élever.           



"There is no other member of this family who has burned to rise more than me the inglorious bastard, the dark shark !"

 


La putain et le roi des rois
 
Il était tard en cette nuit sans étoiles d'un doucereux été. La brise marine fortement teintée de sel et d'iode balayait les rivages de la cité côtière riveraine de Salvemer avec la vigueur typique de la mer du crépuscule. Installé confortablement dans ses appartements royaux alloués par le seigneur des lieux son beau père dans la forteresse locale Harren Hoare surnomé le Noir par ses ennemis tout comme ses alliés ainsi qu'en raison de la légende de sa maison se morfond sur le balcon finement ciselé, une coupe d'un rouge de la Treille dans la main droite. Le regard insondable du souverain le plus craint de Westeros se promène un instant sur l'horizon comme si ses propres pensées le laissait perplexe. Ou que ses prunelles étincelaient d'une certaine nostalgie en imaginant les iles de fer si lointaines et si proches à la fois. Ces iles austères et rugueuses aux hommes endurcis par le climat impitoyable dont il était le souverain lui manquaient parfois tant la douceur verdoyante de la conquête de son glorieux ancêtre n'avait rien à voir avec cet amas d'ilots épars et sauvages. L'attente n'avait jamais été son plus grand fort pourtant il était o combien conscient de sa nécessité selon les circonstances. Se débarrassant de ses idées naturellement calculatrices relatives à son royaume expansionniste, il sirote son vin avec une volupté que l'on ne s'attend pas à découvrir chez un fer né. Le roi de ces terres ne se retourne pas lorsque la porte ambrée s'ouvre et se referme doucement car il sait quelle présence vient de s'immiscer dans son ombre. Une femme d'une irrésistible beauté le rejoint sur le balcon non sans lui adresser une insolente courbette. De la part de n'importe qui d'autre ce geste aurait irrité le Hoare mais celui ci se contente d'un sourire amusé. Cette femme n'est pourtant pas la reine du Sel et du Roc et sa présence en la demeure de la maison de son épouse légitime serait perçue comme une offense pour n'importe quelle belle famille fusse t'elle celle d'une reine. Cependant face aux désirs d'un souverain comme Harren Hoare la fierté est une gageure dangereuse. La courtisane fer née saisit la coupe d'or des mains de son roi et l'entraine vers le lit à baldaquin ornementé.

La douleur est l'apanage de toute naissance

Les cris déchirants d'une mise au monde résonnent longuement dans un bouge indigne de la progéniture qui s'échine à émerger dans le sang et les larmes du corps autrefois sublime de la favorite du roi le plus belliqueux de ce continent. Indigne semble le sort réservée à la perle du royaume du Sel et du Roc mais Harren n'est pas un homme à faire dans les sentiments. La prostituée aura au moins profitée des largesses extrêmes du roi un temps avant qu'il ne se lasse d'elle. Toutes n'ont guère pu en dire autant. Toujours est il qu'en ce jour dans cette modeste chaumière appartenant à un lointain membre de sa famille, la jeune femme endure les souffrances que toutes les matriarches ont eu à éprouver au cours de la dure existence que fut de tout temps la leur. Ses poings s'accrochent avec une violence extrême aux draps souillés de sang tandis que sa gracieuse bouche vomit un torrent d'insulte qui ferait pâlir les oreilles délicates d'une lady ou passer celle d'un charretier pour une litanie poétique. Son regard d'ordinaire si pétillant et enjôleur brule en cet instant précis d'une haine sans nom envers la pauvre vieille femme la plus expérimentée du trio obstétricien qui s'efforce de lui faire éjecter ce poids qui la rend presque folle de rage. La jeune femme aimerait utiliser le nom du Hoare pour effrayer les trois femmes mais elle est tristement consciente que le Noir s'est détournée d'elle depuis des mois déjà. Alors elle endure sa peine en hurlant des cris de haine pure sans savoir vers qui les tourner. Et si des larmes s'écoulent lentement de ses yeux celles ci ne sont pas du à la douleur mais bien à la situation car l'insouciance de la jeunesse ayant pu la pousser à s'imaginer compter véritablement pour le puissant souverain s'est envolée dès que les eaux se sont écoulées. Mais toute cette colère déserte son cœur lorsqu'elle aperçoit le nourrisson braillard ensanglanté que les sage femmes lui placent dans les bras après avoir coupé le cordon ombilical d'un coup de dague bien acéré. Les pleurs assourdissants lui donnent prestement la migraine et pourtant elle tombe immédiatement sous le charme de ce petit être ayant émergé de son sein Tu t'appelleras Yoren mon fils. Un sourire ironique étire lentement ses lèvres devant son choix. Reflet de celui du prince légitime. Pied de nez à son ancien amant et roi. Oui, tu leur montreras Yoren.   

La reconnaissance du batard

Le vide voilà ce que ressent le gamin rageur en cet instant précis. Un insondable et inconsolable trou béant dans son être ainsi que son existence depuis la disparition si soudaine et tragique de celle à qui il devait tout. Les adultes ont bien essayé de lui expliquer avec des mots simples mais brutaux sa nouvelle situation d'orphelin tout en évitant de lui faire comprendre que son statut de batard n'arrangerait en rien les choses pour lui. Le petit avait déjà suffisamment de soucis pour un fils de catin décédée de la syphilis. Il se rendrait bien vite compte que la noblesse dans ses veines serait bien plus une malédiction qu'un cadeau. Peu importe le métier jugé déshonorant de sa mère, celle ci avait toujours fait tout ce qu'il fallait pour que son rejeton puisse vivre dans un confort relatif. Et en dépit des moqueries vicieuses des autres gamins du patelin qui le poussait à revenir couvert de bleus et de coups car le sang bouillonnant de son géniteur ne trompait guère sur son origine, il pouvait se targuer d'avoir vécu dans une certaine opulence en vertu des talents demandés de sa mère. En effet, malgré sa grossesse celle ci n'avait point vu sa légendaire beauté pâtir de la venue au monde de son fils unique. Seulement voilà Helya aimait son batard de toute son âme et sans famille proche celui ci était vraisemblablement condamné à la triste existence d'enfant des rues ou de futur brigand voire dans le meilleur des cas celle de vigile dans un bordel. A moins que la carrière martiale hautement valorisée dans un royaume guerrier comme celui du Sel et du Roc ne lui tende les bras. Encore faudrait il pour cela qu'il survive jusqu'à un âge avancé. Il s’avérera finalement que le destin du Pyke n'était pas de vivre une obscure vie de fils de catin mais bien celui digne d'un fils de roi. Le salut viendra ironiquement d'un des clients réguliers d'Helya, un marin de la flotte de fer qui avertira son souverain de l'existence du batard dans l'optique de toucher une prime. C'est par une morne matinée pluvieuse que le gamin eut la plus grande surprise de sa vie lorsque la garde royale du Noir en personne débarqua dans le bordel ou avait travaillé sa mère. Les collègues de celle ci s'étant prise d'affection pour le petit, elle s'en occupait jusque lors collectivement. Non ! Hurla Yoren qui se débattit comme un diable lorsque le gantelet de fer s'abattit sur son frêle bras. L’informateur empocha sa récompense et détala sans demander son reste. Le Pyke mordit, donna des coups de pieds et chercha à s'enfuir tandis que les occupantes tentaient de le calmer de leurs mots. Las de cette résistance un garde au brassard noir au bras et au galon de capitaine assomma l'enfant et un autre le jeta sur son épaule.  

Le jugement d'un roi ou le regard d'un père ?

A l'issue d'un voyage bref mais mouvementé en cogue qui vit le gamin vomir ses tripes par dessus bord. Voyage au cours duquel les gardes parvinrent à lui faire comprendre qu'il revêtait une certaine importance pour le roi du Sel et du Roc et qu'il allait avoir l'insigne honneur de rencontrer puis servir ce dernier. Du moins autant qu'un enfant de cet age relativement précoce pouvait entendre de tels arguments ainsi que les assimiler. Suite au débarquement à Salvemer c'est avec des yeux ébahis que le Pyke découvrit le Conflans pour la première fois de son existence. La garde ne s'attarda guère dans la ville de conception du rejeton illégitime du Noir et la chevauchée vers Harrenhal l'imposante et imprenable capitale en construction du Hoare fut impitoyable. Comme si les rugueux et glorieux chevaucheurs du cru souhaitait que le garçon s'endurcisse dès à présent comme pour prendre la pleine mesure de tout ce qui l'attend dans un avenir proche. Un bâtard reste un bâtard il est vrai mais si leur roi leur a demandé d'aller le chercher et le sortir de la misère crasse dans laquelle il se trouvait c'est qu'il compte l'utiliser. Ces chevaliers connaissent leur souverain pour avoir combattu derrière lui des dizaines de fois. Un semblant de pitié pour le gosse qui bientôt sera jaugé par les yeux du plus grand conquérant du continent se distingue dans quelques prunelles. Mais les ordres sont les ordres et puis il s'agit d'un fils du Noir en personne. Qui sait ce qu'il accomplira ? L'ébahissement du gamin tripla devant la taille de la forteresse en construction. Au détour d'un énième couloir le regard de ce dernier accrocha celui d'une jeune fille tenant une épée de bois dans la main droite. Une jeune fille au regard mauvais et à l'expression aussi dure que la pierre des murs. Pourtant, l'espace d'un instant un sourire se dessine sur ce visage sauvagement agréable. Et bien avant qu'il ne soit prêt pour cela, le voilà poussé en avant par un des membres de son escorte dans une salle immense et vide si ce n'est le trône massif occupé par un homme dans la force de l'age. Avance mon fils ! Clame une voix puissante et sèche. Yoren s'exécute bien qu'intimidé. Il sent le regard de l'homme lui brûler la peau comme le feu d'une fournaise. Le regard d'un aigle vorace sur une proie. Celui d'un roi sur un pion bien plus que celui d'un père sur son enfant. Pourtant, il redresse le menton et s'avance avant de s'agenouiller au pied du trône comme les gardes le lui ont appris au cours de la traversée. Sire. Murmure t'il doucement sonné par la révélation. Un large sourire carnassier étire lentement les lèvres d'Harren. Visiblement son examen lui a apporté satisfaction. Il 'agit bien de son sang. Oh Helya fougueuse et fière, tu m'as donné un formidable outil. Il fera un guerrier formidable pense t'il intérieurement.

Endurer et apprendre. Souffrir et encaisser. Devenir un fer né.

Le navire était rapide mais puissant, modeste en taille mais néanmoins suffisamment massif pour abriter tout un équipage. Un équipage ou une escouade de tueurs tout droit débarqué des iles de fer ? Simple question de point de vue. Les terres austères donnent des hommes austères et les terres impitoyables font de même. Chaque marin né des rocs stériles dominant les mers du Crépuscule se doit d'être autant l'un que l'autre. Et c'est là au beau milieu de ce ramassis de pourritures et de guerriers sauvages que deux enfants ont été envoyés par un roi, par un père afin de prendre la pleine mesure de ce qu'appartenir à la couronne du Sel et du Roc signifie. Etrange manière de témoigner d'un amour envers sa descendance mais le Noir n'est pas le souverain le plus craint et détesté des sept couronnes par hasard. Ce ne sont pas des princes et des princesses qu'il désire mais des outils et des armes pour son grand dessein dominateur qui viendrait parachever l'œuvre débutée par ses ancêtres. Il est lui même passé par cet apprentissage terrible et terrifiant qui a fait de lui le formidable conquérant qu'il est devenu. Yoren n'avait que sept ans et Eren douze lorsqu'ils sont montés sur le pont craquant de cette merveille marine bichonnée presque ironiquement avec soin et amour par ces hommes violents et colériques. Bien trop jeunes pour une telle plongée sans concession dans un tel monde diraient certains mais ils étaient de la noire lignée et si cela n'expliquait pas entièrement pourquoi ils survécurent. Cela n'était en rien une donnée négligeable. Bien que les hommes de l'équipage avaient eu ordre de ne leur faire aucun cadeau et ne leur en auraient de toute manière pas fait car selon la tradition chaque capitaine est roi en son navire mais cela pouvait décemment expliquer plusieurs choses. Leur force de caractères, leur solidarité inextricable, Eren veillant sur son demi frère dans cet environnement foncièrement hostile. C'est pourtant ici qu'ils se sont formés, qu'ils se sont forgés, qu'ils ont endurés et soufferts en silence. Qu'ils sont devenus de véritable fer nés à l'image de ces brutes qu'ils détestaient. Le gamin aurait tellement voulu les tuer tous surtout le capitaine qui abusait de son rang pour faire du mal à Eren mais il n'était qu'un mousse qui devait éviter les coups de sang des marins afin de ne pas connaitre une fin précoce. Trois ans plus tard alors qu'il a atteint l'âge de dix ans et qu'Eren en eut quinze, cette dernière mit fin au règne du capitaine en l'égorgeant comme un porc devant tous ses hommes, de le pendre au grand mat avec ses entrailles acquérant ainsi ses premiers galons et prenant la place vacante de capitaine du boutre qu'elle renommera la Garce mortelle. 

Et que se déchainent les flots sur le passage du sombre requin !

Le batard observe d'un œil circonspect mais passionné le chantier naval au sein duquel s'échine à travailler une bonne centaine d'ouvriers fer nés sous la maitrise du constructeur de navire le plus renommé des iles. Il s'approche d'un pas leste tel un félin obnubilé par une proie incapable de détourner le regard de l'œuvre de ses rêves les plus fous en train de se matérialiser devant lui. Le navire parait encore plus massif et titanesque que dans son souvenir. Lorsqu'il avait ordonné la construction du plus grand navire que la flotte de fer eut jamais connu en son sein, il ne s'imaginait pas quelque chose d'aussi formidable comparé aux autres boutres. Enamouré de cette machine maritime il la détaille sous toutes les coutures, caresse doucement le bois sombre et rugueux, félicite les artisans pour la formidable proue dorée en forme de requin taillée à sa demande afin de coller à son surnom de combattant qu'il a dans un excès d'orgueil choisi comme nom pour la bête. Le Pyke se voit déjà piller les cotes des royaumes voisins ou leurs navires marchands. Emergeant de la brume glaciale tel un démon sortant droit des sept enfers. Le dieu noyé recevra un grand tribut de sa part dès qu'il sera lâché sur les mers et les océans de ce monde. Quelques mois plus tard, le voilà dans les eaux territoriales Bieffoises ce gigantesque royaume aux richesses innombrables à croiser au grand large tel le requin qu'il incarne en quête d'une proie juteuse. Et il ne faut que quelques jours d'attente supplémentaire avant que le sang ne coule à flot et qu'une flopée de cadavres ne rejoignent le fond en hommage au dieu noyé. Le visage couvert d'hémoglobine tel un masque macabre le capitaine est acclamé par ses hommes qui se repaissent fiévreusement de leurs prises. Le navire marchand n'avait aucune chance face au trois voiles. Yoren essuie sa lame sur le corps d'un Bieffois avant de s'assoir et de contempler le spectacle en riant. Une taquinerie grivoise pour sa seconde Heda Volmark plus tard il prononce un discours enflammé à ses hommes leur promettant d'autres centaines de nuit comme celle ci. Les cris déchirent les flots et la noirceur de la nuit. Et il y en eut d'autres puis d'autres encore et encore d'autres pour Harren, Eren ou lui même. Il y en eut des centaines. Au point que sa chère sœur ainée capitaine de la flotte de fer et princesse du Sel et du Roc ne le nomme chef d'escadrille. Merci Eren tu ne le regretteras pas, je t'en fais le serment ! S'échappa de ses lèvres.

Et j'ai goûté la femme du Dornien !

Il avait eu un rire interminable en se rendant sur le pont supérieur afin d'observer ce que ses hommes lui avaient rapporté quelques instants plus tôt dans sa cabine. Le pavillon princier des Martell flottant bien haut fier et saccadé par le vent marin sudier à l'image des habitants de cette étrange contrée presque aussi inhospitalière que les iles de fer à ce qu'il en savait. La galère princière représentait un défi autrement plus important que les modestes navires marchands traditionnelles proies faciles et juteuses de ses abordages passés. Et cela ne l'en ravissait que davantage. Il n'eut même pas besoin d'échanger un regard complice avec Heda pour se rendre compte que sa seconde avait déjà anticipé son choix tant le requin filait à toute allure sur les flots en direction de sa cible. Sa seconde était à ses cotés depuis si longtemps désormais qu'ils n'avaient guère besoin de mots pour communiquer. La Volmark connaissant son capitaine par cœur. Dégainant son épée de son fourreau il la brandit bien haut avant de la diriger vers la galère sous les acclamations de ses marins. Le reste de l'escadrille avait déjà reçu la consigne par drapeau et filait dans le sillage du navire amiral. Préparez vous à l'abordage ! Hurla le Pyke pour la forme car ses hommes assuraient leurs taches avec une routine désormais presque mécanique. Il fut l'un des premiers à passer la passerelle s'abattant sur le navire Dornien. Une hache dans une main et une épée dans l'autre. Le reste de l'escadrille exécutant une manœuvre d'encerclement. La proue massive du requin noir s'enfonçant dans les cotes de la galère, la tordant sans ménagement les fers nés se déversèrent sur les soldats et marins de la principauté avec toute la sauvagerie les caractérisant. A l'issue du combat, il se retira dans ses appartements pour panser ses blessures superficielles. La plus belle de toutes les prises lui fut amené par une escorte de marins à l'œil brulant de désir. Sans la présence de la seconde du capitaine, ceux ci auraient certainement sauté sur la batarde princière. Celui ci congédia sans ménagement les siens avant de poser un regard d'aigle sur Arianne Sand. Et là alors qu'il s'approcha et qu'il s'attendait à sentir sa joue cuire sous les tentatives de défense molles mais admirables d'une perle au sang bouillonnant en vertu de ce que l'on racontait sur les femmes de ce pays, cette dernière se lança dans un jeu de séduction proprement inutile vu l'état dans lequel le rejeton du Noir se trouvait. Ainsi, il fit naturellement d'elle sa femme sel des semaines durant en attendant d'empocher la rançon de la famille Martell. Cependant, à son plus grand dam il commença à ressentir des sentiments étranges vis à vis de la jeune femme et à s'adoucir dans son traitement. Dépassé et légèrement effrayé par tout cela, c'est avec un soulagement non feint qu'il rendit la Sand à sa famille contre son poids en or. Arianne fut de toutes ses femmes sels sa préférée mais il ne se l'avouerait jamais. Préférant nié l'effet qu'elle eut sur lui et oublié les délices de sa présence. 

Et que le chaos embrase le sud.

Déguisé en Orageois le Pyke se presse dans le cœur de la capitale de l'un des royaumes les plus prospères de tout le continent. A ses cotés un drôle d'assortiment de fers nés entichés en Dorniens malgré le fait qu'aucun fils du soleil n'ait pu avoir un teint aussi pale et même quelques pirates enferrés tels des soldats locaux. Cet étrange carnaval sanguinaire ne saurait être autre chose que la manifestation du génie stratégique du roi des rois. Le Noir ne pouvant accepter pour le bon déroulement de ses projets l'existence d'un Sud apaisé, il envoya son meilleur outil allumer la mèche qui détruirait dans l'œuf toutes ces velléités pacifistes. Yoren menait son équipage en plein cœur d'Hautjardin passant aisément pour un groupuscule de voisins, séculaires ennemis en pleine tentative miraculeuse de former une amitié régionale. A son signal, Heda Volmark fit signe aux hommes du requin noir de se disperser afin que les attaques proviennent de partout et nul part à la fois. Le fils illégitime du Noir eut l'espace d'un demi instant une pensée attristée non pas pour les vies s'apprêtant à être funestement ôtées mais pour les festivités furieusement agréables se déroulant ici. Dégainant sa lame, il la planta prestement dans un Bieffois qui eut le malheur de croiser sa route avant que sa seconde ne fasse voler une tète Orageoise. Puis, il rengaina laissant ses troupes effectuer la macabre besogne. Déjà des cris s'élevaient dans l'air humide de cette soirée historique, déchirant le voile des ténèbres. Larmes, malédictions, râles, hurlements de haine ou d'horreur se mêlèrent en une mélodie ne laissant guère insensible le fer né. La mission avait été accomplie avec l'efficacité habituelle. Il n'avait plus rien à faire ici mais il ne plia pas pour autant bagage aussitôt bien décidé à observer les répercussions des choix de son roi. Déjà les ennemis d'hier se jetaient la culpabilité au visage et la foule déchainée s'en prenait à tous sans distinction. Il aurait pu se tailler un sillon sanglant vers la sortie de la ville mais il préféra attendre l'aube dans un bordel. 

 
Le batard devenu prince ou la revanche d'une catin.

Il était de retour dans son royaume après des semaines dans la flotte de fer et des mois dans le Bief auprès d'Eren qui avait épousé le Hightower plutôt que le Gardener. Ce dernier ayant trahi les siens pour une femme et pas n'importe laquelle puisque l'amante du prince déchu n'était autre que la reine de l'Orage en personne. Et que cela faisait du bien de retrouver le Sel et le Roc après tant de temps passé dans le Sud de Westeros. De revoir les grands fleuves et les bois de son royaume natal. L'état de l'empire Hoare n'était pas des plus réjouissants eu égard à la trahison de certains barons riverains, l'invasion des forces Braenaryon et de leurs chiens sans compter la folie manifeste de son demi frère désormais au coté du dieu noyé après avoir tenté de détrôner Harren en personne. Le Noir a cruellement prouvé à son fils que malgré son âge relativement avancé pour un souverain Westerosi, il le surclasserait éternellement en tout. Ce fut la propre femme de Joren qui fit résonner la sentence macabre. Un futur rempli de possibilités toutes plus alléchantes les unes que les autres se dessinaient dans sa cervelle alors qu'il remontait à bride abattu en direction de la capitale. Escorté de centaines de fers nés ce qui n'était guère un luxe tant le Conflans était devenu une terre disputée ou les loyautés chancelaient bien trop rapidement et ou l'ingratitude couvait dans les cœurs. Mais, le voilà déjà arrivé sain et sauf dans la plus imposante et imprenable place forte du continent. Harrenhal n'avait pas changée d'un iota. Toujours aussi froide, austère, intimidante et sombre que dans son souvenir à l'image de son bâtisseur. Ce dernier l'attendait comme de coutume dans la salle du trône et tandis que le Pyke s'attendait à s'entretenir seul à seul avec son père, il eut la surprise de constater que la vaste salle était remplie de nobles qu'ils soient fers nés ou riverains. Le grand roi se leva de son trône et fit signe à son fils d'approcher en l'appelant Hoare. Yoren s'attendait à cette nouvelle car Eren lui avait fait part de son action en sa faveur auprès de leur père mais il pensait que le Noir lui préfèrerait tout de même son petit fils légitime. Un instant estomaqué par son nouveau rang de prince, il eut un temps d'arrêt mais le regard pesant d'Harren le fit se remettre en marche et c'est avec un sourire de contentement qu'il rejoignit son père avant de se positionner à la droite du trône comme le faisait autrefois Joren. Acclamé par les témoins du choix du Noir, il ressentait une immense satisfaction intérieure. Lui qui n'aspirait qu'à la flotte de fer était désormais l'héritier du Sel et du Roc. Oh, il était tout à fait lucide sur l'état du pays et les difficultés qui attendaient le roi et le prince mais grisé par les évènements il se voyait déjà apporter la tète de l'empereur à son père afin d'assoir sa position.

La débâcle d'Eysines ou la fin d'un titan.

Après la victoire de Buron et les captures de l'empereur et de son beau frère Baratheon, le Sautoir aurait du être en position de force mais il n'en était rien. Car les deux chiens d'impériaux étaient parvenu à s'enfuir d'une manière encore bien mystérieuse le jour de leur exécution programmée. Harren avait décidé de temporiser afin de continuer à accumuler des ressources sous sa bannière malgré mes conseils de ne pas laisser l'initiative à l'Empire. Un seul regard du Noir m'avait imposé le silence. Ce n'était pas parce que j'étais devenu prince légitime que je pouvais cependant me permettre de douter de ses plans. Je ruminais donc cet immobilisme dans le centre du Conflans jusqu'au jour ou une colonne de nos renforts vainquit une armée menée par le traitre suprême Lynham Tully nous informant par la même des manœuvres de l'armée impériale. Il était temps d'en finir. La force formidable sous les ordres du roi se mit en mouvement. Chevauchant au coté du Noir, je me préparais à la bataille à venir qui serait sans nul doute aussi mémorable que celle de Buron. L'armée du Sel et du Roc repéra celle de Peyredragon et le roi fit le choix d'écraser cette composante de l'armée ennemie avant de se tourner pour faire face au reste de celle ci. Un crachin s'abat sur nos tètes tandis que les ordres du Noir sont retransmis par ses officiers. Les différentes parts de notre armée s'organisent bon gré mal gré en formation malgré les conditions météorologiques compliquées. Au coté de mon père souverain, j'apprends que les Nordiens arrivent sur le champ de bataille. Je ne perds pas une seconde et obéissant à ses ordres, fonce renforcer l'aile droite. 

La bataille s'engage furieusement sans concession avec les charges de cavalerie sur les flancs et haranguant mes compatriotes je fais sonner la charge sur les conscrits de Darry. Levées qui ne résistent pas bien longtemps à la brutalité de notre assaut. Je tranche, taillade, embroche et égorge quelques bougres n'ayant aucune chance que j'offre en cadeau au dieu noyé. Malgré cette victoire facile sur des paysans terrifiés mes troupes paient un lourd tribut eu égard à la volée de flèches et de carreaux tirés depuis la colline. Bien vite, un mur de bouclier se forme autour de moi. La distraction de cette salve permet à un soldat ennemi de me toucher à l'épaule mais de la hache dans ma main gauche je le taille en pièce dans la foulée. Je me jette ensuite sur ses camarades suivis par des bersekers déchainés. J'assiste aux autres mouvements stratégiques sans guère pouvoir y changer quelque chose trop englué dans ma propre lutte. Trop occupé à lutter contre les troupes de Peyredragon au pied de la colline je ne suis guère ébahi par l'arrivée du dernier dragon.  Mais la charge grandiose du Noir se grave à jamais dans ma mémoire. Les combats sont après et je peux sentir que le vent ne souffle guère en notre faveur après quelques coups d'œil alentour pourtant je continue de donner tout ce que j'ai dans les tripes et équarris nombre de partisans de la Valyrienne jusqu'à ce que le général de cette dernière ne me blesse en combat singulier. 

Mes hommes m'entrainent vers les rangs arrières pour quitter le champ de bataille. La ligne chancelle, je voudrais retourner me battre mais les miens ne m'en laissent guère la latitude. La retraite me permet d'avoir une meilleure vue tandis que je maudis Forel et l'empire en crachant une gerbe de sang. Tandis que nous fuyons à mon plus grand dam, ce dernier pousse dans notre direction et manque de nous déborder complètement. C'est la débandade la plus totale. Je fais volte face et ordonne à mes hommes de tenir avant d'insulter ces pourritures de mercenaires rapides à dépouiller et fuir mais lentes à se montrer utiles. Je tiens la ligne un temps avant qu'une pique ne s'enfonce dans mon épaule déjà blessée me faisant lâcher mes armes et pousser un hurlement de douleur. Mais alors que je me voyais déjà me faire capturer ou abattre vu l'implacable avancée ennemie des cavaliers fers nés débarquent du flanc nous dégagent de justesse et m'installent sur un cheval avant de filer à toute allure vers l'est. Nous avons perdu la bataille et je ne sais même pas si mon père est encore en vie. Je perds connaissance dans la foulée des suites de mes blessures.


 




Les codes de validation

Pour obtenir les codes, merci de cliquer sur ce lienBOTTIN
Code:
Alexander Ludwig est <a href="/t4566-yor"><span class="Gp_Conflans">Yoren Hoare </span></a>
RECENCEMENT
Code:
<span class="Gp_Conflans">Yoren Hoare </span> - Je suis fidèle à mon souverain - Roi - <a href="/t4566-yor">PV Pris</a>
LIEU
Code:
<a href="/u497"><span class="Gp_Conflans">Yoren Hoare </span></a> se trouve à <span class="Gp_Conflans ">Pierremoutiers - Conflans</span>


Dernière édition par Yoren Hoare le Mer 18 Juil - 23:25, édité 26 fois
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Yoren Hoare - Que se fracassent les vagues    Yoren Hoare - Que se fracassent les vagues  EmptyDim 8 Juil - 19:47

Bienvenue sur le forum Yoren !

N'hésite surtout pas si tu as des questions Smile




~~~
Soothsayer, can you save them?
Can you see the streets in blood?
The remnants of your name?
Soothsayer, can you save them?
Soothsayer, let these words set you free
And now, give this leave and come away with me

~~~


Spoiler:
 
Torrhen Braenaryon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 38 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 30799
Membre du mois : 77
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
http://after-my-fate.forumactif.com/
MessageSujet: Re: Yoren Hoare - Que se fracassent les vagues    Yoren Hoare - Que se fracassent les vagues  EmptyDim 8 Juil - 19:57

Bienvenue sur le forum Yoren et bon courage pour ta fiche ! Yoren Hoare - Que se fracassent les vagues  1698932253


“Loyalty means I am down with you whether you are wrong or right, but I will tell you when you are wrong and help you get it right.”



Spoiler:
 
Garlan Goldwyne

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Ser / Capitaine dans la cavalerie impériale
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Garlan Goldwyne
Par-delà le cap !
Messages : 6763
Membre du mois : 89
Célébrité : Joshua Sasse
Maison : Goldwyne
Caractère : Loyal ♠ Rancunier ♠ Blasé ♠ Téméraire ♠Juste ♠ Têtu ♠ Galant ♠ Méfiant
Par-delà le cap !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Yoren Hoare - Que se fracassent les vagues    Yoren Hoare - Que se fracassent les vagues  EmptyDim 8 Juil - 20:03

Bienvenue sur le forum Smile



La Truite Argentée



Yoren Hoare - Que se fracassent les vagues  Lysara
Cadeau:
 
Lysara Tully

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse des Rivières et des Collines
Âge du Personnage: 21 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Lysara Tully
♛La Truite Argentée♛
Messages : 3856
Membre du mois : 10
Célébrité : Eleanor Tomlinson
Maison : Tully
Caractère : Intelligente ▪▪ Maladroite ▪▪ Dévouée à sa famille ▪▪ Lunatique ▪▪ Persuasive ▪▪ Orgueilleuse ▪▪ Curieuse
♛La Truite Argentée♛
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Yoren Hoare - Que se fracassent les vagues    Yoren Hoare - Que se fracassent les vagues  EmptyDim 8 Juil - 22:30

Bienvenu!
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Yoren Hoare - Que se fracassent les vagues    Yoren Hoare - Que se fracassent les vagues  EmptyDim 8 Juil - 22:35

Merci beaucoup à vous 4 !
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Yoren Hoare - Que se fracassent les vagues    Yoren Hoare - Que se fracassent les vagues  EmptyMer 11 Juil - 13:36

Bienvenue à toi Yoren !
Bon courage pour ta fiche et surtout n'hésite pas si besoin ^^
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Yoren Hoare - Que se fracassent les vagues    Yoren Hoare - Que se fracassent les vagues  EmptyMer 11 Juil - 17:09

Bienvenue à toi ! Smile
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Yoren Hoare - Que se fracassent les vagues    Yoren Hoare - Que se fracassent les vagues  EmptyMer 11 Juil - 20:08

Bienvenue sur le forum !

Bon courage pour ta fiche et n'hésite pas si besoin Yoren Hoare - Que se fracassent les vagues  396417704
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Yoren Hoare - Que se fracassent les vagues    Yoren Hoare - Que se fracassent les vagues  EmptyJeu 12 Juil - 10:22

Bienvenu parmi nous ! Bon courage pour ta fiche de grand méchant x)
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Yoren Hoare - Que se fracassent les vagues    Yoren Hoare - Que se fracassent les vagues  EmptyJeu 12 Juil - 13:18

Merci beaucoup à toi Mathie ! Je n'hésiterais pas si besoin Very Happy

Un grand merci lord Redwyne !

Mille merci princesse Martell ! Je dois dire que les dorniennes sont toujours aussi ravissantes ! What a Face

Merci énormément Isla ! Je vais essayer de me montrer à la hauteur de sa réputation Razz
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Yoren Hoare - Que se fracassent les vagues    Yoren Hoare - Que se fracassent les vagues  EmptyVen 13 Juil - 17:52

Bienvenue à toi !

J'ai justement commencé un RP avec Myria Hoare (qui joue le PNJ Beron Hoare) en tant que PNJ Yoren Hoare ! XD
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Yoren Hoare - Que se fracassent les vagues    Yoren Hoare - Que se fracassent les vagues  EmptyVen 13 Juil - 18:00

Dans ce cas Yoren reprendrait le fil s'il est ok comme il est pas encore vraiment entamé Smile




~~~
Soothsayer, can you save them?
Can you see the streets in blood?
The remnants of your name?
Soothsayer, can you save them?
Soothsayer, let these words set you free
And now, give this leave and come away with me

~~~


Spoiler:
 
Torrhen Braenaryon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 38 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 30799
Membre du mois : 77
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
http://after-my-fate.forumactif.com/
MessageSujet: Re: Yoren Hoare - Que se fracassent les vagues    Yoren Hoare - Que se fracassent les vagues  EmptyVen 13 Juil - 18:23

Effectivement, Myria met un peu de temps à répondre du coup il est pas entamé XD

Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Yoren Hoare - Que se fracassent les vagues    Yoren Hoare - Que se fracassent les vagues  EmptyVen 13 Juil - 19:45

Peu importe, ce n'est pas grave.




~~~
Soothsayer, can you save them?
Can you see the streets in blood?
The remnants of your name?
Soothsayer, can you save them?
Soothsayer, let these words set you free
And now, give this leave and come away with me

~~~


Spoiler:
 
Torrhen Braenaryon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 38 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 30799
Membre du mois : 77
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
http://after-my-fate.forumactif.com/
MessageSujet: Re: Yoren Hoare - Que se fracassent les vagues    Yoren Hoare - Que se fracassent les vagues  EmptyVen 13 Juil - 19:52

Par contre Yoren, tu dois, comme indiqué dans les règles de fiche, réécrire la chronologie et les liens pour te les approprier, les enrichir et les développer, pour montrer que tu as bien saisi le perso Smile

un c/c ne sert à rien on a déjà ces infos dans le pv Smile




~~~
Soothsayer, can you save them?
Can you see the streets in blood?
The remnants of your name?
Soothsayer, can you save them?
Soothsayer, let these words set you free
And now, give this leave and come away with me

~~~


Spoiler:
 
Torrhen Braenaryon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 38 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 30799
Membre du mois : 77
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
http://after-my-fate.forumactif.com/
MessageSujet: Re: Yoren Hoare - Que se fracassent les vagues    Yoren Hoare - Que se fracassent les vagues  EmptySam 14 Juil - 16:02

Merci beaucoup Tricia ! J'ai lu le rp en question par curiosité et c'est avec grand plaisir que je reprendrais le rôle de Yoren évidemment. Very Happy

J'ai également répondu à ton mp.

D'accord Torrhen pas de problème, je vais modifier cela de ce pas. Par contre, je pense que je pourrais éventuellement avoir besoin d'un délai pour la fiche s'il te plait.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Yoren Hoare - Que se fracassent les vagues    Yoren Hoare - Que se fracassent les vagues  EmptySam 14 Juil - 16:07

Ca marche tu as besoin jusque quand?




~~~
Soothsayer, can you save them?
Can you see the streets in blood?
The remnants of your name?
Soothsayer, can you save them?
Soothsayer, let these words set you free
And now, give this leave and come away with me

~~~


Spoiler:
 
Torrhen Braenaryon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 38 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 30799
Membre du mois : 77
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
http://after-my-fate.forumactif.com/
MessageSujet: Re: Yoren Hoare - Que se fracassent les vagues    Yoren Hoare - Que se fracassent les vagues  EmptySam 14 Juil - 16:55

Disons jeudi de la semaine prochaine grand maximum, je pense.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Yoren Hoare - Que se fracassent les vagues    Yoren Hoare - Que se fracassent les vagues  EmptySam 14 Juil - 16:56

Ca marche alors, courage




~~~
Soothsayer, can you save them?
Can you see the streets in blood?
The remnants of your name?
Soothsayer, can you save them?
Soothsayer, let these words set you free
And now, give this leave and come away with me

~~~


Spoiler:
 
Torrhen Braenaryon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 38 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 30799
Membre du mois : 77
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
http://after-my-fate.forumactif.com/
MessageSujet: Re: Yoren Hoare - Que se fracassent les vagues    Yoren Hoare - Que se fracassent les vagues  EmptySam 14 Juil - 17:01

Merci beaucoup Torrhen !
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Yoren Hoare - Que se fracassent les vagues    Yoren Hoare - Que se fracassent les vagues  EmptyDim 15 Juil - 17:36

OWIIIIIIIIIIIIIII !! Bienvenue sur BC !!
(Je devrais peut-être pas me réjouir... affraid )




 
 
 


Bannière:
 

Recompenses:
 
Myria Hoare

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Myria Hoare
Le Phénix
♛ ℝeine de l'Ombre ♛
Messages : 2044
Membre du mois : 1
Célébrité : Eva Green
Maison : Hoare
Caractère : Déterminée ♢ Ambitieuse ♢ Diplomate ♢ Rancunière ♢ Pragmatique ♢ Maligne ♢ Enragée
Le Phénix ♛ ℝeine de l'Ombre ♛
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Yoren Hoare - Que se fracassent les vagues    Yoren Hoare - Que se fracassent les vagues  EmptyDim 15 Juil - 20:57

Un immense merci à vous ma très chère belle sœur ! What a Face

Hmm, trêves de politesses nous sommes des Hoare après tout. Oui, je ne pense pas que tu puisses te réjouir effectivement.

Néanmoins le sort de ton fils est pour l'heure incertain. Nous verrons bien. Yoren Hoare - Que se fracassent les vagues  581244339

Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Yoren Hoare - Que se fracassent les vagues    Yoren Hoare - Que se fracassent les vagues  EmptyLun 16 Juil - 12:55

Bienvenuuuuue Smile
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Yoren Hoare - Que se fracassent les vagues    Yoren Hoare - Que se fracassent les vagues  Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Yoren Hoare - Que se fracassent les vagues
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Chroniques de l'ère de luttes :: Présentations des personnages :: Les fiches validées :: Fiches validées des membres disparus-
Sauter vers: