Tumblr  Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -54%
Tondeuse à barbe Babyliss Designer SH500E
Voir le deal
59.99 €
-31%
Le deal à ne pas rater :
Casque sans fil à réduction de bruit active – Bose Headphones 700
274.01 € 399.95 €
Voir le deal

Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé]
Aller à la page : Précédent  1, 2
MessageSujet: Re: Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé]   Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé] - Page 2 EmptyMer 19 Sep - 23:25

Lyman tergiversait, cherchant le moyen de ne pas envenimer une situation déjà passablement putride. A vrai dire, le fait que sa mère lui laisse soudainement le dernier mot, après avoir pratiquement prononcé une sentence et demandé aussi vigoureusement le duel, le mettant ainsi pratiquement devant le fait accompli, puisqu’il se voyait fort mal déjuger la Reine de l’Ouest, tout Prince qu’il était, sans attenter directement au prestige de la maison Lannister, l’agaçait légèrement, même si, en d’autres circonstances, son orgueil naturel aurait apprécié cette marque de confiance. Néanmoins, il se trouvait sincèrement dans une position qu’il jugeait réellement inconfortable, et ce n’était pas les braillements des uns et des autres qui arrangeaient son humeur de plus en plus maussade. Qu’ils s’étripent tous, et qu’on en finisse. Quoique. Voilà que Malefoy venait remettre de l’eau dans son moulin à mauvais escient. Potter également. En fait, il se demandait lequel, à cet instant précis, l’énervait le plus. Il choisit finalement.

« Messires et nobles dames … »

Il s’éclaircit un peu la voix, désireux de capter l’attention de tous, et surtout de sa mère afin qu’elle lui permette de parler avant elle.

« J’apprécie la justice parce qu’elle est le contraire de l’arbitraire et de la barbarie. Elle permet, précisément, de protéger votre vie, Lord Malefoy, puisque, tant que vous vous présentez devant vos souverains, vous ne risquez rien et j’admets que j’aimerais que chacun s’en souvienne ici. La justice royale est ce qui évite à nos terres de sombrer dans la barbarie de vulgaires vengeances et de cycles infernaux de haine … dont nous venons d’avoir un bref aperçu maintenant.

Je vais donc le redire une dernière fois : votre vie, Lord Malefoy, n’est pas menacée. Elle pourrait l’être si vous étiez condamné à mort, mais étant donné mon engagement personnel contre les horreurs d’au-delà du Mur, je vous proposerais, dans tous les cas, le Mur, et je gage que cela conviendra amplement à leurs Majestés.

Vous êtes libre d’appeler qui vous voulez pour défendre votre honneur, donc. Comme de refuser. Personne ne vous y force, que je sache, et comme vous êtes l’accusé, c’est votre droit le plus strict de ne pas vous soumettre au duel lancé par Lord Potter. »


Cependant …

« Néanmoins, comme vous allez l’air, finalement, d’y tenir, autant en exposer les règles. Si vous ou votre champion perdez, les Sept vous auront reconnu coupable d’avoir conspiré contre les Potter. Si vous ou votre champion vainquez, les Sept nous montreront que vous n’avez nullement conspiré contre les Potter, comme vous l’avez affirmé, et que vous n’êtes pour rien dans leur mort. »

Et pour le fin mot de l’histoire …

« Evidemment, vous devez choisir un champion capable de vous défendre au moment du prononcé de l’accusation et de la sentence. Si votre champion n’est pas en mesure de le faire, vous pouvez en choisir un autre ou vous défendre vous-même. »

Spoiler:
 



Hear me Roar
Lyman Lannister

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Roc
Âge du Personnage:
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Lyman Lannister
Un Lannister paye toujours ses dettes.
Messages : 582
Membre du mois : 0
Célébrité : Toby Regbo
Maison : Lannister
Un Lannister paye toujours ses dettes.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé]   Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé] - Page 2 EmptyDim 23 Sep - 17:16



Remus Malefoy


Remus Malefoy est un seigneur intelligent et rusé. Il a perdu son fils aîné, marié à une fille Potter quelques mois plus tôt, dans des circonstances troubles. Il a saisi l'occasion de se venger lorsque des troupes croisées sont arrivées sur les domaines Malefoy et Potter, et il a pris possession du domaine de ses voisins, massacrés par les troupes de la Foi. Il veut garder ce territoire, sûr d'être dans son bon droit puisque ses voisins étaient des hérétiques qui se livraient d'après la rumeur aux pires des cérémonies, on parlait notamment de sacrifices humains. En sus, les septons accompagnant la croisade lui ont garanti leur soutien. Les menaces d'accusation de haute trahison par le Roc l'ont ulcéré, et il vient défendre son honneur avec véhémence.


Godric"s Hall à l'honneur“Greatness inspires envy, envy engenders spite, spite spawns lies.”
J'attendais une réponse de la part de mes souverains. J'étais de plus en plus à cran à force d'encaisser les cris, et les injures de la reine et de l'hérétique Lord Potter. Par égard pour ma propre fierté, je restais de marbre, ne laissant filtrer aucun mouvement pouvant trahir mes pensées.

L'hérétique m'avait demandé un nom pour ma défense, ou comme il le disait, payer pour mes crimes. Mais le destin semblait vouloir éloigner de moi mon sauveur. Soit, tant pis, j'avais d'autres choix dans ma manche. Si Martyn Tarbeck ne pouvait venir jusqu'à moi, un autre se chargerait de clore la lignée des Potter. Ce procès allait certainement devenir l'un des plus sanglants de l'histoire du règne des Lannister. Cette instance judiciaire opposait ma maison, fervente de la Foi et prônant la force de la Noblesse de l'Ouest. Et de l'autre, une bien petite Maison déchue  s'étant attiré le courroux des puissants Septons. Le choix était pourtant évident, politiquement parlant. Quand bien même le jeune Potter gagnait ce procès, que récolteraient les Lannister ? Rébellion, représailles, colère. Et qui irait venger la maison Potter, personne. Les Lions jouaient à un jeu dangereux dans lequel ils pourraient perdre des crocs. L'Ouest n'avait guère besoin de maisons faibles, nous avons besoin de maisons fortes pour garder nos frontières des Nordiens et de leur hérésie.

Voilà que le petit noble s’insurgeait à mon encontre, se plaignant à la reine. Je levais vaguement les yeux au ciel, ennuyé par ce poltron qui jusqu'à présent c'était caché dans les jupons de la famille royale. Je l'écoutais user de ses dernières cartouches, désespéré de voir la reine faire marche arrière. Pour la forme, je fronçais les sourcils en étant associé au mot ''traître". Un mot bien dangereux pour un hérétique qui mettait en danger le pouvoir royal.

Le Prince prit la parole, captant l'attention de toute la salle. Son discours était agréable à l'oreille, et dégageait cette aura royale que j'attendais depuis l'arrivée de la Reine. Un discours respirant l'intégrité et la neutralité que les Lions se devaient d'inspirer durant un tel événement. Malgré le respect que je portais à mon Prince en cet instant, je n'avais absolument pas pour projet de rejoindre le Mur, au Nord. J'avais entendu toutes sortes de rumeurs, notamment l'origine des individus envoyés. Des criminels en tous genres, allant du petit voleur de pain, aux assassins et aux violeurs. En grande majorité des hommes du peuple, et fort peu de nobles. Autant dire que si le labeur ne me tuait pas, la Garde de Nuit le ferait. Une manière habile de changer de bourreau.

- "Majestés, je souhaiterai toujours faire appel à un tiers pour me défendre. J'ai bon espoir que Lord Ouestrelin, Lord Reyne ou pourquoi Lord Crackehall pourrait au nom de la Foi venir me représenter. Si aucun d'eux n'est disponible, je demanderai au Grand Septon Lycaon XII de bien vouloir m'envoyer un homme de son choix."

Trois noms, trois choix. Le dernier, Le Crakehall n'était clairement pas mon préféré, mais je l'avais ajouté par pure mauvaise foi. Certains diraient que j'étais fou de demander à un homme de soixante ans de venir me défendre contre le jugement de sa fille, mais pourquoi pas ? S'il acceptait, les répercutions n'en serait qu'intéressantes. Chacun de ces lords était connu pour leurs implications plus ou moins étroites avec les Croisés, et Lord Crakehall malgré son âge, est l'un des plus fervents à ma connaissance.


©️ 2981 12289 0


Dernière édition par Heda Volmark le Mer 24 Oct - 18:53, édité 2 fois
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé]   Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé] - Page 2 EmptyMer 3 Oct - 22:45



Le Cyvosse




RESULTAT
Lord Ouestrelin ou plutôt son représentant à la cour, fait visiblement la sourde oreille. Lord Crakehall est absent de l'Ouest depuis des mois, déjà envoyé executer une autre mission. Ne reste que Lord Reyne et qui s'avance. Il veut bien prendre part au combat s'il se joue au premier sang, et non à mort.

Reyne propose sa participation aux souverains en les laissant libre de choisir la sentence pour le perdant, s'ils acceptent qu'il remplace Lord Malefoy.



Le Cyvosse
Le Cyvosse
Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again.
Messages : 12990
Membre du mois : 2668
Revenir en haut Aller en bas
https://bloody-crown.forumactif.org
MessageSujet: Re: Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé]   Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé] - Page 2 EmptyMar 16 Oct - 15:06

Si Lyman savait parfaitement que la maison Crakehall ne se lèverait pas pour répondre à l’appel de Lord Malefoy, essentiellement parce que son grand-père n’était pas dans l’Ouest et parce qu’il peinait à imaginer son oncle se précipiter dans une affaire qui pourrait porter préjudice à la famille royale, surtout qu’il n’avait toujours pas d’héritier ce qui, pour un duel à mort, n’avait rien d’anodin, il attendit patiemment qu’un des autres nominés par Lord Malefoy ne s’avance, à ses risques et périls. Les Ouestrelin ne répondirent pas, ce qu’il jugea peu surprenant. A ses yeux, il s’agissait d’une famille d’arrivistes qui avait toujours eu plus de gueule que ce que son blason de sable n’aurait laissé supposer. A moins que l’invitation de ce chevalier de la maisonnée envers Jeyne durant le bal des festivités organisées en l’honneur de son retour et de celui de son père ne lui reste en travers de la gorge ? Peut-être. Après tout, ses accès de mauvaise foi personnelle, il pouvait toujours les garder dans le secret de son esprit.

Finalement, Reyne se déclara candidat … mais à la condition de ne point y risquer sa vie. Eh bien, voilà qui donnait une grande image de la piété ouestrienne ! Pour un homme qui avait, au Conseil Royal, prit partie pour la Croisade, c’était être soudain d’une tiédeur presque Lannister … Comme quoi, tous ces grands discours de foi n’étaient, comme tout, que des manières de prendre un parti politique, rien de plus. Seules les petites gens ou les imbéciles y prêtaient véritablement attention, et c’était évidemment ceux qui mourraient en premier. Mais cela, il ne voyait pas comment le leur faire comprendre. Que les hommes pussent être sots, et qu’il était douloureux, parfois, d’être leur Prince ! Mais c’était ainsi, et d’une certaine manière, la couardise des uns offraient de belles résolutions aux autres. Il ne restait donc plus qu’à en prendre acte.

« Si personne d’autre ne se présente, je propose d’accepter la proposition de Lord Reyne. Duel au premier sang … et comme je l’avais promis, le Mur pour le perdant. Un duel à mort ne peut valoir le bourreau, j’en ai peur. Une vie de rédemption à combattre un ennemi odieux et sacrilège sera, je gage, une mesure utile et qui plaira aux Sept. »

Le Prince balaya l’assemblée, attendant de savoir s’il pouvait continuer, si sa mère allait l’interrompre ou se récrier, elle qui avait paru en premier lieu si prompte à voir une tête rouler, avant de se raviser quelque peu. Quant à son père, il ne paraissait pas revenir, ce qui l’inquiétait autant, sinon plus, que ce qu’il se passait dans cette salle. Son regard se posa sur Megara, digne et royale malgré sa grossesse avancée et la tournure des événements. Il ne savait si elle voudrait rester, mais considérait qu’un duel au premier sang n’avait pas la même portée qu’un combat à mort – à moins que l’un des deux belligérants ne trouve une faille tellement béante qu’il n’emporte la décision et la vie de l’autre en même temps, ce qui n’était pas impossible, mais serait pour le moins amusant.

« Lord Potter, Lord Malefoy, si l’un de vous deux trouve que ces conditions ne le satisfont pas, il est libre de retirer sa participation à ce duel, et le jugement royal sera prononcé au terme de ce procès, comme il est de coutume que cela se fasse au Roc. »



Hear me Roar
Lyman Lannister

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Roc
Âge du Personnage:
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Lyman Lannister
Un Lannister paye toujours ses dettes.
Messages : 582
Membre du mois : 0
Célébrité : Toby Regbo
Maison : Lannister
Un Lannister paye toujours ses dettes.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé]   Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé] - Page 2 EmptyDim 21 Oct - 17:44

Les esprits s’échauffent et ça ne m’échappe pas. Pas une seule seconde. Je suis au centre de ce qu’il se passe, au même titre que le Prince et que salopard qui résidait au Castel Malefoy. Je les regardais tous deux, comme si je n’y croyais pas de ce qu’il se passait, comme si tout cela n’était qu’une mauvaise blague. Plus que de la seule surprise finalement, il y avait essentiellement de la colère maintenant et je peinais plus que jamais à conserver mon calme. C’était une drôle de sensation et il était clair que je n’allais plus tarder à perdre les pédales compte tenu de la façon dont les choses se déroulaient, maintenant. Le Prince se pose en parangon de l’arbitraire royal, neutre mais néanmoins proportionné à la nécessité de la justice. Je ne sais plus quoi penser de tout cela, tant les choses me paraissent mal engagées désormais. Malefoy n’était donc pas condamné à mort comme il le disait.


Son droit le plus strict de ne pas soutenir le défi que je lui avais lancé. J’entrouvris la bouche de stupeur, d’une colère qui m’enflammait les entrailles. A quel jeu étions-nous en train de jouer ? La monarchie de l’Ouest ne semblait véritablement n’avoir aucun intérêt et aucune envie de prendre fait et cause pour les Potter. On avait écouté Malefoy, et il ne se passait rien. J’avais envie de crier, de hurler ma rage, et de laisser ma colère s’exprimer. Mais finalement, le Prince expose les règles attendues de ce jugement que je réclamais. Je ne soupirais pas d’aise pour autant, car même si j’étais déterminé à aller jusqu’au bout, il me faudrait peut être avouer que j’avais peur malgré tout. Risquer sa vie en sus en public, ce n’était clairement pas quelque chose qui m’était familier, et que j’étais prêt à assumer sans réserve. Je commençais à sentir que le vent de l’histoire commençait à tourner dans la direction voulue, et c’était une bonne chose.


J’avais peur, mais je me sentais tout de même libéré. Si ça allait avoir lieu alors j’aurais au moins une partie de ce que je voulais. La libération de la pression sur mes épaules, du poids des âges et des traditions Potter sur le dernier rejeton de la lignée, ou libéré encore de cette haine qui pesait sur moi à chaque instant du jour ou de la nuit, de cette froide dichotomie entre ma fierté d’avoir combattu et le désespoir et la honte de n’en avoir réchappé que par la fuite… Mais bon. Je tenais ma vengeance. Enfin. Justice pour les Potter. Malefoy ne se dérobait plus mais jetait autant de noms qu’il s’en rappelait, semblait-il, pour lui servir de bouclier. Vieux couard que voilà, toujours habile à agiter sa langue de serpent mais bien moins leste lorsqu’il s’agissait de tirer l’épée.


Je dois me retenir d’écarquiller les yeux et de faire la moue quand le Prince parle de la Garde et des horreurs d’au-delà du Mur. J’avais parfois encore un air juvénile, je n’en disconvenais pas, mais il n’en restait pas moins que j’étais un homme fait et il était clair que je n’étais pas du tout du genre à croire aux salades qui avaient peut être eu un fond de vérité un âge plus tôt, mais qui étaient oubliées pour de bon aujourd’hui. Je m’avance pour prendre l’épée que la Reine avait voulu nous faire prendre, un peu plus tôt. Je croisais le regard de Malefoy. Il irait bientôt se geler ce qu’il restait de ses couilles dans le cercle le plus glacial des Sept Enfers.




| Je persiste et signe, Altesse. |


Je tends l’épée vers Lord Reyne. Le salue. Qu’il en soit ainsi.


| Nous survivons ! | criais-je en m’élançant vers lui, épée au poing.



Nous Survivons
William Potter

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Ser Potter
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
William Potter
Nous Survivons !
Messages : 345
Membre du mois : 0
Célébrité : Jamie Bell
Maison : Potter
Nous Survivons !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé]   Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé] - Page 2 EmptyDim 21 Oct - 17:46



Le Cyvosse




Premier Lancé - victoire
1er lancé William Potter
2e lancé Lord Reyne

Second Lancé - accidents
1er lancé William Potter
2e lancé Lord Reyne

Résultat
Lord Potter est plus jeune et plus affûté que Lord Reyne, dont la vie de bonne chair à la cour ont émoussé. Le plus jeune des deux prend des risques qui s'avèrent payants, en découvrant sa garde, le jeune homme parvient à emporter le duel. En revanche, un coup d'épaule de Reyne a fait chuter Potter contre un brasero, où il se brûle l'épaule contre le trépied bouillant. Ce n'est qu'en se relevant que Potter parvient à dévoiler la garde de Reyne et de passer son fil sur sa gorge, sans appuyer.


Dernière édition par Le Cyvosse le Dim 21 Oct - 17:53, édité 2 fois
Le Cyvosse
Le Cyvosse
Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again.
Messages : 12990
Membre du mois : 2668
Revenir en haut Aller en bas
https://bloody-crown.forumactif.org
MessageSujet: Re: Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé]   Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé] - Page 2 EmptyDim 21 Oct - 17:46

Le membre 'Le Cyvosse' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 20' : 18, 3
Le Cyvosse
Le Cyvosse
Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again.
Messages : 12990
Membre du mois : 2668
Revenir en haut Aller en bas
https://bloody-crown.forumactif.org
MessageSujet: Re: Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé]   Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé] - Page 2 EmptyDim 21 Oct - 17:50

2nd lancé
Le Cyvosse
Le Cyvosse
Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again.
Messages : 12990
Membre du mois : 2668
Revenir en haut Aller en bas
https://bloody-crown.forumactif.org
MessageSujet: Re: Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé]   Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé] - Page 2 EmptyDim 21 Oct - 17:50

Le membre 'Le Cyvosse' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 20' : 7, 17
Le Cyvosse
Le Cyvosse
Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again.
Messages : 12990
Membre du mois : 2668
Revenir en haut Aller en bas
https://bloody-crown.forumactif.org
MessageSujet: Re: Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé]   Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé] - Page 2 EmptyMar 23 Oct - 21:32

Faire son devoir et tenir son rang étaient des tâches bien plus ardues qu'on ne pouvait le penser au premier abord. Megara ne s'en était jamais ouvertement plainte, mais il n'en demeurait pas moins qu'elle avait pu, à plus d'une reprise, trouver et penser que le poids que cela faisait reposer sur ses épaules était des plus conséquents, et qu'elle s'en serait bien passée à quelques reprises. Mais elle était née Princesse. Cela venait avec nombre d'avantages, alors, dès lors, il fallait accepter les inconvénients. C'était un peu comme les deux faces d'une même pièce, et l'un n'allait et ne pouvait aller sans l'autre. Et peut-être était-ce une bonne chose, que le devoir ait un poids, un impact. Cela ne pouvait que vous efforcer à réaliser à quel point tout ce que vous entrepreniez pouvait avoir des conséquences. Il n'était pas possible de prendre quoi que ce soit à la légère. Il ne fallait pas non plus se montrer trop prétentieux ou trop superficiel. Alors, elle faisait son devoir, tenait son rang, du mieux qu'elle le pouvait et autant que le lui permettaient les circonstances. Quels que soient les obstacles, elle devait toujours donner l'impression de rester debout. Et ne devait pas laisser la sensation qu'elle pouvait crouler et plier sous la pression. Il en allait de sa réputation, de sa moralité, ainsi que du prestige et de l'honneur familiaux. Dès lors, même si la sollicitude de sa mère la touchait tout autant que sa prévention, elle savait très bien où était sa place, si l'on s'en tenait strictement à toutes ces choses qui constituaient l'apanage princier, dès lors que vous vous trouviez être l'enfant de monarques. Et si le fait qu'elle soit une femme et que, de surcroit, elle soit enceinte, pouvaient sûrement constituer un faisceau de circonstances suffisamment imposant pour la dédouaner de certaines choses, elle ne souhaitait pas en profiter. D'une certaine façon, sans doute craignait-elle bien plus de quitter les lieux et d'être à la merci de ses pensées, qui ne manqueraient pas de voler en tous sens tant que personne ne serait venu lui raconter la fin des évènement. Et, dans le même temps, elle savait qu'en regagnant ses appartements, à coup sûr, elle ne manquerait pas de s'asseoir sur son lit et de sentir le poids de tous les récents évènements s'affaler sur ses épaules, alors qu'elle redeviendrait bien plus Megara qu'elle continuerait à être la Princesse de l'Ouest.
    ❧ Je vous remercie de votre sollicitude, votre Majesté, mais à l'heure où les Dieux vont rendre leur jugement, je ne peux ni ne doit fuir leur regard. ❧ Ce n'était pas dans ses habitudes de tourner le dos aux Sept, et de cela, chacun devait en être parfaitement consciente. Bien avant que ne s'abatte ce courroux nymphomane sur ses épaules, elle passait déjà pour être la plus pieuse de sa fratrie, et même de sa proche parenté. Depuis, la situation ne s'était qu'accentuée. Elle ne pouvait donc pas ployer sous les émotions.
C'était comme si une force la poussait instinctivement à faire face à tout ceci. Sans parler du fait qu'elle était impliquée depuis le début ou presque dans toute cette affaire judiciaire, et elle refusait d'abandonner Lord Potter à son sort, sous prétexte qu'elle était enceinte, et que les derniers jours avaient été bien rudes pour elle. Nymeria n'était plus, mais fort heureusement pour elle, elle n'avait pas connu un sort aussi dramatiquement funeste que celui qui avait été imposée à toutes les dames de la Maison Potter, à l'exception de l'une des cousines de William. Quoi qu'il en était, le fait que leur mère laisse Lyman prendre de la parole de façon si conséquente et si décisive ne pouvait que détourner son attention de ses propres tourments et de ses propres tergiversations intérieures. Si certains doutaient sans doute de la propension de son aîné à un jour pouvoir régner sur le Royaume des Terres de l'Ouest en accédant au digne héritage de leurs parents, jamais Megara n'avait été au nombre de ceux-là. Il existait nombre de différences entre son frère et elle, et elle était loin de partager le même point de vue que lui sur tout. De la même façon, ils n'avaient pas forcément les mêmes centres d'intérêts, et leur caractère respectif divergeait suffisamment pour que jamais personne ne les perçoive en tant que presque jumeaux. Mais il était son frère, et au milieu de tous les défauts qu'elle pouvait voir en lui, elle savait bien plus reconnaître ses qualités. Elle ne doutait pas de lui. Il était jeune et encore un peu inexpérimenté, c'est tout, mais il faisait déjà montre de suffisamment de force et de charisme, ainsi que de sagesse, pour qu'elle perdure dans la droite ligne de sa pensée à son égard. Il était son futur roi, après tout, et elle avait toujours fait preuve d'une grande loyauté. Mais, par dessus tout et au delà de ça, il était son frère. Et elle éprouvait une grande affection et un grand respect envers ceux de son sang. Elle demeurait éternellement Princesse du Roc, et tenait à assurer à tous qu'il était inutile de chercher à créer quelque dissension importante entre son aîné et elle.

Mais ce n'était pas pour autant qu'elle se détournait de tout le reste, de ce qui se faisait, se décidait et se disait. Étant femme, elle était tout à fait en mesure de faire plusieurs choses en même temps. Ou en tout cas s'agissait-il là d'une force féminine que sa mère n'avait jamais manqué de lui vanter dès son plus jeune âge. Un enseignement qui avait toujours beaucoup ravi sa cadette, Nymeria. Elle avait alors toujours ce petit sourire en coin, toute fière et fringante ... Megara tiqua donc tout de même intérieurement quand Lord Malefoy amena le nom de son grand-père paternel dans la discussion, en tant que potentiel champion censé défendre sa cause. Elle savait bien que Lord Crakehall ne s'aventurerait jamais à publiquement désavouer sa fille. Et son oncle Richard les appréciait bien trop pour accepter de prendre parti dans toute cette affaire, sans parler du fait qu'il risquait gros s'il venait à être blessé. Là où le devenir et l'avenir de la Lignée Lannister reposait en grande partie sur les épaules de Lyman, il en allait de même, et à encore plus forte raison, concernant leur oncle Richard. Dès lors, alors que le parti de Lord Ouestrelin ne se manifestait pas, il ne resta guère que Lord Reyne. Et alors qu'elle croisait le regard de son frère, elle hocha presque imperceptiblement la tête, sa réaction faisant alors presque écho aux paroles de Lord William Potter. Elle persistait et elle signait : elle demeurerait là, assisterait aux jugements des Sept, et ferait face, comme tous, à l'issue qui incomberait. Même si elle sentait alors une boule d'appréhension et d'angoisse lui obstruer quelque peu la respiration. En tant que Princesse, elle était censée demeurée neutre, ce qu'elle faisait plus ou moins, publiquement. Mais intérieurement, Megara laissait presque libre cours à ses émotions et à ses inclinaisons. Et il était indéniable que son parti intérieur était celui de William Potter. Sans cela, elle ne serait peut-être pas forcément restée. Elle refusait, encore une fois, qu'il puisse penser qu'elle se détournait de son sort, qu'elle se fichait finalement éperdument de ce qui pouvait bien lui arriver, et que toutes ces entrevues entre eux n'avaient jamais été que de la poudre aux yeux, une simple démonstration de sa capacité à jouer à ces jeux de pouvoir et de diplomatie en tant que Princesse. Alors, dissimulés sous le tissu de ses manches quelque peu évasées, ses doigts se referment avec force sur l'accoudoir de son siège quand elle voit le jeune homme quelque peu entrer en collision avec un brasero tout proche. Mais son souffle revient quelque peu à la normale face à l'issue de la joute. Et elle ne peut que constater que le jeune homme a finalement su faire montre de suffisamment de raison pour ne point aller à l'encontre des décisions prises par Jordane autant que par Lyman. Et ce bien qu'elle espérait fortement que l'issue soit suffisante aux yeux de sa mère et de son frère. Ce duel se jouait au premier sang, et si la brûlure reçue par Lord Potter ne doit point pouvoir entrer dans ces conditions là, elle escompte bien que ce dernier a tout de même suffisamment mordre de sa lame le cou de Lord Reyne, pour que la victoire lui soit donnée. Alors sans doute son regard est-il suffisamment sibyllin pour que nuls autres que sa mère et son frère puissent y comprendre ce qu'il fallait. Elle attendait leur décision, mais espérait fortement, sans cependant vouloir les influencer, qu'ils trancheraient en faveur de Lord Potter.


Hear us Roar

The real happy endings come after a story with lots of ups and downs...

Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé] - Page 2 Meg_toto
Megara Lannister

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse du Roc
Âge du Personnage: 18 printemps
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Megara Lannister
Messages : 3325
Membre du mois : 0
Célébrité : Tamsin Egerton
Maison : Lannister
Caractère : Ambitieuse ♦ Naïve ♦ Attentive et vive d'esprit ♦ Nymphomane ♦ Curieuse ♦ Secrète ♦ Loyale ♦ Méfiante ♦ Généreuse
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé]   Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé] - Page 2 EmptyMer 24 Oct - 20:26



Remus Malefoy


Remus Malefoy est un seigneur intelligent et rusé. Il a perdu son fils aîné, marié à une fille Potter quelques mois plus tôt, dans des circonstances troubles. Il a saisi l'occasion de se venger lorsque des troupes croisées sont arrivées sur les domaines Malefoy et Potter, et il a pris possession du domaine de ses voisins, massacrés par les troupes de la Foi. Il veut garder ce territoire, sûr d'être dans son bon droit puisque ses voisins étaient des hérétiques qui se livraient d'après la rumeur aux pires des cérémonies, on parlait notamment de sacrifices humains. En sus, les septons accompagnant la croisade lui ont garanti leur soutien. Les menaces d'accusation de haute trahison par le Roc l'ont ulcéré, et il vient défendre son honneur avec véhémence.


Godric"s Hall à l'honneur“Greatness inspires envy, envy engenders spite, spite spawns lies.”

Lord Ouestrelin, ou plutôt son représentant fit la sourde oreille à ma demande. Lord Crakehall était apparemment hors du royaume depuis des mois, quant à Lord Reyne, il s'avança courageusement pour mon salut. En tout bien tout honneur, Lord Reyne demanda une modification des termes du duel, pour le disputer jusqu'au premier sang. Pour ma part, je n'y voyais aucune objection, j'étais déjà satisfait de voir un fervent se lever pour moi. Mais une part de moi restait amer et déçu, ou était donc les Septons et leurs protections ? Ou était la Foi lorsque j'avais besoin d'elle ? Que cela serve donc de leçon aux Pro-Croisades allant batailler loin de nos terres. Le premier combat se trouvait dans l'Ouest, et non au Nord.

Le Prince Lyman Lannister annonça la confirmation de nos participations à ce duel judiciaire. Je croisais le regard de l'hérétique, tandis que celui-ci prenait l'épée que la Reine avait faite dégainé. Je n'interviens point, il était trop tard pour faire marche arrière. Je hochais simplement de la tête, prêt pour la suite de l'événement. Lord Reyne prit l'épée que lui offrait le Potter qui le salua par la suite. Le combat débuta et ne traîna point en longueur. Reyne parvient à faire chuter Potter contre un brasero, où il se brûla l'épaule, mais la blessure ne fût pas comptabilisée. Le vent tourna lorsque que Reyne se fit battre en laissant l'hérétique dévoiler sa garde en se relevant de sa chute.

La défaite était officielle, Lord Reyne avait échoué à me protéger, la Foi avait abandonné ses fervents défenseurs aux mains d'hérétiques et d'indécis. Me voilà condamné au Mur, condamné à rejoindre les criminels de la Garde de Nuit. J'étais extrêmement amer, j'étais même prêt à exploser. Mais je ne pouvais point me donner en spectacle et laisser une bien piètre dernière image du Lord que je suis. Le mur n'était pas la fin, un long voyage m'attendait, et rien ne garantissait que je termine ma vie là-bas. Il en était hors de question.

Pour la forme, je remerciais silencieusement Lord Reyne d'avoir pris le risque de me défendre durant ce court duel. Mais mon visage trahissait tout de même mon état d'esprit. J'avais très probablement la mine sombre, et l'air contrarié. Je n'avais pas les mots pour décrire mes émotions, j'avais bien du mal à croire ce qui se déroulait autour de moi. Pourtant mon esprit rassemblait petit à petit toutes les pièces du puzzle, me laissant profiter de mes derniers instants d'homme libre. J'avais encore quelques secondes pour me comporter comme l'homme que j'étais, le noble et surtout, le défenseur de mes convictions et intérêts.

- "Je reconnais ma défaite, la défaite de la Foi contre l'hérésie qui empoisonne notre glorieux royaume. Vous vivrez Potter, mais la lutte continuera plus que jamais. Ne pensez pas un seul instant que vous serez en sécurité, votre hérésie a été révélée au grand jour, les croisés reviendront pour vous. Les Lannister ne seront pas toujours là pour vous défendre, après tout, vous êtres un mauvais investissement."

©️ 2981 12289 0


Dernière édition par Heda Volmark le Mar 4 Déc - 20:36, édité 1 fois
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé]   Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé] - Page 2 EmptyJeu 8 Nov - 16:20

« Il suffit ! »

Rarement la voix ordinairement douce et mesurée du Prince n’avait tonné aussi fortement au sein de Castral Roc. Il ne s’agissait pas d’un éclat de colère, mais de la pleine puissance d’une voix royale et léonine qui se découvrait enfin. Malefoy, en prononçant ces paroles funestes dans la défaite, avait excédé sa patience pourtant conséquente. Lyman venait de trouver une certaine appréciation dans la victoire de Potter. Cet intrigant avait toute sa place au Mur. Au moins, il y serait utile à quelque chose, plutôt que d’empoisonner l’Ouest de ses paroles fallacieuses. Il en avait assez de ces peccadilles, alors que l’orage grondait à la frontière, que le continent se déchirait et que la marine du Roc n’allait pas tarder à entrer officiellement en guerre. Eut-il été gracieux dans la défaite qu’il aurait pu faire un geste. Mais désormais, la griffe du Lion serait implacable. Ainsi en avait décidé le Lannister, et il ne comptait pas revenir sur ses propos.

« Que l’on proclame partout que les Sept ont rendu leur jugement. Qu’il soit connu de tous que le Père, la Mère, l’Aïeule, la Jouvencelle, le Forgeron, le Guerrier et l’Etranger, convoqués en ces murs pour trancher le litige opposant Lord Malefoy à Lord Potter, ont armé le bras de ce dernier contre leur loyal serviteur, lord Reyne. Qu’il soit annoncé partout que les Sept ont favorisé Lord Potter et l’ont lavé de toute accusation, et qu’il est proclamé en ce jour leur bon féal. Qu’il soit dit dans tout le royaume que Lord Malefoy a été reconnu coupable par les Sept de félonie, et qu’il est par conséquent déchu de ses titres et condamné à expier ses offenses envers les dieux en prenant le noir.

Emmenez-le, et qu’une escorte soit préparée dans les plus brefs délais. »


Le jugement était rendu, et Lyman se tenait prêt à le signer du sceau Lannister. Puisqu’on l’avait laissé mener l’essentiel de ce jugement, il était évident qu’il devait en porter la responsabilité, ce que beaucoup, d’ailleurs ne manquerait pas de lui imputer sans même qu’il ne demande rien. Alors, autant en endosser jusqu’au bout la moindre parcelle, et boire jusqu’au bout le calice. Restait à régler un petit détail, et peut-être que cette journée dantesque pourrait enfin prendre fin.

« Le temps que l’on trouve un héritier à Remus Malefoy et règle les querelles éventuelles de succession, puisqu’il n’a point de fils vivant, que le domaine Malefoy soit mis sous la protection d’un envoyé de la Maison du Roi. »

Histoire d’éviter surtout que la situation ne se tende un peu plus dans la région …

« La maison royale du Roc a rendu justice, sous le regard des Sept et guidée par leur main bienveillante. »



Hear me Roar
Lyman Lannister

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Roc
Âge du Personnage:
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Lyman Lannister
Un Lannister paye toujours ses dettes.
Messages : 582
Membre du mois : 0
Célébrité : Toby Regbo
Maison : Lannister
Un Lannister paye toujours ses dettes.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé]   Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé] - Page 2 EmptyMar 20 Nov - 23:32

Le combat dure un temps. Le plus long de ma vie. Ce n’est pas la première fois que je me bats en public, mais devant un comité de ce genre, c’est bien la seule et unique représentation du genre que je souhaite donner. Je ne suis pas du genre à me vanter, ou à me présenter comme un parangon des valeurs de la chevalerie. Il n’en reste pas moins que je me bats aussi bien  que je le peux, sans rien lâcher à mon adversaire. Je le déteste pour ce qu’il représente, le bouclier des Malefoy. Mais d’un autre côté, je le respectais parce qu’il avait eu le courage qui faisait défaut à l’ennemi de ma famille… Et il ne semblait pas vouloir profiter de son expérience pour me battr avec quelque coup fourré propre aux vieux renards. La lutte est franche, loyale. Je transpire vite, et mes mèches de cheveux se collent bien vite à mon front à cause de la sueur, tandis que je lutte pied à pied, dents serrées comme pas possible. L’homme semble s’épuiser plus vite alors j’essaie pour une fois de la jouer avec intelligence, et de ne pas ferrailler trop inutilement. Mais mon adversaire me pousse et je tombe, alors que je pensais lui faire ouvrir sa défense. Je tombe contre un brasero allumé non loin, et hurle de douleur.


Je me redresse, la chair grésillante, en nage à cause des efforts fournis et de la douleur ressentie. L’homme va porter un coup à l’épaule pour en finir, mais je pars d’un pas de côté par pur réflexe et remonte la garde de mon épée par le bas pour le cueillir contre la gorge, le fil tranchant posté sur sa chair tendre. Il transpire à grosses gouttes, maintenant.


Je suis accablé de douleur, épuisé… mais ravi. J’ai gagné. Par les Sept, j’avais gagné ! Haletant, je lâche Reyne quand nos regards se croisent et qu’il accepte de concéder sa défaite d’un hochement de tête. Je me tourne alors aussi sec vers Malefoy, le toisant d’un air revanchard. Il finit par reconnaître sa propre défaite. Et il me parle comme si nous étions seuls, tous les deux. Je réponds aussitôt pour ne pas me faire damer le pion… Mais je n’ai le temps que d’entrouvrir la bouche que le Prince claque sèchement la répartie de Lord Malefoy. Je prends alors le temps de tous les regarder, ces spectateurs, et offre l’ombre d’un sourire réjoui, tout juste contenu, à la Princesse Megara. J’écoute, fièrement campé sur mes jambes, le discours du Prince qui se veut éloquent. Je relève encore la tête, rassénéré par ma dignité retrouvée.



| Messire, qu’en est-il de mes terres ? La soldatesque Malefoy la contrôle toujours, et sans sa solde, je crains pour la sécurité de mes gens. Je vais retourner à Godric’s Hall, maintenant que mon nom comme mon honneur ont été lavés. Je pourrais y enterrer ce que je retrouverais des miens. Mais je ne sais si ma seule épée sera suffisante pour reprendre possession de mes terres. J’en appelle à tous les hommes d’honneur, témoins ici du Jugement des Sept, pour m’aider à rétablir la justice du Roi et des Dieux à Godric’s Hall. Je n’ai nulle autre richesse que l’honneur, et la gratitude promise de ce qui est encore une maison digne de son glorieux passé, et d’une nouvelle possibilité d’avenir. |



Nous Survivons
William Potter

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Ser Potter
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
William Potter
Nous Survivons !
Messages : 345
Membre du mois : 0
Célébrité : Jamie Bell
Maison : Potter
Nous Survivons !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé]   Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé] - Page 2 Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Doux moment en forêt (PV Yuko) [Hentaï] [Terminé]
» Une après-midi tranquille ? [PV Yuko] [Hentaï] [terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Sud de Westeros :: Les Terres de l'Ouest :: Castral Roc-
Sauter vers: