Tumblr  Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-25%
Le deal à ne pas rater :
25% sur l’Ecran Gamer Hp 25MX
149.99 € 199.99 €
Voir le deal
Le Deal du moment :
Amazon Music Unlimited offert pendant 3 mois
Voir le deal

Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé]
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé]   Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé] EmptyDim 3 Juin - 19:44


L’animation du Roc avait autant de points positifs que négatifs. Les visages se succédaient, certains portaient de beaux habits et affichaient une richesse que Loren ne pouvait que prendre pour un signe de noblesse. Pour autant le Roi ne pouvait reconnaitre tout le monde. Il avait encore la mine basse, alors que la nouvelle de la mort de sa cadette était encore récente et difficile. C’était une perte pour l’Ouest et le Val tout entier.

Aujourd’hui le Roi semblait aller un peu mieux qu’hier. Une fois seul, il ne pouvait s’empêcher d’y songer, aux tourments qu’elle avait subis et à sa disparition définitive. Mais il tentait, aussi bien que possible, de passer outre lorsqu’il était en publique. Le Roi Lion allait devoir ne plus y penser aujourd’hui. Une affaire qui trainait au Roc depuis trop longtemps allait être amenée devant lui. Le drame de Godric’s Hall devait être tiré au clair définitivement.

Lord Potter accusait son rival de toujours, Lord Malefoy, d’être derrière tout ça. Megara avait suivi l’affaire avec attention. Elle avait géré l’intégralité de l’affaire, jusqu’à demander l’intervention du Roi pour le jugement. Alors Loren avait convoqué Lord Malefoy pour que la couronne tranche définitivement. A la vue des mots de la princesse, Lord Potter n’était pas en tort, c’était un homme bon et le malheur qui lui était arrivé était bel et bien du fait de l’accusé aujourd’hui.

Certes, la vérité restait encore à établir, mais la patience du souverain était déjà mise à rude épreuve. De par les nouvelles récentes le Roi de l’Ouest souhaitait rapidement en finir avec ces histoires internes, pour pouvoir se concentrer sur des affaires externes d’une importance capitale, à ses yeux. Alors le grand jour était venu. Lord Malefoy était convoqué, Lord Potter aussi, Megara devait assister à ce jugement et Loren présidait.

Dans la salle du trône du Roc tout était prêt, des hommes en armes se tenaient non loin de l’entrée, de chaque accès, des murs et surtout : près du trône royal. Les banderoles rouges et or ornaient la salle symbole du pouvoir du Roc, le trône était au centre de la pièce et un public l’entourait. Des curieux, des officiels ou des personnes concernées directement par l’affaire. Ces moments étaient ceux que Loren n’aimait pas, mais il n’avait pas le choix.

Agresser un autre Seigneur et le tuer sans que le Roi n’ait dit quoi que ce soit était un acte de haute trahison. La mort était le châtiment des traitres, si le Seigneur du Roc favorisait l’envoi au Mur depuis le corbeau de la Garde de Nuit il y a quelques temps, beaucoup se décidait durant ces évènements. Le Seigneur qu’était Loren jugeait pour beaucoup vis-à-vis de l’attitude des personnes face à lui. Alors ces quelques heures à venir seraient déterminantes.

A travers les couloirs du Roc le pas décidé du Roi faisait s’écarter la foule. A côté de lui la Princesse Megara, elle avait suivi l’affaire, il était normal qu’elle soit là aujourd’hui. Loren rejoignit le trône, non loin de celui-ci Megara avait un siège rouge et or, préparé pour elle, afin qu’elle puisse y être à l’aise. Ce genre d’évènements pouvaient être longs. Tandis que les Lannister se rendaient dans cette salle, le Roi s’adressa à sa fille.

« Tu vas bien ? Cela risque d’être… Assez épuisant, n’hésite pas si jamais il te faut quelque chose, entendu ? »

Il sera la main de sa fille ainée, retenant ses pensées sombres pour sa fille disparue, puis rejoignit le trône sur lequel il allait siéger pour les heures à venir. Lord Malefoy n’allait pas tarder, ni Lord Potter. Espérons simplement qu’ils n’en viennent pas à commencer sans eux le jugement. Le Roi n’était point d’humeur pour cela.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé]   Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé] EmptyJeu 7 Juin - 22:07

On toque à ma porte. On entre. Peu d’embarras de mon rang, mais quand on porte l’armure du lion et le heaume à crinière, on peut sans doute tout se permettre dans cette forteresse parmi les gens qui n’ont aucun sang Lannister. Sans doute est-ce aussi ma faute. Si timide et si tendre que je devais apparaître bien faible, ou alors simplement amical, ce qui permettait une certaine largesse d’action. Quoiqu’il en soit, l’homme m’informe que Lord Malefoy est arrivé. Mon sang se fige dans mes veines en même temps que mon cœur s’arrête et loupe quelques battements. Malefoy. Ici ? Nous sommes au jugement, alors ? Je n’y croyais pas. Me hâtant, sans aide et sans en demander, je finissais de me préparer. Je transpirais, mais cela ne m’empêcha pas de continuer à toute vitesse ma toilette et mon habillement. EN tout cas, j’étais stressé. Angoissé même. Etrangement bien plus qu’au moment de tirer l’épée  lors de l’incendie de Godric’s Hall. Quoiqu’il en soit, je sais que je ne dois pas tarder. Alors une fois vêtu d’une tunique et d’une cape frappée de mes emblèmes, gentiment confectionnées par les tisseuses du Roc, j’empoigne mon épée, et la boucle à mon ceinturon. Je devais me mettre en route, et vite si je ne voulais pas me mettre en retard.


Je caracolais aux côtés du soldat en armes qui m’escorta jusqu’à la salle où aurait lieu la « rencontre » ; je ne savais y mettre un autre mot tant il me semblait improbable, avec ses puissants soutiens, que Malefoy se sente désarçonné et jugé. Qui irait à l’encontre de la Foi et du Grand Septon ? Le Roi ? Il essayait de les concilier en même temps qu’il conciliait le peuple. Je comprenais son numéro d’équilibriste, si dangereux et si complexe à mettre en œuvre, mais j’en louais l’esprit. Le Lion ne souhaitait pas désunir son peuple, mais c’était une scission profonde, plus sans doute que l’on ne l’imaginait en se faufilant dans les rues du marché de Port-Lannis. J’arrivais dans la salle du trône.


Et me rendais compte qu’il y avait déjà de nombreuses personnes présentes. Je frôlais le pommeau de mon épée. Sous bonne garde des hommes d’armes du Roc, évidemment. Ils surveillaient les personnes présentes de façon attentive. Croisant le regard de la Princesse du Roc, je baissais les yeux, et inclinais la tête. Je savais en tout cas où était ma place, et je ne soufflais mot sans y avoir été invité.


Pour l’instant.



Nous Survivons
William Potter

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Ser Potter
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
William Potter
Nous Survivons !
Messages : 345
Membre du mois : 0
Célébrité : Jamie Bell
Maison : Potter
Nous Survivons !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé]   Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé] EmptyVen 8 Juin - 14:07



Remus Malefoy


Remus Malefoy est un seigneur intelligent et rusé. Il a perdu son fils aîné, marié à une fille Potter quelques mois plus tôt, dans des circonstances troubles. Il a saisi l'occasion de se venger lorsque des troupes croisées sont arrivées sur les domaines Malefoy et Potter, et il a pris possession du domaine de ses voisins, massacrés par les troupes de la Foi. Il veut garder ce territoire, sûr d'être dans son bon droit puisque ses voisins étaient des hérétiques qui se livraient d'après la rumeur aux pires des cérémonies, on parlait notamment de sacrifices humains. En sus, les septons accompagnant la croisade lui ont garanti leur soutien. Les menaces d'accusation de haute trahison par le Roc l'ont ulcéré, et il vient défendre son honneur avec véhémence.




L'heure était grave. Un corbeau était arriver sur mes terres depuis le Roc, une missive urgente du Roi. Mon Roi m'avait convoqué suite aux accusations de ce pauvre fou de Ser Potter. C'était donc au tour de mon Roi de venir prendre part à l'affaire qui m'opposait depuis plusieurs mois à l'hérétique. La Princesse Lannister qui suivait l'affaire depuis le début, n'avait jamais tranché en ma faveur, certainement prise de pitié par le pauvre, malheureux et larmoyant hérétique.

J'étais pour le moins ulcéré d'être contraint de venir plaider ma cause jusqu'au Roc, devant mon Roi. Comment cet hérétique de Potter osait-il faire planer sur moi des accusations de haute trahison ?! Comment le Roi pouvait-il douter de ma loyauté. Ce traître est un assassin et un hérétique à la seule et unique vraie Foi ! Le meurtrier de mon fils aîné !

Sans tarder j'avais à nouveau voyagé jusqu'au Roc, afin de prendre part à l'affaire. Je m'étais paré d'une tenue élégante, sans être dans la démesure. Un ensemble principalement noir et blanc, sobre. Ma chevelure blonde était soigneusement entretenu et coiffé, rien n'était laissé au hasard.

Lorsque j’entrais dans la salle du trône, une série de murmures s’élevèrent parmi la foule de commères. Le Roi siégeait sur son trône au centre de la pièce, entouré d'hommes en armes. La Princesse Megara occupait un siège proche du souverain. Des banderoles rouges et or ornaient la salle, décorées du symbole du pouvoir du Roc. Je dévisageais rapidement des visages parmi la foule, essentiellement composé de curieux, et d'officiels. Je reconnu quelques visages parmi des personnes directement concernées par l’affaire.

La tête haute et le torse bien droit, je fis ma route d'un pas digne jusqu'à ma place devant le trône. Je m'inclinais respectueusement devant mon Roi, puis vers ma Princesse.

- "Mes Majestés." Saluais-je d'un ton humble.

J'osais cependant un léger regard dédaigneux envers l'hérétique et assassin.



Dernière édition par Tricia Gardener le Dim 10 Juin - 10:58, édité 5 fois
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé]   Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé] EmptyVen 8 Juin - 22:36

La main de Justice était l’apanage du souverain. Il était, puisque dépositaire des traditions et coutumes du royaume, l’ultime recours, le dernier arbitre, et le seul apte à juger des méfaits nobiliaires, puisque l’aristocratie commettait autant un délit contre les dieux que contre la protection que le suzerain avait jugé bon de lui accorder. La justice n’était pas qu’un vain mot. Elle déterminait en ce monde si un roi était jugé comme un tyran ou un homme de paix. La parole royale avait ce poids, et il s’agissait autant d’une grâce que d’un fardeau. Pour autant, il était parfaitement impensable qu’une autre autorité se subsiste à la sienne, car il s’agissait de l’une des plus grandes prérogatives des têtes couronnées, du moins, selon Lyman. Et pour le Prince, l’enjeu du procès qui départagerait Malefoy et Potter dans cette sordide affaire résidait véritablement dans la réaffirmation du pouvoir Lannister, infiniment plus en tout cas que dans la résolution d’un conflit entre deux seigneurs mineurs.

Ce n’était pas parce que sa sœur avait suivi l’affaire de manière informelle qu’il n’avait pas récolté ses propres informations sur les accusations portées par le Potter contre l’autre famille présente. Résultat ? Il avait forgé un premier avis, à partir de la coutume. La compassion, l’indignation … Lyman s’en moquait. Mais encore une fois, ce n’était aucunement le fond de l’affaire … Et ce ne serait probablement pas ce qui serait in fine reproché à Lord Malefoy. Dans tous les cas, conscient des risques potentiels de l’issue à attendre, et sans guère de confiance envers aucun des protagonistes, sachant à quel point les siens étaient affectés par la perte de Nymeria et soucieux de ses prérogatives princières, il avait tenu à assister à l’audience qui n’allait pas tarder à débuter. Il rejoignit donc rapidement sa propre place, posant furtivement sa main sur l’épaule de sa sœur pour la soutenir discrètement avant de se placer de l’autre côté de l’autorité parentale et royale.

Il y avait là Potter, silencieux, et bientôt, Lord Malefoy fit son entrée. Lyman ne put s’empêcher de considérer intérieurement que paraître en arborant du blanc alors que la famille royale était en deuil n’était guère judicieux, mais n’en laissa strictement rien paraître, son propre pourpoint moiré rehaussant l’aspect quelque peu sombre de son expression, ou à tout le moins suffisamment distancié pour sembler régalienne, détachée, impartiale. C’était, après tout, l’essentiel à montrer, surtout qu’il sentait confusément que son apparition serait commentée, et la moindre de ses paroles scrutées jusqu’à plus soif.
Alors que Lord Malefoy saluait, un bref instant, Lyman se demanda ce que Nymeria aurait pensé, si elle avait dû siéger à un tel jugement, dans le Val. A vrai dire, il connaissait plus ou moins la réponse : la franche, la farouche, la passionnée benjamine n’aurait pas mâché ses mots, et aurait appliqué ce qu’elle envisageait comme la seule vraie justice. Cette pensée manqua lui arracher un sourire mélancolique, qu’il réprima néanmoins avant de le laisser fleurir sur ses lèvres. Il avait toujours eu conscience que sa petite sœur n’appréciait pas forcément son mode de réflexion froid et rationnel, soucieux des coutumes. Et il aurait tant voulu, au fond de lui, qu’elle lui prouve, à la tête du Val, qu’il avait tort. Ce ne serait jamais le cas. Se sortant de ses pensées mélancoliques, Lyman attendit que son père salue l’arrivant pour en faire de même, attentif à la préséance. Ceci fait, il glissa doucement à voix basse envers Loren :

« Devrions-nous commencer ? »



Hear me Roar
Lyman Lannister

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Roc
Âge du Personnage:
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Lyman Lannister
Un Lannister paye toujours ses dettes.
Messages : 582
Membre du mois : 0
Célébrité : Toby Regbo
Maison : Lannister
Un Lannister paye toujours ses dettes.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé]   Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé] EmptySam 9 Juin - 0:19

Tout semble tourner comme au ralenti, pour Megara, depuis l'annonce de la mort de sa petite soeur. De sa cadette. De sa Nymeria. De celle qui avait été et resterait toujours l'une des personnes pour lesquelles elle avait éprouvé le plus d'affection. Fut un temps où l'une n'ignorait absolument rien de l'autre, et puis ... Et puis, les Dieux avaient décidé de faire peser sur les épaules de l'aînée des deux sœurs des maux bien considérables. Des maux dont elle avait voulu protéger sa benjamine, autant par fierté que par nécessité. Bien qu'elle ait toujours su que Nymeria ne l'aurait probablement jamais mal jugée, et encore moins blâmée. Mais, désormais, tout ceci ne pourrait jamais appartenir aux hypothèses éternellement laissées en suspens. Nymeria n'était plus, et toute une partie du monde de Megara s'était écroulé. Elle était quelque peu amorphe, car encore sous le choc. Ce genre de choses ne se balaie pas d'un simple revers de la main, et on ne l'accepte soudainement pas du jour au lendemain. Nymeria avait encore toute la vie devant elle, pour être la plus jeune de leur fratrie. On lui promettait un avenir des plus radieux, à elle qui avait épousé l'homme dont elle était amoureuse, et qui se trouvait être déjà Roi. Nymeria était vive, gracieuse, lumineuse, charismatique, et parfois, elle donnait à Megara l'impression qu'elle pouvait voler. La voilà désormais clouée au sol, pour toujours et à jamais ... Tout ceci lui apparaissait encore un peu trop comme surgissant de la brume, et elle était groggy, ankylosée, épuisée, également, à force d'avoir trop pleuré. Sa tristesse s'était répandue dans tout son être, jusqu'à la moindre de ses extrémités, alors qu'elle le sentait, cela plongeait quelque peu l'enfant qu'elle attendait dans une transe certaine. A moins qu'en se sentait désensibilisée dans tout son corps, son attention se focalisait désormais entièrement sur les sensations qui pouvaient émaner du bébé, qu'elle sentait de plus en plus bouger, ce qui n'adoucissait en rien la situation.

Mais il fallait qu'elle garde pied. C'était en quelques mots ce que Lyman avait pu lui conseiller, lorsqu'il était venu de lui-même lui annoncer la terrible nouvelle. Qui mieux que lui pouvait comprendre ce qu'elle ressentait ? Il était tout autant le frère de Nymeria qu'elle, elle était sa sœur. Et Megara savait qu'il était nécessaire de ne point laisser entrevoir aux autres ce qu'elle pouvait bien ressentir, afin que nul ne puisse y percevoir une faille dans laquelle potentiellement pouvoir s'engouffrer. Mais, bien évidemment, elle se savait autorisée à être des plus chagrinées et épuisées en présence des siens. Eux ne la jugeraient pas, n'est-ce pas ? L'essentiel était qu'elle sache tenir son rang, sans doute, et ils lui pardonneraient ses défaillances en privé, sans doute. Or, présentement, elle se devait d'être la Princesse, et c'était cela qui primait. Il lui fallait donc adopter un masque, dont elle achevait de se parer en rejoignant son père. Elle s'était habillée en conséquence, altière, Lannister, mais néanmoins en deuil, comme le laissait voir sa robe en dentelle noire, dans les ajours de laquelle on apercevait le tissu rouge carmin qui se trouvait en dessous. Le mariage parfait, sans doute, entre le deuil dans lequel elle était plongée et l'appartenance qui demeurait la sienne à la Lignée royale des Lannister. Jordane avait approuvé la tenue, quelques heures plus tôt, mais c'était Megara seule qui avait décidé de sa coiffure, dans laquelle elle avait glissé l'une des fines couronnes d'or circulaire qui faisait surtout office de bandeau frontal. Et, désormais, elle espérait que cela suffirait, que cela enverrait suffisamment de poudre aux yeux pour que nul, en dehors des siens, ne puisse entièrement percevoir l'ampleur du drame qu'elle vivait et des conséquences que cela avait sur son moral. Mais le fait de savoir son père, là, tout près d'elle, la remplissait quelque peu d'un regain de détermination.
    ❧ Je vous le promets Père. Tout comme je vous promets de vous faire honneur, et non point honte. Mais tant que Lyman et vous serez à mes côtés, je n'aurais rien à craindre. ❧ Et elle baisa cette main royale, paternelle, affectueuse, rassurante, protectrice et chaleureuse. De son frère, alors qu'elle pénétrait finalement dans la salle du trône et qu'elle allait s'installer, il n'y avait point trace, jusqu'à ce que, finalement, il les rejoigne sous peu. Elle n'engagea aucun geste en retour du sien, mais le regard qu'elle lui lança et qu'il avait les clefs suffisantes pour déchiffrer ne cachait rien de son émotion et de l'affection qu'elle lui portait. Ils avaient fait de grands pas l'un envers l'autre, depuis plusieurs semaines, et maintenant qu'ils étaient les deux seuls survivants, laissés derrière elle par Nymeria, Megara refusait de laisser quelque distance ou réel désaccord s'insinuer entre eux. Dusse-t-elle se faire plus conciliante, et rogner sur sa sensibilité et son empathie coutumière. En tout cas, Lord Potter ne tarda pas lui non plus à arriver, puis ce fut le tour de Lord Malefoy. Mais Megara ne laissa rien paraître de tout le ressenti et et les préjugés qu'elle pouvait nourrir à l'égard de ce dernier. En tant que Princesse, elle savait se faire neutre et distante, presque froide, également, quand il le fallait. Et là, il le fallait. Alors, elle jouait le jeu, saluant l'un puis l'autre à la suite de son père et de son frère. Non sans demeurer très attentive à la suite des évènements, confortablement installée au côté du trône royal.


Hear us Roar

The real happy endings come after a story with lots of ups and downs...

Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé] Meg_toto
Megara Lannister

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse du Roc
Âge du Personnage: 18 printemps
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Megara Lannister
Messages : 3326
Membre du mois : 0
Célébrité : Tamsin Egerton
Maison : Lannister
Caractère : Ambitieuse ♦ Naïve ♦ Attentive et vive d'esprit ♦ Nymphomane ♦ Curieuse ♦ Secrète ♦ Loyale ♦ Méfiante ♦ Généreuse
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé]   Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé] EmptyMar 12 Juin - 11:03

Megara promettait de parler si besoin il y avait. Un sourire tendre se dessina sur le visage du Roi. Avec la perte de Nymeria il ne pouvait que craindre. Il se refusait à voir cela comme une possibilité, un risque, mais hélas ce n’était pas à lui de décider de tout. Alors il faisait tout son possible pour que rien de tout cela n’arrive. Cela étant, le Roi prit place sur son trône, accompagné de sa fille, puis bientôt de son fils qui arriva.

La foule s’amassait, cherchant à voir ce qui se passait, à écouter le jugement royal ou simplement pour voir les personnes concernées par cet évènement mobilisant trois Lannister. Le Roi n’avait pas la grande forme, son regard était las et son corps douloureux. Dormir n’était pas facile la nuit. Il voyait encore le visage de sa plus jeune fille, il entendait sa voix alors même qu’il tentait de passer la nuit. Fatigué, attristé et en plein deuil.

Le moment n’était pas le mieux choisi pour les pirouettes de la noblesse, mais ces choses ne peuvent être retardées ou reportées, ainsi il préférait en finir rapidement. Pas question de montrer son mal en public, encore moins devant des vassaux, pourtant sa patience était sérieusement mise à l’épreuve par le deuil qu’il portait. Du coin de l’œil Loren observa le jeune Lord Potter arriver, puis Lord Malefoy, bien plus présent. Il ne se cachait pas, sa tenue attirait l’œil. Presque heureux ? Indigné ? Ou pressé ? Qu’importe. Nul ne pouvait refuser de venir lorsque le Roi convoquait.

Lyman s’approcha de Loren, lui demandant à voix basse s’il n’était pas temps de commencer. Loren acquiesça doucement, puis planta son regard sur les deux vassaux. Son visage se ferma et son regard devint froid. Sa voix s’éleva dans la salle, autoritaire et forte. Il maquillait sa douleur par le ton exigeant et dur qu’il avait jadis, au milieu d’un champ de bataille. Car tel était la chose la plus proche d’une séance à la cour.

« Messieurs. Nous ici aujourd’hui afin de tirer au clair les évènements de Godric’s Hall. Moi, Loren Lannister, Roi de l’Ouest et Seigneur du Roc, présiderait cette session. »

Le Roi de l’Ouest se leva, fixant un à un les deux nobles présents à cette occasion. Lord Potter était à Castral-Roc depuis quelques temps, il avait même participé au tournoi du retour du Roi, lors duquel il avait démonté Lyman. Jeune, timide, discret, mais apparemment pas dénué de qualités, de ce que Loren avait entendu dire. Lord Malefoy était un seigneur plus expérimenté, versé dans les arts de la politique et de la diplomatie. Plus dangereux pour le Lannister.

« Lord William Potter. Lord Remus Malefoy. Avancez-vous. Vous êtes aujourd’hui convoqué afin que la couronne puisse juger ce qui est arrivé. »

Le regard de Loren se posa d’abord sur le jeune Seigneur.

« Lord Potter. Vous accusez Lord Malefoy d’être à l’origine de l’attaque sur votre famille. Confirmez-vous ? »


La couronne ne pouvait pas prendre parti, quand bien même Megara semblait avoir pris en pitié le jeune Seigneur de Godric’s Hall.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé]   Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé] EmptyMar 12 Juin - 14:14

L’angoisse de l’attente me nouait les tripes et j’avais bien le sentiment que j’allais étouffer, ou faire un malaise, ou peut être un peu des deux en même temps. C’était intimidant et surtout je me rendais bien compte que je ne pouvais pas me dérober, comme mon instinct et la peur qui me tenaillait les tripes me poussaient à le faire. Jusqu’à maintenant il y avait toujours eu quelqu’un pour faire les choses pour moi. Mes parents et mon aîné, notamment. Je ne pouvais pas me cacher, même si je n’avais pas du tout l’habitude de me retrouver autant mis en avant. Plus que jamais j’étais sous le regard d’individus terriblement plus puissants que moi, et déterminés à démêler cette situation dont j’arborais sous toutes les coutures, un beau costume de co-responsable de cet improbable capharnaüm qui avait ensanglanté une partie de l’est du royaume. Puis, je le vois entrer. Toujours si fier, si calme. Il me glaçait les sangs quand j’étais gosse, et j’avais eu peur pour ma cousine qui avait épousé l’un des rejetons, l’aîné et l’héritier... Avant qu’il ne meure, relançant les sempiternelles luttes entre nos deux maisons. Il salue leurs grâces, tandis que finalement le Roi se levait, calme et plein de morgue. Il m’ordonna d’avancer et je m’exécutais prestement, ayant le sentiment d’être un peu trop droit, un peu trop raide, mais au moins arrivais-je à empêcher tout empourprement de mes joues. Le Roi me demande alors de confirmer les faits.


Je ne savais pas trop quoi dire, là. J’avais envie, et je pensais le devoir, rapporter mon histoire, mais était-ce ce que le Roi attendait de moi ? Rien n’était moins sûr, et je savais, malgré toute l’aide apportée par la princesse, que je pouvais tout perdre en un instant. Tout ce que j’avais dépendait du bon vouloir des Lannister, aussi était-il important pour moi de rester dans les clous, d’être en toutes choses maître de moi-même, et de faire en sorte de saisir cette unique occasion de redorer le blason de ma famille. J’incline donc la tête en guise de respect pour mon Roi, que je rencontrais pour la première fois, intimidé mais concentré pour essayer de ne pas bégayer et de ne pas non plus me perdre dans mes mots, dans les faits, ou dans quoi que ce soit d’autre.



| Sire. Je le confirme. J’ai raconté les faits à Son Altesse la Princesse Megara. Lord Malefoy a comploté avec des tiers, étrangers à nos domaines, pour s’approprier le mien par la force. Nous ne sommes que deux à avoir survécu sur une famille de quatorze personnes, en sus des nombreux hommes d’armes et serviteurs de Godric’s Hall. Depuis le massacre, mes terres ont été confisquées par Lord Malefoy et Lord Serrett, disparu dans les circonstances que nous connaissons, n’a pas voulu intervenir, ni porter assistance à ma cousine et moi-même, ni au bon peuple du fief. |


[i]J’avais coupé la poire en deux. Rappelé l’essentiel des faits. Et évité de balancer publiquement que c’était la faute à des pourris corrompus de l’église.[/i



Nous Survivons
William Potter

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Ser Potter
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
William Potter
Nous Survivons !
Messages : 345
Membre du mois : 0
Célébrité : Jamie Bell
Maison : Potter
Nous Survivons !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé]   Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé] EmptyJeu 21 Juin - 0:06

La bicéphalie, et plus, avait bel et bien sa place au sein d'une lignée royale. Chacun avait un rôle à jouer, une position à occuper, un rang à tenir. Ce qui contraignait et forçait à laisser de côté tout un pan de soi-même dès lors que l'on se présentait au regard des autres en tant que figure officielle, respectée et respectable, et toute monarchique. Pour certains, c'était sans doute plus dur que pour d'autres pour qui tout ceci revêtait un côté naturel et inné. Megara ne savait trop où se positionner par rapport à tout ceci. Parfois, les choses lui apparaissaient pures et simples comme de l'eau de roche. D'autres fois, en revanche, elle se sentait hésitante et pas forcément la plus à l'aise qui soit. Même si, visiblement, elle savait suffisamment bien jouée la comédie, rodée qu'elle était, pour que ses doutes ne puissent point être décelés. Sauf par les siens, bien évidemment. Eux la connaissaient suffisamment pour ne point se laisser duper. Ils adoptaient les mêmes techniques, en plus, et c'était d'eux qu'elle avait quasiment tout appris. Quoi qu'il en était, jusqu'à maintenant, elle tenait son rang, et elle savait suffisamment se contrôler pour ne point regarder son père avec trop de vénération dans le regard. Ce qui ne gommait et n'estompait en rien la fierté qu'elle ressentait présentement en elle, le concernant lui. Il n'était plus son père, là, à ses côtés, mais son Roi. Le Roi. Leur Roi à tous, même. Et elle était la Princesse, savait bien des regards malgré tout tournés vers elle. Alors, elle se tenait, et tentait de rester le plus possible impassible.

Cependant, ce n'était pas exactement comme si elle pouvait demeurer hermétique à tout ce qui se passait. Elle était incapable de mentalement s'échapper de cette pièce, et ne parvenait point à fuir cette audience en songeant à autre chose. La gravité des évènements était bien trop conséquente pour ça. Elle ne pouvait s'empêcher de se dire que cela se verrait, si elle était trop ailleurs. Car il lui faudrait alors sans doute beaucoup de concentration, et cela la contraindrait à faire converger toutes ses forces et toutes ses pensées vers un seul et même dessein. Et puis, elle n'était point là en tant que simple spectatrice. Elle était la Princesse, en premier lieu, mais elle était également celle par qui Loren avait appris tout ce que Lord Potter avait bien pu lui dire et lui confier. Sans être partie prenante de tout ceci, elle était en tout cas suffisamment impliquée pour faire figure de référence si jamais quiconque cherchait à se voir confirmé que la version de William Potter n'avait point changé d'un iota depuis qu'il était venue la présenter à la Couronne. Et puis, il y avait bien des mouvements dans le crâne de tout un chacun, et dans le sien également. Sans parler des mouvements intérieurs qu'elle pouvait ressentir. Elle n'en était cependant pas encore rendue à devoir se repositionner dans son fauteuil pour gagner en confort et en tranquillité. Elle demeurait donc autant concentrée que possible, tout en tentant d'ériger une frontière entre le souvenir des paroles si crues et si douloureuses de William Potter et la situation présente. Non sans également demeurée des plus attentives face à la moindre des réactions de Lord Malefoy et à la moindre réaction de Lyman ou bien encore de son père.


Hear us Roar

The real happy endings come after a story with lots of ups and downs...

Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé] Meg_toto
Megara Lannister

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse du Roc
Âge du Personnage: 18 printemps
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Megara Lannister
Messages : 3326
Membre du mois : 0
Célébrité : Tamsin Egerton
Maison : Lannister
Caractère : Ambitieuse ♦ Naïve ♦ Attentive et vive d'esprit ♦ Nymphomane ♦ Curieuse ♦ Secrète ♦ Loyale ♦ Méfiante ♦ Généreuse
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé]   Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé] EmptyJeu 28 Juin - 18:11

Si Malefoy était visiblement l'un des plus arrogants personnages que le Lion ait rencontré depuis des années, le jeune Potter était bien plus... Discret. Ses mots étaient emprunt d'une touche de timidité évidente. Il n'avait jamais vraiment été préparé à se tenir là. Surtout pas dans un tel contexte. Loren aimerait se dire que c'était exceptionnel. Mais connaissant les vautours que le Roc pouvait abrité, cela ne l'était guère tant que cela.

Le jeune garçon expliqua rapidement ce qu'il voyait. Lord Malefoy avait comploté, puis avait récupérer les terres. Lord Serett n'avait pas réagi, avant qu'il ne périsse la croisade devait occuper toutes ses pensées. Le Lion s'enfonça dans son siège. Le jeune garçon semblait honorable. Loren l'avait vu au tournoi, maladroit, mais loin d'être l'une des crapules que le Roi connaissait. Son regard se posa un instant sur sa fille.

Megara le croyait, mais elle avait bon cœur. Une histoire aussi tragique ne manquait pas de la toucher. Pour sa part le Lannister n'était pas dans un grand jour, il portait encore le deuil de sa fille et il ne pouvait se lever heureux le matin. Alors le voilà ici, pressé d'en finir avec une histoire alimentant les bruits de couloir depuis trop longtemps. Il grimaça un court moment. Bah, c'était quand même mieux lorsque les bruits de couloir concernaient la dernière conquête du Seigneur des lieux.

Il songea, un moment, à ce que les vieux vassaux diraient. Du temps de Arwin, ça ne serait pas arrivé. Arwin n'aurait jamais laissé passé ça... Et s'ils n'avaient pas tord ? Peut-être au fond, peut-être que le Lion qu'était Loren était trop calme... Il y penserait une autre fois, pour le moment... Son regard se posa sur Lord Malefoy. Il resta silencieux quelques instants, à scruter encore un peu le noble. Cherchant à avoir des réponses avant de prendre la parole. Puis finalement.

« Lord Malefoy. Vous êtes accusez par Lord Potter d'avoir fomenter une attaque contre le domaine d'un des vassaux du Roc. Qu'avez-vous à répondre à cela ? »


Plus vite l'histoire sera réglée, plus vite le masque froid du Lion pourra tomber. Au fond, ce serait plus simple que le Malefoy avoue tout simplement son crime, afin que tout puisse être bouclé en quelques minutes. Mais pour autant, était-ce là possible ? Si il était joueur il savait comment déguiser la vérité, la tourner à son avantage. Loren avait l'habitude de ce genre de personnages. Il était né au Roc, depuis il avait apprit à voir sous les masques.

Certes, son niveau n'approchait pas celui de la Reine, mais il pouvait se vanter d'avoir quelques petits atouts en poche également. Si Lord Malefoy avait vraiment attaqué un autre vassal, il ne l'avouerait sans-doute pas si aisément. Mais lorsque cela arrivera, il était évident que le Roi ne pouvait laisser passer cela. Les vassaux du Roc sont protégés par le Roi. Alors qu'il parle, si il était coupable, tôt ou tard les Lannister le sauront.

Et un Lannister paie toujours ses dettes.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé]   Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé] EmptyVen 20 Juil - 14:35



Remus Malefoy


Remus Malefoy est un seigneur intelligent et rusé. Il a perdu son fils aîné, marié à une fille Potter quelques mois plus tôt, dans des circonstances troubles. Il a saisi l'occasion de se venger lorsque des troupes croisées sont arrivées sur les domaines Malefoy et Potter, et il a pris possession du domaine de ses voisins, massacrés par les troupes de la Foi. Il veut garder ce territoire, sûr d'être dans son bon droit puisque ses voisins étaient des hérétiques qui se livraient d'après la rumeur aux pires des cérémonies, on parlait notamment de sacrifices humains. En sus, les septons accompagnant la croisade lui ont garanti leur soutien. Les menaces d'accusation de haute trahison par le Roc l'ont ulcéré, et il vient défendre son honneur avec véhémence.





Le Prince Lyman rejoignit sa propre place pour assister au procès. Trois Lannister étaient donc présents dans la salle du trône, l'affaire était donc prise très au sérieux par la couronne. Je savais déjà que j'allais devoir adapter mon comportement à la situation pour le moins tendu. Les Lannister n'étaient pas aussi rayonnant que d'ordinaire, ils étaient plus fatigués, en deuil. La patience pourrait vite leur faire défaut si je me comportait de manière trop orgueilleux.

Ce fût notre Prince qui proposa au Roi de débuter le jugement. La voix du Roi se fit forte, ferme et autoritaire. Il ne laissait rien transparaître de ses émotions. Le Roi nous jugea du regard quelques instants avant de nous demander de nous avancer. Le Roi donna en premier la parole a l'hérétique, lui laissant le luxe de planter ses graines de pitié parmi l’auditoire.

J'observais non.. Je fixais du regard le jeune Potter raide comme un piquet. Je pouvais sentir d'ici le résultat de sa nervosité qui se frayait un chemin par tout les pores de sa peau. J'aurais aimé le voir s'empourprer de nervosité, voir ses jambes trembler devant la salle entière. Le sons de ses grelottement m'auraient tant satisfait. Mais le Potter en semblait guère vouloir me faire ce plaisir. L'hérétique semblait avoir apprit et révisé l'histoire qu'il nous présentait. Malgré sa nervosité, il ne bégayer pas, ne se perdait pas dans ses mots ou dans son récit. Je suspectais qu'il ait reçu un peu d'aide, ou même quelques conseils en vue de cette journée. J'observais discrètement les réactions des Lannister, jaugeant de leurs ressentit. Après que le Potter ai résumé son histoire, je pris la parole à la demande de mon Roi.

- "Majesté, ni moi ni d'aucun n’avons comploté contre la maison Potter, nos proches voisins depuis des lustres. Ce ne sont pas les épées de mes hommes qui ont étés levées dans ce terrible drame. Les Croisés de la seule vraie Foi sont les seuls juges et bourreaux de cette sordide action. Les Septons ont porté un jugement à l'encontre des Potter, les incriminant d'hérétiques et d'assassins. En conséquence, les Septons ont confisqué les terres des Potter. Après cette action violente des représentants de la Foi, je ne me suis pas opposé. Surtout après avoir entendu tout ce qu'il s'est dit sur les pratiques hérétiques auxquelles se livrait la maison Potter. "

Mon explication était honnête, les Potter avaient tout simplement été victimes des rumeurs qu'avaient induites leur hérésie. Aujourd'hui était le jour ou la lumière serait faite sur la mort de mon fils. Troublante et inexpliqué fût sa mort soudaine il y a quelques mois. Il se portait bien jusqu'à son mariage avec une Potter.

- "Des sacrifices humains n'est-ce pas ? Votre famille a t'elle sacrifier mon fils, votre beau-frère, lors de vos rituels Lord Potter ? Je vous le demande en tant que Père, qu'est-il advenu de mon héritier ?"

La douleur pouvait se lire sur mon visage, mon fils unique, mon héritier m'avait été arraché alors que nous nouions ce rapprochement avec ces hérétiques. Nous leur avions donné le meilleur de notre maison, que nous restait-il dorénavant ? Le deuil d'une mort inexpliqué, entourée de rumeurs sordides. Autour de nous, je pouvais entendre les murmures s’élever, ainsi que quelques exclamations de surprise.



Dernière édition par Tricia Gardener le Sam 21 Juil - 11:28, édité 1 fois
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé]   Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé] EmptyVen 20 Juil - 21:32

Les premiers échanges donnaient le ton. Potter avait confirmé ses accusations à l’encontre des Malefoy, comme tous autour s’y étaient attendu, car après tout, ce genre de questions n’étaient qu’une pure formalité, destinée à lancer l’accusation. Lyman nota tout de même que le jeune homme avait pris soin de ne pas nommer expressément les tiers qu’il impliquait dans les méfaits imputés à son adversaire du jour. Manifestement, il n’avait guère envie de pointer du doigt la Foi, ce qui était compréhensible : il avait suffisamment d’ennemis pour ne pas en créer d’autres. Pour autant, cela offrait l’occasion à Malefoy de se défausser, ce dont il ne se priva pas. A vrai dire, le Prince s’y était plus ou moins attendu, même s’il s’était demandé si l’homme aurait l’audace de trahir ses propres alliés en condamnant leurs actions et en les livrant à la vindicte royale. Il ne fut donc pas surpris par les paroles de l’homme mis en accusation, mais bel et bien par son aplomb et la manière dont il tourna la chose.

Voilà qui était aussi intéressant que potentiellement dangereux. Plus le jeune homme écoutait, plus il ne pouvait s’empêcher de sourire intérieurement en écoutant les propos de Remus Malefoy. Potter n’aurait jamais fait le poids contre lui, politiquement parlant. Il était habile, et plutôt intelligent, de ce qu’il voyait là, à retourner admirablement l’objet des débats contre son accusateur, le renvoyant aux propres fautes de la famille décimée. La technique de défense était classique, un procédé rhétorique des plus anciens, mais bien exécuté, ne manquait ni d’effet, ni de charme, du moins, pour qui appréciait les beaux mots. Lyman était de ceux-là. Fondamentalement, le Malefoy avait donc choisi de se retrancher derrière la Croisade et de nier toute implication. C’était intelligent, bien sûr, afin d’éviter le courroux royal. Néanmoins, cela offrait une faille assez béante dans sa défense, et avec un plaisir coupable, le Prince se dit qu’il tenait là l’occasion de rappeler quelques principes éminents et de voir certains de ceux qui arboraient des mines réjouies chuter de leur piédestal sacré. C’est ainsi qu’il demanda la parole, que son père lui accorda. Il se râcla discrètement la gorge, avant de lancer :

« Si cela est permis, j’aimerai que le héraut de la cour rappelle quel était le second point des consignes de la Couronne du Roc envers la Croisade. »

L’homme en question s’avança, après permission, et déclama :

« Toute agression des croisés contre un seigneur de l'Ouest ou leur représentant les déclarera ennemi de la couronne. »

Lyman laissa quelques secondes pour que chacun mesure les paroles prononcées, puis il reprit la parole.

« Lord Malefoy, pour vous défendre des accusations de Lord Potter, vous avez accusé nommément la Croisade organisée par le Grand Septon d’avoir outrepassé les ordres donnés expressément par le Roc. Le confirmez-vous ?

Vous avez également déclaré ne pas vous être opposé à une action allant, selon vos propres dires, à l’encontre de la parole de votre Roi. Maintenez-vous cette déclaration ? »


Doucement, il ajouta :

« Selon nos informations, ce sont des hommes portant la livrée Malefoy qui contrôlent pour le moment les alentours de Godric’s Hall. Comment l’expliquez-vous ? »

Se tournant ensuite vers Lord Potter, il déclara à l’encontre de ce dernier :

« Y avait-il des croisés parmi les hommes vous ayant attaqués, ou uniquement selon vos dires des hommes de Lord Malefoy ? Vous pouvez compléter vos déclarations, Lord Potter, ou les maintenir. »

Ceci étant dit, il dévisagea de son regard froid et fixe le jeune noble et ajouta :

« Je n’ai rien à ajouter pour le reste des questions soulevées, n’ayant pas encore entendu la version de Lord Potter.

Je suggère néanmoins que nous puissions entendre l’autre survivante de la famille Potter. Si mes souvenirs sont exacts, elle était l’épouse de votre fils, Lord Malefoy. Son témoignage me paraît précieux, compte tenu des paroles prononcées ici même. Si Leurs Majestés sont de cet avis. »



Hear me Roar
Lyman Lannister

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Roc
Âge du Personnage:
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Lyman Lannister
Un Lannister paye toujours ses dettes.
Messages : 582
Membre du mois : 0
Célébrité : Toby Regbo
Maison : Lannister
Un Lannister paye toujours ses dettes.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé]   Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé] EmptyDim 22 Juil - 0:28



Non Jordane n'était plus la même femme depuis la mort de Nymeria. Plus du tout la même. Elle devenait un monstre de froideur. Autoritaire comme jamais. Elle aurait du être présente depuis le début de la séance, mais une fois encore, elle piqua une colère noire qui lui valu la nécessité de lui soigner ses mains. Elle réprimandait une servante d'avoir osé toucher aux affaires de Nymeria. Un coffre de ses habits d'enfants... qu'elle avait fait transporter dans sa chambre. Jordane avait voulu frappé sa servante, au lieu de cela sa main avait violemment rencontrer un des poteaux du baldaquin de son lit.

Ce fut tout un bazar et une belle panique ! Elle avait poussé un beau cri de douleur, les autres servantes avaient accourues ! Des gardes aussi ! Sa main était gonflée et rouge. Le Mestre se demandait fermement si elle ne se l'était pas cassée ! Mais rien à faire pour calmer la lionne au sale caractère. C'était comme essayer d'apaiser un chien enragé. Quoi que... Le Mestre aurait peut être préféré avoir affaire avec un chien enragé que sa Reine... elle était pire ! Il dut lui faire un massage avec un baume, qui lui valurent quatre gifles bien brutales qu'il en eut les oreilles qui sifflèrent ! Bon petite vengeance de sa part, il serra bien la bande... et il eut droit à la cinquième en échange !

Deux servantes triées sur le volet, après habillèrent la Souveraine qui ne pouvait plus le faire elle même ! Et autant dire qu'elle râla plus d'une fois. Mais bon, au prix d'une patience d'archange de ces dernières, la Dame du Roc fut enfin prête ! Et la tenue qu'elle portait, a la couleur austère noire, ne lui offrait pas une apparence plus aimable. Non, c'était tout le contraire. L'ébène lui donnait une aura que plus ferme, autoritaire, sévère. Rien de rassurant en soi. Quand elle quitta enfin ses appartements pour se rendre dans la salle où se passait le procès, le Mestre sous les conseils de la plus vieille servante au service de Jordane, se mit à la suivre pour rester en coulisse. Il y avait de forte chance que sa Reine, se fasse encore plus mal. Encore qu'il fallait prier pour que rien lui tombe sous les mains pour le balancer dans la tête d'une tierce personne !

Le Reine de l'Ouest pénétra dans la salle au moment même où Lord Potter s'exprimait. Faisant un signe a tout le monde ne pas interrompre ce qui se passait pour elle. Prenant place auprès de son époux, son regard bleu glacé se posa sur le jeune noble... qu'elle écouta attentive. Puis ce fut à Malefoy de prendre la parole. Ses yeux s'étrécirent lentement a son discours. Ses prunelles prenant un aspect orageux... les propos de Malefoy ne passait pas. Mais pas du tout.

Son fils prit la parole et rendu très fière sa mère par son intelligence à mettre les faits en lumières. La droiture de la pose de sa fille Megara également bien qu'elle se faisait silencieuse. Cette dernière avait mené avec son frère le dossier d'une main de maître. À la perfection. Jordane se glorifiait de cette maturité que ses enfants commençaient à acquérir. C'était une nécessité pour leur avenir. Quand Lyman eut fini et demanda l'audition de la cousine de ce dernier, elle leva la main pour demander un instant de silence et pris la parole.

- Lord Malefoy... Il y a des limites à tout. Et je suis certaine que vous en avez conscience. A moins que la vengeance est le seul péché qui vous anime ? Dans tous les cas...

Elle marqua une pause avant de reprendre d'une voix ferme et autoritaire :

- Seule cette cours est en droit de poser des questions ! Votre comportement est intolérable ! Vous basez votre défense sur des commérages... Et la justification de votre trahison a la couronne de l'Ouest par la même occasion ! Je vous le dis sans detour ! Changer de comportement ! Sinon le pire est à venir pour vous !

Son poing bandé s'écrasa lourdement sur l'accoudoir de son siège, mais avec la colère elle ne sentit point là douleur.

- Lord Potter à moins la décence de se tenir ! Et si sa famille était soupçonnait de croyance hérétique, c'était à la couronne d'enqueter et de prendre les mesures nécessaires ! Et je suis sûre que si Lord Potter n'est déjà pas converti à la vraie foi... Il n'hésitera pas à le faire, même à nouveau, pour prouver sa bonne conscience et laver l'honneur de sa famille en faisant disparaitre de son domaine toutes traces d'un passé hérétique qui n'a plus lieu d'être sous la surveillance des autorités royales !

Le mestre en coulisse ferma les yeux en entendant le poing de sa reine s'écraser à nouveau sur le bois de son trône. Il allait encore devoir soigner la lionne... Fallait qu'il se préparer à avoir encore les joues en compote. C'etait que la Souveraine frappait fort.

- Ne croyez point que vos actes et la complicité des croisés qui ont désobéis aux ordres de la couronne resteront impunis ! Le Grand Septon en personne : Lycaon XII en sera informé par ma plume !

Puis elle fit un signe aux gardes que la cousine de Lord Potter pouvait des maintenant venir. Elle avait mis les points sur les i mechamment comme elle savait si bien le faire.


Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé]   Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé] EmptyMer 25 Juil - 0:53

Qu'elle l'avait si peu entendue, et pourtant tant redoutée, cette voix paternelle qui sonnait présentement tellement officielle et souveraine ... Ce n'était point que Megara s'était un jour mise à s'intéresser aux affaires d’Etan, aux affaires de la Couronne, comme en se réveillant d'un long sommeil désintéressé. En réalité, en tant que Princesse, elle avait toujours été aux faits et toujours été conscience de son rôle, de son rang, de son titre, et de tout ce que cela impliquait. Car ses deux parents avaient sans doute tout autant l'un que l'autre ardemment souhaité que leurs enfants n'ignorent rien des deux côtés de la pièce, qu'ils soient parfaitement conscients que, derrière tous les avantages dont ils bénéficiaient en tant qu'enfants princiers, il y avait également une foule d'obligations et de devoirs. De quoi susciter très jeune chez Megara une grande curiosité pour les choses de l’État, sans cependant qu'il y ait à voir là une volonté de sa part d'un jour prendre la suite de son père. Bien qu'elle savait qu'elle était seconde dans l'ordre de succession, elle savait aussi que Lyman la devançait, sans qu'il s'agisse là d'une pénible vérité, et sans que cela ne suscite chez elle la moindre once d'envie et de jalousie. Cependant, en tant que fille, elle savait qu'elle pourrait fortement contracter une union prestigieuse et se retrouver, de facto, à la tête d'un autre royaume que celui au sein duquel elle avait vu le jour. Une perspective qu'elle s'était même vue confirmée, du temps où les négociations avec le Val portait sur sa personne, et non sur cella de sa sœur cadette, Nymeria. Or, jamais ses parents n'auraient voulu voir porter au rang de Reine une fille ingénue et totalement ignorante de tout. Si la jeune femme avait des défauts, une tête vide et une incapacité de comprendre quoi que ce soit n'étaient point à leur nombre. Cependant ... Cependant, même en s'intéressant à tout ceci, ne serait-ce que par envie d'apprendre, de savoir, de comprendre, et surtout, de ne pas devenir l'une de ces princesses qui pensaient encore, l'enfance passée, que l'argent se trouvait sous le sabot des chevaux, Megara n'avait pas de suite assister aux audiences royales. Cela s'était fait progressivement, et, bien souvent, on lui avait épargné les audiences les plus dures et les plus graves, même si, avec le temps, les choses avaient changé. Mais pas suffisamment pour qu'elle soit parfaitement habituée à entendre son père s'exprimer d'une voix si royale et impérieuse. De plus, elle ne s'en cachait pas, mais elle préférait les accents chantant, doux et affectueux de Loren plutôt que le timbre royal, qui lui paraissait moins familier et moins proche d'elle.

Elle avait donc la tête bien faîte, Megara, bien qu'elle ait également sans doute le coeur trop pur et trop aisément attendrie par les malheurs et les tragédies. Dans les deux cas, elle ne pouvait s'empêcher, intérieurement, de demeurer neutre et sans réaction face aux paroles d'un Remus Malefoy qui semblait entièrement se dédouaner de tout ce qui avait bien bien advenir aux Potter, en portant le blâme sur les Croisés et sur eux seuls. Intérieurement, Megara se sentait révoltée, et choquée. Sans parler du fait que lui revenaient à nouveau en mémoire les terribles paroles de William Potter concernant le trépas qui avait été réservé aux siens, ainsi qu'aux sévices qu'ils avaient bien pu subir avant qu'on ne leur ôte la vie. De plus, comment avait-il pu rester de marbre alors même que, comme il le disait, les Septons s'étaient octroyer des droits invariablement réservés au Roi ? A ce qu'en savait Megara, les Terres de l'Ouest étaient encore une monarchie, et non une théocratie. La balance des pouvoirs ne s'était encore point inversée, et Loren, son royal de père, demeurait à la tête de ses terres. Si Lord Malefoy tenait à se présenter en tant que fidèle vassal, ne reconnaissait-il pas là qu'il avait librement laissé les Croisés piétiner l'autorité royale sans même bouger, se révolter, ou en informer le Roi lui-même ? Mais Lyman et, plus tard, Jordane, semblaient parfaitement maîtriser leur sujet, là où il n'était pas attendu d'eux qu'ils restent aussi impassibles qu'elle. Car Megara ne voulait pas commettre le moindre impair, autant par respect pour ses parents, et pour ne point que cela se répercute sur Lord Potter, également. Mais sans doute sa posture se tendait-elle tout de même quelque peu, alors qu'elle sentait la bile brûler son estomac, à moins que tout ceci ne soit dû à son enfant qui s'agitait de plus bel. Tenait-il tant à réagir, lui aussi, en digne descendant des Lions, ou voulait-il simplement jouer un mauvais tour à sa mère ? Se repositionnant sur son siège, sans avoir d'autre choix, la jeune femme finit également par poser sur son ventre une main se voulant apaisante, alors qu'entre ses dents si serrées, elle tentait également d'amener un regain de respiration plus contrôlée. Quoi qu'il en était, elle braqua son regard sur Lord Potter, comme pour l'enjoindre à parler, à être plus explicite, comme il avait pu l'être lorsqu'ils s'étaient rencontrés, lors de cette fameuse audience. Il le fallait, car ... Car là où Remus Malefoy semblait déterminer à parler de sacrifices, ne pouvait-on pas parler d'atrocités concernant ce que l'on avait pu faire subir aux corps de la Lignée Potter ?


Hear us Roar

The real happy endings come after a story with lots of ups and downs...

Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé] Meg_toto
Megara Lannister

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse du Roc
Âge du Personnage: 18 printemps
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Megara Lannister
Messages : 3326
Membre du mois : 0
Célébrité : Tamsin Egerton
Maison : Lannister
Caractère : Ambitieuse ♦ Naïve ♦ Attentive et vive d'esprit ♦ Nymphomane ♦ Curieuse ♦ Secrète ♦ Loyale ♦ Méfiante ♦ Généreuse
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé]   Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé] EmptyMer 25 Juil - 12:24

Je garde le silence après avoir parlé. Tant qu’on ne me sonne pas, je me dois de me retenir d’intervenir de quelque manière que ce soit. Je ne cherchais pas à accrocher le regard de la Princesse Megara comme pour chercher une dose de soutien ou d’assentiment ; je ne voulais pas me montrer dans le besoin, ou dans l’attente. Je voulais que l’on estime uniquement ma version et sa qualité, et non l’aide que je pouvais espérer retirer d’une manière ou d’une autre de l’assistance. Je gagnerais ce procès par la grâce de la justice royale et pas par la sympathie, je le savais bien. Politiquement parlant, la situation des Potter était trop dangereuse, et trop symptomatique des troubles du royaume, pour qu’il soit aisé de nous départager, Malefoy et moi. Je savais aussi que la décision qui serait rendue au bout du bout serait sans aucun doute en faveur des intérêts du trône plus que de nos familles elles-mêmes. Qu’importe. Seul comptait le résultat. Le reste, je le gérerais le moment venu, et je vivrais avec la décision quelle qu’elle soit. Le Roi tranche d’un ton vif le rythme du jugement et presse Malefoy de s’expliquer. Mon cœur s’arrête, se fige. L’espace d’un instant, je suffoque. Je dois déglutir plusieurs fois péniblement pour me redonner un semblant de contenance.


Je serre les poings en entendant parler de pratiques hérétiques. Mes muscles maxillaires se contractent.


Le fils de truie. Le pire, c’est qu’il n’a pas tort. Il ne dit pas s’il y a accordé du crédit ou non et fait reporter toute la faute sur les épaules de la Foi, tout en entretenant le doute raisonnable sur ce que nous avions ou non fait de nous-même à Godric’s Hall pour provoquer cette situation sanglante. L’homme me provoque. Je sais qu’il s’agit sans doute d’un piège pour me faire sortir de mes gonds, et ça marche très bien. Je m’apprête à répliquer vertement, fais un pas en avant, mais le prince intervient. Je ne suis pas un expert en législation ouestrienne, mais il me semblait que toutes les lois et décrets royaux pris par les Lannister dataient d’après les déboires de la croisade Serrett… Soit bien après les événements de Godric’s Hall. Je ne pensais pas que le vieil enfoiré se laisse démonter par cet argument juridique qui par tradition n’était que rarement rétroactif compte tenu de la suspicion dans ce cas d’arbitraire autocratique certes légitimé en monarchie… Mais qui passait de trop loin au dessus de la tête de la noblesse pour que celle-ci le tolère vraiment. La Reine renvoie Malefoy dans les cordes et la flamme de la loyauté se ravive. Je croise alors le regard de la Princesse. Mes lèvres tremblent. Ma version me brûle les lèvres. Mais le fiel de Malefoy m’empoisonne bien trop le cœur. Je fais un pas en avant. Main sur le pommeau de mon épée, toujours au fourreau. Je m’incline devant leurs Grâces. L’instinct est mauvais conseiller, mais le peu d’honneur qu’il me reste en tant que dernier survivant de ma lignée m’imprime une ligne de conduite que Malefoy n’a fait que stimuler de ses mots empoisonnés.



| Votre Grâce. Sire. Des accusations intolérables envers ma famille massacrée sans raison ont été portées et souillent mon blason. Plaise aux Sept que je lave le nom des miens comme ils le méritent. Je réclame, devant mes suzerains et devant les Sept, un duel judiciaire. J’en appelle au jugement des dieux par Ordalie. | lançais-je d’une voix forte pour que tous m’entendent.



Nous Survivons
William Potter

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Ser Potter
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
William Potter
Nous Survivons !
Messages : 345
Membre du mois : 0
Célébrité : Jamie Bell
Maison : Potter
Nous Survivons !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé]   Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé] EmptyMer 25 Juil - 13:45



Remus Malefoy


Remus Malefoy est un seigneur intelligent et rusé. Il a perdu son fils aîné, marié à une fille Potter quelques mois plus tôt, dans des circonstances troubles. Il a saisi l'occasion de se venger lorsque des troupes croisées sont arrivées sur les domaines Malefoy et Potter, et il a pris possession du domaine de ses voisins, massacrés par les troupes de la Foi. Il veut garder ce territoire, sûr d'être dans son bon droit puisque ses voisins étaient des hérétiques qui se livraient d'après la rumeur aux pires des cérémonies, on parlait notamment de sacrifices humains. En sus, les septons accompagnant la croisade lui ont garanti leur soutien. Les menaces d'accusation de haute trahison par le Roc l'ont ulcéré, et il vient défendre son honneur avec véhémence.




Le Prince Lyman semblait avoir choisi son camp, celui de l'hérétique. Sa manœuvre était brillamment menée, je dirais même éclatante, digne de son rang. Mais son audace l'avait peut-être amené à jouer ses cartes trop précipitamment. J'étais certain que les lois que le héraut de la cour citait étaient plus récentes que le massacre des Potter. Ce qui signifiait, qu'elles n'avaient aucune valeur contre ma personne ou contre la Foi elle-même.

À la suite de cette intervention, le Prince demanda à Lord Potter le détail sur la composition des troupes ayant attaqué Godric's Hall. La formulation de la question laissait apparaître dans ses deux suggestions la présence de soldats m'appartenant, alors qu'il n'en était rien. Pas un seul de mes hommes n'avait posé le pied sur les terres des Potter durant l'attaque.

Pour terminer, le Prince demanda l'intervention de l'autre survivante, ma belle-fille. Soit, j'étais curieux d'entendre ce que cette femme aurait à dire. Après tout, elle était également liée à la mort de son époux, mon fils. Mais l'intervention de ma belle-fille se voyait différée par la Reine en personne. Son regard était orageux, et son expression laissait sentir un élan de colère. À cet instant précis, j'aurais préféré que la Reine s'abstienne d'intervenir. Sans un seul égard, elle déchirait verbalement ma défense, ignorant totalement la bien séance. Ma Souveraine projetait des menaces à mon encontre, ici, dans cette instance public censée démontrer l'impartialité de la couronne dans la conduite d'un procès. J'étais pour le moins ulcéré d'entre ces paroles colériques, mais je n'en montrais pas un signe, préférant ne pas lui donner plus de matière à alimenter sa colère. La Lionne jugeait que ma défense était basée sur des commérages, mais elle en oubliait que pour l'heure, aucune loi citée ne m'incriminait. Aucune preuve n'avait été apportée sur ma culpabilité. Ma Reine semblait s'être laissé porter par la colère, omettant que je n'avais point porté de jugement judiciaire sur Lord Potter. Les Septons s'en étaient chargés sans ma participation. La dernière menace de la Reine n'était à mes yeux qu'un coup d'épée dans l'eau. Je n'avais pas de crainte sur les propos que pourrait écrire le plus grand représentant de la Foi.

Je laissais la tirade de sa majesté se terminer, puis j'observais le jeune Potter faire un pas en avant, main sur le pommeau de son épée. Ses paroles me surprirent énormément, je n'aurais pas cru le voir faire preuve d'autant de courage.

Je m'avançais à mon tour, et demandais la parole afin d'enfin pouvoir me défendre après que trois personnes aient eu le temps de me médire.

- "Mon Prince, Majestés, Il me semble que les lois de vos altesses vis-à-vis des croisés n'ont été mises en place que bien après les événements de la sordide affaire qui nous rassemble ici. Peut-être que le héraut de la cour pourrait nous éclairer ?"

Le jeune Potter demandait un duel judiciaire, soit, il était le dernier héritier de sa maison. Il était donc un homme dangereux n'ayant plus rien à perdre en dehors de sa vie. Mais pour ma part, je n'avais pas la moindre envie de jouer avec la mienne. Aucune loi citée ne m'incriminait, et sans plus de preuve, je me refusais à prendre des risques inconsidérés. J'avais accusé la Foi, pourquoi serait-ce à moi de participer à un duel judiciaire ? Le jeune Potter désirait du sang, et je n'étais pas prêt à lui offrir le miens.



Dernière édition par Tricia Gardener le Dim 19 Aoû - 16:40, édité 3 fois
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé]   Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé] EmptySam 18 Aoû - 14:49



Alors que son époux Loren du quitter la salle du trône où avait lieu le jugement, pour très certainement des soucis de débordements avec les "Reclamants" Jordane elle fit tomber lourdement ses poings sur ses accourdoires en hurlant un immense : silence ! Qui eut droit à tout l'écho que la vaste salle royale pouvait offrir. Elle bondit quasiment de sa place, son regard dur et glacial posé sur Lord Malefoy.

-- Les limites sont dépassées ! La justice royale n'est point votre pantin Lord Malefoy ! Et elle ne servira pas d'alibi pour vos méfaits !!!

Elle hurla ses mots, personne ne pouvait manquait ses propos. Et Jordane n'était point le genre de femme avec une petite voix et qui avait besoin d'un perroquet pour répéter tout haut ce qu'elle disait tout bas.

-- Vous croyez que je ne vois point clair dans votre jeu ?! Ces lois n'auraient jamais vu le jour si certains de mes sujets ne se comportaient pas comme des pecheurs seulement animé par le désire  de vengeance ! Vous avez livré à la mort votre belle famille en vous servant des commérages ! Pourtant chose risible : ses rumeurs sur la possibilité que c'était des hérétiques ne datent pas d'hier ! Vous le saviez depuis le début ! Vous étiez leur voisins !!! Mais bizarrement vous avez marié quand même votre fils a une femme de leur famille !

Oui la Reine aimait mettre le doigt là où cela faisait mal. Et elle s'avançait vers lui en le regardant toujours droit dans les yeux.

-- Ma fille ... Nymeria est morte ! Ai je était faire une déclaration de guerre contre le Val ? Les ai je insulté d'hérétique ? Leur ai je promis la mort pour la perte de ma fille chérie ?! NON ! J'AI SU RESTER DROITE ET FIERE DEVANT LA DOULEUR DE SA PERTE ! CE N'EST PAS VOTRE CAS ! VOUS SALISSEZ LA MEMOIRE DE VOTRE FILS !

À présent elle n'était plus qu'à quelques mètres des deux hommes : Lord Potter et Malefoy. Et ses cris ne faisaient que redoubler.

-- Cette sordide histoire de vengeance à bien assez duré ! Que soit noté ce que je vais dire !!!  Moi, Jordane Lannister, reine de l'Ouest , gardienne des sceaux du royaume ! Je déclare qu'aux vues des informations recueillient, Lord Malefoy est coupable d'avoir uni de pleine connaissance son fils avec une famille, les Potter, ayant réputation d'être des hérétiques. D'avoir après la mort de ce dernier, d'une grave maladie, que le mestre de la famille Potter n'a pas su soigner, s'être vengé avec la complicité pleine et entière des croisés présent sur place en utilisant la réputation de la famille Potter. D'avoir manipuler à ses fins vengeresse les croisés.  

La Dame de Fer du Roc comptait bien mettre fin à toute cette mascarade grotesque. Comme ci on pouvait apprendre au vieux singe à faire la grimace... Lord Malefoy avait mal joué son coup. On ne s'amusait pas avec elle et il allait l'apprendre à ses dépends.

-- Je constate par moi même, que lord Potter , pour un soi-disant hérétique n'hésite pas a faire appel à la justice de sa foi en invoquant les Sept. C'est ainsi que je réponds positivement à la demande de Lord Potter. Cela sera a la seule vraie foi, aux Sept de juger !

Elle tendit les mains vers ses gardes.

-- Que l'on me donne deux épées identiques, qu'on les fouilles et retire toutes autres armes qu'ils pourraient avoir sur eux !

Les gardes remirent deux épées dans les mains de la Reine qui ne les prirent pas par la garde... Non... Elle tenait à pleine paume les lames. La Lannister était ainsi. Une femme de pouvoir ! Une femme qui ne se laissait pas marcher sur les pieds ! Une femme qui n'avait faite aucune concession dans sa vie ! Aucune ! Et ce n'était pas maintenant qu'elle allait en faire !

Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé]   Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé] EmptyDim 19 Aoû - 15:43

Bon. J’ai inspiré un grand coup, et me voilà qui me lance enfin. Je note la surprise chez Malefoy alors qu’il était clair que l’enflure ne s’y attendait pas une seule seconde. D’un autre côté, je ne m’y attendais pas vraiment non plus. J’avais douté jusqu’au bout d’être capable de porter ce projet jusqu’au bout, d’assumer cette idée folle jusqu’à ce qu’aucun retour en arrière ne soit finalement possible. Mais voilà que mon vieil ennemi semble se défiler et je rumine en silence, renâcle mon agacement alors qu’il ne fait pas grand cas de ma proposition ni de mon défi. Les Malefoy étaient décidément totalement dépourvus d’honneur. Je ne doutais pas de leur courage mais seulement quand ils étaient mis au pied du mur. L’homme ne semblait en aucun cas prendre conscience que je ne reculerais pas et que les souverains allaient bien devoir rendre une décision… Mais il a raison sur un point malgré tout. Les arguments avancés me semblaient fallacieux. C’était le sort de ma famille qui avait poussé les Lannister, du moins je l’estimais ainsi, à adopter ces lois pour contraindre la mise en armes de troupes de croisade. La noblesse ne manquerait pas de palabrer sur ce retour en arrière, et cela pouvait écorner l’image des lions du Roc.


La Reine perd toute contenance et visiblement, ne supporte pas la saillie de Malefoy. J’ai un vague mouvement de recul. Tant de colère exprimée n’était pas habituel à la cour du Roc, d’ordinaire tout en retenue et en paroles directes mais sensées. Je laisse passer l’orage qui ne me concerne pas directement, immobile comme un piquet de clôture et peu enclin à attirer l’attention vers moi, la peur sans doute d’être humilié de la même façon, engueulé comme un enfant, devant une cour qui jugeait bien plus finement les gens dans ces circonstances que dans n’importe quelle situation. Que les Malefoy et Lannister agissent et réagissent comme ils le veulent, tant que je reste droit et digne au nom de ma famille. L’hystérie gagne la cour. Ce n’était pas la justice dont j’avais rêvé pour mes proches, et l’on dira tantôt que j’ai eu pour moi le jugement des Lannister du fait des faiblesses de cœur et l’amertume d’une famille frappée par le deuil. J’entendais déjà les commérages, ce qui ne m’inclinait pas à me sentir libéré de mon fardeau, toujours dans l’attente de l’expression du duel.


Je m’incline aux directives de la Reine. Un peu raide, peut être. Et m’avance pour récupérer l’épée. Elle ne devait pas être de meilleure facture pour que la Reine ne les saisisse pas par le pommeau. Vingt ans de paix avaient mis bas les gardes de nos forces, la déconvenue de la croisade Ouestrienne en avait été la première illustration, mais pas la seule.



Nous Survivons
William Potter

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Ser Potter
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
William Potter
Nous Survivons !
Messages : 345
Membre du mois : 0
Célébrité : Jamie Bell
Maison : Potter
Nous Survivons !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé]   Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé] EmptyDim 19 Aoû - 23:10



Remus Malefoy


Remus Malefoy est un seigneur intelligent et rusé. Il a perdu son fils aîné, marié à une fille Potter quelques mois plus tôt, dans des circonstances troubles. Il a saisi l'occasion de se venger lorsque des troupes croisées sont arrivées sur les domaines Malefoy et Potter, et il a pris possession du domaine de ses voisins, massacrés par les troupes de la Foi. Il veut garder ce territoire, sûr d'être dans son bon droit puisque ses voisins étaient des hérétiques qui se livraient d'après la rumeur aux pires des cérémonies, on parlait notamment de sacrifices humains. En sus, les septons accompagnant la croisade lui ont garanti leur soutien. Les menaces d'accusation de haute trahison par le Roc l'ont ulcéré, et il vient défendre son honneur avec véhémence.




Le Roi Lannister quitta la salle à mon grand désarroi, laissant la reine aux commandes de ce procès cahoteux. Le tyran en jupons frappa lourdement ses poings sur les accoudoirs de son siège royal en hurlant pour obtenir le silence dans la salle surpeuplée. Seul l'écho de sa propre voix despotique lui répondit, heurtant les murs lointains de la vaste salle du trône. Le regard que ma reine me portait était dur et glacial comme le Mur de glace dominant le Nord du continent. Le tyran royal hurla à nouveau à s'en rompre les cordes vocales. La Lionne semblait faire justice elle-même, faisant un cas bien trop personnel de cette affaire.

La reine était loin d'être stupide, elle voyait clair dans ma défense. Cependant, elle n'avait aucune preuve, ni aucun témoignage pouvant m'inculper. Alors la lionne sortait ses griffes, hurlant et vociférant pour effrayer la foule de nobles assistant à cette mascarade grotesque. Si j'étais ulcéré contre les accusations de ma reine, je me consolais en voyant son comportant tyrannique dévoilé une fois de plus au grand jour. Plus celle-ci criait et m'inculpait par son opinion très tranchée, plus elle déplairait aux nobles. Un véritable scandale. Comment les nobles de l'Ouest pourraient-ils se laisser gouverner par une reine ne respectant aucune loi ? C'était un maigre réconfort, mais un réconfort tout de même. Je n'avais aucune peur des colères noires du tyran, parce que je savais que si je perdais, la victoire de Potter n'en serait qu'amer et démérité. L'hérétique ne s'en sortait actuellement qu'en jouant sur la pitié d'une reine affaiblie émotionnellement, incapable de se tenir ici même. Et tous ici le savaient et en étaient témoin.

Je n'avais rien à répondre à cette furie. Je gardais l'apparence d'un homme qui n'était pas ébranlé par les flots de haine émanent de ma reine. La reine descendit les marches, se rapprochant de nous tout en faisant redoubler d'intensité ses cris épuisants. Elle tendit les mains vers ses gardes, réclamant deux épées. J'imaginais sans mal que le duel allait avoir lieu ici même, devant tous ces gens.

La reine voulait du sang, soit, aujourd'hui une maison noble allait disparaître. Si je gagnais ce duel, je serais celui ayant tué le dernier héritier des Potter. Mais je doutais de ma reine. Allait-elle au moins respecter le verdict du duel si celui-ci ne lui convient pas ? Tandis que l'hérétique prenait l'épée offerte par sa reine, je réfléchissais à mes alternatives. Je m'avançais alors calmement et humblement, et après avoir obtenu la parole j'énonçais mon droit légal qui ne pouvait m'être enlevé.

- "Majesté, conformément à la loi de notre royaume, je réclame un champion de mon choix pour me représenter dans ce duel judiciaire."

La foule s'exclamait derrière moi, s'extasiant à l'idée d'assister à un duel judiciaire. J'avais bon espoir d'être représenté par un croisé quelconque présent à Castral Roc, ou un fervent de la Foi.



Dernière édition par Tricia Gardener le Dim 26 Aoû - 19:25, édité 1 fois
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé]   Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé] EmptyLun 20 Aoû - 0:15

A cet instant précis, Lyman se sentait soudain extrêmement fatigué, et surtout entouré de butors. Pourtant, il avait planifié précisément son interrogatoire, qui n’avait aucunement pour but, contrairement à ce que chacun semblait avoir compris, de prouver que la croisade et Lord Malefoy avaient enfreint les règles mises en place par ses parents pour éviter les débordements des fanatiques du Grand Septon. C’eut été pratique, mais ce n’était aucunement son but. Ce qu’il attendait, c’était que Malefoy admette tranquillement avoir laissé des individus, et ce peu importe leur allégeance religieuse, massacrer en toute impunité des citoyens du Roc. Ce qu’il avait fait, précisément, devant témoins. Et là, il était fait comme un rat, parce que le meurtre sans jugement de nobles, peu importe la cause, était un crime. L’exemple de Falwell lui demeurait comme gravé au fer rouge dans la mémoire. Ses parents avaient décidé de châtier le chef des assassins de Falwell, et par les Sept, lui méritait bien son châtiment et sa mort indigne ! Alors peu importait les dires de Malefoy : oui, il avait la loi avec lui. Juste pas celle qu’il pensait. Mais il n’aurait pas le temps de l’expliquer, puisque Potter réclamait un duel judiciaire sans même attendre le verdict, ce qui montrait donc qu’il n’était pas tranquille et réclamait du sang au plus vite, quant à sa mère … Il ne la reconnaissait pas. Etait-ce donc le deuil de Nymeria, qui l’avait ainsi transformé ? En une incarnation des Sept Enfers qui venaient de lui briser à coup sûr les tympans ? Non pas, au demeurant, que son argumentation soit mauvaise, au fond, elle pointait avec une certaine justesse les errements des paroles de Malefoy, cependant, dans une cour où les apparences avaient tellement d’importance … Il était certain que beaucoup, sous cape, se gausserait de la Lionne de Fer devenue soudain hystérique, rappelée à sa condition de femme par la perte de sa fille. Ah, que les jaloux apprécieraient cette petite vengeance, pendant plusieurs jours. Et pourtant, il ne pouvait rien faire, car il eut été impensable qu’il coupe sa mère. Ne restait plus qu’à regarder les dégâts, à prier pour que Malefoy n’en rajoute pas, et à tenter de prêcher la loi pour que la dernière image que tous emportent ne soit pas celle d’un vulgaire appel au sang. Le Malefoy, en tout cas, avait une certaine forme de prestance. Humilié comme un vulgaire fils de cuisine, il conservait son calme, sûr de son bon droit. En un sens, le Lannister l’admirait. S’il avait eu à choisir, indépendamment de toute charge, il aurait sans nul doute préféré pour la survie du royaume conserver un homme comme celui-ci plutôt qu’un maroufle comme Potter, qui n’apporterait sans doute que des ennuis. Sauf que la Reine avait prononcé le jugement, que son père ne la contredirait évidemment pas, puisqu’il était sorti et que de toute manière, il n’avait jamais eu le courage de s’opposer à son épouse – sans doute que ses joyeuses étaient par trop dégonflés à courir la gueuse pour être d’une quelconque utilisé au moment de se conduire en suzerain, et en homme ! En clair ? Malefoy devait mourir. Sa survie serait catastrophique pour l’autorité du Roc. A vrai dire, il préférait ne pas imaginer les retombées d’un fait. Pour autant, il avait de plus en plus de mal à se contenir et, au moment où les deux hommes se préparaient, où Malefoy demandait un champion, Lyman finit par se dire qu’après tout, les Lannisters n’étaient finalement plus à une entorse du protocole près. Aussi déclara-t-il, prenant finalement la place de son père :

« Les règles d’un Jugement par les Sept ne s’opposent pas à ce que vous désiriez un champion, dans ma mémoire. Puisse-t-il alors nous convaincre que vous n’avez pas contrevenu à la loi du Roc, qui a toujours interdit à quiconque de présent sur le territoire de l’Ouest de tuer un membre de la noblesse sans jugement royal, ce qu’il s’est passé à Godric’s Hall comme vous nous l’avez aimablement confirmé, tel qu’il l’a été rappelé lors du dernier jugement de Leurs Majestés lors de l’affaire Falwell, et ce peu importe les crimes éventuellement imputés aux victimes, car je crois qu’en la matière, Lord Falwell avait bien plus à se reprocher que ce qui est prêté aux Potter. »

Peut-être cela aurait-il la bonté de rappeler aux caqueteurs en tous genres qu’à trop se réjouir de voir les têtes des autres rouler dans la sciure, on finissait par perdre la sienne, et que le meurtre n’avait jamais été autorisé dans l’Ouest sans jugement, a fortiori contre la noblesse ? C’était de cela qu’il s’agissait, au final. Peu importait, qui avait perpétré cet acte, il s’en moquait. Les faits étaient ce qu’ils étaient. Lord Malefoy avait confirmé avoir laissé les croisés tuer les Potter. Croisés qui étaient donc encore sous la responsabilité du Roc, car probablement tous sujets des Lannister – et donc soumis à ses lois immémoriales, les mêmes dans tous les royaumes, quasiment.



Hear me Roar
Lyman Lannister

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Roc
Âge du Personnage:
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Lyman Lannister
Un Lannister paye toujours ses dettes.
Messages : 582
Membre du mois : 0
Célébrité : Toby Regbo
Maison : Lannister
Un Lannister paye toujours ses dettes.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé]   Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé] EmptyLun 20 Aoû - 1:51

Le fait de voir son Père se retirer, appeler à part par l'un des hommes de la garde ne rassura pas le moins du monde Megara. Loren ne lui avait certes rien promis, mais elle savait que sa simple présence l'avait toujours grandement rassurée, et que l'avoir auprès d'elle lui simplifiait bien les choses dès lors qu'elle voulait s'obstiner à être la Princesse, et rien que la Princesse. Vers qui pourrait-elle dès à présent se tourner, si elle se sentait mal et souhaitait se retirer ? Elle avait promis à son père de se manifester si elle avait besoin de quoi que ce soit, mais son père, justement, avait quitté la pièce, ayant à exercer son autorité en un autre lieu. Cependant, elle avait également promis à ce même père de lui faire honneur, et non point honte. Et lui avait certifié que, tant que Lyman et lui demeuraient à ses côtés, elle n'aurait rien à craindre. Jordane était alors absente lorsque Megara avait formulé cette promesse, mais maintenant qu'en tant que monarque, elle était engagée dans la résolution de l'affaire présentée, sa fille n'oserait s'aventurer à rappeler à la surface la mère qu'elle était, là où elle faisait montre de toute sa stature de reine. D'autant plus que cette dernière haussait le ton, et pas qu'un peu. Jamais Megara n'avait été la cible d'une telle autorité et de telles menaces, et bien qu'elle savait que cette fois-ci non plus, ce n'était pas le cas, elle ne pouvait s'empêcher de sentir mal. D'entendre son palpitant s'accélérer, de se sentir quelques difficultés à bien respirer correctement, là où les ongles de l'une de ses mains s'enfonçaient alors quelque peu dans l'accoudoir du siège sur lequel elle était installée. Son autre main, elle, demeurait apposée contre son ventre, tout en exerçant une pression décuplée, pour calmer l'enfant qui s'agitait. Le Mestre lui avait certifié que, bien que son bébé ne pouvait pas comprendre ce qui se passait autour de lui, dans les détails, il était en tout cas en mesure de percevoir les sons, et sans doute aussi un peu les humeurs. Et, visiblement, Megara le sentait bien, son enfant ne restait pas insensible aux emportements de sa grand-mère, la seule qu'il lui restait. Quant au fait que sa mère fasse référence à Nymeria ... L'entendre rappeler à tous, de cette façon, la si cruelle vérité qu'était celle de sa mère, bouleversait Megara au plus haut point, jusqu'à faire naître en ses yeux des larmes qu'elle parvint à contenir et à empêcher de couler. Une chose que nulle ne pouvait percevoir, de par la distance entre eux et elle, mais Lyman, lui, faisait bien exception. Et Jordane aussi, si elle choisissait de regagner son trône ou, en tout cas, de se revenir vers ses enfants. Alors ... Alors, le plus discrètement possible, la jeune femme tenta un regard vers son frère, comme pour chercher en lui quelque ... Que cherchait-elle, au juste ? Sans doute qu'il lui transmette un peu de sa force, ou qu'il la place, de quelque façon que ce soit, dans un sentiment de sécurité.

Mais bien vite, quand Jordane accepta la requête d'ordalie formulée par Lord Potter, Megara ne put s'empêcher de sentir comme un poids s'affaisser sur ses épaules, alors qu'à présent, ses deux mains étaient placées sur son ventre, et qu'elle tentait de s'apaiser en respirant doucement et calmement. De s'apaiser, elle, mais surtout son enfant, qui lui donnait la sensation de vouloir lui décoller une ou deux côtes. Elle ferma les yeux, face à la sentence, comme refusant d'y croire. Elle aurait voulu qu'une telle extrémité ne soit pas atteinte, mais dans le même temps, elle savait que l'existence ne nous permettait pas éternellement d'évoluer entouré de choses plaisantes, agréables, et telles qu'espérées. Mais visiblement, les rebondissements n'étaient point achevés, obligeant Megara à de nouveau se confronter à la réalité des choses, à être la Princesse, et non la jeune femme. Ce qui réduisait alors presque à néant les possibilités pour elle de s''esquiver, sans nul doute. Car elle ne souhaitait point laisser transparaître d'elle l'image d'une nature faible et impressionnable, incapable de faire face aux choses brutales et dangereuses. Cela allait au delà de ses propres préférences et de son caractère personnel. Car elle ne pouvait point oublier qu'aux yeux de tous, et de sa propre volonté de surcroit, elle était Princesse, avant d'être Megara. La Princesse de l'Ouest qui avait ce droit de par sa naissance et qui, elle, n'avait point encore succombé, contrairement au sort que sa pauvre cadette avait rencontré, comme l'avait si durement rappelé sa propre mère. Elle était la Princesse de l'Ouest dont, cruellement, nul ne pouvait douter de la Foi, et des bonnes convictions religieuses. Alors, là où il était tant question de foi, de religion et d'hérésie, elle ne pouvait faire tâche en attirant l'attention sur elle. Même si elle ne voulait que voir tout ceci se finir, de n'importe quelle manière ou presque, ou d'observer le retour d'un père qui viendrait la déloger de là. Tout, plutôt que de demeurer ici, ou de quitter d'elle-même les lieux. C'était là de pensées bien honteuses, elle en avait parfaitement conscience, mais tout tambourinait tant et tant dans son esprit, d'autant plus qu'à présent, la voilà qui songeait au pire là où il n'y avait pas lieu de le faire. Mais dans un coin de sa psyché, elle redoutait fort le choix de Champion que Lord Malefoy pourrait désirer requérir. Il était impossible qu'il sollicite Lyman, ou même Gareth, mais pourtant, Megara ne pouvait point s'empêcher de songer à pareille probabilité. Leur mère leur tournait le dos, et la jeune femme ne pouvait point capter son regard, alors ... Alors ce fut de nouveau son frère qui en eut les honneurs, si l'on peut dire ça comme ça.
    ❧ Lyman ... ❧ Les mots étaient murmurés, et encore plus imperceptibles par la foule, maintenant que celle-ci hurlait, d'approbation ou non, face à la tournure des évènements. Les mots étaient murmurés, mais non moins chargés d'émotions. Et son frère intervint, même si Megara était convaincue que cela n'avait pas tant à voir avec elle. Elle connaissait suffisamment son frère pour se douter que lui non plus ne pouvait pas demeurer hermétique à tout ceci. Que lui non plus n'avait sans doute jamais vu une telle facette de celle qui les avait mis au monde. Et que lui non plus n'avait que peu d'affection pour Lord Malefoy, et peu d'inclinaison pour la perspective de voir un Lignée entière être quasiment réduite à néant, pour des raisons fallacieuses ou non, sous le coup d'êtres ayant outrepassés leurs droits et violés les principes de base qu'il rappelait finement à tous. On ne peut tuer impunément, ni même se faire démiurge en s'arrogeant le droit de décider qui pouvait vivre ou mourir. Mais cela ne changerait rien au fait qu'une ordalie aurait lieu, et que le dénouement final, aux yeux de tous, serait le fait des Sept. Encore fallait-il espérer que Lord Malefoy n'ait point l'affront de choisir pour champion l'un des hommes impliqués dans le massacre de la Lignée Potter. Cela lui créait forte crainte, au point de la pousser à prendre la parole, elle qui, jusque là, était demeurée silencieuse. ❧ Majesté, je requerrai qu'il ne soit pas permis à l'un des hommes présents à Godric’s Hall lors des évènements reprochés de représenter Lord Malefoy. Une ordalie est une affaire sérieuse, qui ne doit être vectrice d'aucune moquerie susceptible de courroucer les Sept en leur présentant un opposant dont le sang des victimes dont il est question tâche encore les mains. ❧


Hear us Roar

The real happy endings come after a story with lots of ups and downs...

Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé] Meg_toto
Megara Lannister

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse du Roc
Âge du Personnage: 18 printemps
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Megara Lannister
Messages : 3326
Membre du mois : 0
Célébrité : Tamsin Egerton
Maison : Lannister
Caractère : Ambitieuse ♦ Naïve ♦ Attentive et vive d'esprit ♦ Nymphomane ♦ Curieuse ♦ Secrète ♦ Loyale ♦ Méfiante ♦ Généreuse
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé]   Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé] EmptyDim 26 Aoû - 12:39


Non la lionne royale de Castral-Roc n'était pas devenue hystérique. Non... Ce qui l'animait, c'était une colère noire et sourde qu'elle couvait contre elle même depuis la mort de sa douce Nymeria. Elle n'arrivait point à passer son deuil sereinement. Rien n'apaisait son coeur de mère meurtrie. Rien n'arrivait à chasser les remords qui la dévoraient comme un cancer qui ronge vos entrailles jusqu'à la moelle de l'os. C'était elle qui avait négociée avec son amie du Val pour marier sa fille cadette au fils aîné de Sharra. C'était elle qui l'avait donc éloignée, l'avait fait partir si loin d'elle. Et elle était morte d'une fausse couche. Elle ne pouvait point se le pardonner. Elle n'y arrivait pas. Pourtant, elle avait réussi un de ses objectifs : réussir à offrir a ses enfants des mariages d'amour. Lyman etait fou amoureux de sa louve. Megara adulait son époux fougueux et insolant de désinvolture... Et Nymeria aimait plus que tout au monde son époux. La reine de l'Ouest avait été si heureuse de voir le bonheur conjugual de la chair de sa chair... Pour que finalement, sa cadette meurt... Avec le bébé qu'elle portait. Laissant sa mère avec une plaie béante à la place du coeur. Elle saignait à flot. Un torrent de tristesse. Même l'isolement et le travail intensif jusqu'à plus d'heure n'arrivait à la détourner de l'image de son sourire qu'elle ne reverra jamais.

Alors voir lord Malefoy abandonné à la mort une famille entière par vengeance l'avait fait exploser sur place. Cet homme était monstrueux. Non seulement il avait marié son fils en sachant pertinemment la réputation de ses voisins, mais après s'en était servi , comme s'il ignorait, pour les donner en pâture aux fanatiques de la croisade. Et tout cela sous le nez de la couronne de l'Ouest. Comme si la foi allait le sauver de sa propre félonie. De sa propre traîtrise. Elle ne voulait pas que cet homme s'en sorte à bon compte. Blanchie comme une colombe qu'il n'était pas. Ce n'était qu'un chacal ayant mis sur son dos le pelache d'un agneau pour adoucir l'opinion et provoquer la compassion en sa faveur. Oh qu'il aurait réclamé la tête du Mestre de la famille Potter. Soit ! C'était lui l'incompétent de l'histoire. Mais non. Son acte n'avait aucune excuse valable à ses prunelles azurées délavées par les années de règne sans trêve. La Souveraine de l'Ouest n'avait cure de ce que les courtisans pourraient bien médire dans son dos. Comme si elle ignorait les bruits de couloirs, leurs rêves de la voir chuter. Tout comme leur désire fou de la voir passer de vie à trépas lors de sa longue maladie qui l'alita plus de 2 mois en son lit. Eylena était ses yeux et ses oreilles entre les murs du palais. Les malheureux qu'ils fassent plus attention, car leur Dame de fer comptait bien se venger de leur funeste souhait à son égard.

En tout cas, alors que lord Potter prenez l'une des épées qu'elle tenait à pleine main les lames, son fils et sa fille prirent la parole. Elle ne put qu'être fière d'eux. Et encore plus de Megara qui se montrait si forte. Elle se retourna lentement pour faire face à eux.

-- Vos remarques sont des plus justes... Et cela  rends que plus compliqué la tâche de faire ce jugement judiciaire par Odalie. Car si le prévenu est déjà coupable de meurtre, poursuivre a-t-il encore une légitimité ? Prince, en l'absence de votre père, le Roi qu'en pensez vous ?

Elle fixait son fils en parlant bien plus calmement. Sa colère ayant largement retombée. Puis elle scruta sa fille et son ventre.

-- Princesse, vous avez encore la possibilité de sortir avant que le duel n'est lieu. Votre état présent n'est point compatible avec l'exécution d'une Odalie. Sachez que, comme vous l'avez fait justement remarquer, aucune personne inadéquate, ne sera acceptée pour être le champion. Et que les Sept seront respectés dignement.  

Oui Lord Malefoy était un réel problème pour la couronne de l'Ouest mais la priorité de Jordane en cet instant demeurait la santé de sa fille aînée et de l'enfant qu'elle portait en son corps. Hors de question de les mettre davantage sous tension.

D'ailleurs dans un coin de sa tête la lionne de Castral-Roc notait en rouge : faire abattre par décret royal tout édifice remontant à la pratique de toute autre foi que celle des Sept. Car sans l'existence de ses pauvres bâtiments anciens sur les terres des Potter, on en serait peut être pas.

Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé]   Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé] EmptyDim 26 Aoû - 20:05



Remus Malefoy


Remus Malefoy est un seigneur intelligent et rusé. Il a perdu son fils aîné, marié à une fille Potter quelques mois plus tôt, dans des circonstances troubles. Il a saisi l'occasion de se venger lorsque des troupes croisées sont arrivées sur les domaines Malefoy et Potter, et il a pris possession du domaine de ses voisins, massacrés par les troupes de la Foi. Il veut garder ce territoire, sûr d'être dans son bon droit puisque ses voisins étaient des hérétiques qui se livraient d'après la rumeur aux pires des cérémonies, on parlait notamment de sacrifices humains. En sus, les septons accompagnant la croisade lui ont garanti leur soutien. Les menaces d'accusation de haute trahison par le Roc l'ont ulcéré, et il vient défendre son honneur avec véhémence.



C'était fait, j'avais annoncé haut et fort mon droit d'être représenté par un champion de mon choix. Ma souveraine ne le savait point encore, mais j'avais déjà deux bons choix dans ma manche. Les Septons de la sainte croisade m'avaient assuré leurs soutiens, et j'étais bien certain qu'ils ne m'abandonneraient pas si près de la fin, de ce procès évidemment.

La réponse de mon Prince ne se fit pas attendre longtemps. Je plissais légèrement les yeux en entendant sa réponse m'incriminant. Cependant je n'en disais rien, préférant hocher la tête à la fin de la réplique du Lannister. Ensuite, ce fut la Princesse qui prit la parole essayant tant bien que mal de me mettre des bâtons dans les roues. C'était bien peine perdue, car sa demande n'impactait rien le noms que je délivrerais pour me représenter. Les hommes présents à Godric's Hall étaient tous bien trop impliqués pour que je veuille prendre le risque de les amener ici. Maintenant j'avais une excuse valable pour ne pas les appeler à me défendre dans la salle du trône.

Toutefois ma Reine remit en doute l'utilité du jugement par Ordalie après avoir si impulsivement encouragé celui-ci. Elle avait appeler au sang dans cette salle, et les spectateurs attendaient de voir le spectacle. Néanmoins pouvait-elle se permettre de revenir sur ses paroles après avoir remis une épée entre les mains de Lord Potter et hurlé aussi longtemps à mon encontre ? Sans doute non.

J'attendais donc calmement la réponse du Prince afin de pouvoir annoncer mon choix de représentant. Mon sort n'était bientôt plus entre mes mains, mais en celles de mon représentant. Je me devais de rester fier et droit pour mon honneur largement bafoué durant ce procès. Je ne donnerai pas satisfaction à l’hérétique en lui montrant ma faiblesse.




Dernière édition par Tricia Gardener le Dim 16 Sep - 9:21, édité 1 fois
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé]   Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé] EmptyMar 4 Sep - 13:39

Je me rends bien compte que tous les regards sont maintenant rivés vers moi, lorsque je m’approche de la Reine pour me saisir de l’épée qui me serait attribuée. Je n’avais aucune idée de sa qualité ou de sa maniabilité, de son poids ou de quelque autre qualité intrinsèque que ce soit, d’ailleurs. Je verrais bien. De toute manière, je ne ressentais plus maintenant que la pression du succès et la peur de l’inconnu ; je venais de me jeter à corps perdu du haut d’un précipice, du haut de ma propre destinée, pour voir ce qui en ressortirait. Quoiqu’il arrive, il y aurait forcément du sang à la clé. Le mien ou celui de Malefoy. Les deux, peut être. La mort des deux protagonistes d’un duel judiciaire était rare mais elle pouvait toutefois survenir. Jusqu’à ce que Malefoy n’appelle un champion pour le représenter. J’étouffe un juron entre mes lèvres serrées, et pour la première fois depuis le tout début de cette confrontation, je ressens une bouffée de haine brûlante et ardente qui ravage toutes mes autres émotions sur son passage. Cet enfant de salaud essayait d’échapper au sort qui était le sien, il tentait une fois de plus d’échapper à toute conséquence née de sa propre responsabilité. Le pleutre ! J’allais l’insulter mais je me retins tout juste, car le Prince reprenait la parole. Je fronçais les sourcils ? Hein ? Calembredaines de juristes ! Ce salaud devait payer, et nul autre que moi pour lui faire rendre gorge à lui et à personne d’autre, de ses exactions !


Je ne comprenais rien à ce qu’il se passait et la Princesse Megara parla à son tour, voulant sans doute m’épargner de la concession apparemment offerte par le Prince. Ecoeuré, j’avais envie de conchier leurs belles lois qui n’avaient servi à rien à Godric’s Hall, et je pestais intérieurement contre cette justice qui, à peine entrevue après des mois d’attente, commençait déjà à me filer entre les doigts. Je le jurais intérieurement ; Malefoy mourrait. Qu’il se batte ou non. J’irais le tuer jusque dans son lit s’il le fallait. Assez d’insultes, assez de cette hauteur affichée. Les Potter étaient une noble et ancienne famille et nous avions vécu suffisamment dans la paix du Roy pour ne pas avoir à supporter pareil camouflet. Et la Reine questionne son fils, lui demande de prendre une décision. J’inspire profondément. Me tiens bien droit, et je relève le menton, le regardant directement. Je vais peut être me ridiculiser à affronter à mort un butor et un fanatique, mais qu’importe. L’honneur au moins, sera sauf. La colère refluait. Maintenant, j’affronterais les conséquences de mes actes jusque dans la mort s’il le fallait. Cette résignation muette, ce pacte passé avec moi-même, me redonna un peu de force.


Nous survivons ! Au moins dans l’histoire, si ce n’est dans les faits.


Et me tournais vers Lord Malefoy.



| Et qui souhaiteriez vous appeler pour défendre ce qui vous sert d’honneur, Malefoy ? Quel homme ferez-vous tuer en paiement de vos crimes ? |



Nous Survivons
William Potter

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Ser Potter
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
William Potter
Nous Survivons !
Messages : 345
Membre du mois : 0
Célébrité : Jamie Bell
Maison : Potter
Nous Survivons !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé]   Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé] EmptyDim 16 Sep - 9:39



Remus Malefoy


Remus Malefoy est un seigneur intelligent et rusé. Il a perdu son fils aîné, marié à une fille Potter quelques mois plus tôt, dans des circonstances troubles. Il a saisi l'occasion de se venger lorsque des troupes croisées sont arrivées sur les domaines Malefoy et Potter, et il a pris possession du domaine de ses voisins, massacrés par les troupes de la Foi. Il veut garder ce territoire, sûr d'être dans son bon droit puisque ses voisins étaient des hérétiques qui se livraient d'après la rumeur aux pires des cérémonies, on parlait notamment de sacrifices humains. En sus, les septons accompagnant la croisade lui ont garanti leur soutien. Les menaces d'accusation de haute trahison par le Roc l'ont ulcéré, et il vient défendre son honneur avec véhémence.



L'atmosphère se tendait lentement dans la salle, la foule attendait de voir un duel judiciaire avec impatience. J'attendais la réponse de la reine, ainsi que celle du prince Lannister. Je n'aimais guère les voir se jouer de mon sort, argumentant dans un sens puis de l'autre. J'étais plus que tendue en voyant qu'aucun des soit-disant membre de la famille royale si impartiaux dans un procès, ne m'avaient véritablement laissé me défendre. Ils s'étaient contentés de lire ce qu'ils avaient envie de voir entre les lignes de mon récit, que j’avais essayé de raccourcir dans la hâte de peur qu'on ne me coupe en pleine défense. Ma maison n'oubliera jamais cet affront, quant même bien mon seul fils reposant six pieds sous terre.

L'hérétique m'adressa la parole d'un ton tranchant et bien sûre de lui. Je le regardais du coin de l'oeil, jaugeant de la nouvelle l'hardiesse qu'il venait de trouver en lui-même. Ce rendait-il compte des enjeux qui dépassaient sa propre petite et fragile personne ? Peut-être pas, effectivement. Je pris quelques secondes de réflexion avant de réponse à voix base à l'insolent Potter.

- "Je souhaiterai appeler Ser Martyn Tarbeck pour défendre non pas mon honneur, mais ma vie. Mon honneur a déjà été outrageusement piétiné durant cette heure." dis-je d'un ton bas.

Je me tournais ensuite de nouveau vers les Lannister, attendant une réponse sur l'avenir de ce duel. Il était hors de propos dorénavant de les voir faire machine arrière à l'idée que les Sept puissent m'innocenter.  

Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé]   Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé] EmptyMer 19 Sep - 21:39

La décision tardait. Visiblement Malefoy parvenait très bien, malgré les rudes coups qu’il encaissait sur son honneur et sur son blason, à retourner la situation à son avantage. Il avait dû craindre pour sa tête sitôt arrivé au Roc, compte tenu des rumeurs de procès qui circulaient. Mais il faisait front contre toute cette adversité, encaissant les arguments du Prince, négligeant la Princesse, avant de finalement contre-attaquer malgré la fureur de la Reine qui trépigne et donne de la voix, s’agaçant au-delà de la retenue qu’on prêtait aux souverains. Où se trouvait le Roi ? Lui aurait pu trancher, peut être ? Mais non, Potter. Tu es le dernier d’une lignée pas assez importante pour qu’il se passe quoi que ce soit en ta faveur. Pourquoi risquer le courroux de la Foi en prenant ouvertement parti pour un pauvre seigneur, sans terre ni fortune, et sans personne pour chercher à le venger plus tard ? Et d’un autre côté… Malefoy avait l’arrogance type des seigneurs Frondeurs qui se défiaient de l’arbitraire royal, trouvant le pouvoir Lannister trop faible et pas assez déterminant. Je m’y perdais entre toutes ces factions politiques, mais je n’aurais sans doute jamais l’occasion de l’expérimenter pour de bon, cette politique de l’Ouest.  


L’homme me toise avec son air méprisant habituel, qui jadis me donnait envie de baigner mes chausses. Mais depuis j’avais dû me battre à mort dans un castel en proie au pillage, et me tirer d’une nuit d’horreurs par mes propres moyens. Ca n’avait pas fait de moi un guerrier Je rétorquais furibond, toute pudeur envolée, toute retenue oubliée et jetée aux orties. J’en avais assez de servir de paillasson pour cette aristocratie qui se targuait de sa piété mais qui s’emparait du bien de son voisin dans le même temps.




| Tarbeck ? Le chef des Fils du Guerrier ? Il est au diable vauvert ! A quoi jouez-vous Malefoy ? On ne peut pas suspendre le jugement des Sept pendant des mois, si Messire Tarbeck ne daigne seulement venir ! Il est en guerre contre Dorne à ce qu’on dit, et c’est beaucoup trop loin. |


J’inspirais profondément, tournais sept fois ma langue dans ma bouche, yeux rivés au sol, avant de me retourner vers la Reine, que j’affrontais pour la première fois du regard, mais avec respect, et un ton nettement plus calme, qui se voulait le plus maîtrisé possible… Ce qui n’était pas mon fort, et je me maudissais pour l’impétuosité née de la haine et de la vengeance. Et j’y allais avec la dernière carte sans doute qu’il me restait.


| Votre Grâce. Cela fait déjà des mois que les miens reposent en fosse commune et que des traîtres pavoisent dans le Hall qui m’a vu naître. Je vous suis immensément reconnaissant du refuge que vous m’avez apporté, mais je n’ai ni le cœur ni le désir à rester ainsi entre vos murs pour l’éternité ; je n’ai déjà que trop abusé des bons soins de la Maison Royale. Laissez-rendre le jugement aujourd’hui, sous le regard des Sept. Si Malefoy a su s’emparer de nos terres en leur nom, il ne serait que justice qu’il les défende de même. Et plaise au Père de nous départager sous le regard du Guerrier.



Nous Survivons
William Potter

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Ser Potter
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
William Potter
Nous Survivons !
Messages : 345
Membre du mois : 0
Célébrité : Jamie Bell
Maison : Potter
Nous Survivons !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé]   Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé] Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Godric"s Hall à l'honneur [Tour VI - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Doux moment en forêt (PV Yuko) [Hentaï] [Terminé]
» Une après-midi tranquille ? [PV Yuko] [Hentaï] [terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Sud de Westeros :: Les Terres de l'Ouest :: Castral Roc-
Sauter vers: