Tumblr  Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -17%
Vente Flash : Ecran PC Samsung C27R500FHU
Voir le deal
149.99 €

Rickard Crakehall
MessageSujet: Rickard Crakehall   Rickard Crakehall EmptyDim 25 Sep - 15:04



Rickard Crakehall


     


     

     -26 ▪▪ Naissance à Crakehall
     -23 ▪▪Invasion de l’Ouest par le Bief, Crakehall est durement touché et Rickard ainsi que sa soeur aînée et sa mère doivent quitter la forteresse pour gagner l’abri du Roc. Rickard est capturé sur la route et restera prisonnier du Roi du Bief.
     -22 ▪▪ Bataille du Roc qui vois la victoire des troupes Lannister sur les armées du Bief. Jordane épouse le nouveau roi de l’Ouest. Rickard n’assiste pas à la cérémonie, toujours prisonnier des Gardener.
     -21 ▪▪ Les négociations finissent par aboutir et Rickard est finalement relâché et rendu aux Crakehall.
     -6 ▪▪ Adoubé par son père sur un champ de bataille après la victoire contre des pillards Fer-nés, plongé jusqu’à la taille dans l’eau rougie et les boyaux. Un grand moment de fierté.
     -5 ▪▪Jordane l’appel au Roc afin de rejoindre son Conseil pour régenter le royaume de l’Ouest. Rickard se montre très vite compétent.
     -3 ▪▪Le Premier Conseiller des Terres de l’Ouest est écarté et condamné au Mur lorsqu’une importante malversation est découverte dans la façon dont il secondait le roi pour la gestion du royaume. Rickard prend alors sa place.
     -2 ▪▪ Mort d’Ilithia Crakehall.
     0 ▪▪ Mort d’Aegon Targaryen.
     0 mois 6 ▪▪ Une révolte éclate à Falwell : l'Ogre ainsi est pendu, ses hommes d'armes massacrés et sa famille dénudée et exilée sous les pierres de la foule. Triste époque que celle où les gueux ne connaissent plus leur place. Enfin, il faut espérer qu’ils feront au moins de bons mannequins d’entrainement pour les soldats.
     0 mois 8 ▪▪ Des émissaires de l’Ouest sont retrouvés morts à la frontière avec le Bief. Rickard suspecte un coup tordu des Clegane. Quoi qu’il en soit, cela sent les ennuis. De même que la destruction de plusieurs navires.

     Lignée ▪▪ Seymon & Katryn Crakehall [parents], Jordane Lannister [soeur aînée] et Artur Crakehall [frère cadet]
     

      Défaut Qualité Bouru Malin Préjugés Bon vivant Colérique Excellent guerrier Fier Téméraire

     

     ▪ 26 ans ▪
   ▪ Surnom ▪
     ▪ Crakehall ▪
     ▪ Crakehall et Castral Roc ▪
     ▪ Royaume l'Ouest, Premier Conseiller ▪
     ▪ Crakehall ▪
     ▪ Premier conseiller de l’Ouest, héritier de Crakehall ▪
     ▪ Célibataire à la recherche d'une épouse ▪
     ▪ Je suis fidèle à mon souverain ▪
     ▪ Je suis contre la guerre ▪
     

     ▪ Heath Ledger  ▪

      © Moi

     

     
     


     
Positionnement politique


     
N°1 ▪▪ Que pensez-vous de la situation tendue entre les différents royaumes de Westeros? Vous sentez-vous concerné?  

Tendue ? En ce moment ? Bah, pas plus de d’habitude j’ai envie de dire. Juste que maintenant, Harren dit clairement qu’il veut être roi de Westeros. La situation était déjà très tendue entre les Chenu et les Durrandon à cause de la conquête du Conflan par les Fer-nés. Maintenant, il y a juste un troisième joueur qui entre dans la partie avec les Targaryen. La petite Targaryen qui prétend libérer le Conflan de la tyrannie, mais elle va juste se mettre à la place de Harren. En gros, la situation reste toujours la même. On joue juste aux chaises musicales avec des trônes et des couronnes, un grand classique. C’est presque une blague à ce compte-là. Par contre, je suis toujours aussi content de ne pas être né dans le Conflan. *attrape un morceau de poulet et un pichet de bière*

N°2 ▪▪ Êtes-vous loyal à votre Royaume, à la famille régnante, ou seriez-vous plus... Electron libre?

Ma sœur est la reine de l’Ouest. Mon futur roi est mon neveu, je siège au conseil du roi, je suis amené à tenir la principale place forte de la frontière sud *avale tranquillement une lampée de bière et mâche avec une lenteur infinie un morceau de poulet sans plus rien dire, regardant fixement l’étrange bonhomme qui pose ces étranges questions* Vous êtes débiles ou il faut que je développe encore plus les raisons pour lesquels je suis loyal à mon suzerain ?

N°3 ▪▪ Si jamais la guerre venait à toucher votre région, quelle serait votre réaction?

Leur botter le cul jusqu’à ce que leurs ancêtres aient du mal à reposer dessus. Non, mais vous vous attendiez à quoi comme réponse ? Que je… développe ? Pas assez de lignes. Pfff, je leur casserais les dents, je leur martèlerais la tête, je les renverrais pleurer leurs mères, je les massacrerais, je les combattrais, je… C’est bon ? Je suis vraiment obligé de continuer ? Vous avez compris l’idée non ? Si quelqu’un viens enquiquiner l’Ouest, je me battrais. Point final. Rien à développer. C’est bon, je peux partir ou vous en avez encore beaucoup des questions comme ça avec un quota de mots ?

N°4 ▪▪ Vous avez sûrement entendu parler de l'embuscade tendue par Harren le Noir à Aegon Targaryen, que pensez-vous d'un tel acte?

Honnêtement, la mort du blondinet, je n’en ai rien à foutre, quelque chose de bien concret vous voyez ? Harren le Noir n’a jamais eu d’autres prétentions que de hisser sa lignée le plus haut possible. Au moins maintenant, il dit clairement qu’il se voit en roi de Westeros. Je ne sais pas qui pouvait en douter et à qui ça avait pu échapper, mais bon, passons. Aegon Targaryen, lui aussi avait cette ambition. Ça faisait de lui un ennemi déclaré. Dans un sens, Harren nous a débarrassés de ce problème. Merci vieux. Pour ce qui est des circonstances de cette mort, je n’ai qu’une chose à dire : celui qui est assez con pour penser qu’un Fer-né va jouer celons les règles aura mérité ce qui va lui arriver.
     



     
Entre vous et nous.


     
▪▪ Trystepain ▪▪ 25 ans ▪▪ 16 je pense ▪▪ Par une amie ▪▪ Difficile à dire. Le personnage je pense. ▪▪ Peut-être le côté très alléatoire. Mais je ne sais pas comment il se manifeste vraiment. ▪▪ Quelque chose à ajouter? ▪▪

      © Moi


     


Dernière édition par Rickard Crakehall le Dim 9 Oct - 16:22, édité 9 fois
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rickard Crakehall   Rickard Crakehall EmptyDim 25 Sep - 15:05



Savoir des mestres


       


Je n’aime pas parler de moi. Je n’aime pas parler de mon histoire et en règle générale, je n’aime pas parler tout court. Je ne suis pas le genre de personnes qui va vous débiter des tonnes d’âneries à la minute juste pour pouvoir avoir l’insigne honneur de monopoliser le crachoir et jouir du plaisir d’être le seul dont les mains offenseront ce divin bénitier. Mais apparemment, il faut que je me coltine l’exercice. Alors dans ce cas, en avant.
Je suis né à Crakehall. Désolé d’enfoncer les portes ouvertes, mais cela me fait grappiller quelques mots. J’ignore comment ma sœur a accueilli ma naissance. Elle était déjà âgée lorsque je suis venu au monde. A-t-elle vu en moi une poupée grandeur nature qu’elle pourrait cajoler ? Je pense que non. Je suis plus porté à croie qu’elle a vu en moi une espèce de parasite rose et potelé et lui vrillait les oreilles à intervalles réguliers pour monopoliser sa mère et qui a dut lui gâcher quelques robes par de glorieuses remontées de lait, propres aux vermisseaux de cet âge-là. Etre devenu un homme de grande qualité ne m’a pas empêché d’être un chiard comme les autres une fois sortis du ventre de ma mère.
Je n’ai pas de souvenirs de mes premières années. Je suppose qu’elles ont été comme celles de tous les enfants de seigneurs importants. J’ai dut avoir beaucoup d’attentions. Premier héritier mâle à naître aussi longtemps après ma sœur, on a dut faire beaucoup pour que je ne vienne pas à mourir comme n’importe quel enfant de bouzeu.
Mais mon premier souvenir, si encore on peut appeler ça un souvenir, c’est une image très floue. Celle d’un crâne broyée à l’intérieur d’un casque, écrasé par une grosse masse de métal. J’étais encore très jeune à l’époque. Tout était très difficile à bien cerner. Avec le temps et les leçons d’histoire du mestre de Crakehall, je sais ce à quoi cette image correspond. Mais à trois ans, je n’en avais pas vraiment l’idée. Je ne me représentais pas du tout ce que signifiait ces hurlements d’agonisants. Sans doute était-ce le moment de l’invasion de l’Ouest par le Bief. Au moment où mon père nous a éloigné ma sœur, ma mère et moi. Sans doute cet homme était-il mort en vain pour me défendre.
En vain car j’ai quand même été capturé.
Si je n’ai gardé qu’un souvenir très flou et très fragmentaire de ce moment, je me souviens bien par contre de mon enfermement. Je n’étais pas retenu dans la pire des geôles. En tant que fils du gardien du Sud, j’avais une certaine valeur. Même si mon père était en guerre contre le Bief, celui-ci pensait sans doute se servir de moi pour faire pression. Ou encore, peut-être que le roi du Bief se voyait déjà poser la couronne de l’Ouest sur sa tête et m’élever avec d’autres fils de la noblesse ouestrienne afin de former la future noblesse docile de son futur grand pays.
J’ai tenté une fois de m’échapper. Les conditions de détentions étaient plutôt souples, je n’étais après tout encore qu’un simple gamin et le garde qui m’apportait ma nourriture ne s’attendait certainement pas à ce que j’ai pris le temps d’arracher une planche de mon lit pour la lui mettre dans le nez. Il en a gardé une respiration sifflante et une sévère rancune contre moi pour le reste de ma détention. Allez savoir pourquoi.  Je me suis assez vite retrouvé au trou, n’étant vraiment pas un prisonnier modèle.
Haut comme trois pommes, j’étais déjà un teigneux avec du caractère. Bon sang ne saurait mentir.
Mais repassons à la guerre et aux rêves qui tournaient dans la tête du roi des pâquerettes de se trouver à la tête du plus puissant royaume de Westeros. Manque de bol pour lui et heureusement pour Westeros, sa tête, ce con l’a perdue sous les murs de Castral-Roc.
Je me suis alors vu gratifié de quelques bons privilèges. Allez savoir pourquoi. Avec le temps, j’ai compris que de sale gosse otage intéressant, je venais de passer à otage précieux. Et probablement le seul moyen de tirer quelque chose de positif de la débâcle. Être le beau-frère d’un roi, ça aide.
J’ai fini par regagner Crakehall avec au cœur une haine féroce contre les bieffois. Ce séjour en geôle ne m’avait pas apaisé, bien au contraire. J’avais été fait prisonnier et dans mon empressement et mes idées enfantines, c’était une tâche que je devais laver.
C’est dans cette période qu’est né mon frère. J’aime bien Arthur. Je l’ai toujours bien aimé. Bon, je ne cautionne pas vraiment le fait qu’il soit partit pour devenir mestre et on s’est souvent disputé quant à la conduite qu’il fallait adopter en tel ou tel situation. Mais au fond, on a beau s’être tiré dans les pattes et ne pas être d’accord sur beaucoup de choses, on est quand même des frères. Je sais qu’il fera honneur à notre nom et à notre maison. Que ce soit avec sa chaîne de mestre ou avec une hache de bataille, l’important, c’est qu’il ne nous face par honte. Je lui fais confiance là-dessus.
Pour le reste, moi, je n’ai pas vraiment eu le choix. Quand bien même j’aurais voulu être un baladin, avoir ma propre chaine de mestre ou encore dire toute la journées des prières aux Sept dans un grand septuraire et devenir bien gras, mon père ne me l’aurait en aucune façon permis. J’étais son premier héritier mâle et j’allais devoir assumer la charge de tenir la maison et mon rang. Et puis, j’avais l’âge de débuter ma formation aux armes. Le traumatisme de la captivité ? Et puis quoi encore ? J’avais passé deux années à me tourner les pouces dans un cachot, il n’allait pas prendre des gants pour me ménager en plus non mais.
Pour autant, si j’avais un peu plus l’attention de mon père, je n’étais pas non plus la personne dont il se préoccupait le plus. Non, il me refilait à ses maîtres d’armes et à son mestre qui me forçait à apprendre tout sur les maisons du royaume jusqu’à ce que lorsque je ferme les yeux je vois défiler sur mes paupières des blasons et des devises. Mais aucune de ces activités ne demandait de grande attention de sa part. Il pouvait tout à fait se contenter d’apparaitre à un moment pour me hurler son mécontentement au visage ou pousser un grognement d’approbation devant mes progrès. Rien d’autre n’était nécessaire.
Où passait-il donc ses journées alors ?
C’est simple : avec Jordane.
Elle n’était pas très présente, surtout occupée avec son nouveau statut, son époux tout nouveau à dresser… euh, pardon, à… comment dire… épauler activement ? Oui. C’est sans doute une meilleure formulation. Mais cela ne l’empêchait pas du tout de monopoliser toute l’attention de nos parents sur elle. Elle était la reine de l’Ouest, moi je n’étais que leur héritier.
Combien de fois l’ai-je voué aux sept enfers ?
C’est bon, elle était casée, mariée et bien mariée, il n’y avait plus besoin de s’occuper d’elle et de la materner. Elle n’était plus un bébé. Moi par contre, j’avais besoin d’encouragement pour m’entrainer à la quintaine. Je n’avais qu’une douzaine d’années et la masse venait systématiquement me titiller l’arrière de la tête, mais je devais me débrouiller seul pour progresser parce que mon père jouait les chiens de garde pour Jordane et laissait à d’autres le soin de s’assurer que je sois prêt. Quant à ma mère… je ne l’ai pas beaucoup vue. C’est vrai. On m’a pas mal baladé dans le domaine, dans les domaines voisins afin de bien faire mon éducation. Et puis, ce n’est pas le rôle des femmes d’éduquer les enfants lorsqu’ils ont plus de cinq ans. A moins qu’on veuille en faire des mestres ou des poètes. Ce sont les hommes qui préparent les enfants à régner sur ce monde. Mais elle ne me portait guère d’attention non plus lorsque j’étais avec elle de toute façon. Non, elle ne s’occupait que d’Arthur son petit chouchou ou de Jordane ou encore d’Ilithia. Il faut dire que je n’avais pour moi que ma force physique. Je ne pouvais pas espérer monter socialement aussi haut que Jordane, je n’étais pas aussi intelligent et féru d’art qu’Arthur et je n’étais certainement pas aussi fragile qu’Ilithia.
C’est étrange comme les choses peuvent être différentes de ce qu’on peut s’imaginer. J’étais l’héritier de Crakehall et pourtant, je pense être celui avec lequel mes parents passèrent le moins de temps.
Enfin bref, je ne vais pas faire dans le sentimentalisme. Quant à la quintaine, j’avais sans doute la tête plus dure que mon casque et à chaque impact, je lançais sur ce pauvre mannequin toute la rancœur que je pouvais avoir pour mon aînée.
Entre ma libération et mes quatorze ans, je n’ai pas grand-chose à raconter. S’enchaînait les entrainements aux armes et les  cours intensifs avec les mestres. Oncle Mewen était un maître d’arme des plus durs et sévères et exigeant, mais c’était un bon maître d’arme.
J’ai participé à ma première bataille à l’âge de quinze ans. Ce n’était pas grand-chose. Une bande de paysan à l’est du domaine avaient décidé de ne pas payer la gabelle à mon père, ils se plaignaient que leur vie était misérable et avaient molesté les sergents et le collecteur d’impôt. Je me rappel m’être demandé ce qui avait bien put les pousser à agir de la sorte. Mais faut pas chercher à comprendre. Un bouseux a toujours une logique de bouseux.
Nous voilà donc à chevaucher dans la lande en compagnie d’une vingtaine d’hommes d’armes montés sur de gros roncins, partit remettre en place les paysans mauvais payeurs. J’avais déjà fait cela une ou deux fois. En général, on s’approchait d’eux, on leur faisait les gros yeux, on beuglait un coup en piétinant leurs navets avec nos chevaux, en montrant un peu de ferraille et ils rentraient vite dans le rang. Il fallait tout de même en accrocher quelques-uns à un arbre histoire de donner l’exemple, mais ça n’allait pas beaucoup plus loin. Parce qu’un paysan qu’on élimine avec un grand coup de masse sur le dessus du crâne, c’est un paysan qui ne travaillera pas l’année prochaine et donc à faire entrer dans la case des pertes sèches pour la seigneurie. Donc, il fallait se montrer mesuré. Massacrer des pécores, ça a l’air rigolo, mais ce n’est pas bon pour la seigneurie.
Bref, nous voilà arrivé au village et je me suis très vite rendu compte que les choses allaient mal terminer. En général, lorsqu’on voit arriver la bannière de son seigneur porté par une vingtaine de fer-vêtus, on rentre chez soi et on se planque sous les lits. Les leaders (ou les plus cons) restent dehors pour faire comprendre qu’ils en ont gros. Et on leur rappel l’ordre social tout en leur faisant comprendre qu’on en a rien à foutre.
Cette fois, les paysans avaient plus ou moins fortifié leur position en montant une pseudo barricade de terre à l’entrée du village. Lorsqu’il la vit, Oncle Mewen nous fit arrêter et mettre pied à terre. Pas question de se lancer là-dedans à cheval. On a avancé à pied pour s’en prendre aux paysans armés de fourches et de houe qui étaient de l’autre côté et nous insultaient. J’ai assez peu de souvenir de cela. Simplement des visages grimaçants qui cherchaient à m’atteindre et que je ne pouvais percevoir qu’à travers l’étroite fente de mon casque. Je me souviens de la chaleur, de la bousculade, du poids de mon armure et du bruit que cela produisit lorsque pour la première fois, j’éventrais un homme.
Les hommes de mon père et moi nous nous sommes un peu laissé aller ensuite. On doit éviter de tuer des paysans lorsque c’est possible. Mais lorsqu’ils se lancent presque dans une révolte armée contre leur suzerain, il faut les remettre à leur place et faire un exemple. Ça évite que les voisins aient la mauvaise idée de faire pareil.
On ne tue donc pas ceux qui étaient planqués chez eux enfin, quelques-uns dans le feu de l’action. Par contre, on défonce leurs portes, on taloche leurs mômes et on prend leurs filles.
Première expérience du combat, première expérience du sexe.
Le fait que la demoiselle n’ait à aucun moment fait montre de la moindre envie que je lui monte dessus n’a jamais été un problème et ne m’a jamais donné mauvaise conscience. Le monde est mauvais, brutal et cruel. Si elle avait été maligne, elle serait allée se cacher dans la forêt en attendant qu’on arrive. Elle ne l’a pas été alors tant pis pour elle. D’elle, je me rappel surtout ses cheveux jaunes, sa poitrine bien fournie et le fait que, lorsque je l’ai prise, je l’ai fait saigner. Une vierge sans doute.
Peu importe. Disons simplement que j’ai pris un peu d’avance sur le droit de Première Nuit.
Nous avons ensuite prélevé le juste impôt que nous devait ce village. Quelques sacs et quelques poules. Une vraie misère. C’était presque risible. Tout ce merdier pour si peu ? Il n’était même pas sûr que le gain couvre les coûts de cette expédition punitive. Mais au fond, peu importait. L’autorité de Crakehall ne pouvait pas être remise en question sur ces terres. Puis, nous avons pendu à des arbres ceux qui avaient encore tenté de résisté, rassemblé les survivants et, après nous être assuré de nommer un nouvel échevin qui saurait obéir aux ordres de Crakehall, nous sommes repartis.
Ce n’était guère une expérience glorieuse. Tailler des paysans peut se révéler dangereux, mais ce n’est surement pas glorieux. J’ai eu par la suite l’occasion de m’illustrer dans d’autres combats. Quelques escarmouches avec les bieffois et surtout avec ces saletés de Fer-nés. C’est après un combat difficile contre les pillards de l’archipel que mon père me fit mettre un genou en terre afin de m’adouber chevalier.
J’avais vingt et une années lorsque Jordane m’a appelé à Castral Roc. Elle avait besoin d’hommes de confiances autour d’elle. Et même si nous n’avons pas toujours été d’accord, elle misait sur ma fidélité et sur le lien du sang qui nous unissait pour que je lui apporte mon aide. Et elle a bien fait. Je ne sais quel genre d’homme mise contre sa famille, mais je ne fais en aucune façon partit de ceux-là. Je me suis donc mis au travail avec un rôle de conseiller alors mineur au service de ma sœur.
Mais je dois dire que je suis ambitieux et que cette tâche de subalterne ne me convenait guère. Peut-être que dans une autre vie, si ma sœur n’était pas reine, je rêverais de devenir Roi de l’Ouest. Mais dans celle-là, la place de Premier Conseiller me suffirait.
J’ai donc mis en place un plan afin d’évincer celui qui alors occupait cette place. Cela peut s’apparenter à de la trahison, j’en conviens. Moi je préfère parler de sélection naturelle. En cas d’échec, cela aurait été assez mal pour mes fesses et  c’était tout à fait normal. En cas de réussite, eh bien, on se sera alors débarrasser d’un incompétent notoire qui n’aura rien vu venir de ces manœuvres pour mettre à la place celui qui aurait réussi à le tromper. A la guerre comme au conseil, les faibles n’ont pas leur place.
Il m’a fallu trois ans pour parvenir à rassembler les partisans et les ‘‘preuves’’ que cet important marchant de Port Lannis se servait sans vergogne dans les caisses. Vrai ou pas ? Aucune importance. Je me suis juste contenté de l’écraser comme un insecte. Il a décidé de prendre le Noir et a dut engraisser je ne sais quel saloperies Au-delà du Mur à l’heure qu’il est. Bon débarras. Et moi, je suis devenu Premier Conseiller de l’Ouest dans une époque bien trouble. Chenu et Targaryen se taillent entre eux et voilà qu’au sud, un incident a lieu avec le Bief et que les Clegane hurlent à qui veux l’entendre que les Gardener ont assassiné des envoyés de la couronne.
Honnêtement, je n’y crois pas des masses. Je n’ai pas de preuves, mais je soupçonne ces morts précoces d’être le fait des Clegane. Assassiner nos envoyés semble trop… incohérent, pour le Bief. Quoi qu’il en soit, il faudra tirer cette affaire au clair.

       
 


       
Les affiliations



       


       
Jordane Lannister
       
Je suis le premier conseiller de la Reine de l’Ouest, mais également son frère. Certes, c’est elle qui est l’aînée et d’un certain nombre d’années, mais cela ne m’empêche pas de me chamailler avec elle lorsque nous sommes dans le privé. Pourtant, pour tout ce que je peux approuver ou remettre en doute ses décisions dans la chambre du conseil, elle peut me faire confiance. Elle est de mon sang, ses enfants sont de ma famille. J’aurais pu devenir un envieux, développer pour elle une jalousie maladive par rapport à l’attention que nos parents lui accordait. Mais baste. C’est là réflexion de donzelle et je n’en ai que faire. Si cela eut un effet sur moi et me rendit jaloux, il y a longtemps que cela est passé. J’aurais vraiment aimé plus côtoyer mes parents et avoir plus leur attention. Mais ruminer ne change rien au passé.
       

       © Torben
Arthur Crakehall
       
Je ne cautionne pas le chemin de vie qu’a choisi mon frère. Pour moi, il se fourvoie et il aurait dut suivre mes pas, engendrer des héritiers, tenir une forteresse, se battre pour l’Ouest et faire bouffer leurs merdes aux Bieffois et aux Fer-nés. Mais il a choisi de prendre la chaîne de mestre. Je lui en aie voulut pendant pas mal de temps d’agir de la sorte. Pourquoi par les putains de sept enfers aller se mettre une chaîne autour du cou ? Je ne l’ai pas fait et cela ne m’empêche en rien de lire des livres. Enfin bref. Au final, je n’ai pas le pouvoir de le faire changer d’avis. Il a suivi sa propre voix et c’est aussi bien ainsi. Mieux vaut qu’il soit un grand et respectable mestre qu’un châtelain des plus médiocre. Nous entretenons une correspondance assez dense et régulière. Il faut bien rester en contact avec sa famille non ? Et lui me raconte ce qu’il fait pendant ses voyages et de son apprentissage de mestre. Ce qu’il fait et bien sur ce qu’il voit. Surtout ce qu’il voit en fait.
       

       © Torben

       


Dernière édition par Rickard Crakehall le Dim 9 Oct - 16:22, édité 5 fois
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rickard Crakehall   Rickard Crakehall EmptyDim 25 Sep - 15:19

Oh un beau-tonton *sbaff*

Bienvenue à toi et bon courage pour ta fiche ^^


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Gareth Kenning

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Capitaine de la Maison du Roi
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Gareth Kenning
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 5066
Membre du mois : 14
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur
Rickard Crakehall Kennin11
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rickard Crakehall   Rickard Crakehall EmptyDim 25 Sep - 16:30

Bienvenue Ricky !
Bon courage pour la rédaction de ta fiche ! Rickard Crakehall 66076523
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rickard Crakehall   Rickard Crakehall EmptyDim 25 Sep - 17:23

Bienvenue parmi nous !

Bon courage pour ta fiche et n'hésite pas si besoin Rickard Crakehall 2896906054
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rickard Crakehall   Rickard Crakehall EmptyDim 25 Sep - 22:58

bienvenue sur le forum !




~~~
Soothsayer, can you save them?
Can you see the streets in blood?
The remnants of your name?
Soothsayer, can you save them?
Soothsayer, let these words set you free
And now, give this leave and come away with me

~~~


Spoiler:
 
Torrhen Braenaryon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 38 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 30839
Membre du mois : 95
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
http://after-my-fate.forumactif.com/ En ligne
MessageSujet: Re: Rickard Crakehall   Rickard Crakehall EmptyLun 26 Sep - 7:31

Oh un Rickard ! Bienvenue o/
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rickard Crakehall   Rickard Crakehall EmptyLun 26 Sep - 8:53

Bienvenue Officiellement (ici Taïna) What a Face Bon courage pour ta fichounette Rickard Crakehall 1484214221
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rickard Crakehall   Rickard Crakehall EmptyLun 26 Sep - 13:42

Bienvenue à toi et bon courage pour ta fiche!!
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rickard Crakehall   Rickard Crakehall EmptyLun 26 Sep - 19:04

Bienvenue a toi l'ami !
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rickard Crakehall   Rickard Crakehall EmptyMer 28 Sep - 15:14

Bienvenue sur le forum et bon courage pour ta fiche ! Rickard Crakehall 1698932253
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rickard Crakehall   Rickard Crakehall EmptyMer 28 Sep - 17:49

Mon oncle Rickard Crakehall 4060037816

Bienvenue en nos contrées Rickard Crakehall 4060037816


Hear us Roar

The real happy endings come after a story with lots of ups and downs...

Rickard Crakehall Meg_toto
Megara Lannister

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse du Roc
Âge du Personnage: 18 printemps
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Megara Lannister
Messages : 3326
Membre du mois : 0
Célébrité : Tamsin Egerton
Maison : Lannister
Caractère : Ambitieuse ♦ Naïve ♦ Attentive et vive d'esprit ♦ Nymphomane ♦ Curieuse ♦ Secrète ♦ Loyale ♦ Méfiante ♦ Généreuse
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rickard Crakehall   Rickard Crakehall EmptyMer 28 Sep - 20:12

Merci à toutes et toutes pour votre acceuil sur le forum Smile

J'espère vous recroiser bientôt en tapotant ^^
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rickard Crakehall   Rickard Crakehall EmptySam 1 Oct - 15:44

Où en es-tu Rickard?




~~~
Soothsayer, can you save them?
Can you see the streets in blood?
The remnants of your name?
Soothsayer, can you save them?
Soothsayer, let these words set you free
And now, give this leave and come away with me

~~~


Spoiler:
 
Torrhen Braenaryon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 38 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 30839
Membre du mois : 95
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
http://after-my-fate.forumactif.com/ En ligne
MessageSujet: Re: Rickard Crakehall   Rickard Crakehall EmptyMer 5 Oct - 8:54

Coucou. Désolé, je n'avais pas vu ce message.

Je retravaille mon histoire pour qu'elle me convienne. Elle devrait arriver bientôt. C'est tout ce qui manque normalement.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rickard Crakehall   Rickard Crakehall EmptyMer 5 Oct - 9:20

D'accord, tiens nous au courant!




~~~
Soothsayer, can you save them?
Can you see the streets in blood?
The remnants of your name?
Soothsayer, can you save them?
Soothsayer, let these words set you free
And now, give this leave and come away with me

~~~


Spoiler:
 
Torrhen Braenaryon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 38 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 30839
Membre du mois : 95
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
http://after-my-fate.forumactif.com/ En ligne
MessageSujet: Re: Rickard Crakehall   Rickard Crakehall EmptyDim 9 Oct - 13:16

Me voilà !


- Tu as laissé "Main du Roi" dans ta fiche d'identité (quand on passe sur ton ava); on avait discuté pour que tu en changes :p
- Tu n'as pas ajouté le crédit de ton avatar au même endroit ^^
- Le Conflans a déjà été "libéré" des Durrandon par les Hoare il y a des décennies; aujourd'hui Harren cherche surtout à accroître sa mainmise sur la région de la Néra, contestée par les Durrandon et les Targaryen
- Si on demande de répondre en quelques lignes aux questions, c'est pas pour vous embêter, mais pour être bien certains de la compréhension des joueurs de la situation.
- Il y a des fautes d'orthographe, de conjugaison et d'accords que je te demanderais de corriger dans ta fiche, une bonne relecture pourrait t'aider ^^




~~~
Soothsayer, can you save them?
Can you see the streets in blood?
The remnants of your name?
Soothsayer, can you save them?
Soothsayer, let these words set you free
And now, give this leave and come away with me

~~~


Spoiler:
 
Torrhen Braenaryon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 38 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 30839
Membre du mois : 95
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
http://after-my-fate.forumactif.com/ En ligne
MessageSujet: Re: Rickard Crakehall   Rickard Crakehall EmptyDim 9 Oct - 16:25

Petites erreurs et imprécisions de ma part corrigée grand manitou Smile

J'espère que mes corrections iront bien. Smile
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rickard Crakehall   Rickard Crakehall EmptyDim 9 Oct - 16:49





Félicitation tu es validé(e) !



Savais-tu qu'un jour, il a perdu son alliance et que depuis, c'est le bordel dans la terre du milieu? Arhem excuses-moi, mais c'est que... C'est mon idole !
BREF !
Toutes nos félicitations !



Car oui, te voilà validé ! La classe hein ! Mais ne te repose pas sur tes lauriers trop vite, aussi confortables soient-ils, car il y reste encore quelques lieux à visiter, et dans lesquels tu dois poster. Nous t'avons fait une petite liste ci-dessous qui n'est pas exhaustive, mais qui t'indique les sujets les plus importants que tu dois aller voir absolument.

Les démarches post-Validation ▪



Favoriser son intégration ▪



Connaître en profondeur Torrhen, Sharra et Deria le background du forum ▪

© Crédit dyxie
Le Cyvosse
Le Cyvosse
Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again.
Messages : 13003
Membre du mois : 2668
Revenir en haut Aller en bas
https://bloody-crown.forumactif.org
MessageSujet: Re: Rickard Crakehall   Rickard Crakehall Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Rickard Crakehall
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Chroniques de l'ère de luttes :: Présentations des personnages :: Les fiches validées :: Fiches validées des membres disparus-
Sauter vers: