Tumblr  Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

On highway to hell [Tour V - Terminé]
MessageSujet: On highway to hell [Tour V - Terminé]    On highway to hell [Tour V - Terminé] EmptyMer 18 Juil - 20:27


ON HIGHWAY TO HELL
NELYA & ELEANOR
Les gouttes perlaient sur son front. Elle sentait son souffle s’accélérer par moment et l’angoisse montait en elle. Les balancements du carrosse lui donnaient la nausée. Le bruit des sabots des soldats résonnait dans sa tête. Eléanor avait connu des jours meilleurs. Cela faisait maintenant plusieurs jours qu’elle était partie de Vivesaigues, le château qui l’avait vu naître, le fief des Tully. Sa contrée qu’elle ne reverrait que dans longtemps. Elle avait parfaitement le droit d’y retourner mais Eléanor portait en elle l’héritier du Nord et la grossesse était éprouvante. Elle allait bien jusqu’à présent mais le voyage s’annonçait rude. Le froid commençait à tomber sur le Nord et plus ils se rapprochaient de Winterfell, plus les températures diminueraient.

Eléanor contemplait les paysages du Conflans de la fenêtre de son carrosse. Elle faisait ses adieux. Mais une crainte plus forte saisissait la jeune Reine du Nord. Lors du dernier arrêt qu’ils avaient fait afin qu’elle puisse se soulager, elle avait remarqué du sang dans ses sous-vêtements. Angoissée, elle craignait le pire. Et si elle perdait le bébé ? Sa position de Reine était bien précaire et nul doute que les Nordiens ne verraient pas tous d’un bon œil son accession au trône. Elle était une étrangère, aux coutumes étranges et au comportement un peu trop jovial pour le peuple froid du Nord.

Mais cette méfiance n’était rien en comparaison de ce qu’ils ressentiraient si elle perdait l’héritier de Winterfell. Elle serait critiquée dans tout le Royaume et cela confirmerait les craintes des plus superstitieux d’entre eux qui jugeraient peut-être que les anciens dieux punissaient cette union. Eléanor tentait de garder contenance. Elle s’était ouverte de son état à sa dame de compagnie et amie la plus proche, Cordelia, qui partait avec elle pour le Nord. Son amie avait été d’une aide précieuse, lui enjoignant de ne pas s’angoisser, ce qui risquerait de précipiter les événements qu’Eléanor voulait à tout prix éviter. Eléanor avait ordonné qu’on ralentisse le pas. Elle serait rassurée une fois arrivée à Winterfell de se faire examiner par une sage-femme mais elle devait se ménager durant le voyage qui promettait encore d’être long.

Son regard s’attarda sur Nelya Omble. Elle faisait partie de sa suite, rejoignant elle aussi Winterfell. Elle avait une place dans son carrosse, suffisamment spacieux pour cela. Eléanor ne connaissait nullement la jeune femme. Elle était bien sûr présente lors du mariage royal mais la jeune Reine avait été présenté à tellement de monde en si peu de temps qu’elle en avait encore le tournis. Elle adressa un sourire à son hôte.

Parlez-moi de vous, si cela ne vous dérange pas. Je n’ai pas le plaisir de bien vous connaître, malgré que nous ayons été présenté au mariage.                
code by bat'phanie


LONG LIVE THE QUEEN  
Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression, c'est nos vies ©️ okinnel.


Dernière édition par Eléanor Stark le Mer 1 Mai - 15:16, édité 1 fois
Eléanor Stark

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine du Nord, épouse de sa Majesté Jon Stark, fille de Lyham Tully, Suzerain du Conflans Libre
Âge du Personnage: 15 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
L'hiver vient
Messages : 250
Membre du mois : 26
Célébrité : Sophie Turner
Maison : Stark, née Tully
L'hiver vient
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
MessageSujet: Re: On highway to hell [Tour V - Terminé]    On highway to hell [Tour V - Terminé] EmptyVen 24 Aoû - 21:21

Les épaules droites et la tête relevée, j’observe sans réellement le voir le paysage qui défile sous mes yeux. J’entends sans les écouter les piaillements des jeunes femmes à mes côtés dans le carrosse. Et je remercie les Dieux de ne jamais avoir été aussi réellement naïve… Privilégiée ? Je ne sais trop. Sans doute oui, étant donné que je voyage en compagnie de la toute jeune reine du Nord. De là à dire que j’en suis heureuse… Quitter l’effervescence de Vivesaigues, le monde et le brouhaha incessant, ne me réjouit guère. Certes, dans un climat difficile comme celui-là, je devrais être heureuse de m’éloigner des zones de conflits, mais je sais fort bien que ce ne sera pas plus sûr à l’intérieur des terres. Au contraire même si l’on considère le nombre de soldats encore en place… Y en a-t-il encore seulement ? Sans parler que retourner dans le Nord, c’est devoir affronter encore plus clairement la situation des miens… même si elle est éloignée, c’est devoir accepter encore plus clairement le sort de mon île et de ma famille…
Du coup, forcément, l’idée de me retrouver coincée à Winterfell, entourée d’enfants et d’écervelées, ne me séduit pas des masses. Oh, je sais bien, il y a aura aussi quelques nobles dames et damoiseaux, mais cela sera-t-il suffisant ? J’en doute. Pourquoi rentrer dans ces conditions ? Parce que dans ces enfants, il y a les miens justement, et qu’ils m’ont bien trop manqués. Je souris à l’idée de les revoir, mon cœur se serrant quand je songe que cela fait des mois que je ne les ai vus. Je n’étais pas là pour les consoler quand ils ont dû apprendre pour leur grand-mère, je n’étais pas là les rassurer concernant la multitude d’histoires et de batailles dont ils ont dû entendre parler. Mais d’un autre côté, être avec eux aurait impliqué de laisser Benjen encore plus longtemps seul, même si je sais bien évidemment qu’il n’a plus vraiment besoin de moi. Il va falloir que je leur explique pour mon remariage aussi, même si cela ne posera pas trop de soucis je pense, ils sont loin d’être idiots fort heureusement.

Je tourne la tête, les sourcils levés, alors que je sens l’attention de la reine se poser sur moi. Je ne sais trop que penser d’elle, n’ayant guère eu l’occasion de lui parler. Oui, nous voyageons ensemble, oui, je suis aimable et souriante, mais elle a ses dames de compagnie et cela me convient tout à fait. Malgré tout, je lui souris doucement en entendant sa demande. Elle a l’air tellement jeune et candide…

« Vous aviez bien mieux à faire que d’apprendre à connaître chacune des personnes présentes. Vous aurez bien assez de temps pour apprendre l’histoire et les grandes familles du Nord… » Je penche la tête sur le côté, une légère moue sur le visage. « Je crains que cela ne soit très passionnant Majesté, mais soit. » J’inspire et mon sourire se fane un peu. « Je suis née sur une île à l’ouest du royaume, l’île aux Ours… Qui a tristement fait parler d’elle dernièrement, ma famille… C’est le territoire de la famille Mormont depuis aussi loin que remonte mémoire d’hommes… Une île sauvage et magnifique. La famille royale venait régulièrement y séjourner lors de ma jeunesse, mes frères et moi-même avons eu l’honneur de devenir amis avec l’Empereur et ses frères à l’époque. J’ai ensuite épousé un homme bon et généreux, Lord Corbois, parti bien trop tôt… Mais j’ai eu la chance d’avoir trois merveilleux enfants avant sa disparition. Mon aîné doit avoir votre âge, il se bat aux côtés du Roi votre époux… Mes deux plus jeunes sont sous la garde du Prince Walton à Winterfell. Il me tarde de les revoir… » J’ai un sourire et secoue la tête. « Que dire de plus… Oh, j’ai eu le privilège d’être de nouveau uni à un homme formidable il y a peu, comme vous le savez. J’ai encore du mal à m’habituer à mon nouveau nom, je me retournerai plus facilement si vous m’appelez Lady Corbois que Lady Omble, mais ne le répétez surtout pas. »

Je lui offre un sourire de connivence, me faisant amusée, parfaitement à mon aise au milieu de ces embellissements idiots et dans mon rôle de Lady du Nord, souriante et douce. Je la  fixe et me fait inquiète.

« Puis-je vous demander comment vous allez Altesse ? Cela doit être plus qu’éprouvant pour vous… »


La norme est ennuyeuse. Les folies sont les seules choses que l'on ne regrette jamais.

Spoiler:
 
Nelya Omble

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady de la Maison Corbois
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Messages : 544
Membre du mois : 8
Célébrité : Morena Baccarin
Maison : Omble / Corbois
Caractère : Exubérante –manipulatrice – égoïste – hédoniste – affranchie – superficielle – intelligente – arrogante – sûre d'elle – ambitieuse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: On highway to hell [Tour V - Terminé]    On highway to hell [Tour V - Terminé] EmptyLun 27 Aoû - 19:43


ON HIGHWAY TO HELL
NELYA & ELEANOR
Cette jeune femme lui paraissait étrange. Elle avait un visage sévère, malgré les sourires qu’elle dispensait de droite et de gauche. Eléanor était curieuse des gens, elle avait tendance à être quelqu’un de sociable. Et sous ses dehors naïfs, elle n’était pas si innocente et oie blanche qu’elle paraissait l’être. Le contact de son époux, aussi bref soit-il, lui avait également appris beaucoup. Ne pas juger trop vite les gens, en bien ou en mal. Eléanor jetait des coups d’œil à cette femme qui semblait à part, à l’écart de la volière pépiante des femmes qui avaient l’honneur de partager le voyage de la nouvelle Reine du Nord dans son nouveau chez-elle. Le port de tête altier, elle semblait absorbée dans la contemplation du paysage. Eléanor avait demandé quelques renseignements sur les femmes qui l’accompagnaient, par délicatesse mais également par curiosité. Elle devait se familiariser au plus vite avec les maisons du Nord, fières et orgueilleuses.
Eléanor n’avait guère l’habitude des minauderies de la cour. Elle était une jeune fille d’une haute maison, certes, mais non d’une maison royale comme celle qu’elle venait d’intégrer. Dès son mariage avec Jon Stark, on avait quémandé son attention, l’avait complimenté et elle s’était retrouvée naturellement au centre de l’attention. Ce serait pareil une fois arrivés à Winterfell, si ce n’est pire. Les dames de compagnie étaient pour la plupart des Conflanaises mais il y avait également des Nordiennes qui semblaient être ses amies depuis toujours. Eléanor ne se faisait aucune illusion. On chercherait à l’attirer dans des filets invisibles, à lui soutirer des privilèges. Elle n’avait aucune amie à la Cour, pour l’heur, mise à part Cordelia.

Nelya Omble tourne la tête à son appel et un sourire fin et délicat éclaire son visage. C’est une femme d’une grande beauté. Elle semble gentille, douce et raffinée. Est-ce une façade ? Eléanor n’a aucun moyen de le savoir. Elle préfère tabler sur sa sincérité. Elle a encore du mal à considérer qu’elle puisse avoir des ennemis parmi les Nordiens.

C’est mon devoir d’apprendre les coutumes du Nord ainsi que de ses grandes familles. J’ai tant de choses à connaître qu’il vaut mieux commencer au plus tôt, vous en conviendrez.

Nelya fit une moue charmante mais Eléanor se chargea de la contredire :

Détrompez-vous, ma chère ! Je suis sûre que je trouverai un intérêt à votre vie.

Elle écouta attentivement l’histoire de dame Omble, anciennement Lady Corbois. Bien sûr, même dans le Conflans, on avait eu vent de ce qui était advenu à l’île aux Ours, une tragédie véritablement. Elle hocha la tête, l’air peiné.

Oui, j’ai entendu ces nouvelles abominables. Je suis vraiment navrée de ce qu’il est arrivé à votre famille. Les horreurs de la guerre nous frappent tous depuis bien trop longtemps. Et nous, pauvres femmes, ne pouvons que pleurer et attendre que les hommes chers à notre cœur nous reviennent… J’ignorai que vous aviez grandi avec mon beau-père ! Racontez-moi, je vous en prie, quel homme était l’Empereur étant jeune ! Il semble si sombre et si austère à présent. A-t-il toujours été ainsi ?

Elle fit une pause avant de répondre :

Oui, j’ai connaissance des prouesses de votre fils… Benjen, c’est bien cela ? Rassurez-vous, ma chère, cela restera entre nous ! Je tâcherai de vous appeler Lady Omble tout de même.

Eléanor sourit à la question de Nelya.

En effet, le voyage est fatiguant, je le reconnais. L’enfant grandit et me prend beaucoup d’énergie. Je ne crois pas m’être sentie jamais autant fatiguée… Vous avez dû connaître cela…                
code by bat'phanie


LONG LIVE THE QUEEN  
Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression, c'est nos vies ©️ okinnel.
Eléanor Stark

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine du Nord, épouse de sa Majesté Jon Stark, fille de Lyham Tully, Suzerain du Conflans Libre
Âge du Personnage: 15 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
L'hiver vient
Messages : 250
Membre du mois : 26
Célébrité : Sophie Turner
Maison : Stark, née Tully
L'hiver vient
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
MessageSujet: Re: On highway to hell [Tour V - Terminé]    On highway to hell [Tour V - Terminé] EmptyMar 11 Sep - 21:26

J’avais tenté, au début du voyage, de discuter avec elles, d’échanger et de participer. Après tout, m’entendre avec la nouvelle reine du Nord ne pouvait être que bénéfique, n’est-ce pas ? Si je pouvais devenir l’une de ses principales alliées, amies ou quelque chose s’en rapprochant, cela ne pourrait être que profitable. Pourtant, leurs bavardages superficiels et incessants avaient eu raison de ma volonté. J’aurais bien le temps et la possibilité de passer du temps et converser avec elle une fois arrivées, non ? Une fois à Winterfell, les distractions seraient bien moindres, malheureusement, et cela laisserait autant de chances de la croiser. Pour le moment, j’aime autant ne pas me perdre en digressions inutiles.

Mais apparemment, la jeune reine en a décidé autrement, ou peut-être s’ennuie-t-elle un peu aussi qui sait… Devrais-je faire comme toutes ces sottes et me plier en quatre pour attirer son attention ? Le fait que ce ne soit pas le cas l’aurait-il offensée ou vexée ? A première vue, je dirais que non. Je lui souris et hoche la tête. Elle a beaucoup à apprendre et à savoir, alors qu’il ne lui reste en vérité pas tant de temps que cela avant d’affronter les familles. Mais elle a de la chance, la plupart d’entre elles seront bien trop occupées par les conflits et leurs morts pour se préoccuper de suite d’avoir une reine étrangère à leur tête. Je la dévisage un instant, mon sourire s’agrandissant un peu. Trouver un intérêt à ma vie. Par les Dieux, dois-je l’en remercier ? Mais je réponds sagement à ses interrogations, remuant de nouveau malgré moi l’ombre tapie dans un coin, avant de la faire taire. J’ai déjà pleuré, seule, et si je ne suis encore parvenue à faire totalement mon deuil, je ne vais pas pour autant fléchir devant quelqu’un, fusse la reine. Je sais assez bien donner le change pour cela.
J’incline la tête, acquiesçant doucement, avant de froncer légèrement les sourcils.

« C’est pourtant une femme, feue ma belle-sœur, qui a fait brûler les navires de ces gueux et les a condamné à mourir sur l’île qu’ils venaient de ravager… Si ce n’était de naissance, Nesryn était une Mormont d’adoption, elle était tout aussi forte et courageuse. » Je souris et laisse échapper un rire, jetant un coup d’œil aux autres demoiselles avant de revenir vers elle et de me pencher un peu, reprenant sur le ton de la confidence. « Vous désirez connaître ses secrets et ses bêtises de jeunesse ? Il n’apprécierait guère que j’en dise trop… » Je souris de nouveau et secoue la tête, avant d’inspirer et de me redresser. « Il n’a pas toujours été ainsi non. Plus jeune, il… il était aussi fougueux, intrépide et insensé que le reste de ses frères. Ils s’entendaient donc tous forts bien avec les miens… Je ne saurais décompter le nombre de soirées qu’ils ont passé à fêter une victoire et à s’en amuser, lui plus que tout autre. » Avec moi, bien souvent. Je soupire et mon regard se perd de nouveau dans la contemplation du paysage. « Malheureusement, la guerre et ses horreurs comme vous le dites si bien se chargent souvent de rattraper les jeunes idiots insouciants. Ses frères ont disparu, l’un après l’autre. Mais il a continué à défendre son royaume et à vouloir toujours faire davantage, trop même sans doute. Il a fini par perdre sa femme. La première, Lady Sygin Stark. Et je crois que cela a fini d’éteindre l’étincelle de joie qui demeurait en lui. Peut-être ne s’est-il jamais remis d’avoir perdu son grand amour, car rien ni personne n’a su le retransformer, pas même l’amour de ses enfants. » Je la regarde de nouveau, souriant doucement. « À subir trop de pertes d’être chers, on finit souvent par préférer l’obscurité. Mais il reste un homme juste. Et un grand Empereur. »

Si cette histoire d’amour et de roi désespéré ne comble pas leur petit cœur de demoiselles… Je retiens un sourire en entendant les soupirs et autres murmures. Qu’est-ce que j’avais dit…

« Benjen oui. Vous voyez, vous connaissez déjà un peu vos leçons.Même si je ne sais si l’on peut véritablement parler de prouesses. En tant que mère, je suis partagée entre la fierté et l’inquiétude de le voir faire des idioties en entendant ce terme. »

Je souris et me fais plus prévenante, plus attentionnée.

« Oui, trois fois donc. Aucune n’a été idéale ou vraiment aisée, mais croyez le ou non, cela reste de magnifiques souvenirs à mes yeux. Les premiers mois sont souvent les plus éreintants, malheureusement pour vous Majesté. Si cela peut vous rassurer, la suite est en général plus facile, si l’on peut dire, moins fatigante, en dehors des dernières semaines. Et puis, surtout, dès lors que vous le sentirez bouger, cette grossesse deviendra bien plus réelle et merveilleuse à vos yeux. »


La norme est ennuyeuse. Les folies sont les seules choses que l'on ne regrette jamais.

Spoiler:
 
Nelya Omble

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady de la Maison Corbois
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Messages : 544
Membre du mois : 8
Célébrité : Morena Baccarin
Maison : Omble / Corbois
Caractère : Exubérante –manipulatrice – égoïste – hédoniste – affranchie – superficielle – intelligente – arrogante – sûre d'elle – ambitieuse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: On highway to hell [Tour V - Terminé]    On highway to hell [Tour V - Terminé] EmptyDim 23 Sep - 14:30


ON HIGHWAY TO HELL
NELYA & ELEANOR
Eléanor était une jeune fille qui aimait les civilités, les discussions badines. C’était sûrement pour cette raison qu’elle avait apprécié la compagnie de Bowen Glover. On pouvait discuter de tout et de rien avec lui. Mais si c’était agréable d’échanger des banalités, la superficialité des femmes qui l’accompagnaient, y compris les Conflanaises, finissait par l’ennuyer, il fallait bien le dire. Seule Cordelia trouvait grâce à ses yeux. Une femme se détachait du lot cependant, il s’agissait de Nelya. Elle avait bien échangé quelques mots au début du voyage avec chacune mais elle avait semblé se lasser et s’était enfermée dans le mutisme. Elle était polie et cordiale quand on lui adressait la parole mais elle ne demandait pas plus d’interaction que cela.

Son absence de volonté d’intégration aurait pu vexer la jeune Reine. Bien au contraire, il n’en était rien. Cela l’intriguait et la poussait à en savoir plus sur cette femme. Elle semblait intelligente et fine d’esprit. La Reine évoque ses pertes, elle espère ne pas avoir été indélicate mais elle a entendu comme tout le monde dans le Royaume ce qui était arrivé à l’Ile aux Ours. La réplique de la jeune femme est relativement cinglante, en ce qui concerne du moins l’implication des femmes. Eléanor sourit.

Vous avez bien raison. Ne jamais sous-estimer une femme. Quand bien même notre place, pour la majorité d’entre nous, n’est pas sur un champ de bataille.

Eléanor ne jugeait pas les Mormont. L’Impératrice, les femmes Mormont et les dorniennes pouvaient s’enorgueillir d’un pouvoir que toutes étaient loin de posséder. Cela ne choquait pas en soi Eléanor qui avait souvent dans son enfance rêver d’être un homme. Elle avait eu un père relativement tolérant et elle avait ainsi pu apprendre à monter à cheval comme un homme et même manier une épée. Mais cela n’avait duré qu’un temps. A la naissance de son frère, elle avait vu ces privilèges s’évanouir au profit de l’apprentissage de la bonne conduite et l’objectif de faire un beau mariage. Se penchant vers elle, Nelya lui chuchota sur le ton de la confidence que l’Empereur n’aimerait pas qu’elle en dise trop. Les autres dames de compagnie semblèrent s’offusquer d’une trop grande proximité de la jeune femme avec sa Reine mais Eléanor sourit.

Il n’en saura rien de ma bouche, vous pouvez en être sûre.

Et Nelya de lui dépeindre le portrait d’un homme qu’elle ne connait pas sous les traits de l’Empereur. Mais ils ont tous été jeunes un jour, aussi improbable que cela puisse paraître pour un homme aussi froid.

Jamais je n’aurai imaginé Torrhen Stark ainsi !

Elle entendait les sous-entendus dans ce que disait Nelya. Si elle avait partagé son enfance et pré-adolescence avec l’Empereur et qu’il était enclin à faire la fête souvent, nul doute qu’ils avaient partagé bien des choses… Un sourire fugace naquit à cette pensée mais la jeune Reine n’en toucha mot. Il était malaisé de poser ce genre de questions.

C’est bien triste… Je ne doute pas que l’Empereur a fait preuve d’un grand courage dans la défense du Nord. Toutes ses pertes expliquent sa noirceur. Mais c’est un homme bon, j’en suis convaincue.

Elle préférait ne pas en dire plus.

Oui, je tente de retenir quels liens unissent les maisons nordiennes et qui est fils de qui. Aussi vite que me permet ma pauvre tête. Vous avez de quoi être fière de lui. A-t-il pris femme déjà ou pas encore ?

Elle lui adressa un sourire avenant.

Je vous remercie de vos paroles bienveillantes mais je n’ai nullement besoin d’être rassurée. Je ne crains pas la souffrance de la grossesse, pas plus que celle de l’enfantement. Je l’ai accepté et m’y suis préparée autant que faire se peut. Je ne devrais plus tarder à le sentir à présent. Comment cela s’est-il passé pour vous ? Les trois grossesses ont été délicates ?
code by bat'phanie


LONG LIVE THE QUEEN  
Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression, c'est nos vies ©️ okinnel.
Eléanor Stark

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine du Nord, épouse de sa Majesté Jon Stark, fille de Lyham Tully, Suzerain du Conflans Libre
Âge du Personnage: 15 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
L'hiver vient
Messages : 250
Membre du mois : 26
Célébrité : Sophie Turner
Maison : Stark, née Tully
L'hiver vient
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
MessageSujet: Re: On highway to hell [Tour V - Terminé]    On highway to hell [Tour V - Terminé] EmptyLun 8 Oct - 21:56

Quand le jeune roi m’avait demandé d’accompagner son épouse à Winterfell, j’avais pris cela comme ce que c’était : une marque de confiance et, sans doute, un honneur. J’avais évidemment envie de rentrer de toute manière, pour revoir enfin ces visages qui me manquaient tant, mais si je pouvais coupler cela avec une demande royale, autant le faire avec le sourire. Et je ne savais encore trop que penser de cette jeune reine. Le roi, même si je ne le connaissais que peu au final, était un nordien, le fils de Torrhen, il n’était pas bien difficile de deviner ses pensées. Mais avec elle, petite noble propulsée reine du jour au lendemain, l’exercice se révélait bien plus difficile. Aimait-elle et s’attendait-elle à être adulée et flagornée ? Cela l’épuisait-il ou la gênait-il ? Sans doute s’ennuyait-elle un peu pour ainsi s’intéresser à moi, qui restait sagement perdue dans mes pensées à m’interroger sur mes enfants ou sur son possible caractère justement.
Je lui retourne son sourire en hochant la tête.

« Vous avez raison Majesté. Mais si place n’était point sur un champ de bataille, elle a tout de même su prendre l’avantage et retourner la situation avec les outils dont elle disposait. Et cela, nous pouvons toutes le faire… Même si cela n’est guère sous notre hégémonie en temps normal il est vrai. »

Après tout, il en avait toujours été ainsi, et si quelques rares exceptions existaient, les femmes demeuraient les gardiennes des foyers et des enfants, alors que les hommes partaient pour protéger le royaume. Et cela me convenait parfaitement quand bien même j’avais appris à me défendre et à combattre un minimum. Mon île avait toujours été le théâtre de combats, ses terres gorgées du sang de nos ennemis… le plus souvent du moins. Et malgré les corbeaux et les rumeurs, je ne savais toujours pas dans quel état réel elle se trouvait. Tout était-il brûlé et détruit ? Restait-il de quoi repartir, restait-il aux Mormont un territoire et des ressources ?
Plus tard ! Pour le moment, je m’amuse sans le montrer des réactions des autres dames. Je ne suis pourtant pas si proches que cela, je ne l’ai pas touché non plus ma foi. Et tant qu’elle ne s’en offusque pas, je n’ai aucune raison de ne pas agir de la sorte. Je lui souris et hoche la tête quand elle me répond. De toute manière, quand bien même cela viendrait-il aux oreilles de Torrhen, je doute qu’il le prenne mal, tout amer qu’il soit devenu. Et vu qu’il n’y a que peu de chances qu’elle lui parle quoi qu’il en soit…

« C’était il y a bien longtemps. Nous étions jeunes, et ses frères étaient encore en vie… Perdre sa famille au fur et à mesure, en peu de temps, transformerait n’importe qui, tout comme combattre sans cesse… Et le poids d’une couronne est parfois bien lourde à porter, peu sont ceux qui s’en rendent réellement compte. » Même elle ne s’en rendait pas encore compte. Sans doute imaginait-elle son avenir, quelques difficultés ou inquiétudes, mais elle était encore tellement loin de ce que cela représentait et impliquait… des sacrifices et des efforts constants à fournir… C’était sans doute pour tout cela qu’une part de moi était heureuse de ne pas en porter, malgré tous les avantages et l’importance que cela peut procurer. Trop de travail et d’implication. Je hoche la tête, sans la contredire aucunement, même si je n’ai guère de doute quant à l’homme qu’est devenu l’Empereur… et le terme bon ne me viendrait nullement pour le décrire. « Oui, comme tous les hommes du Nord, il est courageux et déterminé. Les Stark sont de bons rois qui aiment leur royaume. » Quitte à tout sacrifier pour lui… Mais cela elle le découvrirait bien assez rapidement.

Je lui souris alors que nous enchaînons sur un sujet plus facile, plus évident pour moi. Quoique le reste ne me pose guère de problème non plus. Je secoue doucement la tête.

« Ne soyez pas dure avec vous-même Majesté, il n’est pas évident de devoir tout réapprendre sur un royaume. » Je lui souris, un peu amusée. « Non. Je ne sais s’il n’y pense pas pour le moment, trop occupé à guerroyer qu’il est, ou s’il compte sur moi pour lui trouver une ravissante jeune fille. Sans doute un peu des deux. J’aurais ma foi tout le temps d’y penser une fois arriver à destination. »

Je la dévisage, douce et amène, un léger sourire aux lèvres. Peut-être fait-elle partie de ces femmes qui ne voient en l’enfantement que le bonheur et la joie. Peut-être n’a-t-elle aucune idée des douleurs et complications à venir. Pour ma part, je ne vois pas trop comment on peut s’y préparer sans en connaître véritablement les effets, mais pourquoi pas après tout. Elle a dû écouter sa mère et ses compagnes lui narrer les ravissements et le plaisir de la grossesse et de la maternité, alors qu’elles omettaient sagement les difficultés liées à la grossesse, la souffrance dudit accouchement et la fatigue induite par les enfants. Il est aisé d’oublier tout cela quand on contemple son enfant il est vrai… malgré tout, il est stupide d’imaginer que tout ne sera que douceur et volupté. Je me contente toutefois de lui sourire en hochant la tête.

« Je suis heureuse pour vous que vous vous y soyez préparée, cela vous sera d’une grande aide. Pour ma part… Je n’ai pas réellement eu de difficultés, même si les parturitions ont été assez longues pour m’épuiser, surtout pour la première grossesse, qui a été plus délicate. Sans doute car je n’y étais pas préparée, contrairement à vous. » Ou que c’était long et douloureux, comme la plupart des enfantements. « Mais je dois vous avouer que, parfois, cela me manque. De pouvoir tenir dans mes bras un bébé, de lui sourire et de l’entendre gazouiller… Les enfants grandissent bien trop vite. »

Je la fixe un instant, songeuse, et je penche légèrement la tête sur le côté.

« Aviez-vous déjà eu l’occasion de vous éloigner de votre demeure ? De visiter d’autres royaumes ? Le Nord doit vous sembler bien peu accueillant au vu des dernières histoires et tragédies qui s’y rapportent, n’est-ce pas ? »


La norme est ennuyeuse. Les folies sont les seules choses que l'on ne regrette jamais.

Spoiler:
 
Nelya Omble

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady de la Maison Corbois
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Messages : 544
Membre du mois : 8
Célébrité : Morena Baccarin
Maison : Omble / Corbois
Caractère : Exubérante –manipulatrice – égoïste – hédoniste – affranchie – superficielle – intelligente – arrogante – sûre d'elle – ambitieuse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: On highway to hell [Tour V - Terminé]    On highway to hell [Tour V - Terminé] EmptyVen 2 Nov - 20:27


ON HIGHWAY TO HELL
NELYA & ELEANOR
Eléanor avait appris que c’était Jon lui-même qui avait demandé à Nelya de faire partie du convoi escortant la Reine jusqu’à sa nouvelle patrie. Elle ignorait les raisons qui avaient poussés le Roi à le lui demander expressément et elle en était curieuse. Pendant une fraction de secondes, elle s’était demandé quels types de liens unissaient son époux et cette femme. Non pas qu’elle doute de la loyauté de Jon. Mais Nelya avait bien connu le père de Jon et peut-être étaient-ils proches. Elle connaissait si peu sur le passé de son époux. Peut-être Nelya pouvait-elle lui en apprendre quelques éléments ? Eléanor était jeune et sûrement un peu naïve. Elle ignorait les pensées qui traversaient l’esprit de la jeune femme. Faisait-elle partie des personnes qui la méprisaient, la considéraient comme une arriviste car née dans une famille qui n’était pas appelée à gouverner à l’origine, qui plus est d’anciens ennemis ? Lui laissait-elle le bénéfice du doute ? Eléanor le saurait bien assez vite. En attendant, elle savait qu’elle n’avait que peu d’amis à la Cour Nordienne. On chercherait à s’attirer ses faveurs sûrement mais pas spécialement pour de bonnes raisons.

Bien sûr, nous pouvons toutes le faire… Vous prêchez une convaincue je dois le dire.

Eléanor laissa sa voix en suspens. Elle comptait bien montrer qu’elle ne se laisserait pas faire. Qu’elle n’était plus la jeune fille innocente et naïve qu’elle était à Vivesaigues. Elle devait devenir une Reine et vite. La femme en face d’elle vient d’une île où les femmes se battent et meurent parfois sur le champ de bataille. Cet endroit fait partie des rares exceptions au sein de Westeros, avec les Iles de Fer et Dorne sûrement. La jeune femme était admirative de ces femmes qui pouvaient accéder à autre chose. Enfant, elle avait rêvé de se battre. Avant que son père ne lui raconte en détails une bataille, le sang, l’horreur que cela représentait. Elle avait été impressionnée et choquée, c’était bien loin du romanesque qu’elle imaginait. Mais lorsqu’elle avait vu le dragon de l’Impératrice voler à son secours sur la route vers Haye-Pierre, elle avait été émerveillée et subjuguée.

Si vous sous-entendez que je ne m’en rends pas compte, j’en ai conscience. Je me sais inexpérimentée et n’ayant jamais reçu d’instruction pour assumer cette lourde responsabilité. Quand des hommes et des femmes qui y ont été préparés toute leur vie peinent à la tâche. Mais j’ai la volonté d’apprendre et j’ai le désir profond d’être une bonne soouveraine. Les Tully mettent le devoir au-dessus de tout.

Eléanor n’avait pas goûté le sous-entendu que Nelya avait susurré. La jeune Reine appréciait la franchise, étant d’un naturel direct. Peut-être un peu trop, c’était ce que Jon lui avait d’ailleurs reproché. Elle hocha la tête.

Ils aiment leur royaume beaucoup plus que leur propre famille dit-on parmi les hommes. J’imagine que je m’en apercevrais moi-même assez vite.

Elle avait eu l’occasion d’échanger avec la princesse Jeyne durant la route qui les menaient à Vivesaigues. Elles avaient sympathisé et Eléanor avait appris quelques éléments à peine évoqués mais lourds de sens. Elle se détendit un peu avant de répondre :

Détrompez-vous, je ne suis pas dure, juste lucide envers moi-même. Mais je vous remercie de votre indulgence. Tout le monde ne m’en montrera pas autant dans le Royaume je gage.

Elle ne se faisait aucune illusion. En tant que souverain, on ne faisait jamais l’unanimité auprès de son peuple. Et beaucoup attendaient le faux pas pour lancer l’hallali.

Comme il doit être délicat de faire pareil choix pour votre enfant…

Eléanor a l’impression que son interlocutrice reste sceptique concernant son éventuelle préparation à la naissance. Certes, nombre de jeunes filles entendent parler des joies de la maternité, du ravissement de donner la vie. Et déchantent lourdement le jour de leur propre accouchement. Cependant, la mère d’Eléanor ne lui a rien épargné des détails sur la douleur que cela représente. Aussi, Eléanor s’est-elle préparée à passer le pire moment de sa vie. La réponse de la nordienne est amène mais la jeune Reine a l’impression, peut-être à tort, de déceler de l’ironie. Cette femme semble bien plus tortueuse que ce qu’elle laisse paraître, voilà l’impression qu’Eléanor a d’elle pour le moment.

Il est vrai que de nombreuses mères disent cela. A commencer par la mienne. J’imagine que l’on ne peut s’en rendre compte que lorsqu’on voit son fils partir au combat et qu’il nous semble que c’était hier qu’il gazouillait en mouillant ses langes.

Elle se demanda comment elle réagirait si son fils devait partir loin d’elle. Nul doute que ce serait un déchirement mais Eléanor l’encouragerait toujours à faire son devoir.

Non, je ne me suis guère éloignée de Vivesaigues. Tout au moins suis-je restée dans les limites du Conflans bien sûr. Les guerres qui ont embrasées ma patrie ne sont guère propices aux agréments du voyage. Il est vrai que le Nord me semble encore sombre et froid, un pays d’hommes ténébreux et de récits de morts. Mais je ne doute pas être agréablement surprise lorsque je le connaîtrais mieux.
code by bat'phanie


LONG LIVE THE QUEEN  
Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression, c'est nos vies ©️ okinnel.
Eléanor Stark

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine du Nord, épouse de sa Majesté Jon Stark, fille de Lyham Tully, Suzerain du Conflans Libre
Âge du Personnage: 15 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
L'hiver vient
Messages : 250
Membre du mois : 26
Célébrité : Sophie Turner
Maison : Stark, née Tully
L'hiver vient
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
MessageSujet: Re: On highway to hell [Tour V - Terminé]    On highway to hell [Tour V - Terminé] EmptyLun 3 Déc - 20:59

Un sourire vient ourler mes lèvres tandis que la jeune reine me répond, appuyant mes propos. Quelque part, toute convaincue qu’elle soit, j’espère pour elle qu’elle aura également les outils pour faire face à la meute de loups qui l’attend, quand bien même sont-ils fort occupés pour le moment. Cela lui laissera peut-être le temps de prendre ses marques et d’asseoir quelque peu son autorité, si tant est qu’elle en est une, si tant est qu’elle puisse se permettre d’en avoir une. Car cela sera bien plus difficile qu’une simple bataille, et dépendra fortement de la place que lui laissera véritablement le roi… Enfin, dans le fond, peu m’importe en vérité, j’y trouverai mon compte quoi qu’il se passe pour elle. Je retiens un sourire en l’entendant, et je secoue la tête d’un air désolé.

« Pardonnez-moi Majesté, je ne voulais pas vous offenser. C’était une façon maladroite de montrer mon inquiétude à votre sujet, non pas un jugement à votre encontre. Comme vous le dites, c’est une lourde responsabilité bien difficile à porter. Mais je suis persuadée que vous deviendrez une grande reine. » Le devoir. Sans doute essayera-t-elle véritablement, comme elle le dit si bien, d’apprendre et d’être à la hauteur. Mais ceux qui placent le devoir avant toute chose se font engloutir et dévorer par les responsabilités et le poids de leurs décisions. Torrhen en était tellement l’exemple parfait que ça aurait pu en être risible. J’esquisse un sourire. « Ils placent leur devoir avant tout, en monarque éclairé qu’ils sont, vous devriez vous comprendre, même si cela ne sera pas forcément évident à titre personnel. »

J’incline la tête à ses remerciements avant de la hocher doucement.

« Tout le monde ne comprend pas ce que cela peut représenter de rejoindre un nouveau foyer, sans repère ni entourage familier. » Je hausse une épaule, sans perdre mon sourire. « C’est là le rôle d’une mère. De prendre soin de ses enfants et de leur préparer le meilleur avenir possible. J’ai de la chance de bien connaître les miens, cela doit m’avantager quelque peu je l’avoue. »

Du mois, j’aime à le croire que je les connais davantage que la plupart des autres parents aiment à croire qu’ils connaissent les leurs. Je sais quels sont leurs meilleurs comme leurs pires travers, ce qui est déjà plus que la plupart sans doute. Et la naïveté de la jeune femme qui me fait face me fait quelque peu sourire, même si je ne lui retirerais en rien ses illusions quant à la préparation qu’elle a pu avoir ou concernant ce qu’on a pu lui dire. J’acquiesce de nouveau en soufflant un rire. « C’est exactement cela. On ne voit le temps passer que lorsqu’il est trop tard… Fort heureusement, j’ai encore mes deux plus jeunes que je peux encore materner et choyer. Pour quelque temps encore. » Je laisse filer un soupir. « La situation n’est effectivement guère propice aux voyages, je suis particulièrement bien placée pour le savoir. Mais ils sont parfois nécessaires. » J’ai un mince sourire. « Le Nord est froid, mais il est loin d’être sombre. C’est un royaume de guerre, le rempart contre les sauvageons et ce qui se trouve au-delà du Mur… » Mon regard se perd un instant par la fenêtre. « Mais vous y découvrirez autant de paysages magnifiques que de personnes au cœur chaleureux n’ayez crainte. Il vous volera le vôtre sans même que vous vous en aperceviez. »

Je lui souris doucement. Sinon, cela serait terriblement long et difficile pour elle d’y séjourner. Ce serait terrible, n’est-ce pas ?


Spoiler:
 


La norme est ennuyeuse. Les folies sont les seules choses que l'on ne regrette jamais.

Spoiler:
 
Nelya Omble

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady de la Maison Corbois
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Messages : 544
Membre du mois : 8
Célébrité : Morena Baccarin
Maison : Omble / Corbois
Caractère : Exubérante –manipulatrice – égoïste – hédoniste – affranchie – superficielle – intelligente – arrogante – sûre d'elle – ambitieuse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: On highway to hell [Tour V - Terminé]    On highway to hell [Tour V - Terminé] EmptySam 22 Déc - 23:51


ON HIGHWAY TO HELL
NELYA & ELEANOR
Cette femme la met décidément mal à l’aise. Eléanor ne parvient pas réellement à la cerner et cela la gêne. Elle semble capable de souffler le froid et le chaud en une fraction de seconde. Elle se montre avenante mais son ton de voix laisse percer parfois l’ironie. Evidemment, elles ne se connaissent pas ce qui expliquait peut-être le comportement de Nelya. Le sourire qui ourle les lèvres de la jeune femme a l’air faux. Alors peut-être qu’Eléanor se trompe, mais elle n’a pas l’impression que cette femme ait de l’indulgence envers elle ni envers qui que ce soit d’ailleurs. Eléanor sait qu’elle devra manœuvrer certaines personnes qui ne seront pas toujours des ennemis déclarés mais qui pourraient éventuellement le devenir. Cependant, Eléanor ne pouvait dans sa position se permettre de juger sur une première impression. Etait-elle sincère lorsqu’elle l’assurait qu’elle serait une bonne Reine ?

Il n’y a pas de mal. Vos inquiétudes vous honorent. Je sais que la tâche ne sera pas aisée. De nombreux Nordiens n’auront pas vos scrupules. Je dois marcher dans les traces de Lady Sigyn. L’avez-vous connue ?

Elle avait entendu quelques paroles parmi les Nordiens. La mère de Jon était une femme de grande qualité, une Karstark. Mais elle n’avait pas osé interroger Jon sur ce sujet qu’elle devinait sensible. Nul doute que Nelya saurait lui en dire plus. Eléanor haussa les épaules avec un léger sourire.

On se fait à tout. Cependant, je reste une Tully, même si je suis à présent une Stark. Dans notre devise, la famille passe avant le devoir.

Elle hocha la tête à la remarque de Nelya.

En effet, la perte de repères est sans doute l’élément le plus perturbant. Resterez-vous à Winterfell longtemps une fois arrivés ?

Au vu de la neige qui avait commencé à tomber, nul doute que Nelya privilégierait un peu de repos et la protection de la forteresse des Stark.

Parlez-moi de vos autres enfants. Quels âges ont-ils ? De qui êtes-vous le plus proche ?

Nelya semble se sentir plus proche de ses enfants que la majorité des mères. Qu’est-ce qui lui permet d’affirmer cela ? Eléanor est curieuse de nature. Le fait que Nelya puisse materner ses enfants la laissait grandement sceptique. Elle ne semblait pas être le genre de femme à aimer changer les enfants. Le Mur… Elle en avait déjà entendu parler. Mais ce que dit Nelya la poussa à sourire.

Ce qui se trouve au-delà ? Pardonnez-moi mais ce sont des croyances d’enfant…                  
code by bat'phanie


LONG LIVE THE QUEEN  
Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression, c'est nos vies ©️ okinnel.
Eléanor Stark

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine du Nord, épouse de sa Majesté Jon Stark, fille de Lyham Tully, Suzerain du Conflans Libre
Âge du Personnage: 15 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
L'hiver vient
Messages : 250
Membre du mois : 26
Célébrité : Sophie Turner
Maison : Stark, née Tully
L'hiver vient
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
MessageSujet: Re: On highway to hell [Tour V - Terminé]    On highway to hell [Tour V - Terminé] EmptyMer 23 Jan - 21:18

Elle n’a pas été élevée pour être reine, mais peut-être y parviendra-t-elle malgré les temps troublés… Malgré tout, quand on voit les actes des rois de naissance et les résultats qui en découlent, je ne peux que craindre le pire, mais d’autres se chargeront bien de lui dire.

« L’Empereur est tombé sous son charme alors que ce n’était qu’une demoiselle. Ils ont été heureux, et bien plus encore, je crois, mais cela ne l’a pas empêché de la laisser pour aller combattre. Lady Sigyn Stark était… redoutable. Elle dirigeait Winterfell d’une main de fer, ordonnant en laissant l’impression de faire une faveur. Sa perte a été un coup rude porté au royaume, il n’y a que peu de femmes de son acabit… »

J’esquisse un sourire, omettant soigneusement les rumeurs de disputes et pire qui avaient alors circulées sur le royal couple. Et à les écouter ces rumeurs, non, on ne se fait pas à tout, pas même lorsque l’on est la grande Sigyn Stark. Mais cela, la demoiselle le remarquerait assez vite elle aussi. Sa famille passerait avant à ses yeux, mais qui la ferait passer avant le reste ? Certainement pas Jon pour peu qu’il tienne de son père. Peut-être s’y fera-t-elle, contrairement à tant d’autres. Grand bien lui fasse dans ce cas-là.

« Il faut être capable de s’en détacher pour en créer de nouveaux. Ce n’est pas aisé, mais c’est nécessaire pour ne pas se sentir perdu dans sa propre maison. Et puis, on finit par se faire à tout, il faut juste accepter les choses. Il me faudra aller m’occuper du domaine Corbois en l’absence de mon fils. Son intendant est un homme on ne peut plus capable et j’ai une entière confiance en lui, mais il est toujours bon d’avoir une vue directe sur les affaires… Mais je resterais un moment à Winterfell effectivement, si cela vous agrée. »

Même dans le cas contraire, ayant eu l’autorisation du Roi, mais cela ne fait point de mal que de faire mine de lui demander son avis. J’ai un sourire quand elle enchaîne sur mes enfants.

« Benjen a 16 ans, Lyarra va sur ses 12 ans et Kiran a 9 ans. Je suis assez proche des trois, je pense. Benjen est maintenant bien trop grand pour que je prenne soin de lui, même si j’en ai encore le réflexe, et la situation fait que l’on s’est un peu éloigné…  J’ai sans doute trop tendance à vouloir trop préserver ma fille, mais quelle mère ne le ferait pas ? »

Même si préserver n’est peut-être pas le terme le plus adéquat qui soit, diriger ou prémunir peut-être… Je veille sur eux en résumé. Et contrairement à la jeune femme qui me fait face, jamais, ils n’auraient ce petit sourire arrogant et moqueur en abordant ce sujet. Je la dévisage et mon propre sourire se fait amusé. N’est-elle pas mignonne à vouloir se moquer de choses qu’elle ignore ?

« Ma chère, je vais m’adresser à vous comme une mère à son enfant, et j’espère que vous ne vous en offenserez pas davantage que je ne m’offense de votre plaisanterie. Je vais sans doute vous donner le meilleur conseil qui soit. Ne jamais prendre les croyances d’un peuple en farces et distractions pour enfants. » Mon regard se fait un peu plus dur, malgré mon sourire qui demeure. « Vous êtes dorénavant Reine du Nord. Vous êtes à présent la gardienne de ces croyances d’enfants. Et vous y serez malheureusement confronté que vous y croyez ou non. Le Mur n’a pas été érigé sur sept cents pieds de haut pour protéger le peuple de quelques barbares avides de sang. La Garde de Nuit n’a pas pour objectif de veiller et garder cette frontière pour quelques loups et ours. Il est des choses bien trop effrayantes pour que les étrangers ne les entendent autrement que sous forme de contes, mais il serait bon de ne pas les mésestimer Majesté. »


La norme est ennuyeuse. Les folies sont les seules choses que l'on ne regrette jamais.

Spoiler:
 
Nelya Omble

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady de la Maison Corbois
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Messages : 544
Membre du mois : 8
Célébrité : Morena Baccarin
Maison : Omble / Corbois
Caractère : Exubérante –manipulatrice – égoïste – hédoniste – affranchie – superficielle – intelligente – arrogante – sûre d'elle – ambitieuse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: On highway to hell [Tour V - Terminé]    On highway to hell [Tour V - Terminé] EmptyLun 28 Jan - 23:24


ON HIGHWAY TO HELL
NELYA & ELEANOR
Plus le temps passait et moins cette femme lui plaisait. Eléanor tentait de contenir sa nature impulsive et de faire bonne figure. Elle la mettait mal à l’aise encore une fois. Pour l’heure, elle évoquait Dame Sigyn et faisait son éloge. Eléanor n’était pas sûre de savoir comment prendre sa dernière phrase. Il n’y avait que peu de femmes comme elle… Etait-ce une pique à son endroit ?

Vous me brossez là un portrait d’une femme extraordinaire… Ce n’est guère étonnant que l’Empereur s’en soit épris. Un homme se doit d’aller combattre ses ennemis et ceux de sa patrie… Quel homme serait-il s’il préférait rester aux côtés de son épouse devant la chaleur du foyer ?

Elle avait connu la séparation, son père partant régulièrement au combat. Elle attendait son retour avec une inquiétude renouvelée à chaque départ. C’était le lot des femmes. Le regard d’Eléanor s’égara un bref instant sur le visage de son interlocutrice. Que cachait-elle derrière ses sourires et ses faux-semblants ? Etait-elle sincère ? Difficile de le savoir. Elle devrait aller s’occuper de son domaine, lui disait-elle. La Reine hocha la tête.

En effet, vous serez plus à même de gérer les affaires de votre fils en étant sur place. Vous êtes la bienvenue à Winterfell aussi longtemps qu’il vous plaira, Lady Omble.

L’évocation de ses enfants arracha un sourire à la Nordienne. L’idée de couver davantage sa fille fit sourire à son tour Eléanor. Sa propre mère n’avait pas toujours été tendre à son endroit. Elle l’avait protégé certes, mais cela n’avait pas été sans heurts. A la pensée de sa mère qui avait été victime par deux fois de tentatives de meurtre, le cœur d’Eléanor se serra. Elle musela son inquiétude et resta concentrée sur la jeune femme.

Je suppose qu’une mère doit toujours être plus proche de sa fille et avoir envie de la protéger, c’est bien naturel. Tandis que les garçons échappent toujours à leur mère pour partir au loin, à l’aventure…

Le reste des paroles de Nelya agace Eléanor profondément. Sans vouloir faire de l’autorité pour un oui ou pour un non, elle s’adresse à sa souveraine comme à une enfant. Et la Tully n’aime pas du tout ça.

Je vous sais gré de votre conseil, Dame Omble. Mais je ne suis pas votre enfant et vous n’être pas ma mère. Je suis votre souveraine et si j’ai montré de l’intérêt pour vous, cela n’exclue nullement le respect qui m’est dû. Je respecte le peuple du Nord et ses croyances. Je respecte les Anciens Dieux, qui sont à présent les miens. Le reste, comme vous le dites vous-même n’est que contes. Les contes sont des histoires déformées pour apprendre une morale aux enfants. Je ne les mésestime pas. Mais je n’y crois pas pour autant. Dans le Conflans, certains pêcheurs assurent avoir vu des sirènes remonter le cours de la Ruffurque. Ce n’est pas pour cela que je vais les croire. Et pourtant, ils étaient mon peuple.

Se fermant légèrement, elle détourna la tête, froide comme la glace du Nord.
code by bat'phanie


LONG LIVE THE QUEEN  
Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression, c'est nos vies ©️ okinnel.
Eléanor Stark

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine du Nord, épouse de sa Majesté Jon Stark, fille de Lyham Tully, Suzerain du Conflans Libre
Âge du Personnage: 15 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
L'hiver vient
Messages : 250
Membre du mois : 26
Célébrité : Sophie Turner
Maison : Stark, née Tully
L'hiver vient
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
MessageSujet: Re: On highway to hell [Tour V - Terminé]    On highway to hell [Tour V - Terminé] EmptyJeu 14 Mar - 22:36

Je la fixe et esquisse un sourire, en acquiesçant d’un signe de tête.

« C’était une femme extraordinaire, mais chaque reine est amenée à le devenir je crois. Celles qui n’y parviennent pas sont celles que l’on a oublié. Ou que le peuple a maudit… » Je secoue la tête, les sourcils un peu froncés, avant de reprendre. « C’est une remarque on ne peut plus exacte Majesté. Mais il est un moment où combattre devient l’unique raison de vivre, et les hommes en oublient le reste… Ils se retrouvent démunis dès lors qu’ils n’ont plus d’ennemis à combattre. Mon père faisait partie de ces hommes, comme la majorité des hommes du Nord… »

J’ai un léger sourire désabusé, sachant pertinemment combien cela peut peser sur un couple, quand bien même l’épouse comprend-elle et accepte-t-elle tout cela. J’incline la tête pour la remercier.

« Je vous en remercie Majesté. Mes enfants semblent s’être attachés au domaine royal, sans doute car il recèle encore plus de cachettes et de passages que celui de Corbois. »

Et qu’ils devaient pouvoir esquiver plus aisément les cours des septas c’est certain, sans oublier qu’ils devaient dîner avec le prince Walton, ce qui devait follement les amuser et les ravir. Je laisse échapper un soupir alors que j’acquiesce, mon regard se perdant un peu dans le paysage.

« Les garçons deviennent des guerriers ou des Lords quand il s’agit de nobles. Les filles quant à elles… doivent cumuler un nombre incalculable de fonctions et de capacités, sans en avoir l’air. Une mère s’inquiétera toujours de perdre son fils, tout en sachant qu’elle n’y peut rien. Mais c’est effectivement différent concernant sa fille. Et il est plus facile de la garder un moment près de soi qui plus est. »

Quant à savoir ce qui était le plus difficile des deux, je répondrais les garçons sans hésiter. Quel que soit le caractère de ces derniers. Comme dit, les voir partir et les savoir au combat, sans être en mesure de veiller sur lui, est des plus rageants. Alors que donner aux filles les armes nécessaires à son avenir est bien plus facile. De mon point de vue du moins. D’un autre côté, certaines jeunes filles préfèrent ne rien écouter. Je dévisage celle qui me fait face et se drape dans sa fierté et son tout récent rôle de reine. Je réprime le sourire qui me vient alors qu’elle persiste à parler de contes et histoires, et j’incline sagement la tête, le regard baissé, l’air contrit.

« Pardonnez-moi Majesté. Je ne voulais point vous offenser ou sembler vous manquer de respect. Cela ne se reproduira plus. »

C’est que le chaton essaierait de mordre. Elle n’est sans doute pas de taille à affronter un ours ou un loup, mais c’est un début. Elle est amusante.
Quant au reste, qu’elle ne vienne pas pleurer en hurlant si un snark, un tarasque ou même un ours des neiges montre un jour le bout de son nez… J’espère simplement que je serais alors loin avec mes enfants… Même si j’avoue que je donnerais cher pour voir son expression quand cette petite souveraine se rendra compte que ce ne sont aucunement des contes.


La norme est ennuyeuse. Les folies sont les seules choses que l'on ne regrette jamais.

Spoiler:
 
Nelya Omble

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady de la Maison Corbois
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Messages : 544
Membre du mois : 8
Célébrité : Morena Baccarin
Maison : Omble / Corbois
Caractère : Exubérante –manipulatrice – égoïste – hédoniste – affranchie – superficielle – intelligente – arrogante – sûre d'elle – ambitieuse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: On highway to hell [Tour V - Terminé]    On highway to hell [Tour V - Terminé] EmptyMer 1 Mai - 15:15


ON HIGHWAY TO HELL
NELYA & ELEANOR
Le voyage promettait d’être long jusqu’à Winterfell et Eléanor commençait à se demander si la compagnie de Lady Omble serait si plaisante qu’elle semblait l’être au premier abord. L’air suffisant qu’elle arborait parfois n’était pas spécialement pour plaire à la nouvelle Reine du Nord. Les Nordiens étaient décidément un peuple compliqué…

En effet, ma Dame, les Reines sont dans les mémoires pour leur grandeur ou pour leur cruauté. Les autres tombent dans l’oubli le plus profond. Nous verrons suffisamment tôt dans quelle catégorie je me placerai.

Eléanor hocha la tête un bref instant.

C’est malheureusement dans la nature humaine, je le pense. Les hommes ne sont jamais aussi unis que lorsqu’ils tentent d’éliminer un ennemi commun.

La proposition de la Reine était sincère. Si Lady Omble souhaitait rester à Winterfell, elle n’y voyait aucun inconvénient. Il paraît qu’il fallait garder ses ennemis plus près encore que ses amis. Mais la jeune femme était-elle bien une ennemie ? Difficile de le dire… Elle sourit, amusée.

Peut-être apprendront-ils dans quelques années au Prince les cachettes de Winterfell.

Elle avait effleuré son ventre par réflexe même s’il était inexistant. Les paroles de la Omble rappelèrent des souvenirs à Eléanor.

Oui, jusqu’à ce que la fille se marie et doive quitter les siens pour rejoindre un obscur pays qu’elle ne connaît pas. Alors, la mère aura perdu sa fille au mariage et son fils à la guerre…

Ce n’était que la marche normale des choses et du monde après tout. Mais Eléanor ne pouvait que deviner la peine que cela pouvait générer parmi les familles. Sa mère avait été malheureuse de son départ. Le visage de contrition de lady Omble semblait dissimuler une ombre de sourire mais Eléanor n’en était pas sûre. Elle avait vraiment l’impression que la jeune femme était critique envers elle. Peut-être était-elle susceptible après tout ? Elle répondit seulement :

Fort bien. Je suis lasse. Je vais me reposer quelques instants.

C’était naturellement un congé que la Reine lui donnait, du moins cesserait-elle de lui parler le temps de dormir un peu. Cet échange avait été étrange. Elle se promit de demander des informations à son époux sur cette femme.

[hj : je me suis permise de clôturer, comme ça fait un moment qu’on a ce rp d’ouvert ^^]                    
code by bat'phanie


LONG LIVE THE QUEEN  
Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression, c'est nos vies ©️ okinnel.
Eléanor Stark

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine du Nord, épouse de sa Majesté Jon Stark, fille de Lyham Tully, Suzerain du Conflans Libre
Âge du Personnage: 15 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
L'hiver vient
Messages : 250
Membre du mois : 26
Célébrité : Sophie Turner
Maison : Stark, née Tully
L'hiver vient
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
MessageSujet: Re: On highway to hell [Tour V - Terminé]    On highway to hell [Tour V - Terminé] Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
On highway to hell [Tour V - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Cours Été 2015 Histoire] La Tour Dragospire [Terminé]
» (mission) Alerte à la Tour Chetiflor ! [Terminé]
» Le reflet d'une perle au soleil [Tour I - Terminé]
» Le Grand Banquet [Tour I - Terminé]
» The Storyteller's Dreams [Tour II - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Nord de Westeros :: Le Conflans-
Sauter vers: