Liens utiles
Dernière intrigue
Journal des évènements
Cartes de Westeros
Localisation des persos
FAQ de BC
La parole aux membres
On vote !

Top 1Top 2Top 3



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
And pray for our souls...[Tour V - Terminé]
MessageSujet: And pray for our souls...[Tour V - Terminé]   Dim 22 Oct - 13:30

Les deux mains posées sur mes genoux, je regarde sans vraiment le voir le barral de Vivesaigues. J'avais entendu dire qu'il en restait quelques uns en dehors de Winterfell, mais je ne pensais pas en voir un ici. Les souvenirs se bousculent alors que je me rappelle notre voyage maintenant si lointain dans le Nord. Tant de choses se sont passées en si peu de temps que j'ai parfois un peu le vertige quand j'y repense. Et, quand je vois ce qui nous attend, j'avoue que c'est l'inquiétude qui domine tous les autres sentiments qui peuvent s'entrechoquer dans mon esprit. Je suis heureux à l'idée de bientôt pouvoir revoir Megara mais, au vu de ce que nous avons pu voir et entendre depuis que nous sommes ici, je sais que la paix n'est vraiment plus qu'une illusion que plus personne ne peut se vanter de vouloir préserver, pas même l'Ouest. En cet instant, je suis heureux de ne pas être celui qui doit décider ou dont on attend un avis avisé, voire éclairé. Je me contente de guérir doucement en attendant la venue du Roi en personne, non sans quelque appréhension. Je sais, l'on a eu de cesse de me répéter que je n'aurais de toute façon rien pu faire, je ne peux m'empêcher de penser que j'ai failli à mon devoir. Et cette pensée surplombe tout le reste, plus encore que les dangers qui nous attendent dans les semaines et mois à venir.

J'ai un bref regard à la missive que j'ai commencé sans jamais la finir à l'attention de Meg, incapable que j'étais de trouver les mots pour la rassurer ou pour lui dire tout ce que j'ai à l'esprit. J'ai hâte de la retrouver pour parler, en espérant qu'il en est de même pour elle. Je ne pensais pas que le manque se ferait aussi vivace, alors que nous ne sommes pas mariés depuis si longtemps. Et je me demande si son ventre s'est arrondi, si elle va bien, si le chaton veille bien sur elle. A cette pensée, je sens mes mâchoires se contracter et je suis soulagé de sentir une présence derrière moi. J'ai un regard surpris alors que je reconnais la silhouette de la Princesse mais je lui adresse un sourire sincère, quand bien même flotte la pensée de Lynara tout autour d'elle, comme toujours. Je me décale un peu pour lui laisser de la place sur le banc, avisant qu'elle est toute seule et je souffle, d'un ton pensif. "Je me serais bien levé pour me complaire à l'étiquette votre Altesse, mais j'ai peur de manquer quelque peu d'adresse et de trébucher. Ma jambe est un peu raide aujourd'hui." Je hoche cependant la tête à son attention. Je ne suis pas en général à cheval sur ce genre de convenance et elle le sait tout aussi bien que moi. Mais, en public ou quand nous sommes non loin d'une Cour quelconque, j'essaie de jouer le jeu aussi bien que possible. Mon regard s'attarde un instant sur sa silhouette et je reprends, toujours sur le même ton. "Il va bientôt être temps de retourner au Roc. Cela va bientôt commencer à se voir. Non que vous ayez grossi, je n'oserais pas faire preuve de tant d'audace, mais votre robe est moins près du corps que d'ordinaire. Je me trompe ?"

Il est probable que je prenne un coup dans l'épaule à mes propos. Fort heureusement, nulle épée en bois à l'horizon. La leçon m'a suffi une fois, même si nous avons continué, dès que nous en avons eu l'occasion, nos entrainements. Cela ne lui permettra pas de se sortir d'un réel guêpier, mais la confiance qu'elle a pu gagner lors de nos petits échanges ne pourra que lui être utile.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Capitaine de la Maison du Roi
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 2527
Membre du mois : 40
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And pray for our souls...[Tour V - Terminé]   Dim 29 Oct - 20:08

Quel violent sentiment de nostalgie alors que j'avisais le barral de Vivesaigues. Cela me transportait immanquablement jusqu'à Winterfell. Cela me rappelait ces confessions de mon père aux Dieux avec la lune comme seule témoin, son chagrin face à la perte de son épouse. Le Nord me manquait, mon enfance me manquait. Celle que j'avais été, insouciante, malgré les responsabilités qui avaient été les miennes à la mort de Mère me manquait. Tout avait changé et ce n'était malheureusement pas pour le mieux. J'étais Nordienne... Mais au fil des jours, des semaines, passées ici, j'en étais arrivée à douter, alors qu'on me mettait face à celle que j'étais devenue, à cette famille que j'avais rejointe, dont les valeurs étaient bien trop éloignées de celles du Nord. J'étais l'étrangère dans l'Ouest... Et j'avais désormais l'impression d'être également l'étrangère parmi le Nord. Quelle était ma place ? Où se situait mon devoir ?

Le roi Loren ne tarderait plus à venir nous récupérer. Je savais que les tractations avaient été houleuses avec mon père et le nouveau roi du Conflans Libre, qui allait devenir sous peu le beau-père de Jon. Petite famille du Conflans qui se voyait désormais propulsée dans une royauté offerte en échange de loyauté. Eléonore devenait princesse du Conflans libre. Et serait bientôt reine du Nord. Elle allait devenir la Dame de Winterfell, place qui était la mienne depuis mes 8 ans. Et j'en étais attristée, autant que jalouse, alors même que c'était totalement ridicule. J'avais pu revoir les hommes chers à mon cœur... Père, Jon, Bowen. Et j'avais été accueillie de diverses manières. J'avais été déçue, trahie. J'étais tombée de haut. Ma joie avait été ternie par les reproches et j'en étais même venue à regretter d'être venue jusqu'ici. Cela avait engendré plus de problèmes que de solutions.

J'avais échoué à négocier.

J'avais échoué à retrouver l'amour des miens.

Mais... Au moins avais-je été présente auprès de mon père gravement blessé. Quel tourment que de le voir dans cet état, me rappelant encore une fois qu'il mourrait un jour. Chaque fois qu'il était blessé était plus grave. Et il était de moins en moins jeune et vigoureux. Allait-il ressortir de cette épreuve diminué ? Voilà bien quelque chose qu'il ne supporterait pas... Et dans toute cette tourmente, mon enfant grandissait en mon sein, prenant de plus en plus de place, alors que mes tenues se faisaient de plus en plus larges et moins cintrées. Cela ne passerait bientôt plus inaperçu. Il était temps de rentrer. Mais je devais marier mon frère avant de retrouver mon époux. Il me manquait terriblement. Ici, je ne pouvais guère confier mes tourments à quoique ce soit sans être taxée de traîtresse... Je devais être forte, digne fille du Nord et épouse de l'Ouest. Mais parfois... je voulais simplement pleurer. Lynara... Sur son épaule, j'aurai pu me reposer. Alors même qu'elle devait elle aussi pleurer les siens, tombés au combat.

J'avançai au sein du barral, avant de reconnaître Gareth. Son sourire m'encouragea à le rejoindre. J'avais hésité. Pour être seule et pleurer tout mon saoul. Mais pas cette fois encore. « Il n'est nul besoin de manières entre nous, il n'est aucun public pour nous blâmer. » Nous étions seuls. Je pris place à ses côtés, alors qu'il faisait remarquer que ma grossesse devenait difficile à cacher. « Vous faites bien de ne point vous montrer offensant, c'est là un sujet délicat pour une femme. Je suis ravie de constater que vous prenez un peu de plomb dans la tête. » Je plaisantais, mais mon sourire n'égayait pas mon regard. Je le baissai sur mon ventre et le caressai doucement, plaquant le tissu dessus et révélant cet arrondi caractéristique. J'étais fatiguée. Par la grossesse. Par les soucis. Par les veillées auprès de mon père. « Quand je suis partie, c'était comme si cet enfant n'était pas là... Quand je reviendrai, ce sera évident. Lyman me trouvait désirable auparavant... Et si ce n'était plus le cas ? S'il se trouvait quelques maîtresses pour satisfaire ses besoins ? Il ne l'a jamais fait jusque là et je le pense honnête mais... c'est un homme. Comme vous. » Et Gareth n'était pas le plus fidèle qui soit envers Megara. Qui ne l'était pas davantage au vu de sa maladie. Je ne souhaitais pas l'accuser, mais cela m'angoissait terriblement. « Craignez-vous de voir Megara et que sa silhouette alourdie rende terriblement réelle votre future paternité ? »



   
Lannistark
The heart of a wolf and the soul of a lioness.
I'm scared and I'm brave, or somewhere between the two. I'm beautifully strong, and tragically confused. (by anaëlle)
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Née Princesse du Nord, devenue Princesse de l'Ouest
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Wolf Princess
Messages : 2249
Membre du mois : 31
Célébrité : Adelaïde Kane
Maison : Stark
Caractère : Sincère – Indépendante - Loyale - Aimante - Obstinée - Maternante - Patiente
Wolf Princess
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And pray for our souls...[Tour V - Terminé]   Sam 4 Nov - 12:35

Je me demande ce que Jeyne peut bien penser de tout cela. De cet Empire, de la façon dont les choses évoluent entre l'Ouest et sa patrie natale. A sa place, je me sentirais des plus tiraillé sans bien savoir comment réagir. Je sais qu'elle est forte mais je sais à quel point son attachement pour les Stark est sincère. Et visiblement, du peu que j'ai pu en voir, l'accueil n'a pas été des plus chaleureux. Je ne sais ce qui s'est dit en privé mais il n'est pas difficile de voir son regard voilà de tristesse et la fatigue qui se dessine sur ses traits. Je pourrais mettre cela sur le compte de la grossesse mais j'ai tout de même un doute, étant plus observateur que j'aime à le faire croire.

Impossible de ne pas voir son hésitation quand je lui dis de se joindre à moi. Pourtant, elle vient, alors que je me demande si elle n'aurait pas préféré être seule. C'est pour ça que je suis venu là après tout, pour laisser de côté le masque que je suis supposé porter jusqu'à notre retour au Roc. J'ai un sourire à ses propos, hochant doucement la tête avant de laisser échapper un rire. "A croire que me prendre des coups m'aide à devenir intelligent. Il faudra que je m'en souvienne à l'avenir." Je baisse les yeux, fixant son ventre qu'elle met brusquement en valeur avant de froncer les sourcils à toutes ses interrogations. "Je… vous ne deviez pas vous fier à mon comportement pour le comparer à celui d'autres hommes." Je n'ai jamais été un modèle de vertu et j'ai encore du mal à associer la fidélité du corps à celle des sentiments que je peux ressentir pour Meg. Mais je serais bien incapable de trouver les mots pour en parler, surtout à Jeyne qui n'approuve guère mon comportement. J'ai un silence avant de souffler, la mine pensive. "Je me souviens de la première fois où j'ai vu un barral. C'était à Winterfell. Avec Lynara. Elle serait de bien meilleure compagnie que moi en ce moment je crois. Ne serait-ce que pour trouver des mots plus pertinents que les miens. Mais je vais essayer." J'inspire doucement, frottant ma jambe douloureuse avec une grimace. "Comme je vous l'ai dit, je ne suis pas une référence. J'ai … toujours dissocié les relations charnelles du reste. Je ne dis pas que c'est une bonne ou une mauvaise chose ou que certains récents évènements ne me font pas revoir ma copie, je ne vais pas me fustiger moi-même et ce n'est pas vraiment le sujet. Mais je sais que Lyman n'a jamais été comme ça. Et qu'il n'y a aucune raison pour que cela change. D'autant plus que… Loin de moi l'idée de vouloir vous faire du charme Jeyne mais, même avec ce ventre arrondi, vous restez une des plus belles femmes que j'ai eu l'occasion de croiser." J'ai un mince sourire dans sa direction, guettant sa réaction, avant de reprendre, le regard fixant le vide. "Je suis vraiment enthousiaste à l'idée de voir enfin la silhouette alourdie de Meg. Qui me fait nombre de mystères dans ses missives soit dit en passant. Il semblerait que son ventre s'arrondisse bien plus que prévu mais que le Mestre et la Reine en sont ravis." Un temps puis, avec un rire. "… et je suis tout autant terrorisé. A l'idée de ne pas être à la hauteur, de ne pas m'occuper correctement de Meg, de ne pas pouvoir lui montrer à quel point elle me plaira toujours, quel que soit son tour de taille." Je me frotte les mains avant de souffler, d'un ton amusé. "Je suppose que j'aurais dû tenter de me faire rassurant non ? Plus que cela en tout cas."


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Capitaine de la Maison du Roi
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 2527
Membre du mois : 40
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And pray for our souls...[Tour V - Terminé]   Mar 21 Nov - 15:00

Malgré moi, j'eus un petit rire à sa réplique, et ne pus m'empêcher de rétorquer avec un brin d'espièglerie : « Attention, je pourrai bien ébruiter cette découverte et certains en profiter. » Pour lui taper dessus s'entend. Gareth avait un visage avenant, mais aussi des expressions qui donnaient parfois envie de le gifler. Je ne savais pas d'où cela venait, mais c'était ainsi. Je l'appréciais énormément et il savait aussi bien me divertir que me réconforter, mais j'avais parfois très envie aussi de le frapper pour ce qu'il pouvait dire ou faire et que je désapprouvais. Comme ses conquêtes. Il était marié à une princesse, mais cela ne l'empêchait pas de continuer à se divertir ailleurs. Ce qui n'était pas vraiment rassurant pour moi alors que je savais ses liens étroits avec mon propre époux et que je craignais qu'il ne fasse de même à la Cour du Roc. Je n'étais pas là. J'étais enceinte. Il était esseulé, bel homme, riche et influent, je ne doutais pas que bien des jeunes filles devaient lui faire les yeux doux pour gagner ses faveurs. Et cela me rendait folle de rage. Et je confiai cette crainte à Gareth, non sans appuyer ses propres infidélités. Je désapprouvais ouvertement et je ne m'en étais jamais cachée, mais je ne passais pas non plus mon temps à le lui dire. C'était un grand garçon. Je n'étais pas son épouse. Seulement, je n'oubliais pas qu'il avait pris la vertu de Lynara, ce qui l'avait forcée à épouser un autre homme pour éviter le scandale et cela me restait en travers de la gorge, quand bien même je n'en disais plus rien. « Sans doute pas, mais vous n'êtes malheureusement pas le seul homme à agir de la sorte. » Et c'était bien ce qui me peinait. J'ajoutai en murmurant : « Il n'a qu'à regarder son père... » Le roi Loren était un amateur de femmes connu et reconnu et même mon père me l'avait dit en désapprouvant cette absence de vertu à ce niveau alors même qu'il était marié. J'ignorais ce qu'il se tramait au sein du lit conjugal, mais cela n'empêchait pas le roi d'aller butiner ailleurs. Comment, dés lors, ne pas craindre que Lyman se lasse de m'attendre ? Et comment ne pas prévoir qu'il sera dégoûté de me revoir avec une silhouette alourdie et fort peu propice au fantasme ?

Je jetai un regard en coin à Gareth quand il parla du barral et de ses souvenirs et me crispai alors qu'il évoquait Lynara. Ses paroles étaient gentilles, je n'en doutais pas, mais me rappelaient aussi leur histoire et la tristesse et le désespoir de ma cousine. « Croyez-vous ? Nous nous sommes toujours tout confié avec Lyna... Et pourtant, au vu de sa situation, je ne sais si j'aurai à cœur de me plaindre de ma propre condition. » J'avais parlé d'une voix douce et sans jugement, mais il n'était pas difficile de lire à travers les lignes et de deviner qu'elle était malheureuse. Malheureuse de voir le seul homme qu'elle ai aimé en épouser une autre et lui faire un enfant. Malheureuse de s'être donnée à lui, d'avoir profité d'un bref instant de passion pour ensuite s'en mordre les doigts et se retrouver déshonorée. Malheureuse d'être mariée à un homme qui le faisait par amitié et devoir.

Mais au moins, Gareth ne cherchait pas à se disculper quant à son comportement. Cependant, il essayait de me rassurer. En l'état actuel des choses et pour ce point, il était plus à même de le faire que ma cousine car il connaissait mon époux mieux que quiconque. Quant à savoir si c'était simplement pour être gentil ou la vérité, je l'ignorais. Et je souris vraiment quand il avoua que j'étais l'une des plus belle femmes qu'il ai pu croiser. C'était charmeur. Sans doute de la flagornerie même. Mais cela faisait toujours plaisir de la part d'un bel homme et amateur de femmes malgré tout, surtout quand on doutait de soi comme c'était le cas actuellement. « J'espère que vous avez raison pour Lyman... je sais que je n'ai rien à exiger de lui à ce niveau, hormis les promesses faites lors de l'échange de nos vœux et que je ne serai pas la première femme à devoir composer avec les maîtresses de mon époux mais... Rien que de l'imaginer avec une autre me rend malade. Et me donne envie d'arracher les yeux de celle qui aurait l'audace de l'approcher ainsi. » J'étais jalouse. Totalement. Et sans doute déraisonnable en étant enceinte. « C'est gentil. C'est sans doute un brin de flatterie pour me rassurer, mais j'apprécie. »

Je penchai la tête quand il parla de sa propre expérience de la paternité et de ses interrogations d'après les missives. « Etant dans cette position, je reconnais que je doute énormément de mon pouvoir de séduction... j'ignore si Megara sera dans cet état d'esprit ou même si elle l'est déjà. Mais Lyman va devoir se montrer patient avec moi... Je vous confie cela à tout hasard... Qui sait, si vous pouvez lui souffler dans l'oreille s'il ne fait pas ce qu'il faut. » Je lui adressai un clin d’œil de connivence, un peu rassurée. « Ce n'était pas si mal. » Je marquai un silence, regardant le barral et hésitant à pousser davantage les confidences, avant de finalement me décider : « J'étais heureuse de venir ici pour revoir les miens, vous savez. Mais je me suis heurtée à la réalité de la situation... Et me suis retrouvée tiraillée entre plusieurs loyautés et plusieurs amours. Et ce choc a été plus terrible que je ne le pensais. » Me voix se mit à trembler malgré moi et je battis furieusement des paupières pour retenir les larmes traîtresses. Je ne voulais pas pleurer. Je devais être forte. Mais mes émotions m'échappaient et menaçaient de me submerger.



   
Lannistark
The heart of a wolf and the soul of a lioness.
I'm scared and I'm brave, or somewhere between the two. I'm beautifully strong, and tragically confused. (by anaëlle)
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Née Princesse du Nord, devenue Princesse de l'Ouest
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Wolf Princess
Messages : 2249
Membre du mois : 31
Célébrité : Adelaïde Kane
Maison : Stark
Caractère : Sincère – Indépendante - Loyale - Aimante - Obstinée - Maternante - Patiente
Wolf Princess
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And pray for our souls...[Tour V - Terminé]   Mer 29 Nov - 11:29

Je fixe Jeyne avant de lui décocher un large sourire, tout en haussant les épaules. "Oh, vous savez votre Altesse, la plupart des gens sont persuadés qu’ils auront beau frapper, j’ai la tête trop dure pour arriver à retenir quoi que ce soit." Difficile de ne pas voir que, malgré son sourire espiègle, elle est vraiment tracassée et je n’ai pas à attendre longtemps avant de connaitre une des premières raisons de ses tourments. Sauf que je ne suis probablement pas le mieux placé pour la rassurer, c’est même tout le contraire. J’ai toujours été volage et il m’est particulièrement difficile de m’assagir, quand bien même mes pensées se tournent vers le Roc et que j’ai envie de retrouver le chemin du lit conjugal. La douceur, la chaleur de Meg me manquent bien plus que je ne pourrais l’avouer mais, au vu de mon comportement, je suppose qu’elle aura du mal à le croire. Je laisse filer un silence, cherchant mes mots, avant de souffler, d’une voix douce. "Lyman n’a rien à voir avec moi. Ou avec son père. Je ne suis qu’un idiot qui a toujours aimé se perdre sous les jupons des femmes. J’en ai déjà payé chèrement le prix et pourtant, j’ai du mal à retenir la leçon. Je n’ai jamais vu Lyman agir de la sorte, même avant qu’il soit marié. Et l’attachement qu’il a pour vous est plus que sincère. Cela se voit dans la façon dont il a de parler de vous, de vous regarder. Et il ne sera pas le genre d’homme à aller voir ailleurs parce que sa femme n’est pas là. Ca, c’est moi. Et j’essaie de me convaincre que je fais ça uniquement par envie et non pas pour oublier qu’à cause de sa maladie, elle doit être en train de faire la même chose. N’oubliez pas que chaque couple est unique et à sa propre façon de fonctionner. La vôtre n’a rien à voir avec la mienne ou celle de sa majesté."

Mon regard se perd un instant, ainsi que mes pensées et je laisse échapper un soupir aux propos de la jeune louve. "Je vous aurais dit oui jusqu’à cet instant en réalité. Maintenant… je ne sais pas. J’essaie encore de me persuader que malgré mes erreurs, elle saura trouver le bonheur avec un autre alors je ne suis pas sûr d’être le mieux placé pour parler de sa situation. Mais elle vous écouterait, parce qu’elle est la personne à qui vous vous confiez en toutes circonstances. Et elle saurait probablement trouver les mots pour vous rappeler que rien de tout cela n’est vraiment grave et que vos doutes n’ont pas lieu d’être." Je laisse filer un instant avant de la complimenter avant de hausser les sourcils à sa réaction quant aux infidélités inexistantes de Lyman. "Et bien, au moins, on peut dire que vous avez des réactions passionnées. Ne pensez pas devoir déjà composer avec des maitresses qui n’existent même pas. Vous êtes une femme forte, avec du caractère, je suis sûr que vous pourrez obtenir ce que vous désirez une fois que vous serez revenue au Roc. Et que vous n’aurez aucune paire d’yeux à arracher. Et je ne suis pas en train de vous flatter mais je me contente d’énoncer une évidence qui semble vous avoir échappé. Mais je n’en rajouterais pas, je ne voudrais pas que ce soit mes yeux qu’on arrache à force." Je lui décoche un clin d’œil avant de me faire plus sérieux lorsque nous évoquons ma propre paternité à venir. Et je soupire avant de souffler, avec une grimace. "Elle commençait déjà même à en douter avant notre départ, à me demander si je la trouverais toujours aussi séduisante avec le ventre rond. Ca a même été une de ses premières préoccupations. Après avoir tenté de me jeter dehors parce que la nouvelle de sa grossesse l’avait terrorisée." J’arque un sourcil à ce souvenir avant d’esquisser un sourire. "Je peux tenter de lui souffler les bons, mais si vous le voyez me frapper devant tout le monde, c’est que j’aurais probablement glissé qu’il n’oublie pas que sa femme est toujours aussi belle et qu’il est en réalité aussi jaloux que vous pouvez l’être." Et mon sourire se fait tout sauf convaincu au reste de ses propos. "… pas si mal hein… tant que je ne suis pas le pire père de tout Westeros et que ma femme m’adresse encore la parole dans quelques années, je suppose que je devrais m’estimer heureux." Je sais, je devrais être plus positif mais je ne me rends compte réellement que maintenant à quel point Meg peut me manquer. Heureusement, je n’ai pas le temps de m’appesantir sur le sujet, alors que Jeyne continue et me livre un autre poids qui lui pèse sur le cœur. J’ai une grimace en entendant sa voix qui se met à trembler et, sans vraiment réfléchir, je passe un bras autour de ses épaules, comme j’ai déjà pu le faire si souvent avec Nymeria lorsqu’elle était contrariée ou malheureuse. "La situation est bien plus complexe qu’il n’y parait c’est cela ? Et que s’est-il passé alors ?"


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Capitaine de la Maison du Roi
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 2527
Membre du mois : 40
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And pray for our souls...[Tour V - Terminé]   Mar 12 Déc - 11:33

« Ils n'ont probablement pas tort. » Un temps, Gareth allège un peu mon humeur, mais cela ne peut pas vraiment durer, alors que je me sent si partagée et déchirée, alors que la réalité n'est pas vraiment à la hauteur de mes espérances. J'ai été naïve de penser que les choses pouvaient être autrement en étant désormais ralliée au camp de l'ennemi. Même si aucune guerre ne faisait rage entre l'Ouest et le Nord, la passivité du premier le desservait. Et je me rendais compte que si ma famille m'avait manqué, mon époux me manquait lui aussi. Et je craignais qu'il ne m'attende pas après des semaines loin de lui. Les hommes étaient volages et incapables de résister au désir qui les tenaillait souvent, j'en avais l'exemple sous les yeux, sans compter le roi qui était connu et reconnu pour cela. Et j'avais changé aussi, je n'étais plus aussi désirable pour un homme... Des angoisses qui semblaient totalement stupides et triviales au vu de la situation actuelle, mais je ne pouvais m'empêcher d'y penser et de craindre à ce sujet. Gareth me rassura pourtant à ce sujet, jurant que Lyman n'avait jamais eu ce comportement jusqu'à maintenant. Et je me mordis la lèvre quand il évoqua la maladie de Meg qui la poussait à devoir assouvir ses envies dans les bras du premier homme disponible. Je n'y avais pas songé. Cela n'excusait pas son comportement, parce qu'il aurait probablement agi de même avec une épouse fidèle, mais je pouvais comprendre son sentiment. « Oui, vous avez probablement raison. Je suis désolée de m'inquiéter de ce genre de chose, qui semble si dérisoire... »

Et comme souvent, l'ombre de Lynara plane sur notre conversation. Je souris pourtant quand il parle d'elle, de ce qu'elle aurait pu me dire. Lynara qui en oubliait sa propre existence pour mon bonheur. Elle n'osait pas montrer sa détresse quand il s'agissait de la mienne. Elle s'oubliait totalement pour moi et je ne pouvais rêver cousine plus dévouée et loyale qu'elle. C'était aussi adorable que désespérant un tel lien. Parce que je supportais difficilement de la voir faire passer mon bien être avant le sien, quand bien même elle jurait que c'était ainsi qu'elle s'accomplissait. J'espérais de tout mon cœur qu'elle trouverait le bonheur avec son époux. Sans vraiment y croire. « Vous pensez qu'elle peut le trouver avec Quentyn Brax ? Je ne le connais presque pas, j'ignore quel genre d'homme il est, si il a le qualités requises pour aimer Lynara comme elle le mérite... » Il réussit pourtant à me dérider en me complimentant, avant que je ne lui fasse part de mes réactions violentes si une femme venait à trouver le chemin du lit de mon époux. « Je vous protégerai d'un tel sort... Vous êtes mon chevalier après tout ! » J'évoquai ainsi la fois où je l'avais fait de lui mon chevalier, il y a des mois de cela... Une éternité à mon sens. Nous étions alors bien différents, encore insouciants par bien des côtés. Maintenant... Nous étions en guerre, nous étions mariés et nous allions devenir parents. Et cette situation n'avait pas été évidente à gérer pour le couple que formait Gareth et Megara apparemment. Megara, terrorisée ? Voilà qui était surprenant, mais derrière son air de princesse hautaine et froide, se cachait une jeune femme en souffrance, douce et attentive aux autres... Je n'aurai pas du être étonnée au fond. Et j'eus un léger rire quand il me glissa encore un compliment qui aurait pu rendre jaloux mon époux. Je posai ma main sur la sienne à la suite : « Vous serez un bon père, Gareth. Et Megara vous apprécie beaucoup. »

Il aurait sans doute été plus aisé de rester sur cette conversation... Mais je répondis à ses questions et avouai mon malaise, avant de laisser l'émotion me submerger totalement. J'avais atteint mon point de rupture. Et je n'avais pas à faire semblant devant Gareth. Et quand il passa son bras autour de moi, un sanglot m'échappa et je me retrouvai à enfouir mon visage contre son épaule. « On... On m'a reprochée de ne rien faire pour sauver les miens... De laisser l'Ouest s'allier au Noir, laisser passer les croisés qui veulent décimer mon peuple... Anéantir nos croyances. Je... Je suis Nordienne et même si je me suis mariée sous le regard des Sept, ce sont les Anciens Dieux que je vénère secrètement. Quelle hypocrisie de ma part de cautionner cela... Mais en réalité, j'exècre cette Foi fanatique qui veut imposer ses idées, j'exècre le Noir. J'exècre ce que font les Lannister alors que le Nord saigne... Et je ne peux rien faire, je ne peux rien dire, ma parole n'a aucune valeur, au mieux passerais-je pour une gamine sans éducation, sans finesse, une barbare mal dégrossie aux yeux de Jordane... je ne sais pas. Je ne sais plus... » Tout cela entrecoupé de quelques sanglots étouffés, alors que je me laissais aller dans ses bras amis et rassurants qui ne me jugeraient pas.



   
Lannistark
The heart of a wolf and the soul of a lioness.
I'm scared and I'm brave, or somewhere between the two. I'm beautifully strong, and tragically confused. (by anaëlle)
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Née Princesse du Nord, devenue Princesse de l'Ouest
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Wolf Princess
Messages : 2249
Membre du mois : 31
Célébrité : Adelaïde Kane
Maison : Stark
Caractère : Sincère – Indépendante - Loyale - Aimante - Obstinée - Maternante - Patiente
Wolf Princess
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And pray for our souls...[Tour V - Terminé]   Mer 20 Déc - 10:26

J’ai un hochement de tête à sa répartie, esquissant un sourire alors que je souffle, essayant de garder ce ton léger qui semble l’apaiser quelque peu. « Ne le dites pas trop fort, ils risqueraient de vous prendre en exemple et c’en sera fini de ma tranquillité. » je vois bien que, depuis notre arrivée, elle n’est que l’ombre de son engouement habituel. Cela peut se comprendre aisément, entre nos propres mésaventures et ce qui est arrivé à son père, il y a de quoi s’inquiéter, se questionner et, pire encore, se demander à quoi rime tout ce qui se passe. Sans compter le fait que nous n’avons pas du tout la main sur ce qui peut bien arriver à Castral Roc en ce moment-même. J’essaie de la rassurer, même si je suis un bien piètre exemple de sérénité dans ce domaine. Si j’ai eu tendance à lutiner ailleurs, cela ne m’empêche pas de penser à ce que pourrait faire Meg. Et à ne pas l’apprécier. Pour autant, je me dis que je ne peux de toute façon rien y faire alors, j’essaie de tenir bon, de ne pas me laisser envahir par l’aigreur ou l’envie de faire n’importe quoi, comme pour me prouver que cela ne me touche pas. Alors je souris, la mine convaincue et je hoche de nouveau la tête. « Evidemment que j’ai raison. Et il n’y a rien de dérisoire dans tout cela. Cette réalité, celle du Roc, nous semble si loin que tout peut prendre des proportions inouïes. Alors qu’il est plus que probable que Lyman ait confectionné un mur d’oreillers dans votre lit en attendant votre retour. » J’espère que l’image, à défaut d’être réaliste, la fera un peu sourire.

Parler de Lynara a quelque chose d’à la fois apaisant et douloureux. Même à des lieues de là, elle continue d’avoir cet effet sur moi que je ne pensais guère possible. Et si je préfère éviter de trop y songer, elle revient toujours, comme une ritournelle que je ne croyais pas avoir apprise aussi bien. J’ai un sourire un peu triste à ses questions mais je souffle, d’un ton plus doux que d’ordinaire. « Une part profondément égoïste en moi se répugne à dire ça mais, oui. Je pense qu’elle peut être heureuse avec lui. Il a nombre de qualités que je n’ai pas et il saura s’occuper d’elle bien mieux que tous ceux que j’ai pu rencontrer jusque-là. C’est probablement le meilleur compagnon que j’ai jamais eu après Lyman et sa loyauté est à la hauteur de la mienne, que ce soit pour les Lannister ou pour sa propre famille. Dont Lynara fait à présent partie. » Mon sourire se fait plus franc au reste de ses propos alors que j’incline la tête dans sa direction. « Vous êtes ma Princesse Jeyne, je vous défendrais comme le chevalier que vous avez fait de moi. » Quel qu’en soit le prix. Nous avons déjà pu le voir tout récemment, même si je n’ai pas réussi à la protéger comme il se doit et je préfère chasser cette pensée, même si évoquer Meg et ma future paternité n’est guère pour me rassurer. Je grimace à ces paroles, pas vraiment convaincu et je souffle, pensif. « J’ai toujours admiré la façon dont mon père s’est occupé de nous. Je sais que je ne pourrais pas reproduire la même chose, c’est évident, mais si mes enfants m’aiment un tant soit peu comme j’ai pu aimer mes parents, je pense que je pourrais en être comblé. Et j’apprécie aussi beaucoup Megara. Plus que je ne l’aurais cru possible au premier abord. Ca ne rend pas certaines choses plus faciles pour autant. » Je fronce légèrement les sourcils mais je ne m’attarde pas sur le sujet.

Parce qu’il est évident que quelque chose la tracasse fortement. Et il ne faut pas longtemps pour que le barrage cède et qu’elle commence à pleurer tout contre moi. Je la berce doucement tandis qu’elle parle, laissant le flot des mots se tarir de lui-même. Elle a besoin que tout sorte, de dire ce qu’elle a sur le cœur et il est peu probable que nous ayons une telle occasion avant de repartir. Alors je garde le silence quelques instants, pour laisser ses larmes couler parce que c’est devenu plus que nécessaire, avant de souffler, d’une voix aussi douce que possible. « Ce que je vais dire ne va probablement pas vous plaire Jeyne mais… ça ne s’arrêtera pas tant que vous serez tiraillée entre vos deux allégeances. Certains attendent que vous agissiez comme la future Reine du Roc que vous allez devenir, d’autres comme la Princesse du Nord que vous n’êtes plus. Le problème, c’est que vous n’êtes aucune de ces deux personnes et que c’est à vous de décider ce qui importe le plus pour vous. Vous n’êtes en rien une gamine sans éducation ou finesse, loin de là. Jordane est… très exigeante. Elle a passé la moitié de mon existence à essayer de me rendre différent de ce que je suis, parce que je ne collais pas vraiment à l’image du compagnon parfait pour Lyman. Mais ne vous laissez pas influencer par ça. Vous êtes bien plus forte que vous le pensez et, qu’elle le veuille ou non, vous prendrez sa place un jour. Et c’est à vous de décider de quelle façon vous comptez dirigez l’Ouest. A personne d’autre. Vous n’êtes plus nordienne, vous ne vous sentez pas encore ouestrienne, vous vénérez les anciens Dieux, les nouveaux font partie de votre vie. Vous avez cette chance d’avoir plusieurs facettes à exploiter, à mettre en avant, pour tisser des liens. Il ne faut pas voir ça comme une faiblesse mais comme une force. » Et je la serre doucement contre moi, juste pour lui rappeler qu’elle est loin d’être seule dans cette histoire, sans lui dire tout de suite que, quoi qu’elle décide de faire, je l’appuierais. Il parait que je suis son chevalier après tout non ?


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Capitaine de la Maison du Roi
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 2527
Membre du mois : 40
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And pray for our souls...[Tour V - Terminé]   Ven 19 Jan - 11:30

Ces quelques échanges avec Gareth avaient au moins le mérite d'apaiser mes tourments concernant Lyman et sa fidélité me concernant. C'était stupide d'y accorder une telle importance, non ? Pourtant, je ne pouvais m'en empêcher. J'avais maints soucis en tête, certains plus importants que d'autres. Mais je savais que j'avais désormais envie de quitter le Conflans et de retrouver le confort du Roc. Pour y terminer ma grossesse tranquillement, en laissant les autres gérer les tracas. Je ne savais plus où donner de la tête et j'étais épuisée physiquement et nerveusement, je le sentais. Sans compter mes peurs concernant mes allégeances, mes incertitudes, le fait de me sentir devenir une étrangère pour mes proches, pour ma famille. Sans le vouloir, le sujet de Lynara revient dans la conversation. C'est quasiment obligé, alors qu'elle hante nos esprits à tous les deux, pas forcément pour les mêmes raisons, cependant. J'avais peur pour elle. Peur pour son avenir. Je ne connaissais pas son futur époux, au contraire de Gareth. C'était probablement cruel de lui parler de cela, mais... C'était une juste vengeance après tout. Il me rassura également à ce sujet, avant de me faire sourire de nouveau en ajoutant qu'il me défendrait quoiqu'il en coûte. La grossesse de Megara était un point un peu plus compliqué à aborder pour lui, alors qu'il doutait de lui. Je ne voyais pas pourquoi il ne pourrait pas être comme son père cependant, mais je ne connaissais pas sa famille. « Non, mais cela adoucit la situation pourtant. » La situation aurait pu être pire. Il aurait pu se détourner d'une femme qu'il aimait pour une qui le laissait indifférent. Il était mieux loti que Lynara pour le coup. Mais sa culpabilité ne devait qu'en être plus grande.

Malgré mes efforts pour parler d'autre chose, j'en revins à mon problème principal. Et je m'effondrai dans les bras de Gareth, ayant besoin d'un ami en cet instant. Même s'il n'était pas objectif. Juste pouvoir me reposer sur quelqu'un et confier mes tourments, évacuer la pression pour apparaître plus sereine ensuite. Et il fut étonnamment sagace alors qu'il analysait ma situation et visait juste. Je n'étais pas reine du Roc. Je n'étais plus princesse du Nord. Je naviguais entre ces deux états, sans parvenir à me stabiliser. Il était évident que je ne pouvais plus revenir en arrière et appartenir au Nord. Mon avenir... il était au Roc. Bowen n'avait tenu un peu le même discours. Qu'il était difficile de consentir à ce genre de sacrifice, à devoir tirer une croix sur son passé. Il me rassura également sur la reine Jordane, la pratiquant depuis bien plus longtemps que moi. Je reniflai doucement, avant de me redresser pour le regarder, ses paroles se frayant un chemin en moi. « Difficile de profiter de ces différentes facettes pour le moment... Je ne vois pas comment concilier tout cela... A moins de mentir parfois, de ne pas toujours être moi, d'être davantage... ouestrienne. Sans vouloir vous offenser. » Enfin, il le savait bien que la politique de l'Ouest ne me plaisait pas et que j'avais toutes les difficultés du monde à apprendre à louvoyer ainsi, à être sans cesse dans le tiède et non le chaud ou le froid. Ce n'était pas ainsi que j'avais été élevée. « C'est dur de changer... Et je crois que ma grossesse me rend plus émotive que d'ordinaire, j'ai des difficultés à prendre du recul et réfléchir posément... tout me touche... Ce que peuvent penser mon père, mon frère de moi... Ce que Lyman peut faire quand je ne suis pas là, ce que les nobles de l'Ouest attendent de moi, comment ma belle-mère me juge. Je suis empêtrée dans mes émotions... » Je n'étais pas particulièrement réfléchie d'habitude, mais je savais parfois cacher mes émotions. Mes colères semblaient glacées, mais je n'étais que tempête de sentiments. Là, c'était bien pire. « Merci pour ces conseils... Je sais avoir un ami sur lequel compter quoiqu'il arrive. » N'est-ce pas ? Ce n'était pas de la poudre aux yeux ? Il ne pouvait se jouer de moi en paraissant si sincère... Je refusais de le croire. « Seriez-vous conseiller en plus d'être chevalier ? » J'esquissai un sourire un peu tremblant, alors que j'essuyais maladroitement mes larmes.



   
Lannistark
The heart of a wolf and the soul of a lioness.
I'm scared and I'm brave, or somewhere between the two. I'm beautifully strong, and tragically confused. (by anaëlle)
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Née Princesse du Nord, devenue Princesse de l'Ouest
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Wolf Princess
Messages : 2249
Membre du mois : 31
Célébrité : Adelaïde Kane
Maison : Stark
Caractère : Sincère – Indépendante - Loyale - Aimante - Obstinée - Maternante - Patiente
Wolf Princess
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And pray for our souls...[Tour V - Terminé]   Mar 23 Jan - 20:10

Je ne sais si mes propos arrivent ou non à soulager réellement la jeune femme. Mais j'essaie d'être aussi sincère que possible, tout du moins, j'arrive à m'en persuader. Si Lyman et elle n'ont pas encore pu passer beaucoup de temps ensemble, il est évident qu'il est attaché à elle. Et qu'il n'est pas comme moi, à papillonner malgré les attachement qu'il peut avoir. Je ne sais d'ailleurs pas ce qui se passera à mon retour et j'avoue appréhender quelque peu mes retrouvailles avec Meg, mais aussi avec Lynara. Pour autant, j'aimerais que nous soyons déjà sur le chemin du Roc, ne serait-ce que pour que Jeyne retrouve sa sérénité et qu'elle n'ait plus à s'inquiéter à propos de sujet qu'elle ne maitrise en rien en restant ici. Je laisse filer un silence, mon regard se perdant le vide à ses propos, alors que la culpabilité s'insinue de nouveau une fois de plus dans mon esprit. "Je ne suis pas sûr de mériter que la situation soit adoucie pour moi. Enfin, je suis même sûr du contraire en réalité." J'ai une grimace, essayant de réprimer un soupir.

Parce que mur qu'elle avait dressé tout autour d'elle finit par céder. Et, en plus de ses inquiétudes concernant Lyman, voilà qu'elle me dit ce qui la tracasse. Au vu de ce que j'ai pu voir ou entendre depuis que nous sommes arrivés ici, je ne peux que comprendre pourquoi elle est dans cet état. Et j'essaie de lui présenter la situation le plus objectivement possible. Parce qu'elle mérite la vérité et non pas d'être enrobée dans un cocon qui l'empêcherait de voir ce qui se passe réellement. Je lui tapote doucement le dos, soulagé de voir qu'elle se calme un peu avant de grimacer. "Il est vrai que la situation n'est pas particulièrement propice pour profiter de vos deux facettes Jeyne." Je tousse un rire à sa répartie et je reprends, d'un ton plus léger. "Touché votre Altesse. Mais vous n'êtes pas obligée de mentir. Il n'y a pas que des mauvais côtés à l'Ouest. Et vous pouvez changer les choses. Peut-être pas demain, il faudra du temps. Mais vous apporterez votre touche toute nordienne. Je ne dis pas que l'exercice sera facile et que vous ne risquez pas de vous heurter à des réticences, surtout avec tout ce qui se passe. Mais j'ai toute confiance en vous." Je laisse filer un silence au reste de ses propos et je hoche doucement la tête avant de reprendre, d'une voix toujours aussi tranquille. "C'est encore plus dur de ne pas changer votre Altesse. Pensez-vous que je suis le même que lors de notre rencontre ? Avec tout ce que nous avons vécu, il aurait été difficile de rester les mêmes non ? Et c'est normal que tout cela vous touche. Reste à savoir si vous pouvez y faire quelque chose en réalité. Vous pourriez reprendre chacun de ces éléments et voir comment les appréhender. Cela vous paraitra peut-être plus facile à surmonter non ?"

Et je tapote gentiment sa main alors que j'esquisse un sourire. "Je suis honoré de savoir que vous me considérez comme un ami en tout cas. J'essaierais d'être à la hauteur." Et je laisse filer un rire avant de souffler, un rien plus malicieux, essayant d'alléger une atmosphère bien trop lourde pour elle. "Il vous faudra peut-être me partager avec Lyman. Même s'il passe son temps à dire que je suis le pire conseiller du monde. Il faut dire que j'ai toujours des idées farfelues qu'il se sentait obligé de suivre." Mais, en réalité, elle finira bien par voir que je suis tout acquis à sa cause et que ça ne fait qu'aller en s'accentuant à mesure que passe le temps, que j'apprends à la connaitre.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Capitaine de la Maison du Roi
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 2527
Membre du mois : 40
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And pray for our souls...[Tour V - Terminé]   Mer 7 Fév - 12:16

Je ne rétorquais rien alors qu'il m'avouait ne pas être certain de mériter que la situation soit plus douce pour lui, ses paroles faisant écho à mes pensées. Je ne cherchais pas à l'accabler, mais je m'étais toujours montrée franche avec lui, même si cela était blessant et il me semblait qu'il appréciait notre relation pour cela. Comme j'appréciais son amitié et sa présence, comme sa bienveillance à mon égard eut raison de mes défenses alors que je m'écroulais simplement dans ses bras, cherchant un peu de réconfort. J'avais été durement ébranlée par ce voyage. J'avais failli mourir... Sans Rhaenys, je serai morte, en portant pourtant la vie. Je n'étais pas prête à mourir encore. Je n'étais pas un guerrier, je n'exposais pas ma vie sans cesse, comme mon père ou Jon, ou Bowen. J'étais une femme, mon devoir était de donner la vie. Mais aussi de soutenir mon époux quand viendrait le temps de diriger. Je me pensais forte, comme une vraie Nordienne, mais en cet instant... j'étais terriblement vulnérable. Je ne me sentais à ma place nulle part. Probablement que ma grossesse ne m'aidait pas à envisager tout cela sereinement.

Gareth tenta bien de me réconforter, faisant de ce qui me tourmentait une force. Une force qui ne m'apparaissait pas vraiment utile pour le moment, ce dont il convint. Il me faudrait jouer double jeu... Apprendre à mentir, à être hypocrite. Comme l'Ouest. Jouer sur plusieurs tableaux, toujours sur la corde raide, mais sans jamais prendre de décision et trancher. Cela me révoltait. Mais fit rire Gareth. « Une confiance trop aveugle, je le crains... » Même si ses paroles me mettaient du baume au cœur, je craignais de ne pas être à la hauteur de la tâche. Comment m'imposer dans une Cour tenue par Jordane Lannister ? Comment amener des changements après des décennies à agir d'une façon, à penser ainsi ?

Pourtant, il fit remarquer judicieusement qu'il était encore plus difficile de ne pas changer... « Non il est vrai. Vous êtes moins insouciant qu'alors. » Le carnage avec les Sauvageons avait enclenché le mécanisme du changement. Les désillusions successives également. Jusqu'à cette attaque dont nous avions été victimes où il avait perdu ses hommes et avait failli me perdre moi aussi. Autant de coups durs pour son ego. Et je savais que derrière sa nonchalance et ses sourires, il se cachait un homme loyal aux Lannister... Mais aussi à moi. Parce qu'il m'appréciait, pas par simple devoir. « Peut-être. J'essaierai. » C'était sans doute le mieux à faire. Je retrouvai un peu d'allant, plaisantant sur son rôle auprès de moi. « Vous l'êtes déjà. » Oui, il était à la hauteur de l'amitié que je lui avais offerte. Et je ris à la suite, décidant d'éloigner mes sombres pensées et de retrouver mon optimisme et mon statut. « La différence avec Lyman étant que je suis lucide et ne me laisse pas convaincre de faire n'importe quoi. Je suis insensible à ce sourire ! » Je terminai de m'essuyer les yeux et me relevai alors. « Merci d'avoir été là. » Au moment où je flanchais. « On pourrait penser que les Anciens Dieux vous ont envoyé pour répondre à mes prières... » Je jetai un regard à l'arbre cœur. J'étais venu chercher du réconfort et des réponses. Gareth m'avait dispensé l'un et l'autre, sans en avoir conscience probablement. J'avais suffisamment pleuré, il était temps d'avancer. Je redressai la tête et quittai le sanctuaire, prête à endosser de nouveau mon rôle.



   
Lannistark
The heart of a wolf and the soul of a lioness.
I'm scared and I'm brave, or somewhere between the two. I'm beautifully strong, and tragically confused. (by anaëlle)
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Née Princesse du Nord, devenue Princesse de l'Ouest
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Wolf Princess
Messages : 2249
Membre du mois : 31
Célébrité : Adelaïde Kane
Maison : Stark
Caractère : Sincère – Indépendante - Loyale - Aimante - Obstinée - Maternante - Patiente
Wolf Princess
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And pray for our souls...[Tour V - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
And pray for our souls...[Tour V - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Cours Été 2015 Histoire] La Tour Dragospire [Terminé]
» (mission) Alerte à la Tour Chetiflor ! [Terminé]
» L'avenir est un long passé [Tour I - Terminé]
» Les Joutes du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Tour I - Terminé]
» Les Mêlées du Grand Tournoi [Mini-Missions] [Tour I - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Nordiens
 :: Le Conflans :: Vivesaigues
-
Sauter vers: