AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Cally Jordayne ∯ We are voyagers, set on a course towards Destiny
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: Cally Jordayne ∯ We are voyagers, set on a course towards Destiny   Sam 26 Nov - 22:35



Cally Jordayne


         


         

- 30 ▪▪ Naissance de Cally à Lys, là où sa mère Lynah avait trouvé refuge après une brouille avec Maxence Jordayne
- 27 ▪▪ Retour de Lynah et Cally Jordayne au Tor; retrouvailles des deux époux Jordayne, et première rencontre de Cally avec sa grand-mère, Nymeria Jordayne, Lady du Tor
- 26 ▪▪ Naissance de son frère Tywan; Cally exige que le bébé dorme dans sa chambre, afin qu'elle puisse veiller sur lui.
- 23 ▪▪ Décès de Nymeria Jordayne; son fils Maxence devient Lord du Tor. Le nouveau Lord et son épouse cessent de vivre sous le même toit en permanence. Cally demande à être formée au maniement de l'arc, puis, quelques temps plus tard, de la javeline.
- 21 ▪▪ Naissance de Maylie Sand, fille bâtarde de Maxence et de sa jeune amante de cœur. En parallèle, Cally voit de plus en plus régulièrement sa mère quitter le Tor pour visiter sa famille à Lys.
- 18 ▪▪ Contre l'avis initial de son père, Cally se rend pour la première fois sur la frontière orageoise pour observer les escarmouches entre Dorne et l'Orage. Hélas, trois fois hélas, elle assiste surtout au massacre de son promis, en contrebas, un noble dornien, cadet de famille, dont elle était déjà éprise.  
- 17 ▪▪ Cally fait réellement connaissance pour la première fois celui qui deviendra son époux, Lyvan Forrest. Les choses se passent mal, et quelques jours plus tard, Cally devient femme, dans les bras de Barristan Dayne ...
- 15 ▪▪ Mariage de Cally Jordayne avec Lyvan Forrest; la même année, naissance de leur première fille, Elynor, deuxième dans l'ordre de succession à la Seigneurie du Tor. Quelques semaines plus tard, Lyvan devient père d'un petit Luka, né de ses amours avec une jeune noble dornienne ... Les murs du Tor tremblent, et Lyvan est prié d'aller voir ailleurs pendant plusieurs mois.
- 12 ▪▪ Naissance de Nastya, fille cadette de Cally et Lyvan, 30 minutes seulement après les premières contractions.
- 10 ▪▪ Cally et Lyvan se rendent à Lys pour assister au mariage de l'un des cousins de la jeune femme. Cally en revient enceinte pour la troisième fois.
- 9 ▪▪ Naissance de Dastan, premier fils et troisième enfant de Cally et Lyvan, alors que ses parents sont en déplacement à Lancehélion.
- 4 ▪▪ Blessure de Maxence Jordayne et de son fils Tywan sur la frontière avec l'Orage. Le Lord du Tor, diminué, nomme alors son gendre Lyvan chef des armées Jordayne jusqu'à nouvel ordre. En parallèle, Cally co-dirige désormais totalement sa future seigneurie.
An 0 ▪▪ Assassinat de la Princesse Meria Martell ainsi que de son fils Nymor, et accession au trône de sa petite-fille, la Princesse Deria. Départ de Lyvan pour l'Orage, à la tête du contingent armé envoyé par la Princesse pour combattre Bief et Conflans. Cally rejoint Lancehélion pour être au plus proche de sa souveraine en ces temps troublés, et pour être au plus proche de toute nouvelle du front.
An 0, Mois 1 ▪▪ Massacre et assassinat de plusieurs de ses cousins lysiens, suite à la mise à sac de Lys par le Tigre. Les survivants doivent ployer le genou et faire profil bas. En parallèle, à Dorne, la Princesse Deria légitime son frère et sa sœur, et Elynor, fille de Cally, entre au service de cette dernière en tant que l'une de ses demoiselles de compagnie.
An 0, Mois 4 ▪▪ Grand Banquet de Hautjardin; Cally y perd la fiancée de son frère cadet, et à toutes les peines du monde à apaiser le courroux de ce dernier. Premières vraies tensions entre la Maison Jordayne et certains courtisans de Lancehélion à la proche de pirates venus d'Essos. Finalement, la menace s'est éloignée pour ravager les côtes du Bief.
An 0, Mois 7 ▪▪ L'un de ses affiliés Celtigar va à l'encontre des accords passés entre Dorne et Peyredragon en nouant des liens commerciaux avec Essos. Nouvelle grogne de petits courtisans, Cally sort les griffes. Attaque de Lancehélion : Cally envoie ses hommes armés défendre la ville, et prête main forte, en compagnie de sa fille aînée, au secours des blessés.

         Lignée ▪Maxence Jordayne, Lord du Tor [Père], Lynah Jordayne, née Celtigar [Mère], Lyvan Jordayne, né Forrest [Époux], Elynor & Nastya Jordayne [Filles], Dastan Jordayne [Fils], Tywan Jordayne [Frère puiné], Maylie Sand [Sœur cadette bâtarde ], Luka Sand [fils bâtard de Lyvan]

          Exigeante Loyale Rancunière Juste Ombrageuse Sensuelle Cynique Intelligente Tranchante Surprenante

         
▪ 30 ans ▪
       ▪ La Plume Acérée ▪
         ▪ Lys ▪
         ▪ Le Tor, Dorne ▪
         ▪ Héritière de la Maison Jordayne et du Tor, Dorne ▪
         ▪ Jordayne ▪
         ▪ De par son union matrilinéaire, Cally demeure une Jordayne ▪
         ▪ Héritière du Tor et de la Maison Jordayne; Émissaire et Diplomate du Tor dans et hors la seigneurie  ▪
         ▪ Mariée à Lyvan Jordayne ▪
         ▪ Je suis fidèle à mon souverain ▪
         ▪ Je suis pour la guerre ▪
       
         ▪ Feat LAURA HADDOCK  ▪

          © WhatTheHale

         

         
         


         
Positionnement politique

   
         
N°1 ▪▪ Que pensez-vous de la situation tendue entre les différents royaumes de Westeros ? Vous sentez-vous concernée ?  
La Guerre est un fléau qu'il faudrait sûrement endigué, certes, mais n'existe-t-elle pas depuis l'Aube des Temps ? Lorsqu'elle se meurt, la Guerre trouvera toujours quelqu'un pour la réveiller. Lorsqu'elle n'est plus, il y aura toujours un être pour la relancer, car lorsque l'Homme s'ennuie, il ne peut s'empêcher d'aller se quereller avec son voisin, d'envier ceux qu'il juge avoir plus que lui, lorsqu'il ne s'en va pas détrousser jupon qui n'est pas sien ou poignarder dans le dos tout être qu'il jugera avoir osé lui adresser une mauvaise œillade. Il est donc toujours plus aisé de savoir à quoi s'attendre lorsque la Guerre est déclarée, qu'elle tambourine déjà là, tout contre le bois de notre porte, plutôt que lorsqu'elle se faufile dans l'ombre, sans montrer son visage, en avançant sur la pointe des pieds et en s'instiguant en bien des cœurs.
Par delà mon statut d'héritière du Tor, je me dois de me sentir concernée par tout ce qui arrive. Mais je le suis également profondément de par intérêt personnel et volonté propre. Mon esprit est suffisamment affûté pour saisir les tenants et les aboutissants. Je possède assez de clairvoyance pour comprendre que les alliés d'hier peuvent aujourd'hui compter au rang de nos ennemis, là où les ennemis d'hier sont parfois amenés à devenir nos alliés d'aujourd'hui. C'est d'ailleurs le cas pour l'Orage. Si Père en vient parfois à quelque peu serrer les dents, ayant payé de sa chaire et de son sang le poids du conflit passé, lui aussi sait faire primer la raison d'Etat avant toute autre chose. De mon côté, je suis aujourd'hui l'épouse de l'homme qui commande le contingent armé dépêché par la Princesse Deria auprès d'Accalmie, en lutte contre Bief et Conflans. Le Conflans ... Ou plutôt les Iles de Fer. C'est de là qu'à mes yeux provient le plus grand ennemi. Celui qui n'a cure des règles, celui qui piétine allègrement la décence et l'honneur ... Je garde les deux yeux grands ouverts. Et plutôt deux fois qu'une.

   
N°2 ▪▪ Êtes-vous loyale à votre Royaume, à la famille régnante, ou seriez-vous plus ... Electron libre?
Certes, il fut un temps où les Jordayne s'opposèrent aux visées d'expansion et de domination de la Maison Nymeros Martell. Mais il fut aussi un temps où la Maison Martell plia le genou devant les Rois Jordayne. Tout ceci appartient au passé désormais. Depuis que Nymeria Martell l'a emportée sur toutes les autres Maisons Dorniennes, les miens sont loyaux et fidèles aux Princes Martell. Et jamais mes ancêtres n'ont donné la moindre raison de douter d'une telle affirmation. En tant que Lords Suzerains du Tor, nous régnons sur le Tor, sa région, et ses fiefs subalternes. En notre nom, et au nom des Princes. Nous servons ceux-ci dès qu'il nous en est donné l'occasion, et nous le faisons bien. La Princesse Meria n'a jamais eu à douter du fait qu'un seul de ses ordres en ce sens, et notre contingent armé, le plus conséquent de toutes les Maisons vassales de Dorne, aurait servi ses exigences, ses ambitions et ses desseins. Aujourd'hui, la Princesse Meria n'est plus, et c'est désormais sa petite-fille, la Princesse Deria, qui est à la tête de Dorne. Et notre fidélité et loyauté demeurent et demeureront toujours. Car il ne saurait en être autrement. Plutôt périr que faillir ! Quant aux autres Maisons suzeraines, et bien ... Et bien disons qu'il est impossible de s'entendre avec toutes et tous. S'entendre avec tout le monde, c'est ne s'entendre avec personne. Je suis cependant parfaitement au fait que les précédents mariages contractés dans ma lignée ne sont pas allés pour plaire à tous. Mais cela m'importe peu. L'ingérence ne saurait être tolérée, et je ne me dérange jamais pour remettre à sa place quiconque mériterait de l'être.

   
N°3 ▪▪ Si jamais la guerre venait à toucher votre région, quelle serait votre réaction ?
Mais la Guerre a déjà touché la Principauté ! Et ce, de diverses manières. N'est-ce pas un acte de guerre que d'avoir empoisonné la Princesse Meria et son fils, le Prince Nymor ? N'est-ce pas un acte de guerre que d'avoir attaqué Lancehélion ? N'est-ce pas un acte de guerre que d'avoir injustement massacré de nombreux nobles dorniens, dont ma future belle-sœur, en bafouant les règles de l'hospitalité à Hautjardin ? En tant que femme, je ne peux revêtir l'armure et partir au combat, et ce même si je suis connue pour être l'une des meilleures archères de la Principauté, et que je me défends également très bien au maniement de la lance. Les mauvaises langues diront également que ma mère a sûrement dû me faire présent de ses propres connaissances en matière d'armes plus subtiles et traîtres, mais néanmoins létales. Je ne peux donc revêtir l'armure, comme le font déjà mon frère et mon époux, et comme l'a fait mon père, jusqu'à il y a quelques années. Cependant, combattre et guerroyer ne se résument pas uniquement à aller au combat en face à face. La Guerre est un art, empli de stratégies, d'anticipations, de plans de secours, de mouvements décisifs, réfléchis, maîtrisés, instinctifs, surprenants et aiguisés. Et ça, je sais assez bien faire. Même plus que bien. Mon époux est Commandant de nos troupes, et aujourd'hui, Commandant de celles envoyées par la Princesse Deria auprès d'Accalmie. Quant à moi, si, fort heureusement, mon père, Lord Maxence Jordayne, est encore parmi nous, il est de notoriété publique que je gère tout autant nos affaires que lui. Et je continuerai à le faire le jour où ... Je continuerai à le faire, dussé-je en mourir d'épuisement.

   
N°4 ▪▪ Vous avez sûrement entendu parler de l'embuscade tendue par Harren le Noir à Aegon Targaryen, que pensez-vous d'un tel acte ?
Certains diront que raids armés et embuscades sont de nos apanages, à nous autres Dorniens, mais nous ne sommes en rien des traîtres. Nous n'érigeons pas de fausses invitations pour ensuite montrer notre vrai visage. Bien que dans l'ombre, nous avons toujours sans masque ni fausse apparence. Si, d'un point de vue stratégique, le mouvement, osé, peut paraître brillant, à mes yeux, il n'en est rien. On ne peut tirer nul prestige à une telle action, d'une bassesse sans nom. Bien au contraire. En découvrant ainsi son vrai visage, le Noir ne s'est pas fait que des alliés, loin de là. Il oblige désormais chacun et chacune à se positionner, créant des coalitions là où, auparavant, Westeros apparaissait bien plus morcelé.  
         



         
Entre vous et nous.


         
▪▪ WhatTheHale ▪▪ 25 ans ▪▪ 17/20 ? ▪▪ Une jolie Princesse de l'Ouest m'a filée l'adresse ▪▪ On m'a menacée ! Je vous ai dans la peau, c'est tout ! ▪▪ Le fait qu'il n'y ai pas encore d'autel à mon nom ▪▪ Pour Noël, on pourra installer une fontaine de chocolat noir sur la CB ? ▪▪

          © WhatTheHale


         


Dernière édition par Cally Jordayne le Jeu 1 Déc - 23:18, édité 8 fois
avatar
Messages : 72
Membre du mois : 0
Célébrité : Laura Haddock
Maison : Jordayne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Cally Jordayne ∯ We are voyagers, set on a course towards Destiny   Sam 26 Nov - 22:35



Savoir des mestres




❧ From Lys & Dorne ❧

     Un plus un ne font-ils pas deux ? Pourtant, pouvait-on réellement additionner deux entités en espérant obtenir un résultat concluant, homogène, sans aspérité aucune ? Poser les yeux sur ce joli parchemin. Lys. Laisser se perdre son regard sur le dehors, sur les flots marins, du haut de son balcon. Dorne. Lys et Dorne. Dorne et Lys. Elle ne pourrait choisir, car elle ne saurait le faire. Choisir, n'est-ce pas renoncer ? Lys, c'était sa contrée natale, et cela le serait toujours. C'était écrit, là, sur ce parchemin étalé devant elle. C'était écrit, de cette calligraphie si déliée, si belle à l’œil, si exotique, aussi, de cette encre d'un bleu profond quand on l'observait à l’œil nu, et d'un bleu de mille déclinaisons lorsque l'on plaçait le parchemin à la lumière du jour et qu'on l'inclinait légèrement, progressivement. Elle était née à Lys, c'était écrit. Elle y avait même apposé sa propre signature, de son propre fait, quelques temps plus tard. Elle avait trempé son doigt dans l'encre, dans l'encre rouge à défaut d'être bleue, car elle était alors de retour à Dorne. Elle avait trempé son index, plus précisément, le droit, celui qui commande, celui qui pointe du doigt, celui qui s'élève pour s'imposer, celui qui se dresse pour menacer. Elle avait trempé son index, et elle l'avait ensuite appuyé en bas, tout en bas. Elle était née à Lys, c'était écrit. C'était écrit sur ce parchemin qui avait cet odeur si typique, si caractéristique ... On ne peut se souvenir de tout, et surtout pas de ses premières années. Pourtant ... Pourtant, l'esprit, parfois, trouve des chemins de traverse pour tout de même parvenir à encrer en nous des reliquats de souvenirs. Parfois sans que l'on puisse dater ceux-ci, ni réellement se souvenir de quoi que ce soit si ce n'était d'une impression. D'une impression tenace. D'une impression qui nous atteignait en plein cœur, jusqu'à parfois nous mettre la larme à l’œil. Jusqu'à nous bouleverser, ou tout du moins jusqu'à nous faire battre plus fort le cœur. Jusqu'à nous faire sourire. Jusqu'à nous faire vieillir.

Cally ne sortait pas ce si précieux parchemin en tout temps et en tout lieu. Il était rangé dans l'un des tiroirs de son père, dissimulé derrière le râtelier, dans le bureau du Lord de la Maison. Dans le bureau de Maxence Jordayne. Dans le bureau de son père. L'objet était en quelque sorte devenu une précieuse relique. Un morceau de papier, ni plus, ni moins, si on l'exposait au regard de bien des personnes. Mais pour Maxence, et, auparavant, pour Nymeria Jordayne, cela avait été le lien le plus précieux existant entre eux et elle. Entre eux, et elle, leur fille et petite-fille. L'objet était intacte, ses couleurs n'étaient pas passées, et son odeur perdurait. L'odeur des parfums de Lys. L'odeur des fruits de Lys. L'odeur de la chambre de sa mère, là-bas. Là-bas, où Lynah Jordayne s'en était allée, après une dispute avec son époux dornien. Jamais Cally n'avait-elle réellement pu comprendre la portée de la brouille, ni même ses raisons, et jamais elle n'avait vraiment demandé, car, connaissant le tempérament de sa mère ... Le fait était, tout de même, que Maxence l'avait laissée partir. Qu'il ne l'avait pas retenue. Ou bien alors qu'il n'était pas parti à sa poursuite. Qu'il n'avait rien fait pour qu'elle lui revienne. Aurait-il su, pour elle, pour elle qui s'annonçait, pour elle qui allait naître, qu'il aurait à coup sûr mis toute voile dehors pour gagner Lys et ramener femme et enfant avec lui, au Tor, ligotées, s'il le fallait. Mais il n'avait pas su, pas avant qu'il ne reçoive la missive, le fameux parchemin. Il n'avait pas su, et il avait assumé sa position, sa situation. Face à tous les autres dorniens, face à toutes les autres familles nobles. Face à tous ceux qui avaient vu d'un mauvais œil cette union quelque peu particulière. Face à tous ceux qui n'avaient pas attendu que ne se forme la moindre brèche pour s'engouffrer dans quelque reproche et pic acéré. Et lorsqu'il avait su ... Lorsqu'il avait su, il était venu, bien évidemment, mais Lynah n'avait eu de cesse de ne pas être là. De fuir, encore et toujours. A travers Lys. A travers les Cités Libres. Cela avait dû tant être éprouvant pour lui. Lynah lui volait sa fille, et cela dépassait de loin le simple tourment de la voir se dérober à lui en tant que sa femme ... Et cela ne serait que la première fois d'une longue liste. D'une très longue liste. D'une trop longue liste. Cally n'avait mis les pieds sur le sol dornien que durant l'année de ses trois ans. Un monde inconnu, un continent inconnu, pour elle. Un nouveau terrain de jeu, des centaines de perspectives nouvelles. Un nouveau monde à conquérir, à mettre à ses pieds. Un monde que sa mère lui avait refusé jusque là. Une part d'elle-même, pleine et entière. Lys. Puis Dorne. Et désormais, Lys et Dorne ...


❧ From Azur & Emerald ❧

     Un plus un ne font-ils pas deux ? Pourtant, pouvait-on réellement additionner deux entités en espérant obtenir un résultat concluant, homogène, sans aspérité aucune ? Fermer un œil, et se mirer dans le miroir. L'azur. Fermer l'autre œil, rouvrir le premier, et de nouveau observer le reflet de sa propre personne. L'émeraude. Finalement, ouvrir les deux yeux, et faire le lien entre ses deux regards si différents l'un de l'autre. L'azur, et l'émeraude. L'azur, comme Lynah. L'émeraude, comme Maxence. L'azur, et l'émeraude. Et ce regard si particulier, si déstabilisant et envoûtant pour celui qui en fait la première expérience, de visuel. Cela ne changeait en rien le regard que Cally portait sur son monde, la couleur des yeux important peu à ce sujet. Pourtant, le regard des gens sur elle pouvait en venir à en être considérablement changé, lorsqu'ils la voyaient. Ou lorsqu'ils apprenaient ses origines si différentes des autres dorniennes, qu'elles soient de son âge, ou même plus jeunes ou plus âgées. Est-ce que cela l'ennuyait ? Pas réellement, du moins, pas tant qu'elle ne voyait pas arriver ses vis à vis avec leurs gros sabots, pétris de questions maintes et maintes fois entendues, et surtout, terriblement emplies de stéréotypes et de croyances éculées. Est-ce que cela la contrariait ? Pas réellement. Les choses étaient ainsi, et si elles lui permettaient de quelque peu avoir l'ascendant à la première rencontre, face à la surprise, à l'étonnement, au déroutement, et bien tant mieux. Une fois qu'elle avait la poigne, elle ne lâchait plus l'étreinte. Et dans ce monde de violence, de sang, de mort, d'hommes, de brutes, tous les moyens étaient bons pour prendre l'ascendant et ne plus le relâcher. Son regard bichrome perturbait, et pourtant, les gens étaient toujours plus perturbés en voyant sa mère. Sa mère que certaines langues de vipère accusaient de faire usage de quelque magie, pour ne pas être marquée plus que ça par le temps qui passe. Peut-être que, dans des centaines d'été, les chroniqueurs qui narreraient la vie de la Maison Jordayne en viendraient à écrire qu'elle était déjà vieille de centaines d'étés lorsqu'elle avait rencontré puis charmé Maxence Jordayne.

De sa mère, et de aïeuls Celtigar, Rogare, Saan, et qu'en savait-elle encore, Cally tenait, outre son regard à moitié azur, ses traits quelque peu exotiques, sa bouche pulpeuse, son teint bien plus clair que le teint habituel des Dorniens, ainsi que ses cheveux. Ses cheveux châtains clairs, tirant parfois sur le miel lorsqu'elle les exposait longtemps à la lumière du soleil. De sa mère, Cally tirait aussi cette aura de mystère, cette sensualité et ce charme à fleur de peau. Son impétuosité, aussi, son humeur si changeante. Cette lueur qui vrille dans le regard, lorsqu'elle s'apprête à vous remettre à votre place, à prendre définitivement l'ascendant sur vous, ou qu'elle vient de détecter une méprise qui vous a échappé, un argument qu'elle pourra réutiliser plus tard contre vous pourvu qu'elle en tire un avantage certain. De son père, l'héritière de la Maison Jordayne et de la Seigneurie Suzeraine du Tor tenait cet autre œil, émeraude, sa voix si chaude, si brûlante, si vibrante, un peu cassée, et si assurée, si fière, si orgueilleuse. Sa dextérité au maniement de la javeline. Son œil acéré et assuré lorsqu'il s'agissait de décocher une flèche. Son amour des chevaux, de l'architecture, de l'ébénisterie. Sa propension à laisser son rire ricocher sur les murs jusqu'à s'élever haut dans le ciel. Son intelligence militaire et diplomatique. Sa propension à ne rien dire lorsqu'elle se sentait blessée, touchée au cœur, mais plutôt à aller de l'avant, armée jusqu'aux dents, si ce n'est par l'épée, au moins par le verbe et les idées. Son amour passionné et démesuré pour les siens. Cette incapacité à les abandonner, à les laisser partir loin d'elle sans s'inquiéter de mille peurs et de mille craintes. Sa capacité à aimer, tout simplement, et particulièrement ceux que l'on blâme, ceux que l'on rejette. Cela expliquait-il pourquoi elle n'avait jamais su détester sa mère d'avoir fait ce qu'elle avait ? Cela expliquait-il pourquoi, lui, en était tombé amoureux, de cette fille de Lys dont le père les avait abandonné, ses frères, sa sœur, leur mère et elle, avant de périr en mer, semble-t-il couler par les propres cousins de cette épouse dont il se détournait, ce père dont le frère aîné lui avait interdit de partir de Pince-Isle en tant que son héritier, et qui l'avait tout de même fait ? ... De Westeros et de Lys. De Lys et de Westeros. D'émeraude et d'azur. D'azur et d'émeraude.


❧ From Dreams & Ashes ❧

     Un plus un ne font-ils pas deux ? Pourtant, pouvait-on réellement additionner deux entités en espérant obtenir un résultat concluant, homogène, sans aspérité aucune ? On lui avait promis tant de choses, à Cally, depuis sa naissance. La souveraineté du Tor et des fiefs qui allaient avec, pour commencer. Le matriarcat des Jordayne et de leur Maison, une fois son père disparu. Le droit de pleinement s'épanouir sans se voir refuser trop de choses sous prétexte qu'elle était née femme. Le droit de choisir, de décider pour elle-même, et ce pour la majorité des décisions la concernant. La capacité de tenir tête à ses parents, de ne pas se retrouver dans la position mal aisée d'avoir à prendre parti pour l'un ou pour l'autre de ses parents lors des nombreuses disputes et tempêtes entre eux. La possibilité d'avoir tant de beaux partis à ses pieds, de les charmer, de les voir la désirer sans pouvoir l'avoir ni pouvoir oser quoi que ce soit avec elle sous peine qu'elle les recadre elle-même et les humilie quelque peu publiquement. Le droit de pouvoir se coucher à l'heure qu'elle voulait pour peu que, le lendemain, elle soit à ce qu'elle faisait et qu'elle accomplisse l'essentiel des tâches qui étaient prévues. Le droit de ne pas avoir honte de ses origines, ni même de son passé ou de celui de sa mère, même si les choses étaient loin d'être évidentes à ce sujet. Le droit d'adorer son petit frère, de le protéger, d'être unique à ses yeux, à chemin entre la mère, la sœur, la confidente, la meilleure alliée et la plus fidèle des amis. On lui avait promis qu'elle aurait, un jour, de magnifiques enfants, et qu'elle saurait être une mère pour eux, lors du propre exemple qu'elle-même avait pu recevoir. Bien sûr, Lynah l'aimait, mais sans doute n'était-elle pas faîte pour rester au même endroit trop longtemps, ni même pour être entourée de Dorniens. A Cally, on avait aussi promis qu'elle pourrait épouser un homme qu'elle choisirait elle-même, dont elle se sentirait proche. C'était ce qu'elle avait fait, ou plutôt ce qu'elle aurait dû faire. Elle l'avait rencontré lors d'une visite à Lancehélion. Il avait 15 ans, elle en avait 10. Il était d'excellente famille, était doté d'un charme fou, d'un désintérêt total pour le fait de contracter une union matrilinéaire, fort peu intéressé par le fait de gouverner en son propre nom, une tâche qu'il laissait à qui de droit au sein de sa fratrie. Il était connu pour être l'un des soldats les plus prometteurs de sa génération, ainsi que pour allier force, adresse, amabilité et générosité. Mais on lui avait ôté ça. La Guerre lui avait ôté cela. Et la jeune adolescente d'alors avait fait taire ses rêves.

Cally refusait de se demander quand, exactement, le goût des cendres avait commencé à emplir son palais. Quand, exactement, son monde avait commencé à s'écrouler, parce qu'il ne s'était tout bonnement pas écroulé. Cependant, oui, ses bases avaient commencé à chanceler. C'était comme avait ces tailleurs de pierre qui veulent briser les blocs à grands coups de masse. Le bloc se fendille, la pierre se zèbre de fissures, petit à petit. Mais la pierre tient bon, tout comme le fond les Montagnes Rouges, depuis des millénaires et des millénaires. Fière, orgueilleuse et sûre d'elle, Cally s'était crue intouchable, bénie des Dieux. De ceux de sa mère comme de ceux de son père. Choyée par les siens, promis à un avenir qui ne pourrait être que brillant, sans altération aucune ou presque. Et pour sa fierté, les Dieux lui avaient repris son fiancé, lors des combats frontaliers menés contre l'Orage. Elle avait désobéi à son père, avait pris la tête d'un convoi de ravitaillement, s'était rendue jusqu'à la zone de combats. En selle, sur l'un des purs sangs familiaux, elle avait observé les combats du haut d'un promontoire rocheux et naturel, dans le Col des Osseux. Et il était mort. Sous ses yeux, ou presque. Ses armoiries étaient reconnaissables entre toutes, à ses yeux déjà amoureux. Son corps avait pu être récupéré pour être délivré à sa famille, et Maxence n'avait pu l'empêcher de voir. De voir ce qu'il advient d'un homme lorsqu'il a été désarçonné de son cheval, lorsqu'il a été piétiné par les autres combattants, lorsque l'on a tout de même pris la peine de s'assurer de sa mort en le transperçant de part et d'autre à coups d'épées. Puis, si rapidement, trop rapidement pour elle, Maxence avait choisi de la fiancer, à nouveau. Sans lui laisser le choix, cette fois-ci. Et pour la première fois de sa vie, elle n'avait su obtenir ce qu'elle désirait, même en pestant, en maudissant son père, en lui jurant qu'elle refuserait de perpétuer la lignée. Elle était blessée, elle souffrait encore, il était trop tôt, mais son père n'avait su le comprendre, à moins qu'au contraire, il ne l'ai parfait comprise. Une cicatrisation, cela prend du temps, et du temps, c'est précieux. Et chez les Jordayne, on ne ploie pas, on se redresse, malgré les tourments, les circonstances et les blessures. On se redresse et on va de la fin, plus fort, plus grand, plus fier qu'avant. Le Sang et le Feu, n'est-ce pas la devise de la Maison Targaryen ? Et bien, chez les Jordayne, on ne conjugue pas les deux ensembles : le feu, il coule dans votre sang. Et votre sang est votre feu. Et la vie est faîte ainsi. De cendres et de rêves. De rêves et de cendres.


❧ From Sorrows & Strength ❧

     Un plus un ne font-ils pas deux ? Pourtant, pouvait-on réellement additionner deux entités en espérant obtenir un résultat concluant, homogène, sans aspérité aucune ? Cally, l'âme en peine, s'était donc mariée à cet homme qu'elle n'avait pas choisi, malgré ce qu'on lui avait promis. Elle s'était mariée, certes, mais non sans choisir auparavant, pour elle-même, sa propre voie pour devenir femme. Elle s'était mariée, avait si rapidement enfanté, avant de découvrir, furieuse et dévastée dans son orgueil, que son cher époux avait fait un enfant à une autre, si peu de temps après le début de sa propre grossesse. Cally n'avait jamais perçu l'enfant comme une plaie, comme un stigmate, comme un être pleinement coupable et ne méritant pas de vivre. Un petit garçon, innocent comme tout, orphelin d'une mère qui avait donné sa vie pour lui donner la propre sienne. Certes, cette naissance n'était en rien comparable à celle de Maylie, sa demi-sœur bâtarde que l'amante de cœur de son père avait enfanté, 6 ans auparavant, lorsqu'il était devenu plus qu'évident que plus rien d'autre n'existait entre Maxence et son épouse qu'une affection certaine pour leurs deux enfants. Bafouée par son propre époux si peu de temps après leurs noces, et si peu de temps après la naissance de leur premier enfant, de leur fille, de sa future héritière, Elynor, Cally était allée de l'avant, avait gardé la tête haute, et c'est ce qui l'aida à affronter les autres turpitudes s'abattant sur elle par la suite. Sa mère était de moins en moins présente, et de plus en plus en visite auprès de sa famille, à Lys. Elle n'était même plus vraiment là lorsqu'elle était à Dorne, un fantôme, une ombre, tout au plus. Dorne qui devint une résidence, et non plus un foyer pour elle. Mais cela en avait-il réellement été là ? Si Maxence Jordayne ne s'était pas nommé Jordayne, s'il n'avait pas été l'homme qu'il était, si sa Maison n'avait pas la réputation et la puissance qu'elle avait, si Cally et son frère n'étaient pas les preuves vivantes que la ferveur et la fureur des Jordayne continuait à couler dans leurs veines, que serait-il advenu de Lynah ? Que serait-il advenu d'eux, ses enfants ? Et bientôt, alors que la Guerre touchait de nouveau Cally dans sa chair en blessant grièvement son père, et en amochant également son frère, la jeune femme était touchée en plein cœur par les voix qui s'élevaient, parmi certaines des petites familles nobles, et parmi le peuple de certains fiefs ne dépendant pas du Tor. Des voix qui critiquaient de plus en plus Maxence pour les origines de son épouse, pour les liens du sang de cette dernière. Le tonnerre grondait un peu partout, à Westeros comme à Essos, et il était alors si facile de pointer du doigt ceux qui nous font peur, ceux que l'on veut absolument voir nous menacer, ceux qui sont différents, ceux qui jurent quelque peu dans le paysage. Ceux qui ressemblent physiquement à cette Maison qui s'élève, qui se pare de revendications et d'ambitions conquérantes. Si Cally n'était touchée que par ricochet, la plupart du temps, concernant son physique, il n'en demeurait pas moins qu'elle se sentait touchée.

Pour la première fois de sa vie, Cally vit des Dorniens, de ce même peuple qui était le sien, se réjouir de ses malheurs, et de ses souffrances, suite au sac de Lys et à la mise à mort de plusieurs des siens. Et ces mêmes serpents vinrent lui présenter leurs condoléances, alors que sa belle-sœur était massacrée à Hautjardin. Cally n'oublie pas. Cally n'oublie rien. Mais Cally sait également voir plus loin, là où, dans les plus hautes sphères, jamais on n'a pointé du doigt ni sa loyauté, ni ses ascendances, ni son courage et sa force. Et sans doute est-ce cela qui importe, dans le fond. Cela, et seulement cela. Les intérêts du Tor passent avant les siens. Le prestige du Tor passe avant le sien. Dans des générations et des générations, il fallait que triomphent son courage, sa force, son refus de baisser les bras et de ployer. Les larmes étaient réservées à la sphère privée, et encore. Elle devait se montrer féroce et incisive avec ses ennemis, corrosive avec ses opposants. Elle se devait également de rappeler à tous qui elle était, à quelle Maison dornienne elle appartenait, à quelques autres Maisons elle était apparentée de par sa lignée paternelle. Elle devait demeurer elle-même, pleinement et entièrement. Elle devait se battre pour sa Princesse, montée sur le trône dans des circonstances si éprouvantes, à un âge aussi jeune, et dans un contexte aussi tendu et belliqueux que le leur. La Maison Martell avait toujours été bonne et généreuse avec les Jordayne. Elle n'avait jamais douté de leur loyauté et de leur franchise. Elle leur avait confié de vastes missions, à plusieurs reprises, et tel était encore le cas, lorsque la Princesse Deria plaça nul autre que Lyvan à la tête des troupes envoyées protéger ce nouvel allié qu'était l'Orage. L'Orage ... L'Orage qui lui avait arraché son fiancé, l'Orage qui avait manqué de lui arracher son propre père, l'Orage qui avait balafré à jamais son propre frère. Cally n'oubliait pas, mais elle savait voir ce qu'il fallait voir, comprendre ce qu'il fallait comprendre, pressentir ce qu'il fallait pressentir. Et puis, on ne lui demandait ni de pardonner ni même d'oublier, mais d’œuvrer dans le sens de la Principauté. Rien ne l'empêchait de s'appuyer sur ces blessures, sur ces déchirures, et sur ses meurtrissures pour aller de l'avant. On demeurait debout, chez les Jordayne, jusqu'au bout. Il ne saurait en être autrement. On meurt debout, l'arme à la main. On se redresse et l'on fait face. On se réfugie derrière certaines apparences pour ne rien laisser voir, et l'on demeure fort, loyal et volontaire devant la face du monde. Alors Cally combattrait pour Dorne, jusqu'à la mort. Et ses enfants feraient de même, et leurs enfants après eux, et encore, encore, dans une lignée vertueuse. Car il ne saurait en être autrement. Elle ne fuirait pas, pas demain qu'aujourd'hui. Pas plus lorsque le port et les bas quartiers de Lancehélion étaient ravagés par les flemmes que lorsque le prochain fléau s'abattrait sur la Principauté. Cally ferait face. Et ses enfants, après elle, feraient face. Ils apprendront, auprès d'elle, l'humilité, le respect, la force, l'impétuosité, la loyauté et la fidélité. En composant avec la force et les deuils. Avec les deuils et la force.


Les affiliations





Deria Martell
A Dorne, les femmes sont héritières et suzeraines à partir du moment où elles sont l'aînée de leur fratrie. Et peut-être que c'est ça, aussi, qui participe à l'aura si particulière de la Principauté. La loyauté et la fidélité des Jordayne envers la Maison Martell n'a jamais été à prouver. Et ce n'est sûrement pas avec Cally que les choses en viendraient à changer. La Princesse Meria avait une totale confiance en Nymeria, puis en Maxence et Kennat, les fils de celle-ci. Et aujourd'hui, la Princesse Deria sait qu'elle peut tout autant avoir confiance en Lyvan qu'en son beau-frère Tywan et en l'épouse et sœur de ces derniers, Cally. Car la native de Lys a toujours su prouver ce qu'elle fallait, tout autant qu'elle a su se distinguer, s'élever contre certains travers des nobles de son rang et de son âge, pour marquer sa différence, pour assumer bien haut ses valeurs à elle. Certes, la Princesse Deria aurait dû succéder à son père et non à sa grand-mère, ce qui la précipitée plus tôt que prévu dans le tourbillon du pouvoir et de la souveraineté. Certes, le contexte géo-politique et diplomatique est des plus épineux. Mais Cally croit en sa jeune souveraine. Et là où la Princesse Meria l'avait laissée accoucher puis prendre du repos au sein du palais royal, la Princesse Deria l'a accueillie au départ de Lyvan pour Accalmie. A Lancehélion où Cally a su se distinguer, durant le raid Fer-Né. Ce n'est pas l'âge ni même l'expérience qui comptent, mais les choix que l'on fait aujourd'hui, pour que demain soit un jour plus beau, plus calme, plus serein, plus pacifique. Aujourd'hui plus que jamais, Cally se posera autant qu'elle le pourra en soutien, en sujette loyale et avisée.

© WhatTheHale
Lyvan Jordayne
Lorsqu'ils se sont mariés, elle était encore en deuil de cet amour qu'elle avait vu se faire massacrer 2 ans auparavant sur le champ de bataille. Lorsqu'ils se sont mariés, il se voyait arraché cette fiancée qu'on lui avait promis, et dont il était épris. Autant dire qu'ils se sont détestés l'un l'autre, et que la tension était plus que palpable entre eux. Il lui a fait l'affront de la déshonorer si rapidement, en concevant ce fils bâtard avec celle qu'il ne pouvait s'ôter du cœur, là où Cally avait, elle, fait l'effort d'essayer d'apprendre à connaître son jeune époux. Et il leur a fallu du temps pour s’apprivoiser. Du temps pour s'accepter. Du temps pour apprendre à s'aimer, à leur façon. Les choses ont évolué aujourd'hui. Ils ont de l'estime et de l'affection l'un pour l'autre. Elle l'estime, et il le lui rend bien. Ils savent qu'ils se complètent et se secondent parfaitement. Mais il n'y aura jamais de passion amoureuse entre eux. Ils ont des amours, extérieures, mais ils s'en informent l'un l'autre, par respect. Et il n'est pas question d'engendrer le moindre enfant illégitime. Elle est sa dame, son épouse, et il n'y a rien qu'il ne ferait pour elle. Il est son sieur, son époux, et il n'y a rien qu'elle refuserait de faire pour le seconder et le soutenir. Leur relation est ce qu'elle est, et sans doute cela la rend-elle encore plus forte, car tout ce qu'il y a entre eux, ils l'ont bâti pas à pas, pierre après pierre. Ce n'est pas du vent, mais une solide muraille, redoutable et à redouter.

© WhatTheHale

Arianne Martell
Leur rencontre date d'il y a plusieurs années, lorsque le séjour de Cally à Lancehélion a tourné au cauchemar. Etant déjà bien enceinte, la Princesse Meria lui a ordonné de rester au palais royal, jusqu'à l'accouchement, et jusqu'à ce qu'elle recouvre des forces. Parmi les personnes qu'elle a appris à connaître, Cally a fait la rencontre d'Arianne. La jeune femme n'était pas encore légitimée, à l'époque, mais cela n'a en rien fait détourner le regard de Cally, bien au contraire. Elles ont appris à se connaître, ont longuement discuté, sans arrières pensées aucune. Sans doute cela faisait-il du bien à la jeune bâtarde, alors que du côté de la Jordayne, cela lui changeait les idées de cette fin de grossesse difficile. La correspondance n'a alors jamais cessé entre elles lorsque Cally a regagné le Tor. Elles sont amies, et Cally n'a pas peur de le reconnaître. Même si les choses sont plus compliquées dernièrement, compte-tenu des derniers rebondissements. Mais leur proximité perdure. C'est tout autant pour continuer d'enseigner l'humilité et le respect à Elynor, qu'en tant que geste politique que Cally a placé sa fille aînée auprès d'Arianne en tant que demoiselle de compagnie. Et aujourd'hui, sans doute cela est-il rassurant pour toutes les trois d'être à Lancehélion en cette période si troublée.

© WhatTheHale
Tywan Jordayne
A ses yeux, il est la première chose que lui ai réellement offert la vie. Etre née noble, être née seconde héritière du Tor, être née future Lady Suzeaine, tout cela passe après, comparé à la naissance de Tywan. Il a partagé ses appartements, sa chambre, de sa naissance jusqu'aux 10 ans de Cally. Ils étaient inséparables, un peu le jour et la nuit, le soleil et la lune pour bien des choses, mais si semblables pour tant d'autres. Ils ont eu la même enfance, sans réelle distinction. C'était le souhait de leur grand-mère, et puis, leur père n'a rien changé à tout ceci, par la suite. Dès lors, il n'y a jamais eu ni rancœur, ni envie, ni haine et regret de Tywan envers sa soeur. Et Cally ne l'a jamais considéré comme son sous-fifre, comme son subalterne. Il est son second, son bras droit, depuis toujours. Et il sera en tout point celui qu'il est aujourd'hui, pour elle, lorsque, demain, elle deviendra Lady Suzeraine du Tor. Mais le petit bout de chou a bien grandi, et Cally sait bien, aujourd'hui, qu'elle ne peut et ne doit pas tenter de le retenir. Il doit vivre sa vie, connaître ses propres échecs, vivre ses propres deuils. Elle a cependant l'impression d'avoir perdu une partie de lui, à la mort tragique de sa fiancée. Et elle a peur pour lui, parce qu'elle le sait tout autant vif et impétueux qu'elle. Bien sûr, il ne fera jamais rien qui mette en péril la réputation des Jordayne, et ne désobéira jamais aux ordres directs de leur Princesse, mais ... Il a déjà étant si gravement éprouvé qu'aujourd'hui, il se sent quelque peu pousser des ailes, comme s'il n'avait plus rien à perdre ... Et, oui, cela terrorise Cally, intérieurement.

© WhatTheHale




Barristan Dayne
Oh, ce qu'elle était furieuse lorsqu'elle a rencontré son second fiancé ! Son père l'avait choisi pour elle, ne lui laissant pas le choix, là où, Cally, elle, était encore en deuil. Il s'était montré impoli, irrespectueux, insultant et insolent. Dès lors, il était inacceptable pour elle d'arriver vierge à leur mariage, et de le laisser lui prendre sa virginité. L'une de ses affiliées épousant un Dayne de Haut Hermitage, Cally en a profité pour faire un détour par les Météores, une fois le mariage fini. Elle ne connaissait Barristan que très peu, jusqu'alors, mais leur rencontre, plus approfondie, les a amené à se connaître aussi charnellement que possible ! C'est lui qui l'a faite femme, et elle ne le regrette pas. Il n'a rien exigé d'elle, n'a rien attendu d'elle, n'a rien espéré d'elle, en retour. Cela n'était l'affaire que d'une seule nuit, à l'époque. Il ne lui a même pas demandé les raisons qui la poussaient à agir ainsi, l'essentiel, pour lui, étant qu'elle était consentante. Ils sont restés en contact, en êtres respectueux et civilisés. Parce qu'il n'est pas aussi mielleux que bon nombre d'autres nobles Dorniens, et parce qu'elle a du répondant, du piquant, du caractère, qu'elle ne se laisse pas impressionner par sa carrure et ses grands airs. Leur relation passée tient cependant du mystère, et rares sont ceux qui en sont informés. Cela les regarde, et puis, c'était il y a longtemps, si longtemps ... A moins que ... Leurs esprits s'entrechoquent quelque peu depuis qu'elle a rejoint Lancehélion, mais sans nul doute cela produit-il une saine émulation. Et la Princesse Deria peut au moins avoir la preuve qu'elle règne bien sur les Insoumis, et que les grandes Maisons répondent présent.

© WhatTheHale
Robert Dayne
Un être comme Robert Dayne, cela se remarque. Même quand ce n'est pas encore devenu un homme, avec sa carrure, sa réputation et tout le reste. Il faut dire qu'au milieu du paysage dornien, si Cally, pour bien des raisons, jure quelque peu, la chose est encore plus accentuée concernant Robert ! Alors, évidemment, en visite à Lancehélion, dans sa prime adolescence, le regard de la jeune femme s'est irrémédiable retrouvé attiré par les jeunes traits du sieur, pupille du Prince Nymor. Elle était bien sûr déjà aux faits de son existence, mais voir de visu, cela change tout. Cependant, ils n'ont réellement fait connaissance que lorsque le futur porteur d'Aube a accompagné leur Prince dans son voyage parmi les grandes familles nobles et vassales. Elle aussi, elle lui a alors visiblement tapé dans l’œil, peut-être pour son physique, ou pour son caractère, allez savoir. Quoi qu'il en soit, le Prince Nymor tout comme Robb ont visiblement apprécié leur séjour au Tor, s'y attardant quelques jours de plus. Il faut aussi dire que Maxence Jordayne a toujours su recevoir, et que le Prince et lui avaient visiblement quelques anecdotes communes à se remémorer. Par la suite, de simples connaissances, Cally tout comme Robb sont passés à quelque chose de plus ... De plus particulier, dirons-nous. Cally ne sait trop comment le benjamin de la fratrie Dayne a été informé du passif entre son aîné et elle, mais le fait est qu'il est désormais dans la confidence. Il s'est alors rapproché d'elle, encore plus, et pas forcément pour de louables raisons. Elle n'est pas dupe, mais dans le même temps, la présence et les approches de Robb ne l'importunent pas plus que cela. Elle sait qu'il y a un gros grief entre les frères Dayne, et visiblement, elle pourrait servir de levier de discorde. Ce point là lui déplaît fortement, mais fort heureusement, ses échanges avec Robert ne se limitent pas qu'à cela. Elle apprécie sa compagnie, tout comme son côté enjoué et volontaire. Alors, ils se testent, se tancent quelque peu, entre attraction et répulsion. Cela les amuse, tout autant que de ne jamais jouer à un jeu clair, à la face des autres nobles dorniens. Nul ne sait réellement quelle est leur relation exacte, et ils ne font rien pour préciser les choses. Rester flou, cela leur convient, et puis, sincèrement, ils n'ont strictement rien fait de répréhensible, et si Tywan et Robb sont amis, c'est bien qu'il n'y a rien de mal dans tout cela !

© WhatTheHale



Dernière édition par Cally Jordayne le Jeu 1 Déc - 23:18, édité 11 fois
avatar
Messages : 72
Membre du mois : 0
Célébrité : Laura Haddock
Maison : Jordayne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Cally Jordayne ∯ We are voyagers, set on a course towards Destiny   Sam 26 Nov - 22:38

re bienvenue sur le forum beauté!



Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon




Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Fire, Blood and Winter.
Messages : 13349
Membre du mois : 219
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Cally Jordayne ∯ We are voyagers, set on a course towards Destiny   Sam 26 Nov - 22:43

Une ravissante dornienne de plus

Re-bienvenue dans nos dunes, et n'hésite pas si tu veux un petit lien avec Robbidou!

Bon courage pour ta fiche Smile


Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Noble, Ser, Epée du matin
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Et l'Aube sera rouge.
Messages : 985
Membre du mois : 28
Célébrité : Jérémy Sumpter
Maison : Dayne
Caractère : ♦ Bagarreur♦ Bon vivant ♦ Egrillard ♦ Drôle ♦ Impétueux ♦ Fine lame ♦ Râleur ♦ Loyal ♦ Nonchalant ♦ Passionné ♦
Et l'Aube sera rouge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Cally Jordayne ∯ We are voyagers, set on a course towards Destiny   Sam 26 Nov - 22:46

Re-bienvenue et bon courage pour ta fiche !
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Cally Jordayne ∯ We are voyagers, set on a course towards Destiny   Sam 26 Nov - 22:48

Re bienvenue !
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Cally Jordayne ∯ We are voyagers, set on a course towards Destiny   Sam 26 Nov - 23:52

Ohhhh la sublime Laura Haddock excellent choix de célébrité je l'adoreeeeeeeee

Re bienvenue ma chère Smile
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Cally Jordayne ∯ We are voyagers, set on a course towards Destiny   Dim 27 Nov - 0:08

Merci à tous, vous êtes géniaux

Ma connexion rame ce soir (j'ai plusieurs amis et amies à la maison ce week-end, et comme c'est le black friday ... What a Face), donc je continue tout ça au plus vite

Ma boîte mail est ouverte si certains veulent discuter d'un lien
avatar
Messages : 72
Membre du mois : 0
Célébrité : Laura Haddock
Maison : Jordayne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Cally Jordayne ∯ We are voyagers, set on a course towards Destiny   Dim 27 Nov - 0:50



Le doute est une force. Une vrai belle force. Veille simplement qu'elle te pousse toujours en avant. © Pierre Bottero

avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Dame de compagnie de Jeyne Stark
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Honor, loyalty, sacrifice
Messages : 3060
Membre du mois : 72
Célébrité : Astrid Bergès Frisbey
Maison : Karstark
Caractère : Opportuniste, respectueuse, attentionnée, imprévisible
Honor, loyalty, sacrifice
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Cally Jordayne ∯ We are voyagers, set on a course towards Destiny   Dim 27 Nov - 17:11

Re-bienvenue dornienne What a Face Je dirais bien excellent choix de groupe pour un DC, mais ce serait pas bon pour l'image d'Argella...*sors* Bon courage pour ta fichounette




COME WHAT MAY
I AM WAR. THOU SHALT MAKE WAR, TO LOSE REASON.
COME WHAT MAY,
I AM HELL. HELL THOU SHALT LIVE
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine de l'Orage & Dame d'Accalmie. Epouse de Roward Martell, Princesse de Dorne. Reine fédérée de l'Empire. Conseillère du Collège Impérial.
Âge du Personnage: 24 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING. A BODY DEVOURED BY HATED, MOTIVATED BY REVENGE.
Messages : 3032
Membre du mois : 77
Célébrité : Bridget Regan
Maison : Durrandon
Caractère : Impétueuse, Passionnée, Bagarreuse, Indépendante, Fière, Téméraire, Intransigeante, Aventurière
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING.  A BODY DEVOURED BY HATED,  MOTIVATED BY REVENGE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org/
MessageSujet: Re: Cally Jordayne ∯ We are voyagers, set on a course towards Destiny   Dim 27 Nov - 17:22

Rebienvenue

Bon courage pour ta fiche et je suis toujours dispo si tu as des questions



UNBOWED - UNBENT- UNBROKEN


Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse de Dorne
Âge du Personnage: 24 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Insoumise. Indépendante. Impétueuse.
Messages : 5800
Membre du mois : 19
Célébrité : Ashley Green
Maison : Martell
Caractère : Impétueuse - Naïve - Loyale – Indépendante - Farouche - Obstinée - Protectrice
Insoumise. Indépendante. Impétueuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Cally Jordayne ∯ We are voyagers, set on a course towards Destiny   Lun 28 Nov - 2:54

Merci mille fois vous tous

J'espère qu'une fois achevée, ma fiche sera à la hauteur
avatar
Messages : 72
Membre du mois : 0
Célébrité : Laura Haddock
Maison : Jordayne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Cally Jordayne ∯ We are voyagers, set on a course towards Destiny   Lun 28 Nov - 5:51

REEEE Bienvenueeeeeeeee beauté fatal éclate toi bien avec c'est nouvelle miss. Ma bichette ♥



Aleyna Tyrell
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Fille de l'intendant royal de la maison Gardiner
Âge du Personnage: 18 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Plus haut, plus fort
Messages : 680
Membre du mois : 1
Célébrité : Jenna Coleman
Maison : Tyrell
Caractère : ♦ Rancunière ♦ Loyale ♦ Bornée, ♦ Patiente ♦ Hardie ♦ Observatrice, ♦ Manipulatrice ♦ Intelligente ♦Bornée ♦ Courageuse ♦
Plus haut, plus fort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Cally Jordayne ∯ We are voyagers, set on a course towards Destiny   Lun 28 Nov - 10:04

Re-bienvenue avec une jolie dornienne !
Bon courage pour finaliser ta fiche !
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Cally Jordayne ∯ We are voyagers, set on a course towards Destiny   Lun 28 Nov - 10:39

Rebienvenue à toi choupinette !
Hésite pas si besoin ^^


The night is dark and full of terror
There are no gods but R'hllor and the Other, whose name may not be said... ©️ by anaëlle.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Prostituée
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour.
Messages : 986
Membre du mois : 15
Célébrité : Caitlin Stasey
Maison : *
Caractère : Rusée - Menteuse - Séductrice - Manipulatrice - Rêveuse - Ambitieuse - Intelligente - Inconstante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Cally Jordayne ∯ We are voyagers, set on a course towards Destiny   Lun 28 Nov - 23:32

avatar
Messages : 72
Membre du mois : 0
Célébrité : Laura Haddock
Maison : Jordayne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Cally Jordayne ∯ We are voyagers, set on a course towards Destiny   Lun 28 Nov - 23:38

Rebienvenue avec cette belle dornienne !


I am a greedy, selfish bastard.
I want the fact that I existed to mean something

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 21 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Idéaliste, indiscipliné, intrépide
Messages : 936
Membre du mois : 9
Célébrité : Luke Pasqualino
Maison : Martell
Caractère : Vif, emporté, arrogant, vénal, idéaliste, passionné, loyal, ambitieux, séducteur, orgueilleux
Idéaliste, indiscipliné, intrépide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Cally Jordayne ∯ We are voyagers, set on a course towards Destiny   Mer 30 Nov - 23:49

Miam Miam, Anders
Merci beaucoup

Ne me manque plus que la réponse de Robb' pour notre lien, et le tout sera bouclé et la soumission de validation
avatar
Messages : 72
Membre du mois : 0
Célébrité : Laura Haddock
Maison : Jordayne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Cally Jordayne ∯ We are voyagers, set on a course towards Destiny   Jeu 1 Déc - 9:42

D'accord, on attend ça :p



Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon




Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Fire, Blood and Winter.
Messages : 13349
Membre du mois : 219
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Cally Jordayne ∯ We are voyagers, set on a course towards Destiny   Jeu 1 Déc - 22:06

Et voilà, votre Altesse
avatar
Messages : 72
Membre du mois : 0
Célébrité : Laura Haddock
Maison : Jordayne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Cally Jordayne ∯ We are voyagers, set on a course towards Destiny   Jeu 1 Déc - 23:07

Pour moi c'est nickel, écrit avec brio comme toujours, c'est très intéressant et très cohérent... En dehors de l'histoire de la lance! La lance c'est une arme de gueux, ou alors, pour les chevaliers en un modèle plus lourd. Dans un cas comme dans l'autre, je trouve ça un peu chelou qu'une femme la manie. Autant pour l'arc ça me dérange pas, ça a un côté "récréatif" et "sportif" que la lance n'a pas. D'autant plus qu'à Dorne, pas de sanglier ou de grosse bestiole à chasser avec ça. Une lance c'est lourd et ça se manie à deux mains (ou à une mais c'est que le cas de gueux qui l'agitent derrière un bouclier sur le champ de bataille). Peut être la javeline, assez "dornienne" elle aussi mais plus légère, vouée aussi à être "tirée" (lancée)? Je sais pas si j'arrive à être clair, faut que j'aille me faire un café!



Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon




Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Fire, Blood and Winter.
Messages : 13349
Membre du mois : 219
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Cally Jordayne ∯ We are voyagers, set on a course towards Destiny   Jeu 1 Déc - 23:13

Tout d'abord, merci beaucoup des compliments : j'ai pris mon temps, alors je suis contente de voir que cela plaise

Ensuite, effectivement, je n'ai point envie d'être chevalier baraqué ou gueux qui font "yoowoo" derrière le bouclier sur le champ de bataille What a Face
En tout cas, tout est parfaitement clair et logique dans ta demande, je viens donc de tout modifier
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse du Roc
Âge du Personnage: 17 printemps
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 1642
Membre du mois : 15
Célébrité : Tamsin Egerton
Maison : Lannister
Caractère : Ambitieuse ♦ Naïve ♦ Attentive et vive d'esprit ♦ Nymphomane ♦ Curieuse ♦ Secrète ♦ Loyale ♦ Méfiante ♦ Généreuse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Cally Jordayne ∯ We are voyagers, set on a course towards Destiny   Jeu 1 Déc - 23:19

Tu voulais ptet dire quelque chose xD?



Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon




Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Fire, Blood and Winter.
Messages : 13349
Membre du mois : 219
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Cally Jordayne ∯ We are voyagers, set on a course towards Destiny   Jeu 1 Déc - 23:23

Je viens clairement de m'emmêler les pinceaux dans mes comptes, on n'a rien vu What a Face

Et, non, je n'ai absolument rien à ajouter, tu as tout très bien expliqué
avatar
Messages : 72
Membre du mois : 0
Célébrité : Laura Haddock
Maison : Jordayne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Cally Jordayne ∯ We are voyagers, set on a course towards Destiny   Jeu 1 Déc - 23:26

Dac, je te fais confiance pour les modifs, je te valide!



Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon




Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Fire, Blood and Winter.
Messages : 13349
Membre du mois : 219
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Cally Jordayne ∯ We are voyagers, set on a course towards Destiny   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Cally Jordayne ∯ We are voyagers, set on a course towards Destiny
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Topics Of Hermione Granger, Elena Kowalski & Cally Davenport && Eileen McMalley
» Boire pour oublier qu'on est une part d'eux et qu'ils sont une part de nous - Cally & Caleb
» L'atelier de Cally ♥ {OPEN - 2/3}
» Cally ❖ "This will not be over quickly. You will not enjoy this..."
» Fiche de Tywen Jordayne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Chroniques de l'Ere des Luttes.
 :: Présentations des personnages :: Les fiches validées
-
Sauter vers: