AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Pour ravir un trésor, il a toujours fallu tuer le dragon qui le garde. [Tour III - Terminé]
MessageSujet: Pour ravir un trésor, il a toujours fallu tuer le dragon qui le garde. [Tour III - Terminé]   Dim 21 Aoû - 22:42

La reine dragonne est présente et elle ne l'a appris que trop tardivement. Il faut dire aussi qu'avec deux jours de chevauchée dans une robe affreusement lourde et chaude, elle est épuisée et elle remercie les dieux que la Princesse Martell lui laisse un moment de répit avant leur rencontre le lendemain. Ça ne la retient pas dans ses appartements cependant.

C'est en prêtant l'oreille aux murmures de la cité qu'elle a entendu cette rumeur selon laquelle Rhaenys Targaryen serait à Dorne. Elle avait mandaté deux de ses gardes d'en apprendre d'avantage, on ne sait jamais, cette rumeur pouvait être vraie et elle ne souhaite pas passer à côté d'une telle aubaine. Ce n'est qu'à la nuit tombée que l'un de ses gardes revient en annonçant qu'elle se dirigeait vers la Cour.

La rumeur fondée, Argella n'a pas attendu plus longtemps avant de se diriger vers la dite cour en compagnie de ses protecteurs. Elle n'a pas le temps d'apprécier la fraîcheur venue avec la nuit, seul moment qu'elle apprécie à Dorne. Son avancée n'est pas des plus discrètes.

« Qui va là ? » Bien évidemment, la reine dragonne est bien entourée. Tout comme elle. Si d'ordinaire, elle n'apprécie pas d'être suivie par sa garde, dans un royaume étranger, elle ne prendrait pas de risque inconsidéré. « Sa Majesté, Argella Durrandon. Reine des terres de l'Orage. » La nomme Gawen, le Commandant de sa garde et Conseiller.

« Je souhaite demander un entretien à votre Reine. » Ce serait d'ailleurs idiot de passer à côté d'une telle occasion. « Si vous le voulez bien. » Renchérit-elle en posant son regard sur la femme aux cheveux argentés. Difficile d'en voir d'avantage avec la nuit tombée.




COME WHAT MAY
I AM WAR. THOU SHALT MAKE WAR, TO LOSE REASON.
COME WHAT MAY,
I AM HELL. HELL THOU SHALT LIVE


Dernière édition par Argella Durrandon le Mar 25 Oct - 10:23, édité 4 fois
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine de l'Orage & Dame d'Accalmie. Epouse de Roward Martell, Princesse de Dorne.
Âge du Personnage: 24 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING. A BODY DEVOURED BY HATED, MOTIVATED BY REVENGE.
Messages : 2634
Membre du mois : 25
Célébrité : Bridget Regan
Maison : Durrandon
Caractère : Impétueuse, Passionnée, Bagarreuse, Indépendante, Fière, Téméraire, Intransigeante, Aventurière
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING.  A BODY DEVOURED BY HATED,  MOTIVATED BY REVENGE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour ravir un trésor, il a toujours fallu tuer le dragon qui le garde. [Tour III - Terminé]   Lun 22 Aoû - 12:08






Lancehélion

An 0 Mois 8.


Je m’avançais dans la cour du palais Dornien, escortée par la moitié de la garde assignée normalement à la protection de mon frère. Je me sentais épuisée par cette journée, mais je ne pouvais désormais plus m’attarder en ces lieux, ni même y passer la nuit. Ma place n’était pas ici, mais aux Epois, au côté de mon armée et de mes conseillers. Je ne pouvais me permettre de rester ne serait-ce qu’une nuit, même si j’avais besoin de sommeil. Les heures étaient bien trop précieuses et j’aurais le temps de le faire une fois retournée sur les terres que j’avais conquises. J’étais allée saluer la Princesse, lui indiquant qu’elle n’avait nullement besoin de dépêcher une escorte dornienne pour me raccompagner. Je comptais monter l'une des montures venus de Peyredragon jusqu’aux plaines où j’avais laissé ce matin même ma dragonne. Le chef de l'escorte d'Orys avait accepté de me prêter son étalon. Il était habitué à Meraxès et ne prendrait nullement peur en la sentant arriver. Et puis, cela me rappellera un peu mon île, et quelques souvenirs. Par respect pour elle, je comptais le sceller moi-même et m’occuper de sa toilette avant de le monter. C'est la moindre des choses que je pouvais faire.

J’étais ainsi en chemin vers les écuries lorsque ma garde se referma autour de moi. Le plus expérimentée des soldats peyredragonniens prit la parole, demandant l’identité de la personne qui s’approchait. Ou du moins des personnes d’après le bruit qu’elles faisaient. La nuit était tombée et je ne voyais guère leurs traits. Ils n’étaient pas dornien c’était certain, vu leur équipement et la lourdeur de leur pas. Je portais la main à Noire-Sœur, même si j’étais bien entourée de garde. Il était plus sage d’être trop prudente que pas assez. Un homme s’avança légèrement et présenta sa maitresse, en réponse à la question posée. Je l’avoue, l’identité de celle qui s’approchait m’étonnait. Elle prit d’ailleurs la parole à la suite du commandant de sa garde, demandant un entretien avec ma personne, avant de s’adresser directement à moi. Je laissais passer quelques instants de silence, pesant le pour et le contre. J’étais bien curieuse de découvrir ce que désirait la nouvelle Reine. Mais je ne voulais pas perdre de temps, mon retour devant s’effectuer au plus tôt. Je finis par prendre la parole et lui répondre Soit, mais à trois conditions. Vous le comprendrez, je ne puis retarder mon départ. Je vous propose donc de nous entretenir pendant mes préparatifs. La seconde est que vous vous approchiez sans être armée. Rassurez-vous je confierais ma lame à l’un de mes hommes. La troisième est que nous laissions notre garde à l’extérieur de l’écurie. Ils seront bien trop nombreux pour tous y entrer. Si elle était venue jusqu’à moi, je me doutais qu’elle accepterait ces quelques conditions que je respecterais également de mon côté. Je pris la direction des écuries à quelques distances de là et une fois arrivée devant, je décrochais Noire-Sœur. Son poids me manqua aussitôt. Je ne la quittais que pour dormir, et c’était réellement étrange de ne plus la porter. Je la confiais au plus fidèle soldat de mon frère, gardant cependant avec moi mon baluchon. J’entrais dans l’antre des chevaux, saluais le palefrenier, avant de lui demander dans quelle stèle se trouvait Bravecoeur. Il fronça les sourcils, avant de répondre à ma question. Sans attendre je m’y dirigeais jusqu’à trouver la monture du garde, belle et majestueuse. Je l’appelais aussitôt par son nom en valyrien, et posais quelques secondes ma tête contre son museau, avant de caresser légèrement son cou, puis son flanc. Je pris une brosse et me mis aussitôt à sa toilette. Permettez-moi tout d’abord de vous présenter de vive voix mes condoléances concernant votre père. Je connais le poids d’une pareille perte. Je suis sincèrement navrée qu’il vous ait été arraché de la sorte. J’avais relevé la tête pour la regarder droit dans les yeux, m’arrêtant un instant dans ma tâche, avant de la reprendre. Je ne la félicitais pas pour son nouveau titre de Reine. J’avais détesté qu’on le fasse à mon couronnement. Il n’y avait aucune raison de se réjouir d’accéder au trône à la mort d’un proche, aucune. Parlons librement voulez-vous? Je vous écoute Reine Argella Durrandon. Quelles sont les raisons qui vous ont poussé à venir me trouver ce soir ?



Combien de civils dans les villes et campagnes ne font pas partie des convois qu'on épargne. Mon parcours coupe court au vol malsain des vautours. Depuis des décennies c'est le même phénomène. Mais pour la veuve et l'orphelin il faudrait lever l'ancre. On rêvait de donner plein de coups dans la vie, nous n'avons que des ecchymoses. J'ose te le dire, j'veux pas qu'mon monde brûle. Voilà pourquoi le soir sous la lune avec les loups je hurle.

Spoiler:
 


Dernière édition par Rhaenys Targaryen le Mar 23 Aoû - 23:36, édité 1 fois
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine des sept royaumes de Westeros
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Je sens que je peux voler tellement loin et tellement haut, alors ne lâche pas ma main
Messages : 1680
Membre du mois : 24
Célébrité : Emilia Clarke
Maison : représentée par un dragon à trois têtes, aux couleurs rouge et noir... La maison royale des Targaryen
Caractère : Idéaliste - Curieuse - Aventureuse - Libertine – Fougueuse.
Je sens que je peux voler tellement loin et tellement haut, alors ne lâche pas ma main
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Pour ravir un trésor, il a toujours fallu tuer le dragon qui le garde. [Tour III - Terminé]   Lun 22 Aoû - 13:36

Trois conditions et pas contraignantes, s'il n'y a que ça pour s'entretenir avec cette reine, soit. « Je puis vous assurez que je ne représente pas une grande menace engoncée dans une robe pareille. » D'ailleurs, peut-être bien qu'elle devrait apprendre à se défendre avec toutes ces étoffes enroulées autour du corps. Ça lui éviterait d'être prise par surprise. Toutefois, elle n'est pas désarmée pour autant. Tandis que Rhaenys confie sa propre lame à ses hommes, Argella relève un pan de sa robe pour se défaire du fourreau qui contient une dague à son mollet et le confier à Gawen.

Bien sûr qu'elle accepte toutes les conditions de la reine dragonne, mais elle comprend qu'elle est sur le départ et espère qu'elle prenne le temps pour cet entretien, qu'il ne se fasse pas dans la précipitation de ce départ imminent. Argella mise trop gros pour que ce soit le cas, mais il serait aussi idiot d'attendre des semaines avant d'avoir une nouvelle occasion de parlementer avec la Targaryen. C'est pourquoi elle la suit jusqu'à l'écurie, sans aucune escorte.

Silencieuse, Argella observe et laisse la Reine saluer un cheval dans une langue inconnue, qui doit être du Valyrien avant d'entamer la toilette de l'animal. Rare sont les Souverains, comme Nobles, qui s'occupent eux même de cette tâche, c'est pourquoi les palefreniers sont là. Rhaenys prend la parole pour lui présenter ses condoléances, les yeux dans les yeux, Argella se contente de hocher la tête. « Les Hoare nous ont arraché des êtres chers, à nous comme à nos royaumes. »

« Je sais que Père et vous n'êtes pas arrivés à un terrain d'entente, pourtant, j'ai bon espoir que l'on puisse s'entendre. Nous sommes engagées dans cette guerre l'une comme l'autre, depuis le début, malgré que nous ayons aucune alliance, vous êtes venu à notre aide commercialement, en plus d'avoir autorisé mes hommes à rejoindre leur pays. »
Si ça n'a jamais été abordé, l'Orage se trouve tout de même débiteur de Peyredragon. Une idée qui n'enchante pas Argella, pourtant, elle ne peut pas ignorer l'aide apporter. Pas gracieusement, parce qu'elle sait bien qu'en acceptant de laisser partir l'armée orageoise, Peyredragon s'assurait une sécurité au Sud.

« Je pense que nous pourrions accomplir beaucoup de choses, si nous nous donnions la peine de trouver une entente. Qu'en pensez-vous ? »




COME WHAT MAY
I AM WAR. THOU SHALT MAKE WAR, TO LOSE REASON.
COME WHAT MAY,
I AM HELL. HELL THOU SHALT LIVE
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine de l'Orage & Dame d'Accalmie. Epouse de Roward Martell, Princesse de Dorne.
Âge du Personnage: 24 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING. A BODY DEVOURED BY HATED, MOTIVATED BY REVENGE.
Messages : 2634
Membre du mois : 25
Célébrité : Bridget Regan
Maison : Durrandon
Caractère : Impétueuse, Passionnée, Bagarreuse, Indépendante, Fière, Téméraire, Intransigeante, Aventurière
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING.  A BODY DEVOURED BY HATED,  MOTIVATED BY REVENGE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour ravir un trésor, il a toujours fallu tuer le dragon qui le garde. [Tour III - Terminé]   Lun 22 Aoû - 15:10

=




Lancehélion

An 0 Mois 8.


Je ne m’arrêtais pas de l’occuper de Bravecoeur lorsque la Reine me parla. Je l’écoutais avec attention, mais je préparais tout de même le cheval à être monté. Cet animal me rappelait la monture de mon frère, et tous ces instants passés à Peyredragon. Nous avions offert Ardent à Orys, Aegon, Visenya et moi pour l’un de ses anniversaires et il ne l’avait plus jamais quitté depuis. Il n’était qu’un poulain et le voilà devenu un magnifique étalon, dont la robe était aussi noire que les cheveux de notre Valonqar, tout aussi puissant que l’homme pouvait l’être et tout aussi têtu. Oui, les deux se ressemblaient énormément. Je ne me serais pas tentée à le monter si je ne l’avais pas déjà fait par le passé. Bravecoeur avait la même robe, bien qu'il était plus léger et plus grand que Ardent. Tout en effectuant des gestes que je n’avais plus fait depuis longtemps, je répondais à la fille du Roi de l’Orage.  Nous pouvons dire ainsi les choses en effet. Il était impossible de concilier les deux caractères de nos royaumes. Feu votre père n’a nullement manque de nous insulter et de se montrer irrespectueux. Pour le bien des nôtres, je suis passée outre, mais je ne le ferais plus. Je ne vous mentirais pas : Peyredragon a du ressentiment pour l’Orage et j’en ai également personnellement. C’est d’ailleurs pour cela que je n’ai nullement signé d’accord avec les vôtres.    Je m’arrêtais un instant pour la regarder de nouveau. Cependant, j’ai accepté tout de même de vous prêter main forte, à petite échelle certes, mais main forte tout de même. Parlons franchement : je ne peux me permettre de combattre le Noir sur ses terres et sur vos terres. Il était impératif que le Cerf reste debout. Si Ser Forel a pris l’initiative de signer avec vous un accord de non-agression, je n’en étais nullement informée et si je l’avais été, je l’aurais refusé. Je laissais quelques instants passer et ajoutais pour conclure et la laisser ensuite me répondre. Peyredragon est venu trouver les votre il y a quelques années, après que vous l'avez fait. Nous vous avons porté une contre-proposition, que vous pouviez accepter comme refuser, une contre-proposition proposée à la suite d’une demande de votre Père désirant vous voir épouser mon aîné Aegon. Je n’oublierais jamais le retour de notre émissaire sur nos terres, un émissaire qui n’est revenu qu’avec pour seule réponse ses mains tranchées. Il aurait pourtant suffit de nous indiquer par écrit que l’Orage refusait que vous épousiez Orys, un frère partageant pourtant notre chair, notre sang ; un frère qui désormais va devenir Prince de Dorne. Votre Père a brisé la vie d’un homme, qui ne faisait que son travail. Il a affiché une hostilité ouverte avec Peyredragon. Alors en effet, il m’était impossible de m’entendre avec un pareil homme. J’imagine sans mal l’amour que vous pouvez lui porter, et combien ces mots pourraient vous offusquer. Soyez certaine que ce n’est point mon désir, ni même de ternir son honneur. Je tiens simplement à vous faire comprendre mon point de vu. Si je ne suis point contre trouver une entente entre nos deux royaumes, il vous faudra ne point reproduire les actes et les manières de celui qui vous a été enlevé. Parce que, dans le cas contraire, je crains que nous ne perdons inutilement du temps vous et moi.



Combien de civils dans les villes et campagnes ne font pas partie des convois qu'on épargne. Mon parcours coupe court au vol malsain des vautours. Depuis des décennies c'est le même phénomène. Mais pour la veuve et l'orphelin il faudrait lever l'ancre. On rêvait de donner plein de coups dans la vie, nous n'avons que des ecchymoses. J'ose te le dire, j'veux pas qu'mon monde brûle. Voilà pourquoi le soir sous la lune avec les loups je hurle.

Spoiler:
 


Dernière édition par Rhaenys Targaryen le Mar 23 Aoû - 23:39, édité 1 fois
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine des sept royaumes de Westeros
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Je sens que je peux voler tellement loin et tellement haut, alors ne lâche pas ma main
Messages : 1680
Membre du mois : 24
Célébrité : Emilia Clarke
Maison : représentée par un dragon à trois têtes, aux couleurs rouge et noir... La maison royale des Targaryen
Caractère : Idéaliste - Curieuse - Aventureuse - Libertine – Fougueuse.
Je sens que je peux voler tellement loin et tellement haut, alors ne lâche pas ma main
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Pour ravir un trésor, il a toujours fallu tuer le dragon qui le garde. [Tour III - Terminé]   Lun 22 Aoû - 17:17

Elle admet elle-même que le royaume de l'Orage devait rester debout ou ils auraient été submergés. Admet également qu'elle aurait été contre leur pacte de non-agression. Ce qui surprend Argella, c'est encore nouveau comme concept, mais sa Main n'est-elle pas censé dire et agir selon la volonté de sa reine ? Elle n'a pas le temps de dire qu'il est toujours temps d'annuler ce pacte que la reine dragonne continue sur sa lancée.

Bien sûr qu'elle emmène le sujet sur la table, les mains tranchées de leur émissaire. La Reine de l'Orage grimace et pince des lèvres. « Vous avez proposé un homme de naissance illégitime, à la place d'un Roi. C'est pourquoi il s'est senti insulté et je l'ai été également pour être franche avec vous. Cela dit, je ne peux être tenu pour responsable des actes de mon père, je ne peux que vous assurez qu'il a réagi défavorablement à nos intérêts. C'est un fait et je sais bien que si le Noir n'avait pas pris les devants, l'Orage aurait été le premier royaume que vous auriez attaqué. Nous serions en guerre. Je comprends votre ressentiment. Nous avons brisé la vie d'un homme et probablement de sa famille. Je vous présente des excuses votre Majesté, en mon nom, à défaut du nom de feu Argilac Durrandon. Si vous le souhaitez, je peux offrir un dédommagement à votre émissaire, bien qu'il ne sera jamais à la hauteur de ce que nous lui avons pris. »

Son père ne se serait jamais excusé, en cela elle lui ressemble beaucoup, mais elle est la première à admettre que l'on ne s'en prend pas à la neutralité d'un émissaire. Elle aimait son père, mais ils se chamaillaient aussi énormément sur bien des sujets. S'il faut qu'elle s'arrache des mots d'excuse de ses lèvres, c'est peu cher payer pour avoir une chance de trouver un terrain d'entente avec Peyredragon.

« Rien de ce que je pourrai dire ou faire ne changera le passé, je ne peux qu'essayer d'arranger un avenir en paix entre nos royaumes. Je souhaite la paix et la prospérité pour mon pays et je suppose que c'est également ce que vous souhaitez pour le vôtre. Je ne suis pas très fin diplomate et je ne peux pas promettre de ne pas me sentir insulté ou attaqué, mais je promets d'y réfléchir à deux fois, de laisser le bénéfice du doute, de rester ouverte à la conversation et pas m'en prendre aux innocents. Je ne fais pas de promesse que je ne suis pas certaine de pouvoir tenir, j'aime autant rester franche, c'est ce que je fais de mieux. »




COME WHAT MAY
I AM WAR. THOU SHALT MAKE WAR, TO LOSE REASON.
COME WHAT MAY,
I AM HELL. HELL THOU SHALT LIVE
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine de l'Orage & Dame d'Accalmie. Epouse de Roward Martell, Princesse de Dorne.
Âge du Personnage: 24 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING. A BODY DEVOURED BY HATED, MOTIVATED BY REVENGE.
Messages : 2634
Membre du mois : 25
Célébrité : Bridget Regan
Maison : Durrandon
Caractère : Impétueuse, Passionnée, Bagarreuse, Indépendante, Fière, Téméraire, Intransigeante, Aventurière
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING.  A BODY DEVOURED BY HATED,  MOTIVATED BY REVENGE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour ravir un trésor, il a toujours fallu tuer le dragon qui le garde. [Tour III - Terminé]   Lun 22 Aoû - 17:53






Lancehélion

An 0 Mois 8.


J’avais parlé sans aucun détour à la jeune Reine de l’Orage et avec cette franchise qui me caractérisait. Je n’étais pas certaine que Baâl serait satisfait de ma manière d’agir et de parler s’il avait été là. Il possédait bien plus de diplomatie que moi et était bien moins emportée. Je l’avouais sans mal : j’avais encore fort beaucoup à apprendre à ses côtés. Ce n’était nullement pour rien s’il était devenu désormais mon conseiller le plus proche, et l’homme que j’écoutais le plus. J’avais une confiance aveugle en lui, même si j’avais désapprouvé son action envers l’Orage. S’il avait jugé bon d’agir ainsi, malgré le passif de nos royaumes, c’était pour le bien de Peyredragon, nous assurant ainsi de ne pas être attaqué à revers par le Cerf. Pour autant, je ne cachais pas à Argella Durrandon que je n’avais pas été à l’origine de cela ni même que je l’avais appuyé. Je n’étais pas le Noir, et je ne berçais pas les autres de douces illusions et de beaux mensonges. J’avais bien des défauts, mais la fourberie n’en faisait pas parti.

Je retenais un rire amère, mais pas le sourire froid qui vient orner mes lèvres lorsqu’elle annonça qu’elle s’était sentie insultée. Je pouvais comprendre au vu des mentalités de Westeros, mais je ne l’acceptais pas. Orys était fils du Dragon. Il avait été élevé à nos côtés et il s’était hissé à la place qui était désormais la sienne, sans aucune aide de notre part. Il avait bien plus de mérite que n’importe fils pensé comme bien né. Nous vous avons proposé notre chair, notre sang, et un homme qui avait fait ses preuves par le passé. Nous vous avons proposé le deuxième meilleur parti de Peyredragon afin d’unir nos royaumes. Aegon n’a jamais aspiré à s’allier avec vous. Pour autant il était prêt à accepter et vous offrir l’homme le plus proche de lui, son conseiller, son frère. Mais peu importe. Je n’ai pas la prétention de vouloir vous faire changer d’avis. Jamais Aegon n’aurait accepté de prendre épouse autre que Visenya. Il avait rompu les fiançailles de notre sœur avec l’héritier Redwyne, ne supportant pas l’idée de la savoir loin de lui, de la savoir loin de Peyredragon, de la savoir loin de son royaume. Il n’aurait pas accepté non plus de leur donner Visenya si Argella avait été homme. Peut-être aurait-il proposé ma main ? A bien y réfléchir, non, puisque j’aurais refusé et qu’il aurait accepté ma décision.  Je repris sur un ton plus calme et plus mesuré En effet, nous n’aurions pas oublié les ressentiments à l’égard des vôtres. J’accepte vos excuses et vous remercie d’accepter les présenter. Pour ce qui est de dédommagement, cela est inutile. Nous prenons soin des nôtres, Majesté, et cela depuis toujours. Ou du moins avions nous essayé. L’émissaire ne s’en était jamais remis et avait préféré se donner la mort. Il se sentait bien trop inutile désormais et si nous avions versé une rente à sa famille il s’était estimé un fardeau pour eux. Des enfants avaient grandi sans leur père et une femme s’était retrouvée seule à s’en occuper. Nous les avions aidés, et ils ne nous tenaient aucun grief, vouant une haine sans limite à l’Orage. Nous ne pouvons en effet changer le passé, mais je refuse d’oublier que, par orgueil et colère, une famille a été brisée ainsi qu’un homme bon. Peyredragon est en effet ma priorité. Je contournais Bravecoeur pour me présenter face à elle, ma brosse toujours en main. Mon regard lavande vint percer le sien alors que je lui indiquais. Bien. Car sans franchise, je me verrais dans l’obligation de mettre fin à cette entrevue. J’avance à visage découvert Reine Argella Durrandon. Je l’ai toujours fais et je ne comptais pas m’abaisser au niveau de mon ennemi, même si cela implique de me rendre hostile aux yeux des autres souverains. Je ne suis pas devenue Reine pour me faire des amis, mais pour faire prospérer mon royaume et perpétrer les idéaux de mes ainés. Gageons nous de ne pas nous offusquer et d’accepter la parole de l’autre… Dans le respect et la politesse bien évidemment. Je lui tendais ma main libre, pour sceller cette franchise que je lui demandais et je lui rendrais en retour, puis retournais démêler la crinière de l'étalon. Qu’attendez-vous de Peyredragon ? Puisque vous êtes venu me trouver, j’en déduis que vous avez quelques demandes et que votre intention n’était pas uniquement de me saluer et vous excuser pour les actes passés de votre Père. Parlez librement. Ici, il n’y a que vous et moi… Et quelques chevaux. Soyez assuré que Bravecoeur ne répètera point notre conversation et qu’il serait aussi muet qu’une carpe. J’étais fatiguée, je l’avouais et j’avais laissé un trait d’humour que j’aurais retenu en temps normal, tout comme un léger sourire. Je repris ma tâche de démêler les crins de Bravecoeur, chassant les grains de sables qui s'y étaient accumulés.




Combien de civils dans les villes et campagnes ne font pas partie des convois qu'on épargne. Mon parcours coupe court au vol malsain des vautours. Depuis des décennies c'est le même phénomène. Mais pour la veuve et l'orphelin il faudrait lever l'ancre. On rêvait de donner plein de coups dans la vie, nous n'avons que des ecchymoses. J'ose te le dire, j'veux pas qu'mon monde brûle. Voilà pourquoi le soir sous la lune avec les loups je hurle.

Spoiler:
 


Dernière édition par Rhaenys Targaryen le Mar 23 Aoû - 23:42, édité 1 fois
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine des sept royaumes de Westeros
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Je sens que je peux voler tellement loin et tellement haut, alors ne lâche pas ma main
Messages : 1680
Membre du mois : 24
Célébrité : Emilia Clarke
Maison : représentée par un dragon à trois têtes, aux couleurs rouge et noir... La maison royale des Targaryen
Caractère : Idéaliste - Curieuse - Aventureuse - Libertine – Fougueuse.
Je sens que je peux voler tellement loin et tellement haut, alors ne lâche pas ma main
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Pour ravir un trésor, il a toujours fallu tuer le dragon qui le garde. [Tour III - Terminé]   Lun 22 Aoû - 21:09

Argella ne prend pas la peine de lui faire comprendre, du moins essayer, qu'elles ont une définition différente de la bâtardise. Si Dorne et Peyredragon s’accommodent si bien des naissances hors mariage, ce n'est pas le cas de l'Orage fidèle à la Foi. Si ce n'était pas un secret que son père forniquait ailleurs que dans son lit nuptial, comme sa mère, il n'a jamais eu le culot de ramener ses bâtards et elle a parfaitement conscience qu'il n'est pas improbable qu'il en eut. Le premier qui prétendait l'être, vrai ou non, recevait la fureur et le pied d'Argella au cul, jusqu'à ce qu'il ou elle admette avoir commis une erreur de jugement.

« N'oubliez pas votre Majesté, ce n'est pas ce que je vous demande. » L'entretien n'a pas commencé depuis 5 minutes que cette reine force déjà le respect d'Argella, qui n'en pense pas moins. Comment oublier qu'elle aurait pu être promise à un bâtard, si son père n'avait pas été si regardant envers son gendre. Il faut admettre que la brève vision que Rhaenys lui a énoncée, lui fait voir la chose autrement, pour eux, il suffit de partager la chair et le sang pour qu'un membre fasse partie intégrante de la famille. Son père ne se serait peut-être pas autant emporté s'il avait su ce qu'elle vient de comprendre. Ça n'empêche pas qu'il aurait refusé.

Elle braque soudain son regard dans le sien, de ses pupilles si atypique. Époustouflant et pas vraiment inconnu. Elle a déjà rencontré un homme avec ces mêmes pupilles dans une auberge, probablement un étranger venant de Peyredragon ou de l'Est ? Elle veut de la franchise, du respect, de la politesse, ce dont Argella est toute disposée à lui offrir, mais elle n'aura pas le droit à l'erreur. Cependant, sans hésitation sa main vient à la rencontre de la sienne qu'elle poigne fermement en guise d'accord conclu. « L'amitié est une notion inconnue des souverains, j'y ai cru concernant le Bief, j'ai été bien naïve. Une erreur que je ne suis pas prête d'oublier ni reproduire. »

Ce qu'elle attend de Peyredragon ? Elle mise énormément sur eux. Mais pour l'heure, elle ne cache pas l'hilarité qui la saisit, un rire s'échappe de sa gorge. Il ne dure pas bien longtemps, Argella reprend rapidement son sérieux pour faire part à la reine dragonne de la raison de cet entretien.

Suite sous hide




COME WHAT MAY
I AM WAR. THOU SHALT MAKE WAR, TO LOSE REASON.
COME WHAT MAY,
I AM HELL. HELL THOU SHALT LIVE
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine de l'Orage & Dame d'Accalmie. Epouse de Roward Martell, Princesse de Dorne.
Âge du Personnage: 24 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING. A BODY DEVOURED BY HATED, MOTIVATED BY REVENGE.
Messages : 2634
Membre du mois : 25
Célébrité : Bridget Regan
Maison : Durrandon
Caractère : Impétueuse, Passionnée, Bagarreuse, Indépendante, Fière, Téméraire, Intransigeante, Aventurière
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING.  A BODY DEVOURED BY HATED,  MOTIVATED BY REVENGE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour ravir un trésor, il a toujours fallu tuer le dragon qui le garde. [Tour III - Terminé]   Lun 22 Aoû - 23:01






Lancehélion

An 0 Mois 8.


Je l’avoue, j’étais curieuse de découvrir cette nouvelle reine et à quel point elle pouvait ressembler ou différer de son Père. Le Roi de l’Orage n’avait jamais caché la fierté que pouvait lui inspirer son unique enfant… Ou du moins son unique enfant légitime. Avant ce jour, je ne l’avais jamais rencontré et si j’avais entendu quelques rumeurs la concernant, je préférais me faire ma propre opinion sur sa personne. Je réserverais mon jugement pour plus tard bien entendu. J’étais trop harassée en cet instant pour faire confiance en toute opinion qu’elle m’inspirerait.   Bien. Au moins sommes-nous d’accord sur ce point. lui répondis-je simplement lorsqu’elle serra ma main. Je retournais au soin d’Ardent lui demandant ce qu’elle attendait de mon royaume. Je fronçais des sourcils en l’entendant rire spontanément, suspendant un instant mon geste. Elle s’expliqua cependant rapidement, me faisant part ce qui avait provoqué en elle ce rire. J’écoutais ses doléances, tout en continuant de m’occuper de la monture du soldat. Je ne la coupais pas et ne pris la parole qu’une fois qu’elle eut finit de parler.




Combien de civils dans les villes et campagnes ne font pas partie des convois qu'on épargne. Mon parcours coupe court au vol malsain des vautours. Depuis des décennies c'est le même phénomène. Mais pour la veuve et l'orphelin il faudrait lever l'ancre. On rêvait de donner plein de coups dans la vie, nous n'avons que des ecchymoses. J'ose te le dire, j'veux pas qu'mon monde brûle. Voilà pourquoi le soir sous la lune avec les loups je hurle.

Spoiler:
 


Dernière édition par Rhaenys Targaryen le Mar 23 Aoû - 23:43, édité 1 fois
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine des sept royaumes de Westeros
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Je sens que je peux voler tellement loin et tellement haut, alors ne lâche pas ma main
Messages : 1680
Membre du mois : 24
Célébrité : Emilia Clarke
Maison : représentée par un dragon à trois têtes, aux couleurs rouge et noir... La maison royale des Targaryen
Caractère : Idéaliste - Curieuse - Aventureuse - Libertine – Fougueuse.
Je sens que je peux voler tellement loin et tellement haut, alors ne lâche pas ma main
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Pour ravir un trésor, il a toujours fallu tuer le dragon qui le garde. [Tour III - Terminé]   Mar 23 Aoû - 12:38





COME WHAT MAY
I AM WAR. THOU SHALT MAKE WAR, TO LOSE REASON.
COME WHAT MAY,
I AM HELL. HELL THOU SHALT LIVE
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine de l'Orage & Dame d'Accalmie. Epouse de Roward Martell, Princesse de Dorne.
Âge du Personnage: 24 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING. A BODY DEVOURED BY HATED, MOTIVATED BY REVENGE.
Messages : 2634
Membre du mois : 25
Célébrité : Bridget Regan
Maison : Durrandon
Caractère : Impétueuse, Passionnée, Bagarreuse, Indépendante, Fière, Téméraire, Intransigeante, Aventurière
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING.  A BODY DEVOURED BY HATED,  MOTIVATED BY REVENGE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour ravir un trésor, il a toujours fallu tuer le dragon qui le garde. [Tour III - Terminé]   Mar 23 Aoû - 19:41






Lancehélion

An 0 Mois 8.






Combien de civils dans les villes et campagnes ne font pas partie des convois qu'on épargne. Mon parcours coupe court au vol malsain des vautours. Depuis des décennies c'est le même phénomène. Mais pour la veuve et l'orphelin il faudrait lever l'ancre. On rêvait de donner plein de coups dans la vie, nous n'avons que des ecchymoses. J'ose te le dire, j'veux pas qu'mon monde brûle. Voilà pourquoi le soir sous la lune avec les loups je hurle.

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine des sept royaumes de Westeros
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Je sens que je peux voler tellement loin et tellement haut, alors ne lâche pas ma main
Messages : 1680
Membre du mois : 24
Célébrité : Emilia Clarke
Maison : représentée par un dragon à trois têtes, aux couleurs rouge et noir... La maison royale des Targaryen
Caractère : Idéaliste - Curieuse - Aventureuse - Libertine – Fougueuse.
Je sens que je peux voler tellement loin et tellement haut, alors ne lâche pas ma main
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Pour ravir un trésor, il a toujours fallu tuer le dragon qui le garde. [Tour III - Terminé]   Mar 23 Aoû - 23:54





COME WHAT MAY
I AM WAR. THOU SHALT MAKE WAR, TO LOSE REASON.
COME WHAT MAY,
I AM HELL. HELL THOU SHALT LIVE
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine de l'Orage & Dame d'Accalmie. Epouse de Roward Martell, Princesse de Dorne.
Âge du Personnage: 24 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING. A BODY DEVOURED BY HATED, MOTIVATED BY REVENGE.
Messages : 2634
Membre du mois : 25
Célébrité : Bridget Regan
Maison : Durrandon
Caractère : Impétueuse, Passionnée, Bagarreuse, Indépendante, Fière, Téméraire, Intransigeante, Aventurière
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING.  A BODY DEVOURED BY HATED,  MOTIVATED BY REVENGE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour ravir un trésor, il a toujours fallu tuer le dragon qui le garde. [Tour III - Terminé]   Mer 24 Aoû - 1:01






Lancehélion

An 0 Mois 8.






Combien de civils dans les villes et campagnes ne font pas partie des convois qu'on épargne. Mon parcours coupe court au vol malsain des vautours. Depuis des décennies c'est le même phénomène. Mais pour la veuve et l'orphelin il faudrait lever l'ancre. On rêvait de donner plein de coups dans la vie, nous n'avons que des ecchymoses. J'ose te le dire, j'veux pas qu'mon monde brûle. Voilà pourquoi le soir sous la lune avec les loups je hurle.

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine des sept royaumes de Westeros
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Je sens que je peux voler tellement loin et tellement haut, alors ne lâche pas ma main
Messages : 1680
Membre du mois : 24
Célébrité : Emilia Clarke
Maison : représentée par un dragon à trois têtes, aux couleurs rouge et noir... La maison royale des Targaryen
Caractère : Idéaliste - Curieuse - Aventureuse - Libertine – Fougueuse.
Je sens que je peux voler tellement loin et tellement haut, alors ne lâche pas ma main
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Pour ravir un trésor, il a toujours fallu tuer le dragon qui le garde. [Tour III - Terminé]   Mer 24 Aoû - 10:57

Le membre 'Le Cyvosse' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 20' : 9


Il faut se méfier de tout, ici. Les murs ont des oreilles. Le palefrenier avait esquissé la démarche de sortir des écuries, mais non. Il décida de prêter oreille à la conversation, s'installant discrètement dans une des stalles.

Il entendit indistinctement une conversation. La défiance de l'Orage pour Dorne, une histoire de dragons et d'unification de la Targaryen, et des serments échangés. Leur véritable teneur? Il n'était pas sûr, mais il lui semblait, malgré la distance, qu'Argella et Rhaenys avaient échangé des serments d'alliance. Pis, même. Il devait le rapporter. Il était aussi question d'union, mais l'homme ne savait pas si la Reine Argella parlait d'elle ou d'un autre noble, pour épouser l'aristocratie de Peyredragon. Le cheval de la stalle dans laquelle il se cachait s'ébroua et hénnit doucement pour frotter son museau contre lui.

Le bruit, alors que la majorité des destriers dormait, attira à l'intérieur un des chevaliers de la garde de la Reine Argella, qui le saisit par le col.

- Qu-est ce que tu fiches là en pleine nuit, manant? Quel travail attend un palefrenier quand tout le monde dort? Je ne te reconnais pas de la suite de ma Reine ou de celle de Peyredragon, alors qui-es-tu, parle!

Le chevalier se tourne vers l'un de ses comparses.

- Vas me chercher Leurs Grâces. Nous avons un mouchard, je pense bien.

Le jeune homme lâche des dénégations, clamant qu'il était innocent. Il est visiblement apeuré à l'idée de devoir faire face à ces hommes en armes, mais qui ne le serait pas à sa place? Il dit qu'il n'a rien entendu, qu'il travaillait simplement pour brosser des chevaux utilisés dans la journée, ce qu'il n'avait pas pu faire plus tôt. Le chevalier de l'Orage s'engouffre dans les écuries et s'incline.

- Majestés, un homme a été découvert. Ser Gawen pense qu'il vous espionnait.
avatar
Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again.
Messages : 4515
Membre du mois : 1029
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bloody-crown.forumactif.org
MessageSujet: Re: Pour ravir un trésor, il a toujours fallu tuer le dragon qui le garde. [Tour III - Terminé]   Mer 24 Aoû - 15:50



Elle n'a guère le temps d'énoncer la suite de ses projets, l'un de ses gardes les interromps et signale un espion. La fureur s'empare de la reine de l'orage. Elles étaient espionnés tout ce temps! Dans un royaume où elles sont censés être amis. En quelques secondes, elle se désintéresse de la reine dragonne et fait les quelques pas qui les sépare du Commandant de sa Garde, Gawen. Entre ses mains se trouve le palefrenier, censé avoir quitté les lieux. « Qui t'envoie ? Parle ! Je me montrerais peut-être clémente et épargnerais ta langue. »  Qui l'envoie c'est tout de même une évidence, la Princesse.




COME WHAT MAY
I AM WAR. THOU SHALT MAKE WAR, TO LOSE REASON.
COME WHAT MAY,
I AM HELL. HELL THOU SHALT LIVE
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine de l'Orage & Dame d'Accalmie. Epouse de Roward Martell, Princesse de Dorne.
Âge du Personnage: 24 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING. A BODY DEVOURED BY HATED, MOTIVATED BY REVENGE.
Messages : 2634
Membre du mois : 25
Célébrité : Bridget Regan
Maison : Durrandon
Caractère : Impétueuse, Passionnée, Bagarreuse, Indépendante, Fière, Téméraire, Intransigeante, Aventurière
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING.  A BODY DEVOURED BY HATED,  MOTIVATED BY REVENGE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour ravir un trésor, il a toujours fallu tuer le dragon qui le garde. [Tour III - Terminé]   Mer 24 Aoû - 16:23






Lancehélion

An 0 Mois 8.



Mais elle n’a pas l’occasion de terminer que nous sommes interrompus par l’un de ses gardes. Instinctivement, ma main se porte à ma garde, mais n’y trouve pas le pommeau de Noire-Sœur. Il me faut quelques secondes pour me souvenir que je l'ai laissé à l’un des soldats de Peyredragon. D’ailleurs il ne tarde pas à entrer lui aussi, et se place aussitôt  entre le garde orageois et ma personne, prêt à me défendre. Mais le soldat de la Reine Argella n’est pas là pour me porter atteinte, non. Il est là pour nous demander de venir jusqu’au capitaine de la nouvelle Reine. Je lui emboite le pas, et ne cache pas mon dégoût en apprenant que nous avions été espionnés d’une telle manière. Nos deux escortes se sont resserré autour de celui que je reconnais comme étant le palefrenier de la Princesse Deria Martell. Mon regard devient feu du dragon. Ma compagne laisse parler sa fureur et je suis tentée d’en faire pareille… Avant d’avoir une meilleure idée. Je me place à ses côtés et pose doucement ma main sur son bras. Je lui fais un léger signe de tête avant d’appeler l’un des soldats chargés de la protection de mon frère. Nous voilà forcé de constater que nous ne sommes nullement en sécurité sur ses terres, pourtant alliés à nos pays. Ser, veuillez conduire cet homme auprès de sa Souveraine. Nous ne pouvons décider de son sort puisqu’il ne nous appartient point. Faites-lui savoir l’indiscrétion dont il a fait part. Nous n’avons rien à cacher mon amie. S’il a été envoyé par la Princesse, qu’il aille donc lui conter notre conversation. Mais soyez assurés que si c’est le cas, Peyredragon agira en conséquence. Nous n’accepterons pas ce genre d’attitude d’un allié. Mon ton était déterminé et ne laissais pas place au doute. Je m’étais adressée de la sorte à Argella devant l’indiscret que je foudroyais du regard de Dragon. J’avais pesé chacun de mes mots et ajoutais d’ailleurs, en me tournant vers mon soldat. Ah et n’oubliez pas de déranger le Prince Orys Baratheon en vous rendant auprès de sa Majesté Deria Martell. Je suis certaine qu’il serait très intéressé lui aussi par les explications de cet homme. puis vers Argella Durrandon. Cela vous convient-il Majesté ? Après tout vous avez votre mot à dire dans cette affaire. Si ma proposition vous convient, n’hésitez point à convier le capitaine de votre garde à ce petit entretien. Ou à vous y rendre en personne si vous le désirez. Je ne m’en offusquerais pas.




Combien de civils dans les villes et campagnes ne font pas partie des convois qu'on épargne. Mon parcours coupe court au vol malsain des vautours. Depuis des décennies c'est le même phénomène. Mais pour la veuve et l'orphelin il faudrait lever l'ancre. On rêvait de donner plein de coups dans la vie, nous n'avons que des ecchymoses. J'ose te le dire, j'veux pas qu'mon monde brûle. Voilà pourquoi le soir sous la lune avec les loups je hurle.

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine des sept royaumes de Westeros
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Je sens que je peux voler tellement loin et tellement haut, alors ne lâche pas ma main
Messages : 1680
Membre du mois : 24
Célébrité : Emilia Clarke
Maison : représentée par un dragon à trois têtes, aux couleurs rouge et noir... La maison royale des Targaryen
Caractère : Idéaliste - Curieuse - Aventureuse - Libertine – Fougueuse.
Je sens que je peux voler tellement loin et tellement haut, alors ne lâche pas ma main
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Pour ravir un trésor, il a toujours fallu tuer le dragon qui le garde. [Tour III - Terminé]   Mer 24 Aoû - 18:31

Le palefrenier n'a pas le temps de répondre à la menace d'Argella, que Rhaenys intervient et fait preuve de bien plus de sagesse. Tout en l'écoutant, Argella ne quitte pas le palefrenier des yeux, maudit soit-il, elle aurait dû s'assurer qu'il quittait bien l'écurie. A qui incombe la faute ? Lui ou Elle ?

La Princesse n'aurait aucun intérêt à attenter à sa vie, elle perdrait définitivement son alliance avec le royaume de l'orage, qui bien que dépourvu d'héritier ne manquera pas de se relever. Il en est de même de Rhaenys, quoi que les conséquences seraient d'avantage désastreux. Elle serait même acclamée pour la réussite d'une telle tentative, mais elle perdrait le Prince Baratheon qui reprendrait le flambeau de sa sœur et brûlerait Dorne. Ce n'est pas après leur vie que le palefrenier en avait, mais bien après leur discussion. Finalement, elles se trouvent dans une relative sécurité ici.

« Que t'a-t-il dit ? » S'enquit-elle auprès de Gawen. « Qu'il travaillait sur les chevaux de sortie toute la journée, qu'il n'a pas eu le temps de le faire avant la nuit tombée alors il a continué malgré votre présence et qu'il n'a rien entendu de vos échanges. » Elle se retient à grand peine de l'accuser de les prendre pour de sombres crétines. Mais autant jouer le jeu de sa voisine. « Cela me convient votre Majesté. Ce palefrenier aura la chance de garder sa langue. » Acquiesce Argella. Cette dernière sourit à son Conseiller et Commandant de sa garde et hoche la tête afin qu'il permette au garde de la reine dragonne de mener l'espion à la Princesse Martell.

« C'est dommage, je lui aurai bien arraché sa langue. » Dit-elle suffisamment haut pour se faire entendre de l'espion tandis qu'il se fait raccompagner jusqu'à sa maîtresse. Elle ne le pense pas, quoique il se serait agi d'un autre et dans son royaume, elle ne se serait pas gênée, mais peut-être que cela le dissuadera d'espionner quiconque à l'avenir. Encore moins deux Reines. « Je rencontre la Princesse Martell demain, à l'heure du déjeuner, si besoin nous avons ici une écurie emplie de témoin qui pourront corroborer la présence indésirable de ce palefrenier. » Finalement, elle ne sait pas ce qu'a pu sous-tirer cet homme de leur entretien, mais quelle importance ? Ça ne restera pas un secret bien longtemps.

Demain, elle verra bien si la Princesse a appris le respect à son palefrenier. Espion ou pas, ce n'est tout de même pas à elles d'apprendre à ce jeune homme que l'on ne s'attarde pas dans un lieu ou deux reines s'entretiennent. « Je verrais bien si elle a quelque chose à dire concernant notre entretien. Auquel cas...Qu'envisagez-vous ? La nouvelle se répandra bien assez tôt, que ce soit fait par voix officieuse ou officielle ne changera rien à notre nouvelle entente. »




COME WHAT MAY
I AM WAR. THOU SHALT MAKE WAR, TO LOSE REASON.
COME WHAT MAY,
I AM HELL. HELL THOU SHALT LIVE
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine de l'Orage & Dame d'Accalmie. Epouse de Roward Martell, Princesse de Dorne.
Âge du Personnage: 24 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING. A BODY DEVOURED BY HATED, MOTIVATED BY REVENGE.
Messages : 2634
Membre du mois : 25
Célébrité : Bridget Regan
Maison : Durrandon
Caractère : Impétueuse, Passionnée, Bagarreuse, Indépendante, Fière, Téméraire, Intransigeante, Aventurière
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING.  A BODY DEVOURED BY HATED,  MOTIVATED BY REVENGE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour ravir un trésor, il a toujours fallu tuer le dragon qui le garde. [Tour III - Terminé]   Jeu 25 Aoû - 10:43

Le membre 'Le Cyvosse' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 20' : 4

Envoi de l'homme à Orys, puis à Deria. Je leur fais un mp à tous deux.
avatar
Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again.
Messages : 4515
Membre du mois : 1029
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bloody-crown.forumactif.org
MessageSujet: Re: Pour ravir un trésor, il a toujours fallu tuer le dragon qui le garde. [Tour III - Terminé]   Jeu 25 Aoû - 13:29






Lancehélion

An 0 Mois 8.



Je propose à la Reine Argella une approche différente pour notre petit espion aux oreilles bien trop pendues. Je comprends sa colère et son envie de le découper en morceau sur l’instant, mais nous ne pouvons nous le permettre. En cet instant, les tords concernent uniquement Dorne et non nos royaumes respectifs. Si nous réglions la question nous même, le Soleil pourrait alors s’en offusquer légitimement et se portait en victime. Nous n’avions nullement besoin de cela.  Avant de répondre, elle interrogea le capitaine de sa garde. Je ne dis mot, écoutant cependant ce qu’il indiquait. J’ajoutais, avant que les gardes ne se mettent en route Précisez je vous prie à leur Majesté, la version du Palefrenier, tout en indiquant que nous n’avions nullement entendu le moindre bruit signe d'un quelconque travail dans les écuries. J’esquissais un grand sourire lorsque la Reine de l’Orage déclara, de telle manière à ce que l’homme l’entende, qu’elle lui aurait bien arraché la langue. Le pensait-elle ou était-ce là un bluff de sa part ? Je me gardais bien de la questionner. Elle m’indiqua juste après qu’elle comptait rencontrer le lendemain la Princesse du Soleil. J’étais étonnée qu’elle ne l’ai pas fait plus tôt, mais une nouvelle fois, je n’en montrais rien. J’avais parfaitement compris qu’elle ne désirait pas se trouver ici, ni même être l’épouse de Roward Martell. Cela s’était fait sans son consentement et je comprenais la fureur qui était la sienne à ce sujet. En effet. N’hésitez point à lui indiquer qu’elle peut interroger les gardes de Peyredragons. Je suis certaine que le Prince de mon Royaume donnera son accord. Nous ne manquions nullement de témoins en effet et si elle voulait mener une enquête, elle saurait alors dans l’obligation de reconnaitre qu’il y avait eu, en effet, espionnage de la part de son employé. Elle ne pouvait le nier, ni même affirmer que ce n’était pas le cas. Quoi que. Venant de Deria Martell, nous pouvions nous attendre à tout.

Lorsque la Reine Argella me questionna, je pris quelques secondes pour réfléchir avant de lui répondre Je vous laisse seule juge. Ma seule condition est que d’ici quelques semaines ce soit, en effet, officialisé. Vous pouvez attendre d’avoir signer les accords avant de vous prononcer, ou le déclarer tout de suite. Quelle que soit votre décision, Peyredragon la respectera. Ce choix lui revenait après tout. Je précisais cependant Sachez par contre que j’en informerai le Roi Torrhen Stark dès son arrivée sur mes terres. N’hésitez point d’ailleurs à le contacter d’ailleurs alors qu’il sera arrivé. Ou alors, si vous le désirez-vous pouvez lui écrire tout de suite une missive que je lui remettrais, cachetée bien évidemment, que je ne lirais point. Je peux retarder légèrement mon retard de quelques instants.



Combien de civils dans les villes et campagnes ne font pas partie des convois qu'on épargne. Mon parcours coupe court au vol malsain des vautours. Depuis des décennies c'est le même phénomène. Mais pour la veuve et l'orphelin il faudrait lever l'ancre. On rêvait de donner plein de coups dans la vie, nous n'avons que des ecchymoses. J'ose te le dire, j'veux pas qu'mon monde brûle. Voilà pourquoi le soir sous la lune avec les loups je hurle.

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine des sept royaumes de Westeros
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Je sens que je peux voler tellement loin et tellement haut, alors ne lâche pas ma main
Messages : 1680
Membre du mois : 24
Célébrité : Emilia Clarke
Maison : représentée par un dragon à trois têtes, aux couleurs rouge et noir... La maison royale des Targaryen
Caractère : Idéaliste - Curieuse - Aventureuse - Libertine – Fougueuse.
Je sens que je peux voler tellement loin et tellement haut, alors ne lâche pas ma main
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Pour ravir un trésor, il a toujours fallu tuer le dragon qui le garde. [Tour III - Terminé]   Ven 26 Aoû - 12:00

Devoir faire face aux gardes de Peyredragon et de l'Orage, Deria Martell n'aura d'autre choix que d'enquêter ou elle commettra une faute auprès de ses deux alliées. La Princesse n'aurait jamais pu découvrir que ses alliées allaient se rencontrer dans son écurie puisque tout s'est fait précipitamment, il ne peut s'agir de son initiative. Qu'il mente ou dise la vérité, le palefrenier aurait dû quitter les lieux au lieu de se planquer.

Ainsi donc le Roi du Nord rejoint sa promise, voilà une nouvelle qu'elle ignorait. Qu'elle ne cherchait pas à connaître d'ailleurs, les souverains vont et viennent comme ça leur chante, Argella s'en moque royalement. Du moins, quand ils ne sont pas ses ennemis, mais c'est alors au mouvement des troupes qu'elle s’intéresse. Argella ignore pourquoi la reine dragonne est sur place en ce jour, tout ce qu'elle voit, c'est une aubaine. Pourtant, si elle s'était un tant soit peu intéressée aux souverains, comme Rhaenys et Deria, peut-être aurait-elle su, avant qu'elle ne l'apprenne de son interlocutrice, qu'il y de l'eau dans le gaz.

« J'aimerais autant que vous que cela se fasse le plus rapidement possible. J'officialiserai auprès de tous les Souverains de Westeros, lorsque nous aurons signé les accords. » On ne vend pas la peau de l'Ours avant de l'avoir tué. Si Peyredragon y gagne un allié féroce, Argella y perd en contrepartie. Elle n'officialisera rien tant que les termes n'auront pas été discutés, négociés et acceptés.

La reine dragonne lui propose de retarder son départ afin de lui permettre d'écrire a son promis, la jeune femme y réfléchit rapidement et secoue la tête. « Je vous remercie, mais ne vous donnez pas cette peine, je vous ai déjà retardé. Annoncez-lui la bonne nouvelle. » Elle veut d'ores et déjà connaître les tenants et aboutissants de son entretien du lendemain avec la Princesse Martell avant de se tourner vers le Nord. Il sait déjà qu'a contrario de sa mère, elle accorde plus d'intérêt et de sympathie à son royaume qu'au Sud. En réalité, elle n'en fait pas un secret, elle exècre le Sud.

« Cependant, j'aimerais  que vous me donniez votre réponse concernant ma requête. » Elles ont été interrompues, cela ne signifie pas que la reine de l'orage oublie. Quand elle veut quelque chose, elle fait tout pour l'obtenir. « Et si vous souhaitez que l'on aborde le sujet des rebelles de la Néra avant que vous ne partiez. » Eux non plus elle ne les oublie pas, le temps passe, mais sa vengeance ne s'estompe pas. Jamais.




COME WHAT MAY
I AM WAR. THOU SHALT MAKE WAR, TO LOSE REASON.
COME WHAT MAY,
I AM HELL. HELL THOU SHALT LIVE
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine de l'Orage & Dame d'Accalmie. Epouse de Roward Martell, Princesse de Dorne.
Âge du Personnage: 24 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING. A BODY DEVOURED BY HATED, MOTIVATED BY REVENGE.
Messages : 2634
Membre du mois : 25
Célébrité : Bridget Regan
Maison : Durrandon
Caractère : Impétueuse, Passionnée, Bagarreuse, Indépendante, Fière, Téméraire, Intransigeante, Aventurière
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING.  A BODY DEVOURED BY HATED,  MOTIVATED BY REVENGE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour ravir un trésor, il a toujours fallu tuer le dragon qui le garde. [Tour III - Terminé]   Sam 27 Aoû - 19:01






Lancehélion

An 0 Mois 8.



Le palefrenier escorté par un garde de la Reine de l’Orage et l’un des miens, je reprenais. Les murs avaient décidément des oreilles à Dorne et je n’aurais jamais pensé que nous n’étions pas à l’abri de cela ici. J’aurais dû m’en douter en fait. Ce n’était pas la première fois que le Soleil faisait défaut à mon Royaume. Il fallait croire que cela se répèterait encore et encore. C’était franchement frustrant et agaçant. J’imaginais sans mal que Torrhen aurait fait couper lui aussi la langue à son serviteur pour qu’il ne répète jamais ce qu’il avait pu entendre. J’en aurais fait de même, et Argella à l’évidence, s’en serait chargée elle-même Deria ne le fera pas. Il n’y avait aucun doute à avoir. Elle écouterait au contraire ce qu’il aurait à lui dire et si elle devait le punir, se conterait de peu, histoire de dire que… Je le savais déjà mais cela était renforcé désormais : on ne pouvait pas lui faire confiance. Jamais. Qu’importe ce qu’Orys en diait. Elle l’avait pris entre ses griffes et il ne verrait jamais la perfidie qui l’anime. Je le perdais, ça ne faisait aucun doute, chaque jour passé sur ses terres un peu plus.

La Reine m’interroge ensuite sur l’officialisation de ce que nous nous étions dit dans cette écurie avant que le Dornien ne se fasse prendre. Je n’ai là aucune décision à prendre et je lui indique donc que c’est à elle de décider ce qui est le mieux pour les siens. Je n’ai jamais rien eu à cacher après tout, et cela ne commencerait pas aujourd’hui. Je vous propose alors qu’à mon retour aux Epois, dès que Torrhen Stark sera à mes côtés, nous rédigions ce dont nous avons convenu. Je vous les ferais ensuite parvenir au plus tôt, sans doute en personne si je le puis, afin d’éviter les intermédiaires et le genre… « d’incident » appelons cela ainsi, dont nous devons d’être victime. Ainsi, nul ne pourrait nous espionner. Parce que, même s’il ne l’avait pas fait sur les ordres directs de sa Majesté, cela restait la preuve qu’elle ne nous traitait pas en égal. Car, jamais, un peyredragonnien n’aurait eu l’idée d’écouter une telle conservation. Jamais il ne serait resté dans une même pièce que deux têtes couronnées, afin de les écouter. Les miens n’étaient pas fourbes, mais honnêtes et dignes de confiance.

Je proposais à Argella de retarder mon départ pour qu’elle puisse écrire au Roi du Nord, mais elle refuse. Je lui fais un signe affirmatif de la tête et ne cache pas mon sourire lorsqu’elle m’indique me laisser lui annoncer la bonne nouvelle. Il serait satisfait de voir que Peyredragon et l’Orage avaient trouvé un terrain d’entente, ça ne faisait aucun doute. Tout comme Baâl le sera. J’avais, quelque part, hâte de leur dire et leur montrer que j’étais à même de mener des alliances solides… Si tant est que mon interlocuteur était une personne honnête et constante. J’étais emportée oui, mais je l’étais toujours avec raison. Je demandais à l’un de mes gardes d’aller sceller Bravecoeur à ma place et faire sceller les chevaux que certains d’entre eux monteront pour m’escorter jusqu’à ma dragonne avant de me tourner de nouveau vers la Reine de l’Orage. Elle me demanda alors une réponse à sa requête et m’évoquer les rebelles de la Néra. Avec tout cela, je les avais oublié. Heureusement elle non. Je lui dis alors La requête que vous m’avez demandé est très… gênante et il m’en coûte énormément, je vous l’avoue de l’accepter. Cependant je comprends ce qui amine votre cœur et je ne saurais vous le refuser. J’émets cependant une condition : que son sort soit similaire à celui que je lui aurais imaginé. Mais je sais que je peux vous faire confiance sur ce point. lui dis-je un sourire diabolique aux lèvres, avant de continuer. Concernant les rebelles de la Néra, en effet, c’est là un sujet que nous devons aborder vous et moi. Nous ne pouvons laisser plus longtemps les choses en l’état. Vous ne pouvez laisser les choses en l’état. Cependant, vous êtes loin de ses terres. Je vous propose alors une sorte Majesté : que vous proclamiez leur arrêt de mort à tous, en qualité de Reine. Et que, au vu de notre alliance, vous me permettiez de rendre justice à votre place. J’irais brûler leurs terres et leurs familles en gage de représailles, pour montrer à tous ce qu’il en coute de nous trahir et ôter définitivement cette idée à ceux que l’on a secouru. Nous leur offrons notre protection, mais s’ils nuisent à nos royaumes, c’est alors la mort que nous leur apportons comme présent… Et que tout Westeros en ai conscience n’est pas un mal non plus.





Combien de civils dans les villes et campagnes ne font pas partie des convois qu'on épargne. Mon parcours coupe court au vol malsain des vautours. Depuis des décennies c'est le même phénomène. Mais pour la veuve et l'orphelin il faudrait lever l'ancre. On rêvait de donner plein de coups dans la vie, nous n'avons que des ecchymoses. J'ose te le dire, j'veux pas qu'mon monde brûle. Voilà pourquoi le soir sous la lune avec les loups je hurle.

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine des sept royaumes de Westeros
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Je sens que je peux voler tellement loin et tellement haut, alors ne lâche pas ma main
Messages : 1680
Membre du mois : 24
Célébrité : Emilia Clarke
Maison : représentée par un dragon à trois têtes, aux couleurs rouge et noir... La maison royale des Targaryen
Caractère : Idéaliste - Curieuse - Aventureuse - Libertine – Fougueuse.
Je sens que je peux voler tellement loin et tellement haut, alors ne lâche pas ma main
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Pour ravir un trésor, il a toujours fallu tuer le dragon qui le garde. [Tour III - Terminé]   Dim 28 Aoû - 16:02

Incident. C'est ainsi qu'elle définit l'espionnage sur un territoire ami. Cela fait sourire la jeune femme. « J'ignore pour combien de temps je vais rester à Dorne. » Le temps qu'elle passera ici, dépendra surtout de son entretien du lendemain avec la Princesse. Un entretien qui n'aura rien d'amusant au vu de ce qu'Argella a à lui annoncer.

« Mais je n'ai nulle besoin de rester à Dorne jusqu'à l'union de la Princesse et de votre frère, je me rendrais à Tour en Pleurs, votre correspondance me trouvera là bas d'ici une semaine. Vous serez la bienvenue sur les terres de l'orage, vous et votre dragon. Je serais très honorée de pouvoir le voir de mes propres yeux, mais là n'est pas la question. Nous n'aurons pas à craindre d'incidents sur mes terres si vous décidez de venir en personne. » Elle perdra du temps à faire ses aller-retour, mais cela signifie en perdre moins pour signer les accords et officialiser leur alliance.

La reine lui fait immensément plaisir en répondant favorablement à sa requête. Et un sourire qui n'a rien de chaleureux étire les lèvres de la reine. « Bien évidemment, il regrettera d'être né. Plus le coup de grâce tardera, mieux ce sera. » Elle l'aura, elles mettront leurs forces en commun pour parvenir à leur but commun et toutes deux obtiendront vengeance.

Elle veut exterminer les familles, comprenez les femmes et les enfants. C'est plutôt extrême et en même temps nécessaire. Qui sait si les enfants ne se rebelleront pas plus tard. Il y a des décisions dures à prendre, comme celle-ci, autoriser de décimer toute une famille, plusieurs familles. Il lui suffit pourtant de penser à l'embuscade qui a mené son père a se faire tuer.

« Je leur laisserais une chance de se rendre dans un temps imparti, ils seront exécutés sur les places publiques, et femmes et enfants seront déchus. Auquel cas, je vous laisserai libre de juger des représailles nécessaires, tant que le résultat reste identique et le message diffusé. Pour autant, j'aimerais éviter de brûler les terres, pour que nous puissions offrir les fiefs à des chevaliers qui se sont loyalement battus et le méritent. »

Il commence a y avoir beaucoup de mouvements, elle est quasi certaine de n'avoir rien à craindre, ça n'empêche pas deux de ses gardes de la ceinturer tandis que ceux de la Reine Rhaenys préparent leurs montures. « Quelque chose me dit que nous avons bien plus en commun que nous ne le pensions, nous ne regretterons pas cette alliance. Je vous remercie de m'avoir accordé votre temps Majesté et vous souhaite bon voyage, je ne vous retiens pas plus longtemps. »




COME WHAT MAY
I AM WAR. THOU SHALT MAKE WAR, TO LOSE REASON.
COME WHAT MAY,
I AM HELL. HELL THOU SHALT LIVE
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine de l'Orage & Dame d'Accalmie. Epouse de Roward Martell, Princesse de Dorne.
Âge du Personnage: 24 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING. A BODY DEVOURED BY HATED, MOTIVATED BY REVENGE.
Messages : 2634
Membre du mois : 25
Célébrité : Bridget Regan
Maison : Durrandon
Caractère : Impétueuse, Passionnée, Bagarreuse, Indépendante, Fière, Téméraire, Intransigeante, Aventurière
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING.  A BODY DEVOURED BY HATED,  MOTIVATED BY REVENGE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour ravir un trésor, il a toujours fallu tuer le dragon qui le garde. [Tour III - Terminé]   Ven 7 Oct - 12:21






Lancehélion

An 0 Mois 8.



Je fais un signe de tête affirmatif à la Reine Argella à ces propos. Nous ferons ainsi alors. Je ne puis vous indiquez si je serais encore à la Baie de la Néra lors de votre retour. Mais si c’est le cas, nous nous arrangerons pour nous entretenir en privé et sans espion cette fois ci. lui répondis-je non sans une certaine ironie. Dorne était vraiment tombé bien bas et je n’étais pas certaine de vouloir rester allier avec un tel pays. On ne pouvait vraiment pas faire confiance au Soleil. Je leur accordais une dernière chance, mais ce sera réellement la dernière. J’en avais assez de les voir piétiner nos accords comme il le faisait. Je pouvais mettre mon orgueil et ma fierté de côté un certain temps, mais il ne fallait pas non plus pousser.

Je réponds favorablement à la requête de la Souveraine, même si cela m’en coute énormément, comme je lui indique. Cependant je comprends cette haine qui l’anime et dont elle se sert pour venger son paternel. Cette haine, nous la partageons et nous nous comprenons plus que je ne l’aurais imaginé de prime abord. Ce soir, la nouvelle Reine avait su me donner confiance en elle, là ou Deria avait toujours lamentablement échoué. J’ai votre parole alors. lui répondis-je, lui indiquant que j’avais foi en cette dernière. Qu’elle ne me donne pas tords, au risque de se brûler à ma rancœur si elle m’avait trompé. Je n’aurais aucune pitié pour mes ennemis, ni pour les traitres.

Nous évoquons finalement les rebelles de la Néra. Nous devons agir comme je lui indique. Les choses ne peuvent pas rester en l’état, sous peine qu’elle voit de nouvelles trahisons naitre au sein de son territoire. Et si elle n’agissait pas, je le ferais à sa place pour sécuriser les lieux. Il n’était pas envisageable que la Baie de la Néra ne soit pas sécurisée. Un mois, pas plus Majesté. Ce serait déjà bien généreux. Agissez comme vous l’entendez durant ce temps imparti. Ensuite, si rien n’a été fait, j’agirais en conséquence. lui précisais-je. Ce n’était pas une menace, mais simplement un avertissement, et elle saurait l’interprété comme telle, au vu de la discussion que nous venions d’avoir.

Mes troupes finissent de sceller les chevaux. Il est temps pour moi de quitter ses terres pour retourner auprès des miens. Cette discussion avait été certes courte, mais on ne peut plus instructive. Je souriais malicieusement aux mots de la Souveraine, avant de prendre ses mains et de les serrer dans les miennes. Soyez assurés que je suis heureuse que nous ayons pu discuter toutes deux, et d’avoir trouvé un appui solide sur ses terres. J’espère sincèrement avoir l’occasion de m’entretenir plus longuement avec nous, mais je dois me mettre en route. Sachez, Majesté, que vous trouverez toujours un soutien auprès du Dragon. Et que je suis enchantée que le Cerf soit désormais lié à mon royuame. Je lui fis un dernier signe de tête, avant de m’écarter d’elle. Je montais sur ma mouture, saluais une dernière fois la Majesté, puis me mis en route, non sans un sourire sur les lèvres.




Combien de civils dans les villes et campagnes ne font pas partie des convois qu'on épargne. Mon parcours coupe court au vol malsain des vautours. Depuis des décennies c'est le même phénomène. Mais pour la veuve et l'orphelin il faudrait lever l'ancre. On rêvait de donner plein de coups dans la vie, nous n'avons que des ecchymoses. J'ose te le dire, j'veux pas qu'mon monde brûle. Voilà pourquoi le soir sous la lune avec les loups je hurle.

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine des sept royaumes de Westeros
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Je sens que je peux voler tellement loin et tellement haut, alors ne lâche pas ma main
Messages : 1680
Membre du mois : 24
Célébrité : Emilia Clarke
Maison : représentée par un dragon à trois têtes, aux couleurs rouge et noir... La maison royale des Targaryen
Caractère : Idéaliste - Curieuse - Aventureuse - Libertine – Fougueuse.
Je sens que je peux voler tellement loin et tellement haut, alors ne lâche pas ma main
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Pour ravir un trésor, il a toujours fallu tuer le dragon qui le garde. [Tour III - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Pour ravir un trésor, il a toujours fallu tuer le dragon qui le garde. [Tour III - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour ravir un trésor, il a toujours fallu tuer le dragon qui le garde. [Tour III - Terminé]
» SP et blocage a 50%
» (F) On se bagarre, on se chamaille, mais pour faire des bêtises on est toujours d'accord - Lien familial
» On a toujours besoin de plus petit que soi [PV Iraki Ukiama] | Terminé
» On se bagarre, on se chamaille, mais pour faire des bêtises on est toujours d'accord ! Fâchés pour un jour… frère et sœur pour toujours ! [Jonah]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Sudiens
 :: Dorne :: Lancehélion
-
Sauter vers: