Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Fnac : 15% de réduction sur toutes les TV de ...
Voir le deal

 

 L'odyssée de Liriam

Aller en bas 
MessageSujet: L'odyssée de Liriam   L'odyssée de Liriam EmptyMar 8 Déc - 0:48

Liriam

Heureux qui comme Liriam a fait un beau voyage



  • Val



 
Tiyana ▪▪ mère de Liriam, morte en couche
Nestar ▪▪ père de Liriam  

Fils du peuple (mais surtout de la bourgeoisie)

Année de naissance ▪▪ -22
Nom de naissance ▪▪ Liriam "bonne chance"
Ville de naissance ▪▪ Goëville
Royaume de naissance ▪▪ Val

Situation matrimoniale ▪▪ Célibataire
Royaume servi actuellement ▪▪ Val
Titre / rôle au sein du royaume ▪▪ Fils du peuple
Positionnement politique actuel ▪▪ Je suis pour la neutralité

Avatar ▪▪ Tom Holland
Crédit ▪▪ moi-même

▪▪ Culotté ▪▪ Hypocrite ▪▪ Sociable ▪▪ Volage ▪▪ Aventureux ▪▪ Radin ▪▪ Ambitieux ▪▪ Implacable ▪▪









 

   
   

-22


   

Naissance de Liriam à Goëville dans "la Maison Bleue", demeure bourgeoise appartenant à l'un des principaux armateurs de la cité. C'est le quatrième enfant de Tiyana mais le seul à survivre plus de quelques jours après sa naissance. Sa mère n'a pas cette chance et meurt en couche.


 



 

   
   

-18


   

Toute première sortie de Liriam sur un navire, le garçon n'a que quatre ans et a vécu la majeure partie de ses jours avec sa nourrice et les enfants des protégés de son père, Nestar. Celui-ci est souvent absent, supervise son commerce en personne. Un jour néanmoins qu'il voit l'enfant courir dans la cour de la Maison Bleue, il se décide impulsivement à entamer son éducation de marin et de marchand.


 



 

   
   

-9


   

Liriam a treize ans et expérimente pleinement tous les aspects de sa vie bâtarde, profitant à la fois du luxe de la bourgeoisie valoise tout en passant la plupart de son temps sur le port avec ses amis. Suite à une bagarre, l'un d'eux lui casse le nez. C'en est trop pour son père, il faut discipliner le gamin. Il le fait embarquer comme mousse sur un navire de commerce en direction de Lancehélion.


 



 

   
   

-7


   

Le voyages forment la jeunesse, dit-on, c'est un garçon changé, aussi bien physiquement que mentalement, qui accoste à Goëveille près de deux ans après son départ. Pas fâché de retrouver sa demeure et son confort, certes, mais aussi pétri d'histoires fantastiques, des aventures et des merveilles de Dorne et de la côte de l'Orage, de ses périls et de ses amours.


 



 

   
   

-6


   

Le Val a un nouveau roi ! Et Liriam a seize ans à présent. Largement assez pour laisser trainer ses yeux sur les atours et les cortèges de la noblesse, échanger un regard parfois avec l'une de ces dames Lannister et se promettre secrètement qu'un jour, ce sera lui qui paradera auréolé de gloire. Nestar distribue de ses richesses au peuple comme le veut la coutume et l'on célèbre les Sept en faisant de généreux dons au clergé. Le Val est riche, Goëville est prospère et ainsi va la famille de Liriam.

Il est temps de reprendre la mer. Grâce à son statut, Liriam se voit confier une place d'officier en second sur l'un des navires de son père. Il n'est plus temps de carguer les voiles et de briquer le pont, désormais il apprendra à lire une carte, tenir la barre et commander aux hommes.


 



 

   
   

-5


   

Voila venu le temps de la guerre contre l'Orage. Si ce dernier ne peut passer les portes sanglantes, le risque est réel de le voir débarquer par la mer. Lentement, les navires de commerce se transforment en bateaux militaires et bientôt les marchands sont remplacés par des soldats. Les routes commerciales deviennent périlleuse, toujours officier de bord, Liriam participe à ses premières escarmouches en mer, heureusement sans gravité dans un premier temps. Assigné à un navire d'escorte, sa taille imposante suffit généralement à dissuader les pirates et les orageois de tenter une prise.

Quelques mois plus tard, les choses s'enveniment alors Liriam découvre la réalité des abordages. Combattant au fleuret, il est blessé dès les premières minutes du combat et doit se retirer. La bataille est finalement gagnée mais le garçon en sort ébranlé.


 



 

   
   

-4


   

La guerre avec Argilac s'intensifie et il ne fait pas bon naviguer son pavillon valois. De nombreux navires sont coulés ou pris, d'autres simplement réquisitionnés pour effort de guerre, la disette touche Nestar et ses biens.

Loin de lui, Liriam poursuit sa formation. A dix-huit ans, après plus de trois ans passés en mer, il est désormais considéré comme un marin expérimenté. Une bonne condition physique et un entrainement aux armes de qualité lui confèrent une efficacité certaine lors des accrochages avec l'ennemi. Le commerce avec Essos se poursuit bien que de nombreux détours et précautions soient désormais nécessaires pour éviter les orageois et pirates qui sévissent au large du Val. Liriam découvre les Cités Libres lors de ses escales, un nouveau monde s'ouvre à lui.


 



 

   
   

-2


   

Jehan Arryn est mort. Liriam parcoure la lettre de son père qui lui est parvenu par corbeau, dans sa cabine. A vingt ans, il est homme fait désormais et officie comme Second. Aussi bouleversante que soit la mort du Roi, elle signifie également autre chose : la fin de la guerre. Le prochain voyage les ramènera donc au pays.

Liriam retrouve la maison bleue et son père vieilli. Les conflits ne l'ont pas épargné et l'or n'est plus aussi abondant qu'autrefois. Tout autour d'eux Westeros se déchire et les impôts n'ont cessé d'augmenter, sans parler des réquisitions. Heureusement, la paix offre de nouvelles perspectives, certains navires sont partiellement désarmés et de nouveau remplis de marchandises, le commerce est réouvert.

Liriam est marin et officier, mais son père insiste : désormais, il doit rester à la maison. La compagnie a besoin tout autant de capitaines que d'administratifs et alors que la santé de Nestar décline, Liriam reprend les comptes en main. Il n'a jamais vraiment quitté le monde des chiffres, travaillant comme intermédiaire pour son père à l'étranger, mais c'est la première fois qu'on lui confie la responsabilité de diriger les opérations.


 



 

   
   

-1


   

Liriam commence à mieux trouver sa place. Heureusement, si le reste du Continent est en guerre, le Val conserve sa neutralité dans le conflit et rares sont les puissances étrangères à s'en prendre à ses navires de peur d'attiser sa colère et de le voir rejoindre le camp ennemi. Période de prospérité, donc, où la Compagnie se remplume notamment en réclamant ses créances aux nobles à qui elle a prêté certains de ses navires pendant la guerre. Puisque les autres pays sont en guerre, cela laisse également aux valois le quasi monopole sur des opérations commerciales stratégiques.

Liriam travaille désormais auprès de son père plus de la moitié du temps, mais supervise en personne certains échanges particulièrement cruciaux, retrouvant la mer avec une grande satisfaction. Il ne part néanmoins rarement plus de quelques mois, inquiet de la santé de Nestar qui périclite rapidement.


 



 

   
   

0


   

Alors que le monde s'apprête à changer brutalement, paradoxalement les bouleversement politiques hors du Val n'impactent finalement que peu le commerce de Goëville. Les pirates écument toujours les mers du sud rendant complexe le commerce avec Dorne, mais au Nord, le jeune Empire a plus que jamais besoin de ressources pour ses guerres qui s'éternisent. Toutefois ces opportunités commerciales ne sont pas sans risque et à privilégier une route plutôt qu'une autre, une couronne plutôt qu'une autre, battant pavillons valois, c'était le risque d’entacher indirectement les Arryn.

Tant pis, Nestar et Liriam se débrouilleront sans pavillons. S'inspirant des techniques de certains pirates des cités libres, ils changent de couleurs au large de Goëville, direction Blancport pour y entrer sans attirer l'attention. Liriam supervise les premières opérations. Bientôt, les profits sont de nouveau là et avec eux, de nouveaux investissements.


 



 

   
   

0 et 1 mois


   

Le Conclave, une opportunité qui ne se présente qu'une seule fois dans la vie d'un commerçant. Il n'est pas une seule guilde de Goëville qui n'ait massivement investi dans cet évènement dans l'espoir d'attirer l’œil des puissants de ce monde. La Compagnie d'armateurs n'y a pas manqué, pour l'occasion ses navires au port on été repeint et réparés, donnant l'impression de flambant neuf. Les places sont chères au Conclave, mais Nestar a de l'or et le bras long. Son fils est parmi les dignitaires de Goëville et en compagnie des plus grandes fortunes de la ville il loge et divertie la cour des monarques, leurs fils, leurs fils, leurs dames et leurs chevaliers. Et si entre deux festivités quelques contrats se signent, qui sommes nous pour juger ?


 



 

   
   

0 et 6 mois


   

Tout va bien au Val qui semble plus prospère que jamais. Trop peut-être, contre l'avis de certains bourgeois de Goëville, le pays s'ouvre à la Compagnie Maritime de la Treille. Une concurrence malvenue pour les armateurs de la ville. Liriam participe à plusieurs conseils de notables, parfois clandestins, dans le but de s'unir contre ce nouvel adversaire économique du Bief et de faire pression sur les décisions du Suzerain. Leurs tentatives se révèlent peu fructueuses.


 



 

   
   

0 et 11 mois


   

Les conflits semblent sur le point de reprendre au Val, la naissance de ce nouvel Empire laissa à craindre des fusions de guilde à travers les Sept Royaume. A Goëville, Liriam et son père milite auprès des autres marchands et dignitaires de l'économie de la mer pour une alliance de circonstance. Se renforcer en prévision du futur. Heureusement pour Goëville, la reprise des affrontements avec les clans des Montagnes diminue les richesses venues des terres. Une fois de plus, la cité portuaire rappelle son importance stratégique et le commerce tourne à flot.


 



 

   
   

0 et 12 mois


   

Drame et félicité. Le mariage du Roi du Val et de la fille Lannister attire une foule immense à Goëville et son lot de richesse. Comme pour le Conclave, Liriam participe à accueillir les nobles étrangers et noue des alliances de circonstances. Les Lannister ont beau être de l'autre côté du monde, la proximité des pirates Fer-nés nécessitent toujours plus de navires. Les chantiers sont remplis d'ouvriers et les docks de garnissent de marins impatient de reprendre la mer.

Au même moment, de l'autre côté du Détroit, c'est un coup de tonnerre pour le monde. Les cités libres se ferment toutes en même temps aux marchandises de Westeros. Une annonce qui vient fragiliser Dorne en coupant leurs nombreuses et rentables routes commerciales. Le malheur des uns fait néanmoins le bonheur des autres : privés d'importations d'Essos, les commerçants de Westeros sont littéralement sans concurrence de leurs riches voisins d'outre-mer et les marchands du Nord, du Val et de l'Orage en ressortent avantagés.


 



 

   
   

1 et 1 mois


   

Le travail ne s'arrête jamais, il faut saisir toutes les nouvelles opportunités avant qu'un autre que nous le fasse. Laissant Nestar continuer les tractations avec les principaux notables de Goëville, Liriam est envoyé avec deux navires remonter la baie des crabes jusqu'à Fort Darion. Il y parvient pour le mariage princier, battant pavillon neutre. L'occasion peut-être de concrétiser certaines rencontres débutées durant le Conclave l'année précédente et d'observer d'un peu plus près cette nouvelle capitale qui pourra se révéler autant un terrible concurrent qu'une précieuse source de richesse pour les ports du Val. Liriam se fait quelques amis et partenaires sur place ce qui lui permet de concrétiser son réseau de relations au sein des marchands et entrepreneurs de Fort-Darion.


 



 

   
   

1 et 7 mois


   

Liriam retourne à Dorne au nom de son père, il fait escale à Accalmie puis à Lancehélion. Le voyage dure cinq mois. Constatant le climat de guerre civile régnant dans la péninsule, le jeune homme hâte son départ pour rentrer au pays les calles pleines.


 



 

   
   

1 et 12 mois


   

A son retour, Liriam retrouve son père mourant. Le vieux Nestar n'en a plus pour très longtemps et semblait attendre le retour de son fils unique pour passer de vie à trépas. Dans la nuit il s'éteint en silence, laissant désormais le jeune homme à la tête de la compagnie.


 










  • VOTRE PSEUDO ici
Salut BC ! J'espère que tu vas bien, car moi j'ai la patate ! Je t'ai connu via un top site (celui-ci). Ce qui m'a tout de suite charmé, c'est son univers riche et son système de jeu réaliste. Par contre je dois te l'avouer, je ne suis pas fan de peut-être un tout petit peu trop d'infos à digérer là tout de suite Very Happy. Si 7/7 signifie que je peux passer tous les jours, je pense que ma présence sera au minimum de 5/7. Si 4/4 signifie que je peux rp toutes les semaines, mon activité sera au minimum de 4/4. Allez c'est pas tout ça, mais on a plein de choses à faire alors, en dernier mot, j'aimerais te dire que sans surprise, je suis heureux de vous rejoindre, étant donné la densité du forum j'ai préféré commencer avec un personnage modeste histoire de pouvoir creuser mon trou tranquillement, et voyageur pour ne pas trop me fermer de possibilités de RP, j'espère par contre que c'est adapté au modèle de jeu du forum ?. PS : je confirme avoir bien lu le règlement.



Code d'activation


BOTTIN
Code:
Tom Holland est <a href="/t7224-l-o"><span class="Gp_Val">Liriam</span></a>
RECENCEMENT
Code:
<span class="Gp_Val">Liriam</span> - Je suis fidèle à mon souverain - Armateur  - <a href="/t7224-l-o">Personnage inventé</a>
LIEU
Code:
<a href="/u711"><span class="Gp_Val">Liriam</span></a> se trouve à <span class="Gp_Val">Les Eyriés - Val</span>

Pour obtenir les codes, merci de cliquer sur ce lien, de rentrer toutes les informations demandées, puis de copier-coller le code généré.

Anonymous
Invité
Invité


L'odyssée de Liriam Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'odyssée de Liriam   L'odyssée de Liriam EmptyMar 8 Déc - 0:48




  • Liriam
Si le silence est d'or, je serai bientôt ruiné.



Longtemps j'ai vécu dans une maison mansardée. Une de ces demeures qu'on dit typique de Goëville, bien qu'en vérité elles ne soient typiques que pour une certaine partie de la population. C'est fou comme les images d’Épinal sont toujours façonnées par les riches, pour les riches. De Goëville, verront nous jamais vantés les taudis du port où des femmes à marins halètent en rang des bâtards affamés ? Entendrons nous un jour le poète chanter qu'ici là on se tue pour un morceau de pain, ou un mauvais regard ? Quand le roi de sa montagne descend, visite nos chantiers, effleure de son gants nos coques vernies, se trouvera-t-il une âme pour lui dire qu'à quelques brasses seulement des barques fendent en solitaire des flots agités dans l'espoir de ramener au port un maigre livre de poisson ?

Mon père est armateur, l'un des plus riches, des plus puissants du Val et peut-être des Sept Couronnes. Chaque jours des capitaines viennent patienter dans nos antichambres où ils espèrent se voir confier un navire, un équipage, la chance de pouvoir saisir quelques opportunités commerciales. Notre demeure est assez vaste pour tous les accueillir, et plus encore. On l'appelle la Maison Bleue, c'est une maison de maître, bourgeoise, avec ses jardins, ses tourelles et son aile dédiée aux domestiques. J'ai grandit dans un luxe que m'envieraient même certains nobliaux, entouré de nourrices, de précepteurs et de maîtres d'armes, j'ai dormi dans des draps de soie, mangé avec des couverts en argent et porté des brocards brodés de fils d'or.

Pourtant sans que je me l'explique bien, mon cœur en revient toujours à ces odeurs de sel et d'urine, ces odeurs de docks, de bois mouillé des caisses de marchandises, de corps en sueurs aux peaux craquelées par le soleil, de regard durs et de sourires troués, de chansons et de bagarres. Fils de bourgeois et fils de la mer, enfant de riche et enfant des rues, et dans ce crépuscule fertile je tracerai mon chemin.


***


Je me souviens des réceptions que donnait mon père, parfois pour fêter une réussite commerciale, parfois pour célébrer les Arryn et la prospérité du Val, parfois pour la Foi des Sept et parfois, parfois simplement pour rappeler à Goëville dans quelles coffres se trouvaient ses richesses. Je me souviens des prévôts, dignitaires et bourgeois, banquiers et capitaines du Val ou de plus loin, aux capes tressées de plumes d'oiseaux de paradis et aux cheveux et barbes teintes de couleurs improbables. Je me souviens de ce monde, buvant, riant, chantant dans des langues inconnues, parlant négoce alors que loin des yeux du Roi et des Seigneurs la bourgeoisie faisait affaire, s'échangeait or, contrats et titres de propriétés.

Un temps moi j'ai joué entre les bottes de ces hommes bruyants. Parfois l'un d'entre m'attrapait de dessous la table et me soulevant dans les airs, l’œil rieur, me faisait voler à bout de bras comme si je ne pesais rien.

Un temps j'ai servi le vin, curieux des discussions grivoises et fatigué de celles qui parlaient d'argent. Parfois heureusement un homme enivré glissait dans le creux de ma paume une pièce inconnue, venue de pays lointain, m'assurant l’œil fiévreux qu'elle valait plus que la couronne du Val elle-même.

Un temps j'ai été assis à la droite de mon père et à mon tour on a servi du vin et j'ai mangé, bu et rit avec les autres, et moi aussi j'ai parlé affaire, donnant mon opinion sur les contrées que j'avais visité et les opportunités que j'avais crû percevoir. On m'écoutait l’œil brillant, avec la déférence que l'on doit à un homme puissant, ou dangereux.

Un jour, je siègerai en ma demeure et c'est à ma table que mangeront mes invités. Je les vois : ils minaudent, flattent et cajolent, comme une cour de gueux parés d'or ou de promesses. Je serai  Roi d'un peuple de négociants, d'aventuriers et de voleurs, moi seul pourrait délivrer à certains les moyens de travailler et cela se ferait sous mes conditions. Comme le suzerain du Val j'édicterai mes lois, choisirai mes conseillers, écraserait mes ennemis. Ce temps viendra où la Compagnie me reviendra et la Maison Bleue avec elle, ce temps qui, je n'en doute pas, fera de moi le second homme le plus important du Royaume.


***


Qui n'a pas vécu en mer n'a pas vécu. C'est le genre de phrase que se répètent les marins du Val le soir venu, peut-être pour se rassurer. Professons tant qu'il nous plaira mais cela n'effacera pas cette triste vérité : les valois ne sont pas des gens de l'océan. Au milieu des montagnards, Goëville fait figure d'exception, comme seul port d'envergure du Royaume où comme une perle dans son huitre aurait grandit sa propre culture, ses mythes et imaginaires si différentes du reste du Val. Je ne m'en plains pas. J'aime la mer, et j'aime me sentir spécial.

Au milieu de mes compagnons, seul un chapeau brodés de motifs raffinés me distingue du reste de l'équipage. Tous nous portons pour l'heure ces manteaux de laines qui nous tiennent le corps en place et réchauffent contre la houle. Officier en second, j'ai seize ans et cela signifie principalement qu'on m'envoie courir de la proue à la poupe en ramenant tour à tour des papiers, instruments de navigations, bol de vin chaud de la cambuse et parfois un marin que le Capitaine fait mander en urgence.

Officier, cela sonne certainement élégant aux oreilles des femmes, mais au fond je ne suis guère plus qu'un larbin haut-de-gamme. J'aurai pu en être vexé, après tout c'est mon père qui finance ce voyage, mais j'apprends. J'apprends beaucoup et sans cesse, sur les étoiles, sur les vagues et les hommes. Fasciné par l'air redoutable de mon Capitaine, je passe mes journées à le scruter dans l'attente d'une consigne. Le soir, je fais les comptes pour mon père. La nuit, je découvre mon corps avec quelques matelots de mon âge.

Le voyage est long jusqu'à Pentos. Nous passons parfois plusieurs semaines sans voir la terre. Il faut du courage pour ne pas douter de notre cap. Penché par dessus la rambarde du pont, j'observe les oiseaux marins se battre pour les déchets de nos repas jetés par dessus bord. Une vague parfois vient tremper mes cheveux, qu'importe, nous ne sommes jamais sec. Contre mon flanc bat le fleuret qui m'a été offert à mon départ. Jusqu'alors, je n'en avais manié que des en bois.

Un homme crie, la vigie. Un pavillon de l'Orage.


***


J'aime le Val et ses montagnes mais il me faut bien le reconnaitre, on s'amuse beaucoup plus à Dorne. Dans l'atmosphère enfumée de psychotropes, je peine à terminer un verre d'alcool fort. Le capitaine est parti avec une gueuse et la plupart de l'équipage a commencé à se disperser sur les docks à mesure qu'avançait la nuit. Ce qui reste des marins dort maintenant affalé sur les tables. J'ai besoin de prendre l'air, et de pisser aussi. Même à cette heure avancée, le port n'est pas silencieux : on entend chanter dans un rade encore ouvert et une poignée d'homme se disputent non loin.

Une fois soulagé dans l'eau de mer, je ne rentre pas à la taverne. Contrairement au Val, il fait bon ici, même au plus profond de la nuit. A un moment, j'entends les cliquetis caractéristiques des armures de garde et m'enfonce dans l'ombre d'un porche. Mieux vaut ne pas croiser ces gens là quand on est seul. La patrouille passe, je reprends ma promenade. Passant à l'arrière d'une auberge, le patron sort ses fûts vides, me dit de dégager, que je gêne, que je suis un sale gamin. La fortune de mon père aurait largement suffit à racheter son établissement mais je ne réponds rien. J'aime l'anonymat relatif que m'offrent mes vêtements simples. A Goëville, j'ai même appris à imiter l'accent caractéristique des bas-fonds, leurs expressions, leur vocabulaire... le mien dénotait trop avec celui de mes amis.

Au détour d'une rue, deux femmes me proposent de les accompagner. Voila déjà une rencontre plus plaisante mais je décline leur invitation d'une révérence silencieuse. De toute façon je n'ai plus rien en poche, ou juste de quoi acheter un morceau de pain fromager. La prime des marins n'est pas grande, c'est le prix pour une forte plus-value sur les marchandises, je le sais, c'est moi qui tient les comptes alors d'une certaine manière, me serrer la ceinture revient à me remplir les poches.


***


- Vous reprendrez bien du vin Ser ?

- Oh juste une goutte mon garçon, juste une goutte...

Je remplis son verre à moitié. C'est la troisième goutte que je lui sers depuis qu'il a commencé à essayer de refuser. Le Conclave accueille tant de monde que nous sommes tous mis à contributions pour accueillir une partie des suites des rois de Westeros. La Maison Bleue n'a jamais été aussi remplie et tout ce petit monde passe son temps à boire et à manger gracieusement. Qu'importe, le Val est riche et les amitiés que nous forgeons ici sauront être fuctifiées dans les années à venir.

Un coup d’œil de l'autre côté de la cour m'informe que Nestar ne perd pas son temps non plus, en grande discussion avec un banquier de l'Orage. Moi, j'avoue, j'aimerai bien m'éclipser. Une meilleure compagnie m'attend sur le port. Quand on voyage beaucoup, on n'a que des amours brefs, c'est ainsi il faut s'y faire, mais le temps que je passe au port, j'aimerai bien en profiter quand même...


***


- Bonne nuit m'sieur Liriam, vous crevez pas à la tâche.

- Bonne nuit Joran.

Ces derniers temps, j'ai pris l'habitude de travailler sur le pont. Entre autre parce que je me couche après les autres, je préfère ne pas déranger les autres officiers de bord. Nous faisons voile vers Salins, enfin, Fort-Darion dorénavant. Personne ne sait quoi penser de la fondation de ce nouvel Empire mais une chose est certaine : ce n'est pas le moment de relâcher nos efforts, comme les armées du Val, ses commerçants sont de tous les fronts et être présents au mariage du prince Stark et de la mégère Tully s'avèrera stratégique.

Je soupire, relève le nez de mes comptes. Les chiffres s'accumulent sous mes yeux en cascade, se ressemblent tous et moi, moi je rêve de mes promenades dans les ruelles de Lancehélion, d'un temps plus insouciant et plus guerrier paradoxalement. La nuit est claire et ne serait-ce la vigie qui fredonne, calme. Finalement, je me résous à éteindre ma lanterne, ranger mes papiers. Nous arriverons demain matin, autant être en forme.

Peut-être provoquerais-je un gueux en duel, ça me décoincera un peu les articulations. Je crois que je ne suis pas fait pour finir rat de paperasserie. J'espère que Nestar se remettra vite, ça me permettra de repartir un peu à l'aventure.

Anonymous
Invité
Invité


L'odyssée de Liriam Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'odyssée de Liriam   L'odyssée de Liriam EmptyMar 8 Déc - 9:16

Quel personnage super original, bienvenue à toi Liriam!

J'espère que tu te plairas parmi nous Smile

Pas d'inquiétudes je pense; c'est vrai qu'un non-noble a parfois quelques contraintes à rencontrer certains personnages, mais comme le tiens n'est pas sédentaire, qu'il voyage beaucoup de ce que j'ai pu lire, tu as déjà des rps chez toi à faire avec les Arryn pour rendre compte du commerce ou de ce que tu vois dans tes trajets par exemple, plus des rencontres éventuelles à chacun des points de chute du navire où se trouvent des personnages ! Ca devrait le faire je pense Smile



I see hell in your eyes. Taken in by surprise. Touching you makes me feel alive. Touching you makes me die inside.
I've killed a million pity souls. But I can't kill you.
I've slept so long without you.

Torrhen Braenaryon
Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 40218
Membre du mois : 65
Maison : Braenaryon
Caractère : Le Vieux Loup de Winterfell
Célébrité : Christian Bale

Infos supp.
Richesses : 2248

Fire, Blood and Winter.

L'odyssée de Liriam Empty
Revenir en haut Aller en bas
https://bloody-crown.forumactif.org/t210-torrhen-stark-winter-is-coming https://bloody-crown.forumactif.org/t221-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://bloody-crown.forumactif.org/t222-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://deusexhominum.forumactif.com/
MessageSujet: Re: L'odyssée de Liriam   L'odyssée de Liriam EmptyMar 8 Déc - 9:52

Coucou ! Bienvenue parmi nous !

Contente de voir une nouvelle tête dans le Val, si tu as des questions ou besoin d'aide n'hésite pas.

Anonymous
Invité
Invité


L'odyssée de Liriam Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'odyssée de Liriam   L'odyssée de Liriam EmptyMar 8 Déc - 10:11

Owwiiiii un futur Valois ! Et puis un sacré voyageur ! Hâte de croiser ta plume avec mon jeune roi ou encore avec ma petite Dornienne un jour o/

Bienvenue ! Et n’hésites pas à nous contacter pour toute question ^^



    As High as Honor
    “I am aware that I am surrounded by people who feel that they could do the job better, strong people with powerful characters, but for better or worse, the crown has landed on my head.” (The Crown) + aeairiel.


Ronnel Arryn
Ronnel Arryn
Le Faucon
Messages : 661
Membre du mois : 0
Maison : Arryn
Caractère : Curieux - Déterminé - Inexpérimenté - Calculateur - Impressionnable - Ambitieux
Célébrité : Timothée Chalamet

Infos supp.
Richesses : 0

Le Faucon

L'odyssée de Liriam Empty
Revenir en haut Aller en bas
https://bloody-crown.forumactif.org/t7095-ronnel-arryn-dit-le-faucon https://bloody-crown.forumactif.org/t7102-ronnel-arryn-les-memoires-dun-jeune-roi https://bloody-crown.forumactif.org/t7101-ronnel-arryn-tout-en-haut-de-la-montagne-vit-un-roi
MessageSujet: Re: L'odyssée de Liriam   L'odyssée de Liriam EmptyMar 8 Déc - 11:14

Merci @Torrhen Braenaryon ça me rassure alors ^^ je n'étais pas totalement certain que ce soit adapté en voyant si peu de gens du peuple.

Et merci à mes deux souverains, hâte de venir vous vendre des draps ! L'odyssée de Liriam 2310158611

Anonymous
Invité
Invité


L'odyssée de Liriam Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'odyssée de Liriam   L'odyssée de Liriam EmptyMar 8 Déc - 11:20

Oui, on n'en a que quelques uns, les précédents nous ont malheureusement quitté avec la rentrée comme ça arrive parfois, selon les années!

Bon courage pour la fin de ta fiche Smile



I see hell in your eyes. Taken in by surprise. Touching you makes me feel alive. Touching you makes me die inside.
I've killed a million pity souls. But I can't kill you.
I've slept so long without you.

Torrhen Braenaryon
Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 40218
Membre du mois : 65
Maison : Braenaryon
Caractère : Le Vieux Loup de Winterfell
Célébrité : Christian Bale

Infos supp.
Richesses : 2248

Fire, Blood and Winter.

L'odyssée de Liriam Empty
Revenir en haut Aller en bas
https://bloody-crown.forumactif.org/t210-torrhen-stark-winter-is-coming https://bloody-crown.forumactif.org/t221-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://bloody-crown.forumactif.org/t222-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://deusexhominum.forumactif.com/
MessageSujet: Re: L'odyssée de Liriam   L'odyssée de Liriam EmptyMer 9 Déc - 11:17

Bienvenuuue à toi !

Une fiche déjà bien remplie dis donc Very Happy

Et je confirme, le perso a l'air bien original ^^

Anonymous
Invité
Invité


L'odyssée de Liriam Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'odyssée de Liriam   L'odyssée de Liriam EmptyMer 9 Déc - 11:18

Bienvenue! o/



   
I'll ride the Storm
Je me bats pour la dignité des faibles

Mahée Allyrion
Mahée Allyrion
L'Etoile du Matin
Messages : 5912
Membre du mois : 0
Maison : Allyrion
Caractère : ▪▪ Intransigeante ▪▪ Perspicace ▪▪ Loyale ▪▪ Vindicative ▪▪ Généreuse ▪▪ Rancunière ▪▪
Célébrité : Adria Arjona

Infos supp.
Richesses : 142

L'Etoile du Matin

L'odyssée de Liriam Empty
Revenir en haut Aller en bas
https://bloody-crown.forumactif.org/t6204-mahee-allyrion-x-la-deuxieme-etoile-a-droite-et-tout-droit-jusqu-au-matin https://bloody-crown.forumactif.org/t6219-les-errances-de-mahee https://hhttps://bloody-crown.forumactif.org/t6218-mahee-allyrion-x-no-foe-may-pass
MessageSujet: Re: L'odyssée de Liriam   L'odyssée de Liriam EmptyMer 9 Déc - 22:00

Bon et bien je crois que c'est terminé pour moi ici ^^

(en théorie en tout cas)

Anonymous
Invité
Invité


L'odyssée de Liriam Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'odyssée de Liriam   L'odyssée de Liriam EmptyJeu 10 Déc - 9:49

Bienvenue sur le forum !

Anonymous
Invité
Invité


L'odyssée de Liriam Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'odyssée de Liriam   L'odyssée de Liriam EmptyJeu 10 Déc - 10:09

Merci à vous tous et toutes ^^

Anonymous
Invité
Invité


L'odyssée de Liriam Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'odyssée de Liriam   L'odyssée de Liriam EmptyJeu 10 Déc - 14:40

Salut Liriam !


Ta fiche est vraiment d'une excellente facture; tout est correct, le style, le fond, la forme... Belle imagination et très belle intégration de ton histoire aux événements du forum ! C'est vraiment du super boulot ! La fiche se lit vraiment toute seule Smile (et tu as carrément assez compris le forum pour prétendre plus tard à des persos plus "importants" pas de panique pour ça)

Quelques petits détails plus difficiles à trouver, toutefois, avant la validation Smile
- Le commerce en Essos n'a jamais vraiment concerné le Val, Dorne a longtemps au le monopole avant que quasi tout commerce cesse quand le Tigre s'est intéressé de trop près à Westeros.
- De même, le Val et l'Empire entretiennent depuis la naissance de ce dernier des relations conflictuelles, le Val étant accusé d'avoir abandonné ses amlliés (avant la formation de l'Empire), du coup s'il est allé à Fort-Darion, c'était en modifiant son pavillon (et en ayant de bonnes raisons/justifications/laissez-passez à cause de la surveillance de la ville).

Pour plus d'infos sur les liens entre factions, tu peux te servir de ce sujet : https://bloody-crown.forumactif.org/t5520-c-relations-diplomatiques

Le Cyvosse
Le Cyvosse
Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again.
Messages : 16882
Membre du mois : 3587
Maison : Je ne sers aucune maison
Célébrité : Aucun


L'odyssée de Liriam Empty
Revenir en haut Aller en bas
https://bloody-crown.forumactif.org
MessageSujet: Re: L'odyssée de Liriam   L'odyssée de Liriam EmptyJeu 10 Déc - 15:59

C'est cool ce forum chaque nouveau lien c'est une nouvelle foule d'infos que je découvre L'odyssée de Liriam 2310158611

Merci pour les compliments d'ailleurs, j'avoue que pour la fidélité votre système de chronologie a bien aidé on va pas se mentir, on est pas loin du copié/collé parfois...

Pour les soucis du coup ça concerne l'an 0,12 et 1,01, j'ai donc remplacé respectivement par ça :

Citation :
Au même moment, de l'autre côté du Détroit, c'est un coup de tonnerre pour le monde. Les cités libres se ferment toutes en même temps aux marchandises de Westeros. Une annonce qui vient fragiliser Dorne en coupant leurs nombreuses et rentables routes commerciales. Le malheur des uns fait néanmoins le bonheur des autres : privés d'importations d'Essos, les commerçants de Westeros sont littéralement sans concurrence de leurs riches voisins d'outre-mer et les marchands du Nord, du Val et de l'Orage en ressortent avantagés.

Et ça :

Citation :
Le travail ne s'arrête jamais, il faut saisir toutes les nouvelles opportunités avant qu'un autre que nous le fasse. Laissant Nestar continuer les tractations avec les principaux notables de Goëville, Liriam est envoyé avec deux navires remonter la baie des crabes jusqu'à Fort Darion. Il y parvient pour le mariage princier, battant pavillon neutre. L'occasion peut-être de concrétiser certaines rencontres débutées durant le Conclave l'année précédente et d'observer d'un peu plus près cette nouvelle capitale qui pourra se révéler autant un terrible concurrent qu'une précieuse source de richesse pour les ports du Val. Liriam se fait quelques amis et partenaires sur place ce qui lui permet de concrétiser son réseau de relations au sein des marchands et entrepreneurs de Fort-Darion.

Est-ce que ça vous va comme modification ?
J'imagine que Fort-Darion du coup ce n'était pas une visite officielle au nom des guildes de Goëville (donc pas de cadeaux aux mariés, etc.) mais plutôt une opération de reconnaissance commandée par des marchands inquiets pour leur business et qui voulaient s'assurer qu'on ne les oublierait pas dans l'équation ?


EDIT : du coup je viens de voir que le Val ne commerce pas avec le Nord. Ca veut dire qu'il y a un embargo et que commercer avec eux est illégal ou juste qu'il n'y a pas de pacte commercial d'Etat mais que les privés peuvent quand même faire leur business sans trop de restrictions (à la limites des taxes plus élevées ?).

Anonymous
Invité
Invité


L'odyssée de Liriam Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'odyssée de Liriam   L'odyssée de Liriam EmptyJeu 10 Déc - 16:12

Pour Fort Darion et le Détroit, c'est ok ^^

Pour l'Edit il n'y a pas d'accord, donc pas d'autorisation de venir vendre du tout. Tu peux toutefois t'être fait passer pour un marchand d'un autre royaume avec qui le Nord commerce. Attention toutefois, le Val a commercé avec le Nord jusqu'à l'instauration de l'Empire (et oui, le jeu évolue sans cesse ah ah) ce qui peut peut être t'aller niveau chrono



I see hell in your eyes. Taken in by surprise. Touching you makes me feel alive. Touching you makes me die inside.
I've killed a million pity souls. But I can't kill you.
I've slept so long without you.

Torrhen Braenaryon
Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 40218
Membre du mois : 65
Maison : Braenaryon
Caractère : Le Vieux Loup de Winterfell
Célébrité : Christian Bale

Infos supp.
Richesses : 2248

Fire, Blood and Winter.

L'odyssée de Liriam Empty
Revenir en haut Aller en bas
https://bloody-crown.forumactif.org/t210-torrhen-stark-winter-is-coming https://bloody-crown.forumactif.org/t221-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://bloody-crown.forumactif.org/t222-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://deusexhominum.forumactif.com/
MessageSujet: Re: L'odyssée de Liriam   L'odyssée de Liriam EmptyJeu 10 Déc - 16:15

Alors effectivement j'ai mis son excursion à Blancport en l'an 0 et par rapport à la chrono c'est donc 10 mois avant l'Empire, j'imagine que c'est bon du coup.

Anonymous
Invité
Invité


L'odyssée de Liriam Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'odyssée de Liriam   L'odyssée de Liriam EmptyJeu 10 Déc - 16:16

Tout à fait ! Je te valide dès que j'ai deux min Smile



I see hell in your eyes. Taken in by surprise. Touching you makes me feel alive. Touching you makes me die inside.
I've killed a million pity souls. But I can't kill you.
I've slept so long without you.

Torrhen Braenaryon
Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 40218
Membre du mois : 65
Maison : Braenaryon
Caractère : Le Vieux Loup de Winterfell
Célébrité : Christian Bale

Infos supp.
Richesses : 2248

Fire, Blood and Winter.

L'odyssée de Liriam Empty
Revenir en haut Aller en bas
https://bloody-crown.forumactif.org/t210-torrhen-stark-winter-is-coming https://bloody-crown.forumactif.org/t221-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://bloody-crown.forumactif.org/t222-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://deusexhominum.forumactif.com/
MessageSujet: Re: L'odyssée de Liriam   L'odyssée de Liriam EmptyJeu 10 Déc - 16:17

Cool L'odyssée de Liriam 1391713292

Anonymous
Invité
Invité


L'odyssée de Liriam Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'odyssée de Liriam   L'odyssée de Liriam EmptyJeu 10 Déc - 17:08

Bienvenue Liriam !

Et oui, te voilà validé(e) ! La classe hein ! Mais ne te repose pas sur tes lauriers trop vite, aussi confortables soient-ils, car il y reste encore quelques lieux à visiter, et dans lesquels tu dois poster. Nous t'avons fait une petite liste ci-dessous qui n'est pas exhaustive, mais qui t'indique les sujets les plus importants que tu dois aller voir absolument.

▪▪ Demander un rang
▪▪ Verrouiller et Déplacer vos Sujets
▪▪ Créer des zones de jeu
▪▪ Démarches pour faire un scénario
▪▪ Les Chroniques du Cyvosse  ▪▪
▪▪ Le Cyvosse
▪▪ Demandes de liens
▪▪ Demandes de rps
▪▪ Section des corbeaux
▪▪ Avoir un journal intime
▪▪ Discuter dans le flood
▪▪ S'amuser dans les jeux
▪▪  Participer aux animations du forum ▪▪
▪▪ Signaler une absence ou un ralentissement ▪▪
▪▪ Présentation du staff ▪▪
▪▪ Poser une question ▪▪
▪▪ Se situer dans la chronologie de BC ▪▪
▪▪ Lire les nouveautés de la semaine ▪▪
▪▪





N'envoyez de mps sous ce compte que pour notre jeu des trônes

Le Cyvosse
Le Cyvosse
Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again.
Messages : 16882
Membre du mois : 3587
Maison : Je ne sers aucune maison
Célébrité : Aucun


L'odyssée de Liriam Empty
Revenir en haut Aller en bas
https://bloody-crown.forumactif.org
MessageSujet: Re: L'odyssée de Liriam   L'odyssée de Liriam EmptyVen 11 Déc - 19:01

Bottins mis à jour, je déplace

La Corneille à Trois Yeux
La Corneille à Trois Yeux
Messages : 1628
Membre du mois : 194
Maison : Je sers la maison du maître...
Célébrité : Aucune


L'odyssée de Liriam Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'odyssée de Liriam   L'odyssée de Liriam EmptyMar 31 Aoû - 20:03

Je locke et déplace

Le Cyvosse
Le Cyvosse
Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again.
Messages : 16882
Membre du mois : 3587
Maison : Je ne sers aucune maison
Célébrité : Aucun


L'odyssée de Liriam Empty
Revenir en haut Aller en bas
https://bloody-crown.forumactif.org
MessageSujet: Re: L'odyssée de Liriam   L'odyssée de Liriam Empty


Contenu sponsorisé


L'odyssée de Liriam Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
L'odyssée de Liriam
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Titanic : Odyssée 2012 [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Chroniques de l'ère de luttes :: Présentations des personnages :: Les fiches validées :: Fiches validées des membres disparus-
Sauter vers:  
Ouvrir le module Switcheroo
: