Tumblr  Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -39%
Huawei P30 Smartphone
Voir le deal
395 €

Yoho, et une bouteille de rhum ... [Tour II - Terminé]
MessageSujet: Yoho, et une bouteille de rhum ... [Tour II - Terminé]   Yoho, et une bouteille de rhum ... [Tour II - Terminé] EmptyMar 10 Nov - 21:52

Les chopes s'entrechoquent, les rires s'élèvent de toute part, masculins pour la majorité d'entre eux, si l'on exclut les gloussements des serveuses et des quelques catins venues trouver de quoi se remplir les poches. Dans d'autres contrées, en d'autres circonstances, ma présence serait pour le moins malvenue dans ce type d'établissement mais, heureusement pour moi, je suis née au bon endroit et dans une famille qui m'a permis sans difficulté de m'affranchir des contraintes de mon sexe.  Et, autant le dire tout de suite, je ne m'en suis pas privée. Tout ce que j'ai voulu faire, je l'ai fait, sans la moindre hésitation et, d'aussi loin que je me souvienne, il n'y a rien que je n'ai souhaité que je n'ai réussi à obtenir, en faisant parfois couler le sang lorsque c'était nécessaire.

Je suis installée à cette table depuis un moment déjà. Le soleil doit s'être couché depuis longtemps mais je ne m'en inquiète guère. Après tout, je n'ai pour l'heure aucune obligation à remplir auprès de mon père qui m'a laissé quartier libre pour la soirée et je n'ai pas la moindre intention de passer plus de temps que nécessaire auprès du reste de la famille, surtout si cela implique de côtoyer trop longtemps Myria. Alors, efflanquée de quelques uns de mes hommes, je me suis rendue à la taverne la plus proche pour prendre un peu de bon temps et, surtout, me vider la tête avant que les choses sérieuses ne commencent vraiment.

Je n'ai aucun doute quant au fait que Père va bientôt nous donner ses prochaines directives. Avec les actions de la dragonne, il faudrait être idiot pour se dire que les choses en resteront là. Alors, en attendant d'être à nouveau sur mon navire, de diriger mes hommes et d'oublier le peu de civilité qui me reste.

La porte s'ouvre, une énième fois et, par réflexe, je jette un regard en direction du nouveau venu. Et bien m'en prend cette fois-ci, la silhouette se dessinant dans l'embrasure étant reconnaissable entre mille. En ce qui me concerne tout du moins. Je lève une main dans la direction, sans pour autant me relever et j'attends qu'il soit à portée avant de lâcher, amusée.

"Capitaine, vous tombez à point nommé, mon verre est vide."

J'ai un sourire en coin avant d'ajouter, toujours sur le même ton.

"Tu m'offres une tournée pour fêter nos retrouvailles ? Ca fait tellement longtemps que je ne t'ai pas vu que j'en aurais presque oublié à quoi tu ressembles."

Bien évidemment j'exagère. Nous avons déjà passé plus de temps sans nous croiser mais avec les récents évènements, je n'ai guère eu le temps de profiter de Yoren autant que je le voudrais. S'il est bien un membre de la famille pour lequel je ne cache pas mon affection, il est juste en face de moi. Je tape alors du pied le siège juste à coté de moi pour en dégager l'un de mes marins, lui adressant tout de même un large sourire mais sans vraiment lui laisser le choix.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Yoho, et une bouteille de rhum ... [Tour II - Terminé]   Yoho, et une bouteille de rhum ... [Tour II - Terminé] EmptyJeu 12 Nov - 15:44

Yoren regardait la façade de la taverne avec un air confiant. En fait, il avait vraiment besoin de se détendre. Le Requin Noir lui pompait toute son énergie dernièrement, entre son ravitaillement et ses patrouilles...Et les quelques pillages qu'il s'était permis le long des côtes faut pas déconner, il avait envie de souffler un peu et quoi de mieux pour se faire que boire un bon coup ? Rien sans doute, quoique, si il pouvait se dégoter une pute dans les parages, ce serait la cerise sur le gâteau.

Il poussa la porte de l'auberge et fut accueillit par une bouffée d'air brulant suintant bon l'alcool et le stupre, les rires gras des marins et le regard de sa sœur. Il ne lui avait pas fallu longtemps pour la repérer, déjà parce qu'il cherchait une fille et de deux, parce qu'elle avait le chic pour qu'il la remarque n'importe où. Elle aurait pu dénoter dans le paysage mais même pas, un type tripotait une gueuse juste a côté de sa princesse et ça avait même pas l'air de la faire tiquer. Un léger sourire en coin fleurit sur les lèvres du Fer-né...Foutue bonne femme ! Mais l'une des rares a laquelle il tenait véritablement sur cette terre. Poussant du pied un tabouret qui le gênait, Yoren s'avança vers son aînée, aînée qui délogea un guguss pour lui offrir une place.

« Et ton bras est trop court pour commander, ma soeur ? »

Une étincelle malicieuse naviguait dans les iris clairs du pirate avant qu'il ne commande lui même une bonne bouteille qu'ils descendraient sans doute tous les deux et avec plaisir. C'était rare les moments qu'il pouvait passer avec sa sœur, depuis qu'elle avait le commandement complet de la Flotte de Fer, ils étaient souvent envoyé à l'opposé l'un de l'autre. Ils étaient pas une fratrie de nounours a pleurer si ils ne se voyaient pas, mais Yoren aimait voir sa sœur, c'était tout. Il se laissa tomber sur le tabouret devenu libre et épingla sa sœur d'un coup d'oeil moqueur :

« Tu mens mal, Eren, je suis inoubliable. »

Une bouteille de rhum fit son entrée sur la table et Yoren s'en saisit rapidement, la décapsulant avant d'en verser une bonne rasade dans le verre de sa sœur, puis dans le sien. Se saisissant du récipient, il le leva devant elle :

« A nos retrouvailles, ma belle. »

Et il avala son verre d'une traite, expirant de plaisir en le reposant bruyemment.

« Par le Noyé ! Ca fait du bien ! »

Fermant les yeux de plaisir, il soupira avant d'ouvrir les paupières, dardant ses iris sur le beau visage d'Eren :

« Le temps libre se fait rare ces derniers temps, surtout pour toi. Tu vas bien ? »

Et Yoren posait toujours cette question avec sérieux concernant sa sœur. Elle vivait sa vie, ça, il le savait et s'en fichait, du moment qu'elle était en vie et bien portante, le reste ne le regardait pas. Il avait vite compris la nature indépendante d'Eren, de même, elle n'aimait pas que l'on interfère dans ses décisions ou ses actes et il ne s'y risquait pas. En prime, il l'adorait comme elle était et savait que ce n'était pas une petite chose fragile, bien loin de là. Ils ne s'étaient jamais affrontés mais Yoren n'était pas sûr d'avoir le dessus sur cette tigresse des mer.

« Le paternel doit être sur ton dos en ce moment. »

renifla-t-il en haussant une épaule, parfois, il était content de n'être qu'un bâtard, au moins, il n'avait pas la pression des ambitions paternels.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Yoho, et une bouteille de rhum ... [Tour II - Terminé]   Yoho, et une bouteille de rhum ... [Tour II - Terminé] EmptySam 14 Nov - 22:46

Il ne faut pas longtemps à Yoren pour me retrouver parmi la foule pourtant compacte. Il faut dire qu'il a toujours su où me trouver en un clin d'œil, d'aussi loin que je me souvienne. A croire qu'il a un don pour ça ou que je suis plus remarquable que je le voudrais dans ce genre d'endroits. Dans les deux, l'objectif est atteint, il se rapproche de moi et je sens qu'une soirée qui était pour le moins déjà prometteuse va être encore bien meilleure que ce que j'espérais. Après tout, il y a bien longtemps que nous n'avons pas passé du temps tous les deux et dans des circonstances aussi propices à la détente et à la bonne humeur.

A sa remarque, je fais mine de tendre le bras avant de le laisser retomber et j'ai un haussement d'épaules alors que j'ai une grimace faussement dépitée.

"Que veux-tu, sans toi, je me laisserais même mourir de soif. D'autant que, pour ne pas changer, pas un n'est à la hauteur par ici."

Le marin que je viens de dégager grogne un peu, pour le principe, mais s'abstient du moindre commentaire alors que mon frère s'installe à mes cotés. Je le dévisage de bas en haut à ses propos et je lâche alors, le plus sérieusement du monde.

"Inoubliable ? C'est ce que te disent les donzelles que tu abandonnes dans tous les ports de Westeros ?"

Je lui rends alors son sourire narquois qui se fait satisfait alors qu'il s'exécute et nous sert généreusement. Je tends ma chope dans sa direction et les deux récipients s'entrechoquent avant que j'en boive une bonne rasade, essuyant ensuite mes lèvres du revers de la main dans un geste tout sauf féminin qui ferait probablement hurler plus d'une femme bien née. Peu m'importe, ce soir il n'est guère question de faire le moindre étalage de féminité mais de profiter d'un moment de détente.

"Ca, c'est sur, ça fait du bien. Surtout par les temps qui courent."

Je laisse échapper un soupir de satisfaction, savourant cet instant l'espace d'un instant avant de sentir son regard posé sur moi. Je laisse filer quelques secondes avant de lui répondre, d'un ton léger.

"Je vais aussi bien que possible avec tout ce qu'il y a à faire. Et toi, dis-moi, tu t'es retrouvé où pour tes dernières excursions ? J'avoue que j'ai carrément du mal à te suivre et à savoir où tu es. Une vraie sœur indigne qui ne sait même pas où se cache son frère préféré."

Il est vrai que depuis Goeville, difficile d'être à même de suivre les allées et venues de chacun. J'ai déjà eu tellement à faire ces derniers temps que j'ai du mal à me rappeler de la dernière fois où j'ai passé une soirée comme celle-là. Alors, de là à ne plus savoir où sont les membres de ma propre famille, il n'y a qu'un pas que j'ai malheureusement franchi assez aisément.

Pour autant ça n'entache cette affectation qui nous lie tous les deux. Avec tout ce que nous avons pu vivre, il nous en faudrait bien plus. Il évoque déjà notre géniteur, sujet toujours aussi délicat et qui nous a déjà fait débattre sans fin des heures durant.

"Il est toujours sur mon dos, tu le connais. Mais il n'a pas encore remis le mariage sur le tapis, je devrais m'estimer heureuse. J'aurais été obligée de m'énerver. Et on sait tous les deux à quel point tout le monde aime me voir énervée."

Je laisse échapper une grimace avant d'ajouter, me penchant dans sa direction.

"Mais ne compte pas échapper longtemps à son regard acéré. Je pense qu'il a de grands projets pour toi aussi."

Qu'il ne se leurre pas. Lui non plus ne pourra pas échapper à l'emprise paternelle. Avec l'avenir qu'il semble vouloir nous réserver, aucun de nous ne sera à l'abri. Je suis même étonnée qu'il n'ait pas encore débauché ses petits enfants pour quelque mission obscure. Enfin, quitte à ce qu'il cherche à marier un membre de cette famille, je me dis brusquement qu'il n'a qu'à aller piocher dans cette direction plutôt que de me proposer des prétendants aussi mous qu'insipides.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Yoho, et une bouteille de rhum ... [Tour II - Terminé]   Yoho, et une bouteille de rhum ... [Tour II - Terminé] EmptyLun 16 Nov - 20:36

Yoren esquissa un sourire railleur :

« Mais bien sûr, arrêtes, tu arriverais presque à me faire croire que tu es une petite chose fragile. »

Ce que n'était absolument pas sa sœur ainée. A vrai dire, elle en terrifiait plus d'un. Le Fer-Né ne savait pas si cela était dût a une réputation exagérée ou à la vérité et d'ailleurs, il s'en moquait, Eren savait s'en servir et elle le faisait bien, autant que ça lui serve non ? Bref, il s'installa sur le tabouret vidé par sa sœur et ne tarda pas a commander une bouteille. Pas chiche sur la boisson il servit son ainée à ras bord, Eren tenait l'alcool presque autant que lui, voir plus. Il eu un éclat de rire lorsqu'elle se ficha de lui, ramenant a peau de chagrin son égocentrisme, si il voulait faire la pèche au compliment, il avait ferré le mauvais pêcheur c'était certain.

« Ca dépend combien je leur laisse en partant. »

répliqua-t-il en haussant une épaule amusée avant d'avaler son verre d'une traite, suivit par sa compagne. Néanmoins, il trouvait sa frangine fatiguée, nul doute que le géniteur devait tirer sur la corde avec une délectation a la limite du perverse, aussi était il on ne peut plus sérieux en lui demandant comment elle allait. Elle lui ne lui répondit pas avec la même gravité, mais cela suffit au Fer-Né. De toute façon, Eren n'était pas le genre a se plaindre, en général, il devait plutôt deviner qu'autre chose. En fait, il était devenu bon a ce petit jeu là. Il scruta ses traits durant encore quelques secondes avant de la lâcher du regard, légèrement pensif. Sa bouche se plissa d'amusement et il répondit tranquillement :

« Bah j'obeis aux ordres...Et je me suis offert quelques extras sur les côtes de Dorne et de l'Ouest...En toute discrétion si je peux dire comme ça, faut pas trop chatouiller les Lannister paraît. Le Requin Noir crève d'ennui faut bien que je l'occupe un peu, mes hommes tapent un peu trop de la patte alors je trouve à les occuper... Tiens d'ailleurs, j'ai piqué quelques bijoux a un navire marchand d'Essos, ça te botte ? Sinon y avait aussi des fourrures et de la soie. »

Et offrir une partie de son butin à sa sœur ne lui posait pas spécialement de problème, Yoren ne roulait pas forcément sur l'or mais il n'était pas le plus pauvre de la Flotte quand même. Mais il n'oubliait pas sa mission actuelle et elle émanait directement du Roi, impossible de faire l'impasse, mais lui encore, c'était une chose, Eren elle....Ca devait être l'enfer.

Il ricana :

« Mais tu es adorable lorsque tu es en colère Eren. Absolument délicieuse même. »

Euphémisme, sa sœur était une tigresse et, croyez le, ses griffes faisaient de bons dégâts. Il leva la bouteille pour les resservir généreusement et faillit s'étrangler avec la gorgée qu'il prit lorsqu'elle renchérit, il grimaça légèrement :

« Ouais et a tout les coups je vais pas aimer ses plans, mais on peut dire qu'il me tient par les couilles, ça me fait chier de l'admettre mais je suis sans doute le mieux lotit parmi les bâtards qu'il a semé un peu partout, a croire que ma catin de mère l'avait marqué. »

Il soupira lourdement :

« De toute façon, je peux pas lui dire nan, si je m'y risque deux contre un qu'il saura me rappeler à quel point ma vie aurait été pathétique sans lui, voir très fortement raccourcie...Vive la famille. »

Finit-il avec une ironie mordante, en fait, il oscillait sans cesse entre gratitude et haine avec Harren. Gratitude parce que sans lui, il serait sans doute mort dans un caniveau, comme un chien et que jamais il n'aurait connu Eren. Haine parce qu'il n'aimait pas être un pion pour un type pareil, d'autant plus que le roi n'aurait aucun scrupules avec lui, après tout, il n'était qu'un bâtard, facilement sacrifiable sur l'autel de son ambition.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Yoho, et une bouteille de rhum ... [Tour II - Terminé]   Yoho, et une bouteille de rhum ... [Tour II - Terminé] EmptyMer 18 Nov - 11:20

Il ne nous faut guère de temps pour retrouver nos marques et nous sentir à notre aise, alors que j’ai l’impression, une fois de plus, que nous nous sommes quittés hier. Il se fait moqueur, comme toujours et j’apprécie me confronter à un caractère comme le sien. A sa remarque, j’ai un sourire en coin avant de souffler, dans un haussement d’épaules.

"Oh je me doute que tu n’es pas dupe. Mais, tu sais, y a des gens qui le croient encore. Ou pire, qui pensent que j’ai besoin qu’on s’occupe de moi. Les pauvres."

Je lève les yeux au ciel, ne ressentant pas la moindre affection pour ces gens qui pensent encore que je nécessite une quelconque forme de protection. Fort heureusement, ils se font de moins nombreux et ça m’évite d’avoir à les remettre à leur place. A croire que la réputation que je me suis forgée avec les années commence à faire son œuvre. J’avoue, j’aime cette mine peur rassurée que peuvent avoir certains hommes quand ils apprennent mon nom. Mieux encore, je raffole de ce moment où ils pensent pouvoir me mater.
Autant le dire tout de suite, jusqu’à présent, je n’ai jamais trouvé quelqu’un qui soit à la hauteur et je ne suis pas pressée de le faire d’ailleurs.

Il m’est tout aussi naturel de boire que de lui renvoyer une pique. Les deux activités sont une nécessité pour vivre dans cet univers qui se veut quand même des plus masculins, quand bien même je ne me suis jamais sentie le devoir de m’imposer plus que de nécessaire. Et je m’en sors plutôt bien dans les deux cas en règle générale, même si je ne brille guère par mon tact. Mon sourire s’élargit à son rire et je rétorque, après lui avoir jeté un regard en coin.

"Quoi, tu les paies encore ? C’est pour faire croire à la générosité des fer-nés ou parce que tu as quelque chose à compenser ?"

La discussion se fait un rien plus sérieuse, même si c’est évident que nous n’avons ni l’un ni l’autre envie de nous épancher sur la pression que nous pouvons ressentir ces derniers temps. C’est notre devoir et il faut qu’on le suive, se plaindre et geindre comme des fillettes ne ferait que rendre le tout plus difficile à supporter. Pour autant, je vois qu’il m’observe avec attention, comme s’il cherchait à deviner ce que je ne lui dis pas dans mon attitude. Il pourrait d’ailleurs le bougre, ce serait bien le seul en plus.

"Oui il semblerait que Père se soit fait de nouveaux petits camarades qui aiment faire tinter les pièces d’or. Ne va pas nous les contrarier tout de suite, ils finiront de toute façon par l’être tôt ou tard, surtout si le vieux a encore une idée retorse derrière la tête."

Ce serait tellement son genre en plus. D’aussi loin que je me souvienne, il m’a toujours seriné de ne faire confiance qu’à mes proches, qu’aux membres de la famille. Et encore. Pour être totalement honnête, la seule personne à qui je pourrais confier ma vie se trouve en face de moi. J’ai vu trop souvent le père planter un couteau dans le dos de ses ennemis pour ne pas avoir une part de moi qui souffle qu’il pourrait faire de même avec ses descendants s’il se sent trahi.

"Les côtes de Dorne me manquent. Un peu de soleil et de chaleur en plus des caisses bien remplies des marchands ne serait pas de refus. Et tes bijoux alors, ils sont comment ? Pour la fourrure, je passe mon tour mais la soie, je ne dis pas non. Tiens, ça me fait penser que j’ai eu un petit mot doux du loup du Nord sur nos petites virées de par chez lui. Je l’ai invité à Harrenhall pour la peine. Tu vois, je sais être diplomate."

A mon sourire, Yoren peut comprendre sans difficulté que le mot diplomate ne colle guère avec que j’ai pu répondre à la missive du nordien. Mais l’échange m’a amusée. Je lui parle un peu de ce que je fais mais sans trop m’arrêter sur les détails. Là encore, je n’ai pas envie de me plaindre de tout ce que Père peut bien me demander. Après tout, c’est moi qui suit allée le chercher pour avoir plus de responsabilités, je ne vais pas m’en plaindre maintenant qu’il m’a écoutée.

Quand il ricane, j’ai un sourire satisfait et, après qu’il nous ait resservis, je souffle, amusée.

"Tu devrais le dire plus souvent, les gens ont parfois du mal à le croire. Mais, sincèrement, tu imagines s’il me remarie à un poltron inutile du même genre que le dernier ? Il en serait capable en plus, pour le bien de notre royaume. Foutu diplomate."

Je fais écho à sa grimace avant de me pencher un peu plus vers lui, soufflant, non sans ironie.

"Tu veux que je compatisse peut-être ? Faudra me dire comment on fait par contre, je ne suis pas habituée. Et si ça se trouve c’est ton heureux caractère qui te met direct en première ligne. Quant aux plans qu’il a pour toi… il est possible que je sache ce qui va se passer dans les grandes lignes, voire que je t’ai proposé pour certaines choses."

Je guette sa réaction, mon sourire se faisant plus large alors qu’il continue, sur un ton que je lui connais bien. Il faut dire qu’il en a vu de belles depuis sa naissance et que sa position n’a jamais été des plus simples. Mais il s’en sort bien, très bien même. Et à mes yeux il est tout autant un Hoare que moi.

"Ah la famille… dis toi que ta vie aurait surtout été pathétique sans moi, ça compensera peut-être ses mots doux. Et puis, tu te serais tellement ennuyé si tu avais fini marchand de poissons on ne sait où. Ou, pire encore, matelot sous mes ordres. Tu imagines ? Passer le reste de ta vie à récurer ma cabine. Tu me diras, ça peut toujours s’arranger."

J’essaie de dédramatiser, quand bien même ce n’est pas vraiment nécessaire, mais on sait tous les deux que Père n’hésitera pas. Le chemin qu’il a pris est jonché d’obstacles aussi périlleux les uns que les autres mais il ne reculera devant rien pour arriver à ses fins. S’il aura quelques scrupules à mon égard, et encore je ne sais pas jusqu’à quel point, il ne faudra pas compter dessus pour Yoren.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Yoho, et une bouteille de rhum ... [Tour II - Terminé]   Yoho, et une bouteille de rhum ... [Tour II - Terminé] EmptyMer 25 Nov - 18:36

Yoren jeta un rapide coup d'oeil ironique à sa sœur. Evidemment, prendre Eren pour une petite poupée de cristal était une erreur que beaucoup faisait. Du moins jusqu'à ce qu'elle les recadre d'un bon coup de poing en pleine face. Elle était très loin d'être une petite chose délicate.

« Les pauvres, la désillusion doit être terrible. »

Lorsqu'ils se rendaient compte qu'ils n'avaient pas a faire à une femelle soumise. Eren n'avait besoin de rien ni de personne. Le Fer-né pouvait se vanter d'avoir son affection et son respect. Il rit lorsqu'elle enfonça le clou concernant les putains. Non, ce n'était pas le cas, quelque part, Yoren aimait bien les putains, elles ne mentaient pas sur ce qu'elles attendaient de lui. Et puis il y avait sans doute un reste de son enfance au milieu d'un bordel. Il avait été chouchouté le temps que cela avait duré.

« Elles méritent bien ça va, y en a même qui m'aiment bien. »

Finit il par dire en haussant une épaule amusée. Sa sœur avait le chic pour le titiller sur sa virilité mais il n'avait plus de preuves a faire, ni à sa faire, ni à faire aux autres. Quoique...Parfois un bon coup d'boule rappelait aisément qu'il n'était pas un troufion de base. Cela étant il ne nous fallut pas longtemps pour voguer sur un sujet un peu plus tendu. On avait une manière d'en parler assez spécial mais on savait généralement lire entre les lignes l'un de l'autre.

« L'art de se faire des alliés, j'crois que c'est génétique ça, mais t'en fais pas, je suis discret...Enfin autant que je peux. »

Yoren grimaça, le nez à moitié dans son verre lorsque sa sœur soupira après Dorne. Oui alors lui aussi mais c'était pas vraiment les côtes qui l'attirait. En fait, le climat de Dorne, il ne le supportait qu'a moitié. Trop de soleil tue le soleil, on va dire.

« Tu peux toujours t'y offrir des vacances quand le vieux aura fini de foutre le bordel...Quoique, pas sûr que sa catin de Princesse te voit arriver d'un bon œil...et je suis même pas sûr que le vieux finira un jour de foutre sa merde partout... »

Il claqua légèrement de la langue avant de continuer :

« Pierres précieuses et argent. Même quelques nacres de l'Ouest. Je pourrais en tirer un bon prix sur les marchés d'Essos je pense. Pour la soie, viens faire un tour sur le Requin quand l'envie t'en prendra, tu choisiras toi même, j'ai pas d'gout pour les fanfreluches. »

Par contre, il haussa un sourcil ironique à la mention du roi du Nord.

« Depuis quand il sait écrire ce barbare ? »

Fit il, sardonique avant d'ajouter :

« Alors ça dépend de quel nom tu l'a traité avant de l'inviter. Y a une nuance entre un ; Je serais heureuse de vous recevoir et je serais heureuse de vous recevoir mais prenez un bain avant de venir, mes chiens n'aiment pas l'odeur rance. Tu vois ce que je veux dire ? Et il te voulait quoi le pouilleux ? »

Curieux ? Oui, il l'était. Torrhen n'avait jamais caché son aversion pour Harren et, autant le dire, ses hommes et lui c'était fait un malin plaisir de piller ses terres, faisant bien plus de dégat qu'il n'était nécessaire d'ailleurs. En fait, il se demandait qui appréciait le vieux....Mis à part son fils adoré ? Sa catin de belle fille ? Pas grand monde en fait. Mais Harren ne cherchait pas à être apprécié. Il voulait être craint, c'était tout ce qui lui importait.

« Bah, tu prendras un amant ou deux ? Au pire, un mari en laisse c'est pas si mal quand tu regarde. Et le vieux pensera avoir réussit. Bon évidemment, si tu pouvais éviter de lui apprendre le maniement de l'épée au saut du lit.... »

souffla-t-il a son tour en évoquant une rumeur persistante qui courrait sur sa sœur. Il ne savait pas si c'était la vérité ou non, il ne lui avait jamais posé la question, mais si il devait avoir un avis et bien...Sa sœur en serait foutrement capable. Par contre, il plissa légèrement les yeux lorsqu'elle enfonça le clou. Non, il n'avait pas besoin de sa compassion et Eren le savait très bien, par contre, elle avait capter son entière attention en parlant de ses plans.

« Des plans que tu vas t'empresser de partager avec ton cher petit frère n'est ce pas ? »

Il rit doucement lorsqu'elle argua de son importance. Il ne le lui avait jamais dit, mais elle était intuitive lorsque cela le concernait. Alors oui, elle avait raison, mais plutôt se faire arracher les dents que de l'avouer.

« Désolé ma belle, mais je suis très mauvais au récurage de cabine, trouve toi donc un autre esclave, je suis sûr que ça pullule dans la Baie de Néra. »
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Yoho, et une bouteille de rhum ... [Tour II - Terminé]   Yoho, et une bouteille de rhum ... [Tour II - Terminé] EmptyVen 4 Déc - 18:01

Au regard ironique qu'il me jette, je réponds par une œillade amusée. En réalité, les hommes comme les femmes ne m'ont que rarement prise pour une petite chose fragile. Je ne sais pas si c'est ma mine ou simplement ma réputation, mais ils n'ont été que peu d'idiots à oser le faire. Le prix qu'ils ont payé a du décourager les suivants, fort probablement.

"Que veux-tu, il faut bien quelqu'un pour les ramener à la réalité. Et je pense toujours à mon prochain voyons."

La façon dont je le fais peut peut-être penser à désirer mais ça, c'est un détail que me garde bien d'évoquer alors que je m'amuse sans le moindre scrupule à lui asséner des piques quant à ce qui pourrait s'apparenter à sa vie privée, si on peut considérer que payer des catins relève réellement de ce domaine-là.

"Oh vraiment ? Tant que t'en prends pas une en épousailles… encore que, je donnerais cher pour voir la tête du paternel si tu fais ça."

S'il y a bien un domaine dont je ne mêle pas c'est bien celui-là. J'ai déjà du mal à supporter que le vieux ait envie de me caser avec qui lui rapportera le plus d'hommes, la meilleure alliance ou que sais-je encore pour avoir envie de faire de même avec Yoren. Tant qu'il ne me rapporte pas une autre garce comme Myria, ça m'ira largement.
Quand il parle de se faire des alliés, je laisse échapper un ricanement alors qu'ai un bref haussement d'épaules. Il est vrai que la diplomatie de Père me laisse passablement perplexe mais, dans la mesure où j'en suis passablement dépourvue moi-même, je ne vais pas le pointer du doigt. Pour autant, j'essaie tant bien que mal de me canaliser en public, avec plus ou moins de succès selon les moments. J'arque un sourcil alors que je souffle, non sans sarcasme.

"Evite de te faire trop d'alliés alors, il risquerait de ne pas supporter que tu réussisses mieux que lui dans ce domaine."

Je ne manque pas de remarquer sa grimace quand on parle de Dorne mais, vu qu'il ne dit de spécial, ce n'est pas moi qui le pousserait pour savoir s'il y a quelque chose derrière tout ça. Je hoche la tête à ses propos, la mine brusquement fataliste.

"Rêve pas, il n'arrêtera jamais. Quand bien même il réussirait à conquérir tout Westeros, ce serait pour aller lorgner ailleurs, tu peux en être sûr. Mais au moins, on ne s'ennuie pas."

Je me fais plus intéresse quand il évoque son butin, presque jalouse des razzias que je n'ai pas pu commettre ses derniers temps, toute occupée que j'étais à suivre les ordres paternels.

"Oh ça m'a l'air pas mal tout ça. Je viendrais me rouler dans tes tissus alors, dès que je pourrais. Ca me changera un peu les idées en plus, c'est parfait."

A sa remarque sur le Roi du Nord, je laisse échapper un rire avant de reprendre, la mine franchement amusée.

"Il a peut-être demandé à un Mestre d'écrire pour lui, va savoir. En tout cas, il semblerait que nos hommes se soient un peu enflammés et aient poussé un peu trop loin sur ses terres. Son petit mot doux avait pour but de me rappeler ce qui avait été convenu avec le paternel et laissait supposer ce qui se passerait si on continuait nos petites virées. Tu me connais, j'ai été d'une mauvaise foi totale, comme je le fais si bien. Et j'ai été des plus courtoise. Je suis quand même aller mener mon enquête pour faire payer les idiots qui s'étaient aventurés aussi loin. Avec le paternel, c'était un coup à ce que ça me retombe dessus sans même que j'ai pu profiter de la petite virée."

Encore un roi de plus qui rêverait probablement de voir la tête d'Harren sur une pique. La mienne aussi probablement. Bon, celle de toute la famille, autant être honnête. Mais je crois qu'on lui rend plutôt bien de toute façon, même si je suis persuadée que le vieux fou serait presque déçu de perdre un adversaire de cette taille.
Quand on parle de mon potentiel mari, je lui jette un regard amusé. Voilà bien une chose que jamais personne n'a osé me demander, pas même lui. Je me suis toujours demandé ce que je répondrais si on me posait franchement la question mais, une fois de plus, il se contente d'une allusion. Pas très subtile c'est certain, mais rien de demandé directement. Alors, je me content de souffler, le nez dans ma chope alors que mon regard se fait narquois.

"Si certains hommes savaient manier leur épée, je ne serais peut-être jamais devenue une veuve éplorée. Et ne t'en fais pas pour mes amants, de ce coté-là, j'ai largement ce qu'il me faut."

Je lui décoche un clin d'œil, laissant filer quelques silence avant de changer de sujet. Quand j'évoque le fait que le paternel a des grands projets pour lui et que je les ai approuvés, il se fait un brin plus sérieux. Ca m'amuse et je ne le cache pas alors que je me penche vers lui, la mine conspiratrice.

"Allez, je t'aide. Qu'est ce que tu sais faire de mieux ? A part remplir mon verre, même si là, ça laisse un peu à désirer."

J'attends qu'il nous resserve avant d'embrayer, me faisant à nouveau amusée.

"Je suis déçue vois-tu. Mais il est vrai que je pourrais me trouver un esclave à la Baie de la Nera, tu n'as pas tort. Ce serait même amusant à bien y réfléchir."

Enfin, si j'y retourne, avec tout ce qui se vient de se passer, pas dit que je ne me fasse pas démonter par le paternel.

Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Yoho, et une bouteille de rhum ... [Tour II - Terminé]   Yoho, et une bouteille de rhum ... [Tour II - Terminé] EmptyMar 5 Jan - 18:56

Ne pas rire, surtout ne pas rire. Mais c'était difficile.
 
« Ta générosité te perdra ma chère soeur. »
 
Surtout son sens de l'humour en fait. Le Fer-né trouvait la chose plutôt désopilante c'était un fait. Même si ils demeuraient les gentils petits pions du grand Noir, ils n'en pas moins ses dignes enfants. Yoren faillit s'étrangler avec sa boisson lorsque le mot mariage et putain franchit la barrière des lèvres d'Eren. Ouais nan, alors il y avait des choses hein, valait mieux éviter quoi.
 
« Je suis trop jeune pour crever tu sais ça ? »
 
En plus, il n'avait jamais songé au mariage. L'option ne lui effleurait même pas l'esprit en fait. Son statut de bâtard n'en faisait pas un parti intéressant, quoique son prénom associé a l'hérédité Hoare, faisait des merveilles parfois, mais il était trop brute, pas assez policé pour s'attirer les regards des donzelles bien nées du Conflans et c'était tant mieux sans doute. il se contenta de hausser une épaule à la remarque de sa soeur. Non, il n'était pas prêt de surpasser son géniteur a ce niveau, Yoren était bien trop brutal pour faire un remarquable politicien donc autant éviter, en tout état de cause, il titillerait pas l'Ouest plus qu'il ne le fallait disons que certains navires se trouvent parfois au mauvais endroit au mauvais moment. Excuses acceptables non ? En revanche, il sourit presque trop largement à la suite :
 
« S'ennuyer ? Je connais pas ce mot, quelque soit l'endroit où je pose un pied, y a toujours un cancrelat pour me chercher sous prétexte que j'ai une tronche de Fer-Né. »
 
Ce qui n'était absolument pas faux du tout. Après il pouvait passer pour beaucoup de choses, il avait le teint buriné, sombre des dorniens par exemple. Ce qui pouvait le trahir était sans doute la blondeur de ses cheveux, rendus presque blancs avec le soleil. Mais ça, c'était dissimulable. De toute façon, il ne pourrait changer son sang alors autant ne pas essayer et puis ça pouvait lui rapporter gros, sa réputation faisant même la moitié du travail. Il imagina sa sœur se rouler dans la soie et il retint un ricanement, il en connaissait un qui ne serait pas contre la mater pendant qu'elle se vautrait dans le tissus, avec si possible rien du tout d'autre. Mais bon, autant il pouvait savoir, autant il préférait s'éviter les détails.

« A ton service ma belle, y aura p'tetre de quoi amuser les neveux au passage, tu regarderas pour eux, j'aurais pas le temps de faire un saut au château et ta belle sœur aime pas me voir traîner dans les parages paraît. »


C'était pas pour rien d'ailleurs qu'il n'avait guère de liens avec Joren, il évitait assez facilement et autant que faire se peut de se pointer chez le paternel. Pas qu'on le jetterait, juste que...ben c'était pas sa place, il s'y sentait pas forcément à l'aise. Son verre fit un aller retour à sa bouche et il esquissa un sourire torve :

« De mauvaise foi ? C'est tellement pas toi ça ! J'te rassure, moi j'me suis contenté du sud...Pour le moment. S'pas des hommes à moi, cela dit, comment tu veux les tenir hein ? Autant arrêter un chien qui a sentit l'odeur du sang, suffit de deux ou trois donzelles accortes et tu les tiens plus. »

Même si il était pas surpris de la missive du vieux shnock du Nord, il ne doutait par contre pas de la réponse de sa sœur. A croire que le vieux loup aimait les rapports tendus. Quoiqu'il valait mieux avoir à faire a Eren qu'a Harren.

« Tu m'en diras tant, le pire c'est que je suis sûr que tu en es capable. »

Y avait pas de jugement dans sa voix, d'ailleurs, il s'en foutait largement, sa sœur faisait bien ce qu'elle voulait, ça ne le regardait pas du tout. A la mention des amants il faillit avaler de travers, autant il n'était pas pudique, autant là, c'était sa frangine quand même, surtout quand on savait de qui elle parlait :

« Evite de trop le perturber tu veux ? J'aime autant qu'il pense avec son cerveau plutôt que sa queue. »

Bon après, il n'avait rien contre ça, du moment qu'il faisait son boulot. Il leva les yeux au ciel en constatant que sa sœur prenait plaisir a tourner autour du pot le concernant tout en la servant généreusement, envoyant quelques gouttes d'alcool sur la table déjà bien collante de crasse.

« Beaucoup de chose ma sœur. De toute façon, quoique tu demande, je le ferais avec un soin particulier. »

Il posa un coude sur la table avec un amusement certain :

«Tu parle que ce sera amusant, je sais pas si je dois plaindre bougre ou pas, après tout, si il est agréable a regarder, il a des chances d'adoucir son séjour non ? »
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Yoho, et une bouteille de rhum ... [Tour II - Terminé]   Yoho, et une bouteille de rhum ... [Tour II - Terminé] EmptyJeu 7 Jan - 14:27

Je laisse filer un sourire satisfait alors que je me penche vers lui et que je lui décoche un clin d’œil.

"Je pense plutôt qu’elle perdra les autres avant moi. Enfin, je ferais tout pour ça, tu me connais."

Difficile de rester sérieuse en sa compagnie. Outre le fait que j’apprécie nos retrouvailles, il me permet de me laisser à une légèreté qui ne m’est guère habituelle en temps normal. Je n’ai pas à mesure mes propos comme lorsque je suis à Harrenhall, ni à être sur mes gardes ce qui, sommes toutes, est pour le moins reposant. Nous n’en abordons pas moins tous les sujets possibles, alors que je réalise que je n’ai vraiment rien à lui cacher. Enfin, rien qui ne soit digne d’intérêt en tout cas.
Quand on parle de mariage, du sien en tout cas, je laisse filer un silence amusé alors que je me contente d’un haussement d’épaules.

"On est jamais trop jeune pour crever, tu le sais bien. Mais je suis sûre pourtant que tu ferais un mari tout à fait acceptable."

Dire que je me moque ouvertement de lui ne serait pas loin de la vérité. Il doit être à peu près aussi doué pour le mariage et enthousiasmé à cette idée que moi. Au moins lui a la chance de ne pas avoir le couperet du paternel dans ce domaine. Enfin, il est assez dingue pour finir par vouloir l’utiliser lui aussi de cette façon si un jour l’envie lui prend. A cette idée, j’ai un sourire narquois avant que je ne reprenne, songeant aux velléités paternelles et à ses ambitions démesurées.

A sa répartie, je toise avant de lâcher, avec un sourire en coin.

"Faut dire que la tronche de fer-né, tu peux pas la nier, quoi que tu fasses. Bon, c’est sûr, t’es pas aussi beau que moi, mais tu te défends pas mal."

Dans le genre impossible de nier ses origines il faut dire que je me pose là. Pour Yoren c’est moins évident, quoi que j’en dise, il est difficile de le targuer d’Hoare sans le savoir avant. Ce n’est pas mon cas à ce qu’il parait mais je m’en moque, pas une fois je n’ai songé à cacher d’où je pouvais bien venir. C’est même un sujet de fierté, alors pourquoi ne pas assumer ?

Quand il évoque Myria, je lève les yeux au ciel et j’ai un ricanement que je ne cherche même pas à cacher. Il est de notoriété publique que je ne m’entends guère avec elle, quand bien même nous arrivons à nous comporter de façon civilisée. Pour le moment en tout cas.

"Parce que tu crois qu’elle est contente quand je traine par là-bas ? On dirait qu’elle est chez elle à Harrenhall cette petite garce. Je crois qu’elle pourrait m’écorcher vive quand je m’approche des petits qu’elle le ferait sans hésiter si elle n’avait pas à gérer les conséquences de ma mort ou de mon humeur si je m’en sors."

Je laisse échapper un faux soupir de dépit avant d’évoquer mes quelques échanges avec le loup. S’il m’a agacée, j’avoue qu’une part de moi était amusée par ces échanges. Jusqu’à quel point par contre, je ne saurais le dire mais je ne suis pas persuadée que le paternel verrait tout ça d’un bon œil. Je me suis d’ailleurs bien gardée de lui en parler d’ailleurs.

"Ah tu vois, tu confirmes que je ne suis absolument pas de mauvaise foi. Tu devrais le dire à tout le monde, quelqu’un aurait peut-être la stupidité de te croire. Et ne t’en fais pas, je sais comment les tenir ces idiots. S’ils doivent aller piller par là-bas, ce ne sera pas sans notre aval et sans qu’on ait quelque chose à y gagner outre que des missives pleines de menaces. Je ferais ce qu’il faut pour qu’ils m’écoutent et qu’ils n’oublient pas ce qu’ils risquent à désobéir. Surtout si c’est moi qui les chope sur le fait."

Je rétorque alors, le plus sérieusement du monde, après avoir fini mon verre d’une traite.

"Tu sais très bien que je suis capable de tout."

La preuve en direct, alors que je le regarde s’étrangler lorsque j’évoque mes amants. Je suis même capable de trouver mon cher frère, c’est dire. Je me fais amusée alors que je reprends, d’un air tranquille.

"Ah, parce qu’il y a une différence ? Tu m’apprends quelque chose là."

Je laisse encore filer quelques instants de silence pendant qu’il remplit nos verres, avant de me pencher vers lui, un rien plus sérieuse.



Au reste de ses propos, je ricane à nouveau, agitant mon verre sous son nez.

"Il doit certes être agréable à regarder mais ça ne fait pas tout. Je n’aimerais pas avoir à le jeter par-dessus bord parce qu’il n’est pas capable de répondre à mes demandes. Ce serait particulièrement ennuyeux. Et toi alors ? Tu ne veux pas un joli souvenir de la Néra ? Avec un joli petit minois pour avoir une petite femme-sel aimante à tes cotés, prête à te baiser les pieds, ou le reste, quand tu reviens."

Mais non, je ne me moque pas voyons.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Yoho, et une bouteille de rhum ... [Tour II - Terminé]   Yoho, et une bouteille de rhum ... [Tour II - Terminé] EmptyLun 11 Jan - 13:29

Sa sœur avait ceci de terriblement agaçant en vérité, le fait de toujours vouloir avoir le dernier mot. Bien que Yoren ne soit pas forcément le dernier en la matière, il trouvait tout de même qu’il l’accordait un peu trop facilement à son ainée. En signe de paix, il lui porta donc un toast silencieux, pestant intérieurement contre cette foutue affection qu’il pouvait lui porter. Un jour on lui avait dit qu’il était trop tendre parfois et il savait pertinemment que si il l’était c’était en présence de la donzelle à côté de lui. Cependant, le sujet du mariage…Ca il aurait préféré le fuir en fait. Il n’était pas né femme et pouvait s’en féliciter en fait parce que là…Néanmoins, il jeta un coup d’œil en coin à sa sœur :

« Mmmh…Et tu vas bientôt me dire que tu m’as trouvé une femelle ? Au cas où cette idée te traverserait la tête un jour, oublie là tout aussi rapidement tu veux ? »

Il ne plaisantait qu’à moitié parce que non seulement Eren était foutue de lui trouver une femme mais le pire c’est qu’il pourrait parier que ce serait tout à fait son genre à lui. Elle le connaissait trop bien. Un sourire en coin se dessina sur ses lèvres, se demandant la tronche que tirerait son ainée si il lui parlait d’Arianne. Elle regretterait sans doute que ce ne soit pas une bonne fer-née sans aucun doute ! Enfin, il ne savait même pas pourquoi il pensait à elle maintenant. Il était pas prêt de se marier et encore moins avec la dornienne, ouais il avait plus de chance de devenir roi du Conflans qu’elle de devenir sa femme.

L’arrogance amusée de sa sœur ne le touchait plus depuis des lustres et tant mieux d’ailleurs :

« Tu parles, t’es le portrait version donzelle du vieux surtout. »

Ce qui était faux. Elle était certes sa préférée mais physiquement, elle tenait plus de sa mère. Mère que Yoren n’avait jamais connu d’ailleurs, c’était Joren le portrait craché du vieux. Eren et lui ressemblaient trop à leur génitrice, même si il ne pouvait nier être fer-né c’était certain. Un ricanement lui échappa en entendant sa sœur tailler une belle robe à la femme de Joren.

« Autant d’amour me laisse pantois et me donne envie de gerber ! Pff…Comme si on allait les égratigner ces petits chéris, elle va nous en faire des tapettes a ce rythme et t’inquiètes pas, le vieux lui passe pas mal de truc mais te toucher n’en fait pas partie, t’es sa p’tite chérie a lui. »


Ironique ? Ah mais carrément ! Mais en même temps c’était vrai et si ça pouvait garantir la tranquillité de sa sœur à Harrenhall ça lui convenait. L’échange entre Eren et le vieux du Nord l’amusait autant que sa sœur d’ailleurs, même si ni l’un ni l’autre n’en parla ouvertement. Il n’imaginait que trop bien les ravages que la…comment dire…diplomatie de sa sœur pouvait faire, néanmoins, cela le laissait songeur :

« Assures toi qu’ils n’aient pas des ordres venus de plus haut avant quand même, le vieux serait foutu de tout te mettre sur le dos quand même mais au moins, tu aurais fait la lumière là-dessus. Cela dit c’est vrai que je les vois mal outrepasser tes ordres si facilement que ça. C’est pas comme si exposer la peau des traitres au soleil durant trois semaines te faisait peur. »

Il haussa une épaule désinvolte, ce n’était pas forcément ses méthodes à lui, mais pour autant les siennes étaient pas plus tolérantes pour autant. Il braqua un instant ses yeux clairs sur le visage de sa sœur alors qu’elle lui assurait être capable de tout puis, il sourit derrière son broc, amusé malgré lui. Non pas qu’il ne la croyait pas, juste…et bien qu’il n’était pas surpris. Cela dit, l’atmosphère changea du tout au tout quand il faillit s’étrangler. Il était pas prude loin de là, mais il avait tout de même quelque limite. Il n’imaginait pas sa sœur vierge et ne la prenait pas pour une Septa mais le sujet déboula sans qu’il ne l’ai vu venir.

« En même temps, ma belle, s’pas leur cerveau qui t’intéresse. »

Sur cette dernière chiquenaude fraternelle, elle rentra directement dans le vif du sujet s’attirant de sa part un regard assombrit.

Avant de retenir un éclat de rire des plus saugrenue sur le coup. Il avait, techniquement du moins, déjà une femme-sel…Qui était bien loin de lui baiser les pieds cela dit. Il chassa la dornienne de ses pensées pour répondre à sa sœur :

« Aucune ne vaudra une fer-née pure souche, surtout pas les délicates de la Néra. Contente toi de l’emporter sur la putain ailée et je m’estimerais content va. »
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Yoho, et une bouteille de rhum ... [Tour II - Terminé]   Yoho, et une bouteille de rhum ... [Tour II - Terminé] EmptyLun 18 Jan - 15:58

D’aussi loin que je me souvienne, Yoren a toujours été le membre de la famille que je préfère. Avec lui au moins je peux parler sans me demander si mes propos vont être rapportés ou mal interprétés. En soit, je m’en moque, il m’en faut plus pour que je me sente obligée de faire dans la diplomatie mais, tout de même, c’est agréable. A son regard en coin quand il me balance son avis sur le mariage, je lui décoche mon plus beau sourire et lui adresse un clin d’œil amusé.

"Et si c’était le cas, tu dirais quoi ?  Parce que tu sais que quand j’ai une idée derrière la tête, difficile de m’en débarrasser."

Loin de moi l’envie de lui trouver une femme évidemment. Mais l’idée pourrait me titiller, ne serait-ce que pour voir sa mine face à la donzelle que je pourrais lui apporter. Sachant que je suis capable du pire comme du meilleur, surtout pour lui trouver la perle rare. Son sourire en coin me laisse tout de même un brin perplexe mais je ne m’y attarde pas. S’il a un truc à me dire, il le fera, je ne suis pas du genre à le pousser pour savoir ce qu’il a en tête. Non pas que je m’en moque mais vu que je n’apprécie guère qu’on le fasse avec moi, je ne vois pas pourquoi je pousserais les autres.

A sa réplique sur mon air de fer-né, je prends une mine faussement offusquée.

"Quoi ? Tu trouves vraiment que je ressemble au vieux en jupe ? Enfin. Si, je porte des jupes. Parfois."

J’essaie vaguement de me souvenir de la dernière fois où c’est arrivé mais c’est impossible et, surtout, je n’en ai pas la moindre envie. Et l’image de notre paternel en jupes se superpose à ça, vision peu agréable il faut l’avouer. Je secoue la tête pour la chasser avant de souffler, pensive.

"En fait, à choisir, je préfère ça que de ressembler à une princesse du continent. Et peu importe la région."

En parlant de princesse du continent, voilà qu’on évoque notre chère belle-sœur. Voilà exactement à quoi je n’ai pas la moindre envie de ressembler même si, il faut que je me l’avoue, elle a tout de même plus de personnalité et d’aplomb que ces donzelles pleureuses que j’ai pu croiser à Goëville.

Je lève les yeux au ciel à sa répartie avant de noyer mon dépit quant à cette garce dans mon verre.

"Je ne peux pas être plus d’accord avec toi. J’espère qu’elle va finir par les lâcher, sinon je te dis pas l’état des héritiers qui iront pleurer toutes les deux minutes dans les jupons de maman. Mais ouais je trouve que le vieux lui passe trop de trucs à mon goût."

Enfin, qu’il tolère même sa présence à Harrenhall est déjà de toute façon trop pour moi. Alors, qu’il semble l’apprécier, là, ça passe carrément pas. Mais peu importe, je ne passe pas assez de temps là-bas pour que ça m’impacte réellement et, comme le dit si bien Yoren, impossible de ne pas voir que le paternel m’apprécie. Jusqu’à quel point ça, j’en sais trop rien et j’ai pas vraiment envie de connaitre ses limites, même si ces dernier temps, ça me titille un peu.

Parler du loup a au moins le mérite de m’amuser, contrairement à ma belle-sœur. Je lève les épaules, nonchalante, quand il me dit de faire attention aux autres ordres.

"Si le paternel fait des trucs dans mon dos, qu’il assume si j’agis autrement. Je sais qu’il fait ses petites magouilles mais quand je suis dans le coup, j’aime autant savoir où je mets les pieds. Alors si ça lui pose problème, il aura qu’à venir me voir, je serais ravie d’en discuter avec lui."

Je pourrais passer pour une bravache sans cervelle mais en fait, ce n’est même pas le cas. Discuter des coups en traitre de mon père me plairait vraiment, même si je serais agacée et pas qu’un peu de savoir que j’en ai été victime. Je me contente d’un sourire quand il parle de mes méthodes qui ont fait leurs preuves depuis longtemps. Il m’a bien fallu ça pour m’imposer auprès de mes hommes. Que je sois une femme leur posait pas forcément de problèmes mais que je sois la fille d’Harren a été plus compliqué à gérer. Mais maintenant, je n’ai plus de doutes quant à leur loyauté et la confiance que je peux avoir en eux.

Impossible de ne pas éclater de rire quand il s’étrangle à l’évocation de ma vie privée et, forcément, vu sa réaction, j’en rajoute une couche. Je lui décoche un clin d’œil à sa dernière répartie, me contentant de souffler, le plus calmement du monde.

"Ca dépend mon cher. Un mec sans cervelle n’a aucun intérêt. C’est comme si je te balançais des pucelles effarouchées qui ne connaissent rien à la vie et qui sont godiches comme pas permis."

Le sujet se fait brusquement plus sérieux et, comme toujours, je ne fais pas dans la dentelle. Je lui balance ce que je veux et j’écoute sa réponse avec une attention non feinte.



Le rire qu’il m’offre alors me surprend un peu. Je ne pensais pas être si drôle pour le coup ou alors, j’ai effleuré quelque chose que j’ignore. Je le fixe quelques instants avant de souffler, dans un haussement d’épaules.

"M’en contenter ? A t’entendre ça a l’air d’être du tout cuit. Mais je t’avoue que j’aurais aimé qu’elle n’ait pas de dragons. Ni d’alliés."

Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Yoho, et une bouteille de rhum ... [Tour II - Terminé]   Yoho, et une bouteille de rhum ... [Tour II - Terminé] EmptyMar 1 Mar - 19:44

« j'te dirais d'aller te faire foutre avec Kyeran. »

Enfin plus ou moins parce qu'il savait qu'elle était foutu de lui dégoter une gueuse dont il pourrait s'enticher. Foutue frangine ! Mais bon, Yoren l'adorait, sans jamais le dire c'était certain. De toute façon, elle serait foutu d'en rire, même si elle le savait.  Y avait des choses que même les Hoare ne disaient pas. Et même si il en était pas un, il en avait les gênes. Pas d'bol d'une certaine façon. Et il ne peut s'empêcher de la titiller concernant son peu de féminité. Enfin c'était p'tetre un grand mot, Eren était désirable, c'était certain et être son frère n'empêchait pas de s'en rendre compte, mais elle était aussi dangereuse que son frère et capable de faire fermer leur gueule a une bande de marins bourrés. Il laissa échapper un rire moqueur :

« Arrête, je me suis pas encore remis de la dernière fois, j'ai bien cru crever de rire. »

Quoique cela lui allait bien. Mais on ne pourrait jamais la confondre avec une petite précieuse du continent ça il pouvait pas dire le contraire.

« Des p'tits précieux ouais. Je sais pas ce que le paternel lui trouve, j'serais même pas étonné qu'il lui retrousse les jupes de temps en temps le connaissant. »

Et franchement, il s'en tamponnait l'oreille avec une babouche d'Essos. Le vieux trempait sa bite là où il le voulait, ça il s'en foutait. Seulement ce que faisait le vieux retombait toujours sur Eren a peu de choses prêt et ça, c'était plus chiant pour lui. Si il n'avait pas forcément de respect envers Harren, ce n'était pas le cas pour sa sœur.

« Le vieux est une putain. »

Mais après tout, qui ne l'était pas dans ce monde ? Les têtes couronnées, fallait pas se leurrer elles faisaient bien pire qu'une donzelle dans un bordel !  Cela dit, Eren pouvait aussi être une vraie salope. C'était pas péjoratif, juste réaliste. Et puis elle en fit preuve en se penchant vers lui.



Il ne réussit pas vraiment à s'empêcher de rire lorsqu'elle lui promis une esclave. Ouais nan, si il voulait une péronnelle, il préférait les payer, ça éviter le coup de couteau dans le dos.

« Moi aussi sans doute, mais elle pourra jamais toucher aux Iles. »

Parce que dragon ou pas, elle passerait un sale quart d'heure et ses tripes risquaient fort de voleté au dessus de Pyke. Là dessus une pute se jeta sur ses genoux, sans doute poussée par un marin aviné. Yoren n'allait pas la repousser bien au contraire. Eclatant d'un rire caverneux, il la jeta sur son épaule avant de se tourner vers sa sœur.

« Passe sur le Requin, Eren, on va pas être là pendant un moment et j'en connais un qui risque d'être insupportable. »

Sur un clin d'oeil, il disparu avec sa proie dans les étages. Autant se vider avant de passer quelques mois en mer nan ?
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Yoho, et une bouteille de rhum ... [Tour II - Terminé]   Yoho, et une bouteille de rhum ... [Tour II - Terminé] EmptyMer 9 Mar - 17:57

Je le fixe quelques instants avant de lâcher, avec mon plus beau sourire.

"Mais c'est bien ce que je compte faire mon cher. Mais je vais pas attendre de te marier pour ça."

Je garde quand même l'idée en tête, sans insister vu que ça ne servirait à rien avec lui. Il serait capable de me dire non pour le plaisir de me contrarier mais je le sais assez loyal pour être foutu d'accepter une proposition que je pourrais lui faire si je pouvais lui prouver que ce serait vraiment ce qu'il me faut.

Je me contente de lui jeter un regard noir quand il semble se rappeler de la dernière fois où il m'a vu en jupe mais mon attention est d'un coup captée par le reste de ses propos. Harren qui soulève les jupes de Myria. Voilà bien un truc qui ne m'a jamais effleurée mais, maintenant qu'il en parle, c'est une option que je ne peux plus négliger. Ca expliquerait pourquoi il la supporte en fait. Et l'idée me déplait. Très fortement. Je sens mes mâchoires se contracter à cette idée alors que Yoren lui, semble totalement s'en moquer. Il n'a probablement pas conscience de ce que ça pourrait ou alors il s'en moque, tout simplement.

Je retrouve un sourire un rien mauvais quand il dit que le vieux est une putain. Il a tellement raison. Et pourtant, je ne peux m'empêcher d'être encore et toujours en admiration devant le paternel et de faire ce qu'il me dit. Jusqu'au jour où il ira trop loin pour moi. Et je pense qu'il sait tout comme moi que ce jour finira par arriver, il ne peut pas, ou plutôt il ne veut pas, me donner ce qui me revient de droit alors, je vais devoir le prendre autrement.

Et je hoche la tête au reste de ses propos. Je sais que je peux compter sur lui aveuglément, sans même avoir besoin de vérifier ce qu'il fera ou de chercher un homme de confiance pour surveiller ses faits et gestes. Je laisse filer un instant de silence avant de souffler, pensive.

"Pour un peu, je dirais presque que tu vas me manquer. Mais j'ai comme l'impression qu'on ne va pas manquer d'occupations dans les mois à venir. Et tu sais, je saurais toujours où te trouver, t'en fais pas pour ça."

Je finis ma chope d'une traite et je rétorque, le plus sérieusement du monde.

"Personne ne touchera jamais à nos iles. Ils peuvent faire ce qu'ils veulent du Conflans je m'en contrefous comme du premier lange que tu as souillé mais ils crèveront tous avant de poser un pied chez nous."

Ca sonne presque comme un serment, un engagement et, d'une certaine façon, c'en est un. Yoren le sait de toute façon. Je n'ai pas le temps d'ajouter quoi que ce soit qu'une pute lui tombe dans les bras comme par magie et je laisse échapper un rire à ses propos.

"Avec ce que je vais faire à ton second, il va être plus épuisé qu'autre chose. J'ai prévu de le retrouver tout à l'heure ne t'en fais pas."

Je lui rends son clin d'œil avant de lancer quelques pièces sur la table et quitter l'auberge à mon tour. Nous avons du travail, beaucoup de travail, mais cette nuit, je compte bien m'amuser moi aussi.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Yoho, et une bouteille de rhum ... [Tour II - Terminé]   Yoho, et une bouteille de rhum ... [Tour II - Terminé] Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Yoho, et une bouteille de rhum ... [Tour II - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Doux moment en forêt (PV Yuko) [Hentaï] [Terminé]
» Une après-midi tranquille ? [PV Yuko] [Hentaï] [terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Nord de Westeros :: Les Terres Impériales :: Harrenhal - Terra Draconis-
Sauter vers: