Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-26%
Le deal à ne pas rater :
-26% Barre de son JBL Bar 2.1 Deep Bass
199 € 269 €
Voir le deal

 

 Daughterhood can be complicated feat PNJ Olyna Verdragon by Astryd Arnvald

Aller en bas 
MessageSujet: Daughterhood can be complicated feat PNJ Olyna Verdragon by Astryd Arnvald   Daughterhood can be complicated feat PNJ Olyna Verdragon by Astryd Arnvald EmptySam 17 Sep - 21:06



« MOTHERHOOD CAN BE COMPLICATED, DAUGHTERHOOD CAN BE MORE »

@Astryd Arnvald


Daenys : “Vous disiez la même chose pour les trois dernières grossesses de ma mère …”
Eleanor : “Cette fois j’en suis certaine My Lady, ce sera un garçon !”
Daenys : “Ça aussi vous l’avez déjà dit la dernière fois, ce sera une fille, comme d’habitude …”

Tu te coiffes les cheveux , doucement, alors que cette servante continue de blablater sur le futur héritier de la maison Verdragon en s’occupant de remettre ton lit comme il se doit . Tu souris, tu ris même à ses paroles et à sa détermination, mais en vérité tu as peur. Peur qu’elle ait raison, peur de devenir le second rôle dans cette famille, alors que tu commences à trouver tes marques depuis ma mort. Tu sais ce qui se passera pour toi, mais aussi pour toutes nos sœurs si jamais notre chère mère mettait au monde le premier garçon de notre lignée, alors tu te refuses à admettre cette possibilité. Ce sera une fille, à point c’est tout . C’est triste de voir à quelle point tu vis dans la crainte perpétuelle de perdre tout ce que tu as construit, peut-être est-ce la preuve flagrante que tu ne mérite rien de tout ça, que tu n’es qu’une voleuse, qu’une menteuse, qui m’a dérobée jusqu’à mon identité…

Daenys : “Tais-toi …”
Eleanor : “Ma Lady ? “ Tu te fige quelques secondes l'air grave, puis te tourne vers cette pauvre femmes, souriante, comme si de rien n’était . “Non rien, je me suis tirée les cheveux stupidement…” Tu ne veux pas qu’elle sache que tu m’entends , que ma voix résonne chaque jour un peu plus dans ton petit esprit brisé. Tu essaies de te persuader que je n’existe que dans ta tête, que tous mes mots, que chacune de mes apparitions, ne sont que le fruit d’une profonde souffrance qui finira par passer. Malheureusement, le temps s’écoule et je suis toujours là, à susurrer à ton oreille, telle un démon sur l’épaule de l’innocent , te poussant parfois au pire, rarement au meilleur .

Les heures s’écoulent et finalement tu vas devoir te prêter à un jeu qui ne te plait plus trop depuis quelque temps, rendre visite à notre mère. Tu l’aime, ça ne fait aucun doute évidemment, toutefois, tu as honte de ce que tu fais à notre père, tu as honte de ce que tu m’a fait à moi, alors tu veux l’éviter. Tu voyages de plus en plus, sautant sur la moindre occasion de quitter Peyredragon. Un quelconque meeting militaire de notre grand cousin et tu n’hésite pas, tu le rejoins , même si ce n’est que pour quelques jours à verser du vin dans les chopes d'inconnus. D’ailleurs tu reviens d’un voyage et c’est sans doute pour ça qu’elle veut te voir .

Rapidement, tu quittes ta chambre pour rejoindre la sienne. Tu le sens, elle va de nouveau te faire la morale à cause d’une énième bêtise que tu as faite, surement l’histoire du verre que tu as renversé sur l’Empereur à un événement mondain il y a quelques semaines, c’est quelque chose qui revient assez souvent. Il faut dire que personne ne pourrait faire ça, à part toi … Ou alors elle veut parler de ton habitude de fuir tes gardes pour aller on ne sait où ? Peu importe, ça peut mal tourner pour un million de raisons différentes. Malgré cette vérité tu rentre dans la pièce avec assurance , les mains derrière le dos, un sourire sur les lèvres alors que quelques personnes s'affairent autour de notre mère, enceinte , bientôt à terme. “Je vois qu’il y a toujours autant de monde ici … “ Tu te rapproche et lui offre un tendre baiser sur la joue avant de t’asseoir en face d’elle, une servante t’offrant un verre d’eau en guise de rafraîchissement. “La petite semble tarder à venir… Les gens commencent à s’impatienter… J’ai entendu dire que les paris marchaient plutôt bien autour de la naissance de ma chère petite soeur…” Tu présente cet enfant comme une petite fille, tu ne veux toujours pas admettre que ça pourrait être un garçon.



    something wrong with us
    “Imagination, of course, can open any door - turn the key and let terror walk right in.”

Daenys Verdragon
Messages : 129
Membre du mois : 34
Maison : Maison Verdragon
Caractère : Vindicative ;; Curieuse;; Amusante - Impatiente - Intelligente - ?Dérangée ? - Bienveillante - Immature - Maladroite
Célébrité : MIlly Alcock

Infos supp.
Richesses : 146


Daughterhood can be complicated feat PNJ Olyna Verdragon by Astryd Arnvald Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t8690-curiouser-curiouser-daenys-verdragon-en-cours#265331 https://bloody-crown.forumactif.org/t8725-les-petits-rp-de-daenys-libre#266350 https://bloody-crown.forumactif.org/t8724-daenys-verdragon-pretty-useless#266346
MessageSujet: Re: Daughterhood can be complicated feat PNJ Olyna Verdragon by Astryd Arnvald   Daughterhood can be complicated feat PNJ Olyna Verdragon by Astryd Arnvald EmptyJeu 22 Sep - 23:44



Olyna Verdragon
La mère de Daenys est proche de ses enfants, mais extrêmement stricte sur l'étiquette. Actuellement, la pauvre femme est épuisée et stressée, enceinte de son neuvième enfant. Elle craint que ce soit, encore, une fille ! Malgré tout, elle n'en oublie pas ses devoirs maternels vis-à-vis de ses autres filles et déjà, elle est prête à recevoir Daenys pour une raison qu'elle est la seule à connaître - encore une bêtise, ou une étonnante nouvelle ?



« Iksā Nuha Riña se Iistia Sagon Nuha Hoskagon* »



@Astryd Arnvald




Un visage souriant, amical puis des mains chaudes, douces. Je pouvais le sentir, elle me massait le ventre. Mon regard croisa celui de Tessa dont le minois suscitait l’éternelle joie de vivre, le sourire éternellement gravé sur son visage. C’était une étrangère, la nôtre. J’avais croisé sa route onze années auparavant lors d’un voyage en Essos qui m’avait amené aux confins de Myr. Tessa appliquait cet onguent que l’on m’avait conseillé depuis tant d’années déjà. Selon le point de vue  de notre mestre, une application régulière peu de temps avant l’heure faciliterait davantage  le labeur à venir.  Je n’étais pas particulièrement convaincu, mais je devais admettre que c’était agréable.  Tandis que Tessa s’attelait à la tâche , j’examinais le registre listant les maisons composant l’empire.

- Un mariage en vue  Lady Olyna ?  

J’acquiesçais à la question de Teesa, Daenys  n’était pas encore prête je le pressentais. La situation était toutefois alarmante, elle prenait de l’âge et les meilleurs partis pour elle allaient s’amenuir. Si elle persistait dans cette voie-là… Non !! Il fallait que cela cesse. Pour l’heure  Roelys et moi étions en quête de fiançailles pour Rhaella. J’entendis la porte s’ouvrir sur Roelys… Mon époux.

- Lamarck semble un bon parti pour notre Rhaella n’est-ce pas  mon cher… Dans trois ans en elle aura atteint l’âge adulte?

Mon mari qui était venu voir si tout allait bien avec les servantes  hocha la tête , nous étions d’accord sur ce point-là , comme bien souvent depuis le moment où je partageais son nom.  Concernant Heleana , nous avions d’autres projets pour elle mais la crise diplomatique actuelle compliquait les choses. Lamarck était donc une solution et nous assurerait ainsi un  appui  et un gain d’influence certains dans toute la baie de la Nera.  
Roelis  pesta en pensant à une récente conversation qu’il eut aves ses hommes , des gardes  s’étaient entretenu auprès de lui au sujet d’un urgent. Daenys   désertait l’enceinte pour sortir… Dans quel but !?  Oui il fallait que son immaturité cesse , c’était le mieux pour elle , pour sa sécurité.  

- Daenys tymagon  riña !**

Dit-il , las de toute cette puérilité. Il n’était pas rare de la voir agir de la sorte.  Ce qu’elle ne semblait pas comprendre c’est que ce  tout ce que nous voulions n’était rein d’autre que le bien pour elle.  Mon regard se posa sur le seul homme de la pièce  tandis que les quatre autres servantes et Tessa  avait toute leur tâche à accomplir , l’une  m’apportait un nouveau baquet d’eau propre , l’autre aérait la pièce , une autre encore  ramassait le linge  de la veille. Ma main se resserra sur celle de  Roelis.

- kesan naejot ȳdragon naejot zirȳla ñuha jorrāelagon**

Il acquiesça , puis je sentis ses lèvres sur mon front , déposant ainsi un baiser  amoureux puis déserta la pièce. Il était en colère t c’était à moi de désamorcer cette situation difficile. J’envoyai une des servantes  faire appeler ma fille. Je n’avais encore jamais levé la main sur mes filles , ce n’était pas une méthode qui m’enchantais… Préférant ainsi de loin le dialogue.
La lourde porte aux pierres incrustées s’ouvre pour la énième fois, une jeune femme apparait, son pas  est assuré, droite, comme je lui avais appris jadis ! Devant la jeune Lady les servantes firent une petite courbette  en prononçant son nom.  L’exclamation de ma fille sur la présence de tout ce petit monde  me perturba. Était-ce un reproche ?  D’un geste de la main je les congédiais toutes, à la recherche d’un peu d’intimité entre une mère et sa fille.

- Laissez-nous !    

Elles désertèrent la suite, mon ton était direct mais totalement dénué de colère.  Mon regard se posa enfin sur ma fille , posant le registre sur la petite table a ma droite  je fis signe à Daenys de s’assoir. Les paris sur le sexe de l’enfant ne sont guère étonnants. Voila une semaine que je venais d’entrer dans mon huitième mois. Si les Sept étaient de mon côté cette fois-ci il saura nous accorder le fils tant désiré. J’aimais mes filles bien évidément, quand  Daenerys m’embrassa je lui rendis avec autant d’amour que je lui devais, une servant pis soin de la servir avant  de quitter la pièce. La jeune Luna  venait de rendre ses fonctions il n’y a que quelques mois de cela  et cherchait encore ses propres repères.  

- Des paris ? J’en toucherais deux mots  à nos gens…Je n’aime pas que l’on s’adonne à ce genre de pratiques…Parier sur ce genre de chose…C’est d’une vie humaine dont il s’agit, pas d’un coureur de course équestre …  

Souriante, je n’allais pas exposer la raison de ma convocation pour le moment, il me fallait être plus pédagogue.

- Tu penses qu’il s’agit d’une fille ? C’est possible…Mais qu’importe…je sais parfaitement que fille ou garçon il sera heureux ici avec nous…

Ma main se saisit de celle de ma fille, mon regard se perdant dans le sein. Au fond , j’espérais  ardemment que les Septs répondent enfin à mes prières. N'en ai-je pas assez fait...Pour mériter mon fils ?

- Je t’aime Daenys…J’espère que tu le sais. Tu es ma fille...Et je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour te protéger...te chérir.  



*: Tu es ma fille...Ma fierté
** : Daenys n'est qu'une gamine
*** : Je vais lui parler mon aimé....





Astryd Arnvald
Messages : 208
Membre du mois : 4
Maison : Arnvald
Caractère : Explosif
Célébrité : Katherine Langford

Infos supp.
Richesses : 470


Daughterhood can be complicated feat PNJ Olyna Verdragon by Astryd Arnvald Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Daughterhood can be complicated feat PNJ Olyna Verdragon by Astryd Arnvald   Daughterhood can be complicated feat PNJ Olyna Verdragon by Astryd Arnvald EmptyVen 23 Sep - 17:56



« MOTHERHOOD CAN BE COMPLICATED, DAUGHTERHOOD CAN BE MORE »

@Astryd Arnvald


Notre chère mère n’a jamais apprécié les paris qui entourent ses grossesses, il faut dire qu’elle en a beaucoup souffert dans sa jeunesse, moins aujourd’hui, heureusement, mais tu comprends qu’elle n’aime pas vraiment ce genre de jeu malsain. Toi , tu trouves ça plutôt amusant, je rajouterais même que mon petit doigt m’a dit que tu as parié gros sur le fait que ce soit une fille, tu as donc une double espérance dans cette affaire. De plus , soyons honnêtes, l’idée d’avoir un petit frère ne t’enchante pas vraiment, tu as conscience de tout ce que ça chamboulera dans ta vie et celles de tes sœurs, une chose dont tu n’as clairement pas envie. Ton existence est déjà bien assez compliquée comme ça, alors ce sera une fille, point final.

"Laisse-les s’amuser avec le peu qu’ils ont… Moi je trouve ça plutôt drôle !”

Tu trouves tout “plutôt drôle” , c’est bien là le nœud du problème. Plus le temps passe, plus ton immaturité grandit. Tu as toujours été ainsi depuis notre plus tendre enfance, tu étais celle qui grimpait aux arbres et qui passait son temps à jouer avec nos poupées et surtout à les briser. Tu es ainsi faite et je doute vraiment que tu puisses changer un jour même si tu venais à faire un quelconque effort . Souriante tu bois une gorgée de ton verre en écoutant les paroles de notre mère, elle a raison sur un point, cet enfant sera accueilli avec beaucoup d’amour dans la maison Verdragon , ça a toujours été ainsi. Je sais que dans beaucoup d’autres familles les enfants sont considérés comme de simples monnaies d’échange , mais tu aimes à penser que c’est différent chez nous. Nous sommes aimés et chéris de la meilleure manière qui soit, même si le devoir qui va de paire avec notre rang n’en est pas moins important , c’est aussi une vérité dont tu as conscience, sans vraiment l’accepter.

“Oui , je pense que ce sera une fille … Enfin qui sait, peut-être que les dieux en décideront autrement et que ce sera un petit garçon…  “

On peut déceler une pointe de colère dans ta voix ou en tout cas, d’agacement, tu n’as pas envie que ce soit un garçon. Tu veux une soeur et non pas un gamin qui te volerais tout tes privilèges sous pretexte d’avoir un appareil reproducteur différents du tiens. Cette simple pensée t’agace. Tu gardes ton sourire et ton assurance comme d'habitude, mais tes doigts se resserrent sur ta coupe alors que tu continues de boire les mots de notre chère génitrice. Trop d’amour dans ses dernières, elle t’offre une déclaration qui te surprends un peu , non pas qu’elle soit d’habitude avare d’affection, toutefois tu n’es pas assez stupide pour penser que ce rappelle de son amour maternelle si soudain est innocent. Tu ne peux donc t’empêcher de sourire, presque moqueuse , amusée par la situation.

“Je t’aime aussi Mama et je te remercie grandement pour tout l'amour que tu me porte …. Mais j’ai comme l’impression que tu ne m'as pas fait venir ici pour cette soudaine, et non moins appréciée, déclaration d’amour maternelle alors réfléchissons ensemble … “

Tu poses ta coupe sur une table non loin , puis la main posée sur ton menton, telle un célèbre penseur, tu fais mine de réfléchir à ce qu’elle pourrait te reprocher , car tu en es certaine, c’est forcément une histoire de reproches . Est-ce qu’elle sait que tu t'amuses à tester certaines de tes potions sur quelques servantes ? Non, aucune chance, personne ne le sait et puis tu ne fais que les rendre un peu malade, rien de grave, à tes yeux en tout cas . Ou alors c’est cette histoire de vase cassé ? Oui c’est vrai que l'amphore que tu as brisé avait plus de cent ans et valait son pesant d’or, mais ce n’est pas vraiment de ta faute si tu as trébuché ce jour-là …. et puis personne ne t’a vu et tu as caché les morceaux dans la cour , alors ça ne peut pas être ça non plus. Tu as fait tellement de bêtises ces derniers temps qu’il te parait difficile de n’en choisir qu’une … Et pourtant, tu devrais avoir comprit. Quelle est la chose que tu fais beaucoup trop souvent et qui rends tout ton entourage totalement fou autant d’inquiétude que de colère ? Réfléchit grande soeur , réfléchit...

“ Oh . Je sais. C’est à propos de mes balades non chaperonnées c’est ça ? “ Tu fais une grimace faussement coupable, car soyons honnêtes, tu ne regrettes absolument rien. “Pour ma défense je ne vais jamais bien loin” C’est faux. “Et puis je ne fais que me promener pour m’aérer , je reste plus proche qu’on ne l’imagine, je n’aime simplement pas avoir des gardes collés à moi quand je … vais ramasser des fleurs ou des herbes … “ Oui bien sûr, des fleurs, c’est tout ce que tu fais quand tu fugues, ramasser des jolies fleurs . “En tout cas ils n’auraient pas dû t'embêter avec ça, je vais bien, je ne me mets pas en danger, je me contente… De petites balades champêtres non loin c’est tout … “ Trois mensonges d'affilés, joli score.




    something wrong with us
    “Imagination, of course, can open any door - turn the key and let terror walk right in.”

Daenys Verdragon
Messages : 129
Membre du mois : 34
Maison : Maison Verdragon
Caractère : Vindicative ;; Curieuse;; Amusante - Impatiente - Intelligente - ?Dérangée ? - Bienveillante - Immature - Maladroite
Célébrité : MIlly Alcock

Infos supp.
Richesses : 146


Daughterhood can be complicated feat PNJ Olyna Verdragon by Astryd Arnvald Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t8690-curiouser-curiouser-daenys-verdragon-en-cours#265331 https://bloody-crown.forumactif.org/t8725-les-petits-rp-de-daenys-libre#266350 https://bloody-crown.forumactif.org/t8724-daenys-verdragon-pretty-useless#266346
MessageSujet: Re: Daughterhood can be complicated feat PNJ Olyna Verdragon by Astryd Arnvald   Daughterhood can be complicated feat PNJ Olyna Verdragon by Astryd Arnvald EmptyVen 30 Sep - 20:46

Astryd Arnvald a écrit:


Olyna Verdragon
La mère de Daenys est proche de ses enfants, mais extrêmement stricte sur l'étiquette. Actuellement, la pauvre femme est épuisée et stressée, enceinte de son neuvième enfant. Elle craint que ce soit, encore, une fille ! Malgré tout, elle n'en oublie pas ses devoirs maternels vis-à-vis de ses autres filles et déjà, elle est prête à recevoir Daenys pour une raison qu'elle est la seule à connaître - encore une bêtise, ou une étonnante nouvelle ?



« Iksā Nuha Riña se Iistia Sagon Nuha Hoskagon* »



@Astryd Arnvald




Parier pour ce genre de situation me paraissait tellement absurde compte tenu de la noblesse de la tache mais aussi sa dangerosité. Cela rendait l’acte de donner naissance tellement banale de mon point de vue. Il était clair que c’était bien une manie d’homme…Ce genre de chose les dépassaient complétement, pesant que leur fils leur tombe directement dans les bras. Quelle poisse ! Non , c’était grandement condamnable comme distraction. Tout ceci me rappelait cet instant ou les cris de Maegelle sonnèrent ma délivrance. Une bataille des plus difficiles, à tel point que nombreux de nos hommes et gardes s’était mis à parier sur ma survie. Une longue journée…et une nuit qui l’était d’autant plus…. Ces hommes avaient parié sur mes chances de survie ainsi que celle de l’enfant. Une véritable infamie. Enragée J’avais dû, encore largement dépenaillée et souillée, prendre ma propre fille encore ensanglantée pour me hisser jusqu’au balcon et leur montrer qu’ils avaient tous tort. Lady Olyna était bien vivante ainsi que leur fille.

- Point de paris j’ai dit … Et Je te préviens que si j’apprends que toi aussi tu en as profité…Je désirais tes gains pour en faire dons aux bonnes œuvres…Partage et clémence. Rappelle toi ces deux valeurs….

Drôle ? ce n’était pas un jeu…Un devoir mais aussi une certaine responsabilité. Daenys était jeune, mais elle le savait , elle connaissait son rôle futur, je m’en étais longuement assuré.

- Nous avons des entrailles nobles Daenys…Nos propres champs de batailles sont le lit de nos couches…

Certaines maisons avaient tendance à concevoir un âge limite pour le mariage , une femme ayant dépassé les dix huit années n’était clairement pas bien vue. Heureuses cette vision ne faisait pas l’humanité. Il fallait un mari à notre jeune Lady …Mais son immaturité était un frein, Roelys le savait , quand il n’était pas aussi amoindri que maintenant , il m’avait déjà fait part d’une idée. La faire entrer en tant que septa. Une vie qui ne me sied guère pour ma fille. Je refusais catégoriquement, j’avais espoir envers elle.

Daenys avait tout de même ses qualités, je pouvais le lui reconnaitre, astucieuse, drôle et bonne vivante, il va de soi qu’elle n’ennuiera jamais un mari. Il était de mon devoir de trouver le meilleur parti pour elle, à condition qu’elle y mette du sien. Tendant mon bras pour caresser son visage je fus souriante. Elle n’était pas méchante, peut être juste trop portée à ses propres principes. Elle devait comprendre qu’elle allait devoir à terme nous représenter…À travers elle c’est toute la légitimité Verdragon qui s’exprimerait. Elle devait prendre cela en considération. Je décidais alors de lui parler sans filtres…Qu’elle comprenne ce que j’ai à dire

- Tu as du mal à te faire à l’idée que cela pourrait être un garçon n’est-ce pas ? C’est ce que je ressens quand je t’entends dire ça. Si ça l’est qu’importe…Votre rôle est le même à tous les …Vous êtes notre héritage…Notre avenir…. Tu ne perdras pas notre amour parce ct enfant peut être amener à naitre avec des bourses.


Prenant sa main je la serrais avant de poser délicatement sur ce ventre qui abritait la vie. Daenys devra protéger cet enfant, qu’elle le veuille ou non. Ici, la famille c’était ce qu’il y a de plus sacré, peut être bien plus que l’Empire lui-même. Mes lèvres trempèrent dans ce vin finement épicé, le regard toujours bienveillant à l’égard de ma fille.

- Chaque naissance Daenys…est une bénédiction…Le privilège d’agrandir la famille, et je vous chéris tous, ton père aussi vous aime. Tu as raison je ne t’ai pas fait appeler pour cela… J’ai besoin de te parler.


Elle faisait le mur, faussant la compagnie à la garde. A vrai dire j’étais au courant depuis bien plus longtemps que cela mais je voulais entrer dans son jeu , voir si tout cela allait durer. Elle est encore jeune et humaine après tout.Etalant ma jambe jusqu'au rebord de sa chaise je lui fis signe de remonter quelque peu mon oreiller, le visage toujours aussi souriant. J’aimais ma fille et elle le savait.

- Oui je voulais m’entretenir à ce sujet…As-tu conscience des risques que tu encoures ? Je ne supporterais pas le fait de te perdre je…..

Un instant de silence , mon regard passa à travers la fenêtre puis mes yeux se fermèrent revoyant ainsi le visage de ma défunte fille.


- Je ne veux plus perdre personne Daenys…Daenna, cette chose horrible qui lui a arrivé…Je ne veux plus de tragédie…Par les Septs regarde autour de toi ! Westeros flambe..Pince Isle ta deuxième maison…a connu une heure fatidique….


L’assaut du Bief sur Pince Isle m’avait fait maudire tous ces hommes , les Higtower et leur fidèles chiens ! Il me tarde de voir HautJardin rasé…C’était en grande partie leur faute si Westeros courrait à la ruine.






Astryd Arnvald
Messages : 208
Membre du mois : 4
Maison : Arnvald
Caractère : Explosif
Célébrité : Katherine Langford

Infos supp.
Richesses : 470


Daughterhood can be complicated feat PNJ Olyna Verdragon by Astryd Arnvald Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Daughterhood can be complicated feat PNJ Olyna Verdragon by Astryd Arnvald   Daughterhood can be complicated feat PNJ Olyna Verdragon by Astryd Arnvald EmptyVen 30 Sep - 20:48



Olyna Verdragon
La mère de Daenys est proche de ses enfants, mais extrêmement stricte sur l'étiquette. Actuellement, la pauvre femme est épuisée et stressée, enceinte de son neuvième enfant. Elle craint que ce soit, encore, une fille ! Malgré tout, elle n'en oublie pas ses devoirs maternels vis-à-vis de ses autres filles et déjà, elle est prête à recevoir Daenys pour une raison qu'elle est la seule à connaître - encore une bêtise, ou une étonnante nouvelle ?



« Iksā Nuha Riña se Iistia Sagon Nuha Hoskagon* »



@Astryd Arnvald




Parier pour ce genre de situation me paraissait tellement absurde compte tenu de la noblesse de la tache mais aussi sa dangerosité.  Cela rendait  l’acte de donner naissance tellement banale de mon point de vue. Il était clair que c’était bien une manie d’homme…Ce genre de chose les dépassaient complétement, pesant que leur fils  leur tombe  directement dans les bras. Quelle  poisse !  Non , c’était grandement condamnable comme distraction. Tout ceci me rappelait cet instant ou les cris de Maegelle  sonnèrent  ma délivrance.  Une bataille des plus difficiles, à tel point que nombreux de nos hommes et gardes s’était mis à parier sur ma survie.  Une longue journée…et une nuit qui l’était d’autant plus…. Ces hommes avaient parié sur mes chances de survie ainsi que celle de l’enfant.  Une véritable infamie.  Enragée  J’avais dû, encore largement dépenaillée et souillée,  prendre ma propre fille encore ensanglantée pour  me hisser jusqu’au balcon et leur montrer qu’ils avaient tous tort. Lady Olyna était bien vivante ainsi que leur fille.

- Point de paris j’ai dit … Et Je te préviens que si j’apprends que toi aussi tu en as profité…Je désirais tes gains pour en faire  dons aux bonnes œuvres…Partage et clémence. Rappelle toi ces deux valeurs….  

Drôle ? ce n’était pas un jeu…Un devoir  mais aussi une certaine responsabilité. Daenys était jeune, mais elle le savait ,  elle connaissait son rôle futur, je m’en étais longuement assuré.

- Nous avons des entrailles nobles Daenys…Nos propres champs de batailles sont le lit de nos couches…

Certaines maisons avaient tendance à concevoir un âge limite pour le mariage , une femme ayant dépassé les dix huit  années n’était clairement  pas bien vue. Heureuses cette vision ne faisait pas l’humanité. Il fallait un mari à notre jeune Lady …Mais son immaturité était un frein, Roelys le savait , quand il n’était pas aussi amoindri que maintenant , il m’avait déjà fait part d’une idée. La faire entrer en tant que septa. Une vie qui ne me sied guère pour ma fille. Je refusais catégoriquement, j’avais espoir envers elle.

Daenys avait tout de même ses qualités, je pouvais le lui reconnaitre, astucieuse, drôle et bonne vivante, il va de soi qu’elle n’ennuiera jamais  un mari. Il était de mon devoir de trouver le meilleur parti pour elle, à condition qu’elle y mette du sien. Tendant mon bras pour caresser son visage je fus  souriante.  Elle n’était pas méchante, peut être juste trop portée  à ses propres principes. Elle devait comprendre qu’elle allait devoir à terme nous représenter…À travers elle c’est  toute la légitimité Verdragon  qui s’exprimerait. Elle devait prendre cela en considération.   Je décidais alors de lui parler sans filtres…Qu’elle comprenne ce que j’ai à dire
 
- Tu as du mal à te faire à l’idée que cela pourrait être un garçon n’est-ce pas ? C’est ce que je ressens quand je t’entends dire ça. Si ça l’est qu’importe…Votre rôle est le même à tous les …Vous êtes notre héritage…Notre avenir….   Tu ne perdras pas notre amour parce ct enfant peut être amener à naitre avec des bourses.


Prenant sa main  je la serrais avant de poser délicatement sur ce ventre qui abritait la vie. Daenys devra protéger cet enfant, qu’elle le veuille ou non. Ici, la famille c’était ce qu’il y a de plus sacré, peut être bien plus que l’Empire lui-même.  Mes lèvres trempèrent dans ce vin  finement épicé, le regard toujours bienveillant à l’égard de ma fille.

- Chaque naissance Daenys…est une bénédiction…Le privilège d’agrandir la famille, et je vous chéris tous, ton père aussi vous aime.   Tu as raison je ne t’ai pas fait appeler pour cela… J’ai besoin de te parler.


Elle faisait le mur, faussant la compagnie à la garde. A vrai dire j’étais au courant depuis bien plus longtemps que cela mais je voulais entrer dans son jeu , voir si tout cela allait durer. Elle est encore jeune et humaine après tout.Etalant ma jambe jusqu'au rebord de sa chaise je lui fis signe de remonter quelque peu mon oreiller, le visage toujours aussi souriant. J’aimais ma fille et elle le savait.

- Oui je voulais m’entretenir à ce sujet…As-tu conscience des risques que tu encoures ?  Je ne supporterais pas le fait de te perdre je…..

Un instant de silence , mon regard passa à travers la fenêtre  puis mes yeux se fermèrent revoyant ainsi le visage de ma défunte fille.


- Je ne veux plus perdre personne Daenys…Daenna, cette chose horrible qui lui a arrivé…Je ne veux plus de tragédie…Par les Septs regarde autour de toi ! Westeros flambe..Pince Isle ta deuxième maison…a connu une heure fatidique….


L’assaut du Bief sur Pince Isle m’avait fait maudire tous ces hommes , les Higtower et leur fidèles chiens !  Il me tarde de voir HautJardin rasé…C’était en grande partie leur faute si Westeros   courrait à la ruine.  






Astryd Arnvald
Messages : 208
Membre du mois : 4
Maison : Arnvald
Caractère : Explosif
Célébrité : Katherine Langford

Infos supp.
Richesses : 470


Daughterhood can be complicated feat PNJ Olyna Verdragon by Astryd Arnvald Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Daughterhood can be complicated feat PNJ Olyna Verdragon by Astryd Arnvald   Daughterhood can be complicated feat PNJ Olyna Verdragon by Astryd Arnvald EmptyLun 3 Oct - 15:48



« MOTHERHOOD CAN BE COMPLICATED, DAUGHTERHOOD CAN BE MORE »

@Astryd Arnvald


Point de pari ? Tu laisse apparaître une légère grimace à cette idée, encore davantage lorsqu’elle parle de donner tes possibles gains aux bonnes œuvres. Oui tu le sais, il faut être clément, tu l’es d’ailleurs la plupart du temps, mais tout de même , donner TOUT ton or à de pauvres gens …. D’accord ce n’est pas comme si tu avais gagné cet argent à la sueur de ton front, mais elle pourrait au moins avoir la bienveillance de t’en laisser une petite part non ?

“D’accord d’accord, si je vois passer quoi que ce soit j’y mettrais fin…Et bien sûr que non je n’ai pas participé à cette mascarade…”

Bien sûr que si, mais inutile de donner davantage de flèche pour te faire tirer dessus, tu sais déjà que tu vas être la cible de bien des remontrances, aussi subtiles soient-elles. Notre champ de bataille est notre couche ? Tu ne vois rien de bien réjouissant là-dedans , bien au contraire, l’idée même d’avoir des enfants ne t’enchante pas plus que ça. Tu as vu notre mère souffrir des années durant dans l’espoir d’avoir un fils et tu ne te vois pas du tout en faire de même. C’est d’ailleurs une des choses que tu apprécies le plus dans le vol de mon identité , le fait que j’étais connu pour être infertile depuis ce grave accident quelques années plus tôt. C’était une vérité que tout le royaume connaissait, j’étais la Verdragon au ventre mort , résultat en prenant ma vie tu as aussi gagné ce funeste surnom et ça ne te gêne absolument pas. Au contraire.

“Oui je sais Mère , je sais …”

Tu ne dis rien de plus, mais le ton que tu emploi et ce regard qui semble se lever au ciel laisse clairement entrevoir les vrais pensées qui accable ton esprit à l’idée d’être un simple objet de reproduction. Ça ne t’intéresse pas, juste le fait d’être mère est loin d’être le rêve de ta vie. Toutefois tu décides de ne rien dire de plus, inutile de se lancer dans une énième discussion houleuse sur la maternité, tu en as assez de ce genre de sujet …. Tu aurais d’ailleurs préféré qu’elle te parle d’autre chose que du sexe de ton futur cadet, sans doute avait-elle aisément remarqué cette colère qui t'habite lorsque le sujet est abordé . Notre mère tente de te rassurer , prenant ta main dans la sienne pour te rappeler que chaque Verdragon de notre lignée est importante, que chacune de nos sœurs, ainsi que toi-même, sont les dignes représentants de notre chère et noble maison. Tu lui souris , rassurante et presque sincère, mais tu penses au fond qu’elle a faux, même si elle ne s’en rend pas compte . La vérité , c’est qu’aux yeux du monde, chacune d’entre vous deviendra un second rôle si jamais cet enfant venait à être un garçon.

“Et vous ne perdrez pas notre amour non plus, vous avez raison, peu importe si c’est un garçon ou une fille, nous l’aimerons quoi qu’il arrive…. Je crois juste que je me suis habitué à n’avoir que des sœurs, mais un petit frère m’ira aussi au fond …”

Oui , peut-être. En tout cas, le fait qu’elle évoque notre père te fait quelque peu réagir . Tu n’aime pas qu’elle parle de lui depuis son accident et surtout depuis que tu l’empoisonne pour qu’il reste dans cet état de quasi-folie. La culpabilité te ronge , ça ne fait aucun doute, la peur aussi, car tu le sais, elle ne te le pardonnera pas si elle vient à découvrir ce que tu fais à son mari …. Elle te détestera même pour ton geste et tu n'as pas envie de la perdre. Même si vos idées divergent sur bien des points, c’est tout de même ta mère , celle qui t’a donné la vie, tu ne te vois pas continuer de marcher sur cette terre en sachant qu’elle te hait, ce serait trop dure.

Tu continues malgré tout de sourire, récupérant doucement ta main pour venir à nouveau tenir ta coupe. Elle l’admet enfin, ce n’est pas sans raison qu’elle t’a fait venir ici. Notre mère s’inquiète sans grande surprise, à cause de ses fugues que tu ne cesse de faire et rapidement , c’est vers moi que son esprit se glisse. Ma mort est récente en un sens, à peine moins de deux années se sont écoulées depuis ma disparition, cela étant, c’est une mère, elle ne peut sans doute pas oublier la disparition d’un de ses enfants. Toi tu n’en parles jamais, tu déteste ça. Tu esquive toujours le sujet , tu fuis chaque fois qu’on aborde l’attaque dont j’ai été victime . Tu ne veux pas avoir à expliquer ce qui c’est passé, tu ne veux pas non plus y penser , l’infamie qui te détruit de l’intérieur est bien assez cruelle pour y ajouter la tristesse de voir notre mère souffrir. Tu te rends compte à cet instant , en la fixant alors qu’elle a le regard perdu dans le vide , que tu lui as pris deux des personnes qui compte le plus pour elle, une enfant et son mari . A cause de toi, l'un est mort et l’autre semble perdu entre deux mondes …. Et oui grande sœur, tu es responsable d’une partie de sa souffrance, es-tu fière de faire subir cela à ta propre mère ? Tu détournes le regard, buvant une nouvelle gorgée de ta boisson, le cœur serré, l’âme déchirée par les mots de notre génitrice.

“Ne vous inquiétez pas, je ne risque rien …. mais je ne le ferai plus.” Tu mens. “ Et je sais que Pince-Isle à connu des heures sombres, j’en ai entendu parler … Westeros est à feu et à sang et ça ne semble pas aller en s’améliorant … J'aimerais faire plus pour l'Empire ... ” Te battre par exemple .

Tu te lève et te dirige vers la cruche d’eau pour te servir à nouveau, dos à elle, réfléchissant l’espace d’un instant. Tu te sens coupable, tellement coupable. Il faut trouver quelque chose qui puisse lui remonter le morale, la faire sourire, lui faire oublier les horreurs qu’elle a dû vivre et dont tu es en partie totalement responsable …. Trouve quelque chose …. Sacrifie une partie de toi s' il le faut.

“Yn tolvie mirre iksos daor sīr zōbrie muñnykeā*...“ Tu te retournes , souriante , le verre à la main. “Il se pourrait que les dieux nous fassent l’honneur d’une sorte de... miracle ….” Tu t'assois et prends sa main, c’est à toi de prouver ton amour cette fois . “Vous savez que je n’ai plus saigné depuis l’accident…. “ En fait tu le caches depuis que tu as pris ma place, ce qui est tout un cérémonial compliqué à chaque fois . “ A cause de cela, nos Mestres étaient certains que je ne pourrais jamais enfanter …. Hé bien ça semble changer, je ne voulais pas vous faire de fausse joie mais je recommence à perdre du sang depuis quelques mois … Le Mestre que j’ai vu est certain que …. je suis à nouveau fertile …. “ Une nouvelle qui risque malheureusement de changer beaucoup de choses à ton quotidien , mais au moins, ce déshonneur qui accable ton âme s'allège quelque peu à cet instant.




* ; Mais tout n'est pas si sombre mère ...


    something wrong with us
    “Imagination, of course, can open any door - turn the key and let terror walk right in.”

Daenys Verdragon
Messages : 129
Membre du mois : 34
Maison : Maison Verdragon
Caractère : Vindicative ;; Curieuse;; Amusante - Impatiente - Intelligente - ?Dérangée ? - Bienveillante - Immature - Maladroite
Célébrité : MIlly Alcock

Infos supp.
Richesses : 146


Daughterhood can be complicated feat PNJ Olyna Verdragon by Astryd Arnvald Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t8690-curiouser-curiouser-daenys-verdragon-en-cours#265331 https://bloody-crown.forumactif.org/t8725-les-petits-rp-de-daenys-libre#266350 https://bloody-crown.forumactif.org/t8724-daenys-verdragon-pretty-useless#266346
MessageSujet: Re: Daughterhood can be complicated feat PNJ Olyna Verdragon by Astryd Arnvald   Daughterhood can be complicated feat PNJ Olyna Verdragon by Astryd Arnvald EmptyMar 4 Oct - 19:53



Olyna Verdragon
La mère de Daenys est proche de ses enfants, mais extrêmement stricte sur l'étiquette. Actuellement, la pauvre femme est épuisée et stressée, enceinte de son neuvième enfant. Elle craint que ce soit, encore, une fille ! Malgré tout, elle n'en oublie pas ses devoirs maternels vis-à-vis de ses autres filles et déjà, elle est prête à recevoir Daenys pour une raison qu'elle est la seule à connaître - encore une bêtise, ou une étonnante nouvelle ?



« Iksā Nuha Riña se Iistia Sagon Nuha Hoskagon* »



@Astryd Arnvald




Une robe Tache de sang , la petite  Maegelle Dans les bras , c’était comme ça que j’vais du me manifester auprès de nos hommes trop occupés ) parier sur nos deux vies.  Roelys le savait, cela me gênait , il n’était pas rare de le voir faire les remontrances à ses hommes.  Ce nouvel enfant naitra donc sans la moindre anicroche. Il le fallait, nous en avions déjà perdu une…. Daena persistait encore dans  nos souvenirs et surtout au travers Daenys.  La réponse de ma fille sur un ton qui me plaisait guère me fit  froncer les sourcils.  

- Sais-tu au moins ce que ça fait ? D’être allongée là ? A la merci de regard de dizaine de personnes, de te demander si au fond…Tu seras assez forte pour voir ton dernier né grandir ?  Ce n’est pas un jeu , c’est un devoir, risqué et aussi dangereux qu’une charge d’un millier d’hommes c’est une question de vie ou de mort Daenys !  

La jeunesse , un manque de sagesse dû à son jeune âge ,je ne pouvais guère la blâmer pour cela. Moi même à son âge , même si j’étais déjà mariée , je pouvais me montrer puérile , la force de l’âge permettait d’acquérir une certaine immaturité. Ma fille allait finir par rentrer dans le droit chemin , j’en étais sûr. L’éducation et l’instruction s’acquérait continuellement. Mon regard attendrissant analysant Daenys je lui souriais , lui prenant la main avec une réelle attention. La mort d’un être cher faisait rapidement prendre conscience des choses importantes à notre vie.  L’infertilité de ma fille était quelque chose que je ne pouvais concevoir, les Celtigar avaient cette vertu , les Verdragon aussi. Comment pouvait-on concevoir que ma fille en était dénuée. Avais-je courroucé les Sept ?  Une question qui restait pour le moment sans réponse , notre septon  attitrés qui servait aussi de conseiller spirituel à la famille  n’en avait pas l’impression.  Le ton de Daenys ne me trompait guère.

- Il faut que tu me fasses confiance à ce sujet-là…Vous n’êtes pas de simples outils pour négocier une alliance. Baelor Verdragon est l’intendant de Peyredragon, Peyrdragon est lié de prés à l’empire à un point que tu n’imagines même pas. C’est précisément pour cela qu’il faut songer à la politique matrimoniale, consolider nos intérêts au nom de Peyrdragon.

Ce n’était mon objectif, parsemé ma famille en quêtes d’hommes , la stratégie était bien plus complexe.  L’avenir de Peyrdragon   étaient représentés par nos enfants ainsi que la jeune reine dont Orys assurait la régence. Chaque noble de Peyrdragon devait assurer l’avenir du royaume.   Je m’étais un moment à choisir , je n’étais pas du genre à marier mes filles au premier homme venu à la grosse armée , loin de là.  Prétendant sélectionner des hommes vertueux, ce simple choix réduisant de beaucoup en mon sens les prétendants potentiels. Daenys , même si parfois elle se comportait comme  une simple gamine , méritait ce qui y avait de mieux , la meilleure chose une je pouvais lui offrir était un homme  idéal , à l’écoute, chevaleresque…La chose rare.
 
- La famille Daenys , est constitué d’individu. Laisse un individu seul et il n’ira pas loin. En revanche   un groupe, uni  soudé serait capable de traverser Essos et ses dangers sans sourciller. La famille c’est cela …un groupe. Ce qui le fortifie c’est l’amour que chacun porte  a ses membres. Vous êtes mes joyaux et ceux  de ton père…Qu’importe  ce qui se passe , qu’importe l’avenir.  Je ne veux pas que ce gosse soit à l’origine d’une ère funeste pour notre famille !    

La guerre qui plongeait Westoros dans le chaos causait bien de maux , qu’lle joie nos restetrait-il si des tensions  envenimaient aussi la famille. Quelle drôle de monde dans lequel nous vivions tout de même. La paix me semblait compromise , presque inatteignable , pour les vices des uns, l’avarice ou l’orgueil des autres.  Je savais qu’avec Daenys je ne devais imposer ma vison cela  la brusquerait davantage. Le dialogue était un art que je menais à la perfection. Portant ma coupe de vin à mes lèvres je pris soin de l’écouter sans la coupée , lui souriant comme pour montrer qu’elle avait toute mon attention.

Daena, l’éternelle jeune fille de la maison , celle qui n’avait guère quitté son regard juvénile , regard figé à jamais. Sa perte avait attristé non seulement ses sœurs  , amis aussi l’ensemble de la maisonnée. Je fus étonnement surprise de voir que même nos gardes avait pendant quelques  jours revêtu une fleur séchée sur leur armure en son honneur.

La statue à son effigie chez nous était l’œuvre d’un sculpteur reconnu de Lys, Les Verdragon des deux branches avaient payé une fortune le maitre d’œuvre. Daena à l’effigie d’une des Sept, c’était ce que j’avais proposé.  Daenys m’affirma qu’elle ne comptait plus le faire , je pouffais de rire. Me prend-elle pour une idiote. Je laissais toutefois finir. Une idée me vint en tête. Je n’avais rien contre sa quête et sa volonté d’une liberté plus grande , moi-même jeune j’avais foulé les rues de Lys lors de notre séjour avec mon père et ma  mère, seule accompagné de trois gardes de renoms ,  chevaliers qui constituaient encore aujourd‘hui des membres de notre propre garde, âgés certes mais  toujours aussi adroit.  Une idée me vint alors en tête. J’appelais donc, devant Daenys  Tessa, une de nos servantes.

- Faire plus l’empire ? dans quel sens …Tu n’es ni chevaleresse …ni dragonnier ma fille.  Laisse à Baelor l’aspect militaire de la maison… Je ne veux pas te voir périr pour le compte d’un conflit  irrésolvable.  Nous les femmes de notre rang …avons bien d’autre moyen que d combattre , la diplomatie…J’ai espoir de faire de toi …une diplomate un jour….Saches que cette fonction est hautement prestigieuse.    

La suivant du regard tandis qu’elle quittait son siège , la porte s’ouvrit sur Tessa elle n’avait pas pris la peine de s’annoncer, elle y était exemptée de toute maniére , a part quelques-unes de mes servantes , mes filles , mon mari et quelques rares officiers et chevalier…Il fallait s’annoncer avant de pénétrer dans mes appartements.

- Ah Tessa !!! Faits venir Ser Ledford, Lobart, Cylian  et Staunton

Elle acquieca puis déserta les lieux . Si Daenys voulait un peu de liberté , très bien mais elle devra choisir  un  chevalier  parmi ces quatre-là qui la  suivra ou elle veut. C’était ma condition, en plus de Sert Lobart. L’un des hommes qui m’avaient escorté à Lys.  Ainsi son escorte amoindrie  mais dotée toutefois de fines lames n’étoufferaient pas ma fille. C’est alors qu’elle se mit à me parler  dans notre langue , ce que j’aimais quand elle pouvait faire ça , sa pratique semblait parfaite.

-  iksā iā verdragon se Avy jorrāelan. iksā ñuha hoskagon. ȳdra daor nārhēdegon ziry

Curieuse de voir là ou elle voulait en venir je me redressais bien décidé à comprendre. Un miracle ? Les Septs m’accordaient-ils leur faveur. Prenant la main de ma fille  je souriais.

- Oui ce souci et quelque peu….embarrassant....

Une réalité des plus douloureuses , je m’efforçais de l’oublier mais il était pas rare que mon entourage me rappelait ce qui frappait Daenys.  La nouvelle me fit froncer les sourcils. Comment était-ce possible ? Par quel moyen ?

- Ce que tu m’annonces là est une nouvelle tout à fait formidable…Nous la fêterons dignement lorsque mon état me le permettra davantage !

Le genre de nouvelle qui pouvaient plonger la famille dans un état de liesse certains.  Le seul regret , c’était de voir mon mari amoindri…Mais peut être que la nouvelle lui redonnerait du Baume au coeur.

Dans un fracas d’armure , les chevaliers que j’avais fait quémander pénétrèrent dans aa pièce , certains semblaient en tenu d’entrainement l’épée qu’ils tenaient en témoignait.

- Mes excuses Sers d’avoir perturbé votre session mais une affaire importante m’a poussé à vous convoquer.  

Le plus jeune chevalier , un brun aux cheveux mi long s’avança et vérifia si tout était optimal pour mon confort.

- Il n’y a pas de  mal Lady Olyna…  

Souriante, je portais de nouveau mon attention sur ma fille.

- Je mettrais ma vie  et celle de toute ma famille   entre les mains de ces hommes sans hésiter   ma chère Daenys. Que tu veuilles te balader , c’est d’accord mais …Je te propose un accord. Ce sera avec Ser Lobart et un autre chevalier que tu auras choisi. Ces deux hommes te suivront et te protégeront. C’est ma condition, si tu as un manquement a cette règle…J’annule tout ça…Et je ne veux pas avoir à faire ça.  
 







Astryd Arnvald
Messages : 208
Membre du mois : 4
Maison : Arnvald
Caractère : Explosif
Célébrité : Katherine Langford

Infos supp.
Richesses : 470


Daughterhood can be complicated feat PNJ Olyna Verdragon by Astryd Arnvald Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Daughterhood can be complicated feat PNJ Olyna Verdragon by Astryd Arnvald   Daughterhood can be complicated feat PNJ Olyna Verdragon by Astryd Arnvald Empty


Contenu sponsorisé


Daughterhood can be complicated feat PNJ Olyna Verdragon by Astryd Arnvald Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
Daughterhood can be complicated feat PNJ Olyna Verdragon by Astryd Arnvald
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Crow and The Scythe (feat Astryd)
» Le bleu de la mer est sans limite (pv Soren Arnvald)
» Les Tribulations de Lady Astryd
» Astryd... Echo of Destiny ( TW violence et sujet sensible)
» Vaella Verdragon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Sud de Westeros :: Royaume de Peyredragon :: L'île de Peyredragon-
Sauter vers: