Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -20%
PNY – Disque SSD Interne – CS900 – ...
Voir le deal
29.99 €

 

 Frère et sœur, deux âmes qui se touchent sans se confondre ❧ Lyman

Aller en bas 
MessageSujet: Frère et sœur, deux âmes qui se touchent sans se confondre ❧ Lyman   Frère et sœur, deux âmes qui se touchent sans se confondre ❧ Lyman EmptyJeu 1 Sep 2022 - 17:21

Le grand ouvrage posé devant elle n’était pas des plus palpitants, et il possédait même quelques notes soporifiques. En soi, il s’agissait d’un mélange de livres de compte, de traités d’économie et de sagas familiales. Rien qui ne soit donc transcendant ni même qui puisse être lu avec fluidité et compréhension immédiate. Pourtant, Megara était loin d’avoir la tête vide, et elle ne venait pas non plus de tout juste prendre ses fonctions à la tête de la Banque Lannister et n’avait pas non plus été jetée dans le grand bain sans aucune connaissance préalable. Mais en étant enceinte, les choses se complexifiaient de toute façon un peu plus pour elle. A dire vrai, elle se savait bien moins gironde que lors de sa précédente grossesse, celle-là même qui avait donnée naissance aux jumeaux Cadwyn et Tybalt, mais ce n’était en rien plus simple ni plus vivable, bien au contraire. Elle était bien plus fatiguée, prise de nausées et de vertiges, avec moins d’appétit et des douleurs de dos bien plus prononcées. Sans parler du fait qu’elle ne pouvait qu’être terriblement anxieuse quant au devenir de son époux, parti combattre au nom de l’Ouest. Se posant une main sur la joue, elle se désola de devoir relire la même page pour la 3e fois au moins, sans réussir à resituer le patronyme qui revenait de façon récurrente. Il s’agissait visiblement là d’une famille noble de l’Ouest aujourd’hui disparue, et qui ne lui disait rien du tout. Aucune information supplémentaire n’était fournie : elle avait besoin de plus de renseignements, et elle ne les obtiendrait que dans un autre volume. De quoi la pousser à refermer l’ouvrage et à laisser l’un des bibliothécaires-archiviste se charger de le ranger, avant qu’elle ne se dirige vers l’un des rayonnages, à la recherche d’un livre précis, relatif à une guerre passée et contemporaine de la période à laquelle aurait justement vécu la dite Maison Noble qui la laissait bien pensive.

Comme dans de nombreux autres domaines, Megara savait ce qu’elle voulait et où elle allait, et personne ici n’en viendrait à craindre qu’elle abime ou désorganise quoi que ce soit. Techniquement, tout ce que renfermait la Grande Bibliothèque royale appartenait à la Couronne, alors, en tant que Princesse, elle en avait un accès libre et un usage des plus simplifiés. Autrefois, elle venait ici en quête de chansons de geste et de romans d’amour courtois, quand cela ne concernait pas l’art ou encore la botanique. Aujourd’hui, les choses avaient toutefois changé, à mesure qu’elle avait été chargée de certaines responsabilités officielles, et particulièrement depuis qu’elle était Gouverneur de la Banque Lannister, nommée sur ordre de son frère pour lui y succéder suite à son accession au trône. Elle était donc ici en terrain conquis et connu, et nul ne pouvait ignorer qui elle était ni même le passif qu’elle avait avec les lieux, de sorte à ne créer aucune panique chez qui que ce soit. Pourtant, elle se savait surveillée, plus dans l’optique d’être prêt à la servir au moindre instant que pour l’épier, bien qu’elle se disait aussi que cela pouvait avoir un rapport avec sa démarche quelque peu transformée par sa grossesse. Son centre d’équilibre et de gravité était tout perturbé, et son ventre arrondi, sans lui ôter toute grâce ou élégance, transformait tout de même sa silhouette. Elle ne pouvait pas ignorer cela, pas quand elle rêva, un instant, d’être bien à l’aise dans ses appartements, avec ses fils, plutôt qu’ici, à travailler. Mais elle se refusait à délaisser ses devoirs.

La jeune femme avait besoin de présenter à Lyman ainsi qu’au Conseil un résumé suffisamment complet sur la façon dont les précédentes guerres auxquelles l’Ouest avait pris part avaient été financées par la Couronne ainsi que par le relais local des différentes Maisons Nobles. Cependant, les choses se compliquaient quelque peu : là où elle savait que l’ouvrage qu’elle recherchait devait se trouver, il n’y avait rien. Ou plutôt les deux livres latéraux étaient-ils appuyés l’un contre l’autre dans une légère bascule, signe qu’ils comblaient une place normalement occupée mais présentement laissée vacante. Cela sembla alerter l’un des bibliothécaires-archivistes, qui s’approcha d’elle. ❧ Princesse, je … Mille excuses, mais sa Majesté royale votre frère consulte déjà cet ouvrage ... ❧ L’homme, plutôt jeune, sans doute dans la vingtaine, s’empourpra quelque peu, visiblement navré de savoir qu’on ne pouvait satisfaire à sa princière volonté. Mais ce ne fut pas ce qu’elle retint des paroles qui lui furent adressées. ❧ Le Roi est ici ? ❧ Elle n’avait plus rien d’une enfant, Megara, quoi que sa jeunesse se lisait encore sur ses traits, malgré le léger masque de fatigue dû à sa situation, mais, comme lorsqu’elle jouait encore à la poupée, son intérêt se piqua bien plus sur la potentielle proximité de son frère, dans les parages, plutôt que sur le vrai fond du sujet. ❧ Hmm, oui, si vous voulez bien me suivre … ❧ D’un geste, l’homme l’enjoignit à se diriger vers une autre des alcôves réservées à la consultation et à la lecture, mais elle se passa de ses services, non sans le remercier d’un petit geste de tête adoubé d’un sourire, dès que son regard se posa effectivement sur la silhouette caractéristique de son royal frère. Une silhouette et une crinière dorée qu’elle reconnaitrait entre toutes. ❧ Lyman ? ❧ Elle s’apprêta à lui demander ce qu’il faisait ici, avant de quelque peu se mordre la langue pour s’en empêcher : il était le Roi, et faisait donc bien ce qu’il voulait sans avoir de comptes à rendre à personne, et puis, la réponse tombait tout de même sous le sens, puisqu’on ne venait pas en ces lieux pour jouer du luth, par exemple.

Spoiler:


Hear Us Row
It’s the family name that lives on. It’s all that lives on.
Not your honor, not your personal glory, but family.

Megara Lannister
Messages : 5439
Membre du mois : 134
Maison : Lannister
Caractère : Ambitieuse ♦ Naïve ♦ Attentive et vive d'esprit ♦ Nymphomane ♦ Curieuse ♦ Secrète ♦ Loyale ♦ Méfiante ♦ Généreuse
Célébrité : Tamsin Egerton

Infos supp.
Richesses : 1445


Frère et sœur, deux âmes qui se touchent sans se confondre ❧ Lyman Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Frère et sœur, deux âmes qui se touchent sans se confondre ❧ Lyman   Frère et sœur, deux âmes qui se touchent sans se confondre ❧ Lyman EmptyJeu 8 Sep 2022 - 21:37

La guerre accaparait de plus en plus Lyman Lannister. Ce dernier se demanda s’il n’aurait pas mieux fait de suivre les conseils avisés de sa mère plutôt que de se jeter tête baissée dans cette folie. Il passait ses journées à écouter ses généraux, rencontrer des nobles, échanger avec Jordane, observer les cartes, regarder les rapports qu’on lui apportait sur l’état des dépenses et des rentrées d’argent du royaume, quand il n’était pas lors de longues séances au Conseil de l’Ouest. Cela faisait bien longtemps que le pauvre Lyman n’avait pas tenu un luth en main ni essayé de composer une symphonie. Tout juste trouvait-il le temps de lire ! Car s’il y avait bien quelque chose sur laquelle il ne transigeait pas, c’était bien sa femme et son fils : peu importait ce qu’il pouvait se passer, le jeune Lyman avait jusqu’à présent toujours trouvé un peu de temps pour s’occuper d’eux et passer des moments ou, il retirait sa couronne pour prendre son rôle d’époux et de père.

Voir Martyn grandir un peu plus chaque jour était important pour Lyman qui tenait personnellement à assister à sa croissance. A chaque fois il s’interrogeait en le regardant : quel type d’homme serait-il plus tard ? Ça il l’ignorait et pour l’heure il ne parvenait pas à distinguer chez lui quelques signes susceptibles de lui mettre la puce à l’oreille pour répondre à cette question. En revanche, Lyman s’inquiétait davantage de savoir s’il ferait un bon père pour son enfant, sans doute que lorsque la paix sera revenue, les choses iront dans le bon sens. Et c’était à cet espoir que le Roi de l’Ouest se raccrochait.

Parfois il prenait le temps de réfléchir à la situation et de passer en revue les choix effectués jusqu’à présent, notamment concernant l’alliance avec le Bief et les Îles de Fer. Si c’était à refaire sans doute aurait-il attendu un peu plus avant de prendre sa décision, l’arrivée des Valtigar était un facteur à prendre en compte dans la stratégie sur le front Dornien de la guerre, de surcroit une meilleure préparation n’était pas de refus, cela lui aurait permis de s’imposer un peu plus dans le traité.

Ayant pu écourter un rendez-vous puis en ayant vu un être annulé à la dernière minute, Lyman avait finalement choisi d’investir ce temps dans la lecture. Aussi il s’avança d’un pas vif et rapide, ses gardes un peu surpris du changement de cadence de leur pas de leur souverain, arpentant couloirs, escaliers et allées diverses et variées rapidement pour rejoindre la bibliothèque. Intérieurement, sans doute que Lyman croyait –de manière enfantine et à tort- qu’on ne viendrait pas le déranger ici. Après tout il avait déjà eu l’habitude de s’y réfugier parfois lorsqu’il était enfant. Il se dégageait de ces lieux une atmosphère de calme et de sérénité qui apaisaient le jeune lion. On l’avait déjà retrouvé ici entre deux étagères, assis à même le sol, dévorer plusieurs livres sans avoir eu conscience que les gardes le cherchaient, ou qu’il faisait nuit et avait déjà manqué deux repas lorsqu’il était prince. Un jour ce fut même Jordane Lannister en personne qui avait du fouiller chacune des allées de la bibliothèque pour le trouver dans un recoin et l’emmener à table.

Lyman savait quel livre il allait aborder aujourd’hui, « Le Financement du Conflit » rédigé par un noble ayant servi les Lannister pendant de longues années. Certes il avait quitté la Banque Lannister depuis quelques temps, cependant c’était plus pour chercher des idées dans ce qui avait été fait et avait fonctionné –profiter du retour d’expérience des autres était toujours quelque chose à prendre aux yeux du jeune lion. Après deux heures passées à dévorer chaque page de ce livre, il fut soudainement tiré de ses pensées par une voix qu’il reconnaissait bien vu qu’il avait grandi avec. Il se redressa de sa lecture, cligna des yeux et tourna la tête vers sa jeune sœur. Son visage s’illumina légèrement et il parut d’abord un peu surpris.

- Mégara ?

Lyman s’éclaircit un peu la gorge et reprit la parole avec un sourire, désignant un siège en face de lui de sa main gauche tandis qu’il referma le livre –non sans avoir mémorisé le numéro de page au préalable. Sa voix était chaleureuse bien que trahissant son état de fatigue.

- Je t’en prie Mégara, approche donc. Viens t’asseoir.

Le jeune lion saisit un verre d’eau et but une gorgée tout en ne quittant pas sa sœur du regard. Cela faisait longtemps que la sœur et son aîné n’avaient pas eu de moment à eux pour converser. Aussi Lyman comptait bien sauter sur l’occasion pour rattraper le temps perdu.

- Tu me recherchais ? On me fait demander ?


___________________

Spoiler:


Loyalty is more valueable than Gold

Lyman Lannister
Roi du Roc
Messages : 122
Membre du mois : 78
Maison : Lannister
Caractère : Volontaire
Célébrité : Toby Regbo

Infos supp.
Richesses : 0

Roi du Roc

Frère et sœur, deux âmes qui se touchent sans se confondre ❧ Lyman Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
MessageSujet: Re: Frère et sœur, deux âmes qui se touchent sans se confondre ❧ Lyman   Frère et sœur, deux âmes qui se touchent sans se confondre ❧ Lyman EmptyMar 20 Sep 2022 - 19:58

Megara avait toujours été une personne tout autant impliquée qu'appliquée. Il était évident que, durant toutes ses années d'enfance, son caractère avait moins détonné et semblé moins flamboyant au milieu de ceux de son frère aîné et de sa sœur cadette. Sans avoir sans cesse été dévaluée et considérée comme peu intéressante, il n'en demeurait pas moins que nombreux avaient été ceux qui s'étaient bornés à ne voir et penser d'elle que ce qu'ils en percevaient, sans chercher à aller plus loin. Cela l'avait exclu des questions trop intrusives et des propos blessants ou se voulant mielleux pour aller dans son sens et obtenir quelque chose d'elle. Mais en parallèle, elle avait parfois dû ronger son frein et patienter, lors des festivités et autres rassemblements conséquents durant lesquels on parlait peu souvent en sa présence de sujets passionnants et intéressants, la cantonnant aux mièvreries et banalités habituelles. Lyman, lui, n'avait sans doute jamais eu à se faire bassiner les oreilles de telles choses, bien que les siennes avaient pu être abreuvées d'autres vacuités, dans d'autres domaines.

La jeune femme savait que les siens la connaissaient et que, eux, ils ne se privaient pas d'aller plus loin que la simple grâce de ses traits et le charme de ses sourires et de sa beauté. Toutefois, elle avait souvent cherché à s'intéresser le plus possible à ce qu'ils faisaient, à ce qu'étaient leurs centres d'intérêt. Histoire de pouvoir participer à leur conversation, mais aussi de pouvoir les surprendre de connaissances partagées ou d'informations qu'ils ignoraient. D'un autre côté, il avait aussi s'agit d'une certaine nécessité vitale, pour elle qui, pendant longtemps, en tant qu'aînée des Princesses royales, avait été destinée à un mariage à l'étranger, au sein d'une Cour non moins royale. Et il aurait été hors de question qu'il soit dit de la fille de Loren Lannister, mais surtout de celle de Jordane, qu'elle n'était qu'une jolie demoiselle bien charmante et bien séduisante, mais avec une tête désespérément vide et un manque de profondeur abyssal. Alors elle avait su mettre les bouchés doubles, et bien qu'aujourd'hui mariée et demeurée à la Cour du Roc, elle n'avait pas trop voulu ralentir la cadence. La mort prématurée de son père avait sacré Lyman bien plus tôt que prévu, la précipitant, elle, sur ordre de son frère, à la tête de la Banque Lannister. Une tâche dont elle escomptait bien s'enquérir au mieux, là où elle tenait également à pouvoir être un appui de choix pour son aîné. D'une certaine façon, c'était aussi une façon de continuer d'exister, sous l'égide d'une mère qui, sans réellement le vouloir, pouvait facilement vous éclipser de par son emprise et son aura. Une façon, aussi, de marcher tout autant dans les pas de Jordane Crakehall que dans ceux de Katryn Marpheux et d'Arcissa Farman. C'était que Megara descendait tout de même de femmes de poigne et à l'intellect reconnu !

Voir son aîné en ces lieux n'était guère surprenant, compte tenu de l'homme qu'il était, de l'éducation qu'il avait reçu et de la charge qui pesait désormais sur ses jeunes épaules. Il ne s'agissait donc pas de leur première rencontre en ces lieux, loin de là, mais il fallait bien avouer que cela ne leur était sans doute plus arrivé depuis quelques temps déjà. Ils avaient des responsabilités respectives qui faisaient qu'ils n'avaient plus ni l'âge ni le temps de simplement venir se détendre ici sans tourner le dos à des impératifs plus urgents. Et Megara était bien placée pour savoir qu'en tant que jeune parent, il est toujours appréciable de profiter de ses instants de répit dans ses obligations officielles pour passer du temps avec ses enfants plutôt qu'à rêvasser le nez dans un livre. Mais si la jeune femme n'était rien son neveu Martyn, elle espérait tout de même que Lyman la préfère à son ouvrage. Cela semblait bel et bien être le cas, car le voilà qu'il refermait le livre et l'incitait à s'installer face à lui. ❧ Merci beaucoup Lyman. ❧ Par réflexe, et bien qu'acceptant l'invitation de son frère, Megara posa une main sur le haut de son ventre, comme pour trouver un certain équilibre et trouver la meilleure des positions en s'asseyant. Les coussins moelleux et épais de ses appartements allaient sûrement lui manquer, mais il avait fort à parier que le simple fait d'être en présence de son frère lui permettrait d'avoir l'esprit focalisé sur autre chose que son dos douloureux. ❧ Non, je ne crois pas. En tout cas, je n'ai pas entendu qu'on te faisait chercher. ❧ Replaçant l'une de ses longues boucles de cheveux blonds derrière l'une de ses oreilles, elle songea au fait qu'il devait être bien pesant pour Lyman de savoir qu'à tout instant du jour ou de la nuit, on pouvait avoir besoin de lui, de sorte à ce qu'aucun instant de répit ne lui était jamais assuré.

Songer ainsi à tout ceci la poussait à continuer de se dépasser, pour qu'il puisse compte sur elle. Après un instant de pause, elle reprit. ❧ Je faisais des recherches. Je comptais pouvoir présenter au Conseil un apport quelque peu consistant concernant les anciennes mesures économiques prises en temps de guerre et leurs retombés pécuniaires. ❧ Croisant le regard de son frère, elle se sentit soudainement prise de la nécessité de se justifier tout en se dédouanant quelque peu. ❧ Je sais ce que tu vas dire, que tout ceci n'a rien de prioritaire, et que j'ai promis à Gareth de me ménager, compte tenu de ma grossesse, mais ... Je veux me sentir utile. ❧ Elle se mit quelque peu à rougir, comme projetée des années en arrière, lorsqu'elle se sentait en besoin de convaincre Lyman qu'elle ne faisait pas juste semblant de s'intéresser aux affaires du royaume pour rendre leur père fier et heureux, bien que, dans le fond, cela avait sans doute toujours plus tenu à un certain manque de confiance en elle dans ce domaine plutôt qu'à un réel manque de considération et d'estime de la part de son aîné. Observant un instant ailleurs, elle fixa de nouveau le royal profil de son frère. ❧ Je sais qu'il serait plus confortable de demander à ce qu'on amène les ouvrages dont j'ai besoin dans mes appartements, mais je suppose que je n'ai point besoin de t'expliquer combien il est dur de travailler avec un enfant en bas-âge non loin. Et à plus forte raison avec deux ! ❧ Elle lui offrit un sourire, chaleureux et sincère, et un regard pétillant d'une affection sororale indéniable ainsi que d'une certaine connivence sur un sujet qui ne pouvait que lui parler, à lui aussi. ❧ De toute façon, je n'arrive jamais à bien travailler avec les jumeaux. J'ai la sensation de parasiter les précieux instants que je passe avec eux avec des préoccupations qui les dépassent totalement ! Ils préfèrent de loin me grimper dessus plutôt que de jouer patiemment à mes pieds ... Tel père tels fils, tu me diras ! Je vous envie, quelque peu, Jeyne et toi, et vos deux paires de bras pour un seul enfant. ❧ Nulle malice derrière ces mots, et nul reproche non plus, là où, de toute façon, elle n'échangerait ses jumeaux contre Martyn pour rien au monde.


Hear Us Row
It’s the family name that lives on. It’s all that lives on.
Not your honor, not your personal glory, but family.

Megara Lannister
Messages : 5439
Membre du mois : 134
Maison : Lannister
Caractère : Ambitieuse ♦ Naïve ♦ Attentive et vive d'esprit ♦ Nymphomane ♦ Curieuse ♦ Secrète ♦ Loyale ♦ Méfiante ♦ Généreuse
Célébrité : Tamsin Egerton

Infos supp.
Richesses : 1445


Frère et sœur, deux âmes qui se touchent sans se confondre ❧ Lyman Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Frère et sœur, deux âmes qui se touchent sans se confondre ❧ Lyman   Frère et sœur, deux âmes qui se touchent sans se confondre ❧ Lyman EmptyHier à 22:27

Observant sa sœur enceinte avec attention pour essayer de jauger de son état de santé, Lyman conserva le silence en la voyant mettre sa main sur son ventre. Il eut toutefois un léger sourire en se disant que Martyn son propre fils aurait bientôt un cousin ou une cousine supplémentaire aux côtés desquels grandir. Cette pensée le revigora quelques peu tandis que Megara lui répondit.

- Oh très bien, c’est juste que dès qu’on vient me voir, c’est souvent parce qu’on a besoin de moi ici ou là.

Fit-il simplement et un peu soulagé de ne pas être dérangé pour un motif politique ou militaire à observer, analyser et suivre. Et alors qu’il allait lancer la conversation sur un sujet plus léger, Megara prit les devants en révélant qu’elle était sur des recherches économiques en temps de guerre. Rien de bien étonnant en soit compte tenu de la position qu’occupait sa bien chère sœur présentement, mais Lyman avait la sensation d’avoir été devancé sur ses questions tant ce qu’elle venait de dire était peu ou prou ce qu’il allait demander. Il s’apprêta alors à prévenir sa sœur de se ménager un peu compte tenu de sa grossesse mais ce fut littéralement elle qui prit les devant en sortant exactement ce qu’il allait dire. Le jeune roi avait gardé la bouche à moitié ouverte, le doigt tendu vers le haut pendant une seconde avant de s’interroger si sa sœur était capable de lire ses pensées. En conséquence, il se ravisa de s’exprimer puisqu’elle avait déjà précisé sa présence ici. La situation l’amusa quelques peu.

- Je vois que tu es capable de lire en mon esprit, c’est exactement ce que j’allais te dire.

Lyman l’observa rougir un peu et la laissa continuer de s’exprimer. Il répondit avec un sourire.

- Je suis de ton avis, je préfère dans la mesure du possible, garder une ligne claire entre moments familiaux et moments royaux si je puis dire. Ce n’est pas chose évidente à suivre quand on est régulièrement interpellé sur les affaires royales et militaires, mais pour l’heure ça me permet de m’occuper de Martyn et le voir grandir. Et il est vrai que sans Jeyne ce ne serait pas évident de ne pas le voir aussi souvent que je le voudrais.

Même s’il n’y avait aucun reproche dans les mots de Megara, Lyman se sentait un peu coupable intérieurement d’avoir séparé Gareth et sa sœur, laissant à cette dernière le soin de devoir cumuler également plusieurs tâches sans avoir d’autre appui que des serviteurs. Le jeune roi n’en dit rien, mais son sourire devint un peu plus terne après avoir rompu le regard avec sa sœur, l’air de dire qu’il était désolé pour elle, sans pour autant le verbaliser, trop honteux qu’il était pour cela.

Il en venait à regretter sa décision d’avoir initié le conflit, même si l’accord initialement passé avec les Iles de Fer et le Bief avaient précipité cette décision. En même temps, la seule signature de cet accord aurait été considérée comme un acte de guerre par l’Empire qui n’aurait alors pas eu de cesse que de masser ses troupes contre eux. Prendre l’initiative de la guerre avait été le meilleur choix à faire pour espérer gagner celle-ci plutôt que d’attendre que ce maudit dragon ne vienne incendier Castral Roc. Du moins c’était ce que se répétait le jeune Lannister pour s’en convaincre. Désireux de chasser ces pensées noires de son esprit, Lyman se racla un peu la gorge, se rappelant du motif de la présence de sa sœur ici, puis il changea la conversation en montrant d’un geste de la tête le livre qu’il avait.

- Je pense que cet ouvrage peut t’intéresser : « Le Financement du Conflit ».

Dit-il en montrant le livre qu’il avait commencé à lire tout en s’emparant d’un verre d’eau qu’il porta à ses lèvres. Il prit la carafe et un verre vide qu’il commença à remplir d’eau avant de le proposer à Megara. Lyman reprit la parole d’une voix un peu plus légère que précédemment.

- Je l’ai commencé et je le trouve instructif même si j’aurai préféré l’étudier dans un contexte plus… tranquille dirons-nous.

Il n’avait jamais remis en cause les efforts de sa sœur de s’intéresser aux affaires du royaume, toutefois Lyman se demanda s’il ne ferait pas mieux de laisser cet ouvrage entre les mains de Megara. Autant lui laisser l’occasion de présenter quelque chose au Conseil et lui permettre de faire le même travail que Lyman comptait faire, ainsi il pourrait se focaliser sur d’autres affaires ou un autre livre plus orienté sur la stratégie militaire et l’art du siège. Le roi prit sa décision : impossible pour lui d’étudier ce livre en contexte de guerre, mieux valait passer son temps sur autre chose. Aussi il esquissa un sourire sur son visage s’exprima avec bienveillance en tendant le livre.

- Je pense qu’il te sera indispensable dans tes recherches. Tu peux l’emprunter.


Loyalty is more valueable than Gold

Lyman Lannister
Roi du Roc
Messages : 122
Membre du mois : 78
Maison : Lannister
Caractère : Volontaire
Célébrité : Toby Regbo

Infos supp.
Richesses : 0

Roi du Roc

Frère et sœur, deux âmes qui se touchent sans se confondre ❧ Lyman Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
MessageSujet: Re: Frère et sœur, deux âmes qui se touchent sans se confondre ❧ Lyman   Frère et sœur, deux âmes qui se touchent sans se confondre ❧ Lyman Empty


Contenu sponsorisé


Frère et sœur, deux âmes qui se touchent sans se confondre ❧ Lyman Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
Frère et sœur, deux âmes qui se touchent sans se confondre ❧ Lyman
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le ciel n'a pas deux soleils, le peuple n'a pas deux souverains [Tour V - Terminé]
» Deux Maisons, deux destins [Tour VIII - Terminé]
» [Flash-back] Nul ami tel qu'un frère; nul ennemi comme un frère... [Tour II - Terminé]
» Deux coeurs en hiver [Tour VII - Terminé]
» Deux hommes de l'ombre [Tour V - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Sud de Westeros :: Les Terres de l'Ouest :: Castral Roc-
Sauter vers: