Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Corsair Vengeance LPX 32GB (2 x 16GB) DDR4 3200MHz C16 ...
Voir le deal
99.90 €

 

 Healing is sometimes a matter of opportunity

Aller en bas 
MessageSujet: Healing is sometimes a matter of opportunity   Healing is sometimes a matter of opportunity EmptySam 20 Aoû - 1:23


Il était des jours où Vaella n’aspirait à rien d’autre qu’à se délasser dans la langueur de la cour impériale et à profiter de son statut ainsi que de ce que la capitale avait à lui offrir. Aujourd’hui était de ces jours. Elle s’était levée aux premières lueurs du jours, après une nuit suffisamment longue et reposante pour qu’elle n’ait pas eu à chercher des miettes de sommeil dans le creux de son oreiller. Fait rare s’il en était, puisque la dame de Peyredragon était plutôt une habituée des nuits écourtée, voire des nuits blanches. Des nuits passées à parcourir quelque manuscrit qu’elle n’aurait pas encore eu tout loisir d’étudier, arguerait-elle, et à cette pensée sa lippe s’étira d’un sourire charmant. D’aucuns auraient pu s’interroger sur ce sourire, éclosant telle une fleur au milieu de la fraîcheur matinale comme si l’on venait de lui souffler à l’oreille quelques galéjades entendues d’elle seule.

Mais ce matin-là, elle déjeunait sans compagnie. Vaella avait fait le choix de goûter à la solitude d’un déjeuner pris en extérieur ; Ainsi, de sa terrasse, elle surplombait la ville en contrebas et le soleil haut et timide du milieu de la matinée ne parvenait pas tout à fait à lui faire oublier les rafales sèches qui claquaient sur les hauteurs du castel. Elle réprima un frisson, songeant qu’elle aurait peut-être dû penser à emmener une pelisse avec elle. Pourtant, l’étoffe qu’elle portait était épaisse et de bonne facture. Le tissu, d’un pourpre soutenu, était doublé non pas une, mais deux fois, et brodé élégamment aux manches longues et au col haut qui enserrait sa gorge. Une torque d’or pâle, épaisse et finement ciselée, venait apporter une touche de lumière à un ensemble sinon bien trop austère.

C’était l’une de ses pièces préférées, à dire vrai, parfaitement adaptée au climat insulaire et qui figurait, en pierreries sombre, les armoiries des Verdragon. Elle l’avait porté pour la dernière fois sur les berges de Peyredragon, tandis qu’elle embarquait pour le continent. Il lui sembla que des années s’étaient écoulées depuis son départ de l’île. L’idée qu’il ne s’agisse en réalité que de deux quinzaines lui semblait complètement absurde, peut-être par ce que son séjour à la capitale lui était moins pénible qu’elle ne l’aurait imaginé. Son frère s’était fait fort de l’y envoyer en espérant qu’elle y rencontrerait un bon parti mais force était de constater qu’elle avait fait bien plus ample connaissance avec les bibliothèques de Fort-Darion qu’avec les gentilhommes de la cour. Peu me chaut ce que veut mon frère, songea-t-elle en replongeant le nez dans son ouvrage.

Et c’était vrai. Elle le pensait du plus profond de son être. Mais la demoiselle n’était pas stupide, loin s’en fallait, et elle savait que tôt ou tard il lui faudrait se mêler aux gentes de la cour pour essayer de s’y faire sa place. Quant au reste, elle préférait ne pas y penser. Une part d’elle-même ne supportait pas l’idée d’être acquise, une autre se disait que ça ne pouvait pas être si terrible... Et elle se souvenait de celui que les Sept avaient voulu mettre sur son chemin et elle désespérait. Souffrirait-elle réellement d’être l’épouse d’un âne bâté ? Oui ! Et pour toutes réponse, Vaella cueillir entre ses doigts une friandise et la porta à ses lèvres. Le sucre et le citron du biscuit se mêlaient délicatement, explosant en saveurs à son palais. Pour la bonne mesure, elle en prit un deuxième qu’elle mâchonna pensivement. L’idée de son union à venir ne quittait jamais vraiment son esprit, remarqua-t-elle.  

À dire vrai, elle était tellement plongée dans ses réflexions qu’elle avait délaissé son ouvrage ; Le parchemin s’était sagement enroulé et reposait aux côtés de son assiette à moitié vide. Il lui fallut aussi un moment pour remarquer la femme qui l’avait rejointe sur les terrasses du castel et vers laquelle elle coula un regard sitôt qu’elle la repéra. La dame de Peyredragon fronça doucement les sourcils : elle était certaine de n’avoir jamais rencontré cette personne, et pourtant son visage lui était étrangement familier. Pourtant, ce n’est pas cela qui retint son attention. Qui qu’elle soit, la femme semblait sur le point de s’effondrer, de s’éparpiller en millier de brindilles et de se disperser dans le vent qui fouettait les hauteurs sans discontinuer. Était-elle souffreteuse ?

Vaella, dont le naturel la poussait à aller vers les autres, délaissa sa tablée.

« Ma Dame ? Fit-elle en s’approchant de la femme. Tout va bien ? »


Spoiler:


Even if she be not harmed, her heart may fail her in so much and so many horrors; and hereafter she may suffer--both in waking, from her nerves, and in sleep, from her dreams.

KoalaVolant

Vaella Verdragon
Messages : 39
Membre du mois : 10
Maison : Maison Verdragon
Caractère : Curieuse ;; Secrète ;; Observatrice ;; Erudite ;; Taciturne ;; Empathique ;; Angoissée ;; Fière;; Rêveuse ;; Entêtée ;; Méfiante ;; Directe
Célébrité : Sarah Gadon

Infos supp.
Richesses : 0


Healing is sometimes a matter of opportunity Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t8617-vaella-verdragon#262259 https://bloody-crown.forumactif.org/t8633-vaella-verdragon-sujets https://bloody-crown.forumactif.org/t8632-vaella-verdragon-liens
MessageSujet: Re: Healing is sometimes a matter of opportunity   Healing is sometimes a matter of opportunity EmptyDim 28 Aoû - 11:07

Mina n'avait pas eu l'impression de pouvoir réellement se poser au cours des dernières semaines qui s'étaient écoulées. La semaine de festivité organisée à Fort-Darion, terminée par un magnifique bal costumé lui semblait remonté à une éternité. Le départ des différentes troupes armées avait rappelé à tous que la guerre ne s'était pas arrêtée pendant que les hommes se battaient pour le plaisir dans les tournois, pendant que les musiciens et troubadours en tout genre venaient à faire leur office au cœur de la cité impériale. C'était même tout le contraire et il avait fallu dire au-revoir aux soldats des différents royaumes fédérés sans savoir s'ils allaient revenir, si on allait les revoir un jour ou l'autre. Elle pensait notamment à un certain lord venu tout droit du Nord qui avait pendant quelques brefs instants, illuminé son existence avant de suivre son roi pour des combats qu'elle imaginait déjà féroces par avance. Elle avait fait en sorte de se remettre au travail, de se plonger dans les affaires du Collège Impérial, de s'occuper de ses enfants mais également des jumeaux impériaux pour réussir à se changer les idées, juste pouvoir pendant quelques heures, quelques minutes oubliée les idées plus sombres qui venaient parfois à l'envahir. Le sourire de ses enfants comme des enfants qu'elle avait promis de prendre soin avec la même tendresse maternelle qu'elle avait pour les siens, venait à lui faire s'évader quelques instants des soucis, des nuages qui semblaient ne pas pouvoir quitter Fort-Darion et elle continuait à avancer ainsi, même si parfois la solitude devenait plus pesante qu'auparavant.

La jeune femme venue de l'Orage avait souvent eu tendance à oublier de ménager ses forces, et elle n'avait pas oublié ce qui avait manqué de se produire la dernière fois. Les habitudes étaient tenaces et elle ne pouvait pas rester dans l'inactivité. Elle avait fini par passer au-dessus de la faiblesse de santé qui était la sienne depuis la naissance de son second enfant. A l'époque, elle avait du faire face au décès de son époux alors qu'elle était sur la fin de sa grossesse. La tristesse l'avait privé d'une partie de ses forces et l'accouchement avait été extrêmement délicat, mais face à l'urgence de la guerre, elle n'avait pas pris assez de temps pour se remettre sur pied et les décisions qu'elle avait prise ensuite de quitter Pierheaume avec ses enfants pour Accalmie puis pour Fort-Darion l'avaient complètement privé de ces dernières forces et elle était tout simplement tombée, de fatigue et de maladie. Cela remontait à bien des mois à présent, mais quand elle ne faisait pas assez attention, quand le temps tournait à l'orage, que l'humidité faisait sa place, elle était sujette à des baisses de régime important. L'inquiétude profonde d'une menace directe sur Fort-Darion et l'obligation de devoir réfléchir à la fuite des jumeaux impériaux pour les mettre à l'abri, n'avait rien arrangé. Certes, le retour de l'Empereur avait ramené un peu de calme, mais peut-être était-il trop tard pour elle.

Dès le réveil, ce matin-là, elle avait senti que cela n'allait pas fort. Elle s'était remise à tousser depuis quelques jours, sans que cela ne prennent vraiment de trop grosses proportions. Mina s'était demandée un instant si elle avait la possibilité de se lever même, mais après quelques minutes à rechercher son souffle, elle avait fini par y parvenir et elle s'était préparée pour la journée qui l'attendait, se couvrant un peu plus pour éviter d'attraper un coup de froid en plus du reste. Alors qu'elle parcourait les couloirs, elle ressentit le besoin de chercher de l'air frais. Elle rejoignit alors les terrasses, mais ses yeux se troublaient, il fut nécessaire pour elle de s'appuyer contre le mur le plus proche, alors qu'elle ne cessait de tousser. Elle entendit alors une voix féminine s'élever pour lui demander comment elle allait, mais il n'y avait pas réellement besoin de mots pour dire ce que son état montrait déjà. « J'ai … J'ai le souffle court … J'ai du mal à respirer. » Elle ferma les yeux, les jambes chancelantes.


Mina Swann

Écoutez le chant du cygne ...
Le chant du cygne blanc !

Mina Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Messages : 1618
Membre du mois : 74
Maison : Swann
Célébrité : Amber Heard

Infos supp.
Richesses : 819

Grâce et vaillance en toute chose

Healing is sometimes a matter of opportunity Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Healing is sometimes a matter of opportunity   Healing is sometimes a matter of opportunity EmptyVen 9 Sep - 15:43


Si Vaella s’était d’abord approchée d’un pas hésitant, désireuse de ne pas brusquer celle qui se tenait à quelques foulées d’elle, son affreuse quinte de toux la poussa à presser quelque peu l’allure. Ses prunelles céruléennes détaillèrent la femme d’un regard vif et acéré ; Sous le rideau de ses cheveux d’or, le teint de cette dernière semblait crayeux, et sa lippe d’un violet pâle se dissimulait tant bien que mal derrière le revers de sa main, laquelle tentait en vain de faire cesser la toux en s’éventant. À la question que posa la Verdragon, ce ne fut qu’un souffle qui lui répondit. Car de souffle, selon ses propres dires, c’était précisément ce dont elle manquait. Ce qu’il lui avait été aisé de remarquer même si, en cet instant, la Dame de Peyredragon s’inquiétait plus du pourquoi que du comment.

De souffle, celui de Vaella s’était figé dans sa poitrine. La crainte qu’il n’arrive quelque malheur alors qu’elles étaient si loin de tout avait trouvé naissance dans son esprit sur le qui-vive ; Elles étaient seules, perchées sur une terrasse balayée par des bourrasques froides et la Dame de Peyredragon, tout en refusant l’idée de laisser la femme seule, savait qu’elle aurait besoin d‘aller lui chercher de l’aide si les choses ne s’amélioraient pas. Du fond du cœur, elle espérait qu’il n’en aille pas ainsi ou, plus exactement, il fallait qu’elle fasse en sorte que ça n’arrive pas. Aussi, considérant la situation d’un œil critique, et de façon générale peu regardante sur l’étiquette, Vaella passa le bras de la femme sur ses épaules et glissa le sien autour de sa taille.

« Prenez appui sur moi, ma Dame, fit-elle d’une voix douce mais ferme. Il faut ménager vos efforts. Je vais vous aider à vous asseoir. »

Prenant soin de ne pas trop se hâter, Vaella conduisit l’inconnue jusqu’à l’une des chaises de la terrasse qu’elle tira à elle de sa main libre et sur laquelle elle l’aida à s’installer. Lorsqu’elle fut certaine que cette dernière était dans les meilleures dispositions, elle se permit de s’accroupir pour se mettre à sa hauteur et la considéra un instant, sans rien dire. La femme semblait avoir reprit quelques couleurs, constata-t-elle, signe au moins que quelques bouffées d’air lui étaient finalement parvenues et ôtant par la même un poids des épaules de la Verdragon. Elle avait, un instant, imaginé le pire.

Elle avait aussi rapidement évalué, en effleurant sa joue, que la femme ne présentait pas de fièvre, ce qui excluait bon nombre d’affections qui auraient pu constituer une atteinte à sa propre santé. À cela, elle put remarquer que ce constat était... Un soulagement certain, pour elle. L’idée qu’elle eut été porteuse d’un mal dangereux n’avait pas vraiment effleuré l’esprit de Vaella sur le moment. Lui prêter assistance était bien la seule chose qui avait compté, alors. Mais réflexion faite, ça avait peut-être été une décision inconsidérée. Laissant ces pensées de côté, après un instant, elle reprit la parole.

« Vous a-t-on déjà administré quelques pharmacopées pour votre mal, ma Dame ? Demanda-t-elle après avoir offert à la femme la possibilité de reprendre son souffle. Si oui, je puis aller les quérir pour vous. Ou vous conduire à vos appartements si vous préférez. »

Elle esquissa un sourire doux, d’un air de dire qu’elle se tenait disponible quel que soit le besoin. Elle pouvait tout aussi bien la laisser tranquille – si c’était ce qu’elle désirait – que héler l’un des servants pour qu’on lui apporte de quoi se sustenter et gagner en forces. Voire, elle pouvait s’en aller quérir le mestre si la femme sentait que c’était absolument nécessaire. Elle n’était pas encore familière du castel, mais nul doute qu’on saurait la guider. En somme, la Dame de Peyredragon se tenait prête à toute éventualité. Que pouvait-elle faire d’autre ? En l’état, et sans accès à ses propres préparations, elle était d’une aide tout au plus limitée.

« Je ne me suis pas présentée, ajouta-t-elle, je suis Lady Vaella Verdragon. »

Là aussi, c’était quelque chose qui ne lui avait pas particulièrement effleuré l’esprit. Elle ne savait pas en présence de qui elle se trouvait et, même si elle n’était pas particulièrement portée sur le protocole, mieux valait pallier à toutes les éventualités.


Even if she be not harmed, her heart may fail her in so much and so many horrors; and hereafter she may suffer--both in waking, from her nerves, and in sleep, from her dreams.

KoalaVolant

Vaella Verdragon
Messages : 39
Membre du mois : 10
Maison : Maison Verdragon
Caractère : Curieuse ;; Secrète ;; Observatrice ;; Erudite ;; Taciturne ;; Empathique ;; Angoissée ;; Fière;; Rêveuse ;; Entêtée ;; Méfiante ;; Directe
Célébrité : Sarah Gadon

Infos supp.
Richesses : 0


Healing is sometimes a matter of opportunity Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t8617-vaella-verdragon#262259 https://bloody-crown.forumactif.org/t8633-vaella-verdragon-sujets https://bloody-crown.forumactif.org/t8632-vaella-verdragon-liens
MessageSujet: Re: Healing is sometimes a matter of opportunity   Healing is sometimes a matter of opportunity EmptyDim 25 Sep - 11:42

Certes, il n'était pas rare pour Mina de rencontrer des situations où son cœur venait à s'emballer et qu'elle avait l'impression détestable qu'elle allait manquer de souffle. Bien heureusement pour elle, ces moments où elle venait à flancher était de moins en moins réguliers, mais dès qu'elle avait un petit moment de faiblesse, dès qu'elle se sentait fatiguée, son mal semblait revenir de plus bel comme s'il lui était impossible de s'en débarrasser, que maintenant que la faille s'était créée, elle pouvait être stabilisée, elle pouvait s'agrandir mais elle ne pourrait plus jamais se refermer. Elle savait qu'elle avait pris des risques en enchaînant les voyages alors qu'elle avait accouché difficilement, pendant une période de deuil qui était encore plus dure encore à supporter que tout le reste. Peut-être que ce mal au cœur de sa poitrine, qui venait parfois à lui couper littéralement le souffle, était un signe pour lui rappeler qu'elle avait dépassé certaines limites et qu'on ne pouvait malheureusement pas revenir en arrière. Alors oui, d'une certaine façon, aujourd'hui elle se sentait plus fébrile que jamais, mais elle n'avait pas voulu reconnaître les signes avant-coureur de ce qui allait se passer, elle ne voulait plus rester comme ça, clouer dans un lit, des jours et des nuits entières, sans même avoir la force de prendre ses deux enfants dans ses bras et les serrer tendrement contre elle. Elle devait continuer car elle n'avait tout simplement pas le choix, parce qu'elle avait accepté de jouer un rôle, de jouer plusieurs rôles ici à Fort-Darion et qu'elle refusait tout simplement de faire défaut à qui que ce soit. Et elle n'avait jamais fait de rechute aussi douloureuse jusqu'à ce jour, crachant parfois ses poumons quand le temps venait à être humide mais cela s'arrêtait là, et au bout de quelques heures, elle reprenait une vie normale.

Alors, elle s'était dépêchée de rejoindre la terrasse en espérant que ça serait suffisant pour pouvoir retrouver l'air qui lui permettrait de respirer plus ou moins normalement. Sa vision était de plus en plus vague, elle avait fini par porter sa main au niveau de son cou alors que de l'autre côté, elle avait posé son autre main sur sa poitrine, s'accrochant à son corset presque comme une désespérée. Mina avait bien entendu la voix d'une femme non loin d'elle, mais elle avait l'impression qu'elle était trop loin pour pouvoir l'aider. Mais en une fraction de seconde, elle sentit un bras entouré ses épaules, alors que l'autre venait enserrer sa taille, et vu qu'elle n'avait pas beaucoup de force, elle se laissa emporter et elle prit appui sur cette personne, ou en tout cas, elle eut l'impression de le faire, tout semblait totalement insurmontable, elle n'aurait pu y parvenir seule, cela était certain. « Mer … Mer … Ci ... » Souffla-t-elle, ne pouvant parvenir à autre chose. Elle suivit cette personne qui lui semblait douce et qui semblait pouvoir porter un peu avec elle le fardeau qu'elle portait aujourd'hui. Elles avancèrent tant bien que mal, jusqu'à ce qu'elle vienne à l'aider à s'asseoir sur une chaise présente. Sa poitrine lui fait toujours un mal terrible, mais l'étau autour de son cou semblait s'être un peu libéré. Ses yeux se relevèrent un peu pour croiser celui de la jeune femme à la blondeur étonnante. « On … On m'en a donné par le passé mais depuis … Depuis … Longtemps … Je n'en ai plus ... » Elle eut une violente quinte de toux et mit quelques longs instants à se remettre. Elle avait l'impression que sa poitrine la brûlait profondément et violemment mais cela allait bien finir par passer. Elle prit son temps pour reprendre sa respiration, redressant un peu plus la tête. « Je n'aurai pas la force de retourner jusqu'à mes appartements … Pas tout de suite en tout cas ... » Elle se sentait encore un peu fébrile, elle sentait tous ses membres tremblés. Elle hocha doucement la tête en la regardant, tenta un sourire dans sa direction, mais elle n'y parvint pas, prise d'une nouvelle quinte mais moins forte cette fois. « Lady … Lady Mina Swann, de l'Orage … Enchantée … De vous rencontrer. » Les mots étaient durs à prononcer mais il aurait été irrespectueux de ne pas répondre à la femme qui lui était venu en secours.


Mina Swann

Écoutez le chant du cygne ...
Le chant du cygne blanc !

Mina Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Messages : 1618
Membre du mois : 74
Maison : Swann
Célébrité : Amber Heard

Infos supp.
Richesses : 819

Grâce et vaillance en toute chose

Healing is sometimes a matter of opportunity Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Healing is sometimes a matter of opportunity   Healing is sometimes a matter of opportunity Empty


Contenu sponsorisé


Healing is sometimes a matter of opportunity Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
Healing is sometimes a matter of opportunity
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Varn Forrest || Justice is coming to all of us. No matter what we do.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Nord de Westeros :: Les Terres Impériales :: Fort-Darion-
Sauter vers: