Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -40%
-40% Nike Waffle One – Chaussure pour Homme
Voir le deal
65.97 €

 

 Nos parcours ont failli être liés.

Aller en bas 
MessageSujet: Nos parcours ont failli être liés.   Nos parcours ont failli être liés. EmptyLun 15 Aoû - 19:51

Les drames semblaient se succéder bien plus rapidement que les moments de joie dans l'existence, comme une fatalité qu'il était malheureusement impossible à combattre et qui continuait à vous hanter jour après jour. Pas un instant, Ysilia avait imaginé que les choses pourraient aussi mal tournées, et elle avait été brutalement ramenée à sa condition de femme et à tous les risques que ce simple fait pouvait comporter. Car un jour, cela pourrait être elle, disparaissant dans les mêmes tragiques conditions, sans qu'on ne puisse finalement faire quelque chose pour la sauver. Nymeria semblait si forte, et elle imposait un nouveau rythme, un nouveau dynamisme au royaume du Val et de la Montagne. La jeune femme n'était pas une Lannister pour rien, et au fur et à mesure des discussions que les deux jeunes filles du même âge avaient pu avoir, elle avait compris que la Princesse de l'Ouest et nouvelle Reine ici aux Eyrié avait certes bénéficié d'une excellente éducation mais également des largesses d'un père fort aimant envers sa dernière née, et qu'elle avait été assez libre de faire ce qu'elle désirait à Castral Roc pendant toutes les années de sa courte existence. Chose que la jeune lady des Roche-aux-Runes n'avait guère eu l'occasion de connaître durant ses propres apprentissages. Son père était aimant à sa manière, mais Asher n'avait semble-t-il pas le même tempérament que Loren Lannister et il avait exigé beaucoup de sa première née, qui avait été fille unique pendant nombres d'années par ailleurs avant la naissance du fils tant attendu. Cela n'empêchait pas pour autant pour le lord du Val d'avoir de grandes espérances pour sa fille, et quand ses fiançailles avec le prince héritier du Nord, Jon Stark, avaient été annulées, il n'avait pas voulu qu'elle perde la position qu'elle aurait pu avoir et il avait fait d'elle l'une des dames de compagnie de la jeune reine venue de l'Ouest, et les deux s'étaient très rapidement entendues, nouant une sincère amitié. Ysilia avait été si heureuse pour Ronnel, son cousin et ami d'enfance rayonnait tout simplement de bonheur au côté de sa jeune épouse, et ils semblaient si épris l'un de l'autre, qu'il était exceptionnel de voir un mariage de pouvoir être également un mariage d'amour.

Mais l'histoire ne s'était pas bien terminée. Ysilia revoyait toute la scène comme au ralenti, elle avait l'impression encore de sentir sa poitrine se soulever difficilement sous le poids de la tristesse et de la colère. Elle s'était sentie faillir à un instant et elle avait manqué de peu de s'effondrer de toute sa hauteur pour tomber sur le sol glacé des Eyrié. La jeune femme ne savait comment elle avait réussi à ne pas sombrer en comprenant ce qui était en train de se passer et le terrible drame qui se jouait non loin d'elle. Elle se souvenait du tragique événement dans les moindres détails, et elle ne pensait pas pouvoir l'oublier un jour. Le repas se passait parfaitement, dans la joie et la bonne humeur après les troubles qui avaient secoué le Val à cause de la situation complexe dans les montagnes. Tout semblait se dérouler à la perfection, un moment en famille comme il en y en avait peu dans le Val entre tous les mouvements des différents membres de la maison Arryn. Nymeria s'épanouissaient à mesure que la grossesse avançait, il n'y avait pas que le corps qui changeait quand on allait devenir mère et assurément, elle aurait été une merveilleuse maman si la vie lui en avait laissé l'occasion. Mais tout avait soudainement basculé, la jeune reine avait été prise de graves douleurs et elle avait été transporté le plus rapidement possible dans ses appartements pour pouvoir que le Mestre puisse lui prodiguer les soins nécessaires mais malheureusement la vie s'en était allée, celle de Nymeria, celle de l'enfant et celle de Ronnel d'une certaine façon. La douleur que chacun ressentait aux Eyrié était terrible, l'aspect soudain de la chose la rendait plus grande encore. Quant à Ronnel, il était perdu, sans que personne ne sache pour combien de temps. C'est pourquoi, alors que Sharra avait pris la décision d'accompagner elle-même le corps de Nymeria dans l'Ouest pour le rapporter auprès de sa famille, Ysilia avait obtenu l'autorisation d'accompagner cette dernière dans cette tâche difficile. La jeune lady voulait également faire ses adieux à la reine si vite disparue et il lui semblait essentiel d'échapper à l'atmosphère terrifiante qui régnait aux Eyrié. Le voyage avait été long et pesant et la cérémonie bien plus difficile encore. Elle respecta un temps de deuil, de recueillement, de silence pour l'ensemble de la famille Lannister, et elle se permit au bout de quelques jours de demander une audience à Jeyne, celle qui aurait dû être sa belle-sœur, si la vie s'était déroulée comme elle l'avait espéré pendant un temps. Quand l'accord fut obtenu, elle se présenta à la porte des appartements de la princesse royale et attendit qu'elle lui donne l'autorisation d'entrer.


ysilia royce

le courage n’a pas d’âge.



Ysilia Arryn
Messages : 130
Membre du mois : 14
Maison : Royce
Caractère : ▪▪ Cultivée ▪▪ Jallouse ▪▪ Gentille ▪▪ Timide ▪▪ Loyale ▪▪ Aventureuse ▪▪
Célébrité : Alexandra Dowling


Nos parcours ont failli être liés. Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nos parcours ont failli être liés.   Nos parcours ont failli être liés. EmptyVen 19 Aoû - 18:15




Nos parcours ont failli être liés
Everybody knows that the boat is leaking
Everybody knows that the captain lied
Everybody got this broken feeling
Like their father or their dog just died



La mort de la princesse de l'Ouest a jeté un froid sur tout Castral Roc. Lorsque la nouvelle est tombée, Jeyne se souvient très bien de ne pas y avoir cru dans un premier temps. L'idée qu'une vie aussi jeune soit soufflée si vite, c'était impensable. Presque grotesque. Elle ne peut pas prétendre avoir beaucoup souffert de la mort de Nymeria, a bien vu la douleur dans les yeux de sa belle-famille, la perte d'une enfant, d'une sœur. Ce qu'elle ressent n'est en rien comparable, à nouveau elle est devenue une épaule pour pleurer. Une oreille pour écouter. Elle s'est contentée de jouer ce rôle en étouffant ses propres craintes au sujet de sa grossesse et la possibilité qu'elle aussi en meurt. Après tout, pourquoi pas elle ? Si les dieux ont jugé nécessaire de prendre cette vie qui ne l'avait en rien mérité, Jeyne n'a aucune raison de se sentir en sécurité.

Sharra Arryn est donc venue, accompagnant la princesse et reine pour son dernier voyage. Jeyne aurait aimé pouvoir la rencontrer dans d'autres circonstances et n'y pensait pour ainsi presque pas, elle qui aime pourtant tellement apprendre des autres, des femmes de ce si vaste monde. Elle ne se permet plus de ressentir de la hâte dernièrement, pas dans cette atmosphère de deuil, pas dans cette tristesse si profonde qu'elle aurait l'impression de bafouer de telles émotions. Dans la suite de la reine mère se trouve pourtant la jeune Ysilia Royce, une autre femme dont elle a beaucoup entendu dire à son sujet sans jamais avoir la chance de voir les contours de son visage. Promise à son frère, à une époque. Elle se souvient aussi d'une correspondance que Jon semblait apprécier, juste avant qu'elle ne parte pour l'Ouest. Une consolation pour elle qui s'était dit que beaucoup de choses attendaient son frère ainé. Qu'il ne serait pas seul quand elle ne serait plus là. Qu'elle ne pourrait sûrement pas le voir, mais qu'il serait heureux. Sauf que Jon ne s'est jamais marié à Ysilia et qu'elle n'aurait jamais dû rencontrer cette jeune femme dans si funestes circonstances. Lorsqu'on lui annonça que la valoise était arrivée, Jeyne ouvrit la porte de ses appartements elle-même.

- Dame Ysilia.

Après l'avoir laissée entrée, la princesse effectue une rapide révérence (et sûrement ratée), un peu maladroite, un peu désolée de la trouver aujourd'hui, dans ces circonstances. Toutes les personnes ayant connu Nymeria semblaient affligées de la même manière, un peu secouées, un peu pensives, définitivement perdues. Elle ne peut que le comprendre et le respecter, elle-même n'est pas certaine de tout saisir de cette fin tragique. Jeyne adresse un sourire tout aussi désolé à la jeune femme. Le protocole exigerait sans doute plus de tenue mais tout ce qu'elle peut offrir à ce moment, c'est de la chaleur.

- Je ne vous ferais pas l'affront de vous demander comment vous vous portez, je connais la peine que l'on ressent après la mort d'un être cher.  

Relativement démunie, Jeyne nouent ses doigts entre eux devant elle avant de les relâcher. Elle ne sait pas vraiment pourquoi Ysilia a souhaité la rencontrer elle plutôt que n'importe quelle grande figure de Castral Roc mais cela lui convient. Elles ont sans doute besoin de parler et il est parfois plus simple de se confier à un nouveau visage, qui plus est lorsque ce dernier a manqué de peu de rejoindre sa famille.

- Sachez toutefois que je suis ravie de faire votre connaissance, enfin. Et ce malgré les circonstances.

Nouveau sourire désolé, Jeyne fait un geste pour désigner le salon composé de quelques chaises se trouvant près d'elles.

- Si vous le désirez, nous pouvons nous asseoir pour poursuivre cette conversation.

Comme deux amies, celles qu'elles auraient pu être dans une autre version de leur réalité.

CODAGE PAR AMATIS



strong she seemed
and stern as steel

I've looked for love in every stranger, took too much to ease the anger all for you. Yeah, all for you. I've been running through the jungle, I've been crying with the wolves

Jeyne Lannister
Messages : 81
Membre du mois : 52
Maison : Stark / Lannister
Caractère : Franche - Naïve - Douce - Maternante - Loyale - Têtue - Aimante - Idéaliste.
Célébrité : Addie Kane


Nos parcours ont failli être liés. Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nos parcours ont failli être liés.   Nos parcours ont failli être liés. EmptyDim 28 Aoû - 11:06

Il y avait bon nombres de Reines et de Princesses qui venaient à peupler l'ensemble des terres de Westeros. Ysilia avait eu la chance de grandir, presque pour la majorité de son existence, à la Cour royale du Val et de la Montagne. Les Eyrié étaient un endroit familier où elle se sentait chez elle d'une certaine façon, et elle avait côtoyé, elle avait grandi en compagnie de Ronnel. Ils étaient de la même famille, même si ce n'était pas des liens du sang au premier degré, mais surtout ils étaient amis depuis aussi loin qu'elle puisse se souvenir. C'est pourquoi, elle avait passé beaucoup de temps également auprès de Sharra Arryn. Cette femme était aussi bien hypnotique par la beauté physique dont les Anciens Dieux l'avaient doté, mais tout autant par la personnalité de cette dernière, par le charisme dont elle faisait preuve devant tous les événements qui avaient jalonné son existence et quand elle avait pensé un temps qu'un jour elle pourrait elle-aussi devenir un jour une souveraine, elle avait eu la volonté de lui ressembler. Mais quand elle avait fait la connaissance de Nymeria Lannister, elle qui avait grandi en apprenant tout de ce que devait être une tête couronnée, elle s'était montrée bien différente de la figure de Sharra, plus spontanée, bien plus pleine de vie, et elle avait une beauté toute autre. Ce n'était pas seulement parce que la demoiselle était bien plus jeune, mais parce qu'elle avait cette fraîcheur, cet air si doux et si malicieux à la fois, qu'Ysilia était certaine qu'elle pourrait à son tour marquer les esprits et parvenir à se démarquer de la figure de sa belle-mère ou que celle de sa propre mère. Et pour ce qu'elle avait eu l'occasion de voir de Jordane Lannister, elle ne pouvait dire que cela, c'était que la Reine de l'Ouest était une véritable lionne et qu'elle ne doutait pas un seul instant qui lui était facile de sortir les griffes quand elle estimait que cela était nécessaire. Pour autant, aujourd'hui, ce n'était pas elle qu'elle allait rencontrer, mais la fleur brune du Nord qu'était la princesse Jeyne. Lorsqu'il avait été question d'un mariage avec son frère Jon, Ysilia s'était permise de poser des questions sur la famille de ce dernier et il lui avait parlé de cette sœur qu'il aimait sincèrement.

Et la jeune lady du Val devait bien avouer qu'elle aurait aimé avoir cette femme dans sa famille, tout comme elle aurait aimé que son destin soit lié au prince du Nord. Il semblait tendre et même si cela ne faisait pas tout dans un mariage, elle s'était dit qu'elle n'était certainement pas la plus mal lotie pour unir sa vie à ce dernier. Cela n'était pas arrivé, pour autant, Ysilia avait eu le désir de faire la rencontre de la princesse du Nord devenue princesse de l'Ouest à présent. Quand elle vit Jeyne lui ouvrit la porte, elle fit une révérence délicate devant elle avant de se redresser. « Votre Altesse, je vous remercie d'avoir accepté cette entrevue avec moi. » Elle lui adressa un doux sourire avant de venir à pénétrer dans ses appartements. Elle hocha quelque peu la tête suite aux paroles de la jeune femme et elle poussa un léger soupir, alors que sa gorge se serrait légèrement, elle devait se reprendre, elle avait laissé assez longtemps les larmes coulées auprès de la dépouille de l'innocente demoiselle disparue. « Je vais sans doute bien mieux que d'autres personnes, bien mieux que la Reine Sharra et encore bien plus que le Roi Ronnel. J'ai eu de la chance d'avoir été une de ses dames de compagnie, mais ce n'est pas moi qui ait perdu la femme que j'aimais. » Elle lui adressa un sourire un peu ému, puis elle la suivit jusqu'au salon, attendant que la future souveraine de l'Ouest prenne place pour pouvoir en faire de même. « Je sais que ma demande a pu paraître étrange … Votre frère m'avait parlé de vous, il y a ce qui me semble remonter à une toute autre époque, et de ce fait, j'ai eu envie de vous rencontrer avant qu'il ne soit question de partir rejoindre les hautes montagnes du Val. J'espère que cela ne vous dérange pas ... »


ysilia royce

le courage n’a pas d’âge.



Ysilia Arryn
Messages : 130
Membre du mois : 14
Maison : Royce
Caractère : ▪▪ Cultivée ▪▪ Jallouse ▪▪ Gentille ▪▪ Timide ▪▪ Loyale ▪▪ Aventureuse ▪▪
Célébrité : Alexandra Dowling


Nos parcours ont failli être liés. Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nos parcours ont failli être liés.   Nos parcours ont failli être liés. EmptySam 3 Sep - 16:08




Nos parcours ont failli être liés
Everybody knows that the boat is leaking
Everybody knows that the captain lied
Everybody got this broken feeling
Like their father or their dog just died



On lui a souvent reproché ses manquements à l'étiquette, la façon quasi maternelle qu'elle a de compatir aux douleurs des autres. Une véritable éponge à émotions sans être toutefois versatile, Jeyne vit les choses spontanément et intensément. Si elle n'a pas eu la chance de pouvoir connaitre la princesse Nymeria de son vivant, elle apprend à le faire à travers ceux qui la pleurent désormais. Et la peine de la Lady qui se trouve devant elle n'est pas de celles qui sont difficiles à percevoir, elle prend à la gorge. Comme il lui a été difficile de ne serait-ce que regarder Jordane Lannister dans les yeux après qu'elle eut appris la mort de sa fille. C'était effroyable. Si elle n'a pas eu la chance de connaitre Nymeria, elle pense pouvoir affirmer que la princesse de l'Ouest était une personne remarquable dont le souvenir continuera longtemps de causer autant de peine que de joie. C'est la triste réalité de leur condition de mortels, les souvenirs heureux se transforment bien vite en plaies béantes lorsque les vies de ceux que l'on aime s'éteignent.

- C'est à moi de vous remercier d'en avoir fait la demande, ma dame.

Les échanges sont donc difficiles, tout parait outrageant dans cette lourde atmosphère de deuil. Jeyne se sentait coupable de tout il y a encore quelques jours, respirer y compris. Ysilia entre dans ses appartements et la princesse en referme les portes derrière elle avant de la conduire dans le salon où elles pourront mener leur discussion. Un endroit plus calme où elle espère que la valoise pourra trouver un peu de quiétude. Les mots qu'elle prononce par la suite font sourire tristement Jeyne, elle sait ce que la jeune femme essaie de faire et en est désolée pour elle.

- Oh, ma chère, la peine n'est pas quantifiable et la votre n'est pas moins légitime que celle de son époux. Vous avez le droit de vous sentir affligée.

Même si elle l'aimerait, Jeyne n'ose aucun geste affectueux à son égard, ne connaissant la dame du Val que depuis quelques minutes. Bien qu'elle ait de nombreuses informations à sa disposition sur cette région, elle n'en connait pas toutes les mœurs et coutumes. Elle ne sait pas ce qui peut être considéré comme convenable ou non chez elle, sait seulement ce qui l'est au Nord et maintenant, ce qui l'est à l'Ouest. Alors elle se contente de la regarder, et d'essayer de la soutenir ainsi.

- Oh, vraiment ?

Son cœur tressaute imperceptiblement quand son frère ainé est évoqué. Une autre époque, en effet. À elle aussi, cette période lui parait si loin alors qu'elle ne remonte qu'à quelques ridicules années. Si loin et pourtant toujours aussi vive dans ses souvenirs, elle mentirait en disant ne pas souffrir de cette séparation. Voir Ysilia parler de lui ainsi lui fait beaucoup de bien, elle n'a pas l'occasion de le faire ici.

- Votre demande n'est pas étrange et ne me dérange pas, ne craignez rien. À vrai dire, j'ai moi aussi entendu parler de vous dans les missives que mon frère m'envoyait à l'époque. Je craignais de ne jamais pouvoir rencontrer la femme qui partagerait sa vie.

Ce qui est ironique aujourd'hui, puisque Ysilia se trouve bien devant elle et la femme qui partage effectivement la vie de Jon n'a jamais fait la connaissance de Jeyne. Cette dernière soupire, fatiguée des alliances qui se font et se défont sans cesse.

- Vous sembliez vous entendre, ce qui m'avait grandement rassurée. Continuez vous à correspondre ?

Peut-être serait-ce inconvenant désormais, elle n'en sait rien. Elle sait en revanche avoir négligé ses propres correspondances avec le roi du Nord ces derniers temps. La pression qu'on lui inflige au sujet de ses origines nordiennes n'y est pas étrangère, même si Jeyne n'est pas certaine qu'elle en soit la seule responsable. Elle se sent dépassée par tout ça, tout était si simple auparavant.  

CODAGE PAR AMATIS



strong she seemed
and stern as steel

I've looked for love in every stranger, took too much to ease the anger all for you. Yeah, all for you. I've been running through the jungle, I've been crying with the wolves

Jeyne Lannister
Messages : 81
Membre du mois : 52
Maison : Stark / Lannister
Caractère : Franche - Naïve - Douce - Maternante - Loyale - Têtue - Aimante - Idéaliste.
Célébrité : Addie Kane


Nos parcours ont failli être liés. Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nos parcours ont failli être liés.   Nos parcours ont failli être liés. EmptyDim 25 Sep - 11:38

Ysilia et Jeyne n'avaient sans doute pas beaucoup d'écart au niveau de l'âge, elles n'étaient pas certes nées dans le même royaume, mais la jeune fille du Val avait toujours eu l'impression que son royaume et celui du Nord avait bien plus en commun que les autres territoires de Westeros. Elle se sentait sûrement plus proche des Loups Stark parce qu'elle priait les Anciens Dieux et que d'une certaine façon, elle se retrouvait un peu dans leur façon d'être et de penser. Et la jeune lady de la maison Royce avait un profond respect pour cette princesse venue d'ailleurs qui avait quitté les siens pour un autre royaume, une autre famille, qui était d'une certaine façon opposée à celui qu'elle avait toujours connu. Certes, pour le moment, l'Ouest continuait à jouer le jeu de la neutralité face à tout ce qui était en train de se passer sur le continent. Mais même si Ysilia n'était pas forcément la plus compétente pour ce qui était des questions politiques et militaires, elle connaissait malgré tout la réputation que les Lions pouvaient avoir et les alliances qui semblaient pouvoir se faire et se défaire. Elle ne portait pas de jugement, elle savait parfaitement que ce n'était pas son rôle, mais elle se demandait sincèrement comment l'ancienne nordienne vivait tout cela. Et si elle arrivait à s'adapter à tous les changements qu'elle avait été obligée d'affronter, elle le faisait en tout cas avec une grande classe et une grande grâce, même si elle ne pouvait pas dire les sentiments que cette dernière devait vivre en privée.

La jeune fille du Val et de la Montagne était bien consciente que cela allait être sans doute la seule et unique fois que les deux pourraient se rencontrer, et même si le moment n'était pas le meilleur avec la disparition de la jeune souveraine et ancienne princesse des terres de l'Ouest, elle pouvait néanmoins en profiter pour échanger un peu. Il fallait dire qu'Ysilia avait besoin de souffler un peu, même si le cérémonial et le protocole restaient des éléments permanents, elle était contente de pouvoir un peu quitter la protection ou la surveillance de la Reine Mère, Sharra Arryn qu'elle avait accompagné jusqu'ici pour le voyage jusqu'à la dernière demeure de sa belle-fille. Même si elle la connaissait depuis longtemps, depuis qu'elle était enfant, elle était impressionnante et plus la tristesse semblait marquer ses traits et plus elle lui avait alors semblé redoutable. Mais elle ne se serait pas permise de critiquer pour autant sa Majesté, chacun réagissait de la façon qu'il le voulait et surtout qu'il le pouvait. Elle s'installa face à la jeune souveraine, et elle haussa les épaules tout naturellement quand elle vint à lui dire que sa peine ne devait pas être négligée. « Vous avez sans soute raison et je crois pouvoir dire que nous étions proches, que nous étions amies. En tout cas, c'était ainsi que je considérais ma relation avec elle. Néanmoins, le Roi … Il est tellement affligé, qu'on a presque l'impression que nous l'avons perdu lui aussi. J'espère que je me trompe. »

Ysilia s'autorisa alors à faire la mention de Jon Stark dans leur conversation, le jeune prince lui avait semblé indiquer dans sa conversation épistolaire quand ils avaient cru que leurs destins allaient être liés et la jeune femme tenait clairement une place particulière dans la vie de ce dernier. « Vous doutez de l'affection qu'il peut avoir pour vous ou vous êtes surprise de savoir qu'il m'avait parlé de vous ? » Lui demanda-t-elle avec douceur et avec un tendre sourire sur son visage. Ses traits se serrèrent un peu alors qu'elle parla d'avoir voulu rencontrer la femme qui serait l'épouse du Jeune Loup. Mais cela n'était pas arrivé. Elle hocha la tête. « Oui le contact passait bien. Nous ne nous sommes jamais vu après l'annonce de nos fiançailles et nous ne nous sommes pas revus pas la suite non plus. Quant à garder contact … Nous avons décidé ensemble que nous ne pouvions continuer. Vu les oppositions entre les deux royaumes, cela aurait pu être mal perçu. Et j'avoue que je n'avais pas envie de passer pour une jeune fille désespérée. Aujourd'hui, il est marié et moi non. »


ysilia royce

le courage n’a pas d’âge.



Ysilia Arryn
Messages : 130
Membre du mois : 14
Maison : Royce
Caractère : ▪▪ Cultivée ▪▪ Jallouse ▪▪ Gentille ▪▪ Timide ▪▪ Loyale ▪▪ Aventureuse ▪▪
Célébrité : Alexandra Dowling


Nos parcours ont failli être liés. Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nos parcours ont failli être liés.   Nos parcours ont failli être liés. Empty


Contenu sponsorisé


Nos parcours ont failli être liés. Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
Nos parcours ont failli être liés.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» What lies ahead
» What lies beyond guilt and anger

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Sud de Westeros :: Les Terres de l'Ouest :: Castral Roc-
Sauter vers: