Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
Pèse-personne connecté – XIAOMI Mi Body Composition Scale 2 à ...
14.99 €
Voir le deal

 

 Reds and Greys

Aller en bas 
MessageSujet: Reds and Greys   Reds and Greys EmptyMer 27 Avr - 11:58



Reds and Greys
William & Stig & Vannina

« Vivesaigues, Alentours du Camp des Assiégeants, Royaume des Rivières et des Collines. Semaine 2 du mois 3 de l'an 1 de l'Ere des Luttes. »
Quelle drôle de rencontre que voilà. Et je suis chargé, désormais, de retourner voir l’entourage de cette invitée de marque pour m’assurer de leur confort et des bonnes dispositions prises à leur endroit. Mince alors, si j’avais pu deviner ce qui allait se passer un jour comme celui-ci, si normal en apparence… Bon, ça anime la vie de camp. Et ça instille une certaine notion de danger aussi, à tout ceci. Il n’en reste pas moins que l’entourage de l’invitée de marque que nous recevons est sous ma garde pour cette nuit au moins -et sans doute pour aussi longtemps qu’ils seront avec nous- et que je dois maintenant m’assurer de leur situation. Ca veut dire assurer leur sécurité auprès d’un camp qui risque fort de se méfier d’eux, mais aussi de la sécurité du camp lui-même. On ne gagne pas des guerres à ne pas se méfier de tout ce qui ne porte pas exactement le même blason que nous sur le tabard, n’est-ce pas ?


Le mien est rouge, frappé de l’emblème jaune des Potter. C’est un blason ancien, et respecté. Même si je ne suis certainement pas une Foudre de Guerre malgré l’imagerie du blason qui est le mien, cela n’empêche pas que j’ai su lui redorer quelques lettres de noblesse compte tenu de la chute du Procès Malefoy et de la reconquête de mon domaine. Les choses auraient sans doute pu se passer de meilleure façon à chaque étape de mon existence depuis que les croisés étaient entrés de force dans le castel pour massacrer ma famille et saisir mon domaine, mais on ne peut pas m’accabler du moindre manquement à l’honneur. Je dois me montrer fier. Je dois me montrer seigneurial. Je ne suis pas un parvenu, et même si cet entourage de qualité apparemment royal apparaît bien frustre, il n'en reste pas moins que ce sont des alliés.


Je reviens, un peu perdu dans mes pensées, et je relève la tête alors que mes hommes se tiennent à bonne distance du petit groupe, circonspects, méfiants, mais curieux aussi. Je regarde l’homme au regard d’acier qui semble être leur chef. Il est entouré d’une femme qui ne peut être qu’une guerrière parmi les insulaires, vu son accoutrement. Pas une dame, en tout cas. Je les jauge, je rougis légèrement, et je m’éclaircis la voix avant d’essayer de parler aussi intelligiblement que possible, sans bégayer.



| Messires et mes dames, la bienvenue en notre camp. Je suis William Potter, Seigneur de Godric’s Hall. Dans les collines, au nord de Silverhill. Vous comprenez, je pense, pourquoi ma patrouille vous a arrêtée, tout à l’heure. Votre Dame échange avec le général de cette armée, désormais, et l’on m’a chargé de m’occuper de votre hébergement parmi nous durant la durée de votre… Euh… Et bien. De votre visite. |


Je repense aux saucisses fumées de tout à l’heure.


| Avez-vous faim, tout d’abord ? |

(c) DΛNDELION



We Survive


They say the time many time when I see you / Time after time hand in hand till the dawn / Shine like a star you can go through the water / Forever and ever / Cause I found my love into you Under the SKy (c)codage - Kanala - texte (c)Under the Sky, Jean-Pierre Taieb


William Potter
Nous Survivons !
Messages : 485
Membre du mois : 13
Maison : Potter
Célébrité : Jamie Bell

Infos supp.
Richesses : 50

Nous Survivons !

Reds and Greys Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Reds and Greys   Reds and Greys EmptyLun 9 Mai - 23:27



An 2, Mois 3, semaine 2 - Vivesaigues


Cela faisait quelques temps maintenant que je ne n'avais pas pris part à un siège. Si j'eu une brève pensée pour mon père et mon frère ainé, cela ne dura pas plus qu'une seconde. Je n'étais pas de ceux qui vivaient dans les regrets ou les peines du passé. Mes ainés avaient rejoint le Dieu Noyé avec honneur et à ce titre il n'y avait aucune raison d'en être peiné. Après ce court instant je reportai mon attention sur le camp où nous nous trouvions, Vannina et moi, ainsi que plusieurs hommes qui nous accompagnaient. Eren avait à faire de par sa position, de mon côté j'avais aussi un rôle : faire honneur à Eren par mon comportement. Etre fier et ne pas commettre d'impair.

Depuis les quelques semaines que notre voyage avec Eren avait débuté, Vannina m'avait accompagné. J'avais commencé à lui transmettre certaines choses, et j'étais certain qu'au contact d'Eren elle en apprenait d'autres. J'avais même dû, à la demande d'Eren notamment, les laisser entre elles parfois. Eren avait aussi confié à Qhored le borgne l'entrainement de Vannina et je savais que ce la ne lui serait pas toujours aisé. Mais cela était une bonne chose, car son statut de Lady Botley ne devait pas la préserver d'un apprentissage digne de notre culture.

Tandis que nous patientions mes hommes, Vannina et moi, je soutenais sans faillir tous les regards que je croisais. Méfiance, mépris peut-être même voire crainte pour certains. Rien de nouveau en somme, rien qui me gênait en tout cas. Hache, épée et dague à la ceinture, je chuchotai quelques mots à l'oreille de Vannina.


N'oublie pas, nous devons faire honneur à Eren. Ce qui ne nous empêche pas de nous amuser un peu. lui dis-je en glissant brièvement ma main au creux de ses reins, affichant tout aussi rapidement un léger sourire lorsque je croisai son regard. Lorsqu'un homme vint s'adresser à nous je tournai la tête vers lui pour l'écouter se présenter.

Seigneur Potter. lui dis-je en le saluant à mon tour. Stig Botley, Seigneur de Lordsport, des Iles de Fer. débutai-je avant de présenter Vannina. Voici mon épouse, Lady Vannina Botley. dis-je en passant ma main dans son dos afin de l'amener à se placer à mes côtés.

Ne vous inquiétez pas, nous autres fer-nés avons l'habitude d'accueils bien moins... bienveillants. Votre patrouille fait son office mais a su le faire de manière correcte. C'est pourquoi nous n'avons pas sorti les armes. lui dis-je en affichant un large sourire taquin.

Il est toujours de bon ton de partager un repas pour une première rencontre. lui dis-je en ouvrant les bras en signe d'absence de velléité d'agression de ma part. Nous vous suivons, surtout si vous avez de quoi boire. ajoutai-je en riant.





Who wants to taste this squid fritter? Me.
Who can eat it? Me.
I am Lord Botley.

ANAPHORE

Stig Botley
Messages : 1059
Membre du mois : 22
Maison : Botley
Célébrité : Jordan Patrick Smith

Infos supp.
Richesses : 835


Reds and Greys Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t7797-s https://bloody-crown.forumactif.org/t7800-s https://bloody-crown.forumactif.org/t7799-s
MessageSujet: Re: Reds and Greys   Reds and Greys EmptySam 21 Mai - 14:52



Reds and Grey



Tout n’était pas qu’émerveillement mais presque. Depuis que le voyage avait commencé Vannina était comme une enfant découvrant les merveilles du monde pour la première fois : ses yeux et ses oreilles étaient grands ouverts pour tout enregistrer. Ce voyage n’était point uniquement source de découvertes sinon aussi de nombreux apprentissages auprès de Stig et d’Eren qui la fatiguaient, non pas physiquement mais moralement, car elle avait beaucoup à apprendre, même si elle savait a priori plus ou moins se tenir en société grâce à sa grand-mère, et elle devait faire face à de nombreux sentiments nouveaux pour elle, et d’autres plus anciens comme la jalousie… Concrètement elle éprouvait pour Eren de la jalousie par rapport à sa relation, ancienne et actuelle, avec Stig qu’elle considérait comme sien désormais puisque non seulement il l’avait épousée mais conquise, sans le vouloir peut-être, de sorte à ce qu’elle soit éperdument amoureuse de lui, mais aussi de l’admiration pour cette noble guerrière qui se battait sans sembler avoir peur de rien, pour tout ce qu’elle avait accompli au cours de son existence, pour sa beauté aussi, et elle ressentait…hé bien un trouble qu’elle ne savait s’expliquer…Peut-être était-il possible qu’elle comprenne les propos que Stig lui avait tenu lorsqu’ils étaient sur le bateau… Étrange…très étrange… Quant à l’entraînement avec Qhored le borgne, il la laissait épuisée et souvent pleine de bleus… Mais au moins faisait-elle des progrès, même si parfois elle n’avait plus d’énergie le soir entre les bras de Stig….

On aurait pu croire que d’être dévisagée par des regards masquant à peine, voire pas du tout, leur hostilité, leur haine et aussi pour certains leur désir (ne pas oublier la beauté de Lady Botley !) aurait incommodé ou effrayé une jeune femme, et sûrement qu’une dame non fer-née l’eut été, mais Vannina elle n’en avait que cure car trop habituée. Au contraire elle trouvait même cela légèrement réconfortant, d'une étrange façon, aussi gardait-elle la tête droite, d’un port empli de fierté. Stig, glissant sa main brièvement au creux de ses reins, l’électrisant au passage sans qu’elle n’en montre signe si ce n’est pas un éclat furtif dans ses prunelles, lui rappela qu’ils devaient faire honneur à Eren, paroles vaines car elle n’avait pas oublié. Elle ne voulait faire honte ni à son époux ni à Eren et, inconsciemment, prouver à son père qu’elle était quelqu’un, qu’elle était digne de respect et de considération. Mais vraiment de façon inconsciente.

Lady Botley resta un pas en arrière de son époux lorsque le Seigneur Potter vint à leur rencontre pour leur souhaiter la bienvenue. Elle écouta très attentivement et retint à grande peine un sourire amusé. Ce jeune homme, plus jeune que Stig mais plus âgé qu’elle selon toute vraisemblance, semblait assez…maladroit dans ses propos, pas très à son aise d’accueillir des fer-nés ce qui aurait pu être très amusant. S’ils n’avaient pour mission de représenter Eren, alors la jeune femme aurait pu prendre un malin plaisir à torturer psychologiquement ce jeune homme, histoire de le voir rougir et l’entendre s’emmêler les pinceaux dans ses propos. Elle l’imaginait très bien en train de bredouiller et bafouiller. Qui sait, peut-être qu’au cours du repas, la boisson aidant…

Stig, après avoir salué le Seigneur Potter et avoir décliné son identité, passa sa main dans le dos de Vannina, la faisant s’avancer de sorte qu’elle soit juste à côté de lui et la présenta à son tour. Ce que la jeune femme adora, soit-dit en passant. « Mon épouse, Lady Vannina Botley » ces mots lui donnaient des frissons. Qu’on leur laisse seuls dans une tente qu’elle le lui prouve !

-Seigneur Potter, nous sommes ravis de faire votre connaissance et apprécions grandement votre accueil. dit-elle avec une légère inclinaison de la tête tout en le regardant droit dans les yeux avec un petit sourire. Et sans mentir. Elle appréciait l’accueil pour les raisons déjà nommées et était convaincue que ce dernier amusait grandement Stig. -Le voyage ayant été long nous apprécierons, il est vrai, grandement de nous restaurer. Nous vous remercions de votre prévenance à notre égard, Seigneur Potter.

Elle inclina de nouveau la tête, dissimulant par-là un sourire amusé quant à la remarque de son époux sur la boisson. Si le timide petit Sire Potter n’avait jamais encore vu de fer-né s’abreuvant le spectacle serait des plus divertissants.

-Nous vous suivons, messire Potter. dit-elle encore tout en prenant la main de Stig dans la sienne pour suivre le seigneur Potter jusqu’à l’endroit où devait se tenir le repas. Même si elle ne le montrait pas Vannina était affamée et son estomac criait famine.


Halloween





This is the last night you'll spend alone

ANAPHORE

Vannina Botley
Messages : 235
Membre du mois : 4
Maison : Valleuse de naissance, Botley de mariage
Caractère : de merde¿
Célébrité : Poppy Drayton

Infos supp.
Richesses : 100


Reds and Greys Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t8222-vannina-valleuse https://bloody-crown.forumactif.org/t8292-vannina-valleuse-bientot-botley-nes-de-la-mer-nous-retournons-a-la-mer https://bloody-crown.forumactif.org/t8293-vannina-valleuse-future-lady-botley-ne-crains-pas-la-mort-epouse-la#250422
MessageSujet: Re: Reds and Greys   Reds and Greys EmptyVen 10 Juin - 10:05



Reds and Greys
William & Stig & Vannina

« Vivesaigues, Alentours du Camp des Assiégeants, Royaume des Rivières et des Collines. Semaine 2 du mois 3 de l'an 1 de l'Ere des Luttes. »
Bleues, bleues les chocottes, aurait dit mon frère Robert en me voyant dans cette vilaine posture avec des étrangers réputés sanguinaires. Je n’aime pas la proximité de ces pillards, pas seulement parce qu’ils sont nés de ces îles qui depuis toujours nous menacent, mais aussi et surtout car ils sont tout ce qui me met d’ordinaire sur mes gardes. Des tueurs, armés jusqu’aux dents même dans leur vie civile, et qui tuent pour un oui ou pour un non en chantant à la gloire de leur divinité cruelle. Cela ne peut que raviver de terribles souvenirs en moi. Mais je dois faire bonne figure, et apprendre à évoluer. Je ne suis plus un gamin apeuré, qui découvre les bras ballants les responsabilités qui vont désormais lui incomber du fait de la mort de ses proches. L’homme se présente. Un espèce de grand machin velu, crâne rasé sur les côtés et le dessus qui termine en une espèce de grosse natte. Il se disait, à Lannisport, que les fer-nés utilisent jusqu’à leurs cheveux pour étrangler leurs adversaires quand ils sont à court d’armes lors d’un combat au corps à corps qui tourne mal.


Je déglutis. Lord Botley de Lordsport, en plus. C’est pas genre le premier merlan venu des îles, c’est du gros poisson tout à coup. Et son épouse, Vannina. Je suis surpris, et fronce les sourcils. Une femme, ici ? L’homme en tout cas semble affable et taquin mais sans se montrer irrespectueux en aucune manière. Je souris donc. La jeune femme a l’air contente de son introduction par son mari, même s’il est évident que je me pose des questions. Que fait ici cette donzelle ? C’est là la place d’une femme, dans leur culture frustre et barbare ? Je ne peux que me féliciter d’être fiancé à la belle et douce Alys, qui s’occupe de mon domaine en notre pays et qui protège mes gens de par sa présence et son autorité… J’en suis du moins convaincu. Je reste surpris de leur politesse à tous deux et de leur affabilité. Je m’incline devant la jeune femme, pas vilaine, mais intimidante ; elle aussi porte les armes.



| Je vous en prie, il en va de mon honneur. Nous devons bien avoir de quoi bricoler un nouveau repas. |


Je leur fais signe de me suivre et nous arrivons en quelques instants dans un nouveau fortin, défendu par les quelques dizaines d’hommes au tabard rouge à éclair jaune des Potter, lanciers et archers pour l’essentiel, mais aussi des Fléaufort en quantité, et des Crakehall arborant sur leur tunique la tête de sanglier. Je fais signe aux hommes de préparer quelque chose et beaucoup ménagent de la place pour qu’on puisse s’asseoir près du feu dans des tabourets de fortune.


| Excusez le confort spartiate. Même si ça fait quelques semaines que nous sommes ici, nous avons privilégié les travaux de défense, pour encercler la forteresse. Et il pleut presque sans arrêt. Nous allons faire griller quelques saucisses grasses qu’on a faites en mettant la main sur une harde de cochons noirs dans un village d’à côté. On doit aussi avoir du pain frais et un peu de fromage coulant comme ils l’aiment, dans le Conflans. Pour dormir ce sera plus spartiate encore. Je vous laisserais la tente de quelques cavaliers, mais l’endroit restera humide. Comme tout le reste du camp, j’en ai bien peur. |


Je leur fais signe de s’asseoir et de se réchauffer près du feu.


| Que faites-vous ici dans le Conflans, messires ? On disait les fer-nés rentrés chez eux, à la mort du Roi Yoren à la bataille d’Aubray. |

(c) DΛNDELION



We Survive


They say the time many time when I see you / Time after time hand in hand till the dawn / Shine like a star you can go through the water / Forever and ever / Cause I found my love into you Under the SKy (c)codage - Kanala - texte (c)Under the Sky, Jean-Pierre Taieb


William Potter
Nous Survivons !
Messages : 485
Membre du mois : 13
Maison : Potter
Célébrité : Jamie Bell

Infos supp.
Richesses : 50

Nous Survivons !

Reds and Greys Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Reds and Greys   Reds and Greys EmptyJeu 16 Juin - 14:36



An 2, Mois 3, semaine 2 - Vivesaigues


Alors que Vannina me prenait la main, je lui adressai un sourire joueur. J'avais perçu l'étincelle dans ses yeux lorsque le contact s'était noué au creux de ses reins. Malgré le temps humide, j'étais certain de ne pas avoir à redouter le froid sous la tente ce soir. Ces derniers jours mon épouse suivait son entrainement, ce qui la laissait sur les rotules. Et personnellement je préférais qu'elle soit sur les rotules et moi derrière elle à la soutenir par les hanches. Aussi ce soir, peu importait la fatigue ou les soldats autour, ils allaient entendre chanter les Iles-de-Fer.

Soit. dis-je simplement en suivant le jeune seigneur, marchant aux côtés de mon épouse, ayant à présent ma main sur le pommeau de ma hache. Ces Ouestriens... Ils me faisaient penser à des bardes, précieux et juvéniles. Pour l'heure tout du moins, car pour avoir déjà côtoyé des guerriers plus aguerris venant de leur royaume j'en avais croisé quelques uns qui étaient plus dégourdis.

Ne vous souciez pas de cela, nous autres fer-nés avons l'habitude de rudes conditions. Le Sel et le Roc n'est pas un royaume de tout repos, et nous sommes élevés en ce sens depuis notre naissance. lui expliquai-je afin de lui prodiguer un minimum de culture hors des livres et histoires de son pays. Nous savons comment faire fi de l'humidité ou du froid. ajoutai-je en croisant le regard de ma femme, échangeant avec elle un sourire entendu.

Nous suivons Eren Hightower, où qu'elle aille. dis-je d'un ton plus sérieux, affichant sur mon visage un air plus dur. Sa famille et la mienne ont un lien fort depuis bien des générations, c'est donc tout naturellement que j'ai choisi de faire campagne à ses côtés pour le moment. lui expliquai-je sans lui fournir davantage d'informations ou de détails. Tout cela ne regardait qu'Eren et moi, et Vannina.

Les Iles de fer ont un nouveau roi, et en attendant que portent les fruits de ses projets, nous suivons Eren. Mon frère gère notre fief d'ici notre retour, quant à moi je dois lui trouver une épouse. Mais je me tâte à lui trouver un riche laideron, le privilège du lord. dis-je en affichant un large sourire taquin, laissant échapper un rire moqueur.

Et vous Seigneur Potter, quelles sont les nouvelles du siège? lui demandai-je par une curiosité intéressé, nullement gêné par la pluie qui ruisselait le long de ma natte maintenant que nous étions à l'abris sous une tente. Le feu me réchauffait les mains, avant que que l'on ne nous apporte enfin à boire, et que l'odeur de la viande commençant à cuire me chatouillait les narines.

Je suppose que votre épouse est restée en votre demeure messire? demandai-je en veillant à ce que mon ton reste poli.





Who wants to taste this squid fritter? Me.
Who can eat it? Me.
I am Lord Botley.

ANAPHORE

Stig Botley
Messages : 1059
Membre du mois : 22
Maison : Botley
Célébrité : Jordan Patrick Smith

Infos supp.
Richesses : 835


Reds and Greys Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t7797-s https://bloody-crown.forumactif.org/t7800-s https://bloody-crown.forumactif.org/t7799-s
MessageSujet: Re: Reds and Greys   Reds and Greys EmptyLun 8 Aoû - 2:48



Reds and Grey



Une dame digne de ce nom eut baissé le regard en croisant celui, coquin, de Stig tout en rougissant délicatement quant aux pensées impures lisibles dans les yeux de son mari et qui devaient envahir les esprits des hommes ayant pu les surprendre. Une dame digne de ce nom dans le monde déprimant de l’Empire, bien évidemment. Mais pas une fer-née. Vannina ne baissa ni le regard ni la tête ni point eu de rougissement sinon qu’elle sourit en retour à son mari, se rapprochant encore plus de lui. Leurs étreintes charnelles étaient devenues trop rares et son corps était comme un volcan en fusion prêt à entrer en éruption.

Vannina haussa les yeux au ciel quant à la plaisanterie que fit Stig au sujet de la promise qu’il devait trouver pour son petit-frère car elle s’imagina que ce petit seigneur,  William Potter, qui semblait apeuré par les fer-nés et d’une extrême timidité, n’y goûterait guère. Il ne connaissait point le caractère de Stig ni sa relation, excellente, avec Nils. Et s’il disait vouloir lui trouver un laideron fortuné, en vérité, il n’en pensait pas un mot. Stig pouvait mourir à la guerre avant de la mettre enceinte et dans ce cas ce serait son petit-frère qui deviendrait le nouveau Lord Botley et parce qu’il tenait à l’honneur de sa famille, à son prestige, il ne pourrait que lui trouver une épouse de grandes qualités, de personnalité comme physiquement.

-Seigneur Potter, vous apprendrez vite que mon cher époux à un sens de l’humour assez particulier. Dit-elle tout en jetant un regard en coin, comme son sourire, à Stig. - N’auriez-vous point une sœur nubile et non encore promise ou épousée, messire Potter ? Une alliance entre la maison Botley et la vôtre nous serait grand honneur.

S’il lui tardait de se retrouver seule avec Stig dans leur tente afin de le réchauffer au creux de ses reins, elle s’imaginait déjà, de fait, le chevauchant, Vannina ne put résister à la tentation de faire elle aussi une plaisanterie au seigneur Potter, à l’envie de lire l’horreur dans son regard. Il regardait les fer-nés comme s’ils étaient de simples barbares et non pas un fier peuple de combattants préférant mourir plutôt que de ployer le genou. Lady Botley s’approcha à son tour près du feu, réchauffant ses mains tout en regardant la danse des flammes. Lorsque Stig évoqua l’hypothétique épouse de William Potter, Vannina ne put s’empêcher de lui lancer un regard où, furtivement, brilla une féroce jalousie qu’elle parvint à éteindre aussi vite qu’elle était apparu. La question de Stig quant à l’épousée du Seigneur Potter ne se devait sûrement qu’à de la politesse ainsi qu’une tentative de détendre l’atmosphère et le jeune homme. Elle espéra néanmoins que lady Potter, si elle existait, resterait bien cachée chez elle dans ses robes.

Une fois que ses mains furent réchauffées et ses vêtements quelque peu séchés, la jeune épouse de lord Botley s’en fut prendre place, s’éloignant quelque peu des hommes afin qu’ils puissent parler de choses importantes sans qu’une femme ignorante ne dise une idiotie. Hors de question pour elle de ridiculiser Stig. L’odeur de la viande en train de cuir lui ouvrait l’appétit, lui faisant gronder l’estomac. Le chemin avait été long et ils n’avaient guère prit le temps de se restaurer.



Halloween





This is the last night you'll spend alone

ANAPHORE

Vannina Botley
Messages : 235
Membre du mois : 4
Maison : Valleuse de naissance, Botley de mariage
Caractère : de merde¿
Célébrité : Poppy Drayton

Infos supp.
Richesses : 100


Reds and Greys Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t8222-vannina-valleuse https://bloody-crown.forumactif.org/t8292-vannina-valleuse-bientot-botley-nes-de-la-mer-nous-retournons-a-la-mer https://bloody-crown.forumactif.org/t8293-vannina-valleuse-future-lady-botley-ne-crains-pas-la-mort-epouse-la#250422
MessageSujet: Re: Reds and Greys   Reds and Greys EmptyJeu 18 Aoû - 21:44



Reds and Greys
William & Stig & Vannina

« Vivesaigues, Alentours du Camp des Assiégeants, Royaume des Rivières et des Collines. Semaine 2 du mois 3 de l'an 1 de l'Ere des Luttes. »
Je ne suis pas franchement suspicieux, mais je n’ai jamais été de nature à accorder mon blanc-seing à quiconque, qu’importe la situation. C’est d’autant plus commun chez moi de me méfier que j’ai tout de même assisté à la pire des félonies, le jour fatidique où la demeure familiale avait été brûlée, ses occupants massacrés, par des gens qui étaient encore des convives quelques semaines plus tôt. Quoiqu’il arrive, je ne pourrais plus jamais accorder à quiconque de confiance véritablement absolue. De là à dire que j’aurais des yeux derrière la tête… Ce serait sans doute un pas que je ne saurais franchir. J’ai conscience de rester encore assez naïf, malgré le massacre auquel j’ai assisté et comment j’ai dû redresser depuis la situation de mon domaine et de ma maison. Je dois faire attention. Abuser de ma politesse et de mon sens de l’honneur n’est certainement pas quelque chose que je dois laisser faire. Mon père a abondé le monde de ses largesses, et a fini équarri à coups de hache. Quant à  ma mère…


J’ai l’impression que le chef des pillards et la femme partagent quelques secrets et connivences, et je me fiche quelque peu d’être l’objet de leurs plaisanteries si cela doit arriver. On m’a donné quelques prérogatives au sein du camp et vis-à-vis de ces gens, je me dois donc de faire honneur à la confiance qui pour le coup, m’a été accordée.



| Oui, il paraît. Je n’avais encore jamais quitté l’Ouest avant la guerre ; les voyages sont rares pour ceux qui ne sont ni marins ni marchands. L’appel du Roi au Ban et à l’Arrière-Ban me permettra au moins de voir un peu de pays… |


Mais je le dis sans chaleur ni enthousiasme, pour la simple et bonne raison que cela m’éloigne de beaucoup de mon domaine et de l’incroyable quantité de choses que je dois encore accomplir pour le redresser à tous points de vue. Sans parler d’Alys, ma fiancée, qui me manque chaque jour un peu plus… Mais je regarde plus fixement, un brin incrédule, le guerrier parler d’Eren Hightower. Sacré bout de femmes. Un regard, et j’ai cru qu’elle avait coupé les couilles de la moitié de la compagnie, un peu plus tôt. Alors ses mots… Sa réputation la précède, dans l’Ouest, car la fille d’Harren le Noir jouit d’une ténébreuse réputation, jusque dans l’Ouest qui a pourtant bien moins subi ses déprédations que Dorne ou le Bief, jadis… Bief qu’elle a fini par épouser, littéralement. Je m’éclaircis la voix.


| Je peux comprendre les liens de féauté. Après tout, cette armée n’est constituée que par lien de vassalité envers la maison Royale, les Lannister. |


Je souris toutefois à la saillie du seigneur insulaire, à propos de son propre frère. Un sourire qui se fâne bien vite, un peu triste.


| Je n’aurais pas aimé voir quelle femme m’aurait réservée mon aîné… Mon père, lui, aurait eu mon bonheur tout autant que notre nom en tête. Mais je ne suis qu’un petit seigneur des Collines du nord de Silverhill, bien que de nouveaux filons assurent la prospérité du bourg, nous ne sommes pas riches, et notre gloire d’antan s’est depuis longtemps… Effacée. Je suis fiancé. Ma Dame est restée au pays ; dans notre pays comme dans notre foi, il y a des affaires d’hommes et d’autres de femmes. |


J’essaie de ne pas bredouiller, de ne pas paraître gauche, et stupide à manger du foin. Pour le reste, les saucisses passent sur le feu, ainsi que des côtelettes et d’autres morceaux de porc abattu dans les environs par les fourrageurs. On sert de la bière, assez aigre à mon goût, et du vin coupé à l’eau pour faire durer plus longtemps les rations. Rien d’exceptionnel, mais rassénérant. Les bouilleurs de crû locaux auront laissé aussi quelques bombonnes d’alcool de fruits sauvages. Les mets et les boissons commencent à circuler.


| Quant au siège, nous tenons les différentes rives entourant Vivesaigues. Ils sont nombreux, dedans. Ils devraient rapidement consommer leurs réserves, mais on parle sans cesse de rumeurs à propos d’armées de secours, riveraines ou nordiennes… |


Je rougis, tout de même, à la question directe, et somme toute assez gentille, de la fer-née suivant son mari à la guerre. Intimidé, j’essaie de ne pas ciller. Par l’Etranger que c’est difficile ! Mais je tiens bon.


| Je suis seul survivant de ma famille, Dame. Je n’ai plus personne à marier. |

(c) DΛNDELION


We Survive


They say the time many time when I see you / Time after time hand in hand till the dawn / Shine like a star you can go through the water / Forever and ever / Cause I found my love into you Under the SKy (c)codage - Kanala - texte (c)Under the Sky, Jean-Pierre Taieb


William Potter
Nous Survivons !
Messages : 485
Membre du mois : 13
Maison : Potter
Célébrité : Jamie Bell

Infos supp.
Richesses : 50

Nous Survivons !

Reds and Greys Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Reds and Greys   Reds and Greys EmptyMer 14 Sep - 2:09



An 2, Mois 3, semaine 2 - Vivesaigues


Sentir que mon épouse avait aussi "faim" que moi me fit sourire à l'idée de retrouver ses courbes appétissantes. J'en avais déjà l'éminence qui frétillait d'impatience. Aussi après qu'elle se fut rapprochée de moi, je glissai ma main au bas de son dos avant de glisser celle-ci sur son cul. Je ne me souciais pas particulièrement d'être discret, bien que cela passerait probablement pour une simple caresse au creux de ses reins pour notre interlocuteur.

Si je ne l'avais pas vu, j'aurais pu deviner que Vannina avait levé les yeux au ciel à mon trait d'humour à propos de Nils et sa future promise. Ses paroles qui suivirent me firent lâcher un bref rire. Notre hôte bien que poli et pour le moment irréprochable en dehors de sa culture qu'il n'avait pas choisi, n'était pas de suffisamment haut rang pour que je m'abstienne de toute trace d'humour. Et de la part de mon épouse non plus à en juger parce qu'elle venait de lui dire. Lier ma maison à une famille de l'Ouest, allons bon. En tant que sujet du Sel et du Roc cela n'avait aucune valeur. Seules les familles royales y avaient un intérêt. Et c'était bien là tout l'humour de sa remarque. Je croisai à nouveau son regard, et pour la première fois depuis notre rencontre j'en vins à me surprendre moi-même. Etait-ce... Etais-je en train de tomber amoureux de ma femme? Pute borgne...


Chaque culture diffère, mais je pense qu'il n'est jamais trop tard pour affronter la réalité de la guerre. lui dis-je plus sérieusement avant qu'il ne réponde à son tour.

La féauté n'a rien à voir en ce qui concerne le fait que je suive Eren. Car je ne suis le vassal que de la couronne du Sel et du Roc. Il est en revanche question de loyauté, de celle qui dépasse les frontières et les royaumes. Elle et moi avons appris ensemble, avons combattu ensemble. Puis j'ai servi sous ses ordres, avant que son devoir ne lui impose un mariage avec le Bief. Alors nos conditions respectives nous ont amené chacun à faire ce qui devait être fait. lui dévoilai-je quant à notre passé, omettant pourtant bon nombre de détails. Si je pouvais partager mon histoire commune avec Eren à un inconnu, je ne m'autorisais cependant pas à trop en dire.

Alors profitez de cette guerre et ses batailles pour que votre nom ne soit plus celui d'un petite seigneur des Collines Lord Potter. Savez-vous ce qu'est le Fer-Prix? lui demandai-je avant de poursuivre. Chez nous autres fer-nés, l'honneur est important. Bien que nous n'avons certainement pas la même vision de l'honneur. Dans notre culture, tout peut être acquis par les armes, le Fer-Prix. Femme, navire, terre, richesses, couronne même. Et celui qui se contentera d'acheter l'un ou l'autre parmi eux n'aura aucune légitimité pour mon peuple. Alors voici mon conseil Messire, si vous ne voulez plus être un simple petite seigneur, alors battez-vous sur le champs de bataille de sorte à ce que votre nom soit dans les mémoires de vos alliés ET de vos ennemis. lui exposai-je comme si nous avions une décennie d'écart lui et moi. Mais à partir de combien d'années de plus était-on plus légitime qu'un autre pour prodiguer des conseils?

Alors gageons que votre commandement se décidera à attaquer avant l'arrivée de ces renforts supposés. lui dis-je tandis que Vannina se levait pour se mettre un peu à l'écart après qu'il lui eu répondu. J'observai un instant son cul danser, sachant pertinemment qu'elle me savait en train d'en profiter, ce qui me fit sourire une nouvelle fois.

Ceux que j'ai perdu parmi ma famille ont eu la chance de mourir avec honneur selon notre culture. J'espère qu'il en aura été de même pour les vôtres. lui dis-je avec une sincérité polie.





Who wants to taste this squid fritter? Me.
Who can eat it? Me.
I am Lord Botley.

ANAPHORE

Stig Botley
Messages : 1059
Membre du mois : 22
Maison : Botley
Célébrité : Jordan Patrick Smith

Infos supp.
Richesses : 835


Reds and Greys Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t7797-s https://bloody-crown.forumactif.org/t7800-s https://bloody-crown.forumactif.org/t7799-s
MessageSujet: Re: Reds and Greys   Reds and Greys EmptyMer 21 Sep - 16:39



Reds and Grey



Ce fut comme un instant d’éternité dérobé au temps lorsque leurs deux regards s’accrochèrent quand même cela ne dura pas, en réalité, plus que quelques secondes et si Vannina se sentit électrisée par cet échange, le souffle coupé et le cœur battant plus fort ; comme à chaque fois qu’elle le voyait ; elle ne put, voyant l’éclat d’un trouble nouveau dans le regard de Stig, s’empêcher de froncer les sourcils, légèrement et brièvement. Il lui tardait d’être seule avec lui, de lui prouver la force de son amour qui ne faiblissait pas avec les jours et ce même s’il ne trouvait en le cœur de son époux aucun écho, de le questionner aussi quant à ce qu’il avait ressenti, s’il désirait lui dévoiler ses pensées, lorsqu’ils avaient échangé ce regard, bref mais intense.
Alors qu’elle était assise, un peu à l’écart mais toujours à portée de voix et pouvant entendre celle de Stig qui, de toute façon, portait haut, Vannina repensa à ce que Lord Potter avait dit et se félicita d’avoir su garder pour elle la réplique qui lui était venu aux lèvres quand il avait dit à la jeune épousée qu’en son pays et sa foi il y avait des affaires d’hommes et d’autres de femmes. Elle eut aimé à lui répondre qu’il semblait qu’en toute foi et tout pays les hommes s’estiment plus forts que les femmes et ce quand bien même leur plus grand exploit est d’ôter la vie qu’elles donnent après tant de mal, de force et de courage. Ne pas commettre d’impair. Ne faire honte ni à Eren ni à Stig. Elle ne pouvait que remercier le Dieu Noyé d’avoir bénie sa disgrâce en lui donnant Stig Botley comme époux car il avait prouvé que sa façon de penser différait de celle des autres mâles. Ce qu’elle pouvait l’aimer !

On vint lui servir à boire, lui apportant un verre de vin, coupé à l’eau quelle horreur, comme si une dame de sa condition ne pouvait supporter la bière que semblaient boire le reste des hommes. Si cela la fit, intérieurement, grincer des dents, elle n’en montra rien, se contentant de remercier l’homme l’ayant servi et profita du verre afin de se tenir occupée et de dissimuler le léger agacement qui l’habitat alors que Stig parlait d’Eren. Par le Dieu Noyé mais quand donc lui était née cette jalousie féroce alors même que sur le navire l’emportant vers la demeure Botley elle avait déclaré à son fiancé qu’il pouvait baiser avec qui il voulait qu’elle s’en moquait éperdument ? Elle était comme la mer : changeante. Après tout, ne s’était-elle point offerte à lui sur ce même navire ?

Ce fut avec intérêt qu’elle écouta le discours de Stig quant Fer-Prix, la vision de l’honneur dans leur culture, avec un petit sourire tandis qu’elle reposait son verre. Il savait bien manier la langue son mari et pas seulement dans l’intimité de leur lit conjugal !

-Ce qui est mort ne saurait mourir. Murmura-t-elle tout en ayant une brève pensée pour son premier amour, mort de l’avoir aimée et choisie elle. Sans lui elle n’aurait peut-être jamais épousé Stig, jamais été heureuse. Car elle l’était, même en ces temps compliqués, même si aimant avec passion un homme ne ressentant pas pour elle la même chose. Qu’importait ? Elle était libre, elle était respectée et désirée de lui. La jeune femme pris son verre, se leva et retourna voir les deux hommes.

-Les êtres que nous avons perdus ne meurent véritablement que lorsque nous cessons complètement de penser à eux, lorsque nos actes n’honorent plus leur mémoire. Dit-elle d’un ton grave tandis qu’elle levait son verre vers eux.

À la mémoire des défunts, à l’hospitalité, un peu forcée, de messire Potter, à la vie.  

-Vous devez être bien las, messieurs, ne pensez-vous point qu’il serait préférable de prendre siège afin de pouvoir commencer à vous restaurer ?

En réalité ce qu’elle désirait dire c’était qu’elle voulait que Stig se pose et mange afin de reprendre des forces dont il aurait besoin dès qu’elle serait seule avec lui ! N’en déplaise à leur hôte, ce soir, le chant des fer-nés allait s’élever dans les airs à l’en faire rougir !





Halloween





This is the last night you'll spend alone

ANAPHORE

Vannina Botley
Messages : 235
Membre du mois : 4
Maison : Valleuse de naissance, Botley de mariage
Caractère : de merde¿
Célébrité : Poppy Drayton

Infos supp.
Richesses : 100


Reds and Greys Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t8222-vannina-valleuse https://bloody-crown.forumactif.org/t8292-vannina-valleuse-bientot-botley-nes-de-la-mer-nous-retournons-a-la-mer https://bloody-crown.forumactif.org/t8293-vannina-valleuse-future-lady-botley-ne-crains-pas-la-mort-epouse-la#250422
MessageSujet: Re: Reds and Greys   Reds and Greys Empty


Contenu sponsorisé


Reds and Greys Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
Reds and Greys
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Nord de Westeros :: Le Conflans :: Vivesaigues-
Sauter vers: