Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
One Piece TCG: où précommander la ...
Voir le deal

 

  [Flashback] Nulle amie telle qu'une soeur

Aller en bas 
MessageSujet: [Flashback] Nulle amie telle qu'une soeur    [Flashback] Nulle amie telle qu'une soeur EmptyDim 24 Avr - 21:16

<
 Cela faisait quelques jours que l’armée impériale était revenue à la Capitale. Home Sweet Home pour la grande majorité. Mais pas pour Garlan, pas pour lui. Ce n’était pas son foyer, cela aurait pu l’être, mais le destin lui avait volé tout ce qu’il avait commencé à construire avec elle. Il avait tout détruit, il n’avait suffit que d’un instant. Tout s’en était alors aller pour lui et il avait été impuissant. Il n’était pas là le moment venu. Il aurait pu faire quelque chose s’il avait été présent. Mais encore une fois, cela avait été indépendant de sa volonté. En soit, une bonne partie des guerriers présents aux alentours comptait bien profiter de leur séjour à Fort-Darion, avant de partir vers un avenir incertain. La guerre et ses finalités, ils savaient tous que tout pouvait basculer en une poignée de secondes.

Le bieffois, quant à lui, et bien il allait décompter les jours jusqu’à leur départ. Ses lieux lui rappelaient un peu trop de souvenir à son goût. Certes, il faisait bien moins de cauchemars, le souvenir de Yesaminda était encore bel et bien là, mais cela le tourmentait bien moins qu’avant. Un jour, peut-être qu’il reconsidérerait ce lieu comme son foyer. Un lieu de sûreté où il se sentirait chez lui. Mais ce jour n’était pas encore arrivé. Il séjournait à l’extérieur des murs avec l’armée. Cela lui permit de faire plus amples connaissances avec les hommes placés sous son nouveau commandement. Du moins commencer, c’était une cohorte et plus un simple escadron. Il lui faudrait du temps. Les semaines à venir seront déterminantes pour la cohésion de l’unité, pour se parfaire au commandement. Cela se ferait au gré des batailles, il le savait. Il devrait se montrer également digne de la confiance de l’Empereur afin de ne pas lui faire regretter son choix.

Après avoir fait le point avec ses capitaines et ses aides de camp sur l’ordre du jour et les tâches à accomplir jusqu’à de nouveaux ordres, il s’accorda une légère permission, l’heure étant aux préparatifs pour l’embarquement prochain. Concentré sur son nouvel objectif, il n’avait pas soufflé depuis un moment, cela lui ferait certainement le plus grand bien. La fatigue s’était accumulé, il s’était mis une pression importante sur les épaules, volontairement pour se dépasser en tout temps, devenir meilleur. Cela transparaissait sur son physique par les poches qui se formaient en dessous de ses yeux. Il devait faire en sorte de rester en forme, le pire était à venir, il devait préserver ses forces et garder les idées claires.

Se rendant en ville, il espérait pouvoir s’emplir de l’atmosphère local, décompresser, ne serait-ce que quelques heures. Il entra dans Fort-Darion, la ville était bondée. Après tout, avec une armée aussi importante à ses portes, on ne pouvait que prévoir ce phénomène. Il se disait assurément que cela devait engendrer bien des complications pour la logistique de la capitale impériale. En pensant à cela, il se surprit à avoir une pensée pour Lady Omble, il devrait aller lui présenter ses condoléances pour la perte de Lord Conrad Omble et également pour obtenir tout le matériel et les vivres nécessaires pour sa cohorte.

Il pénétra sur une place périphérique où se tenait un marché. La place était bondée de monde, affluant autour des étales des marchands. Il y a avait tout un panel d’odeurs qui emplirent les naseaux du jeune homme. Cela lui parut agréable sur le coup. Il scruta environ, la plupart des personnes suivantes étant des hommes et des femmes lambda faisant les courses pour leurs familles. Des sourires égayaient les visages, des rires s’élevaient ici et là. On conversait par petits groupes. Deux bardes narraient leurs aventures, rythmés à coup de luth. Ce paysage lui faisait plaisir à voir, on en oublierait presque les combats à venir. Il s’avança dans la foule. A proximité, il entrevit une silhouette familière. Il s’approcha. C’était sa sœur à une étale pittoresque, sûrement faisait-elle des courses liées à ses nouvelles fonctions.

Il était contente de la voir, cela faisait bien des semaines qu’il ne l’avait pas croisé. Il l’apostropha en citant son prénom afin de ne pas la surprendre trop brutalement et lorsqu’elle se retourna, il l’enlaça fraternellement. Il la relâcha au bout de plusieurs secondes. Il souriait pleinement. « Je suis heureux de te revoir, chère sœur.» Son regard alla de droite à gauche, il semblait quelque peu étonné. « Je présume que tu effectues des achats concernant les héritiers impériaux, n’est-ce-pas ? N’y avait-il pas d’autres membres de la maison impériale pour effectuer ces tâches ?»


“Loyalty means I am down with you whether you are wrong or right, but I will tell you when you are wrong and help you get it right.”



Spoiler:

Garlan Goldwyne
Par-delà le cap !
Messages : 10079
Membre du mois : 1
Maison : Goldwyne
Caractère : Loyal ♠ Rancunier ♠ Blasé ♠ Téméraire ♠Juste ♠ Têtu ♠ Galant ♠ Méfiant
Célébrité : Joshua Sasse

Infos supp.
Richesses : 1524

Par-delà le cap !

 [Flashback] Nulle amie telle qu'une soeur Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t4489-garlan-goldwyne-chevalier-du-bief-libre https://bloody-crown.forumactif.org/t4493-garlan-goldwyne-rp https://bloody-crown.forumactif.org/t4494-garlan-goldwyne-liens
MessageSujet: Re: [Flashback] Nulle amie telle qu'une soeur    [Flashback] Nulle amie telle qu'une soeur EmptySam 21 Mai - 7:41

Reprendre sa place à Fort-Darion était une épreuve qu'elle n'avait pas forcément anticipé, trop aveuglée par l'envie qu'elle avait de retrouver ses enfants après de longs mois de séparation. Il était certain que tout ne s'était pas réellement passé comme elle le désirait, mais pouvait-elle véritablement faire des plans aujourd'hui ? Depuis la disparition de Béric, il y a plus d'un an à présent, rien de ce qu'elle avait envisagé un jour s'était réalisé, ou cela ne s'était fait de la façon dont elle l'avait imaginé. Elle n'aurait même pas dû être à la capitale impériale si on revenait au début de l'histoire. Elle n'aurait sans doute même pas dû être la lady de Pierheaume si on venait à remonter encore plus loin. En réalité, tout ce qu'elle avait vécu au cours des dernières années, étaient des événements inattendus, parfois des opportunités qu'elle avait su saisir, mais elle n'avait jamais eu la prétention d'une telle ascension sociale, et bien souvent, elle avait l'impression qu'elle n'était pas à sa place, qu'elle était de trop, ce sentiment d'abuser d'une condition qu'elle n'avait pas connu jusqu'alors, était presque vécue comme une épreuve pour la jeune femme. Mais on ne pouvait aller contre les coups du sort, et ce qui l'avaient conduite jusque là. Si elle n'avait pas eu la chance de rencontrer Lord Swann et de venir à être retenu par son esprit malgré la condition familiale de la jeune femme, elle n'aurait pas vécu autant d'aventures et parcouru autant de distance avant de finalement atterrir à Fort-Darion. La capitale de l'Empire était sans doute le point culminant de son existence et du chemin qu'elle avait parcouru. Certes, ses enfants étaient le plus beau cadeau que la vie avait pu lui offrir mais concernant le reste, dans sa vie de femme, il était certain que sa promotion en tant que représentante de l'Orage au Collège Impérial était ce qu'elle avait réussi de mieux. Bien sûr, elle estimait toujours qu'elle n'était pas digne de cette tâche mais elle n'en restait pas moins fière, tout comme elle était fière aussi de ce qu'elle avait pour le couple impérial et leurs enfants. Ici, elle s'était sentie plus vivante qu'elle ne l'avait jamais été.

Néanmoins, la guerre restait toujours là, plus ou moins à distance d'elle, de ses enfants et des personnes qui avaient choisi la protection de l'empire pour continuer à vivre le plus sereinement possible au cœur de Westeros. Les soldats des différents peuples fédérés commençaient à tout se rassembler à Fort-Darion. L'heure des retrouvailles et de la cohésion entre les peuples étaient venus alors que les ennemis se multipliaient et que les victoires étaient rapidement et malheureusement compensées par des défaites. Le jeu semblait interminable si on pouvait l'appeler ainsi, et même si elle suivait plus ou moins ce qu'il se passait, n'ayant pas toutes les informations essentielles pour que celles-ci ne soient pas divulguées ou récupérées par des ennemis, ou tout simplement parce qu'elle n'était pas une femme de commandement, elle savait que la situation était grave. Elle le lisait sur tous les visages qu'elle croisait. Pour le moment, elle ne se laissait pas encore submerger par l'inquiétude ou par l'horreur, bien qu'elle était encore marquée par ce qu'elle avait vu, ce qu'elle avait vécu sur les terres de l'Orage, venant en aide aux blessés des combats face au Bief. Alors quand cela devenait bien trop difficile de rester dans le bureau mis à sa disposition pour qu'elle puisse traiter des affaires de l'Orage en lien avec l'Empire, elle venait alors à quitter le château pour parcourir les ruelles de la cité qui étaient toujours si animées et qui donnaient l'impression que la vie était toujours identique dans ses faubourgs du Conflans. Elle avait besoin de souffler un peu, même si elle ne ramenait finalement rien, car ses enfants et elle avaient tout ce dont ils avaient besoin au château.

Elle avait besoin d'entendre le bruit des conversations, des rires ou des engueulades, les parfums qui se répandaient depuis le marché. Elle changeait ainsi totalement d'atmosphère et ce n'était pas pour lui déplaire, bien qu'elle avait toujours un des gardes impériaux pour pouvoir veiller à sa sécurité. Elle avait pourtant réussi à se perdre dans ses pensées, jusqu'à ce qu'on vienne l'appeler par son prénom, sans titre ou autre fioriture. Elle se retourna alors pour voir Garlan, son frère, à quelques pas d'elle et venir la prendre dans ses bras. Autant elle était clairement heureuse de le voir, de le savoir en vie et visiblement en un seul morceau. Et malgré tout, elle ne manquait pas d'être surprise par son geste de tendresse à son égard. Il fallait bien dire qu'ils n'avaient pas eu beaucoup l'occasion de se voir ces derniers temps, cela faisait même des semaines ou des mois, elle était incapable de le dire clairement. De plus, leur relation n'était pas réellement au beau fixe, alors qu'il lui avait semblé que Garlan avait fait en sorte de l'éviter plutôt qu'autre chose. « Je suis heureuse également … Tu as l'air en forme. » Elle lui adressa un doux sourire avant de secouer négativement la tête. « Oh, depuis mon retour à Fort-Darion, j'ai repris ma place en tant que représentante de l'Orage au Collège … Il était difficile de pouvoir mener deux fonctions aussi importante que celle-ci ou d'être la gouvernante des jumeaux impériaux. Je continue à les voir sans en être en charge néanmoins. Du coup aujourd'hui, c'est plus une promenade détente qu'autre chose. Mais toi, que fais-tu ici ? »


Mina Swann

Écoutez le chant du cygne ...
Le chant du cygne blanc !

Mina Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Messages : 1631
Membre du mois : 12
Maison : Swann
Célébrité : Amber Heard

Infos supp.
Richesses : 819

Grâce et vaillance en toute chose

 [Flashback] Nulle amie telle qu'une soeur Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Flashback] Nulle amie telle qu'une soeur    [Flashback] Nulle amie telle qu'une soeur EmptyMar 5 Juil - 18:47

Avec tout ce qu’il avait traversé pendant l’enfance, on aurait pu croire qu’il n’avait pas forcément la notion du mot famille à cœur. Et pourtant, ses sœurs, sa mère et son oncle. Ce sont des individus qui avaient toujours comptés énormément à ses yeux. Certes, il ne les voyait pas autant qu’il l’aurait souhaité, à cause de son exil de La Treille. Mais chacune de leur rencontre, de leurs retrouvailles, était un grand et beau événement à ses yeux. Il se souvenait de chacune d’entre elles, elles semblaient avoir été si rares pour le jeune garçon qu’il était alors. Au moins, il lui restait les missives pour converser avec ses proches et prendre de leurs nouvelles. Bien qu’il supposait que toutes ses lettres n’arrivaient pas à destination et que son père se plaisait à brûler certaines d’entre elles, les relations épistolaires étant saccadées par moment. Cela devait dépendre de ses humeurs.

Sa sœur, Mina. Il avait été très proche d’elle dans le passé. Le destin les avait séparé, chacun ayant fait sa vie à sa manière. Il l’avait retrouvé à Fort-Darion avec sa nouvelle famille, qui était celle de Garlan également en tant qu’oncle. Elle avait vécue de tragiques événements, notamment avec la perte de son époux, la laissant seul avec ses deux enfants. Et pourtant, elle avait trouvée la force de surmonter cette épreuve. Cela avait semblé être si facile pour elle, du moins c’est l’impression qu’il avait eu. Représentante au Collège Impérial, puis gouvernante des héritiers impériaux à la mort de Yesaminda. C’était une femme forte, il n’avait jamais eu de doutes là-dessus, aucun. Lui, il avait eu beaucoup plus de mal à surmonter le décès de sa femme et de leur enfant à naître. Cela le tourmentait encore énormément. Mais il essayait de se focaliser sur ses objectifs, ça lui permettait d’avancer.

Ce qui était une certitude, c’est qu’il ne serait plus jamais le même. Il avait bien changé. Trop naïf, trop niais. Il l’avait été, il se jugeait sûrement trop durement, et pourtant, c’était une réalité. Le monde était cruel, malgré tout le bien qu’on essayait d’apporter de son vivant. En retour, on ne recevait que les mauvais retours de bâton, chienne de vie ! Ce qui lui restait de son ancienne vie, qui était à portée, c’était elle. Il comptait bien la protéger elle et ses enfants. Il le devait, c’était sa sœur, ils étaient de son sang. Elle semblait heureuse et c’était l’essentiel. Elle avait quittée son rôle gouvernante pour reprendre sa place au collège. Il est vrai que les deux fonctions étaient assez incompatibles, en terme d’emploi du temps et possédaient un niveau de responsabilité important. En se dispersant de trop, on ne faisait rien d’abouti. « J’imagine que les séances doivent être très régulières et éreintantes ces temps-ci avec les derniers événements. Quelles sont les récentes nouvelles que tu as du Royaume de l’Orage ? De ton fief ? »

Il déglutit, marquant une pause de quelques secondes avant de poser la question :« Comment se porte les héritiers impériaux ? Sont-ils en bonne santé ? » Il espérait que cela soit le cas, sa femme s’était sacrifiée pour eux. Elle avait fait son devoir. Comme il l’aurait fait pour faire le sien. Son sacrifice ne serait jamais vain, il en avait fait le serment. Il rebondit par la suite à la question qu’elle lui avait posé.« L’Empereur m’a confié une cohorte en me nommant commandant. C’est un immense honneur pour moi et je fais tout, et je ferai tout mon possible, pour être la hauteur de ses attentes. Mais il y a énormément à faire, à préparer. Après de longs jours de labeur et avant ceux qui s’annoncent, je me suis dis que quelques heures à de ne pas penser essentiellement à la logistique, la gestion et l’entraînement de mes hommes me feraient le plus grand bien. »

Il lui sourit doucement et lui proposa :« Si je ne te dérange point, je pourrai t’accompagner, qu’en dis-tu ? Où se trouve mon neveu et ma filleule ? Il me plairait de les voir. »



“Loyalty means I am down with you whether you are wrong or right, but I will tell you when you are wrong and help you get it right.”



Spoiler:

Garlan Goldwyne
Par-delà le cap !
Messages : 10079
Membre du mois : 1
Maison : Goldwyne
Caractère : Loyal ♠ Rancunier ♠ Blasé ♠ Téméraire ♠Juste ♠ Têtu ♠ Galant ♠ Méfiant
Célébrité : Joshua Sasse

Infos supp.
Richesses : 1524

Par-delà le cap !

 [Flashback] Nulle amie telle qu'une soeur Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t4489-garlan-goldwyne-chevalier-du-bief-libre https://bloody-crown.forumactif.org/t4493-garlan-goldwyne-rp https://bloody-crown.forumactif.org/t4494-garlan-goldwyne-liens
MessageSujet: Re: [Flashback] Nulle amie telle qu'une soeur    [Flashback] Nulle amie telle qu'une soeur EmptyMer 27 Juil - 18:19

Sa petite île natale semblait disparaître petit à petit de son esprit, quelques images venaient encore à parcourir sa tête parfois, bien souvent quand elle avait les yeux fermés à la nuit tombée, mais elle perdait les couleurs, les senteurs également. Cela s'effaçait à mesure que le temps venait à avancer. La vie à la Treille lui semblait tellement lointaine à présent. D'une certaine façon, elle avait même l'impression que tout cela appartenait à une autre vie, une vie qui n'était pas vraiment la sienne et il était certain qu'elle n'était plus la même personne, la même femme, ou en réalité, la même jeune fille qu'elle avait été quand elle avait quitté son île, quand elle avait quitté sa famille ainsi que ses amis pour pouvoir prendre sa place comme dame de compagnie au sein de la maison Tyrell. Elle avait vécu tellement de choses depuis ; que ce soit à Hautjardin même ou après qu'elle ait quitté le Bief pour rejoindre l'Orage et Pierheaume qu'elle trouvait cela complètement surréaliste. Sa vie qu'elle avait toujours pensé comme un long fleuve tranquille qui s'écoulait paisiblement au fil des différentes saisons, c'était finalement révélé être un véritable torrent, bien souvent semer d'embûche. Pour autant, elle n'en restait pas moins satisfaite du chemin qu'elle avait parcouru, des combats qu'elle avait su mener même si ce n'était pas avec une épée qu'elle le faisait, ce n'était pas pour autant qu'elle ne manquait pas de courage. Sa famille avait toujours été un sujet particulier, et cela était encore le cas aujourd'hui. Son père lui avait demandé certaines choses qui lui avaient causé une grande souffrance, alors qu'il lui cherchait à nuire encore et toujours à son frère Garlan, et bien qu'il avait été satisfait de son mariage avec Lord Swann et du prestige inattendu pour la maison Goldwyne, il n'avait pas hésité un seul instant à la renier quand la guerre entre le Bief et l'Orage avait éclaté. Certaines blessures ne pourraient jamais se refermer mais elle pouvait au moins être heureuse que les Sept aient remis son frère sur son chemin et qu'ils se retrouvent à Fort-Darion.

Il n'avait pas eu une existence facile non plus, et elle savait combien ce qui était arrivé à Yesaminda l'avait marqué au fer rouge, une partie de lui ne s'était toujours pas remise de cette perte et elle n'était pas sûre qu'il y parvienne un jour. Néanmoins, elle espérait sincèrement qu'il réussirait quand même à aller de l'avant un jour, car il le méritait réellement, même si lui ne devait que se voir comme coupable de ce qui avait bien pu arriver à sa femme et à son enfant par la même occasion. « Tu sais, chacun s'organise de son côté pour mener la guerre. Les généraux se retrouvent ensemble, et je ne suis pas une générale de l'Orage. Donc, il y a des séances mais en période de combats, on va dire que c'est plus fluctuant. Quant à l'Orage ... » Elle grimaça un instant et se mit alors à soupirer. « La Reine Argella ne me donne aucune nouvelle, ce qui m'attriste autant que cela commence maintenant à m'agacer … Je ne sais combien de temps, j'accepterai que cette situation perdure. Pierheaume semble tenir pour le moment et c'est une grande satisfaction, mais je ne prendrai pas le risque pour le moment de renvoyer les enfants là-bas. » Elle hocha la tête avec un petit sourire concernant les jumeaux impériaux. « Ils se portent merveilleusement bien, l'avenir est encore debout. Même si je sais parfaitement le prix que tu as dû payer pour cela et j'en suis véritablement désolée, j'espère que tu le sais, tout comme j'espère que tu sais que tu peux compter sur moi. » Elle vint prendre sa main dans la sienne et elle la serra quelques instants dans la sienne. Son sourire s'agrandit à ses paroles. « Je vois que tu as pris ta place ici à Fort-Darion, et au sein de l'Empire. Toutes mes félicitations Garlan, je suis si heureuse et fière de toi mon frère. Néanmoins, promets moi de faire attention à toi. » Elle ne voulait pas qu'il prenne des risques inconsidérés pour autant, comme s'il n'avait plus rien à perdre. « Ça fait une éternité que je ne t'ai pas vu, alors je serai heureuse que tu restes à mes côtés. Je cherche un nouveau tissu pour une robe pour Lenora, et si tu veux après, nous pourrons les retrouver tous les deux. Tu vas être surpris, Harlan a bien grandi, il marche maintenant. »


Mina Swann

Écoutez le chant du cygne ...
Le chant du cygne blanc !

Mina Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Messages : 1631
Membre du mois : 12
Maison : Swann
Célébrité : Amber Heard

Infos supp.
Richesses : 819

Grâce et vaillance en toute chose

 [Flashback] Nulle amie telle qu'une soeur Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Flashback] Nulle amie telle qu'une soeur    [Flashback] Nulle amie telle qu'une soeur EmptyMar 23 Aoû - 22:00

Le Collège Impérial. Garlan se souvient parfaitement de chacune de ses séances. A l’époque, il s’agissait des premières séances du Collège, les balbutiements de l’Empire. Autant dire que les sessions avaient été particulièrement animées. Conseiller du Bief Libre à l’époque, nouvelle entité, royaume fédéré ne possédant aucune terre, ni enclave dans sa contrée d’origine. L’Empire espérait à l’époque faire valoir le nom de Gardener et ses anciens droits au trône, pour que Kevan puisse soulever assez de gens pour être une menace pour le Hightower. Cependant Kevan fut une terrible déception, il n’y avait pas d’autres mots pour exprimer ce qu’il avait ressenti face à ses multiples réactions. Tout simplement, il suffisait qu’il ouvre la bouche et prononce quelques mots pour qu’il s’aliène une bonne partie des membres du conseil.

Au milieu de tout cela, le jeune homme faisait de son mieux pour tempérer la situation, on pouvait dire qu’il essayait d’enrober les paroles de son souverain pour que les autres acteurs ne développent pas une rancœur trop vivace à son égard. C’était un véritable jeu d’équilibriste, lui nouveau conseiller du Bief Fédéré se retrouvait la plupart du temps opposé à son souverain par rapport à ses prises de décision. Niveau crédibilité il y avait mieux, c’est clair ! Le Collège lui avait permis de faire la connaissance du roi du Nord, Jon Stark avec qui il avait pu converser un peu en dehors des séances du Collège. Il avait surtout croisé à plusieurs reprises Lord Bowen Glover, deuxième représentant du Nord au Collège et ils s’étaient très vite entendus, partageant de nombreux points communs. Garlan avait appris qu’il collaborerait avec lui dans leur expédition contre le Val et il en était heureux. Les deux hommes venaient de partager des épreuves similaires, ils comprendraient très bien ce que chacun traversait.

Le Bieffois écoute attentivement les paroles de sa sœur, en effet en période de guerre, la politique est souvent mise de côté et ce sont les militaires qui prennent le devant de la scène. Nombreux sont ceux qui arrivent à tirer partie de la situation pour gagner en influence. C’était ainsi. Mina semblait attrister que sa reine ne lui donne pas de nouvelles, pas autant qu’elle le voudrait. Le commandant ne possédait que des informations générales sur ce qui se passait là-bas. Mais rien de transcendant, rien qu’elle ne devait déjà savoir. « En effet, envoyer tes enfants à Pierrehaume ne me parait pas être une bonne idée pour le moment. Les Terres de l’Orage sont loin d’être sécurisées et le trajet reste dangereux, aussi bien sur terre, comme sur mer. En cet instant, il n’y a pas de lieu plus sûr que la capitale impériale pour eux. » Il n’allait tout de même pas donner des leçons à Mina sur la façon de prendre soin de ses enfants, elle savait déjà tout cela.

« As-tu essayer d’envoyer une missive à la reine de l’Orage pour prendre de ses nouvelles également ? Elle est peut-être en mouvement avec ses troupes et n’a pas eu le temps de prendre la plume pour t’informer des derniers événements.» Sa relation était devenue très compliquée avec Argella. Il n’arrivait pas à lui pardonner complètement la mort de sa femme, il n’arrivait pas à aller de l’avant. C’était plus fort que lui. Il lui faudrait encore du temps. S’ils étaient encore amis ? Il ne le savait guère, c’était devenu trop compliqué. Impossible de le dire avec certitude. « Elle a fait ce que l’on attendait-elle, comme je ferai ce qu’on attend de moi, ainsi sont régis nos vies, Mina.»dit-il sobrement. Il prit un instant sa main dans la siège, signe fraternel fort, plantant son regard dans le sien.« Je le sais, ma sœur. Et je ne pourrai jamais te remercier pour cela, toi et tes enfants, vous êtes l’unique famille qu’il me reste et qui a de la considération pour moi.»

Il avait connu bien des péripéties depuis l’année qui s’était écoulée, mais il était maintenant bien dans son rôle et dans ses bottes. Elle n’était certes plus à ses côtés et cela n’avait pas le même goût, mais il trouvait de la satisfaction là où il pouvait.« Je me sens bien au sein de l’Empire, nous défendons une juste cause, j’en suis persuadé. Je dois énormément à l’Empereur, je le sais, Mina. Il m’a accordé une chance, puis sa confiance, ce n’était pas gagner dès le départ pourtant.»Quant au fait de faire attention, plus facile à dire qu’à faire, surtout à la guerre. C’était chose impossible en soit. « Ne pas faire promesse à une femme, si on est pas sûr de pouvoir la tenir.»

Il avait hâte de voir les enfants de Mina, cela faisait tellement longtemps. A cet âge-là, ça poussait à un rythme effréné, il allait sûrement constater de nombreux changements.« J’ai hâte de les revoir tous les deux. A quelle couleur as-tu pensé pour la couleur de ma chère nièce? Comme tous les prénoms finissant par « lan », j’imagine que mon neveu sera beau, grand et fort, ça n’en fait aucun doute !» termina-t-il en éclatant de rire.




“Loyalty means I am down with you whether you are wrong or right, but I will tell you when you are wrong and help you get it right.”



Spoiler:

Garlan Goldwyne
Par-delà le cap !
Messages : 10079
Membre du mois : 1
Maison : Goldwyne
Caractère : Loyal ♠ Rancunier ♠ Blasé ♠ Téméraire ♠Juste ♠ Têtu ♠ Galant ♠ Méfiant
Célébrité : Joshua Sasse

Infos supp.
Richesses : 1524

Par-delà le cap !

 [Flashback] Nulle amie telle qu'une soeur Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t4489-garlan-goldwyne-chevalier-du-bief-libre https://bloody-crown.forumactif.org/t4493-garlan-goldwyne-rp https://bloody-crown.forumactif.org/t4494-garlan-goldwyne-liens
MessageSujet: Re: [Flashback] Nulle amie telle qu'une soeur    [Flashback] Nulle amie telle qu'une soeur EmptyDim 28 Aoû - 11:09

Mina aurait aimé dire que leur relation ici était bien plus simple qu'elle ne l'était lorsqu'ils étaient tous les deux dans le Bief. Néanmoins, Garlan n'en restait pas moins un soldat, certes il ne défendait pas la même armée mais il combattait toujours et il s'apprêtait à le refaire. De son côté, elle était toujours une femme de la Cour, bien loin de Hautjardin, certes, mais elle conservait le même statut qu'auparavant et d'une certaine façon, elle venait toujours à attendre le retour de son frère pour passer un peu de temps à ses côtés. La jeune femme était pleinement consciente des lourdes épreuves qu'il avait eu à traverser dernièrement et elle savait tout autant que ce genre de blessures ne pourraient jamais se refermer complètement et après avoir désiré le confronter à un moment donné sur cette douleur qui l'éloignait de tout et de tout le monde, elle avait compris que cela ne servait finalement à rien et qu'elle devait le laisser avancer à son rythme. Elle lui avait de nombreuses fois rappelé qu'elle était et qu'elle resterait toujours présente pour lui s'il en exprimait la nécessité, puis attendre de voir s'il en avait besoin ou non. La guerre l'avait appelé ailleurs, et elle l'avait regardé partir avec une certaine tristesse, ayant l'impression pendant un temps qu'elle l'avait perdu. Mais aujourd'hui, il semblait différent, il semblait avoir avancé dans son deuil, et il avait l'air un peu plus apte à apprécier les bonnes choses de l'existence. Cela faisait sincèrement chaud au cœur de le voir ainsi et juste de pouvoir profiter de lui dans un contexte aussi simple qu'une promenade le long des petites échoppes qui se trouvaient dans Fort-Darion. Juste de pouvoir profiter de lui finalement.

Mais les ombres au tableau étaient nombreuses et de reparler de Pierheaume était quelque chose de réellement délicat pour la jeune femme. C'était les terres, la ville de Béric, c'était également l'héritage de ses enfants, enfin pour combien de temps encore. Edmund avait les dents longues et elle doutait qu'elle pouvait continuer encore longtemps à rester dans la capitale impériale sans qu'il ne vienne à nouveau à dire quelque chose sur le fait que le petit Harlan devait apprendre à grandir sur le domaine de la maison Swann pour comprendre d'où il venait et ce qu'il aurait à faire plus grand pour la famille autant que pour le peuple sous leur protection. Pour l'instant, il la laissait tranquille, la guerre était un merveilleux prétexte pour cela, mais même si elle perdurait, elle ne serait pas non plus éternel, et de son côté, Mina savait que d'y retourner était trop compliqué, tout lui rappelait son défunt mari et elle estimait qu'aujourd'hui sa place était à Fort-Darion au cœur de l'Empire. « Il n'est pas question que je prenne des risques inconsidérés pour qui que ce soit. Il est trop complexe d'aller là-bas dans ces temps de crise et je ne pourrai accepter de me séparer de mes enfants, même pour leur sécurité. En suivant l'Empereur durant sa campagne à travers l'Orage, tous ces mois loin d'eux, ça a été une véritable torture à mes yeux. » Il n'avait pas eu la chance d'avoir des enfants, mais elle ne doutait pas qu'il comprendrait son point de vue.

Elle continua à avancer lentement à ses côtés, baissant un peu la tête alors qu'il lui demandait si elle avait envoyé une missive à sa Reine. Mina se mordit la lèvre instant, avant de relever son visage pour le regarder dans les yeux, un sourire penaud dessiné. « C'est drôle, tu n'es pas le premier à me faire une telle recommandation. Et je sais que tu as raison. Néanmoins, c'est elle la souveraine, et je ne suis que son humble attachée à Fort-Darion. C'est à elle de me transmettre les informations qu'elle estime essentielles … Je doute de mon rôle à son côté et je ne suis pas certaine de m'y plaire réellement. Je dois réfléchir à la suite que je veux donner à tout ça. Pour le moment, même si la fonction de représentante de l'Orage au Collège Impérial est une charge noble, mais c'est la guerre qui prime actuellement. » Elle serra tendrement la main dans la sienne avec un doux sourire et elle se rapprocha un peu pour venir déposer un tendre baiser sur sa joue. « Et on sera toujours là pour toi, n'en doute jamais. » Pour autant, elle désirait sincèrement qu'il accepte un jour ou l'autre de s'ouvrir à la possibilité d'une nouvelle relation, d'un nouvel amour, de l'espoir de former une famille avec une autre femme. Le deuil était une chose longue et délicate, mais on pouvait aimer à nouveau.

La jeune orageoise leva les yeux au ciel en entendant les paroles de Garlan sur le fait de ne pas faire de promesse ne sachant pas s'il pourrait la tenir. Elle eut une moue boudeuse quelques instants avant de sourire, amusée. « C'est drôle, vous les soldats, vous avez tous le même discours. Pour une fois, il sera bon de faire plaisir à une femme et de lui faire croire que vous l'écoutez, bien qu'on sait l'un comme l'autre le lourd tribu qu'on peut payer en partant au combat. En attendant, je vais choisir ce tissu aux couleurs mordorés qui me rappelle les champs de blé de l'Orage. » Elle prit quelques instants pour négocier un peu le tarif avant de payer la somme et de prendre Garlan par le bras pour rejoindre ses petits appartements. « Beau, grand et fort ? Il devrait tenir ça de sa mère alors ! » Elle lui fit un clin d'oeil malicieux.


Mina Swann

Écoutez le chant du cygne ...
Le chant du cygne blanc !

Mina Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Messages : 1631
Membre du mois : 12
Maison : Swann
Célébrité : Amber Heard

Infos supp.
Richesses : 819

Grâce et vaillance en toute chose

 [Flashback] Nulle amie telle qu'une soeur Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Flashback] Nulle amie telle qu'une soeur    [Flashback] Nulle amie telle qu'une soeur EmptyDim 18 Sep - 12:28

<
 Garlan écoutait attentivement sa sœur, sur le fait qu’elle ne pourrait se résoudre à envoyer ses enfants dans l’Orage, craignant à la fois pour leur sécurité et n’arrivant pas à se faire à l’idée d’être séparé d’eux à nouveau. Son frère pensait comprendre ce qu’elle ressentait. Lui n’avait pas eu la chance d’avoir des enfants, le destin lui avait retiré son enfant à naître brutalement et sans aucune pitié. Mais il savait ce que c’était d’être si loin d’une personne proche et qu’on nourrissait qu’une envie, c’était celle de pouvoir la retrouver, d’être à ses côtés afin de profiter de chaque instant donné par la vie. Yesaminda était l’une des rares personnes qui lui avait fait ressentir ceci, leurs deux rôles au sein de l’Empire ne leur permirent pas se retrouver et se voir autant de fois qu’il le voudrait, Garlan étant blacklisté du château impérial à l’époque pour ce qu’il avait fait. Mais à chaque fois qu’ils pouvaient se retrouver, ils rattrapaient le temps perdu et chaque minute était savouré, il se souvenait encore de chaque instant. Bien qu’il avait l’impression que ces événements étaient déjà bien loin, du passé. Pourtant de nombreux éléments lui rappelaient sa défunte épouse, c’était encore compliqué.

« Tu as raison, Mina . Tes enfants ont besoin de toi et tu seras mieux entre ces murs, ici, en sécurité. » avait-il commenté de nouveau en hochant la tête pour terminer le sujet. Il n’aurait pas aimé la savoir dans l’Orage pour le moment, ce territoire était loin d’être sûr et de larges bandes bieffoises y foulaient la terre. Le sang de La Treille coulait dans ses veines, mais quel destin lui réservait ses anciens compatriotes si ils lui mettaient le grappin dessus ? Rien de bon, il en avait peur. Surtout qu’une bonne partie des hommes laissait leurs pires instincts et pulsions éclater en cette période de conflit. Non elle faisait bien de rester ici. Alors qu’ils continuèrent d’avancer, Mina lui avoua qu’elle n’était pas aller aux nouvelles par rapport à sa reine pour des tas de raisons. Elle doutait de son implication dans sa tâche. Il y avait toujours des moments de doute, ces derniers vous repoussaient dans vos retranchements, il fallait toujours prendre une décision pour s’en dépêtrer, bonne ou mauvaise, ça c’est l’avenir qui vous le disait.

« En ces temps de guerre, les militaires prédominent toujours sur le côté politique et diplomatique, cela a toujours été ainsi. Mais il n’en reste pas moins important, c’est essentiel de préparer la paix de demain et le nouveau monde dans lequel nous allons évaluer.  Prends le temps d’y réfléchir à tête reposée, chère sœur, surtout que tu avais l’air d’apprécier ce poste. » Il ne fallait jamais prendre de décisions irréfléchies, réagir à chaud était sûrement la pire des erreurs qui pouvait être commise. Il fallait savoir prendre du recul, analyser tous les éléments en sa possession et agir ensuite en conséquence. C’était ce qu’il avait appris en tant que militaire et officier ; cela l’aidait assurément dans son quotidien. Tendre geste fraternel, il sourit gaiement lorsqu’elle vint déposer  un baiser sur sa joue, il ne dit rien, tout avait déjà été dit. Il était là pour elle et ses enfants désormais, à nouveau. C’était ce qui comptait, rien de plus.

La mort était inéducable, la fin du chemin, au final vous auriez beau la combattre tout au long de votre existence sous bien des formes. C’était toujours elle qui finissait par remporter le duel entre vous, elle venait vous faucher, soit d’une maladie, soit au combat, soit sur votre lit de mort. Pour le guerrier, il était fort probable qu’elle prend la forme d’une flèche ou d’une arme. « Je présume qu’à notre manière, nous sommes tous plus ou moins têtu.  »  avait-il simplement commenté dans un rire amusé. Il avait devancé sa sœur au moment de payer le marchand, lui passant littéralement devant, il fut plus rapide. Il comptait bien le lui offrir afin de lui faire plaisir, il lui devait bien cela après tout. Leur butin en main, il suivit sa sœur vers leurs appartements. « Mouais...  » avait-il rétorqué, simplement pour provoquer sa sœur et la contredire.

Il réfléchit quelques instants à bien trouver ses mots pour ne pas se montrer grossier, ni même trop intrusif. C’était sa sœur, mais elle avait tout à fait le droit à son intimité, à voir ce qu’elle avait à lui dévoiler.« Tu semblais coutumière au fait de fréquenter des soldats tout à l’heure. Est-ce que l’un d’eux aurait piqué à vif ta curiosité ?  »


“Loyalty means I am down with you whether you are wrong or right, but I will tell you when you are wrong and help you get it right.”



Spoiler:

Garlan Goldwyne
Par-delà le cap !
Messages : 10079
Membre du mois : 1
Maison : Goldwyne
Caractère : Loyal ♠ Rancunier ♠ Blasé ♠ Téméraire ♠Juste ♠ Têtu ♠ Galant ♠ Méfiant
Célébrité : Joshua Sasse

Infos supp.
Richesses : 1524

Par-delà le cap !

 [Flashback] Nulle amie telle qu'une soeur Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t4489-garlan-goldwyne-chevalier-du-bief-libre https://bloody-crown.forumactif.org/t4493-garlan-goldwyne-rp https://bloody-crown.forumactif.org/t4494-garlan-goldwyne-liens
MessageSujet: Re: [Flashback] Nulle amie telle qu'une soeur    [Flashback] Nulle amie telle qu'une soeur EmptyDim 25 Sep - 11:41

Mina avait pris de nombreuses décisions pour pouvoir penser à ce qui serait le mieux pour l'avenir de ses enfants. Béric n'était plus de ce monde, et elle doutait sérieusement que son beau-frère, Edmund, soit en capacité ou même qu'il ait la volonté de s'occuper sur le long terme de la femme et de la progéniture de son défunt frère. Il était maintenant le véritable maître à Pierheaume, et c'était un nourrisson pleurnicheur et frêle qui l'empêchait d'atteindre la plus haute marche et d'être définitivement le seul maître à bord. L'opportunité, en plus du grand honneur, que Argella Durrandon, lui avait fait quand elle lui avait parlé de Fort-Darion et du rôle qu'elle pourrait lui accorder là-bas, il n'avait pas été pensable de refuser cela à la souveraine et cela lui avait clairement permis de prendre un nouveau départ dans la capitale impériale. Pendant un temps, elle avait quitté les lieux et donc ses deux enfants pour une question de devoir, mais aujourd'hui, elle ne se voyait plus les abandonner un seul instant. Et même si les lieux venaient à être menacés par l'ennemi quel que soit le visage de ce dernier, et qu'elle s'était engagée à protéger les jumeaux impériaux, cela ne serait pas au détriment de ses propres enfants, même si cela voulait dire une plus grande organisation logistique et une plus grande discrétion. Tenir à quelqu'un dans les moments difficiles était essentiel, et c'était pour cela que la perte était encore plus douloureuse pour son frère. Il y avait dans le cœur du pouvoir, de nombreuses jeunes filles belles à croquer et bonnes à marier qui pourraient sûrement plaire à Garlan, mais quelque chose lui disait qu'il désirait quelque chose de véritable et pas seulement un mariage de convenance, et pour cela il fallait qu'il accepte de passer au-delà de son mariage avorté et de sa perte pour tenter quelque chose de nouveau avec une nouvelle personne.

« Être en sécurité ici ? C'est la capitale de l'Empire, le point névralgique des différents royaumes fédérés. C'est sans doute l'endroit le plus sécurisé mais c'est également l'endroit le plus menacé. Pour le moment, les différentes forces militaires sont présentes ici, mais vous allez tous repartir d'ici peu et après … L'ennemi connaît le plus grand point faible. Tant que cette guerre ne sera pas terminée, personne ne sera en sécurité et tu le sais parfaitement. Et ce jour-là, est encore très loin d'être arrivé. » Mais elle espérait néanmoins qu'ici, elle serait plus en sécurité qu'elle ne le serait jamais ailleurs, elle en était consciente mais ce lieu comportait aussi des risques, il ne fallait pas croire que tout ici était tout beau. En tout cas, il n'était pas question qu'il s'inquiète pour elle et pour ses enfants outre mesure, il allait combattre et il devait être en capacité de se concentrer sur ça et uniquement sur ça pour sauver ses hommes et surtout pour sauver sa peau. « Enfin tout se passera bien ici, bien plus que pour toi. Si tu as la possibilité, essaie de m'écrire au moins pour me donner un peu de tes nouvelles, je dormirai mieux en te lisant. » Elle lui adressa un sourire qui disparut quand elle vint à parler de la Reine de l'Orage, elle était totalement perdue et cela ne manquait pas de l'agacer, sans qu'elle sache contre qui allait véritablement cet agacement. « Pour une fois, je peux dire que c'est toi qui a la parole de sagesse. Je vais faire en sorte de t'écouter. »

Elle le remercia alors qu'il paya le tissu pour elle, il n'était pas obligé de le faire mais ce tendre cadeau lui faisait réellement chaud au cœur. C'est l'esprit joyeux qu'elle avança en sa compagnie jusqu'à ce qu'il vienne à rejoindre le château et qu'ils commencent à monter dans les étages. Elle se mit alors à rosir grandement quand elle entendit la question que son frère vint à lui poser et elle fit en sorte de ne pas avoir à croiser son regard. « Je te trouve soudainement bien curieux ... » Elle se mordit la lèvre avant de s'arrêter dans l'un des couloirs et de se tourner vers lui, plongeant son regard dans le sien. « Il y a certes … Une personne qui a su attirer mon attention. » Elle reprit sa respiration, se mordillant la lèvre. « C'est un lord nordien. Lord Daemon Cerwyn. » Murmura-t-elle pour que personne d'autre que lui ne vienne à l'entendre.


Mina Swann

Écoutez le chant du cygne ...
Le chant du cygne blanc !

Mina Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Messages : 1631
Membre du mois : 12
Maison : Swann
Célébrité : Amber Heard

Infos supp.
Richesses : 819

Grâce et vaillance en toute chose

 [Flashback] Nulle amie telle qu'une soeur Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Flashback] Nulle amie telle qu'une soeur    [Flashback] Nulle amie telle qu'une soeur Empty


Contenu sponsorisé


 [Flashback] Nulle amie telle qu'une soeur Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
[Flashback] Nulle amie telle qu'une soeur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Flashback] Escapade romantique dans le Nord [Flashback - Terminé]
» Nulle ténèbre ne saurait éteindre le soleil [TOUR VI - TERMINE]
» Maedalyn Glover - « L'amour est insatiable et nulle raison ne le gouverne. Un geste, un regard, un soupir suffisent à le révéler.»
» L'amie retrouvée [Tour VI - Terminé]
» L'amie de l'Orage [Argella] [Tour VII - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Nord de Westeros :: Les Terres Impériales :: Fort-Darion-
Sauter vers: