Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-20%
Le deal à ne pas rater :
PNY – Disque SSD Interne – CS900 – 480Go – 2,5″
29.99 € 37.59 €
Voir le deal

 

 The curses of diamonds and rings (Semaine 3, Mois 3, An 2) [Tour IX - Terminé]

Aller en bas 
MessageSujet: The curses of diamonds and rings (Semaine 3, Mois 3, An 2) [Tour IX - Terminé]   The curses of diamonds and rings (Semaine 3, Mois 3, An 2) [Tour IX - Terminé] EmptyVen 11 Fév - 19:18

The curses of diamonds and ringsFirst comes the blessing of all that you've dreamed
But then comes the curses of diamonds and rings
Only at first did it have its appeal
But now you can't tell the false from the real
Who can you trust? Who can you trust?
When everything, everything, everything
You touch turns to gold, gold, gold
Ses pas résonnent fermement sur les pavés de Castral Roc, elle n'est plus qu'être bouillonnant depuis des jours. À peine humaine, plus qu'un amas de haine et de ressentiment à l'égard de toutes les injustices qui lui sont faites depuis son arrivée à Westeros. Elle en veut à Maegor. Elle en veut à son père. Elle en veut aux Martell et à leurs stupides exigences, elle en veut à tous ceux qui ne vont pas dans son sens et s'acharnent inlassablement à piétiner ses espérances. Plus que désirs et rêves brûlants, Jaenyra est loin d'avoir renoncé et ne cesse de gigoter dans l'espoir que l'horizon devienne à nouveau plus clair. La réception du corbeau de Jordane Lannister a pour elle été d'un grand soulagement, la Valtigar préférant l'envisager comme un signe du destin que différemment. Un signe du destin allant dans son sens, pour changer.

- Jaenyra de la maison Valtigar, fille du Diadoque du nouvel empire valyrien.

C'est en effet ainsi qu'elle avait signé sa missive. Au diable l'anonymat, si se cacher n'a jamais été une véritable corvée pour Jaenyra, elle estime néanmoins que ce temps a assez duré. Elle ignore exactement comment la Lannister a pris connaissance de leurs actions à Dorne mais s'en moque royalement. À peine dramatique, Jaenyra estime qu'il lui vaut mieux mourir trahie dans l'Ouest en essayant de faire prospérer leur empire plutôt que de chagrin à Dorne en attendant qu'un miracle se produise. Son père lui a demandé de trouver des alliés, c'est bien ce qu'elle compte faire. Ses pas sonnent lourdement contre les pavés de Castral Roc, les portes de la salle dans laquelle on vient de l'annoncer sont aussi imposantes qu'elle les imaginait. La jeune femme s'avance, elle perd de sa superbe en apercevant enfin la reine mère de ces lieux.

En un mois de voyage, elle a pris le temps de se documenter. La réputation de Jordane Lannister la suit à travers tout le continent, elle est connue pour être une femme de pouvoir, davantage roi que ne l'était son défunt mari selon les mauvaises langues. Davantage roi que ne l'est son fils, d'après quelques unes encore plus cruelles. En un coup d’œil, Jaenyra sait que ces rumeurs ne sont pas aussi idiotes que tout ce qui peut se colporter au sein d'un royaume. La brune marque un temps d'arrêt, elle ignore quelque peu s'il s'agit d'une pause volontaire pour analyser la situation ou du temps qu'il lui faut pour reprendre une contenance. Enfin, qu'elle a presque envie de s’exclamer. Enfin une dirigeante qui vaut la peine de se déplacer. Elle en pensait de même de Deria à vrai dire, avant que cette dernière ne propose le mariage à son très cher demi-frère.

- Votre Majesté.

Jaenyra s'incline, impossible de faire autrement. Tout est puissance ici, dans les murs mais surtout en la personne en face d'elle. Comme un véritable papillon attiré par la lumière, Nyra ne peut qu'être charmée. Elle avait déjà quelques informations sur l'Ouest avant de les chercher par nécessité, les Lannister ayant la réputation de leur royaume forgée en Essos comme partout ailleurs. C'est différent de le voir de ses propres yeux.

- Vous m'avez fait mander, me voici.

Les belles phrases à rallonge seront pour la suite de leur discussion, Jaenyra souhaite seulement la marquer de ses yeux violets pour cette première impression. Tailler sa renommée de ses mots acérés.
[size=30]©️[/size] 2981 12289 0



┗ if i can't have love, i want power ┛
ஃ I need my golden crown of sorrow, my bloody sword to swing, I need my empty halls to echo with grand self-mythology. ’Cause I am no mother, I am no bride, I am king ஃ

Jaenyra Valtigar
Messages : 176
Membre du mois : 70
Maison : Valtigar
Caractère : Calculatrice - Cultivée - Jalouse - Passionnée - Curieuse - Manipulatrice - Menteuse.
Célébrité : Anya Chalotra

Infos supp.
Richesses : 16


The curses of diamonds and rings (Semaine 3, Mois 3, An 2) [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: The curses of diamonds and rings (Semaine 3, Mois 3, An 2) [Tour IX - Terminé]   The curses of diamonds and rings (Semaine 3, Mois 3, An 2) [Tour IX - Terminé] EmptyMar 15 Fév - 5:17

3EME SEMAINE DU MOIS 3 DE L'AN 2


Jordane fut informé de l'arriver d'un navire appartenant aux Valtigar à Lannisport, la reine mère avait donc tout préparé pour l'arriver de son invité dans les temps qui ont suivi. Les royaumes de Westeros se connaissaient comme une famille déchirée, les rois ont changé, mais les peuples sont demeurés les mêmes. Jaenyra n'était pas de l'un de ses endroits si connu et familier, ses origines étaient de l'autre côté du Détroit. Le Diadoque du nouvel Empire Valyrien était un homme curieux avec ses propres plans, clairement. Cependant, Jordane ne l'excluais pas de Westeros même si lui semblait avoir exclus l'Ouest de ses plans. Elle n'en savait probablement pas autant sur elle que celle-ci en savait sur la reine mère, mais cette dame avait une attitude différente que Maegor, selon ce qu'elle avait entendu dire du moins. Peu importe ce que cela pouvait signifier, c'était bon signe. La valyrienne était certainement la meilleure personne à qui parler, entre femmes tout est possible.

Assise dans sa chaise de cérémonie, devant elle à l'autre extrémité de la pièce se trouvait les deux grandes portes de cette pièce pour ses politiques privées. Une séparé en deux entre le côté de la porte d'entrée et le côté de sa chaise de pierre. Deux marches longues en forme de trapèze entourait la chaise et son entourage, suffisamment élevé pour son statu, mais pas assez pour manifester de l'égo. Le regard perdu, l'index qui tapait du doigt sur l'avant bras de sa chaise, Jordane était tellement préoccupé. Le Val traversait une période des plus sérieuses, l'avancer dans le Conflans était sans défaite, mais fragile. Et au centre de ses pensées se trouvait ses actions en présence du Spectre, il n'y a rien comme faire quelque chose d'impulsif pour se causer une réflexion interminable.

Ses pensées furent interrompu par l'annonce de l'arriver de son invité tant attendu. Jaenyra Valtigar, en chair et en os. La reine mère lui fit un sourire amical dès son entrer. Alors que la jeune femme se présentait, Jordane se leva debout afin de descendre les deux marches devant elle et la rejoindre. Les mains ensemble, avec les doigts croisés, elle lui répondit :

- Bienvenue à Castral Roc. C'est un honneur et un plaisir de vous recevoir. En espérant que le voyage vous fut favorable.

Elle termina d'un léger hochement de la tête, présentant de la main la table longue avec une chaise à chaque extrémité. Elle suivie le rythme de Jaenyra en admirant ses traits étrangers, c'était une femme magnifique avec le bon nom. Une jeune femme prometteuse, la reine mère le reconnaissait bien. C'est en prenant place qu'un homme commença à servir deux coupes, qu'il amènera par la suite à chaque dame. Jordane avait l'intention d'en apprendre davantage sur son invitée, mais espérait aussi parvenir à la faire voir ce qu'elle voyait. Si le nouvel empire pouvait être un allié, il pourrait empêcher la conquête du Détroit. Les deux empires ne resteront jamais sur leur propre continent et elle espérait que Jaenyra verrait que l'Ouest pourrait peut-être avoir la meilleure offre que Westeros puisse offrir aux Valtigar.

Celle-ci débuta d'un ton calme et sympathique :

- Votre acceptation de mon invitation me fait chaud au cœur, j'ai une grande estime pour votre famille. Et je dois dire qu'entre femmes, je crois qu'il est possible d'accomplir de grandes choses que les hommes ont parfois de la difficulté à concevoir.

Jordane lui sourit avant de se saisir de sa coupe et l'apporta vers ses lèvres avant de s'arrêter subitement pour ajouter :

- Croyez-vous en le destin, lady Jaenyra ?



The curses of diamonds and rings (Semaine 3, Mois 3, An 2) [Tour IX - Terminé] F40658e19660629fc8ec921fb0ecf71490725f7f
The Lannisters Send Their Regards
Soul divine. Wake again. In paradise. Crowned in glory.
Fear no more .

◇ Fleurie, Skrybe, and Tommee Profit ◇

Signature par Ghabrielle Rowan

Jordane Lannister
La Lionne
Messages : 603
Membre du mois : 21
Maison : Lannister
Caractère : Intelligente ;; Manipulatrice ;; Séductrice ;; Dévouée ;; Déterminé ;; Fière ;; Éduquer ;; Contrôlante ;; Maternelle ;;
Célébrité : Charlize Theron

Infos supp.
Richesses : 42

La Lionne

The curses of diamonds and rings (Semaine 3, Mois 3, An 2) [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t7990-the-coldest-blood-runs-through-my-vein-jordane-lannister https://bloody-crown.forumactif.org/t8009-jordane-lannister-are-you-ready-to-die https://bloody-crown.forumactif.org/t8008-jordane-lannister-la-reine-mere-du-roc
MessageSujet: Re: The curses of diamonds and rings (Semaine 3, Mois 3, An 2) [Tour IX - Terminé]   The curses of diamonds and rings (Semaine 3, Mois 3, An 2) [Tour IX - Terminé] EmptyDim 20 Fév - 19:34

The curses of diamonds and ringsFirst comes the blessing of all that you've dreamed
But then comes the curses of diamonds and rings
Only at first did it have its appeal
But now you can't tell the false from the real
Who can you trust? Who can you trust?
When everything, everything, everything
You touch turns to gold, gold, gold
À tort ou à raison, Jaenyra se sentait en confiance en ces murs, devant cette reine. De nature pourtant méfiante, la valyrienne avait la sensation qu'elle serait écoutée même si elle n'était pas certaine d'être comprise. Elle s'inquiétait un peu de perdre de sa superbe devant l’aplomb dont faisait preuve la Lannister, devant tout ce qu'elle avait déjà accompli, mais certainement pas d'être prise de haut. La reine mère avait su la mettre à l'aise dès les premiers mots, ce qui était aussi dangereux que rassurant. Jaenyra n'est pas certaine de vouloir se sentir bien à un endroit où elle n'est pas chez elle et en infériorité numérique, bien placée pour savoir qu'une baisse de vigilance peut être fatale.

- Je vous remercie votre Majesté, l'honneur et le plaisir sont partagés. Le temps m'a paru bien long en attendant d'enfin vous rencontrer mais le voyage s'est néanmoins déroulé sans encombre.

Mis à part sa lassitude à voyager encore et encore sans trouver d'endroit qui ressemble de près ou de loin à un foyer, sa traversée en bateau s'est en effet bien déroulée. Jaenyra ne se plaint pas, elle est venue à Westeros en toute connaissance de cause et même si sa famille lui manque parfois, elle ne se plaint pas. Elle a beaucoup à faire ici et a la sensation d'exister vraiment, c'est le plus important à ses yeux. Les risques et la peur de ne pas réussir pèsent en comparaison bien peu dans la balance.

La reine descend de son estrade pour se mettre à la hauteur de la Valtigar, ce qui n'aide en rien cette dernière à conserver ses moyens. De plus près, la grandeur de la Lannister est reçue de plein fouet au visage de la jeune femme qui n'en mène alors pas large. Sans pouvoir s'en empêcher, le bruit du vin que l'on verse dans une coupe attire l’œil de Jaenyra qui louche un instant vers le serf préparant le breuvage. Jordane n'a à sa connaissance que peu de raison de vouloir l'assassiner, les Valtigar n'ayant jamais causé de problèmes aux dirigeants de l'Ouest. En revanche, des conflits commerciaux ont largement éclatés entre eux et le prédécesseur de leur empire. Le Tigre. Nyra ignore si Jordane en garde des rancunes, si c'est le cas elle n'en montre rien. Dans tous les cas, refuser une coupe de vin parait être bien impoli en plus de faire preuve d'un déficit insultant de confiance. Tenter de gagner des alliés, c'est aussi risquer sa vie. Jaenyra n'hésite pas à se saisir de l'objet.

- Le respect dont vous faites preuve à l'égard de ma famille est également partagé, l'Ouest est une puissance particulièrement reconnue en Essos. J'ai été très honorée de recevoir votre corbeau.  

Un sourire se dessine sur les lèvres de la valyrienne quand la reine mère fait mention de ce qu'il leur est possible d'accomplir une fois libérées de l'égide masculine. Nyra n'a jamais eu de problème à être dans l'ombre des hommes, encore moins si ce dernier se trouve être Maegor. Néanmoins, elle reconnait bien volontiers que le parcours de Jordane la laisse rêveuse et qu'une discussion exclusivement féminine lui fait le plus grand bien.

-Tout à fait. Je pense que nous nous comprenons.  

La coupe s'immobilise à mi-chemin avant d'atteindre les lèvres de Jordane, celle de Nyra reste fermement ancrée dans sa main. Sa nouvelle question la déstabilise considérablement, le destin. Une grande question que celle-ci, d'autant plus que la Valtigar préfère rester la plupart du temps assez rationnelle. Elle marque le silence quelques secondes avant de trouver une réponse appropriée, elle ne s'attendait pas à ça mais n'est pas déçue pour autant.

- J'y crois, en effet. Je ne pense pas que le destin soit quelque chose d'immuable, mais j'aime à penser que quelque chose nous attend tous quelque part et que certaines personnes sont faites pour se rencontrer.  

Une réponse honnête malgré tout, son avis fluctue régulièrement sur la question et les mots sont venus d'eux-mêmes, sans qu'elle y réfléchisse véritablement.

- Qu'en est-il pour vous, votre Majesté ?  

Nyra sonde un instant son regard, incertaine quant à la direction que prend cette discussion mais persuadée de son intérêt.
:copyright:️ 2981 12289 0



┗ if i can't have love, i want power ┛
ஃ I need my golden crown of sorrow, my bloody sword to swing, I need my empty halls to echo with grand self-mythology. ’Cause I am no mother, I am no bride, I am king ஃ

Jaenyra Valtigar
Messages : 176
Membre du mois : 70
Maison : Valtigar
Caractère : Calculatrice - Cultivée - Jalouse - Passionnée - Curieuse - Manipulatrice - Menteuse.
Célébrité : Anya Chalotra

Infos supp.
Richesses : 16


The curses of diamonds and rings (Semaine 3, Mois 3, An 2) [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: The curses of diamonds and rings (Semaine 3, Mois 3, An 2) [Tour IX - Terminé]   The curses of diamonds and rings (Semaine 3, Mois 3, An 2) [Tour IX - Terminé] EmptyVen 11 Mar - 2:53

3EME SEMAINE DU MOIS 3 DE L'AN 2


La réponse de la jeune femme fit sourire Jordane. Ce n'était pas un sourire amusé, ni moqueur, c'était un sourire que l'on fait lorsque l'on retrouve quelque chose que nous avions cru perdu. Une personne qui croit au destin sans perdre la foi de pouvoir l'influencer, Jordane pourrait bien s'entendre dire ces paroles. Son mariage l'avait destiné à la gloire, mais elle avait su en faire plus qu'un titre. Cette femme n'avait pas parcouru tous ce chemin pour finir en note de bas de page. Peut-être que cette rencontre faisait partie du destin de chacune de ces femmes, quoi qu'il en soit, son invité avait du potentiel. Jordane lui répondit d'un ton amical :

- Vous m'avez arraché les mots de la bouche, je dois dire. Je n'ai jamais été très bonne à former des amitiés avec ceux qui voient l'avenir comme une inévitabilité immuable... Mais vous par contre... J'aime nous savoir sur la même page.

Jordane se pencha légèrement vers l'avant, la regardant non pas en tant que Reine mère des lieux, mais en tant que femme. Son intérêt se portait sur sa personne, mais elle devait savoir qui était son invité au-delà des noms et des titres. Ce que nous sommes ne dit pas toujours qui nous sommes, il y avait assurément des rêves, des talents et des histoires fascinantes à propos de Jaenyra. Elle se mordit la lèvre inférieure pour un bref instant, réfléchissant à ses prochaines paroles, puis ouvrit la bouche à nouveau :

- Je me doute bien que votre famille n'a pas traversé le Détroit sans ambition, sans la foi en un destin à Westeros. Bien que des décisions tristes ont... été prises... c'est l'avenir qui devrait nous importer. Les hommes ont tendances se mener vers la confrontation plus aisément que les femmes, nous sommes donc certainement les meilleurs pour discuter du destin dont il est question. Croyez-vous que l'Ouest pourrait vous aider dans votre mission sur ce continent ?

Elle termina sa question en lui présentant un sourire chaleureux, discuter avec une femme d'un tel sujet était rafraîchissant. Le conflit qui existait entre la Lionne et le Tigre était question d'affaire. Les vieux vieillissent et dans les pas de tout vieil homme manquant de vision, se trouvait assurément sa fille sous-estimé pour saisir l'opportunité. Réanimer les animosités avec l'Empire de Westeros avait mis le royaume dans une position difficile, mais le passé était le passé. Elle échangerait volontiers l'Empire actuellement au pouvoir pour un autre, surtout si une femme qu'elle respecte peut aider à le diriger. Essos est souvent ignoré dans les conflits internes à Westeros, mais la ouestrienne a toujours gardé un œil à l'Est. La culture est différente, mais ils partagent le même monde que le sien. Là où ils sont parfois sous-estimé ici, Jordane ne les sous-estime aucunement. Son rapport avec ceux-ci l'avait aidé auparavant et elle ne pouvait qu'espérer que la si belle Jaenyra était là pour reconstruire cette foi, même si elle s'en méfiait.

Pour que tout destin se réalise, il faut que quelqu'un soit prêt à tendre la main en premier, à investir sa foi en premier. La guerre les entourant ne faisait qu'accentuer la nécessité de tendre la main, il y avait trop de haine et pas assez de gens en accord sur l'avenir de ce monde. S'il y a bien une chose pour laquelle l'Ouest est reconnue sous son règne, c'est la capacité à investir dans les gens et les institutions. La maison Valtigar était tellement secrète et tellement caché qu'il était impossible pour Jordane de savoir avec qui elle discutait. Bien entendu, elle en savait surement plus que la jeune femme l'imaginait, mais beaucoup moins qu'envers les autres maisons de ce continent. Elle déclara calmement :

- Je crois que l'Ouest pourrait avoir un intérêt envers ce destin que vous imaginez, lady Valtigar. Tout dépend de ce que vous et votre frère recherchez... mais surtout vous.

Elle termina d'un clin d'œil avant de boire de sa coupe une gorge généreuse. Elle avait fait sortir un excellent vin pour cette rencontre et elle n'allait pas se retenir d'en apprécier la saveur, tout comme elle n'allait pas se retenir d'apprécier la compagnie qu'elle était fortunée d'avoir.




The curses of diamonds and rings (Semaine 3, Mois 3, An 2) [Tour IX - Terminé] F40658e19660629fc8ec921fb0ecf71490725f7f
The Lannisters Send Their Regards
Soul divine. Wake again. In paradise. Crowned in glory.
Fear no more .

◇ Fleurie, Skrybe, and Tommee Profit ◇

Signature par Ghabrielle Rowan

Jordane Lannister
La Lionne
Messages : 603
Membre du mois : 21
Maison : Lannister
Caractère : Intelligente ;; Manipulatrice ;; Séductrice ;; Dévouée ;; Déterminé ;; Fière ;; Éduquer ;; Contrôlante ;; Maternelle ;;
Célébrité : Charlize Theron

Infos supp.
Richesses : 42

La Lionne

The curses of diamonds and rings (Semaine 3, Mois 3, An 2) [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t7990-the-coldest-blood-runs-through-my-vein-jordane-lannister https://bloody-crown.forumactif.org/t8009-jordane-lannister-are-you-ready-to-die https://bloody-crown.forumactif.org/t8008-jordane-lannister-la-reine-mere-du-roc
MessageSujet: Re: The curses of diamonds and rings (Semaine 3, Mois 3, An 2) [Tour IX - Terminé]   The curses of diamonds and rings (Semaine 3, Mois 3, An 2) [Tour IX - Terminé] EmptySam 19 Mar - 3:40

The curses of diamonds and ringsFirst comes the blessing of all that you've dreamed
But then comes the curses of diamonds and rings
Only at first did it have its appeal
But now you can't tell the false from the real
Who can you trust? Who can you trust?
When everything, everything, everything
You touch turns to gold, gold, gold
La Valtigar marche sur des œufs, ou du moins c'est ce qu'elle faisait avant de comprendre que la reine n'avait probablement aucune intention de lui nuire pour l'instant. Avec le temps, elle avait fini par comprendre quand elle était en danger, par le sentir bien avant d'être réellement menacée. Ici, elle ne flaire rien et ce n'est sûrement pas le vin probablement hors de prix qui lui permet de l'affirmer mais bien le sourire sincère de son interlocutrice. La Lannister est ici pour discuter, faire table rase du passé et voir ce qu'une collaboration peut apporter à leurs camps respectifs. Un échange intéressé en soi mais dans lequel tout le monde a quelque chose à y gagner. Jaenyra baisse sa garde, du moins juste assez pour aspirer volontiers un peu du breuvage que contient sa coupe.

- Ainsi je ne suis que plus convaincue de ma réponse, votre Majesté.

Jaenyra lui rend volontiers un regard complice, elle ne peut pas envisager l'avenir comme quelque chose de tout tracé tout simplement car ce qu'elle entraperçoit ne lui augure rien de bon. Elle a de quoi influencer ce qui viendra, elle en est sûre, elle doit le croire. Perdre espoir, c'est cesser de se battre. Cesser de se battre, c'est se laisser tuer. Elle n'est pas faite pour ça, en est persuadée. La Valtigar relève la tête, piquée au vif par la nouvelle question de Jordane qui lui laisse les yeux brillants. Bien sûr qu'elle a des idées. À vrai dire, elle n'attendait que ça.

- Regarder vers le passé n'a que peu de sens, je vous l'accorde bien volontiers. Je pense, Majesté, que l'Ouest a un ennemi puissant qui contrecarre également bon nombre de mes vues. Que pèsent donc les querelles du passé face à une possible alliance qui pourrait nous permettre toutes deux de faire un pas vers ce que nous souhaitons obtenir ?

Jaenyra parle majoritairement dans le vent, c'est aussi ça la diplomatie. En premier lieu, elle parle bien de ses plans et non de ceux de son père, de son frère, de leur empire. C'est en effet son destin que l'empire et son impératrice contrarient considérablement, rallier l'Ouest est un premier pas pour convaincre son père qu'une alternative est possible. Nyra n'a pas perdu une miette des mots de la reine - qui ne l'est plus vraiment, officiellement - et compte bien appliquer tous ses conseils à la lettre. Elle sait parfaitement qui dirige cet endroit et cette certitude lui apporte une certaine confiance. Ensuite, Jaenyra évoque une aide qu'elle n'est pas totalement sûre de pouvoir apporter à l'Ouest. C'est aussi ça la diplomatie, mentir.

- Nous recherchons des alliés. Nous recherchons des armées prêtes à se battre à nos côtés et pour qui nous nous battrons également

A cet instant, son regard ne lâche plus celui de la Lionne et ses doigts se serrent autour de sa coupe. Instant sans doute décisif pour son futur, Jaenyra joue gros et ne doit pas trembler une seconde. Elle compte bien sur le peu d'informations qui circulent sur ce continent au sujet de sa famille, n'a jamais autant aimé leur aura mystérieuse. Enfin, la Valtigar brise le contact visuel et laisse retomber l'intensité du moment. Il n'est pas question de lui demander de prendre une décision de cette ampleur à la minute.

- Bien évidemment, rien ne peut être décidé sur le moment. J'en ai pleinement conscience, Majesté.  

Elle appuie sur le mot, trop peut-être, c'est pour lui montrer que le couronnement de nouveaux souverains ne change rien à ses yeux. Elle est l'unique personne qu'elle voit sur ce trône et n'espère l’avènement d'aucune autre. Ce qu'on raconte de Jordane Lannister étant définitivement bien en dessous de la glorieuse réalité.

- Je viens simplement vous exposer des possibilités, que je vous saurais gré de considérer.

Nouveau regard appuyé pour confirmer ce qui vient d'être dit, Jaenyra est pleine d'espoir mais sait pourtant que le chemin est long.
:copyright:️ 2981 12289 0



┗ if i can't have love, i want power ┛
ஃ I need my golden crown of sorrow, my bloody sword to swing, I need my empty halls to echo with grand self-mythology. ’Cause I am no mother, I am no bride, I am king ஃ

Jaenyra Valtigar
Messages : 176
Membre du mois : 70
Maison : Valtigar
Caractère : Calculatrice - Cultivée - Jalouse - Passionnée - Curieuse - Manipulatrice - Menteuse.
Célébrité : Anya Chalotra

Infos supp.
Richesses : 16


The curses of diamonds and rings (Semaine 3, Mois 3, An 2) [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: The curses of diamonds and rings (Semaine 3, Mois 3, An 2) [Tour IX - Terminé]   The curses of diamonds and rings (Semaine 3, Mois 3, An 2) [Tour IX - Terminé] EmptyLun 4 Avr - 23:02

3EME SEMAINE DU MOIS 3 DE L'AN 2


Jordane écoutait avec attention ce que Jaenyra avait à dire. Sans présenter trop d'émotions, elle laissait la jeune femme élaborer. La mention de querelles évoqua un sourire, elle appréciait les paroles de la jeune femme. Elle avait raison, mais Jordane n'était pas le genre de personne à le déclarer. Elle préférait attendre que son invité exprime ce qu'elle recherche, ce qu'elle fit un moment plus tard.

Une requête de la part d'un "nous", un nombre abstrait de figure d'un parti dissimulé dans l'ombre. Ce qu'elle racontait était peut-être entièrement vrai, comme il était possible que ce soit entièrement faux. Quelle que soit la vérité, le temps révèlera tout. Jordane sourit dès le retour du silence. Ce regard que Jaenyra avait tenu, il n'était pas celui d'un "nous", mais d'un "je." Le regard de la Lionne se promenait pour un long moment, une émotion vide était étalé sur son visage. Les chiffres, les cartes et les décisions en cours lui parcouraient l'esprit. Puis elle se prononça avec emphase sur le seul mot qui lui sortit de la bouche :

- Je.

Un maigre sourire apparu avant qu'elle n'ajuste sa posture, puis continua:

- Vous dites "nous", mais c'est vous qui êtes ici. Je vous dis ceci en reconnaissant le courage dont vous faites preuve. Il est surement juste de dire que c'est vous en ce jour qui recherchez ces choses, n'est-ce pas ?

Elle prit une gorgée de plus de sa coupe avant de la déposer sur la table à nouveau, plaçant son coude sur l'avant-bras de sa chaise. Jordane pouvait voir la différence entre une valyrienne et un politicien d'ici. Être une femme qui sait aller droit au but a toujours été une chose épuisante dans une mer de politiciens capricieux. Elle avait grand espoir de voir Megara devenir une femme comme Jaenyra un jour, mais elle souhaitait aussi protéger son innocence. Est-ce qu'une femme peut tenir tête aux hommes de ce monde sans y perdre de couleurs ? Jaenyra semblait, du moins à vue d'oeil, être une femme loin de la froideur et violence de Jordane. Une chose surprenante, une chose qu'elle n'avait vue qu'une seule fois auparavant. Une balance entre l'aptitude pour la dur réalité du monde équilibrer avec une couleur et une innocence ménagée. Peut-être que la valyrienne était ainsi, mais elle n'en dira rien.

Tenant toujours le même sourire, elle l'interrogea en plissant légèrement des yeux :

- Ce que vous recherchez pourrait exister dans l'Ouest, mais... cela dépend des buts de la maison Valtigar. Remplacer un Empire par un autre, cela semble être beaucoup d'effort pour me retrouver à nouveau là où je me trouve aujourd'hui, n'est-ce pas ?

Elle observa les mains de la jeune femme avant d'admettre la réalité de ses sentiments face à la situation, déclarant avec sincérité :

- L'aide de votre famille aurait une grande valeur à mes yeux, sans doute davantage dans mon coeur que la majorité de mes alliés actuels. C'est une famille qui a mon respect, une chose que peu ont parvenus à obtenir de moi. Entre les alliances par nécessités et celles par sentimentalités... Enfin ma vraie question est, en quoi êtes-vous différents de l'Empire actuel ?

Elle toucha sa coupe sans la prendre, elle la pivota afin de voir l'emblème de la maison Lannister, fixant celui-ci du regard, puis le caressant du pousse. Elle ajouta subitement, avant que Jaenyra ne puisse lui répondre :

- Peut-être qu'avec mon support, si vous faites les bons compromis, vous auriez éventuellement le Val et les Îles-de-fer attachés à ce rapport positif mené par l'Ouest.

Sans bouger la tête, son regard quitta la coupe afin de se redresser vers la jeune femme. Elle était consciente du poids et de la complexité de ses questions. Est-ce qu'il y avait véritablement des réponses qu'elle souhaitait entendre ? Probablement pas. Il n'y a peut-être pas de bonnes réponses possibles. Cependant, Jordane voulait profiter de ce moment en tête-à-tête pour en apprendre plus. Si elle ne pouvait voir ce qui est dissimulé dans l'ombre, elle était ouverte à se laisser guider par la main dans l'ombre pour en voir le contenu. Ses questions étaient sa façon de lui demander de parler de leurs buts et de leurs intentions, sans l'emballage rosé. Elle voulait des "oui" et des "non", l'idéalisme ne l'intéressait pas. Si cette jeune femme accepterait de rester à Castral Roc jusqu'à la formation d'une alliance ou traité en tout genre, elle ferait de Jordane une amie. La fille du Diadoque avait capturé l'intérêt de Jordane et qu'elle le sache ou non, elle avait déjà accomplie quelque chose de difficile.




The curses of diamonds and rings (Semaine 3, Mois 3, An 2) [Tour IX - Terminé] F40658e19660629fc8ec921fb0ecf71490725f7f
The Lannisters Send Their Regards
Soul divine. Wake again. In paradise. Crowned in glory.
Fear no more .

◇ Fleurie, Skrybe, and Tommee Profit ◇

Signature par Ghabrielle Rowan

Jordane Lannister
La Lionne
Messages : 603
Membre du mois : 21
Maison : Lannister
Caractère : Intelligente ;; Manipulatrice ;; Séductrice ;; Dévouée ;; Déterminé ;; Fière ;; Éduquer ;; Contrôlante ;; Maternelle ;;
Célébrité : Charlize Theron

Infos supp.
Richesses : 42

La Lionne

The curses of diamonds and rings (Semaine 3, Mois 3, An 2) [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t7990-the-coldest-blood-runs-through-my-vein-jordane-lannister https://bloody-crown.forumactif.org/t8009-jordane-lannister-are-you-ready-to-die https://bloody-crown.forumactif.org/t8008-jordane-lannister-la-reine-mere-du-roc
MessageSujet: Re: The curses of diamonds and rings (Semaine 3, Mois 3, An 2) [Tour IX - Terminé]   The curses of diamonds and rings (Semaine 3, Mois 3, An 2) [Tour IX - Terminé] EmptyMar 19 Avr - 19:15

The curses of diamonds and ringsFirst comes the blessing of all that you've dreamed
But then comes the curses of diamonds and rings
Only at first did it have its appeal
But now you can't tell the false from the real
Who can you trust? Who can you trust?
When everything, everything, everything
You touch turns to gold, gold, gold
Jaenyra n'est pas naïve. Pas ou en tout cas, bien moins que ce qu'elle peut laisser entendre. Elle savait que conclure une telle alliance n'allait pas se faire en une heure et que Jordane Lannister ne s'empresserait pas de sceller leur pacte dans le sang sans regarder les termes du contrat. Néanmoins les questions qu'on lui pose en retour de ses ambitieuses propositions lui vont tout à fait. Rien d’insurmontable, rien qui lui donnerait envie de fuir ou de perdre espoir. Tout reste possible. La reine ne promet rien mais soulève des éléments pertinents de son discours, la légère correction qu'elle y apporte ne peut que faire sourire Jaenyra. Cette dernière hoche lentement la tête, c'est vrai. Sans doute qu'elle aurait dû dire je, pour une fois.

- Vous avez parfaitement raison, en effet. C'est bien moi qui recherche toutes ces choses, à ce moment précis.

La Valtigar n'avait jamais véritablement parlé en son nom, toujours censée représenter quelqu'un, séduire pour une cause, négocier pour un empire, elle avait toujours fait office d'intermédiaire mais n'a jamais été tête d'affiche. Jordane Lannister semble vouloir parler avec une personne qui ne s'amuse pas à se cacher derrière de grandes figures de l'ombre, des promesses d'armées et de soutien d'un empire qui la dépasse de loin. Jaenyra en prend note et fait en sorte d'ajouter aux siennes cette nouvelle règle, serrant davantage sa coupe entre ses doigts.

- L'empire auquel je vous propose de vous allier est différent de celui qui est actuellement en place puisqu'il ne se construira pas contre vous mais avec vous. Le but ne sera pas de vous annexer, de vous écraser jusqu'à ce que vous étouffiez, mais de construire un système à vos côtés qui fonctionnera dans la durée.

Réellement convaincue par ce qu'elle avance, la jeune femme n'est pourtant sûre de rien concernant les intentions de ceux qui maitrisent réellement les choses, les détails qui importent tant. Elle sait que tout peut si facilement lui filer entre les doigts et qu'un seul coup de folie de son père ou de Maegor pourrait suffire à réduire tous ses efforts à néant. Ce simple fait la rend suffisamment amère pour qu'elle envisage un bref, minuscule instant de leur tourner le dos. Pas assez cependant pour que la possibilité de rallier le Val et les îles de Fer plus facilement ne fassent pas légèrement briller ses yeux, lueur dévorante d'ambition, d'espoir.

- Par cette alliance, je ne vous propose pas une simple poignée de main, une entente militaire et temporaire, mais une collaboration qui survivra en temps de paix.

Un futur idyllique, qu'elle envisage personnellement comme une réalité, qu'elle suppose trop idyllique pour l'être véritablement. Elle ne sait pas si les hommes de sa famille sauront partager le pouvoir qui leur brûlent tous les mains et qu'ils convoitent tant. Qu'elle convoite aussi. Elle imagine. Elle suppose. Elle n'en sait rien.

- L'aide que vous nous apporterez a un prix que je sais élevé et que je suis prête à payer.

Jaenyra boit de nouveau le contenu de sa coupe, réponse évasive après le sous-entendu qui vient d'être fait. La Valtigar sirote enfin un peu de concret, trouve ça enivrant.
:copyright:️ 2981 12289 0



┗ if i can't have love, i want power ┛
ஃ I need my golden crown of sorrow, my bloody sword to swing, I need my empty halls to echo with grand self-mythology. ’Cause I am no mother, I am no bride, I am king ஃ

Jaenyra Valtigar
Messages : 176
Membre du mois : 70
Maison : Valtigar
Caractère : Calculatrice - Cultivée - Jalouse - Passionnée - Curieuse - Manipulatrice - Menteuse.
Célébrité : Anya Chalotra

Infos supp.
Richesses : 16


The curses of diamonds and rings (Semaine 3, Mois 3, An 2) [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: The curses of diamonds and rings (Semaine 3, Mois 3, An 2) [Tour IX - Terminé]   The curses of diamonds and rings (Semaine 3, Mois 3, An 2) [Tour IX - Terminé] EmptyMer 27 Avr - 20:27

3EME SEMAINE DU MOIS 3 DE L'AN 2


Le visage appuyé dans la paume de sa main, elle écoutait avec attention ce que l'étrangère avait à dire. Elle ne cherchait pas à remplir le silence lorsqu'il s'imposait, elle ne présentait ni réponse, ni commentaire avant que celle-ci ait terminé. L'offre s'avérait intéressante, si elle était bien vraie. L'Empire au pouvoir à Fort-Darion a certainement parlé de coexistence lors des périodes les plus calmes. Jaenyra avait un souci, elle était si jeune, les ficelles qu'elle pouvait tirer était une énigme. Jordane avait pourtant eu son âge et elle a su forger le nom de Lannister, Jaenyra le peut elle aussi.

Elle se prononça alors que son menton quitta la paume de sa main :

- Le prix pourrait vous surprendre positivement. Vous êtes ici et ma conversation est avec vous. Mon rapport est avec vous. La foi que je partage est envers vous. Mes intentions envers vos ambitions sont à propos de vous. Dites-moi… Suis-je sur le point de signer un pacte avec vous alors que les hommes de votre famille seront libres de l'ignorer ? Suis-je en train de considérer vous offrir un trône simplement pour vous voir le donner à quelqu'un d'autre avec des vues différentes ?

Elle soupira, faisant claquer le bout de ses ongles contre la table à un rythme constant. Cette jeune femme était venue jusqu'ici, pris tous les risques, c'est elle qui possède son respect pour le moment. Les autres Valtigar sont des figures cachées qui ne se font pas très brave en comparaison à Jaenyra. Elle faisait pourtant ce qu'elle pouvait, que ce trône soit pour elle ou pour un homme de sa famille, elle avait plus que mérité d'être entendu et respecté. La lionne ajouta calmement :

- Ceux qui savent reconnaître le progrès et y contribuent seront toujours en avant de la vague. Vos origines ne discrimine pas ce que vous pouvez accomplir à cause de votre sexe. Vous n'avez donc qu'à faire les bons choix. La clé diplomatique sera la perception et les bénéfices à votre présence, un monde difficile à naviguer. Vous êtes brave cependant...

Elle lui sourit de façon amicale, oui très brave de s'être jeté dans la gueule des lions. Elle termina sa phrase :

- Je ne peux donc qu'espérer vous voir prendre des décisions différentes des autres femmes qui ont laissé pères et frères leurs marchés dessus. Cette sacré audace de risquer votre vie pour me regarder dans les yeux, vous me rappelez presque... moi.

Elle était sincère, une chose qu'elle avait tendance à éviter lors des négociations. Cette conversation n'était pourtant pas ordinaire et son invité n'était pas ordinaire. Jordane avait perdu sa fille Nyméria et la Valtigar représentait presque cette jeunesse et féminité. Elle possédait certainement le culot d'une Lannister, même si elle n'en était pas une. Une chose rare que de voir une partie de nous dans une autre personne lorsqu'on la rencontre. Il y avait des limites à cette conversation, mais aussi des possibilités. Elle réfléchissait profondément, qui disait Valyria disait carnage. Elle arrêta brusquement le mouvement constant de ses doigts, afin de dire d'une voix plus sympathique :

- Les impériaux… ils ont des dragons, lady Valtigar. Et croyez-moi lorsque je dit que les dommages n'ont pas fait naître des amateurs de flammes.

La peur était une arme qui nécessitait un carburant et quoi de mieux qu'une bête immense capable de tout brûler. Le fait demeurait le même, il y avait des approches nécessaires pour s'allier aux bonnes couronnes. Si les Valtigar souhaitaient autre chose que leurs prédécesseurs valyriens, il était important qu'ils puissent le prouver et vite.

Jordane souhaitait établir les choses. Si Jaenyra ne pouvait lui donner des réponses précises, elle allait y répondre avec de l'exactitude. Elle l'écouta au travers de l'échange, mais y ajouta de l'information importante :



Elle termina en lui souriant et riant légèrement. Jordane prit une gorgée de sa coupe, la déposant avant de continuer :

- Le Val pourrait éventuellement voir les choses à votre façon avec du travail diplomatique ouestrien. Ronnel Arryn a bon coeur, il tient à son peuple. Pour les Îles-de-Fers que dire… Tormund Timbal est…

Jordane plissa des yeux en fixant le mur derrière Jaenyra, cherchant le bon mot, le mot qu'elle trouva enfin :

- Simple. Tormund est un homme très simple et les possibilités avec eux seraient aussi très intéressantes. Il est un nouveau Roi et tout nouveau règne présente un peu de chaos, si l'on peut appeler ça du chaos. J'ai aidé à les financer lors d'une période importante de cette guerre, une chose qu'ils n'oublieront pas si un jour il est question de considérer mon avis sur votre règne. Tant que vous ne vous présentez pas à eux chevauchant un...

Un sourire amusé apparu sur son visage, se répandant comme le feu à la penser qui habitait son esprit. Si les valyriens sont venus et ont conquis à l'aide de ces bêtes incroyables, peut-être que le feu par le feu serait pour le mieux. Sa question émergea accompagné d'un sourire complice qu'elle offrait à Jaenyra. Elle ne pouvait retenir la question qui lui brûlait les lèvres :

- Vous… en avez un ? Un dragon. Pas votre famille, vous. Je respect votre choix si vous ne préférez pas le dévoiler, mais je dois admettre être curieuse. Et que vous en ayez ou pas, un pacte, une alliance, un partenariat avec moi et un jour qui sait, peut-être que vous aurez davantage de pouvoir que votre père.

La lionne la fixa du regard, curieuse de ce que la jeune femme avait à dire. Le côté de son index caressait sa lèvre inférieur, la conversation allait soit aller de l'avant pour un document future ou elle s'écroulera face au poids des paroles du père.



The curses of diamonds and rings (Semaine 3, Mois 3, An 2) [Tour IX - Terminé] F40658e19660629fc8ec921fb0ecf71490725f7f
The Lannisters Send Their Regards
Soul divine. Wake again. In paradise. Crowned in glory.
Fear no more .

◇ Fleurie, Skrybe, and Tommee Profit ◇

Signature par Ghabrielle Rowan

Jordane Lannister
La Lionne
Messages : 603
Membre du mois : 21
Maison : Lannister
Caractère : Intelligente ;; Manipulatrice ;; Séductrice ;; Dévouée ;; Déterminé ;; Fière ;; Éduquer ;; Contrôlante ;; Maternelle ;;
Célébrité : Charlize Theron

Infos supp.
Richesses : 42

La Lionne

The curses of diamonds and rings (Semaine 3, Mois 3, An 2) [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t7990-the-coldest-blood-runs-through-my-vein-jordane-lannister https://bloody-crown.forumactif.org/t8009-jordane-lannister-are-you-ready-to-die https://bloody-crown.forumactif.org/t8008-jordane-lannister-la-reine-mere-du-roc
MessageSujet: Re: The curses of diamonds and rings (Semaine 3, Mois 3, An 2) [Tour IX - Terminé]   The curses of diamonds and rings (Semaine 3, Mois 3, An 2) [Tour IX - Terminé] EmptySam 7 Mai - 18:32

The curses of diamonds and ringsFirst comes the blessing of all that you've dreamed
But then comes the curses of diamonds and rings
Only at first did it have its appeal
But now you can't tell the false from the real
Who can you trust? Who can you trust?
When everything, everything, everything
You touch turns to gold, gold, gold
Jaenyra sourit, le piège est posé, elle est quasiment tombée dedans. C'est vrai, c'est important de parler pour soi. C'est aussi important de tenir ses engagements. La langue acérée, Jordane est une fine stratège et une meilleure politique encore. Elle a su retourner la situation à son avantage et Nyra en serait presque admirative si elle avait le temps pour ça. Elle préfère plutôt s'acharner à garder la tête hors de l'eau, et bien haute.

- C'est moi qui ai pris la décision de vous voir, vous. C'est moi qui ai choisi l'Ouest plutôt que n'importe quel autre royaume parce que je savais que je saurais y trouver une alliée, je le sentais.

Dire que Jaenyra est partie de son propre chef serait exagéré, toutes les décisions qu'elle prend sont approuvées par des figures plus grandes, plus imposantes et avec de plus grands moyens. Néanmoins c'est bien d'elle-même qu'elle s'est tournée vers les Lannister, persuadée que leur position complexe et difficile à assumer serait sa plus grande chance. Persuadée que leur matriarche saurait comprendre et répondre à toutes ses attentes. Elle ne s'est pas trompée. Elle ne pense pas s'être trompée. Elle veut croire qu'elle ne s'est pas trompée.

- Mais nous ne sommes jamais vraiment que deux femmes qui discutent, pas vrai ? Vous êtes une Lannister, je suis une Valtigar. Nous représentons des maisons, des dynasties, un héritage et des ambitions futures. Vous pouvez partir du principe que lorsque je signe ou promets quelque chose, c'est toute ma maison qui s'engage à respecter ma parole.

La voix ne tremble pas et le regard non plus, pleine d'aplomb Jaenyra semble persuadée de ce qu'elle avance. C'est qu'elle l'espère aussi fort qu'elle l'affirme, du moins. Elle espère sincèrement que les choses ne lui échapperont pas et que sa parole sera prise en compte, elle l'aimerait. Elle en doute. Quoi qu'il en soit, elle sait que rien ne sera possible si Jordane perçoit une seule seconde une once d'hésitation dans ses mots. Au fond tout ce qu'elle entend, c'est que la reine envisage de lui faire confiance. C'est son être tout entier qui est ensuite passé sous une loupe et scrutée, elle se sent touchée, presque menacée.

- Je ne crains pas la mort, votre Majesté. Et je compte bien me faire ma place dans ce monde, vous rencontrer en est la première étape. Il n'est pas question de faire de la figuration ou laisser d'autres détruire ce que je construis.

Jaenyra ne rajoute rien sur son statut de femme et ses origines, ignore à quel point Jordane sait quelles difficultés la Valtigar rencontre à cause de l'impureté de son sang. La jeune femme ronge son frein, observe la reine qui lui fait face et tout ce qu'elle représente. Elle n'est pas sûre de pouvoir atteindre ce niveau de royauté, ce degré de lumière. Elle n'est sûre de rien mais veut essayer. Innocemment mais sûrement, la Lannister entre dans le dur des négociations ce que Jaenyra ne pensait pas voir arriver de si tôt. Ses yeux se remettent à briller alors que la brune détaille la lionne en silence, pendant qu'elle parle et formule ses exigences. Rien, elle ne dit absolument rien de la minute où les dragons impériaux sont évoqués, aux éventuels alliés qu'elle pourrait rallier à leur cause, à cette fatidique question. Elle écoute et enregistre, on pourrait même dire qu'elle apprend. Quand c'est à son tour de répondre, elle ne peut pas s'empêcher de féliciter son choix d'être venue la trouver elle, en premier.

- J'ai entendu parler des dragons impériaux, effectivement.

Jaenyra hoche la tête comme si ce n'était qu'une simple formalité : ce n'est pas le cas. Elle passe vite à autre chose pourtant, maintient l'illusion.



- Très bien, je retiens tous vos conseils et les garde précieusement, ils me seront sans aucun doute fort utiles.

Puis la question, enfin, celle du dragon. Jaenyra ne peut s'empêcher d'être quelque peu attendrie par l'intérêt de Jordane à cet égard. Sans doute que la question n'est pas innocente, un dragon c'est une force militaire considérable. La plus grande, la plus redoutable peut-être. Celle qui fascine le plus aussi, c'est davantage ce qu'elle perçoit dans cette question. Davantage une parenthèse dans leur échange qu'une véritable question intéressée.

- Je ne monte pas de dragon, non. J'ai toujours eu une proximité toute particulière avec eux, cependant.

Jaenyra en dit peu, mais suffisamment. Elle ignore si sa famille dispose véritablement de dragons, elle n'en a absolument aucune idée. Quand on lui parle de chair et de feu, elle pense néanmoins à Maegor qui irradie cette chaleur toute particulière qui l'a depuis toujours guidée. Devenir plus puissante que son père. Plus puissante que ses frères. Plus puissante que n'importe qui, ça lui semble possible quand c'est elle qui le dit. Et elle ne peut pas s'empêcher d'en rêver, tiraillée entre l'envie d'être fidèle et de s'élever.

Elle ne dit rien alors. Laisse Jordane Lannister deviner ce qui est tu.
:copyright:️ 2981 12289 0



┗ if i can't have love, i want power ┛
ஃ I need my golden crown of sorrow, my bloody sword to swing, I need my empty halls to echo with grand self-mythology. ’Cause I am no mother, I am no bride, I am king ஃ

Jaenyra Valtigar
Messages : 176
Membre du mois : 70
Maison : Valtigar
Caractère : Calculatrice - Cultivée - Jalouse - Passionnée - Curieuse - Manipulatrice - Menteuse.
Célébrité : Anya Chalotra

Infos supp.
Richesses : 16


The curses of diamonds and rings (Semaine 3, Mois 3, An 2) [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: The curses of diamonds and rings (Semaine 3, Mois 3, An 2) [Tour IX - Terminé]   The curses of diamonds and rings (Semaine 3, Mois 3, An 2) [Tour IX - Terminé] EmptyJeu 26 Mai - 4:24

3EME SEMAINE DU MOIS 3 DE L'AN 2


La hâte avec laquelle Jaenyra se précipita d'affirmer son rôle dans sa présence en ces lieux fit sourire Jordane à nouveau. Elle la croyait. Elle ne savait pas pourquoi, mais elle la croyait. Bien que son commentaire flattait l'égo de la Lannister, il y avait davantage sur table qu'un compliment. Cette jeune femme parlait avec une grande détermination, une chose qu'elle voyait rarement à cette table. La majorité la suppliait soit en perdant leur dignité, soit en s'y accrochant. Son visage retourna pourtant au sérieux en l'écoutant parler de leurs maisons respective. Elle contenait pourtant sa réponse. L'engagement semblait lui aussi sincère et c'était probablement autant que la valyrienne puisse lui offrir pour le moment.

Sa réponse ferme, son insistance. Jordane sourit à elle-même en baissant le regard pour un moment. Il y avait un charme dans ces paroles vives et directes. Cette attitude, elle ne mâchait pas ses mots. Oui, cette réponse était la plus sincère qu'elle avait eu depuis son arrivée. Son regard se redresse vers ses yeux violets. Jaenyra qui s'avérait si vocale un moment plus tôt était soudainement silencieuse. La promesse d'une alliance étroite, elle la voyait en la jeune femme. En la maison Valtigar, cependant ? La réponse était toujours en train de mijoter.

Avant même que la question n'ait quitté la bouche de Jordane, elle avait deviné que la maison Valtigar avait au moins un dragon. Son silence était bruyant. Sa surprise fut marquée lorsque la jeune femme utilisa le mot "eux." Elle haussa les sourcils :

- Eux ?

Son coude gauche contre l'avant-bras de sa chaise, elle redressa sa main affichant deux doigts. Ses sourcils levé, un sourire amusé, elle ne posait pas vraiment la question. La réponse donnée par la jeune femme surpassait ses attentes. Il était impossible de savoir combien, mais le pluriel était déjà beaucoup. Une chose dont il était important de prendre note. Elle se saisit de sa coupe et l'inclina pour en voir le fond, une dernière gorgée. Elle dit avant de l'approcher de ses lèvres :

- Vous ne montez pas de dragon... voilà qui semble injuste.

Elle pencha légèrement la tête vers l'arrière en terminant la mince gorgé, le regard à nouveau vers son invitée. Injuste était le bon mot, mais cela n'avait aucune importance à ses yeux. Jordane n'était pas intéressée à ses possessions, mais à sa personne. Plus ce dialogue avait avancé, plus elle en était arrivée à découvrir la valeur de cette jolie jeune femme. À ses yeux, Jaenyra sans dragon avait davantage de valeur que Maegor avec deux. Elle avait de très bonnes raisons de penser ainsi et elles n'étaient pas toutes perdues dans ces yeux violets.

Elle se leva tranquillement debout, sa réponse avait fini de mijoter. Ses pas contournèrent le coin de la table. La Reine commença à marcher vers la valyrienne, la coupe vide dans la main droite et le bout des doigts de sa main gauche trainant faiblement le long de la table. Un pied devant l'autre, le pas confiant et certains. Ses talons dévoraient le sol sous ses pieds, ses hanches à la démarche prédatrice, comme une lionne. Elle déposa bruyamment sa coupe auprès du centre de table à sa gauche sans s'arrêter, elle ne ralentit qu'alors qu'elle approche la jeune femme toujours assise. Elle contourna le coin avant d'appuyer son fessier contre le rebord de la table, lui faisant presque face. Sa cuisse gauche à une douzaine de centimètres de l'avant-bras de sa chaise, elle ajusta le volume de sa voix. Les yeux plongés profondément dans les siens, impossible de savoir si elle est honnête, mais elle avait fait son choix. Elle se prononça :

- Vous avez ma confiance Jaenyra Valtigar, c'est une chose fragile. Si la majorité des souverains donnent rarement des secondes chances, les premières chances que je donne sont elles-mêmes presque inexistantes. Mais vous la méritez.

Elle inspira profondément et lui annonça :



Sa main quitta la table et se posa sous le menton de Jaenyra, elle le redressa doucement vers le haut alors qu'elle l'observa de haut. Le regard dominant de la Reine perçait le sien avec profondeur :

- Mais vous, Jaenyra, vous avez une alliance avec moi. Vous avez une forte détermination, vous êtes terriblement intelligente et vous êtes brave. Je vous prie donc de craindre la mort, je ne voudrais pas vous perdre alors que l'on ne fait que commencer.

Un sourire satisfait s'afficha sur son visage alors qu'elle délaissa le menton de son invitée. Elle fit le tour de sa chaise, se positionnant derrière elle. Jordane posa délicatement ses mains sur chaque épaule présentée à elle et ajouta :

- Mes enfants sont peut-être l'héritage, mais je suis le nom, je suis l'ambition... Et vous pouvez l'être vous aussi. Je le crois sincèrement.

Encore une fois, l'honnêteté qu'elle garde si souvent sous clé. Son plus grand talent a toujours été de reconnaître le potentiel dans chaque chose. La valyrienne en débordait. Son regard se posa sur la nuque devant elle et la mémoire de Ghabrielle qui embrassait la sienne traversa son esprit. Jordane se redressa la tête avant qu'elle ne se perde dans cette pensée, retirant ses mains de ses épaules lisses. Elle se repositionna à ses côtés en terminant d'une question directe :

- Est-ce que cette offre vous convient ?

Elle l'écoutait avec toute l'attention du monde.

Jordane Lannister
La Lionne
Messages : 603
Membre du mois : 21
Maison : Lannister
Caractère : Intelligente ;; Manipulatrice ;; Séductrice ;; Dévouée ;; Déterminé ;; Fière ;; Éduquer ;; Contrôlante ;; Maternelle ;;
Célébrité : Charlize Theron

Infos supp.
Richesses : 42

La Lionne

The curses of diamonds and rings (Semaine 3, Mois 3, An 2) [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t7990-the-coldest-blood-runs-through-my-vein-jordane-lannister https://bloody-crown.forumactif.org/t8009-jordane-lannister-are-you-ready-to-die https://bloody-crown.forumactif.org/t8008-jordane-lannister-la-reine-mere-du-roc
MessageSujet: Re: The curses of diamonds and rings (Semaine 3, Mois 3, An 2) [Tour IX - Terminé]   The curses of diamonds and rings (Semaine 3, Mois 3, An 2) [Tour IX - Terminé] EmptyMar 31 Mai - 19:28

The curses of diamonds and ringsFirst comes the blessing of all that you've dreamed
But then comes the curses of diamonds and rings
Only at first did it have its appeal
But now you can't tell the false from the real
Who can you trust? Who can you trust?
When everything, everything, everything
You touch turns to gold, gold, gold
Deux doigts levés, question silencieuse à laquelle Jaenyra ne peut pas répondre si ce n'est en souriant de la même façon qu'elle l'a fait précédemment. Avec cette étrange complicité qui accompagne toute discussion sur ces créatures qui fascinent tant et sont surtout de redoutables armes. Nyra a conscience que sa famille possède des œufs de dragons, récupérés dans les vestiges, ramenés par les expéditions de son frère. Elle ignore cependant parfaitement combien ont éclos, ni s'ils l'ont fait. Peu importe, Jaenyra sourit, confirme silencieusement en espérant ne pas mentir. Quant au reste...

- Il existe tant de choses injustes en ce monde, votre Majesté.

La Valtigar a bien conscience que la reine souligne celle-ci de manière très habile et bien peu innocente. Plus leur conversation file, plus Jordane semble faire de son mieux pour la rallier de son côté. Son côté, pas celui des Valtigar. Si Jaenyra aimerait sans doute que ces deux partis ne soient un jour qu'un seul et même camp, force est de constater que ce n'est pas le cas pour le moment. Quelque chose qui n'étonne pas la jeune femme, consciente de l'énergie et du temps qu'il faudra investir pour rapprocher leurs deux maisons.

- Ma ridicule peur du vide s’accommode néanmoins très bien de celle-ci.

Nouveau sourire en direction de la lionne, la réplique sonne plaisanterie mais reste pourtant parfaitement juste. Jaenyra n'a jamais eu pour ambition de monter un dragon, bien que considérablement charmée par la possibilité de rencontrer un jour une de ces créatures qui sont si chères à sa culture. L'activité reste cependant trop physique pour une personne qui reste avant toute chose, un très grand rat de bibliothèque. L'idée qu'on lui refuse d'office en raison de son sexe ou de son métissage lui a déjà traversé l'esprit sans pour autant qu'elle n'en ait la confirmation. Une possibilité qui reste malgré tout plausible, et douloureuse. Douloureuse et très vite chassée par les mouvements de Jordane que la Valtigar suit des yeux avec une attention particulière. La reine se rapproche, laisse trainer ses doigts le long de la table, bouge avec une aisance qui ôte pour quelques instants de sa tête tous les mots qui pourraient y passer. Elle est remarquable, tout simplement remarquable.

Sa proposition l'est également.



La reine bouge à nouveau et se déplace derrière elle, une position de vulnérabilité qui lui aurait déplu dans d'autres circonstances. Pas celles-ci. Les mains de la Lannister viennent s'ancrer sur ses épaules et Jaenyra ne peut s'empêcher de sentir les affres du pouvoir chatouiller ses narines. Tout son être émane la puissance, c'est sûrement ce qui lui plait le plus. Jaenyra se lève à son tour lorsque Jordane reprend sa place à ses côtés, la brune penchant la tête légèrement sur le côté en observant son interlocutrice.

- Je pense que cette discussion n'a fait que confirmer ce que j'ai su en entendant parler de vous, Majesté. Nous sommes d'accord sur tous les points.

Symboliquement, Jaenyra tend la main vers elle, lui proposant alors une poignée de main censée sceller cette première discussion.

:copyright:️ 2981 12289 0



┗ if i can't have love, i want power ┛
ஃ I need my golden crown of sorrow, my bloody sword to swing, I need my empty halls to echo with grand self-mythology. ’Cause I am no mother, I am no bride, I am king ஃ

Jaenyra Valtigar
Messages : 176
Membre du mois : 70
Maison : Valtigar
Caractère : Calculatrice - Cultivée - Jalouse - Passionnée - Curieuse - Manipulatrice - Menteuse.
Célébrité : Anya Chalotra

Infos supp.
Richesses : 16


The curses of diamonds and rings (Semaine 3, Mois 3, An 2) [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: The curses of diamonds and rings (Semaine 3, Mois 3, An 2) [Tour IX - Terminé]   The curses of diamonds and rings (Semaine 3, Mois 3, An 2) [Tour IX - Terminé] EmptyMer 15 Juin - 21:05

3EME SEMAINE DU MOIS 3 DE L'AN 2


[justify]La lionne observa la dragonne se lever, maintenant face à face, à moins de trente centimètres l'une de l'autre. Les paroles qu'elle prononçait fit sourire Jordane, alors que son regard se posa sur la poignée de main qui lui était offerte. Une façon de reconnaître l'entente qui se préparait, mais surtout d'accepter la confiance mutuelle que partageait maintenant les deux femmes. La nature de ce rapport était loin d'être conventionnel, mais le point de ce rapport était lui aussi loin d'être conventionnel. La main de Jordane approcha la sienne sans la saisir, elle la posa à l'intérieur avant de glisser, longeant l'avant-bras avant de s'en saisir. Les avant-bras verrouillés dans la poigne de l'une et l'autre, elle redressa la tête pour rencontrer à nouveau ce regard très spécial. Non, pour elle il n'y a rien qu'elle ne puisse accomplir. L'entendre le déclarer lui évoquait une bref sensation, une émotion sur laquelle elle ne pouvait mettre le doigt. Si les deux femmes pouvaient s'accorder sur ce traité, tout était à présent possible. La Reine lui répondit :

- Nous le découvrirons ensemble très bientôt.

Elle tira sur son avant-bras pour la rapprocher davantage. Bien que ses lèvres étaient marquées d'ocre avec un sourire en coin, il restait visible à quel point elles étaient en fait droites, comme une lionne. Ses yeux, comme des puits sombres et d'encre bleuté, fouillaient ceux de Jaenyra, sondant pour toute réaction. Elle ajouta d'une voix un peu plus basse :

- Il n'y a que deux choses qui puissent arriver aux gens en qui l'on a confiance... soit la confiance sera mutuelle et indestructible, soit la confiance sera entourée de ceux qui n'en seront pas dignes et se verra corrompu... C'est pourquoi craindre la mort est un outil et non une faiblesse. La mort est le comptable qui gère toute cette confiance que l'on investis. Ma foi en vous est un investissement, et je veille bien à mes investissements... Venez avec moi.

Jordane délaissa sa main et lui fit signe de la tête vers la gauche, l'invitant à la suivre. Le passé lui avait apprise à se méfier de l'influence des autres. La nature humaine est corruptible et si elle ne connaissait pas encore Jaenyra, elle savait qu'elle n'était pas comme les autres. Elle voyait en elle l'indépendance et la force nécessaire pour atteindre la gloire. Son honnêteté était donc un acte de foi. Alors qu'elles marchaient côte-à-côte, la Lannister continua :



Elles se dirigeaient tranquillement vers le centre de la pièce. Sous leurs pieds se trouvaient une carte de Westeros en marbre noir contrasté par de l'or. Cette carte immense ne définissait ni les frontières, ni les royaumes, une carte qui n'expire jamais. Alors que leurs pas traversaient le sol en marbre, Jordane s'approcha du mur couvert de livres entourant la porte, une gigantesque étagère à livres allant jusqu'au plafond. Elle pencha la tête sur le côté, regardant le nom des livres, cherchant manifestement un livre bien précis. Le bout de ses doigts touchait à peine les livres un à un jusqu'à ce qu'elle trouva un petit livre épais en cuir rouge. La couverture était sans nom, sans trait identifiable. Elle le prit sous son bras et continua son chemin avec la Valyrienne.

Côte-à-côte, son regard se posa sur son épaule, son cou, puis sur sa bouche, avant que son regard ne se redresse vers des yeux qui la regardaient. Une surprise qu'elle ne laissa point paraître, gardant tout son sérieux et sa froideur habituelle. Jordane lui tendit le livre en la fixant :

- J'ai été informée de la quantité de livres avec lesquels vous voyagez. Celui-ci au sujet de Cessia Lannister, la seule reine muette de l'histoire de l'Ouest. Elle a su commander le respect sans pouvoir parler, et même soumettre son mari. Je pense que vous l'aimerez. Il n'y a qu'une copie, mais je ne suis pas inquiète, vous la finirez rapidement.

Son regard se posa sur les grandes portes d'entrés, puis sur Jaenyra. Elle termina :

- Nous nous réunirons très bientôt pour discuter de ce traité. Le mestre reste à votre disposition pour votre courrier, évidemment. Ce fut un grand plaisir de vous avoir, notre prochaine rencontre sera donc une rencontre qui promet.

Elle fit un léger hochement de tête avant de la laisser partir. Un départ qu'elle interrompu aussitôt en ajoutant :

- Et Jaenyra ? Beau travail. Vous êtes presque parvenue à me faire croire que vous n'avez pas peur de moi...

Elle scruta le corps de la valyrienne de la tête aux pieds comme une prédatrice observant sa proie, comme la lionne observant la gazelle. Elle sourit et se mordit la lèvre inférieure. Elle termina d'un air amusé :

- ...presque.



The curses of diamonds and rings (Semaine 3, Mois 3, An 2) [Tour IX - Terminé] F40658e19660629fc8ec921fb0ecf71490725f7f
The Lannisters Send Their Regards
Soul divine. Wake again. In paradise. Crowned in glory.
Fear no more .

◇ Fleurie, Skrybe, and Tommee Profit ◇

Signature par Ghabrielle Rowan

Jordane Lannister
La Lionne
Messages : 603
Membre du mois : 21
Maison : Lannister
Caractère : Intelligente ;; Manipulatrice ;; Séductrice ;; Dévouée ;; Déterminé ;; Fière ;; Éduquer ;; Contrôlante ;; Maternelle ;;
Célébrité : Charlize Theron

Infos supp.
Richesses : 42

La Lionne

The curses of diamonds and rings (Semaine 3, Mois 3, An 2) [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t7990-the-coldest-blood-runs-through-my-vein-jordane-lannister https://bloody-crown.forumactif.org/t8009-jordane-lannister-are-you-ready-to-die https://bloody-crown.forumactif.org/t8008-jordane-lannister-la-reine-mere-du-roc
MessageSujet: Re: The curses of diamonds and rings (Semaine 3, Mois 3, An 2) [Tour IX - Terminé]   The curses of diamonds and rings (Semaine 3, Mois 3, An 2) [Tour IX - Terminé] EmptyMer 22 Juin - 18:08

The curses of diamonds and ringsFirst comes the blessing of all that you've dreamed
But then comes the curses of diamonds and rings
Only at first did it have its appeal
But now you can't tell the false from the real
Who can you trust? Who can you trust?
When everything, everything, everything
You touch turns to gold, gold, gold
Son bras solidement ancré dans celui de la Lannister, le pacte est scellé ou tout du moins, leur accord implicite approuvé. Jaenyra fait en sorte d'avoir une poigne aussi sûre que la sienne sans toutefois y arriver, ose à peine relever les yeux mais s'y force. Si l'heure n'était pas à ce genre de pensées, la demi-valyrienne ne put s'empêcher de ressentir beaucoup de désir pour la personne en face d'elle, son aura de puissance et ses traits fins. Elle n'avait jamais rencontré de femme similaire avant aujourd'hui, jamais. Elle qui avait pourtant pour habitude de considérer sa mère comme une véritable déesse parmi les mortels venait d'en rencontrer une autre qui - elle devait bien le reconnaître - la surpassait.

- Je l'espère en effet.

Le reste ressemble presque à un cours auquel la jeune femme assiste avec grand plaisir. Elle écoute et fait de son mieux pour retenir et comprendre les informations, apprend en quelque sorte. Jordane a bien plus d'expérience qu'elle n'en a, elle a aussi l'avantage de mieux connaître Westeros. En d'autres termes, Jaenyra boit ses mots sans oser en interrompre leur flux. Elle se contente d'acquiescer et de suivre la reine, ponctuant parfois son discours de légers signes de tête pour lui faire comprendre qu'elle se contentait d'écouter mais approuvait tout ce qui était dit.

- Je n'en doute pas, Majesté.

Jaenyra appuie ces mots d'un regard sûr et déterminé. En vérité, elle n'était toujours pas certaine de pouvoir faire confiance à Jordane malgré toute l'admiration qu'elle a pour la Lannister. Tous les talents dont disposent la reine sont autant de potentiels avantages en cas d'alliance que d'armes qui pourraient se retourner contre eux et ce sans même qu'ils ne parviennent à s'en rendre compte. Avec un tel esprit affuté et de si jolis mots, il est plus qu'utile de rester sur ses gardes.

La suite la fit légèrement sourire, ses livres. La reine Jordane Lannister avait remarqué ses livres. Elle s'en sentait presque flattée, bien qu'un peu attristée d'être aussi prévisible et d'avoir déjà été identifiée comme le rat de bibliothèques qu'elle est. Jordane l’emmène ensuite dans une salle qui laisse la Valtigar bouche bée, la jeune femme ayant déjà vu bien des merveilles en Essos mais jamais autant de richesses, si ce n'est à Braavos. On lui confie un livre, le message est très vite enregistré.

- Je vois que je suis démasquée, je vous remercie, un livre et ce qu'il contient est un cadeau inestimable. J'en prendrai grand soin et vous ferez un retour aussi vite qu'il sera lu.

Jaenyra serre entre ses doigts l'ouvrage joliment relié, contant l'histoire de cette reine semblant compter aux yeux de Jordane. Qu'elle soit légende ou réalité, tout ça n'importe que peu. Les hommes et les femmes ont toujours eu besoin de récits pour s'inspirer, devenir meilleurs qu'ils ne le sont. Si celui-ci est important pour la reine Lannister, alors Jaenyra le lira. Et plutôt deux fois qu'une. Elle est ensuite raccompagnée par son hôte jusqu'aux portes d'entrées où elle a fait irruption une heure ou deux auparavant. Sans aucun regret jusque-là. La Valtigar comprend alors qu'il est temps de se quitter et d'espérer que leur prochaine entrevue ne tarde pas trop, se déroule aussi bien que celle-ci.

- Le plaisir fut partagé, j'attendrai que l'heure de notre prochaine rencontre sonne avec patience. Je vous remercie pour votre hospitalité et suis plus que ravie d'avoir voyagé jusqu'ici.

La jeune femme tourne le dos, souffle enfin sans même se rendre compte qu'elle retenait une partie de son air coincé dans sa poitrine depuis si longtemps. Les mains toujours crispées sur l'ouvrage confié par la reine, elle est rattrapée à la dernière minute. Jaenyra se retourne, l'air lui manque à nouveau.

De la peur.

Un instant, elle se contente de sourire faiblement en songeant à ce qu'elle ressent effectivement. De la peur. Sûrement, au moins un peu. De l'anxiété surtout. La crainte de faire fausse route. De se tromper. D'échouer, de tout gâcher. D'autres sentiments. À moitié tournée vers elle, Jaenyra relève la tête.

- La peur, vous savez, accompagne tout sentiment de désir.

Et tant de désir accompagnait leurs mots, leurs ambitions. De s'élever mais aussi d'élever leurs noms. Tout ce qui est difficile à atteindre a sa part de peur, celle de perdre ce que l'on a déjà dans l'espoir d'obtenir plus. Le regard qu'elle appuie sur elle indique néanmoins un autre type de désir, qu'elle ne s'empêche pas d'exprimer.

- À très bientôt, Majesté.
:copyright:️ 2981 12289 0



┗ if i can't have love, i want power ┛
ஃ I need my golden crown of sorrow, my bloody sword to swing, I need my empty halls to echo with grand self-mythology. ’Cause I am no mother, I am no bride, I am king ஃ

Jaenyra Valtigar
Messages : 176
Membre du mois : 70
Maison : Valtigar
Caractère : Calculatrice - Cultivée - Jalouse - Passionnée - Curieuse - Manipulatrice - Menteuse.
Célébrité : Anya Chalotra

Infos supp.
Richesses : 16


The curses of diamonds and rings (Semaine 3, Mois 3, An 2) [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: The curses of diamonds and rings (Semaine 3, Mois 3, An 2) [Tour IX - Terminé]   The curses of diamonds and rings (Semaine 3, Mois 3, An 2) [Tour IX - Terminé] Empty


Contenu sponsorisé


The curses of diamonds and rings (Semaine 3, Mois 3, An 2) [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
The curses of diamonds and rings (Semaine 3, Mois 3, An 2) [Tour IX - Terminé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le cœur des femmes renferme de nombreux secrets / Tour Vii, An 1, Mois 12, Semaine 2 / [Tour IX - Terminé]
» A new dawn ... | An 1 - mois 10 - semaine 1 [Tour VIII - Terminé]
» It was Cold as Ice | Semaine 1 mois 12 an 1 [Tour VIII - Terminé]
» In the shadow of the desert (An 2, Mois 3, Semaine 4) [Tour X - Terminé]
» A la croisée des chemins (An 2, mois, 2, semaine 2) [Tour IX - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Sud de Westeros :: Les Terres de l'Ouest :: Castral Roc-
Sauter vers: