Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -40%
-40% Nike Air Zoom Pegasus 39 Premium
Voir le deal
77.97 €

 

 Little ride under the sunset (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX - Terminé]

Aller en bas 
MessageSujet: Little ride under the sunset (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX - Terminé]   Little ride under the sunset (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX - Terminé] EmptyLun 6 Déc - 23:41

Little ride under the sunset


“ It is almost impossible to watch a sunset and not dream  ”



Les jours se suivaient et se ressemblaient, pour un officier de cette grande armée dans l'attente de sa prochaine guerre. Il enchaînait missive après missive, rapport après rapport et, bien qu'il ait pu échanger avec son roi concernant leurs prochains mouvements, lorsque celui-ci fut revenu du Nord, cela n'aidait pas à raccourcir les journées du Cerwyn pour autant. Oh il n'était pas plus pressé que cela de quitter la sécurité de ces remparts pour se jeter dans les flammes de la bataille, Daemon n'avait aucune volonté de mourir mais, pour lui comme pour ses hommes, il se devait d'observer le tableau dans son ensemble. Il ne pourrait rentrer chez lui que si la guerre était gagnée et, pour remporter la victoire, bien d'autres batailles devaient être remportées alors...alors il devait partir d'ici, suivre son roi, mener ses troupes dans la gueule du lion et espérer en sortir entier.
Il voulait vivre, mais il en allait de même pour tous ses hommes, alors il ne pouvait laisser la peur creuser une place dans son cœur. Il avait donc décidé, durant les derniers jours, de tout faire pour éviter d'y penser, en se noyant dans son travail comme lui seul savait le faire. Il avait même volontairement raté le bal qui avait eu lieu, la veille, en étant conscient que son absence avait forcément été remarquée, mais son cœur n'était clairement pas à la fête.

Aujourd'hui encore, il avait passé sa journée derrière son bureau à répondre à des missives, vérifier des rapports et échanger avec ses officiers jusqu'à ce que, sans qu'il ne s'en rende réellement compte, l'astre solaire commence enfin sa descente. Toute une journée derrière un bureau ? Sérieusement ? Oh non il devait sortir d'ici pour quelques minutes, quelques heures peut-être mais il devait absolument sortir de ce fort et prendre l'air. Armé de sa tenue en cuir noir habituel, laissant tomber sur ses larges épaules un manteau en fourrure de loup typique de ses contrées, Daemon se dirigea donc vers les écuries, posant un regard sur l'astre solaire dont il voudrait voir sa course se terminer. Il ne croisa pas grand monde en chemin mais, bientôt, il pénétra dans les écuries et ses yeux glacés accrochèrent la silhouette familière de son destrier d'ébène, puissant et majestueux, le cheval qui l'avait suivi depuis...ce qui lui semblait être une éternité.
D'une démarche lente pour ne pas le brusquer, Daemon s'approcha et, pendant in instant, son regard accrocha celui du destrier, alors qu'il passa la main le long de son cou. Oh, si Daemon n'avait pas eu de titre ou de terres, il aurait fini maîtres d'armes ou bien garçon d'écurie, c'était une certitude et c'était rassurant de pouvoir se le rappeler de temps en temps. Il resta alors là pendant quelques minutes, à flatter son destrier et à perdre son regard dans le sien, avant de briser le silence d'un :

« Navré de te déranger si tard, mon ami, mais je sens l'envie de me dégourdir les jambes. Viendras-tu avec moi ? »

Il n'était pas fou, il savait que son ami équidé ne pourrait pas lui répondre mais, quelque part, le Cerwyn espérait qu'il le comprenne. Qu'il s'agisse de faucon d'aigles ou bien de chevaux, Daemon appréciait le contact simple et silencieux de ces créatures et, l'espace d'un instant, il ferma les yeux, ses maîtres contre le cou de l'animal, son front contre le nez de ce dernier, et ce simple contact lui permit de ressentir la tension de l'animal. Il n'aimait pas cet endroit, il n'aimait pas être enfermé et, surtout, il n'était pas habitué à ces terres. Comment aurait-il pu l'être, si loin du froid du Nord ? Caressant davantage son compagnon, pour essayer de le calmer, Daemon rouvrit alors les yeux, expliquant alors :

« Je sais bien, ces terres ne sont pas les tiennes, mais tu sais quoi ? Nord comme Sud, le coucher de soleil est le même. Allez, laisse-moi te mettre ta selle et en route. »

Essayait-il de rassurer l'animal, ou bien se rassurer lui-même ? Un peu des deux, sans doute mais, fort heureusement, personne n'était là pour l'observer au risque de le prendre pour un fou...ou tout du moins était-ce ce qu'il crut, jusqu'à ce qu'une fine silhouette se présente à l'entrée de l'écurie. Un garçon d'écurie ou bien un jeune soldat perdu en chemin ? Ce fut alors qu'il s'approchait de sa selle, pour s'en saisir, que le Cerwyn tourna la tête et remarqua la présence, plissant légèrement les yeux pour enfin noter et identifier cette douce silhouette devant lui. Ils ne s'étaient pas croisés depuis cette fameuse journée, quelques jours plus tôt, mais Daemon n'avait rien oublié de la personne qui se présentait à lui, et qu'il accueillit d'un doux :

« Content de vous revoir, lady Swann. Prise d'envie de balade, vous aussi ?  »

D'un simple geste de la tête, le jeune homme pointa la direction dans laquelle le soleil était supposé aller se coucher. Il était rare de voir quelqu'un dans les parages à une heure aussi tardive, aussi était-il intrigué quant à la présence de cette charmante dame, ici. C'était une douce, charmante surprise mais une surprise tout de même.


© NE


Daemon Cerwyn
Aiguisé et prêt
Messages : 63
Membre du mois : 32
Maison : Cerwyn
Célébrité : Alexander Dreymon

Infos supp.
Richesses : 10

Aiguisé et prêt

Little ride under the sunset (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t7959-daemon-cerwyn https://bloody-crown.forumactif.org/t7965-daemon-cerwyn-fiche-rp https://bloody-crown.forumactif.org/t7972-daemon-cerwyn-liens-du-seigneur-de-castel-cerwyn#235575
MessageSujet: Re: Little ride under the sunset (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX - Terminé]   Little ride under the sunset (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX - Terminé] EmptyMar 21 Déc - 12:58

Les choses avaient repris leur cours, comme si de rien n’était. Le devoir était ce qu’il était, il ne laissait guère de répits dans l’existence si on faisait parti de ceux qui désiraient s’appliquer dans leur tâche jour après jour. On pouvait facilement tomber dans l’oisiveté, dans la luxure et l’opulence quand il devenait si aisé de les obtenir. Certains grands, dans ce monde, étaient sûrs de leur position, bien que la guerre qui durait maintenant depuis plusieurs années montrait bien que cette idée de sécurité était éphémère et que rien ne pouvait jamais être véridique. La vérité d’aujourd’hui n’était pas celle de demain. Quand la richesse était à porter de main, il était parfois si simple de se laisser aller à vouloir en profiter sans rendre de compte à personne et à penser qu’il était plus agréable de brûler la chandelle par les deux bouts que de prévoir l’avenir. Et quand son corps venait à la faire souffrir, qu’elle sentait que sa poitrine se faisait douloureuse quand elle se soulevait pour lui permettre de respirer, quand elle sentait son esprit continuer à réfléchir à chaque heure du jour et de la nuit, elle aurait aimé pouvoir faire une pause, arrêter la roue qui ne cessait de tourner et de l’emporter plus loin encore vers l’avant. Et juste pouvoir profiter de la vie dont elle disposait à présent. Mais Mina n’était pas ce genre de femme et elle ne le serait jamais. Il y avait de nombreuses raisons à cela. La première, c’est qu'elle n’était pas née dans une famille qui pouvait se permettre de ne pas travailler ou au moins, de ne pas entretenir des liens essentiels avec le reste des maisons du Bief et leur vin était assez agréable pour pouvoir intéresser certains personnages utiles. Les Redwyne avaient également contribué à les placer dans quelques fonctions avec un peu plus de prestige, mais il n'en restait pas moins qu'il était question d'une charge qu'elle devait tenir si elle désirait voir plus grand. Bien qu'elle ne ressentait pas le besoin personnel, elle savait qu'il était important pour son père qu'elle fasse honneur aux siens.

C'était certainement devenu plus vrai encore quand elle avait épousé Béric, et qu'elle s'était installée à Pierheaume. Certes, elle se devait avant tout de donner des enfants au seigneur des terres de l'Orage, mais elle s'était sincèrement intéressée au développement des mines que possédaient la maison et tentait tant bien que mal de rendre service à son époux quand la guerre l'appelait loin de la maison. Ce qui arrivait de plus en plus souvent. Elle ne pouvait imaginer un seul instant attendre que le jour se passe, en discutant avec les dames de sa  cour, elle qui était à présent la femme du général en chef des armées du royaume. Et même enceinte, elle n'avait pas reculé devant la tâche, elle n'avait guère eu à souffrir de maux, et avait pu tenir la maison et le domaine sans trop de difficulté. Elle n'était pas venue ici à Fort-Darion pour demander de la part de l'Empire qu'on la mette en sécurité avec ses enfants. Le rôle que la Reine Argella avait décidé de lui confier n'était pas une tâche qu'elle prenait à la légère. Mais si l'atmosphère était parfois pesante au cours des dernières semaines dans la capitale impériale avec le nombre excédentaire de soldats venus des quatre coins de Westeros. Cependant, au cours des derniers jours, elle avait réussi à oublier un peu la pression que la guerre en cours et que les batailles à venir imposait à tous. Les festivités qui avaient été organisées à Fort-Darion, entre les joutes, les différents concours, les couleurs, les parfums, les musiques et les danses dans les ruelles l'avaient faites rêver pendant de longues heures, et elle avait su retrouver un peu de cette insouciance qu'elle avait connu au cours de son enfance, ou même de cette jeunesse, où il n'était pas encore question de devoir et de service.

Tout cela s'était terminé par un somptueux bal, la veille au soir, et si elle s'était facilement prêtée au jeu du thème masque, se parant autant que possibles de beaux vêtements au couleur chatoyante, une part d'elle avait été particulièrement déçue de ne pas avoir croisé une certaine personne au cours de cette soirée. C'était sans doute idiot de sa part d'avoir cru qu'elle aurait pu le croiser mais elle s'était surprise à rêver et à penser à ce regard de glace qu'elle aurait aimé rencontrer sous un masque. C'était à cela qu'elle pensait, alors que la journée commençait à se terminer et que le ciel prenait des tons différents, de rose, de rouge et d'orangé. Elle avait le besoin de sortir un peu de là, de son bureau où elle s'était enfermée tout au long de la journée. Ses pas la menèrent naturellement vers l'écurie, elle qui avait toujours beaucoup aimé la nature et ses beautés qu'on ne pouvait découvrir que lorsqu'on se laissait emporter à cheval. Elle sursauta néanmoins face à l'homme qu'elle espérait rencontrer la veille mais qu'elle ne s'attendait pas à voir ici ce soir. Pendant un temps, Mina avait cru que l'homme était déjà parti pour une mission donnée par son roi. « Je suis heureuse de voir, et à la fois surprise, j'avais cru que vous étiez peut-être déjà partie pour la guerre. » Il en était visiblement tout autre, puisqu'il se trouvait face à elle. Elle s'inclina légèrement devant lui avant de hocher la tête. « En effet, j'avais le désir de sortir un peu de l'espace clos de la capitale … J'avais pris l'habitude d'aller voir le soleil couchant quand j'étais à Pierheaume, ou juste de me promener en bord de mer quand le ciel venait à couver un orage. L'air pur, il n'y a que ça de bon pour apaiser l'esprit. Je n'en ai jamais pris le temps ici, et la journée a été assez agréable pour l'envisager. Je vous proposerai bien de vous tenir compagnie, mais je ne veux m'imposer.  »


Mina Swann

Écoutez le chant du cygne ...
Le chant du cygne blanc !

Mina Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Messages : 1618
Membre du mois : 74
Maison : Swann
Célébrité : Amber Heard

Infos supp.
Richesses : 819

Grâce et vaillance en toute chose

Little ride under the sunset (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Little ride under the sunset (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX - Terminé]   Little ride under the sunset (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX - Terminé] EmptyMar 21 Déc - 17:55

Little ride under the sunset


“ It is almost impossible to watch a sunset and not dream  ”



Jadis il avait été joueur, jadis il avait été espiègle, fuyant les gardes, servants et même ses parents pour aller courir, sauter, grimper, jouer et s'amuser avec sa petite sœur. Oh oui, jadis il avait été un enfant comme beaucoup d'autres, un enfant qui aimait la compagnie apaisante des volatiles tout comme des équidés mais, si cette période de sa vie était loin derrière-lui et que sa sœur n'était plus de ce monde, Daemon semblait ne rien avoir perdu de cette connexion avec Mère Nature et ses enfants. Comment expliquer autrement qu'il se sente à l'aise, serein et calme au sein de cette écurie, entouré de l'odeur de la paille humide et de la fange ? La vie avait su le mener jusque dans les plus profondes abysses durant ces dernière années, elle avait su lui faire courber l'échine et le faire saigner à plus d'une occasion, mais jamais le Cerwyn n'avait oublié d'où il venait. Certes il le cachait, il l'enterrait, l'ensevelissait sous des couches de devoirs et responsabilités, mais jamais il ne pourrait oublier les souvenirs les plus heureux et insouciants de sa vie.
Il savait que son séjour ici n'était que purement temporaire, que les ordres seraient bientôt donnés aux troupes de faire mouvement, d'aller participer à d'autres batailles en d'autres contrées mais, justement, c'était parce qu'il était conscient du caractère éphémère de son séjour qu'il allait s'autoriser cette petite sortie. Qui pourrait y trouver à redire ? Les autres commandants avaient leurs propres préoccupations, quant à son roi, ce dernier savait que Daemon ne faillirait pas. Alors oui, il s'était dirigé vers l'écurie, se présentant à son destrier avant de repérer la selle de son regard glacé. Il se serait empresser de seller son cheval, si son regard n'avait pas accroché la silhouette appartenant à cette voix si agréablement familière.

En dehors des réunions intimement liées à ses propres responsabilités, aux réceptions et autres événements auxquels un seigneur se devait s'apparaître, Daemon devait bien avouer qu'il n'avait pas le plus sociable des hommes...ou, plus précisément, il avait simplement oublié comment l'être. Aller vers les autres n'était plus naturel, il appréciait plus sa solitude que toute autre chose mais...la belle Swann semblait être une exception à la règle. Certes ils venaient de deux mondes opposés, ils étaient deux faces de la même pièce et, pourtant, à la grande surprise du nordien, leurs échanges étaient simples, cordiaux et agréables, bien plus que ce à quoi le nordien était habitué en tout cas. Ainsi, à la vision de cette charmante dame, Daemon ne put que sourire tout en s'inclinant légèrement en guise de salutations, jusqu'à ce que le sujet de son départ ne tombe.

Partir en guerre ? C'était tout ce à quoi il pensait actuellement mais, pour l'heure, il ne put que répondre un simple :

« Bientôt, Lady Swann. Bientôt.  »

Sa voix était grave et lourde, non pas qu'il rechigne à la tâche mais qu'il sentait continuellement le poids de cette responsabilité et de l'unique question qui se posait à lui : en reviendrait-il vivant ? Il faisait de son possible pour ne pas y penser, mais il ne pouvait laisser l'interrogation de la Swann de côté, pour autant. Mina vint alors à expliquer ce qu'elle appréciait faire pour se changer les idées et se vider la tête, ce que le Cerwyn appréciait aussi mais n'avait pas eu l'occasion de faire depuis une éternité, à dire vrai. Bien sûr, quand ils y repensait les journées du nord étaient un peu plus fraîches qu'ici, mais il avait fini par s'y habituer comme tous ses compatriotes, avec le temps.

« L'air de chez moi est un peu plus...glacial pour être vraiment agréable en tout cas, mais je vous rejoins sur ce point. Quant au reste...si c'est vous, je devrais pouvoir faire une exception. Il m'est difficile de vous refuser quelque chose, apparemment. »

Apparemment ? N'avait-elle pas réussi à le convaincre de danser, devant tout le monde, sans même qu'il soit complètement saoul ? Mais oui, pour une raison étrange ou plutôt inavouable, il appréciait beaucoup la compagnie de cette charmante demoiselle et, bien sûr, ne pouvait refuser l'occasion qui se présentait à lui. Elle souhaitait donc se balader avec lui ? Qu'à cela ne tienne, il allait donc pouvoir s'occuper des préparatifs.

« Permettez-moi, je m'en occupe.  »

D'un simple geste, le Cerwyn posa son regard sur la destrier de Mina, une superbe jeune jument à la parure blanche, dont la noblesse et la délicatesse étaient sans commune mesure avec le puissant destrier du nordien. Ainsi, Daemon s'approcha de la bête et, si cette dernière recula légèrement dans un premier temps, devant cet étrange aux yeux glacés et perçants, ce dernier se montra étonnement doux pour un homme à la réputation si rude. Il s'avança doucement, un pas après l'autre, avant de se présenter à la bête.

« Allez, ma belle. Toi aussi tu vas aller faire un petit tour, avec nous.  »

Il attendit quelques secondes avant de présenter sa main devant le museau de l'animal, se laissant renifler un instant pour que la bête s'habitue à sa présence, à son odeur et, quand la jument commença à se détendre quelque peu, le guerrier se permit de passer sa puissante main sur l'encolure de l'équidé, en lui soufflant un :

« C'est bien, brave fille. »

Oui, il avait un don avec les animaux ou du moins certains d'entre eux. Il avait beau être fort et né d'un peuple rude, il ne pouvait nier sa connexion avec quelques enfants de Mère Nature, même si le plus souvent son devoir le tenait éloigné de ces bêtes-là. M'enfin bon, autant en profiter pendant qu'il était encore ici, non ? En un rien de temps, une fois la jument accoutumée à sa présence,  le guerrier de l'hiver apporta la selle et le reste du matériel, pour préparer sa jument et ensuite préparer son propre destrier, qui se laissa faire sans broncher un seul instant. Une fois les deux bêtes prêtes et son large manteau de fourrure jeté sur ses épaules, le Cerwyn s'approcha de la jument et, tenant les brides  d'une main, tendit l'autre à celle qui souhaitait l'accompagner, en concluant d'un :

« Si ma Lady veut bien se donner la peine. Votre destrier est prêt.  »


© NE


Daemon Cerwyn
Aiguisé et prêt
Messages : 63
Membre du mois : 32
Maison : Cerwyn
Célébrité : Alexander Dreymon

Infos supp.
Richesses : 10

Aiguisé et prêt

Little ride under the sunset (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t7959-daemon-cerwyn https://bloody-crown.forumactif.org/t7965-daemon-cerwyn-fiche-rp https://bloody-crown.forumactif.org/t7972-daemon-cerwyn-liens-du-seigneur-de-castel-cerwyn#235575
MessageSujet: Re: Little ride under the sunset (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX - Terminé]   Little ride under the sunset (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX - Terminé] EmptyLun 27 Déc - 12:39

Les hommes viendraient à s'en aller, les uns après les autres. Cette effervescence qui régnait actuellement sur Fort-Darion ne serait bientôt qu'un heureux souvenir passé, un dernier moment de communion les uns avec les autres, avant que le destin ou les Dieux ne viennent à prendre la décision de savoir qui vivrait et qui finirait par perdre la vie au combat ou des suites de leurs blessures. Combien d'hommes reviendraient un jour fouler les terres impériales ? Tout cela restait une vague question, sans qu'on ne puisse avoir totalement de réponse. Mina espérait sincèrement que les combats viennent enfin à cesser, et ce le plus rapidement possible, et que tous puissent ensuite retrouver leur foyer. Mais pour elle, elle ne savait pas réellement ce qu'elle allait devenir. Tant qu'elle était en poste dans la capitale de l'Empire, elle venait à imaginer qu'elle n'avait pas à s'inquiéter outre mesure pour sa sécurité ou pour celle de ses enfants et pour le moment, cela lui permettait de tenir autant nerveusement que physiquement. Cependant, s'ils venaient à perdre la guerre, elle ne pouvait prédire ce que l'ennemi ferait d'elle. Même si elle était née dans le Bief, et qu'elle était devenue orageoise par mariage, elle n'en restait pas moins une traître à son sang, bien que cela avait un temps bien arrangé son père d'avoir une fille aussi bien placée chez un pays voisin. Elle n'avait fait que son devoir, en tout cas au début, puisque maintenant, elle était pleinement intégrée dans le système impérial et les rouages de ce dernier. Et elle ne s'en cachait nullement. Elle finirait sans doute aux prises avec les soudards qui composaient l'armée ennemie et elle ne donnait pas grand chose de sa peau après cela, pas plus pour ces deux enfants qu'elle chérissait tant. Néanmoins, qu'en serait-il si la guerre venait à être gardée par leur camp ? Pour le moment, elle était en fonction à Fort-Darion, mais s'il n'y avait plus de menace à Pierheaume, il serait sans nul doute essentiel qu'elle retourne s'y installer pour pouvoir élever le jeune lord sur la terre de ses ancêtres. Cela ne manquerait pas de faire jubiler son beau-frère, mais elle n'était finalement pas certaine d'apprécier cette possibilité de son côté.

La victoire était encore loin, la défaite semblait, elle, pouvoir surgir de nul part en un claquement de doigt. Pour autant, après avoir suivi pendant un temps l'armée dans ses pérégrinations au Sud, certains soldats semblaient se faire fit du danger, ou noyaient si bien leur peine et leurs angoisses dans l'alcool, qu'ils se montraient fort téméraires par la suite. Ils ne semblaient pas moins effrayés par la menace de la mort, mais on aurait étrangement dit que l'honneur de mourir sur un champ de bataille allait bien au-dessus de tout cela et qu'ils avaient, d'une certaine façon, l'énergie du désespoir. Et ils allaient tous repartir, bien décider à remplir leur devoir, et ce jusqu'à une mort presque certaine. Elle n'était pas mécontente de ne pas avoir à accompagner les soldats cette fois, pour autant, elle ne manquerait pas de s'inquiéter pour eux, et pour certains bien plus que d'autres d'ailleurs. Lord Daemon Cerwyn était l'un de ceux-là. Bien qu'ils ne s'étaient parlés qu'une fois réellement, cela faisait parti de ses rencontres imprévues et inattendues. Et il avait même accepté de venir danser avec elle, alors qu'il était certain que cela ne lui plaisait pas outre mesure. Mais elle ne l'avait pas revue depuis leur après-midi ensemble, et si le destin ne l'avait pas mis sur sa route ce soir, elle était presque certaine qu'elle ne l'aurait pas revu avant son départ. Et la raison d'état semblait fortement lui peser quand elle entendait le timbre de sa voix. Le poids du devoir était bien lourd, malheureusement. Elle lui sourit doucement. « Au moins, quand vous allez vous promener chez vous, vous pouvez réellement dire que vous êtes allés vous rafraîchir les idées. Vos terres sont bien trop loin pour que je les parcours à vos côtés, néanmoins je vous remercie d'accepter ma présence ici pour les minutes à venir. »

Elle fit quelques pas en arrière alors que Daemon s'approchait de sa monture pour pouvoir commencer à la préparer pour la balade. « Vous ne pouvez rien me refuser ? Ce sont des paroles bien dangereuses que vous me dîtes là mon bon seigneur, je pourrai avoir le désir d'en profiter pour connaître vos limites. » Elle n'ajouta pas un mot pendant qu'il s'occupait de sa jument. Cette dernière n'était nullement du genre à s'emporter face à l'inconnu mais il était certain qu'elle n'était guère habituée à la carrure d'un nordien, surtout que celui-ci était fort imposant. Pour autant, elle finit par se calmer et se laisser harnacher correctement pour permettre à la lady de l'Orage de la monter et de pouvoir partir en promenade en toute sécurité. « Vous avez visiblement un don pour les animaux … » Elle glissa sa main dans la sienne et elle s'aida du lord pour pouvoir s'installer correctement sur son cheval. Elle récupéra alors les brides de son cheval et regarda avec malice Daemon. « Maintenant, rattrapez-moi ! » Elle lui fit un clin d'oeil avant de donner un léger coup contre le flanc de sa monture pour faire mettre en marche l'animal, augmentant le rythme pour avancer au petit galop avec un sourire ravi sur le visage, profitant de la caresse de la brise sur le visage.


Mina Swann

Écoutez le chant du cygne ...
Le chant du cygne blanc !

Mina Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Messages : 1618
Membre du mois : 74
Maison : Swann
Célébrité : Amber Heard

Infos supp.
Richesses : 819

Grâce et vaillance en toute chose

Little ride under the sunset (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Little ride under the sunset (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX - Terminé]   Little ride under the sunset (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX - Terminé] EmptyLun 27 Déc - 18:14

Little ride under the sunset


“ It is almost impossible to watch a sunset and not dream  ”



La Mort n'épargnait personne, les soldats cherchaient juste à la défier plus ardemment que leurs congénères mais la faucheuse finirait par emporter tout le monde, au bout du compte. C'était l'une des premières leçons enseignées par son père, Harlon, dés que l'héritier fut en âge de comprendre les choses. Alors il  pouvait se battre, lutter becs et ongles mais Daemon ne ferait que repousser l'inévitable, alors pourquoi ne pas profiter de la seule vie que les Dieux avaient souhaité lui donner, pendant que cette existence était encore la sienne ?  Chaque instant était précieux et, comme vint à le rappeler la dame de la maison Swann, la moindre minute se devait d'être appréciée et savourée, peu importe avec qui on la passait.

« Chaque minute est toujours bonne à prendre. »

Surtout lorsqu'on ignore combien il nous en reste, avant la caresse de la Grande Faucheuse. Voilà ce que le jeune homme voulut dire, mais se força à un effort conscient afin de tuer ces quelques mots, avant qu'ils ne dépassent le seuil de sa bouche. Il était tout aussi conscient que n'importe quel homme d'armes que sa vie ne tenait qu'à un fil, qu'il n'était que le rouage d'une machine bien plus grande et terrible que lui et que sa mort ne serait pas noté dans l'histoire de ce monde. Il savait que rares étaient les guerriers à mourir de leur belle mort, paisiblement dans leur vie et, tout nordien qu'il était, ce n'était guère la fin qu'espérait le Cerwyn. Après tout dans ses veines coulaient autant de feu que de glace, il ne se sentait vivement que lorsqu'il avait sa hache dans la main et, à ce titre, il savait que la fin la plus honorable était de mourir au combat.
Tel serait son lever de rideau, comme beaucoup de ceux qui l'avaient suivi jusqu'au sud, mais cela ne le rendait pas suicidaire pour autant. Au contraire, c'était justement parce qu'il savait comment se finirait sa route qu'il souhaitait, autant que possible, en apprécier le trajet. Alors oui, certains noyaient leur peine, leur deuil et leur douleur dans l'alcool et les femmes à la petite vertu mais lui, le jeune seigneur de la maison Cerwyn, ne pouvait laisser cette douleur lui faire perdre de vue le rôle qu'il avait à tenir. Alors il avait beau se noyer sous le travail pour oublier, pour avancer, il cherchait tours les exutoires possibles entre ces murs fortifiés, car il savait qu'il n'y resterait pas bien longtemps. Aujourd'hui c'était le cheval et, peut-être, demain serait-ce un entraînement avec ses troupes ou la lecture du tous les livres sur lesquels il parviendrait à mettre la main.

Il était un guerrier, assurément, mais pas uniquement cela. Il était plus, bien plus que cela. Il devait l'être, il n'avait pas d'autre choix.

Mais ce soir-là il n'était pas un guerrier, à peine plus qu'un seigneur croisant la route d'une belle dame qui ne le laissait pas insensible. Ce soir ils n'étaient pas régis par l'étiquette et la convenance, mais bien par une volonté de s'échapper hors de ces murs fortifiés, afin de goûter à une goutte de cette liberté si chère, en ayant conscient que leurs lendemains étaient des plus incertains. Voulait-elle vraiment jouer, le pousser toujours plus pour savoir ce qu'il était prêt à accepter ? À offrir ? Ce soir-là le Cerwyn était aussi d'humeur joueuse, il devait bien l'admettre.

« Je suis un homme de paroles, lady Swann. Mes mots ne sont jamais prononcés à la légère.  »

Les nordiens n'étaient pas les plus bavards des individus, ils travaillaient durement pour maintenir cette réputation mais, justement, c'était ce côté taciturne qui ne rendaient leurs prises de parole que plus précieuses. Pensait-elle vraiment que Daemon était du genre à promettre la lune, à la première noble venue, pour pouvoir finir dans son lit ? Il supposait que d'autres, moins scrupuleux, devaient utiliser ce stratagème mais le Cerwyn n'en faisait heureusement pas partie. L'honneur était un point essentiel auquel il se tenait, envers et contre tout, que ce soit lorsque la nuit se faisait plus solitaire ou la tempête plus forte. Certes, la compagnie de la belle Swann était agréable, nulle raison de le cacher, mais Daemon n'était pas du genre à changer son caractère pour plaire à autrui.

Peut-être que cette intransigeance expliquait, justement, pourquoi il n'était pas marié et toujours sans le moindre héritier en vue, à son âge. Hum, un nouveau sujet de questionnement, pour plus tard, sans doute, mais pour l'heure il avait des chevaux à seller. Sa douce approche des équidés fut d'ailleurs remarquée par la demoiselle, qui s'empressa de le souligner, poussant le Cerwyn à répondre :

« Sans mes titres je serais sans doute palefrenier, à l'heure actuelle.  »

Ou maîtres d'armes, compte tenu de ses talents à l'épée, mais les entraînements étaient plus revigorants qu'ils n'étaient apaisants. Pour l'heure, il avait envie de partir à cheval et, de toute évidence, sa camarade semblait suffisamment joueuse pour le mettre au défi de le rattraper. Pensait-elle vraiment qu'il refuserait une telle proposition ?

« Oh, il ne faut me le dire deux fois !   »

Ni une ni deux, le fier guerrier du nord courut en direction de son noir destrier, sautant sur la selle sans attendre, avant de faire partir sa monture au galop, à la vitesse que sa large silhouette lui permettait. Ainsi, les rennes entre ses mains, Daemon laissa son cheval le porter jusqu'à l'extérieur de la forteresse, souriant en sentant la brise venir caresser son visage burinné par la guerre, sans jamais perdre de vue la silhouette de sa camarade, pour autant. Là, en cet instant, alors qu'il laissait Fort-Darrion derrière-lui, le Cerwyn eut un rappel de ce qu'était le sens du mot liberté et, sans qu'il ne s'en rende compte, un léger rire sec et franc s'échappa du seuil de sa bouche. Quelques jours plus tôt il avait sourit franchement pour la première fois et, à présent, il venait de rire franchement et honnêtement, sans se forcer un seul instant, depuis le décès de sa chère sœur.

« Une fois encore, je dois m'avouer vaincu. Vous êtes bonne cavalière, ma dame. »

Certes son propre cheval était plus robuste que rapide, plus utile pour les longs trajets que pour les courses, mais ce n'était qu'un détail sur lequel il ne souhaitait pas s'arrêter. À quoi bon se chercher des excuses, alors qu'il pouvait laisser sa camarade savourer sa brève victoire ? Une fois enfin à la hauteur de sa noble camarade de jeu, Daemon se laissa porter par la trot et autorisa ses prunelles glacées à balayer les alentours, profiter du chemin qui s'offrir à lui et, surtout profitant du calme qu'il ne pourrait pas trouver entre les murs de la forteresse, derrière lui. Il brisa alors le silence, d'un aveu surprenant, surtout pour lui.

« Je n'aurai jamais cru dire cela un jour, mais, à plus d'un regard, étrangement, ces contrées vont me manquer. »

Oh certes il aimait sa terre natale mais, ici, l'absence de froid et le calme étaient...rafraîchissants, pour ainsi dire. D'ici quelques jours ou semaines, ces détails seraient bien loin derrière lui, car la guerre serait sa seule préoccupation mais, pour l'heure, en ayant passé le seuil de la forteresse, il pouvait enfin profiter de la beauté relative de cet endroit.

« Cela fait une éternité que je n'ai pas pris le temps de me poser, pour voir le soleil se coucher. Je crois avoir repéré une colline, un peu plus loin, qui donnerait un bon point de vue. Je vous la montre ? »

En vérité, la dernière fois qu'il l'avait fait c'était du haut des remparts de Castel-Cerwyn, lorsqu'il n'était encore qu'un jeune garçon et bien loin d'être un homme, mais il n'avait pas oublié ce moment-là pour autant. Pour ce soir, juste ce soir,  il voulait laisser son devoir de côté et n'être plus qu'un homme, juste un homme.

Pas le seigneur Cerwyn, pas un commandant. Juste Daemon.

© NE


Daemon Cerwyn
Aiguisé et prêt
Messages : 63
Membre du mois : 32
Maison : Cerwyn
Célébrité : Alexander Dreymon

Infos supp.
Richesses : 10

Aiguisé et prêt

Little ride under the sunset (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t7959-daemon-cerwyn https://bloody-crown.forumactif.org/t7965-daemon-cerwyn-fiche-rp https://bloody-crown.forumactif.org/t7972-daemon-cerwyn-liens-du-seigneur-de-castel-cerwyn#235575
MessageSujet: Re: Little ride under the sunset (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX - Terminé]   Little ride under the sunset (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX - Terminé] EmptyMer 5 Jan - 18:23

Que se passait-il dans l'esprit d'un homme qui se savait partir au combat dans quelques jours, quelques heures ? Certains des soldats qu'elle avait pu croiser, que ce soit ceux en bas de l'échelle ou au contraire les plus hauts gradés, semblaient parfois si certains de leur destin qu'on pouvait se questionner, se demander s'ils venaient à avoir peur de la mort au combat ou si c'était au contraire, le risque d'une possible défaite qui pouvait les tirailler dans le fond. Il y avait tellement d'assurances dans leur façon de s'exprimer et d'agir, qu'on ne pensait pas une seule seconde à les contredire dans leurs paroles. Et ce n'était clairement pas une femme comme elle qui viendrait à remettre en considération une décision ou une stratégie militaire. Mina était parfaitement consciente de la place qu'elle se devait d'occuper et elle essayait de s'y plier au maximum, bien qu'elle s'était surprise au cours des derniers mois, à prendre de nouvelles initiatives qu'elle n'aurait jamais pu même envisager quelques temps auparavant. Cependant, si elle avait suivi les soldats au cours des semaines de campagne dans l'Orage, allant même taquiner le Bief de près avant de rebrousser chemin, elle avait été en grande partie tenue à l'écart des fantassins et autres corps d'armes. La première raison était clairement une question de sécurité, il n'y avait rien de pire que les hommes réunis en grand nombre, avec une forte adrénaline et un désir ardent qui n'était jamais pleinement comblé par les petites gueuses qui suivaient les troupes, prêtes à vendre leur corps pour quelques pièces. Immédiatement, une dame de la haute société était une proie bien plus satisfaisante à attraper. La seconde était qu'elle n'était pas là pour pouvoir tenir compagnie aux soldats, outre les fois où elle était allée donner un coup de main pour pouvoir aider les mestres occupés avec les blessés et les mourants, mais elle était là pour s'occuper des jumeaux et sa tâche lui prenait assez de temps et d'énergie comme cela. Elle n'avait donc guère échanger avec eux au coin du feu. Néanmoins, elle avait eu la possibilité et la chance de parler avec l'Empereur, et après toutes ces années de guerre, elle avait pu voir la fatigue extrême qui creusait ses traits, qui venait à voiler sa voix. Est-ce qu'il en était de même pour Daemon Cerwyn ? Que pensait-il de tout cela ? Que ressentait-il à ce sujet-là ? Elle n'avait guère envie de lui poser ce genre de questions, d'être trop intrusive dans sa vie et d'une certaine façon dans ses émotions. Mais il lui arrivait, en croisant ce regard bleu glace, qu'elle vienne à se demander ce qu'il pouvait cacher dans sa tête comme dans son cœur. Il était d'une haute stature, et il était clairement impressionnant, elle n'imaginait pas qu'il puisse avoir une quelconque faille. Néanmoins, à sa petite remarque sur l'importance de chaque minute, elle était consciente qu'il avait lui aussi des doutes quant à l'avenir. Elle se mordit la lèvre un instant, levant le regard vers lui. « Combien vous en restent-ils à passer ici, à Fort-Darion ? » C'était peut-être indiscret mais elle avait réellement envie de savoir, car d'une certaine façon, elle n'avait nullement envie de savoir que ce moment qu'ils allaient passer ensemble, que cette petite balade qu'ils allaient faire tous les deux, serait peut-être la dernière. Elle gardait l'espoir de le revoir bien évidemment, mais une part d'elle n'était clairement pas aussi sereine qu'elle aurait aimé le paraître. Elle avait cette petite boule d'angoisse au creux du ventre, la même qu'elle avait à chaque fois qu'elle voyait Béric sur le point de partir. Et la dernière fois, il n'était jamais revenu.

Elle ne voulait pas que cela arrive aussi pour Daemon, elle ne voulait pas que cela arrive à quelqu'un d'autre. Elle priait chaque jour pour qu'enfin la guerre vienne à se terminer, et que tous les hommes, toutes les femmes, tous les enfants retrouvent les leurs et retrouvent leur foyer. Ce n'était sans doute pas la meilleure chose pour beaucoup d'entre eux, mais il y avait bien mieux que la guerre. Elle se mit à sourire doucement à son attention. « Ne me tentez pas Ser, de voir jusqu'où vous seriez prêt à aller pour vous en tenir à vos paroles ... » Elle était d'humeur taquine à présent, et bien plus sûre d'elle et de ce qu'elle désirait dire que quelques minutes auparavant, alors qu'elle ne s'attendait nullement à le rencontrer ici. Elle resta plus discrète alors qu'il venait à apaiser l'animal qu'elle devait monter et qu'il était justement en train de préparer pour l'occasion. Elle avait fait quelques pas en direction de sa jument, caressant tendrement l'encolure de cette dernière, tout en regardant Daemon. « Ne pensez pas à l'homme que vous seriez si vous n'aviez pas de titres. Car ces titres vous les avez, et ils ont fait de vous celui que vous êtes aujourd'hui. Pour autant, ce n'est pas parce que vous êtes Lord, que vous ne pouvez pas apprécier la compagnie des chevaux, et vous en occupez à l'occasion … » Après tout, la fonction principale n'empêchait pas de s'accorder quelques menus plaisirs à côté et puis monter à cheval était essentiel quand on était noble. Mina s'était donc appuyée sur le Lord pour pouvoir s'installer sur sa scelle, et après une dernière taquinerie à son égard, elle avait fini par lancer son destrier vers l'avant, prenant alors un peu de vitesse sans pour autre distancer réellement l'homme qui allait l'accompagner pour cette promenade. Il finit par la rejoindre en quelques secondes, peut-être à peine une ou deux minutes après, et alors que le pas des deux chevaux était à présent plus lent, elle s'amusa à tourner autour de lui avec sa monture pendant quelques instants. « Vous avez vaincu ? » Elle secoua la tête, les yeux malicieux tournés dans sa direction. « Ne soyez donc pas aussi modeste, vous m'avez volontairement laissé gagner, juste pour pouvoir flatter mon ego … Ou mon orgueil ... » Elle s'approcha à nouveau de lui pour pouvoir avancer au même rythme que le destrier plus robuste de son compagnon de promenade. « Mais en effet, je ne suis pas si mauvaise cavalière que cela, mais je manque clairement de pratique. Dernièrement, j'ai bien plus passé de temps à pied ou dans un chariot que sur un cheval, sans parler du bateau … Je déteste cela. Alors je crois d'avoir perdu un peu de mon niveau. Ou alors c'est vous qui êtes totalement rouillé ... » Elle resta silencieuse un instant, continuant à avancer en sa compagnie, regardant l'horizon et laissant d'une certaine façon son esprit vagabondé. « Qu'est-ce qui vous manquera le plus, quand vous aurez quitté Fort-Darion ? Et puis-je savoir où vous allez vous rendre … A moins que cela ne soit une information confidentielle ? » Elle hocha alors la tête. Un coucher de soleil ? Voilà bien des mois qu'elle n'avait pas pris le temps d'en regarder un et surtout d'en savourer un. C'était pourtant une des habitudes qu'elle avait prise lorsqu'elle était à Pierheaume. Parfois son mari l'accompagnait, dans d'autres cas, elle y allait « seule » pour pouvoir réfléchir, ou juste pouvoir profiter de l'eau qui caressait ses chevilles, de la sensation du sable dans ses doigts, pendant que les rayons du soleil disparaissaient au loin, sur la mer. Tout cela lui manquait énormément, Fort-Darion ne ressemblait ni de près, ni de loin à Pierheaume, et encore moins à La Treille où elle avait grandi. « Je vous suis avec grand plaisir. »


Mina Swann

Écoutez le chant du cygne ...
Le chant du cygne blanc !

Mina Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Messages : 1618
Membre du mois : 74
Maison : Swann
Célébrité : Amber Heard

Infos supp.
Richesses : 819

Grâce et vaillance en toute chose

Little ride under the sunset (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Little ride under the sunset (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX - Terminé]   Little ride under the sunset (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX - Terminé] EmptyJeu 6 Jan - 13:47

Little ride under the sunset


“It is almost impossible to watch a sunset and not dream”



L'air était toxique, empoisonné par la peur durant les jours qui précédaient une bataille. Tous étaient conscients des enjeux, des sacrifices qui devraient être faits, mais chaque homme, de plus jeune aide de camp jusqu'au plus puissant seigneur avait quelque chose à faire, ce qui était le terrain parfait pour que la peur se répande. Daemon n'était pas étranger à cette sensation, mais il avait tout fait pour l'enfermer entre les murs glacés qui enserraient son cœur car, soyons honnêtes, un homme ne pouvait mener ses sujets à la bataille si son esprit était trop préoccupé par sa propre lutte interne. Oui il avait peur. Peur de faillir à sa tâche, peur que cette entreprise soit veine, peur de ne plus jamais retrouver les terres glacées qui l'avaient vu naître, mais il préférait se terre, ne souhaitait pas infecter d'autres personnes par ses propres craintes. Malheureusement, tout seigneur qu'il était, le Cerwyn ne pouvait s'isoler de ses troupes car elles avaient besoin de le voir, alors il se prêter au jeu et arborait un froid masque de sérieux, absorbant les craintes de ses hommes et leur partageant le courant qui brûlait en lui, pour leur donner suffisamment de force pour mettre un pied devant l'autre. Un exercice épuisant, certes, mais nécessaire.

Il faisait de son mieux pour ne pas y penser mais, lorsque la question vint à lui, il n'eut pas vraiment le choix. Combien de temps lui restait-il ? À cette seule pensée son corps se figea une fraction de seconde, sa mâchoire se crispa alors qu'il sentait le regard de la belle tourné vers lui. Il savait combien de temps il avait, mais il rechignait à le dire car cela ne rendrait les choses que plus...réelles. Ainsi, il fut contraint de faire un effort conscient pour masquer sa crainte, masquer son insatisfaction, pour donner à la Swann la réponse qu'elle attendait.

« Peu. Trois jours, peut-être quatre. »

Les ordres avaient déjà été donnés et le jeune Cerwyn savait où il allait se diriger, aussi avec qui il allait faire ce long voyage dont il n'était pas certain de revenir. Quoi qu'il arrive, Daemon mènerait ses troupes comme cela était attendu de lui, il n'y avait ici pas de place pour les remords et les regrets, mais alors pourquoi souhaitait-il que son séjour à Fort-Darrion se prolonge encore un peu ? Il ne devait pas penser ainsi, il ne pouvait pas s'y autoriser, car il savait que chaque bataille le rapprochait un peu plus de la victoire finale et, surtout, de son retour chez lui. Alors pourquoi vouloir repousser l'inévitable et le nécessaire ? Ces terres n'étaient pas les siennes, il ne trouvait rien de familier dans ces contrées et pourtant...pourtant il aurait aimé rester un peu plus, ici, dans cette écurie, comme si rien d'autre n'avait d'importance en ce monde.
C'était illusoire et naïf, quelque chose qu'il ne pouvait se permettre et qui expliquait, sans doute, l'effort conscient qui fut fait pour faire taire cette petite voie, et se concentrer sur le moment présent. Il n'était pas un homme qui pouvait se permettre de laisser ses désirs et rêves interférer, avec la mission qui lui avait été donnée. Mina semblait avoir un autre avis sur la question, argumentant que les titres n'avaient rien à voir avec la personne qu'il était, ajoutant qu'un Lord pouvait bien s'occuper des chevaux, ou bien entraîner de jeunes cadets, même si telle n'était pas sa place. Cela poussa le seigneur en question à la réflexion, se demandant qui il était réellement au-delà de son titre nouvellement acquis et, face à ce constat, il ne put alors que souffler :

« Je suis Lord depuis assez peu de temps, finalement. J'en suis encore à découvrir ce nouveau rôle, qui est le mien. C'est sans doute pour cela que je préfère garder un lien avec l'homme que j'étais avant...tout ça. Pour ne pas perdre la trace de qui je suis. »

Une fois la guerre terminée il aurait tout le temps de se découvrir ou redécouvrir, ou du moins l'espérait-il. Il aurait alors tout le temps de profiter de la famille qui lui restait, d'aider sa maison à prospérer et, surtout, de se demander ce qui le faisait réellement vibrer, au-delà de l'honneur de servir son pays et son roi. La vie ne pouvait décemment pas que se limiter au devoir, non ? Aujourd'hui il laissait son titre de côté, sautant sur la selle de son destrier pour rattraper sa camarade du jour, qui avait déjà pris de l'avance. Fort heureusement, cette avance fut rapidement réduite et quand ce fut au tour de la lady de tourner autour du Lord, littéralement, avançant qu'elle n'avait gagné que parce qu'il l'avait laissé faire, Daemon demanda alors, curieux :

« Suis-je à ce point transparent ? »

Il n'y avait pas de mal à la laisser gagner, non ? Il la laissa donc expliquer qu'elle n'avait passé que peu de temps à cheval récemment, notamment à cause des longs voyages pour arriver jusqu'ici. Lui, de son côté, était-il rouillé ? Il devait bien avouer que les mouvements de troupes à cheval n'étaient en rien pratique pour s'entraîner à la course, alors peut-être qu'il éait, lui aussi, un peu rouillé et qu'une telle ballade ne pouvait lui faire que le pluus grand bien.

« Peut-être un peu des deux, sans doute. »



© NE


Daemon Cerwyn
Aiguisé et prêt
Messages : 63
Membre du mois : 32
Maison : Cerwyn
Célébrité : Alexander Dreymon

Infos supp.
Richesses : 10

Aiguisé et prêt

Little ride under the sunset (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t7959-daemon-cerwyn https://bloody-crown.forumactif.org/t7965-daemon-cerwyn-fiche-rp https://bloody-crown.forumactif.org/t7972-daemon-cerwyn-liens-du-seigneur-de-castel-cerwyn#235575
MessageSujet: Re: Little ride under the sunset (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX - Terminé]   Little ride under the sunset (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX - Terminé] EmptyDim 9 Jan - 18:17

Trois jours, peut-être quatre ? Voilà tout ce qui leur restait, ou plutôt tout ce qu'il lui restait de temps à passer ici. Cela faisait tellement peu, pour lui et pour eux d'une certaine façon. Leurs chemins s'étaient croisés pour la première fois par la plus grand des hasards. Il n'était nullement prévu que de telles festivités se tiennent en la capitale. Ces concours, ces tournois, ces joutes, ces troubadours, tout cela avait été presque décidé à la dernière minute par l'intendante du Royaume, et avec le consentement du couple impérial. Rien n'avait été prévu alors que toutes les troupes ou presque des différents royaumes fédérés se retrouvaient en un même point, Fort-Darion, se rejoignant alors pour mieux se séparer ensuite et rejoindre les multiples fronts qui existaient à présent et qui les menaçaient tous à plus ou moins longue échéance. Sans la mise en place de ce moment totalement suspendu dans le temps, elle n'aurait pas été présente ce jour-là pour les combats des hommes à pied, venant alors saluer ceux qui combattaient sous la bannière du cygne blanc et noir, ceux qui avaient décidé de représenter l'Orage dans des combats d'hommes à hommes, d'épée à épée. Bien que le sang pouvait venir à couler, qu'on ne pouvait pleinement minimiser le risque de blessures et parfois de morts, il n'en restait pas moins que cela devait représenter un moment de détente, de plaisir pour tous les spectateurs, vibrant de concert avec les lutteurs du jour. Elle aurait pu rester totalement silencieuse à ses côtés, alors que l'air bourrue du lord du Nord n'invitait clairement pas au contact, en tout cas au premier abord. Il avait le visage fermé, comme bon nombre des siens quand ces derniers ne disposaient pas d'une choppe de bière entre les mains pour parvenir à se dérider un peu et il posait sur les combattants, un regard de glace, comme il était si rare d'en voir. Elle ne pouvait qu'être impressionné par ce dernier, mais le trouvant trop sérieux ce jour-là, si prompt à la fermeté au lieu de profiter de l'instant, qu'elle avait osé prendre la parole et lui adresser quelques mots sur un ton des plus malicieux, espérant un peu apaisé la crispation qu'elle sentait chez lui. Il était aussi, d'un premier regard, aussi froid qu'elle pouvait être chaleureuse. Bien sûr, elle pouvait avoir des moments de doutes, et elle en avait connu plus d'un au cours de la dernière année écoulée. Pour autant, elle venait à s'émerveiller de tout et de rien, et souvent, elle se laissait aller à regarder le monde plus naïvement ou avec un peu plus de douceur que la majorité des personnes, un regard parfois d'enfant pour éviter au maximum de se torturer l'esprit pour pas grand chose, si ce n'est se plonger dans de mauvaises pensées.

Mais Daemon s'était révélé finalement plus agréable que ce qu'elle avait imaginé au premier contact. Elle essayait au maximum de ne pas juger les personnes qu'elle croisait, malgré les dires qui pouvaient circuler ou à cause des stéréotypes qui étaient si aisés à créer et à partager à qui voulait bien les entendre. Ils avaient bu ensemble, ils avaient dansé ensemble, c'était un moment coupé du reste du temps, du reste du monde qu'ils avaient partagé et ensuite ils ne s'étaient pas revus. Elle se doutait qu'il n'avait pas été présent au bal, car il lui avait fait part du fait qu'il n'était guère habitué ou appréciateur de ce genre de choses. En tout cas, s'il n'était pas accompagné pour le pousser à faire une telle chose de son plein gré. Ce n'était qu'une soirée, une soirée parmi d'autres, une soirée de plus, mais alors qu'elle comprenait qu'elle n'allait sans doute pas le revoir avant son départ, elle aurait sincèrement apprécié faire quelques pas de danse supplémentaire avant qu'il ne s'en aille. Elle aurait pu rajouter un commentaire, reconnaissant à voix haute que cela laissait bien peu de temps encore sur place, mais ni lui, ni elle n'avait besoin de ça. Ils en étaient déjà pleinement conscients et elle ne voulait pas que cela vienne appesantir un peu plus l'instant. Elle hocha alors légèrement la tête, avant de poser sa joue contre la peau du cheval, essayant à son tour de se calmer un peu alors que l'angoisse semblait monter en elle. Il ne restait plus qu'à profiter de cette balade au soleil couchant, sans s'attarder à penser aux choses les moins agréables du moment. A cheval, alors que le vent s'engouffrait dans les cheveux, on se sentait toujours bien plus libre que sur la terre ferme, comme si on pouvait venir à voler, en prenant de la vitesse. « Mais même avant, vous étiez déjà un lord … Certes, vous n'aviez pas le titre mais vous étiez né pour pour porter celui-ci avec tout ce qui compte de bénéfices ou d'inconvénients. Ne soyez pas aussi dur avec vous même ! » Ils avaient avancé, commençant alors une autre forme de danse, tout en continuant à discuter tranquillement. Elle fut surprise par sa question, gardant alors le silence quelques instants pour pouvoir trouver la meilleure façon de lui répondre. « Transparent ? Je ne dirais pas ça … Simplement vous faites écho, d'une certaine manière, à ma propre histoire. Bien sûr, nos parcours sont différents, mais je ne suis pas née lady. Je suis née sur une petite île aux larges des côtes du Bief … Mon mariage était réellement un acte inespéré. Si je n'avais pas rencontré Béric, j'aurai sans doute épousé un petit vigneron de La Treille et ma vie aurait été toute autre. Mais surtout je suis née femme, donc ce n'était nullement gagné pour moi. »



Mina Swann

Écoutez le chant du cygne ...
Le chant du cygne blanc !

Mina Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Messages : 1618
Membre du mois : 74
Maison : Swann
Célébrité : Amber Heard

Infos supp.
Richesses : 819

Grâce et vaillance en toute chose

Little ride under the sunset (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Little ride under the sunset (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX - Terminé]   Little ride under the sunset (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX - Terminé] EmptyDim 9 Jan - 22:33

Little ride under the sunset


“It is almost impossible to watch a sunset and not dream”



Trois jours, peut-être quatre avant que les troupes ne se mettent à nouveau en marche, pour suivre les ordres qui leur avaient été donnés. Certains soldats étaient impatients et ne pouvaient plus tenir en place mais pour les autres, ceux qui avaient déjà vu trop de batailles pour toute une vie, ce délai semblait infiniment trop court et, bien entendu, le Cerwyn était de ces hommes-là. Il était arrivé à Fort-Darion armé de son courage et de sa loyauté, pour servir son roi mieux qu'aucun autre seigneur, mais il devait bien avouer que les choses étaient différentes. Il n'était plus le jeune héritier qu'il était, encore quelques années plus tôt. Il n'était plus l'innocent maigrelet doutant de pouvoir un jour rentrer dans des bottes bien trop grandes pour lui et, à bien des regards, il avait du mal à se reconnaître...à concilier celui qu'il avait été et celui qu'il était devenu.
Il était  différent à cause des épreuves qui avaient été les siennes mais, aussi, parce qu'il avait autorisé la vie à le transformer. Oh certes il était toujours le digne fils de son père, un fier guerrier dans les veines de qui coulaient la neige et le fer, mais était-ce tout ce qu'il était ? Les nordiens avaient une réputation de sérieux à maintenir, un masque de froideur à garder en toutes circonstances, mais alors comment pouvait-il expliquer la journée qu'il avait passé avec Mina, seulement quelques jours plus tôt ? La plupart des nordiens ne connaissaient pas l'intérêt d'une fête qui ne comportait pas une quantité colossale d'alcool et, pendant un temps, Daemon crut faire partie de ces gens-là mais, avant qu'il ne s'en rende compte, il se retrouvait à se ridiculiser, dansant au milieu de parfaits inconnus, avec une quantité minimale d'alcool dans le sang. À quand reontait la dernière fois où il avait dansé sans être ivre...où il avait dansé, tout court, d'ailleurs ? Il ne s'en souvenait pas, car les morts ayant jalonné son parcours lui avaient retiré toute envie de célébration, pour ne se concentrer sue sur la seule chose pour laquelle il était doué : remplir son devoir.

Alors qu'est-ce qui avait changé ? Cette seule rencontre représentait-elle le signal d'alarme dont il avait besoin, pour comprendre que le devoir n'était pas tout ce qu'il devait attendre de la vie ? Qu'il pouvait se permettre de vivre, pour quelques secondes, quelques minutes ou quelques heures, sans avoir à se sentir coupable ? Techniquement ils n'avaient rien en commun, ils venaient de deux mondes différents et pourtant, en quelques instants seulement, il avait envie d'en dire plus qu'il ne le faisait en une vie entière. Peut-être était-ce parce qu'il gardait trop de choses pour lui-même, ou peut-être que c'était grâce à ce regard absent de jugement qu'elle lui lança mais...il n'avait pas l'impression d'avoir besoin de faire semblant d'être invincible et inébranlable, avec elle. Pas autant qu'avec les autres en tout cas car, soyons honnête, le côté renfrogné était gravé jusque dans son âme.
Elle était patiente, à l'écoute et ne semblait pas le faire uniquement parce que c'était ce qui était attendu d'elle, mais parce qu'elle en avait envie. Demanderait-elle à Daemon de ne pas être trop dur avec lui-même, quant à son nouveau rôle de seigneur, si elle ne cherchait pas un minimum à comprendre sa situation ? Mais elle avait raison. Il devait avoir davantage confiance en lui-même car, après tout, que cela arrive tôt ou tard, il avait été entraîné et éduqué pour reprendre le manteau de seigneur, lorsque le temps serait venu. Le timing était mauvais, certes, mais il savait que ses craintes comme nouveau seigneur venaient de son manque d'expérience et, pour combler ce vide, il allait devoir survivre à cette guerre pour continuer à apprendre, durant les années à venir.

« J'imagine que personne ne se sent réellement prêt, quand ces responsabilités nous tombent dessus. »

Bien sûr qu'il se sentait perdu, car il avait une guerre à mener et qu'il devait déléguer la gestion de sa maison à son frère, encore moins prêt qu'il ne l'était lui-même. Son règne commençait d'une bien piètre et chaotique faon mais, malheureusement, s'en plaindre ne réglerait pas les choses, alors il préférait écouter Mina expliquer que leurs deux histoires n'étaient pas si différentes. Certes il n'était pas marié ou veuf, mais ils étaient tous deux bien loin de la personne qu'ils étaient jadis, à  ceci près que le statut de femme de la Swann ne rendait son ascension sociale que plus difficile. Face à ce constat, le Cerwyn ne put alors que reconnaître :


« J'ai d'autant plus de respect pour vous, compte tenu de la position que vous occupez, aujourd'hui. Vous avez su vous élever bien au-dessus de votre situation initiale. »



© NE


Daemon Cerwyn
Aiguisé et prêt
Messages : 63
Membre du mois : 32
Maison : Cerwyn
Célébrité : Alexander Dreymon

Infos supp.
Richesses : 10

Aiguisé et prêt

Little ride under the sunset (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t7959-daemon-cerwyn https://bloody-crown.forumactif.org/t7965-daemon-cerwyn-fiche-rp https://bloody-crown.forumactif.org/t7972-daemon-cerwyn-liens-du-seigneur-de-castel-cerwyn#235575
MessageSujet: Re: Little ride under the sunset (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX - Terminé]   Little ride under the sunset (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX - Terminé] EmptyMer 12 Jan - 9:44

La guerre finirait bien un jour. Gagnant ou perdant, il n'était pas encore possible de le savoir, mais ce qui était sûr néanmoins, c'est que cela s'accompagnerait de beaucoup de morts. Beaucoup trop de morts. Dans un camp, comme dans un autre, personne ne sortirait réellement indemne de ce qui était en train de secouer tout Westeros et qui ne se réglait en aucun façon avec les mots, mais seulement avec les épées qui venaient à s'entrechoquer. Mina venait à regretter le temps de l'insouciance, le temps de l’innocence. A l'époque où elle n'était personne, où la Treille représentait son sanctuaire et qu'elle se disait que rien ne pourrait lui arriver, outre un époux malodorant, potentiellement ayant plus d'attirance pour le vin et les filles de peu de vertu. Il n'y avait pas forcément besoin de vivre dans des grands palais, dans le luxe, dans la richesse ou la nourriture abondante pour pouvoir se sentir bien. Mina était restée simple, quoi qu'on puisse lui dire et elle se rendait bien compte à présent qu'elle avait l'impression d'être bien moins en sécurité aujourd'hui qu'elle était devenue la lady de Pierheaume et même encore plus depuis qu'elle se trouvait à Fort-Darion. C'était la capitale de l'Empire et cela voulait donc dire que c'était un point de convoitise pour tous les ennemis de ce même Empire. La question était à présent de savoir s'il y avait juste le désir de conquête de la part de ces derniers ou si on avait également le désir, voir le besoin viscéral, de tout détruire sur son passage. Sa vie, d'une certaine façon, lui importait peu. Elle avait fini par se mettre de côté d'une certaine manière, favorisant le bien être des autres avant le sien. Elle s'inquiétait principalement pour ses deux enfants qu'elle chérissait tant, mais aussi pour ceux sur lesquels elle avait veillé jour et nuit pendant plusieurs mois et qui faisaient à présent parti de sa famille de cœur. Qu'allaient-ils tous devenir ? Alors bien sûr, elle ne pouvait être que profondément reconnaissante envers tous les soldats des différents royaumes fédérés qui s'étaient retrouvés à Fort-Darion pour pouvoir repartir à la guerre et elle pensait également à tous ceux qui étaient déjà sur le front, au combat, et ceux qui, malheureusement, avaient déjà donné leur vie en sacrifice. Certes, il y avait toujours la possibilité d'avoir des déserteurs, ce n'était pas une chose si rare que cela, tout le monde ne pouvait pas avoir le sens de l'abnégation pour le bien de l'ensemble de la population, ni celui de l'honneur à combattre sous les bannières de son suzerain, ou de son souverain.

Il était plus que certain que Lord Daemon Cerwyn était en tout cas un de ces hommes d'honneur qui viendrait à suivre son Roi jusque dans la tombe s'il le fallait. Elle l'avait plus ou moins compris alors qu'il était présent à ses côtés pour les combats entre les soldats, soutenant ses hommes et les hommes du Nord en général. Il y avait une telle détermination chez lui qu'on ne pouvait que le lui reconnaître et les gens d'arme qui viendraient à combattre à ses côtés aurait une présence stable et solide pour les soutenir et pour les emmener à tout donner sur le champ de bataille. Mais d'une certaine façon, cela lui provoquait aussi un pincement au cœur, car elle savait parfaitement qu'il viendrait à donner sa vie pour celle d'un autre s'il jugeait cela comme essentiel, comme étant son devoir. Et à savoir qu'il allait partir bientôt, elle craignait clairement de ne jamais le revoir. Elle hocha doucement la tête alors qu'il s'exprimait sur les responsabilités qui étaient les siennes à présent qu'il avait pris la succession de son père. « Non personne n'est jamais prêt. Mais la question n'est pas là, il s'agit simplement de savoir si on accepte d'endosser le rôle ou non. Il serait tellement plus aisé d'abandonner, de déserter face à l'ampleur que cela peut prendre dans certaines conditions. Se battre, métaphoriquement ou non, tenir face à l'ambition et à la jalousie, est un combat de tous les jours. » Elle continuait à avancer avec sa monture, plongeant son regard vers l'horizon, elle resta silencieuse alors qu'il était en train de reconnaître sa situation à elle, et d'encenser la place qu'elle pouvait avoir aujourd'hui. Elle finit par secouer la tête légèrement, tout en baissant le regard. « Je n'ai aucun honneur à tout cela … C'est un concours de circonstance si je suis là aujourd'hui. Mon mariage en était déjà un, et quand je suis arrivée à Pierheaume, j'ai juste voulu jouer le rôle de lady que j'étais devenue. Je me suis intéressée à ce qui faisait la fortune et la notoriété de la famille de mon époux. Quand Béric est mort, j'étais encore enceinte. Il n'était pas question que je quitte la cité. Quelques semaines après la naissance de mon fils, il fallait que je m'organise, que je fasse quelque chose. Nous avons des mines et je voulais que ce qui en était extrait puisse servir pour armer ensuite les forces de l'Orage, et de l'Empire. C'est ainsi que j'ai atterri à Fort-Darion. Le poste au Collège Impérial aurait dû revenir à mon époux, s'il avait été en vie. La Reine a décidé de me l'accorder à moi, elle m'a dit que Béric lui avait parlé de moi et qu'il me faisait confiance. Alors elle a décidé de me faire confiance aussi. Mais pour autant, je n'estime pas que je suis à la hauteur de cette tâche et qu'elle aurait du me revenir. J'ai accepté néanmoins car c'était mon devoir de soutenir ma souveraine. »



Mina Swann

Écoutez le chant du cygne ...
Le chant du cygne blanc !

Mina Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Messages : 1618
Membre du mois : 74
Maison : Swann
Célébrité : Amber Heard

Infos supp.
Richesses : 819

Grâce et vaillance en toute chose

Little ride under the sunset (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Little ride under the sunset (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX - Terminé]   Little ride under the sunset (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX - Terminé] EmptyMer 12 Jan - 18:03

Little ride under the sunset


“It is almost impossible to watch a sunset and not dream ”



Lorsqu'on enchaînait bataille après bataille, funérailles après funérailles, il était aisé de se perdre dans ce maelstrom de sang et de douleur, de perdre de vue la raison pour laquelle on se battait et, surtout, de perdre espoir en des jours meilleurs. Daemon ne comptait plus le nombre de soldat qui avaient perdu cette lumière dans le regard, qui continuaient de se battre par habitude plutôt que par réelle envie, mais il n'y avait que peu de choses qu'il pouvait faire pour ces âmes brisées. Ces hommes-là étaient guidés bien plus par la loyauté que par le goût du sang, le Cerwyn ne l'avait jamais oublié, mais une question restait à se poser : que resterait-il d'eux, quand tout ceci serait terminé ? Car oui, malgré les mois écoulés et les corps enterrés, malgré la fatigue et les pertes qui avaient jalonné son parcours, le jeune seigneur n'avait jamais oublié l'espoir de rentrer chez lui, un jour, vers ses amis, ses voisins et ce qui restait de sa famille brisée.
Il était un jeune seigneur qui avait encore tout à prouver. Il serait aisé pour lui d'en faire des caisses pour compenser, de pousser ses hommes au-delà de leurs limites jusqu'à ce qu'il ne reste plus rien d'eux et de leur âme, mais quel genre d'homme serait-il s'il le faisait ? Son père n'était pas un sain, Daemon n'avait jamais attendu aucune affection de sa part, mais il avait toujours été un fier homme du nord pour qui ses sujets étaient une extension de sa propre famille. Il était le chien de berger et eux, les anonymes en bas de son château, ils étaient les moutons sous sa protection. Daemon ne savait pas ce que cela signifiait que d'être un bon et juste seigneur, pas encore en tout cas, mais il savait que son père était respecté et aimé des siens parce qu'il faisait ce qu'il fallait pour son peuple, avant tout. Comment son fils aurait-il pu agir différemment ? Il savait qu'il rentrerait différent de la guerre, c'était une certitude, mais il allait faire tout son possible pour ne pas se perdre en cours de route, pour ne pas oublier l'héritage qui était le sien et les traces dans lesquelles il devrait marcher, à présent.

Certes il était encore jeune et avait tout à apprendre, peut-être se tournerait-il vers des seigneurs plus âgés pour quelques conseils, mais cela ne l'empêcherait pas de remplir son rôle pour autant. Aussi, lorsque Mina pointa du doigt à quel point il serait aisé de baisser les bras, face à des responsabilités qui semblaient les surpasser, Daemon ne put que hocha la tête car il partageait cet avis. Plusieurs fois il s'était dit qu'il ne serait jamais à la hauteur, qu'être palefrenier serait sans doute une voie plus simple et moins stressante, mais ni Mina ni Daemon en semblaient être des personnes à abandonner, lorsqu'on avait vraiment besoin d'eux. Le devoir avant tout, la famille avant tout.

« Rien de ce qui vaut vraiment la peine n'est aisé. Et puis, si j'abandonnais maintenant et que je rejetais l'héritage qui est le mien, je ne pourrais plus me regarder en face. »

Si  la paix était aussi aisée à maintenir, des royaumes entiers s'affronteraient-ils avec une telle ardeur ? Tout ce qui était cher nécessitait qu'on se battre pour, ou du moins était-ce ce que le nordien avait fini par comprendre, avec le temps. Il finit alors par écouter la Swann lui parler de son parcours, du mariage qui avait tout débuté, jusqu'à l'opportunité offerte par la Reine de l'Orage. Il comprenait, il comprenait qu'elle doute de son propre mérite mais, en même temps, en l'absence de doute continuerait-elle à avancer et se remettre en question ? C'était normal de douter, cela n'avait rien de malsain mais, de temps en temps, c'était nécessaire d'entendre un autre avis que le sien et, justement, voilà ce à quoi Daemon s'employait à présent. Sans la regarder, essayant de ne pas la perturber en posant sur elle son regard aussi perçant qu'une lance, il vocalisa alors son avis sur la situation.

« C'est une force de caractère, que de s'en remettre au jugement de personnes plus sages et expérimentées que nous. Cela n'a peut-être débuté que comme un concours de circonstances, mais vous auriez pu mettre un genou à terre, à la mort de votre époux, pour ne plus jamais vous relever. Vous auriez pu laisser le chagrin vous détruire, tout détruire, mais vous ne l'avez pas fait. Votre Reine a vu quelque chose en vous, tout comme votre époux l'a aussi vu. Cela ne semble pas être une faveur qu'on vous a fait, votre Reine a simplement vu ce que vous pouviez accomplir et vous a donné les moyens d'atteindre votre plein potentiel. En tout cas, c'est ainsi que je le vois. »

Peut-être se trompait-il sur toute la ligne, après tout il n'avait qu'une partie de l'histoire et non le schéma dans son ensemble, mais il faisait confiance à la Reine de l'Orage pour prendre une décision rationnelle et ne pas se fier à une préférence personnelle. Après tout il s'agissait de sa voix au Collège Impérial, la confiance était de rigueur mais les compétences l'étaient tout autant.



© NE


Daemon Cerwyn
Aiguisé et prêt
Messages : 63
Membre du mois : 32
Maison : Cerwyn
Célébrité : Alexander Dreymon

Infos supp.
Richesses : 10

Aiguisé et prêt

Little ride under the sunset (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t7959-daemon-cerwyn https://bloody-crown.forumactif.org/t7965-daemon-cerwyn-fiche-rp https://bloody-crown.forumactif.org/t7972-daemon-cerwyn-liens-du-seigneur-de-castel-cerwyn#235575
MessageSujet: Re: Little ride under the sunset (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX - Terminé]   Little ride under the sunset (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX - Terminé] EmptyDim 16 Jan - 10:49

Mina aurait sans doute pu rester à Pierheaume et continuer à vivre ainsi, comme la lady des lieux, juste en s'intéressant à l'éducation et au bien-être de ses enfants. Après tout, même si Béric n'était plus, elle n'était pas non plus toute seule face aux prétentions de potentiels cousins éloignés de la maison Swann, avides du pouvoir et de la richesse que la branche principale avait réussi à conserver de génération en génération. Certes Harlan était l'héritier de la cité, du domaine et des mines qui avaient fait la fortune de la famille et une grande partie de son prestige également. Mais il était si jeune, il était si fragile, et elle ne l'avait clairement pas aidé en venant à l'emmener à Accalmie puis à le forcer à voyager jusqu'à la capitale impériale, Fort-Darion. Il n'avait encore que quelques semaines, quelques mois tout au plus, et on savait que les trois premières années d'un enfant étaient les plus délicates. Elle avait pris des risques pour le maintenir en vie, car elle n'avait pas confiance à Pierheaume, qu'elle ne se sentait pas en sécurité là-bas. Elle se souvenait encore du visage d'Edmund quand un messager de la Reine était venu jusqu'à leur palais pour transmettre la mauvaise nouvelle. On avait demandé à Mina de s'asseoir, alors qu'elle était déjà enceinte d'un peu plus de sept mois et une fois que cela avait été fait, on avait alors transmis l'horreur de la mort de Béric Swann, général en chef des armées de sa Majesté. Elle disait horreur car pour elle, elle ne ressentait nullement l'honneur de cette mort, juste la perte de son époux alors que leur fille était à peine sortie des langes et qu'elle attendait ce fils qu'elle lui avait promis le soir de leurs noces. Le frère du défunt lord avait montré son chagrin, et même si elle avait toujours eu du mal avec le personnage, elle était certain qu'il en ressentait néanmoins. Le soir-même, alors qu'elle n'avait plus la force de se porter, qu'elle n'avait plus la force de vivre, alors qu'elle était obligée de tenir le lit à cause du choc qu'elle avait reçu, lui avait donné un banquet en mémoire de son frère, mais aussi pour fêter sa prise de position en tant que nouveau lord de la maison Swann. La jeune lady ne l'avait jamais vu autant à son chevet, prenant des nouvelles d'elle, et de son enfant, lui demandant si elle avait l'impression que ce serait une fille ou plutôt un garçon. Elle voyait la flamme de l'ambition brillée dans son regard. Si Daemon semblait ne jamais s'être vraiment senti prêt pour prendre la place de son père, à la différence Edmund avait toujours secrètement espéré de prendre la suite de son père, puis de son frère. Pendant un mois, il avait cru tenir enfin au creux de sa paume l'héritage des Swann, mais un jour, le travail avait commencé et après de longues heures de doutes, alors que les forces étaient clairement en train de la quitter, elle avait finalement donné naissance à un fils et donc elle avait considérablement changé les plans de son beau-frère. Elle avait failli se laisser glisser dans le néant, trop fatiguée pour le reste mais elle avait entendu les pleurs de son petit garçon et elle avait fait en sorte de revenir à la vie, pour lui, pour Lenora. « Finalement, nous faisons face à nos propres obligations morales, bien plus que nous répondons à l'attente des autres envers nous. »

Car elle était là la vérité, quelqu'un qui n'aurait pas désiré de cette vie et qui n'avait nullement de considération pour ce qu'on appelait le devoir aurait fait ce qu'il voulait, même si cela pouvait causer le déshonneur et le parjure de sa maison, de son nom. Mais ni l'un, ni l'autre n'avaient cette vision de l'existence et ils avaient clairement une certaine exigence envers eux même qui les poussaient à être ainsi dans la vie de tous les jours. Bien plus strictes et dures envers eux-mêmes que ce qu'espéraient ou attendaient sûrement les personnes qui dépendaient d'eux de près ou de loin. Elle baissa le regard un instant et poussa un long soupir. « Vous savez, j'ai failli laisser le chagrin gâcher tout le reste. Quand on m'a annoncé sa mort, j'étais presque au terme de ma seconde grossesse. Je me sentais si lasse, si faible … Je n'avais plus véritablement de but dans la vie. J'ai vécu plusieurs semaines dans le noir absolu. Même après la naissance de mon fils. Le mestre du château a bien cru que je n'allais pas survivre, et je crois sincèrement que ça a été le cas. Je ne sais combien de temps s'est écoulé dans cet état second. Et un jour, j'ai entendu Harlan pleurer. Je ne serai expliquée mais cela m'a ramené auprès d'eux. Ça a a été long, très long. Quand j'ai quitté Pierheaume, je voulais autant défendre l'honneur de la maison Swann que de me protéger de mon beau-frère. J'ai pris des risques pour ma santé, encore très fragile, et j'ai été touché par une fièvre sévère. Je n'étais même pas consciente à mon arrivée ici pour la première fois. J'ai eu peur plus d'une fois, mais à présent que je regarde tout cela avec un peu plus de recul. Je suis fière de moi, et du parcours que j'ai fait pour arriver jusqu'ici. Et de pouvoir autant servir ma souveraine que l'Empire. » D'autres jours sombres les attendaient, mais elle était néanmoins consciente du chemin qu'elle avait fait et elle pouvait puiser là dedans pour avoir la force de continuer à avancer, malgré tout ce qui pouvait encore se passer, de bon comme de mauvais.



Mina Swann

Écoutez le chant du cygne ...
Le chant du cygne blanc !

Mina Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Messages : 1618
Membre du mois : 74
Maison : Swann
Célébrité : Amber Heard

Infos supp.
Richesses : 819

Grâce et vaillance en toute chose

Little ride under the sunset (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Little ride under the sunset (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX - Terminé]   Little ride under the sunset (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX - Terminé] EmptyLun 17 Jan - 18:38

Little ride under the sunset


“It is almost impossible to watch a sunset and not dream ”



Mina n'était pas la première née de sa famille et, toute femme de son état, son père ne devait avoir vu d'utilité en elle qu'au travers du mariage et de l'alliance qu'elle pourrait conclure avec une autre famille. Une fois cette union scellée, elle aurait pu se contenter de son rôle d'épouse comme beaucoup d'autres femmes avant elle mais, quand la guerre et la mort vinrent frapper à sa porte, quand le chagrin vint à la frapper après la mort de son époux, elle ne se laissa pas détruire pour autant et se redressa bien au-dessus de sa propre position. Elle avait eu le choix, le choix de se laisser dépérir après la disparition de son époux, le choix de s'enfermer entre les murs de la maison qui était à présent la sienne mais, lorsque sa Reine lui tendit la main et lui offrit une place au collège impérial, elle décida de remplir son devoir et de répondre présente, malgré tout. Comment Daemon pouvait-il ne pas respecter pareille femme de pouvoir ? Oh certes il n'avait jamais eu ce choix lui-même, son père l'avait poussé à le suivre à la guerre car c'était le meilleur moyen de devenir un homme, c'était le meilleur moyen de l'endurcir pour le préparer à endosser le rôle qui serait un jour le sien, mais jamais il n'avait eu le choix de refuser et de rester à Castel-Cerwyn. Si cela avait été le cas, l'aurait-il seulement fait ? Bien sûr que non, car il aimait son père, sa famille, son royaume et savait que renier son héritage et son devoir ne ferait de lui qu'un couard de plus.
S'il avait refusé de se battre et de risquer sa vie, de son propre point de vue, il ne serait alors plus jamais digne de devenir le seigneur de sa maison, quand le temps serait venu. Il aurait été simple de dire qu'il n'avait jamais eu de choix, mais en vérité ce choix-là avait simplement été plus lourd de conséquences que tous les autres. Il n'avait pas pu prévoir comment les choses allaient se dérouler, qu'il deviendrait seigneur alors que son père aurait eu encore plusieurs années de règne, devant lui, mais ainsi allait la vie.

Il se rappelait encore du sombre jour où il s'était tenu du corps encore chaud de son père, tout comme il se souvenir du jour où ce corbeau de malheur vint lui apporter la nouvelle de la disparition de sa sœur bien-aimée. Deux sombres jours qui retirèrent au Cerwyn toute joie de vivre, pendant ce qui lui sembla être une éternité, mais avait-il seulement fait son deuil ? Pas vraiment, pas totalement en tout cas, car la guerre n'attendait pas et il devait continuer d'aller de l'avant.

Mina était sage, plus sage que ce qu'on attendait d'une femme de son age et, quand elle parla de leurs propres obligations morales, Daemon ne put que hocher la tête pour confirmer ses propos. Ils ne luttaient pas, tous deux, parce que leur roi et leur reine attendait une telle combativité de leur part, mais parce que c'était là leur devoir, un devoir bien plus important que ce que les autres attendaient d'eux. Jon n'avait jamais eu à devoir au Cerwyn de le suivre, sa loyauté lui était acquise dès le départ si bien que, à présent, amis de longue date, ils savaient tous les deux que Daemon suivrait Jon jusqu'au bout, quoi qu'il arrive. Ils avaient tous les deux compris, assez tôt, l'ampleur de la tâche qui allait être la leur et, surtout, les sacrifices qui allaient jalonner leur parcours. Ils avaient tous les deux souffert, perdu, avait peut-être même failli se perdre eux-même en cours de route mais pourtant ils étaient toujours bien là, debout, même lorsque la tempête se faisait plus forte.
En parlant de perte, justement, ce fut le moment que la belle choisit pour parler du chagrin et de la douleur ressenties à la mort de son mari, surtout compte tenu de sa condition physique à l'époque. Daemon n'avait jamais eu d'enfant ou d'épouse, aussi ne pouvait-il qu'imaginer le vide ressenti à la mort de l'un d'eux, mais il écoutait et essayait de comprendre, silencieusement, ce par quoi sa belle partenaire était passée. Elle aurait eu milles occasions de se laisser mourir, mais c'était son nouveau né qui lui avait donné la force de se lever, de sortir des ténèbres et de lutter pour sa maison, envers et contre tout. Le Cerwyn n'en dit pas mot, mais il ne pouvait qu'être épaté par la force de caractère de la belle Swann, juste à côté de lui.


« Je ne peux qu'imaginer la souffrance qui a été la vôtre. Avec une telle force de caractère, vous auriez pu être née nordienne, dans une autre vie. »

C'était, à n'en pas douter, l'un des plus beaux compliments qu'un nordien pouvait donner à un étranger. Certes elle était fine, mais il brûlait en elle une détermination que le guerrier ne pouvait pas ignorer et mettre de côté.



© NE


Daemon Cerwyn
Aiguisé et prêt
Messages : 63
Membre du mois : 32
Maison : Cerwyn
Célébrité : Alexander Dreymon

Infos supp.
Richesses : 10

Aiguisé et prêt

Little ride under the sunset (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t7959-daemon-cerwyn https://bloody-crown.forumactif.org/t7965-daemon-cerwyn-fiche-rp https://bloody-crown.forumactif.org/t7972-daemon-cerwyn-liens-du-seigneur-de-castel-cerwyn#235575
MessageSujet: Re: Little ride under the sunset (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX - Terminé]   Little ride under the sunset (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX - Terminé] EmptyMer 2 Fév - 12:42

Mina n'avait jamais fait de projet pour son existence, elle n'avait jamais pensé qu'elle pourrait accomplir quelque chose qui marquerait les esprits, qu'elle pourrait faire quelque chose d'autre de sa vie que de ce pourquoi elle était née. Vu le statut social de la maison Goldwyne, qui faisait certes partie des maisons nobles que contenaient le Bief, il n'en restait pas moins qu'ils n'étaient pas assez importants ou influents pour compter dans les hautes sphères de l’aristocratie. Ils servaient des maisons plus grosses, tout autant comme producteur du vin de La Treille, qu'en plaçant les fils dans l'armée du royaume et les filles, au mieux, comme dames d'atour de personnalités plus importantes. C'est tout ce qu'ils pouvaient espérer de mieux et c'était sans doute déjà bien suffisant pour leur niveau de vie. Comment et pourquoi ? Elle venait encore à se poser de nombreuses questions sur les décisions, les coups du sort ou le hasard qui l'avait finalement mené là où elle en était aujourd'hui. A bien y regarder, cela pouvait être tout aussi enivrant qu'effrayant. Et elle se rendait compte qu'elle avait côtoyé bon nombres de personnes qui tenaient les rênes du pouvoir au cœur de Westeros aujourd'hui, alors qu'elle venait d'une petite île aux larges des côtes d'un territoire magnifique mais qui ne lui avait jamais laissé rêver un seul instant à la vie qu'elle menait à présent. Amis ou ennemis, elle avait côtoyé Kevan Gardener, comme Manfred Hightower, elle était conseillère de la Reine Argella Durrandon, et étant une personne de confiance de l'entourage des Braenaryon depuis qu'elle avait promis qu'elle serait prête à offrir sa vie pour pouvoir protéger celle des jumeaux impériaux. Tout cela avait de quoi faire tourné la tête, et elle aurait certainement pu en profiter pour avoir une raison de se pavaner devant les autres, dans une cour royal, une cour impérial, qui n'en restait pas moins un repère de loups à certains égards. Cependant, la jeune lady n'avait jamais été ainsi, elle restait quelqu'un de simple, d'accessible, qui se souvenait d'où elle était partie et des épreuves qu'elle avait enduré avant d'être là où elle était aujourd'hui. Elle était fière oui, mais cela ne changeait pas qui elle était dans le fond, une âme pleinement dévouée à ce qu'elle faisait, qui était avant tout une mère qui avait mené un combat pour leur donner les meilleures chances possibles dans la vie et surtout pour pouvoir les mettre en sécurité face à la menace que le Bief faisait peser sur l'Orage, face à la menace que Edmund faisait peser sur eux en restant à Pierheaume. Elle sourit tendrement à l'égard de Daemon, alors qu'il reconnaissait la force de son caractère, se mettant doucement à rougir face au compliment qu'il venait de lui faire. L'image mentale que l'on pouvait se faire du nordien, était l'image d'une personne qui impressionnait, mais surtout d'une personne solide malgré le temps et l'usure du quotidien, et pour eux surtout de la guerre car ils se battaient contre le Noir depuis de nombreuses années déjà. Elle ne doutait pas que les femmes devaient également avoir une force de caractère bien différente des belles dames superficielles qu'elle avait côtoyé notamment lors de son séjour prolongé à Hautjardin. Elle plongea alors son regard dans celui de Lord Cerwyn, avec une pointe de malice dans le regard. « Je suis née bieffoise, je suis devenue orageoise par mariage, puis impériale par conviction en cet avenir meilleur, rien ne m'empêche un jour de devenir nordienne. » Si elle venait à avoir une bonne raison à cela.



Mina Swann

Écoutez le chant du cygne ...
Le chant du cygne blanc !

Mina Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Messages : 1618
Membre du mois : 74
Maison : Swann
Célébrité : Amber Heard

Infos supp.
Richesses : 819

Grâce et vaillance en toute chose

Little ride under the sunset (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Little ride under the sunset (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX - Terminé]   Little ride under the sunset (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX - Terminé] EmptyMer 2 Fév - 17:29

Little ride under the sunset


“It is almost impossible to watch a sunset and not dream  ”



Jadis Daemon avait eu des rêves, ou du moins il supposait en avoir eu, mais ces derniers étaient simplement trop lointains pour qu'il s'en souvienne. Il devait avoir eu des rêves insouciants et naïfs, des projets inaccessibles et propres aux enfants de son âge, mais il était bien loin le temps où il pouvait se payer le luxe de rêver. Son père reprit rapidement les rennes de sa vie, lui faisait comprendre que le nom qu'il portait ne lui donnait ni droit, ni privilège, mais simplement la lourde responsabilité de guider son peuple, sa famille, ses voisins, lorsque son propre père ne serait plus en mesure d'assumer cette tâche. Au départ ce concept lui semblait lointain, aussi flou qu'un mirage en plein désert, mais la rigueur du Nord reprit rapidement ses droits, en mettant un peu de plomb dans la tête de celui qui, un jour, serait sur le trône de Castel-Cerwyn.
En clair, il n'avait jamais fait de projet de sa vie, pas de projets réalisables en tout cas, car il n'avait réellement jamais eu voix au chapitre. Si jamais il refusait cet héritage qui était le sien, qui reprendrait les rennes de la famille ? Son frère, encore plus jeune, plus inexpérimenté et innocent que lui ? Non, malgré ses brèves protestations le jeune Cerwyn fut rapidement mis devant la vérité, sous sa forme la plus rude : il était le seul digne héritier de la maison Cerwyn, à l'heure actuelle, bien qu'il ne soit pas réellement d'accord avec le côté digne de cette description.

Sa famille n'était pas riche, n'était pas grande, ne possédait pas quelque position stratégique mis à part sa proximité avec Winterfell, aussi son dirigeant devait-il se montrer intelligent et sage, pour faire prospérer sa famille notamment au travers du jeu des alliances. Le mariage de sa sœur avait aidé, sans doute, et bientôt viendrait le jour, quand la guerre ne serait pas aussi suffocante, où le cadet de Daemon devrait aussi se marier, avec une jeune femme d'une autre famille du Nord. C'était leur devoir à tout mais, bien naïvement, Daemon avait pensé que répondre à l'appel de la guerre et aux exigences de son futur titre suffiraient à le sauver de la corde qu'il devrait, un jour, se mettre autour du cou. C'était une réflexion de jeune homme qui connaissait bien plus la guerre que l'amour, une réflexion de jeune homme pour qui, jadis, la volonté d'être avec une femme ne naissait que dans le but de satisfaire son irrépressible désir du moment et rien d'autre. Mais les choses changeaient, la guerre avait appris au Cerwyn la patience, le deuil et, surtout, l'aspect précieux et fragile de l'existence qui était la sienne. Se sentait-il prêt à envisager un futur à partager avec quelqu'un ? Sans doute, plus qu'il ne pouvait l'admettre publiquement en tout cas, mais restait à savoir s'il serait à la hauteur de la tâche et, surtout, à la hauteur de celle qui serait assez folle pour vouloir s'unir à lui.

Mina était peut-être née loin d'ici, avait peut-être changé de royaume par le jeu d'alliance et de mariage, changeant par trois fois de contrées, mais elle avait assez de caractère et de détermination pour avoir sa place dans le nord, si un jour ses pas l'y menaient. Les femmes du Nord pouvaient parfois semblaient un peu rustres et sèches, autant que le pays qui était le leur en tout cas, mais Mina semblait avoir une ferme détermination tout en ayant la grâce, la beauté et le raffinement qui manquaient à bon nombre de nordiennes. C'était peut-être cet étrange mélange, justement, qui capta l'attention du nordien, souriant en écoutant la Swann avançait que, effectivement, rien ne l'empêcha de devenir un jour nordienne.




© NE


Daemon Cerwyn
Aiguisé et prêt
Messages : 63
Membre du mois : 32
Maison : Cerwyn
Célébrité : Alexander Dreymon

Infos supp.
Richesses : 10

Aiguisé et prêt

Little ride under the sunset (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t7959-daemon-cerwyn https://bloody-crown.forumactif.org/t7965-daemon-cerwyn-fiche-rp https://bloody-crown.forumactif.org/t7972-daemon-cerwyn-liens-du-seigneur-de-castel-cerwyn#235575
MessageSujet: Re: Little ride under the sunset (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX - Terminé]   Little ride under the sunset (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX - Terminé] EmptyMer 30 Mar - 18:22



Mina Swann

Écoutez le chant du cygne ...
Le chant du cygne blanc !

Mina Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Messages : 1618
Membre du mois : 74
Maison : Swann
Célébrité : Amber Heard

Infos supp.
Richesses : 819

Grâce et vaillance en toute chose

Little ride under the sunset (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Little ride under the sunset (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX - Terminé]   Little ride under the sunset (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX - Terminé] EmptyVen 1 Avr - 22:11

Little ride under the sunset


“It is almost impossible to watch a sunset and not dream  ”






© NE


Daemon Cerwyn
Aiguisé et prêt
Messages : 63
Membre du mois : 32
Maison : Cerwyn
Célébrité : Alexander Dreymon

Infos supp.
Richesses : 10

Aiguisé et prêt

Little ride under the sunset (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t7959-daemon-cerwyn https://bloody-crown.forumactif.org/t7965-daemon-cerwyn-fiche-rp https://bloody-crown.forumactif.org/t7972-daemon-cerwyn-liens-du-seigneur-de-castel-cerwyn#235575
MessageSujet: Re: Little ride under the sunset (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX - Terminé]   Little ride under the sunset (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX - Terminé] EmptyDim 22 Mai - 17:18



Mina Swann

Écoutez le chant du cygne ...
Le chant du cygne blanc !

Mina Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Messages : 1618
Membre du mois : 74
Maison : Swann
Célébrité : Amber Heard

Infos supp.
Richesses : 819

Grâce et vaillance en toute chose

Little ride under the sunset (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Little ride under the sunset (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX - Terminé]   Little ride under the sunset (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX - Terminé] Empty


Contenu sponsorisé


Little ride under the sunset (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
Little ride under the sunset (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX - Terminé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le cœur des femmes renferme de nombreux secrets / Tour Vii, An 1, Mois 12, Semaine 2 / [Tour IX - Terminé]
» Hydra Attacks Everywhere (An 1 Mois 7 Semaine 2) [Tour IX Terminé]
» Aujourd'hui, ensemble. An 2, mois 2, semaine 1 [Tour IX - Terminé]
» A new dawn ... | An 1 - mois 10 - semaine 1 [Tour VIII - Terminé]
» A la croisée des chemins (An 2, mois, 2, semaine 2) [Tour IX - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Nord de Westeros :: Les Terres Impériales :: Fort-Darion-
Sauter vers: