Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
One Piece TCG: où précommander la ...
Voir le deal

 

 Old Wolf and Lioness

Aller en bas 
MessageSujet: Old Wolf and Lioness   Old Wolf and Lioness EmptyMar 12 Oct - 22:27



Old Wolf and Lioness
Torrhen Braenaryon & Jordane Lannister

Appartements du Roi, Winterfell, Semaine 3 du mois 5 de l’An 0 de l’Ere des Luttes
L’hiver n’est pas encore là. Mais il fait froid, déjà. Emmitouflé dans mes couvertures, je trône droit sur mes bottes, fier malgré la situation, face à la forteresse depuis le balcon de mes appartements. La lueur des torches éclaire le crépuscule qui tombe vite, et le vent fait volter quelques flocons épars. Au loin, les tambours des hommes, qui battent l’appel au repas. Je me retourne vers l’intérieur de la pièce, dont les murs de pierre sont recouverts d’une fine pellicule d’eau. Les conduites d’eau chaude, parcourant le château depuis les sources qui s’écoulaient en ses entrailles, contribuaient presque plus que la cheminée à la chaleur de la pièce, et à l’humidité que cela provoquait quand dehors le froid forçait. Le vent ébouriffa mes cheveux, qui retombaient en mèches rebelles sur mon front. Un rien de sueur.


Foutues fièvres. Foutues flèches sauvageonnes.


Des semaines que je suis au plus mal. Peu à peu, mes forces me revenaient. Mais je restais faible, malgré tout, le corps et les muscles rongés par les esprits malins qui m’avaient gardé des jours entiers sous leur emprise, quelques semaines plus tôt. A la toute fin de La-Mort-Aux-Loups, alors qu’à la tête de la Garde Royale, j’enfonçais les derniers rangs ennemis et qu’une flèche perçait mon gambison et mes mailles, se fichait entre mes côtes. Mestre Rorshar disait que sans ma constitution ni ma détermination, j’aurais rejoint mes ancêtres dès les premiers jours. Et que j’avais eu de la chance aussi que ma blessure ne soit pas intervenue durant les jours chauds et secs de l’été, que la maladie aurait en plus du reste infiltré ma plaie.


Qu’importe. Le monde avançait. Et dans l’eau bouillante de mon bain, je ne pensais pas au dîner prévu avec la Lannister, qui finalisait les préparatifs de mariage entre son fils et ma fille, mais je devais à moitié me noyer dans le baquet pour étouffer le bruit sans cesse oppressant des hurlements, des gémissements, des hommes, des femmes, des enfants des tribus sauvageonnes que mes hommes clouaient et hissaient sur les croix sur la route de Winterfell.


Le message envoyé à mes ennemis au sud, à Harren le Noir, valait-il la peine de tout ce sang ?


Bien sûr que oui. Et c’était mon âme qui serait damnée pour ces crimes. Mais qu’importe, au fond. J’avais fait ce qui était nécessaire ; j’avais répondu aux impératifs de mon service. Je suis comme je suis. Je fais ce pourquoi je suis fait. Ce vieux mantra…


J’admire un temps les fils d’argent de ma barbe, mes cheveux mi-longs eux aussi poivre et sel. Je vieillissais, et la blessure reçue à La-Mort-Aux-Loups avait creusé mes joues. J’ai besoin d’aide pour me rhabiller. Les aides de camp me tendent les affaires, surtout ce qui exigerait de tendre les bras, comme d’enfiler ma tunique. Je regagne chaque jour un peu plus de forces, en courant avec la Garde, en portant mon équipement, en m’entraînant avec Glace, mon espadon. Mais il faudrait du temps pour certains mouvements. On toque, on amène table et décorations, chandeliers, et bouteilles. La table est dressée, pour un repas à l’abri d’oreilles indiscrètes. Je devais m’entretenir avec la Lionne du Roc, que j’apprenais à connaître depuis quelques semaines, depuis mon retour de campagne, après l’avoir côtoyée du Conclave de Goeville à notre arrivée à Winterfell.


Je devais être en pleine possession de mes moyens pour elle, car autrement, le loup finirait mangé tout crû par une lionne, et ce n’était pas envisageable. Quand un serviteur et un Garde-Loup m’annoncent l’arrivée de la Reine de l’Ouest, je me redresse, un peu gauche, et vient saluer la souveraine en m’inclinant. Raide, main sur la poitrine.



| Votre Grâce… |


Je prends ensuite sa main, et y dépose un chaste baiser sur le revers.


| Vous m’honorez de ma présence. Pardonnez la sobriété de ce salon attenant aux appartements royaux mais je voulais que nous puissions nous entretenir sereinement sans nous retrouver au milieu de mes nobles aussi vétérans que ripailleurs, ce soir. |


Je lui indique la pièce d’un geste et la table fièrement dressée près de la cheminée, avec des verres déjà emplis et l’argenterie de sortie. Je lui tire son siège.


| Vous faites-vous à Winterfell, Majesté ? |

(c) DΛNDELION



Fire, Blood & Winter


Let me tell you something about wolves, son. When the snow falls and the icy winds blow, the lone wolf dies, but the pack survives. Summer is the time for quarrels. In winter, we must protect each other, give each other warmth, join our forces. " Running After My Fate (c)codage - Kanala - texte (c)Running After My Fate, The Divide


Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 44573
Membre du mois : 81
Maison : J'ai fondé la maison Braenaryon, mais je suis né Stark
Caractère : Loyal - Calculateur - Secret - Stratège - Froid - Fier
Célébrité : Christian Bale

Infos supp.
Richesses : 5831

Fire, Blood and Winter.

Old Wolf and Lioness Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t210-torrhen-stark-winter-is-coming https://bloody-crown.forumactif.org/t221-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://bloody-crown.forumactif.org/t222-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://deusexhominum.forumactif.com/
MessageSujet: Re: Old Wolf and Lioness   Old Wolf and Lioness EmptyDim 31 Oct - 6:37




La route vers Winterfell avait beaucoup en commun avec la vie à Winterfell. Un endroit inconfortable, gris et froid. La Lionne avait toujours adoré l'Ouest. Visiter un territoire pareil ne faisait que renforcer son adoration pour Castral Roc. Après tout, tout le monde sait apprécier les rayons du soleil et Jordane n'y faisait pas exception. Elle anticipait déjà son départ des lieux après une nuit des plus déplaisante. Elle avait dormit, si on peut appeler trembler jusqu'à l'inconscience dormir. Un lit avec mille épaisseurs et des vêtements épais portés dans l'espoir de ne pas geler, qui pourrait vivre dans un tel endroit sans envier les autres royaumes ? Il faudrait être fou ou masochiste pour préférer Winterfell aux autres capitales.

Il y avait peut-être une beauté qui lui échappait, la Reine savait reconnaître que le Nord avait ses qualités. Elles étaient simplement enterrées dans ce qu'elle ne peut que décrire comme un climat de médiocrité. Son séjour avançait et son retour au Roc allait venir tôt ou tard. Aujourd'hui, c'est Torrhen Stark qui se trouve à être sa tâche à gérer. Un homme intéressant et dangereux, un leader qui mène de l'avant. Si Jordane avait à être un homme, il serait bien possible que cet homme partage un grand nombre de qualités et de défauts avec le vieux loup. Elle n'avait pas d'épée à la main, mais plus d'un avait goûté à sa lame. Elle osait assumer de même de la part de Torrhen, dans tous les sens du terme bien entendu. Il faut tout de même du cran pour épouser combattre des sauvageons nez à nez, n'est-ce pas ? Certainement le cran nécessaire pour manger un repas à base de viande en compagnie d'une lionne aux tendances violentes.

C'est une fois prête, observant ses dames de compagnie la quitter, que Jordane fut informer du lieu de son dîner avec le vieux loup. Celle-ci fut guidé le long des corridors de Winterfell, un endroit remarquable visuellement afin de compenser pour sa géographie. La Reine portait sa robe grise aux coutures couvertes par des languettes d'or, tenu serré contre sa silhouette par un corset couvert de plaquettes longues et dorées en position verticale. Un peu d'armure pour une femme comme elle ne pouvait lui faire de mal, l'imagerie d'une telle tenue présentait autant ses atouts physiques que politiques à tous. Elle fut amenée à une porte où se trouvait quelques servants, l'invitant à entrer et l'introduisant. Elle ne fit qu'un hochement de tête avec un sourire passif suite aux premiers mots du seigneur.

Lorsqu'il vint déposer un baiser sur le revers, elle croisa son regard alors qu'elle portait pour un bref moment un sourire plus prononcer et un regard indéniablement plus intense. Dès que les lèvres du seigneur quittèrent la peau de la Lionne, ce bref émotion de dissipa. Elle répondit d'un ton certain et amical:

- C'est un plaisir de vous retrouver en ces lieux, cet endroit sera parfait. Les prédateurs laissent toujours des carcasses derrière, éviter les vautours, c'est pour le mieux.

Elle suivi l'homme, voyant son front qui avait particulièrement chaud. La chaleur trop forte à Winterfell? Il y a de quoi douter, mais sa démarche imparfaite disait tout. Le loup n'était pas dans le meilleur des états. Il faut bien croire que le Nord avait su donner une nuit irritante à chacune des deux bêtes. Jordane ne laissait pas paraître qu'elle l'avait remarqué. Elle visait peut-être le cœur, peut-être la gorge, ou même l'espoir de ceux qu'elle affrontait. Mais elle avait un code pour une situation pareille, on ne touche pas à la dignité d'un individu avant d'avoir fini son entré. Peut-être que Torrhen ne serait pas l'opposition, mais la présence amicale qui manque au paysage de Winterfell.

La chaise tirée devant elle, elle posa son regard sur l'homme. Elle lui répondit d'un air plus sincère, moins cérémonial:

- Le peuple du Nord a une endurance pour le froid, ça je me dois de vous l'admettre.

Elle lui sourit en se positionnant dans sa chaise avant de continuer tout en déposait une serviette de tissu sur ses cuisses:

- Je pense que les plages et le soleil de Castral Roc me manqueront toujours trop pour m'y faire où que ce soit d'autre. Il y a nulle part comme chez nous, n'est-ce pas Seigneur Stark?



Old Wolf and Lioness F40658e19660629fc8ec921fb0ecf71490725f7f
The Lannisters Send Their Regards
Soul divine. Wake again. In paradise. Crowned in glory.
Fear no more .

◇ Fleurie, Skrybe, and Tommee Profit ◇

Signature par Ghabrielle Rowan

Jordane Lannister
La Lionne
Messages : 607
Membre du mois : 1
Maison : Lannister
Caractère : Intelligente ;; Manipulatrice ;; Séductrice ;; Dévouée ;; Déterminé ;; Fière ;; Éduquer ;; Contrôlante ;; Maternelle ;;
Célébrité : Charlize Theron

Infos supp.
Richesses : 711

La Lionne

Old Wolf and Lioness Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t7990-the-coldest-blood-runs-through-my-vein-jordane-lannister https://bloody-crown.forumactif.org/t8009-jordane-lannister-are-you-ready-to-die https://bloody-crown.forumactif.org/t8008-jordane-lannister-la-reine-mere-du-roc
MessageSujet: Re: Old Wolf and Lioness   Old Wolf and Lioness EmptyJeu 4 Nov - 22:40



Old Wolf and Lioness
Torrhen Braenaryon & Jordane Lannister

Appartements du Roi, Winterfell, Semaine 3 du mois 5 de l’An 0 de l’Ere des Luttes
Alors qu’elle n’avait rien d’une nordienne, la Reine de l’Ouest avait sans doute, de toutes les têtes couronnées du sud, le tempérament le plus susceptible de s’acclimater à ses froides contrées. On parlait de sa froideur, de son exercice du pouvoir. De sa voix ferme, tranchante, du silence qui se faisait autour d’elle. La Lionne, oui. Mais on la connaissait surtout sous le surnom de La Lannister. Comme s’il n’y avait qu’elle. Comme si elle résumait et essentialisait tout cette famille dans son seul corps. De ce que j’en avais vu, c’était sans doute le cas. Son époux était un homme bien, me semblait-il. Mais on le disait coureur de jupons, et peu enclin à se mêler de conflits autres que ceux qui se réglaient à coups de fleurets ou de pièces d’or. Marqué disait-on, par les combats de jadis. Tous deux, nous avions connu l’enfer au même âge. Mais j’étais toujours enfermé dans le mien.


Pour toujours, et à jamais.


J’allais reprendre des forces. Pour me jeter encore dans la mêlée. Et encore. Parce qu’il n’y avait personne d’autre, parce que c’était mon lot. Parce que c’était mon époque qui voulait ça. Parce que j’aimais ça, au fond, et que c’était tout ce en quoi j’étais bon. Parce que c’était dans la guerre que résidait l’essentiel de mon pouvoir, de ma supériorité sur le monde. A Goeville, ils l’avaient tous vu, tous senti. Je n’avais été approché que par ceux qui voulaient se battre à mes côtés, ou contre moi. Mais pas par ceux qui préféraient la politique, la diplomatie, tous ces jeux de l’esprit qui n’impliquaient des effusions de sang que limitées.


Comme si se battre se faisait sans réfléchir, comme l’exutoire barbare qu’il représentait pour ceux qui se battaient au milieu de milliers de nobles en armure lourde, aux destriers caparaçonnés, assurés d’une rançon comme sauvegarde, s’ils étaient vécus.


Elle arrive, alors, celle qui domine la mêlée de la tête et des épaules. Robe qui la cintre tout à fait, et protections d’or. Comme un message.



| Pourtant, ce dîner, comme tout le reste, est politique. Et si j’ai bien appris quelque chose à force de vous côtoyer, souverains des contrées vertes, c’est bien que la politique charrie son lot de cadavres. Les charognards sont utiles pour faire disparaître ses traces, n’est-ce pas ? |


Ca aussi, c’était un message. Elle savait déjà, Jordane Lannister, que je connaissais sa réputation, et que si la moitié des actes qu’on lui prêtait était vraie, même fantasmée, cela en disait long sur sa capacité à régner, et à le faire sans offrir la moindre concession à ses rivaux. Je lui présente alors sa place, galant, poli, courtois. Bien élevé sous mes atours austères, sous mon parler rustre. Je ne m’embarrasse pas forcément des mêmes éléments de langage qu’elle, mais je sais quand même y faire. Avec les femmes, et avec mes hôtes.


| S’il n’y avait que pour le froid, votre Grâce, nous ne serions rien d’autre que des sauvageons. |


Je m’assieds à mon tour, mais lentement, gauche et maladroit, me tenant aussi discrètement que possible au dossier de ma chaise puis au coin de la table pour ne pas tomber. Enfin assis, je la regarde à nouveau.


| En effet. Mon chez moi, c’est l’odeur de la forêt détrempée par la pluie, encore plongée dans le brouillard. Du pin, plein les poumons. Le hurlement des loups, au loin. La cavalcade d’une harde de cerfs. Le clapotis d’un ruisseau, à demi étouffé par la mousse des rochers. Et le fracas étouffé par le brouillard de l’acier et de la chair. |


Des échansons entrent. On nous sert un vin blanc de Blancport, avec une assiette de fruits de mer comme entrée. Je ne souffle mot le temps de leur présence, les yeux sombres plongés dans ceux de la souveraine tout du long, l’épreuve de force se poursuivant à mesure de nos regards. On nous présente ces spécialités de Blancport, envoyées par les Manderly. J’attends que tout le monde sorte.


| Les troupes du Sel et du Roc ont passé la frontière, à l’heure où nous parlons. Une armée marche sur Moat Cailin. Harren le Noir profite de nos pertes endurées contre les sauvageons pour nous saigner. Pendant que je marie ma fille. Et il ne craint visiblement pas que l’Ouest défende ses nouveaux alliés du Nord… Parce que vous n’allez pas le faire. Castral Roc est l’allié d’Harrenhal, également. Vous aviez besoin d’une alliance avec le Nord, pas pour assurer votre défense, mais pour garantir votre neutralité dans une querelle entre deux alliés. |


J’énonçais tout haut ce que je déduisais de leurs manœuvres diplomatiques ; ils ne s’alliaient pas avec moi pour renverser Harren, pas plus qu’ils ne s’étaient alliés avec lui pour s’attirer ses bonnes grâces et se partager Westeros. Ils agissaient en banquier, constatant les dégâts chez leurs alliés qui se battaient entre eux, bien à l’écart de la mêlée. Ce n’était pas non plus un jugement. Cela, je l’avais compris dès Goeville. Ce qui m’intéressait, c’était ce qu’elle me répondrait.

(c) DΛNDELION



Fire, Blood & Winter


Let me tell you something about wolves, son. When the snow falls and the icy winds blow, the lone wolf dies, but the pack survives. Summer is the time for quarrels. In winter, we must protect each other, give each other warmth, join our forces. " Running After My Fate (c)codage - Kanala - texte (c)Running After My Fate, The Divide


Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 44573
Membre du mois : 81
Maison : J'ai fondé la maison Braenaryon, mais je suis né Stark
Caractère : Loyal - Calculateur - Secret - Stratège - Froid - Fier
Célébrité : Christian Bale

Infos supp.
Richesses : 5831

Fire, Blood and Winter.

Old Wolf and Lioness Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t210-torrhen-stark-winter-is-coming https://bloody-crown.forumactif.org/t221-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://bloody-crown.forumactif.org/t222-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://deusexhominum.forumactif.com/
MessageSujet: Re: Old Wolf and Lioness   Old Wolf and Lioness EmptyVen 26 Nov - 23:25




La réponse du Seigneur la fit sourire, elle ne pouvait le retenir. Il était bel et bien un loup. Il parlait comme un loup, répondait comme un loup et visiblement, il endurait la douleur comme un loup également. Elle fixa ses jambes du regard alors qu'elle l'observa tranquillement prendre place dans sa place respective. Le sourire qu'elle affichait devenait plus subtile, mais toujours bien visible. Elle avait certainement sa réputation, mais elle n'était aucunement malheureuse de cette rencontre. Elle qui fut forcée dans tant de rencontre et de diner avec des Seigneurs qui radotent depuis le début de son règne. Ce sujet de conversation prouvait que là où les oreilles du loup sont, les dents ne sont pas loin, mais que malgré tout même des ennemis peuvent se respecter. Jordane savait apprécié une joute autour d'un bon repas. Un repas chaud, contrairement à chaque mètre carré de cet endroit.

Le regard plongé dans le sien, elle laissa le servant déposer son repas devant elle. Elle posa son regard sur l'assiette, elle pris son couteau et sa fourchette et commença à couper sa viande. Elle écoutait avec attention sans pour autant le laisser savoir à l'homme qui l'adressait. Le loup n'avait ni tord ni raison aux yeux de Jordane, la plus grande qualité de l'Ouest dans le conflit actuel est bel et bien sa capacité à s'adapter. La beauté de la neutralité sera toujours d'avoir l'embarras du choix, une chose que Jordane a toujours su apprécier :

- S'il y a une chose que j'ai apprise après des décennies de règne, c'est que tout est à propos de la politique... à l'exception de la politique. Il n'y a pas moyen d'éviter la guerre ; elle ne peut être qu'ajournée au profit d'autrui ou de soi-même.

C'est en sachant cela que Jordane avait su garder la tête froide pendant tant d'années, l'absence de Loren dans ses bras n'avait que facilité cette perception des choses. Elle a traité tous ceux qui lui ont blessés le cœur comme des allégeances potentielles, allant jusqu'à ne pas s'autoriser à aimer qui que ce soit d'autre que ses enfants. Elle possédait peut-être une âme trop violente pour investir son cœur dans la politique. Après tout, une bête qui nous mord prouve son habilité de mordre. Le loup avait certainement prouvé qu'il n'était pas qu'un noble comme les autres. Il menait le combat et son estime aux yeux de Jordane n'était que plus grand pour cette simple raison. Elle redressa son regard, un morceau de viande sur le bout de sa fourchette tout près de sa bouche. Elle dit le sourire aux lèvres avant de l'insérer dans sa bouche :

- Pas de viande rouge pour la Lionne ?

Elle pris sa boucher alors que son autre main se dirigea vers sa coupe. Jordane n'avait pas l'intention de lever le petit doigt, c'était un fait. Aucune bête de la chaîne alimentaire ne chassait jour et nuit. Elle allait agir le moment où elle sera prête et pas une seconde plus tôt. Elle avala et approcha la coupe de son nez, elle inspira profondément son parfum en fermant les yeux avant de lui répondre plus directement :

- Tous ceux qui sont neutres ne le seront pas éternellement, votre Majesté. Si cela se trouve, le jour viendra peut-être où je serai à vos côtés visant vos objectifs. Il faut savoir sortir le cœur de la politique sans le laisser cesser de battre. Voilà le défi ainsi que le fardeau des victorieux.

Elle ouvrit enfin les yeux afin de prendre une gorgée du vin en question. Celui-ci avait un goût moins fruité que ceux de l'Ouest, elle savait cependant l'apprécier pour sa nature féroce. Une viande bien assaisonné qui la surprenait, la ouestrienne reconnaissait la saveur du bois utilisé dans la cuisson. Tout n'était pas mauvais à Winterfell, ce repas le prouvait bien. Elle observa à nouveau Torrhen, il avait clairement besoin de ce vin dans son système. Malgré tout, le Seigneur Stark avait prouvé sa capacité à observer les stratagèmes en place. Il était blessé, mais pas aveugle. Si Loren pouvait en faire autant, les choses seraient différentes. Mais Jordane ne voulait pas que les choses soient différentes, plus maintenant. Il est clair qu'un homme dans son chemin ne serait qu'un handicape à son règne. Ironiquement, partout où elle va, un homme siège entouré de coutumes étranges et de climats plus inconfortable les uns que les autres.



Old Wolf and Lioness F40658e19660629fc8ec921fb0ecf71490725f7f
The Lannisters Send Their Regards
Soul divine. Wake again. In paradise. Crowned in glory.
Fear no more .

◇ Fleurie, Skrybe, and Tommee Profit ◇

Signature par Ghabrielle Rowan

Jordane Lannister
La Lionne
Messages : 607
Membre du mois : 1
Maison : Lannister
Caractère : Intelligente ;; Manipulatrice ;; Séductrice ;; Dévouée ;; Déterminé ;; Fière ;; Éduquer ;; Contrôlante ;; Maternelle ;;
Célébrité : Charlize Theron

Infos supp.
Richesses : 711

La Lionne

Old Wolf and Lioness Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t7990-the-coldest-blood-runs-through-my-vein-jordane-lannister https://bloody-crown.forumactif.org/t8009-jordane-lannister-are-you-ready-to-die https://bloody-crown.forumactif.org/t8008-jordane-lannister-la-reine-mere-du-roc
MessageSujet: Re: Old Wolf and Lioness   Old Wolf and Lioness EmptyMar 7 Déc - 10:50



Old Wolf and Lioness
Torrhen Braenaryon & Jordane Lannister

Appartements du Roi, Winterfell, Semaine 3 du mois 5 de l’An 0 de l’Ere des Luttes
Un combat, un duel, bien différent de ceux auxquels j’avais l’habitude de m’adonner. Il était parfois compliqué d’impressionner un paon. Parfois impossible, aussi, de se faire comprendre et de communiquer avec un butor un peu arriéré, ou trop fier pour se laisser aller à des arguments raisonnables… Pas question de rouler les muscles, de montrer les crocs. Cette confrontation-là était plus dangereuse et pourtant plus voilée que ce dont j’avais l’habitude. Le Loup et le Lion ne sont pas des ennemis naturels. Le Lion se méfie de la Meute, et la Meute se sait moins forte, individuellement, que son félin de rival. Alors, on se jauge. On se renifle, à distance. On se regarde, tout en faisant mine de ne pas se laisser aller à ce petit-jeu là. Mais je sais que de ce repas, de ce voyage ouestrien dans le Nord, peut découler la sécurité ou non de nos pays respectifs dans les années à venir.


Son sourire n’est pas un éclat de joie, un diamant de bonheur. Il est autre chose. Promesses sous-jacentes, menaces en dessous. Son intelligence est fine, aiguisée, elle s’amuse d’un bon mot, d’une posture, mais tout sert son objectif.



| Le sommes-nous, votre Grâce ? Ennemis. Je pensais que nous devenions bons amis… |


Un zeste d’ironie, mais point de sarcasme. Je n’insultais pas son intelligence, puisque je la savais redoutable de réputation et elle m’en apportait la preuve à chaque mot, à chaque réponse. Elle conforte mes présomptions sur le comportement de l’Ouest, sans pour autant se mouiller. Et sans non plus oublier de se ménager une porte de sortie pour ne pas avoir à être poussée par interrogatoire, dans le plus modeste de ses retranchements. Politicienne habile. Une maîtresse dans cet art, sans aucun doute. A quel point ? Plus que je ne le serais jamais moi-même, ce que je pressentais commençait à se vérifier. Je mettais trop de cœur dans ce que je faisais, et les soldats sont gens de passion plus que de raison. Mon pragmatisme froid ne valait pas son esprit de calcul, son inertie. Une propension à l’indifférence, voire à la cruauté, était chose très différente que sa propre appétence pour les choses de l’intelligence.


| L’ajournement ne vient que du doute ou de préparatifs mal menés. Si on a fait son travail, on doit la mener quand elle se présente, et le Nord est toujours prêt à se défendre. Mais vous avez raison. Tout est politique. Même ce repas. Même cette robe que vous portez, ou ce que je vous laisse voir –ou non- des blessures reçues contre les sauvageons il y a quelques semaines. Nous ne pouvons jamais vraiment nous reposer, n’est-ce pas ? Nous sommes l’objet de notre devoir, qui ne s’arrête qu’avec notre mort. |


Je souris à sa boutade.


| Les fruits de mer et le vin blanc sont l’entrée. Pour le plat, vous aurez votre viande, je crois que les cuisines nous ont préparé de l’Orignac mijoté à la bière brune, avec des champignons du Bois-Aux-Loups. Imaginez la bête ; elle se cache difficilement en forêt, ses bois se prenant dans les branches tant elle est imposante. Nous allons faire bonne chère, et Loup comme Lion n’auront pas à se disputer les morceaux. Mais je suis ravi que vous manifestiez bon |


Je savais amener mon sujet. Toujours, j’avais aimé faire bonne chère, bien boire. Souvent en trop grosses quantités, puisque le temps passé en campagne m’éloignait trop de la chaleur et du confort, on ne mangeait alors que des gruaux de céréales agrémentés de racines et de gibier, quand on en trouvait… Les fourrageurs avaient toujours beaucoup de travail, car l’approvisionnement de la troupe au Nord était rendu erratique et complexe par l’absence, partout, de routes de qualité du fait du mauvais temps permanent et de l’étendue du pays. Je méditais ce qu’elle me dit, terminant mes coquilles Saint-Jacques et bulots, épongeant un rien de crème des caquelons avec une croûte de pain, terminant mon verre… Un aide cuisinier vint alors nous débarrasser et nous resservit du vin, faisant patienter avant le plat principal. Je ne revenais à la charge qu’au bout de quelques instants de regards échangés.


| Et quels sont vos objectifs à vous, Majesté ? Je vous parle des miens. Vous laissez entrevoir une prise de position. Mais rien n’est officiel. Vous avez désormais un traité avec les deux partis, et je pense que vous voyez plus loin que simplement acheter une paix court-termiste à vil prix, en mettant ma fille dans le lit de votre fils. |


(c) DΛNDELION



Fire, Blood & Winter


Let me tell you something about wolves, son. When the snow falls and the icy winds blow, the lone wolf dies, but the pack survives. Summer is the time for quarrels. In winter, we must protect each other, give each other warmth, join our forces. " Running After My Fate (c)codage - Kanala - texte (c)Running After My Fate, The Divide


Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 44573
Membre du mois : 81
Maison : J'ai fondé la maison Braenaryon, mais je suis né Stark
Caractère : Loyal - Calculateur - Secret - Stratège - Froid - Fier
Célébrité : Christian Bale

Infos supp.
Richesses : 5831

Fire, Blood and Winter.

Old Wolf and Lioness Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t210-torrhen-stark-winter-is-coming https://bloody-crown.forumactif.org/t221-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://bloody-crown.forumactif.org/t222-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://deusexhominum.forumactif.com/
MessageSujet: Re: Old Wolf and Lioness   Old Wolf and Lioness EmptyMar 11 Jan - 9:31




La question provenant de l'interlocuteur de l'autre côté de la table la fit sourire sincèrement, elle pausa avant que la coupe qu'elle amenait à ses lèvres ne les touches. Elle serra les lèvres pour contenir un léger rire amusé qu'il n'entendrait peut-être pas. Elle répondit en toute sincérité au seigneur:

- Non, nous ne sommes pas des amis Seigneur Stark, mais pas des ennemis. Ce que nous sommes est plus intéressant.

Elle apporta la coupe à ses lèvres afin d'en boire une gorgé rapide avant d'aller la déposer à son emplacement initial. Elle termina en regardant Torrhen dans les yeux:

- Le loup boiteux et la lionne affamé, amis ou ennemis, c'est un rapport qui promet...

La Lionne portait un sourire en coin, amusé par l'image que cela pouvait représenter. Torrhen Stark parlait comme un soldat, un homme tout droit du champ de bataille. Non, plutôt un homme qui ne le quitte jamais. Et la dame pouvait certainement apprécier cela. Loren n'était pas un soldat, il n'était pas un homme capable de lui tenir tête le moindrement du monde. Il n'était pourtant pas faible, il avait peut-être trop de cœur pour son propre bien. Jordane n'avait jamais perdu son intérêt pour ceux capable de lui tenir tête. Plus son pouvoir grandissait, plus cela se trouvait difficile à trouver. Et si certains faisaient exceptions à la règle, c'était souvent par ignorance. Ceux qui tiennent tête à une bête pareille le font souvent parce qu'ils ne savent pas à qui ils parlent.

Cependant, le loup ne semblait pas être ignorant, du moins pas de ce qu'il en laissait paraître. Elle termina la dernière bouchée alors qu'elle écoutait avec attention ce que disait le Seigneur de Winterfell. Le repas qu'il décrivait semblait être parfait pour Jordane. Comme son blason, elle aimait la viande rouge saignante et comme son blason, elle appréciait la chasse pour l'acquérir. Elle était sur le point de dévorer une partie d'un animal du Nord, tout en écoutant un homme naviguer la politique de cette conversation intrigante. Il posa sa question de façon directe, quelque chose que la Reine pouvait respecter. Elle déposa ses paumes contre le rebord de la table, se faisant légèrement agiter les doigts contre la surface de celle-ci avant d'ouvrir la bouche:

- Mes objectifs sont tous centré sur la prospérité de mon royaume et celle de mes enfants... et à présent l'un des vôtres également.

Elle termina sa phrase avec un regard perçant qu'elle n'a pas su retenir. Elle inspira et continua:

- Un monde en paix est une jolie image, mais les guerres étrangères ne peuvent arrêter le progrès intérieur. Le conflit auquel vous faites face est un sujet que je suis de près, malgré la distance que je puisse avoir dans mes objectifs. C'est la richesse du Roc qui l'a défini pendant fort longtemps et sa croissance est au cœur de mes projets, autant à l'interne qu'à l'externe. Mais mes projets vous inclus assurément, votre Majesté, soyez sans crainte.

Les yeux de la Lionne se plissaient comme si elle lui envoyait un sourire amical des yeux dès la fin de sa phrase. Elle fit claquer les ongles de ses huit doigts contre le bois de la table avant de les faire glisser sur sa surface. Elle entrelaça ceux-ci et lorsqu'elle sentit sa bague qui portait un énorme rubis plat, son regard descendit pour l'observer. Son regard se redressa à nouveau après cette pause très courte, alors qu'elle termina son idée d'un regard plus sérieux:

- Et votre fille dans le lit de mon fils, ceci n'est que le résultat collatéral du système politique par lequel nous vivons tous. J'amène votre fille à ma demeure, c'est bien vrai. Elle aura le luxe de la présence d'une lionne... très féroce pour la protéger des abus de ce monde. C'est là la définition de ce que nous sommes l'un envers l'autre, Seigneur Stark. Deux êtres capables de se faire face qui se respecte suffisamment pour empêcher la fureur du monde de faire souffrir ceux qui nous importent le plus. Je ne peux qu'espérer que ce respect est mutuel, nous sommes tout deux parents. Vous comprenez assurément mon désir de protéger votre fille.




Old Wolf and Lioness F40658e19660629fc8ec921fb0ecf71490725f7f
The Lannisters Send Their Regards
Soul divine. Wake again. In paradise. Crowned in glory.
Fear no more .

◇ Fleurie, Skrybe, and Tommee Profit ◇

Signature par Ghabrielle Rowan

Jordane Lannister
La Lionne
Messages : 607
Membre du mois : 1
Maison : Lannister
Caractère : Intelligente ;; Manipulatrice ;; Séductrice ;; Dévouée ;; Déterminé ;; Fière ;; Éduquer ;; Contrôlante ;; Maternelle ;;
Célébrité : Charlize Theron

Infos supp.
Richesses : 711

La Lionne

Old Wolf and Lioness Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t7990-the-coldest-blood-runs-through-my-vein-jordane-lannister https://bloody-crown.forumactif.org/t8009-jordane-lannister-are-you-ready-to-die https://bloody-crown.forumactif.org/t8008-jordane-lannister-la-reine-mere-du-roc
MessageSujet: Re: Old Wolf and Lioness   Old Wolf and Lioness EmptyMer 16 Fév - 11:46



Old Wolf and Lioness
Torrhen Braenaryon & Jordane Lannister

Appartements du Roi, Winterfell, Semaine 3 du mois 5 de l’An 0 de l’Ere des Luttes
Quels objectifs pouvait bien poursuivre la Reine de l’Ouest, en apparence si indolente, si séduisante ? Sa force tranquille était surtout une façade. Mais pas que. Elle était sûre de sa force. Sûre de ses talents et de ses compétences. Sûre en tous points ; ses planifications à elle ne laissaient pas une place suffisante à l’incertitude pour l’inquiéter tout à fait. Le petit jeu qui s’installe entre nous ne nous leurre ni l’un ni l’autre, il est fait d’une certaine langueur et d’une forte sensualité des propos, des regards, des postures mêmes. Mais je ne peux pas m’en détourner, pas sans me draper dans ma dignité et ma neutralité habituelle comme d’une armure. Je tiens bon, toutefois. Mais je ne lâche rien. Je ne suis pas un lion, moi. Mais en tant que loup je sais épuiser ma proie avant de la tenir entre mes crocs et de la ramener à la meute. La reine est d’une grande beauté. Et sait en jouer. Quand elle ponctue sa pause d’un lever de coude gracieux pour boire un peu de vin et reprendre, je note l’allusion, je note la posture. Tout en elle se veut séduisant. Pourquoi ? Me séduire ne semble pas être dans ses plans, dans ses objectifs. Elle est reine, et mariée. Je ne sens pas de désir sexuel dans son regard ; elle serait folle à plus d’un titre d’en ressentir, plus encore de l’exprimer. Mais elle veut me charmer. Capter mon attention. S’imposer dans mon esprit. C’est une lionne. Et elle agite son pelage jusque sous mon nez pour me divertir de l’essentiel, ou me positionner là où elle a besoin que je sois.


Je reste prudent, sans jamais avoir repoussé un défi.



| Qui a dit que je n’étais que boiteux, votre grâce ? Je ne puis me targuer d’être rassasié, pour le moment. Quant à vos appétits, je crois que vous êtes venue jusqu’ici, si loin au Nord, pour me les confier. Et pas que pour suivre votre fils dans cette campagne contre les barbares d’au-delà du mur. |


Le repas se passe bien, en tout cas. Je n’en avais aucun doute, même si Winterfell n’offrait sans doute pas grand-chose du luxe auquel la Lannister devait être habituée, j’étais fier de mes serviteurs et de leur travail avec ce dont nous disposions. La gastronomie nordienne était souvent cantonnée aux poncifs de plats chauds et copieux, mais tous savaient utiliser herbes et plantes diverses pour rehausser les goûts ou en développer de nouveaux. L’entrée est débarrassée et on nous a laissé quelques minutes pour digérer fruits de mer et vin blanc qui fait couler le tout ; je vais devoir penser à féliciter les vignerons de Blancport, qui prouvaient une fois encore leur complexe savoir-faire dans la composition de leurs bouteilles, et le montage de leur millésime. Ils n’avaient pas la réputation de Dorne ou de la Treille, mais il n’en restait pas moins que c’était fort goûteux. J’écoute l’exposé encore évasif de la souveraine de l’Ouest, mais je constate avec plaisir que nous nous rapprochions d’un sens plus précis.


| La prospérité. Je suis allé au Val pour trouver de nouveaux partenaires commerciaux et politiques, pour rompre l’isolement du Nord. L’Ouest a répondu favorablement à la main tendue. Mais déjà Harren m’envoie ses troupes, et les sauvageons au Nord, ont été équipés par son or et son acier, j’en ai acquis la conviction après la terrible bataille de La-Mort-Aux-Loups. Et vous êtes alliée avec lui, autant qu’avec le Nord. Je peux compter sur vous pour protéger Jeyne, évidemment. Et si les dieux le veulent, ma fille irriguera votre lignée de l’antique sang des Stark. |


Je ressers moi-même Sa Majesté, ne faisant pas appel à un échanson.


| Je vous respecte, évidemment. Vous avez fait d’un royaume d’artisans et de mineurs une puissance commerciale et financière sans équivalent. J’ai du respect pour les hauts faits du Roi Loren, et de vos armées. |


Je trinque. Et bois.


| Mais je ne suis pas naïf. Vous resterez neutre, au moins pour un temps. Sinon, vous n’auriez pas souscrit une alliance avec chacun des deux camps qui ne peuvent que s’opposer dans cette guerre. Vous achetez la paix, pour profiter de la guerre des autres. C’est ce que j’ai acheté, en toute connaissance de cause. Votre neutralité. |


Une clochette annonce l’arrivée du repas. Orignac comme annoncé, dont le rôti émet un fumet délicat avec sa sauce à la bière, et son lit de pommes de terre et de champignons. On nous présente du vin rouge, cette fois, et on nous sert généreusement. Je laisse le personnel débarrasser les plats et déboucher le vin, pour nous le servir. La viande est saignante à l’intérieur, grillée à l’extérieur. Délicieuse.


| Mais si je vous respecte, Majesté, je ne vous fais pas confiance. Pas encore. Vous pourriez choisir de vous retourner contre moi, si je perdais cette guerre. Pour placer les enfants de ma fille sur mon trône. Ma meilleure garantie avec vous, c’est d’emporter les batailles. Et si je suis vainqueur, les richesses du Nord nourriront vos propres coffres par le commerce… |
(c) DΛNDELION



Fire, Blood & Winter


Let me tell you something about wolves, son. When the snow falls and the icy winds blow, the lone wolf dies, but the pack survives. Summer is the time for quarrels. In winter, we must protect each other, give each other warmth, join our forces. " Running After My Fate (c)codage - Kanala - texte (c)Running After My Fate, The Divide


Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 44573
Membre du mois : 81
Maison : J'ai fondé la maison Braenaryon, mais je suis né Stark
Caractère : Loyal - Calculateur - Secret - Stratège - Froid - Fier
Célébrité : Christian Bale

Infos supp.
Richesses : 5831

Fire, Blood and Winter.

Old Wolf and Lioness Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t210-torrhen-stark-winter-is-coming https://bloody-crown.forumactif.org/t221-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://bloody-crown.forumactif.org/t222-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://deusexhominum.forumactif.com/
MessageSujet: Re: Old Wolf and Lioness   Old Wolf and Lioness EmptyMer 27 Avr - 17:03




La mention des appétits de la lionne lui arracha un rire auquel elle mit fin en mordant son index à bouche ouverte. Le coude contre le bord de la table, la paume sous le menton avec les doigts plier à l'exception de l'index à la bouche. Elle le scrutait, oui. Torrhen avait le titre de nordien tatoué sur le front, même un étranger de Westeros pourrait identifier cette nature qu'avait le loup. Il savait divertir Jordane, elle qui a toujours été si difficile à divertir en général. Un hôte qui rendait l'inconfort de Winterfell moins déplaisant, il n'y a rien comme un jeu pour détourner l'attention d'une féline. Celle-ci le scrute, l'analyse. Le mouvement et la direction de ses regards, la posture changeante de ses sourcils et sa posture à lui-même. Elle le dévisageait surement autant qu'une lionne le ferait dans la savane. Son sourire, pourtant, ne s'évaporait point. Jordane ne l'admettrait jamais à voix haute, mais elle s'amusait. Une chose qui lui manquait, Loren ne pouvait lui tenir tête la majorité du temps et lorsqu'il le faisait, il cédait. Les ambiguïtés politiques étaient si souvent accompagnées de haine mutuelle retenue par les chaînes de la nécessité. Jordane ne détestait pas Torrhen et il ne semblait certainement pas la détester. C'est un partenaire de jeu, dirons-nous.

Le Seigneur savait clairement que l'acier n'était pas ouestrien, mais les fonds qui avaient servi à le forger l'était probablement. Là était le sujet de conversation, comment loin pouvons-nous pousser notre main sans être tenu responsable ? À quel point est-ce que Torrhen commencera à percevoir ces actes financiers comme la source de la menace ? Peut-être qui l'interprète déjà ainsi. Ce mariage allait à la fois tout changer et rien changer. La neutralité ne faisait que se solidifier alors que les enchères montaient pour la loyauté de l'Ouest à une cause. Jordane ne voulait pourtant qu'une chose, voir comment loin qu'ira la mise des nordiens.

La mention de Loren lui déplaît malgré elle. C'était elle qui avait forgée ces traits qu'avait Loren. Elle l'aimait et pourtant la mention de son nom manifestait tant de frustration refoulé. Comme l'acier froid, Jordane évita d'en laisser trop paraître alors qu'elle buvait davantage en même temps que le Stark.

Oui, il avait acheté la neutralité. Elle pouvait certainement apprécier la compréhension dont le loup faisait preuve. Aux yeux de certains, la neutralité n'est rien d'autre qu'un ennemi en attente, les religieux au sud savaient une chose ou deux sur l'extrémisme. Un train de penser qui fut interrompu par le son de la cloche. Un repas des plus appétissant se présenta devant elle, un vin rouge était servi. Viande rouge et vin rouge, le mélange favori de l'invité. Elle découpa la viande saignante alors que Torrhen lui décrivait les directions possibles de leur rapport diplomatique.

Le goût du sang dans la bouche, Jordane lui répondit d'un air satisfait de son explication précédant l'interruption. Une expression calme et sérieuse habitait maintenant son visage :

- Effectivement, vous avez gardé les lions hors de l'équation. Notre neutralité va donc durer... pour l'instant.

Elle laissa un sourire enjoué percé son visage calme le temps d'ajouter avec emphase :

- Bien joué.

Une phrase qu'elle termina en buvant une gorgée de vin. Elle continua en focalisant son regard sur la viande qu'elle découpe à nouveau :

- Les gens sont faibles, Seigneur Stark. Nous le sommes tous dans un sens ou un autre. Et la faiblesse peut pousser n'importe qui vers le manque de respect envers soi-même, de compromettre sa dignité. Même si Harren avance sur vos terres, même si l'on vous blesse...

Elle approcha le bout de sa fourchette garnie d'un morceau de viande et termina avant de la mettre dans sa bouche :

- ...vous n'allez pas céder. Resister c'est... plus fort que vous.

Une bouchée juteuse dont la lionne raffolait accompagné d'un sourire souple. Un fait qui la surprenait de plus en plus. Peut-être avait-elle sous-estimé leur cuisine, mais pas son hôte. C'était la manifestation de ce qu'elle imaginait, peut-être encore plus plaisant qu'elle ne le croyait. Elle avala à nouveau avant de continuer, d'un ton moins joueur et plus sincère, avec un sourire qui l'était tout autant :

- Vous déceveriez vachement si vous aviez confiance en moi. Lorsque je parle de ce rapport que nous partageons, je parle de la confiance en nos caractères respectifs. Vous savez plus ou moins à quoi vous attendre de ma part et je sais à quoi m'attendre de vous. Si vous contemplez le pire comme le meilleur de ma part, vous n'en êtes surement pas loin... Mais c'est la beauté des animaux violents n'est-ce pas ? Pire qu'est la morcure de la bête, plus convoité que sera son amitié. Si je suis capable du pire envers vous, cela signifi aussi que je suis capable du pire envers vos ennemis...

Elle souleva sa coupe qu'elle entoura de sa main, avant de l'appuyer contre sa joue. Elle haussa les sourcils avec un grand sourire aux lèvres :

- ...comme c'est excitant. Tant de possibilité.

Elle termina avec un clin d'oeil avant de boire de sa coupe à nouveau. Ce vin était décidément très bon et Jordane était une grande enthousiaste de goûts nouveaux. Sa curiosité culinaire s'étendait à la curiosité sociale. Un repas parle autant dans sa nourriture que dans les dialogues qui l'entourent. La coupe déposée, elle observa Torrhen manger jusqu'au moment où il redressera enfin son regard pour croiser le sien. Elle déclara d'un ton sympathique :

- Pour le peu de valeur que cela puisse avoir, sachez que sur base de préférence pure et simple, sans les chiffres et la politique... vous seriez le choix que je préfère, Torrhen.

Elle prenait alors sa fourchette pour s'attaquer aux pommes de terres, sa tendance à manger en séparant ses repas n'avait pas changer depuis son enfance. Il y avait dans cette habitude la preuve de l'humanité dans la lionne, elle était bien une personne... et le loup aussi.




Old Wolf and Lioness F40658e19660629fc8ec921fb0ecf71490725f7f
The Lannisters Send Their Regards
Soul divine. Wake again. In paradise. Crowned in glory.
Fear no more .

◇ Fleurie, Skrybe, and Tommee Profit ◇

Signature par Ghabrielle Rowan

Jordane Lannister
La Lionne
Messages : 607
Membre du mois : 1
Maison : Lannister
Caractère : Intelligente ;; Manipulatrice ;; Séductrice ;; Dévouée ;; Déterminé ;; Fière ;; Éduquer ;; Contrôlante ;; Maternelle ;;
Célébrité : Charlize Theron

Infos supp.
Richesses : 711

La Lionne

Old Wolf and Lioness Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t7990-the-coldest-blood-runs-through-my-vein-jordane-lannister https://bloody-crown.forumactif.org/t8009-jordane-lannister-are-you-ready-to-die https://bloody-crown.forumactif.org/t8008-jordane-lannister-la-reine-mere-du-roc
MessageSujet: Re: Old Wolf and Lioness   Old Wolf and Lioness EmptyVen 10 Juin - 14:49



Old Wolf and Lioness
Torrhen Braenaryon & Jordane Lannister

Appartements du Roi, Winterfell, Semaine 3 du mois 5 de l’An 0 de l’Ere des Luttes
Je crois savoir comment parler à la Lannister en utilisant l’argument du numéraire et du développement commercial qui va le précéder. Je ne ferais pas l’erreur de considérer les Lions uniquement comme des épiciers et des boutiquiers, car je sais que leurs richesses trouvent leurs sources dans des biais très différents les uns des autres. Mines, production agricole, vins même, le Bief et Dorne restant devant, mais ce n’est pas à négliger. Il y a aussi les formidables ressources dégagées par le recours à l’usure et à la mise à disposition de sommes folles à des armateurs par exemple, ou à la prospection de comptoirs commerciaux. Il n’en reste pas moins que si l’acier est le nerf de la guerre pour un Royaume comme celui du Nord, l’or est celui d’une puissance comme celle des Terres de l’Ouest. Nous aimons tous que l’on s’intéresse à ces moyens qui nous rendent riches ou puissants avec le moins d’efforts possibles ; cela nous permet alors de nous re-concentrer sur ce qui nous pose plus de difficultés. Pour le Nord, l’ouverture au commerce, et pour l’Ouest, la proximité de voisins belliqueux.


Il n’en reste pas moins que cette discussion est étrange, car teintée d’autant de traits de tactique et de stratégie que de piques plus doucereuses, à la limite du sensuel. La Lannister est un sacré bout de femme, c’est l’évidence même. Je vois bien les regards de la Lionne, qui semble plus avoir de cette férocité dans le sang que son époux qui pourtant est l’héritier légitime d’une longue lignée de ce patronyme quand elle, est née Crakehall. Est-ce l’exercice du pouvoir qui l’a changée de la sorte, ou bien sa nature l’a toujours inclinée à cette assurance ? Le repas nous permet à l’un comme à l’autre de rassembler pensées et arguments pour reprendre derechef la joute verbale qui nous anime jusqu’à maintenant, sur un terrain diplomatique, certes, mais pas que.


La belle sourit et laisse une menace mâtinée d’une promesse circuler dans l’air, tout en me complimentant pour le jeu. Un mince sourire lui répond, et fend ma barbe en coin.



| Ne me dites pas cela, votre Grâce, pour me flatter. Je n’ai « bien joué » qu’en comprenant votre position et une partie de vos objectifs. Je n’aurais pas cette neutralité si elle ne vous arrangeait pas… |


Mon regard se porte sur le couteau pointu, effilé, que la blonde magnifique use pour découper son morceau de viande, et regarde ses mains se saisir de son verre de cristal, rempli de vin qui à la lumière de la cheminée aurait pu sembler être tout autant du sang. Jordane Lannister continue d’expliquer ce qui est bien joué, chez moi. Et surtout le mérite dont je semble paré à ses yeux.


| En effet. Résister, c’est dans notre nature, au Nord, et plus encore dans la fibre morale et éthique de tous les Stark qui se respectent. Peut être est-ce dû à cet amour de notre pays. Ou au manque de ressources, qui nous attache à défendre ce que nous avons comme des loups, et à se saisir de ce qu’y amènent nos agresseurs. Il peut s’agir aussi des vertus de la discipline de fer qui nous est imposée, dès l’enfance, et qui travaille notre endurance à la souffrance physique et morale au plus jeune âge qui soit. |


Je souris, un peu plus largement, délaissant ma viande pour reprendre le verre de vin. Ma main tremble un rien, crispée, engourdie, comme souvent depuis l’empoisonnement subi par cette flèche qui m’a atteint.


| A moins que nous ne soyons simplement bornés, au Nord, butés comme des ânes plus que comme des loups. |


La discussion prend une tournure encore plus ardente quand la belle évoque les dangers et les avantages de sa nature, tout en soulignant son excitation devant ces « possibilités ». Elle me perd, un peu. Nous ne parlons pas le même langage, du fait de nos différences culturelles. Se gourmande-t-elle de la palette d’actions politiques qui lui sont offertes, ou bien de quelque chose encore une fois de plus intime, de plus sensuel ? Le trouble m’habite. D’autant que si je reprends contenance en mangeant mon repas par morceaux fins, découpés d’une voix ferme, la superbe souveraine me lâche sa préférence, ce qui me fait m’essuyer la bouche d’une serviette en tissu, et prendre une gorgée de vin. Je la fixe longuement, cherchant à comprendre le sens principal, et les sens cachés, de son propres.


| Votre choix préféré, Votre Grâce ? Si vous parlez d’alliance, je peux vous convaincre des chiffres et de la politique, s’il n’y a que ça. Vous savez de quelle trempe je suis. Et je ne vous raconterais pas d’histoires. Peut-être pouvons-nous envisager une alliance plus étroite si vous compreniez mieux encore ma position… |

(c) DΛNDELION



Fire, Blood & Winter


Let me tell you something about wolves, son. When the snow falls and the icy winds blow, the lone wolf dies, but the pack survives. Summer is the time for quarrels. In winter, we must protect each other, give each other warmth, join our forces. " Running After My Fate (c)codage - Kanala - texte (c)Running After My Fate, The Divide


Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 44573
Membre du mois : 81
Maison : J'ai fondé la maison Braenaryon, mais je suis né Stark
Caractère : Loyal - Calculateur - Secret - Stratège - Froid - Fier
Célébrité : Christian Bale

Infos supp.
Richesses : 5831

Fire, Blood and Winter.

Old Wolf and Lioness Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t210-torrhen-stark-winter-is-coming https://bloody-crown.forumactif.org/t221-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://bloody-crown.forumactif.org/t222-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://deusexhominum.forumactif.com/
MessageSujet: Re: Old Wolf and Lioness   Old Wolf and Lioness EmptyJeu 28 Juil - 22:11




Elle l'écoutait parler du Nord, un homme clairement conscient des hauts et des bas du royaume qui est le sien. Une force qui était bien familière chez la Lionne. Si Loren voyait son royaume avec une teinte rosé, Jordane voyait le plus beau comme le plus affreux, les faiblesses comme les forces de l'Ouest. C'était là la clé d'un règne durable qui améliore les choses, au lieu d'un règne passif comme il y en a tant. Voué à perpetuer les erreurs des règnes passés, voué à nourrir les problèmes du règne précédant. Le règne dans l'Ouest n'était pourtant pas celui de Loren Lannister, mais celui de sa femme. Le vieux loup le savait bien, elle le voyait dans ses yeux.

La main tremblante de son hôte amusait Jordane, un amusement qu'elle ne cachait aucunement. Ce n'était point une moquerie. C'était peut-être un certain sadisme ou une certaine cruauté... Ou tout simplement l'ironie d'un homme qui commente la force de son peuple. Elle lui répond d'un air joueur, en fixant le vin à l'intérieur de sa coupe sur le point d'atteindre ses lèvres de lionne :

- Oh vous êtes bel et bien butés comme des ânes plus que comme des loups...

Elle prit sa gorgée et déposa sa coupe, un sourire qu'elle ne pouvait contenir apparu sur ses lèvres :

- Mais cela fait partie de votre charme, je vous l'assure. J'aime bien les ânes.

Elle hausse les sourcils, inclinant la tête sur le côté. L'obsession que chaque royaume possède pour sa propre culture et son propre peuple rend si souvent aveugle. Cette conversation était une conversation qu'elle ne pouvait avoir qu'avec Torrhen Stark dans une situation si tendue. L'ego des souverains est généralement si fragile, leur fierté constamment mal placé. Torrhen n'était pas de la sorte, elle l'avait reconnue dans ses mots avant même de le rencontrer. Le Stark de Winterfell savait à qui il parlait et la Lannister de Castral Roc le savait bien elle aussi.

La tension ne fermait aucune porte. Oui, la tension. Jordane, ainsi que ses actions, contribuait à la souffrance du peuple de cet homme, des gens en mourraient probablement en ce moment même. Il y avait aussi la tension entre les deux bêtes, l'expression du vieux loup était plus transparente à présent. Il analysait le sens de ses mots autant qu'elle analysait les siens. Il était évident que cette conversation qui semblait simple à la surface avait de nombreux degrés de profondeurs. Elle élabora :

- Oui, mon choix préféré, mais pas mon seul choix. Vous le savez bien. Il y a deux sortes de chiens en ce monde, ceux qui ont tendances à japper et ceux qui ont tendance à mordre. C'est rarement le chien qui jappe le plus qui gagne la guerre. Je n'ai pas choisi Harren, tout comme je ne vous ai pas choisi. Vous n'allez pas perdre la guerre aux mains d'Harren et vous n'allez certainement pas mettre à genoux les Îles-de-Fer. Ma position actuelle est que je peux choisir les deux et je le fais, à ma façon du moins. Il reste à voir lequel des chiens va mordre l'autre...

Jordane mordit le coin droit de sa lèvre en regardant les mains de Torrhen, une pause qui dure, avant de conclure d'une voix plus lisse :

- Est-ce que vous jappez, Seigneur Stark ?

Sa question aux sens multiple, tout aussi amusants que tendus. Une question pareille auprès d'Harren le verrait surement ennuyé. Certains hommes ne savent tout simplement pas comment déposer la hache de guerre pour avoir un repas plaisant. Sa suggestion demeurait sur la table, tout comme la patte de la lionne. Elle termina d'un regard curieux, accueillant ce que le loup avait à dire :

- Si vous croyez pouvoir me présenter de l'information qui changerait ma perspective actuelle, je ne peux qu'invité vos paroles. Je vous écoute.

Jordane avait apprise à ne jamais refuser de l'information, encore moins une perspective. Même quelqu'un qui ment présentera une vérité et même quelqu'un de trop honnête présentera les faits en sa faveur. Les faits, elle les connaissait que trop bien. Ce n'était pas les faits qu'elle souhaitait entendre, mais les faits aux yeux de Torrhen Stark précisément. Sa version, tout comme ses omissions.




Old Wolf and Lioness F40658e19660629fc8ec921fb0ecf71490725f7f
The Lannisters Send Their Regards
Soul divine. Wake again. In paradise. Crowned in glory.
Fear no more .

◇ Fleurie, Skrybe, and Tommee Profit ◇

Signature par Ghabrielle Rowan

Jordane Lannister
La Lionne
Messages : 607
Membre du mois : 1
Maison : Lannister
Caractère : Intelligente ;; Manipulatrice ;; Séductrice ;; Dévouée ;; Déterminé ;; Fière ;; Éduquer ;; Contrôlante ;; Maternelle ;;
Célébrité : Charlize Theron

Infos supp.
Richesses : 711

La Lionne

Old Wolf and Lioness Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t7990-the-coldest-blood-runs-through-my-vein-jordane-lannister https://bloody-crown.forumactif.org/t8009-jordane-lannister-are-you-ready-to-die https://bloody-crown.forumactif.org/t8008-jordane-lannister-la-reine-mere-du-roc
MessageSujet: Re: Old Wolf and Lioness   Old Wolf and Lioness EmptyLun 29 Aoû - 23:08



Old Wolf and Lioness  
Torrhen Braenaryon & Jordane Lannister

Appartements du Roi, Winterfell, Semaine 3 du mois 5 de l’An 0 de l’Ere des Luttes
Des ânes. Des loups. Tout cela n’est que métaphores animalières ineptes. Il y a bien une culture de la prédation, au Nord. Car vivre dans un environnement glacé ou détrempé pendant aussi longtemps incline à une culture particulière, celle de la survie quoiqu’il en coûte. Elle peut clairement se faire au détriment de ses voisins. Les gens ont longtemps eu peur du Nord, et tout bon seigneur du septentrion a depuis longtemps appris à respecter autant qu’à craindre la force de ses gens. Chez nous les histoires finissent presque toutes dans le sang, par économie ou par sens du devoir. Je me surprends à sourire, sans qu’il ne remonte jusqu’à mes yeux, quand la souveraine du Roc n’évoque le fait de bien aimer les ânes. Je souffle du nez, secoue doucement la tête. Et ris. Pas fort, ni exagérément en aucune manière. Mais je m’amuse d’un trait d’esprit plutôt rustaud qui me vient de tout ce temps passé avec la troupe, en campagne, au détour de tant et plus de conversations graveleuses au coin de feux de camp.


| Attention, votre Grâce ne doit pas ignorer ce qu’on dit des ânes, surtout, et sur leurs attributs physiques. Si vous commencez à nous comparer à eux et dire que vous les aimez bien… |


Quelle image incongrue. Le roi du Nord, plus loup qu’homme à en écouter fer-nés et riverains, dépeint par un âne par une Reine du Sud que l’on dit carnassière et habile politicienne, à discourir de l’image de virilité attribuée à une bête qui n’a rien demandé à personne. Je me demande si la belle et grande souveraine de l’Ouest, suzeraine du Roc, a conscience de la pente glissante sur laquelle la conversation a dévié. Sans doute pas. Et j’ai moi conscience du chemin que nous avons entrepris ensemble ; reprendre un peu de hauteur, risquer l’humour le plus grivois, cela permet de recentrer le débat, ou de le faire basculer tout à fait. Dans un cas comme dans l’autre, je serais bien plus fixé après coup qu’avant.


Je reprends contenance, plat terminé, vin siroté à petites gorgées pour remettre mon regard droit sur celui d’acier de la Lannister. Je comprends le jeu qui se joue.


Mais ce n’est pas un jeu que moi, je puisse gagner.


Le Loup est fier. Il montre les dents, si on lui tire la queue.



| Le Loup ne jappe pas, Majesté. C’est une tâche laissée aux chiens, prédateurs inférieurs s’il en est. |


Je lève ma coupe en un toast silencieux adressé à la souveraine.


| Le Loup hurle, votre Grâce. |


Le sous entendu qu’elle cherche, elle l’a. Et pour le reste, j’ai bien compris son discours. Je souris à nouveau. Il est rare de me voir sourire aussi fréquemment, aussi franchement. Je m’amuse. Le constat est un peu bête, mais bien réel, bien concret. Je m’amuse.


| Je ne pense pas que cette information existe, ma Dame. Je pense que vous en savez déjà beaucoup, et sur les Hoare que vous financez, et sur le Nord que vous avez sans doute « visité » et jaugé tout votre soûl durant ces dernières semaines. Vous prenez votre décision sur ce que vous avez factuellement observé. Ai-je la moindre chance d’infléchir votre choix ? Non. Pas aujourd’hui. En revanche, ce que je suis prêt à faire pour vous convaincre, c’est cela qui vous intéresse. |


Je la toise, assis dans mon fauteuil, un long moment.



(c) DΛNDELION


Fire, Blood & Winter


Let me tell you something about wolves, son. When the snow falls and the icy winds blow, the lone wolf dies, but the pack survives. Summer is the time for quarrels. In winter, we must protect each other, give each other warmth, join our forces. " Running After My Fate (c)codage - Kanala - texte (c)Running After My Fate, The Divide


Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 44573
Membre du mois : 81
Maison : J'ai fondé la maison Braenaryon, mais je suis né Stark
Caractère : Loyal - Calculateur - Secret - Stratège - Froid - Fier
Célébrité : Christian Bale

Infos supp.
Richesses : 5831

Fire, Blood and Winter.

Old Wolf and Lioness Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t210-torrhen-stark-winter-is-coming https://bloody-crown.forumactif.org/t221-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://bloody-crown.forumactif.org/t222-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://deusexhominum.forumactif.com/
MessageSujet: Re: Old Wolf and Lioness   Old Wolf and Lioness Empty


Contenu sponsorisé


Old Wolf and Lioness Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
Old Wolf and Lioness
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Wolf and the Bat - [Tour V - Terminé]
»  Walton Ω Just a lone wolf
» The wolf and the deer [Tour VI - Terminé]
» Jeyne Lannister - A wolf among the lions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Nord de Westeros :: Le Nord :: Winterfell-
Sauter vers: