Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -50%
-50% Nike React Live – Chaussure pour Homme
Voir le deal
57.47 €

 

 Bal Masqué au Château sur le Fleuve [Tour IX - Terminé]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
MessageSujet: Re: Bal Masqué au Château sur le Fleuve [Tour IX - Terminé]   Bal Masqué au Château sur le Fleuve [Tour IX - Terminé] - Page 2 EmptySam 18 Sep - 9:24

Mina avait parlé naturellement, avant qu'elle ne prenne en compte la porter des mots qu'elle venait de prononcer, et qu'elle vienne à détourner le visage quelques instants pour ne pas que son interlocuteur ne se puisse voir qu'elle était en train de rougir progressivement. Elle put une longue gorgée de sa coupe avant de soupirer légèrement face à lui. « Ce n'est guère ce que je voulais dire Messire … Ce n'était qu'une joyeuse boutade pour pouvoir répondre avec amusement à ce que vous m'aviez dit. Et surtout une grande part de modestie venant de moi, je ne suis point une personne à chercher le regard des autres dans le quotidien, ce soir j'ai néanmoins décidé de jouer pleinement le jeu au vu du thème du bal qui avait été choisi. Il est toujours plus simple de se cacher derrière un masque, que de se révéler pleinement au grand jour. En tout cas, pour ma part. » Elle s'était beaucoup amusée à choisir sa tenue, et vu les couleurs portées, et le masque aux plumes de paons, qui comportaient de multiples couleurs allant du vert au bleu, et semblant changer sous le jeu de lumières qui pouvait exister dans la salle de bal. En temps normal, elle n'aurait clairement pas osé mettre une telle tenue lors d'un événement comme celui-ci, face à tous ces gens de la bonne société d'une grosse partie de Westeros, et surtout face à toutes les têtes couronnées qui étaient aujourd'hui présentes à Fort-Darion, puisque la guerre totale était maintenant déclarée. Mina eut un doux sourire pour la personne qui l'accompagnait. « Je suis sincèrement heureuse pour vous, si votre mariage vous apporte ce qu'il faut dans votre cœur, ainsi que dans votre vie. Aimer quelqu'un d'autre que soit est une chose précieuse. » Elle inclina légèrement la tête à la fin de son petit discours.

Observant le reste des convives présents en compagnie de son mystérieux acolyte, elle se laissa aller à décrire les Nordiens, avec quelques stéréotypes sans doute, sur le ton de la plaisanterie, mais ce n'était nullement un manque de respect venant de sa part, elle ne se serait jamais permise. Elle secoua négativement la tête en direction de l'homme avec qui elle conversait. « Je ne pensais pas qu'il parle d'un de ces trois sujets, il y a plus de chance qu'ils viennent à échanger sur la guerre à venir. L'Empereur semble souvent tourmenter par cette dernière, et il vient du Nord, j'imagine qu'après tant d'années à combattre, il est parfois difficile de venir à penser à autre chose que cela. A moins qu'ils soient simplement comme nous, en train de commenter les tenues des autres convives et essayer de savoir qui est qui. Bien que ce soir, j'espère me laisser surprendre un peu. » Elle se mit à rire délicatement à sa réaction au prénom de Horas et cette fois, c'est elle qui vint à mettre ses mains en avant, en signe de paix. « Non ne sautez pas, cela serait fort dommage. Horas était un de mes amis d'enfance, là d'où je venais, il servait tout comme moi dans la même maison quand nous étions plus jeunes, avant que je ne vienne à rejoindre la capitale et la Cour du Roi. C'était il y a de nombreuses années maintenant, je ne saurai même pas dire s'il est encore en vie, mais je l'appréciais sincèrement. » Mina se mordit quelques instants ses lèvres, ne sachant véritablement quoi répondre à ce jeu de séduction. «Je dois avouer ne pas être la mieux placée dans ce genre d'interprétations. Mais je ... » Elle allait dire quelque chose quand son regard suivit celui de son comparse et se posa sur une personne aux allures plus que proche de ceux de l'Impératrice. Elle toussa légèrement. « Je ne pense pas que cette personne est l'Impératrice si vous voulez mon avis. Je ne doute pas qu'on ait voulu lui rendre hommage en cette soirée, après tout, chacun pouvait se déguiser comme il le souhaitait. »


Résumé
Mina discute avec un jeune homme ( @Rhaenys Braenaryon ), tout en regardant les autres personnes dans la pièce, s'amusant des couples qui se formeront peut-être, puis s'intéressant à la personne semblant être l'Impératrice, sans pour autant croire à la mascarade.

Tenue de Mina:


Mina Swann

Écoutez le chant du cygne ...
Le chant du cygne blanc !

Mina Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Messages : 1618
Membre du mois : 74
Maison : Swann
Célébrité : Amber Heard

Infos supp.
Richesses : 819

Grâce et vaillance en toute chose

Bal Masqué au Château sur le Fleuve [Tour IX - Terminé] - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Bal Masqué au Château sur le Fleuve [Tour IX - Terminé]   Bal Masqué au Château sur le Fleuve [Tour IX - Terminé] - Page 2 EmptyJeu 23 Sep - 23:29

Ayant grandi dans un milieu austère, strict et religieux, Liam n’était pas à son aise dans ces grandes réceptions pompeuses et officielles, où les nobles ne lésinaient pas sur les dépenses, les compliments, les douceurs, les bonnes manières, les toilettes … Ils pouvaient tous porter un masque, ou se travestir, la réalité ne changeait pas : vous deviez vous fondre dans la masse, agir comme elle et faire bonne figure. Il aurait préféré, de loin, troquer cette soirée pour une taverne ou un bordel où l’alcool coule à flot et où toutes les vulgarités sont autorisées, indépendamment du rang ou des titres. Malheureusement, sa sœur jumelle avait insisté pour qu’il s’y rende, et malgré toutes ses objections. « Je ne serais pas reconnu, derrière un masque ! Personne ne saura que le Seigneur de la Maison Chelsted n’était pas présent ! », avait-il dit. « Ces Bals réservent toujours leur surprise, et il est temps que tu t’acoquines avec une noble dame et que tu te maries ! », avait-elle répondu. « Je me marierais avec celle que tu choisiras, nul besoin que je me déplace à un Bal Masqué », avait-il rétorqué. « Notre petite-sœur y sera », avait-elle conclu. Liam s’était aussitôt décidé à s’y rendre, pour surveiller sa petite sorcière.

Il ne comprenait pas comment, et par quel moyen, elle avait quitté les terres de Peyredragon pour se rendre sur les terres impériales. Avait-elle été escorté ? Avait-elle eu recours à quelques coursiers ? Est-ce que le voyage s’était déroulé convenablement ? Ayant obtenu quelques détails sur son déguisement, le brun ne s’embête guère pour le sien. Un simple masque noir lui couvre les yeux, ne rehaussant ou ne rabaissant nullement la seule tenue, légèrement décolorée, qu’il avait pour ce genre d’événement, qu’il portait à chaque événement de ce type – lavant évidemment dès qu’il s’en débarrassait. Il avait effectivement grand besoin de se marier, pour que l’épouse se charge de ces questions mondaines dont il ne comprenait ni les codes, ni l’intérêt. Ses intimes amis le reconnaissent assez vite, le rejoignent quelques instants pour le saluer ou encore pour le narguer ou le taquiner sur sa sobriété.

- Nous pouvons mourir, ou revenir plein de gloire ! Seuls les Sept le savent ! Profite donc de ta soirée, mon ami , lui enjoint l’un.
- L’un ou l’autre, ce n’est pas un Bal qui va faire pencher la balance , maugréa-t-il dans sa barbe, à peine entendu. Son regard se baladait dans l’assistance, cherchant désespérément cette sœur !

Il ne pourrait pas supporter qu’elle mette à mal la réputation de leur Maison dans un tel événement mondain, en soulevant sa jupe à on-ne-sait-qui. Que portait-elle, déjà ? Une tenue noire, des plus évasées au niveau des épaules et du décolleté. Une poudre blanche sur tout le visage, avec du khôl noir pour plusieurs contours, lui donnant les airs d’une morte. Des fleurs de couleurs vives dans les cheveux. Il était donc impossible qu’il la rate.

Las, il ne tarde pas à s’asseoir sur un banc, non loin d’une demoiselle et d’un homme qui semblent en discussion. Il porte sa main au front, soupirant de plus belles. Là où beaucoup s’amuse, lui étouffe. Cette fois-ci, son regard tente de trouver là où une boisson était donnée aux invités.

- Savez-vous où l’on sert, ici ? demanda-t-il, sur un ton un tantinet amer à ses voisins.

Spoiler:

Liam Chelsted
Plutôt mourir que le parjure
Messages : 117
Membre du mois : 4
Maison : Chelsted
Caractère : Insomniaque ▪▪ Ivrogne ▪▪ Colérique ▪▪ Visionnaire ▪▪ Génie ▪▪ Bricoleur
Célébrité : Tom Hiddleston

Infos supp.
Richesses : 0

Plutôt mourir  que le parjure

Bal Masqué au Château sur le Fleuve [Tour IX - Terminé] - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t7654-liam-chelsted-un-chevalier-resigne-mais-loyal https://bloody-crown.forumactif.org/t7696-liam-chelsted-chevalier-de-peyredragon-rps https://bloody-crown.forumactif.org/t7695-liam-chelsted-chevalier-de-peyredragon-liens
MessageSujet: Re: Bal Masqué au Château sur le Fleuve [Tour IX - Terminé]   Bal Masqué au Château sur le Fleuve [Tour IX - Terminé] - Page 2 EmptyMer 6 Oct - 21:46

Malgré le sentiment tenace de ne pas être à sa place, Bowen se sentait mieux, auprès de Jon. Il pouvait apprécier davantage le goût de la boisson, se sentir réconforté par sa compréhension à son égard et sa reconnaissance pour avoir tenté de jouer à ce jeu étrange qui le mettait mal à l’aise. Le Glover avait toujours aimé la franchise, la rudesse du Nord. Les masques, les dissimulations, c’était un amusement sudier, qui lui paraissait à mille lieues des plaisirs frustes de ses contrées natales. La beuverie y était certes allègre, mais chacun avait le visage découvert, pour mieux plaisanter le lendemain sur les actes des uns et des autres. Se dissimuler, c’était aussi ne pas assumer ces actions. Combien d’hommes, ainsi, ce soir, en profiteraient pour avoir une conduite sulfureuse auprès des femmes, et pour après ne pas assumer leur débauche ? Cela lui semblait la porte ouverte à des conduites inappropriées. Et puis tout simplement, la douceur d’une rencontre, galante ou amicale, lui semblait résider dans l’observation des mimiques, des petites facéties du visage, dans la découverte de l’autre en toute honnêteté, et non dans le secret. Il y avait fort à parier qu’en d’autres circonstances, il aurait eu du mal à être entièrement lui-même durant ses festivités. Hélas, à cette réticence culturelle venait s’ajouter la profonde douleur de voir des couples se former sur la piste de danse, qui lui rappelait Maedalyn et les danses qu’ils avaient échangé, à Winterfell, à Blancport … et celle qu’il n’avait jamais obtenu, à Castel-Cerwyn, la matrice secrète de son goût à son endroit. Tandis qu’il observait un duo proche de la piste, faite d’un tout petit homme ventru et d’une dame dans une tenue très seyante, ses pensées partirent loin, très loin, pour se retrouver dans la demeure des Stark, à une époque si proche, et pourtant si éloignée. Il se revoyait avec son épouse à son bras durant le grand banquet organisé au retour des troupes dans le Nord, heureux et rieur comme il l’avait si peu été depuis deux ans, les yeux encore brillants de la découverte de leur fils, et des baisers échangés dans le secret de leurs appartements conjugaux, de leur déclaration d’affection réciproque. Ce soir-là, il avait accompli sa promesse : Lady Glover avait été la reine de Winterfell, bien aidée par la grossesse avancée de la Reine qui l’empêchait de faire ses preuves de cavalière émérite. Ils avaient dansé jusqu’à plus soif, ensemble, profitant de ses propres talents de meneur, héritage de sa chère mère. Et ils avaient été heureux, oui. Trop, sans doute, pour que cela dure. Mais dans l’ombre de ses souvenirs, Bowen voyait les yeux illuminés de sa femme défunte, il entendait ses éclats de rire, il était irradié par ce passé plein de promesses, et les paradoxes de son présent n’en étaient que plus extrêmes.

Peut-être n’aurait-il pas dû rire légèrement en entendant Jon dire qu’il serait réprimandé quoi qu’il fasse. Car si la silhouette qui s’avançait vers eux aurait pu ne lui être que vaguement familière, la voix, elle n’aurait su le tromper. Bowen avait grandi avec cette tonalité grave et ferme, ce ton qui savait s’animer dans la fête. De telles phrases, il les avait déjà entendus dans des tavernes, y compris à son endroit, déjà. Aucun déguisement ne pourrait cacher ce son inimitable, connu par cœur par un aide de camp près à répondre à la moindre inflexion et habitué à les décoder toutes, mêmes les plus infimes. Il hésita sur la marche à suivre. Mais il savait déjà, au plus profond de son cœur, qu’il ne pourrait accéder à cette requête, et qu’il ne serait capable de soulager un peu son mal-être qu’en restant dans des conditions qui lui seyaient. Cela n’eut pas été bien, du reste, d’imposer sa morne présence à une femme, surtout quand, en toute franchise, aucune n’aurait été capable de l’intéresser en aucune mesure. Toute la gent féminine, ce soir-là, n’était qu’un rappel cruel de ce qu’il avait perdu. Tout badinage ne serait qu’une blessure supplémentaire, le retournement du couteau invisible fiché dans sa poitrine. Alors, avec douceur, il répondit, tentant de jouer sur son déguisement sans nécessairement cacher la vérité :

« L’Etranger se garde bien de ternir les célébrations de la Jouvencelle, il observe d’un œil attentif, parfois amusé, les errances des mortels, qui lui rappellent peut-être des morts dont lui seul a le secret, et qui continuent à le hanter.

Il veille, comme le Garde, et trouve du plaisir dans la simple conversation autour d’un hydromel fameux plutôt que dans une danse à laquelle il ne saurait rendre grâce, préférant laisser la Jouvencelle au vaillant Guerrier ou au puissant Forgeron.

Les joies les plus simples et les plus discrètes sont parfois celles qui apaisent le plus les cœurs malheureux, ne trouvez-vous point ? »


Pour ne pas mettre en porte-à-faux Jon, il posa une main sur son épaule avant de déclarer, le sourire sous son masque :

« Mais si un modeste Garde de Nuit peut réussir à danser avec une Impératrice, aucun des Sept ne saurait se dérober à un tel spectacle, ni l’entraver.

A votre réussite dans cette entreprise, Messire. Et à la réalisation de vos propos, Ser : on dit que les dames adorent s’atteler à la fauconnerie, peut-être que l’une d’elle se piquera d’essayer de dompter l’Empereur des Rapaces. »

Bowen leva son godet dans la direction de Jon, puis de celle de Torrhen, avant de s’éloigner vers le fond de la salle, en direction d’un balcon pour trouver un peu d’air frais. Au calme, il huma avec plaisir la flagrance particulière de la nuit, levant discrètement son masque pour terminer sa coupe. Fameux, en effet, cet hydromel.

Résumé des actions:

Anonymous
Invité
Invité


Bal Masqué au Château sur le Fleuve [Tour IX - Terminé] - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bal Masqué au Château sur le Fleuve [Tour IX - Terminé]   Bal Masqué au Château sur le Fleuve [Tour IX - Terminé] - Page 2 EmptyDim 10 Oct - 10:03

Jon n'était certainement pas l'homme le plus friand de ce genre de soirée, surtout quand le visage des différents convives présents étaient masqués. Il n'était pas l'homme qui buvait le plus, qui festoyait le plus, ni même qui venait à sourire ou à rire le plus, de nombreuses personnes pouvaient ainsi en attester. Ce n'était pas pour autant qu'il était plus méchant qu'un autre, et c'était même tout le contraire. Il avait sans doute toujours été ainsi, se prenant d'une certaine façon trop vite, trop au sérieux pour se laisser aller ensuite dans ce genre d'événements. Il préférait observer que prendre pleinement part à de telles rencontres, et le masque venait à perturber ses sens, et il détestait ne pas reconnaître son interlocuteur, il n'aimait pas les faux semblants, encore moins jouer la comédie ou sortir des banalités pour pouvoir remplacer une conversation qui aurait eu du sens s'il avait pu savoir qui se trouvait face à lui. Néanmoins, on ne pouvait pas dire qu'il n'avait pas fait le déplacement, qu'il n'était pas présent, un verre à la main et qu'il n'avait pas su trouver une âme charitable pour pouvoir accompagner un peu sa soirée. Certes, son partenaire pour l'événement était son Sénéchal, et meilleur ami, Bowen, mais cela ne restait qu'un détail. Ils avaient fait tous les deux l'effort de se costumer comme il avait été exigé dans l'invitation, l'un en dieu d'une autre religion, et lui en membre de la garde de Nuit. Jon était austère, quant à Bowen, il était en deuil, le deuil de sa femme, de ses enfants qui auraient pu avoir la chance de naître, en deuil d'une vie, d'un avenir qui lui échappait, et pourtant, il avait fait l'effort de venir, et on devait au moins lui reconnaître cela, alors qu'à sa place Jon était bien conscient qu'il serait resté enfermé dans ses appartements ou qu'il aurait pris sa monture pour pouvoir se balader en dehors des remparts de la ville, comme il se plaisait à le faire à Winterfell. Il y avait bien assez d'autres personnes pour pouvoir jouer pleinement le jeu de la conversation, de la danse et visiblement, de la séduction aussi.

Le Roi du Nord s'était amusé à répondre à son ami qu'ils finiraient sans doute par recevoir un commentaire déplaisant de quelqu'un d'autre et quand enfin cela se présenta, Jon ne put se retenir de rire face aux mots qu'on venait de lui porter, et surtout face à la personne qui se cachait sous ce masque. Avec de telles paroles, il était presque trop simple de savoir qui se cachait derrière cet accoutrement, mais c'est finalement Bowen qui se mit à parler en premier pour répondre à l'homme face à eux. Il s'expliqua, s'amusa un temps sur la possibilité d'une danse entre Jon et l'Impératrice, bien que Jon aurait été incapable de savoir où cette dernière se trouvait, puis s'excusa avant de s'éloigner, provoquant chez le Jeune Loup une petite moue de désapprobation. Il se tourna donc vers l'homme face à lui et garda le silence quelques instants. « J'étais justement en train de dire à mon acolyte de soirée, que quoi que je puisse dire ou faire ce soir, je ne manquerai sans doute pas d'avoir une légère remontrance de la part d'un des convives à cette soirée. J'ai sans doute oublié de mentionner que pour cela, il n'y avait que deux personnes susceptibles de le faire : l'Impératrice, comme vous l'avez si joliment dit, et mon père. » Jon leva son verre à son tour et le vida d'une traite. « Sachez qu'un masque dissimule difficilement le caractère, et encore moins la voix d'une personne. Et je crois avoir eu le droit presque au même discours le jour de mon mariage avec Eléanor. Je suis ce que vous avez fait de moi. Cette soirée contient beaucoup trop de conventions ou peut-être pas assez, pour que je puisse m'y plier facilement. Je préfère les fêtes du Nord, celles où l'on parle à visage visible, et à cœur ouvert surtout, une choppe de bière en main. Les courbettes n'ont jamais été un art que je maîtrisai, pas plus que la danse, je le crains malheureusement. Néanmoins, je sais boire, et ma coupe est vide. Je vais donc de ce pas la remplir puisque la mort est proche. » Il donna une tape amicale dans le dos de son père avant de s'éloigner en direction du buffet pour se ravitailler.

Résumé
Jon écoute @Bowen Glover s'amuser de la situation avant de le laisser s'éloigner de là. Jon réponds donc à son père @Torrhen Braenaryon qu'il reconnait autant grâce à sa voix, qu'à ses paroles et lui explique son manque d'entrain avant d'aller se chercher autre chose à boire.


Jon Stark - Le Jeune Loup
Roi du Nord


The enemy is at our gates,
Old allies, new traitors.
Even blood can fail you.
Winter is Coming.

Jon Stark
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Messages : 9390
Membre du mois : 142
Maison : Stark
Caractère : ♦ Impulsif ♦ Courageux ♦ Impatient ♦ Mature ♦ Imprudent ♦ Sociable ♦ Secret ♦ Protecteur ♦ Sarcastique ♦ Loyale ♦
Célébrité : Kit Harington

Infos supp.
Richesses : 5309

∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇

Bal Masqué au Château sur le Fleuve [Tour IX - Terminé] - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Bal Masqué au Château sur le Fleuve [Tour IX - Terminé]   Bal Masqué au Château sur le Fleuve [Tour IX - Terminé] - Page 2 EmptyMar 12 Oct - 10:11

Bal Masqué au Château sur le Fleuve
Fort Darion, semaine 4 du mois 1 de l'an2

Je laissais échapper un léger rire, avant de faire une révérence à la jeune femme.La plus précieuse oui ! Nous voilà alors rassurés l’un et l’autre sur nos attentes respectives. Et je suis certain que vous êtes bien plus courageuse que vous ne le pensez. Après tout, vous servez l’Empire, un Empire qui regorge d’ennemi, parfois plus proches qu’on ne le pense. dis-je un peu plus sérieusement avant d’ajouter d’une voix plus joyeuse. Mais ce soir, l’heure est à la fête et non aux préoccupations. Demain arrivera bien assez tôt hélas. Nous tournant vers les autres convives, je lui indique celui qui me semble être Jon, en compagnie surement de Bowen. Je pourrais en donner ma main au Dragon. Leurs postures, leurs attitudes ne pouvaient guère nous tromper. Je fis mine de réfléchir à ses propos avant d’ajouter à sa suite Quelque chose me dit qu’ils ne parlent pas des autres convives comme nous le faisons. Ils sont bien trop sérieux pour cela et la musique n’aide surement pas à les dérider. Où est donc l’Impératrice pour faire bouger un peu cet orchestre ? Pensez-vous que nous devrions nous en occuper nous-même et leur demander quelques airs… Peyredragonnniens ? Après tout, mon peuple est connu pour savoir s’amuser. Et le vôtre ? Car, ma chère, si vous étiez née sur mes terres, je suis certain que je vous aurais reconnu. Et ce n’était pas seulement « Horace » qui parlait, mais aussi Rhaenys. Je connaissais bien la majorité des personnes bien nées de l’Île du Dragon et elle n’en faisait pas partie. Non, de cela j’en étais certaine car, de ce que j’en voyais, elle aurait été le genre de mon aîné et aurait participé à nos petites soirées de plaisir. Et si sa voix me disait quelque chose tout comme son regard, j’étais incapable de les replacer… Ce qui ne serait pas le cas si nous avions partagé une même couche.

Je l’écoute me parler de cet ami d’enfance, dont elle venait de me donner le prénom, avec une certaine attention. J’eus un léger moment d’égarement en voyant un homme interpellé puis sortir de la pièce. Torrhen ? Peut-être. Sans doute même. Moins attentive à la jeune femme, je n’écoutais qu’un mot sur deux ce qu’elle me disait. Ma légèreté s’était envolée et je redoutais désormais le pire. Oui, c’était Torrhen, et l’un de nos gardes. Si on venait à le déranger alors cela signifiait que quelque chose de grave était arrivée. … se déguiser comme il le souhaitait. Je me reconcentrais sur la jeune femme avant de secouer la tête. Je… Pardonnez moi très chère, je crains de devoir vous laisser… lui dis-je en regardant l’homme qui était sorti plus tôt revenir et se diriger vers les deux nordistes. L’un des deux parla avant de s’en aller plus loin. Profitez de cette soirée. J’espère avoir le plaisir de pouvoir converser de nouveau avec vous. Je lui fis une révérence, avant de la laisser et de me diriger droit vers les deux hommes. Mon sourire se perdait au fur et à mesure que je m’approchais d’eux et à peine étais-je à leur hauteur que je leur disais, le plus sérieusement du monde.Jon… Je préfèrerai te voir t’amuser et danser plutôt que de ruminer dans ce coin de pièce et vider chope de bière sur chope de bière. Pourquoi n’irais-tu pas inviter une de ses ravissantes jeunes femmes à danser ? Demain, tu pourras retourner à tes sombres humeurs, mais ce soir, tu peux… Non tu dois car je l’exige, t’amuser. Allez Jon, me ne force pas à employer les grands moyens et te trainer moi-même de force vers une damoiselle ! Puis me tournant vers celui qui était mon époux, car son masque ne saurait cacher ce regard si unique qu’il possédait. Peu importe ce qui se passe, cela peut attendre. Nous ne sommes plus à quelques heures près désormais. Toi aussi, amuses toi. Va demander à ce maudit orchestre de mettre de la musique plus joyeuse et profites en pour inviter des femmes à danser. Ce soir, je monte la Garde. Je suis, de toute façon, trop lasse pour debout longtemps. Ah et amène donc ton bougon nordiste Bowen Glover dans ton sillage. Sa morosité est communicative et il doit la laisser de côté pour cette soirée. Dis-lui bien que c’est un ordre de l’Impératrice et qu’il ne faut pas jouer, ni avec le Feu, ni avec le Dragon. Et c’est valable pour vous deux également !


Actions : Rhaenys s’excuse auprès de Mina et s’avance jusqu’à Jon (désolée j'avais fais mon rp avant ta rep... Du coup je pars du principe qu'il est revenu auprès de son père. Dis moi si ça te pose un problème !) et Torrhen. Elle sait que c’est lui car un homme sortir de la pièce après avoir été interpelé par un garde, ça ne la trompe pas. Si elle avait au début elle pensait obtenir des informations de Torrhen, elle décide de les secouer lui et Jon pour qu’ils aillent s’amuser, leur indiquant que ce soir, elle veillera, ne pouvant, ne toute façon, pas rester trop longtemps debout, étant enceinte.

Apparence : Rhaenys est déguisée en homme. Ses cheveux ont été teints en blonds et châtains et coiffés en chignon bas.  Elle porte une tunique noire et dorée (voir image ci-dessous), et un masque recouvre la partie supérieure de son visage, du front à sa lèvre supérieure. Il est noir et la seule fioriture est un arbre doré dessiné à la main dessus. Son visage a été masculinisé. Elle donne l’image d’un homme plutôt beau… Mais qui abuse un peu trop de la bière et s’en voit « récompensé » par un ventre légèrement rond. A l’aide d’une boisson à base de plante, elle a modifié sa voix qui est plus rocailleuses.
Spoiler:



Fire Blood & Winter


Smoke is clearing out, all the circling lights blind me / I've been running out, now it's all just a fight to breathe / I gave it all, yeah, I gave everything / I will never break the silence / When I look inside, I don't have to hide / If you're looking, you won't find it / Who's the enemy? / Don't know what to believe /Living in the shadows / Living in the shadows (c)codage - Kanala - texte (c)Living in the Shadows, Matthew Perryman Jones

Rhaenys Braenaryon
Dracarys & Morghon.
Messages : 4003
Membre du mois : 25
Maison : Représentée par un dragon à trois têtes et un loup, aux couleurs rouge, noir et blanc... La maison impériale Braenaryon, dont la devise est "feu, sang et hiver"
Caractère : Soif de sang ● Violente ● Ambitieuse ● Combattante ● Sans compromis ● Intègre ● Libertine ● Déterminée ● Non conventionnelle ● Charismatique ● Vengeresse ● Passionnée ● Impétueuse ● Revancharde ● Fidèle ● Aimante
Célébrité : Emilia Clarke

Infos supp.
Richesses : 257

Dracarys & Morghon.

Bal Masqué au Château sur le Fleuve [Tour IX - Terminé] - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t79-rha https://bloody-crown.forumactif.org/t340-rh https://bloody-crown.forumactif.org/t3278-rha HTTPS://KANALATTAQUE.TUMBLR.COM/
MessageSujet: Re: Bal Masqué au Château sur le Fleuve [Tour IX - Terminé]   Bal Masqué au Château sur le Fleuve [Tour IX - Terminé] - Page 2 EmptyVen 15 Oct - 0:19





BAL MASQUE AU CHATEAU SUR LE FLEUVE
LEIA & LES INVITES
AN 2, MOIS 1, SEMAINE 3
Léïa se maudit intérieurement. Cela faisait à peine quelques instants qu’elle était arrivée au bal et déjà, elle faisait une gaffe. Elle ne put s’empêcher de penser à Gawain. Si ce dernier avait pu la voir -et surtout la reconnaître- nul doute qu’il n’aurait pas manquer l’occasion de se moquer d’elle. Elle avait réussi à renverser le contenu de son verre contre un des invités. Et si la personne était importante ? L’avantage c’est qu’il ne connaîtrait pas non plus son identité. A peine l’homme est-il parti qu’une femme à la tenue somptueuse s’arrête au buffet. Sa robe est d’un blanc immaculé et des diamants parsèment sa chevelure blanche. Son regard violet fait évidemment penser à celui de l’Impératrice. Mais est-ce réellement elle ? Léïa l’ignore mais elle ne va évidemment pas risquer de faux pas avec une possible Braenaryon. Elle s’écarte donc, perdue. Les masques lui semblent dissimuler des vérités inavouables. Elle ne se sent pas bien dans cette robe qui la serre, la bride dans ses mouvements. Sa simple robe de femme du peuple lui manque en cet instant. Mais elle ne peut décemment pas partir. Elle aperçoit un attroupement un peu plus loin. Un homme bedonnant en compagnie d’un garde de nuit et de l’homme qu’elle a arrosé sans le vouloir quelques instants plus tôt. Mais son regard s’arrête surtout sur une porte derrière eux qui est à présent entrouverte.

Elle s’éloigne du buffet, glissant entre les invités, souriant sans se laisser trop perturber par sa mauvaise entrée. Elle tient toujours son verre à la main, à moitié vide à présent mais qu’importe. En réalité, elle fuit. Elle ne se sent pas à sa place. S’amuser devant sa glace à se voir en princesse est une chose. Se comporter comme tel devant de potentielles têtes couronnées en est une autre. Elle prend garde de ne bousculer personne, elle ne voudrait pas être à l’origine d’une autre catastrophe et finit enfin par rejoindre le fond de la salle, cherchant avidement un peu d’air. La tête finit même par lui tourner à cause de la musique et du bruit. Elle ouvre la porte qui était restée entrouverte et sort.

Elle se retrouve sur un balcon spacieux qui donne sur les jardins. La nuit est tombée depuis longtemps déjà et l’odeur des fleurs parfumées embaume l’atmosphère. Léïa respire profondément et ferme la porte derrière elle, étouffant tout à coup les bruits assommants de la fête. Elle se sent enfin mieux. Seule. Le temps de reprendre ses esprits. Mais soudain, elle sursaute. Elle n’est pas seule. Une silhouette sombre, au visage à demi-humain et à demi-singe se distingue à peine dans la pénombre. Le cœur battant, elle reconnaît un des invités étrangement sombres.

Excusez-moi, messire. Je ne comptais pas vous déranger mais j’avais besoin d’un peu d’air frais. Je… Je ne me sens pas à ma place à cette fête…

Pourquoi lui dit-elle cela ? Après tout, qu’importe. Même si on découvrait son identité, et alors ? Elle se rapproche doucement de l’homme et s’accoude au balcon, observant les environs alors qu’on ne distingue presque rien autour d’eux.

Cela vous importune-t-il si je reste quelques instants ?

Finalement, elle se sentait mieux ici. 



Résumé :
- Léïa se sent coupable d'avoir renversé son vin sur @Torrhen Braenaryon.
- Elle voit arriver @Isla Chelsted et est sceptique sur le fait que ce soit l'Impératrice.
- Elle préfère s'éclipser sur le balcon où elle rencontre @Bowen Glover.      
code by bat'phanie

Anonymous
Invité
Invité


Bal Masqué au Château sur le Fleuve [Tour IX - Terminé] - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bal Masqué au Château sur le Fleuve [Tour IX - Terminé]   Bal Masqué au Château sur le Fleuve [Tour IX - Terminé] - Page 2 EmptySam 23 Oct - 10:00



Bal Masqué au Château sur le Fleuve
Torrhen Braenaryon & Helena Hoare

Palais Impérial de Fort-Darion, Terres Braenaryon Semaine 4 du mois 1 de l’An 2 de l’Ere des Luttes
S’amuser pour de bon. Je savais que c’était indispensable, qu’on ne saurait faire autrement. Avec la tentation du vide, non loin, les choses allaient très rapidement se corser pour tout le monde et sans s’être délassé avant, sans se rappeler pour quoi on se bat, pour quoi on doit espérer après l’horreur, alors les hommes finiraient par flancher. C’était toutefois un échec. Je devais bien me rendre à l’évidence. Il n’y avait pas la moitié des convives qui semblait prendre goût à la soirée costumée, et nous avions sans doute dépensé sans compter pour rien, ou peu s’en faut. Il y avait tout de même un unique avantage à toute cette mascarade ; l’étalage du pouvoir, du faste, l’hospitalité et la répartition de la prospérité. Le pouvoir royal, impérial désormais, ne valait que pour ce qu’il exprimait, que pour ce qu’il rendait visible. Le pouvoir, c’est d’abord l’apparence.


Cela suffirait bien, avant les batailles sous la pluie, les bains de sang en mer, la douleur et la solitude devant la mort.


Cela devrait suffire.


Je reconnais Bowen à son discours, s’il restait un doute quant à son attitude, sa posture. La même que la mienne l’essentiel du temps, ou peu s’en faut. Raide. Froid. Mélancolique à en crever, glacé. Je hoche brièvement la tête.



| C’est effectivement le cas, messire. Mais le vin ne peut être le seul loisir d’un homme… La bière en sus, ne compte pas. Ce ne sont que des pis-aller, croyez en un expert. De temps en temps, il faut savoir diversifier ses expédients, sans que cela n’insulte la mémoire de personne ; danser peut être anodin, tout comme découvrir de quel bois sont faits ces nouveaux alliés. |


Nouveaux pour l’essentiel des gens… Je buvais trop. Mais j’avais appris à parler, et plus encore, à écouter. Ce que je savais mieux faire, de toute évidence. Celle qui convainquait par la parole et les actes, c’était Rhaenys. La passion, vibrante, qui parfois se prenait les pieds dans le tapis mais qui avançait toujours sans louvoyer. Je n’avais pas ce talent. Et j’étais de toute façon mal placé pour conseiller ou ordonner à quiconque de s’amuser. J’acquiesçais aux paroles de mon fils, qui m’avait lui aussi reconnu à la voix. Au fond, ils avaient raison. C’eut été mauvais genre de ne rien organiser en pareille journée. Mais nous n’y avions ni goût ni talent. Avant que Rhaenys n’intervienne. A visage d’homme. J’aurais ri, si je n’étais pas si sombre.


Quelle diablesse, quelle outrecuidance. Le Grand Septon serait défrisé de savoir l’Impératrice grimée en homme, et cela relancerait sans nul doute les élans fanatiques de certains zélotes absurdes. Ce qu’elle dit était ma position plus tôt, et à me forcer à amuser inutilement les gens, je comprenais plus encore le fossé qui nous séparait des autres. Je regarde ma femme, mais ne peux ressentir tout l’amour que j’éprouve pour elle ; ma tête est déjà tournée ailleurs. Par delà les mers. Vers la prochaine campagne qui déjà m’appelle, dont l’attente m’étouffe.



| Tes désirs sont des ordres. Une partie, du moins. |


Je m’incline, retenant l’impulsion du baiser pour éviter de nouveaux jasements.


| Ton costume est très réussi ; cela t’évite à tout le moins les attentions trop insistantes de ceux qui rêvent de l’Impératrice. Mais cela t’empêche de dérider ton gendre. Tiens compagnie au Roi du Nord, alors, je m’occupe de la musique. Et du reste. |


Et m’éloigne vers l’orchestre, pour ordonner une succession de valses plus communément connues. Avant de m’éclipser en direction du castel, mains dans le dos, regard perdu vers mes pieds et de monter d’un pas ferme, mais infiniment las, vers mon bureau de travail. Je ne saurais plus m’amuser à cette soirée, maintenant que je savais ce qu’il se passait ailleurs. Et que l’urgence de ma réaction sauverait ou condamnerait des vies. J’avais du travail. Aux jeunes la fête. Au Vieux Loup la rédaction d’ordres pour chacun des chefs d’unité de l’armée impériale. Ouvrant la porte de mon bureau, j’allais m’accouder un instant à la fenêtre, regardant vers le nord et les masses qui se découpaient à la lumière de la lune.


Demain, le Val, demain la guerre.




- Torrhen revêt un masque rappelant un nez d’aigle et un regard plumeux, mais teinté de noir qui couvre tout son visage et une partie de sa barbe. Cheveux et barbes sont coupés court.
- Torrhen n’insiste pas auprès de Jon et Bowen, il obéit à Rhaenys pour lancer des danses plus vives, plus entraînantes, et s’esquive discrètement pour aller rédiger ses ordres conformément aux nouvelles reçues en cours de soirée.
(c) DΛNDELION



Fire, Blood & Winter


Let me tell you something about wolves, son. When the snow falls and the icy winds blow, the lone wolf dies, but the pack survives. Summer is the time for quarrels. In winter, we must protect each other, give each other warmth, join our forces. " Running After My Fate (c)codage - Kanala - texte (c)Running After My Fate, The Divide


Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 44398
Membre du mois : 230
Maison : Braenaryon
Caractère : Le Vieux Loup de Winterfell
Célébrité : Christian Bale

Infos supp.
Richesses : 5628

Fire, Blood and Winter.

Bal Masqué au Château sur le Fleuve [Tour IX - Terminé] - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t210-torrhen-stark-winter-is-coming https://bloody-crown.forumactif.org/t221-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://bloody-crown.forumactif.org/t222-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://deusexhominum.forumactif.com/ En ligne
MessageSujet: Re: Bal Masqué au Château sur le Fleuve [Tour IX - Terminé]   Bal Masqué au Château sur le Fleuve [Tour IX - Terminé] - Page 2 EmptyMer 27 Oct - 8:11

Telle une scène qu'il avait déjà vu à de trop nombreuses reprises, il avait, semble-t-il, correctement prédit ce qui ne manquerait pas de se passer s'il venait à être là, à l'écart dans la salle de bal en compagnie de son acolyte de toujours, au lieu d'être en train de courir la donzelle, de partager des flagorneries sans queue ni tête, ou même de le pousser sur la piste de danse, tout cela pour pouvoir faire plaisir au couple impérial. Avec tout le monde qui était présent dans la pièce, il avait néanmoins fallu qu'on vienne le trouver, qu'on vienne lui demander expressément de se dérider et qu'en plus, il soit obligé de faire cela sur le champ avec un joli sourire aux lèvres. Soit il n'avait clairement pas de chance, soit il était tellement prévisible que son père avait balayé toute la pièce jusqu'à tomber sur lui pour pouvoir lui faire sa petite leçon de morale, et ainsi lui rappeler que la guerre était là et que cela serait sans doute la dernière soirée qu'il pourrait avoir pour s'amuser, pour oublier les soucis du quotidien et pour mettre son esprit en veilleuse avant qu'on ne vienne à lui demander toujours plus au cours des prochaines semaines et des mouvements de troupe possibles. Si Jon avait été parfaitement honnête à cet instant avec son père, il lui aurait alors répondu que la soirée idéale pour lui, n'aurait été en aucun cas à Fort-Darion, mais bien évidemment à Winterfell. Fort-Darion était la capitale de l'Empire, mais elle était celle que son père avait choisi de bâtir, comme tout le reste, et Jon ne se sentait clairement pas ici comme chez lui, même si rien qu'en pensant cela, il se doutait que de le dire à haute voix serait un crime de lèse majesté, et surtout une preuve qu'il ne s'était pas parfaitement intégré dans l'Empire. Sa terre était le Nord, et la meute s'y trouvait, à Winterfell. Il aurait voulu y être, un bon feu de cheminé juste devant lui, sa fille au creux de ses bras, pendant qu'il viendrait à surveiller Eléanor du coin de l'oeil, s'assurant de sa bonne santé alors qu'elle était à présent enceinte de leur deuxième enfant. Ici, il ne se sentait pas à son aise, encore moins en ne sachant pas qui se trouvait en face de lui. Il avait joué le jeu, il s'était déguisé, pourquoi ne pouvait-on pas le laisser tranquille à boire sa choppe. Il ne faisait de mal à personne.

Mais alors qu'il était en train de parler avec son père, essayant de mettre une pointe d'humour dans ses paroles pour ne pas paraître trop sinistre et qu'il vienne à se faire encore un peu plus taper sur les doigts. C'était bien évidemment sans manquer l'intervention de Rhaenys sur le peu d'entrain qu'il montrait. Il leva les yeux au ciel, tout en se réjouissant que son père vienne à en prendre un peu pour son grade également. « J'étais justement en train de dire à mon père que je m'attendais à recevoir une remontrance de votre part à tous les deux. J'aurai dû parier ce soir, j'aurai sans doute réussi à augmenter ma fortune. » Jon eut un petit rictus amusé sur ses lèvres. « Très original ton déguisement, il est certain que personne ne pouvait te reconnaître ici. » Le Roi du Nord soupira longuement et se pencha un peu plus vers sa belle-mère pour pouvoir lui répondre. « Même un dragon ne viendrait pas à m'obliger à danser ce soir. Cette fête, c'est vous qui l'avez voulu, j'ai fait acte de présence, et j'ai même joué le jeu de venir déguiser. Pour les courbettes et pour les danses, il faudra voir ça avec quelqu'un d'autre. Quant à Bowen, je suis sincèrement désolé que ce dernier soit en deuil, après la mort de sa femme et des enfants qu'elle portait. Un peu plus de compassion à son égard ne serait pas de trop, dans une telle situation. Le deuil est une chose que chacun gère à sa manière. En quoi sourire à la vie quand la vie vous a tout pris ou presque ? Je ne lui demanderai pas de faire bonne figure, même pour te plaire. Et je n'irai pas danser non plus, même pour te plaire. Et puisque je suis interdit de bière ici, je vais donc aller en boire une dans ma chambre, je me sens soudainement lasse également, et je n'ai plus le cœur à la fête. » Jon s'inclina alors devant l'Impératrice, avant de quitter à son tour le bal.  

Résumé
Jon répond à @Torrhen Braenaryon et  @Rhaenys Braenaryon puis il quitte également le bal.


Jon Stark - Le Jeune Loup
Roi du Nord


The enemy is at our gates,
Old allies, new traitors.
Even blood can fail you.
Winter is Coming.

Jon Stark
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Messages : 9390
Membre du mois : 142
Maison : Stark
Caractère : ♦ Impulsif ♦ Courageux ♦ Impatient ♦ Mature ♦ Imprudent ♦ Sociable ♦ Secret ♦ Protecteur ♦ Sarcastique ♦ Loyale ♦
Célébrité : Kit Harington

Infos supp.
Richesses : 5309

∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇

Bal Masqué au Château sur le Fleuve [Tour IX - Terminé] - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Bal Masqué au Château sur le Fleuve [Tour IX - Terminé]   Bal Masqué au Château sur le Fleuve [Tour IX - Terminé] - Page 2 EmptyDim 7 Nov - 17:15

La discussion était légère, et le ton tout autant. Elle ne savait pas qui était la personne qui se trouvait devant elle mais en attendant, elle passait un agréable moment. Elle qui se sentait toujours si gênée face aux grands de ce monde, Mina estimait finalement que cette idée de faire un bal masqué était à ses yeux une bonne idée. Personne ne saurait jamais qui se cacher en réalité sous son masque, et inversement. Elle était d'une douceur et d'une gentillesse infime, sans doute même trop pour son propre bien et donc elle ne viendrait jamais à critiquer qui que ce soit, à peine une moquerie ou deux avec son interlocuteur pour la soirée sur le ton de la plaisanterie mais jamais rien de bien méchant, ça allait contre sa nature et sa personnalité. Mais il était vrai qu'il était toujours drôle de chercher à deviner qui était qui sous les habits parfois flamboyants de certains invités et d'autres plus sombres, mais surtout savoir qui se cachait sous le masque qui couvrait parfois tout le visage. Ce soir était sans doute le soir de tous les possibles, mais pour elle, il n'y aurait sans doute pas plus de conséquences que cela pour la jeune femme le lendemain. Elle n'était nullement le genre de femme à aller badiner avec un homme inconnu derrière les lourdes tapisseries pour se mettre à l'abri des regards. Elle avait grandi, elle avait appris quel rôle était le sien, et ce qu'elle devait représenter.

Qu'est-ce que pouvait être un rire à côté ? Pour autant, elle sentait que la personne qui se tenait à ses côtés, était bien plus préoccupé qu'elle ne pouvait l'être elle. Sans doute que la menace de la guerre, le départ prochain des troupes réveillait de nombreuses inquiétudes pour cet homme dont elle ignorait tout. Elle eut un pincement au cœur pour lui et également un léger sentiment de culpabilité qui ne dura pas plus de quelques secondes. Il allait sans doute repartir combattre, alors qu'elle, elle allait rester ici à Fort-Darion dans la sécurité de la capitale, auprès de ses enfants et elle était consciente de la chance qu'elle pouvait avoir à cet instant et elle ne voulait pas s'en priver, même pour ne pas froisser son partenaire de soirée. À tout il y a une saison, et un temps pour chaque but sous le soleil. Un temps pour aimer et un temps pour haïr. Un temps de guerre et un temps de paix. « Les dérider ? Ils ne semblent être désagréables avec personne, chacun s'amuse à sa façon, même si elle nous apparaît bien différente de notre manière de faire. Tant qu'ils ne deviennent pas des agitateurs … Pour autant, je suis d'accord avec vous, un changement de ton dans la musique ne serait pas une mauvaise chose ! » Elle porta son verre à ses lèvres, buvant une petite gorgée de son vin, s'arrêtant alors à la question de parler de la musique de son peuple. Elle avait toujours apprécié les notes de l'Orage, mais elle ne pouvait oublier les balades du Bief et le doux parfum des roses de Hautjardin. « Je crains qu'on ne connaisse pas ici les musiques de ma terre natale. Mais je me contenterai volontiers d'écouter celles de chez vous. » Elle continuait à discuter tranquillement, quand elle comprit qu'elle avait perdu l'intérêt de son interlocuteur. Elle fit un pauvre sourire face à ces excuses et elle s'inclina devant lui. « Je vous souhaite de passer une bonne fin de soirée également messire. » Elle le regarda partir et après avoir écouté deux nouvelles danses sans être invitée à rejoindre la fête, elle finit par quitter cette dernière.

Résumé
Fin du rp pour Mina

Tenue de Mina:


Mina Swann

Écoutez le chant du cygne ...
Le chant du cygne blanc !

Mina Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Messages : 1618
Membre du mois : 74
Maison : Swann
Célébrité : Amber Heard

Infos supp.
Richesses : 819

Grâce et vaillance en toute chose

Bal Masqué au Château sur le Fleuve [Tour IX - Terminé] - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Bal Masqué au Château sur le Fleuve [Tour IX - Terminé]   Bal Masqué au Château sur le Fleuve [Tour IX - Terminé] - Page 2 Empty


Contenu sponsorisé


Bal Masqué au Château sur le Fleuve [Tour IX - Terminé] - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
Bal Masqué au Château sur le Fleuve [Tour IX - Terminé]
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Notre bateau glisse sur le fleuve calme (A2 M2 S1) [Terminé - Tour IX]
» Quand le masque tombe [Tour II- Terminé]
» Le Bal Masqué du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Tour I - Terminé]
» Le Bal Masqué du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Tour I - Terminé]
» Le Bal Masqué du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Tour I - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Nord de Westeros :: Les Terres Impériales :: Fort-Darion-
Sauter vers: