Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Aujourd'hui, ensemble. An 2, mois 2, semaine 1 [Tour IX - Terminé]

Aller en bas 
MessageSujet: Aujourd'hui, ensemble. An 2, mois 2, semaine 1 [Tour IX - Terminé]   Aujourd'hui, ensemble. An 2, mois 2, semaine 1 [Tour IX - Terminé] EmptyDim 4 Juil - 9:53

Combien de mois s'étaient écoulés depuis que Jon avait quitté Fort-Darion ? Six mois ? Huit mois ? Non presque dix déjà … Il avait du mal à se rendre réellement compte qu'une année presque entière était passée avant qu'il ne revienne dans la capitale de l'Empire. Ce n'était pas une chose totalement folle quand on y pensait, après tout son royaume était le Nord et il avait eu la ferme volonté de remonter auprès de ses sujets après la victoire qu'ils avaient connus à Eysines. Jon avait décidé que pour garder le moral de ses hommes sous les meilleurs auspices possibles, avoir les meilleures volontés nécessaires pour la poursuite de la guerre, il fallait qu'ils rentrent tous chez eux pour pouvoir passer l'hiver auprès des leurs. Mais dans le fond, il avait fini par comprendre également que si cela lui avait semblé aussi essentiel, ce n'était pas seulement pour les fiers et solides guerriers qu'il avait sous son commandement, mais bien parce qu'il en avait également besoin. Il savait qu'il avait besoin de s'installer officiellement comme souverain sur le trône que des générations et des générations de Stark avaient occupé jusqu'à lui. Il avait été fait roi dans un camp militaire, entre deux batailles, il s'était également marié entre deux batailles, et bien que le fait qu'il soit sur le front avec les soldats était sans doute une bonne chose pour asseoir son autorité et son pouvoir, ce n'était pas suffisant à ses yeux. Ce qu'il n'avait pas prévu malheureusement, c'est que l'hiver allait être si court et que tout le monde allait devoir reprendre la route du Sud pour rejoindre les forces alliées dès le début du printemps. Certains n'avaient pas pu retourner chez eux qu'ils avaient été obligés de faire demi-tour pour répondre présents au moment de l'appel des troupes le jour dit, au lieu dit.

Jon était resté dans le Nord, il était resté gérer le royaume depuis Winterfell, il avait fait le choix de rester aussi auprès de sa famille alors que la guerre allait reprendre. Il s'était forcément démarqué de son père en prenant cette décision, mais Eléanor était au plus mal et il ne se voyait pas quitter le chevet de son épouse dont la vie était en sursis et son enfant à naître également. Il avait néanmoins conscience de la situation dans laquelle le royaume se trouvait et il n'avait pas laissé partir ses hommes sans une personne digne de confiance pour les commander. Il avait donc laissé Bowen prendre la direction des troupes, secondé par le plus jeune de la portée, le dernier louveteau de la maison Stark, Walton. Jeune garçon qui était si prompt à vouloir faire ses preuves, qui n'avait besoin que d'une petite étincelle pour qu'il vienne à s'enflammer, bien souvent contre lui d'ailleurs. Et finalement, l'aîné des Stark s'était rendu compte à quel point ce petit frère qui lui semblait si éloigné de lui, lui ressemblait beaucoup plus qu'il n'y paraissait au premier regard et qu'il se montrait tout aussi impulsif et sans doute même quelque peu agressif quand il pensait que son entourage le plus proche ne le comprenait pas. Certes, Jon avait toujours été plus renfermé et ne montrait guère de chose en public, mais certaines des dernières conversations, notamment avec son père, pouvaient attester de cette ardeur dans le caractère.

Oui, revenir à Fort-Darion voulait dire de nombreuses choses, retrouver des amis, retrouver la famille, faire la connaissance également de ce demi-frère et de cette demi-sœur dont il avait parlé sans les connaître, sans même les avoir vu une seule fois. Il était difficile de créer du lien ainsi, et même s'ils existaient, l'idée de la filiation entre lui et eux n'était pas réellement établie. Et puis ils avaient tellement d'écart les uns par rapport aux autres, sa propre fille n'ayant que quelques mois d'écart avec eux. Cela n'était pas forcément quelque chose de rare, mais c'était néanmoins perturbant dans l'esprit du Jeune Loup. Maintenant il était là, après une chevauchée de tous les diables jusqu'à Blancport, une traversée en mer qui lui avait donné des sueurs froides alors qu'il longeait les côtes du Val et qu'il avait vu les bateaux ennemis du faucon se rapprocher un peu trop près de lui. Mais il avait finalement réussi à arriver à bon port, en milieu de l'après-midi. Jon avait demandé à quelques uns de ses hommes de prévenir qu'il était à quai. Il était resté encore un peu à bord de son propre navire, revêtant une tenue un peu plus protocolaire pour pouvoir se présenter devant son père. On lui avait alors indiqué que ce dernier allait venir à sa rencontre sur le quai et quand tout le monde avait enfin été présent, Jon avait quitté le pont pour pouvoir descendre retrouver Torrhen. Il aurait sans doute pu rester à distance et le saluer avec tout le respect qu'il lui devait mais il préféra des retrouvailles un peu moins formelles, venant à prendre quelques instants son père dans ses bras, dans une accolade virile mais néanmoins assez tendre. Il recula ensuite, souriant légèrement. « C'est un plaisir de te revoir père ! »


Jon Stark - Le Jeune Loup
Roi du Nord


The enemy is at our gates,
Old allies, new traitors.
Even blood can fail you.
Winter is Coming.

Jon Stark
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Messages : 9427
Membre du mois : 10
Maison : Stark
Caractère : ♦ Impulsif ♦ Courageux ♦ Impatient ♦ Mature ♦ Imprudent ♦ Sociable ♦ Secret ♦ Protecteur ♦ Sarcastique ♦ Loyale ♦
Célébrité : Kit Harington

Infos supp.
Richesses : 5513

∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇

Aujourd'hui, ensemble. An 2, mois 2, semaine 1 [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ensemble. An 2, mois 2, semaine 1 [Tour IX - Terminé]   Aujourd'hui, ensemble. An 2, mois 2, semaine 1 [Tour IX - Terminé] EmptyLun 26 Juil - 13:40



Aujourd’hui ensemble
Torrhen Braenaryon & Jon Stark

Fort-Darion, capitale de l’Empire, Semaine 1 du mois 2 de l’an 2
Se retrouver entre nordiens était souvent l’objet de nombre de célébrations, et parfois de plus encore. D’intenses et de terribles moments où la nostalgie et la mélancolie avaient toute leur place dans une âme aussi froide et désolée que le pays qui nous avait tous vus naître. Je pouvais me concentrer. Je pouvais tenir bon autant que possible sur tout ce qui continuait de m’empoisonner le corps et l’esprit dans ce monde. Pourtant, j’étais toujours inquiet à l’idée de revoir mes enfants. Ils me semblaient à la fois tellement matures, malgré leur jeune âge, et tout le contraire en même temps. Comme les parangons idéaux, ou idéalisés même, des valeurs que j’avais essayé de leur inculquer. Piégés par les images que je leur avais mises dans la tête, et pourtant si différents, si éloignés parfois sur des détails de ce que j’aurais souhaité pour eux… Il y avait eu l’envie des deux frères, voire la jalousie, et la défiance, surtout. Et il y avait eu la déloyauté de leur sœur.


Rien que d’y penser, je doutais avoir jamais été un bon père. Absent, parfois sur de longues périodes. Mais quels enfants voyaient leur Roi de père tous les jours, et plus encore quand la guerre était à nos portes.


Mais d’un autre côté, je me demandais dans quel monde idéal les choses auraient pu se passer correctement. La guerre à nouveau, les alliances contrariées, les décisions prises dans l’urgence requise par les évolutions de situation sur le front, et tout le reste… Le remariage, les grossesses rapides de Rhaenys, c’était quelque chose que je n’avais pas su maîtriser et communiquer efficacement à mes enfants en général, et à mes fils en particulier. Je les avais trop confondus avec celui que j’étais jadis, et ces jeunes loups qui l’entouraient… Jon et Walton, eux, étaient différents. Bien plus sensibles. Bien moins préparés à ce qu’ils devaient vivre. Là encore, impossible de leur jeter la pierre. J’avais mis les moyens qu’il fallait dans leur éducation, et j’avais fourni les efforts nécessaires à ce qu’ils puissent devenir les guerriers, généraux et politiciens dont le Nord aurait besoin. Mais aujourd’hui, ma patrie changeait sous un vent de modernisme qui soufflait du sud. Ouvrir les frontières longtemps fermées du Nord avait été une décision lourde de conséquences…


L’avenir jugerait de la pertinence de l’avoir fait, au regard des richesses humaines et matérielles provoquées par ce rapprochement mais aussi des dégâts que toute cette histoire aurait fini d’occasionner.


Quand mon fils est enfin arrivé, avec la flotte nordienne, j’assiste de loin au déploiement des fanions Stark et des emblèmes flottant au vent ; les navires commerciaux évitent la flotte et des navires accostent ; je prends alors l’escalier, tenue de cuir noir bien lacée et recouverte de tunique et de cape frappées du blason des Braenaryon. Garde Demalion à ma suite, Hurlement au côté. Je chevauche d’un pas vif sous les vivats vers les quais, où je retrouve les marins nordiens et la propre garde de mon fils qui a quitté le camp en dehors de la ville pour se porter à la rencontre du Roi. Les acclamations mêlent nos noms de famille et nos royaumes, alors que je marche vers lui. Mince sourire aux lèvres, mais tenailles enserrées par l’expectative dans laquelle je me trouve. Les choses allaient parfois mieux avec Jon. Et parfois empiraient.


Je l’étreins le premier, toutefois, et le serre contre mon plastron.



| Et que voilà le jeune loup en personne… Salut, Jon. |


Je me tourne, le garde tenu par l’épaule près de moi et lui dévoile le reste de la ville de la main alors que les chantiers gigantesques dévoilaient poulies et grues, blocs de pierre dans une course effrénée vers le « plus haut ».


| Re-bienvenue en ma capitale… |


Je me retourne vers lui à nouveau.[/b] |


| [ b]As-tu fait bon voyage ? Pas de mauvaises rencontres ?[/b] |


[i]Bien sûr je m’inquiétais, car le dragon n’avait pas pu réduire en cendres la flotte de Goeville…


(c) DΛNDELION



Fire, Blood & Winter


Let me tell you something about wolves, son. When the snow falls and the icy winds blow, the lone wolf dies, but the pack survives. Summer is the time for quarrels. In winter, we must protect each other, give each other warmth, join our forces. " Running After My Fate (c)codage - Kanala - texte (c)Running After My Fate, The Divide


Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 44573
Membre du mois : 81
Maison : J'ai fondé la maison Braenaryon, mais je suis né Stark
Caractère : Loyal - Calculateur - Secret - Stratège - Froid - Fier
Célébrité : Christian Bale

Infos supp.
Richesses : 5831

Fire, Blood and Winter.

Aujourd'hui, ensemble. An 2, mois 2, semaine 1 [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t210-torrhen-stark-winter-is-coming https://bloody-crown.forumactif.org/t221-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://bloody-crown.forumactif.org/t222-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://deusexhominum.forumactif.com/
MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ensemble. An 2, mois 2, semaine 1 [Tour IX - Terminé]   Aujourd'hui, ensemble. An 2, mois 2, semaine 1 [Tour IX - Terminé] EmptyMer 28 Juil - 14:50

Les mots échangés avec son père avaient été durs. La dernière missive que Jon avait adressé à l'Empereur n'était nullement tendre, comme bien souvent, il se faisait presque impitoyable envers son père. Ce n'était pas une réelle volonté de la part du Jeune Loup d'agir ainsi, il ne le faisait pas exprès en tout cas de se montrer comme cela avec lui. D'une certaine façon, c'était bien plus fort que ce qu'il avait à l'esprit, et c'était la plupart du temps son cœur qui venait à s'exprimer plutôt que la raison. Cela ne pouvait donc faire que s'accentuer un peu plus le sentiment de culpabilité qui se déclarait par la suite. Il y avait tant de choses, depuis tant de temps, certaines blessures s'étaient refermées, mais d'autres étaient à présent ouvertes. Étrangement, il avait pensé que tout cela se calmerait une fois qu'il serait à Winterfell, une fois qu'il siègerait physiquement à la place de son père auprès des Nordiens qu'il avait toujours eu à cœur de protéger. Et puis, il y avait eu cette conversation avec Walton, ou plutôt ces conversations avec son frère. Jon était revenu plus sûr de lui de son voyage et de ces actions militaires, parfois minimes dans le Sud, et il avait voulu tenter de sauver la situation avec le plus jeune des Stark, celui dont il était le moins proche. Ils avaient parlé à cœur ouvert, chose qui n'était jamais arrivée dans toute leur existence. Jon avait essayé de rassurer son frère concernant leur père, et la famille que celui-ci se créait bien loin d'eux. Il avait tenté de lui faire voir qu'il n'y avait pas que des torts, qu'il fallait regarder tout ça sous un autre angle, mais il semblait que pour son petit-frère, la situation était encore plus difficile à accepter que pour lui et il était dur d'aller contre le sentiment d'abandon qui semblait étreindre pleinement le jeune homme. Il avait réussi à semer le trouble chez Jon, et cela n'était jamais une bonne chose. A cela, il fallait ajouter le fait qu'il était lui-même devenu père, et que Sigyn était le soleil de sa vie. Il se demandait si Torrhen avait eu autant envie de revenir auprès d'eux que lui avait envie de rejoindre sa petite princesse. La question n'était véritablement pas à poser si on voulait éviter une nouvelle passe d'armes entre le père et le fils.

Le détournement de Jeyne de sa famille jetait un nouveau voile sinistre sur la meute, et les séparaient un peu plus les uns des autres, enterrant leur passé commun, et même si les souvenirs restaient, ils étaient bien plus douloureux à supporter que le reste. On ne pouvait s'encombrer de la mélancolie et de la nostalgie en temps de guerre. Le sujet viendrait obligatoirement sur le tapis des discussions, il était bien trop important pour l'éviter, et ils étaient essentiels qu'ils se mettent d'accord sur la façon d'agir maintenant qu'elle était officiellement une ennemie de l'Empire, mais aussi et surtout, celle de la famille. Les sentiments devaient être mis de côté, pour pouvoir avancer sur le plan de la stratégie. Jon piétinait déjà d'impatience dans le Nord, en sachant ses troupes dans le Sud en train de faire la guerre sans lui. La décision du Val, conjointe à celle de l'Ouest de se ranger du côté des puissances centrales et de leur déclarer la guerre, avait fait comprendre au jeune souverain qu'il ne pouvait plus rester dans la cité de ses ancêtres, mais il était certain qu'abandonner derrière lui sa fille ainsi que son épouse enceinte n'était une chose facile à faire. Il avait essayé de prévoir le maximum de choses pour que la situation du Nord reste sous contrôle, et puis Roland était là-bas, il avait confiance en son cousin pour prendre les bonnes décisions si nécessaires. S'il n'oubliait pas son devoir là-haut, il devait se concentrer sur ce qu'il se passait à Fort-Darion et sur l'arrivée de son père au niveau du quai. Il prit le temps de saluer ce dernier, se laissant alors dévoiler les changements en cours dans la capitale impériale. « Je vois que les choses ne sont pas arrêtées ici, les modifications sont déjà remarquables. Cette ville sera bientôt digne de la famille impériale qui l'occupe. » Il lui fit un léger sourire, avant d'hocher la tête pour répondre à sa question. « Nous avons été tranquille sur presque l'ensemble du voyage. Les Valois n'étaient pas très loin sur la fin, ils semblaient vouloir en découdre, mais j'ai préféré dévier ma trajectoire d'eux. Il ne servait à rien que j'y aille seul. Et puis je préfèrerai mourir sur un champ de bataille comme un homme du Nord, plutôt qu'en pleine mer comme un de ces maudits fer-nés. » Dit-il sur le ton de la plaisanterie.


Jon Stark - Le Jeune Loup
Roi du Nord


The enemy is at our gates,
Old allies, new traitors.
Even blood can fail you.
Winter is Coming.

Jon Stark
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Messages : 9427
Membre du mois : 10
Maison : Stark
Caractère : ♦ Impulsif ♦ Courageux ♦ Impatient ♦ Mature ♦ Imprudent ♦ Sociable ♦ Secret ♦ Protecteur ♦ Sarcastique ♦ Loyale ♦
Célébrité : Kit Harington

Infos supp.
Richesses : 5513

∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇

Aujourd'hui, ensemble. An 2, mois 2, semaine 1 [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ensemble. An 2, mois 2, semaine 1 [Tour IX - Terminé]   Aujourd'hui, ensemble. An 2, mois 2, semaine 1 [Tour IX - Terminé] EmptyMer 18 Aoû - 22:19



Aujourd’hui ensemble
Torrhen Braenaryon & Jon Stark

Fort-Darion, capitale de l’Empire, Semaine 1 du mois 2 de l’an 2
Les choses étaient toujours tendues avec Jon. Du moins, depuis qu’il avait quitté l’enfance. Les choses parfois s’apaisaient. Ou le contraire. Ca dépendait des circonstances. A chaque fois que j’imaginais me rapprocher de lui, il s’éloignait de nouveau, et tout devenait plus difficile. Il trouvait toujours quelque chose qui n’allait pas. Eternel insatisfait. Il n’était pas content que je l’ai jeté si vite à la bataille. Pas content du départ de sa sœur. Pas content de mon remariage. Pas content de son rôle dans l’Empire, mais pas content d’être aux responsabilités au Nord. Pas content du choix de son épouse. Pas content du sexe de son premier enfant. Si j’avais su mieux le modeler, le jeune Loup aurait pu faire de toutes ces insatisfactions des forces motrices dans son existence, l’énergie ou de jouir de tout, toujours, ou bien de renverser les obstacles. Il ne s’apitoyait pas, toutefois. Et remplissait son rôle. Mon cœur de père restait toutefois fracassé par ce que je savais qu’il vivait.


Parce que j’aurais simplement souhaité le voir et le savoir heureux.


Je restais moi, quoiqu’il en soit, très content de le revoir, et cela semblait être réciproque. Peut-être que son temps passé au Nord, à prendre en main son pays et sa famille, à mieux connaître son épouse, et sa fille. A mieux connaître tout le monde en vérité, ce qu’il devait réapprendre à faire compte tenu du changement de position qui était le sien. Les gens changeaient, quand on devenait roi. Parfois pour le meilleur. Parfois pour le pire. Mais rien n’était jamais plus comme avant. Il semblait que le pouvoir isolait, quoiqu’il arrive. Difficile alors de le concevoir comme un objet de désir ou de plaisir, autrement que par de fugaces épisodes.


Qu’importe, cela aussi. Jon était un homme de devoir. Comme son père ; il ne se débinerait pas. Même si je savais combien tout cela devait déjà lui coûter. A tout souverain en général, à lui en particulier. Bien sûr, Jon ne manque pas de noter l’avalanche de changements subis par la cité impériale, pour en faire le cœur palpitant d’un Empire réunissant plusieurs Royaumes Fédérés. Il me complimente, et semble apprécier le spectacle en plus de sourire. C’est communicatif, et je tapote doucement sa joue et laisse ma main traîner sur sa barbe d’un geste proche, affectueux, mais néanmoins viril comme les hommes se saluaient parfois après de longues périodes d’absence, quand ils se reconnaissaient malgré leurs différences et les changements subis depuis la fois d’avant.



| Et tout ceci, c’est en partie grâce à l’or des conquêtes et au bois du Nord ! Nous en recevons de telles quantités, fils… Il faudra songer à dire à Blancport de replanter, tout ce qu’ils m’envoient de leurs collines environnant le port, cela a dû largement défraîchir la côte ! |


J’écoutais alors ce qu’il avait à me dire sur les valois. Et sur leur envie de se battre. Je lui indiquais le chemin remontant du quai, l’invitant d’un signe de la main à en gravir les paliers successifs vers la ville.


| Ne m’en parle pas, rien que de penser à mourir en mer… Mais parlons d’autre chose ! Ces couards de Valois jouent avec leurs navires mais les rapports ne me laissent pas deviner leurs intentions, à part qu’ils sont nettement moins nombreux que la flotte Impériale, et affaiblis par Meraxès qui les a attaqués il y a quelques jours. La flotte navigue toujours, mais nombre de vaisseaux ont été endommagés et quelques uns furent détruits. Ils peuvent encore agir, mais ne devraient pas être en mesure de s’opposer à nos plans. |


Nous marchons vers des montures qui nous ont été apprêtées.


| Comment vont ma petite fille, et la Reine du Nord ? |
(c) DΛNDELION
[/i]


Fire, Blood & Winter


Let me tell you something about wolves, son. When the snow falls and the icy winds blow, the lone wolf dies, but the pack survives. Summer is the time for quarrels. In winter, we must protect each other, give each other warmth, join our forces. " Running After My Fate (c)codage - Kanala - texte (c)Running After My Fate, The Divide


Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 44573
Membre du mois : 81
Maison : J'ai fondé la maison Braenaryon, mais je suis né Stark
Caractère : Loyal - Calculateur - Secret - Stratège - Froid - Fier
Célébrité : Christian Bale

Infos supp.
Richesses : 5831

Fire, Blood and Winter.

Aujourd'hui, ensemble. An 2, mois 2, semaine 1 [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t210-torrhen-stark-winter-is-coming https://bloody-crown.forumactif.org/t221-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://bloody-crown.forumactif.org/t222-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://deusexhominum.forumactif.com/
MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ensemble. An 2, mois 2, semaine 1 [Tour IX - Terminé]   Aujourd'hui, ensemble. An 2, mois 2, semaine 1 [Tour IX - Terminé] EmptyMar 31 Aoû - 17:59

Jon avait été préparé à un certain avenir. Prince héritier, l'aîné des Stark se devait un jour de succéder à son père, comme celui-ci l'avait fait à la disparition du sien. C'était un cycle sans fin, et le Jeune Loup avait toujours eu à cœur de suivre les traditions et les préceptes qui avaient jalonné toute son éducation. Un jour, il deviendrait Roi, un jour il viendrait à prendre sa place sur le trône laissé vacant par le grand Torrhen Stark. Mais ce jour aurait du venir avec la mort du souverain, et non par abdication de ce titre pour pouvoir en obtenir un plus grand et les prérogatives qui allaient avec. Jon avait, aujourd'hui encore, du mal à trouver ses marques dans ce nouveau système impérial et il avait toujours été fort difficile de faire le poids face à la carrure, à la réputation et au charisme de son père. Certes, l'homme avait vécu de nombreuses batailles, bien plus sans doute que le fils n'en connaîtrait jamais, si l'idée de paix que l'Empire voulait construire, finissait un jour par devenir une réalité et non, une simple utopie. Il s'était fait un parcours bien plus solide et prestigieux, néanmoins, au même âge que lui et ce n'était pas une idée avec laquelle le loup s'accommodait facilement. Être à la hauteur était une chose tellement importante aux yeux du Stark, être à la hauteur pour son peuple, pour sa famille mais surtout aux yeux du père, avec qui, il conservait ce besoin d'approbation, alors que la situation avait évolué depuis. Eternel insatisfait, sans doute l'était-il, mais le sens du devoir passait au-dessus de tout et il faisait tout ce qu'il pouvait pour pouvoir correspondre aux attentes familiales. Il était prêt à certaines concessions, mais il n'en restait pas moins sur la défensive la plus part du temps. Bien qu'il était prêt à l'effort, les barrières restaient solides, et il se montrait toujours un peu en retrait.

Jon était heureux d'être ici malgré les circonstances qui l'avaient poussé à prendre la mer au plus vite. Même s'il avait été profondément soulagé de pouvoir retourner dans le Nord, et de prendre pleinement ses fonctions de souverain sur la terre de ses ancêtres, il était parfaitement conscient qu'il ne pourrait rester indéfiniment ment là-bas. La guerre viendrait un jour ou l'autre l'appeler à revenir rejoindre ses troupes et il ne lui avait guère fallu de temps pour pouvoir prendre cette décision. Dès que le Val et l'Ouest avaient déclaré la guerre, Jon était déjà sur le pied de guerre, faisant ce qu'il fallait pour mettre son épouse et sa fille en sécurité, ainsi que le peuple du Nord, autant que possible et il avait quitté Winterfell pour rejoindre Fort-Darion. D'une capitale à une autre, le trajet n'avait pas été dès plus long, mais cela lui faisait néanmoins étrange de revenir ici. Il sourit doucement à son père, suite au contact physique entre les deux hommes, contact assez rare pour le souligner. « Le Nord n'est sans doute pas le grenier de l'Empire, mais au moins le bois est abondant et de belle qualité ! Ils ne manqueront pas de replanter, et puis ainsi, cela laisse de la place pour voir l'ennemi arrivé. » Car l'ennemi guettait et même lui en avait conscience, même si les Valois avaient finalement décidé de ne pas le poursuivre alors qu'il longeait les côtes. Il lui expliqua sa rencontre avec ces derniers, tout en suivant le chemin indiqué par son père. « Oui, nous aurons bien assez de temps pour pouvoir discuter d'eux dans les jours à venir. Il est certain qu'avec des bateaux endommagés, nous pourrons plus facilement avoir accès à leurs côtes. » Jon garda le silence quelques instants, le temps pour son père et lui d'arriver jusqu'à leurs montures. Ses yeux se mirent à briller doucement à l'évocation de Sigyn. « Ma fille est un véritable rayon de soleil. Elle était quelque peu petite à sa naissance, à cause des soucis qu'a rencontré Eléanor durant sa grossesse, mais le Mestre Roshar nous a vite rassuré, et elle est pleine de force. Une vraie louve. Elle aura déjà quatre mois, la semaine prochaine, le temps passe trop vite. Il a été difficile de la quitter. » Il se tourna vers son père et plongea son regard dans le sien. « Quant à Eléanor … Je tenais à te voir et te l'annoncer de vive voix, que de le faire par lettre. La Reine du Nord est à nouveau enceinte. Je l'ai appris juste avant mon départ. Si tout se passe bien, la meute s'agrandira dans quelques mois. »


Jon Stark - Le Jeune Loup
Roi du Nord


The enemy is at our gates,
Old allies, new traitors.
Even blood can fail you.
Winter is Coming.

Jon Stark
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Messages : 9427
Membre du mois : 10
Maison : Stark
Caractère : ♦ Impulsif ♦ Courageux ♦ Impatient ♦ Mature ♦ Imprudent ♦ Sociable ♦ Secret ♦ Protecteur ♦ Sarcastique ♦ Loyale ♦
Célébrité : Kit Harington

Infos supp.
Richesses : 5513

∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇

Aujourd'hui, ensemble. An 2, mois 2, semaine 1 [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ensemble. An 2, mois 2, semaine 1 [Tour IX - Terminé]   Aujourd'hui, ensemble. An 2, mois 2, semaine 1 [Tour IX - Terminé] EmptyVen 17 Sep - 22:02



Aujourd’hui ensemble
Torrhen Braenaryon & Jon Stark

Fort-Darion, capitale de l’Empire, Semaine 1 du mois 2 de l’an 2
Jon semblait plus avenant que les fois précédentes. Je me demandais pourquoI. Sincèrement. A aucun moment je ne pouvais me dire qu’il était simplement content d’être ici et de retrouver son père. Comme si c’était tout simplement impossible à concevoir. Trop différent de ce que nous avions vécu lors de toutes nos retrouvailles précédentes. Je le sens… Je ne sais pas. Différent. Plus fatigué, et pourtant plus jovial. Ses rides d’expression, alors qu’il est pourtant si jeune, n’ont pas disparu mais quelque chose a changé dans son regard, dans son attitude. Je ne saurais dire quoi. Ca me plaît. Je préfère voir mon gamin content, et plus heureux, que la dernière fois que je l’avais quitté. C’était égoïste, mais en partie seulement. Je ressentais moins de culpabilité, à me dire que je n’avais peut être pas tout foiré avec lui. Qu’il restait peut être quelque chose de ténu à sauver, malgré tout le ressentiment qu’il éprouvait à mon encontre, et envers notre histoire commune. C’était possible… Et ça faisait aussi briller en moi une flamme d’espérance. J’étais quand même surtout content pour Jon. Le jeune homme n’avait pas eu besoin de se traîner dans une série de boucherie pour être atteint, traumatisé à sa façon. Et ça transperçait l’âme de n’importe quel père que de se retrouver dans la position de se sentir coupable de ce genre de situation.


Je savais que Jon ne guérirait sans doute jamais. Du moins, pas tant que les reliques du passé qui le blessait étaient constamment sous ses yeux. Sans doute retrouverait-il une forme de paix lorsque l’heure viendra où il ne ressentira plus sur ses épaules l’ombre pesante de son vieux père. Le dernier de la génération qui l’avait précédé, et plus de distance de fait avec sa belle-famille. Peut-être serait-ce le remède… La maladie ne guérit parfois que par ablation. Mais ce n’était pas si proche. Je pouvais l’espérer, pour moi-même et pour mes autres enfants.


Bientôt, peut-être.


Je souris à son trait d’esprit.



| C’est donc parfait. Replanter. Prendre soin de ce qui nous est laissé, mais faire ce qui est nécessaire. La victoire appartient à celui qui y croit le plus, ta Majesté. Et surtout, qui y croit le plus longtemps. |


Je conclue d’un sourire, sûr de mon fait. Sourire paternaliste, sourire de barbe, au travers de laquelle on ne voit pas les dents d’un amusement véritable. Sourire d’amour et de connivence, plus que de plaisanterie. Nous évoquons les querelles navales avec le Val avant qu’il ne me parle de son fils, et qu’il parle, une fois n’est pas coutume, de sa femme avec fierté. Je suis surpris, mais content. Mon sourire se fait plus énigmatique alors que je regarde devant moi. De l’amour ? J’en doutais. Mais s’ils pouvaient en arriver à un respect plus fort, teinté d’affection, alors tout ne serait sans doute pas perdu. Je secouais finalement la tête. Stupide. Je me laissais dépasser par mes sentiments, à trop vouloir y lire ce que je voulais. C’était de sa fille dont il parlait. Je finis par partir d’un petit rire franc après ce moment d’arrêt où mon fils évoque l’heureuse nouvelle à venir. Je tape son épaule nouveau, d’une grosse claque.


| Et bien et bien, regardez moi cette jeunesse ! La Reine du Nord a les reins de soutenir tes prétentions sur votre dynastie, à ce qu’il semble ! Parfait, ah ah, je suis heureux pour toi mon fils, et j’ai hâte de rencontrer ton aînée, et quand le moment sera venu, la seconde vague. |


Je n’osais pas rebondir de trop, de peur de faire une bêtise. Mais je ne pouvais pas m’en empêcher quand même.


| Et ta femme, comment va-t-elle ? |


(c) DΛNDELION



Fire, Blood & Winter


Let me tell you something about wolves, son. When the snow falls and the icy winds blow, the lone wolf dies, but the pack survives. Summer is the time for quarrels. In winter, we must protect each other, give each other warmth, join our forces. " Running After My Fate (c)codage - Kanala - texte (c)Running After My Fate, The Divide


Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 44573
Membre du mois : 81
Maison : J'ai fondé la maison Braenaryon, mais je suis né Stark
Caractère : Loyal - Calculateur - Secret - Stratège - Froid - Fier
Célébrité : Christian Bale

Infos supp.
Richesses : 5831

Fire, Blood and Winter.

Aujourd'hui, ensemble. An 2, mois 2, semaine 1 [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t210-torrhen-stark-winter-is-coming https://bloody-crown.forumactif.org/t221-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://bloody-crown.forumactif.org/t222-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://deusexhominum.forumactif.com/
MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ensemble. An 2, mois 2, semaine 1 [Tour IX - Terminé]   Aujourd'hui, ensemble. An 2, mois 2, semaine 1 [Tour IX - Terminé] EmptyMer 22 Sep - 16:43

Jon était là, et Torrhen également. Dans certaines familles, cela était une bonne chose d'avoir le patriarche toujours debout, toujours là pour tenir les rênes du pouvoir, pour veiller à la pérennité de la maison, de la famille, pour prendre les décisions, qu'elles soient bonnes ou mauvaises, mais toujours en sachant qu'il porterait la responsabilité de l'erreur, même si cela été un autre qui venait à la faire. Dans d'autres, au contraire, on était bien plus dans l'idée, que la présence de cette personnalité en haut de la hiérarchie de la maisonnée, était un problème qu'il fallait tout simplement éradiquer pour que la génération suivante vienne à prendre sa place et qu'on puisse enfin réussir à montrer au monde entier qu'on était à la hauteur, qu'on pouvait décider tout autant, et tout aussi bien que ce dernier, ou choisir de suivre une voie totalement différente. Les possibilités étaient nombreuses, une fois que le regard s'était éteint, et que plus un souffle ne se faisait entendre. Dans le cas de Jon, les choses étaient à la fois simples et complexes, laissant une liberté plus grande, bien que l'ombre venait toujours à planer au-dessus de lui. Son père n'était plus Roi, mais il était à présent Empereur, et même si Jon portait aujourd'hui la couronne, et le poids du titre qui allait avec, il avait toujours des comptes à rendre à son père et ce n'était pas une situation facile. Mais cela n'avait jamais été facile entre le père et le fis, il y avait toujours des dissentions, des oppositions, bien souvent déclenchés par Jon, plutôt que par Torrhen, et quoi qu'il puisse en dire, ou faire croire, il y avait toujours cette colère en lui, qui sommeillait dans son cœur et qui venait à ressortir parfois, aussi fortement que le tonnerre et la foudre qui venaient parfois à s'abattre. Pourquoi était-il toujours sur la défensive avec lui ? C'était sans doute cela, la question principale qu'il devait se passer, au lieu du reste. Mais il ne savait comment parler à son père, entre formalisme dû au rang et au respect, et à la réalité et la force des propos que le fils avait si terriblement besoin de partager avec le père.

Une chose était sûre, il était bien plus serein, et bien plus confiant face à lui qu'il ne l'était au moment où il avait quitté Fort-Darion pour rejoindre Winterfell. Jon échangea un sourire léger avec son père, et se permit même une petite taquinerie à son égard. «  La victoire appartient vraiment à celui qui y croit le plus ? Car si c'est bien la vérité, cher Empereur, c'est à vous qu'elle devrait revenir alors, vous êtes bien celui entre tous qui y croit le plus et surtout depuis le plus longtemps. Que les Anciens Dieux viennent à écouter vos paroles, et qu'ils vous donnent raison dans un jour prochain alors, ainsi nous pourrons enfin atteindre la paix que nous recherchons et nous pourrons ainsi retrouver les nôtres au plus vite. » Jon avait pensé un instant à dire le mot famille, mais il ne voulait pas que cela relance le débat, entre le passé, et le présent de Torrhen, qui était avec deux femmes, et des enfants nés de deux lits différents. Il pouvait dire ce qu'il voulait, il était complexe pour Jon de parvenir à se lier pour le moment véritablement à deux petits êtres qui avaient l'âge d'être ses propres enfants, à l'heure où il était devenu père, et où il avait l'espoir de le devenir à nouveau. Il grimaça un instant sous la claque paternelle que lui asséna Torrhen, avant de rire légèrement. «  Je ne peux pas dire que la jeune reine du Nord, soit véritablement réfractaire à ce genre de jeux et même plutôt demandeuse de rapprochement. Mais cela ne peut qu'être une bonne nouvelle pour la meute, pour les Stark. Nous sommes si peu nombreux entre les guerres, les disparitions, et les trahisons. » Il soupira doucement avant de se reprendre. «  Tu verras Sigyn est un véritable trésor, tu ne pourras pas lui résister, j'en suis certain. » Ils continuèrent à avancer ensemble, alors qu'il retrouvait un peu de son sérieux. «  Elle va bien. Ou au moins, elle va mieux. Les derniers temps n'ont pas été simples pour elle, entre la fin de sa grossesse risquée, la perte de sa mère en couche, la perte de Maedelyn Glover en couches, cela a représenté une pression énorme pour elle. Sans parler du fait, de mon départ. Mais elle apprend, elle a grandi, je trouve. La naissance de notre fille a été bénéfique pour tous les deux je crois, autant d'un point de vue extérieur, que d'un point de vue plus intime. Je ne parlerai pas encore d'amour, mais sa présence m'est agréable, et je suis plus heureux que je ne l'avais espéré, de ce que nous avons réussi à construire ensemble. » Après, elle n'en restait pas moins plus une mère, qu'une femme de pouvoir.


Jon Stark - Le Jeune Loup
Roi du Nord


The enemy is at our gates,
Old allies, new traitors.
Even blood can fail you.
Winter is Coming.

Jon Stark
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Messages : 9427
Membre du mois : 10
Maison : Stark
Caractère : ♦ Impulsif ♦ Courageux ♦ Impatient ♦ Mature ♦ Imprudent ♦ Sociable ♦ Secret ♦ Protecteur ♦ Sarcastique ♦ Loyale ♦
Célébrité : Kit Harington

Infos supp.
Richesses : 5513

∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇

Aujourd'hui, ensemble. An 2, mois 2, semaine 1 [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ensemble. An 2, mois 2, semaine 1 [Tour IX - Terminé]   Aujourd'hui, ensemble. An 2, mois 2, semaine 1 [Tour IX - Terminé] EmptyVen 24 Sep - 17:28



Aujourd’hui ensemble
Torrhen Braenaryon & Jon Stark

Fort-Darion, capitale de l’Empire, Semaine 1 du mois 2 de l’an 2
 Mon fils aurait-il été plus heureux marié à Argella Durrandon, comme c’était initialement prévu ? ou à Rhaenys, à qui j’avais d’abord proposé mon garçon ? Difficile à dire. Les deux jeunes femmes avaient un charisme fou et une incroyable capacité à se faire aimer des autres. Mais d’un autre côté, elles étaient aussi porteuses d’ambitions, de valeurs et d’intérêts aux antipodes de ce qui caractérisait Jon. Peut être aurait-il connu, comme Sigyn et moi, un amour fou aux bénéfices élevés, jusqu’à chuter lourdement. On ne saurait jamais. Mais à mon sens, en plus de cimenter une alliance majeure avec une puissance qui commençait à s’élever, il y avait aussi un autre intérêt plus personnel à cette union… ELéanor Tully était d’un tempérament doux et aimant. Une vraie future mère de famille, une valeur sûre, au moment où je l’avais choisie. J’aurais préféré évidemment que cela fasse un peu plus d’étincelles avec mon fils mais je m’en contentais pour le moment. Aucun mariage dans notre condition n’avait vocation à nourrir de l’amour. En supplément, il fallait bien dire que Rhaenys et moi ne pouvions incarner l’exemple en la matière. Nous étions heureux, oui, mais cet arrangement qui nous unissait ne saurait convenir à d’autres… Et à Jon moins qu’à quiconque.


Je pouvais aussi me rendre compte que mon choix pour Jon était biaisé au départ à ses yeux puisque c’était mon choix, et donc qu’il ne serait pas fait, dans son esprit, pour son plus grand intérêt mais le mien. Comment en vouloir à un fils qui a besoin d’amour, quand on n’a jamais été soi-même dans une éducation vouée à en donner ? Je me rendais plus compte avec le temps que son tempérament pouvait être une force, et pas seulement une faiblesse comme je l’estimais quand il était plus jeune. Il devait toujours prendre garde à sauvegarder son discernement, et nos retrouvailles allaient bientôt me montrer quelle était l’expérience qu’il tirait de plus d’un an d’exercice du pouvoir. La couronne changeait un homme, c’était évident, et je ne pouvais pas dire y avoir été moi-même insensible. C’était quelque chose qui changeait n’importe qui.


Quoiqu’il en soit, Jon a déjà commencé à changer. Il est heureux, semble-t-il, et il n’a semble-t-il pas besoin d’aide dans l’exercice de ses fonctions. C’est presque reposant de le savoir, et pas franchement étonnant. Jon comblerait chaque manque d’expérience ou de compétence –il y en aurait puisqu’il débutait- par une détermination brute dans le plus pur sens Starkien du terme. C’était une fierté, pour moi, car pour avoir passé beaucoup de temps sur les champs de bataille, la guerre comme dernier argument des rois, il fallait bien noter que la volonté était la principale source de réussite. Jon rétorque sur le sujet avec un rien d’effronterie, bon enfant toutefois, et ses mots résonnent ni plus ni moins comme une taquinerie.



| Mes prières pour les dieux nourrissent d’autres aspirations, mais s’ils pouvaient effectivement nous octroyer une victoire prochaine je pense que nous nous en sortirions tous mieux. Quant au reste, tu as raison. Si j’y crois depuis plus longtemps que les autres, c’est aussi parce que je suis désormais le dernier survivant de ma génération, le dernier encore en lutte. Je ne sais pas si cela signifie quelque chose de positif. |


Et pour cause. L’essentiel des gens y verrait une force de caractère, une endurance physique bref, des caractéristiques hors du commun. Mais les gens se trompaient. Ils se fourraient le doigt dans l’œil jusqu’au coude. Jehan Arryn était un preux qui était mort sur le champ de bataille. Argillac Durrandon était arrogant et mort par prétention, lui aussi. Loren Lannister était mort assassiné, comment Nymor Martell et Mern Gardener était décédé des suites de ses blessures reçues au combat. Aegon Targaryen était tombé dans une embuscade et Harren Hoare était mort de ma main. Le sang avait coulé en quantité… Et déjà, la génération suivante se pressait pour le carnage.


| Je n’aurais jamais espéré connaître mes petits enfants. J’ai toujours cru que je mourrais avant. Soit vous avez été productifs, soit je m’attarde. |


Léger regard en décalage.


| Content que tu saches soutenir ses appétits, alors. |


Sourire taquin, de bienheureux. Je prenais la balle au vol, choisissant de tirer profit de la situation plutôt que de lui laisser une chance de voir le verre à moitié vide.


| [b]L’amour n’est pas obligatoire, si elle t’est agréable et te donne des enfants… Elle n’est pas laide, n’est-ce pas ? Alors, profite de ce que tu as. Tu verras le reste plus tard. Tu es jeune, elle aussi. Tout est plus simple quand on se couche avec une beauté que l’on apprécie même rien qu’un peu…
|

(c) DΛNDELION
[/b]


Fire, Blood & Winter


Let me tell you something about wolves, son. When the snow falls and the icy winds blow, the lone wolf dies, but the pack survives. Summer is the time for quarrels. In winter, we must protect each other, give each other warmth, join our forces. " Running After My Fate (c)codage - Kanala - texte (c)Running After My Fate, The Divide


Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 44573
Membre du mois : 81
Maison : J'ai fondé la maison Braenaryon, mais je suis né Stark
Caractère : Loyal - Calculateur - Secret - Stratège - Froid - Fier
Célébrité : Christian Bale

Infos supp.
Richesses : 5831

Fire, Blood and Winter.

Aujourd'hui, ensemble. An 2, mois 2, semaine 1 [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t210-torrhen-stark-winter-is-coming https://bloody-crown.forumactif.org/t221-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://bloody-crown.forumactif.org/t222-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://deusexhominum.forumactif.com/
MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ensemble. An 2, mois 2, semaine 1 [Tour IX - Terminé]   Aujourd'hui, ensemble. An 2, mois 2, semaine 1 [Tour IX - Terminé] EmptyLun 4 Oct - 22:13

La question du mariage de Jon avait toujours été une question compliquée. Bien sûr, il avait compris qu'il ne pourrait jamais décider véritablement de la personne qui viendrait à partager son existence, ou surtout à partager son existence public, car on savait parfaitement que chacun pouvait avoir une vie bien plus privée, même en temps que souverain, ou on allait parfois voguer vers d'autres couches et prendre amour et plaisir auprès d'une personne qui n'avait pas officiellement le statut d'épouse à ses côtés. Pendant un long moment, il avait sincèrement cru que le couple que formait ses parents était un couple fort, et un couple qui s'aimait. Il avait fini par apprendre dans la douleur et la colère, que tout cela n'était qu'une illusion et même s'il y avait eu plusieurs signes qui venaient à confirmer tout ça, la perte de sa mère à l'âge charnier de douze ans avait été si difficile à accepter, qu'il cherchait à se raccrocher à tout ce qu'il pouvait pour passer le cap. Et c'était parfois douloureux aussi de voir que finalement, les choses étaient peut-être même plus fortes avec Rhaenys, que si ça avait été avec Sigyn, et il venait à se questionner alors de savoir si Torrhen allait finir par privilégier cette seconde famille au détriment de la première. Certes, les belles paroles étaient qu'ils faisaient tous partis d'une même belle et grande famille, mais il fallait regarder les faits et les faits étaient ce qu'ils étaient. Et il comprenait la vision de Walton par rapport à tout ça. Rien n'était simple, mais lui avait voulu que ce soit peut-être différent pour lui, car il voulait plus qu'une vie à côté d'une personne sans qu'il ne vienne jamais à la regarder avec les yeux de l'amour. C'était sans doute utopique, mais Jon avait ce cœur plus tendre, bien qu'on le considérait souvent si froid et si distant qu'on ne pouvait réussir véritablement à l'atteindre. Il avait voulu épouser une Nordienne, pour répondre avant tout à une logique de rester entre soi, et de réaffirmer les liens de fidélité vis-à-vis des Stark. Mais finalement, il y avait eu plusieurs propositions, et chacune d'elle avait été refusé par les potentielles fiancées. Il y avait de quoi être particulièrement vexé. Et pour finir, alors que l'alliance avec le Val s'était effondrée, Torrhen avait fait de Lyham Tully un roi et pour sceller cette alliance, Jon estimait avoir été vendu au nouveau Roi du Conflans, pour épouser son aînée, qui rêvait de quelque chose que le prince héritier du Nord ne pouvait lui offrir. Et on savait ce que cela avait donné par la suite.

Jon avait eu des rêves aussi, il avait longtemps espéré que certains éléments viendraient à devenir réalité. Ils se taquinaient tous les deux à ce sujet-là, mais si Torrhen était toujours présent c'est qu'il y avait raison à cela. « Ne sois pas trop dur avec toi, Père. Il faut voir cela comme une bénédiction des dieux, tu as toujours répondu à leurs appels, et certes, ils n'ont pas été tendre avec toi, ils t'ont souvent mis à l'épreuve et je sais qu'ils le feront encore mais tu es encore là, tu tiens bon et ainsi tu peux profiter de tes jumeaux, et tu pourras faire la connaissance de tes petits-enfants et j'espère de tous tes petits-enfants. » Il ne parlait pas seulement de sa fille et du fils qu'il espérait voir naître, mais il parlait aussi du fils de Jeyne, si cela était possible. Il fallait y croire, toujours, tant qu'ils étaient en vie, tout n'était pas perdu. La discussion légère dériva sur Eléanor et sur la relation que les deux époux entretenaient. Les choses avaient évolué, il avait fallu la naissance de leur première petite fille pour que cela vienne à apaiser un peu l'un et l'autre, et il ne viendrait nullement à dire qu'il n'y avait pas eu une certaine évolution entre les deux. Eléanor s'était fait moins pressante, moins agressive également envers lui quand la frustration allait trop loin vis-à-vis de son époux et de son absence de réaction à son égard. Mais il n'en restait pas moins qu'elle l'aimait, elle l'aimait sans doute d'un amour absolu et lui n'était pas encore capable de faire une telle chose, et ne pouvait dire si un jour il serait possible qu'il en arrive à un tel sentiment. Cependant, elle était la mère de sa fille, elle portait son futur enfant et il ne pouvait être que reconnaissant envers la jeune femme pour ça. Divers commentaires passèrent dans la tête de Jon, voir ce qu'il pouvait répondre sans que cela ne vienne à changer le ton de le conversation, et risquer que les choses se tendent entre eux. « Je n'ai jamais dit qu'elle était laide, loin de là. Et tu sais de quoi tu parles, quand tu dis qu'il est toujours plus simple d'aller se coucher auprès d'une beauté, tu n'as pas eu à te plaindre de ce côté-là. Bon après, je ne suis pas sûr de l'inverse. » Il donna une légère tape dans le dos de son père.


Jon Stark - Le Jeune Loup
Roi du Nord


The enemy is at our gates,
Old allies, new traitors.
Even blood can fail you.
Winter is Coming.

Jon Stark
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Messages : 9427
Membre du mois : 10
Maison : Stark
Caractère : ♦ Impulsif ♦ Courageux ♦ Impatient ♦ Mature ♦ Imprudent ♦ Sociable ♦ Secret ♦ Protecteur ♦ Sarcastique ♦ Loyale ♦
Célébrité : Kit Harington

Infos supp.
Richesses : 5513

∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇

Aujourd'hui, ensemble. An 2, mois 2, semaine 1 [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ensemble. An 2, mois 2, semaine 1 [Tour IX - Terminé]   Aujourd'hui, ensemble. An 2, mois 2, semaine 1 [Tour IX - Terminé] EmptyLun 11 Oct - 17:28



Aujourd’hui ensemble
Torrhen Braenaryon & Jon Stark

Fort-Darion, capitale de l’Empire, Semaine 1 du mois 2 de l’an 2
Difficile de se comprendre, mais pas impossible. Loin de là. Nous avions déjà prouvé que nous savions surmonter nos différences quand c’était nécessaire, et que nous étions capables aussi, en parallèle, de deviser à propos de sujets non seulement sérieux, mais aussi de pouvoir nous taquiner un rien. Ce n’était pas forcément le plus efficace du monde, mais ça suffisait. Parce que ça induisait simplement qu’en tant que père et que fils, nous étions en mesure de communiquer. C’était important, aussi. Et pas que d’un point de vue personnel, évidemment, puisque ça signifiait aussi que nous pourrions sans doute mieux fonctionner aussi ensemble en tant que Roi et Empereur. Nos relations personnelles avaient tellement de conséquences sur le reste du continent tout entier, et leur qualité pouvait sans doute déterminer, directement ou non, la vie et la mort de dizaines de milliers de personnes.


Je pouvais concevoir craintes et réserves de Jon. Mais j’espérais que malgré ses inclinaisons passionnées, comme toujours, il sache se montrer un tant soit peu pragmatique. Comme son père l’avait toujours été. Difficile de se projeter autant sur son fils et d’accepter que le reflet qu’il nous renvoie ne soit pas totalement identique. Il fallait leur laisser de la place aux louveteaux, pour qu’ils puissent espérer un jour s’émanciper.


Je souffrais parfois ses craintes d’enfant, ses instabilités et besoins émotionnels. Car tout cela m’était assez étranger, et aussi bien pouvais-je parvenir à le comprendre et l’accepter, que partager ces émotions était parfois simplement trop dur pour moi. Qu’importe au fond. J’avais compris depuis longtemps que je ne voulais pas le changer, pas plus que je ne le pouvais de toute manière. S’accepter, et apprendre à composer l’un avec l’autre. C’était mon lot. C’était ce que je devais faire avec chacun de mes enfants, qu’importent leurs différences.


Ca ne rendait pas les choses plus faciles de le savoir. Mais en avoir conscience, c’était déjà quelque chose d’assez constructif. Je souris calmement à mon fils. Avant que mon sourire ne se fâne lentement mais irrémédiablement quand le sujet de tous mes petits enfants, ce qui incluait forcément ceux de Jeyne… Dont les retrouvailles seraient forcément houleuses, ou pire encore.



| J’espère aussi. Quand les circonstances le permettront, évidemment. En attendant, j’espère surtout que nous pourrons profiter simplement les uns des autres. Moi de mes enfants, vous des vôtres. |


Parce que l’apprentissage se faisait et se réalisait aussi de façon générationnelle, ascendante et descendante selon les circonstances.


Je reste coi devant mon fils, qui me tance ouvertement, avant de partir d’un grand rire franc et honnête, si rare chez moi depuis quelques années. Je tape une nouvelle fois son épaule, la garde en main, le secoue à demi.



| Bien envoyé, petit ! Mais ce n’est assurément pas ma trogne qui a convaincu la Reine de Peyredragon de m’épouser, même quand j’avais encore un visage ! |


Je le secouais un rien plus fort, avant de le lâcher.


| Mais elle sera ravie de savoir que son beau-fils la trouve si belle !|


C’était aussi drôle que douloureux, pour moi.


| Tu veux manger quelque chose, ou tu veux te reposer, peut-être ? |

(c) DΛNDELION



Fire, Blood & Winter


Let me tell you something about wolves, son. When the snow falls and the icy winds blow, the lone wolf dies, but the pack survives. Summer is the time for quarrels. In winter, we must protect each other, give each other warmth, join our forces. " Running After My Fate (c)codage - Kanala - texte (c)Running After My Fate, The Divide


Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 44573
Membre du mois : 81
Maison : J'ai fondé la maison Braenaryon, mais je suis né Stark
Caractère : Loyal - Calculateur - Secret - Stratège - Froid - Fier
Célébrité : Christian Bale

Infos supp.
Richesses : 5831

Fire, Blood and Winter.

Aujourd'hui, ensemble. An 2, mois 2, semaine 1 [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t210-torrhen-stark-winter-is-coming https://bloody-crown.forumactif.org/t221-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://bloody-crown.forumactif.org/t222-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://deusexhominum.forumactif.com/
MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ensemble. An 2, mois 2, semaine 1 [Tour IX - Terminé]   Aujourd'hui, ensemble. An 2, mois 2, semaine 1 [Tour IX - Terminé] EmptyMer 27 Oct - 8:24

Jon venait parfois à se demander si un jour cette paix, que son père avait si souvent évoqué et qui était l'objectif de cette guerre sans fin, venait enfin à arriver et à être instauré, est-ce que la paix pourrait également réussir à s'imposer définitivement entre eux. Jon avait toujours ressenti un manque de la part de son père, mais cela avait été finalement pallié d'une certaine façon par l'amour de sa mère et par la présence d'autres hommes dans son entourage, comme Conrad Omble ou encore son oncle Brandon … Mais quand la vérité avait éclaté sur la véritable relation entre Sigyn et ce dernier, sur la vraie raison du décès de sa mère, tout était devenu encore plus sombre pour le jeune homme et le jeune roi. Lui qui était si peu assuré, s'était mis à douter de tout et de tout le monde, et forcément, il s'en était pris à la seule personne encore en vie dans toute cette histoire, reprochant au survivant d'être d'une certaine façon la raison de cette terrible situation, s'il avait été plus présent au lieu de battre les campagnes pour courir après la guerre, alors peut-être que tout ça ne serait jamais arrivé. Le fils avait souffert, et il continuait à souffrir encore aujourd'hui, car ce doute qui s'était à présent insinué dans son cœur ne pourrait jamais totalement partir et il ne pouvait se libérer d'un tel fardeau, sinon cela pourrait être la déchéance des Stark, un moyen de pression envers la maison du Nord et il en était hors de question. Qu'il soit fils de Roi, d'Empereur, ou d'un bâtard, il avait pris la décision de vouer sa vie au Nord et au peuple nordien et de cela, il ne serait jamais le traître.

Pour autant, Torrhen et lui marchaient constamment sur des œufs, la moindre parole, le moindre geste pouvait mettre le feu entre eux deux, et finalement, c'était bien souvent quand ils étaient loin, qu'ils arrivaient le mieux à dialoguer. Ce jeu ne pouvait durer éternellement, il fallait qu'ils réussissent à passer outre tous ça, Jon faisait des efforts considérables et sans rechercher forcément la reconnaissance paternelle comme il l'aurait fait avant. Peut-être était-ce le calme avant la tempête mais le souverain ne voulait pas le voir ainsi, et il ne voulait pas que cela finisse par une nouvelle opposition entre eux deux. Il était las de ce genre de jeu. « Le but est de mettre fin le plus vite possible à cette guerre, pas seulement à une nouvelle bataille, et que nous puissions chacun nous poser un instant pour regarder nos enfants grandir et s'épanouir. Tu le mérites, toi plus qu'un autre, après tes années et tes années de service comme guerrier et comme chef des armées. » Jon s'amusa un instant à répondre avec autant d'aplomb que son père avec sa petite blague et il fut réellement surpris de la réaction de Torrhen, lui qui était bien si solennel, il ne put retenir un rire à son tour et leva les mains en signe d'innocence. « Je la trouve belle certes, mais ne vois là en aucun cas une mauvaise pensée de ma part, je n'oserai en aucun cas avoir de telles pensées envers elle. » Il baissa un instant la tête et reprit un visage un peu plus sérieux. « Ma demande te paraîtra peut-être étrange, mal venue … Mais, je voudrai voir Athynéa et Aeden. Ils sont tes enfants, et sont donc par extension de mon sang. Pour autant, je ne les ai jamais vu et c'est une situation quelque peu difficile à appréhender. Tes enfants pourraient être les miens et même si Rhaenys se plaît à parler d'une grande famille, c'est une chose d'en avoir l'idée et une autre de la concrétiser. »


Jon Stark - Le Jeune Loup
Roi du Nord


The enemy is at our gates,
Old allies, new traitors.
Even blood can fail you.
Winter is Coming.

Jon Stark
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Messages : 9427
Membre du mois : 10
Maison : Stark
Caractère : ♦ Impulsif ♦ Courageux ♦ Impatient ♦ Mature ♦ Imprudent ♦ Sociable ♦ Secret ♦ Protecteur ♦ Sarcastique ♦ Loyale ♦
Célébrité : Kit Harington

Infos supp.
Richesses : 5513

∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇

Aujourd'hui, ensemble. An 2, mois 2, semaine 1 [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ensemble. An 2, mois 2, semaine 1 [Tour IX - Terminé]   Aujourd'hui, ensemble. An 2, mois 2, semaine 1 [Tour IX - Terminé] EmptyVen 5 Nov - 13:50



Aujourd’hui ensemble
Torrhen Braenaryon & Jon Stark

Fort-Darion, capitale de l’Empire, Semaine 1 du mois 2 de l’an 2
C’était encore difficile à imaginer, un ou deux ans plus tôt, que Jon se relâche assez en ma proximité pour commencer à se détendre et à plaisanter à mes dépends. Je n’appréciais pas toujours ses réactions ; j’avais constamment peur chez lui de renifler, en vieux Loup de guerre, une faiblesse intrinsèque. Parce que je fondais de grands espoirs en lui, pour notre maison et pour le Nord. Et par amour, évidemment ; j’avais l’orgueil et la faiblesse de croire qu’il fallait que mon fils en soit dénué pour être heureux. J’étais en cela très clairement le produit de ma propre socialisation. De mon apprentissage auprès de mon père, et de tout ce qu’il avait appris. De toutes ces valeurs qu’il m’avait transmises, bon gré mal gré. Et je restais empreint, même encore aujourd’hui, de cette posture qui avait été adoptée auprès de moi depuis mes jeunes années.


J’étais content que les choses se passent pour une fois en douceur. Parce que je n’étais pas dans la position enviable de celui qui pouvait sans cesse contenter tout le monde. Je n’y arriverais pas. Et je pouvais aussi me défier de certains. J’avais au moins eu le plaisir de pouvoir crever un tant soit peu l’abcès auprès de mon jeune fils. C’était déjà ça de pris, car les relations avec Walton avaient encore plus été difficiles à gérer. Dans tous les cas, je ne parviendrais sans doute jamais à la pacification totale de nos relations. Je pouvais faire en sorte que jamais les petites Braenaryon ne convoitent ou n’envient leurs demi-frères du Nord et ce qu’ils possédaient, mais c’était trop tard pour permettre l’inverse. Maintenant, tout ce à quoi je pouvais parvenir était de maintenir l’équilibre et la paix. Par tous les moyens qui se trouvaient en ma possession.



| C’est certain. Mais mes vieux os me le font sentir ; ce n’est pas en une bataille, en un rendez-vous unique avec le destin que les choses vont se régler. J’aspire, oui, à cette paix. J’aimerais la vivre, la connaître. Voir concrètement les fruits de tous ces sacrifices consentis. |


Mais le ton se fait plus léger, et nous plaisantons, même. C’est bon de l’entendre rire.


| Moui… Nous n’avons qu’à dire cela, tu « n’oses pas »… |


Je lui faisais confiance, en vérité, même s’ils étaient plus proches en âge que je ne l’étais avec Rhaenys, et qu’elle aurait très bien devenir sa femme à lui si elle l’avait voulu. Sa demande suivante me laisse un peu coi, et je n’hésite pas, mais je m’assure de sa volonté réelle en le regardant les yeux dans les yeux.


| Et bien hum… Oui, bien sûr. |


Je n’étais pas certain que ce soit une merveilleuse idée. Mais s’il le voulait, et que RHaenys en avait parlé…


| Pas à cette heure-ci, toutefois. Il faut que tu voies les officiels, et les petits vont bientôt dormir, sauf s’ils font la fête aux nourrices. Un de ces soirs, après le banquet de bienvenue ? Un repas en famille, alors. Au sens large. |


De quoi jouer avec mon cœur des heures durant, sans doute, mais je ne pouvais plus y couper.


| J’étais venu t’accueillir, mais je dois guider ton amiral jusqu’à Lord Velaryon, pour discuter de cette rencontre navale et protéger nos navires du Détroit, donc les commerçants du Nord. Il est probable que les valois continuent de s’en prendre à nous prochainement… Sitôt que ce sera fait, prépare toi. Ce soir, banquet tous ensemble pour fêter nos retrouvailles. |


(c) DΛNDELION



Fire, Blood & Winter


Let me tell you something about wolves, son. When the snow falls and the icy winds blow, the lone wolf dies, but the pack survives. Summer is the time for quarrels. In winter, we must protect each other, give each other warmth, join our forces. " Running After My Fate (c)codage - Kanala - texte (c)Running After My Fate, The Divide


Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 44573
Membre du mois : 81
Maison : J'ai fondé la maison Braenaryon, mais je suis né Stark
Caractère : Loyal - Calculateur - Secret - Stratège - Froid - Fier
Célébrité : Christian Bale

Infos supp.
Richesses : 5831

Fire, Blood and Winter.

Aujourd'hui, ensemble. An 2, mois 2, semaine 1 [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t210-torrhen-stark-winter-is-coming https://bloody-crown.forumactif.org/t221-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://bloody-crown.forumactif.org/t222-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://deusexhominum.forumactif.com/
MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ensemble. An 2, mois 2, semaine 1 [Tour IX - Terminé]   Aujourd'hui, ensemble. An 2, mois 2, semaine 1 [Tour IX - Terminé] EmptyDim 7 Nov - 17:53

Il était sans doute assez surprenant de voir Jon rire, c'était un phénomène si étrange et si lointain que plus personne ne le sentait réellement capable d'une telle chose, et même lui parvenait parfois à douter qu'il puisse le faire. Il avait eu des blessures qui avaient fermé son cœur, et des éléments qu'il n'avait clairement pas su gérer, il n'était pas son père et ne le serait jamais. Il n'avait pas totalement le même caractère et surtout, il ne réagissait pas de la même façon aux coups du destin. Il gardait alors jour après jour ce visage impassible, ce masque qu'il portait ne montrant ni joie, ni déception. Il avançait dans la vie, essayant d'accomplir son devoir envers sa maison, envers sa famille et envers son peuple, dans l'espoir de pouvoir se contenter de ce qu'on allait lui donner, de ce qu'il allait obtenir, sans savoir pour autant si cela serait suffisant pour lui procurer une once de bonheur, de joie, quelque chose qui le ferait rire, qui le ferait au moins sourire. Il avait changé, c'était indéniable, et il avait la volonté de le montrer à son père. Mais finalement, étaient-ils véritablement honnêtes l'un envers l'autre ? Ils n'avaient jamais su réellement se comprendre, réussir à se mettre à la place de l'autre à cause de leur parcours de vie, mais sans doute que le plus gros défaut dans leur histoire commune c'est qu'ils avaient manqué de temps ensemble. Torrhen ne devait avoir aucun souvenir de l'enfant que Jon avait été, cet enfant farceur, blagueur, riant aux éclats avec sa sœur, sa mère et son jeune frère. Jon savait quel moment l'avait fait basculer de l'autre côté, cet instant où sa mère était morte et où d'une certaine façon il avait l'impression de devenir un orphelin, là où il aurait du commencer à se comporter en homme, en futur roi du Nord, alors qu'il ne rêvait que de revenir en arrière, de redevenir un enfant pour que ses souvenirs soient les plus vivaces possibles.

Il y aurait sans doute toujours une certaine distance avec son père, ils s'aimaient, mais parfois s'aimer n'était pas suffisant pour combler toutes les différences. Jon allait à présent de l'avant, moins décider à vivre seulement pour rendre son père fier, combattant bien plus pour la fierté et l'amour de la famille qu'il était en train de se construire au Nord et qui avait finalement su lui faire retrouver le sourire. Il n'en oubliait pas pour autant son père, son frère, et ceux qui partageaient en parti son sang et qui auraient pu être ses propres enfants, mais il ne voulait en aucune façon penser à ça. Il voulait juste les connaître, les découvrir, et essayer de voir si ce lien du cœur venait à se créer, même un peu et qu'ils ne soient pas juste des inconnus dont son père ou sa belle-mère venaient à parler sans même que Jon ne connaisse leur visage. « Je ne parlais pas de le faire immédiatement, bien évidemment, mais de pouvoir envisager la chose. Et je suis ravie que tu l'acceptes. Nous pourrons ainsi faire un repas de famille au sens large comme tu le dis … Et Walton pourrait être présent également, je ne doute pas que cela rendrait l'événement encore plus significatif. » Bien qu'il avait un doute sur l'enthousiasme de son frère vu leurs derniers échanges au sujet des jumeaux. « Ne t'inquiète pas pour moi, je devrais être ne capacité de retrouver mon chemin. Là où les oreilles du loup sont, les dents ne sont pas loin. Et nous saurons nous défaire de nos ennemis. » Il lui adressa un dernier sourire. « Je te dis donc à ce soir. » Il inclina la tête avant de s'éloigner avec sa monture et sa propre garde en direction du château.


Jon Stark - Le Jeune Loup
Roi du Nord


The enemy is at our gates,
Old allies, new traitors.
Even blood can fail you.
Winter is Coming.

Jon Stark
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Messages : 9427
Membre du mois : 10
Maison : Stark
Caractère : ♦ Impulsif ♦ Courageux ♦ Impatient ♦ Mature ♦ Imprudent ♦ Sociable ♦ Secret ♦ Protecteur ♦ Sarcastique ♦ Loyale ♦
Célébrité : Kit Harington

Infos supp.
Richesses : 5513

∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇

Aujourd'hui, ensemble. An 2, mois 2, semaine 1 [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ensemble. An 2, mois 2, semaine 1 [Tour IX - Terminé]   Aujourd'hui, ensemble. An 2, mois 2, semaine 1 [Tour IX - Terminé] Empty


Contenu sponsorisé


Aujourd'hui, ensemble. An 2, mois 2, semaine 1 [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
Aujourd'hui, ensemble. An 2, mois 2, semaine 1 [Tour IX - Terminé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Little ride under the sunset (An 2, Mois 2, Semaine 2) [Tour IX - Terminé]
» Hydra Attacks Everywhere (An 1 Mois 7 Semaine 2) [Tour IX Terminé]
» A new dawn ... | An 1 - mois 10 - semaine 1 [Tour VIII - Terminé]
» A la croisée des chemins (An 2, mois, 2, semaine 2) [Tour IX - Terminé]
» Briser la glace (An 2, Mois 2, Semaine 4) [Terminé - Tour IX]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Nord de Westeros :: Les Terres Impériales :: Fort-Darion-
Sauter vers: