Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -40%
40% de remise sur les Nike Air Max 90 FlyEase
Voir le deal
83.97 €

 

 Dans la fosse au Lion

Aller en bas 
MessageSujet: Dans la fosse au Lion   Dans la fosse au Lion EmptyMar 25 Mai - 17:14


Dans la cage

au lion



A défaut d’être une figure importante, prisée, de la bonne société de Hautjardin, et donc de devoir enchaîner, comme la reine ou le roi, des visites protocolaires à n’en plus finir, Aenor peut jouir de beaucoup de temps libre. Beaucoup de temps libre, mais certes pas d’oisiveté. Depuis sa capture à Havrenoir et la prise de ses quartiers dans la capitale ennemie, les journées de l’aveugle ont fini par trouver leur rythme de croisière, et ses pas leurs marques. Plusieurs semaines ont été nécessaires à l’installation d’une certaine routine, mais à l’heure actuelle, cette routine installée permet à la jeune orageoise une certaine indépendance dans le château. Si, au début, l’un ou l’autre servant devait l’accompagner partout, à l’heure actuelle, la jeune femme peut se targuer de connaître par cœur ses itinéraires, et donc de pouvoir évoluer au sein du château en toute autonomie. Levée aux aurores et ablutions faîtes, le septuaire l’accueille, pratiquement au point du jour, pour les prières matines. S’en suit une collation, frugale sans être chiche, avant de pratiquer un peu de musique dans une pièce peu fréquentée, qui le devint encore moins quand il fut su de tous que l’orageoise frappée de cécité s’y réfugiait. Si son handicap suscite aujourd’hui moins de curiosité, son origine continue, et continuera, de lui attirer l’inimitié des partisans du couple royal bieffois. N’importe. Cela n’empêche en rien Aenor de se montrer pieuse, d’aller prier de nouveau le midi, puis l’après-midi, et d’être présente, mais d’une extrême discrétion, à chaque office, tout au long de la journée, jusqu’au soir où, agenouillée au pied de son lit, elle recommande à la miséricorde de la Mère chacun des siens.

A plusieurs occasions, on a tenté de lui faire dire qu’elle se forçait à aller aux offices. Elle s’est toujours débrouillée pour mettre en échec ses opposants directs, que ça soit par un gentil sourire ou en feintant la candeur. Le fait est qu’Aenor ne feint pas sa pitié, mais qu’elle n’est pas assez idiote pour ne pas lui prêter, tant qu’à y être, un but qui servirait un autre qu’elle. En l’occurrence, UNE autre. Si prier lui fait du bien en lui donnant le sentiment d’être, un rien, utile aux siens en les recommandant aux Sept, la jeune orageoise se fait aussi, ainsi, forte de démontrer que la reine Argella est loin d’être la reine contraire aux enseignements de la Foi que la dépeignent ses détracteurs du Bief. En tant qu’orageoise de naissance et y ayant grandi, Aenor pense ainsi illustrer, à sa façon, que le pays est bien plus pieux que ce que ne font entendre sa Sainteté ainsi que la propagande bieffoise. Le pied de nez est simple, ne fait de mal à personne. La jeune aveugle aimerait en faire d’avantage, si elle le pouvait. Mais que peut-elle faire de plus ? Par ailleurs, la Foi est l’un des nombreux points communs que la jeune femme partage avec sa nouvelle amie, Taïna Redwyne, aussi ce sujet ne manque pas de nourrir leurs discussions, toujours particulièrement joviales et animées. Au milieu de ce palais où chacun voudrait la voir déguerpir, Taïna ainsi que, Aenor oserait-elle ?, Tricia Gardener sont de véritables rayons de soleil. Peut-être est-ce le fait que toutes les trois se sentent telles des parias ? Quoiqu’il en soit, la jeune femme apprécie leur compagnie, et leur est particulièrement reconnaissante d’égayer ses journées.

En ce début de soirée, cependant, aucun signe ni de l’une, ni de l’autre. Au terme de l’office de six heures, Aenor a regagné sa chambre, seule, et, aidée d’une camériste, s’est vêtue pour le dîner. Sur le point de descendre après quelques petites retouches à sa coiffure, des coups frappés à sa porte interrompent l’office de la servante, qui se charge d’aller ouvrir la porte. Devant elle, un servant en livrée, raide comme s’il avait un bâton dans le derrière, s’incline légèrement. « Le roi fait mander Lady Estremont. » La camériste se retourne, pour voir l’orageoise se lever avec la prestance de la Lady qu’elle est belle et bien, en dépit de ses infortunes. « Auriez-vous l’obligeance de me conduire, s’il vous plaît ? » Elle avance, jusqu’à la porte, et tend gracieusement sa main pâle que la camériste pose délicatement sur l’avant-bras replié du servant. Ainsi guidée, la jeune femme échoit à la porte du bureau du roi, devant laquelle le servant en livrée l’abandonne, non sans une autre discrète révérence que l’orageoise devine au léger bruissement de la livrée. Quelqu’un toque à sa place, l’annonce de façon sonore à sa Majesté, et lui ouvre la porte une fois le consentement du monarque obtenu. Parée de l’une de ces belles robes qu’ont les bieffoises, d’un beau vert pâle qui relève joliment le roux flamboyant de ses cheveux élégamment coiffés, l’otage entre dans la cage au lion, et s’incline respectueusement. « Salutations, Votre Majesté… » Et, comme le veut l’usage, elle demeure inclinée jusqu’à ce que le roi ait la bienveillance de l’inviter à se relever… Ou pas. Tout dépendra, imagine Aenor, de son humeur.



   
.
L'aveugle vous regarde de toutes ses oreilles

Aenor Estremont
Aenor Estremont
Messages : 54
Membre du mois : 0
Maison : Estremont
Célébrité : Florence Pugh

Infos supp.
Richesses : 50


Dans la fosse au Lion Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
Dans la fosse au Lion
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Toi dans mes draps. | [PV] Hentaï.
» [UploadHero] Opération dans le Pacifique [DVDRiP]
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Sud de Westeros :: Le Bief :: Hautjardin-
Sauter vers: