Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -25%
-25% Nike Air Max Genome – Chaussure pour Homme
Voir le deal
127.47 €

 

 Dragonstone’s Harbour [Tour IX - Terminé]

Aller en bas 
MessageSujet: Dragonstone’s Harbour [Tour IX - Terminé]   Dragonstone’s Harbour [Tour IX - Terminé] EmptyVen 21 Mai - 11:53



Dragonstone’s Harbour
Torrhen Braenaryon & Mina Swann & Léia

Forteresse, Ile de Peyredragon, Semaine 3 du mois 1 de l’An 2 de l’Ere des Luttes
La ville basse et la forteresse qui la dominait étaient magnifiques… Et surchargées. L’armée était encore restreinte, mais ajoutez aux milliers de nordiens, de mercenaires, de riverains et de peyredragoniens quantité d’impériaux et les marins d’une des plus vastes flottes de tout le continent, et vous vous retrouviez avec une bourgade surchargée en vaisseaux de toutes classes et en hommes de tous horizons. Ils étaient quand même globalement disciplinés ; les marins moins, car ils vivaient dans le danger constat même en dehors des combats, alors que les troupes elles, prenaient plaisir à cette relâche, surtout après la tempête que nous avions essuyée deux nuits plus tôt avec les navires les plus lourds. La flotille avait été scindée en plusieurs morceaux ; les navires les plus stables avaient eu le temps de regagner un port sur le Bec de Massey ou d’autres criques et abris naturels, tandis que les navires hauturiers moins manoeuvrables avaient dû affronter le grain… On n’annonçait pas de dégâts majeurs, ni de navires perdus. Mais j’avais quand même vécu dans la peur, la terreur même, une nuit entière. Heureusement que j’avais pu croiser une personne connue, amie, pour passer ce moment terrible… Car si je craignais effectivement l’eau, et pis encore la mer, j’avais abhorré ce moment d’impuissance totale.


Mais aujourd’hui, les autres flotilles nous rejoignaient. Par la force des choses, j’avais été séparé du navire transportant mes enfants. Ils voguaient dans un dromon, et pas une caraque. Plus sûr… Et en relâche dans un port pendant l’Orage, que mon navire n’avait pas su atteindre. Disperser ainsi la famille n’avait fait qu’accroître mon angoisse et mon incapacité à dormir, mais d’un autre côté ça m’avait rassuré qu’ils passent au travers du grain qui avait ravagé cette partie du Détroit. Lourdement protégés par les Sombryndor et les gardes Demalion attachés à leur protection, plus les troupes de la flotille les accompagnant, il ne devait y avoir aucun risque… N’empêche que j’allais au devant de leur rencontre avec un empressement qui devait se voir, n’attendais que la populace ne s’écarte des quais qu’au dernier moment alors que les sabots ferrés de Bucéphale claquent sur le sol pierreux des abords du port.


Rhaenys devait encore régler quelques affaires urgentes, mais elle me manquait déjà. C’était chez elle, ici, et si le peuple acclamait le passage de la bannière impériale, c’était par respect pour son impératrice et la place qu’occupait Peyredragon dans notre œuvre commune plus que pour l’homme. Nous patientons alors que la « Licorne », un dromon de notre toute nouvelle flotte, commence à s’amarrer à quais. Personne ne descend, quand la passerelle est hissée, et me voilà qui monte à bord et retarde le débarquement des marins, des soldats et du ravitaillement, saluant quelques hommes du Nord que je reconnais avant de m’engouffrer aussi sec dans les entrailles du navires. J’arrive dans la large cabine prévue pour leur accueil, saluant les gardes. Je salue les dames présentes de l’index sur le front.



| Mesdames, excusez cette arrivée un peu cavalière… |


Mais alors que je vois la jeune Léïa et Mina Swann s’occuper des enfants, je vole à la première Aeden, et Athynéa à la seconde, et les serre contre mon large poitrail. Les bambins hurlent, mais Aeden se calme et m’agrippe la barbe en se calant dans le creux de mon cou, quand Athynéa s’égosille et se tend en arrière mais me « parle » de petits « dadada » plaintifs. Je les embrasse plusieurs fois sur le front, sur les cheveux, dans le cou. Ne glissant que pour eux quelques murmures d’affection, gênant de me montrer démonstratif, alors ne gardant tout ceci que pour eux et moi, dans la mesure du possible.


| Oh, mes tous petits, je suis tellement content de vous revoir… |


Je redresse un regard vers les jeunes femmes. Connivence avec Mina, même si notre dernière rencontre avait pris une drôle de tournure ; je passais outre, trop content de voir mes enfants, et rassuré, surtout.


| Lady Mina… Jeune Léïa, grand merci d’avoir pris soin des petits. Comment s’est passé votre partie du voyage ? La tempête a été effroyable, en mer ! |

(c) DΛNDELION


Fire, Blood & Winter


Let me tell you something about wolves, son. When the snow falls and the icy winds blow, the lone wolf dies, but the pack survives. Summer is the time for quarrels. In winter, we must protect each other, give each other warmth, join our forces. " Running After My Fate (c)codage - Kanala - texte (c)Running After My Fate, The Divide


Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 44416
Membre du mois : 250
Maison : Braenaryon
Caractère : Le Vieux Loup de Winterfell
Célébrité : Christian Bale

Infos supp.
Richesses : 5628

Fire, Blood and Winter.

Dragonstone’s Harbour [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t210-torrhen-stark-winter-is-coming https://bloody-crown.forumactif.org/t221-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://bloody-crown.forumactif.org/t222-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://deusexhominum.forumactif.com/
MessageSujet: Re: Dragonstone’s Harbour [Tour IX - Terminé]   Dragonstone’s Harbour [Tour IX - Terminé] EmptySam 29 Mai - 12:49

S'il y avait bien une chose que Mina détestait le plus au monde, c'était les voyages en mer. Elle avait espéré avec le temps qu'elle arriverait bien mieux à supporter le contre-coup des traversées maritimes, mais il fallait bien avouer que son état semblait se dégrader de façon fulgurante quand elle mettait le pied sur un bateau, un élément qui était de plus en plus récurrent dans son existence mais qui restait néanmoins quelque chose d'assez rare. Elle ne se souvenait pas d'avoir aussi souffert quand elle avait quitté la Treille pour pouvoir rejoindre Pierheaume en vu de son mariage avec le Lord de la Cité. Était-ce juste à cause de l'excitation du moment ou parce qu'elle était alors bien portante ? Elle ne savait pas répondre à cette question. Certaines femmes lui avaient parlé de possibles changements dans le corps après avoir donné naissance à des enfants, comme si la transformation n'était pas seulement physique, mais que d'autres choses apparaissaient après. Mina pouvait difficilement dire quoi que ce soit à ce sujet également. En effet, lorsqu'elle avait quitté la demeure des Swann pour Accalmie puis ensuite, rejoindre Fort-Darion depuis la capitale orageoise, elle était bien trop faible suite à une fin de grossesse compliqué et le poids du deuil de son époux disparu, elle était déjà malade à ce moment-là et elle avait perdu connaissance à mi-chemin. Et quand elle avait fait le chemin inverse, au moment où elle avait pris cette décision de suivre sa souveraine, ainsi qu'une bonne partie de la Cour Impériale, elle était encore trop faible pour que le voyage se passe correctement. Aujourd'hui, il fallait bien se rendre compte qu'elle n'avait pas le pied marin et que tout cela l'épuisait profondément. Sans oublier qu'une violente tempête avait fait son œuvre pendant un bon moment, ballottant le navire dans tous les sens, et l'estomac de la jeune lady avec. Elle avait même fini par perdre connaissance, incapable alors de pouvoir s'occuper des jumeaux impériaux sur lesquels elle avait décidé de veiller jusqu'à son retour dans ses fonctions au Collège Impériale. Elle n'était, de toute manière, même pas capable de s'occuper d'elle-même, alors difficile de penser aux autres quand on ne tenait même pas debout.

Heureusement cela avait fini par se calmer, et la tempête qu'elle sentait en elle également. Elle était certes aussi blanche qu'un linge, elle qui avait pris l'habitude d'avoir un doux teint halé tout au long de l'année. Peut-être que le soulagement de l'arrivée avait réussi également à la rassurer et elle se sentait à présent bien plus apte à accomplir sa mission que quelques temps auparavant. On finit enfin par leur annoncer que le port était en vu, et qu'il n'y avait plus longtemps à attendre pour pouvoir poser le pied à terre. Ce n'était qu'une étape avant de rejoindre Fort-Darion, mais elle était soulagée de pouvoir quitter ce navire de malheur et de pouvoir savourer l'air frais, salé, à l'extérieur du navire et non plus à l'intérieur. Il était drôle en y repensant, qu'elle savoure autant le son, les odeurs, le contact de la mer sur sa peau et qu'elle vienne à détester à ce point de devoir y voguer. Quand ils furent enfin arrêter, Mina se demanda alors ce que serait la suite des événements, elle savait qu'il fallait attendre les ordres venus de la part des gardes ou de toute autre autorité supérieure, et elle continuait donc à garder Aeden dans ses bras, berçant tendrement le jeune enfant, ce qui arrivait à la calmer un peu plus encore. Elle ne se concentrait que sur lui, alors que Leïa s'occupait de la petite princesse. Les deux femmes se croisaient régulièrement et il était certain que sans sa présence, elle aurait été bien embêtée pour gérer les jumeaux vu son état de santé. Elle sursauta légèrement quand elle entendit la voix de l'Empereur, et elle s'inclina comme à son habitude à son arrivée, bien qu'elle se redressa vite pour le laisser prendre son fils contre lui. « Votre Majesté ... » Elle recula immédiatement pour laisser au père le temps de retrouver ses enfants et elle ne prononça pas un mot par respect pour leurs retrouvailles. Mina sourit tendrement à l'égard de Torrhen avant de grimacer à la question qu'il posa. « Veuillez me pardonner votre Majesté, mais je crois ne pas avoir été la plus efficace pour veiller sur vos enfants lors de la traversée, j'ai été fortement malade, et je crois bien que plus une seule personne ne souhaiterait me supporter après ce voyage ... » Elle avait gardé le visage baissé et quelque peu honteuse de tout ça.


Mina Swann

Écoutez le chant du cygne ...
Le chant du cygne blanc !

Mina Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Messages : 1618
Membre du mois : 74
Maison : Swann
Célébrité : Amber Heard

Infos supp.
Richesses : 819

Grâce et vaillance en toute chose

Dragonstone’s Harbour [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dragonstone’s Harbour [Tour IX - Terminé]   Dragonstone’s Harbour [Tour IX - Terminé] EmptyLun 31 Mai - 23:01





DRAGONSTONE'S HARBOUR
LEIA & TORRHEN & MINA
AN 2, MOIS 1, SEMAINE 3
Le navire venait d’arriver dans le port et mouillait à quai, enfin le calme et la quiétude. La traversée avait été bien loin d’une partie de plaisir, c’était peu de le dire. L’orage qui avait frappé la mer avait pris également dans son étau la flotte impériale. Le roulis avait été terrible ainsi que le tangage. Les marins en avaient vu d’autres, bien sûr, mais certains soldats avaient été terrassés. Leïa, elle, avait plutôt bien toléré ces désagréments. Certes, il y avait des moments où elle avait dû recracher tout le contenu de ses entrailles par-dessus bord mais elle n’avait pas été abattue ni complètement amorphe. Pourtant, ce n’était que la seconde fois qu’elle posait le pied sur un navire après tout. Elle avait quitté l’Ile de Peyredragon voilà de cela presque 6 mois. Cela lui paraissait une éternité. Lorsqu’elle était arrivée dans l’Orage, sa mère avait été glaciale. Elle avait fauté et elle devait racheter sa faute. Pour cela, elle avait travaillé sans relâche. Elle n’était qu’une fille du peuple, sans grand avenir. Elle avait pensé finir ses jours sur l’Ile, s’occupant de ses frères et sœurs, en attendant un hypothétique retour de sa mère. Mais rien ne s’était passé comme elle l’imaginait. Ses espoirs de faire un beau mariage, en tout cas un mariage d’amour s’étaient volatilisés. D’ailleurs, avaient-ils jamais été crédibles ?

La traversée avait donc été difficile pour elle mais elle avait tenu bon. Elle avait une mission de la plus haute importance à accomplir. S’occuper des enfants impériaux. Une charge qu’elle prenait extrêmement au sérieux. Au départ, c’était sa mère, Kora, qui restait avec eux. Mais après la tentative d’assassinat sur eux, la révolte de Leïa avait attendrie Kora qui lui avait permis de rester avec elle quand elle s’occupait d’Aeden et d’Athynea. Puis, elle eut l’autorisation de s’en occuper seule. A force de les côtoyer depuis maintenant cinq mois, elle s’était attachée à ces enfants. Elle avait côtoyé nombre de personnes qui gravitaient autour d’eux d’ailleurs. Orys Barathéon bien sûr, étant protecteur d’Athynea. Mais également Mina Swan. Cette jeune noble avait été fort aimable, Leïa n’étant après tout qu’une humble fille du peuple. Elle n’avait nullement été méprisante à son égard. Cette jeune femme avait, elle, fortement souffert de la traversée et Leïa avait tenté plusieurs fois de l’aider mais elle devait surtout prendre son relais que les enfants soient surveillés sans relâche et qu’on s’occupe d’eux.

Le bateau amarré, les désagréments de la jeune lady Swan avaient enfin cessé. Elles avaient chacune un enfant dans les bras, attendant les instructions pour débarquer avec eux. Mais non. Un bruit retentissant de sabots se fit entendre et l’Empereur fit irruption dans la pièce, s’excusant de cette entrée fort peu protocolaire. Leïa salua l’Empereur d’une révérence déférente. Elle avait eu l’occasion déjà de le croiser en ignorant sa véritable identité et ils avaient échangé quelques mots de valyrien. Elle ne dit pas un mot lorsqu’il retrouva ses enfants. Scène touchante qui la fit sourire de tendresse. Il semblait gêné de ces marques d’affection mais ne pouvait visiblement pas s’empêcher de serrer ses enfants contre lui. La réaction d’Athynéa et d’Aeden acheva de faire sourire Leïa. Elle répondit au salut de l’Empereur :

Majesté.

La jeune Mina répondit avant elle et Leïa prit ensuite la parole :

Si je peux me permettre, votre Majesté, lady Swan a lutté courageusement contre le mal de mer. Ce n’est pas facile de tenir le coup…     
code by bat'phanie

Anonymous
Invité
Invité


Dragonstone’s Harbour [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Dragonstone’s Harbour [Tour IX - Terminé]   Dragonstone’s Harbour [Tour IX - Terminé] EmptyMar 22 Juin - 12:06



Dragonstone’s Harbour
Torrhen Braenaryon & Mina Swann & Léia

Forteresse, Ile de Peyredragon, Semaine 3 du mois 1 de l’An 2 de l’Ere des Luttes
Comment pourrais-je en vouloir à une personne malade en mer, même si elle surveillait mes enfants, quand je me retrouvais moi-même à vomir mes tripes même sur des eaux calmes. Ca ne me plaisait pas beaucoup comme circonstances de voyage, j’avais toujours préféré le plancher des vaches, comme les marins appelaient la terre ferme. Ce n’était pas qu’une question de sécurité, c’était simplement quelque chose qui ne m’était absolument pas naturel. Je me riais du danger, sur un champ de bataille. Et si je n’avais jamais eu envie de mourir au combat, je ne craignais pas de tomber s’il le fallait. Maîtriser ma peur… Je savais le faire. J’avais toujours su. Mais j’étais malade, en mer. Je n’avais pas le pied marin. Et tout le courage du monde et les vertus héroïques ne valaient pas grand-chose une fois que le sol tanguait et se dérobait sous nos pieds. La mer et ses embruns n’était pas un ennemi que l’on pouvait combattre, une source de peur que l’on pouvait fendre en deux à coups d’épée.


Je m’inquiétais plus encore pour mes enfants, dans ces circonstances, c’était l’évidence.


Je déboule donc et prends mes gosses dans mes bras, alors que Mina me salue et qu’elle me lance un sourire touché, ému quelque part, par cette attitude tendre que j’ai pour mes enfants. Elle semble gênée toutefois, par ce qu’elle a vécu et ressenti à l’occasion de la tempête.



| Je ne peux vous en vouloir, Lady Mina, puisque je suis moi-même fort peu à mon aise en mer… Et la tempête essuyée hier par nos navires en avant-garde était terrible ; je suis content que votre propre vaisseau était à quai quand elle nous est tombée dessus. Quant au reste, ne vous tancez pas trop ; tout le monde sait que vous êtes une perle, Mina. |


Ce serait donc évident pour la jeune servante que nous étions amis, l’orageoise et moi. Peut-être cela nourrirait-il quelques commérages mal placés. Qu’importe, au fond. J’étais droit dans mes bottes à tous les sujets, personnels ou politiques, que l’on pourrait bien m’opposer. La servante semble touchée aussi, attendrie. L’ambiance dans la pièce n’est donc que chaleureuse, et c’est bien l’essentiel. J’ai un sourire pour la jeune donzelle, même si je fais honteusement tâche devant leur jeunesse et leur beauté avec ma propre face ravagée.


| En avez-vous vous-même souffert, Leia ? |


Des bruits suspects se font entendre dans les langes d’Aeden, alors je tends Athynéa en direction de Mina et me dirige vers la bassine et le meuble qui sert de table à langer pour commencer à retirer les langes de mon fils, très maladroitement mais non sans courage, jusqu’à grimacer et lui faire la moue, grignotant son cou et son torse alors que l’animal empeste les reliefs de son dernier repas.


| Plus reptiles que louveteaux, j’en ai bien peur ; le petit bougre sent le souffre du dragon. |


Je me tourne vers Léia.


| Pouvez-vous m’assister, s’il vous plaît ? J’ai moins l’habitude de torcher la merde que le sang, j’en ai bien peur. |

(c) DΛNDELION



Fire, Blood & Winter


Let me tell you something about wolves, son. When the snow falls and the icy winds blow, the lone wolf dies, but the pack survives. Summer is the time for quarrels. In winter, we must protect each other, give each other warmth, join our forces. " Running After My Fate (c)codage - Kanala - texte (c)Running After My Fate, The Divide


Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 44416
Membre du mois : 250
Maison : Braenaryon
Caractère : Le Vieux Loup de Winterfell
Célébrité : Christian Bale

Infos supp.
Richesses : 5628

Fire, Blood and Winter.

Dragonstone’s Harbour [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t210-torrhen-stark-winter-is-coming https://bloody-crown.forumactif.org/t221-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://bloody-crown.forumactif.org/t222-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://deusexhominum.forumactif.com/
MessageSujet: Re: Dragonstone’s Harbour [Tour IX - Terminé]   Dragonstone’s Harbour [Tour IX - Terminé] EmptyDim 4 Juil - 9:50

Mina n'était pas destinée à ce genre de vie, elle n'était pas censée parcourir les terres et les mers pour aller d'un point à un autre. La Treille lui semblait bien loin alors, quand elle ressentait la peur nouer son ventre à la simple idée de quitter Taïna, de quitter son île pour pouvoir partir à Hautjardin et devenir la discrète suivante de la jeune lady Tyrell. Non, elle ne devait pas aller plus loin que ça, elle ne devait pas rêver à mieux non plus, juste espérer d'avoir un bon mari auprès d'elle et de pouvoir profiter de ses enfants. Elle n'avait pas imaginer un seul instant que d'épouser Béric pourrait lui ouvrir tant de porte, que le nom des Swann avait une résonnance aussi importante au sein de l'Orage et que finalement c'était elle qui serait un jour mise en valeur dans le royaume qu'elle avait rejoins. Pour autant, elle restait simple et naturelle, elle se sentait mal à l'aise face aux puissants qu'elle croisait, même si elle savait camoufler tout cela sous un sourire doux et délicat, toujours présent. Le voyage qu'elle était en train de faire pour rejoindre Fort-Darion n'était sans doute pas le dernier qu'elle ferait dans son existence. Elle avait aujourd'hui la confiance de sa souveraine pour reprendre sa place au Collège Impérial et défendre les intérêts du royaume face aux autres membres fédérés à la cause. Mais ce genre de choses n'était pas pour autant éternel, tant qu'elle pourrait rendre service à la cause de l'Orage ou de l'Empire, elle le ferait avec force et  détermination, et quand son temps sera passé, alors elle viendrait sans doute à retourner sur ses terres de Pierheaume avec ses enfants, s'il en restait quelque chose à la fin de la guerre bien évidemment. Mais ça, c'était une autre histoire, quelque chose qu'elle ne pouvait ni contrôler, ni prévoir. Tout ce qu'elle espérait, c'était de ne pas perdre l'héritage que Béric avait laissé à ses enfants et surtout à son héritier, qui était encore si jeune.

Pour autant, si elle ne devait passer que son existence à être nourrice, cela ne serait nullement un problème pour elle. La présence d'enfants autour d'elle l'avait toujours apaisée, et puis elle avait grandi dans une famille nombreuse et même si elle était l'avant-dernière née de la fratrie, elle avait d'excellents souvenirs. Devenir mère avait été la meilleure chose à ses yeux et elle avait pu profiter d'être aux côtés des jumeaux impériaux durant toute leur pérégrination dans l'Orage. Elle allait continuer à les suivre jusqu'à Fort-Darion, mais elle savait qu'elle passait réellement ses derniers moments en leur compagnie, puisque d'autres charges l'incomberaient une fois dans la capitale impériale et elle ne serait plus à leur accompagnement. Ils allaient sincèrement lui manquer et elle était plus que désolée d'avoir manqué à son devoir au cours de la traversée en mer, il lui avait été tout bonnement impossible de lutter contre les réactions que son corps lui avait imposé. Elle inclina légèrement la tête dans la direction de Leïa. « Je vous remercie pour vos bons mots … Je ne sais pas si j'ai été courageuse, mais heureusement vous étiez là pour pouvoir prendre la relève et je vous en suis sincèrement reconnaissante. » Elle lui sourit doucement avant de tourner son visage et son regard vers l'Empereur, ne pouvant se retenir de rougir au compliment que celui-ci lui fit. « C'est bien trop d'honneur que vous me faites là votre Majesté ... » Elle récupéra la jeune Athynéa quand Torrhen se retrouve avec une petite surprise dans les langes de son fils, elle se décala légèrement pour que la petite princesse ne profite pas des odeurs désagréables, jouant tendrement avec elle. Elle leva des yeux rieurs en direction du souverain. « Il faut bien un héritage de chacun de vos Majestés. »


Mina Swann

Écoutez le chant du cygne ...
Le chant du cygne blanc !

Mina Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Messages : 1618
Membre du mois : 74
Maison : Swann
Célébrité : Amber Heard

Infos supp.
Richesses : 819

Grâce et vaillance en toute chose

Dragonstone’s Harbour [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dragonstone’s Harbour [Tour IX - Terminé]   Dragonstone’s Harbour [Tour IX - Terminé] EmptyDim 29 Aoû - 14:22





DRAGONSTONE'S HARBOUR
LEIA & TORRHEN & MINA
AN 2, MOIS 1, SEMAINE 3
Léïa ressentait une admiration confuse pour l’Empereur. Il était un puissant guerrier, respecté de ses hommes et craint de ses ennemis. Il tentait d’unifier un continent et Léïa ne pouvait que s’incliner devant pareil souverain. Elle n’était qu’une petite souris en comparaison, un de ses nombreux grains qui constituaient le sable de son royaume. Quantité négligeable qui s’était retrouvé aux premières loges de l’Empire à cause d’un baiser donné à un palefrenier. La vie était parfois étrange. Leïa avait toujours eu une sensibilité particulière pour les enfants. S’étant occupée de ses frères et sœurs, elle avait la patience et la fermeté nécessaire. Les jumeaux étaient encore petits mais ils s’éveillaient au monde, à la vie. Léïa était une nourrice aimante et joyeuse, ne rechignant jamais à chatouiller Aeden ou à laisser Athynea baver allégrement en essayant de manger ses doigts. Et elle pouvait se montrer féroce si un serviteur risquait de les réveiller pendant leur sommeil.

Grâce à cette chance octroyée par sa mère Kora, Léïa avait ainsi pu rencontrer Mina Swann. Une jeune femme de qualité qui ne l’avait jamais pris de haut à cause de sa condition. Bien sûr, Léïa lui accordait la déférence due à son rang mais il lui était parfois arriver de jurer en oubliant la présence de la lady. Elle s’était platement excusée mais cela n’avait pas eu l’air d’outrer lady Swann. Le voyage allait encore être long et elle était ravie de passer du temps supplémentaire avec les enfants. Elle ignorait si sa situation allait se prolonger, si sa mère ne lui signifierait pas que l’aide apportée auprès des enfants impériaux était terminée. Alors, elle profitait de la présence des enfants le plus possible.

L’Empereur était touchant, montrant une certaine maladresse dans ses gestes de père inquiet pour sa progéniture. Mais l’amour se sentait et tout guerrier soit-il, il ne pouvait que rendre les armes face aux sourires de ses petits. Torrhen admit que lui-même n’avait guère le pied marin et Léïa fut surprise de l’entendre reconnaître sa faiblesse. La marque de l’humilité caractérisait les grands hommes. Léïa avait suffisamment vu des nobles la rabrouer ou à la considérer comme un vieil étron puant sous prétexte qu’elle n’avait qu’un seul nom. La jeune fille nota la proximité entre l’Empereur et lady Swann. Mais après tout, cela ne la regardait pas. Elle n’était pas spécialement avide de potins. Léïa n’allait pas propager des rumeurs malaisées fondées sur du vent, ce n’était pas son genre. La jeune fille fut surprise que l’Empereur ait la courtoisie de s’enquérir de son propre état. Aussi un sourire jovial naquit sur ses lèvres.

Je vous remercie, Votre Majesté, de vous en inquiétez. J’ai la chance d’avoir un estomac plutôt bien accroché… Même si j’ai eu quelques haut-le-cœur, j’ai pu garder le contenu de mon repas à l’intérieur…

Au contact de sa mère lorsqu’elle était enfant mais également à son arrivée près d’elle, Léïa avait appris à parler de façon convenable à une personne de haute naissance. Ce qui ne l’empêchait pas parfois de s’oublier et de lancer un juron. Elle se tourne alors vers Mina qui la remercie avec douceur.

C’était un plaisir, ma Dame. J’ai rarement pu profiter d’une compagnie aussi agréable que la vôtre, quand bien même vous étiez malade.

L’Empereur tendit ensuite Athynéa à lady Swann tandis qu’il allongeait Aeden qui semblait les avoir gratifié d’un cadeau particulièrement odorant. Sur demande de l’empereur, Léïa s’empressa de se rapprocher, apportant une bassine d’eau pour nettoyer le siège du petit.

Je vais vous aider, Majesté. Donnez-moi le lange souillé, en voici un propre. Voici la bassine d’eau. Si vous le souhaitez, je peux nettoyer Aeden.

Elle restait en retrait, ayant senti que Torrhen désirait s’occuper de son fils.       
code by bat'phanie

Anonymous
Invité
Invité


Dragonstone’s Harbour [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Dragonstone’s Harbour [Tour IX - Terminé]   Dragonstone’s Harbour [Tour IX - Terminé] EmptyVen 17 Sep - 17:57



Dragonstone’s Harbour
Torrhen Braenaryon & Mina Swann & Léia

Forteresse, Ile de Peyredragon, Semaine 3 du mois 1 de l’An 2 de l’Ere des Luttes
Moins l’habitude de toucher la merde que le sang… C’était le cas de le dire, sans le moindre doute. Encore que les deux étaient parfois liés, bien au-delà de triviaux problèmes de digestion il y avait toujours, sur un champ de bataille, les deux catégories de fluides en répartition aussi glauque qu’aléatoire. J’aimais parfois me montrer rude. Incarner un aspect rustre, plein d’accrocs, pour jouer sur les contrastes d’une personnalité impériale que l’on imaginait autrement des plus lisses. Mina me connaissait. Plus que beaucoup. Et je savais qu’elle aimait bien ma compagnie. C’était une de mes plus chères amies, si on estimait qu’un monarque était en capacité d’en avoir. Qu’importe, au fond. Elle m’était chère, à moi. Et je souhaitais qu’elle puisse se sortir de ses ennuis de santé à répétition et qu’elle puisse goûter de nouveau à une forme de bonheur, bien loin d’un mari mort alors que la vie s’offrait à eux avec tous ses plaisirs et ses satisfactions.


Une vie brisée par la guerre.


Par ma guerre.


Il y en aurait d’autres. Evidemment. Avec l’Empereur, la guerre, elle n’est jamais vraiment terminée. Les deux jeunes femmes se soutiennent, font preuve mutuellement de compassion. Elles sont douces. C’est aussi pour cette qualité intrinsèque que j’ai contribué à les choisir pour protéger et prendre soin de mes enfants. Pas parce qu’elles étaient cultivées, ni jolies. Parce qu’elles seraient comme des mères pour eux. Et c’était tout ce qui importait. Mina rougit à mon compliment et joue avec ma fille alors que mon fils vient d’enfumer la pièce.



| S’il avait pu se contenter de la beauté de sa mère… Cela m’aurait grandement arrangé. |


Je lui lâche un sourire, alors que je suis sincère sur le compliment que je lui fais. Je n’en ajoute pas plus. Pour ne pas accroître sa gêne. La sienne n’était sans doute rien à côté de celle que j’éprouvais moi-même. Je n’étais pas loin de maculer de déjections ma tenue et je n’avais pas anticipé qu’un si petit être pouvait relâcher une part si grande de son propre poids après son repas. Il était possible que le voyage avait mis mon fils assez mal… La digestion était toujours quelque chose de compliqué quand on se trouvait en mer. La jeune servante quant à elle, semblait avenante et souriante. Je me rappelais de son prénom, mais tout juste, finalement. Je n’avais pas pour habitude de côtoyer les gens de ma maisonnée pour la simple et bonne raison qu’ils étaient loin de moi l’essentiel du temps que je passais en campagne. La belle sourit et m’explique sa propre gêne physique et vint avec une bassine d’eau claire.


Je ne me sentais pas très bien, là comme ça, mais écrasait toute forme de réticence à tel point que l’on ne me verrait que concentré.



| Il est malheureux que mon fils ne se rappellera pas des beautés qui lui auront touché un jour les fesses, j’en ai bien peur. Autant ne pas jouer sur ses frustrations futures et infliger ça à son vieux père, n’est-ce pas ? |


L’opération s’avère délicate, mais j’y parviens, en tendant le lange souillé par les fesses du petit, après avoir nettoyé sa peau, et nouant péniblement le change suivant. Je finis en nage, m’épongeant le front d’un revers du poing tant le petit se débattait.


| Oserais-je regretter que la discipline militaire ne s’applique pas encore aux nourrissons de mon propre sang ? Par les dieux, ce petit-là se tortille comme une anguille ! Pouvez-vous m’aider, ma demoiselle ? |


J’offre un sourire forcé, gêné, à Mina et à ma fille.


| Et bien princesse, vous savez attendre après votre frère, n’est-ce pas ? |
(c) DΛNDELION


Fire, Blood & Winter


Let me tell you something about wolves, son. When the snow falls and the icy winds blow, the lone wolf dies, but the pack survives. Summer is the time for quarrels. In winter, we must protect each other, give each other warmth, join our forces. " Running After My Fate (c)codage - Kanala - texte (c)Running After My Fate, The Divide


Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 44416
Membre du mois : 250
Maison : Braenaryon
Caractère : Le Vieux Loup de Winterfell
Célébrité : Christian Bale

Infos supp.
Richesses : 5628

Fire, Blood and Winter.

Dragonstone’s Harbour [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t210-torrhen-stark-winter-is-coming https://bloody-crown.forumactif.org/t221-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://bloody-crown.forumactif.org/t222-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://deusexhominum.forumactif.com/
MessageSujet: Re: Dragonstone’s Harbour [Tour IX - Terminé]   Dragonstone’s Harbour [Tour IX - Terminé] EmptyVen 17 Sep - 23:53

Mina estimait que l'Empereur ou même la servante de ce dernier, qui accompagnait également les jumeaux impériaux, était l'un comme l'autre, bien trop gentil avec elle, alors qu'elle avait presque été incapable de garder les yeux ouverts, tellement elle sentait le bateau tangué quand les hautes vagues venaient à se fracasser contre la coque de ce dernier. Elle avait réussi à finir par s'endormir, ou plutôt s'était-elle finalement évanouie alors que son estomac était vide suite aux violentes nausées qui l'avait touchées. Elle était fatiguée par cette fragilité de santé qu'elle avait acquise depuis sa dernière grossesse, alors qu'on venait de lui annoncer le décès de son époux et qu'elle avait bien cru qu'elle allait finir par baisser les armes et se laisser emporter dans la mort. Ce qui l'avait fait tenir en vie était le fait qu'elle avait deux enfants qu'elle aimait plus que tout au monde et qui avaient été sa force, comme ils l'étaient encore aujourd'hui. Malgré tout, malgré le fait que les mois s'étaient écoulés depuis les passages difficiles de son accouchement difficile, puis de la fièvre qui avait attaqué son corps et particulièrement ses poumons. Elle gardait une faiblesse qui ne la quittait plus maintenant, et qui se réveillait au gré de ses pérégrinations au cœur de Westeros. Et cela semblait se réveiller tout particulièrement quand elle se trouvait en mer. Elle s'était donc sentie véritablement vulnérable, et surtout inutile auprès des différentes personnes à bord de ce bateau et surtout auprès des jumeaux impériaux qu'elle chérissait sincèrement. Cependant, à présent que le navire était à quai, elle se sentait revivre doucement, bien que ça ne durerait sans doute que le temps de leur halte ici. Il était certain qu'une fois qu'elle serait à Fort-Darion, elle allait bien profiter de la capitale impériale pour reprendre des forces et elle ne reprendrait la route, par voie de terre ou voie de mer, seulement si elle était menacée et que pour des raisons de sécurité, elle serait obligée de quitter les lieux.

Pour le moment, elle profitait à nouveau de la présence auprès des enfants encore si jeunes, serrant tendrement la petite Athynéa dans ses bras, elle qui avait été plus faible également à la naissance, par rapport à son frère, avait aussi gagné en force au cours des derniers mois et elle avait été heureuse de pouvoir accompagner le développement de la petite princesse. Elle se mit à rire doucement en entendant le commentaire de l'Empereur, alors qu'il semblait bien décider à changer les langes de son fils. « On ne peut avoir d'enfant parfaitement parfait, nos désirs et la réalité sont bien souvent deux choses différentes. Vous avez tout simplement oublié ce que cela a pu être avec vos aînés, qui sont déjà bien grands maintenant, et pour certains, devenus à leur tour parents. Un peu d'entraînement et vous ne serez plus autant indisposé par un être aussi petit que votre fils. » Elle lui fit un clin d'œil amusé, avant de venir poser un doux baiser sur le front de la douce enfant. « Quant à le frustrer, quand il sera en âge de comprendre qui a pu s'occuper de son royal fessier lors de sa prime jeunesse, nous aurons quelques années de plus, et malheureusement, notre beauté aura sans doute faner au fil du temps, et je crains qu'il n'en croit pas un mot quand on viendra à lui conter ces faits. » Mina sourit doucement au souverain avant de regarder à nouveau la petite demoiselle entre ses bras. « Pour une fois, ils ne sont pas décidés à faire tout au même moment. Quand cela arrive, c'est tout de suite bien moins drôle et le parfum est encore bien plus prononcé que celui-ci. »


Mina Swann

Écoutez le chant du cygne ...
Le chant du cygne blanc !

Mina Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Messages : 1618
Membre du mois : 74
Maison : Swann
Célébrité : Amber Heard

Infos supp.
Richesses : 819

Grâce et vaillance en toute chose

Dragonstone’s Harbour [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dragonstone’s Harbour [Tour IX - Terminé]   Dragonstone’s Harbour [Tour IX - Terminé] EmptyJeu 14 Oct - 17:16





DRAGONSTONE'S HARBOUR
LEIA & TORRHEN & MINA
AN 2, MOIS 1, SEMAINE 3
Léïa ignorait tout de ce que l’avenir lui réservait. Mais pour l’heure, elle avait décidé de se laisser porter par des événements qui la dépassaient largement. Peut-être l’Empereur et l’Impératrice décideraient-ils dans un avenir plus ou moins loin de cesser de lui confier leurs enfants. C’était leur droit bien sûr, mais Léïa à cette pensée, sentit son cœur se serrer. Les petits étaient devenus comme ses frères et sœurs qu’elle avait élevée. Elle en voulait toujours à sa mère, cela ne changerait sûrement plus à présent, mais elle semblait avoir enfin trouvé une place. Une place qui la comblait. Certes, elle accompagnait les enfants impériaux dans des endroits dangereux, la guerre n’étant jamais loin. Mais elle qui ne se sentait nullement concernée par l’Empire lorsqu’elle était à Peyredragon commençait à éprouver de la curiosité et de l’intérêt pour ce que les Braenaryons avaient bâti.

L’ambiance autour des deux enfants était détendue et malgré l’envergure de l’Empereur, ce dernier se montrait avenant et accessible, même pour quelqu’un d’aussi basse extraction que Léïa. Certes, il avait donné son assentiment bien sûr pour qu’elle s’occupe de ses enfants mais ils ne s’étaient que peu croisés finalement. Sa mère avait dû se porter garante pour elle. Léïa se demandait comment sa relation avec elle allait évoluer également. Le ressentiment était fort entre elles. Allait-il seulement un jour s’apaiser ? Pour l’heure, elle préférait ne pas trop croiser la route de sa génitrice. Les jumeaux de toute façon accaparaient tout son temps et c’était très bien ainsi.

L’odeur d’œuf pourri qui régnait dans la cabine faisait légèrement froncer le nez à Léïa mais elle avait l’habitude. Elle restait près de l’Empereur, tenant la bassine d’eau. Elle le délesta de la couche souillée, la plaçant dans une bassine qu’elle chargerait les servantes de laver. L’empereur semblait extrêmement concentré, son regard restait fixé sur le postérieur de son fils, comme si le sort de l’Empire tout entier en dépendait. Elle eut un sourire à la remarque de l’Empereur et tout comme Mina, répondit :

Lady Swann a raison, votre Majesté. Je crains que votre fils ne nous considèrent que comme de vieilles branches lorsqu’il sera en âge de se rendre compte de nos bons soins…

Un sourire amusé jouait sur les lèvres de Léïa. Elle s’empressa de s’avancer à la demande de l’Empereur. Posant doucement mais fermement une main sur le bassin de l’enfant qui gigotait, elle lui tendit ses doigts pour qu’il tente de les saisir et cesse d’empêcher son père de le langer correctement. Elle rit et murmura :

Voyons petit loup, il n’est guère délicat de compliquer ainsi la tâche de votre royal paternel ! Votre père est patient avec vous et vous en profitez ! Vous avez déjà une intelligence redoutable.

En effet, Aeden ne gigotait pas autant quand elle le langeait, peut-être était-ce une question d’habitude après tout. L’enfant finit par attraper ses doigts qu’il tenta de mordre de ses petites dents pointues car toutes neuves. Léïa grimaça et, s’adressant à l’Empereur :

Il a déjà les crocs d’un loup ou d’un dragon en tout cas.

Elle dégagea délicatement ses doigts de la dentition du petit.

Souhaitez-vous que je le prenne, Majesté ?

L’Empereur comptait peut-être prendre sa fille dans ses bras. Mina et elle n’étaient pas trop de deux pour s’occuper des jumeaux.       
code by bat'phanie

Anonymous
Invité
Invité


Dragonstone’s Harbour [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Dragonstone’s Harbour [Tour IX - Terminé]   Dragonstone’s Harbour [Tour IX - Terminé] EmptySam 23 Oct - 10:33



Dragonstone’s Harbour
Torrhen Braenaryon & Mina Swann & Léia

Forteresse, Ile de Peyredragon, Semaine 3 du mois 1 de l’An 2 de l’Ere des Luttes
Il y avait quantité d’événements à suivre, en continu. Déjà quand on était embringué dans un conflit aussi énorme, mais plus encore quand on en était l’un des architectes, et plus que jamais quand on était Empereur et que l’on avait d’autres responsabilités par ailleurs. Ca voulait dire aussi que je n’avais clairement pas assez de temps pour mes enfants. En cela ils n’étaient pas vraiment différents de ceux issus de mon premier mariage. Je ne les voyais le plus souvent qu’une heure ou deux, et pas tous les jours. Parfois, je ne les voyais pas pendant des semaines entières. C’était évidemment pire quand j’étais loin, mais même quand nous nous trouvions à proximité les uns des autres il n’y avait pas forcément de moments assez libres ou propices pour me rendre à leurs côtés.


Ca me manquait. Ca me terrifiait que plus tard ils me détestent pour ça aussi, comme leurs aînés. Ou qu’ils se détestent entre eux, car je n’aurais pas eu l’occasion de veiller à leur bonne entente, à créer des passerelles entre eux. Ce serait sans doute le pire, de toutes les situations. L’Empire ne perdurerait que dans l’unité, ce qui signifiait qu’il fallait une bonne entente entre Winterfell et Fort-Darion, qui cimenteraient toujours le berceau de la Constitution avec Peyredragon.


J’avais confiance en l’entourage du Prince et de la Princesse pour leur véhiculer de bonnes valeurs, tout comme j’avais eu confiance dans ceux de Winterfell. Mais tout était toujours tellement aléatoire, voir ses enfants grandir revenait aussi pour partie à jeter une pièce en l’air et regarder de quel côté elle finirait par retomber.


Forcément, j’étais plus adroit avec une épée qu’avec des langes. Et au fond, c’était bien triste.


Mina était une perle, et n’était pas dénuée de sagesse comme à son habitude.



| C’est ma foi vrai. Je sais que je n’étais pas le fils attendu par mon propre père. Ou bien le suis-je devenu avec le temps… Ce qui n’est sans doute pas une si bonne chose, somme toute. J’espère que Jon, Walton et Aeden me ressembleront moins. Je ne les comprends pas toujours, mais j’espère qu’ils seront autre chose que ce que je suis. |


J’avais dit cela d’un ton calme, plat, car je ne mésestimais pas ma personne. Être ce que j’étais avait ses avantages. Et j’étais adapté à ce qu’on attendait de moi, à ce que la période exigeait de ma part.


| Quant au reste… Je pense qu’une femme, quand elle est belle, le reste tout au long de sa vie. La jeunesse passe, c’est certain. Mais il y a des avantages à vieillir. Pas beaucoup, mais certains. Je ne doute pas, Lady Mina, que vous soyez toujours une femme en vue d’ici quinze ou vingt ans, tout comme vous, jeune Léïa. Mais c’est vrai qu’il vous verra plutôt comme des figures maternelles plus qu’autre chose… Ce seront les gens plus âgés que lui qui continueront de lorgner sur vous, et de se demander des années durant si c’est pour votre beauté ou votre bonté que vous aurez été choisies pour cette tâche, car c’est la malédiction des femmes belles que de toujours être mésestimées et réduites à l’attraction de leurs atours. |


Forcément, je n’imaginais pas le carnage des deux petits conchiant leurs langes au même moment, et c’était heureux. Aeden se fait les crocs sur la jeune femme, qui me propose d’en changer avec ma fille.


| Non, je vais le garder un peu, histoire de n’avoir pas seulement nettoyé son princier postérieur… |


J’abordais un sujet un rien plus grave, désormais.


| Lady Mina, je sais que vous allez récupérer votre place au conseil, à l’arrivée à Fort-Darion, mais j’aimerais que vous continuiez à passer les voir. Et vous, douce Léïa, à vous occuper d’eux. L’Impératrice et moi-même n’allons pas tarder à devoir repartir pour la guerre, une fois nos troupes regroupées, et nos enfants auront besoin de figures proches auxquelles se rattacher. |


(c) DΛNDELION



Fire, Blood & Winter


Let me tell you something about wolves, son. When the snow falls and the icy winds blow, the lone wolf dies, but the pack survives. Summer is the time for quarrels. In winter, we must protect each other, give each other warmth, join our forces. " Running After My Fate (c)codage - Kanala - texte (c)Running After My Fate, The Divide


Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 44416
Membre du mois : 250
Maison : Braenaryon
Caractère : Le Vieux Loup de Winterfell
Célébrité : Christian Bale

Infos supp.
Richesses : 5628

Fire, Blood and Winter.

Dragonstone’s Harbour [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t210-torrhen-stark-winter-is-coming https://bloody-crown.forumactif.org/t221-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://bloody-crown.forumactif.org/t222-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://deusexhominum.forumactif.com/
MessageSujet: Re: Dragonstone’s Harbour [Tour IX - Terminé]   Dragonstone’s Harbour [Tour IX - Terminé] EmptyMar 26 Oct - 18:22

Ils ne vivaient nullement dans un monde où la parentalité était une question de choix, et de désir ardent, mais en réalité, c'était une nécessité, qu'on soit paysan ou qu'on soit roi. Dans un cas comme dans l'autre, il y avait la notion de transmission qui était plus qu'importante, et quand on se moquait finalement totalement de sa progéniture, il n'en restait pas moins qu'on pouvait utiliser celle-ci pour ses besoins personnels, comme des pions qu'il fallait déplacer au bon endroit, au bon moment, pour pouvoir gagner en prestige, en renommé ou tout simplement, pourquoi pas recevoir de nouvelles terres. L'oisiveté était le privilège des grands, mais maintenant qu'elle côtoyait plus régulièrement certaines personnes, ou plutôt certains personnages de cette catégorie-là ne venant pas du Bief, elle changeait petit à petit de regard sur ce que la position pouvait offrir comme sécurité. Elle voyait bien tout ce que l'Empereur, l'Impératrice ou encore sa propre souveraine avaient pu faire pour défendre leurs terres ou leur peuple. Certaines décisions avaient été coûteuses en vivres, en matériel, et surtout en êtres humains, mais ils n'étaient jamais restés, les uns comme les autres, à attendre bien sagement dans leur tour, à voir ce qui allait se passer et ensuite à déplacer les pions nécessaires pour faire évoluer les choses. Elle-même, elle n'avait pas renoncé, elle n'était pas restée à Pierheaume comme elle aurait sans nul doute dû le faire, comme sa fonction, son titre ou son beau-frère le désirait. Mais elle avait pris la décision de retrousser ses manches, d'aller voir la Reine, d'aller voir Torrhen et de lui proposer son aide, son soutien et elle en avait retenu une grande reconnaissance, et surtout une amitié sincère avec ce dernier. Elle lui était dévouée à n'en pas douter une seule seconde, et elle avait fait le choix de se battre, à sa manière, pour défendre la bannière de l'Empire, tout comme la bannière de l'Orage. Mais tout ça avait un prix, le prix qu'elle avait payé au cours de la dernière année écoulée, le prix que Torrhen payait également depuis bien plus longtemps qu'elle : celui de ne pas voir ses enfants grandir, et de passer à côté d'une partie de leur existence.

Le constat était douloureux, elle le voyait parfaitement, dans son regard, mais surtout dans les mots qu'il prononçait. Il rejetait la faute sur lui, et elle se demanda un instant si elle parviendrait réellement à le sécuriser par rapport à ça. Elle savait que dans les familles, même celles qui fonctionnaient le mieux, il pouvait toujours y avoir un grand de sable qui venait gâcher le mécanisme du groupe. Et cela semblait lui peser, bien plus encore à cet instant alors qu'il tenait son plus jeune fils entre les bras. « Ils feront leurs propres parcours, ils ont déjà leur caractère, même Aeden. Pour le reste, ils sont la somme des choses qu'ils ont vécu, des personnes qu'ils ont rencontré et des interprétations qu'ils ont fait des événements qui ont jalonné leur parcours jusqu'à aujourd'hui. » Elle lui adressa un sourire aussi chaleureux que possible. « Ce n'est pas une mauvaise chose, bien que ce ne soit pas forcément ce que vous attendiez de leur part. Comme ils attendaient peut-être autre chose de la votre. Il y a tellement de choses à prendre en compte, que c'est impossible. Je ne puis prédire ce qu'il adviendra d'Aeden, et je ne connais ni Walton ou Jon. Du peu que j'ai pu voir du Roi du Nord lors du premier conseil du Collège Impérial, j'ai bien peur qu'il vous ressemble sur de nombreux points. Mais je peux me douter. » Elle s'était permise de le taquiner doucement, pour ne pas le froisser pour autant. Alors que Torrhen décida de garder le petit prince dans ses bras, Mina se tourna vers Leia avec un doux sourire. « Je vous la confie, je sens que la tête me tourne un peu et je ne voudrais nullement prendre de risque avec sa jeune Majesté entre mes mains. » Elle embrassa le front de l'enfant avant de la placer dans les bras féminins de la jeune peyredragonnienne, puis elle alla s'installer sur un des tabourets mis à leur disposition. « Je ne cherche pas à plaire, pas même aujourd'hui, alors, cela ne me touchera pas plus dans le futur si on vient à se retourner sur mon passage. Sauf si c'est pour se moquer de moi, bien évidemment. » Elle toussa légèrement, alors qu'elle sentait ses poumons s'enflammer de la mauvaise manière. « Si vous le permettez, c'est bien sûr ce que je désirais faire. J'ai passé du temps à leurs côtés, je ne peux me résoudre à les quitter ainsi … Peut-être pourrais-je emmener mes propres enfants ? Harlan vient d'avoir un an, il pourra être une compagnie parfaite pour les jumeaux, si cela ne vous dérange pas votre Majesté. »


Mina Swann

Écoutez le chant du cygne ...
Le chant du cygne blanc !

Mina Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Messages : 1618
Membre du mois : 74
Maison : Swann
Célébrité : Amber Heard

Infos supp.
Richesses : 819

Grâce et vaillance en toute chose

Dragonstone’s Harbour [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dragonstone’s Harbour [Tour IX - Terminé]   Dragonstone’s Harbour [Tour IX - Terminé] EmptyMer 27 Oct - 0:12





DRAGONSTONE'S HARBOUR
LEIA & TORRHEN & MINA
AN 2, MOIS 1, SEMAINE 3
Léïa ne pouvait imaginer les responsabilités qui étaient celles de l’Empereur. Non. Cela la dépassait et de loin. Tout ce qu’elle pouvait faire, c’était prendre soin de la prunelle des yeux de l’Empire. Elle oubliait souvent que les enfants qu’elle entourait, dont elle s’occupait, avait une immense importance. De quoi se sentir légèrement stressée. Mais Léïa n’y pensait pas. Elle appréciait leur présence. Le lien qu’elle avait tissé avec les Héritiers était de plus en plus fort. Et elle les défendrait contre toutes les menaces. La petite Athynéa avait déjà subi une tentative d’empoisonnement ainsi que son frère. L’épée de Damoclès qui planait au-dessus de leur tête révoltait Léïa. Elle ne comprenait pas qu’on puisse s’en prendre à des enfants innocents. Les jeux politiques et la guerre lui étaient étrangers. Comme une langue qu’on entend mais qu’on ne comprend pas.

Un sourire se dessina sur les lèvres de Léïa quand elle entendit les paroles de l’Empereur. Il était inquiet de ce que ses enfants suivent le même chemin que lui. Elle trouvait ses inquiétudes touchantes. Elle voyait percer le père derrière la carapace de l’Empereur. Et cela était émouvant. Elle se sentait peinée pour lui. Il n’avait pas dû consacrer beaucoup de temps à ses premiers enfants. Comme il ne consacrait que peu de temps à Aeden et Athynea. Léïa n’était rien, de quel droit pouvait-elle juger l’Empereur ? Tout ce qu’elle savait, c’est que, si elle avait des enfants, elle souffrirait de les voir si peu. Elle se demanda comment faisait l’Impératrice.

Votre Majesté est bien trop indulgente avec nous…

Léïa était touchée de ce compliment sur sa beauté et sa bonté. Pourtant, elle estimait ne pas connaître bien Torrhen Braenaryon tout comme lui ne devait pas beaucoup la connaître. Il devait être bon juge de la nature humaine. On devait tenter de le séduire du matin au soir pour s’attirer ses faveurs. Il avait dû apprendre à décrypter un visage. Lady Mina répondit à l’Empereur concernant ses enfants. Léïa ne se permit pas pareille familiarité. Elle n’était pas assez proche du Braenaryon pour le faire et de plus, elle ne connaissait pas les enfants de l’Empereur. Ce n’était pas sa place et elle se contenta de hocher la tête aux paroles de la jeune femme. Elle essayait visiblement de remonter le moral de l’Empereur. Léïa ne savait que faire pour l’y aider. Elle se contenta d’un sourire doux. Torrhen préféra garder son fils dans ses bras et Léïa s’écarta légèrement pour le laisser profiter de ce moment. Lady Swann lui tendit la petite princesse que Léïa prit dans ses bras.

Asseyez-vous, ma Dame. N’allez pas tomber. Souhaitez-vous que je vous apporte un verre d’eau ?

La jeune femme était encore faible, cela se voyait, même si elle semblait aller mieux que durant la traversée. L’Empereur évoqua ensuite ses volontés concernant les enfants. Léïa resta debout, berçant doucement Athynéa qui commençait à s’endormir sur son épaule. Elle sourit davantage et hocha la tête.

Je vous remercie Majesté. Je suis ravie de rester auprès de vos enfants. Cela aurait été une déchirure de les quitter… C’est un grand honneur. Nous resterons donc à Fort-Darion après votre départ ?       
code by bat'phanie

Anonymous
Invité
Invité


Dragonstone’s Harbour [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Dragonstone’s Harbour [Tour IX - Terminé]   Dragonstone’s Harbour [Tour IX - Terminé] EmptyVen 5 Nov - 13:11



Dragonstone’s Harbour
Torrhen Braenaryon & Mina Swann & Léia

Forteresse, Ile de Peyredragon, Semaine 3 du mois 1 de l’An 2 de l’Ere des Luttes
De figures proches. Oui. De substitution. Car il était évident que ma femme et moi allions continuer de prendre des risques, que nous allions persévérer sur la voie de la guerre et de la mort. Et que la situation resterait tendue pendant un long moment. J’allais braver tempêtes et nuées de flèches, et elle, s’échiner sous le soleil dornien à survivre aux poisons, aux tirs et coups fourrés d’un peuple d’anguilles. Mourir n’était pas qu’une possibilité. Ce n’était pas non plus une certitude. Mais c’était de l’ordre du véritablement probable. Aeden et Athynéa, voire leur petit frère ou leur petite sœur à venir, allaient sans doute grandir sans l’un de leurs deux parents. Voire sans les deux. Il n’était pas question d’abdiquer devant le danger, ni de tellement se prémunir que le destin serait forcément provoqué de la même façon. Mais faire attention à ce qu’ils ne se retrouvent pas tout seul était basique dans l’esprit d’un adulte, d’un père de famille. Le changement de langes se termine, et je peux reprendre mes enfants contre moi. Mon fils d’abord, qui tendait ses petits bras vers moi et qui riait de son petit bruit de gorge quand je dévorais son petit cou de baisers barbus qui devaient le chatouiller. Il essaie ensuite de me tirer les poils de barbe, mais c’était de bonne guerre.


| Le petit malin attaque là où ça fait mal, sur un terrain sur lequel je ne pourrais répliquer… |


Mina me parle du caractère de mon fils, cette canaille forcée de grandir trop vite, ballottée d’un endroit à l’autre par ses guerriers conquérants de parents, qui avaient dû vivre en chariots, en tentes, s’accommoder de températures très basses, ou très élevées, et de l’hygiène d’un camp de soldats. Je me demandais, au regard de ce qu’elle évoquait, si je devais craindre le même genre de rapprochement entre Aeden et Athynéa qu’entre Rhaenys et Orys… Ce qui ne pourrait être toléré. Ce que j’estimais pour mon mariage n’était pas la même chose que pour mes enfants. Je comprenais, et je tolérais plus que je n’acceptais. Mais c’était ainsi. Je n’allais pas remettre leur lien en question… Mais il faudrait sans doute que je veille. Quant à ma ressemblance avec Jon…


| Je ne suis pas sûr que le Roi du Nord apprécierait la comparaison. |


Sourire, sans joie, mais Mina évoque un malaise et je fronce les sourcils en berçant doucement Aeden.


| Vous allez bien, Mina ? Il faut prendre soin de vous, surtout si votre désir est de prendre soin des autres. |


Léia reprend Athynéa dans ses bras tandis que l’orageoise parle de son indifférence aux compliments, et au désir des autres. Toujours si vertueuse, si digne… La jeune servante réagit à son tour, polie. Touchée. Je la regarde, un instant. D’un regard neuf. Oui, jolie, et plus que ça, sans doute. Ce serait facile, pour un Empereur, que de s’attirer les bonnes grâces d’une jeune femme influençable. Mais je n’étais pas de ce genre-là, du moins m’en étais-je depuis longtemps convaincu. Je ne réagissais pas plus. Je hochais la tête à sa proposition.


| Harlan ? Oui, pourquoi pas. Cela le mettrait en sécurité, au regard de la situation de l’Orage, et cela permettrait à Aeden, comme Athynéa, de grandir plus vite au contact d’autres petits en plein milieu de leurs apprentissages. Avec plaisir. |


Je me retourne vers la servante.


| En effet, sauf s’il faut évacuer si la situation militaire le nécessite. Ser Gawain Chyttering travaillera à votre protection, pour que jamais les événements d’Accalmie ne se répètent. Dans ce cas vous serez évacués sur Peyredragon, ou au Nord, loin du danger.Si cela devait arriver… |


C’est que je serais vaincu, et donc mort. Sans doute Rhaenys également.


| Je compte sur vous pour protéger mes enfants et leur donner une chance de vivre, de vivre libres, d’une façon ou d’une autre. |


J’étais grave, sérieux. Après un court instant, je reposais Aeden par terre, qui commençait à ramper et à chercher à se hisser sur ses jambes. C’était tôt. J’embrassais Athynéa


| Je te revois avant le départ, ma douce, pour le câlin de ton Empereur trop occupé de père. A plus tard, mesdames. Et Mina par les dieux, prenez soin de vous. |


(c) DΛNDELION



Fire, Blood & Winter


Let me tell you something about wolves, son. When the snow falls and the icy winds blow, the lone wolf dies, but the pack survives. Summer is the time for quarrels. In winter, we must protect each other, give each other warmth, join our forces. " Running After My Fate (c)codage - Kanala - texte (c)Running After My Fate, The Divide


Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 44416
Membre du mois : 250
Maison : Braenaryon
Caractère : Le Vieux Loup de Winterfell
Célébrité : Christian Bale

Infos supp.
Richesses : 5628

Fire, Blood and Winter.

Dragonstone’s Harbour [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t210-torrhen-stark-winter-is-coming https://bloody-crown.forumactif.org/t221-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://bloody-crown.forumactif.org/t222-torrhen-braenaryon-fire-blood-and-winter https://deusexhominum.forumactif.com/
MessageSujet: Re: Dragonstone’s Harbour [Tour IX - Terminé]   Dragonstone’s Harbour [Tour IX - Terminé] EmptySam 6 Nov - 10:28

Le pouvoir est toujours dangereux. Cela attire le pire. Et corrompt le meilleur. La guerre enlevait de nombreux enfants à leurs parents, car souvent les forces étaient jeunes, alors que les plus anciens étaient fatigués par les combats. Cependant, les parents pouvaient venir aussi à laisser leurs enfants errer dans Westeros, comme des orphelins, car la vie avait fini par quitter leur corps. Différentes explications venaient à cela, la guerre, les mauvaises récoltes, les maladies. Certains prenaient plus de risques que d'autres, poussant finalement le destin à se jouer et potentiellement à forcer les Dieux à couper ou non le fil de vie qui les maintenaient dans cette existence. Mina était, à présent, plus qu'heureuse de retrouver ses enfants, de pouvoir bientôt les serrer dans ses bras, les embrasser de toutes ses forces et pouvoir tout simplement les voir s'éveiller chaque matin et s'endormir chaque soir. Mais elle avait aussi conscience que tout le monde n'aurait pas cette chance et qu'Aeden et Athynéa n'auraient pas cette chance, car leurs parents ne pouvaient se permettre de se poser et d'attendre de voir comment le monde allait tourner. Et même sans cela, elle doutait de toute façon qu'une telle chose soit possible.

Elle ne les voyait pas capable de rester sur place en un même endroit, sans rien faire, sans chercher à amener leur pierre à l'édifice, sans vouloir améliorer les choses. Le couple impérial était un duo d'actifs, et c'était tout à leur honneur. Pour autant, cela ne pouvait faciliter leur vie de famille et les jumeaux étaient encore si jeunes, elle avait mal au cœur pour eux, tout en comprenant parfaitement ce que Torrhen et Rhaenys désiraient faire pour le bien de tous. Le sacrifice était bien grand malheureusement. Pour le moment, elle essayait de ne pas y penser, même si cela faisait à présent partie du quotidien de tous. Elle ne faisait que regarder un père qui prenait soin de son enfant, avec une certaine maladresse bien sûr, mais c'était tellement touchant, qu'elle en avait presque les larmes aux yeux face à cette image si touchante. Un roi ne peut pas être comme une personne ordinaire. Ne doit pas se comporter ou avoir des sentiments comme une personne ordinaire. Un roi doit être prêt à faire les choses les plus terribles. Les choses contre toute conscience. S'il veut survivre.

Elle ne comprit pas tout à fait ce qu'il se passa ensuite, son corps lui rappelant alors qu'elle n'était finalement qu'une faible femme et que sa santé était loin d'être parfaite. Elle eut le réflexe de tendre la petite princesse à l'autre jeune femme présente avant d'aller s'asseoir, aussi dignement que possible, pour ne pas donner une mauvaise image d'elle à son empereur, bien qu'il était difficile de cacher son état, sa pâleur ou ses mains qui venaient à trembler. Elle tourna son regard vers Torrhen, gardant comme toujours son sourire éternel sur les lèvres. « Ne vous inquiétez donc pas pour moi. Tout ça ne sera qu'un vieux souvenir quand j'aurai enfin quitté ce bateau de malheur. » Mais cela ne remettait nullement sa tâche en cause, les enfants passaient avant le reste, même avant sa santé. « Je ne manquerai pas alors de les mettre en contact avec Harlan quand nous serons de retour à Fort-Darion. » Elle garda pour autant le silence quand l'Empereur vint alors à parler de mesure de protection et possiblement d'évacuation de la capitale si la situation l'obligeait. Tant qu'elle n'était pas séparée de ses enfants, elle accepterait de suivre les jumeaux impériaux là où il le faudrait. Elle hocha la tête à ces dernières paroles, se relevant en même temps pour s'incliner face à lui. « Vous pourrez toujours compter sur moi, votre Majesté. » Avant de l'observer sans aller.

Fin du Rp pour Mina


Mina Swann

Écoutez le chant du cygne ...
Le chant du cygne blanc !

Mina Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Messages : 1618
Membre du mois : 74
Maison : Swann
Célébrité : Amber Heard

Infos supp.
Richesses : 819

Grâce et vaillance en toute chose

Dragonstone’s Harbour [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dragonstone’s Harbour [Tour IX - Terminé]   Dragonstone’s Harbour [Tour IX - Terminé] Empty


Contenu sponsorisé


Dragonstone’s Harbour [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
Dragonstone’s Harbour [Tour IX - Terminé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le cœur des femmes renferme de nombreux secrets / Tour Vii, An 1, Mois 12, Semaine 2 / [Tour IX - Terminé]
» At the dawn of war / Tour VII, An 1, Mois 12, Semaine 1 [Tour VIII - Terminé]
» Le Bouclier de Port Lannis (Fb - tour VII) [Tour VIII - Terminé]
» [RP Alternatif] Assault on Dragonstone
»  Look down, look down, don't look 'em in the eye [Tour II - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Sud de Westeros :: Royaume de Peyredragon :: L'île de Peyredragon-
Sauter vers: