Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-40%
Le deal à ne pas rater :
-40% Nike Crater Impact SE
68.97 € 114.99 €
Voir le deal

 

 Les Rois maudits [Tour IX - Terminé]

Aller en bas 
MessageSujet: Les Rois maudits [Tour IX - Terminé]   Les Rois maudits [Tour IX - Terminé] EmptyDim 21 Mar - 16:10












 Les Rois maudits

ft. Lord Merlyn

Myria avait demandé une entrevue au Gouverneur des Îles de Fer, Lord Merlyn. Son bateau, la Sirène du Noyé, offerte par Yoren à son Ambassadrice était déjà prêt à partir quand elle reçut un réponse affirmative. Elle se mit donc en route le jour même après avoir informé son hôte de son arrivée à Grand Wyk dans les deux jours. Elle était accompagnée d’une dizaine de guerriers de la Maison Harloi et de ses deux épées liges. Le Sire de Pebbleton était présent lors de son mariage avec Rodrik Harloi, elle aurait aimé en profiter pour discuter avec lui, mais la fête battant son plein et les nombreux invités accaparant son temps, elle n’avait pas pu. Elle se souvenait que le feu le Roi avait souvent douté de la loyauté du Gouverneur des Îles de Fer parce qu’il n’était pas prompt à répondre aux appels à participer à tout prix à l’effort de guerre. Elle lui avait néanmoins conseillé de le ménager, après tout, il faisait son travail aussi bien que possible et s'acquittait de ses devoirs en remettant tant bien que mal à flot une économie mise à mal par la guerre. Si seulement les accords économiques qu’elle avait signé avec les Maisons Farman et Reyne n’étaient pas tombés à l’eau suite à la trahison de Beron et Heda, cela aurait pu considérablement changer la donne sur les Îles de Fer. Mais elle n’avait finalement pu ramener que du Bois pour entretenir et réparer la Flotte de Fer après avoir été emprisonnée à Castral Roc. Elle en avait ramené encore il y’a peu après son court séjour dans l’Ouest afin de construire de nouveaux bateaux car pour elle, avec la perte du Conflans, la prospérité du Royaume passait par le fait de rendre les Fer-Nés maîtres des mers. Mais elle n’avait pas ramené que ça, fort heureusement.

Le port de Pebbleton sentait fort le poisson, c’était une bourgade importante et avec la Flotte de Fer sur le Pied de Guerre à Dix Tour il n’y avait plus ici que des bateaux de pêche et des pêcheurs. La brune aux yeux céruléens mit le pied sur la terre ferme vêtue d’une robe de laine grise à chevrons avec un col officier ouvert et une fine ceinture de cuir noir qui passait par dessus son ventre qui commençait à s’arrondir. Elle avait en sus une cape de laine noire doublée de soie grise avec un col de fourrure grise dont les attaches de cuir se croisaient sur sa poitrine. Elle portait une paire de boucles d’oreille rondes en argent ciselé et large un collier assorti, ses cheveux étaient relevés en un chignon de tresses entremêlées. Sa suivante,  Elora Harloi, la nièce de son époux portait une robe de lin grise légèrement matelassée avec des motifs géométriques qui lui arrivait au dessus de la cheville, une paire de bottes, un large serre taille et des lanières croisées sur la poitrine le tout en cuir noir complétaient sa tenue. Une grosse chaîne de fer passait autour de son cou depuis un anneau dans lequel elle repassait avant de descendre jusqu’au serre taille et de descendre jusqu’à ses genoux en se terminant par une petite faux en l’honneur de sa maison.

Encadrées par les chevaliers Frey et accompagnées d’une servante, Lady Harloi et la jeune femme se rendirent à pied dans la tour carré qui dominait la petite cité. La Dame de Dix Tours venait demander son avis à Lord Merlyn sur l’empoisonnement de Yoren de son épouse et de ses généraux tous ses généraux à la veille d’une bataille décisive qui lui avait finalement coûté la vie. Les rumeurs parlaient d’un riche Seigneur des Îles de Fer et ce pourrait bien être lui, mais il y avait plus de chances qu’il ne soit pas à l’origine de ce complot mais sache qui l’était. En tant que Gouverneur, il en savait certainement plus long que quiconque sur ce qui se passait sur les Îles de Fer, des châteaux aux ports, des mines aux bateaux.

La brune aux yeux céruléens fut introduite avec sa petite suite dans l’humble forteresse et conduite et annoncée au Seigneur des Lieux.

__ Bonjour Lord Merlyn, merci de me recevoir entre vos murs.

Fit elle en inclinant respectueusement la tête attendant qu’il lui permette de s’installer. Elora fit de même en silence, la servante garda la tête baissée et s’installa dans un coin, et les hommes lige de la née Frey restèrent près de leur protégée.


made by lizzou – icons & gif by tumblr
Merci à rawr & (c) FreeSpirit


Bannière:

Recompenses:

Myria Harloi
Salty Blood ☬ Fire Bird
Iron Crown ♜ Rock Wife
Messages : 2575
Membre du mois : 0
Maison : Harloi
Caractère : Déterminée ♢ Ambitieuse ♢ Diplomate ♢ Rancunière ♢ Pragmatique ♢ Maligne ♢ Enragée
Célébrité : Eva Green

Infos supp.
Richesses : 160

Salty Blood ☬  Fire  Bird  Iron Crown ♜ Rock Wife

Les Rois maudits [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t3194-myria-hoare-brule-tout-pour-t-elever https://bloody-crown.forumactif.org/t3213-myria-hoare-chroniques-du-sel-et-du-roc https://bloody-crown.forumactif.org/t3212-myria-harloi-liens-de-sel-et-de-roc
MessageSujet: Re: Les Rois maudits [Tour IX - Terminé]   Les Rois maudits [Tour IX - Terminé] EmptyVen 26 Mar - 22:07



Lord Merlyn

Lord Merlyn est un seigneur choisi parmi les premiers serviteurs du Roi Yoren. Sa loyauté envers le Roi est imprimée par la peur et le respect que le Bâtard inspire à ses ouailles. Il est un homme consciencieux, dévoué à sa tâche. Myria Harloi demande une entrevue avec Lord Merlyn dans le but d'enquêter sur l'échec des troupes de Yoren Hoare et sur le ou les responsables de l'empoisonnement de nombreuses personnes dans le campement de Aubray.


Les Rois maudits
La mort de feu Yoren Hoare à plonger le royaume dans une situation bien délicate, sans héritier en plus, créant une crise dynastique qui sans aucun doute va créer de vifs déboires. Lord Merlyn sait bien que sa position de gouverneur des îles de fer lui donne une certaine influence non négligeable sur les terres ancestrales des fer-nés. Il ne fut donc pas surpris quand il reçut il y a quelques jours une lettre de Myria Harloi ancienne princesse du royaume, il accepte la proposition de la jeune femme pour une rencontre et discuter des derniers événements ensemble. Il fit demander à ses servantes de préparer le grand hall de sa demeure pour accueillir comme il se doit la lady de la maison Harloi, préparation qui se termine une journée avant l'arrivée de son invité. Durant ce temps, il avait pris l'habitude de se rendre sur le toit de la tour pour méditer ou plutôt réfléchir à la marche à suivre. Ce fut sur ce toit qu'il se rendit quand il apprit la mort de son souverain, mais surtout la tentative de le tuer, ce qui n'avait pas réussi, mais à tout de même emporter son enfant mort-né et à failli emporter la reine coincée dans son lit envahi par la douleur et la fatigue. Après ce triste évènement, voilà maintenant que l'orage va s’abattre sur le royaume, où chaque maison fera valoir ses droits pour accéder au trône.

Alors qu'il était allongé sur le dos pour observer le ciel grisâtre perdu dans ses pensées, le bruit du cor signifiant l'arrivée d'un bateau retentit dans le petit port de Pebbleton. Le fer-nés se relève d'un bond en avant de s’adosser sur le mur pour mieux observer l'arrivée du navire aux couleurs de la maison Harloi. Voilà que son invité venait d'arrivée, il prit le temps d'observer la silhouette du haut de la tour qui offrait une vue imprenable sur le village et son port, il se contente de regarder la Dame Harloi rejoindre son domaine à pied escorté par ses hommes, cela faisait bien des mois qu'il n'avait pas revu l'ancienne princesse. Il quitte enfin le toit quand il aperçut son invité entré dans son domaine, il s’empressa d'aller dans le petit hall de sa demeure pour recevoir comme il se doit son invité. Quelques gardes se positionnèrent aux quatre coins de la salle tandis que Lord Merlyn s'assoit lourdement et sans aucune grâce sur sa chaise qu'il avait de fausses allures de trône. Les serviteurs qui étaient en train de préparer la table repartie discrètement vers une petite porte avant que les portes principales s'ouvrirent pour laisser entrer l'invité du jour. Le seigneur des lieux remarque très vite le ventre de Myria et ne pouvait s'empêcher de sourire, au même moment un des hommes de Lord Merlyn qui avait accueilli la Dame d'Harloi fit les présentations avant que cette dernière prit la parole pour saluer la fer-nés comme il se doit. ❝ Bonjour à vous, je suis ravi de vous accueillir dans ma demeure. ❞ Dit-il avant de se lever de sa chaise. ❝ Avant tout je tiens à vous féliciter pour cet heureux évènement que vous attendez, je ne doute pas qu'il soit un vigoureux fer-nés ! ❞ Ajoute-t-il à nouveau avec un sourire avant de lever sa main. ❝ Après un tel voyage, prenais place à ma table je vous pris. ❞ Réplique-t-il en invitant sa convive à la grande table située à droite de la grande salle, il attendit qu'elle s'asseye pour prendre place dans sa chaise habituelle située en bout de table, ils se regardent pendant quelques instants avant que Lord Merlyn rompe le silence. ❝ Je suis soulagé de savoir qu'au moins quelques personnes s’interrogent sur cet évènement qui à secouer notre royaume ! ❞ En faisant référence à l'empoissonnement du roi Yoren et de ses généraux et son fils mort-né, mais cette phrase avait surtout pour but de lancer le sujet et de savoir le positionnement de ladite intéressait sur cette affaire. Parce que si la nouvelle dame de Dix tours est connu pour sa beauté incontestable elle est aussi connue pour être impliqué dans divers affaires selon les rumeurs et pour être ambitieuse et sans pitié, comme beaucoup de monde ici il est vrai. Qu'en ressort-il de cette rencontre ? Est-ce que Lord Merlyn est-il impliqué où aurait-il vraiment des informations quelconques sur le commanditaire ? Est-ce qu'il se méfie de Myria ? Tant de questions autour de cette affaire qui à mis à genou le royaume !

code by lizzou × gifs by tumblr



Anonymous
Invité
Invité


Les Rois maudits [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les Rois maudits [Tour IX - Terminé]   Les Rois maudits [Tour IX - Terminé] EmptySam 10 Avr - 18:28












 Les Rois maudits

ft. Lord Merlyn

Myria observa la pièce avec attention et ne remarqua aucun chandelier richement décoré oublié dans un coin. A priori, Lord Merlyn ne s’était pas enrichi sur le dos du royaume malgré sa position, rien de bien ostentatoire ici, à moins qu’il ne cache bien son jeu. La brune était soupçonneuse, elle avait appris à se méfier de tout le monde, à ne faire confiance à personne et plus encore depuis les deux dernières années. Mais elle ne pouvait pas vivre ainsi, alors elle avait parfois fait confiance et à chaque fois elle avait été déçue et trahie. Aussi afficha-t-elle son sourire de façade quand après avoir été présentée et avoir échangé quelques courtoisies d’usage, le Gouverneur des Îles de Fer la félicita pour sa grossesse. Cet enfant, elle était prête à tout pour le protéger et se sachant en danger partout où elle irait, toujours, il l’était aussi. Ici peut-être plus que n’importe où ailleurs. Alors le fait qu'il sache qu’elle était enceinte la fit se raidir pendant une seconde.

__ Merci Lord Merlyn. Aussi vigoureux que son père, tant est si bien que ses coups de pied me coupent l'appétit. Vous me faites honneur, mais j’espère que vous ne me tiendrez pas rigueur de ne pas faire honneur à votre table.

La Dame de Dix Tour s’assit malgré tout et la jeune servante qui l’accompagnait se plaça derrière elle. Sa maîtresse scrutait chaque mouvement de son interlocuteur à la recherche d’un indice, un geste, un regard, n’importe quoi qui pourrait le trahir. Peut-être qu’à force de côtoyer les Hoare d’un peu trop près jusqu’à se brûler les ailes et bien plus encore, elle était devenue légèrement paranoïaque. Plus sombre aussi. Mais elle ne voyait rien, les rumeurs parlaient d’un riche Fer-Né, et évidemment, le Seigneur de Pebbeleton n’était pas un serf, mais s’il était riche, il ne l’affichait pas. Il aurait cependant pu vouloir dissimuler son identité en paraissant plus riche qu’à l’accoutumée. Mais pourquoi ? Cela la faisait enrager de ne pas comprendre. Alors, à force de réfléchir, de se triturer le cerveau pour savoir qui était le plus à même de vouloir tuer Yoren, en dehors de Manfred et Eren bien sûr. Elle jouait une partie de cyvosse intérieure pour tenter de mettre en échec le commanditaire de la dernière tentative d'empoissonnement en date contre Yoren avant qu’il ne l’accuse. Car cela viendrait tôt ou tard, elle en était certaine. On l’avait accusé des tentatives de meurtre contre Loren Lannister, on l’accuserait bien d’avoir essayé de récupérer la couronne en tuant tous les généraux du Roi des Fleuves et du Crépuscule et son héritier à l’aube d’une bataille décisive. Elle se mit à ricaner un instant à cette pensée. Heureusement, Merlyn rompit le silence et la ramena à la réalité.

__ Ce n’est pas l'événement qui m’interroge, c’est son auteur. Ce n’est pas la première fois que quelqu’un tente d’assassiner Yoren, mais cette fois, le commanditaire a réussi, en tout cas l'a t-il suffisamment affaibli au moment opportun pour qu’il soit tué par l’ennemi. Cela veut dire deux choses. D’une part il était très bien informé sur la position du Roi et de son armée, où en tout cas son ordre était d’attendre le bon moment. Mais je note que l'empoisonnement n’a pas eu lieu la veille, lors de la première bataille, mais après. De deux, il avait les moyens de contourner les protocoles mis en place pour la sécurité du Roi et de la Reine. Encore une fois, il était très bien informé. Et très probablement pas seul. Il y a un commanditaire dans les Îles de Fer, dont on dit qu’il est riche, un Seigneur important donc, où quelqu’un qui veut se faire passer comme tel. Un empoisonneur, suffisamment proche de Yoren pour servir le vin à un Conseil de Guerre et suffisamment discret pour passer inaperçu jusqu’au moment de son forfait et observer entre-temps comment contourner la sécurité du Roi. Celui qui a fait ça pourrait bien tous nous tuer sans que nous ne voyons rien venir Sire.

La liste était finalement longue de ceux qui avaient tout intérêt à ce que Yoren meurt, le premier étant Lyam Tully et tous ceux de l’Empire, sauf que jusqu’ici, ce qui avait mis le royaume à genoux venaient toujours de l'intérieur. A force de voir la couronne qui lui revenait se déliter à mesure que les ambitions folles des uns et des autres ne fracture le pays un peu plus à chaque trahison, elle avait du mal à croire qu’un Roi fédéré s’abaisse à cela. Pourtant, une telle initiative était bien plus aisée à mettre en place depuis le camp ennemi que depuis les Îles de Fer ou le Bief. Mais pourquoi alors l’empoisonneur aurait parlé d’un riche Fer-Né qui l’aurait recruté l’hiver dernier à Pierremoutier, si la politique du Roi des fleuves et du crépuscule ainsi eu son mariage avec une Riveraine n'était pas populaire dans les Îles de Fer, ils étaient rares les Iliens avec assez de cran et de patience pour mener à bien cette opération de longue haleine.


made by lizzou – icons & gif by tumblr
Merci à rawr & (c) FreeSpirit


Bannière:

Recompenses:

Myria Harloi
Salty Blood ☬ Fire Bird
Iron Crown ♜ Rock Wife
Messages : 2575
Membre du mois : 0
Maison : Harloi
Caractère : Déterminée ♢ Ambitieuse ♢ Diplomate ♢ Rancunière ♢ Pragmatique ♢ Maligne ♢ Enragée
Célébrité : Eva Green

Infos supp.
Richesses : 160

Salty Blood ☬  Fire  Bird  Iron Crown ♜ Rock Wife

Les Rois maudits [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t3194-myria-hoare-brule-tout-pour-t-elever https://bloody-crown.forumactif.org/t3213-myria-hoare-chroniques-du-sel-et-du-roc https://bloody-crown.forumactif.org/t3212-myria-harloi-liens-de-sel-et-de-roc
MessageSujet: Re: Les Rois maudits [Tour IX - Terminé]   Les Rois maudits [Tour IX - Terminé] EmptyVen 23 Avr - 23:10



Lord Merlyn

Lord Merlyn est un seigneur choisi parmi les premiers serviteurs du Roi Yoren. Sa loyauté envers le Roi est imprimée par la peur et le respect que le Bâtard inspire à ses ouailles. Il est un homme consciencieux, dévoué à sa tâche. Myria Harloi demande une entrevue avec Lord Merlyn dans le but d'enquêter sur l'échec des troupes de Yoren Hoare et sur le ou les responsables de l'empoisonnement de nombreuses personnes dans le campement de Aubray.


   
           

           
Les rois maudits

Myria Harloi & Lord Merlyn

           
Voici la célèbre Myria devant les yeux intriguer du maitre des lieux, intriguer parce qu'il fallait avouer qu'il l'était après avoir reçu cette lettre de la part de la nouvelle épouse de Rodrik Harloi lui demander une audience. Certes, après avoir eu vent de la mort de son souverain il s'attendait à ce que certains chefs de maison fer-nés viennent le voir pour avoir son appui pour les états généraux qui vont bientôt avoir lieu, mais contre toute attente Myria vient le voir pour enquêter sur l'empoissonnement qu'à subit Yoren, sa femme et ses généraux. Une initiative qui à intriguer l'intéressant, parce qu'il est de notoriété publique que la ravissante jeune femme aussi belle soit-elle devant lui avait un passé plutôt chargé et surtout des rumeurs qui lui coller à la peau. Veuve d'un traité, mère d'un fils qui à lui aussi essayer d'usurper le trône à son souverain est son implication dans d'autres complots d'après c'est même rumeurs, ce qui en fait beaucoup pour une simple femmes inoffensive. Après avoir félicité son interlocutrice pour l'heureux évènement attendu prochainement, il remarque assez rapidement que la servante de Myria se positionne derrière assez discrètement avant que sa maitresse lui réponde en déclarant que le pied était si vigoureux qu'il lui donnait des coups de pied dans le ventre à lui en couper l’appétit, ce qui enclenche immédiatement un rire non dissimulé du gouverneur.

❝ Par le dieu noyé, ce petit est vigoureux et presser de sortir on dirait bien, la relève est assurée pour la maison Harloi on dirait bien ! ❞

Des paroles destinaient à flatter son interlocutrice mais derrière ce rire qui paraît convivial sont en réalité que là pour dissimuler son amusement pour la manière que Myria se protège, quand un invité vous refuse de manger à votre table c'est que la confiance n'est pas là, sans parler de sa servante qui est juste derrière elle comme pour surveiller ses arrières, décidément elle était sur ses gardes. Comment pourrait-il lui en vouloir après l'annonce de l'empoissonnement de l'ancien roi de ses îles, sans parler que son ancienne belle famille n'était pas non plus réputée pour être des enfants de cœurs, ont dit bien que le pouvoir rende certaines personnes paranoïaques. C'est à ce moment-là qu'il commence à comprendre que la dame de dix-tours le soupçonner d'être l'organisateur de cet empoissonnement, ce qui ne surprenait guère à l'intéresser qui s'attendait à cette éventualité. Elle reprit la parole en lui récitant les informations qu'il avait lui aussi reçu quelques jours auparavant, comme quoi l'auteur serait un seigneur des îles de fer et un proche de Yoren. Il écoutait attentivement la dame de dix-tours avec un grand intérêt cette fois-ci, il était plutôt en accord avec elle a vrai dire, que ce mystérieux traitre qui a tué avec tant de facilité Yoren pourrait aisément se débarrasser d'un seigneur, y compris lui-même, c'est pour cette raison qu'il a renforcé la sécurité de son château quand il a appris le meurtre du roi.

❝ J'ai fait les mêmes conclusions que vous, il est évident que l'auteur qui se cache derrière ça soit une personne importante et influente, mais malgré tout je ne peux m'empêcher de rester sceptique sur ses informations. Sur nos îles, il y a très peu de grande famille capable de financer et d'avoir une telle influence pour mettre à bien un tel projet selon moi. ❞

Étant gouverneur des îles de fer il connaît assez bien la situation sur les îles et ont ne lui a jamais rapporté une quelconque suspicion sur l'une des maisons fer-nés, et puis au fond de lui il ne peut s'empêcher de penser que s'est quelqu'un de l'extérieur qui se servirait d'un Insulaire pour faire croire à un traitre de l'intérieur alors que la main qui dirige tout ceci est de l'extérieur. La liste des ennemis ne manque pas, mais il n’exclut pas non plus le souverain du Bief qui est réputé pour les coups bas. En d'autres termes, retrouver l'auteur est une tâche qui risque d'être difficile à mener à bien, mais s'il peut aider à dissiper ou non les doutes sur les maisons des îles de fer alors soit, aussi incroyable que ça puisse paraître Lord Merlyn est quelqu'un de devoir qui à mener à bien son rôle de gouverneur des îles de fer depuis son élection au poste par Yoren. Il se lève de sa chaise et se met à marcher lentement en direction de la vieille cheminée près de la table comme pour réfléchir à de potentiels coupables.

❝ Supposons que l'information soit vraie, que le commanditaire serait sur nos îles, comme je vous l'ai dit il y a très peu de famille capable de cela, les Greyjoy peut-être, ou bien les Timbal qui ont amassé énormément de richesse ces dernières années au point de devenir l'une des plus riches familles fer-nés, des partisans des Volmark ou Salfalaise qui se seraient échappé et agirait dans l'ombre ? Mais on peut tout aussi bien se poser des questions sur la maison de votre époux qui à gagner en influence sur les îles de fer. ❞  

En mentionnant la famille de son époux, il voulait voir comment réagirait Myria à cette suspicion du maitre des lieux, parce qu'il est vrai que la maison Harloi à gagner en influence ces derniers temps, surtout depuis que Rodrik brigue actuellement le poste de commandant de la flotte de fer, un poste important dans le royaume. Mais sa remarque était surtout par curiosité et créer une réaction quelconque chez son interlocutrice qui la trahirait ou au contraire renforcerait sa crédibilité malgré les rumeurs sur elle.

           
codage by Wiise



Anonymous
Invité
Invité


Les Rois maudits [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les Rois maudits [Tour IX - Terminé]   Les Rois maudits [Tour IX - Terminé] EmptyDim 16 Mai - 23:57












 Les Rois maudits

ft. Lord Merlyn

En plantant son regard azur dans celui de Lord Merlyn, Myria se fend d’un sourire en coin. Un vrai celui là, bien que sur la retenue.

__ On dirait oui. Puisse le Dieu Noyé faire que les enfants du Sire de Dix tours ne connaissent pas le même sort que mes autres enfants, fils du traître Joren Hoare et frères du traître Beron, Princes déshérités au profit de leur oncle bâtard et à présent de leur tante Hightower. Heureusement que je ne suis pas celle qu’on prétend que je suis, sans quoi Beron serait sur le trône depuis un bon moment. Mais je crois que, le Roi Yoren mort, les Fer-Nés méritent mieux que ce que la couronne héréditaire leur propose. Vivement que les Rois du Sel et les Rois du Roc se réunissent pour choisir le souverain qui saura les unir et les guider à travers les tempêtes à venir.

La brune écouta les remarques de Lord Merlyn en dodelinant de la tête. Elle réfléchissait. Il y avait effectivement peu de Maisons assez importantes pour fomenter un tel coup, surtout avec cette patience qui ressemblait à n’importe qui sauf à un Fer-Né. Mais elle n’ignorait pas que nombreux étaient les Îliens mécontents de la politique menée par Yoren, cette guerre qui prenait aux Îles tous les hommes valides depuis bien trop longtemps et pour quoi ? Protéger des riverains, des territoires dont ils n’avaient que faire pour la plupart ? Mais le poison n’était pas une manière de Fer-Né. Elle regarda Merlyn se lever avec angoisse, essayant de la cacher autant que possible, mais prête à attraper n’importe quoi pour se défendre, y compris la servante qui se tendit elle aussi. Les chevaliers avaient déjà leur main posée sur la garde de leur arme et ne bronchèrent pas, mais ils observaient la scène avec attention, prêts à agir. Myria n’avait encore jamais été directement inquiétée par une tentative de meurtre, elle en avait seulement été témoin et par trop souvent accusée. Elle en avait aussi déjoué assez, contre son Roi, pour se méfier de tout le monde. Après avoir survécu à tout ça, elle aurait pensé ne plus rien avoir à perdre et ne plus craindre la mort, d’ailleurs en se rendant sur les Îles de Fer après avoir été emprisonnée à tort à Castral Roc, elle se fichait d’y rester. Mais maintenant, elle ne voulait pas mourir sans avoir pu venger Yoren, sans avoir pu empêcher Manfred d’arriver à ses fins, sans avoir pris sa revanche sur ce que cette foutue guerre et les manigances du Roi du Bief lui avait coûté, sans avoir mis fin à la lignée des Rois Maudits, les Hoare. Et surtout, elle ne voulait pas mourir avant d’avoir mis quelques Harloi au monde, elle devait bien ça à Rodrik.

La Dame de dix Tours faisait, comme Merlyn, l’inventaire des maisons Fer-Nées qui auraient eu un intérêt à faire empoisonner Yoren et ses généraux avant la grande bataille et à faire disparaître l’héritier. Un détail lui revint en mémoire, elle avait certes mis en place tout un système pour empêcher que son Roi ne soit empoisonné, mais elle ignorait s’il l’avait maintenu jusqu’à la fin, jusqu'à ce fameux soir. Peut-être même que l'empoisonneur avait attendu pile le moment où il avait cessé de faire surveiller tout ce qui lui était servi. Puis, Lord Merlyn cita un nom qui lui fit redresser la tête promptement : Salfalaise…

Elle n’y avait même pas songé, car vu l’état de sa maison, et sa mort récente, elle n’imaginait pas un instant qu’il puisse être impliqué. Mais elle savait que Lyle avait gardé quelques contacts sur les îles et qu’il tenait dur comme fer à sa vengeance, haïssant Yoren aussi fort qu’il s’aimait lui-même. Peut-être aurait-elle dû le suivre sur cette voie quitte à y laisser sa peau, cela aurait été plus simple que d’essayer d’arrondir les angles entre tous afin de sauver le Royaume avec un succès absolument nul et en se faisant voler sa couronne au passage, en plus de se traîner une réputation de traîtresse alors qu’elle n’avait jamais trahi personne et au contraire fait tout son possible pour empêcher l’Empire de gagner tout le Conflans. Elle tut cependant ce nouveau nom sur la liste des suspects principaux. Mais elle mit du temps à réagir à l’accusation à peine voilée de Merlyn qu’elle avait à peine entendu, perdue soudain dans ses pensées vis à vis de l’ancien général de son époux avec lequel elle avait fomenté un plan pour sauver les hommes de Joren, et mené la bataille qui y avait mit fin…

La Sirène du Noyé sursauta presque, se reprenant d’un coup en comprenant qu’il accusait son époux. Et elle se mit à rire. Elle rit et rit encore, un bon moment sans pouvoir s’arrêter. Elle essaya de se calmer, mais elle repartit d’un nouveau fou rire aussitôt. A chaque fois qu'elle parvenait à se calmer, une anecdote lui venait en tête, ou simplement la tête de Rodrik si elle lui avait ne serait-ce que proposé une tel plan, et elle repartait dans son fou rire solitaire. Elle en avait les larmes aux yeux, larmes qu'elle tamponna en essayant de regagner son souffle et ses esprits. En vain. Elle leva la main pour s’excuser tandis qu’elle repartait à rire de plus belle.

__ Veu...illez… M’ex...cuser... Sire.

Hoqueta la survivante des Hoare avant de retenir sa respiration un moment. Elle finit par recouvrer assez de calme pour en dire un peu plus.

__ Non.

La jeune femme essuya ses larmes et prit quelques instants de plus pour reprendre son sérieux, bien consciente que ça n’était pas une plaisanterie pour l'Intendant des îles de Fer et qu’il fallait qu’elle lui donne une véritable réponse.

__ Mon époux préfère le fer-prix à toute autre chose, même une couronne d’or, même les plus grandes richesses, même le pouvoir. S’il veut quelque chose, il le prend par le sang et le sel, pas par le poison et les complots. Sa seule ambition en convoquant les états généraux de la royauté, c’est de redonner aux Îles de Fer et au peuple Fer-Né sa liberté et sa grandeur. Ne plus servir de bouclier aux puissances centrales dans une guerre dont les Fer-Nés n’ont que faire et de ne pas être incorporé de gré ou de force, au Bief, avec l’aval du Grand Septon qui ne tardera pas à brûler les hérétiques du Dieu Noyé quand ils n’en aura plus besoin pour brûler d’autres hérétiques. Il a suivi Yoren par loyauté et conviction qu’il était le meilleur Roi possible pour son peuple, tout comme moi. Il suivra le prochain souverain élu tout autant, parce que les voix des Fer-Nés ont trop de valeur à ses yeux pour les bafouer, même s’ils choisissent celle qui les mènera à leur perte. Mais il est bien le Roi que les Fer-Nés méritent afin d’en faire les maîtres de toutes les mers, suivant les préceptes de l’antique voie et non ceux des Hoare pour qui les Iliens sont morts trop loin de l’océan pour festoyer dans les demeures liquides du Dieu noyé. J’ai vu bien des Rois et des Princes, et celui qui mérite de porter la couronne de bois flotté est celui qui ne l’a jamais désirée ni convoitée avant d’y être contraint par la force des choses.

Myria prit une grande inspiration pour ne pas se remettre à rire en pensant à la réaction de son époux.

__ S’il était là, il n'aurait pas apprécié une telle insulte, je gage que cela aurait mal fini pour vous. Il me dit tout le temps de cesser de me défendre avec les mots et de laisser parler l’acier et les actes. Mais je sais que je ne manie pas l’acier comme lui et que nombre de mes actes ont été déformés pour détruire ma réputation. De plus, je comprends qu'il vous faille poser la question, nul ne peut accuser les Greyjoy ou les Timbal sans penser aux Harloi.

Elle haussa les épaules.

__ C’est vrai, ceux qui ont les moyens de faire ça ont certainement aussi les moyens de remporter les états généraux de la royauté, ils ont donc gros à gagner. Pour autant, si je ne crois plus un seul instant à l’honneur des Hoare, mon époux m’a quelque peu réconciliée avec celui des Fer-Nés et je dois dire que l’usage du poison me choque profondément venant d’un Fer-Né. Je ne vois aucun Seigneur des Îles utiliser un tel subterfuge, à part les Volmark, mais j’ai veillé à ce qu’ils ne puissent plus jamais nuire à personne. Et Lord Salfalaise dont je craignais la vengeance...

La brune aux Yeux céruléens tapota la table avec ses ongles. Et à nouveau, elle plongea ses yeux céruléens dans ceux du Sire de Pebbleton.

__ Mais je rejoins vos doutes sur la fiabilité des informations dont nous disposons. Ce ne sera pas la première fois que la piste mène à tout sauf au véritable coupable, et il nous sera difficile d’enquêter en profondeur aussi loin du lieu du crime et avec l’armée de Yoren en déroute. Pure curiosité, vous pensez à qui ?

Fit la Harloi avec un nouveau sourire. Curieuse et intéressée tout à la fois.


made by lizzou – icons & gif by tumblr
Merci à rawr & (c) FreeSpirit


Bannière:

Recompenses:

Myria Harloi
Salty Blood ☬ Fire Bird
Iron Crown ♜ Rock Wife
Messages : 2575
Membre du mois : 0
Maison : Harloi
Caractère : Déterminée ♢ Ambitieuse ♢ Diplomate ♢ Rancunière ♢ Pragmatique ♢ Maligne ♢ Enragée
Célébrité : Eva Green

Infos supp.
Richesses : 160

Salty Blood ☬  Fire  Bird  Iron Crown ♜ Rock Wife

Les Rois maudits [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t3194-myria-hoare-brule-tout-pour-t-elever https://bloody-crown.forumactif.org/t3213-myria-hoare-chroniques-du-sel-et-du-roc https://bloody-crown.forumactif.org/t3212-myria-harloi-liens-de-sel-et-de-roc
MessageSujet: Re: Les Rois maudits [Tour IX - Terminé]   Les Rois maudits [Tour IX - Terminé] EmptyLun 28 Juin - 2:02



Lord Merlyn

Lord Merlyn est un seigneur choisi parmi les premiers serviteurs du Roi Yoren. Sa loyauté envers le Roi est imprimée par la peur et le respect que le Bâtard inspire à ses ouailles. Il est un homme consciencieux, dévoué à sa tâche. Myria Harloi demande une entrevue avec Lord Merlyn dans le but d'enquêter sur l'échec des troupes de Yoren Hoare et sur le ou les responsables de l'empoisonnement de nombreuses personnes dans le campement de Aubray.


   
         

         
Les rois maudits

Myria Harloi & Lord Merlyn

         
Les rires retentirent dans toute la grande salle et même dans les autres pièces de la petite demeure du Lord Merlyn, l'intéresser qui est toujours à côté de sa cheminée se mis à sourire au même moment, ce sourire n'était là que pour cacher sa curiosité et son étonnement. Après quelques instants d'attente elle finit par reprendre le contrôle sur son fou rire et répond à l’interrogation du maitre des lieux en déclarant que son époux n'est pas comme ça. Ce qui était en partie vrai, qu'il est réputé pour être fidèle au dieu Noyé et aux coutumes de l'ancienne voie, mais Lord Merlyn sait bien que le pouvoir peut changer les meilleures personnes et qu'une fois dans le cercle très fermé des puissants il n'est pas facile de redonner ce même pouvoir. Après avoir écouté attentivement la réponse de son interlocutrice il eut un petit sourire.

❝ Comme je mis attendez venant de l'épouse de Lord Harloi, vous aviez bien récité les valeurs de l'ancienne voie, un discours de bon sens, je vous conseille de le garder en tête pour les États généraux, il fera sensation j'en suis sûr. ❞  

L'homme n'était pas un novice en intrigue, pour être totalement honnête il ne savait pas si elle penser réellement à ce qu'elle venait de dire, mais lui se méfier. L'homme quitte sa cheminée pour aller à nouveau vers la grande table ou se trouver Myria.

❝ Je ne suis pas un de ces jeunes capitaines naïf fraichement arrivée, libre à vous de croire en un idéal utopiste, mais sachez que dans ce bas monde aucune personne n'est parfaite. Vous dite que votre époux aurez pour seule et unique ambition de redonner sa liberté et sa Grandeur à nos îles ? Vraiment ? ❞ Demande-t-il en plongeant ses yeux dans celle de Myria pour déceler une quelconque hésitation avant de s'adosser ses deux mains sur le rebord de la table juste devant son interlocutrice.

❝ Tout d'abord, sachez que le mythe de l'homme élu ou que le destin qui l'aurait choisi n'est qu'une fable raconter sur le continent. Les hommes qui deviennent souverains sont ceux qui se donnent les moyens d'y parvenir, votre époux en fait naturellement partie, je suis sûr qu'il est en ce moment même en train de corrompre ou faire des promesse envers les autres Lord pour le choisir. Ne vous prenez pas sur mes intentions, ce n'est pas une insulte mais un constat et un trait que partagent tous les hommes de pouvoir ! Mais si vous me permettait une suggestion, quand vous irez voir un autre seigneur je vous conseillerais d'éviter d'embellir votre époux comme vous le fait, comme s'il était l'homme élu envoyé par le dieu noyé pour nous sauver. ❞  

Il se mit à nouveau à marcher dans la grande salle entre la table et la cheminée avant de s'y arrêter en plein milieu, puis se mis à regarder un vieux tableau où était graver une scène qui représenter cinq îles et des flammes les entourant.

❝ Tout ce qui représente notre peuple est sur cette gravure, fait à même la roche de cette demeure, comme pour nous rappeler chaque jour qui nous sommes véritablement ! Un peuple de guerriers redouter dans le monde, mais tellement divisé. Votre époux propose de recourir aux États généraux pour élire nos futures souveraines, mais l'histoire nous à appris que ce système à des lacunes. Je vous l'accorde, les couronnes héréditaires ont aussi leurs désavantages mais au moins elle permet une relative stabilité dans le temps. Mais je vous rejoins sur plusieurs choses, qu'on a été utilisé par le Bief comme premier rempart contre l'Empire, un alliée qu'on a sacrifié pour affaiblir l'ennemi. Et que nous sommes actuellement à la merci des autres royaumes tellement nous sommes faibles. Mais d'un autre côté, les forts écrasent les faibles dit-on, j'ai peur que les erreurs des précédents souverains des îles de Fer vont mener notre peuple à sa perte, et ceux même si votre époux gagnerait les États généraux, promettant monts et merveilles. La vérité c'est que notre économie est au plus bas, nous avons perdu une grande partie de nos troupes dans cette guerre et que nous serons incapables de nous défendre si quelqu'un nous attaquerait pour vous dire et pour finir, cette élection proposée par votre époux va diviser plus que jamais notre peuple ! ❞  

Pendant tout son discours il n'avait pas décroché des yeux se gratifie certainement gravé par l'un de ses ancêtres qui a fait construire cette demeure, les sept ronds représentant les îles et les flammes représentent la violence et la destruction. Les Fer-nés sont de redoutable combattant, ceci est un fait indéniable, mais ce qui leur fait défaut est la loyauté, semblable à ce qu'il se voit sur le continent. Pourquoi ? Les traditions et le mode de vie des Fer-nés créer de grande rivalité entre les grandes maisons où les traditions tuent les plus faibles et récompensent les plus forts, et le Lord Merlyn ne regrette nullement cela qui pour lui rend son peuple plus fort. Disons juste que c'est un homme très pragmatique et un opportuniste, il n'a pas honte d'user des méthodes contraires aux usages pour sa maison ou autres. L'expérience lui a appris à se méfier des gens qui promette tout et rien à la fois, redonner la liberté et la grandeur aux îles de fer ? Et comment va-t-il y parvenir se disait-il alors qu'il regarder toujours son gratifie. Est-ce que le seigneur d'Harloi pense pouvoir être de taille face aux autres royaumes de Westeros ? Lord Merlyn est plus réaliste, il sait pertinemment que les petites îles de fer ne font pas le poids contre les autres royaumes qui ont pour eux des milliers d'hommes, richesse en abondance, des maisons qui ont établi leurs légitimités depuis plusieurs siècles. Il est persuadé que cette convocation des États généraux lancés par Rodrik va avoir des répercussions sur le peuple Fer-né, ceux qui sont loyaux aux idées des Hoare pour un système héréditaire et ceux qui sont pour l'ancienne voient représenter par Rodrik. Pour le Lord Merlyn il a fait déjà son choix, il soutiendra Eren Hoare, non pas qu'il la porte dans son cœur mais sa réputation parle pour elle-même et que tout le monde connaît la réputation des Hoare quand ils sont trahis. Mais aussi parce qu'elle pourrait amadouer le Bief et défendre les intérêts des Fer-nés la-bas, à défaut d'être seule contre tous, il a pris le risque de soutenir Eren et accepte les contre-parties d'une ingérence Bieffoise pour l'intérêt de sa maison.

❝ Mais parfois les mots sont bien plus destructeurs qu'une épée, vous utilisez seulement vos atouts et à merveille si vous me permettez cette remarque ! ❞  

Le seigneur de Pebbleton finit par arrêter de regarder le gratifie pour détourner le regard et se retourner vers la Dame de Dix-Tours après qu'elle lui est demandée s'il aurait une idée sur l'auteur de cet empoissonnement.

❝ Aucune personne me vient en tête pour le moment, comme vous l'avez dit vous-même, il est très difficile à imaginer un Fer-né s'abaisser à ce genre de pratique. Mais à bien y repenser, je vois mal Lord Timbal être derrière cela aussi, ont dit de lui qu'il a de grande ambition mais il est trop respectueux des coutumes et du Dieu Noyé pour faire cela, pareil pour les Greyjo je présume. Il ne reste donc plus qu'une seule option, que cet empoissonnement serait organiser par l'Empire ! Je vois mal le Bief derrière ça, se débarrasser d'un allié est contre productif, surtout que leur reine est une Hoare. ❞  

         
codage by Wiise



Anonymous
Invité
Invité


Les Rois maudits [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les Rois maudits [Tour IX - Terminé]   Les Rois maudits [Tour IX - Terminé] EmptySam 3 Juil - 13:08












 Les Rois maudits

ft. Lord Merlyn

Récité ? Myria leva un sourcil. Lord Merlyn pensait donc qu’elle récitait sa leçon ? Pourtant elle ne faisait que souligner l’évidence pour tous ceux qui avaient un tant soit peu suivi cette guerre depuis le début. Les Fer-Nés n’avaient fait que perdre dans cette guerre, ils avaient perdu des hommes, en masse, ils avaient perdu des territoires, ils avaient perdu leur âme. Parce qu’il n'appartient pas aux Fer-Nés de rivaliser avec des armées coalisées formées pour les grandes batailles, ce n'était pas comme ça qu’ils se battaient. Joren avait bien essayé de reformer son armée, et avant lui Harren, mais à ce jeu, les riverains, majoritairement passés du côté de l’Empire à présent, étaient meilleurs. Il fallait cesser séance tenante de se battre comme les autres avant que cela ne réduise à néant les Îliens et leur culture. Il fallait arrêter de laisser l’ennemi et les soi- disant alliés jouer sur leurs faiblesses pour les affaiblir de plus en plus et ne se concentrer que sur leurs forces. Or leur force, c'était leur flotte, leur capacité de déplacement rapide et la surprise. Ce qui était déjà vrai quelques mois auparavant après la défaite d’Eysine, l’était encore plus maintenant que le reste de l’armée du continent était détruite. Lord Merlin n'était peut-être pas fraîchement arrivé, ni naïf, mais il l’était suffisamment pour croire qu’elle l’était…

Lorsqu’il plongea son regard dans celui de la brune, elle ne cilla pas et sourit légèrement, le laissant continuer sans l’interrompre, bien que cette remarque insultante aurait bien valu qu’elle lui fasse comprendre à quel point elle pensait ce qu’elle disait, profondément, à quel point elle y avait pensé, depuis des mois, à quel point elle réfléchissait à la façon de sauver ce qui pouvait encore l’être avec ces bien faibles moyens de femme. Car quoi qu’elle fasse, elle en était une, et pas une comme Eren, qui avait pu gagner ses galons en étant libre de ses choix et de ses actions, libre de se battre. Elle n’avait jamais eu que les mots. Elle admirait d'ailleurs son ancienne belle-sœur pour son courage et pour ces choix. Avant d’être opposées, non par un quelconque destin ou jeu des Dieux, mais par les faits, par une réalité que Merlyn ne semblait pas vouloir voir, elles avaient même peut-être réussi à s'apprécier un peu. Quel dommage que la mort de Yoren ait pour conséquence de devoir choisir l’avenir des Fer-Nés entre la servitude au Bief et une liberté qu’il faudrait prendre et préserver dans le sang.

__ A quel moment ai-je parlé d’élu ou d’homme providentiel envoyé par le Dieu Noyé ? C’est au contraire ceux qui soutiennent Eren en pensant que son sang est providentiel et fait d’elle le souverain légitime des Îles de Fer qui pensent que la naissance fait l’élu sans se poser la question de ce qui est le mieux pour le Royaume. J’ai connu deux rois et cinq princes, j’en ai même mis quatre au monde. Aucun d’entre eux ne s'est donné les moyens de prendre le pouvoir, ils ont eut la couronne par héritage ou s’attendaient à la recevoir ainsi et quand ils ont senti le pouvoir leur échapper, ils ont tous commis des erreurs qui enfoncèrent à chaque fois un peu plus le Sel et le Roc dans le chaos et la mort. Peu à peu, les uns après les autres, les Hoare ont scellé le destin de tous Fer-Nés. De conquérants, de maîtres du Conflans et des océans, ils sont passés affaiblis, puis en passe de disparaître. Il ne reste à présent que deux de mes fils, déshérités et à l'honneur mis à mal par les agissements incarnés de leur père, puis de leur frère aîné. Ainsi sont les Hoare. Ils brûlent de s'élever et brûlent tout sur leur passage s’il le faut. C’est un style intéressant et somme toute adapté lorsqu’on tient un tiers du continent et qu’on a la plus grosse armée et la plus importante flotte de Westeros, mais c’est simplement de la folie quand il reste 10000 guerriers pour pourvoir les navires et que les Îles sont exsangue et ruinées. Nous verrons si Eren est aussi déraisonnable que les hommes de sa Maison, si elle est prête à enflammer les Iles de Fer et à réduire encore plus nos forces pour obtenir cette couronne. Mais quoi qu'il en soit il est évident que ce n’est pas le mode de souveraineté le plus apte à donner aux Fer-Nés les meilleures chances d’être bien gouvernés et de survivre à tout cela. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle des siècles durant, avant qu’un homme décide de tuer tous les prétendants et de faire du trône de grès un trône héréditaire, les Fer-Nés ont choisi leur souverain. Je vous accorde que c’est une manière comme une autre de se donner les moyens de devenir Roi, ce coup d’éclat n’est-il d’ailleurs pas resté dans les mémoires ? Probablement moins que les crises politiques fomentées par ses prédécesseurs pour arriver à ce résultat. Mais cela n’a pas empêché les Greyfer de disparaître et de laisser place aux Hoare. Et à présent, se serait donc les Hightower qui seraient plus légitimes que tout autre Roi élu par les Fer-Nés et personne d’autre ? Par quel enchantement Eren, Hightower convertie aux Sept et qui n’a même pas été capable de convaincre son époux d’envoyer des renforts dignes de ce nom et à temps au Roi Yoren, son frère, le dernier la séparant de la couronne, serait une meilleure Reine que son frère félon. Le Prince Joren qui a un peu plus divisé le Royaume après la trahison du Tully, ou que son père, qui a préféré sacrifier 20 000 de ses hommes à Buron plutôt que de voir au-delà de cette bataille, toutes celles qu’il faudrait encore gagner contre l’Empire ?

La Harloi serra le poing et les dents avant de se lever. Elle fit quelques pas vers la cheminée et se planta devant le feu.

__ Je crois Sire, que c’est vous qui vous méprenez sur mes intentions. Je songerais à suivre votre conseil, mais songez à prendre les miens pour ce qu’ils sont, un constat sur notre situation actuelle et ce qu’il convient de faire pour se sortir du bourbier dans lequel les Hoare nous ont plongés. Vous pouvez aussi appeler ça “tractations'', je ne suis pas là pour visiter votre demeure croyez le bien. Mais sachez aussi que si je ne pensais pas que Lord Rodrik était capable d’être Roi du Sel et du Roc je l’en aurait dissuadé plutôt que de plonger le Royaume dans le chaos. L’ambition n’est pas tout ce qui fait un Roi, et encore moins un bon Roi. Je ne suis pas d'accord avec vous, et là où vous voyez de la stabilité parce que le nom de famille reste, moi je vois au contraire une instabilité, parce que ce nom donne des droits que seuls les actes devraient donner. Ce que l’histoire nous apprend, c’est qu’un Roi Élu est toujours plus légitime et plus respecté qu’un Roi de droit héréditaire, car il a été choisi par les siens parmi les meilleurs prétendants. Oui, il peut-être déposé, mais aucun des Rois élus ne le fut avant de mourir. En revanche, les crises dynastiques ont toujours lieu lorsque la couronne devient héréditaire, parce qu’il arrive toujours un moment où un fils veut prendre le dessus, où il n’y a plus de fils et où la fille, mariée, apporte avec elle un autre nom et un Roi étranger avec une culture différente et des ambitions différentes. Dans le système des états généraux, un Roi mort entraîne des élections et la stabilité c’est cela, à chaque génération, un Roi digne de ce nom élu par ses pairs. Si la stabilité et la légitimité reposait sur le nom, alors Aenarion serait Roi et non Eren.

La Princesse déchue se tourna vers Merlyn et reprit.

__ Vous dites que cette élection va diviser notre peuple, mais je crois au contraire qu’il en ressortira plus soudé que jamais, quelle que soit la personne qui sera élue. Le résultat sera sans appel quoi qu’il advienne, mais peut-être pas sans frais, je vous l’accorde. Le prix de l’unité certainement et de la survie, car oui, nos caisses sont vides et nos armées ridicules en comparaison à nos adversaires. C’est pourquoi il faut remplir nos caisses, par le Fer-Prix et attendre patiemment que les armées ennemies s’entretuent en renforçant les nôtres. C’est le seul moyen pour que les erreurs des précédents souverains ne nous mènent pas à notre perte. Quant à l'implication éventuelle du Bief, ils ne se sont ainsi pas débarrassés d’un allié, mais du dernier Hoare sur le trône et donc du dernier obstacle avant que le trône ne revienne à Eren et Manfred avec elle. Si Eren est élue Reine, son époux continuera de nous utiliser comme rempart. C’est déjà le cas avec son appel insensé à se concentrer tous à Pierremoutier alors qu’une bataille dans cette zone ne profiterait qu’au Bief ou à l’Empire et éloignerait définitivement les Fer-Nés des îles. Ils seront exterminés par les armées dans une bataille rangée contre le Dragon et la cavalerie Impériale, comme à Buron, Eysine, ou Aubray, pris entre les forces des puissances centrales et celles de l’Empire, et quand il ne restera plus rien, le Grand Septon se chargera de convertir ceux qui restent et de brûler les récalcitrants avec ou sans l’aval d’Eren qui ne pourra rien contre les armées et la flotte de son époux. Si Eren est élue, la suite sera encore plus destructrice et sanglante pour les Fer-Nés. J’ai cherché à rétablir et à maintenir à tout prix la stabilité pendant ces deux dernières années, au prix de ma réputation et de mon pouvoir. J’ai accepté de suivre les Rois qui se présentaient, pour ne pas diviser le royaume un peu plus, espérant que cela suffirait à sauver le Royaume du Sel et du Roc.

La veuve du Boucher fit quelques pas vers la cheminée et se planta devant le feu. Elle se baissa et agita les braises avec une bûche, une braise quitta le foyer et roula près d’elle, elle la prit avec ces ongles et la rejeta rapidement au feu avant de se brûler les doigts. Puis elle se redressa et se tourna vers son hôte :

__ Ne faites pas comme moi, ne vous laissez pas brûler sur l’autel de leur avidité. C’est elle qui a divisé le Royaume du Sel et du Roc depuis le début de cette guerre et il est temps que cela cesse. Vous parliez de loyauté, mais le résultat de ma loyauté, de celle de Rodrik, de celle de tous les Fer-Nés envers la Maison Hoare, c’est que ce royaume est plus moribond que jamais, je ne le laisserai pas mourir sans rien faire.

La Dame du Dix Tours s’approcha du Sire de Pebbleton.

__ Vous verrez Sire, Eren promettra monts et merveilles aux Fer-Nés, bien plus que Rodrik, elle promet déjà la victoire contre l’Empire grâce au soutien du Bief et à l’entrée en guerre de l’Ouest qui est due en grande partie à mes tractations auprès du Roi Lyman Lannister. Comme vous dites, les mots peuvent s’avérer aussi tranchants qu’une lame, les miens ont convaincu le lion de s'opposer au loup et avec le lion vient le faucon. Mais je ne me fais pas d’illusion sur le prix à payer et surtout sur les chances pour que le Royaume du Sel et du Roc en sorte grandi et non réduit à néant. Vous vous bercez d’illusion si vous imaginez un instant que l’Ouest, le Bief et le Val ne se payeront pas grassement sur les terres du Conflans quand ce qu’il nous restera d’armée après une nouvelle campagne suicidaire sur le continent ne pourra même plus prétendre à constituer un bataillon des forces bieffoises. Et quid de ce qu’il restera de la Flotte de Fer une fois engagée avec celle du Bief contre l’Empire ? Et quand nos caisses seront vides, qui payera nos hommes ? Manfred n’aura plus qu’à claquer des doigts pour que les Fer-Nés lui mangent dans la main, comme ce fut le cas des Dorniens.



made by lizzou – icons & gif by tumblr
Merci à rawr & (c) FreeSpirit


Bannière:

Recompenses:

Myria Harloi
Salty Blood ☬ Fire Bird
Iron Crown ♜ Rock Wife
Messages : 2575
Membre du mois : 0
Maison : Harloi
Caractère : Déterminée ♢ Ambitieuse ♢ Diplomate ♢ Rancunière ♢ Pragmatique ♢ Maligne ♢ Enragée
Célébrité : Eva Green

Infos supp.
Richesses : 160

Salty Blood ☬  Fire  Bird  Iron Crown ♜ Rock Wife

Les Rois maudits [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bloody-crown.forumactif.org/t3194-myria-hoare-brule-tout-pour-t-elever https://bloody-crown.forumactif.org/t3213-myria-hoare-chroniques-du-sel-et-du-roc https://bloody-crown.forumactif.org/t3212-myria-harloi-liens-de-sel-et-de-roc
MessageSujet: Re: Les Rois maudits [Tour IX - Terminé]   Les Rois maudits [Tour IX - Terminé] Empty


Contenu sponsorisé


Les Rois maudits [Tour IX - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
Les Rois maudits [Tour IX - Terminé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Conclave des Rois et Reines de Westeros [Mini-Missions] [Tour I - Terminé]
» [FB] De Sel et de Roc [Tour I - Terminé]
» At the dawn of war / Tour VII, An 1, Mois 12, Semaine 1 [Tour VIII - Terminé]
» Le Bouclier de Port Lannis (Fb - tour VII) [Tour VIII - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Nord de Westeros :: Les Iles de Fer :: Les Mers du Crépuscule et les autres îles-
Sauter vers: