Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -40%
40% de remise sur les Nike Air Max 90 FlyEase
Voir le deal
83.97 €

 

 [FB] L'Ivresse avec Jambe-de-Bois

Aller en bas 
MessageSujet: [FB] L'Ivresse avec Jambe-de-Bois   [FB] L'Ivresse avec Jambe-de-Bois EmptyDim 14 Fév - 22:39

An 0, mois 6

Les Jardins Aquatiques avaient été en ébullition ces derniers jours. Quatre belles chambres avaient été préparées avec un grand soin pour trois invités de qualité : Lord Maxence, Lady Lynah et Lady Aliandra, de la maison Jordayne. Le quatrième invité était le fils bâtard, Ylian. Si j’appréciais grandement la compagnie de la jolie Aliandra, malgré qu’elle soit ma cadette de dix ans, j’exécrais la présence de ce bâtard. Je ne saurais dire pour quelle raison : était-ce ses regards ? Était-ce ses propos sous-entendus vis-à-vis de nos naissances si similaires, et si différentes à la fois ? Si j’avais toujours su esquiver avec art les avances de ce jeune homme, je dois admettre que je fatiguais.

- Souhaites-tu que je reste à tes côtés, lors de ton entretien avec nos invités ? demandais-je timidement à ma petite sœur.

Elle dit que non, d’un air mi-gêné et mi-agacé. Je ne saurais dire si elle nourrissait encore de la rancune à mon égard, ou si elle exécrait ma nouvelle attitude. J’avais l’impression que nous ne parlions plus le même langage depuis notre retour chaotique de Hautjardin. Soit, j’essaye d’être heureuse de la perspective de ne pas être retenue par une longue et pesante réunion. Je pourrais me prélasser auprès de la douce Aliandra, et peut-être être en paix le temps de quelques heures.

J’attends que Deria et Roward se retirent dans une salle avec Maxence et Lynah, pour me rapprocher aussitôt de la brunette. Je m’empare de ses mains, et lui offre mon plus beau sourire.

- Je suis si heureuse de te revoir, mon amie, susurrais-je. Tu m’as tant manqué !

« Amie » était peut-être un grand mot. Nous pouvions discuter de divers sujets jusqu’au petit matin, mais nos âges comme nos positions respectives nous inclinaient à observer une certaine prudence vis-à-vis de certains secrets. Qu’importe, j’avais hâte de pouvoir m’isoler avec elle, et de m’échapper à cette réalité terrible. Certes, je fuyais mais je ne savais pas quoi faire d’autres. Je me sentais pieds, poings liés, le cœur pesant, l’esprit embrumé et le regard perdu dans un horizon lointain et inaccessible.

Du coin de l’œil, je vois Anders emporter Ylian avec lui. Je savais bien que mon demi-frère n’appréciait pas davantage ce bâtard partageant un même destin que nous, mais il préférait l’avoir sous le coude que de le voir tourner autour de moi comme un vautour. Ce geste me rassurait en partie, non pas vis-à-vis de ce jeune, mais vis-à-vis de ma relation avec mon propre frère : il sera toujours à mes côtés, malgré nos disputes, nos colères et nos sentiments. Cette pensée apportait un peu de baume à mon cœur.

- Tu dois être fatiguée par ton voyage. Je peux te conduire à tes appartements, pour délaisser quelques affaires. Puis, nous pouvons nous rendre aux bains afin de nous délasser.

Les bains étaient une pièce marbrée, embuée et humide, où il était des plus agréables de se détendre et de discuter. Il y avait assez d’espace pour s’allonger, pour s’asseoir, pour danser, pour chanter, pour jouer comme pour manger.



Soumise, Vaincue, Blessée
ANAPHORE



Spoiler:
 

Arianne Martell
Arianne Martell
Vivre pour danser et chanter. Danser et chanter pour vivre.
Messages : 3664
Membre du mois : 119
Maison : Maison Martell
Caractère : Joviale - Désabusée - Diplomate - Narcissique - Patiente - Indécise
Célébrité : Deepika Padukone

Infos supp.
Richesses : 899

Vivre pour danser et chanter. Danser et chanter pour vivre.

[FB] L'Ivresse avec Jambe-de-Bois Empty
Revenir en haut Aller en bas
https://bloody-crown.forumactif.org/t5790-arianne-martell-meme-les-pierres-finissent-par-ceder-sous-les-assauts-repetes-de-la-pluie https://bloody-crown.forumactif.org/t5797-arianne-martell-et-je-traverserai-monts-et-montagnes https://bloody-crown.forumactif.org/t5796-arianne-martell-les-amis-les-ennemis
MessageSujet: Re: [FB] L'Ivresse avec Jambe-de-Bois   [FB] L'Ivresse avec Jambe-de-Bois EmptyLun 22 Mar - 9:03

Aliandra était ravie.

Elle avait toujours aimé aller à Lancehélion. Les Jardins Aquatiques étaient splendides, et l'atmosphère paisible et joyeuse était encore renforcée par la présence d'Arianne, la sœur bâtarde de Deria et Roward Martell.
Il semblait à la jeune fille, âgée de quatorze ans, qu'elle la connaissait depuis toujours ; et si son grand-père et sa mère devaient deviser avec la Princesse Deria de politique - quoi de plus normal après les évènements de Hautjardin - la demoiselle Jordayne, elle, était libre de tout engagement.

Après avoir salué sa parenté et la famille Martell avec politesse, son attention se reporta aussitôt sur son amie. Aliandra fut frappé par sa pâleur et son air fatigué, et lui prit les mains que son interlocutrice lui tendait avec toute sa bienveillance naturelle.

- "Ma chère Arianne ! Comme je suis heureuse de te voir !"

Elle fit mine d'ignorer Anders, secrètement fâchée qu'il l'a traite avec tant de mépris, et regarda s'éloigner son cher Ylian, après avoir déposé un baiser sur sa joue avec familiarité. Elle espérait que son demi-frère ne fasse pas trop de bêtises, mais il était ainsi, coureur et bagarreur ; mais elle ne pouvait s'empêcher de l'aimer de toute son âme, et de démontrer à son endroit une indulgence coupable.

Les propos de son interlocutrice la ramena à la réalité. Elle lui offrit un sourire lumineux, secoua doucement la tête.

- "Je n'ai qu'une envie, me délasser avec toi aux Bains. Je pense que mes affaires pourront attendre, à moins que tes serviteurs n'acceptent de s'en charger ? Ma douce Arianne, j'étais si inquiète pour toi. Conduis-moi tout de suite aux Bains, et nous pourrons penser à autre chose. Grand-Père, lui aussi, a été très marqué... Mais vous êtes bien vivants, c'est tout ce qui compte à mes yeux."

De son amie, âgée de dix ans de plus qu'elle, la jeune dornienne en éprouvait une profonde et inexplicable attirance amicale. Elle était comme le soleil, intelligente et lumineuse - et elle appréciait sa compagnie plus que celle de ses propres sœurs.

Dans un geste familier et confiant, elle posa la tête sur son épaule, calme, sereine. Le bonheur n'était-il pas, malgré tous les soucis de la politique, à portée de main ?

Aliandra Jordayne
Aliandra Jordayne
Loyauté et Devoir
Messages : 89
Membre du mois : 4
Maison : Jordayne
Caractère : Douce - Maladroite - Compatissante - Rancunière - Intelligente - Anxieuse
Célébrité : Zendaya Coleman

Infos supp.
Richesses : 50

Loyauté et Devoir

[FB] L'Ivresse avec Jambe-de-Bois Empty
Revenir en haut Aller en bas
https://bloody-crown.forumactif.org/t7356-aliandra-jordayne
MessageSujet: Re: [FB] L'Ivresse avec Jambe-de-Bois   [FB] L'Ivresse avec Jambe-de-Bois EmptyMar 23 Mar - 18:10

Cette réunion est de bonne augure au vu des évènements épouvantables qui se sont déroulés lors des festivités de Hautjardin. Je n'y serai pas convié, bien entendu, la garde de la princesse Deria ne m'a pas été confiée et la cour de Dorne a l'air d'encore statuer sur mon cas. Arianne a beau avoir pris ma défense, je sens encore de la haine, de la rancoeur, même, du dégoût dans les yeux de certains.

Un peu plus de six mois se sont écoulés depuis que j'ai failli à ma mission et j'avoue qu'après avoir failli perdre ma tête, j'ai longuement songé à retourner auprès de ma famille à Le Voi. Seulement, j'ai une dette envers la jeune Sand devenu Martell. Une dette à vie, pour celle qui a pris la patience de m'apprendre à lire et à écrire. Cette dette et l'affection que je porte à la jeune femme m'ont poussé à renoncer à ce projet. Ma place est à la cour. Même si le manque de confiance règne à mon égard à Lancehélion.

Je guette du coin de l'œil les courtoisies entres les différents membres des deux familles et salue de manière courtoise Lord Maxence, le respect et l'affiliation à la couronne entre nos maisons étant mutuelles, avant d'emboîter le pas à Lady Aliandra et à ma jeune protégée. Je souris en observant leurs chaleureuses retrouvailles avant de me racler la gorge pour m'exprimer.

"Ne parlons plus de cette sombre affaire Lady Jordayne..." Je dois avouer que je préfère oublier l'absence d'Arianne, faire comme si tout cela n'était pas arrivé... Contrairement à la mort du prince. Que je ressasse encore et encore, chaque soir, lorsque le sommeil peine à me trouver. "... Et laissez moi donc vous escorter jusqu'aux Bains."

Je pose une main sur l'épaule d'Arianne puis l'autre sur celle d'Aliandra pour les pousser à avancer et offre un clin d'oeil à ma tendre Arianne en jetant un coup d'oeil par dessus mon épaule et sourire en voyant Anders emporté le jeune bâtard que je semble autant apprécier que celle-ci. C'est à dire, aucunement.

"A moins que la présence d'un vieux briscard comme moi ne vous importune jeunes femmes ? N'hésitez pas à me congédier dans ce cas dame Arianne."

Que pouvait-il leur arriver ? Rien. Mais j'avoue que depuis mon échec à défendre le prince et sans réel affectation, je m'ennuie autant que je tente de garder un oeil sur les progénitures de mon défunt souverain.


Honor first

Baldyr le Voi
Baldyr le Voi
L'honneur et la dévotion.
Messages : 463
Membre du mois : 23
Maison : Le Voi
Célébrité : Alexander Siddig

Infos supp.
Richesses : 470

L'honneur et la dévotion.

[FB] L'Ivresse avec Jambe-de-Bois Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [FB] L'Ivresse avec Jambe-de-Bois   [FB] L'Ivresse avec Jambe-de-Bois EmptyDim 28 Mar - 3:10

Plus Aliandra parlait, et plus je me rendais compte à quel point elle avait grandi. La voilà devenue une jeune femme, prête à être mariée à un homme au sang noble et, qui sait, peut-être au sang royal ! Les déconfitures nuptiales de Deria et de Roward avaient rendu à la Principauté deux têtes royales célibataires et certaines maisons pouvaient espérer un mariage pour consolider leur position ou pour avoir voix dans les décisions à venir.

Qu’importe que son époux soit un quelconque noble, ou mon propre frère, je m’interrogeais subitement sur les connaissances de la jeune fille vis-à-vis de l’intimité d’un couple. Si une fille du peuple était instruite à ces choses-là bien avant qu’elle ne saigne pour la première fois, tantôt parce qu’elle partage la même pièce que ses parents, tantôt parce qu’elle a vu suffisamment de courtisanes dans les ruelles, l’affaire était tout autre avec la noblesse. Si le monde aimait prétendre que nous étions des animaux assoiffés de luxures, ce n’était point le cas et une pudeur était observée par bon nombre de nobles maisons dorniennes vis-à-vis de cette question. Les Bains pouvaient être un agréable moment pour se délasser, mais également juger en toute tranquillité sur la jeune fille, ses attentes et ses rêves pour l’avenir.

- Je suis toujours heureuse de vous avoir à mes côtés, mais je pense que nous n’avons rien à craindre dans les Bains. Vous pouvez attendre aux portes, pour être certain que certaines personnes ne se trompent pas de portes, lui dis-je, un sourire moqueur aux lèvres pour ce subtil rappel de ses manies passées.

Si mon Père n’avait pas été très présent pour me protéger contre les tentatives de séduction d’hommes tantôt romantiques, tantôt stupides, en raison des affaires de l’Etat, Baldyr avait fait preuve d’une plus grande sévérité. Il avait surveillé à bien des reprises les portes des pièces où je m’étais exilée, avait toujours appelé une chaperonne quand il n’était pas sûr de pouvoir rester à mes côtés bien longtemps, et avait usé avec suffisamment de tact son titre de Seigneur des Dunes Rouges pour intimider quelques jouvenceaux, chevaliers ou hommes du peuple. Evidemment, il n’avait pas pu m’isoler totalement. Assigné à la protection du feu Prince Nymor, il devait bien, à contre-cœur, m’abandonner sans surveillance à bien des reprises. Cependant, il pouvait être fier d’une chose : par ses manœuvres, ma plus jeune sœur avait connu bien plus d’hommes que moi.

Est-ce que je lui en voulais particulièrement ? Nullement. Il m’avait permis de prendre mon mal à patience, et de savoir choisir convenablement. Si j’avais eu de mauvaises rencontres, elles se comptaient sur les doigts d’une main, un miracle si on prenait en compte mon sang mêlé. Certes, les bâtards étaient acceptés davantage qu’ailleurs, mais je n’en restais pas moins une enfant illégitime et, de surcroît, une fille née dans un bordel. L’imagination des hommes s’échauffait vite quand ils prenaient en compte ces deux éléments. C’était le cas du frère bâtard d’Aliandra, entre autres. L’homme m’agaçait par ses sous-entendus.

- Allons …

Je fus interrompue par un messager. Il disait avoir un courrier à mon intention, et que c’était fort urgent. Je l’ouvre, reconnaissant le nom d’un marchand de vin fort réputé et fort riche qui était établi à Lancehélion. Au fil de ma lecture, je soupire. Il se plaignait de son concurrent, encore, et il menaçait de sévir par tel ou tel moyen en réponse à l’énième affront dont il aurait été victime. Je connaissais suffisamment ces deux bougres pour savoir qu’ils pourraient causer un esclandre inutile, si quelqu’un n’intervenait pas.

- Nous allons devoir reporter, les Bains, ma douce Aliandra. Je dois résoudre une affaire pressante, et plus précisément une querelle aussi vieille que ce monde entre deux marchands de vins, dis-je, le ton désolé, prête à quitter le Palais afin de rejoindre le commerce du marchand. Et puis, subitement, une idée me vient. Souhaites-tu m’accompagner ? Je serais bienheureuse, et je suis certaine que ta présence saura apporter une solution ou une accalmie à la situation. Vois-tu, ils peuvent être très vindicatifs dans l'expression de leur .. demande, disons.

Je me retourne vers Baldyr.

- Evidemment, vous allez m’accompagner. C’est à nouveau le marchand Jaffar, et son concurrent, le marchand Tyssier.

Depuis la mort de mon Père, Baldyr était plus présent à mes côtés, commençant à devenir une figure récurrente pour les nobles ou les marchands que je rencontrais régulièrement.


Spoiler:
 



Soumise, Vaincue, Blessée
ANAPHORE



Spoiler:
 

Arianne Martell
Arianne Martell
Vivre pour danser et chanter. Danser et chanter pour vivre.
Messages : 3664
Membre du mois : 119
Maison : Maison Martell
Caractère : Joviale - Désabusée - Diplomate - Narcissique - Patiente - Indécise
Célébrité : Deepika Padukone

Infos supp.
Richesses : 899

Vivre pour danser et chanter. Danser et chanter pour vivre.

[FB] L'Ivresse avec Jambe-de-Bois Empty
Revenir en haut Aller en bas
https://bloody-crown.forumactif.org/t5790-arianne-martell-meme-les-pierres-finissent-par-ceder-sous-les-assauts-repetes-de-la-pluie https://bloody-crown.forumactif.org/t5797-arianne-martell-et-je-traverserai-monts-et-montagnes https://bloody-crown.forumactif.org/t5796-arianne-martell-les-amis-les-ennemis
MessageSujet: Re: [FB] L'Ivresse avec Jambe-de-Bois   [FB] L'Ivresse avec Jambe-de-Bois EmptyVen 2 Avr - 9:47

Le protecteur de Lady Arianne Sand était un homme comme la jeune fille les estimait. Droit, honnête et loyal, elle se sentait bien, en sécurité en sa compagnie.

La jeune Aliandra était satisfaite de savoir qu'Arianne était bien protégée, car les bâtards étaient parfois considérés comme négligeables et sans importance aucune - ce qui n'était pas son cas. Chacun devait simplement servir sa famille de son mieux, tandis qu'en retour, ils devaient être aimés et protégés, comme tous les membres d'une maisonnée.

Ainsi, elle gratifia d'un sourire sincère, un peu naïf, ledit Baldyr, pouffant d'un rire joyeux à la phrase étrange de son amie.

Il fallait dire que sa phrase semblait sibylline, difficile à comprendre - mais elle avait toujours été curieuse.
Se pouvait-il que des amants de son amie se soient retrouvé à la guetter dans son bain ?!
Et la noble allait poser la question, avec toute la candeur de son âge, lorsqu'un messager apparut, une missive à la main. Elle le fixa avec intérêt, savourant la brise qui se levait doucement dans l'ombre des arbres du jardin ; avant d'écarquiller légèrement ses yeux sombres. Un soupir avait échappé à son amie, et, d'avance, la jeune fille redoutait une triste nouvelle. Il était difficile de s'y préparer - déjà, l'angoisse commençait à obscurcir son cœur, mais se dissipa presque aussitôt, alors qu'Arianne révélait le contenu de la lettre.

- "Entre deux marchands de vin ?"

La peur se dissipa immédiatement, alors que la curiosité refluait. Elle avait toujours été proche du peuple, à Le Tor, et elle connaissait bien ce type de querelle. Et, bien qu'elle se gardât de le dire tout haut - car cela n'aurait guère été respectueux - elle avait toujours trouvé ce genre de disputes à mourir de rire.

N'étais-ce pas le rôle des Dames de veiller à ce que la population garde son calme ?

- "Ma chère Arianne, je viens avec toi, bien sûr ! J'ai déjà dû avoir à faire avec des marchands, à le Tour. Je m'occupe beaucoup des comptes de la Maison, alors je pourrais peut-être t'être utile. J'ai remarqué qu'en s'intéressant de près à la population, on apprenait beaucoup de choses.. Ils sont une mine d'or pour l'esprit. Je ne savais pas que tu étais une référence pour eux, et je suis impressionnée. Je suis fière d'être ton amie !"

Avec un plaisir évident, Aliandra emboita ainsi le pas à la bâtarde, sortant du palais avec entrain. Au diable la politique ! Il était tellement plus intéressant de flâner dans les rues, de connaitre de nouvelles personnes ; elle souriait d'ailleurs avec enthousiasme en rentrant dans l'échoppe empestée d'odeurs de vinasse.
Une bouteille vint voler à ses pieds, s'écrasant devant elle et éclaboussant le bas de sa robe de soie.

- "C'éty pas possible d'être aussi bête ! Toute une caisse de mon meilleur vin !"

S'exclama alors un homme gras, bedonnant, aux cheveux filasses et rares, habillé de coton rouge et de grosses chaussures de cuir.
Sans qu'elle ne puisse rien y répondre, ou même réagir, un autre marchand, aux braies rouges et blanches salies d'alcool, rétorqua en braillant :

- "Ouais, s'pour ça qu't'empoisonnes tout l'monde avec ta pisse d'éléphant! L'aut'jour, cinq personnes qu'on été malade !
- C'est à cause d'ton odeur, vieux mouton malade !"

Aliandra Jordayne
Aliandra Jordayne
Loyauté et Devoir
Messages : 89
Membre du mois : 4
Maison : Jordayne
Caractère : Douce - Maladroite - Compatissante - Rancunière - Intelligente - Anxieuse
Célébrité : Zendaya Coleman

Infos supp.
Richesses : 50

Loyauté et Devoir

[FB] L'Ivresse avec Jambe-de-Bois Empty
Revenir en haut Aller en bas
https://bloody-crown.forumactif.org/t7356-aliandra-jordayne
MessageSujet: Re: [FB] L'Ivresse avec Jambe-de-Bois   [FB] L'Ivresse avec Jambe-de-Bois EmptyDim 4 Avr - 12:15

Ma main forte placé sur le pommeau de ma lame, mon autre main placé derrière mon dos, je suivais les demoiselles dans les couloirs du palais, écoutant d'une oreille distraite leurs conversations.

Qu'il est agréable de se balader à l'intérieur du palais. Davantage lorsque je peux flâner dans mon inconscient sans crainte, me laisser guider par les odeurs, les sourires des sujets de la cour que nous croisions, le soleil du dehors chatouillant mes joues à chaque interstice ou fenêtre où nous passions, laissant traverser la lumière.

"Vous m'en voyez ravi !" Je souris largement quand elle dit être enchanté par ma présence, tout en rougissant légèrement à sa conclusion, essayant de me retenir pour ne pas rire en repensant à certains souvenirs. Oui, je m'étais toujours montré paternaliste envers la jeune Lady. "C'est cocasse... Soit."

Je savais bien où elle voulait en venir. Mais je n'éprouvais aucune honte à m'être montré un brin rabat-joie lorsque ces jeunes messieurs poser les yeux sur la douce Arianne. J'avais été jeune, moi aussi. Je sais bien ce qui se joue dans la tête de ces jeunes hommes aux hormones florissantes.

Je ne savais quelle répartie adopter et fort heureusement, un jeune homme vint à la rencontre de ma protégée, une missive en main qu'il tendit à cette dernière. Je m'arrête également, gardant mes deux pas de distance sans pour autant quitter les traits d'Arianne.

Je soupire en entendant la description du message et les noms des deux protagonistes cités. Ces deux-là se menait une guerre qui semblait encore plus vieille que leur berceau. Avec eux, c'était querelle, sur querelle. Encore... Comme le soulignait Ari.

"A nouveau..." Je suis désabusé...

L'accompagner, évidemment comme elle le disait. Il n'était pas question de laisser les deux miss se balader au milieu du peuple sans garde. Sans cérémonie, nous reprenions notre marche, changeant de direction pour quitter le confort du palace royal pour les rues de Lancehélion.

Arianne et la diplomatie dont elle était capable en faisait la parfaite représentante de la cour pour régler ce genre de problème. Notre passage au milieu de la foule ne passe pas inaperçu. Des chuchotements se font entendre tout le long du trajet.

"C'est la bâtarde du prince Nymor ?" "Les nobles sortent de leur château maintenant ?" "Insoumis, invaincus, Intacts !"

Bienveillance et malveillance. Le peuple était toujours ingrat de toute manière. Soit il vous aimait, soit il vous détestait, passant d'une opinion à l'autre sans saisir toutes les subtilités des décisions prises pour leur bien.


La scène qui se jouait dans ce gourbi me fit froncer les sourcils. Du verre s'écrasa au pied d'Aliandra sans que je ne puisse apercevoir l'auteur de ce geste. Instinctivement, je me place devant les deux adolescentes et je sors mon épée de son fourreau, conscient de mon rôle de chaperon et je me mets à grogner d'une voix grave et forte :

"Lady Martell et Lady Jordayne vous honorent de leur présence ! Cessez d'hurler ! PRESTEMENT !"

Avec les gens du peuple, il faut faire preuve d'autorité et parfois, d'excès de zèle. Je préfère la patience et les avertissements. Car ce n'est pas vraiment mon genre d'attaquer les sujets de Dorne au moindre affront. Aussi préférais-je ignorer l'auteur du jet de bouteille et continuer de toiser les quidams présents d'un regard dur et menaçant. Les dernières brimades se firent moins résonnantes jusqu'au silence total. Je me tourne alors vers Arianne et l'invite à avancer vers le marchand d'un geste du bras.

Je me tourne personnellement vers le concurrent, devenu bien pâle malgré l'odeur de vinasse qu'il dégageait. Ce paysan devait avoir déjà entamé la soirée, alors que le soleil n'avait pas encore atteint son zénith. Visiblement, il a souhaité goûter sa dernière cuvée avant l'aube ? Etait-ce pour cela qu'il avait décidé, fort de son taux d'alcoolémie, d'aller chercher de nouveaux des noises à son voisin ?

"Tenez vous à carreaux devant les dames !" Soufflais-je discrètement. "Je ne plaisanterais pas dans le cas contraire."

Le paysan baisse les yeux après avoir légèrement incliné la tête. Je n'aimais pas inspiré la peur ou devoir faire preuve de violence face à des gens désarmés ou ne sachant se défendre mais je n'peux me montrer aussi conciliant qu'Arianne.

Cela faisait des années que nous nous retrouvions à devoir gérer les sautes d'humeur de l'un ou l'autre des vignerons. Ma patience avait des limites.

"Bien. Le calme après la tempête."

Mon regard croise celui d'Arianne. Ils sont tout à eux et je serais intransigeant si l'un des deux élèvent la voix plus haut que l'autre.


Honor first

Baldyr le Voi
Baldyr le Voi
L'honneur et la dévotion.
Messages : 463
Membre du mois : 23
Maison : Le Voi
Célébrité : Alexander Siddig

Infos supp.
Richesses : 470

L'honneur et la dévotion.

[FB] L'Ivresse avec Jambe-de-Bois Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [FB] L'Ivresse avec Jambe-de-Bois   [FB] L'Ivresse avec Jambe-de-Bois EmptyJeu 22 Avr - 1:50

L’enthousiasme de mon amie était si attendrissant, que je n’avais nullement la force de le tuer dans l’œuf en lui donnant quelques brèves explications sur cette situation particulière. L’adolescente découvrira bien vite l’envers du décor, et la véritable mission qui nous attendait. Il n’était pas question de résoudre un problème aussi vieux que le monde, et qui revenait constamment au galop, mais de tempérer les humeurs et de temporiser le prochain conflit tantôt par des promesses, tantôt par des amendes.

Je m’empare de son bras avec délicatesse et la guide déjà vers notre petite voiture. D’ordinaire, j’aimais me rendre dans les ruelles de la Capitale avec un cheval, montée en amazone, n’ayant nulle vertu ou virginité à protéger depuis bien longtemps. L’affaire était tout autre avec la jeune Jordayne dont l’hymen importait, dont l’honneur comptait, et dont le nom devait être préservé de toute rumeur mesquine. Alors, telle une petite perle encore dans son écrin, je la protège à la hauteur de mes propres moyens.

Le trajet se fait sans grande heurt, si ce n’est quelques médisances en chemin. Durant de nombreuses années, j’avais pris grand soin à ignorer ces commentaires mesquins. Or, aujourd’hui, chaque parole était comme de petites piques dans ma chair et dans mon cœur. N’étais-je pas devenue une Martell ? N’avais-je pas été légitimé par notre Princesse ? N’avais-je pas l’attention de cette dernière, en raison de mon rôle de Conseillère ? Pourquoi me désignait-on toujours comme « la Bâtarde », malgré tout ce nom prestigieux et ce beau rôle ? Que devais-je faire, par tous les Dieux, pour que je puisse être débarrassée de ce surnom ?

Je sursaute, lorsqu’une bouteille se brise à nos pieds dès nos premiers pas or de la petite voiture. Baldyr ne tarde pas à prendre les devants, et à remettre de l’ordre. J’entends et je vois, mais je me tais. Qu’importe que j’approuve ou que je critique les méthodes de ma garde, je ne donnais jamais mon avis en public. Je m’exprimais toujours à l’abri de tous. Jusqu’à là, j’affichais un doux sourire ou alors un visage grave selon l’exigence de la situation.

Si je reconnais bien vite le concurrent, mon regard cherche l’auteur de la lettre – ou plutôt, la personne qui a payé le Mestre afin de l’écrire. Le second marchand ne tarde pas à se montrer, offrant une révérence maladroite.

- Oh, ma Dame, vous êtes arrivées ! Je suis si heureux que la Noblesse veuille bien se préoccuper des affaires du Peuple ! Car sans nous, c’est la famine, je vous garantit !
- Oh, écoutez-le donc ! Ses vignes sont terribles, ma dame. Même en plein faste, il a peu de raisins !


Ils évitent d’élever trop vite la voix, lançant des regards nerveux en direction de Baldyr. Si j’étais devenue une figure familière, mon garde l’était tout autant. Par contre, dès qu’ils remarquèrent la jeune Jordayne, une lueur d’intérêt brille dans leur prunelle. Elle était belle, elle était jeune et surtout, elle rayonnait de noblesse.

- Messieurs, je souhaite vous présenter une amie qui m’est très chère, Dame Aliandra Jordayne de La Tor. Elle est en visite à la Capitale, et a tenu à visiter les meilleurs cavistes de cette belle ville. J’étais tant divisée entre vos deux caves, que j’ai jugé bon de l’amener à mes côtés afin qu’elle puisse se faire sa propre idée.

Je ne fais pas référence à la lettre, volontairement. Il n’y avait nul besoin de jeter de l’huile sur le feu en ranimant cette querelle latente. Il fallait les occuper autrement. J’espérais que mes compagnons comprendront ma manœuvre, et ils ne me failliront pas.

- Je vous prie, apportez votre meilleur cru. Nous allons nous installer, en vous attendant. Par contre, il est bien plus agréable de boire avec une belle vue à la mer. Faites donc en sorte que vos gens installent des tables et des chaises là-bas, continuais-je, refusant de leur donner raison à se disputer sur le choix de la première visite entre les deux caves. Ils apporteront leur cuve en même temps, sur un lieu « neutre ». Baldyr, tu ne boiras rien, et quoi que l’on dise ou quoi que l’on te propose, m’entends-tu ? lui susurrais-je d’un murmure, pour qu’il soit le seul à entendre.


Spoiler:
 



Soumise, Vaincue, Blessée
ANAPHORE



Spoiler:
 

Arianne Martell
Arianne Martell
Vivre pour danser et chanter. Danser et chanter pour vivre.
Messages : 3664
Membre du mois : 119
Maison : Maison Martell
Caractère : Joviale - Désabusée - Diplomate - Narcissique - Patiente - Indécise
Célébrité : Deepika Padukone

Infos supp.
Richesses : 899

Vivre pour danser et chanter. Danser et chanter pour vivre.

[FB] L'Ivresse avec Jambe-de-Bois Empty
Revenir en haut Aller en bas
https://bloody-crown.forumactif.org/t5790-arianne-martell-meme-les-pierres-finissent-par-ceder-sous-les-assauts-repetes-de-la-pluie https://bloody-crown.forumactif.org/t5797-arianne-martell-et-je-traverserai-monts-et-montagnes https://bloody-crown.forumactif.org/t5796-arianne-martell-les-amis-les-ennemis
MessageSujet: Re: [FB] L'Ivresse avec Jambe-de-Bois   [FB] L'Ivresse avec Jambe-de-Bois EmptyDim 16 Mai - 11:41

Stupéfaite et un peu choquée, la jeune fille ne songea pas à une seconde à sa robe ruinée par l'alcool répandu à ses pieds.

Sagement, elle laissa Baldyr rétablir l'ordre parmi les deux commerçants, puis Arianne la présenter. Aliandra laissa les commerçants se répandre en courbettes devant elle, leur offrit un doux sourire poli, avant de renchérir sur les propos de son amie.

- "Lady Martell m'a vanté vos mérites, et j'ai hâte de goûter vos productions. Vous nous apporterez un cruchon de votre meilleure cuvée, mais également un broc de lait frais, je vous prie."

Elle n'avait guère envie d'être ivre. A dire vrai, la jeune fille ne prenait presque pas d'alcool - si son grand-père le lui interdisait formellement, sa mère lui demandait de suivre les convenances et d'en prendre quelques gorgées afin de ne pas froisser ses hôtes, ou ses invités.

A petits pas, la noble se rapprocha de la fenêtre, pour contempler pensivement la mer ; et ce ne fut que lorsqu'ils se furent suffisamment éloignés des deux hommes, qui étaient repartis chercher le nécessaire, qu'elle se permit de laisser échapper un petit rire.
Moue amusée qui s'effaça aussitôt, tandis que trois aides leur installait une table, avec une nappe dont la propreté semblait pour le moins suspecte.

Les domestiques repartirent à leurs affaires, et sans plus de cérémonie, Aliandra s'assit, très droite, les joues rosies et les yeux remplis d'un puéril enthousiasme.
Elle murmura alors à l'intention de son amie, mais également de son protecteur.

- "Comme ils sont drôles. Ils n'ont pas l'air méchants, mais j'ai bien peur que leur conflit n'ait pris une proportion conséquente."

Au moins, voilà qui pourrait divertir cette pauvre et chère Arianne de sa récente mésaventure ; aussi rajouta t-elle, la voix vibrante d'une naïve sincérité :

- "Il faudrait que vous veniez tous les deux à Le Tor. Nous nous baignerons et nous passerons de longues journées agréables. Savez-vous que j'apprends la musique depuis plusieurs années ? Je pourrais même vous enseigner, mais... suis-je sotte, vous avez bien trop de responsabilités. Je vous envie, ma chère... je me sens parfois si inutile. A part administrer la maisonnée, je ne fais que jouer de la musique et visiter les orphelins... quand on m'autorise à sortir."

L'adolescente émit un léger soupir, le regard un peu navré ; puis reprit son allant, en croisant le regard de Baldyr.

- "Vous semblez coutumier de voir les commerçants, si je ne me trompe pas. Ainsi, j'en déduis que vous escortez souvent Lady Martell dans cet endroit de la ville ? Avez-vous un commerce qui vous plait particulièrement ? J'aurai bien aimé acheter une taverne ou une auberge... qu'en pensez-vous ?"

Aliandra Jordayne
Aliandra Jordayne
Loyauté et Devoir
Messages : 89
Membre du mois : 4
Maison : Jordayne
Caractère : Douce - Maladroite - Compatissante - Rancunière - Intelligente - Anxieuse
Célébrité : Zendaya Coleman

Infos supp.
Richesses : 50

Loyauté et Devoir

[FB] L'Ivresse avec Jambe-de-Bois Empty
Revenir en haut Aller en bas
https://bloody-crown.forumactif.org/t7356-aliandra-jordayne
MessageSujet: Re: [FB] L'Ivresse avec Jambe-de-Bois   [FB] L'Ivresse avec Jambe-de-Bois EmptyVen 11 Juin - 17:41

J'aime le peuple de Dorne, dans sa globalité, mais disons que ces deux messieurs faisaient exception. J'avais fait fi, comme à l'accoutumée des quelques insultes ou huées sous le passage de ma protégée, je n'appréciais guère cela, je bouillonnais, chaque fois, mais servirais-je ses intérêts en en exécutant pour l'exemple ? Non. Ce serait même tout le contraire !

Je soupire après avoir rabroué les deux vignerons. Leurs querelles incessantes et si futiles m'exaspèrent... Ces accents de roturiers trop prononcés, ces mauvaises manières qui m'avaient faite manqué de dégainer ma lame... Leurs chamailleries futiles et incessantes me courraient sur le système.
Mais soit, les deux dames pratiquaient l'art de l'apaisement avec tant de talents que je n'pouvais que me taire et garder la main proche de mon fourreau, par principe.

Je garde le silence, nul besoin d'en rajouter. Je laisse les petits gens se soumettre aux demandes de la jeune bâtarde et, une fois les demoiselles bien installée, je me place derrière Arianne, à quelques pas de distance, écoutant ses consignes et lui assurant d'un geste de la tête que je n'boirais pas une goutte.

Il est toujours difficile pour moi de ne pas céder à la tentation de la bouteille, certes. Je n'sais pas si c'est pour cela, ou par simple logique, un garde du corps soûl n'offrant aucune protection.  Davantage quand je m'y complaisais à la mort de mon épouse puis de ma fille, il était dur de ne pas retomber dans ce travers depuis la mort de feu, le Prince Nymor et j'ne pouvais que remercier celle qui m'avait appris l'art des lettres pour ça.

"Si Dame Arianne y consent, pourquoi pas Lady Jordayne, mais je n'pourrais me baigner en compagnie de nobles jeunes femmes, c'est indécent." Ne puis-je m'empêcher d'énumérer enfin, lorsque la jeune et douce Aliandra m'accorde à nouveau son attention. Peut-être était-ce commun à Le Tor, ou pas assez à Le Voi. En tout cas j'apprécie beaucoup la jeune noble et malgré moi, je réponds sur un ton un peu agacé... "Malheureusement bien trop !"

De nouveau, j'ai l'air las et ma poitrine se soulève pour laisser échapper un long soupir bruyant, avant que je ne relève la tête et croise le regard d'Arianne. C'était toujours la même chose, quand ces deux là faisaient la paix, ça ne durait jamais bien longtemps.

"C'n'est pas ce que je voulais dire Lady Arianne. Pardonnez moi. Mais effectivement, j'escorte madame là où elle le veut et nous avons, bien trop affaire à ces deux là pour que je n'm'en amuse. Cela étant dit, elle sera de meilleurs conseils quand à ce que vous pourriez acheter ici, mais si vous me permettez, ne le faîtes surtout pas sur Driss et Teyssier, vous n'ferait qu'y perdre de l'or s'ils persistent tout deux dans leur bêtises." Je me stoppe en voyant le premier revenir, très heureux d'être celui qui servirait le meilleur cru le premier. "En tout cas, si la princesse Deria ne peut trouver meilleure conseillère, je doute que ce soit également le cas à ce sujet, vous concernant."


Honor first

Baldyr le Voi
Baldyr le Voi
L'honneur et la dévotion.
Messages : 463
Membre du mois : 23
Maison : Le Voi
Célébrité : Alexander Siddig

Infos supp.
Richesses : 470

L'honneur et la dévotion.

[FB] L'Ivresse avec Jambe-de-Bois Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [FB] L'Ivresse avec Jambe-de-Bois   [FB] L'Ivresse avec Jambe-de-Bois Empty


Contenu sponsorisé


[FB] L'Ivresse avec Jambe-de-Bois Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
[FB] L'Ivresse avec Jambe-de-Bois
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» [UPTOBOX] Elle voit des nains partout ! [DVDRiP]
» [UploadHero] Le Grand Blond avec une chaussure noire [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Sud de Westeros :: Dorne :: Lancehélion-
Sauter vers: