Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -72%
Cdiscount à Volonté à 8€ au ...
Voir le deal
8 €

 

 A la victoire, et aux morts [PV Walton et Sacha]

Aller en bas 
MessageSujet: A la victoire, et aux morts [PV Walton et Sacha]   A la victoire, et aux morts [PV Walton et Sacha] EmptyMar 9 Fév - 19:50

La victoire était amère, mais elle était là. L’on pleurait les morts, plus encore les grands noms qui étaient tombés, qui plus est de façon ignominieuse. Et pourtant, déjà, la vie vibrait, sur ses champs gorgés de sang, car les survivants continuaient vaille que vaille à respirer, à lutter. Les blessés pansaient leurs plaies, quand d’autres tentaient de ne pas rejoindre leurs camarades fauchés. Et autour, cela riait, buvait, ripaillait. Les chopines, dans le camp du Nord, débordaient de bière. Bowen avait autorisé la boisson, conscient que les nordiens voudraient célébrer la mort du Bâtard, mais aussi l’existence de celui qui les avaient menés au combat pendant longtemps. Conrad Omble était de ces noms qui résonnaient puissamment dans le Nord, mais plus encore au cœur de l’armée. Les quelques vétérans se rappelaient avec gourmandise de leurs débuts sous sa férule … et des siens pour les plus anciens. Et les plus jeunes se remémoraient leurs premiers entraînements et ses aboiements légendaires, ainsi que les rossées reçues. Le Glover lui-même, à cet égard, avait ses propres récits pour régaler l’assistance. Pour le moment, cependant, il était toujours dans sa tente hissée à la hâte, travaillant sur les rapports de pertes – entérinées et estimées après les morts que les lendemains amèneraient inévitablement – ainsi qu’à la correspondance qu’il devait envoyer rapidement. Puisque ses hommes avaient abattu le Roi Hoare, il avait obtenu l’honneur d’annoncer la victoire … et les pertes qui l’accompagnaient. Finalement, il se demandait si Lyham Tully et Orys Baratheon, puisque seul ce dernier restait des autres officiers impériaux, ne lui avaient pas offert un cadeau empoisonné. Tant pis. Il s’acquitterait de sa tâche. Et pendant qu’il maniait la plume et le stylet, sans cérémonie, le mestre lavait et bandait sa cuisse en grommelant dans sa barbe contre les conditions dans lesquelles il devait s’acquitter de sa tâche. Le Sénéchal ne lui avait guère laissé le choix. Il savait reconnaître la profondeur d’une plaie, et celle-là n’était qu’une estafilade. Il en serait quitte pour une nouvelle cicatrice. Avec un rien de nostalgie, il se souvint de l’expression de surprise de Maedalyn la première fois qu’elle l’avait découvert, lors de leur nuit de noces, avec les marques d’une vie déjà rude, et les souvenirs infligés par les fer-nés. Puis de celle, tendre, qu’elle avait affichée en voyant celles qu’Eysines avait laissé. Désormais, elle n’était plus là pour le supplier de prendre soin de lui, ni pour rendre la douleur moins vive, ou du moins son souvenir, par un doux baiser. Il restait là, avec sa solitude, son devoir, ses regrets … et un mestre bougonnant. Bientôt, cependant, ce dernier eut fini son office, et Bowen le renvoya s’occuper de vrais blessés, comme il les appelait, pour continuer ses tâches diverses. Les chants, au-dehors, enflaient. Quand enfin, il lui sembla avoir terminé, au moins temporairement, il se rhabilla, et sortit, sa démarche légèrement raidie. Autour d’un grand feu, plusieurs dizaines de nordiens, accompagnés de quelques peyredragoniens et riverains, entonnaient un chant funèbre d’Atres-les-Confins, godet sur le cœur, voix de stentor à l’œuvre. Il n’avait pas ses instruments pour les accompagner, mais il mêla sa voix profonde au chœur, et le rythme, à la fois lancinant, lent, et pourtant curieusement entraînant, résonna tout autour d’Aubray. Quand ce fut fini, Bowen étreignit quelques têtes connues, sourit à d’autres, recevant félicitations chaleureuses pour la victoire – sa victoire – et trinqua une bonne demi-douzaine de fois. Deux jeunes silhouettes, un peu plus loin, avaient cependant attiré son attention, et il se faufila – autant que possible – vers eux. Avant de déposer ses lourdes pognes sur leurs épaules, et de s’amuser de leur surprise, avant de déclarer :

« Alors, comment est le repos du guerrier ? »

S’asseyant à leurs côtés, Bowen se fit apporter une choppe remplie d’une large dose d’hydromel, et il se remémora, un sourire aux lèvres :

« Après ma première escarmouche, quand j’avais à peu près votre âge, l’Empereur avait fait percer un tonneau du même hydromel.

J’ai rarement eu un mal de crâne plus atroce que le lendemain, et il a fallu tout de même se lever aux aurores pour les corvées du matin.

Profitez mon Prince, mais sachez que je serais sans pitié, et je suis certain que le Roi Lyham sera tout aussi retors que moi ! »


Son rire sonore résonna.

« Et un conseil : évitez les filles de camp pour célébrer, passer après la moitié de la troupe, c’est l’assurance d’avoir des démangeaisons pour les trois semaines à venir. L’un des gars avec qui j’avais bu ce soir-là n’a pas écouté ces paroles de sagesse d’un vieux vétéran de Corbois, et le pauvre l’a regretté un bon moment après ! »

Parler des puterelles avait le mérite d’alléger les peines qui venaient en voyant danser l’ombre des disparus dans les flammes, qui auraient dû être à leurs côtés. La camaraderie de la victoire venait peut-être aussi de ces moments où les plaisanteries viriles s’échangeaient, sans que la naissance, le grade ou l’âge n’aient grandes prises. Et c’étaient dans ces moments, sûrement, que l’on se sentait le plus vivant.



Through the darkness, we shall survive et rise again, stronger, because we are the Iron Fist, and we strike the ennemies of the North.


A la victoire, et aux morts [PV Walton et Sacha] Glover10

A la victoire, et aux morts [PV Walton et Sacha] Maewen


Spoiler:
 


Awards:
 

Bowen Glover
Bowen Glover
Nous levons le poing.
Messages : 890
Membre du mois : 0
Maison : Glover
Caractère : Mélancolique ♦ Loyal ♦ Sans pitié ♦ Gestionnaire avisé♦ Rancunier ♦ Bon combattant ♦ Torturé ♦ Galant♦ Austère♦ Discret♦
Célébrité : Richard Madden

Infos supp.
Richesses : 279

Nous levons le poing.

A la victoire, et aux morts [PV Walton et Sacha] Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A la victoire, et aux morts [PV Walton et Sacha]   A la victoire, et aux morts [PV Walton et Sacha] EmptyMar 9 Fév - 20:54

J’avais fait mon devoir auprès de mon roi, je n’avais même pas réalisé que j’avais réussis à tuer un vétéran et capturer un drapeau. J’étais surtout inquiet pour le roi, si bien que je n’avais pas fait attention aux bousculades et tout cela. Conrad Omble était mort… comme bien d’autres. Et il y avait moult blessés… Il y aurait encore beaucoup de travail, mais le roi Hoare était mort, et c’était assez positif pour qu’on fasse la fête. J’imaginais. Je ferais ce que mon roi m’ordonnerait et rien d’autre. Je passais une main dans mes cheveux en attendant que le roi m’ordonne que c’était bon. En tout cas il avait l’air pas trop mal. Je le regardais avec attention. Je restais silencieux en m’assurant que son armure était nettoyée, je n’avais même pas encore nettoyé la mienne ou quoi. Le roi finit par m’ordonner de prendre du repos avec un sourire. Je m’inclinais en lui affirmant que s’il avait besoin il pouvait m’appeler. L’être suivant dont je pris grand soin, et non ce ne fut pas moi, fut bien sûr mon pauvre cheval. J’avais encore les oreilles pleines de bruit de bataille et le visage en partie couvert de sang. Mais mon cheval méritait que je m’en occupe bien. Je le pansai en entier avant de lui offrir une pomme et de masser doucement ses membres. Je finis par le conduire près des siens avec douceur. Bon, il semblait s’habituer doucement aux affrontements.

J’avais fini par ôter mon armure et de me nettoyer soigneusement avant de passer une tenue un peu plus… légère. Je finis par ressortir avant de me prendre une grande tape dans le dos en me faisant appeler « Sacha Vol-drapeau ». Pardon ? J’avais fait quelque chose ? Je clignais un peu des yeux, perdu, en essayant de comprendre ce qu’il s’était passé. Je remontais l’histoire de la bataille avant de comprendre vaguement que visiblement j’avais réussi à tuer un vétéran et capturer un drapeau… Euh… j’aurais réussis à faire ça ? Enfin… j’aurais aimé un peu de calme ! Visiblement… le temps que e m’occupe du roi, de mon cheval et de moi… les autres soldats avaient eut le temps de monter le camp tout ça…

Je finis par réussir un coin un peu à l’écart avec une chope dans les mains. Même si je savais pas trop quoi en faire. Je me laissais tomber sur un banc, devant une table en passant une main dans mes cheveux avec un long soupir. Bordel de merde… je me sentais fatiguée. Ce qui était logique. Je portais ma chope à mes lèvres avant d’en boire une gorgée. Pas trop mal. Je me retournai en me rendant compte… Qu’il y avait le prince juste à côté. Je lui offris un sourire amical.

« Altesse. »

J’inclinai légèrement la tête vers lui avec respect. Pas trop mal la bière, mais je préférais y aller tout doucement.

« Pas de blessure pour vous ? »

Sait-on jamais ! Je ne savais pas si c’était sa première bataille, je n’avais pas spécialement envie de parler de bataille, ni même vanter ce que j’aurais pu faire. Je sursautais quand une grosse paluche tomba sur mon épaule, je relevais la tête vers… Bowen Glover. J’eus un sourire éclaire à sa remarque. Le repos du guerrier ?

« Sans doute. Et vous ? »

Il s’installa près de nous et je m’écartais un peu pour lui laisser de la place. Il voulait boire lui aussi. Je bus une nouvelle gorgée de bière. J’aurais bien aimé manger un peu, mais ne pas râler. J’eus un sourire à sa remarque avant d’avoir un très léger rire à son affirmation, le joignant au sien :

« Ne vous inquiétez pas, il peut l’être ! Alors, boire, mais avec modération ! Surtout l’estomac vide. »

Je n’avais pas envie de vomir ! Je bus doucement une gorgée avant d’avaler de travers et de manquer de m’étouffer à sa remarque sur les puterelles du camp. Pardon ?! Je m’essuyais la bouche du revers de la main en finissant de tousser.

« J’y avais même pas pensé ! D’aller voir les filles »

Avouais-je d’une voix étranglée en finissant de tousser un peu. La vache ! Fallait prévenir avant de dire ça ! Je ne m’y attendais vraiment pas !

Sacha Racin
Sacha Racin
Messages : 828
Membre du mois : 4
Maison : Racin
Caractère : ▪▪ Combattant né ▪▪ Têtu ▪▪ Honorable ▪▪ Fier▪▪ Instinctif ▪▪ Fidèle ▪▪ Rancunier ▪▪
Célébrité : Thomas Brodie-Sangster

Infos supp.
Richesses : 807


A la victoire, et aux morts [PV Walton et Sacha] Empty
Revenir en haut Aller en bas
https://bloody-crown.forumactif.org/t4671-sacha-racin https://bloody-crown.forumactif.org/t6616-khayley-ardoise-lady-aux-reves-verts https://bloody-crown.forumactif.org/t4683-les-liens-desacha
MessageSujet: Re: A la victoire, et aux morts [PV Walton et Sacha]   A la victoire, et aux morts [PV Walton et Sacha] EmptyMar 30 Mar - 19:02


A la victoire, et aux morts [PV Walton et Sacha] Mi5c
Ça y est, c’était fait. Le Roi est mort, et avec lui, c’est un part de l’ombre Hoare qui s’estompe encore. Et même si cela ne veut pas dire la fin de la guerre, le bâtard est défait. ça n’empéchera pas les vautours de venir se nourrir des restes encore fumant, et se draper de plumes de phoenix pour restaurer ce que le Noir à construit, mais pour ce soir, alors que le soleil se couche, le royaume du crépuscule n’a jamais aussi bien porté son nom.

Et pourtant, dans cette euphorie de la victoire qui entraîne le camp impérial, je ne peux m’empêcher de ressentir une certaine amertume. Même si je sais que j’ai joué un rôle, je regrette de ne pas avoir participé plus à cette bataille… Ce n’est pas tant le fait d’être resté à l’arrière lors de ma première vrai bataille qui me frustres, j’étais d’accord pour ça, et bien conscient qu’un combat face à une armée organisée n’aurait rien à voir avec la boucherie désorganisée des sauvageons de la Mort-aux-Loups. Mais quelque part, j’aurais aimé que cette bonne résolution n’arrive pas lors d’une bataille aussi décisive. J'essaye de me rassurer en me disant que j’ai bien fait de suivre les ordres, et qu’il y aura d’autres occasions de montrer ma valeur, mais je ne peux m’empêcher d’avoir un léger pincement au cœur.

Pour l’occasion, Lord Bowen m’avait accordé mon congé, pendant qu’il s’occuperait lui-même de faire le registre des pertes et les correspondances pour l’annonce de la mort de Yoren. Je l’aurais bien volontiers aidé, et j’étais même embêté de le laisser seul, surtout après l’annonce de la mort de Maedalyn. non pas que j’ai des doutes sur ses capacités à tenir le coup, mais juste pour lui tenir compagnie. Mais j’ai bien senti qu’il valait mieux le laisser seul un moment, aussi je n’ai pas cherché à le contredire.  

Je ne savais pas trop où me mettre, alors que tout le monde commençait déjà à festoyer. Je n’étais pas vraiment à mon aise, et j’aurais largement préféré aider… à n’importe quoi en fait. même aider au soin des blessé m’aurait convenu pour dire vrai, plutôt que cette sensation d’être inactif. J’ai décidément beaucoup de mal à me laisser aller. une coupe d’hydromel déjà bien entamée à la main, sans vraiment savoir quoi faire, j'erre dans le camp, sans vraiment savoir quoi faire de ma carcasse, quand j'aperçois Sacha Racin, qui visiblement cherche lui aussi un coin au calme. Je m’approche de lui, visiblement trop discrètement au vu de sa réaction. Je lui souris amicalement, et alors qu’il passe sa main dans les cheveux, je lui fais remarquer.

« C’est en partie pour ça que je les ai fait couper avant de partir. Ils me gênaient déjà trop à l'entraînement. »

L’autre partie, c’est parce que Nora a dit que ça m’irait mieux ainsi, mais n’allons pas trop vite en besogne, Sacha et moi nous connaissons guère. À vrai dire, nous nous sommes à peine croisés lors de la réunion entre Bowen et le Roi Lyham pour préparer l'assaut. alors ce n’était pas vraiment le genre d’information que j’allais partager avec lui. alors qu’il me demande si tout va bien, je secoue la tête.

« Non, rien que cassé. »

En même temps, je n’ai pas vraiment eu l’occasion de me faire mal, contrairement à lui. A vrai dire, je ne l’ai pas seulement repéré parce qu’il est l’écuyer du roi des Collines et des Rivières. Je l’ai aussi repéré car on parle pas mal de ses exploits sur le camp. et notamment sur son nouveau surnom. je continue d’un ton taquin.

« Et pas la peine de donner du Prince ce soir, Sacha Vol-drapeaux. »

J’aurais bien ajouté “ni ce soir ni plus tard”, mais je sais qu’il est important que je garde mon rang. Même si je souhaite être accessible, je reste prince du Nord, et j’ai un rôle à jouer. J’ai compris, notamment avec Leyk, qu’il était vain de chercher à le cacher ou à le faire oublier. vain, et contre-productif même. Si je veux qu’on arrête de me traiter “uniquement” comme le prince du Nord, c’est à travers mes actions que je devrais le faire. Alors j’ai arrêté de faire comme si ce n’était pas le cas. je suis prince, ça fait partie de moi, il faut que je fasse avec. Mais ce soir, quelque part, est-ce que cela avait une quelconque importance? Absolument pas. il n’y a pas de prince qui tienne, et surtout pas avec celui qui a combattu en première ligne et arraché un drapeau à l’un de vétéran de l’armée du bâtard Hoare.

Avant que nous puissions échanger plus, je sens une main taper lourdement sur mon épaule, et je reconnais presque immédiatement celle de Bowen. alors qu’il nous partage une anecdote de l’époque où il était l’écuyer de Père, je porte l’hydromel à mes lèvres. à vrai dire je n’ai aucun mal à imaginer Père mener la vie dure au jeune Glover, non pas que Bowen soit dur en tant que maître, mais il a cette intransigeance et ce sérieux que j’imagine très bien chez mon Père, à qui il a sûrement servi d’exemple.  

« Je n’ai aucun doute là-dessus. L’inverse m’aurait autant étonné que déçu. »

J’avais toujours été clair sur ce point avec Bowen. Je ne voulais pas de traitement de faveur, et ça tombait bien car il n’avait pas l’intention de m’en accorder. Donc quelque part, cela tombait bien.

Je rougis légèrement quand Bowen évoque les filles de joie du camp. pour dire la vérité, ça m’a traversé l’esprit l’espace d’un instant. Peut-être une conséquence de l’excitation de la bataille j’imagine. Mais autant avec Nora cela s’était fait naturellement, autant là, je ne sais pas… Alors je me suis abstenu… avec raison visiblement. Mais ma réaction reste discrète face à celle de Racin, qui manque de s’étouffer avec sa bière. Je pense comprendre sa réaction. Il y a encore peu de temps, j’étais exactement dans la même situation que lui quelques semaines plus tôt. J’en ai la confirmation quand il dit, avec toute la sincérité du monde, qu’il n’y aurait pas pensé. Ne souhaitant pas l’enfoncer d’avantage fasse à sa gène, je décide de changer, tant bien que mal, de sujet.

« Vous parliez de votre première escarmouche Lord Glover. peut-être que vous pouvez nous en dire plus? Si l’hydromel n’a pas tapé trop fort…»

je me permet un peu d’humour, voyant que Bowen ne s’en est pas privé. De mon côté, je serais bien en mal de ressortir quoi que ce soit de la Mort-au-Loups. Tout était tellement confus. Je me suis retrouvé entraîné dans l’action sans même comprendre ce qui s’était passé. Le reste est tellement flou. A un moment j’ai vu que j’avais du sang sur moi, j’ai compris que ce n’était pas le mien, mais impossible de me souvenir de comment je l'avais eu ou du moindre visage.


Walton Stark
Walton Stark
Pour le Nord !
Messages : 619
Membre du mois : 0
Maison : Stark
Caractère : Débrouillard - Solitaire - Indépendant - Discret - Inventif - Blessé
Célébrité : Chandler Riggs

Infos supp.
Richesses : 282

Pour le Nord !

A la victoire, et aux morts [PV Walton et Sacha] Empty
Revenir en haut Aller en bas
http://pierreduhamelpaysage.jimdo.com/
MessageSujet: Re: A la victoire, et aux morts [PV Walton et Sacha]   A la victoire, et aux morts [PV Walton et Sacha] EmptyLun 5 Avr - 21:24

Miséricordieux, Bowen étouffa son sourire goguenard en voyant la réaction du jeune Racin à sa dernière remarque. Puceau donc. Diantre, les jeunes garçons de cette génération étaient bien timides ! Et dire qu’à cet âge, lui-même souffrait mille moqueries de ses pairs pour être trop tardif à goûter le charme des dames … Il semblerait que certaines traditions se perdaient. Peut-être parce que des générations entières étaient fauchées avant d’avoir eu le temps de convenablement tancer les cadets. Cette bataille n’échappait pas à la tradition, et un brin de mélancolie envahit le Glover alors qu’il pensait à Conrad Omble, son rire tonitruant, ses phrases à la délicatesse de mufle, et son amour de la bonne chair, de l’alcool et de quelques catins, certes. Oui, de cette génération de vétérans, il ne restait plus guère d’hommes, dans le Nord. Hormis l’Empereur en personne, on pouvait compter Lord Bolton, Lord Cerwyn, quelques noms … mais il était bien trop simple de tous les décompter. Et lui, du haut de sa vingtaine entamée, se faisait soudainement l’effet d’un vieillard. Il comprenait mieux maintenant le besoin appuyé de Torrhen de rappeler son âge. Souvent, le Poing du Nord avait jugé cela étrange, considérant qu’il n’était point si vieux. Mais la guerre faisait vieillir deux fois plus vite, à mesure que les amis partaient, et que la solitude guettait. Lui-même voyait les nobles de son âge s’en aller, bataille après bataille. Il avait encore une foultitude de lettres à écrire à de nouvelles veuves. On ne manquerait pas de femmes à marier, à Winterfell, ne put-il s’empêcher de penser avec un rien d’ironie. La vie était fragile. On se raccrochait à bien peu de choses, à quelques douceurs de la vie, pour oublier la mort. Il y avait les amours éphémères, qui étaient moins partagées que l’occasion de saisir un plaisir égoïste, et de se convaincre qu’on pouvait encore vivre, à jouir sur une catin édentée qui regardait obstinément le plafond, derrière, une charrette, sur une paillasse punaisée. Parfois, il y avait le feu des liaisons interdites, nouées dans ces rassemblements de nobles comme l’Empire les affectionnaient depuis sa création. Il y avait aussi les amours laissées au pays. Et, souvent, celles qui s’étaient terminées, et laissaient un goût amer dans la bouche, comme celles qui ne sauraient exister. Secouant la tête pour chasser ces pensées, Bowen termina sa choppe, se resservit, et sourit à Walton tandis que ce dernier lui demandait de raconter ses premiers faits d’armes. Diantre, voilà qui remontait ! Même s’il releva la plaisanterie avec bonhommie, soulignant :

« Mon garçon, un vrai nordien ne roule pas sous la table avant la troisième barrique, c’est ce que Ser Omble avait coutume de répéter, et j’entends bien que nous honorions ces bons mots en sa mémoire. »

Levant sa choppe devant le feu, comme pour saluer le mort, le Glover en reprit une lampée, avant de continuer, parce qu’il trouvait amusant que Walton se fasse bon camarade et épargne au Racin davantage de rouge aux joues, et qu’après tout, il n’allait pas parler femme de mauvaise vie toute la soirée :

« J’avais douze ans, et j’avais pris peu de temps mon service comme aide de camps auprès de votre Père. A l’époque, nous étions toujours en guerre contre le Noir, à nous enliser dans un ressac sans fin d’incursions ennemies à bouter à l’eau, hors de nos côtes. C’est qu’Harren n’était jamais parvenu à prendre Moat Cailin ni à débarquer suffisamment de troupes, et nous … nous avions pris les Jumeaux, mais avions dû retraiter. Et donc, nous défendions nos positions. C’est à ce moment-là que j’ai rejoint le conflit, le Roi avait été blessé et s’était reposé quelques temps à Winterfell, avant de repartir. Je l’accompagnai donc pour la première fois.

Nous avons rejoint les Rus, où des bandes fer-nées semaient la terreur. Notre mission était de les foutre à la mer à nouveau, et en version bois flotté.

Avec un détachement, nous avons contraint une centaine de marauds au combat. Je suis placé à l’arrière, dans le bois avoisinant, avec quelques cavaliers légers et les écuyers et aides. La mêlée est brève, mais sanglante. Nous prenons vite l’avantage, ils sont repoussés vers les falaises. Mais soudain, on entend un cri, le garçon à côté de moi – Wendel, je n’oublierai jamais son nom – s’effondre, une hache fichée dans la tête. C’est le chaos. J’ai à peine le temps de réagir. Déjà, une montagne qui pue la vinasse et l’eau salée est sur moi. Je tombe en arrière, il abat sa lame, j’esquive. Et en me relevant, je l’empale sur mon épée.

J’avais tué mon premier homme. Ce fut aussi simple que cela. Puis, nous avons entendu le Roi, et nous avons exterminé ce petit commando, qui avait tenté de contourner le champ de bataille et était tombé sur notre groupe – une proie facile. Mais nous avons résisté, nous les avons occupés … et ils ont été tués pour avoir été trop sûrs d’eux. »


Il se remémorait distinctement la peur ressentie, la sensation de compisser ses chausses, et puis l’odeur âcre du sang, des tripes qui s’effondraient sur le sol, qui se déversaient en partie sur sa main, le dégoût viscéral qui l’avait saisi – pas d’avoir tué, mais d’éprouver les conséquences du meurtre dans sa trivialité la plus profonde.

« Les autres escarmouches ont généralement été plus calmes pour ma part. Cela n’a rien enlevé à leur violence, ni à ce qu’elles m’ont apprises.

Le fracas des lames peut être euphorisant. Mais il n’est jamais qu’une boucherie. Et le propre d’un bon commandant est de savoir s’en extraire. Savoir quand être au cœur de la mêlée, et quand prendre du recul.

C’est cela que vous devriez retenir, messieurs. Que la gloire est éphémère, comme les surnoms d’un jour. Ce qui reste, ce sont les cadavres, et le fait d’avoir survécu encore un jour. Et pour les premiers, ils nourrissent vite le sol et les corbeaux. »



Through the darkness, we shall survive et rise again, stronger, because we are the Iron Fist, and we strike the ennemies of the North.


A la victoire, et aux morts [PV Walton et Sacha] Glover10

A la victoire, et aux morts [PV Walton et Sacha] Maewen


Spoiler:
 


Awards:
 

Bowen Glover
Bowen Glover
Nous levons le poing.
Messages : 890
Membre du mois : 0
Maison : Glover
Caractère : Mélancolique ♦ Loyal ♦ Sans pitié ♦ Gestionnaire avisé♦ Rancunier ♦ Bon combattant ♦ Torturé ♦ Galant♦ Austère♦ Discret♦
Célébrité : Richard Madden

Infos supp.
Richesses : 279

Nous levons le poing.

A la victoire, et aux morts [PV Walton et Sacha] Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A la victoire, et aux morts [PV Walton et Sacha]   A la victoire, et aux morts [PV Walton et Sacha] EmptyMar 6 Avr - 7:17

J’eus un sourire à la remarque du prince. J’aurais beau les couper court, je savais que c’était un tic que j’avais de me passer la main dans les cheveux. Non pas parce que je voulais absolument qu’ils soient absolument toujours décoiffés ! Mais effectivement je devrais peut-être encore les faire couper… Ça serait peut-être une bonne idée ? Je hochais donc la tête sans rien rajouter, mais je l’interrogeais sur la bataille et son état. Rien de cassé, c’était déjà ça. Pas de prince ? J’eus un haussement de sourcil à sa remarque :

« Pas de Vol-Drapeaux dans ce cas ! Je ne sais même pas si cela est vraiment mérité. »

Quand on avait aucun souvenir de ce qu’il s’était passé… C’était un peu logique à mes yeux. Mais le temps qu’on reprenne la conversation, lord Bowen arriva et me fit rougir et tousser. Walton me sauva gentiment la peau en faisant parler Bowen sur sa première escarmouche. Troisième barrique ?! Je regardais ma pinte… j’étais pas sûr de tenir le rythme ni la cadence. Non c’était sûr ! J’allais prendre mon temps au maximum pour être sûr de ne pas me réveiller avec la gueule de bois demain matin. Le roi Lyham allait adorer se moquer de moi ou m’imposer quelques exercices bien corsés ! Je bus une gorgée d’alcool en l’écoutant parler et raconter ses premiers morts. Je n’avais que très peu de souvenirs… Était-ce normal ? Peut-être ? Je hochais la tête en l’écoutant avant d’avouer :

« J’avouerais pour ma part n’avoir que très peu de souvenirs des batailles auquel j’ai dû participer. Mais j’avais le même âge que vous lors de ma première bataille Lord Bowen. »

J’eus presque un rire en regardant l’alcool. Je n’avais pas attendu les batailles pour avoir mes premières cicatrices. Celles de mon dos, heureusement de moins en moins visibles, le prouvaient, que je connaissais bien trop la violence pour quelque part ne pas être habitué. Je massais machinalement l’une des cicatrices de mon dos. J’en avais une autre à l’intérieur du bras. Mais les morts, tout cela… On festoyait sur des os. Je fixais un instant le feu en fermant ma main libre comme-ci je l’avais encore autour de mon épée. Je repris machinalement la parole :

« Je me passerais bien de ces surnoms stupides de Vol-drapeaux pour ma part. »

J’aurais largement préféré passer un long moment avec mon Danseur, mon cheval que subir ce surnom que j’espérais effectivement éphémère.

Sacha Racin
Sacha Racin
Messages : 828
Membre du mois : 4
Maison : Racin
Caractère : ▪▪ Combattant né ▪▪ Têtu ▪▪ Honorable ▪▪ Fier▪▪ Instinctif ▪▪ Fidèle ▪▪ Rancunier ▪▪
Célébrité : Thomas Brodie-Sangster

Infos supp.
Richesses : 807


A la victoire, et aux morts [PV Walton et Sacha] Empty
Revenir en haut Aller en bas
https://bloody-crown.forumactif.org/t4671-sacha-racin https://bloody-crown.forumactif.org/t6616-khayley-ardoise-lady-aux-reves-verts https://bloody-crown.forumactif.org/t4683-les-liens-desacha
MessageSujet: Re: A la victoire, et aux morts [PV Walton et Sacha]   A la victoire, et aux morts [PV Walton et Sacha] EmptySam 29 Mai - 0:22


A la victoire, et aux morts [PV Walton et Sacha] Mi5c
Je m’installe sur la souche, afin d’écouter Bowen nous raconter sa première bataille. Pendant que Bowen raconte ses mémoires, je sirote ma bière. Je suis presque sûr que j’ai déjà entendu cette histoire… Peut-être pas dans la bouche de Bowen cela dit. A l’entendre, j’ai l’impression que toutes les histoires de batailles se ressemblent… Oh bien sûr, pour avoir épluché de nombreuses chroniques de bataille, je sais qu’elles sont toutes différentes… mais plus j’entend les récits des soldats, et pour avoir moi-même expérimenté la chose, j’ai l’impression qu’à l’échelle d’homme, toutes les batailles se ressemblent. une boucherie, ni plus ni moins, où chaque homme fait de son mieux pour s’en sortir. Pour survivre un jour de plus… Et ne pas finir par terre, à nourrir le sol et les corbeaux, pour citer les sages paroles de Bowen.

Alors que Sacha évoque sa première bataille, où plutôt son absence de souvenir de cette dernière, je hoche la tête. La première fois que j’ai participé à une bataille et que j’ai tué un homme, c’était lors de la Mort-aux-Loups. J’ai encore beaucoup de mal à connecter les éléments entre eux, même si les combats d’Aubray ont fait remonter pas mal de choses. étrangement d’ailleurs, vu la distance à laquelle j’étais. ou peut-être à cause de ça finalement. Peut-être que cette vision extérieure a remis un peu d’ordre dans le chaos de mes souvenirs. Toutefois, je me garde bien de partager mon expérience là dessus… Je ne suis pas très fier de cet épisode, et je n’ai aucune raison de l’être. Je ressasse déjà assez bien cette bataille, au point d’oublier que les autres sont passés à autre chose. il faut que je fasse pareil. Je me contente d’écouter Bowen, et de lever mon verre aux sages paroles du sénéchal.

Constatant que ma chope est vide, je me lève pour aller me resservir. J’entend alors Sacha se plaindre pour la deuxième fois de son surnom de voldrapeau. Il ne l’a pas démérité pourtant. il était en première ligne, a combattu, vaincu… Et je dois admettre que je suis un peu jaloux pour être totalement honnête. Pas tant vis-à-vis du surnom, mais surtout de ne pas avoir eu l’opportunité de m’illustrer… Ce sera pour plus tard j’imagine. alors que je les rejoins et reprend une gorgée d’hydromel, une idée saugrenue me passe par la tête. je ne sais pas si c’est l’esprit plus festif de la soirée, l’alcool qui commence à faire effet ou les remarques de Sacha, mais je prends la parole.

“ Les hommes ne pensent probablement pas à mal en vous donnant ce surnom. Et Il n’y a pas de mal à accepter un instant de gloire. tant que ça ne vous monte pas à la tête "

Je retourne m'assoir à côté de Sacha. Non, je ne pense pas que ça lui monte à la tête, loin de là… Visiblement il a plutôt le problème inverse… Que je peux clairement comprendre… Après avoir bu une nouvelle gorgée, je reprends.

"Je vous propose un défi, si je gagne, vous m'autorisez à vous appeler VolDrapeau. Et si vous l'emportez, ma foi, je vous laisserais choisir la sentence"

Je fais cette proposition avec un sourire bienveillant, l'objectif n'est pas qu'il se sente piégée, mais qu'il comprenne que ce n'est qu'un jeu. En revanche, un qui doit être surpris, c'est Bowen. Je ne suis pas vraiment du genre à faire ce genre de facétie habituellement. Pour ça que je parle d'idée saugrenue. Je me tourne vers lui et demande :

"Lord Glover, vous voulez bien être le juge de ce défi?"


Walton Stark
Walton Stark
Pour le Nord !
Messages : 619
Membre du mois : 0
Maison : Stark
Caractère : Débrouillard - Solitaire - Indépendant - Discret - Inventif - Blessé
Célébrité : Chandler Riggs

Infos supp.
Richesses : 282

Pour le Nord !

A la victoire, et aux morts [PV Walton et Sacha] Empty
Revenir en haut Aller en bas
http://pierreduhamelpaysage.jimdo.com/
MessageSujet: Re: A la victoire, et aux morts [PV Walton et Sacha]   A la victoire, et aux morts [PV Walton et Sacha] Empty


Contenu sponsorisé


A la victoire, et aux morts [PV Walton et Sacha] Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
A la victoire, et aux morts [PV Walton et Sacha]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Nord de Westeros :: Le Conflans-
Sauter vers: