Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
TV 42″ (106 cm) Continental Edison avec Full HD ...
Voir le deal
199.99 €

 

 A la recherche de nouveaux objectifs...

Aller en bas 
MessageSujet: A la recherche de nouveaux objectifs...   A la recherche de nouveaux objectifs... EmptyDim 24 Jan - 20:15

Les nuages s’éclipsèrent doucement pour laisser passer les rayons lumineux du soleil. Cela faisait plusieurs jours qu’ils avaient le droit à leur lot de grisaille et de mauvais temps,  cela faisait donc du bien de voir un air de changement. Cela serait-il de bons augures pour l’avenir ? Impossible à dire.  Etait-ce un signe envoyé par les Sept ? Là encore, qui pourrait le dire ? Pas Garlan en tout cas, ce dernier s’était détourné pour le moment des dieux. Il ne pouvait plus se résoudre à y croire, plus pour le moment. Il avait toujours fais en sorte d’honorer ces derniers, d’être respectable, d’être quelqu’un de bien en son sens. Mais pourtant ces derniers l’avaient puni de la plus ignoble des façons qui soit, en prenant sa femme bien-aimée et leur enfant à naître.  Comment pouvait-il croire en eux après cette tragédie ? Si les Sept étaient miséricordieux, pourquoi se montraient-ils aussi cruels et impitoyables envers sa personne ?

Non à ses yeux, ce changement de temps n’était propice qu’à de nouveaux mouvements de troupes et donc de futurs bains de sang. Le Bieffois ne pouvait pas dire qu’il avait hâte de ces derniers, mais il espérait qu’il pourrait se montrer utile dans les prochains mouvements, comme il avait pu l’être dans ceux passés.  Au pied de sa tente dressée, l’homme s’occupait à entretenir son équipement, il se devait d’être prêt à toute éventualité et surtout à tout moment. L’individu savait qu’il devait faire ses preuves au sein de l’Empire, bien qu’il ne perdait pas à l’esprit de ne pas le faire à n’importe quel prix, la gloire lui importait peu, seul l’intérêt général de l’Empire comptait en état.  Son matériel se devait d’être impeccable et irréprochable, c’était difficile en ce climat de guerre et pendant les manœuvres, mais il avait un degré d’exigence important envers les membres de son escadron, il devait donc montrer l’exemple également.

Il finit d’entretenir son équipement et les rangea au niveau de sa tente.  Il s’aventura dans l’enceinte du camp, peut-être croiserait-il la route du chef de corps de la cavalerie qui lui confierait alors une mission ? Ou qui sait peut-être de l’Empereur lui-même ? Ce dernier lui avait confié une mission d’escorte à leur dernière entrevue, mission dont il s’était acquitté avec succès si l’on peut dire. Avoir un objectif clair, cela lui permettait de rester à flot, de se focaliser sur quelque chose et d’éviter de broyer du noir. C’était important pour lui. Cependant pour le moment, il ne tomba ni sur l’un, ni sur l’autre.  Garlan continua donc à avancer dans le camp, croisant le chemin de personnes qu’il connaissait,  il avait combattu à leurs côtés contre ses anciens frères d’armes. Il les salua brièvement, concentré qu’il était dans sa tâche de trouver un supérieur qui pourrait lui confier une quête.

Mais il faisait chou blanc pour le moment. Son regard tomba sur la silhouette de Mahée Allyrion. Cette dernière était en déplacement, il ignorait totalement en état où elle pouvait bien se rendre. En tout cas, elle était lourdement escortée. Il avait entendu dire qu’elle s’était composée une garde avec les composantes de l’armée dornienne ayant « désertées » près de Grigibets. Il pouvait le constater de ses propres yeux. C’était devenu une personne importante que ce soit pour le futur de son peuple, mais également dans l’Empire désormais. Elle se devait donc d’être protégée à la hauteur de ses responsabilités, sa perte serait des plus dommageables et tuerait dans l’œuf les espoirs qui reposaient sur elle.

Le bieffois s’approcha à pas mesuré de la troupe, certains dorniens de la garde remarquèrent son approche et entonnèrent à leurs confrères de se stopper. Lors de son approche finale, plusieurs fers de lance pointèrent en sa direction. Garlan esquissa un petit pas en arrière, quelque peu surpris sur l’excès de zèle dont faisait preuve les gardes. Il mit ses mains en évidence pour montrer qu’il était en état pas armé, un léger sourire suffisant apparu sur son visage : « J’étais simplement venu vous saluer, Lady Allyrion, en nourrissant également l’espoir de converser quelque peu avec vous… Vous m’excuserez pour le manquement au protocole, mais je crains que plusieurs dizaines de kilos de fer et d’acier m’empêchent en état de vous accorder un baisemain. »

Il termina sa phrase par un rictus et enchaîna de plus belle : « Je vois que vous avez rapidement trouvé d’autres personnes pour assurer votre protection. »



“Loyalty means I am down with you whether you are wrong or right, but I will tell you when you are wrong and help you get it right.”



Spoiler:
 

Garlan Goldwyne
Garlan Goldwyne
Par-delà le cap !
Messages : 8275
Membre du mois : 4
Maison : Goldwyne
Caractère : Loyal ♠ Rancunier ♠ Blasé ♠ Téméraire ♠Juste ♠ Têtu ♠ Galant ♠ Méfiant
Célébrité : Joshua Sasse

Infos supp.
Richesses : 1433

Par-delà le cap !

A la recherche de nouveaux objectifs... Empty
Revenir en haut Aller en bas
https://bloody-crown.forumactif.org/t4489-garlan-goldwyne-chevalier-du-bief-libre https://bloody-crown.forumactif.org/t4493-garlan-goldwyne-rp https://bloody-crown.forumactif.org/t4494-garlan-goldwyne-liens
MessageSujet: Re: A la recherche de nouveaux objectifs...   A la recherche de nouveaux objectifs... EmptyJeu 4 Mar - 17:25


Les mains à plat sur la modeste caisse recouverte d’un drap qui lui sert vaguement d’étude, Mahée peine à quitter le bout de ses doigts des yeux. Si elle s’oublie, elle va se ronger les sangs. Elle va se ronger à sang. Si elle ne parvient à regretter aucune des décisions qu’elle a prises jusqu’à présent, et qui l’ont conduite, les unes après les autres, ici, au sein de l’armée impériale et avec le statut de rebelle dans son propre pays, ses terres qu’elle aimait tant, le stress n’en demeure pas moins présent. Le stress pour la suite des événements, tellement d’ordres à donner, de choses à préparer, de choses auxquelles penser… Et le curieux mélange de sentiments qui étreint la dornienne, à la fois en sécurité ici, et en danger, comme sa mère et sa famille peuvent l’être, à la Grâcedieu. Elle aurait aimé pouvoir leur parler, à ses frères et à ses sœurs. Elle aurait aimé leur demander s’ils étaient prêts à la suivre dans cette folie, s’ils estimaient, comme elle, que Dorne et leur père méritait ce sacrifice… Elle aurait aimé leur expliquer que si eux ne prenaient pas l’initiative, une autre maison finirait par le faire, et qu’ils devraient prendre une décision, quoiqu’il arrive. Et surtout… Surtout… Elle aurait voulu avoir son fils avec elle, pour lui expliquer, pour graver ces instants dans sa mémoire de petit garçon, pour le préparer, mieux qu’elle-même n’a été préparée, à défendre la Grâcedieu, et Dorne.

Depuis le début de cette guerre, Mahée a fait son possible pour rester forte et résolue, pour ne pas se laisser émouvoir, se laisser troubler. Pourtant, aujourd’hui, le manque des siens se fait cuisant, l’accable comme elle n’a pas été accablée depuis longtemps. Le temps défile, et elle reste là, à fixer ses mains, à laisser ses pensées tourner en boucle jusqu’au cœur d’une spirale qui la fait silencieusement pleurer. Elle garde les yeux ouverts jusqu’à ce que les larmes ne les noient, et que ses mains ne soient plus que deux formes au teint vaguement halées. Elle laisse le mourrons la submerger un moment, ses inquiétudes quitter son cœur, portées par ses larmes, jusqu’à ce qu’elle en ait assez, jusqu’à ce que ça soit trop. Inspirant un grand coup, elle finit par se calmer, rincer son visage à l’eau claire et l’essuyer avec un linge propre, avant de prendre quelques maigres provisions. Un petit morceau de pain, un peu de fromage, un peu de vin. Son sac est chichement rempli, mais ça lui suffit. Elle a besoin d’un peu d’air, de s’aérer l’esprit, et surtout de ne plus entendre résonner dans ses oreilles le martèlement du fer forgé à toute heure du jour et de la nuit.

Sortant de sa tente, le ballet rituel s’engage. Six hommes l’accompagnent, lui emboîtent le pas. Direction les écuries et leurs chevaux. Si la dame a pris la peine de manier une lance, elle veut prendre celle de remonter en selle. Mahée est bien meilleure cavalière que guerrière. Peut-être est-ce par paresse ? Après tout, dans le sport de monte, c’est bien le cheval qui fait tout, non ? Impatiente de mettre le pied à l’étrier et de renouer avec cette pratique depuis un moment négligée, faute de temps, la dame se laisse surprendre par l’arrêt brusque de ses gardes, et leur posture défensive immédiate. « Paix, messieurs ! » Elle leur intime, en les voyant armes au clair, avant même de s’apercevoir de l’identité de la personne responsable du resserrement de leurs rangs. La surprise se lit sur ses traits, avant qu’un sourire plus doux ne la remplace. « C’est un plaisir de vous revoir, Ser Goldwyne. » Son sourire s’élargit, sincère. Elle esquisse un mouvement de main qui achève de renvoyer les soldats au garde-à-vous, autorisant un accès si royal, bien en évidence, entre eux, au bieffois jusqu’à la dornienne. « Ne vous moquez pas, chevalier. De tous, si un homme peut bien comprendre la relation qui nous lie, ces hommes et moi, c’est vous… » Elle lui sourit gentiment, chaleureuse. « L’honneur est au centre de tout. Ils m’honorent en m’accordant leur protection, et leur honneur est de me protéger. » Dans sa voix, on sent tout le respect qu’ils lui inspirent. La voie étant dégagée, elle se permet de lui présenter sa main pour une salutation protocolaire. « Plus rien ne vous entrave maintenant… » Elle le tance, sans méchanceté. Mahée n’est absolument pas du genre à mettre les petits plats dans les grands, encore moins avec quelqu’un avec qui elle avait autant partagé. « Et puis il serait curieux qu’un chevalier bieffois s’occupe de la protection d’une noble dornienne en permanence, ne trouvez-vous pas ? » A nouveau, elle se moque gentiment, attendant que le chevalier se redresse pour prendre doucement son bras, comme elle avait pu le faire à Accalmie, lors de leur première rencontre. « Alors marchez avec moi, si vous souhaitez que nous parlions. Je m’apprêtais à emprunter un cheval pour aller m’aérer l’esprit. J’en ai bien besoin. Accepteriez-vous de vous joindre à moi ? Promis, je ne vous entraînerai pas au cœur de l’armée ennemie cette fois ! » Elle se permet un bref et petit éclat de rire, cherchant à le rassurer tout en évacuant la pression restant de leur dernière escapade.



   
I'll ride the Storm
Je me bats pour la dignité des faibles

Mahée Allyrion
Mahée Allyrion
L'Etoile du Matin
Messages : 5842
Membre du mois : 2
Maison : Allyrion
Caractère : ▪▪ Intransigeante ▪▪ Perspicace ▪▪ Loyale ▪▪ Vindicative ▪▪ Généreuse ▪▪ Rancunière ▪▪
Célébrité : Adria Arjona

Infos supp.
Richesses : 662

L'Etoile du Matin

A la recherche de nouveaux objectifs... Empty
Revenir en haut Aller en bas
https://bloody-crown.forumactif.org/t6204-mahee-allyrion-x-la-deuxieme-etoile-a-droite-et-tout-droit-jusqu-au-matin https://bloody-crown.forumactif.org/t6219-les-errances-de-mahee https://hhttps://bloody-crown.forumactif.org/t6218-mahee-allyrion-x-no-foe-may-pass
 
A la recherche de nouveaux objectifs...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Cellule 211 [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Drive [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Mother's Day [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Un Heureux événement [DVDRiP]
» [UPTOBOX] The Veteran [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Sud de Westeros :: Le Bief :: Grassy Vale-
Sauter vers: