Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-15%
Le deal à ne pas rater :
SSD interne 2.5″ Crucial BX500 – 480Go
39.99 € 47.10 €
Voir le deal

 

 Toutes les fleurs maudites

Aller en bas 
MessageSujet: Toutes les fleurs maudites   Toutes les fleurs maudites EmptyDim 24 Jan - 16:00

Toutes les fleurs maudites
Hautjardin, An 1, mois 12, semaine 4

Je finissais de frotter les draps. Cette tâche n'était pas facile et mon ventre de plus en plus gros ne me rendait pas les choses plus aisées.  On m'avait proposé de me remplacer mais j'avais refusé.  L'idée de devoir quelque chose à une autre personne ne me plaisait pas. Je n'avais pas manqué de remarquer que ma pile était la moins grande mais j'avais beau eu à en demander plus, cela m'avait été refusé.  Et j'avais mis autant de temps que toutes les autres pourtant bien plus chargé que moi. J'essuyais mon front sur lequel perlé quelques gouttes de sueur avant de boire un peu d'eau. Je fis un signe de tête à une autre servante qui récupérait mon linge pour aller l'étendre. Je pris quelques minutes pour remettre en place le châle qui ornait mes cheveux blonds puis ma tenue légèrement mouillée. Ma journée n'était pas terminée et je devais me rendre dans le quartier des invités pour y nettoyer des chambres, qui, bien qu’inoccupée, avaient besoin d'être tenue disponible à chaque instant.  

J'avais hésité quant au trajet à prendre avant d'opter pour le plus direct pour ne pas perdre plus de temps. Je n'aimais pas traverser les jardins. Non pas qu'ils n’étaient pas agréables mais parce qu’il était souvent occupé et que je ne manquerais pas de croiser tous les gens bien nés qui allaient et venaient ou habitaient au château. Le dos courbé, le regarde vers le sol, je me dépêchais de le traverser, puis soufflais une fois arrivée de nouveau dans un couloir. A l’instar de Dorne, bien qu’elles étaient complètement différentes, la flore que l’on trouvait au château était magnifique. J’aimais y flâner une fois ma journée terminée, alors que tous les grandes de ce monde étaient en train de diner. Je m’y attardais souvent un certain temps, avant de regagner la chambre de bonne que j’habitais. Je secouais la tête pour ramener mon esprit au moment présent. J’avais encore beaucoup à faire. Alors que j’avançais dans le couloir, me pensant seul, je relevais la tête. Si je cachais ma stupéfaction et me reprenais très rapidement en courbant le dos, je n’étais pas à l’aise. Votre Alteste. dis je avec respect. Ma voix était calme, posée comme elle l’était toujours. Manfred m’avait appris à être maitresse de mes émotions et de mes actes, à ne jamais baisser ma garde. Jamais.  Anders était la seule exception à cette règle.



we light the way


Solvej
Solvej
«Danse et éclaire la voie »
Messages : 890
Membre du mois : 4
Maison : Hightower. Au plutôt Manfred Hightower.
Caractère : Menteuse ● Discrète ● Manipulatrice ● Adroite ● Douce ● Blasée ● Craintive ● Réaliste
Célébrité : Gaia Weiss

Infos supp.
Richesses : 0


Toutes les fleurs maudites Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Toutes les fleurs maudites   Toutes les fleurs maudites EmptyDim 14 Fév - 17:25

Sa vie à Hautjardin était totalement différente de ce qu'elle avait connu jusqu'alors, et bien différente de ce qu'elle avait espéré retrouver en revenant ici, plutôt que de rester à Villevieille, chez elle et sans doute bien plus en sécurité qu'elle ne pouvait l'être actuellement dans son ancienne demeure. Elle n'était plus ici la maîtresse de maison, et quoi que pouvait dire son frère, Eren n'avait guère la volonté de laisser une place à Tricia au sein de la Cour. L'une et l'autre devaient faire avec la présence de l'autre reine, qu'on parle de la nouvelle ou de l'ancienne. Si Tricia n'avait plus de titre, elle avait encore de nombreux soutiens ici dans l'ancienne demeure des Gardener, son nom et son influence pouvaient encore peser un peu dans la balance. Eren, elle, venait de loin, autre intelligence, autre éducation. La blonde était douce et délicate, la brune était elle tout son contraire même si elle usait bien facilement de sa petite fille, Ceryse, pour pouvoir attendrir le public autour d'elle. Tricia continuait à garder un œil sur ce qui se passait au cœur de Hautjardin pendant que Manfred était parti négocier bien loin de là, dans l'Ouest. Et même si elle faisait en sorte de donner le change autant que possible vis-à-vis de sa belle-soeur, il était certain que la Dame de Villevieille se méfiait grandement de la souveraine, et le contraire était tout aussi certain. Bien qu'elle continuait à être douce, et discrète, elle avait compris que les sourires de complaisances n'étaient maintenant plus suffisants pour pouvoir parvenir à ses fins, ou pour pouvoir rester dans les esprits de tous et pas pour le bonheur seulement des commérages. Elle ne voulait pas disparaître sans rien faire, elle savait au plus profond d'elle, qu'elle ne pourrait pas le supporter.

Elle avait donc tenu un petit salon dans ses appartements, avec ses dames de compagnie, celles qui lui étaient restées fidèles et aussi quelques autres femmes de la Cour. Sans que la souveraine ne soit invitée, elle lui avait assez bien fait comprendre qu'elle avait d'autre priorité que de s'attarder avec elle ; elles avaient ainsi profité ensemble de discuter longuement de tout et de rien, Tricia se gardant bien d'émettre un quelconque commentaire à propos de cette dernière, bien que d'autres ne manquaient pas de le faire. Sans doute désiraient-elles obtenir une réaction de la part de l'ancienne souveraine, mais rien ne filtra, à part quelques sourires fugaces ou quelques haussements de cils dont elle maîtrisait si bien les codes. Elles finirent donc par se séparer après deux longues heures de badinage, permettant ainsi à Tricia de s'extraire de ses appartements pour pouvoir rejoindre les jardins et prendre un peu l'air frais avant une autre obligation, au nom de la maison Hightower. Pour autant, elle ne s'était pas un seul instant attendue à croiser Solvej dans les couloirs d'Hautjardin. Son frère l'avait bien évidemment mise au courant de son retour dans la cité, mais les deux femmes ne s'étaient jamais croisées, sans doute la seconde faisait tout pour éviter la première. Elle se stoppa en la voyant faire une révérence devant elle. La gorge de Tricia se serra alors, ne sachant pas trop comment réagir à cet instant. « Solvej … » Elle referma la bouche et baissa les yeux quelques instants. « Comment se passe ton retour à Hautjardin ? »


Tricia Gardener

Mieux vaut combattre sans espoir que de vivre sans désirs.


Tricia Gardener
Tricia Gardener
Messages : 237
Membre du mois : 14
Maison : Gardener, Née Hightower
Caractère : ▪▪ Mesurée ▪▪ Réservée ▪▪ Séductrice ▪▪ Hédoniste ▪▪ Charismatique▪▪ Secrète ▪▪
Célébrité : Margot Robbie

Infos supp.
Richesses : 438


Toutes les fleurs maudites Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Toutes les fleurs maudites   Toutes les fleurs maudites EmptyDim 21 Fév - 14:35

Toutes les fleurs maudites
Hautjardin, An 1, mois 12, semaine 4

Mon dos était courbé. Mes yeux étaient rivés au sol. Je n’avais pas relevé la tête, pas depuis que j’avais aperçu qui était en face de moi. Je réprimais tous ces sentiments qui m’envahissaient en cet instant. Ma mère puis Manfred m’avaient appris à ne jamais rien laisser paraitre. Soumise, docile, distraire, voir même benêt. C’était ainsi que je devais être à la face du monde. Ce n’était qu’ainsi que je pourrais faire ma part des choses, aussi maigre soit cette part pour le Roi que je servais. J’entendais des choses, j’en voyais aussi beaucoup. Mais peu avaient vraiment de l’importance et pouvait l’aider. Une servante indiscrète, un garde trop distrait par les demoiselles… J’en avais conscience, je lui étais bien moins utile que dans un autre royaume à être ces yeux et ses oreilles. Mais pour l’heure c’était tout ce que je pouvais faire. Je ne pouvais pas me permettre de prendre le moindre risque si je voulais que mon enfant naisse en parfaite santé.  

Alors je lavais du linge, je netoyais des chambres, et parfois même j’aidais en cuisine. Je n’entrais pas en contact avec les nobles du château. Je me concentrais sur les petites mains, ces petites mains auxquelles j’avais toujours appartenue et à qui j’appartiendrais toujours. Je n’avais jamais eu d’ambition autre que celui de danser et finalement même en cela, je n’étais plus douée. Le chemin qui m’avait été tracé avait pris un nouveau virage comme la femme en face de moi avait décidé que nous appartenions à la même famille et donc qu’elle devait à tout pris envoyer ses gardes pour saccager mon chez moi, et me trainer jusqu’ici. Je ne lui tenais aucun ressentiment ni aucune haine ; simplement je n’avais aucun attachement pour elle et je la considérais pas comme je pouvais considérer Manfred. Je vous remercie de votre sollicitude. Je n’en mérite pas tant Alteste. me contentais-je de répondre même si j’évitais sa question. Est-ce que mon retour à Hautjardin se passait bien ? C’était une question que j’évitais moi même de me poser. Je ne pouvais pas me le permettre surtout si, si en faisant le bilan, je m’apercevais que cela n’allait pas. Non. Je n’étais désormais plus seule et je devais penser avant tout au bien être de ce qui me rendait désormais aussi essoufflé, fatiguée, empotée et ronde. Avez-vous besoin de quelque service ?. J’espérais qu’elle dirait non afin que je puisse continuer mon chemin.



we light the way


Solvej
Solvej
«Danse et éclaire la voie »
Messages : 890
Membre du mois : 4
Maison : Hightower. Au plutôt Manfred Hightower.
Caractère : Menteuse ● Discrète ● Manipulatrice ● Adroite ● Douce ● Blasée ● Craintive ● Réaliste
Célébrité : Gaia Weiss

Infos supp.
Richesses : 0


Toutes les fleurs maudites Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Toutes les fleurs maudites   Toutes les fleurs maudites EmptyDim 14 Mar - 20:26

Tricia n'aimait pas ce qu'elle voyait, elle n'aimait pas ce qu'elle avait devant elle. Ce n'était pas la personne en elle-même mais plutôt et surtout la façon dont elle avait de se tenir face à elle qui venait à la déranger. Bien évidemment, elle était consciente que si quelqu'un venait ainsi à les croiser toutes les deux dans les couloirs, il ne verrait aucun inconvénient aux règles de la Cour et à la bienséance exigée entre une domestique et l'ancienne reine du Bief, mais cela n'était pas satisfaisant pour cette dernière. Ce n'était pas une question de mépris à l'égard des domestiques, quels qu'ils soient, mais plus parce que la femme qu'elle avait en face d'elle, partageait une partie de son sang, elle était sa demi-soeur et rien ne pouvait faire changer cette réalité. Pour autant, elle était pleinement consciente que si leur relation était si distendue, même glaciale, c'était en partie sa faute. Elle avait été plus que maladroite mais elle n'était pas pour autant coupable de tout. Elle savait à quel point Solvej était dévouée à Manfred, et elle se doutait de la colère, voir de la haine qu'elle pouvait éprouver à l'égard de la dernière des Gardener. Elle n'avait jamais été parfaite, mais pour autant, elle n'était pas non plus un monstre, et elle voulait sincèrement que les choses s'arrangent entre les deux femmes, plutôt que de continuer à jouer à ce jeu-là, ce jeu d'indifférence qui ne menait à rien. Après des mois sans que l'une ou l'autre ne se soient croisées, elles pouvaient peut-être avoir une discussion plus civilisée.

Tricia se mordit la lèvre et elle fit un signe à Solvej de se redresser pour pouvoir la fixer dans les yeux, plutôt que de la voir dans cette position de soumission juste devant elle. « Non je n'ai besoin de rien pour le moment, je te remercie ... » Elle soupira et garda le silence un long moment, bien qu'elle se doutait que si elle ne réagissait pas vite, elle viendrait à se faufiler telle une anguille dans les couloirs de Hautjardin et elle n'aurait sans doute plus la possibilité de la croiser tout de suite. « En fait si … Je voudrais que l'on discute en tête à tête toutes les deux … Une vraie conversation, parce que tu le veux et non pas parce que tu te sens obligée de le faire. Je voudrais … Je voudrais avoir la possibilité de m'excuser à nouveau de ce qu'il s'est passé entre nous … Je n'avais pas de mauvaises intentions, bien loin de là et je sais que depuis rien n'a été simple pour toi. Notamment à Dorne ... » Elle lui laissait la possibilité de venir avec elle ou de repartir chacune dans leur direction, elle n'avait pas envie que cette rencontre soit vécue comme une quelconque agression ou intrusion supplémentaire dans la vie de Solvej.


Tricia Gardener

Mieux vaut combattre sans espoir que de vivre sans désirs.


Tricia Gardener
Tricia Gardener
Messages : 237
Membre du mois : 14
Maison : Gardener, Née Hightower
Caractère : ▪▪ Mesurée ▪▪ Réservée ▪▪ Séductrice ▪▪ Hédoniste ▪▪ Charismatique▪▪ Secrète ▪▪
Célébrité : Margot Robbie

Infos supp.
Richesses : 438


Toutes les fleurs maudites Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Toutes les fleurs maudites   Toutes les fleurs maudites EmptySam 27 Mar - 10:47

Toutes les fleurs maudites
Hautjardin, An 1, mois 12, semaine 4

Je ne me sentais pas à l’aise mais j’avais l’habitude de cela. Je ne l’étais que lorsque je dansais mais ça ne m’était plus permis. Je devais tout faire pour préserver mon enfant même si je devais renoncer à ce que j’aimais le plus en ce monde. Je prenais toujours le temps de faire un peu d’exercice mais je laissais mon corps s’arrondir paisiblement. Ou du moins tout aussi paisiblement que me le permettait ma nouvelle fonction. Je ne pouvais plus voyager pour aider Manfred, mais je pouvais malgré tout espionner ses gens et glaner des informations. Je laissais trainer mes yeux et mes oreilles. J’étais moins discrète qu’avant avec mon ventre grandissant, pour autant je restais invisible aux yeux de bien des grands de ce monde qui déliaient leur parole même en ma présence. J’avais pu dire au Roi du Bief ceux qui me semblait les plus fidèles à sa cause, et ceux qui étaient plus… Réticents. Je m’arrangeais toujours pour vérifier mes impressions et informations et les domestiques, bien que peu bavards en dehors des murs du château, avaient une très grande bouche les uns avec les autres. Et j’étais souvent dans les parages à écouter leurs potins et ragots. Rares, très rares étaient par contre ceux sur l’ancienne Reine du Bief. Elle avait autour d’elle des gens de très grandes confiances, et des caméristes et femmes de chambre des plus fidèles. Manfred avait dû y veiller. J’en venais parfois à oublier qu’elle se trouvait dans ce château. Mes tâches n’étaient jamais liées à sa personne, et cela m’allait très bien.

Alors la croiser dans les couloirs… Je ne m’y étais pas attendue. Par contre qu’elle me parle, cela ne m’étonnait pas. Elle avait déjà tenté quelques fois par le passé, sans que je lui rende la pareille. Je ne la connaissais pas, et sans doute la jugais-je trop durement mais je la tenais responsable. Elle avait envoyé sa garde venir malmener ces gens avec qui j’avais toujours vécu. Si je pouvais comprendre le fond – Jehan avait toujours été perfide et profiteur après tout - , je ne pouvais pas oublier que j’avais perdu mon foyer et le peu que je possédais cette nuit là. Si j’avais su qui était mon géniteur, je ne serai pas venue dans le Bief. Je ne recherchais pas la gloire, ni la fortune. Qu’importe que Manfred soit Roi désormais et avant lui Tricia : j’étais et je resterais une fille du peuple. Je n’étais pas une « flower ». Non j’étais Solvej, simplement Solvej et cela m’allait très bien. Je n’aspirais à rien de plus.

Je fus soulagée lorsque l’ancienne Reine m’indiquait qu’elle n’avait besoin de rien. J’attendais qu’elle continue son chemin avant d’en faire de même. Voyant qu’elle ne bougeait pas, je commençais à le faire mais sa voix s’éleva de nouveau. Je m’arrête à ses mots. Que dois-je faire ? Lui dire que je ne le désirais pas ? Accepter ? Je n’en avais nullement envie, de parler. Mais Manfred ne serait pas ravi si je décidais d’ignorer la requête de la femme, avec qui, à bien y regarder, je partageais quelques traits physiques, que je le veuille ou non. Elle évoque Dorne et cela me rend tout à coup méfiante, même si mon visage reste toujours aussi neutre. Que sait-elle ? Que veut-elle entendre par là ? Ces questions n’auraient leurs réponses que si je la suivais. Je ne sais que vous répondre votre Altesse. Je me mentais pas. Ni ce que vous pensez savoir à mon sujet. Que lui avait dit exactement Manfred ? Je regardais autour de nous et profitais du silence pour écouter. Doucement, je rajoutais de manière à peine audible de telle façon à ce qu’elle soit la seule à m’entendre au cas où je n’aurais entendu une oreille qui trainait. Nous avons à cœur les intérêts de Manfred alors parlons si telle est votre volonté. Mais pas ici. L’absence de bruit ne signifie pas pour autant que personne d’autre n’est là. J’en savais quelque chose. N’étais-je devenue espionne ? N’étais-je pas présente à de nombreux endroits à écouter à des portes se pensant seules ?





we light the way


Solvej
Solvej
«Danse et éclaire la voie »
Messages : 890
Membre du mois : 4
Maison : Hightower. Au plutôt Manfred Hightower.
Caractère : Menteuse ● Discrète ● Manipulatrice ● Adroite ● Douce ● Blasée ● Craintive ● Réaliste
Célébrité : Gaia Weiss

Infos supp.
Richesses : 0


Toutes les fleurs maudites Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Toutes les fleurs maudites   Toutes les fleurs maudites EmptyDim 28 Mar - 16:28

Un jour peut-être les choses viendraient à s'adoucir, à moins que rien jamais ne se passe, parce qu'il en était ainsi, parce qu'il ne pouvait en être autrement. Tricia s'était bien souvent questionnée sur cette jeune-femme avec qui elle partageait le même père, elle s'était questionnée sur bon nombre de choses par ailleurs. Son père était un homme rude, un homme qui avait fait de nombreuses choses, des choses parfois horribles, qu'elle ne pourrait jamais oublier. Il avait été sans aucun doute plus doux avec elle, qu'il ne l'avait jamais été avec Manfred, et comme il ne serait jamais avec ce dernier, même s'il portait aujourd'hui la couronne. A certains égards, elle pouvait dire qu'elle avait une petite affection pour cet homme qui était son géniteur et qui lui avait offert de nombreuses possibilités à Villevieille, puis après en lui ouvrant les portes de Hautjardin et en négociant son mariage avec Mern Gardener, qui avait été sans doute l'amour de sa vie, avant que le manque d'un enfant ne vienne définitivement à resserrer les liens maritaux, autour du plaisir et du bonheur absolu de devenir parents et de former une véritable famille. Cela ne l'avait finalement pas surprise d'apprendre la connaissance d'une bâtarde de son père, pas plus par ailleurs qu'il n'ait pris le soin de la reconnaître comme telle. Sans doute qu'il y en avait eu d'autres, au gré des voyages qu'il avait pu faire dans le reste du royaume ou dans le reste de Westeros, mais personne qu'elle ne connaissait, ou plutôt dont elle avait fait la rencontre comme pour Solvej. Elle s'était demandée comment sa mère avait pris les choses, comment elle les avait accepté, puis elle s'était alors rappelée qu'elle était très loin d'être irréprochable et que malgré l'amour qu'elle avait pu sincèrement porter à Mern, elle avait fini par se détourner de lui. Cherchant au départ, à tester sa fertilité auprès d'autres hommes, puis venant à chercher la passion ou le réconfort dans les bras de ces derniers. Voilà l'entorse qu'elle faisait à la religion des Sept, se laissant aller à la luxure du moment, certaine qu'il n'y aurait aucun bâtard pour pouvoir dénoncer ces faits-là.

Pour autant, en découvrant l'existence de cette demi-sœur, elle avait eu envie de l'aider un peu, de lui offrir une vie meilleure que celle qu'elle avait alors. Elle ne pouvait en aucun cas se permettre de l'afficher comme une bâtarde officielle de la maison Hightower, son père ne le lui aurait jamais pardonné mais elle avait voulu faire quelque chose pour elle et elle avait été cette fois, plus que maladroite. Elle avait plus d'une fois cherché à réparer son erreur, mais la jeune femme se montrait inaccessible et lui avait bien fait comprendre qu'elle ne voulait pas d'elle dans sa vie. Aujourd'hui, Tricia avait pris la décision de tenter une dernière fois sa chance et de tenter d'aider Solvej alors que son état n'était sans doute pas le plus facile à dissimuler, bien qu'on faisait beaucoup moins cas d'une domestique enceinte que d'une noble dame qui n'avait point d'époux ou qui était veuve et qui se retrouvait dans le même état. Elle voyait bien que cette dernière n'avait qu'une envie, celle de fuir, et si cette conversation n'aboutissait à rien, alors elle ne viendrait plus à l'importuner, et ce de manière définitive. Tricia hocha la tête, il était en effet peu sécurisé de parler toutes deux dans les couloirs, là où tout le monde pouvait les entendre. Tricia lui fit signe de la suivre alors et elles gagnèrent au bout de quelques minutes les appartements de la souveraine. Au moins ici, elles seraient tranquilles. L'ancienne souveraine fit signe à Solvej de prendre place. « Puis-je vous servir quelque chose à boire ... » Elle se mordit à nouveau la lèvre. « Manfred m'a dit que vous étiez rentrés de Dorne, et bien qu'il ne m'a nullement confié les tenants et les aboutissants de votre conversation sur la raison de votre présence chez nos voisins, il m'a annoncé votre état et je voulais savoir ce que je pouvais faire pour vous. »


Tricia Gardener

Mieux vaut combattre sans espoir que de vivre sans désirs.


Tricia Gardener
Tricia Gardener
Messages : 237
Membre du mois : 14
Maison : Gardener, Née Hightower
Caractère : ▪▪ Mesurée ▪▪ Réservée ▪▪ Séductrice ▪▪ Hédoniste ▪▪ Charismatique▪▪ Secrète ▪▪
Célébrité : Margot Robbie

Infos supp.
Richesses : 438


Toutes les fleurs maudites Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Toutes les fleurs maudites   Toutes les fleurs maudites EmptyMer 21 Avr - 16:05

Toutes les fleurs maudites
Hautjardin, An 1, mois 12, semaine 4

Je suivais l’ancienne reine du Bief dans les couloirs de ce château que je connaissais désormais extrêmement bien. Mes pas étaient trop légers pour faire le moindre bruit et je gardais la bouche close. J’aurais sans aucun doute pu prendre un autre chemin sans qu’elle ne se rende compte que je n’étais plus sur ses traces. J’avais hésité plus d’une fois, je devais bien l’avouer mais j’avais renoncé. J’avais accepté après tout de m’entretenir avec elle, loin de toutes les oreilles indiscrètes qui pouvaient trainer. Et, laissant les miennes très souvent trainer, je parlais par expérience. Manfred avait fait de moi un outil et même si mon état ne me permettait plus de partir dans d’autres royaumes, je restais utile ici, au sein même de sa demeure.

Le trajet me sembla plus long qu’il ne l’était en réalité. Nous arrivions bien vite dans ce quartier que je n’avais, pour le peu, que très peu fréquenté. Je n’étais d’ailleurs jamais entrée dans ses appartements privés. Ils étaient réservés à certains domestiques bien précis et je n’en faisais pas partie. Et jusqu’ici, je n’étais jamais arrivée à trouver comment contourner la sécurité. Elle ne s’en rendait surement pas compte mais Tricia Gardener était très bien entourée, presque autant que ne l’était notre frère. Et j’imaginais qu’il n’y était pas pour rien dans cela. Si je n’arrivais pas à apprécier la femme, je l’avais vu plus d’une fois en compagnie du Roi et l’affection qu’il lui portait était on ne plus visible. C’était uniquement pour cela d’ailleurs que j’avais accepté de la suivre. Nous avions l’une et l’autre, à des échelles très différentes, les intérêts de Manfred à cœur. Si elle me fait signe de m’installer, je ne peux me résoudre à m’assoir quelque part. Même invitée ici, je restais une servante et une servante ne s’installait pas ni aux mêmes endroits, ni à la même hauteur qu’une bien née. Jamais. C’était quelque chose que je ne me permettais qu’avec Anders et il lui avait fallut beaucoup de temps pour me laisser convaincre. Elle propose même de me servir quelque chose et je ne peux m’empêcher de secouer immédiatement la tête de droite à gauche. Je m’empare du pichet avant qu’elle ne le fasse, non pas pour moi, mais pour elle. Je lui verse le contenu dans une coupe puis repose le récipient et me recule. Servante et de basse naissance. Je note que son ton et sa familiarité a changé même si je ne le relève pas. Je me retenais de la dévisager pour regarder le sol de la pièce N’y voyez aucune offence envers votre personne mais ce n’est nullement à moi de vous dire quel est le rôle que sa Majesté m’a attribué. jamais. Jamais je ne trahirais Manfref et ce qu’il voulait garder secret. Je mourrais avant de lui nuire et révéler ce qu’il voulait laisser dans l’ombre. Et pour ce qui était du reste… Que voulait-elle dire.. proposait-elle de… Non ? Je blêmis Pardonnez moi mais… Je ne comprends pas. Mon état, vous voulez parler du fait que je porte un enfant ? Vous êtes en train de me proposer de… m’en débarrasser ? Si c’est le cas, non. Bien sûr que non. lui dis-je ne cachant pas justement mon incompréhension et l’horreur que cette idée déclenchée chez moi. Non. Cet enfant, je le désirais sinon j’aurai mis un terme à cette grossesse depuis longtemps. Je voulais mettre au monde ce être qui grandissait en moi, même si cela impliquait de lourdes conséquences, même si j’avais conscience que Manfred ne me pardonnerait surement pas.






we light the way


Solvej
Solvej
«Danse et éclaire la voie »
Messages : 890
Membre du mois : 4
Maison : Hightower. Au plutôt Manfred Hightower.
Caractère : Menteuse ● Discrète ● Manipulatrice ● Adroite ● Douce ● Blasée ● Craintive ● Réaliste
Célébrité : Gaia Weiss

Infos supp.
Richesses : 0


Toutes les fleurs maudites Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Toutes les fleurs maudites   Toutes les fleurs maudites EmptyMer 28 Avr - 16:13

Il n'était clairement pas simple pour Tricia de composer avec cette demi-sœur qui partageait de nombreux traits physiques communs avec l'ancienne reine du Bief. Elles avaient toutes les deux eu un parcours totalement différent, c'était sans doute ainsi que cela se passait quand on était la fille légitime et la fille illégitime. Surtout quand on n'était pas reconnu par l'homme qui vous avez engendré. Vous n'étiez alors qu'une erreur sur la route de ce dernier, une folle liaison avec une femme qui avait peut-être duré plusieurs semaines, plusieurs mois ou qui n'avait été que l'égarement d'une nuit. Tricia n'en savait rien en réalité, et il était bien hors de question qu'elle vienne un jour à en parler avec son paternel, pour pouvoir obtenir des réponses sur ce qu'il avait fait ou sur ce qu'il n'avait pas fait. Cela ne la regardait aucunement, et il n'était pas possible qu'elle vienne à déclencher la fureur de son père contre elle, en se montrant bien trop indiscrète avec lui. Elle savait l'homme qu'il était, elle savait aussi ce qu'il était capable de faire contre les personnes qu'il n'aimait pas, elle savait tout ou au moins une partie de ce qu'il avait pu faire contre son frère Manfred, et finalement, c'était peut-être mieux ainsi pour Solvej, qu'elle ne soit pas reconnue comme une bâtarde officielle de la maison Hightower. Au moins, d'une certaine façon, elle était plus libre de ces mouvements qu'elle ne serait elle-même jamais. Il n'y avait aucune jalousie là-dedans, Tricia était parfaitement conscience qu'elle avait eu une bien meilleure existence que celle de la femme de chambre qu'elle avait sous les yeux. Qu'on avait fait preuve auprès d'elle, de respect et d'adoration, même si elle savait que tout le monde n'avait pas été sincère dans son jeu, elle avait été la reine et s'était ainsi qu'on se devait de se comporter avec elle, mais c'était bien plus facile de vivre dans l’hypocrisie dans la demeure des rois à Hautjardin que dans les ruelles.

Tricia savait également qu'elle avait mal agis en tentant d'aider cette sœur inconnue, la privant d'une chose qu'elle adorait faire par dessus tout et venant alors à lier un peu plus son destin avec celui des Hightower et celui du Bief. Les deux ne se côtoyaient pas, et ce n'était pas à elle qu'elle devait rendre des comptes mais à Manfred, ce qui était sans doute bien plus effrayant parfois. Mais elle pouvait tenter une dernière fois de lui tendre la main, de lui venir en aide, surtout maintenant qu'elle était enceinte. Elles avaient donc gagné un lieu bien plus à l’abri des regards et des oreilles indiscrètes pour pouvoir discuter, et bien qu'elle savait la position qu'elle occupait, Tricia se retrouva quelque peu gênée de se faire servir par Solvej. Elle n'était pas là pour répondre à ses besoins, elle était là pour pouvoir discuter avec elle, ce n'était pas la même chose. Pour autant, elle se garda bien de faire le moindre commentaire qui pourrait être mal perçu par la femme qui se trouvait avec elle, elle se refusait de compliquer un peu plus le dialogue entre elles-deux. En tout cas, sa dévotion pour Manfred était bien plus grande que la sienne à son égard. Le fait qu'il lui avait quelque peu forcé la main pour pouvoir abdiquer le trône en sa faveur, avait réellement éloigné le frère et la sœur, et la situation était complexe depuis lors. « Je vois que votre fidélité à son égard est plein et entier. J'espère qu'il saura vous récompenser pour cette dévotion dont vous faites preuve envers lui. » Elle ne connaissait après tout rien de ce qui la liait à Manny, et cela ne la regardait pas, elle ne s'attendait aucunement demain à faire partie d'une grande et heureuse famille en leur compagnie à tous les deux. Elle faillit cependant s'étouffer en entendant les paroles de Solvej concernant son enfant et elle reposa son verre avec une certaine brusquerie. « Je pensais à vous aider, nullement à … Faire une telle chose. Moi qui a été privé de la maternité, comment pouvez-vous imaginer un seul instant que je chercherai à vous séparer de votre enfant à naître. Je sais que j'ai fais des erreurs envers vous, mais me jugez-vous être à ce point un monstre pour penser un seul instant à ce que vous vous débarrassiez de votre enfant ?! » Si c'était ainsi qu'elle la voyait, alors en effet, elles n'avaient plus rien à se dire.


Tricia Gardener

Mieux vaut combattre sans espoir que de vivre sans désirs.


Tricia Gardener
Tricia Gardener
Messages : 237
Membre du mois : 14
Maison : Gardener, Née Hightower
Caractère : ▪▪ Mesurée ▪▪ Réservée ▪▪ Séductrice ▪▪ Hédoniste ▪▪ Charismatique▪▪ Secrète ▪▪
Célébrité : Margot Robbie

Infos supp.
Richesses : 438


Toutes les fleurs maudites Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Toutes les fleurs maudites   Toutes les fleurs maudites EmptyLun 7 Juin - 17:39

Toutes les fleurs maudites
Hautjardin, An 1, mois 12, semaine 4

Je ne me sentais pas à l’aise ici, en la présence de Tricia Gardener. Je ne comprenais pas ce qu’elle attendait de moi, et doutais que cela ne soit que « juste pour discuter ». J’étais méfiante, et je me devais de l’être. Ma fidélité envers Manfred m’avait poussé à la suivre jusqu’à ces quartiers dont rien ne s’échappait jamais. Cela aurait cet avantage là, de la suivre : en apprendre plus sur elle, et obtenir des informations qui pourront peut-être, être utile au Roi du Bief. Elle était sa sœur et elle lui avait cédé le trône. Mais l’avait-elle vraiment fait de gaieté de cœur ou l’avait-il poussé à le faire ? Je pourrais peut-être obtenir des réponses en lui parlant. Ce n’était pas pour cela que j’étais venue de prime abord, en effet. J’avais appris à trouver des opportunités dès que cela était possible. Je n’étais sans doute pas la meilleure espionne du royaume, mais je me défendais tout de même pas mal. J’avais appris très vite à me fondre dans la masse, à écouter, à rester invisible aux yeux de la majorité des personnes qui venaient à me croiser. Je n’étais qu’un vague souvenir dont on avait vraiment un mal fou à se rappeler. Mais pas pour Tricia Gardener et c’était un problème, qui peut-être sera résolu aujourd’hui ?

Soumise et docile. Je refuse qu’elle me serve et me hâte de le faire avant elle. Je rempli sa coupe sans daigner en prendre une. Je suis une servante, et les servantes ne boivent pas à la table des Grands, et encore moins en leur compagnie. Je ne dérogerais pas à cela. Nous partagions un demi-sang mais je n’étais pas de moitié son égal pour autant. J’étais une moins de rien, une fille du peuple, une personne sans importance et je n’aspirais à changer ma condition. Elle m’interroge sur ce que je fais mais je ne lui réponds pas. Je viens à me demander si Manfred ne l’a pas envoyé pour tester ma fidélité à son égard. Si c’est le cas, je réussirais. J’en avais la certitude parce qu’elle lui était acquise tout simplement. Je n’ai nullement besoin de récompense. Je n’en veux pas et n’en recherche aucune. Je ne mentais pas. Je n’avais pas besoin de gratitude. Je faisais ce que j’avais à faire sans rien attendre en retour. Il m’avait donné une famille et, pour l’instant, il m’offrait un toit. Je ne méritais déjà pas tout cela, alors ce n’était pas pour en attendre plus. Ma posture change lorsqu’elle me propose de m’aider. Je me mets sur la défensive immédiatement et ne retiens pas mes mots. Ce qu’elle sous-entend… Non, je ne peux pas l’accepter. Cette idée me révulsait, me donnait encore de vomir et de partir d’ici, en l’instant. On ne touchera pas à l’enfant que je porte. Personne. L’ancienne reine s’emporte et cela me rassure quelques secondes avant que je ne me reprenne. Ne faire confiance à personne était l’un des principes que m’avait enseigné Manfred. Elle est contrariée, cela se voit, et sa réaction a été trop vite pour être une comédie. Ces paroles appuient ce que j’ai pu constater. Je ne réponds pas tout de suite, j’attends que l’atmosphère se fasse moins imposante. Je ne juge personne, encore moins les personnes que je ne connais pas. commençais-je en levant les yeux vers elle, avant de les retourner vers le sol. Vous me voyez triste d’apprendre que vous avez été privés de maternité. Honnête. Le meilleur moyen de ne pas se faire démasquer est de mentir le moins possible. Comprenez tout de même que les seuls interactions que vous avez eu à mon égard se sont soldées par la perte de mon foyer et de ma famille. Pas de reproches, simplement la réalité. J’étais jadis trop faible pour veiller sur les miens. Cela ne se reproduira plus. J’ai appris. encore une fois, je ne mentais pas. Cet enfant, je le protègerai, coute que coute. Il était ma famille, mon avenir, mon ancrage. Je ne le connaissais pas encore mais mon amour pour lui était déjà grand. Si ce n’est pas ce que vous vouliez dire, alors qu’est-ce ? Puissiez-vous pardonner ma bêtise et mon manque de discernement. Je n’étais personne après tout, une enfant mal née, une bâtarde ignorée et invisible. Personne. Oui, je n’étais personne.




we light the way


Solvej
Solvej
«Danse et éclaire la voie »
Messages : 890
Membre du mois : 4
Maison : Hightower. Au plutôt Manfred Hightower.
Caractère : Menteuse ● Discrète ● Manipulatrice ● Adroite ● Douce ● Blasée ● Craintive ● Réaliste
Célébrité : Gaia Weiss

Infos supp.
Richesses : 0


Toutes les fleurs maudites Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Toutes les fleurs maudites   Toutes les fleurs maudites Empty


Contenu sponsorisé


Toutes les fleurs maudites Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
Toutes les fleurs maudites
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Sud de Westeros :: Le Bief :: Hautjardin-
Sauter vers: