Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 [FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia]

Aller en bas 
MessageSujet: [FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia]   [FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia] EmptyLun 9 Nov - 16:17


Rencontre royale …

dans la paille ...


Cela faisait seulement un mois que son père et sa grand-mère avaient été assassinés et dans ce déplacement diplomatique, Roward espérait bien découvrir des nouveaux éléments pour démasquer les coupables. Evidemment, les choses n’allaient pas être simples et il y avait peu de chance que les gens parlent facilement au fils de la victime. La subtilité allait être de mise et pourtant, ce n’était clairement pas l’atout principal du jeune Prince. L’arrivée dans le Val se fit avec classe et élégance, il faut dire la Princesse de Dorne était du voyage également et par conséquent, c’était un véritable cortège dornien qui débarqua dans le fief des Grafton. Accompagnés de leur escorte et évidemment d’Anders et Arianne, les Martell voulaient montrer qu’ils n’avaient rien perdu de leur gloire et de leur prestige suite à la mort des deux illustres personnalités de leur Maison. Evidemment, il fallait également s’illustrer lors des joutes et pour cela, Roward et Anders, ainsi que plusieurs chevaliers dorniens s’y étaient inscrits.

Comme tout invité de marque, les Martell se virent proposer des appartements et s’y installèrent. Pendant que Deria et Arianne étaient occupés à organiser tout ça, le jeune Prince et son frère s’éclipsèrent afin de voir un peu le genre de femmes qui circulaient dans le Val et pourquoi pas dans d’autres contrées vu les délégations importantes des autres royaumes. Tout en plaisantant, les deux frères se chamaillèrent en s’inquiétant déjà de qui aura la plus belle femme dans son lit. Les rumeurs sur la beauté de la Reine-mère du Val étaient biens connues à Dorne, certains fous osant même la mettre au-dessus des beautés dorniennes qui faisaient fantasmer bien des hommes. C’est donc tout naturellement qu’ils discutèrent de cela en allant s’inscrire au tournoi. Sur leur passage, nombres de femmes se retournèrent, peu habituées à voir des dorniens circuler dans les rues de la ville. Bien sûr, en séducteur émérite, Roward ne manquait pas l’occasion de les saluer, les invitant à le retrouver plus tard, provoquant parfois la colère d’un mari, d’un père ou d’un frère outré.

Après l’inscription, ils retournèrent au château et soudain, Roward remarqua un carrosse royal approcher et dont l’emblème ne laissait aucun doute sur les personnes qu’il devait transporter. C’était l’emblème de la Maison Gardener. Il restait maintenant à voir qui sortirait de là mais bon, c’était une chance de se rapprocher du sommet et ainsi, d’avoir peut-être des indices sur les responsables de la mort de son père et sa grand-mère. Ce n’est que lorsque l’attelage passa à côté de lui, suivit de son escorte, que le jeune Prince remarqua une femme magnifique à son bord, leurs regards se croisèrent l’espace d’un instant, avant que le carrosse ne poursuive sa route jusqu’à l’entrée du château. Bien sûr, elle était accompagnée par le Roi du Bief et par conséquent, il était un peu compliqué de l’approcher immédiatement, mais il ne manquerait pas de trouver une astuce pour lui soutirer quelques informations durant les festivités.


****************

Au final, ce n’est que le lendemain que Roward eut l’occasion de revoir la Reine du Bief lors de la première réunion du conclave. Les tensions étaient vives entre les différents royaumes et il était clair que la confiance n’était pas de mise. Les années de conflit et les récents événements, comme l’assassinat de Nymor et Meria Martell n’aidaient clairement pas à ce que les choses s’apaisent, surtout que la Princesse de Dorne ne se montrait pas très tendre envers ses ennemis de toujours, ne manquant pas une occasion de relancer les accusations sur la mort de son prédécesseur. Toutefois la progression de Harren le Noir reste un sujet d’inquiétude pour chacune des personnes présentes, tout comme le fait qu’ils soient parvenus à tuer deux dragons en même temps que leurs propriétaires. Le Roi Noir n’est pas à sous-estimer et si Roward assiste à la réunion, il se montre assez discret, ne prenant la parole que pour exposer la position militaire de son royaume à l’encontre des pillages fer-nés des côtes. Toutefois, il ne manque pas d’observer la Reine du Bief soutenir tant que possible son époux, même face aux attaques du Roi de l’Orage et de la Princesse de Dorne.

En fin de compte, il y a tellement de passif entre les royaumes que le premier jour de discussion n’aura été qu’un moyen de cracher son venin sur tout le monde. C’est donc sur une constatation qu’aucune avancée ne sera possible sans que les esprits se calment que la séance fût levée. Chaque délégation ne tarda pas à sortir de la salle, se lançant des regards méfiants et pas toujours amicaux. Dans tout cela, Deria s’en sortait assez bien vu que sa récente accession au pouvoir lui permettait d’être assez peu visée par des reproches directs, même si elle ne manqua pas de son côté d’attaquer de plein fouet le Roi du Bief pour l’assassinat de leur père. Il faut dire que les rumeurs allaient dans ce sens et les conflits incessants entre leurs deux royaumes rendaient la chose probable.

Quelques heures après la réunion et avant le banquet du soir, Roward se promenait dans l’enceinte du château, cherchant à se divertir quand soudain, il vit la Reine du Bief sur la terrasse, observant la mer d’un air pensive. Il s’approcha jusqu’à se retrouver à côté d’elle, faisant face au même paysage qu’elle.

« La mer et les montagnes, ce sont les trésors du Val. Tout comme vous êtes le trésor du Bief. Je m’excuse pour l’attitude de ma sœur. Elle est encore particulièrement touchée par la mort de notre père et de notre grand-mère. J’espère que vous ne lui en tiendrez pas rigueur lors des prochaines réunions. Nos royaumes doivent aller de l’avant désormais et s’unir face à une menace bien plus réelle qu’un simple conflit territorial. »

Parlant avec sagesse alors qu’il était le premier à vouloir tout brûler après la mort de Nymor et Meria, Roward continua en se présentant officiellement à la Reine.

« Nous n’avons pas été présenté. Roward Martell, Prince de Dorne. »

Il s’inclina poliment face à la jeune femme, avant de se redresser. Plus habitué à la drague qu’à l’espionnage, il décida d’utiliser l’un pour l’autre, ne voyant pas trop comment agir autrement. Il suffisait de la mettre en confiance et de s’écarter du lit pour mieux y revenir, c’était la même chose pour obtenir des renseignements.

« Votre époux participera aux jeux ? A moins que le Bief ait envoyé l’un de ses champions ? Mon frère et moi-même participons aux joutes mais bon, j’avoue que la motivation me manque. Dommage que le prix n’est pas un baiser d’une belle femme, cela me motiverait davantage qu’un quelconque trophée inutile. »

Feat. Tricia Gardener



[FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia] Tumblr_n1g536u72Z1ttl0m5o1_500

Roward Martell
Roward Martell
Messages : 225
Membre du mois : 8
Maison : Martell
Célébrité : Ben Barnes

Infos supp.
Richesses : 450


[FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia] Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia]   [FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia] EmptyLun 30 Nov - 20:32

Tricia avait été facile à convaincre de venir à Goëville à la demande des souverains du Val et de la Montagne. Bien qu'elle n'avait que très peu l'envie d'être la cible de nouveaux commérages au sujet de son absence de grossesse, même si on venait maintenant à ne plus l'attaquer ouvertement sur cette question et inquiétude, elle savait parfaitement ce qui pouvait égayer les conversations du petit peuple, des domestiques jusqu'aux têtes couronnées qui seraient rassemblées en un même et unique endroit pour tenter d'apaiser un peu les esprits de Westeros et de ramener la paix dans les rangs. C'était sans doute une manœuvre de désespoir, comme un dernier acte de volonté avant que la catastrophe ne se produise. La symbolique était forte, pour autant, elle n'était pas certaine qu'il était possible de sauver quoique ce soit encore, mais il était juste impensable qu'elle ne soit pas présent aux côtés de son époux pour un événement aussi important que celui-ci. Il fallait se montrer, il fallait valoriser le Bief et elle savait qu'elle était un moyen pour y parvenir, et elle se devait d'être un soutien pour la Roi du Bief fasse aux autres souverains présents. Même si elle n'avait pas donné un héritier à la couronne de Hautjardin, elle savait qu'elle pouvait jouer encore un rôle politique, elle avait une force de caractère, une attitude parfaitement étudiée, qui avait été façonnée par une éducation stricte et surtout une éducation religieuse qui en avait fait une jeune fille à l'élégance délicieuse et à l'esprit pétillant, qui pouvait pleinement tenir une conversation d'importance avec des esprits bien pensants ou fort belliqueux, et à côté de ça, être entourée de nobles dames de Cour pour pouvoir parler chiffon et montrer les broderies qu'elle savait faire de ses propres mains. Après tout ce n'était pas toutes ses qualités et son joli minois qui avait décidé Mern à l'épouser ? Elle ne savait pas s'il regrettait aujourd'hui, il y avait des sujets qu'il valait mieux garder pour soit, si on ne voulait pas blesser profondément l'être qui était à vos côtés, il n'en restait pas moins que les époux du Bief avaient toujours été l'un pour l'autre dans les demandes que formulaient le peuple et le royaume ainsi que ce que réclamait le rôle de la couronne.

Néanmoins, il fallait bien avouer que ce long voyage jusqu'à Goëville avait quelque peu épuisée la reine, qui n'avait décidément pas le pied marin pour pouvoir supporter une si longue expérience en mer. Elle avait été soulagée de pouvoir fouler à nouveau la terre ferme et elle n'avait alors eu qu'une seule envie, celle de pouvoir gagner les appartements que la Reine du Val avait pu mettre à sa disposition et se reposer jusqu'au moment où les véritables discussions entre les têtes couronnées deviendraient le moment le plus important de ces retrouvailles. Elle avait jeté un bref coup d’œil à l'extérieur du carrosse en approchant de leur destination, voulant observer l'effervescence qu'il pouvait régner ici avec le mélange de toutes ses délégations royales à l'occasion. Un regard l'avait alors troublé, pendant une fraction de seconde ils s'étaient accrochés l'un à l'autre avant qu'elle ne fasse glisser le rideau sur son visage et qu'elle vienne à reprendre place convenablement dans le transport. La nuit avait été réparatrice mais sans doute pas assez au vu de la journée qu'ils s'attendaient à passer tous les deux. Mern était venu la chercher, ils s'étaient fixés l'un et l'autre avec un tendre sourire, puis il était venu déposer un délicat baiser sur son front et ils étaient partis ensemble pour une réunion au sommet. Les échanges avaient été vifs, les suspicions et les injonctions avaient été à peine voilées entre les différents royaumes. Sa réserve naturelle lui permit de s'abstenir de sauter à la gorge de la princesse de Dorne quand elle vint à prononcer des paroles calomnieuses sur le commanditaire du meurtre des siens, venant à viser Mern sans honte et sans détour d'être celui qui avait commandité tout cela. Tricia ne pouvait nier que les tensions avaient toujours été grandes entre le Bief et Dorne, et les attaques tout autant. Mais le roi du Bief n'était pas venu ici pour permettre à Dorne de régler ses comptes et de se lancer dans un procès pour que tous puissent estimer ensuite si le royaume était coupable ou innocent de cet acte outrageant.

Tricia avait fini par prendre la parole d'une façon douce mais ferme à la fois pour pouvoir prendre la défense du Bief et de son mari. Mais quand la séance fut levée, elle se pencha doucement à l'oreille de Mern pour pouvoir lui murmurer quelques mots, lui annonçant alors qu'ils se retrouveraient plus tard dans la journée, alors qu'il avait sans aucun doute de nombreuses choses à voir, notamment avec son frère pour le tournoi et elle n'avait pas envie de voir Kevan pour le moment, bien que la relation n'était pas mauvaise, elle était loin de supporter ses manières parfois plus que déplacées. Même avec elle. Pour autant, quelques heures après cette réunion, il lui avait fallu sortir de sa chambre pour pouvoir respirer l'air frais de l'extérieur, profitant des embruns salés et de la vue sur la mer qui avait toujours eu le don de l'apaiser. Elle jeta un bref coup d’œil en arrière quand elle aperçut un mouvement dans sa direction, elle voulait donc savoir qui venait la rejoindre ici. Elle haussa un instant un sourcil, se demandant ce que le Dornien pouvait lui vouloir après les tensions de la matinée. « La perte d'un ou de plusieurs êtres chers est une douleur que chacun aborde comme il peut, et on a toujours besoin de trouver un coupable pour expliquer les faits qui se sont déroulés. Mais ce coupable que votre sœur a cherché n'est pas mon époux. » Elle se tourna vers lui, plongeant son regard dans le sien, inclinant légèrement la tête. « Enchanté de faire votre rencontre Prince. » Elle l'observa un long instant avant de se tourner à nouveau vers le spectacle qu'offrait la mer. « C'est Kevan Gardener qui représentera le Bief pour ces joutes, et je peux sans doute vous dire sans ne rien trahir, qu'il aurait tout autant satisfaction que vous d'avoir l'attention d'une délicieuse dame comme récompense plutôt que toute autre chose. Vous devriez peut-être le rencontrer avec votre frère, et partir à la conquête des cœurs des jeunes filles des différentes cours. Ce serait assurément un moyen de rapprocher le Bief et la principauté de Dorne. » Trois jeunes coqs ensemble qui se pavanaient dans les rues, cela ferait assurément des ravages.


Tricia Gardener

Mieux vaut combattre sans espoir que de vivre sans désirs.


Tricia Gardener
Tricia Gardener
Messages : 238
Membre du mois : 14
Maison : Gardener, Née Hightower
Caractère : ▪▪ Mesurée ▪▪ Réservée ▪▪ Séductrice ▪▪ Hédoniste ▪▪ Charismatique▪▪ Secrète ▪▪
Célébrité : Margot Robbie

Infos supp.
Richesses : 438


[FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia] Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia]   [FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia] EmptyVen 11 Déc - 22:59


Rencontre royale …

dans la paille ...


L’accueil fut loin d’être des plus agréables mais bon, il était digne d’une reine qu’on disait si froide qu’elle ne parvenait pas à enfanter. Toutefois, l’épouse de Mern Gardener semblait plus complexe que les histoires sur elle le laissaient entendre. La défense de son mari et la petite pique vers Deria étaient maniées avec savoir-faire et il était clair qu’elle n’était pas du genre à créer un incident sans raison. Après, la première impression n’est pas toujours la bonne et Roward avait longtemps souffert de sa réputation de coureur de jupons, même s’il devait admettre qu’elle était amplement méritée. Après tout, que serait un homme s’il ne pouvait pas goûter aux joies de la vie avant de se passer la corde au cou.

« Ma sœur est parfois un peu brisque et emportée quand ses émotions la submergent. Je vous prie de l’excuser pour les remarques faites à votre époux. Les morts de notre père et de notre grand-mère ont affecté Dorne tout entier et elle a hérité du trône sans s’y attendre. Cela peut parfois faire perdre de vue la base d’une diplomatie élégante. »

Les paroles de la belle Reine du Bief ne manquèrent pas de faire sourire le Prince de Dorne. Sa réputation était encore mise en avant et il n’avait pas manqué de tendre le bâton pour se faire battre par ses paroles. Le frère du Roi ne semblait pas trouver grâce aux yeux de la Reine, ce qui était assez fâcheux vu sa réputation. Un guerrier de sa valeur était plus à tenir à proximité plutôt que de le faire copiner avec un Royaume étranger. Quoi qu’il en soit, Roward ne manqua pas de rebondir sur l’occasion.

« Cela serait avec plaisir. Nous pourrions lui apprendre la galanterie dornienne afin qu’il vous soit plus agréable à l’avenir. Maintenant, il n’est pas sûr que ma sœur apprécie la chose. Comme vous avez pu le voir, lorsqu’elle a une idée en tête, il est difficile pour elle d’en démordre. Mais je peux vous assurer qu’une fois son cœur ouvert, elle s’offre sans compter à ceux qu’elle apprécie. J’espère que vous aurez l’occasion de discuter avec elle plus longuement afin de ne pas rester sur cette opinion négative. Il faut parfois gratter la surface pour voir la réelle valeur d’un individu. »

Cette dernière remarque n’était pas sans un sens caché qui se voulait montrer à la Reine que malgré les rumeurs courantes sur elle, le Dornien voyait en elle plus qu’une simple femme incapable de procréer. Sa façon de soutenir son époux malgré les circonstances et de faire bonne figure malgré les commérages démontraient une force impressionnante. S’appuyant sur la rambarde afin d’observer le paysage qui semblait si apaisant, le jeune prince se fit plus souriant. Il se tourna vers la Reine du Bief, son regard trouvant le sien.

« Le Bief et Dorne ont des difficultés depuis des années. Cela fait tellement longtemps que personne ne se souvient des réelles raisons de ces différents. Peut-être qu’il serait temps que votre époux et ma sœur discutent ouvertement des événements et de l’avenir. En regardant vos yeux, je peux dire que vous n’êtes pas du genre à assassiner ou faire assassiner quelqu’un. Si votre mari n’a aucun secret pour vous, vous ne seriez pas capable de le défendre de la sorte s’il était coupable. Je vais tenter de discuter avec ma sœur afin que la suite de ce conclave se passe de façon plus sereine. »

Un Roi ne se mouillerait pas lui-même dans une histoire comme celle-là et il n’en parlerait certainement pas à sa femme si cela devait être le cas. Par contre, en parlant de la sorte à la Reine, Roward espérait bien faire en sorte que si elle apprenait quelque chose, elle en serait troublée au point qu’elle en parle à quelqu’un. Un secret dit à haute voix ne serait pas gardé bien longtemps et plus les langues se délieraient, plus sa lame se rapprocherait du cou du coupable. Sa venue à Goëville n’était pas innocente et il espérait bien obtenir quelques informations sur la mort de son père et sa grand-mère. Sa réputation aidant largement à ce que les gens le prennent pour un idiot qui ne s’intéresse qu’aux femmes, il comptait bien s’en servir pour faire baisser la garde des puissants, ou des puissantes dans le cas présent.

« En tout cas, je suis surpris que votre époux ose vous laisser seule de la sorte. N’a-t-il pas peur qu’il puisse vous arriver quelque chose ? Même dans un château, les couloirs restent dangereux surtout vu les différentes puissances rassemblées dans ce lieu. A sa place, je ne prendrais aucun risque. Une femme de votre qualité n’est pas à risquer par excès de confiance. »

Charmeur et ne ratant pas une occasion pour complimenter une belle femme, le jeune prince faisait honneur à sa réputation. Après, sa mise en garde n’en était pas moins réelle, surtout vu comment était mort son père et sa grand-mère. Cette entrevue entre la Reine du Bief et le Prince de Dorne était une occasion parfaite pour un comploteur de créer une cassure irréparable entre les deux Royaumes. S’il devait arriver quelque chose à l’un des deux, les deux royaumes entreraient inévitablement en guerre, rien que pour ces quelques minutes échangées.
Feat. Tricia Gardener



[FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia] Tumblr_n1g536u72Z1ttl0m5o1_500

Roward Martell
Roward Martell
Messages : 225
Membre du mois : 8
Maison : Martell
Célébrité : Ben Barnes

Infos supp.
Richesses : 450


[FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia] Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia]   [FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia] EmptyMer 23 Déc - 18:30

Il y avait des choses qui ne pouvaient être acceptées, et encore moins pardonnées, l'assassinat de deux êtres chers faisaient parti de ces choses-là. Tricia était loin d'être insensible, même si elle restait souvent discrète, et même secrète sur les sentiments qu'elle pouvait avoir sur le cours des éléments, ce n'était pas pour autant qu'elle  ne ressentait rien et ne pouvait pas avoir de la compassion pour cette jeune princesse qui avait été mise brutalement devant le fait accompli quand elle avait perdu son père et sa grand-mère. Alors, dans ces conditions-là, il était normal qu'elle vienne à chercher un coupable pour ces actes atroces, mais elle se trompait d'ennemis, Tricia connaissait Mern, et jamais il n'aurait été à la tête d'un tel acte. Elle avait pris sa défense, et elle continuerait à le faire, sans honte. Si les Martell décidaient de déclarer la guerre aux Gardener, elle se tiendrait droite et fière aux côtés de son époux, quoi qu'il puisse y arriver. Deria était encore une jeune princesse de Dorne, elle pouvait comprendre qu'il était si aisé pour elle de s'emporter ainsi, peut-être qu'avec le temps elle viendrait à se calmer ou peut-être que cela faisait parti de son caractère et qu'elle ne connaîtrait jamais la mesure. Pour autant, on ne pouvait être en colère perpétuellement, et cela contre tout le monde. Elle était à la tête d'un royaume à présent, elle devait penser tout d'abord à celui-ci, avant de crier à l'assassin contre chaque tête couronnée que comptait Westeros. « Les émotions sont des maîtresses infidèles … Elles viennent souvent à dire bien plus de vérités que les mots qui sont prononcés. Je comprends parfaitement le choc que peut être celui de perdre des membres de sa famille à qui on tenait tant. Mais je vais vous poser une question, s'attend-on vraiment à porter la couronne un jour ? La guerre, la maladie, un incendie, auraient pu tout autant vous les retirer de façon brutale, et elle serait également montée sur le trône. C'est ainsi que fonctionne le monde, et c'est ainsi que cela se passe à chaque décès. Nous devons porter l'héritage qui est le nôtre que l'on soit prêt ou non pour cela. Je vous remercie pour vos mots d'excuse, mais ce sont les vôtres et non les siens. C'est un beau geste, mais ce n'est pas pour autant suffisant. La diplomatie élégante est tout un art Prince. » Tricia vint à sourire avec une pointe de malice à son interlocuteur à cet instant.

Son sourire ne la quitta pas alors qu'ils venaient de discuter de Kevan Gardener et que le Prince de Dorne semblait vouloir éduquer ce dernier. « Je crois que vous vous méprenez sur ce que je viens de dire votre Altesse. Kevan est un élément précieux pour le Bief et il sait se faire parfaitement agréable avec les hommes comme avec la gente féminine, il est un fier combattant, un guerrier émérite qui a su s'illustrer l'épée à la main plus d'une fois au nom du Bief et au nom des Gardener. Je dis juste qu'il sait apprécier les courbes des jolies jeunes femmes qui ne manquent pas de se presser autour de lui de par son élégance, son nom et également son titre. Quant à votre sœur, je ne manquerai pas de la rencontrer si elle le désire, je ne suis pas femme à me laisser convaincre si facilement sur la nature réelle d'une personne, tout simplement parce qu'elle s'est soudainement emportée. Pour autant je ne crois pas malheureusement que j'arriverai à atteindre cette âme généreuse que vous êtes ainsi en train de me décrire. Il y a tellement de colère en elle, qu'il n'est pas simple de passer au-dessus de celle-ci. Mais si elle peut se dévoiler ainsi à cœur ouvert pour vous, alors c'est une bonne chose, c'est ainsi qu'on peut s'assurer du soutien de ses plus proches. » Tricia capta la regard de Roward et elle resta un bref instant silencieuse à ses paroles, avant de hocher distraitement la tête. Elle le fixa dans les yeux encore quelques secondes avant de s'appuyer également contre la rambarde et d'observer le paysage. « Je discuterais également avec mon mari pour pouvoir penser à une entrevue entre tous les deux, je pense que ça ne serait pas une mauvaise chose de tenter une telle action pour le bien commun de nos deux royaumes. » Elle leva les yeux au ciel en entendant ses quelques mots sur le fait que Mern devrait prendre garde à la sécurité de son épouse avec plus d'assiduité que cela. Roward était sans doute un beau parleur, mais il est malin et subtile. S'il voulait ainsi jouer, alors Tricia allait jouer également pour voir jusqu'où il était prêt à aller. « Me croyez-vous ainsi sans défense en ces lieux ? » Elle se rapprocha quelque peu de lui, penchant son visage en direction du sien avec un sourire amusée aux lèvres. « Vu vos paroles qui appellent à l'apaisement entre le Bief et Dorne, je ne doute pas que vous viendrez à me protéger si je risquais quelque chose, est-ce que je me trompe Prince ? »  


Tricia Gardener

Mieux vaut combattre sans espoir que de vivre sans désirs.


Tricia Gardener
Tricia Gardener
Messages : 238
Membre du mois : 14
Maison : Gardener, Née Hightower
Caractère : ▪▪ Mesurée ▪▪ Réservée ▪▪ Séductrice ▪▪ Hédoniste ▪▪ Charismatique▪▪ Secrète ▪▪
Célébrité : Margot Robbie

Infos supp.
Richesses : 438


[FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia] Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia]   [FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia] EmptySam 9 Jan - 11:26


Rencontre royale …

dans la paille ...


Visiblement, ses excuses au nom de sa sœur ne semblaient pas suffire à la Reine Tricia et pourtant, elle devrait sans doute s’en contenter car il y avait peu de chance qu’elle obtienne plus de Dorne. Deria n’était pas d’humeur à la diplomatie inutile et si pour Roward, les doutes pouvaient encore apparaître au niveau de la culpabilité du couple royal, il n’en était rien pour sa sœur qui ne s’imaginait pas qu’un sous-fifre ait pu prendre une telle initiative. En tout cas, cette discussion permettait désormais au Prince de se rendre compte que Tricia Gardener n’était pas qu’un trophée ornant le bras du Roi Mern. La jeune femme semblait très perspicace et ne semblait pas se laisser faire. Même si son opinion n’était pas toujours partagée par le jeune prince, il était d’accord sur le fait que la diplomatie élégante était tout un art. Encore fougueux et impulsif comme sa sœur, il n’aurait certainement pas su maintenir une telle discussion avec le Roi du Bief. En fin de compte, peut-être que son côté séducteur prenait le pas sur son impulsivité et lui permettait donc d’être plus agréable en compagnie d’une femme.

« Tout prince ou princesse héritière est formé pour porter la couronne et la charge qui lui incombe un jour. Par contre, personne n’est préparé à la mort brutale d’un proche. L’héritage du pouvoir n’a finalement que peu d’influence. Un fils voyant son père fermier se faire tuer par le seigneur qu’il sert, sans raison ou pour un motif absurde, pensez-vous qu’il acceptera la chose et acceptera les nouvelles charges qui lui incombent à la suite de son père, sans avoir une rancœur et une envie de vengeance vis-à-vis du meurtrier de son père ? D’autant plus, qu’il se devrait de se montrer diplomate vu sa situation de servage. Il vaut mieux parfois accepter un geste d’apaisement d’où qu’il vienne, plutôt qu’exiger des choses que dans une situation inverse, nous ne donnerions pas. »

Tout en prononçant ses mots, Roward avait gardé son sourire amical, ne cherchant pas la confrontation. Après tout, quoi qu’en dise la Reine Tricia, il serait tout à fait normal pour quiconque de voir en son ennemi de longue date le responsable de l’assassinat d’un proche. C’est la nature humaine qui est faite ainsi et il est très difficile de lever les yeux parfois afin de se rendre compte de la réalité. Dans le cas présent, aussi bien la Reine que le Prince n’étaient que des intermédiaires de ceux détenant réellement le pouvoir et par conséquent, leur discussion n’avait pas de portée réelle en dehors d’un apaisement diplomatique possible.

« Rien qu’à vos mots à son sujet, il me tarde de rencontre un homme méritant tant d’éloges. Cela doit être une personne impressionnante pour que vous l’encensiez de la sorte. Pour ma sœur, je dois bien admettre qu’elle peut se montrer assez bornée mais bon, les petits défauts d’une femme en font tout son charme pour peu qu’on ne s’y arrête pas. Je pense sincèrement que vous devriez vous entendre, Deria est une femme forte et indépendante qui n’a pas sa langue dans sa poche, mais qui chérit ceux qui lui sont proches. Vous vous ressemblez plus qu’il n’y parait. »

Observant l’horizon, le Prince fut assez satisfait d’entendre que la Reine allait discuter avec son époux afin que les choses puissent se mettre un peu à plat. Apaiser les tensions entre le Bief et Dorne ne pourrait que servir les intérêts de chacun et si par cette discussion, Roward semblait convaincu que Tricia n’avait rien à voir dans l’assassinat de Meria et Nymor Martell, peut-être que ses connections pourraient en apprendre davantage. Une bonne relation était donc importante afin d’en apprendre plus sur ces meurtres.

« Vous m’en voyez ravi ! Je suis certain que le règne de ma sœur pourrait marquer le début d’une nouvelle relation entre le Bief et Dorne, ouvrant de nouvelles perspectives à nos peuples que la guerre et le sang. »

Evidemment, le jeune prince ne pouvait occulter son côté séducteur et alors qu’il lançait son hameçon pour voir si la belle blonde mordrait ou pas, elle sembla se prêter au jeu. D’ailleurs, elle poussa même le vice jusqu’à provoquer le jeune prince afin de voir jusqu’où il serait prêt à aller dans ce petit jeu de séduction. Roward ne se démonta nullement et continua ce petit jeu qu’il avait initié, en soutenant le regard de la belle blonde, un petit sourire aux coins des lèvres.

« Tout dépend si mes paroles précédentes sont sincères ou non. Je pourrais très bien être la personne qui menacerait votre sécurité … »

Le jeune prince se tourna finalement vers la Reine Tricia en souriant.

« Je suis sans doute un fou mais nul doute que pour une femme de votre qualité, je mettrais ma vie en jeu afin d’assurer votre sécurité. »

Plongeant son regard dans celui de la Reine du Bief, le jeune prince de Dorne continua son petit jeu et ne semblait pas encore vouloir mettre un terme à cette entrevue agréable. Il était évident que si cela venait à s’ébruiter, les rumeurs ne manqueraient pas mais bon, il se devait d’être dans les bonnes grâces de la Reine pour bénéficier de son réseau d’informations et aussi, pourquoi pas de ses charmes évidents. Après tout, il n’était pas du genre à se préoccuper du statut de la femme qu’il convoitait et encore moins si elle était mariée ou non.

« Je dois admettre que les rumeurs sur votre beauté ne vous rendent pas justice. Vous pourriez aisément capturer le cœur de n’importe quel homme, en commençant par le mien. Il faudrait d’ailleurs que je fasse attention à ne pas me perdre dans vos yeux. »

En prononçant ses derniers mots, Roward détourna le regard pour le projeter vers l’horizon, comme pour résister à la tentation que représentait cette Reine qui se trouvait à ses côtés.

« Le Prince de Dorne tombant sous le charme de la Reine du Bief, les ménestrels s’en donneraient à cœur joie avec une telle histoire. »

Feat. Tricia Gardener



[FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia] Tumblr_n1g536u72Z1ttl0m5o1_500

Roward Martell
Roward Martell
Messages : 225
Membre du mois : 8
Maison : Martell
Célébrité : Ben Barnes

Infos supp.
Richesses : 450


[FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia] Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia]   [FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia] EmptySam 13 Fév - 10:11

Tricia était consciente des enjeux qu'une telle rencontre pouvait avoir ; on pouvait penser que le fait que la reine du Bief et le prince de Dorne s'étaient ainsi croisés presque par inadvertance, ne valait finalement pas grand chose d'un point de vue politique, il en était tout autre en réalité. C'était parfois ce genre de moments qui pouvaient faire basculer une situation délicate dans un sens ou dans un autre. Ils n'étaient certes pas des personnes politiques de premier ordre, Tricia encore bien moins que Roward par ailleurs. Entre lui et le pouvoir, il y avait cette sœur aînée, qui prenait ensuite les rênes de la principauté et qui devait composer avec ce que son père avait pu lui laisser, son assassinat ainsi que celui de sa grand-mère rendait toutes les puissances de Westeros suspectes, et bien plus encore les ennemis de toujours. Cette position lui permettait sans doute de prendre un peu plus de recul par rapport à la situation générale de Dorne face aux autres couronnes, mais cela n'enlevait pour autant rien au chagrin qui pouvait être le sien, et que son cœur comme son esprit viennent à brûler sous l'idée de la vengeance, ce sentiment de vengeance qui venait forcément après un tel acte. Le besoin de connaître la vérité pouvait être une chose qui vous consumait et quand on avait assassiné des membres de votre famille, on ne pouvait pas rester là à ne rien faire. La concernant, elle était la douce et délicate épouse de Mern Gardener, elle avait un joli minois qui venait à séduire les hommes et à charmer les femmes, mais personne n'avait jamais réellement cherché à voir ce qu'il se cachait au-delà de tout cela, même pas son propre frère. Mern s'y attelait un peu plus quand il avait du temps à lui accorder, mais même si l'affection et l'amour étaient toujours présents entre les époux, ils avaient fini par s'éloigner d'une certaine façon et ce n'était clairement plus la même passion qu'avant. Mais elle continuait à être là pour lui, elle continuait à le soutenir jour après jour, et encore plus quand elle était certaine qu'il n'était pas coupable de ce qu'il était actuellement accusé par la princesse de Dorne. Et si elle était habituellement effacée en public, l'entretien était ici plus ou moins privé et cela leur laissait à tous les deux les moyens de montrer plus ou moins leur vrai visage et dialoguer avec moins de pression que devant d'autres souverains de Westeros dont la voix était sans doute plus légitime que la leur.

« Personne en effet ne peut se préparer à une mort aussi soudaine et aussi tragique, et encore un fois je vous réitère tous mes bons sentiments après cette perte qui est la vôtre et celle de la princesse, votre sœur. Vous avez raison, quelque soit la faction, ou le statut dans le monde, qu'on soit noble ou bien paysan, la mort est une chose qui nous affecte tous et qui nous touche tous. Chacun ensuite réagit à sa façon, et réclame ce dont il a besoin pour pouvoir calmer un peu sa tristesse, et l'injustice dont il est finalement la victime. Si nous avons fait le déplacement jusqu'au Val, jusqu'à Goëville, ce n'est pas pour continuer les combats, mais pour tenter de sauver la paix, si elle peut encore être sauvé, ou au moins réussir à apaiser certaines choses. Je ne veux pas que nos royaumes continuent à s'opposer éternellement. » Pour autant, elle savait qu'elle n'aurait sans doute pas beaucoup de chance de faire pencher la balance dans un sens ou dans un autre, bien que Mern lui prêtait une oreille quelque peu attentive, elle savait qu'en face d'elle, elle avait de nombreux autres conseillers bieffois qui n'accepteraient sans doute pas une trêve aussi facilement. Elle pensait notamment à son frère, Manfred, qui n'avait jamais réussi à leur accorder un quelconque crédit. Elle se garda bien de répondre que même si elle ne portait pas son époux dans son corps, ou que si elle n'avait pas un tant soit peu d'estime à son égard, il n'en restait pas moins que Mern était son mari et que le rôle d'une femme, et encore plus celui d'une reine, était de soutenir son roi, sinon elle ne servait à rien, déjà qu'elle avait perdu son combat contre son corps pour pouvoir enfanter, elle n'allait pas non plus perdre son titre de reine par soupçon de traîtrise. Mern n'était peut-être pas le meilleur stratège qu'elle pouvait connaître, mais elle respectait sincèrement l'homme comme le souverain. Elle sourit doucement. « Alors je serai plus que ravie de rencontrer votre sœur si elle le désire, et de discuter en tête à tête sans un homme pour venir épier notre conversation. » Elle se fit alors malicieuse dans son sourire et son regard à l'encontre de Roward. « J'espère sincèrement que vos paroles se réaliseront et que le règne de votre sœur pourra permettre d'ouvrir des perspectives bien plus pacifiques avec son voisin bieffois. La guerre n'apporte jamais rien de bon, et je n'ai pas envie de voir mon peuple souffrir, et encore moins mourir pour cela. »

Le jeu était plaisant, l'homme qui jouait l'était tout autant et tout cela venait doucement à lui plaire, sans doute trop pour son propre bien et pour le bien de leurs deux royaumes si cela venait à se savoir, rien que la rumeur pouvait être dangereuse. Pour autant, elle n'avait pas envie que cela s'arrête à cet instant, et elle s'approcha un peu plus de lui encore, son bras venant à frôler le sien, son sourire se fit alors mutin, dégageant une petite fossette au coin de ses lèvres. « Vous auriez menacé ma sécurité ? Et déclencher la guerre que nous cherchons à éviter l'un et l'autre, cela serait bien dommage vous ne croyez pas ... » Elle plongea son regard dans le sien, son sourire s’agrandissant encore un peu plus à chaque seconde qui s'écoulait. « Soyez certain qu'il serait fort plaisir pour moi que vous veniez à me protéger en cas de menace et que je ne manquerai pas de vous en être reconnaissante si cela venait à se produire. » Elle se mit à rire doucement en entendant la suite de ses paroles, si elle se plaisait au jeu et connaissait sa réputation de belle femme, il était évident que le prince de Dorne avait de l'expérience en matière de séduction et qu'il savait manier les mots pour pouvoir satisfaire le cœur des jolies jeunes femmes qu'il voulait posséder, ne serait-ce que pour une nuit seulement. « Et combien de jeunes demoiselles aux corps fort plaisants à regarder ont réussi à ravir votre cœur, cher prince ? Je suis reine, et je connais tout autant les jeux de Cour que les jeux de cœur. Je ne doute pas que vous devez avoir un véritable succès dans l'un comme dans l'autre. » Alors qu'il détournait le regard pour le plonger vers l'horizon et vers l'océan, elle se pencha à son oreille et murmura du bout des lèvres. « Je dois néanmoins avouer que je serai ravie de ravir le cœur du prince de Dorne. »


Tricia Gardener

Mieux vaut combattre sans espoir que de vivre sans désirs.


Tricia Gardener
Tricia Gardener
Messages : 238
Membre du mois : 14
Maison : Gardener, Née Hightower
Caractère : ▪▪ Mesurée ▪▪ Réservée ▪▪ Séductrice ▪▪ Hédoniste ▪▪ Charismatique▪▪ Secrète ▪▪
Célébrité : Margot Robbie

Infos supp.
Richesses : 438


[FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia] Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia]   [FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia] EmptyDim 7 Mar - 18:10

[FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia] 60a825f96e863cc0ac42299d55dbbff6


Cette réunion au sommet était une opportunité rare de pouvoir en apprendre plus sur la mort de Nymor et Meria Martell mais bon, c’était aussi l’occasion d’en apprendre un peu plus sur les différents dirigeants des Royaumes voisins. Dans ce cadre un peu particulier, le Prince de Dorne avait pu profiter de son rôle d’observateur pour apprécier le caractère de chacun et surtout, voir qui semblait sincère dans ses paroles. Une phrase prononcée avec un air angélique pouvait facilement se révéler fausse et creuse suivant la mine affichée quelques secondes après l’avoir prononcée, l’orateur pensant être sorti de la lumière et pouvant tomber le masque. A ce petit jeu, Roward était un expert et pour cause, très peu de personne en dehors de ses frères et sœurs le connaissaient réellement. Sa réputation de dragueur et d’homme frivole était certes exacte mais bon, ce n’était pas tout. Son honneur et ses convictions étaient des choses importantes à ses yeux et ça, peu de personne semblait le savoir.

Ce n’était donc pas des mots creux quand il disait vouloir arranger les choses entre Dorne et le Bief, même si ses intentions étaient d’en savoir plus sur les assassinats. La Reine Tricia semblait honnête et par conséquent, il n’avait actuellement aucune raison de mettre sa parole en doute. Si Dorne et le Bief pouvaient arrêter leur querelle de frontière, les choses pourraient évoluer positivement et surtout, ils pourraient les aider à retrouver les coupables, ce qui était le plus intéressant. La jolie blonde semblait avoir une vision similaire à la sienne concernant la mort et c’était une bonne chose car cela rendrait plus simple la prochaine rencontre entre le Roi Mern et Deria. Il faut dire que sa sœur n’avait pas été tendre en passant ses nerfs sur le Bief mais bon, si sa colère pouvait être comprise, cela lui assurait une suite positive.

« Je suis ravi que nous puissions nous comprendre de la sorte. Je ne devrais sans doute pas dire ça en tant que soldat mais effectivement, la paix est nettement plus agréable que la guerre. Surtout qu’il y a bien d’autres manières de s’illustrer en tant que Prince. »

La suite de leur entrevue se transforma simplement en un jeu particulièrement dangereux, aussi bien pour l’un que pour l’autre. Le jeu de séduction du Prince de Dorne dans lequel entra la superbe Reine du Bief aurait pu leur valoir une mort lente et douloureuse si cela venait à s’apprendre mais bon, aux yeux de Roward, le risque en valait sans doute la chandelle. Il faut dire que depuis qu’il l’avait entrevue dans son carrosse, il était tombé sous le charme de cette femme à la beauté insondable. Cette occasion risquait de ne pas se représenter et comme tout séducteur, il était parfaitement naturel qu’il tente sa chance pour marquer l’esprit de la belle. Souriant tous les deux, leur petit jeu se poursuivit et évidemment, Roward ne comptait pas s’arrêter en si bon chemin.

« Et bien vous pouvez compter sur moi si cela devait être le cas. Même en cas de blessure mortelle, je saurai tenir le temps de recevoir votre si précieuse reconnaissance et m’assurer que vous soyez hors de danger. »

Le rire de la Reine ne manqua pas de faire sourire à son tour le jeune prince. La frivolité de leurs échanges contrastait avec l’importance de leurs présences à Goëville mais bon, cela faisait du bien de parler avec une femme aussi ravissante. Bien loin des jeunes nobles ou des roturières qui ne demandaient guère d’efforts, la Reine Tricia était aussi habile que lui à ce petit jeu et cela ne faisait que rendre cela plus plaisant.

« Les réputations sont parfois en dessous de la réalité alors que dans d’autres cas, elles sont largement surfaites. Sur les quelques jeunes femmes qui ont pu croiser ma route, je crains que vous ne soyez la seule à pouvoir prétendre accomplir une telle chose. Je peux comprendre aisément que vous soyez coutumière des jeux de cœur et de la Cour vu votre beauté et votre charme. Si certaines n’ont que la beauté, vous avez ce petit plus qui fait qu’aucun homme ne pourrait vous résister. »

Essayant malgré tout de résister afin de ne pas mettre son Royaume dans de potentiels ennuis, le jeune prince détourna le regard de cette beauté mais malheureusement pour lui, elle ne sembla pas vouloir saisir l’occasion pour terminer ce jeu entre eux. Les mots murmurés à son oreille ne manquèrent pas de le faire sourire. Roward se tourna vers elle, son visage se retrouvant à quelques centimètres du sien. Son regard perdu dans ses magnifiques yeux azurs, le jeune prince s’aventura un peu plus loin en osant toucher du bout des doigts la joue de la Reine Tricia.

« Et que feriez-vous de mon cœur épris de votre personne ? Laisseriez-vous cette flamme s’éteindre doucement ou la laisseriez-vous brûler toujours plus fort ? »

Si cela ne dura que quelques secondes, le temps semblait s’être suspendu un instant. Le Prince était comme absorbé par la beauté et le charme de la Reine, ses doigts glissant doucement jusqu’à son menton. Un moment de folie, d’égarement ou même de bêtise, Roward s’avança un peu plus et posa ses lèvres sur celles de la Reine, l’embrassant tendrement avant de rendre ce baiser nettement plus passionné. Les hormones du jeune prince semblaient encore avoir frappé et pourtant, la situation était nettement plus explosive que lorsqu’il avait manqué d’être surpris dans la chambre d’une des filles d’un noble de Dorne. Fort heureusement pour eux, personne n’était présent pour voir ce spectacle car si c’était le cas, les problèmes ne tarderaient certainement pas à apparaître.


[FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia] Tumblr_n1g536u72Z1ttl0m5o1_500

Roward Martell
Roward Martell
Messages : 225
Membre du mois : 8
Maison : Martell
Célébrité : Ben Barnes

Infos supp.
Richesses : 450


[FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia] Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia]   [FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia] EmptyMer 17 Mar - 20:29

Était-ce des belles paroles ou un véritable engagement de l'un et de l'autre pour la cause commune du Bief et de Dorne ? Tricia avait la volonté d'y croire, car il était certain que les vrais dirigeants de la couronne de Hautjardin et de Lancehélion avaient des fortes positions d'un côté comme d'un autre et on ne pouvait difficilement dire lequel des deux allait faire le premier pas et si même quelqu'un allait un jour faire un pas pour pouvoir apaiser les tensions entre les deux royaumes. Les accusations de la part de Deria Martell contre la maison Gardener n'était pas une chose anodine, et cette déclaration pendant les Festivités de Goëville, où ils avaient tous été réunis pour parler de la paix, venant clairement jeter un froid sur l'assemblée et ne mettait en aucun ces différentes nations dans de bonnes dispositions. En tout cas, c'était ainsi qu'elle voyait les choses. Elle avait envie de faire confiance envers le prince dornien. Bien qu'elle reconnaissait qu'il était sans doute un beau parleur et un grand séducteur, il y avait de l'esprit qui se cachait sous cet air là, presque décontracté, avec un léger sourire toujours présent sur les lèvres. Il aurait été trop simple et être réellement sot de croire que l'homme était innocent et qu'il n'était pas apte à seconder sa sœur. Dans une situation aussi complexe que la leur, après la disparition de deux figures emblématiques de la Principauté, deux figures étant à la tête de ce royaume, la dénonciation pouvait être rapide, pouvait être facile, surtout envers un voisin qui avait parfois posé quelques soucis. Les tensions étaient si faciles à créer, mais bien plus difficiles à apaiser. En tout cas, chacun allait s'organiser avec sa personnalité royale et ils viendraient peut-être ainsi à amener Deria et Mern à se rencontrer et à calmer un peu cette envie de vengeance, de prendre du recul, et d'y parvenir le plus rapidement possible pour rechercher les vrais coupables. Bien des gens pouvaient dire de Tricia qu'elle n'était qu'une jolie plante, un bel atout aux côtés de Mern, mais que cela s'arrêtait là. Elle agissait bien plus dans l'ombre, et elle savait qu'elle avait autant l'amour que l'oreille de son époux, et il fallait que cela continue autant que possible. « Nous nous comprenons certes, mais espérons qu'ils seront capables de nous comprendre également, et qu'ils mettront leur fierté de côté pour pouvoir discuter sans venir à s'écharper immédiatement. » Elle eut un léger sourire sur les lèvres avant de rebondir sur la réflexion qu'il venait de faire. « Un soldat qui préfère la guerre à la paix ? Ce n'est pas moi qui vous dirait le contraire bien sûr, je préfère largement la paix également. Et bien il est certain que les festivités organisées par le Val sont le meilleur moment et le meilleur endroit actuellement pour vous illustrer en tant que Prince. Faites honneur à votre famille et à Dorne en gagnant le tournois. Vous ne pouvez être mon champion, puisque je me dois d'être pour le Prince Kevan Gardener, mais je ne manquerai en aucun cas de vous observer au cours des différentes épreuves, avec une attention toute particulière. »

La discussion si solennel sur les enjeux d'un rapprochement politique entre Dorne et le Bief, se transforma en un échange bien moins formel qui impliquait un tout autre rapprochement, qui pouvait être d'une certaine façon vu comme un moyen d'arriver à ses mêmes fins politiques mais que si cela venait à se découvrir, ne viendrait nullement apaiser la chose et plutôt l'envenimer. Pour autant, ni l'un ni l'autre n'avait visiblement l'envie de s'arrêter maintenant dans le jeu qui s'était engagé entre eux et qu'elle trouvait sincèrement délicieux. Elle posa alors sa main sur son cœur l'autre sur son front, dans un geste parfaitement théâtral, elle le fixa tout en jouant la comédie. « Sacrifier votre vie pour moi, votre Altesse … Vous ne savez quel honneur c'est pour moi, de savoir que vous pourriez vous sacrifier pour ma personne. » Elle lui fit un clin d'oeil malicieux et elle se mordit la lèvre quelques instants en le regardant droit dans les yeux. « Je suis en train de me dire que si vous veniez à être mortellement blessé, le temps nous serait alors compté pour que je puisse faire preuve de ma reconnaissance envers vous ... » Elle posa sa main sur son bras, remontant jusqu'à son épaule avant de terminer sa course sur son buste. « Il me faudrait peut-être prendre de l'avance, et vous donnez votre récompense immédiatement. » Elle finit par faire retomber la main le long de son corps, détournant alors le regard quelques instants vers le couloir qui menait à cet espace discret et quelque peu à l’abri des indiscrets. Il n'y avait personne à l'horizon, et elle sentait le regard de l'homme pesé sur elle, et elle sentait la chaleur grandir en elle, alors qu'ils se rapprochaient irrémédiablement. « Je peux vous renvoyer le compliment Roward … Il est aussi agréable de vous admirer que de vous parler, et à n'en pas douter, vous resterez une personne que je garderai dans mon esprit quand je rentrerai à Hautjardin. » Elle remonta délicatement sa main sur celle du Prince, pour que leurs peaux soient véritablement en contact l'une avec l'autre. « Si votre cœur était épris de ma personne, alors je viendrai à le garder tout près du mien, et continuerait encore et encore à raviver la flamme pour que jamais elle ne s'éteigne et que vous veniez à oublier ce moment, ou à m'oublier moi. » Elle le laissa faire, sa respiration légèrement plus saccadée en attendant de voir jusqu'où il irait et elle ferma les yeux au contact de ses lèvres sur les siennes, se laissant totalement absorber par la tendresse, puis la passion de cet échange pleinement interdit entre eux d'eux. Elle vint à coller son corps contre le sien, une main s'agrippant sur le haut de sa tenue alors que l'autre main se perdait dans la chevelure du prince, prolongeant le baiser jusqu'à ce que le souffle vienne à lui manquer, posant son front contre le sien. « C'est une partie de la récompense que j'avais imaginé ... » Dit-elle du bout des lèvres.


Tricia Gardener

Mieux vaut combattre sans espoir que de vivre sans désirs.


Tricia Gardener
Tricia Gardener
Messages : 238
Membre du mois : 14
Maison : Gardener, Née Hightower
Caractère : ▪▪ Mesurée ▪▪ Réservée ▪▪ Séductrice ▪▪ Hédoniste ▪▪ Charismatique▪▪ Secrète ▪▪
Célébrité : Margot Robbie

Infos supp.
Richesses : 438


[FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia] Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia]   [FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia] EmptySam 27 Mar - 16:58

[FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia] 60a825f96e863cc0ac42299d55dbbff6


Cette rencontre entre le Reine du Bief et le Prince de Dorne était à double tranchant et même si chacun des deux protagonistes en avait conscience, ils ne semblaient pas vouloir arrêter ce rapprochement plus que dangereux. En dehors des possibilités que la diminution des tensions entre les deux Royaumes pouvait apporter, il y avait la probabilité qu’avec le soutien des informateurs du couple royal Gardener, les commanditaires derrière les assassinats de Nymor et Meria soient découverts. Maintenant, Roward était peut-être simplement aveuglé par la beauté de cette Reine à l’allure d’ange. Les plus belles fleurs avaient bien souvent les épines les plus acérées et pourtant, il ne semblait pas s’en méfier. Une erreur de jeunesse peut-être mais en attendant, ses hormones ne manquèrent pas de le rendre totalement idiot devant cette femme charmante.

« Il serait en effet intéressant de m’illustrer lors de ce tournoi, mais je dois reconnaître que mon objectif est tout autre. N’ayant jamais eu la chance de rencontrer les têtes couronnées des autres Royaumes, cette réunion était importante afin de voir en qui je pourrais avoir confiance. Maintenant que je vous ai rencontré, je regrette sincèrement ne pas pouvoir être votre champion, mais votre intérêt ne manquera pas de me donner l’envie de me dépasser. »

Le rapprochement entre Tricia et Roward semblait être un jeu dont tous deux maîtrisaient les règles. La question restait de savoir s’ils avaient la capacité d’en assumer les conséquences. Chaque geste de la belle Reine du Bief était parfaitement calculé et cela ne manquait pas de faire sourire Roward qui ne pouvait qu’admirer son talent. Elle était bien consciente de ses charmes et parvenait à en user à la perfection. Petit à petit les choses se compliquèrent en apparence alors que pour le jeune prince, cela se simplifiait grandement. Les agissements de la Reine Tricia lui laissaient comprendre que son charme avait fait son effet et comme tout bon séducteur qui se respecte, il ne comptait pas laisser passer sa chance. La main de la belle qui parcourait son bras pour finir sur son torse, son regard bleu azur plongé dans le sien, tout cela ne faisait qu’attiser un feu déjà bien brûlant.

« Comment pourrais-je oublier une femme telle que vous ? Voilà mon cœur prit en otage et où que vous alliez, il vous accompagnera. »

Un baiser tendre vint compliquer une situation déjà particulièrement explosive et pour cause, si quelqu’un avait vent d’une telle folie, surtout entre le Bief et Dorne, la guerre ne manquerait pas. Enfin bon, cela serait surtout pour le Roi du Bief que la situation serait compliquée car en ce qui concerne Deria, il y a de fortes chances qu’elle ne prête que peu d’importance aux escapades amoureuses de son jeune frère. Son cœur semblait être aussi changeant que la météo lors d’une traversée en bateau et par conséquent, la Princesse de Dorne ne s’inquiéterait guère qu’il passe par les bras de la Reine Tricia. Quoi qu’il en soit, la magnifique blonde fut des plus réceptives au baiser du Prince qui se montra de plus en plus passionné. Finalement, alors que leurs lèvres se séparaient, leurs souffles cherchant à reprendre leur rythme, Roward maintint le corps de la Reine contre le sien, cherchant à éviter qu’elle se dérobe. Fort heureusement, cela ne semblait pas être son idée, ajoutant une phrase laissant sous-entendre que ce n’était qu’un début. Un bras autour de la taille de la Reine, le jeune prince caressa sa joue doucement, savourant le contact de cette peau si douce et sans défaut. Son regard toujours plongé dans le sien, il posa à nouveau ses lèvres sur les siennes, brisant rapidement ce contact afin de lui murmurer quelques mots de plus.

« Une partie des plus agréables à n’en pas douter. Si agréable qu’il soit difficile de ne pas en demander plus … Vous êtes parvenue à capturer mon cœur et à me faire perdre la tête … »

Le Prince de Dorne s’aventura une nouvelle fois dans cette zone dangereuse qu’était le corps de la Reine Tricia. Ses lèvres prirent à nouveau possession des siennes, mais dans une intensité et une passion bien plus importante. Il se risqua même à tenter d’aller caresser la langue de la belle avec la sienne, s’insinuant entre ses lèvres alors que sa main glissait le long de sa joue, jusqu’à ce que ses doigts se perdent dans sa douce chevelure. Ce baiser fut de plus en plus langoureux alors que leurs corps restaient collés l’un contre l’autre, la virilité grandissante du jeune prince commença à se faire sentir au travers de son pantalon. Reprenant son souffle, Roward s’aventura à poser ses lèvres dans le cou de la jeune femme délicieuse, savourant la douceur et le goût de sa peau. Il remonta doucement jusqu’à son oreille, mordillant doucement son lobe d’oreille avant de revenir l’embrasser passionnément. Le jeune prince semblait avoir perdu toute retenue et pourtant, il était bien conscient de la situation, assez pour oser proposer une folie à la Reine du Bief.

« Si tout cela est une folie, je suis sans doute l’homme le plus fou de Westeros. Je ne puis réprimer mes sentiments à votre égard, mais je ne souhaite pas non plus vous porter préjudice. Mes sentiments à votre égard ne pourraient supporter vous voir blesser par ma faute. Peut-être pourrions-nous nous retrouver dans un endroit plus discret ? Passer un peu plus de temps à vos côtés me permettrait peut-être de tenir jusqu’à ce que l’on se revoie. »

Alors que ses baisers parcouraient encore son cou et venaient régulièrement reprendre possession de ses lèvres, le jeune Prince venait de prononcer les mots interdits. Si une telle chose venait à se savoir, la guerre serait inévitable et il n’y avait aucun doute que le jeune Prince serait une cible privilégier pour tout bieffois désireux de se faire bien voir par le Roi. Mais bon, la raison n’avait plus sa place face à une telle beauté. Roward n’était plus rationnel et il fallait reconnaître que depuis qu’il l’avait vu passer dans ce carrosse à son arrivée, il n’avait eu d’autre désir que de la posséder, ne serait-ce qu’un instant.


[FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia] Tumblr_n1g536u72Z1ttl0m5o1_500

Roward Martell
Roward Martell
Messages : 225
Membre du mois : 8
Maison : Martell
Célébrité : Ben Barnes

Infos supp.
Richesses : 450


[FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia] Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia]   [FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia] EmptyDim 28 Mar - 16:30

Sans aucun doute, si elle ne devait se faire charmante en représentation, et qu'elle ne devait pas suivre les codes que la société imposait même lors des tournois, elle aurait sans aucun doute choisis Roward Martell à cet instant et non pas Kevan Gardener. Mais cela ne l'empêchait nullement de lui montrer à cet instant son inclinaison envers sa personne et de le gratifier de ses charmes et peut-être de bien plus encore. Elle se mit à rire alors en le regardant droit dans les yeux. « Je crois que c'est chose faite alors, vous avez au moins eu l'occasion de rencontrer une tête couronnée et cela dans un tête à tête un peu improvisé. Vous ne pouvez être mon champion et je ne puis être la dame pour laquelle vous allez vous battre, mais puis-je au moins savoir si j'ai gagné votre confiance aujourd'hui ? ». La confiance n'était pas une chose facile à acquérir, et elle-même, elle ne la confiait pas facilement. Mais même si elle n'avait pas conquis la confiance du Prince de Dorne, elle pouvait au moins dire sans rougir qu'elle avait pu obtenir tout son intérêt, et il était pleinement hors de question qu'elle le laisse lui échapper, l'occasion était bien trop belle et sans doute qu'elle ne se représenterait pas de sitôt. Bientôt, chacun reprendrait sa route vers ses terres et cela ne resterait plus qu'un rêve, un rêve des plus fous, mais un rêve quand même. Elle lui fit un sourire plein de malice qui accompagnait son regard enfiévré par la situation. « Votre cœur se laissera bien attendrir par une autre femme un jour, et je viendrais alors à m'effacer de ce dernier pour qu'elle puisse prendre entièrement sa place. Néanmoins, je suis plus que ravie qu'à cet instant, ce soit moi qui en possède la clé et je compte bien la garder autant que possible. » Elle se laissa totalement happer par le baiser du prince, se lovant naturellement dans le creux de ses bras alors qu'elle n'était point la dernière à répondre à l'envie de ses lèvres, de cette bouche sur la sienne dont elle désirait bien abuser.

Il n'y avait à présent plus rien de politique dans cette rencontre, il n'y avait plus qu'une tentation suprême à porter de main, une envie qui devenait de plus en plus grande de l'un envers l'autre, si grande qu'on aurait pu pratiquement la prendre et la saisir à pleines mains. Et plus le jeu était dangereux, et plus le jeu était délicieux, et Tricia pouvait reconnaître qu'elle avait en face d'elle un homme qui savait y faire et qui avait su attirer à présent toute l'attention de la Reine du Bief. Tout cela était une pure folie, qui pouvaient les perdre l'un comme l'autre mais qui pouvaient être aussi lourds de conséquences pour les causes et les personnes qu'ils avaient défendu au cours de cette entretien, avant que l'envie prenne le pas sur la raison, et qu'elle n'ait plus alors que de désir que son envie à lui ne la prenne tout simplement. Cette idée était aussi démesurée que dévorante, mais elle n'avait nullement envie de reprendre pied dans la réalité, de retrouver la bonne mesure et de paraître à nouveau froide et délicate, distante et intouchable. Elle voulait se laisser dévorer par cette passion naissance, née en quelques instants mais qui avait été jouée de la plus délicate des manières. Sans aucun doute, c'était ce goût pour la vie, pour l'amour, pour l'envie, pour la passion qui viendrait sans doute un jour la conduire à sa perte, mais bien qu'elle soit d'une grande dévotion sous le regard de la Foi, elle ne pouvait s'interdire ces moments de bonheur fugace, qui la faisait se sentir belle et désirable. Un jour, tout cela viendrait à disparaître, et même s'il y avait un esprit éclairé derrière ce jolis minois et ces yeux d'un bleu azur, personne ne viendrait jamais à s'y intéresser, car elle était née femme et elle se devait de se plier à la fonction qu'on lui avait assigné dans l'ordre des choses. Cependant, à cet instant bien précis, elle avait la possibilité de décider, elle avait la possibilité de répondre à son désir en se laissant ravir le cœur par ce jeune Prince de Dorne, pour quelques heures durant encore.

Les murmures étaient de douces confidences, qui faisait gonfler son cœur de joie et qui venait à lui brouiller l'esprit, elle perdait quelque peu ses moyens, là contre ce corps bien fait, sentant cette main sur sa taille qui la retenait avec une certaine possessivité, mais sans pour autant que le geste soit brutal. Leurs lèvres se scellèrent à nouveau, et elle ne désirait en aucun cas rompre le contact, s'accrochant de ses mains sur le pourpoint du dornien pour ne pas vaciller et perdre définitivement pied, bien que cela paraisse de plus en plus difficile alors qu'elle le désirait rien que pour elle et qu'elle pouvait sentir tout l'attrait qu'elle pouvait déclencher aussi chez cet homme. Ils ne pouvaient pas continuer à jouer ce petit jeu dans un espace qui se trouvait à la vue de quiconque viendrait à passer dans le couloir, mais il y avait tant de promesses dans ces baisers qu'elle ne voulait pas en aucun cas qu'il s'arrête. Elle avait même fini par rejeter la tête en arrière, le laissant avoir ainsi plus facilement accès à son cou, mais elle voulait qu'il aille plus loin encore. « Je vous assure que votre attention à mon égard me touche tout particulièrement et qu'il en serait de même si une telle situation venait à vous compliquer la tâche. Nous ne pouvons en effet continuer à nous laisser porter par cette folie dans un endroit si peu à l'abri … Mais je ne puis vous accepter que vous m'abandonniez pour autant. » Elle plongea son regard dans le sien. « Venez me retrouver dans une demi-heure dans mes appartements, demander audience à mes gardes et vous l'obtiendrez sans plus attendre. » Elle l'embrassa langoureusement une dernière fois, remontant ensuite ses baisers jusqu'à son oreille, jouant à son tour avec le lobe de ce dernier avant de murmurer d'une voix suave. « Venez et je serai tout à vous, mon esprit, mon cœur et mon corps ... » Après lui avoir indiqué où se trouvait ses appartements, elle se dégagea de la chaleur de ses bras, et s'éloigna de lui. Avant de tourner au coin du couloir, elle lui adressa un clin d’œil plein de malice. Elle espérait sincèrement qu'il serait au rendez-vous.


Tricia Gardener

Mieux vaut combattre sans espoir que de vivre sans désirs.


Tricia Gardener
Tricia Gardener
Messages : 238
Membre du mois : 14
Maison : Gardener, Née Hightower
Caractère : ▪▪ Mesurée ▪▪ Réservée ▪▪ Séductrice ▪▪ Hédoniste ▪▪ Charismatique▪▪ Secrète ▪▪
Célébrité : Margot Robbie

Infos supp.
Richesses : 438


[FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia] Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia]   [FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia] EmptyVen 2 Avr - 11:15

[FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia] 60a825f96e863cc0ac42299d55dbbff6


Le monde semblait s’être arrêté l’espace d’un instant pour que ces deux êtres sensés ne jamais se côtoyer, se rapprochent inexorablement. La Reine du Bief et le Prince de Dorne se rencontraient pour la première fois et pourtant, l’étincelle avait jailli sans laisser la place pour une réflexion plus cruciale sur les répercussions et les problèmes qu’une telle situation pourrait provoquer. Roward était totalement sous le charme de cette femme à la beauté insondable et son esprit qui l’avait pris au dépourvu durant leur discussion. Malgré les propos de la belle blonde sur le fait qu’une autre femme parviendrait à lui attendrir le cœur, le jeune prince n’avait actuellement aucune envie de regarder dans une autre direction, se délectant de son regard fiévreux qui invitait à bien plus.

« Si une femme pourrait obscurcir votre présence, jamais elle ne puit vous effacer … »

Le baiser échangé ne manqua pas d’attiser un peu plus le feu qui brûlait dans le corps du Prince de Dorne, savourant chaque seconde de ce moment hors du temps. Enlacés et totalement ignorant du monde qui l’entourait, il ne put contenir son envie de posséder cette femme si attirante. Sa bouche, ses lèvres, ses yeux, tout son être était captivé par cette femme qui lui avait emprisonné le cœur. Evidemment, Roward était le genre d’homme à succomber facilement aux charmes d’une femme et s’y abandonner entièrement mais bon, il n’en était pas moins honnête avec ses sentiments sur le moment. Evidemment, la raison rattrapa toute cette folie et étrangement, ce fut le jeune prince qui parvint à réfléchir aux conséquences que cela pourrait avoir sur son aimée si une telle situation venait à s’ébruiter. Malgré tout, il ne parvint pas à se détacher d’elle, lui arrachant un autre baiser alors que son regard se perdait dans ses yeux azurs. La prise de conscience du jeune homme aurait pu mettre fin à toute cette histoire mais ni l’un, ni l’autre ne semblait vouloir y mettre un terme. La proposition de la Reine fit sourire le Prince qui ne put qu’être emballé par celle-ci. Ils échangèrent encore un baiser langoureux avant que la belle blonde ne vienne lui promettre son être tout entier s’il venait à la retrouver dans ses appartements.

« Tout cela est sans doute une folie, mais mon cœur ne peut échapper à l’envie de vous revoir. Je vous rejoindrai sans faute, même une armée ne pourrait m’empêcher de vous retrouver. »

Son cœur, son corps, son esprit, tout son être serait à lui s’il venait à oser braver les gardes du Bief qui seraient devant ses appartements. Le risque en valait la chandelle et pour cause, le pauvre Prince de Dorne pensait bien plus avec son cœur et sa virilité qu’avec sa tête pour le moment. La Reine Tricia avait totalement rendu fou le jeune Martell qui ne pensa pas une seconde à la pente glissante sur laquelle il allait se présenter en demandant audience devant les appartements de la Reine du Bief. Malgré tous les dangers que cela représentait, il ne put détourner le regard de cette femme qui s’éloignait de lui, lui adressant un clin d’œil comme pour resserrer encore un peu plus l’emprise qu’elle avait sur son cœur. Une fois qu’elle fut partie, le Prince s’accouda au balcon, observant l’horizon en soupirant, le sourire aux lèvres. Il avait encore l’odeur de cette femme magnifique qui planait dans l’air, le goût de ses lèvres sur les siennes, toutes ces sensations ne pouvaient que le pousser à céder à son envie. Roward finit par retourner à ses appartements, se faisant une rapide toilette avant de ressortir, arborant une tunique élégante typiquement dornienne aux couleurs de sa Maison.

Les trente minutes passèrent relativement vite et le jeune prince parcourut les différents couloirs en toute discrétion, s’arrêtant un instant alors que les appartements de la Reine se trouvait dans le couloir d’à-côté. Si l’esprit hédoniste de Roward ne pouvait imaginer un quelconque piège de la part de cette sublime femme, il n’était pas confiant à l’idée que les gardes le laissent entrer si facilement. Enfin bon, il n’avait pas grand-chose à perdre dans l’immédiat. C’est donc confiant et avec une démarche assurée qu’il se présenta aux gardes devant les appartements de la Reine.

« Je suis le Prince Roward Martell, La Reine Tricia Gardener m’a invité afin que nous discutions d’une prochaine réunion entre le Roi et ma sœur. »

En soit, ce n’était pas totalement faux mais bon, était-ce vraiment l’endroit pour une telle réunion ? Bien souvent, ce genre de réunion pouvant changer les choses se faisait dans la discrétion alors cela pouvait paraître plausible mais bon, ces gardes ne manqueraient pas de se douter de quelque chose. Il fallait espérer que leur fidélité à la Reine était sans faille afin que cela ne lui complique pas trop les choses par la suite. Les deux soldats inspectèrent le jeune prince du regard, constatant rapidement qu’il n’avait aucune arme visible sur lui, avant de frapper à la porte pour l’annoncer à la Reine.

« Majesté, le Prince Roward Martell vous demande audience. »

Une fois l’autorisation obtenue, le garde ouvrit la porte pour laisser entrer l’invité de la Reine. Ne laissant rien transparaître devant les deux soldats, Roward s’avança tout naturellement, la tête haute et le regard déterminé, comme s’il allait procéder à des négociations musclées. Une fois à l’intérieur, la porte se ferma derrière lui, le laissant dans les appartements de la Reine en compagnie de cette dernière.


[FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia] Tumblr_n1g536u72Z1ttl0m5o1_500

Roward Martell
Roward Martell
Messages : 225
Membre du mois : 8
Maison : Martell
Célébrité : Ben Barnes

Infos supp.
Richesses : 450


[FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia] Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia]   [FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia] EmptyDim 18 Avr - 11:28

Tricia aurait pu rester éternellement dans ses bras réconfortants, qui la faisaient se sentir vivante comme cela ne lui était pas arrivée depuis bien longtemps. Rien de tout cela n'était prévu, cette rencontre, cette discussion, et ce jeu de séduction. Ce n'était que quelques minutes qu'elle avait volé au temps, pensant même un instant que ce n'était qu'un rêve, un rêve délicieux, mais un rêve quand même. Elle avait été totalement emportée par la passion du moment, et il était clair qu'elle n'avait pas envie de s'arrêter en si bon chemin, même si tout cela était dangereux si cela venait à se découvrir. C'est pour ça qu'ils ne pouvaient continuer à s'enlacer ainsi ou plutôt à s'embrasser avec autant de fougue, sur l'un des nombreux balcons que composaient le château de Goëville. Ils pouvaient être découverts à tout instant et ça serait forcément une catastrophe pour eux, de façon personnelle bien évidemment, mais cela aurait encore plus des conséquences sur les relations diplomatiques entre le Bief et Dorne, et pour le coup, les choses étaient déjà assez tendues entre les deux royaumes pour pouvoir en rajouter une couche avec du batifolage, aussi intense celui-ci était-il. Il la faisait frissonner des pieds à la tête, et elle perdait presque toute raison au creux de ses bras, alors que ses mains chaudes venaient à caresser sa peau, elle ne voulait plus quitté la sécurité que se corps contre le sien venait à produire dans tout son être. Elle se laisserait volontiers consumer par la passion bien trop ardente qui était la leur à cet instant, mais il y avait si longtemps qu'elle ne s'était pas sentie aussi vivante. Il y avait un certain désespoir qui existait depuis longtemps dans son cœur, alors qu'elle aimait la vie, elle aimait l'amour, elle aimait le plaisir et la passion. C'était sans doute en contradiction avec la religion en laquelle elle croyait et dont elle défendait avec une certaine ardeur les préceptes, mais elle avait vu l'amour fané quelque peu entre son époux et elle, l'absence d'enfant les séparant chaque jour un peu plus. Il restait bien évidemment, la tendresse, l'amitié, la compassion, le respect mais depuis un long moment déjà, il n'y avait plus cette flamme aussi forte qui attisait le feu de leur union.

Tricia avait fini par faire le deuil de ce mariage qui restait pourtant autant doux et complice, et elle avait cherché la passion ailleurs. Elle avait terriblement besoin de se sentir en vie, et c'était ainsi qu'elle se percevait à cet instant dans les bras du jeune Prince de Dorne. Elle n'avait clairement pas anticipé un seul instant que leur petite discussion politique allait prendre une telle tournure, mais elle ne regrettait en rien ce qui était en train de se dire, et encore moins les gestes qu'ils avaient l'un envers l'autre. « Alors je vais faire en sorte que ce souvenir de moi dure le plus longtemps possible. » Elle se mit à rire délicatement en entendant ses mots concernant le fait qu'il serait prêt à aller contre une armée pour pouvoir la rejoindre. Elle caressa doucement son visage du bout des doigts, avant de les glisser dans la chevelure du Sir, rapprochant ses lèvres des siennes pour tenter de lui faire passer à travers ce baiser, toutes les promesses qu'elle pourrait tenir s'il venait réellement la rejoindre dans ses appartements. Elle lui avait fait sa proposition, maintenant elle attendait avec une certaine impatience de voir s'il allait prendre le risque de la rejoindre ou s'il allait laisser la pression retombée tout simplement. Elle finit par lui glisser entre les doigts, séparant leurs corps pour une courte durée, elle l'espérait en tout cas. Elle lui adressa un regard lourd de sens avant de disparaître dans les couloirs pour pouvoir retrouver la discrétion de ses quartiers. Une fois là-bas, elle demanda à ce que l'on fasse apporter de quoi boire et de quoi manger, parlant alors d'un entretien politique de premier ordre qui ne devait être divulguer à personne en dehors de cette chambre. Elle changea même de tenue dans un vert délicat qui faisait ressortir ses yeux, quelque chose de plus léger, de plus voluptueux aussi, mais qui n'allait pas pour autant à contre-courant des tenues que la souveraine pouvait porter quand elle était à Hautjardin.

Puis quand tout lui sembla fin prêt, elle vint à demander à ces gens de quitter les lieux et d'aller vaquer à d'autres occupations. Il était clair qu'elle n'avait pas vu la demi-heure passée et elle terminait d'attacher un dernier bijou à son poignet quand les gardes qui se trouvaient devant sa porte lui avertir de la présence du Prince dornien à la porte de ses appartements. Elle prit quelques instants pour pouvoir respirer, avant de donner l'autorisation à ses gardes pour le faire rentrer auprès d'elle. Quand elle le vit entrer, elle resta impassible, inclinant légèrement la tête en signe de respect avant de faire comprendre aux hommes en arme qu'ils pouvaient refermer la porte. Elle attendit quelques instants, écoutant attentivement les possibles bruits dans le couloir, les discussions mais comme rien d'étrange ne semblait se produire, Tricia se rapprocha rapidement du jeune homme, venant à se blottir dans ses bras, tout en l'embrassant langoureusement le prince avant de lui murmurer avec un sourire malicieux. « Je suis plus qu'heureuse que vous ayez pris le risque de me rejoindre ici, j'aurai été plus que déçue si vous aviez préféré rejeter mon invitation.»


Tricia Gardener

Mieux vaut combattre sans espoir que de vivre sans désirs.


Tricia Gardener
Tricia Gardener
Messages : 238
Membre du mois : 14
Maison : Gardener, Née Hightower
Caractère : ▪▪ Mesurée ▪▪ Réservée ▪▪ Séductrice ▪▪ Hédoniste ▪▪ Charismatique▪▪ Secrète ▪▪
Célébrité : Margot Robbie

Infos supp.
Richesses : 438


[FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia] Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia]   [FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia] EmptySam 24 Avr - 23:49

[FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia] 60a825f96e863cc0ac42299d55dbbff6


Cette rencontre semblait être hors du temps. Le Prince de Dorne pénétrait dans les appartements de la Reine du Bief, sous l’œil attentif des gardes. En voyant cette femme magnifique s’incliner devant lui, donnant le change aux gardes, Roward fit de même. Il lui rendit ses salutations en s’inclinant poliment, réprimant l’envie qu’il avait de la rejoindre pour l’embrasser passionnément. Lorsque le porte se referma, le jeune prince y jeta un coup d’œil, vérifiant si tout était bien fermé. De longues secondes passèrent dans un silence inquiétant alors que finalement, les deux amants maudits se rapprochèrent pour s’enlacer tendrement. Dans les bras l’un de l’autre, échangeant un baiser langoureux qui témoignait de la flamme toujours ardente qui les habitait, il observa les yeux incroyables de la Reine, tout en écoutant ses paroles en souriant. Ses doigts glissèrent dans sa chevelure, redescendant lentement sur sa joue en l’effleurant à peine, comme s’il s’agissait d’un précieux vase qu’il ne fallait surtout pas casser.

« Rien n’aurait pu m’empêcher de vous revoir. N’oubliez pas que mon cœur vous appartient. »

Son regard plongé dans le sien, ne pouvant quitter ses yeux azurs, Roward déposa un tendre baiser sur ses lèvres si douces. Sa main caressant sa joue, le baiser s’intensifia de seconde en seconde jusqu’à devenir passionné. De son bras gauche, il la serra plus fermement contre lui, prenant possession de sa bouche afin de goûter à nouveau à ses lèvres. La Reine Tricia était une femme splendide qui avait déjà dû capturer bien des cœurs et aujourd’hui, c’était au tour du frivole prince dornien de succomber à ses charmes. Tout en l’embrassant, il recula doucement, s’écartant de la porte afin de garantir leur intimité vis-à-vis des gardes. Il aurait été difficile d’expliquer la situation actuelle si un bruit étrange venait à attirer leur suspicion. Roward ne pouvait plus se retenir et ses lèvres ne quittaient plus la peau de la Reine, de sa bouche, il passa à son cou, son excitation montant inexorablement face à cette beauté presque irréelle. Ses mains se posèrent de chaque côté du visage de la sublime blonde, son regard se figeant dans le sien pour en admirer l’intensité, ainsi que les traits parfaits de son visage.

« Chaque regard que je pose sur vous me fait vous aimer davantage. Je ne croyais pas cela possible. S’il y a bien une folie à laquelle je souhaite succomber, c’est cet amour fou qui brûle pour vous. »




[FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia] Tumblr_n1g536u72Z1ttl0m5o1_500

Roward Martell
Roward Martell
Messages : 225
Membre du mois : 8
Maison : Martell
Célébrité : Ben Barnes

Infos supp.
Richesses : 450


[FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia] Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia]   [FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia] EmptyMer 28 Avr - 16:16

Comme toujours, elle savait tenir le rôle qu'on espérait qu'elle tienne, toujours douce et agréable, toujours belle et silencieuse. Il était peut-être un peu surprenant pour les gardes de voir leur souveraine recevoir le Prince de Dorne, il était certain qu'on n'attendait pas voir la jeune reine se mettre à la politique et venir à discuter des affaires de l'état en l'absence de son époux, Mern Gardener. Tricia avait depuis bien longtemps l'habitude qu'on la relègue au second plan, qu'on la relègue à son simple statut de femme de roi et qu'on ne vienne à imaginer qu'elle puisse faire quoique ce soit d'autre que cela : paraître au bras de son époux, sourire avec une grande délicatesse, qu'elle vienne à prononcer quelques mots agréables aux personnes qui croisaient son chemin, sans jamais hausser le ton, sans jamais se mettre en colère, sans jamais venir à éprouver la moindre tristesse. Elle se devait d'être en tout point parfaite, et elle n'avait pas à prendre d'initiative dans d'autres domaines que la gestion de la demeure des Gardener pour l'accueil des visiteurs, et avant qu'elle vienne à mettre au monde un héritier. Elle pouvait bien faire ce qu'elle voulait du reste de sa journée, personne ne viendrait à faire réellement attention à elle, si ce n'était pour répandre des commérages à tout va et il était bien hors de question en cet instant qu'elle puisse laisser paraître quoique ce soit d'autre devant les gardes du Bief. C'est donc dans le pur respect du protocole diplomatique qu'elle accueillit Roward Martell dans ses appartements, lui promettant ainsi une rencontre courtoise et agréable. Mais elle sentait bien qu'en elle, son sang était en train de bouillir dans ses veines, rien qu'au souvenir des baisers enflammés qu'elle avait pu échanger avec le jeune homme quelques minutes auparavant. Elle avait l'impression de pouvoir sentir encore le contact de ses lèvres dévorantes sur les siennes et si elle n'avait pas eu un si parfait contrôle de son corps, elle aurait sans doute pu se mettre à trembler d'impatience de le retrouver dans un contact au corps à corps bien plus rapproché, mais elle restait néanmoins attentive au moindre détail pour ne pas éveiller un quelconque soupçon chez les hommes chargés de sa sécurité.



Tricia Gardener

Mieux vaut combattre sans espoir que de vivre sans désirs.


Tricia Gardener
Tricia Gardener
Messages : 238
Membre du mois : 14
Maison : Gardener, Née Hightower
Caractère : ▪▪ Mesurée ▪▪ Réservée ▪▪ Séductrice ▪▪ Hédoniste ▪▪ Charismatique▪▪ Secrète ▪▪
Célébrité : Margot Robbie

Infos supp.
Richesses : 438


[FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia] Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia]   [FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia] EmptySam 8 Mai - 16:55

[FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia] 60a825f96e863cc0ac42299d55dbbff6





[FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia] Tumblr_n1g536u72Z1ttl0m5o1_500

Roward Martell
Roward Martell
Messages : 225
Membre du mois : 8
Maison : Martell
Célébrité : Ben Barnes

Infos supp.
Richesses : 450


[FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia] Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia]   [FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia] Empty


Contenu sponsorisé


[FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia] Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
[FB] Rencontre royale dans la paille [Roward - Tricia]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Toi dans mes draps. | [PV] Hentaï.
» [UploadHero] Opération dans le Pacifique [DVDRiP]
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Nord de Westeros :: Le Val & La Montagne :: Goeville-
Sauter vers: